Vous êtes sur la page 1sur 50
Perfectionnement Arabe ‘Yes. La méthode Intuitive Sommaire Nos methodes Introduction .... Ree sce Mode d’emploi Lalphabet arabe . sont accompagneées Leone 2.8 70 d’enregistrements sur CD audio ou mp3. YL pai Ona coupé l'eau ! 9 ple a plas vi ple La sociologie au café 17 3 dle, Y aSly Jen’en peux plus ! 23 > Byte dona Un bon tuyau ! 31 6 JheeYI \S4 Les deux associés en affaires 37 7 dax|» Revision 45 8 © les lg) Camarade on... fiancé? 55 2 ! npatbesh ye C'est lui le perdant ! 63 10 ! iyi cy gld> Prends garde a la vague ! 7 i pene) geste Projets d’avenir 79 12 Bylesdfs eit 4, Le périple de l’argent prété 87 ; 13 ae Sallis | = pel Sans Peine LanQues ophtetl wlaly lee Jouha et la hache perdue 97 ‘ : 26. I4 4 Révisi 103 UAllemand - LAnglais - LAngiais o'Ameérique - veXional€s dazl» Revision UArabe - LArménien - Le Bulgare - Le Catalan - “ : 15 iaLall ct tedl Vivre en banlieve 113 Le Chinois - L'Ecriture chinoise - Le Coréen - Le LAlsacien eee i = - Croate - Le Danois - LEgyptien Hiéroglyphique - Le Basque unifié (initiation) | 16 Abal al Projets de vacances 121 UEspagnol - 'Espéranto - Le Finnois - Lenouveau Le Breton is = i Gree - Le Grec ancien - UHébreu - Le Hindi - Le fe oe 17 dy pJlGL+ Lemauvais tour dela Bourse 129 ety ee “a Cree e week - ee haiti ue ‘LOccitan \8 heel et UbL.} Deux collégues de travail 137 (écriture kanji - Le Latin - Le Malgache - Le F i Taal ae (Aa Néerlandais- Le Norvégien - Le Persan - Le fttaires 19 ; ! pe) ka ts Allez, allons au restaurant! 147 eee te cree ie cuani, LU An@ieisdes Mtaltes bh eleelleuissl hl pele de Bagdad 158 Le Tamoul - Le Tehéque - Introduction au Thai - Le K Pe. ( PI ~—La force de la pudeur Ture = UUkrainien La Wietuttects Le ideas KSSH FUAS 4 dele Révision ee UAnglais par I'humour ro Piiiee . : Pertectionnemeént Plus Anglais que ca... ze 4a ippine Une fillete surdouée 177 Allemand - Anglais - Arabe - Espagnol - Italien el Vel glacly G25) 2 SU he joe o jliazil JU> 2 4) ys Coa Te 3 oe Ssh a od el Uplehs deol set diss ao Geb gt pes plo saat 5 fall ye Hl 9 wlles of je Bley O14] bol intl Gib! ile tel eielleshaai al grb ske eda Lbade dylics| dh saat te ll dsl ya Oly pl slate Siti ale, 45\ 5 deo Méfiez-vous des perroquets ! Une ceuvre gigantesque Un enfant tres attendu Un incendie Qui l’a rongée ? Ses chats ou le fise ? Révision Terrible tremblement de terre Embouteillage monstre sur une autoroute Inauguration de musée Débrayage dans une usine de conserves Gréve des transports Enlévement de journalistes Révision Recrudescence de la spirale de la violence Un slogan efficace Un gentil escroc Une campagne électorale étonnante Un coup de téte décisif La délivrance aprés |’épreuve Révision. Mes chers amis Lettre au notaire Une réputation surfaite 187 195 205 215 225 233 243 255 265 275 285 293 303 317 S27 337 349 359 369 377 387 ag 403 49 60 61 62 63 64 66 Sos polo peeeelieall, edly, 9 82'Y 5 dela Seg DL bps des ely dal diss y Lis ad al al beta oI ts Sb ghar op! Bley oy Ulabxin Opts spl dete Lag) Wb ob tote tl deal ye ddl nae tl ok! Sel pall pi atl cetlell peal pi ntl EY 8 all asl © SyteD ctl daly Sse LL I, Wag Eats Lell i ja JS Demande de logement Lettre de candidature Lettre de félicitations a occasion d’une naissance et d’un mariage — Lettre de condoléances Révision Kalila et Dimna Les Mille et une Nuits Le “Livre des avares” d’al-Jahid Deux extraits du Périple d'Ibn Battouta Les Prolégomeénes d’Ibn Khaldoun La prose moderne 4 Pépoque de la Nahda Revision La poésie a l’époque antéislamique Les Mow’allaqat La poésie a l"époque omeyyade La poésie a l"époque abbasside La poésie arabe en Andalousie La poésie “modeme” Révision Téléphone et multimédias Informatique Problémes domestiques 411 42) 429 439 453 461 471 479: 489 499 511 521 331 543 555 565 577 587 599 609 619 67 Raudly ay] Voiture et jardinage 629 68 Sp pblly pills Ll] Cinéma, vidéo, télévision 639 69 JlcY! Les affaires 651 70 il! Envoi 659 Annexes ae Tableau des formes dérivées Dites et ne dites pas... Index grammatical et lexi Bibliographic .... Lexique (explication p. 680). VI« Introduction Le Perfectionnement arabe, qui fait suite 4 l’Arabe sans peine, est destiné 4 consolider les acquis de base et 4 apporter aisance et assurance dans le maniement de la langue arabe afin d’atteindre un bon niveau d’expression. Des textes de genres trés variés vous permettront d’acquérir un vaste champ d’expression dans de nombreux domaines. Dans un premier temps, au travers de dialogues vivants et replacés dans des situations de la vie courante, une révision systématique des acquis de base sera faite, tout en rencontrant une foule d’ expressions du langage quotidien, Puis de nouvelles tournures seront abordées gui vous permettront d’exprimer volontés, opinions et sentiments de maniére plus nuancée. De méme, la langue de presse vous sera ren- due familiére par deux séries de textes traités sous forme d’articles ou de bulletin d’informations radiophonique ou télévisé. Une série de lettres adressées a divers personnages ou administra- tions vous initieront au style épistolaire. Cet apercu global de la langue arabe 4 la fois dans son unité et sa diversité sera complete par un apergu de histoire de la littérature, prose et poésie. Et pour terminer, une série de phrases utiles concernant des éléments plus spécifiques du domaine de la vie pratique et de la technolo- gie vous seront proposées, dans lesquelles vous pourrez puiser en cas de nécessité ! « Il y a une fuite d’eau dans la salle de bain », « veuillez faire le plein et vérifier le niveau d*huile », « laissez-moi vos coordonnées », « faites un double clic sur cette fenétre »... etc. Vous serez paré pour affronter tout type de circonstance. Comme dans le volume précédent, la transcription systéma- tique figurera en regard du texte arabe, mais celui-ci ne sera plus voyellé. Jusqu’a la legon 28, Iles chadda, hamza, soukown et wasla (ceux des liaisons avec verbes ou masdars) ont généralement été indiqués pour vous faciliter la lecture sans avoir recours a la translittération. De la legon 28 a 35, ils ont été supprimés pour les mots les plus courants que vous connaissez bien, comme hatta, «VII thoumma, anna, ayy, koull, etc... et 4 partir de la legon 35, ces signes n’apparaitront plus ou que trés rarement. Ainsi, vous vous habituerez a la graphie “dépouillée” des textes de presse ou des romans, mais la translittération exacte sera toujours la pour lever un doute ou une ambiguité. L’exercice 1 sera toujours un exercice de traduction qu'il sera fruc- tueux de reprendre sous forme de théme dans un deuxiéme temps. Il ne sera pas voyellé non plus puisque figurera la translittération. Seul l’exercice 2 portera les voyelles et tous les signes diacritiques. Pas de blancs 4 remplir, mais la encore un theme. En annexe, outre le tableau des formes dérivées auquel nous vous conseillons de recourir dés la moindre hésitation sur une conju- gaison ou une forme verbale, il vous sera fourni une liste des principales erreurs de langue rencontrées dans la presse orale et écrite. Nous vous invitons 4 les éviter, contribuant en cela 4 pro- mouvoir une langue arabe correcte, unifiée et préservée dans tous les pays du monde arabe. Un index grammatical assez développé vous permettra de retrou- ver rapidement explications et références des divers points étudiés ou signalés. Avec ce livre 4 multiples facettes, qui s'accompagne d’enregistre- ments effectués a une allure courante de dialogue ou de la presse orale, vous aurez en main tous les atouts pour progresser et vous sentir partout 4 l'aise, En ce qui concerne l’enregistrement des legons, nous apporterons ici quelques précisions : pour des raisons purement pédagogiques, nous avons tenu a ce que par moments soient prononcées les voyelles bréves en fin de mot. Par ailleurs certains phonémes sont rendus de maniére légérement différente en fonction de l’origine des locuteurs, chose que !’on peut constater fréquemment dans la conversation cou- rante. Ainsi par exemple sahha(t) ou lieu de sihha(t), ensuite cha‘r au lieu de chitr ; sin‘a au lieu de san‘a(t), -otma au licu de -aouna. D’autre part, vous avez déja noté que certains inaccomplis peuvent se conjuguer avec deux voyelles différentes. Nous avons essayé d’utili- ser celle qui est la plus courante, mais dans les enregistrements, pour les mémes raisons énoncées plus haut, la voyelle peut parfois différer suivant le locuteur, par exemple : an taghrasa au lieu de taghrisa. Que ceci ne vous perturbe pas. En vous appuyant sur la transcription Vill + littérale, yous poutrez pallier le manque de voyelles bréves écrites, vous habituer 4 choisir celle qui convient et ainsi vous exprimer tou- jours correctement. Mode d’emploi de la méthode Si vous avez étudié l’'arabe avec notre méthode d’Arabe dans la Collection Sans Peine, vous connaissez le principe de l’assimilation intuitive. De méme, avec ce volume de Perfectionnement, nous vous conseillons d’écouter attentivement l’enregistrement de votre lecon quotidienne, en totalité dans un premier temps pour vous impré- gner des sonorités et du contenu du dialogue, et phrase par phrase ensuite en répétant chacune d’elles 4 haute voix. Lisez la traduction et les notes grammaticales qui accompagnent le dialogue. Elles vous aideront 4 mieux comprendre certaines subtilités de la langue arabe. Faites ensuite vos deux exercices afin de contrdler vos acquis. Chaque semaine, 4 lissue des 6 lecons quotidiennes, faites votre legon de révision pour faire le point de vos acquis en reprenant tous les éléments de grammaire abordés pendant les 6 legons précédentes. Ces legons font partie intégrante de la méthode et vous permetient de synthétiser toutes les particularités introduites dans les notes expli- catives de chaque leon. Un dialogue de révision en fin de lecon constituera une petite “récréation” a ces legons de révision. Méme si dans un niveau Perfectionnement, vous possédez déja de bonnes bases en langue arabe, nous vous conseillons également de pratiquer ce que nous appelons, dans le cadre de nos méthodes Sans Peine, “la deuxiéme vague” . En quoi consiste-t-elle ? En pratique, lorsque vous arrivez 4 la moitié de la méthode, outre votre legon quotidienne, vous étes invité 4 reprendre une legon du début de l’ouvrage. Vous pouvez, par exemple, traduire en arabe le texte francais du dialogue ainsi que le corrigé francais du premier exercice. De cette mani¢re, vous renforcez les fondations sur les- quelles vos progrés se sont construits. Voila, vous avez en mains toutes les clés pour réussir votre perfec- tionnement de la langue arabe et en acquérir toute la maitrise que vous recherchez ! “1X L’alphabet arabe Vous trouverez ci-dessous Valphabet arabe accompagné des conventions de la transcription phonétique adoptée dans cet ouvrage., Toutes les lecons de ce Perfectionnement arabe sont don- nées en écriture arabe et en translittération latine. 2 94 Deuxiéme lecon Qata‘ot al-ma’a ! On a coupé l'eau ! Ya baba ! Hounaka sayyidoun youridou an youkallimaka ! Papa ! Il y a un monsieur [qui] veut te parler (que i/-te-parle) | Man houwa ? Qui est-ce ? La adri... qala innahou ja’a li-amrin tari’in. Je ne sais pas... il (a) dit qu'il est venu pour une affaire urgente. Ana tahta ad-douchch... outloub minhou an ya‘ouda | ba‘da nisfi sa‘atin ! Je suis sous la douche... demande-lui de revenir dans (qu ‘il revienne aprés) une demi-heure. OW oll Y Lott gxbas abel of yy he Sha PLL L Toa oy Ol ae Ub)... Bali ce ul Notes =" = = at ‘b> oufloub minhou an ya‘oida >... Ol axe Lb) demande- lui de revenir. Pour traduire demander a... de..., retenez la construction talaba min... an + subjonctif. 410 5— Wa lakin, gala innahou Ja boudda an yaraka faouran. Mais il a dit qu’il fallait (pas d’échappatoire que) qu'il te voie tout de suite. 6— Mboustahiloun ! Ala tasma‘ou al-ma’a yasilou ? 10 C’est impossible (impossible) | (Est-ce-que ne-pas) Tu n’entends pas l’eau [qui] coule ? — La, lam ya‘oud sa’ilan ©... inqata‘a al-ma’ou ! Non, elle ne coule plus (il n'est pas revenu coulant)... Veau a été coupée (s'est coupée) | — Ah! Sahihoun !... Ma al-hadathou ? Ana madfotinoun tahta as-sabouni ! Mais oui (ah), [c'est] vrai ! Qu’est-ce qui se passe (quel fest] l'événement) ? Je suis tout plein de fenseveli sous le) savon ! Ounzour fi ‘addadi © al-ma’i, bil-qourbi min babi al-hadigqati ! [Va] voir (regarde dans = examine) le compteur d’ cau, prés de la porte du jardin. Ya‘oudou at-tiflou... L’enfant revient... 11— Qala as-sayyidou innahou ar-rassasou ... youridou an you‘limaka Le monsieur a dit qu’il était (certes-/ui) le plombier... qu’il voulait te prévenir (i! veut gu ‘il Cinforme) Notes lam ya‘oud siilan "Gls tu elle (il) ne coule plus : lit- téralement “il ne revient pas coulant”. Voici une construction particuliére 4 l'arabe : lam ya‘oud + participe actif = ne... plus ; ya‘oud suivi du participe s’accordant avec le sujet. Vous pourrez dire sur ce modéle, par exemple : lam ta‘oud Kha- dija katibatan als foes Jal 2) Khadija n'écrit plus ou encore lam na‘oud dahikina cele ded a nous ne rions + 114A w Ay 56 Ny olaY 4] Ibi, - 0 © os Ltt eon YE e fmns mk Pebyallf #)... Whe de SY -V UP Satie! eee tel A LO plat) cot O bts Cb eo aL ltiolic (2 il 4 lao St vee (abl 9 pe \* tele dey ele Said -1) plus. Hadha lam ya‘oud maoujoidan / Hadhihi lam ta‘oud maoujoiidatan |> > g0 ey oJ a / 8. 5> 2 ded ~ ols signi- fiera i! n'y en a plus [suj. m. / £.] (“ceci rest plus existant[e]”). » Le mot ‘addad ole compteur est formé, a partir de ‘adda, ya‘ouddou de ide compter, énumérer, sur le modcle fa‘al qui indique la profession (comme rassas voles plombier, a la phrase 11) ou l’instrument technique, ce qui est le cas ici. Vii % 12 _ bi-annahou sa-youdtarrou © ila qat‘i al-ma’i ‘anka qu'il sera obligé de te couper l'eau (a la coupure de Veau de toi), 13.“ Wanna ma’a haoudina yatadaffaqou ‘ala sathi bayti al-jari. parce que I’cau de notre bassin se déverse sur la terrasse (de la maison) du voisin. 14‘ Ya‘tadhirou ilayka fa’innahou lam yatamakkan min ikhbarika bi-dhalika mousbaqan ! Il te prie de l’excuser (il s ‘excuse vers toi) parce qu'il (car certes-lui) n’a pas pu t’en prévenir (de | 'information-de-toi de-cela) auparavant fd |avance) ! 15— Li-yadhhab © ila al-jahimi! Qu’ il aille au diable (en enfer) ! 16 Wa kayfa atakhallasou al-ana min-a as-sabotni ? Et comment je vais me débarasser (je me débarasse) de mon (du) savon maintenant ? At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! Exercice 1 — Traduisez Hounaka ragsdsoun youridou an yaraka. Hal hadha moumkinoun ? wel] larly Hal oye aol 13 pu plall ta 8 Lam ya‘oud-i as-sabotinou aeiandeel pac hi min oummiki wa a‘tini tyyahou. dg Cod Nd ge ge LST ay gba 44 8 Qad qouti‘a al-ma’ou wa lam ya‘oud-i al-ma’ou maoujolidat =a ME Ey cea gd oe ees Ma al-hadathou ? — La a rg 4 ae ma ie a A‘tadhirou ilayki fa’inni lam atamakkan min ikchbariki bi-hadha al-hadathi mousbagan. 13 4¥ Shs clei bai | Fanta ail VY cep cele de Ga Lee ele OY as rhea SLA] ye ghee JOGA ee V8 Iie CU, emrtl ads —10 Outil aOVl lies, 14 Notes !) youdtarrou jh, il est obligé, est le passif de idtarra jh! la VIII* forme de darra, yadourrou +2) «2 faire du mai, nuire ; le ta’ du préfixe s’emphatise au contact de la lettre emphatique dad. C’est le cas aussi quand la premiére lettre de la racine est sad. Comparez cette forme avec i*tadhara del, a la phrase 14, verbe également de VIII‘ forme, mais sans modification orthographique. » Rappelez-vous que linjonctif se construit avec li- suivi de Vapocopé : li-yadhhab wad qu il aille. Ne confondez pas avec li- + subjonctif qui signifie pour que, afin que. ——— Corrigé de Vexercice 1 @ Il y aun plombier qui veut te voir, Est-ce possible ? @ Il n’y a plus de savon. Demandes-en (sujet £) A ta mére et donne-le-moi. © Veau vient d’étre coupée et il n’y a plus d’eau dans notre bassin. @ Que se passe-t-il ? — Je ne sais pas... Je ne comprends pas ce qui se passe. @ Je te (f) prie de m’excuser car je n’ai pas pu te prévenir (de | ’information-toi) de cet événement (4-I ‘avance). \e14 At-tamrinou ath-thani—‘Arrib =! oY - Ul ¢y jl @ Comment vais-je me débarrasser (je me débarrasse) de ce plombier ? @ Je veux te faire savoir que je serai obligé de revenir demain, ® La voisine est venue pour une affaire urgente dont je ne connais pas la raison. @ Qu’il aille en enfer ce plombier qui coupe Veau (coupeur d’eau) | © Est-ce que tu (f) ne vois pas que je suis couverte de (enfouie sous le) savon ? Les noms de l’enjer et du paradis sont trés nombreux. Nous n’en Jerons pas une recension, mais nous vous indiquons les vocables les plus marquants et qui ont eu une grande influence sur la littérature et aussi sur larchitecture. Tout d'abord, al-janna(t) aecll le Jar- din, car, depuis des temps immémoriaux, le séjour des morts dans lau-dela a toujours été imaginé comme un jardin idéal, plein d'eaux vives et d'arbres fruitiers de toutes sortes. Ou encore jannat ‘adn Ode b> les Jardins d’Eden. Un autre terme, al-firdaous og ll a donné le mot paradis, avec ses variantes, dans les langues occidentales. Emprunté au persan, il provient du vieux- perse pairi-daeza (= autour-mur) qui désignait un jardin clos a UVimage de ceux, superbes dans leur ordonnance et leur luxuriance, Is 15 Corrigé de Pexercice 2 di dale § ols LS bs abs] GS 0 girls, Ot esi SO aie wile © 106 sgall JI thal Sb Adsl ; : ree ke a Jl eBid © Ane SEY colh 2Y S5lell ° Be e . 2 qui avaient été créés par Cyrus le Grand. Puis, avec l'avénement de lislam, tous les jardins orientaux prétendent étre a l'image du Paradis décrit dans le Coran et sont divisés en quatre ou huit par- ties. Des palais abbassides a Samarra (non loin de Bagdad) ont des cours en enfilade divisées en quatre parties par des allées ou des canaux (rappelant les quatre riviéres du Paradis). Cette conception symbolique du jardin image du paradis s'est propagée vers louest, d'Iran en Mésopotamie et jusqu'en Espagne. : En ce qui concerne Venfer, i/ se dit al-jahim >>| ou jahanna- mou re Ja Géhenne ou encore an-nar pel le Feu, la Fournaise. ele fed la ds Le Ma koullou ma’itin ma’oun. Tout ce qui est fluide n’est pas de l’eau (nest pas chaque [élément] fluide eau) = Tout ce qui brille n’est pas or. \116 3 _- Troisiéme lecon ‘ilmou al-ijtima‘i 1 fi al-maqahi La sociologie au café 1- Ah! Samir! Ya lil-moufaja’ati ! 2 Ah, Samir ! Quelle surprise ! 2— As-salamou ‘alayka, ya ‘azizi ! Ma hiya al-akhbarou ? Bonjour, mon cher ! Quelles sont les nouvelles ? 3-— Qad sadara akhirou koutoubi mow akhkharan, 3 Mon dernier livre vient de sortir (déja est-sorti le dernier de mes livres derniérement). 4 Li-nadhhab nahtafil © bi-hadha al-hadathi fi maqha an-Nakhili Allons féter cela (que nous allions [que] nous fétions cet événemeni) au café de la Palmeraie 5 haythou naltaqi bi-nachiri al-kitabi ol nous rencontrerons les éditeurs (du livre) Notes D imou al-ijtimat pla sociologie ou littéralement “science de la sociéte”. C’est avec le mot ‘ilm en annexion que vous traduirez les mots frangais terminés par -/ogie : par exemple, psychologie “ilmou an-nafsi eek (science de lame), astronomie “ilmou al-falaki Stall re (science de la sphére céleste), etc. > YA lil-moufaja’ati ! !al-Laa L Quelle surprise ! + ya Nile + nom, si celui-ci est précédé de l'article : c’est l'une des diverses facons d’exprimer l’exclamation. De méme a Ja phrase 11 : ya lil-masakini ! ! -,SLoW) l An/Oh, les matheureux | De AY eda) y plicl 3 ple Vi ple Pale! powlel - al! spiel uthle eu =a) f Lei Ae eS lot -¥ Poel g lees " (eID gis Ss tls pee © Dans cette phrase la notion de passé immédiat “venir de faire telle chose” se traduit en faisant précéder le verbe de qad 48, qui signifie déjd, et en ajoutant pour plus de précision mow’akhkharan | > 4s derniérement, récemment. li-nadhhab nahtafil bi-...! !... we jes wad) allons Jéter... (“que nous allions que nous fétions”: ihtafala bi- & o> | célébrer, féter), Retenez cette construction composée de deux verbes a l’injonctif, mais avec omission de li- devant le second et qui correspond en frangais 4 al/ons suivi d’un infinitif. Rappelez-vous que l’injonctif (vu legon précédente, phrase 15, note 5), qui peut s’employer a toutes les personnes, est la seule forme possible pour traduire l’impératif' a la pre- miére personne du pluriel. \A18 wa sa-najidou hounaka ithnayni min toullabi fi al-jami‘ati et nous y [re]trouverons deux de mes étudiants de (dans) Puniversité 7 ~~ -you‘alijani maoudowt‘an qariban mimma ja’ fi kitabi. [qui] travaillent sur (traitent d’) un sujet proche de celui qui est traité (de ce gui est venu) dans mon livre. Madha yakhoussou hadha al-maoudot‘ou tahdidan ? Quel est le domaine concerné (que concerne ce sujet) precisément ? “ima al-ijtima‘i ka-al-‘adati ? La sociologie (la science de la société), comme d’habitude ? Yakhoussou mou‘anati fallahi manatiqi © as-sahra’i al-janoubiyyati. Il s’agit des (il concerne les) difficultés (souffrances) rencontrées par les paysans des régions méridionales du désert. Ya lil-masakini ! Ah, les malheureux ! Man houm-ou al-masakinou ? ©... al-fallahotina ? Qui, feux) les malheureux ?... les paysans ? La, aqsoudou at-talabata al-moudtarrina -Gé ila al-baqa’i mahbotsina © fi barathini al- wahchati wa al-hararati ! [Mais] non, je veux dire (je vise) les étudiants contraints de rester (vers le fait de rester) prisonniers de (dans les griffes de) la solitude (de la vie sauvage) et (de) la chaleur ! Bb Notes 7 5) fallahi manatiqi... hla ak les paysans des régions... N’oubliez pas que le noun final du pluriel externe — aux cas sujet et direct/indirect —, disparait lorsque le mot est en annexion. > 19 44 dele a WB Ep ys Deby Flaydoes & gb got Mie fade I5Le Hl pwall sola Sollee fae eh cb Mb oye Sl] Shia dace ey ea hs © calls pla Yl ele Ry gon Sl LcpSluald £ Slat ea os oeaeall iI sail AY lee oot gon olasl Man houm-ou al-masakinou ? £ as cy Oui, (eux) les malheureux ? Rappelez-vous que les voyelles d’appui rollih Gaya —\¥ © ch-soxihaltei Se sont au nombre de trois : vous connaissez bien l'emploi de -a et de -i, Celui de -ou est moins fréquent : aprés les pronoms houm, antoum, les pronoms affixes -houm et -koum et le suf- fixe -toum du verbe. ila al-baqi’i mahbotsina ¢ yp. ¢>4 elas al contraints de rester prisonniers, litt. “vers le fait de rester...”: le participe passif est au cas direct, comme aprés les verbes kana ... etc. Yous constatez que le masdar entraine la méme construction que le verbe conjugué. ¥« 20 14. Amma ana fa-l4 youmkinouni al-istighna’ou ‘an-i al-madinati (Quant a) moi, je ne peux pas me passer (i/ ne mest pas possible le-fait-de-se-passer) de la ville 15 wa harakatiha wa khousolsan ‘an maqahiha ! et de son animation, et en particulier de ses cafés ! 16- Adri! Anta khabiroun bi-‘ilmi al-ijtima‘i wa anta jalisoun fi al-maqahi Je sais ! Toi, tu es expert en sociologie a la terrasse des (et toi assis dans les) cafés, 17 haythou ta’manou min-a al-maouti ‘atachan ! ou tu ne risques pas de mourir de soif (ot tw es préservé de la mort en-matiére-de-soif) !| L ' sae he 5 4 At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! oda (of Lee gee lat! I phew meses 13) -@: Eee ate sll paler Ana lastou moudtarran ila al-baqa’i mahbousan fi hadhihi al-mintagati al-wahchiyyati al-harrati. 2 pas G22 G6 gel pe ges peed 9 Li-nahtafil bi-soudotri kitabi alladhi Vaadaih ilma an-nafsi. el penal globe oye |S po OLIUAIT sle ud oO tna °ada at-talibani mou’akhkharan min manatiqi as-sahra’i, tolsti WaSil 6 claw Yl say @ ee youm inouna al-istighna’ou San-i rie koutoubi al-khassati bi- ‘Imi al-falaki. ae ie Ree 7 SgRd I gad TOT Kale ty Slee STO Mal al © de SoS Antoum-ou al-fallahotina al-masakinou, ‘“alaykoum an tarfa‘ou chakwa ila al-houkotmati. 2114 Ride gl etea tepe atic eee \o glaze plas at cal! ts 93) cone ee eee a ! Lélec Soy) a poe \V wh eval gle yo | ope plitbe ad Corrigé de Pexercice | @ Je ne suis pas contraint (aw fait de) de rester prisonnier de cette région sauvage [et] chaude. @ Célébrons la sortie de mon livre qui traite de psychologie. @ Les deux étudiants viennent de rentrer (sont rentrés derniérement) des régions du désert. @ [1 ne nous est pas possible de nous passer des livres concernant l’astronomie. © Vous les malheureux paysans, vous devez vous plaindre (sur vous que vous éleviez une plainte) auprés du (vers le) gouvernement. WY 22 At-tamrinou ath-thani—‘Arrib ! oy5— sul ¢p ol @ Ah, quelle surprise ! Quelles sont les nouvelles, mon cher ? @ Sur quoi porte le livre qui vient de paraitre (qui est paru derniérement) ? © Allons au café de la Palmeraie [re]trouver (que nous trouvions) vos (fes) étudiants ! @ Vous étes assis au café selon votre habitude, alors que (quant a) moi je travaille au bureau. © Qu’il aille traiter (qu ‘il traite) ce sujet dans une autre université ! En ce qui concerne (édition dans les pays du monde arabe, on a coutume de dire que “les livres sont écrits en Egypte, édités au Liban et lus en Irak”. LS Obed pole Khayrou jalisin * fi az-zamani kitaboun. Le meilleur compagnon dans la vie (temps), c’est un livre. 4 Quatriéme lecon Wagi‘oun la youtagou ! Je n’en peux plus ! 1— Aloi ! ‘A’icha ! Ad‘ouki li?anni lam a‘oud qadiratan ‘ala tahammoulihi ”'! Allé, Aicha ! Je t’appelle parce que je ne peux plus le supporter (je ne suis pas revenue capable du fait de le supporter). Notes D Wagitoun 1A youtaqgou Gla, ‘Y ails une situation insupportable (“ume-réalité ne-pas elle-est-supportée”). On peut dire aussi hadha 1A youtagou 3, ‘Y lis c'est insupportable. De nombreuses expressions en arabe, qui se traduisent en francais par un adjectif de sens négatif, se construisent en arabe avec la + un verbe au passif. Rappe- lez-vous 14 touhsa | .a>.5 XY innombrable (qui n'est pas énumérée). 2357 Corrigé de Pexercice 2 Bie Scpye b HEV Lae Heke all bo Paix: Satet ey aot gic 22 Bae lo! CS 43 si SG «hs Ey “ Lei seb of Gh pksus gsi 3 1 ol (Gs lt sl 3 dale SI rise * Il convient de distinguer jalis ke celui qui est assis, de jalis oo: celui qui est Jréquemment assis a vos cétés, d’ou compa- gnon, intime, confident. als eoill § Gla, Y ails Jel it GV Syesttassle! Ml - 3 Valine le sols 2 lam a‘oud qadiratan ‘ala tahammoulihi alos jal ays del die ne peux plus le supporter (“je-ne- reviens-pas capable sur[le fait de]-le-supporter”) : vous avez déja rencontré cette tournure a la lecon 2 (note 2). Comme nous vous l’avons expliqué, le verbe peut se mettre a toutes les personnes, ici a la premicére du singulier. ¥i24 2— Ma al-hadathou ? Hounaka amroun khatiroun © ? Qu’est-ce qui [t’Jarrive (quel fest] /’événement) ? Y a-t-il quelque chose de (une chose) grave ? 3— Bi-at-ta’kidi! Khatiroun jiddan ! Assurément (avec certitude) | Trés grave ! Yanzourou da’iman ila moubarayati kourati al-qadami wa la yousghi ilayya itlaqan ! Il regarde constamment les matchs de football (balle du pied) et ne m’écoute pas du tout ! La qimata li-chay’in fi nazarihi illa “ li- kourati al-qadami ! Il n’y en a que pour le foot (pas-de valeur pour-une-chose dans son opinion sauf pour la baile de pied) | ‘alayhi an yakhtara bayni wa baynaha ©, bi-chaklin qati‘in wa niha’iyyin ! Il faut (sur-ii) qu’il choisisse entre lui et moi (entre-moi et entre-elle) de fagon décisive et définitive ! 7—- La taghdabi! Hadha amroun basitoun la yastahiqqou koulla hadha al-ihtimami ©. Ne te fache pas ! C’est quelque chose de simple [qui] ne mérite pas tout ce souci (la totalite de cet intérét). 8 Ar-rijalou koullouhoum ‘ala namatin wahidin ! Les hommes sont tous pareils (sur un-modéle un-unique) | Notes a o: Hounaka amroun khatiroun ? f phe Jal Shs ¥ a-til (la) quelque chose de grave? : amr yl affaire, chose ou chay” © os chose sont souvent employés pour traduire quelque chose. Notez que le pluriel de amr, avec le sens de affaire est oumour asl et awamir lal quand ce mot signifie ordre. la qimata...illa .. Ji doi ‘Y pas de valeur... sauf' 1a + nom au cas direct, suivi de illa, peut servir a traduire en arabe la que du frangais. Vous l'avez déja rencontrée dans le premier volume. tournure ne... 2516 Gi dons Lieaens wallfage! 2% Vie bos! astsh Vy paths Soljle Sli ky ao 1 Both] <5) eas 5 SI Nj ob 3 aplind 0 ! pall SS ley gy ob ol ale 1 fee ans ew Y dos pal le! cas assy plaeS lia fs Panty bat de aglS Sle JI A bayni wa baynaha is 5 _ 2» entre moi et entre lui (elle = le football). Notez définitivement que les pronoms “moi” et “nous” sont toujours employés en premier, contrairement a la régle de bienséance du francais. And wa antoum eal 3 ul vous et moi (“moi et vous”). Le groupe de mots au cas direct koulla hadha al-ihtimami clase’! lia ds tout cet intérét aurait pu se dire aussi hadha al-ihtimama koullahou als Lae \4s . Dans le premier cas, il y a annexion entre Koulla et hadha al-ihtimami. Rap- pelez-vous ces deux constructions de koull, selon qu’il est placé avant ou aprés le nom auquel il se rapporte. ¥1 26 9— Wa lakin... la tafhamina! ... Al-amrou eles as Le - : = jiddiyyoun fa-ana ghadbanatoun haqqan. ow yy ret Y AEF 3 ‘ Mais... tu ne comprends pas ! C’est sérieux (l‘affaire une- Mae ke te sérieuse), (et) je suis vraiment en colére. , oi - by 10- Ah}... Fi hadhihi al-halati, ‘indi halloun be gue Ibe ode (3... ol — 1s li-mouchkilatiki. = 7 Ah, dans ce cas (état), j'ai une solution a ton probléme. r Bie ll Iltahiqi moubacharatan bi-maougqi‘i al- werk clitntve ds "3 intarnat al-moukhassasi li-an-nisa’i al- ot Cr 3 pole | \\ ghadibati 4 eae ‘ a 7 Connecte-toi directement sur (avec) le site internet a eleva) yeaeeo | consacré aux femmes en colére (courroucées) shec 12 haythou youmkinouki sabbou jami ghadabiki. a St oe \Y ou tu pourras déverser le trop-plein (ott il-te-sera-possible s(t f le déversement de la coupe) de ta colére. 5 jl ol ee as SG eel ones \ ¥ 13. Wa lakin, ou‘dhourini fa-la boudda li an i oufarigaki = Le i a HE i a Ve Mais, excuse-moi, [car] je dois te quitter (pas d'échappatoire pour-moi [a ce] que je-te-quitte) Pues ileal 14 _— li-talaqqi darsi al-jama‘iyyi al-ousboi‘iyyi fi al-joumbazi ... pour aller a (pour réception de) mon cours collectif hebdomadaire de (dans /a) gymnastique... 15— Ya li-as-sadiqati al-gharibati ! Ma hadhihi al-ananiyyatou “”)? [Ah], quelle drole d°’amie (6 pour l'amie étrange) |! Quel égoisme ! (quoi cet égoisme ?) a Notes ce © we . . fc . “ ananiyy coll égoiste: il est intéressant de voir que ce mot est formé sur le pronom and ul moi, de méme qu’en francais il dérive du pronom latin ege. Remarquez bien que la r _@lete| social, ichtirakiyy °S|_ 25) socialiste et de traduire terminaison -iyy, iyya (t) qui sert 4 construire des adjectifs de les substantifs du frangais terminés par -isme. Exemples ‘ relation, permet a l’arabe de créer une quantité de néologismes ichtirakiyya(t) S| 24) socialisme, ra’smaliyya(t) Jana! y pour s’adapter 4 de nouveaux concepts, tels que ijtimatiyy > capitalisme. 27Y¥ 1A 28 | 4 ! rT JaY cp pel At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! | pRboas be oy sold lyo pez o Lam ya‘oudou gadirina ‘ala tahammoulikoum ! SILTY pile Solsbe lsh silt, 9 Telacal Limadha tanzourou da’iman ila moubarayatin li-kourati al-gadami la ee ayya re ? Reoslpabi lect La boudda laka an taltahiqa bi-maougi‘i al- intarnat alladhi tachkou fihi an-nisa’ou al-ghadibatou. Se At-tamrinou ath-thani—‘Arrib =! 436 — _3t) ¢» =i @ Cette affaire est trés grave, crois-moi (f)! @Je’n’ai pas de solution pour mon probléme, bien qu’il [soit] simple. © Tu (f.) ne m’écoutes jamais. Ecoute-moi aujourd’hui! @ C’est (ceci) une situation insupportable (elle n'est pas supportée)! Ne le (cela) comprends-tu (f;) pas ? @ Ah, quelle (6 /’) amie égoiste ! Dans la legon | (phrase 9), le mari traite son épouse d‘oiseau de malheur, mach’oima(t) 40 9 44s qui signifie exactement femme de mauvais augure. Nous revenons sur ce terme que vous aurez I'oc- easion de rencontrer d'autres fois. L’adjectif mach’otm f. 3 ewe dérive de chou’m p 4% mauvais sort, infortune. C'est la méme racine gue cha’m a signifie cété gauche (sinistra en latin). Quant d Cham ple , c'est le nom de la Syrie parce que pour ceux qui, venant de la Méditerranée, se rendaient au péelerinage de La Mecque, ce pays était sur leur gauche, alors que le Yémen, al- Yaman cpl était sur leur droite, de al-yamin eel la droite. Pour conjurer le mauvais sort, il est fréquent de porter attachée a une chaine la main de Fatima, qui s’erne souvent d'un wil au centre. Les cing doigts (khamsa(t) 4.0) représenteraient les cing piliers de la religion (profession de foi : chahada(t) 334 ; 29 ¥4 pall 3 SS Vie La qimata li-chay’in fi nazari (i)bnayya illa li-kourati al- -qadami. “ t) ‘ . Yam apm Ule grey re ph Ol Ue 8 *alayka an takhtara bayni wa baynaha wa ana jiddiyyatoun haqqan ! Corrigé de l’exercice 1 @lls ne peuvent plus (ne sont plus capables sur le fait de) de vous supporter. @Pourquoi regardes-tu constamment des matchs de football qui ne méritent aucun intérét ? @ 11 faut absolument que tu te connectes au site internet sur lequel se plaignent les femmes encolére. €)Mes deux fils n’ont d’yeux que (dans le regard de mes deux fils) pour le foot, @ Il faut que tu choisisses entre elle et moi, fet) je suis vraiment séricuse ! eee Corrigé de Pexercice 2 e pa i Ge V 0 ths Vl 685 as i cai cea o S055 Yi! Seis asl i) ae eC a mange priére - sala(t) s5\.2 ; impét purificateur » zaka(t) lS } ; jetine du Ramadan : saoumou ramadan Ole) » 2 ; pélerinage > hajj <>-) et les doigts de la main semblent former le nom de Dicu : | Allah. aSbech 23 fils uae y ll gil 5 fale se Ghadabou al-jahili fi aqwalihi wa ghagabou al-aqili fi a‘malihi. La colére du sot [se manifeste] dans ses propos ct celle (/a colére) de l"homme sensé dans ses actes. col bi b+ SY 4 5 Cinquiéme lecon Nasihatoun moufidatoun ! Un bon tuyau (un conseil utile) | 1 Badarat imra’atoun ila tachkili maougqi‘in ‘ala al-intarnat Une femme a eu l initiative de créer (vers la création d’) un site (sur) internet, 2 youmakkinou an-nisa’a min-a at-ta‘biri ‘an ghadabihinna [qui] permet [aux] femmes d’exprimer (de I ‘expression de) leur colére 3 __ bi-sababi tasarroufati asdiqa’ihinna aou azwajihinna. concernant (@ cause de) les agissements de leurs amis ou (leurs) maris. 4 Haziyat hadhihi al-moubadaratou bi-i‘jabi an-nisa’i Cette initiative a recueilli ’'adhésion (@ joui de {admiration) des femmes 5 _ wa atharat soukhta ar-rijali alladhina (i)‘tabarot et provoqué (sou/evé) Vindignation des hommes qui ont considéré 6 anna al-mar’ata al-madhkourata dhahabat ba‘idan que la femme en question (mentionnée) était fest) allée [trop] loin Notes anna al-mar’ata al-madhkourata By sSdeSi alpeall Ol que la femme en question (mentionnée), du verbe dhakara, yadh- kourou Siu ¢S3 citer; mentionner, 4 rapprocher du mot dhakira(t) & S\> mémoire ; précité se dira aussi salifou adh- dhikri SU) WaJLs ou anifou adh-dhikri SJ] il. 31) eee ecu Byte doa cle abye f X25 Sal] ool 2 cenuanii Sea oF oh ws wv posite ol Egil tel 18 es ert eludf lech sre aie eee Be Set ASE ye if eee de Jal 2 & Limpcedied hepa ial roll 5 yale Seda uke 0 WY 32 10 i 12 13 14 fa-tajawazat-i al-houdouda al-masmoitha bi- ha ©. et avait (a) dépassé les bornes (/es limites permises avec-elles). Wa jadiroun bi-adh-dhikri ° anna al-maougqi‘a yaqsoudou ila al-qaouli li-ar-rajouli : Ft il convient (/i! est] digne) de mentionner que le site vise Adire fle fait de dire) aux hommes (d l’homme) que «in kounta 14 touridou |) an ya‘rifa al- ‘alamou chay’an ‘amma taf‘alouhou s’ils ne veulent (si tu ne veux) pas que les gens (le monde) sachent (quelque chose de) ce qu’ ils font (tu fais), fa-la tatasarraf bi-hadha ach-chakli !» eh bien, qu’ils ne se conduisent (ne te conduis) pas de cette facon ! Wa yasmahou al-maougi‘ou li-an-nisa’i fi ayyi makanin fi-al-‘alami Le site permet aux femmes partout (en fout lieu) dans le monde bi-irsali chakwa © ‘an mou‘anatihinna d’adresser (]envoi d’) une plainte concernant (fau sujet] de) leurs souffrances wa ta‘rifi houwiyyati ar-rijali bi-al-kachfi ‘an asma’ihim wa mihanihim. et de révéler (le-fait-de-faire-connaitre) Videntité des hommes en donnant (avec la révélation de) leurs noms et professions. Wa qalat sahibatou al-maougqi‘i inna al-fikrata khatarat laha Et la propriétaire du site a dit que l’idée lui [en] était venue (-d-l esprit) Notes fa-tajawazat-i al-houdotda al-masmowha bi-ha le Tpemells pei chakwa, pl. chakawa (GglKe 615 ght plainte est un mot irrégulier, invariable au singulier comme au pluriel. [| provient du verbe défectueux, ehaké (CH K W), yachkoit | S20 «(4 (comme da‘a, yad‘ot ge «Lle>), que nous vous conseillons de vous entrainer 4 conjuguer. Vt 34 15 ‘indama kanat tousghi ila sadiqatiha yatahaddathna © lorsqu’elle écoutait parler ses amies (vers ses amies elles parlent) 16 ‘an-i al-emachakili fi hayatihinna al-‘atifiyyati. de leurs (des) difficultés (problémes) dans leur vie sentimentale. 17. ~—_- Hal min cha’ni dhalika an 7 youghayyira chay’an ? Sa-nara... Voyons voir si cela va changer quelque chose fest-ce-que du-fait-de cela qu'il change une-chose) ? Nous verrons... | Notes 6) kanat tousghi ila sadiqatiha yatahaddathna ‘an... ab) Loe amies parler (“elles parlent”) de... Notez la contruction propre alarabe : ’infinitif n’existant pas en arabe, il se traduit soit par un nom d’action soit par Pinaccompli, comme ici. C’est une | ae wuls elle écoutait ses relia Miles At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! ell ssid Yl ee peal @o Badartou ila tachkili maouqi‘in “ala al- intarnat et tem ila al-azwaji al-ghadibina. meer eee ol © Idha tasarraftoum bi-chaklin hi mnoundtibin facnalinou sa-nakchifou ‘an houwiyyatikoum fi al-intarnat. cLilf SL le JT ede} io] has Blt ois © ay IS gentle all le ol jold Hadhihi civil taqsoudou ila ‘lami ar-rijali bi-anna an- nisa’a qadiratoun ‘ala at-ta‘biri ‘an anfousihinna bi-koulli hourriyyatin. 35 Yo Lslgte Sai cils le 10 = (ples Be otoeee i ips a V4 tournure que vous connaissez déja, mais qui doit désormais vous 6tre familiére. Je /’écoute parler (“j “ecoute vers-elle elle- parle”) : ousghi ilayha tatahaddathou 2 J>.3 me peal: Hal min cha’ ni dhalika an youghayyira... Ree ol 203 ole: ot Est-ce que er aura pour effet de changer... (“est-ce que du fait de cela qu'il change”) ? Retenez cette tournure: hal min cha’ni... an + verbe au subjonctif ou bien un masdar. Dans ce cas, on dira : hal min cha’ni dhalika taghyirou...?{... 35 GU3 OL4 ys be. BB pede Was Lair 8 Sl ol Ss dase 8 Khatarat li hadhihi a sitaeiten ‘indama kountou ana abi nafsi ghariqatan fi bahrin min-a al-machakili al-*atifiyyati. ope Wiel oJ sd, Gl Bute doe cis 8 Posies, wglce YT ‘indi nasihatoun moufidatoun laka wa lakinnaka lan ta*khoudhaha bi-‘ayni al-i*tibari, ka-al-‘adati. Corrigé de Pexercice 1 Jai pris linitiative de créer un site internet [qui] s'adresse aux maris en colére, @Si vous vous comportez d’une fagon inconvenante, alors nous révélerons votre identité sur internet. @Cette initiative vise 4 informer les hommes que les femmes peuvent s‘exprimer (capables sur l'expression d elles-mémes) en toute liberté. @Cette idée m’est venue lorsque j’étais moi- méme submergée par des (noyée dans wne mer de) problémes sentimentaux. ©J ai un conseil utile pour toi, mais tu n’en tiendras pas compte ftw ne le prendras pas avec | wil de la considération), comme Vhabitude. T7136 wm At-tamrinou ath-thani-‘Arrib | oy. - (JWI :p 3! @ Votre initiative a recueilli (a joui de) Uneebedn. de tout le monde (tous les gens). ®@ Il convient de mentionner (Digne de la mention) que tous les hommes ne se comportent pas ainsi. © [1 ne faut pas que je dépasse les limites permises sur ce site ¢lectronique. © Viinitiative de ces femmes est digne de mention et d’intérét. © Ce site me permet d’envoyer (/'envoi de) des nouvelles 4 tous mes amis. Le mot dhikr os 3 mention, souvenir, désigne aussi chez les mys- tiques la répétition a l'infini du nom de Dieu, exercice dont le but est de conduire a | extase, et qui se pratique dans tout le monde mu- sulman avec des rituels aussi variés que les sectes sont différentes. Le dhikr peut aussi accompagner le sama* flow écoute, nom de la danse mystique des derviches tourneurs qui tend a élever homme vers le ciel et aI 'intégrer au cosmos (la paume gauche levée vers le ciel et la droite en direction de la terre). Cette danse se pratique en 6 Sixiéme lecon Charika al-a‘mali Les deux associés en (des) affaires 1. La youmkinou (i)‘tibarouhouma ka- taou’amayni ! On ne peut pas les prendre pour (i/ nest pas possible la considération-d ‘eux-deux comme) des jumeaux ! 2 Ahadouhouma dakhmoun wa tawilou al- gamati wa al-akharou qasiroun nahiloun. L’un (-des-deux) est corpulent (énorme) et de haute taille (long de taille) et \’autre est petit (court) [et] fluet. 37 VV Corrigé de Pexercice 2 acon o atk Noes g-p Bees Kistisneney | S3ail sles 2 ABsoST eS Aang Boas oplsayls Sb “ws goat ytel Syrie, pays proche du monde turc ott elle a été instaurée par Jalal ad-Din Roumi au xu siécle. On peut distinguer les confréries du monde musulman oriental tariqa(t) 44, ye (= voie mystique) et du monde occidental ziwiya(t) 4& 9\) (angle, coin = idée de refuge ; maison mére d’une confrérie). Les hommes pieux de ces confré- ries recevaient aussi les pauvres ou les vovageurs appartenant a des confréries d'autres régions islamiques. Dayr p> était le terme désignant un monastere chrétien. poll rod 1 Jc TIS 2 Let pS lea yleel yXae \ SVL fobs eeslrooi fo “hes 2 otes | charika al-a'mali JLicY| IS 8 les associés en (d’) afjaires, et, & la phrase 13, zaoujatay ach-charikayni fescue) (sa) les deux épouses des deux associés : vous vous rappeléz que le noi final du duel — comme du pluriel -, disparait quand le nom est en annexion. = R= YA 38 ‘indama you‘aniqouka ad-dakhmou fa- ka’annahou yabtali‘ouka 2 Quand le gros vous (te) prend dans ses bras /f érreint), on dirait qu'il (comme-si-lui) va vous avaler (il t'avale) wa ‘indama tousafihou al-akhara, tahbisou anfasaka makhafata an yatira. et quand on setre (fu serres) la main de l'autre, on retient son (tu retiens tes) souffle (s) de crainte qu'il ne s’envole. Ghayra anna al-ithnayni you‘addani min afdali al-khoubara’i: fi al-mou‘amalati al- maliyyati. Cependant tous les deux comptent (sont comptés) pour (de entre = parmi) les meilleurs experts de (dans) la finance (les transactions financiéres). La na‘rifou abadan hal *) yatahaddathani bil-hazli am bil-jiddi On ne sait (nous ne savons) jamais s’ils (est-ce qu ‘ils) parlent en plaisantant ou séricusement (avec le plaisant ou avec le sérieux) wa lakin, fi nihayati al-matafi, yanjahani da’iman fi tahqiqi hadafihima. mais au bout du compte, ils obtiennent toujours ce qu’ils veulent (ils réussissent toujours dans la-réalisation-de leur-but). Laysa bi-(i)stita‘ati ahadin an yafdahahouma Personne ne peut les prendre (il-n ‘est-pas de-la- possibilité-de quelqu’un qu ‘il-les-prenne-) en défaut, fa-idha bada al-awwalou moutaraddidan fi ita’i jawabin et si l'un (/e premier) parait hésiter (est apparu hésitant) a donner (dans /e-fait-de-donner d’) une réponse, Notes Dans les phrases 3 et 4, l’'arabe utilise mw 4 la place du vous du francais et encore tz a la place de on : comme en francais populaire. Retenez cette fagon de traduire le on du frangais, qui d’ailleurs n’existe pas dans bien des langues. 39-4 » haley AG sual Hlilylase + ee Vigilailcs § + pl Of BLE SLL atl 2 dide SWS e 0 LS SL 3 el sel eldph ovian fotolia Y 1 jot Oley HbR bey Vv Lo gsta Geto (63 Lilo logendad Olsaetdelbrut J A ool yr cllac| plese IgVIIW I 4 » ©) khoubara’ | > est le pluriel de khabir oe expert, et se construit sur le modéle fa‘il, fou‘ala’ ; comme wazir, wou- zara’ =|} 9 «239 ministre, ra’is, rou’asa’ ¢Lo§ toed président, etc. Ces pluriels sont diptotes: quand ils sont indéterminés, ils ne portent pas de tanwin et n’ont que deux terminaisons -ou (cas sujet) et -a (cas direct et indirect). La na‘rifou hal ....am.., el ae Rains Yo... nous ne Savons pas si... ou... on emploie en principe le discours direct en arabe. Voir aussi la note 4 de la legon précédente. Mais, dans la langue d’aujourd’ hui, on a pris l’habitude de remplacer hal a par ma idha {| Lo . Nous le verrons dans les séries suivantes. £+ 40 10 il 12 13 14 15 16 yatirou ath-thani li-najdatihi wa al-amrou maqdiyyoun ©. l'autre (/e second) vole a (pour) son secours et |’affaire est réglée. Ma ahsana hadhihi ach-charakata © Quelle association réussie (que [/-a-bien-fait cette association) raghma ‘adami at-tajanousi © fima baynahouma ! malgré la différence d’apparence (la non homogénéité apparente dans-ce [qui est]) entre-eux-deux ! sindama tousadifou zaoujatay-i ach- charikayni |, tanfajirou dahkan [Et] s’il (ave cas ot) vous arrive de rencontrer (f- rencontres-par-hasard) les (deux) femmes des deux associés, on éclate (tu éclates) de rire li? annahouma moutanagqidatani koulla at- tanagoudi © ma‘a zaoujayhima parce qu’elles [sont] toutes deux exactement l’opposé de (en toute opposition avec) leurs (deux) maris wa hounaka tafahoumoun tammoun bayna al-mar’atayni et il y a une entente parfaite entre les deux femmes, wa khassatan fi fanni “al-qil wa al-qal”. fet) surtout dans l’art du commerage (le il-a-été-dit et le i-a-dit). az-zahiriyyi Notes maqdiyyoun *,.246 régié, exécuté ; de la racine défectueuse qada (Q D Y); yaqdi pts ee) achever, exécuter. De la méme famille qidin 24 (irr.) signifie juge ou cadi et qada’ +L.25 jugement, verdict et aussi justice. ma ahsana hadhihi ach-charakata as\ 20 oda pie L Quelle belle association ou Quel beau partenariat (“qu'Il a fait belle cette association”) ! Pour traduire des phrases exclama- 41 f\ Tha gins Lead spake Vi Sto) Ul ple \ isl piHoda eile 1) s Alall ilrll pte ne, yy bey pel errs) ease) NN 2 ats ie a kant \g a 5" 4 uit, ah: tisk s VA tives, pensez a utiliser cette tournure avec ma Ls suivi d’un verbe de IV’ forme et d’un complément d’objet direct, déja rencontrée dans le premier volume de notre méthode. Rappelez-vous ; ma adhka hadha at-tabiba ! I datt lous coo ls Quel médecin intelligent (“qu’Tl a fait intelligent ce médecin...”) ! ' raghma ‘adami at-tajanousi clei pe re malgré fa non homogénéité. *adamou pls + nom en annexion sert 4 construire des termes de sens négatif, de méme que ghayrou = + adjectif permet de fabriquer des adjectifs qui en frangais commencent par dés- , in- etc. l’annahouma moutanaqidatani Koulla at-tanagoudi ma‘a zaoujayhima log 9} alll Js Ol aslixe ey litt. “parce-que-toutes-deux [sont] deux-opposées [avec] toute l’op- position avec leurs-deux-maris”. Il est intéressant de noter la fagon de traduire “exactement” avec un complément de maniére —au cas direct — de la méme racine que le participe actif: mou- tanagid _ 23k qui est opposé et tamaqoud , .25\5 opposition, masdar du verbe de VI* forme tanagqada, yatanaqadou ile «2510. Cette construction , que vous avez déja rencon- trée dans le premier volume, est fréquente en arabe. £Y 42 At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! pol Ebilasl ete = Ldls ws ol ss {3} @ | sla} Tdha aradta an tanjaha da’iman fi tahgiqi ahdafika fa-asghi ila nasa’ihi. tT thes plat, 31 St, Hedle, Lte @ *indama yousafihouka bi-chiddatin fa-ka’annahou yagta°ou minka an-nafasa, “ * .% 7 * . * . ie -cyeel gi Le ylzel Ihdahouma dakhmatoun wa al-oukhra nahilatoun fa-la youmkinou (i)‘tibarouhouma taou’amatayni. a 2 2 Mb] ob! uw Sl pt ces pee O Hounna min bayni al-khabirati fi al-mou‘amalati al-“atifiyyati. jles cede) wei jib ileal ii 3 @ = 5 omnis ade Vi Fi nihayati al-matafi, tara chariki li-najdati wa sara al-amrou magqdiy yan. At-tamrinou ath-thani—‘Arrib | Ge - dll ¢, ll @ Je ne sais pas s’il parle en plaisantant ou sérieusement. @ II n’est pas possible (il n'est pas de ma possibilité) que je te donne une réponse qui convienne (convenable). ® Vous étes hésitants ; il n’y a pas de doute que l'affaire n’est pas réglée (est non réglée). @ Je ne sais pas s’il reviendra ou non. @ Malgré leur disparité (la non homogénéité entre eux), ce sont (eh bien-eux-deux) deux jumeaux, 43 &Y Corrigé de l’exercice 1 @Si tu veux toujours réussir (tu as voulu que te réussisses) dans la réalisation de tes buts, ch bien, écoute mes conseils. @Quand il vous serre la main avec force, on dirait qu’il (comme-si-lui) vous coupe le souffle (de-toi). @L’une des deux est énorme et l'autre fluette et on ne peut pas les prendre pour (i! n’est pas possible leur considération) des jumelles, @Elles font partic des (elles [sont] d’entre les) expertes en transactions sentimentales. @En fin de compte, mon associé a volé 4 mon secours et l’affaire a été (est-devenue) réglée. Jee Vix, ee ple doll fl jel Sieg fs G Biv o a 5 7 2 (5s [4 gle oboe Bet o? $0 95.56 S| e.L blsge BM S1 Ol elles L ala seca Leo SV ol ais Be bey if Gus Al-qil (a) wa al-qal (a) JU , |. signifie litéralement “le-il-a- été-dit et le-il-a-dit”, c'est-a-dire le commérage. Dans la littérature populaire arabe, il est souvent question de ce travers qui sévit dans toutes les sociétés et cultures ! Voici une bréve anecdote de Jouha pour illustrer ce théme : dlexe Sodl ue dS bok Aid lee be gj OS SLA y Lal 54S Ls sl gle ops 8 0 3S] WE AUS I] antl La Ol = tol de 5 OF GBNI] cle by Lee gal ang sa} jas (1s alls lg) Ogle Death 7 Septi¢me legon Cette premiére série de lecons vous a permis de consolider un cer- tain nombre d'acquis de base, mais aussi de découvrir quelques nouvelles tournures. Reprenons ensemble tous ces éléments. Mouraja‘atoun Révision 1 Le verbe « Les temps composés A Vimparfait et au plus-que-parfait, bien connus de vous, nous ajoutons le futur antérieur : — kana O\S + inaccompli = imparfait Kanat tousghi ila sadiqatiha. Elle écoutait ses amies (legon 5, 15). elie J) pat oils 45 £0 Kanat zaoujatou Jouna taqdi naharaha koullahou kharija al- bayti moutanaqqilatan bayna jaratiha toucharikouhounna al-qil wa al-qal. Akhadha ahadou jirani Jouha youlfitouhou ila dhalika q@’ilan innahou yakoimnou min al-afgali an tahtamma bi-oumotri baytiha. Radda lahou Jouha: “Idha (i)ttafaqa an tamourra bi-al-manzili sa-aqoilou lahaé dhalika qat‘an !” L’épouse de Jouha passait toute sa journée hors de chez elle, allant de voisine en voisine, a partager leurs commeérages. Un des voisins de Jouha lui en ayant fait la remarque, disant qu’il vaudrait mieux qu'elle s’occupe des affaires de sa maison, Jouha lui répondit : “Si jamais elle passe par la maison, je le lui dirai, 4 coup sir ! gl poll Vv ~ kana + gad 16 + OlS + accompli = plus- ue arfait oll ax WB SS. ile... ...mablaghoun kountou qad sallaftouhou iyyahou. ...une somme que je lui avais prétée (lecon 1, ex. 2). —yakoiinou gad 33 + Os + accompli = futur antérieur Cake wa esr O95 Takotnou an-noujoimou qad sadaqat. L‘horoscape (les étoiles) aura dit vrai (legon I, note 7). * Limpératif Rappelons les 3 aspects de Pimpératif a la forme simple : - iftal [x3] — Isma‘i! ! isow| Ecoute (f) ! egon 1) de sami‘a, yasma‘ou a “ — iffil i {fs ee Assieds-toi | de jalasa, yajlisou — oufoul jal Onzour ! 1 si Regarde ! (legon 2, 9) de nazara, yanzourou ila , J) J.) « Jai £146 Outloub minhou... ...40 clei Demande-lui... ! (legon 2, 4) de talaba, yatloubou a, «1b. Rappelez-vous que les verbes assimilés, de méme que les verbes hamzés, n’ont pas de hamza initial 4 limpératif : khoudh! ! J+ prends ! de akhadha, ya’khoudhou ceat ede] Da‘-ni oukammil ! | st cs&> Laisse-moi terminer ! (legon 1, 10) de wada‘a, yada‘ou #b <9 9 Jaisser. Notez bien que l’infinitif qui suit ’impératif en frangais se traduit en arabe par un verbe a l’apocopé ou 4 l’inaccompli. « La défense et Vinjonctif ; /@/li- + apocopé — Limpératif de forme négative ou “défense” s’emploie avec 1a + apocope : an La tatasarraf(V) bi-hadha ach-chakli! | ssi Wig ey Ne te comporte pas de cette fagon ! (legon 5, 10) La tougaddig-ha (II) ! ! sis Y Ne les (f. sing.) crois pas ! (legon 1, 7) La taghdabi ! feraes Ne te fache pas (£) ! (legon 4, 7) — Linjonctif se traduit par li- + apocopé : # Li-yadhhab ila al-jahimi ! ! eo colo Ou il aille au diable ! (legon 2, 15) Quand le premier verbe a l’injonctif est suivi d’un infinitif, celui-ci est rendu par un deuxiéme verbe a l’apocopé : Sled Mig, peed add Li-nadhhab nahtafil bi-hadha al-hadathi Allons féter cet événement (lecon 3, 4). I] faut veiller 4 ne pas confondre li- + apocopé (= injonctif) et li- + subjonctif (pour que). 47 iV * Les conjonctions tam et lan - lam + apocopé = passé a la forme négative Lam ya‘oud. dee e Il n'est pas revenu. ~ lan + subjonctif = futur a la forme négative Lan yaroudda laka... pase Sie dl ne te rendra pas... (legon 1, 7). * Traduction de l’infinitif francais ~aprés un injonctif ; verbe a l’apocopé (voir exemple plus haut) ~ traduit par un masdar qui peut étre aux trois cas ; les exemples en sont nombreux, en voici un (avec préposition suivie du cas indirect) : i SHYT de aby LST MET al ool Badarat imra’atoun ila tachkili maouqi‘in ‘ala al-intarnat Une femme a eu I initiative de créer (vers la création d’) un site (sur ’) internet (legon 5, 1). ~ traduit par un verbe a l’inaccompli : A la tasma‘ou al-ma’a yasilou ? " de Fey oH Ni N’entends-tu pas l'eau couler (“elle coule”) ? (legon 2, 6). cpdew, lie JI sei CSS Kanat tousghi ila sadiqatiha yatahaddathna i Elle écoutait ses amies parler (elles parlent) (lecon 5, 15). * VILE forme Emphatisation de l’infixe -ta- au contact de la premiére lettre emphatique d'un verbe : darra, yadourrou 52) «32 faire du mal d, nuire 4 — idtarra, yadtarrou jhe, kel contraindre VIIL Sa-youdtarrou ila qat ‘i al-ma’i. ell abs col Fee II va étre contraint (passif) de couper l'eau (legon 2, note 4). £A48 * Verbes irréguliers Nous vous conseillons d’essayer de conjuguer ces verbes, trés courants, et de les mémoriser, au moins aux personnes qui vous sembleront les plus utiles (entre parenthéses, dans la derniére colonne, le n° de lecon ot ils ont été vus, suivi du n° de phrase) : haziya,yahzabi-| «a> | (HZ Y) =) ames défectueux ae bada, yabdot iltaga, yaltaqi ‘goby che] (BD W) défectucux (LQ Y) défect. Jouir de 4) sembler (6, 9) rencontrer | ra’, yara cae «al)| (R’? ¥) défect. | voir (2, 5) dara, yadri S 95) SAN gy 7 zaoujatay-i ach-charikayni (zaoujatay[ni]) les (deux) épouses/dir.] des deux associés (legon 6, 13). 5 Diverses tournures et locutions conjonctives + ne... plus : lam ya‘oud 10: «J + participe actif / passif [dir.] Lam ya‘oud s2’ilan (al-ma’ou) CLS) GLY ae o Elle ne coule plus (elle = [Veau] n'est pas revenue coulant) (lecon 2, 7). Lam a‘oud qadiratan ‘ala tahammoulihi. alaod le 33 Jel eo Je ne peux plus le supporter (“je ne suis pas revenue capable sur le-fait-de-supporter-lui”) (legon 4, 1), Lam ya‘oud-i as-sabotmou maoujoudan. 13 5-530 glottis eo fl n'y a plus de savon (“le savon nest pas revenu existant”) (legon 2, exer.1). 33 3 ys dad od ode [No ge 2 dey oJ Lhe Hadha lam ya‘oud maoujoidan / hadhihi lam _ta‘oud maoujoidatan, fi n'y ena plus (sujet m. / f.). + déja (“il est arrive précédemment que”) ~ sabaga an O| 3» + accompli 4 Sabaqa an sallaftou. Cinley ol re Jai prété précédemment = J'ai déja prété (legon 1, 14). LIS fo EU el = A ls of pw Sabaqa an qoultou laka = Qoultou laka qabla qalilin. Je t'ai déja dit. - qad / laqad + accompli + mou’akhkharan / akhiran [orb fil eave Hel ais Lhe oS Fl te Qad sadara Akhirou koutoubi mow’akhkharan. Mon dernier livre vient de sortir (derniérement) (lecon 3, 3). oY 52 ol pucall ghles se | 2 ge OLLI ote aad Lagqad ‘ada at-talibani mou’akhkharan min manatigi as-sahra’i. Les deux étudiants viennent de rentrer des régions du désert (legon 3, exer.1). shaythou inna ol x dant donné que (legon 1, 3) Equivalent de li’anna, mais avec plus d’intensité, ou de idh’anna ols. Il peut signifier aussi de telle sorte que, attendu que... *ghayra anna ji oo cependant (legon 6, 5) 6 Expressions adri / 1a adri goal ie! sol je sais /je ne sais | pas (2, 3) vali 4? | j ? a lima la ? ey ws Ege ! (1, 9) Ina al-hadathou ? § Sted! Ls que se passe-t-il ? al-madhkoirou / _ (2.8) lefla) enone (e)) mouw’akkad (oun)! ya wayli !* yali-moufaja’a(ti)! | al-madhkouratou (5, 6) jadiroun paul le digne de mention bi-adh-dhikri | : (5, 8) moustahil (oun) ! ! - impossible ! (1,4) hadha [amroun| 1afeel al]ida Ca c'est stir /(1,8) 48 [i] malheur a moi ! (1, | 2) li-yadhhab ila al-jahim (i) ! quelle surprise ! (3, 1) ——- | qu'il aille au diable (en enfer) / (2, 15) * On entend souvent ya will will ! 53 oF Tamrinou mouraja‘atin Exercice de révision (Traduisez) Legal Se grill rls @ Kalamou an-noujotmi fi ousbou‘ina | Fa pe op Vode IE: Jaen @ 48 ac ont 3 pie etal Bourjou al-hamali : Khilala hadhihial-ayyami, saoufa toudtarrou ila al-qiyami bi-safratin ghayri moutawaqqa‘atin. li) de Gl» Aol jade : Laat ode og cy kd Hal, Bourjou ath-thaouri : Sa-yaqbidou akhotka mablaghan kabiran ; roubbama yousallifouka chay’an min-a an-nouqoudi. es 8 AS ob pce Se Ul Gow? elon a iabLst EbL> Bourjou al-jaouza’i : Sabaqa an lagita sou‘oubatin kathiratan fi hayatika al-‘atifiyyati Pligg be he ete 5 get ISS OY 20 6S 9 8 wa lakin, min-a al-ani fa-koullou chay’in sa-yatimmou ‘ala ma youramou. Lele ua Outloub min moudirika an you‘tiyaka soulfatan* fa-qad tahsoulou ‘alayha ri l’anna al-yaouma houwa yaoumou hazzin laka. dax| ps ces Bourjou as-saratani : of 54 8S 44ST J] a Hey eo = cee Bourjou al-asadi: Da‘i zaoujaki yadhhab ila al-magha koulla yaoumin, BNI de net Se a (pela JUS tye tastarihina eee satatayni fi al-yaoumi “ala al-aqalli. 9 SRT igs Bra Vs Aled el iall ey - ® sal Bourjou al-‘adhra’i (as-sounboulati): La tatasarraf bi-hadha ach-chakli wa bi-at-tali hall Lill Lass Wels.) = lan touwajiha soukhta an-nisa’i al-ghadibati. 8 Huiti¢éme lecon Rafiqoun aou khatiboun ? Camarade ou... fiancé ? 1— Min ayna anti qadimatoun, ya Layla ? D’ot viens-tu, Layla ? 2— Min-a al-masrahi, ba‘da darsi. De mon cours de théatre (du thédtre, aprés mon cours). 3— Raja‘ti wahdaki © fi hadhihi as-sa‘ati al- mouta’akhkhirati ? Tu es revenue seule a cette heure tardive ? Notes ) wahdaki Sas, ou bi-wahdiki Hae » (phrase 16), ou encore li-wahdiki a> 55, expressions signifiant seule avec un sens adverbial dans les deux phrases. La premicre est aucas > 55 00 Traduction ® horoscope de la (dans notre) semaine ® (Le signe du) Bélier : Ces jours-ci, tu seras contraint d’effectuer (a | 'accomplissement d’) un voyage imprévu (non prévu). ® Taureau: Ton frére va toucher une grosse somme; peut-étre te prétera-t-il un peu (une chose de) Vargent. @ Gémeaux : Tu as déja rencontré de nombreuses difficultés dans ta vie sentimentale ; @ mais, a partir de maintenant tout (foute chose) va s’arranger (s‘accomplir sur ce qui est désiré), @ Cancer : Demande 4 ton directeur de te donner une avance et peut-¢tre l’obtiendras-tu, @ parce qu’aujourd’hui est ton jour de chance (un jour de chance pour toi). ® Lion : Laisse ton mari aller au café chaque jour © [et] tu te reposeras au moins (pendant) deux heures par jour, © Vierge : Ne te comporte pas de cette fagon et alors (de ce fait) @ tu n’auras pas a affronter (iu ne Jeras pas face a) Vindignation des femmes en colére. * soulfa (t) 42. avance, prér (de sallafa aL. préter) ll rol A T he 9) 5) $b cdeob cl opi eye — 1 re dari peed oy dolfeds ,§ Hoey cor -¥ Le direct comme complément de maniére et les deux autres au cas indirect précédé de bi- ou de li- : fen étant] seule-toi et avec- seule-toi. Notez que dans cette expression, wahd ne change ni au féminin, ni au pluriel : bi-wahdina Ge (nous) seuls (ex. 2, phrase 1). O71 56 4— La, rafaqani Rachid. Ittafaqa “an a‘tahou ‘ammouhou sayyaratan. Non, Rachid m’a raccompagnée, II se trouve (i/-est-arrivé- par-hasard) que son oncle lui a donné une voiture. 5— Yabdoi li annaha laysat awwala marratin yourafiqouki fiha °, machyan aou bi-as- sayyarati. Il me semble que ce (celle-ci) n’est pas la premiére fois [qu’]il te raccompagne (dans elle = fois), 4 pied ou en (avec la) voiture. 6 a al-an, ma qaddamti li hadha ar-Rachid ! Tu ne m’as pas encore (jusqu a maintenant) presenté ce Rachid ! 7— Houwa moujarradou sadigin (, ya Mama, wa rafiqoun faqat, la akthar(a)... madha tatasawwarina ? C’est seulement un ami, Maman, juste un camarade, rien de plus... que vas-tu Uimaginer (que t imagines-tu) ? 8— Hadha min wajibi ka-oummin ! Ca, ¢’est mon devoir de (comme / en tant que) mére ! 9 Wa akhadhat-i al-oummou touqachchirou al-basala moutamtimatan ©: Et la mere se mit a ¢plucher les oignons tout en ronchonnant (une ronchonneuse[dir.]) : 10— Tatasawwarina ma qad yaqoulouhou al- jiranou ? Tu imagines ce que peuvent dire (peut-étre ils le disent) les voisins ? Notes -) Notez que ittafaqa, yattafiqou Ge «Gal —verbe assimilé de VIII* forme, de la racine wafaga —, arriver par hasard, alors que hadatha, yahdouthou Gitouc®J> veut dire survenir. Tous les deux sont suivis de an ou anna + pron./nom et s’ac- compagnent d’un verbe a l’accompli. Attention, ittafaqa ‘ala aun tout autre sens : tomber d'accord sur... 57 OV i twarccleclol palit, ail -£ hail 2 352 HI ed UT yy —0od cists al Late lgad Pad Side 5 cold LOY J) Beeb bate oma -V ioe aa a als | sel aaldar— A ecu ares 4 - annaha laysat awwala marratin yourafiqouki fiha a la! 2 3 358 Jal eas gene + gue ce n'est pas la premiere fois qu'il te raccompagne (“dans elle = la premiére fois dans laquelle il te raccompagne”) : vous connaissez bien la construction des relatives en arabe, mais n’oubliez pas qu’il y a toujours un pronom de rappel, précédé d’une préposition ou non suivant le sens de la phrase ou la construction du verbe. | moujarradou sadiqin 3:2 35e6 seulement / juste un ami: retenez cette construction composée d’un adjectif invariable et d'un nom au cas indirect indéterminé, comme ghayrou = non... . Comme ce mot, moujarradou peut se décliner (sans tanwin), mais ne change ni au féminin ni au pluriel : moujarra- dou sadigatin 42.2 5 jana juste une amie (voir exer. 2, phr. 3). moutamtimatan 492026 ronchonneuse/dir.] =enronchonnant : il sagit ici du participe actif du verbe quadrilitére tamtama 5(T M T M), youtamtimou 2 , forgé 4 partir d’une oOnomatopée, phénoméne assez fréquent parmi les verbes a racine quadrilitére, Cependant, ce n’est pas toujours le cas : rappelez-vous tarjama, youtarjimou PR ee _p traduire. OA 58 oe iS 12- 13 14- 15 16- 17 18 - 19 59 04 Na‘am... al-qil(a) wa al-qal(a) ! Ma cha’nouna wa hadha ? Oui, le qu’en-dira-t-on (le-il-a-été-dit et le-il-a dit) ! Qu’est-ce que ga peut nous faire (quoi notre affaire et cela)? Bal hadha youhimmouna fi‘lan ! Bien (mais) au contraire, cela nous importe réellement ! gala abottha wa h(ou)wa yadkhoulou al- matbakha. dit son pére en entrant dans (et /ui if entre) la cuisine. Tayyib(oun) ! Li-noughayyir-i al- maoudoil‘a... ya Baba al-‘azizou ! Bon ! Changeons de (fe) sujet... Papa chéri ! Ba‘da ghadin, yaouma al-khamisi, ana mad‘ouwwatoun ila sahratin ‘inda Salma, ibnati sadigika al-jarrahi. Aprés-demain, jeudi, je suis invitée 4 une soirée chez Salma, la fille de ton ami (/e) chirurgien. Wa lakin, yaskounou ba‘idan ; la youmkinouki adh-dhahabou bi-wahdiki ila hounaka ! Mais il habite loin ; tu ne peux pas y (@ /a-bas) aller toute seule (avec-seule-ton) ! La boudda an yourafiqaki ahadoun ! Tl faut absolument que quelqu’un t’accompagne ! Hadha laysa mouchkilatan ! ‘> Sa-atloubou min... mimman “)?... Ce (ceci) n’est pas un probléme ! Je demanderai a... 4 qui Pix: min Rachid, mathalan... ma ra’youki, ya Mama ? a Rachid, par exemple... qu’en penses-tu (quoi ton opinion), Maman ? Gliay Wel! Ils bale 1 8 I ed Lag Lie ob - VY GreotI es gayleyidu ir LLL... gpo gel ced! cb — 18 t pl Speke Ue eet Wey dete V0 Cate au) «cal ee 8 ge I) lel Ao Y Nagas cps og — V7 1 She J) Ne yp Cla LT lool elt, oh LY Vv Be kos dblat ats SLin— VA PLebe bth Lev. Whe hed oye 14 Notes () Hadha laysa mouchkilatan USis oe \.Ls ce (ceci) n'est pas un probléme : on aurait pu dire aussi bien hadhihi laysat mouchkilatan U1S.2.0 Guedes (“celle-ci n’est pas un pro- bléme”) ; hadhihi renvoyant ici au mot féminin mouchkila(t). mimman ? € -,« 4 qui (“de qui”)? = min-man. Rappelez- vous que le n final de la préposition min se transforme en m quand lui sont adjoints les interrogatifs man ou ma, ce qui donne pour ce dernier mimma La 4* 60 20 = Sa-ouqaddimouhou lakouma halama raghibtouma. Je vous le présenterai (@ vous deux) dés que vous le désirerez (avez désiré tous deux). 21. ~~‘ Fian-nihayati, wa ba‘da touli at-tafkiri... laysa bi-sayyi’in hadha ar-rafiqou En fin de compte (a /a fin) et en réfléchissant bien (apres longueur de réflexion) ... il n’est pas [si] mal (avec-un- mauvais = quelque chose de mauvais) ce camarade 22s wa... man yadri ?... qad touhawwilanihi ila Lsgecki li? . qui sait ?... vous pourriez peut-étre en faire (peut-étre ae -le-transformez en) un fiancé pour moi ? 4 Lee f—ISY on pel At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! ‘ 2 e lob] Ze pile! oS jt th Sissy @ Sa-adhhabou ila baytika bi-sayyarati allati a°tani ‘ammi iyyaha. pies SI" Le Nes ad Ol Gai] © Ittafaga an lagitou khatibi al-moustaqbaliyya khilala safarin. oe lst of te IY AY... Li-noughayyir-i al-maoudov‘a... l’annani la ouridou ba‘dou an atakallama ‘an hadhihi al-oumouri. wed ee BB op sels SOI Lisl al tas e Tatasawwarou oummi da’iman anna koulla wahidin min rifaqi habiboun li. ‘sel ia tll a ddl, Joi ag Y © La youhimmouni al-qil wa al-qal...da‘-i an-nasa yatakallamouna. 61) late) Ue isa ys SN sb sas digi 1) ee shia rays co) OV gob Ec yt ye og a § J ick ———— Corrigé de Pexercice 1 ® Jirai chez toi avec ma voiture qui m’a été donnée par (que m’a donnée) mon oncle. @ II se trouve (il esi arrivé) que j’ai rencontré (par hasard) mon futur fiancé au cours d’un voyage.@ Changeons de sujet, parce que je ne veux plus parler de ces affaires) Ma mére s’imagine toujours que chacun de mes camarades est mon petit ami (un aimé pour moi). Le qu’en-dira-t-on ne m'importe pas... laisse les gens parler. VY 62 2 At-tamrinou ath-thani—‘Arrib Loe lil op pas @Nous ne pouvons pas aller seuls a cette soirée. @Ce n'est pas un probléme étant donné que Rachid t’y accompagnera, © C’est seu- lement une amie avec qui j’ai fait des études (étucié) a Puniversite. @Notre fils s’est mis a aller tous les jours (chaque nuit) a une soirée. Ol faut que tu fasses de (transformes) ce charmant jeune homme un (en) fiancé pour toi ! Sat lT ye td tee Dale J9YT eV) Sot Las Naqqil fouw’adaka haythou ‘chi’ta min-a al-hawa fa-ma al-houbbou illa lil-habibi al-awwaili. Transporte ton coeur ot tu voudras (te as voulu), au gré de la passion. [amour n’est qu’au premier [étre] aimé. cs _y| Abo Tammam (IX° s.) 9 Neuvieme lecon Houwa al-khasirou ! C’est lui le perdant ! 1-— Atloubou minka ma idha || sa-ta’ti ba‘da qalilin li-mousa‘adati ‘ala tanzifi al-fina’i. Je te demande si tu viendras m’aider dans un petit moment a nettoyer (pour-mon-aide sur nettoyage de) la cour. 2— La touz‘ijni bal da‘ni adrousou, tahdiran ~ li-imtihani al-qadimi fi ar-riyadiyyati. Ne m’ennuie pas, (mais-au-contraire) laisse-moi étudier (j étudie), pour préparer (en préparation pour) mon prochain examen de (dans /es) mathématiques. Notes ‘ Afloubou minka ma idha... ...J3] ls thse GLbl je re : linterrogation indirecte est introduite par hal & comme nous l’avions vu précédemment, mais de préfé- rence dans le langage actuel par ma idha. demande si.. 63 1¥ Corrigé de Pexercice 2 BN dk J Coty Cat Ol Abs Y @ Git ¥ ae Gaerne lsh a Wee 2 UCAS! Hail po 55 ola dike oSidé ele] 3 as C55 dase 3558 Pe qo Sy ti Baga eee tos 0 a apie I Cay Ef el o cet SN ab SUT ek Jd Of ale hls se then 15) bs tks Gb - ebdlh bes le stele d Scene ) da'ni adrousou, talidtinan li- 2. J ihgcpaisat epepal epee laisse-moi étudier pour préparer..., litt. “laisse-moi j’étudie en préparation de...”; tahdiran, masdar de haddara a preparer, est au cas direct pour exprimer la maniére. Les com- pléments de maniére au cas direct sont nombreux et fréquents en arabe. Vous en avez déja rencontré un certain nombre, comme Mmoutamtimatan 492026 en ronchonnant, a la legon précédente (phrase 9). Efforcez-vous de les repérer et d’en bien comprendre le sens, afin d’étre en mesure d’en utiliser vous-méme petit a petit. Vi 64 he 10 65 10 Ta‘rifou anna ‘ammana wa ‘ammatana yahdourani lil-iqamati ‘indana... Tu sais que notre oncle et notre tante (du cdté paternel) vont venir (étre présents) séjourner (pour le séjour) chez nous... Qalat li oummi innaha 1a touridou an tatachattata aghradouna bi-chaklin faoudawiyyin Maman m’a dit qu’elle ne veut pas qu’on laisse trainer (que soient dispersées) nos affaires de fagon désordonnée (anarchique) fi koulli makanin dakhila al-manzili wa innahou yanbaghi © al-‘amalou ‘ala tanzifi al-bayti bi-kamilihi. partout (dans tout endroit) dans la maison et que (certes- cela) l'on doit nettoyer toute la maison (i! convient le travail sur le nettoyage de la maison en son entier). La touz‘ijni akthar(a) ! Oukhrouj min ghourfati ! Ma ‘indi al-waqtou ! Ne me dérange pas plus ! Sors de ma chambre ! Je n’ai pas le temps ! Anta, bil-‘aksi, laysa ‘indaka ma ta‘malouhou | ! Toi, au contraire, tu n’as rien a faire (i/- n‘y- a-pas chez-toi quai tu-le-fais) | Ba‘da intiha’ika min tanzifi al-fina’i, oukhrouj tachtari laka isfanjatan bil-‘asali Quand tu auras fini de nettoyer (aprés ton-fait-de-terminer du nettoyage de) \a cour, va t’acheter (sors tu achétes pour toi) un beignet au miel min ‘indi al-ba’i‘i al-moutajawwili bi-jiwari al-masjidi. (de) chez le vendeur ambulant [qui est] prés (au voisinage) de la mosquée. Khoudh hadhihi an-nougotda ! Prends cet argent ! Sty deed Ol pare Late Lae OF G3 -1 Gace dol85U Bets Ola 7 Y lel A Se é 5b 8 JS Lal si Jeb ols fsa 3 ee Soe eee alent ls Sire ped Sb cdl Vv cel celal GBS oye HEL bey fol Setin| OU og 385 Sate drm Irrdincal alii wey 4 bose Jbade de Ys Notes 3 yanbaghi |». est l'inaccompli de inbagha (VII) et signifie i/ convient ; if est suivi de an + subjonctif, ou bien il a pour sujet un nom, comme c’est le cas ici : al-‘amalou eal le travail. laysa ‘indaka ma ta‘malouhou 4leai Le Sic ees. nas rien a faire (“il-n’y-a pas chez-toi quoi tu-fais-le”). ne. nez cette tournure et, 1a aussi, réutilisez-la en changeant le verbe qui suit ma: laysa ‘indakoum ma taqoulotunahou pe l te eS vous n'avez rien a dire. 11 66 11— Tayyiboun ! Wa lakin, ahtajou ila mousa‘adatika. Bon, mais j’ai besoin de ton aide. 12. Ana ‘ajizoun ‘an-i al-qiyami bi-dhalika ana wahdi. Je ne peux pas faire cela tout seul (je /suis/ incapable de=quant a l’accomplissement de cela moi seul). 13. Lil-marrati al-akhirati ! Qoul li ma idha tousa‘idouni am 1a ! 5) Pour la derniére fois, dis-moi si tu vas m’aider ou non ! 14— La! Qat‘an la ! Saoufa aqtasirou ‘ala tartibi ghourfati faqat... 14 akthar(a) ! Non ! Absolument pas ! Je me contenterai de ranger (sur rangement de) ma chambre seulement... rien de (pas) plus ! 15— Ya lil-ghabiyyi ! Anta al-khasirou fi al-amri ! Imbécile ! C’est toi le perdant dans l’affaire ! 16 _ Li’annaha aousa‘ou al-ghourafi allati sa- takoinou tahta tasarroufi ‘ammina wa ‘ammatina ! Parce que c’est la plus vaste des chambres, [celle] qui va étre [mise] 4 (sous) la disposition de notre oncle et de notre tante ! 17— Innaha mousibatoun haqqan, ya mach’otimou ! Ca c’est vraiment une calamité ! [Espéce d’ Joiseau de malheur ! Notes (3) ma idha tousa‘idouni am la Y el cpdeld 1a) be si tw vas maider ou non. Méme cas de figure qu’en note | : ma idha... am 1a 'Y el ... \a| La si... ow non. Retenez cette tournure et essayez de la réutiliser avec d'autres verbes. 67 WW bdeles I} cll Sy! cb — 11 gia g UT WG pLall ge jel ul Vy Le I lane Miazb ve I Yel saels CSS le pal Gp I VLLINY — 18 I ssiV.. be 32 Bosh at ise Sie 0 Sew ol Gall ai GY 11 I hates Lae hai coe I og pce b clin dane Lgl == 1A 68 9 t pee 8 — SSM op pel At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! Bgd pl> Bs Ses 5 gill Lil abil o 0 Da‘ni ounazzifou al-fina’a alladhi tarakahou al-aouladou fi halatin faoudawiy yatin. Lab b qty ly 3 Ol pant LW Ob Ute! © Ou‘limouka bi-anna khalatayna tahdourani qariban wa sa-nada‘ou ghourfatayna tahta tasarroufihima. retell deci toate ated vi gi ball eH 8 4s = nS du Yanbaghi al-‘amalou “ala tartibi al-manzili hatta yajida ad-dayfou nafsahou ka’annahou fi baytihi. “we wT we oe * . Toes . thee wt" . A518 SLES 2b kG le patti Gy. © Saoufa naqtasirou ‘ala tanzifi ghourfati al-istiqbali fi fatratin awwaliyyatin. At-tamrinou ath-thani—‘Arrib |! oy. — Ul -p pl @Je n'ai pas suffisamment de temps (le temps le suffisant”) pour taider. Ne me dérange pas ! @Pour la derniére fois, vas-tu m’aider {oui] ounon ? @Quiest le perdant dans l’affaire ? C’est toi (toi fui) ! @Tu (f) es incapable d’effectuer le nettoyage de toute la maison. Nous avons besoin de préparer nos examens. Laisse-nous étudier ! “kafin erly (irrég.) suffisant, de kafa, yakfi Ate ey suffire, que vous connaissez bien. 69 14 Vo prams Sylen bs gal Le esd J @ 9 sal eS |l Laysa al-yaouma ‘inda aouladi ma ya‘malounahou wa yastati*oina an yousa‘idouki. Corrigé de l’exercice 1 @ Laisse-moi nettoyer la cour que les enfants ont laissée en désordre (dans état anarchique). @ Je tinforme que nos deux tantes (maternelles) seront la prochainement (bientét) et que nous laisserons (mettrons) nos deux chambres a leur disposition. @ II convient de mettre en ordre la maison afin que l’invité se sente comme chez lui. @ Nous nous contenterons de nettoyer le salon (chambre de réception) dans un premier temps (une période premiere). @ Mes enfants n’ont rien 4 faire aujourd’hui et ils peuvent t’aider ! Corrigé de Pexercice 2 bohe pv. Soteles) aii 55H caleba Be, gels fe oN ciel 3 ei ieee Sol gciis pyl ptt J eto Bech aks tal oop Ged Ula 10 Dixiéme lecon piled ol ie. lad SleST phar de ne > 13] - O gS 9 gb de Clas a Ol 4S rv Lad butane 1B TV loi while -¥ Polis lel — £ oe QS lS oo ill ETS GSI -—0 PN me fet Hadhari min-a al-maoujati ! 7 Prends garde a la vague ! 1— Idha harasta ‘ala ta‘alloumi as-sibahati fa- ‘alayka an tamoudda dhira‘ayka yaminan wa chimalan, | Sion veut (tu as désiré) apprendre a nager (sur le fait dapprendre la nage), on doit étendre (sur toi que tu étendes) les (tes) bras 4 droite et a gauche, 2‘ thoumma an tangqaliba ‘ala zahrika wa sa- yakotnou jismouka tafiyan. puis se mettre (que tu te retournes) sur le (ton) dos et on flotte (sera ton corps flottant). 3— Hadha ma taqoilouhou anta ! Ila annani ghariqoun ! C’est ce que toi tu dis | Sauf que moi je coule (que-moi coulant) | 4— Aghliq famaka ! Ferme la (ta) bouche ! 5— Walakin, idha oughliga al-famou... © glou, glou..., yastahilou al-jawabou ! Mais, si on ferme (si @ été fermée) la bouche... glou, glou... imposssible de répondre (est impossible la réponse) ! , dans le langage populaire. Ensuite, on peut utiliser un passif : a Notes la phrase 5, idha oughliga al-famou ql plEI la) si on ferme la bouche (“si a été fermée la bouche”) et 4 la phrase 8, kayfa ) Hadhari min... est une expression figée qui signifie prends/ prenez garde a, gure a... ! Cette interjection est de la méme racine que le verbe hadhdhara, youhadhdhirou, jdou i> mettre en garde, avertir. ©) Cette legon, comme vous l'avez remarqué, vous permet de revoir les différentes traductions de “on” : tout d’abord (a la phrase 1), on peut employer tv —comme cela se fait en frangais > 71¥\ youtasarrafou ? € 3°2%) 45 comment se comporte-t-on ? (“il-est-comporté”), Et enfin, on a recours au mot insan OL..3] homme, Uhumain : youghligou al-insanou ‘ouyotinahou... 12D ge ols yi eke on (homme) ferme les yeux (phrase 9). Une autre possibilité est l’emploi de la troisiéme personne du pluriel, comme vous l’avez vu dans le titre de la legon 2 Qata‘ot al-ma’a eLSf \ gabe’ On a (ils ont) coupé Mean. ¥V 72 6— Youfaddalou ©) lil-ghabiyyi an youlazima baytahou ! La takoun moutachannijan ! Quand on est imbécile, il vaut micux rester chez soi (i/-est- preféré pour l'imbécile qu‘il garde la maison) !... Ne sois pas crispé ! 7— Wa in ja’at maoujatoun ‘arimatoun tatadaffaqou, Et si arrive (est venue) une violente vague déferlante (elle déferle) 8 fi hadhihi al-halati, kayfa youtasarrafou ? dans ce cas, comment se comporte-t-on (i! est comporté) ? 9— Youghliqou al-insanou ‘ouyounahou wa yata‘amalou ma‘a al-maoujati bi-tasAhoulin wa loutfin. On ferme les yeux (il ferme l'homme ses yeux) et on compose /fraite) avec la vague, avec gentillesse (indulgence) et douceur. 10 ~—« La tou‘aridha wa sir ma‘aha... Ne la contrarie pas (ne-t ‘oppose-pas-elle), accompagne-la (et va avec-elle)... 11 ~=- Wa idha (i)stachatat ghadaban, yabqa laka an touwajjiha da‘watan ila © al-Khaliqi ‘azza wa jalla ! Et si elle explose de colére, [alors] il [ne] te reste [plus] qu’a adresser une priére au Créateur — [II est] puissant et grand ! 12.‘ Ba‘da ayyamin, ‘ala ar-rasifi : Quelques jours plus tard, sur la jetée : Notes (@) Retenez l’expression youfaddalou li- + nom / la- + pronom an + subjonctif: i/ est préférable pour... de/que. En fait, il s'agit d'un passif: i/ est préféré (de faddala, youfaddilou II ae) pee preéferer). BY » OSV len peal aU yee 1 Lie beeece 65845 ds yle de ge cele Of 5 a $ Spey aS Ul Sole 3 A eo doles sine OLY Gl, - 4 ila) y frlics de got ve lyre pw lee LSY Vs ONY ay claae cblicullals 4 I Jos Se SEM Sa geo ot 55 > > yabqa laka an touwajjiha da‘watan ila... vec 3369 Sef Ol GU ay il fne] te reste [plus qu]’d adresser (“que tu adresses”) une pricre d... : notez cette tour- nure : yabqa la-pronom / li-nom an + subjonctif. vi74 10 13- As-salamou ‘alayka ! Ma al-hadathou ? § eg if ee | eLle 6 i eve 10 Bonjour ! Qu’est-ce qui se passe (quoi | 'événement) ? 14 Ma hasala © li-hadhihi adh-dhira‘ al- cob tb gil it ls AS aig j perl \é malfoufati fi qaouqa‘atin min-a al-jissi ? Que signifie (quest! arrivé d ce) ce bras dans le ge NN or dad 99 (enveloppé dans une coquille de) platre ? 15— Hiya qalabatni ! ! s 15 Ne Elle m’a roulé (retourne) ! al s* 16— Man, hiya ? e pea bled Nes Qui, elle? DA bey \ 17— Al-maoujatou, bi-at-tab‘i ! | we IL cam if ENN La vague, naturellement ! 18— Kayfa dhalika ? © Sus aS a Comment cela ? 19- Tabbaqtou nasa’ihaka... ples ic —\4 J'ai suivi (appliqué) tes conseils... 20 wa lakinni al-ana agotlon li-nafsi innahou 7 ols al | 5: Jal oy P55 ve kana min-a al-afdali ©, mais maintenant je me dis qu’il aurait mieux valu (certes- is \ cela était du mieux), Yi 21 ‘indama ra’aytou al-maoujata tatadaffaqou, - j . j Sree (es ! an outliqa siqani li-ar-rihi ! beh oP i = L quand j’ai vu la vague déferler (elle déferle), que je prenne ! oe Sa mes jambes a mon cou (que je ache mes jambes au vent) ! Cc rs Notes + 6 Kana min-a al- afdali an outliqa siqani li-ar-rihi a : = i i WS il it mieux valu (5) Tl faut distinguer hasala, yahsalou li- J frome, « bo ce glee gibi Y bas os ue) auraTi Te wey arriten | a Sen deem nawala Gaiepuloa. ae que je prenne mes jambes a mon cow : voici une autre expres- / Sheer aan oe ; sion a retenir, de méme sens que celle de la note 3. Vous ek : remarquez que faddala , |23 ct afdal , |.28/ sont de la méme tacine. 75 V0 V176 10 peo 5 op pol At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! 15 9S5V OT Sold LadT bs le pre > 13 0 2 2 rai Idha harastoum ‘ala ta‘alloumi as-sibahati fa-‘alaykoum an 1a takownou moutachannijina. a als Val o Adibb bul le gus cull ili Idha ra’ayti al-amwaja tatadaffaqou ‘ala c chati’i, fa-atligi siqanaki li-ar-rihi ! The ow : 2 2 i * or es dnb 93 28 oped aclyd y Sel [ail od o parel o Laqitou afdala asdiqa’i wa dhira‘ouhou al-yousra fi qgaouga‘atin min-a al-jissi. At-tamrinou ath-thani—‘Arrib | S55 — 3) -p ,.ll @ Il est preferable pour celui qui apprend (/’apprenant de) la nage de se mettre (qu'il se retourne) sur le (son) dos. ® Quand on est (étant donné que tu es) malade, on garde (tu dois garder) la chambre. © Si tu avais suivi (appliqué) mes conseils, la vague ne Uaurait pas roulé. @ II faut fermer sa (tw dois fermer ta) bouche, sinon (ef sauf) on (tu) boit la tasse (de l’eau) et on (tu) coule. @ Si on (l'homme) n'est pas crispé, on (son corps) flotte. TINY eles at Old dy phe JOJO SH Lite e 10 ale, J ‘indama yakotnou al-insanou fi khatarin, yabqa lahou an youwajjiha dou‘a’an ila al-Khaliqi. alal ie poi as pas ol Laat 2 ols @ Kana min-a al-afdali an wae ma*‘a al-maoujati bi-loutfin. Corrigé de Pexercice 1 @ Si vous désirez apprendre la nage, alors vous ne devez pas étre crispés. @ Quand /si) tu (£) vois les vagues déferler sur la plage, prends tes jambes 4 ton cou! @ J'ai rencontré le meilleur de mes amis [qui] avait le bras gauche dans le platre. @ Quand on (Uhomme) est en danger, il ne vous reste qu’d adresser une priére au Créateur. @ II aurait mieux valu que tu te comportes avec douceur vis-a-vis de la vague... = “ tet Ls Mare Ss, ae ob Je cle Ol ul let) Lede ar ieee eta Gel ee 0 ‘le ae Jeo ener, ° os e a io - $ eplG etd 2585p Sis ew eos 258 Aico sales ole ts poll Kew as La tabi‘ samakan fi al-bahri. (ne vends pas de poissons [encore] dans la mer) fl ne faut pas vendre la peau de Vours avant de Lavoir tue. VAT8 li Onziéme lecon Machari‘ou lil-moustaqbali 1 Projets d’avenir 1— Wa al-ana, ya Moustafa, ba‘da an hasalta ‘ala chahadatika fi al-qanotni, madha sa-ta‘malou ? Et maintenant, Moustapha, aprés avoir (que fu as) obtenu (sur) ton dipléme de droit, que vas-tu faire ? 2- Laou kana walidi qadyan la-(i)qtadaytou © bihi, Si mon peére avait été juge, j’aurais fatt comme lui (je Mai imité), 3 _wa lakinni oufaddilou an akouna khabiran fi al-qanotni ad-douwaliyyi wa anta ? mais je préfére étre (que je sois) expert en droit international, et toi ? 4— Laou kanat ladayya amwaloun kafiyatoun la-qoumtou bi-jaoulatin haoula al-‘alami, wa lada ‘aoudati, Si j’avais suffisamment d'argent, je ferais (j'ai accompli) le tour (une tournée autour) du monde et, a mon retour, Notes 2) laou... la- machari‘ou lil-moustagbali |, |. 2 Live signifie (des) projets pour l'avenir ; machari‘, pluriel Mterne de machrow* $4 ne porte pas la marque d’indétermination, parce que ce type de nom (mafa‘il che) est diptote. Nous vous don- nerons en lecon 14 les principaux modéles types. é a : ces deux particules, qui servent 4 tra- duire une phrase conditionnelle — correspondant en frangais 4 Virréel du présent (a la phrase 4) ou du passé (phrase 2) — sont suivies de deux verbes a l’accompli. C’est une tournure qui est done aisée 4 employer, beaucoup plus qu’en frangais ! Vous connaissiez déja bien l'emploi de la phrase conditionnelle. De plus, vous en avez rencontré un certain nombre d’exemples > 79 Val yee sob! _ ell a tena po sls he chee Ul te teres Lo -\ $ fori lobe Oo slat pb bok 64 Cuddy eld oly ols 4 -yj dle akon aaa y Goths Ast oy Last BU prey edd SIS Sl gal Ga cals J - £ sage Gly ells dy> rized eles dans ces deux premiéres séries de legons, introduites éga- lement par idha {3| ou in Ol. II est temps maintenant de considérer cet emploi comme définitivement acquis. Si besoin est, reportez-vous 4 une grammaire. As 80 11 ‘S) la achoukkou fi zafari... ... ob 8 5 la achoukkou fi zafari ©) bi-wazifatin fi maydani | al-fandaqati aou-i al-it “ami. je suis stir de trouver (je ne doute pas dans mon obtention d’) un emploi (une fonction) dans le domaine de V’hétellerie ou de la restauration. 6—- Idhan fa-(i)chtaghil ©) min-a al-ani hatta taddakhira ma youmakkinouka min tahqiqi houlmika. Eh bien (alors), travaille dés maintenant afin d’économiser (que tu thésaurises) ce qui te permettra de réaliser (de la réalisation de) ton réve. 7 ~~ ‘Fi (i)ntizari dhalika, akounou qad anhaytou © daourati at-tadribiyyata fi majali al-khibrati al-qanouniyyati, En attendant (cela), j’aurai fini mon stage de formation dans le domaine de l’expertise juridique 8 wa ladayya niyyatou mourafaqatika ‘7 fi rihlatika ! et j'ai |’intention de t’accompagner (ton accompagnement) dans ton périple ! 9— Fikratoun jayyidatoun ! Wa anti, ya Sou‘ad ? C’est une bonne idée ! Et toi Souad ? 10— Ana fa-bi-wouddi an akotna bahithatan fi ‘ilmi al-ahya’i, Moi, j’aimerais étre chercheur fchercheuse) en biologie (en science des vivants), Notes a GLY je ne doute pas de trouver (dans mon ene de...). Retenez cette expression, 4 rapprocher de lA chakka anna ol ls ¥ pas de doute ae la chakka annani sa-azfarou bi-wazifatin dab pb ol Loy pas de doute que je vais trouver un emploi. Bien entendu, vous pouvez aussi utiliser le verbe cehakka, yachoukkou hey « 4LS a la forme affirma- tive: achoukkou fi an yagila fi_al-waqti al-mouhaddadi sdsdall wil ‘a be ol ee es] je doute qu'il arrive a Uheure fixée ; chakka fi an + Subjonctif. 81 A\ haa kaa ra ° pubyil Ghia oo Mon Ss pace ssasha gs Vv pelea lle oa et S a $ slaw Lucaly | ute 655 ele 4 tb oss Ol gh 9 Ul cele YI fi maydani... / fi majali... ...Jles (3 / ...0lds |} dans le domaine de: les deux mots apparaissent ican cetté lecon, le second a la phrase 7. Vous les connaissez. Rappelez-vous qu’ils sont équivalents et réutilisez cette expression. LAG fa-(i)chtaghil pes travaille ! ll s‘agit de Vimpératif du verbe ichtaghala, yachtaghilou , lax) « |xx<| VIII* forme de cha- ghala, yachghalou [aco « » occuper [quelqit'un a qitelque chose]. Notez que le alif initial est instable. Nous ferons le point sur les impératifs des formes dérivées a la legon 14. akotnou qad anhaytou Cre) 3 oly ‘aurai terminé. Voici une nouvelle fois un exemple de futur antérieur, déja vu en legon | et legon 7 § I. | ladayya niyyatou mourafaqatika Leal ys a3 oul jai Vintention de t'accompagner (“chez-moi Vintention-de L'ac- compagnement-toi”) : retenez cette tournure courante, ow le verbe aprés le mot niyya(t) est traduit par un masdar. AY 82 11 11 i 12 13 - 14- iS 16— 17- 18 19 83 AT wa lakinni harisatoun, qadra al-imkani, ‘ala al-‘amali bi-chaklin jouz’iyyin mais je suis désireuse, autant que possible, de travailler a temps partiel (sur le travail de fagon partielle), likay S) youmkinani tarbiyatou al-atfali fi nafsi al-waqti. afin qu'il me soit possible d’élever mes (1 éducation des) enfants en méme temps. Wa anti, ya Zoulaykha ? Et toi, Zoulaykha ? Amma ana fa-laou Kountou (i)bnata amirin la-achraftou ‘ala jam‘iyyatin khayriyyatin ! Quant 4 moi, si j’avais été la fille d’un prince, j’aurais patronné (supervise) une oeuvre de bienfaisance (association caritative) | Ma cha’a (A)llah ! Ma aousa‘a sadraki ! Bravo ! Quelle dame au grand coeur (comme /l-a-élargi ta-poitrine) | Wa anta, ya Sa‘id ? Ma‘a bahthika ad-da’imi ‘an kayfika ! Et toi, Said ? Toi qui es constamment a la recherche (Avec ta recherche permanente de) de ton bien-étre ! Ana, idha ittafaqa li an aritha — wa ‘indi al-‘adidou min-a al-a‘mami al-aghniya’i at- ta‘inina fi as-sinni — Moi, sil m’arrive d’hériter (que j‘hérite) — et j'ai un grand nombre d’oncles riches [et] 4gés — sa-ouqimou hafalatin wa saharatin koulla laylatin je ferai la féte (des fétes et des soirées) tous les soirs (chaque nuit) ma‘a asdiqa’i al-masakini al-‘amilina toula an-nahari ! avec mes pauvres amis qui travaillent toute la journée ! Be NEY ti chy > 20, vn iz SS foal ais UE hee \V ; or € ated Lcsly — 1 de a SY ol dul cos yb Lil — 18 ag Le PS to angle! Ul eli L nt oF pl Hoes ae Fe Lcd -\1 | lis tee eablayye else) ay, es miei aed \A J 5b cplalatl yp Slaertt sitel a» 14 a Notes (@) likay isl + subjonctif signifie pour que / afin que et équivaut a hatta Fe (que vous voyez en phrase 6). At 84 11 il ! ae -J5NI cpl At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! it 83 aslesll 3 Galt Glo Lar ol te © pi UIT Ses 5 foul Ba‘da an hasala ‘ala chahadatihi fi at-tijarati, fakKara fi al-°amali fi majali al-‘alaqati ad-douwaliyyati. Caneantabed (Sl MN oye Came y IB ip 9ST Les e | gue Pees Bo Jlae Yi iad ‘indama takownina qad raja‘ti min-a al-baladi alladhi Hager fihi fi al-a*mali al-khayriyyati, ta‘alay ‘indi. Sr Dye cod pV 3 25 Gu dls J © AoLel fail ae lel a bi- Laou kana ladayya al-kathirou min-a al-amwali jaoulatin haoula al-‘alami mata afdali asdiga’i. * ‘he , at at < <2 ie ow lab dy i le part) O! Ole! a Son O SEY phe Sl gee peo I gb Bi-wouddi, gadra al-imkani, an aqtasira ‘ala tarbiyati atfali tiwala khamsi sanawatin ‘ala al-aqalli. At-tamrinou ath-thani—‘Arrib | Oye - (Jil cp yao) @As-tu [intention de m’accompagner dans mon prochain voyage ? © Est-ce que tu es bien dans cet endroit ? @ J'ai l’intention de faire un stage dans le domaine de |’hGtellerie, @ Si nous avions hérité de notre oncle, nous serions maintenant parmi les plus riches des riches. @ Sil nous arrive de rencontrer vos amis, nous leur dirons que vous les attendez (certes-vous étes dans leur attente). 85 Ao ee |" Laou kana khabiran fi al-qanotni c “akhadha ya‘malou ka- mouhamin ‘ala al-moustawa ad-douwaliyyi. Corrigé de Vexercice 1 @ Aprés avoir obtenu son dipléme de commerce, il a pensé a travailler dans le domaine des relations internationales. @ Quand tu seras revenue du pays ot tu te seras consacrée aux (spécialisée dans les) ceuvres (travaux) de bienfaisance, viens chez moi ! © Si javais beaucoup d’argent, je ferais le tour du monde avec mes meilleurs amis. @ J’aimerais, autant que possible, me consacrer (que je me limite) a Véducation de mes enfants pendant au moins cing années. © S’il avait été expert en droit, il aurait commencé 4 travailler comme avocat au niveau international. Corrigé de lexercice 2 jsot dial ge 3 ile s A feo peal gi 0 § KATIA 3 Sas Jo cl be B33 @ BLA oli 8 Hy) Usa sid Ai 6. Ack Yi & Piety i | |<< 12 Al-kayf asi est un terme intraduisible qui désigne un état de torpeur béate, d’abandon voluptueux, de stupeur délicieuse, gui s‘obtenait grace au hachich, a l'opium, a lébriété, et dont les voyageurs en Orient font état depuis des siécles. Mais ce peut étre simplement le plaisir de fumer le narguilé mollement étendu sur des coussins ou bien d’étre assis a une table de café en sirotant un thé, dans la pénombre et la fraicheur de I’établissement, face au contraste cru de la lumiére de la rue... Ce terme, par extension et suivant les diverses régions du monde arabe et ottoman, a pu prendre le sens de sieste, divertissement, 12 Douziéme lecon Rihlatou an-nouqotdi al-mou‘arati Le périple de l’argent prété 1— Ya Samir! Sallifni nouqoudan, jazaka Allahou khayran ! Samir ! Préte-moi de |’argent, je t’en prie (t'a-donné-en- récompense Dieu du-bien = que Dieu te donne...) ! 2— La! Hatta al-ani, ma radadta li ma sallaftouka iyyahou |) qabla ousboti‘ayni. Non ! Tu ne m’as pas encore (jusqu ‘d maintenant) rendu ce que je t’ai préte il y a deux semaines. 3— Ma hiya mi’atou dinarin ? Hadha la chay’a! Qu’est-ce que c’est que (quoi elle) cent dinars ? Ce n'est tien (cela pas une chose) ! Notes I) Nous attirons de nouveau votre attention sur l'emploi de la particule iyya- L|— rencontrée dans la premiére série de legons (legon | note 6 et legon 7 § 1) dans la construction des » 87 AV ivresse, drogue, car ily a eu collusion entre les deux mots kayf aS, bien-étre ev kif 2S hachisch. Dow les termes adoptés a l'époque moderne de “kif” et “kiffeur”, c’est-a-dire “trafiquant de kif”. Mais aussi, dans le francais populaire actuel imprégné d'argot algérien, “kif” peut signifier |’“amour physique”, “le pied”, “Quel kif!” voulant dire “épatant, formidable ! “C'est mon kif”, c'est ce que j'aime, ma passion”, etc. D’ott les sens de “kiffer : adorer” et “kiffant : super”. oy w5le or oto ale Daga sadrouhou man dagat yadouhou. (son ceur est étroit celui dont la main est étroite) Coeur étroit n’est jamais au large. in he eee ariel YY Blea s gal ae, Naija clo ge tle! pawl -) thiol Joos bow ely -y¥ : ot sel fo oli] be go Videt jlo dte al -¥ verbes doublement transitifs ayant pour sens donner, préter, etc. Rappelez-vous que, lorsque les complements de ces verbes sont remplacés par des pronoms, la personne a qui on donne quelque chose est représentée par un pronom accroché au verbe et l’objet donné par un autre attaché a la particule iyya- ul ; veillez a ne pas inverser les pronoms. AA BB 12 12 10- ll- 89 Ad Ana madinoun li-sahibi al-maqha bi-alfi dinarin Je dois (moi redevable) au catetier (propriétaire du café) mille dinars wa moundhou sittati achhourin ma hasala minni ‘ala falsin wahidin, et depuis six mois il n’a pas eu fobtenu sur) un (seul) sou de moi, wa h(ou)wa youzawwijou bintahou ba‘da chahrin. et il marie sa fille dans un mois. Limadha ma ‘indaka nouqoidoun ? Pourquoi n’as-tu pas d'argent ? Li’anna chariki madinoun li bi-mablaghin kabirin ya‘jizou ‘an raddihi li Parce que mon associé me doit une grosse somme [d’argent] qu’il ne peut pas me rendre (il n'est pas capable de sa restitution a moi), li’anna ibnahou kassara sayyaratahou mou’akhkharan fa-(i)chtara lahou sayyaratan jadidatan. parce que son fils a cassé sa voiture derniérement et qu’alors i] lui en a racheté une nouvelle (i/ a acheté 4 lui une voiture nouvelle). Wa lakinnahou rajouloun mouyassaroun... la ba’sa bihi ! Mais c’est un homme aisé... ga va bien (pas de mat) pour tui! Na‘am, wa lakinna zaoujatahou souriqat minha qabla mouddatin moujaouharatoun © Oui, mais on a volé 4 sa femme il y a quelque temps (mais sa femme, il-a- éié-volé d’elle avant une durée) des bijoux de fo fram be gl Be dias choy la et de a OTR AD $558 Sue b bLS od Heed oe Sod 8) OF ic 8b | Shes st AS a OY Bade 8 yw Be 3 gre 23 pw ate 9 BS 5 ca Notes 2 souriqat minha moujaouharatoun lm pee \gre 23 on lui (f) a volé des bijoux : souriqat est le passif de saraqa, yasriqou Gp io Rappelez-vous que le schéma vocalique du passif est ou-i-a 4 l'accompli et ou-°-a-ou a Pinaccompli. Notez, comme on I’a revu plus particuliérement a la legon 10, que on est traduit ici par un passif : “il a été volé delle des bijoux”. 4+ 90 12 12 12 13 14 15 16 17 kanat chagiqatouha © qad a‘aratha @ iyyaha bi-mounasabati houdowriha haflata ‘oursin © que sa sceur lui avait prétés a l'occasion (de sa présence a) d'une noce, fa-‘ala az-zaouji al-ana an yastabdila al-moujaouharati al-masroigata bi- moujaouharatin jadidatin. et son (fe) mari doit maintenant remplacer les bijoux volés par (avec) de nouveaux bijoux. — Qissatouka mou‘aqqadatoun, ya akhi ! Ton histoire est compliquée, mon vieux (mon frére) | — Da‘ni oukammil... bil-khoulasati fa-idha sabarat chaqiqatou zaoujati chariki qalilan Laisse-moi terminer (que je termine)... en résumé, si la sceur de la femme de mon associé patiente un peu, wa idha lam youkassir ibnouhou sayyaratan jadidatan wa idha... et si son fils ne casse pas (n'a pas cassé) une nouvelle voiture, et si... qad yastati‘ou chariki an yaroudda li mali hatta ad‘ouaka ila al-maqha [alors] mon associé pourra (i/ peut) peut-étre me rendre mon argent afin que je t’invite au café Notes 3) chagiqa(t) 42,24 sur, est le féminin de chagiq 3.4 frére. Tl Sagit du frére ou de la sceur d’un méme pére et d'une méme mere, alors que akh +| et oukht <1 peuvent signifier demi-frére, demi- seewr, ou son cmploi dans le sens d'ami(e). Voyez 4 la phrase 14 ; ya akhi!! =! mon ami, mon vieux. Toutefois, comme nous Tavons déja vu jusqu’a présent, akh et oukht sont employés cou- ramment comme équivalents de chaqiq et chaqiqa(t). ) a’ara, youtirou IV ja cjlel signifie préter quelque chose, dont de /’argent, alors que sallafa, yousallifou waar ne s’emploie que pour l’argent. Ces deux verbes sont double- ment transitifs. OMA , Lal] Gs jlel a etes cals Al 2 prea l Jing ct OM caf as AG Bde lB rea 43 9 anol 1 SVL ities Chas —\~ oe BEIGE! fest pre —\o ae A ae fete ere (5) bi-mounasabati houdotriha haflata ‘oursin one de ley pee Awe d Voccasion d'une noce, litt. “a-loccasion-de l'assistance-[d’Jelle —_ la-cérémonie-d”une- noce”: vous remarquez que le masdar houdowtir a un com- plément d’objet direct haflat-a, parce que le verbe hadara, yahdourou se construit aussi directement: hadara haflatan ali> a> assister/a] une cérémonie. Du fait de la présence du pronom -ha le nom d’action se comporte comme le verbe ; sinon, si l'acteur ou sujet n’était pas exprimé par un pronom, on traduirait par une simple annexion : bi-mounasabati hou- dotri haflati‘oursin yo © dla ) 42> doles d l'occasion de l'assistance a (d”) une cérémonie de noce. La construction des masdars — et également des participes actifs — soit avec une annexion soit avec un complément d’objet direct est une ques- tion qui requiert une certaine familiarité avec Varabe. Nous attirerons votre attention sur ce fait de langue chaque fois que nécessaire, puis nous ferons le point ultérieurement. x7 92 \e 12 12 18 19 20 21 li-tanawouli ach-chay © wa al-la‘bi bi-at- tawoulati ! 4 prendre un //e) thé et a jouer (au fait-de-jouer) au jacquet ! — Isma‘! Ara anna min-a al-afdali laka Ecoute ! Pestime (je vais) que le mieux pour toi an tad‘oua ar-rajoula as-saliha al-machhoura alladhi da‘ahou Jouha. c’est que tu pries le célébre saint homme qu’a prié Jouha. Ta‘ala ma‘i ila al-maqha hatta ahkiya laka qissatahou allati khatarat bi-bali 7 al-ana, Viens avec moi au café pour que je te raconte son histoire, qui me revient (est revenue) en ce moment a (mon) esprit. Notes 6) littanawouli ach-chay eli dota pour prendre le (“la a prise du”) thé. En francais, cette expression ayant une conno- tation spécifique, nous traduirons par “du thé” ou “un thé”, II faut noter aussi que les mots d’origine étrangére peuvent étre arabisés et porter des marques de cas, déterminés ou non, mais qwil est beaucoup plus courant de les laisser tels quels. C’est pourquoi, ici, chay (¢L4, mot d’origine chinoise reste inva- triable. ) khatarat bi-bali pals be mest venue @ L’esprit (est venue 4 mon esprit) est une expression courante a retenir. On peut dire aussi, avec le méme sens: khatara li _J j=, le verbe khatara, yakhtourou pees ‘ yas signifiant a lui seul traverser lesprit. Vous le verrez a la lecon suivante (phrase 3). Le mot khatir ble veut dire idée, pensée. D’autre part, il faut distinguer bal db esprit, condition psychique, de rouh co qui signifie esprit, dme, souffle vital — mot apparenté a rih ee! vent. S3-4¥ 1 WIL Mls cliftsd IA Cd Joab 4 BF eT! ened — 14 dogtett Shall Jog eurol y: lee oles Sil Se Bas Nahe le Y\ oy I lly jhe Manes 48 94 12 12 ta F— 5M oy pol At-tamrinou al-awwalou — Tarjim ! ces fb oll Seal. cl aL STS gol ble o ‘alayka an taroudda lana al-mablagha 1 alladhi sallafnaka iyyahou qabla sanatayni. ol pyre lei ijt Je, YU de Idh annaka rajouloun mouyassaroun, fa- (i) stabdil-i al-moujaouharati al-masrougata. «ge ahi gill FAVS be gti pe ll © Idha sabarta li- mond dat chahrin, sa-arouddou laka al-mablagha alladhi tatloubouhou minni. At-tamrinou ath-thani—‘Arrib |! - Pll oy poll @ Mon ami, j’aimerais que tu me prétes beaucoup’d’argent. @ Laisse-nous Vinviter au café pour boire un (le) thé. @ Tu n’auras pas un sou de moi! @ Il m’est [re]venu a l’esprit une histoire passionnante que je vais vous raconter au café. @ Mon associé est un homme aisé, mais il me doit beaucoup d'argent. Quelques mots sur le saint homme qui va apparaitre dans l'anec- dote de Jouha, a la legon suivante, ‘Abd al-Qadir al-JilAni hell pal Le: né en 1077 dans le village de Jil, prés de Bagdad, il fut un grand théologien et prédicateur. Plusieurs lé- gendes courent a son sujet, dont celle d'aider les hommes — tel saint Antoine de Padoue — a retrouver les objets perdus. Une confrérie religieuse appelée al-qadiriyya 4% otal! perpétue encore de nos jours lenseignement de ce personnage. Ce fitt le premier ordre soufi ad étre fondé en islam et son influence sétend aujourd'hui a VAEN., a UAfrique noire et a VAsie. L’émir Abdel Kader était l'un de ses plus fervents adeptes. 95 {0 lee ol coe alee Sa daw Los oe 12 ess et. Bi-mounasabati houdotri haflata ‘oursin, a‘artou sad igan sayyarati wa kassaraha. $5 sleatlo ptlo5 6 pes IL) 8 Limadha ta‘jizou ‘an raddi an-nougotdi al-mou‘arati ? Corrigé de V’exercice 1 @ II faut que tu nous rendes la somme [d’argent] que nous t’avons prétée il y a deux ans. @ Puisque tu es un homme aisé, ch bien remplace les bijoux [qui ont été] volés, @ Si tu patientes (pour une durée d’) un mois, je te rendrai la somme [d’argent] que tu me réclames (demandes). @A Voccasion (de ma présence a) Vune noce, j'ai prété ma voiture 4 un ami et il l’'a cassée. @ Pourquoi es-tu incapable de rendre l’argent prété ? — oe Corrigé de V'exercice 2 Es @ 5525 Bye lcd OF ody, A Ba oe elit Jae Cail 5 2s eRe BASS J STs ol sels pb Sef Bi 125 Le. a < SS ysele be is Stas 555 28 yee cgerl Sy ts 5 STO Inna al-hawa charikou al-‘amyi. (certes la passion [est] 'associée de l’aveuglement) La passion est aveugle, 4196