Vous êtes sur la page 1sur 2

Yat-il un mauvais augure chez les femmes?

Les islamophobes se servent souvent de quelques ahadith pour critiquer l’Islam comme une
religion qui indigne la femme. Voici un exemple :

Abdullah Ibn Omar (RA) a raconté que le prophète (SAAW) a dit: trios choses suscitent le
malheur: la femme, la maison et le cheval. (Bukhari, Hadith 4703)

Même a été rapporté par quelques autres compagnons comme comprenant bien Abu Huraira
(RA) dans Mu'jam al-Tabarani Awst Hadith 7710.

Les narrations complètes à ce propos:

En réalité, ces compagnons pieux du prophète (SAAW) n’ont entendu qu’une partie de ses
paroles. Ceci est démontré dans le hadith suivant:

Abu Hassan a narré: deux homes de Banu Aamir ont raconté à Aisha (RA) que Abu Hurairah
(RA) a narrée que le prophète (SAAW) a dit : trois choses suscitent le malheur: la femme, la
maison et le cheval. Ainsi, Aisha (RA) est devenu furieuse et a dit : au nom de celui qui a
révélé le Coran à Muhammad, le messager d’Allah n’a pas dit ceci. En fait, il a dit qu’à
l’époque de l’ignorance, les gens croyaient que ces trois choses portaient malheur. (Musnad
Ahmad Hadith 24841. Shu'aib 'Arna'ut a dit que le hadith est Sahih sous les conditions de Sahih
Muslim. Albani lui a établit l’authenticité dans Sahiha H.993)

On a narré à Aisha (RA) que Abu Hurairah (RA) a narrée que le Prophète (SAAW) a dit : trois
choses suscitent le malheur: la femme, la maison et le cheval.) Alors Aisha (RA) a dit : Abu
Hurairah ne se souvient pas du reste de la déclaration du prophète car il est entré au
moment ou le messager d’Allah (SAAW) disait : Qu’Allah détruise les juifs pour avoir dit que
trois choses suscitent le malheur : une maison, une femme et un cheval. (Musnad Tiyalsi
Hadith 1630. Albani l’a classifié comme Hasan in Silsala Sahiha 3/67)

Nous pouvons remarquer d’après ce hadith que le prophète (SAAW) n’a pas proclamé que la
femme est un porte malheur. Au contraire, il a objecté contre cette théorie qui a été édifiée
par les juifs. Les compagnons n’ont entendu que la dernière partie de ses paroles, ce qui a
abouti à une confusion. Donc, Aisha (RA) a clarifié et a complété le hadith aux autres
compagnons.

En effet, le hadith suivant est une preuve irréfutable et ostensible que l’Islam apprécie la
femme:

Makhmar bin Muawiya a dit: Le Messager d’Allah disait:” ne croyez pas au porte Malheur.
Trois choses incite au bonheur : une femme, un cheval et une maison. (Sunan Ibn Majah
Hadith 1993. Albani l’a classifié comme Sahih)

En effet, Allah est le mieux informé!

Rédigé par Waqar Akbar Cheema


Traduit par Louiza