Vous êtes sur la page 1sur 6

Symb()le indisso(:iable du vél(), les roues

s()nt la base de n()Ue passi()n. Si souvent


négligées, eUes peuvent transf()rmer un
VTT pataud en une bête de guerre.
Vous en doutez ~~ Suivez nous!

L
a roue est à tord consi­ dans pratiquement 30 % de
dérée comme la derniè re l'inertie du vélo. La roue est donc
roue du carrosse! Vous ne essentiellement le composant
devriez pourtant pas vous sur lequel il est important de s'at­
fier à cette apparente simplicité . tarder. Pour exemple, gagner un
Elle représente la relation directe kilo sur des roues permet un
entre le vététiste et le terrain , le gain d'environ JO % en matière
délicat amalgame entre rigidité, d 'inertie. Plus la roue arrière sera
confort, solidité et poids contenu. légère, plus les relances et la
Rigide latéralement, la roue arriè­ capacité à aller vite seront faci­
re doit pouvoir répercuter direc­ lement atteintes. Cependant, il
tement le mouvement pendulaire ne faut pas se tromper de cible .
du pédalage sans se déformer. La L'inertie du moyeu est bien plus
roue avant doit quant à elle offrir faible que celle de la jante et du
une bonne précision de pilotage. pneumatique vu sa position cen­
Confortable, la roue doit être trale sur une roue. Il est donc très
capable d'encaisser les chocs sans important de gagner du poids
arriver à la rupture. Ce qui nous sur l'extérieur de la roue Uante,
emmène au troisième point, la pneumatique).
solidité. Plus une roue est solide, Avant de vous lancer dans cette
moins elle est capable d 'absorber recherche de poids, retenez que
les déformations. Il s'agit de la roue se compose de quatre
trouver le bon compromis. Reste éléments qui ont chacun une
le poids. On a vu dans notre nu­ fonction. En périphérie, la jante
méro "Spécial Light " combien il sur laquelle sont maintenus en
est important d'en gagner sur les tension des rayons grâce à des
parties roulantes plutôt que sur écrous. Au centre, un corps métal­
les "statiques". En effet, des pièces lique monté sur roulements et
mobiles découle l'inertie. Sur un sur lequel les rayons viennent
VIT, la masse des roues intervient prendre place: le moyeu .

Identif ication et f onction des éléments

. Nappe d'une roue: ensemble des fourche. Il existe en diamètres différents rigidité d'une jante. Il est le plus souvent en
rayons d'un même côté d'une roue. selon l'utilisation du VTT. acier inoxydable et toujours en nombre pair.
. Parapluie : il décrit le cône constitué . Corps du moyeu: généralement en a l ête de rayon
par la distance entre le flanc de la jante et aluminium, il représente la partie centrale (appelée aussi écrou) : il vient fixer le
l'axe extérieur du moyeu du même côté d'un moyeu. rayon à la jante ou au moyeu (roues
d'une roue. mCorps de cassette: pièce mécanique Shimano). Plus on serre l'écrou, plus la
• Saut : déformation radiale de la jante. qui désolidarise la roue motrice du pédalier. tension du rayon augmente .
La roue n'est alors plus ronde. Le corps de cassette reçoit les pignons que @JJantes : pièce circulaire généralement
Voile : déformation latérale de la jante. l'on appelle cassette lorsqu'ils sont regroupés métallique sur laquelle vient se placer le
D Serrage rapide: pièce de fixation de en une même pièce. pneumatique.
la roue au cadre ou à la fourche. !ij La flasque de moyeu (appelé aussi @Flanc de jante: il correspond au côté
~ Moyeu : axe central autour duquel la joue) : partie du moyeu sur laquelle se fixe d'une jante.
roue tourne grâce à ses roulements. les rayons. iECEillet : qu'il soit simple ou double,
EDAxe de moyeu: il s'agit du point fixe WRayons : pièce maîtresse d'une roue, le l'œillet permet de renforcer le point de
sur lequel vient reposer le cadre ou la rayon relie la jante au moyeu. Il garantit la contact entre la jante et la tête de rayon .
PAR BENJAMIN LACOSTE PHOTOS BORIS REJOU ET DR

• Le cercle des jantes


Autrefois en bois (si,si !), la jante
se décline désormais en acier
(vélo d'enfant ou de supermar­
Le montage:

chés premier prix), en aluminium


ou en carbone (l ' apanage des
à la machine ou à la main ?

vélos de route, même si des ten­ Tout comme il existe les pro et anti-vélo made in
tatives d'introduction dans le Taïwan, le monde de la roue a aussi ses anti­
VTI ont eu Ijeu par le passé). La montages en machine au profit du fait-main.
plus répandue reste aujourd'hui Des professionnels nous donnent leur opinion :
celle en aluminium. Elle peut être Michel Lethenet,
large ou étroite, à simple, double responsable communication Mavic
ou à triple parois. Dans ces deux " Pour les roues classiques que nous montons, les
derniers cas, on obtient une machines n'interviennent jamais à 100 %. L:approche
meilleure rigidité de l'ensemble des écrous de rayon et la mise sous tension sont
tout en ayant un poids contenu. faites sur machine, mais cela ne constitue qu'une
En effet, l'épaisseur des parois partie de la manipulation. Les roues sont ensuite
est plus fine, d'où une masse glo­ plusieurs fois "massées" mécaniquement par des
bale allégée. Or avoir une jante systèmes automatiques, puis reprises en main et
légère et solide reste l'aboutisse­ surtout TOUJOURS finies manuellement avec mesu­
ment de tout vététiste. res par palpeurs électroniques, tensiomètres élec­
troniques et ajustages manuels finals. L:expérience
des artisans parle mais la science et de réelles
A
CHACUN
mesures permettent d'affiner grandement le
SES TROUS!
"toucher" de ces mécanos éclairés! »
La jante est fabriquée à partir Pierre-Yves Facomprez,
d ' un tréfilé d'alu ayant déjà sa monteur de roue et webmaster de
forme définitive. Les fabricants, http://pyf-wheels.chez.tiscal i.fr
tel Mavic ou Mach], passent com­ " Les machines ne peuvent faire qu'une partie du
mande auprès de fournisseurs travail car un parfait positionnement des rayons au
(Péchiney par exemple) pour départ nécessite, à mon avis, des mains. Je n'ai
recevoir un profil type de jante. jamais vu une roue montée en machine aussi bien
Il ne reste plus qu'à en découper finie qu'une roue montée à la main. Pour preuve,
des sections de deux mètres en­ même chez Mavic, les roues sont encore finies à la
main. Le montage à la main s'associe parfaitement
viron qu ' une machine va cercler
à des roue "sur mesure". On touche là au principal
puis de la souder sur elle-même.
inconvénient de la machine: son manque de flexibi­
Chaque manufacturier a sa pro­
lité. On doit re-programmer la machine si l'on veut
pre technique. Idem pour l'étape
passer sur une roue au rayonnage différent. »
suivante , le perçage. Il existe
plusieurs méthodes pour la mise Ronald Chanaux, resp. marketing
en place des trous. La plus classi­ Mach 1 (fabricant de roues et de
que consiste à disposer les trous machines d'assemblage de roues)
les uns derrière les autres au " Le montage à la main traditionnel est sujet au
centre de la jante. Et puis il y a facteur humain. Pour cette raison, il est difficile de
les versions originales. Chez Shi­ définir son niveau qualitatif, la qualité des outils de
mano, ils son t disposés sur le flanc mesure, la méthodologie, la dextérité et la rigueur avec une répétitivité constante de cette qualité.
du monteur. D'un revendeur à l'autre, on peut trouver Selon les objectifs fixés par nos clients, la qualité
de la jante. Chez Vuelta, ils se
le meilleur comme le pire. Le montage machine (ndlr : est différente selon une recherche de productivité
regroupent par tranche de deux
soit uniquement machine, soit avec intervention maximale pour un prix ultra compétitif ou de qualité
sur la partie intérieure de la jante.
humaine) permet d'atteindre une qualité d'assem- quasi parfaite pour les produits haut de gamme. »
Enfin il y a cette dernière métho­
de, certainement l'une des plus
appropriées au rayonnage, le \es deux flasques du moyeu, il à percer une seule paroi de la il reste l'étape de la pose d'œillet
perçage asymétrique (les jantes ne correspond pas au centre du jante (intérieure) tout en filetant simple ou double selon la qualité
Ritchey ou DT Swiss par exemple). moyeu. C'est la raison pour la­ le tunnel formé afin de recevoir de la jante. Ces œillets ont pour
Les trous sont alternativement quelle sur une roue traditionnelle, l'écrou de rayon . Outre la possi­ but de renforcer le point de
déportés sur la gauche puis sur la les rayons côté roue libre sont bilité de monter un pneu tubeless contact entre lajante et la tête de
droite afin de réduire le parapluie plus courts. Avec la généralisation ou un pneu classique sans fond de rayon . Enfin, selon la qualité de
de la roue. Du coup, la tension des moyeux pour freins à disque, jante (normal puisque la jante est la jante, il faut usiner les flancs et
des rayons est plus symétrique. ce perçage asymétrique devrait alors lisse) , cela augmente la ré­ effacer la soudure pour obtenir
On trouve cette solution essen­ se propager à la roue avant. Un sistance et la rigidité de la roue, une surface parfaite de freinage.
tiellement sur les jantes arrière à mot sur les jantes tubeless et leur tout en l'allégeant. Puis c'est autour du traitement
cause de la présence de la cassette particularité de perçage. Pour les Mais revenons à notre fabrica­ céramique sur les flancs (pour les
sur le moyeu arrière. Et oui , re­ roues Crossmax, la technologie tion. Après le traitement (anodi­ haut de gamme). On obtient alors
gardez bien le point central entre FORE propre à Mavic consiste sation couche dure par exemple), un freinage puissant.
• Au centre du moyeu
Le moye u est la partie centrale de
Le rayon selon sa la ro ue. Difficile de fa ire p lu s
disposition (trac­ s im ple. Il int ègre un a xe pour se
teur ou non) doit fixer a u cadre o u il l<l fo urc he.
contrôler la roue Cet axe <l un di a mè tre va ri ab le
lors d'une charge selo n les marques, les mo dè les e t
au pédalage ou j' utili s<l ti o n qu ' o n va fai re des
les déformations ro ues. Po ur une utilisa ti o n XC,
résultantes de la les moyeux générale me nt utilisés
pression au sol. o nt un axe de 9 mm de di a mè tre
Depuis l'arrivée il l'<lv <lnt et 10 mm à l'a rri è re.
des freins à dis­ M a is dès que la pra tiqu e se ra di­
que, les contrain­ ca li se (fr ee rid e, d esce nt e, ta n­
tes sur les roues de m ), les moye ux passe nt e n axe
ne sont plus les de 20 mm à l'a van t (24 mm po ur
mêmes. Le rayon M<lve ric k) e t 12 mm à l'a rriè re.
doit aussi encais­ Notez qu e l'a rri vée des gro upes
ser la déforma­ Sa int et Hone du N ippon Shima­
tion due à la tor­ no instaure un no uv ea u s ta n­
sion de la roue d a rd basé sur un <lxe d e 1(J mm
lors d'un freinage sur l'arrière. L'intérê t de passe r
sur disque. Le sur des moyeux à a xe plu s la rge
rayonnage doit es t évide nt: o ffrir plus de ri gidi­
alors être spécifi­ té d a ns la fix a ti o n .
Arrière gauche que. Voici com­ Les moye ux existe nt e n plusie urs
ment doivent être la rge urs, On pa rle alo rs de va le ur
positionnés vos d 'e ncastrement. Si l'avant mesure
rayons. Si ce 110 mm , l'a r rière a ug m e nt e il
n'est pas le cas, 135 mm (l à o ù sur un vé lo de
c'est que votre ro ute, il se contente d' un 130 mm).
roue est mal Un moy e u plu s la rge pe rm e t
rayonnée . d'obt e nir un e napp e de rayo ns
Arrière droit Danger! plus équilibrée e n te nsio n , mai s
ré pond surt o ut il un m e ill e ur
e nca isse me nt des co ntra intes c t
il la né cessité de fa ire de la pl <lee
la tiiinneAtaille a ux pignons. C'est la raison po ur
de ray~g]~ I~- l' -1 _ laque lle s ur les VIT de desce nt e
Ditfic Je de ,co.n~~'!.Ï~r_e)~.}~!!nlJ.;' o u les ta nde ms, I ~I o ù les contra in­
tallle .de rayons tes so nt é no rm es, l'e ntr axe d e
~, . . . . .lorsqu!1I
. . . . . .s'agll
. . .­ ·
~.onte~ une roue •. Auss.l ; moycux e st e ncore p lu s la rge.
Le s derni è res gé néra ti o n s d e
~~Y-~~ ,CI~.e fel~ .IlUi.~5~
' parellie,' le ca!cuLdedeur. VTT d e d esce nt e utili sent un
moyeu arriè re de 165 mm de large
·. lon.9.·ûe. lir· poù',. . telle iaiit.è a. iiliC..

tei ':;;oyeuest souvent un,'

P.: ~ecn!i de.fabrique jalousement :~


avec ax e de 12 mm. Les ta nde ms, ,
"; gardé. l'our,faire simple, il
e ux, sont e n 140 vo ire 145 mm !
D un bon rayonnagtE (
d~S -Iogidèl~ de 'dlcul • Raide comme un rayon
1 : exis'te'
~"J ..-'''~-'''''--'~---._- • . -- ,,'-- 0'-.-

1:~~ll!l,~gu.~!1~, d,~ .r8Y,or\s Cllt!1 .e~t 1


~possible de télécharger.sur.. •
". - . ' -'"".,. " 1

1
A uj o urd ' hui , la q uas i-to ta lité des
ra yo ns es t fa b r iqu ée e n aci er
le comportement dune
ï, Î~t~~~tô~' de-~o'n5~1t;i"én ino xyd a ble. Il s' agit e n gé né ral varia ble, de lo ngue ur diffé re nte e t un crosseur c he rche ra des rayons
,1fgne.· En .voici Une:selecticfrl .: d'une co mpositio n à base d 'acier, il é pa isse urs d isti nc tes (de 2,5 il a lléger comme des 2,0/1 ,5/2,0 mm
~.--;'w.",.bik~~ho()l.c()l'I1/sPC?ke~', de chrome c t de nicke l. Cependant, 1,5 mm ) po ur s'adapte r aux diffé­ (4 g. le rayon co ntre 6 pour un des­
.j.(e'n ligne); .. . ~ on trouve des prod uit plus basi­ re ntes exige nces de la pratique du ce nde ur) e t sur une ja nte de dix­
~ : ~f \N~"b.1J:c~h!?~.!:Ç.~ITI( · .~, ques en <l cie r pu r e t des produits VTT. Le crit ère de c hoix va se huit tro us o u vingt-quatre trous !
~;.c!~'1(r\19ad :.(e,!}~Iê!~8~g.e_":le~!) ~ plus exo tiques: tit a ne, carbone. faire e n fo nctio n de ses besoins. E xiste-t-il un no mbre de rayo ns
i;~~~~:.cj_a,.m.op,~in~rcd.<c_~Tl~eg~
~alc,htm(en teléchargeme_~9 L~
1
Contra ire me nt à un e idée re çue,
la rou e ne s'a ppuie pas s ur les
U n descende ur utilise ra un rayon
e xtrudé de grosse sectio n de type
idéal pa r ro ue? Non. Sur un tan­
de m, o n conseille trente-six, qua­
1 · . Www.dtswjss.corri/spokes~ . 1
ray ons du bas ma is sur ce ux du 2,34fl ,8/2,0 mm (2,34 a u ni veau de rant e voi re qum, ll1te-huit rayo ns,
le.caic/Caicuialor.aspit (en . lIg?~)~ 1 haut. O n pe ut ai nsi dire que vo us la tê te de rayon, 1,8 a u centre e t 2,0 Po ur Ull crosseur, to ut va dépe ndre
\·~ ;',:'''''..",..ma.ch1.•fr(~lcul(~le!l : . ro ulez sur un VIT to ut-suspe ndu au nivea u du fj le tage) et avec tre n­ de son poids. U n g<J ha rit lége r se
mê me s ' il es t ri g ide! te-six rayons pa r roue, pou r une conte nte ra d'une roue e n vingt­
~rU~~~i __~ Les rayons pe uvent être e n nombrc bonne résistance a ux chocs quand huit o u tren te-de ux trous ta nd is
LES ROUES

sion de supporter les tensions im­


portantes. Les roues moyennes
et haut de gamme les ont délais­
sé pour l'Ergal (de l'aluminium).
Les têtes de rayon en alu sont
très légères d'où une économie de
force à employer pour faire tourner
la roue. Toujours notre histoire
d'inertie! Revers de la médaille,
elles demandent beaucoup de
soin lors du montage de la roue.
Elles marquent très facilement
et deviennent vite inutilisables.
Depuis peu, DT Swiss et Sapim
proposent des têtes de rayons
traitées avec une espèce de colle
à l'intérieur de leur filet (DT Swiss
Pro Lock) ou un système méca­
nique de blocage (Sapim SILS).
Ces systèmes rendent les rayons
plus résistants aux vibrations ct
leur évitent de se desserrer.

• Le rayonnage
Du bon rayonnage découle la
qualité et le comportement d'une
roue. Le monteur peut réaliser
une multitude de variantes autour
du poids, de la rigidité, du rende­
ment, de la relance, de la résis­
tance ou du confort. Il suffit de
jouer sur le nombre et le type de
rayons, leur positionnement , la
tension et le nombre de croise­
ments. On peut obtenir une roue
"tape-cul" pour le crosse ur ou une
roue avec une bonne rigidité laté­
rale pour encaisser les relances.
Un randonneur sur un VTT rigide
privilégiera une bonne souplesse
verticale de la roue arrière, hÎs­
toire d'encaisser les chocs (cf.

Les croisements
de rayons
On distingue plusieurs types
qu'un poids lourd devra passer sur tition de ce mouvement va provo­ de rayonnage: le radial et les
du trente-six rayons. quer la rupture de la tête de rayon. croisés. Plus Il y aura de cr0i­
Un mot sur la rupture de rayon. Si Le seul remède est de retendre les sements, plus la roue . . .
elle se fait de plus en plus rare, il rayons pour redistribuer équita­ solide, donc capable d'amor­
arrive qu'un rayon casse. La plupart blement la charge. Une roue avant tir les chocs. C'est pourquoi
du temps, elle est liée à une tension est tendue à environ 900 Newton on conseille. un gros gabarit
(plus de 90 kg) de choisir des
trop basse. Des rayons peu serrés minimum quand une roue arrière
roues en 38 trous (40 pour les
provoquent un déséquilibre dans côté cassette dépassera les 1 100
tandems) et au rayonnage c:roIs6
la roue. Les rayons se déchargent Newton.
par 4. A contrario, le radial
à chaque tour de roue ce qui a
sara surtout utllIM sur une
pour conséquence d'entraîner un • Têtes de rayon roue avant avec freinage
mouvement dans le trou à rayon On les trouve généralement en
sur jante.
de la flasque du moyeu. La répé­ laiton chromé. Elles ont pour mis­
Qui n'est jamais tombé en admiration devant
un monteur en train de jongler avec les l'a},ons
telle une majorette avec son bâton ! ~opél'atlon
est spe(,1:aculaire mals pas compliquée, Voici

u les étapes à sulvl'e pour monter une


roue arl'ièl'e à disclue en trente-deux
l'ayons et croisés pal' trois,

Le pa/nt
de départ
Prenez un premier
rayon (sous-entendu
à la bonne longueur,
ici un 260 mm) et
entrez-le tête à
l'IntérIeur dans un
trou du moyeu arrière
côté roue libre. Fixez
le rayon à l'aide d'un
écrou dans l'orifice
situé à droite du trou De l'autre côté
de valve. Ne vissez Vous venez de finir de monter vos neuf premiers rayons, il est temps de
jamais complète­ placer les sepl derniers de cette nappe. Repartez du rayon 1 puis faites
ment, faites seule­ la même opération que précédemment Au niveau du moyeu, un rayon
ment une approche. tous les deux trous (ceux restant 1). Au niveau de la jante. tous les
Même si le rayon quatre trous. Pensez à mettre le coude vers l'extérieur el de bien passer
parait bombé, n'ap­ sous le troisième rayon croisé.
puyez jamais sur le
coude. Vous risquez Le rayon opposé
Conservez la roue côté roue libre
de "affaiblir. Comptez
8 trous du moyeu face à vous. Repérez le rayon 1 et
vers la gauche à visez le trou en face. En fait, en
partir du premier moyeu de 32 rayons, vous allez
rayon mis (il portera le numéro 1) et Introduisez un second rayon, tomber entre deux trous. Prenez
mais cette fois la tête vers l'extérieur. Fixez-le dans le deuxième celui de droite. Sur une roue arrière
trou à gauche du trou de valve. (comme un avant) à disque, entrez
un rayon dans le trou du moyeu,
coude à l'Intérieur. Retoumez la
roue et fixez le rayon dans le
deuxième trou de la Jante à
L..-_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _...J gauche du trou de la valve.

Un petit truc
Avec certaines Jantes à
double parois, les tétes
de rayon ont la fâcheuse
habitude de tomber entre
les deux parois lorsque l'on
veut les placer pour les
visser sur les rayons. Pour
éviter cela, " suffit de pren­
1, 2, 3, 4 __ _ dre un rayon, d'y visser
Montez les rayons un par un vers la droite, à partir du rayon 2, un d'un demi-filet une tête puis
trou sur deux au niveau du moyeu et toujours coude à l'intérieur. de tirer le rayon pour que la
Ils devront être fixés à la jante tous les quatrièmes trous vers la téte se place parfaitement
droite. Au final, vous devez obtenir un rayon, trois trous vide, un dans la jante. Reste à
rayon. Remarque: lorsque vous croiserez le rayon 1, vous devrez dévisser ce rayon salvateur
passer au-dessus. pour y visser le bon.
PAR B. LACOSTE PHOTOS B. RE.JOU

Les outils
A. Une clé à rayon et un tournevis électrique
B. Une Jante (DT 5wis XR 4.1 d)
C. Des rayons et des 6crous (DT 5wlss
Compétition en 260 et 262 mm)
D. Un moyeu (DT 5wiss 2405)

Comme pour la première nappe,


comptez 8 tours du m oyeu, cette
fois vers la droite à partir du premier
rayon mis (il portera le numéro
1 bis) et introduisez un se<:ond
rayon (le 2 bis), mais cette fols la
tête vers l'intérieur. Fixez-le dans le
trou à droite du trou de valve.

Monter une _ __ -----,...--"-7'_~~

prellJière série
Montez les rayons un par un vers la

droite à partir du rayon 2 bis, un trou

sur deux au niveau du moyeu et tou­

Jours coude à l'extérieur. Ils devront

être fixés à la jante tous les 4e trous


vers la droite. Remarque: lorsque
vous croiserez le rayon 1 bis, vous
devrez passer au-dessous au troisiè­
me croisement A ce stade, le place­
ment des rayons n'est pas des plus
naturels. A l'aide d'un doigt, appuyez
du haut vers le bas sur un croisement
Cela placera correctement les rayons.

Puis la
dernière
Repartez du rayon 1bis
puis f aites la même
opération que précédem­
ment. Au niveau du
moyeu, un rayon tous
les deux trous (ceux res­
tant !). Au niveau de la
jante, tous les 4 trous.
Pensez à mettre le coude
vers l'intérieur et à passer
au-dessus du troisièm e
rayon croisé. Voilà, la
roue est montée. Il ne
reste qu'à retendre tous
les rayons en respectant
bien le voile, le saut et le
parapluie de la roue.
Reportez-vous au
"Spécial Guide de
l'entretien" de Bike 18.

Vous aimerez peut-être aussi