Vous êtes sur la page 1sur 57
RAPPORT DE STAGE D’INITIATION Banque populaire régionale Fès-Taza / Agence Saiss Réalisé par : EL
RAPPORT DE STAGE D’INITIATION Banque populaire régionale Fès-Taza / Agence Saiss Réalisé par : EL

RAPPORT DE STAGE D’INITIATION

Banque populaire régionale Fès-Taza / Agence Saiss

DE STAGE D’INITIATION Banque populaire régionale Fès-Taza / Agence Saiss Réalisé par : EL BEKKOURI EL

Réalisé par : EL BEKKOURI EL ALAMI Otman

Remerciements Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il m’apparaît opportun de commen cer ce

Remerciements

Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il m’apparaît opportun de commencer ce rapport de stage par des remerciements, à ceux qui m’ont beaucoup aidé au cours de ce stage et à ceux qui ont eu la gentillesse de faire de ce travail un moment très profitable.

Un merci bien particulier adressé à Mme BENCHEKROUN Wafae responsable des stages au sein du siège régionale de la banque populaire Fès- Taza, pour sa disponibilité et son encouragement.

Aussi, je remercie toutes les personnes qui m’ont formées et accompagnées tout au long de cette expérience avec beaucoup de patience et de professionnalisme, à savoir :

M.BENCHEKROUN Ahmed

M.EL IDRISSI EL OMARI Hakim

Mme.QEDADA Soukaina

Mme.LABRIGUI Hind

Mme.BENCHEKROUN Leila

: Chef d’agence

: Responsable administratif

: Agent commercial

: Agent commercial

: Chargée produit

Enfin, que tous ceux qui ont contribué à mener à bien ce stage trouvent ici l’expression de ma parfaite considération.

SOMMAIRE

SOMMAIRE

Remerciement……………………………………………………………………………………………………1

Avant-propos…………………………………………………………………………………………………… 3

Introduction……………………………………………………………………………………………………….4

CHAPITRE I : LA BANQUE POPULAIRE ET SON SECTEUR D’ACTIVITE………………….5

5

Section I : Le secteur bancaire marocain…………………………………………… ………

Section II : Présentation du groupe banque populaire (GBP)…………………

……

6

I.

Histoire………………………………………………………………………………………………

6

II.

Organisation………………………………………………………………………………………

9

1. Comité directeur……………………………………………………………………………….9

2. Banque centrale populaire…………………………………………………………

10

3. Banques populaires régionales……………………………………………………

.10

4. Succursales…………………………………………………………………………………

….11

5. Agences…………………………………………………………………………………………….13

CHAPITRE II : LE FONCTIONNEMENT DE L’AGENCE…………………………………………

14

Section I : Les moyens de paiement……………………………………………………………….14

I. Le Chèque……………………………………………………………………………………………17

II. La Lettre de change…………………………………………………………………………… 19

III. Le virement………………………………………………………………………………………….20

IV. L’avis de prélèvement………………………………………………………………………….20

Section II : Les opérations effectuées…………………………………………………………….20

I. L’ouverture de compte…………………………………………………………………… 20

1. Les conditions générales d’ouverture de compte…………………… 20

2. Les conditions relatives à l’identité de la clientèle…………………….21

3. Les étapes d’ouverture de compte……………………………………………21

II. Le versement…………………………………………………………………………………….22

III. Le retrait……………………………………………………………………………………………23

IV. Le virement……………………………………………………………………………………….24

V. La mise à disposition………………………………………………………………………….24

25

VI. Le change…………………………………………………………………………………………

Section III : La liaison agence-siège …………………………………………………………………26 I.

Section III : La liaison agence-siège…………………………………………………………………26

I. Par serveur……………………………………………………………………………………… 26

II. Par courrier……………………………………………………………………………………….27

CHAPITRE III : LES PRODUITS & SERVICES……………………

………………………………….27

Section I : Le compte bancaire……………………………………………………………………….27

I. Les comptes à vue…………………………………………………………………………….28

II. Le compte à terme (D.A.T)……………………………………………………………… 31

Section II : Les produits monétiques………………………………………………………………32

I. Cartes de retrait……………………………………………………………………………… 32

33

III. Cartes jeunes…………………………………………………………………………………….38

II. Cartes de paiement…………………………………………………………………………

Section III : Les produits d’épargne et de placement………………………………………40

44

Section IV : Les produits d’assurance et d’assistance……………………………………

I. Produits d’assurance………………………………………………………………………….44

II. Produits d’assistance…………………………………………………………………………46

Section V : Les crédits…………………………………………………………………………………….47

I. Crédits immobiliers……………………………………………………………………………47

II. Crédits à la consommation……………………………………………………………… 49

Section VI : Autres services…………………………………………………………………………….51

Conclusion

Annexes

Bibliographie

Avant-propos Le stage est une occasion qui nous permet d’être en contact direct avec l’env

Avant-propos

Le stage est une occasion qui nous permet d’être en contact direct avec l’environnement professionnel.

En partant de cette participation, ce stage au sein de la banque populaire m’a permet d’apprendre des leçons pratiques en essayant de briser les barrières de timidité, d’adapter et améliorer mes connaissances théoriques et de confronter la théorie à la pratique.

Sur le plan humain et psychologique ce stage ou plutôt les rapports directs avec le personnel m’ont offert une sociabilité assez rapide et satisfaisante.

Par ailleurs, effectuer des stages tout au long de son parcours universitaire offre plusieurs avantages, entre autres :

Se confronter au terrain : Cela permet de découvrir ce qui se cache derrière un métier ou un secteur, éventuellement, d’en finir avec certaines idées reçues, de mettre fin à certaines illusions ;

Faciliter l’insertion professionnelle ;

Consolider

les

professionnel.

acquis

théoriques

et

se

familiariser

avec

le

jargon

En effet, mon stage d’initiation, effectué auprès de « La Banque populaire », a constitué un tremplin pour mettre en évidence la théorie que j’ai acquis lors de ma formation en pratique professionnelle. J’ai découvert pour une fois de plus, un monde nouveau, celui d’être en contact palpable et direct avec le milieu professionnel.

Introduction Le secteur bancaire représente un pilier de l'économie national. En effet, son évolution constatée

Introduction

Le secteur bancaire représente un pilier de l'économie national.

En effet, son évolution constatée est le fruit de la concurrence accrue entre les différents établissements, dont figure en leader la Banque Populaire riche de son savoir-faire, de son image auprès des Clients et surtout de son expérience depuis 50 ans.

C'est dans le but d'approfondir mes connaissances dans le domaine bancaire, et d'affiner mes acquis en finance que j'ai eu l’opportunité d’effectuer ce stage dans une agence de la Banque Populaire.

Ce rapport établit une synthèse de toutes les tâches effectuées durant mon stage et les enseignements donnés par les employés de l’agence Saiss.

Pour cela, je vais tout d'abord donner en première partie une présentation de la Banque Populaire en relatant son histoire et exposant son organisation administrative. Puis en deuxième partie, essayer d'expliquer le fonctionnement de cette agence à travers les opérations et enfin les produits et services offerts par l’agence.

En préambule, je vais vous analyser les trois chapitres suivants :

CHAPITRE I

: La Banque populaire et son secteur d’activité

CHAPITRE II : Le Fonctionnement de l`agence.

CHAPITRE III : Les Produits & Services.

Chapitre I : La banque populaire et son secteur d’activité Section I : Le secteur

Chapitre I : La banque populaire et son secteur d’activité

Section I : Le secteur bancaire marocain

Le secteur bancaire joue un rôle prépondérant dans l'économie marocaine. Il a connu diverses réformes qui en font aujourd'hui un système moderne, adapté aux besoins de la société comme à ceux des entreprises. L’activité bancaire est un secteur stratégique dans toute économie. Il constitue un pôle de financement primordial pour les agents économiques. Les entreprises s’endettent auprès des banques pour financer leurs investissements. Les ménages eux aussi demandent des crédits pour acheter une maison, des

biens d’équipement

boursier, commence á concurrencer le marché bancaire puisque il constitue une autre alternative pour les entreprises pour lever des fonds et un placement rentable pour l’épargnant dans certains cas. Mais vu le nombre réduit des sociétés qui ont accès à la place boursière de Casablanca, les banques restent dominantes en matière de financement de l’économie Marocaine, en dépit d’un taux de bancarisation peu élevé. Il n'y a pas si longtemps, l'activité bancaire s'exerçait dans un environnement stable, particulièrement protégé, et ce dans le cadre d'un environnement

réglementaire hétéroclite, incomplet, voire dépassé. Cependant, ces dernières années, en raison de la mondialisation, de la révolution technologique et de la déréglementation, le monde de la banque a connu de profondes mutations et risque encore d'en connaître d'autres dans les années à venir.

Certes le marché financier, et en particulier le marché

Le secteur bancaire a été soumis depuis le début de la décennie quatre vingt dix

Le secteur bancaire a été soumis depuis le début de la décennie quatre vingt dix à de nombreuses réformes : unification du cadre juridique, instauration du principe d’universalité, suppression des emplois obligatoires, levée de l’encadrement du crédit, libéralisation progressive des taux d’intérêt, dynamisation du marché monétaire et renforcement des règles prudentielle sont autant de facteurs dont l’objectif est de mettre le secteur bancaire et financier dans une dynamique concurrentielle déterminée par les forces du marché.

Section II : Présentation du groupe banque populaire (GBP)

I.

Histoire

Le Crédit Populaire du Maroc est un groupement de banques constitué par la Banque Centrale Populaire et les Banques Populaires Régionales. Fidèle à son esprit d’entreprise, le Crédit Populaire du Maroc s’est fixé comme objectif d’accompagner toutes entreprises moyennes ou petites, artisanales, industrielles ou de services par la distribution de crédit à court, moyen et long terme.

Il propose une gamme élargie et complète de services et produits financiers répondant à l'ensemble des besoins de sa clientèle.

Introduit au Maroc par le Dahir du 25 mai 1926, le modèle organisationnel et commercial du Groupe est fondé, dès l’origine, sur les concepts de mutualité et de coopération.

Ainsi, les premières Banques Populaires de type coopératif et à vocation régionale, furent créées, dès

Ainsi, les premières Banques Populaires de type coopératif et à vocation régionale, furent créées, dès la fin des années 20 du siècle dernier, dans les principales villes du Royaume.

Au lendemain de l’indépendance, les pouvoirs publics ont procédé, dans le cadre de la mise en place des premiers jalons du système bancaire et financier marocain, à la refonte du Crédit Populaire du Maroc (CPM), à travers le Dahir du 28 février 1961, en le dédiant au développement de l’artisanat et de la PME/ PMI. Cette réforme a également renforcé le modèle organisationnel du CPM, basé désormais sur l’existence de Banques Populaires Régionales, d’une entité centrale : la Banque Centrale Populaire, et d’une instance fédératrice : le Comité Directeur du CPM.

Ce n'est que vers l'année 2000 que la Banque Centrale Populaire s'est transformée en société anonyme à capitale fixe avec comme première recommandation l'ouverture de son capital aux Banques Populaires Régionales à hauteur de 21% et au secteur privé à concurrence d'au moins 20%. Ainsi, les Banques Régionales se sont dotées d'une autonomie avec leur implication dans le développement économique et social de leur région.

Trois phases essentielles caractérisent l'histoire de la Banque Populaire ; d'abord la phase de complémentarité allant des années 60 jusqu'à mi 70. Ensuite la phase de compétitivité qui se situe entre 1968 et 1978. Enfin, la dernière phase qui représente la Banque Populaire à l'heure actuelle, c'est-à-dire face à la mondialisation.

 La phase de complémentarité : Durant cette période, la Banque Populaire, alors semi-publique, ne

La phase de complémentarité :

Durant cette période, la Banque Populaire, alors semi-publique, ne concernait que l'artisanat, les petits commerces et les PME. Les autres banques étaient spécialisées dans d'autres activités : la BMCE (les opérations d'import et d'export) ; le CIH (le secteur immobilier et hôtelier) ; la CNCA (le crédit agricole) etc. La naissance de la Banque Populaire coïncide avec celle des OFS (organismes financiers spécialisés), et celle des banques privées telles que la BNP (à capitaux étrangers essentiellement) Parallèlement, la Banque Populaire bénéficiait de sa place monopolistique au sein du marché Marocain. Ceci s'explique, d'une part, par le fait d'être exonérée de toute imposition, ce qui n'est pas le cas pour les autres banques. Et d'autre part, par la volonté d'attirer un maximum de capitaux étrangers.

La phase de compétitivité :

Elle se caractérise par une ouverture massive des banques sur le marché. Elle est marquée aussi par plusieurs évènements à savoir la libéralisation du secteur bancaire, le désencadrement des crédits, etc. Les banques se sont donc inscrites, à partir, de là dans un contexte de libre concurrence qui les a incité à développer davantage leurs compétences et leur savoir-faire.

Elle se caractérise également par une décentralisation du système bancaire. Cette dernière avait pour but

Elle se caractérise également par une décentralisation du système bancaire. Cette dernière avait pour but :

La disponibilité de l'information au niveau agence.

La réduction des circuits de traitement des adhérents.

La réponse immédiate aux réclamations de la clientèle.

L'allégement des services centraux de la Banque Centrale Populaire et de la Banque Populaire Régionale.

La phase de mondialisation :

A l'heure actuelle on sait que les canaux d'information ne sont plus ce qu'ils étaient et que le réseau Internet n'est plus un secret pour personne. A ce propos, on a pu voir que la Banque Populaire a mis en place des produits modernes lui permettant de s'inscrire dans la nouvelle ère.

Parmi ces produits, on trouve « Châabi Mobile » et « Châabi Net », permettant d'obtenir des informations relatives aux comptes des clients directement sur leurs boîtes électroniques ou sur leur GSM.

II. Organisation 1. Comité directeur : Le Comité Directeur est l’instance suprême du Crédit Populaire

II.

Organisation

1. Comité directeur :

Le Comité Directeur est l’instance suprême du Crédit Populaire du Maroc exerçant exclusivement la tutelle sur les différents organismes du CPM.

Le Comité Directeur comprend :

Cinq Présidents des Conseils de Surveillance des Banques Populaires Régionales élus par leurs pairs,

Cinq représentants du Conseil d’Administration de la Banque Centrale Populaire, nommés par ledit Conseil. Le Président du Comité Directeur est élu parmi les membres dudit Comité et sa nomination est ratifiée par le Ministre chargé des Finances.

Sa mission :

définit les orientations stratégiques du Groupe,

exerce un contrôle administratif, technique et financier sur l’organisation et la gestion des organismes du CPM,

définit et contrôle les règles de fonctionnement communes au Groupe

prend toutes les mesures nécessaires au bon fonctionnement des organismes du CPM et à la sauvegarde de leur équilibre financier.

2. Banque centrale populaire (BCP) :

La Banque Centrale Populaire (BCP) est un établissement de crédit, sous forme de société anonyme à Conseil d’Administration. Elle est cotée en bourse depuis le 8 juillet 2004.

Sa mission : La BCP, qui assure un rôle central au sein du Groupe, est

Sa mission :

La BCP, qui assure un rôle central au sein du Groupe, est investie de deux missions principales :

Etablissement de crédit habilité à réaliser toutes les opérations bancaires.

Organisme central bancaire des BPR.

A ce titre, elle coordonne la politique financière du Groupe, assure le refinancement des BPR et la gestion de leurs excédents de trésorerie ainsi que les

services d’intérêt commun pour le compte de ses organismes.

Organigramme : (Annexe 1)

3. Banques populaires régionales (BPR) :

Les Banques Populaires Régionales (BPR), Banques de proximité, actuellement au nombre de 10 constituent le socle du Crédit Populaire du Maroc.

Leur mission :

Etablissements de crédit habilités à effectuer toutes les opérations de banque dans leurs circonscriptions territoriales respectives, les BPR ont pour mission de contribuer au développement de leur région par la diversité des produits qu’elles offrent, le financement de l’investissement et la bancarisation de l’économie.

Elles constituent le levier du Crédit Populaire du Maroc dans la collecte de l’épargne au niveau régional, sa mobilisation et son utilisation dans la région où elle est collectée.

Leur organisation : Annexe 2 Les Banques Populaires sont organisées sous la forme coopérative à

Leur organisation : Annexe 2 Les Banques Populaires sont organisées sous la forme coopérative à capital variable, à Directoire et à Conseil de Surveillance. Leur mode d’organisation unique au sein du système bancaire leur permet d’approcher différemment leurs clients, puisque ces derniers se trouvent également être les détenteurs du capital, formant ainsi ce que l’on appelle « le sociétariat ».

Outre le fait qu’ils bénéficient des différents services bancaires, les clients sociétaires participent également à la vie sociale de leur banque (Participation aux Assemblées Générales, possibilité de siéger au Conseil de Surveillance).

4. Succursales :

Au vu de son positionnement au sein de la Banque Populaire Régionale(BPR), en tant que niveau hiérarchique intermédiaire entre un sous-réseau d'agences et le siège, la succursale apparaît comme un centre d'animation commerciale et d'appui technique au réseau afin de :

Rechercher l'amélioration continue de la réactivité commerciale de son réseau.

Rehausser et maintenir le niveau de qualité des prestations offertes par le réseau de distribution.

C'est pour ces raisons que des aménagements sont apportés à l'organisation actuelle de la succursale, s'inscrivant ainsi dans la continuité des actions de normalisation, du mode de fonctionnement de la BPR.

Rattachée hiérarchiquement au président du directoire de la Banque Populaire Casablanca, la succursale a pour

Rattachée hiérarchiquement au président du directoire de la Banque Populaire Casablanca, la succursale a pour principales missions :

L'appui commercial aux agences relevant de son autorité

Le pilotage et le management du sous-réseau.

L'assistance technique au réseau notamment pour l'étude et la mise en place des crédits.

Le support aux dites agences dans le recouvrement à l'amiable des créances en souffrance.

L'apport de la technicité et les expertises nécessaires dans le cas où l'une de ses agences n'en dispose pas (cas des dossiers crédits).

La succursale est alors organisée autour :

D'une entité « animation commerciale »,

D'une entité « conseil et appui technique au réseau » constitué d'experts polyvalents (cautions, garanties, bancassurance et monétique) ; de chargés de recouvrement, et des aspects administratifs,

D'une entité Back-office.

N.B : Back-office est

contrôle et de supports d'une entreprise. Les activités de back-office sont caractérisées par le fait qu'elles n'ont pas besoin d'être situées à proximité de la

clientèle de l'entreprise, et peuvent être aisément séparées fonctionnellement et géographiquement du reste des opérations quotidiennes.

constitué de l'ensemble des activités d'administration, de

5. Agences : L'agence représente le FRONT OFFICE de la Banque Populaire, où la relation

5. Agences :

L'agence représente le FRONT OFFICE de la Banque Populaire, où la relation client et la qualité du service prime sur toute autre considération.

Le personnel de l'agence Saiss est réparti comme suit :

Chef d'agence : S'occupe en premier lieu de la commercialisation, de l'octroi de crédit, de la gestion de l'agence, de la coordination avec la succursale et avec la direction régionale

Responsable administratif (Chef de caisse) : Est responsable du contrôle des opérations, autocontrôle des opérations de caisse, du SIMT (Système interbancaire marocain de télé compensation), scannérisation des chèques et des effets, des remises, la gestion des stock, traitement des anomalies et des incidents et l’exécution de l’ordre de virement

Chargé de produit : Est responsable de la demande et de la remise des cartes guichets, de la délivrance des carnets de chèque, de l'ouverture et la clôture des comptes, la présentation des différents produits et services offerts par la banque, la souscription en bourse et la souscription des Dépôts à Terme (DAT)

Agent commercial : A pour mission le change des devises, les versements, les retraits, les mises à disposition, le service Money Gram et le service Western Union, l’alimentation du GAB (Guichet automatique bancaire) et la vérification et pointage des pièces…

Chapitre II : Le fonctionnement de l’agence Section I : Les moyens de paiement Est

Chapitre II : Le fonctionnement de l’agence

Section I : Les moyens de paiement

Est défini comme moyen de paiement « tout instrument qui, quel que soit le support ou le procédé technique utilisé, permet à toute personne de transférer des fonds » article 6 de la loi N° 34-03 relative aux établissements de crédit et organismes assimilés promulguée par le Dahir N° 1-05-178 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) relatif à l’exercice de l’activité des établissements de crédit et organismes assimilés.

Les moyens de paiement scripturaux éligibles au SIMT sont : les chèques, la lettre de change normalisée (LCN), les virements et les avis de prélèvement.

Le Système Interbancaire Marocain de Télécompensation (SIMT) :

C’est un système de paiement dédié au transfert de fonds à travers les échanges électroniques des opérations de masse (chèques, lettres de change, virements domestiques et étrangers, prélèvements), s’est substitué progressivement aux échanges interbancaires des valeurs sous forme physique dans les chambres de compensation de Bank Al Maghrib. Ce processus entamé en 2004 s’est achevé en 2009 par la généralisation et l’intégration de l’ensemble des moyens de paiement scripturaux dans le système de télécompensation, permettant ainsi une harmonisation des traitements, une centralisation et une uniformisation des règlements interbancaires et une

sécurisation des transferts de fonds avec une traçabilité des transactions. Ce cheminement a été couronné

sécurisation des transferts de fonds avec une traçabilité des transactions. Ce cheminement a été couronné par la dissolution des chambres de compensation.

I. Le Chèque

Le chèque est un écrit par lequel le client d’une banque ou d’un organisme assimilé donne l’ordre à cette banque de payer une certaine somme à une personne qu’il désigne. On appelle tireur celui qui établit le chèque, tiré la banque sur laquelle le chèque est tracé ; et bénéficiaire, la personne en faveur de laquelle il est établi.

En vue de permettre l’échange interbancaire du chèque dans le SIMT, Bank AL-Maghrib a procédé à la normalisation de la formule du chèque, par la circulaire N° 12/G/06 du 7 juillet 2006, en règlementant certaines normes de spécifications techniques pour un traitement optique et mécanique. Ces spécifications portent notamment sur :

la lisibilité de ladite formule ou de son

l’opération de scannérisation,

image générée à la suite de

la bande de marquage magnétique dite « CMC7 » comportant le numéro du chèque et le relevé d’identité bancaire (RIB) du tireur.

Les genres de chèque utilisés sont les suivant :

Le chèque au porteur : versé à toute personne qui a remis ce chèque

Le chèque barré : Ce chèque ne peut être versé que dans un compte et ne peut en aucun cas être encaissé en espèce.

Le chèque non endossable : ne peut être versé que pour celui dont le nom figure sur ce chèque bénéficiaire.

 Le chèque certifié et chèque de banque : Sont des chèques non endossables et

Le chèque certifié et chèque de banque : Sont des chèques non endossables et portant le nom du bénéficiaire, garantie par la banque.

Pour être valide, un chèque doit comporter 6 mentions obligatoires : Le montant en chiffre et en lettre, le nom du tireur et du bénéficiaire, la signature, la date et le lieu.

Lors de la remise en compte d'un chèque par un client, ce dernier n'est crédité du montant du chèque qu'après 48 heures.

NB : Le client peut être crédité le jour même à condition de bénéficier d'un escompte chèque.

En cas d’incident de paiement le client émetteur de chèque sans provisions est interdit de chéquier.

Pour régulariser cet incident de paiement, l’agent commercial avertit le client pour qu’il règle son compte le plus tôt possible. Si le client règle sa dette le problème est réglé, sinon il devra payer une pénalité qui est de 5% de la valeur pour le 1ere incident, 10% pour le 2éme et 20% pour le 3eme, ainsi que le tireur est interdit de chéquier et d'effets jusqu'à régularisation de l'incident.

II. La Lettre de change La lettre de change est un effet de commerce constituant

II. La Lettre de change

La lettre de change est un effet de commerce constituant un mandat pur et

simple dans lequel une personne créancière désignée, le tireur, donne l’ordre à une

autre personne désignée, le tiré, de régler à une échéance convenue une somme

déterminée à un bénéficiaire désigné ou au porteur de la lettre.

La lettre de change dont l’échéance n’est pas indiquée est considérée comme

payable à vue.

Pour permettre l’éligibilité de la lettre de change dans le SIMT, le titre de

paiement doit répondre à certaines spécifications techniques, conformément à la

décision réglementaire de Bank Al-Maghrib N° D20/G/07 du 27 février

2007 relative à la lettre de change normalisée dite LCN, notamment :

La lisibilité des informations écrites à la main ou imprimée sur le document

original ou sur une reproduction à partir d’un microfilm, d’une image ou

d’une photocopie.

La bande de marquage magnétique dite « CMC7 » et autres permettant le

traitement informatisé de l’image de ce titre.

Les clients peuvent demander un escompte afin d'encaisser leurs effets avant échéance.

Et ainsi et chaque jour, le responsable administratif consulte l’état des chèques

et effets reçus par la compensation afin de pouvoir prendre la décision vis-à-vis de

ces derniers.

III. Le virement Le virement est une opération bancaire par laquelle le compte d’un déposant

III. Le virement

Le virement est une opération bancaire par laquelle le compte d’un déposant est, sur l’ordre écrit de celui-ci, débité pour un montant destiné à être porté au crédit d’un autre compte.

IV. L’avis de prélèvement

L’avis de prélèvement est un mandat donné par un débiteur à son banquier de payer un créancier sur la présentation d’une autorisation de prélèvement. Cet instrument est généralement utilisé pour le règlement répétitif de factures auprès d’opérateurs ou de prestataires de services.

Section II : Les opérations effectuées

I. L’ouverture de compte

L`ouverture d`un compte est un acte important. Il marque l`entrée en relation entre une banque et un Client. C`est une véritable manifestation de confiance. Ouvrir un compte est donc plus qu`une simple formalité matérielle. Il s`agit d`une convention qui comporte des droits et des obligations pour chacune des deux parties.

1. Les conditions Générales d’ouverture de compte

Pour le banquier, le client doit être de bonne moralité et présente un certain intérêt. A cet effet, les personnes jugées de moralité douteuses, la banque est amenée à refuser l’ouverture de compte en leurs faveurs.

2. Les conditions relatives à l’identité de la clientèle Avant d’entamer la procédure d’ouverture de

2. Les conditions relatives à l’identité de la clientèle

Avant

d’entamer

la

procédure

d’ouverture

de

compte,

le

banquier

doit

s’assurer toujours de l’identité des personnes concernées :

Les personnes physiques :

L’identité d’une personne physique est déterminée par une pièce d’identité officielle en cours de validité, telle que la carte d’identité nationale (CIN) qui est devenue obligatoire aujourd’hui dans les affaires bancaires, en plus d’un passeport pour les MDM (Marocains du Monde) et les personnes physiques non-résidents.

Les personnes morales :

Concernant l’ouverture de compte pour une personne morale, le banquier prend soin de constituer le dossier juridique de celle-ci qui doit comprendre un certain nombre de pièces qui se diffère selon le statut de la personne morale en question : société de personnes ou société de capitaux.

3. Les étapes d’ouverture de compte :

Lorsque les conditions requises à l’ouverture d’un compte sont remplies, le banquier procède à l’ouverture de compte pour le client, cette ouverture passe par plusieurs étapes :

La création du compte via le système d’information NACOM ;

La création de la carte bancaire, du service de réception téléphonique et postale par les logiciels correspondants ;

 Présenter au client un spécimen de signature et lui invite a déposé sa signature

Présenter au client un spécimen de signature et lui invite a déposé sa signature ainsi que celle du mandataire qu’il a désigné. Ce spécimen permet d’authentifier les ordres émanant du client pour les dénouements des opérations bancaires ;

Communiquer au client un numéro de compte, identifiable par une série de chiffre désignant à la fois le générique de 5 positions, radical de 7 position, plural de 3 positions et chiffre clé d`une position:

EX : XX XXX

XXXXX

XXX

X



Le générique Désigne le genre de compte.

Le radicale Le plural

La clé

Demande de chéquier : la banque délivre des chéquiers de différentes formules 10.20 ou 50 unités en fonction de la nature du compte et de la relation qu’elle entretienne avec le client. Préalablement à la délivrance d’un chéquier, le banquier est tenu de consulter le service central des incidents de paiement de la BAM pour s’assurer que le client n`est pas frappé d’une interdiction ;

Le versement du solde initial.

II. Le versement

C’est la première opération qui suit l’ouverture de compte, le versement s’effectue par le truchement de la transaction « VER » qui peut être soit :

VER 01 : versement par le titulaire du compte

VER 02 : versement par un tiers

VER 03 : versement compte sur carnet

Notons que les clients des autres agences peuvent effectuer des versements déplacés via la transaction

Notons que les clients des autres agences peuvent effectuer des versements déplacés via la transaction VRD (cette opération exige que la personne doive être munie de son radical de compte ou sa carte d’identité) C’est le montant d’espèces versées par le client à la banque. Tout d’abord le caissier mentionne ce montant ; après il compte chaque billet et pièce à part, tout en séparant les billets (200-100-50-20) et les pièces. Après le calcul du montant versé, il vérifie si le montant de l’opération est le montant calculé sont égaux.

III. Le retrait

Les clients ont la possibilité de retirer leurs fonds et cela passe par la commande « RET » qui peut être soit :

RET 01 : Retrait par le client lui-même

RET 02 : Retrait par une tierce personne

RET 03 : Retrait par un chèque guichet

RET 04 : Retrait pour le compte sur carnet

En cas de déplacement et si le client ne détient pas son carnet de chèque, il peut recourir à Chaabi Cash qui est un service offert par la banque populaire, il consiste à contacter l’agence gérante du client par le biais du fax (l’agent doit remplir un imprimé tout en précisant le montant demandé par le client, cet imprimé doit être signé par le client, l’agent commercial et le responsable administratif et cacheté). Pour ceux qui détient un carnet de chèque ils ont la possibilité de tirer jusqu’à 5000 Dirhams sans formalité. Pour chaque retrait il est important de vérifier l’identité de la personne, ainsi que la validité de sa carte d’identité, et pour le retrait par une tierce personne l’agent doit vérifier la signature et saisir l’identité du bénéficiaire.

IV. Le virement Le virement est le moyen par lequel un client ‘’ donneur d’ordre’’

IV. Le virement

Le virement est le moyen par lequel un client ‘’ donneur d’ordre’’ invite son banquier à prélever une certaine somme sur son compte en vue de la transférer sur un autre compte appartenant à une tierce personne nommée ‘’bénéficiaire’’ Cette opération permet la réalisation d’un transfert de fonds soit :

Entre deux personnes ayant leurs comptes dans la même agence de la banque populaire ou entre deux agences dans la même région (ROV)

Entre deux comptes appartenant à deux agences de la banque populaire de régions différentes ou entre un compte d’une agence de la banque populaire et une banque concurrente (VIR) Autrement dit, un client souhaitant régler une somme à un bénéficiaire donnera un ordre par écrit à sa banque, soit par un courrier sur papier, soit sur un formulaire pré imprimé mis à sa disposition par la banque.

V. La mise à disposition

Elle consiste à recueillir auprès d’un donneur d’ordre les fonds soit via son versement en espèce ou par le débit de son compte pour arriver à payer par caisse la personne qu’elle désigne. Les transactions qui permettent cette opération sont :

Applicatif MAD sous « e-mansour » : La mise à disposition par le débit du compte (client)

Applicatif MDN sous « e-mansour » : la mise à disposition par le biais d’un versement en espèce (client et non client)

Pour le règlement des mises à dispositions on dispose de la transaction RMD qui exige

Pour le règlement des mises à dispositions on dispose de la transaction RMD qui exige un certain conformisme entre la CIN du bénéficiaire et le numéro de la MAD (12 chiffres), il est à signaler que l’agent doit recueillir auprès du bénéficiaire une copie de la CIN. N.B : e-mansour est un logiciel qui a un domaine de couverture très large, son architecture informatique est très simple et efficace, elle permet d’effectuer presque la majorité des transactions bancaire grâce a une abréviation dans le système. On doit saisir l’abréviation selon la tâche qu’on veut exécuter. Exemple :

l’abréviation CMD sert à effectuer les opérations de versement, retrait, mise à disposition, change…

VI. Le change

L’opération de change reste une opération quasiment périodique, ce qui veut dire que le change prend son ampleur juste à l’été par rapport aux autres saisons. Les transactions de change sont :

ADE : L’achat des devises

VDE : La vente des devises

MCR : La mise à jour des cours des devises

A cet effet, l’agent a l’obligation d’établir une situation de caisse quotidienne, dans laquelle, il doit mentionner le rapport des devises en possession, qui doit être par la suite céder au BAM.

Section III : La liaison agence-siège L’agence est en liaison continue avec le siège régional

Section III : La liaison agence-siège

L’agence est en liaison continue avec le siège régional de la banque populaire Fès-Taza, ce qui permet de transmettre en temps réel les opérations effectuées, de suivre le fonctionnement de l’agence, de centraliser les informations et données et ainsi d’éviter d’éventuelles erreurs qui peuvent être commises durant la saisie ou l’enregistrement de ces opérations.

La liaison se fait par deux moyens : Par serveur ou par courrier

I. Par serveur

A la saisie de chaque chèque, effet ou autre valeur, l'opération est directement enregistrée dans la base de données du siège régional BP à travers« Le fil d'eau » qui est un programme informatique reliant l'agence au siège.

En effet, la remise de chèque au siège à la fin de chaque journée s'accompagne par une opération comptable automatisée (à l'aide du logiciel NACOM) qui consiste en le débit du compte siège du montant du total des chèques et du crédit du compte agence. A la fin de la journée, si une opération comptable n'a pas été correctement régularisée, on aura un rejet fil eau avec un crédit ou un débit en suspens.

Le serveur en outre, enregistre l'ensemble des opérations quotidiennes sur une disquette qui est gardée comme pièce de preuve en cas de problèmes ou de révisions.

II. Par courrier A la fin de chaque journée, l'agence envoie tous les chèques remis

II. Par courrier

A la fin de chaque journée, l'agence envoie tous les chèques remis par les clients au siège.

L'agence réunit les pièces comptables justificatives de l'ensemble des opérations effectuées, qui seront ensuite renvoyées au service archivage du siège régional afin de tenir la comptabilité de la banque. Ces pièces ne doivent pas dépasser 6 mois à l'agence.

Le contrôle des situations de fin de mois se fait à la fin de chaque mois afin de les envoyer au service administratif et financier du siège régional.

Chapitre III : Les produits et services

Section I : Le compte bancaire

L'un des principaux services de la banque est la création d'un compte bancaire, qui est un moyen de dépôt, d'épargne et de transaction de liquidité.

Juridiquement il existe deux types de comptes :

Compte à vue

Compte à terme

I. Les comptes à vue Un dépôt « à vue » est un dépôt, rémunéré

I. Les comptes à vue

Un dépôt « à vue » est un dépôt, rémunéré ou non, dont les fonds peuvent être retirés partiellement ou totalement à tout instant.

Les comptes à vue offerts par la banque populaire aux particuliers sont : le compte chèque, compte sur carnet, compte en Dirhams convertibles et le compte en devises.

1. Compte chèque :

Le compte chèque vous donne la possibilité de déposer des fonds en dirhams et d’effectuer des retraits et d’autres opérations à volonté, selon votre solde et sans contrainte particulière

Le compte chèque vous permet de bénéficier de :

un relevé de compte à la langue de votre choix ;

un chéquier et cartes monétiques pour disposer de vos fonds ;

virements ponctuels ou automatiques, de votre compte vers le compte d'un tiers ;

domiciliation de vos revenus : salaires, allocations familiales, remboursement de sécurité sociale, loyers

prélèvement automatique Chaabi Tasdid qui consiste en la prise en charge, de manière automatique, du traitement de vos avis de prélèvement pour le règlement des factures et créances : redevances de téléphone et Internet, traites de crédit, eau et électricité…

2. Compte sur carnet Le compte sur carnet vous permet de rémunérer votre épargner tout

2. Compte sur carnet

Le compte sur carnet vous permet de rémunérer votre épargner tout en profitant d’une accessibilité totale au fonds déposés.

L’alimentation de votre compte peut se faire :

en espèces en agences et au niveau des Guichets Automatique Banque Populaire ;

par virement à partir de votre compte chèque (service disponible sur le guichet automatique et Chaabinet) ;

Vous pouvez retirer vos fonds en toute liberté :

par la présentation de votre livret d’épargne à votre agence ;

par la présentation de votre livret d’épargne à une autre agence Banque Populaire ;

par la carte RIZK sur les Guichets Automatiques Banque Populaire ; En plus, cette carte monétique vous permet, à tout moment, de :

consulter votre solde ;

changer votre code confidentiel ;

disposer du relevé des 10 dernières opérations ;

bénéficier de plusieurs services sur le Guichet Automatique Banque Populaire.

Vos intérêts sont calculés et capitalisés trimestriellement ;

Le dépôt maximum que vous pouvez effectuer est de 400 000 DH.

3. Compte en Dirhams convertibles Le compte en dirhams convertibles est un compte chèque alimenté

3. Compte en Dirhams convertibles

Le compte en dirhams convertibles est un compte chèque alimenté en devises permettant d’effectuer des opérations en Dirhams au Maroc avec la possibilité d’opérer des transferts en devises à l’étranger.

Il s’agit d’un compte destinés aux étrangers résidents ou non au Maroc.

Le compte en dirhams convertibles vous permet :

la libre disposition de votre argent en dirhams au Maroc et/ou en devises de votre choix à l'étranger.

Le rapatriement de vos fonds en devises ;

La réception d’un relevé de compte à la langue de votre choix ;

La disposition un chéquier et cartes monétiques pour disposer de vos fonds ;

La réalisation de virements ponctuels ou automatiques, de votre compte vers le compte d'un tiers ;

La réalisation de prélèvement automatique Chaabi Tasdid qui consiste en la prise en charge, de manière automatique, du traitement de vos avis de prélèvement pour le règlement des factures et créances : redevances de téléphone et Internet, traites de crédit, eau et électricité…

Une rémunération à partir d'un plancher de fonds versés ;

L’exonération d'impôts sur les intérêts servis.

4. Compte en devises C'est un compte dans lequel vous avez la possibilité de déposer

4. Compte en devises

C'est un compte dans lequel vous avez la possibilité de déposer vos fonds en devises, et de faire des opérations à volonté en devises selon votre solde et sans contrainte particulière.

Il s’agit d’un compte destinés aux étrangers résidents ou non au Maroc.

Il vous permet de :

La libre disposition de votre argent en devises au Maroc et à l'étranger.

Le rapatriement de vos fonds en devises ;

La réception d’un relevé de compte à la langue de votre choix ;

La disposition un chéquier et cartes monétiques pour disposer de vos fonds

;

La réalisation de virements en devises au Maroc et à l'étranger, de votre

compte vers le compte d'un tiers ;

Une rémunération à partir d'un plancher de fonds versés ;

L’exonération d'impôts sur les intérêts servis.

II. Le compte à terme (D.A.T)

Le compte dépôt à terme (D.A.T.) vous permet de rémunérer votre argent pour une durée que vous fixez d’avance et qui peut aller de 3 à 36 mois. Les sommes déposées sont remises à votre disposition à la fin de la période de blocage.

Les avantages du D.A.T :

Les avantages du D.A.T :  Les dépôts ne sont pas plafonnés ;  La rémunération

Les dépôts ne sont pas plafonnés ;

La rémunération est intéressante ;

Le capital et le rendement sont garantis ;

Vous avez la possibilité d’obtenir une avance pouvant atteindre 90% du montant déposé.

Section II : Les produits monétiques

I. Cartes de retrait

1. Carte Rizk

C'est une carte de débit Banque Populaire de retrait, adossée à un compte sur carnet, dont la fonctionnalité principale est le retrait de billets de banque auprès des Guichets Automatiques Banque Populaire.

Elle est valable uniquement au Maroc avec une durée de validité de 3 ans.

Cette carte monétique vous permet de bénéficier de :

Retrait d'espèces sur les Guichets Automatiques dans les limites de la capacité de paiement et du plafond quotidien de 5.000 DH.

Versement d’espèces

Consultation du solde.

Relevé des 10 dernières opérations.

Changement du code confidentiel

Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :

Règlement de factures Mobile, Fixe et Internet de Maroc Télécom

 Recharge des cartes prépayées Maroc-Télécom et Médi-Télécom  Règlement des factures Lydec (eau et

Recharge des cartes prépayées Maroc-Télécom et Médi-Télécom

Règlement des factures Lydec (eau et électricité de Casablanca et régions).

II. Cartes de paiement

1. Carte La Prima

C'est une carte de débit CMI de retrait et de paiement, utilisable au Maroc sur les Guichets Automatiques Banque Populaire et autres et auprès des commerçants disposant d’un Terminal de Paiement Electronique (TPE).

Elle est valable uniquement au Maroc avec une durée de validité de 3 ans.

Cette carte monétique vous permet de bénéficier de :

Retrait d'espèces sur les Guichets Automatiques Banque Populaire dans les limites de la capacité de paiement et du plafond quotidien de 2.000 DH.

Paiement de vos achats dans les limites de la capacité de paiement et avec un plafond mensuel jusqu’à 7.000 DH.

Disposition de fonds au niveau des agences Banque Populaire (Cash Advance) à hauteur du plafond de paiement.

Paiement par Internet au Maroc à hauteur du plafond du paiement.

Versement d’espèces.

Consultation de la capacité de paiement.

Relevé des 10 dernières opérations.

Demande de chéquier.

Virement de compte à compte.

Changement du code confidentiel.

 Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :  Règlement de factures Mobile, Fixe et

Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :

Règlement de factures Mobile, Fixe et Internet de Maroc Télécom

Recharge des cartes prépayées Maroc-Télécom et Médi-Télécom

Règlement des factures Lydec (eau et électricité de Casablanca et régions)

2. Carte La Populaire

C'est une carte de débit Visa de retrait et de paiement, utilisable au Maroc sur

les Guichets Automatiques Banque Populaire et autres et auprès des commerçants disposant d’un Terminal de Paiement Electronique (TPE)

Elle est valable uniquement au Maroc avec une durée de validité de 2 ans.

Cette carte monétique vous permet de bénéficier de :

Retrait d'espèces sur les Guichets Automatiques Banque Populaire dans les limites de la capacité de paiement et du plafond quotidien de 4.000 DH.

Paiement de vos achats dans les limites de la capacité de paiement et avec un plafond mensuel jusqu’à 15.000 DH.

Disposition de fonds au niveau des agences Banque Populaire (Cash Advance) à hauteur du plafond de paiement.

Paiement par Internet au Maroc à hauteur du plafond du paiement.

Versement d’espèces.

Consultation de la capacité de paiement.

Relevé des 10 dernières opérations.

Demande de chéquier.

Virement de compte à compte.

Changement du code confidentiel.

 Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :  Règlement de factures Mobile, Fixe et

Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :

Règlement de factures Mobile, Fixe et Internet de Maroc Télécom

Recharge des cartes prépayées Maroc-Télécom et Médi-Télécom

Règlement des factures Lydec (eau et électricité de Casablanca et régions)

3. Carte La Gold

C'est une carte de débit Mastercard de retrait et de paiement, utilisable au Maroc sur les Guichets Automatiques Banque Populaire et autres et auprès des commerçants disposant d’un Terminal de Paiement Electronique (TPE) et Fer à repasser.

Elle est valable uniquement au Maroc avec une durée de validité de 3 ans.

Elle vous permet de bénéficier de :

Retrait d'espèces sur les Guichets Automatiques Banque Populaire dans les limites de la capacité de paiement et du plafond quotidien de 6.000 DH.

Paiement de vos achats avec un réglement à la fin de chaque moi et selon un plafond mensuel jusqu’à 50.000 DH.

Disposition de fonds au niveau des agences Banque Populaire (Cash Advance) à hauteur du plafond de paiement.

Paiement par Internet au Maroc à hauteur du plafond du paiement.

Versement d’espèces.

Consultation de la capacité de paiement.

Relevé des 10 dernières opérations.

Demande de chéquier.

Virement de compte à compte.

 Changement du code confidentiel.  Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :  Règlement

Changement du code confidentiel.

Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :

Règlement de factures Mobile, Fixe et Internet de Maroc Télécom

Recharge des cartes prépayées Maroc-Télécom et Médi-Télécom

Règlement des factures Lydec (eau et électricité de Casablanca et régions)

4. Carte Titanium

C'est une carte de débit Mastercard de retrait et de paiement au Maroc et à l’étranger, utilisable sur les Guichets Automatiques Banque Populaire et autres et auprès des commerçants disposant d’un Terminal de Paiement Electronique (TPE) et Fer à repasser.

Elle vous permet de bénéficier de :

Retraits d’espèces auprès de nos GAB et GAB confrères à hauteur de 10 000 Dhs/jour ;

Retrait et paiement à l’étranger à hauteur de l’autorisation de l’office des changes ;

Paiement des achats de biens et services auprès des commerçants et ce, à hauteur du plafond de 300.000 DH par mois avec contrôle du solde, et 200.000 DH par mois, sans contrôle du solde ;

Paiement par Internet au Maroc à hauteur du plafond du paiement ;

Versement d’espèces ;

Consultation de la capacité de paiement ;

Relevé des 10 dernières opérations ;

Demande de chéquier ;

 Virement de compte à compte ;  Changement du code confidentiel ;  sécurité

Virement de compte à compte ;

Changement du code confidentiel ;

sécurité accrue au retrait et au paiement grâce à la technologie à puce de la carte ;

Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :

Règlement de factures Mobile, Fixe et Internet de Maroc Télécom ;

Recharge des cartes prépayées Maroc-Télécom et Médi-Télécom ;

Règlement des factures Lydec (eau et électricité de Casablanca et

régions). En plus de ses fonctionnalités monétique, cette carte offre une couverture en cas de maladie subite, blessure, décès, accident, panne ou vol du véhicule 24h/24, pour vous, votre conjoint, vos enfants et votre véhicule, que vous soyez au Maroc ou à l'étranger :

Une assistance efficace et immédiate où que vous soyez ;

Une assurance Schengen ;

Une assistance permanente aussi bien au Maroc qu'à l'étranger (monde entier) ;

Un large choix de prestations pour vous, votre famille et votre véhicule (plafonds de couverture importants).

5. La I-C@rd

La I-c@rd est une carte dédiée exclusivement au paiement sur internet. Elle permet à son détenteur d’effectuer des paiements sur des sites marchands au niveau national et international de manière complètement sécurisée.

 La I-c@rd offre à ses titulaires deux plafonds de paiement sur internet : 

La I-c@rd offre à ses titulaires deux plafonds de paiement sur internet :

Un plafond au niveau national, au choix du client, avec un Max de 50 000 DH par an ;

Un plafond à l’international de 10 000 DH par an. Ce plafond est accordé en sus de la dotation touristique annuelle.

Cette carte permet également d’accéder au service d’activation de la carte par le porteur au niveau de Chaabi Net préalablement à son utilisation. Le porteur a la possibilité de désactiver sa carte immédiatement après la réalisation de la transaction d’achat sur internet et ce, pour plus de sécurité.

III. Cartes jeunes

1. Carte 1217

C'est une carte de débit Banque Populaire de retrait, adossée à un compte sur carnet, destinés exclusivement aux jeunes âgés de 12 à 17 ans, dont la fonctionnalité principale est le retrait de billets de banque auprès des Guichets Automatiques Banque Populaire.

Elle est valable uniquement au Maroc avec une durée de validité d'un an.

Cette carte monétique vous permet de bénéficier de :

Retrait d'espèces sur les Guichets Automatiques Banque Populaire dans les limites de plafond quotidien (choisi par le tuteur) jusqu’à 500 DH et un plafond mensuel de 5.000 DH

Versement d’espèces

Consultation du solde.

 Relevé des 10 dernières opérations.  Changement du code confidentiel  Services sur Guichet

Relevé des 10 dernières opérations.

Changement du code confidentiel

Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :

Règlement de factures Mobile, Fixe et Internet de

Règlement de factures Mobile de Médi-Télécom

Recharge des cartes prépayées Maroc-Télécom et Médi-Télécom

Règlement des factures Lydec (eau et électricité de Casablanca et régions)

2. Carte 1825

C'est une carte de débit Visa Electron de retrait et de paiement , destinée exclusivement aux jeunes âgés entre 18 et 25 ans , utilisable au Maroc sur les

Guichets Automatiques Banque Populaire et autres et auprès des commerçants disposant d’un Terminal de Paiement Electronique (TPE).

Elle est valable uniquement au Maroc avec une durée de validité de 3 ans.

Elle vous permet de bénéficier de :

Retrait d'espèces sur les Guichets Automatiques dans les limites de la capacité de paiement et du plafond quotidien de 5.000 DH.

Paiement de vos achats dans les limites de la capacité de paiement et avec un plafond hebdomadaire jusqu’à 1.000 DH

Disposition de fonds au niveau des agences Banque Populaire (Cash Advance) à hauteur de 500 DH par semaine

Paiement par Internet au Maroc à hauteur du plafond du paiement

Versement d’espèces

Consultation de la capacité de paiement.

 Relevé des 10 dernières opérations.  Demande de chéquier  Virement de compte à

Relevé des 10 dernières opérations.

Demande de chéquier

Virement de compte à compte

Changement du code confidentiel

Services sur Guichet Automatique Banque Populaire :

Règlement de factures Mobile, Fixe et Internet de

Règlement de factures Mobile de Médi-Télécom

Recharge des cartes prépayées Maroc-Télécom et Médi-Télécom

Règlement des factures Lydec (eau et électricité de Casablanca et

régions)

Section III : Les produits d’épargne et de placement

I. Al Iddikhar Chaabi

AL IDDIKHAR CHAABI est un Plan d’Epargne Programmée, adossé à des Fonds Communs de Placement (FCP) qui vous permet de constituer, progressivement et selon votre rythme, une épargne régulière à moyen ou long terme.

A travers des prélèvements périodiques et/ou des versements libres, à partir de votre compte bancaire, vous souscrivez « automatiquement » dans l’un des FCP proposés :

Al Iddikhar Chaabi Kassir Al Mada : FCP obligataire sur 3 ans,

Al Iddikhar Chaabi Moutawassit Al Mada : FCP obligataire sur 5 ans,

Al Iddikhar Chaabi Tawil Al Mada : FCP obligataire sur 7 ans,

Al Iddikhar Chaabi Actions : FCP actions sur 5 ans.

Avantage :  Profitez des avantages et des performances du marché financier même si vous

Avantage :

Profitez des avantages et des performances du marché financier même si

vous ne disposez pas de montants élevés.

Constituez votre épargne progressivement et selon votre rythme tout en optimisant le rendement de votre placement.

Bénéficiez d’une souplesse totale qui vous permet de :

Choisir la durée qui vous convient : 3 ans, 5 ans ou 7 ans ;

Désigner le support qui vous convient : obligataire ou actions ;

Modifier ou suspendre les versements selon votre situation ;

Choisir le mode de versement qui vous convient : prélèvement périodique ou versements libres ;

Disposer à tout moment de votre capital revalorisé.

Profitez d’une liquidité immédiate de votre épargne : vous pouvez à tout moment récupérer, en totalité ou en partie, votre investissement.

Réduisez le risque d’investissement : investir un montant important en une fois comporte le risque d’acheter juste avant une forte correction du marché. C’est pourquoi l’investissement régulier d’un même montant vous permettra de lisser les variations du marché et de réaliser des performances intéressantes sur le long terme.

II. Plan Epargne Logement Enseignants C'est un contrat d'épargne jumelé à un crédit logement, caractérisé

II. Plan Epargne Logement Enseignants

C'est un contrat d'épargne jumelé à un crédit logement, caractérisé par son déroulement en 2 phases :

Lors de la 1ère phase vous constituez une épargne progressivement à travers un prélèvement mensuel d’au moins 500 DH et des versements libres à votre initiative.

Dans une 2ème étape, vous bénéficiez d'un prêt immobilier subventionné par la Fondation Mohamed VI Promotion des Œuvres Sociales de l'Education- Formation. Avantage :

Un produit « sur mesure » pour les enseignants ;

Votre plan d’épargne est rémunéré aux taux du compte sur carnet ;

Vous avez la possibilité de constituer votre épargne de manière souple et modulable ;

Vous bénéficiez d’un prêt immobilier à un taux avantageux.

III. Plan Epargne MonLogement

Il s’agit d’un contrat d'épargne jumelé à un crédit logement, caractérisé par son déroulement en 2 phases :

Lors de la 1ère phase vous constituez une épargne progressivement à travers un prélèvement mensuel d’au moins 500 DH et des versements libres à votre initiative.

 Dans une 2ème étape, vous bénéficiez d'un prêt immobilier dont le montant est fonction

Dans une 2ème étape, vous bénéficiez d'un prêt immobilier dont le montant est fonction de votre effort d'épargne effectué durant la 1ère étape. Avantage :

Un produit « sur mesure » pour les clients ne pouvant justifier leurs revenus

;

Votre plan d’épargne est rémunéré aux taux du compte sur carnet en plus d'un bonus ;

Vous avez la possibilité de constituer votre épargne à votre rythme ;

Vous bénéficiez d’un prêt immobilier à un taux avantageux ;

Cerise sur le gâteau : vous bénéficiez d’un avantage fiscal sur le rendement.

IV. Bon de caisse

Le Bon de caisse (B.D.C) est un titre de créance Banque Populaire qui vous est délivré en échange d’un dépôt de fonds sur une période fixée d’avance pouvant aller de 3 à 36 mois. Le bon peut être à votre nom ou au nom d’une tierce personne bénéficiaire ou bien anonyme. Le B.D.C est producteur d'intérêts qui vous seront payés à la souscription ou à la fin de la période d’épargne.

Avantage :

La rémunération est intéressante ;

Le capital et le rendement sont garantis ;

Vous avez la possibilité de percevoir les intérêts lors de la souscription ;

Vous pouvez obtenir une avance qui peut atteindre jusqu’à 100% du dépôt.

Section IV : Les produits d’assurance et d’assistance I. Produits d’assurance 1. Addamane Chaabi Votre

Section IV : Les produits d’assurance et d’assistance

I. Produits d’assurance

1. Addamane Chaabi

Votre retraite, n’attendez pas d’y être pour y penser. La banque populaire a conçu pour vous un produit avantageux, vous n’avez qu’à y souscrire pour être à l’abri quand vous en aurez le plus besoin. Pour préparer l’avenir, ADDAMANE CHAABI vous permet de constituer un capital en vue de votre retraite principale

ou complémentaire.

Avantage :

Bénéficiez de la retraite la mieux revalorisée du marché : Depuis sa création, ADDAMANE CHAABI a toujours servi le meilleur taux de rentabilité du marché, soit une moyenne annuelle de 8,32% (à fin 2008). De

plus, et pour tonifier encore plus votre épargne, ADDAMANE CHAABI vous fait profiter de formules de fidélisation très attractives qui permettent le versement d’un bonus allant jusqu’à 3% de votre épargne.

Protégez- vous et protégez ceux que vous aimez : ADDAMANE CHAABI est adossée à une assurance décès invalidité qui garantit le versement aux bénéficiaires d’un capital composé de l’épargne constituée et d’un capital décès complémentaire pouvant atteindre 500.000 DH.

Profitez d’un produit souple lors de ses 2 phases de vie :

Lors de la constitution de l’épargne, il vous permet d’effectuer des versements libres et/ou programmés, de les modifier, de les suspendre, de bénéficier d’avance et de récupérer le placement avant terme.

 A l’échéance du contrat, ADDAMANE CHAABI vous offre la possibilité d’opter pour la formule

A l’échéance du contrat, ADDAMANE CHAABI vous offre la possibilité d’opter pour la formule la mieux adaptée à votre situation en récupérant l’épargne valorisée sous forme de capital, de rente ou les deux combinés.

2. Avenir Mes Enfants

Vous souhaitez protéger vos enfants et mettre toutes les chances de leurs côtés. La Banque Populaire vous propose AvenirMesEnfants, une formule d'épargne progressive, destinée au financement de leurs études universitaires ou

professionnelles.

Avantage :

Une formule d'épargne souple qui peut débuter à partir de la date de

naissance de l'enfant, donnant droit au terme du contrat, à l'une des trois formules de liquidation :

Versement d’un capital.

Service d’une rente certaine.

Combinaison entre les deux formules.

Deux garanties décès ou d'invalidité du souscripteur, la première est obligatoire, la deuxième est optionnelle :

La 1ère permettra d’alimenter le Plan à votre place jusqu’au terme du contrat ;

La 2ème servira au bénéficiaire une rente tout au long de la durée du contrat afin de subvenir à ses besoins.

Cerise sur le gâteau : ce produit bénéficie de l’avantage fiscal sur le rendement.

II. Produits d’assistance 1. Al Injad Chaabi Ce produit d'assistance vous offre une large couverture

II. Produits d’assistance

1. Al Injad Chaabi

Ce produit d'assistance vous offre une large couverture en cas de maladie subite, blessure, décès, accident, panne ou vol du véhicule 24h/24, pour vous, votre conjoint, vos enfants et votre véhicule, que vous soyez au Maroc ou à l'étranger.

Il vous suffit d'appeler Maroc Assistance International au : 0522 30 30 30 à Casablanca ou au 00331 45 81 16 16 à Paris.

Avantage :

Une assistance efficace et immédiate où que vous soyez ;

Une assistance permanente aussi bien au Maroc qu'à l'étranger (43 pays) ;

Un large choix de prestations pour vous, votre famille et votre véhicule ;

Un produit performant au prix compétitif de 200 dh par an et par famille ;

Une couverture pour les pays de l’espace Schengen (surprime de 200 dh par an et par famille). AL INJAD CHAABI est un produit géré par Maroc Assistance Internationale et distribué par la Banque Populaire.

2. Al Injad Al Moumtaz

Ce produit d'assistance vous offre une large couverture en cas de maladie subite, blessure, décès, accident, panne ou vol du véhicule 24h/24, pour vous, votre conjoint, vos enfants et votre véhicule, aussi bien au Maroc qu'à l'étranger.

En cas de sinistre, il vous suffit d'appeler Maroc Assistance Internationale au :

0522 30 30 30 à Casablanca ou au 00331 45 81 16 16 à Paris.

Avantage :  Une assistance efficace et immédiate où que vous soyez.  Une assistance

Avantage :

Une assistance efficace et immédiate où que vous soyez.

Une assistance permanente aussi bien au Maroc qu'à l'étranger (monde entier).

Un large choix de prestations pour vous, votre famille et votre véhicule (plafonds de couverture importants).

Un produit performant au prix compétitif de 450 dh par an et par famille.

Une couverture pour les pays de l’espace Schengen. AL INJAD AL MOUMTAZ est un produit géré par Maroc Assistance Internationale et distribué par la Banque Populaire.

Section V : Les crédits

I. Crédits immobiliers

1. Sakan Mabrouk Dari : Achat de votre logement

Sakane Mabrouk Dari vous permet l’acquisition de votre résidence, principale ou secondaire, neuve ou ancienne, aux conditions suivantes :

Un financement qui peut atteindre 100% du cout d’acquisition y compris les frais annexes ;

Un remboursement sur une durée pouvant aller jusqu’à 25 ans ;

Un différé de remboursement qui peut atteindre 3 mois ;

Un taux fixe ou variable ;

Une charge de remboursement pouvant atteindre 50% de votre revenu.

Avantage :  Un coût des plus compétitifs ;  Un financement total ce qui

Avantage :

Un coût des plus compétitifs ;

Un financement total ce qui vous dispense d’apporter un autofinancement

;

Une souplesse dans le remboursement.

2. Sakan Mabrouk Dari : Construction de votre logement

Sakane Mabrouk Dari vous permet la construction de votre résidence, principale ou secondaire, aux conditions suivantes :

Un financement qui peut atteindre 100% du coût de votre projet de construction ;

Un remboursement sur une durée pouvant atteindre 25 ans ;

Un différé de remboursement qui peut atteindre 36 mois ;

Un taux fixe ou variable ;

Une charge de remboursement pouvant atteindre 50% de votre revenu. Avantage :

Un coût des plus compétitifs ;

Un financement total ce qui vous dispense d’apporter un autofinancement

;

Une souplesse dans le remboursement.

3. Sakan Mabrouk Dari : Acquisition de votre terrain Sakane Mabrouk Dari vous permet l’acquisition

3. Sakan Mabrouk Dari : Acquisition de votre terrain

Sakane Mabrouk Dari vous permet l’acquisition d’un terrain destiné à la construction de votre résidence principale ou secondaire, aux conditions

suivantes :

Un financement qui peut atteindre 90% du coût d’acquisition y compris les frais annexes ;

Un remboursement sur une durée pouvant atteindre 7 ans ;

Un différé de remboursement qui peut atteindre 3 mois ;

Un taux fixe ou variable ; Une charge de remboursement pouvant atteindre 50% de vos revenus. Avantage :

Un coût des plus compétitifs ;

Un financement quasi total votre projet ;

Une souplesse dans le remboursement.

II. Crédits à la consommation

1. Moujoud

Vos revenus sont fixes, mais pas vos besoins. Votre banque l'a compris et vous

apporte les solutions les plus appropriées.

MOUJOUD est un crédit destiné au financement de vos besoins personnels de consommation : achat de mobilier, d'appareils électroménagers, de voiture d’occasion, frais d’équipement…

MOUJOUD est un crédit sur mesure et pratique qui vous permet de :

Choisir le montant du crédit selon vos capacités.

 Choisir les modalités de remboursement en fonction de la fréquence de vos rentrées :

Choisir les modalités de remboursement en fonction de la fréquence de vos rentrées : mensuelles ou trimestrielles.

Profiter d'un taux d'intérêt des plus bas.

Étaler votre remboursement sur une durée pouvant atteindre 84 mois

Obtenir un montant pouvant atteindre 500.000 DH.

2. Decouvert Yousr

Pour faire face à des dépenses imprévues sans déséquilibrer votre budget, la Banque Populaire met à votre disposition une ligne de crédit Découvert YOUSR.

C’est une facilité, allant jusqu’à 100% de votre revenu et à hauteur de 50.000 DH, qui est adossée à votre compte chèque et utilisable durant le mois, quel que soit le support de paiement (carte bancaire, chèque, virement, prélèvement automatique, …).

Le remboursement du montant utilisé de l’autorisation est effectué en totalité à la fin du mois.

3. Crédit personnel voiture neuve

LE CREDIT PERSONNEL VOITURE NEUVE est un prêt qui vous permet de financer jusqu'à 75% l'achat d'une voiture neuve avec un plafond de 500.000 DH et une durée de remboursement pouvant aller jusqu'à 60 mois.

4. Crédit personnel d’opportunité

Pour le financement de vos projets d’investissement, votre banque vous apporte les solutions les plus appropriées.

Le crédit personnel d’opportunité permet de financer tout projet d'investissement que vous désirez réaliser à

Le crédit personnel d’opportunité permet de financer tout projet d'investissement que vous désirez réaliser à titre individuel notamment :

Achat d'actions hors opérations de bourse ;

Achat d'immeubles de rapport, de terrains agricoles,…

Prise de participation dans des sociétés, augmentation de capital, etc. Il vous permet également de :

Cumuler plusieurs types de crédits consentis par la Banque Populaire ou d'autres organismes avec une charge de remboursement pouvant aller jusqu'à 40% à 50% de votre revenu net ;

Rembourser sur une durée de 84 mois avec des mensualités adaptées.

Section VI : Autres services

I. Chaabi Mobile

Chaabi Mobile vous informe directement sur votre téléphone mobile :

De vos principales opérations.

Du solde de votre compte.

D’évènements exceptionnels liés au fonctionnement de votre compte.

A votre demande, vous pouvez bénéficier de :

Solde du compte bancaire.

Situation des crédits dont vous bénéficiez.

Cours des valeurs des sociétés cotées en bourse.

Valorisation du votre portefeuille titre.

II. Chaabi Net Chaabi Net vous permet d’accéder à vos comptes et d’effectuer un ensemble

II. Chaabi Net

Chaabi Net vous permet d’accéder à vos comptes et d’effectuer un ensemble d’opérations bancaires en toute autonomie confidentialité et sécurité, quand vous le voulez, où que vous soyez, au Maroc ou à l’Étranger.

Un simple clic et vous disposez d’une panoplie d’informations utiles 24h/24 et

7j/7.

Le service Chaabi Net permet via Internet, de :

Consulter la situation et l’historique du compte bancaire.

Connaître le détail des opérations effectuées par les cartes bancaires avec la possibilité de les opposer en cas de perte ou de vol.

Commander les chéquiers et imprimer RIB.

Effectuer des virements de compte à compte ou des mises à disposition en faveur d’autres bénéficiaires.

Passer des ordres en bourse.

Faire des simulations de crédits.

Conclusion Mon séjour à la Banque Populaire a été une occasion pour confronter le monde

Conclusion

Mon séjour à la Banque Populaire a été une occasion pour confronter le monde du travail en général et des affaires bancaires en particulier ainsi de renforcer mes connaissances et de partir de la théorie à l’action en appliquant ce que j’ai appris durant ma formation universitaire.

Ce stage m’a permis la découverte de nombreuses opérations bancaires, de clarifier les choses et de faire la différence entre plusieurs concepts et techniques bancaires et de confirmer l’importance du secteur bancaire et son influence sur l’économie nationale et internationale.

L’adaptation à l’atmosphère du travail et la manière de communiquer avec le personnel et les clients sont aussi des atouts majeurs durant cette expérience.

Enfin, il semble intéressant de mettre en évidence les questions actuelles qui se posent sur l’avenir des banques au Maroc, de savoir comment les acteurs économiques vont faire évolués le secteur bancaire marocain, surtout avec la concurrence acharnée et que chaque banque essaie d’avoir un avantage concurrentiel. Au centre de cette question se trouve naturellement le problème de l’amélioration et la qualité des services au sein de la banque surtout que la modernisation et l’information jouent un rôle important et primordial nos jours.

Annexes Annexe 1 : organigramme de la BCP Page | 54

Annexes

Annexe 1 : organigramme de la BCP

Annexes Annexe 1 : organigramme de la BCP Page | 54
Annexe 1 : organisation et chiffres clés des BPR Banque Populaire Régionale Dépôts    

Annexe 1 : organisation et chiffres clés des BPR

Banque Populaire

Régionale

Dépôts

             

de la

clientèle

Emplois

Fonds

Propres

Capital

Bénéfice net

Effectif

Nombre

d'agences

Nombre de

GAB

Centre Sud

16

192

18

524

2

686

511

275

587

94

130

El Jadida-Safi

9

252

9

996

1

020

427

104

468

77

100

Fès-Taza

13

952

15

416

1

861

545

51

608

106

129

Laâyoune

3

974

4

495

 

746

283

51

158

26

36

Marrakech - Béni Mellal

18

316

18

489

1

785

475

99

829

156

223

Meknès

10

219

11

407

1

599

406

118

481

86

103

Nador - Al Hoceima

23

216

26

184

3

357

411

196

568

91

90

Oujda

14

854

16

580

1

949

362

148

543

94

112

Rabat-Kénitra

25

098

26

306

2

304

911

219

1 298

245

272

Tanger-Tétouan

16

664

17

964

2

042

475

88

604

103

135

Chiffres en millions de DH à fin décembre 2014

Bibliographie www.gbp.ma www.gsimt.ma www.banque-info.com Page | 56

Bibliographie