Vous êtes sur la page 1sur 1

Une beaut de quinze ans enfantine

Une beaut de quinze ans enfantine,


Un or fris de maint crpe anelet,
Un front de rose, un teint damoiselet,
Un ris qui l'me aux Astres achemine ;
Une vertu de telles beauts digne,
Un col de neige, une gorge de lait,
Un coeur j mr en un sein verdelet,
En Dame humaine une beaut divine ;
Un oeil puissant de faire jours les nuits,
Une main douce forcer les ennuis,
Qui tient ma vie en ses doigts enferme
Avec un chant dcoup doucement
Ore d'un ris, or' d'un gmissement,
De tels sorciers ma raison fut charme.