Vous êtes sur la page 1sur 7
Le DEFENSEUR DES DROITS Poti, le25 novembre 2015 Décision du Défenseur des droits n° MDS-2015-298 Le Défensour des droite, \Vuanicle 71-1 dala Constitution du 4 octobre 1958; ula loi organique n* 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ‘ule dcret n° 20° 1-804 du 29 Jullet 2011 reali la prooédure applicable devant le Detensourdes drats ‘Wu le déccot n* 86592 du 18 mars 1988 portant code de déoniologle de la police nationale, appicable au moment des fats Apts avoir pris cennaissance des piéves transmises parla préfecture de pote de Paris, ainsl que. des audlions réaisbes par ses agents chargés de la déontologie de la sécurité, celles de Mescames X. et .,ansique celle de Monsieur. |Aptbs consultation du collége compétent en matibra de déenlogie dans le domaine do la sbcurt, Solel par Mmes X. et ¥., membres du colctf « les méres velouses », ains| ue N.2Z, coordinateur du mouvement La Manif pour Tous, qu estiment avoir 616 arbtrairement fencefciés et mainionus 8 Fintéieur d'un cordon durant plus de deux heures, & Paris, le 9 acombre 2013, alors qv priate un assombiment pour cntestr un projet de Le Détensour des droits conclut que la mesure iigiouse était manifestement LES FAITS Les réclamantes, Mes ¥. eX, sont origne du collec « Les méres velleuses», 6 Pendant les marifestaiors conto le projet do lai cur lo mariago pour tous au printomps 2018. Ce collect’ a pour vocation de faire entendre plus particullérement la voix de méres Contre toute tentative de ligalsaion de la GPA, ou de la PMA pour les couples de méme Le 3 décembre 2013, Mma Y. a envayé un email attention de M. B., do Fétat-major de la Direction de ordre publique et dela circulation (DOPC) de a precture de police, informant do la tere dun rassembament du collect, lo 9 décembre 2013, & Pais, surle Champ de Mars, devant le Mur de la paix. Le mot dordre du rassembloment état dlexprimer Tinguiétude du calectt au sujet oun projet de li en préparation au ministre de i fail, Telatf @ la GPA et @ la FAIA, ot de cheminer du Mur de la paix jusquau ministere do la Famille, re saint Dominique, pour remetie une lee au ministre, I était annonce que la ‘marche commencereit 81200 pour se ferminer& 14h00. Le 8 décembre 2013, sokante marifestants, selon les organisateu ‘des méres de femile se sont ainsi rassembiés sur la Champ de Mars, ‘72h00, Aivées Un peu en avaneo, los clamantes avaient pris contact avec une personne {en civil qui leur a indiqué sre de la préfecure. Selon eles, ls ent convenu enserble de la fagon dont les choses alaient se deroule, en précisant que personne rialat éner la ‘steuaton, La marcho a débuté ot les manifestantes cheminaient en fle, sure toto, en respectant ls feux de signalisaion, Peu de temps aprés le début de lour marche, les réclamantes cexplquent ques ont vu des agents dune compagnie républicaine do aécurté (CRS) se posionner leur cété. me Y. 2 expliqué lors de son audition devant les agents du Deétenseur des droits que, comprenant que les CRS étaient la pour lour manifestation et quis alliont los stoppor, ola a domandé a toutes los maniestantos de s'asseoir sur la chaussee, ‘A partir de ce moment, les manifestants ont 616 complement encercies par les forces de Tordre. Les réctamantes explquent rvavor pas compris cette intervention de fa part dos forces de ordre dane la nest ot elles avait été tout fal transparentes dans loure Intentions ot qtes avaiont pris le pls de précaution possible pour ne créer aucune géne. Les manifastantos étaont otalomentblequdes, ne pouvant ni avancer, ni reculer. Les forces de Tordre leur ont demand de quite la chaussée et de se postionner sur le toto, co quia ‘te fa. Les clamantes ont tonté un dlalogue avec le commissaire de pofce qui était sur place. Au début, selon les dclarations de Mme Y, lo commissaire de police a acceplé que seule une ‘élegation ge rende au ministére de la’ Famille. Cette derigre a proposé que toutos les Imanfestantes pussent ce rendre, au moins av debut dU jardin des Invalides, ce que le Commissaire aur refuse Du cdté de la DOPC, Fnfermation de la tenue dun rassombloment a été obtenue via un communiqué de presse dfusé sur le ste internet des « méres vaileuses »,lequel Indquall, 4 propos du projet de lo famile en préparation: «les meres demanent @ éire consults, Le collect des Méres Veilouses ee réunira hind! 9° déoomore de 12h & 14h eu Mur de la pix, sur le Champ de Mars & Paris ». Un sarvice dordre a ainsi ét@ mobilsé pour cot fement, comprenant un atl de 67 fonaonnaies de police, dont 35 CRS. Lavocat du collect, Mate A, a 86 appolé of est anit sur les leux environ une heure pris fo début de Tencagement ota antamé un dialogue avec ls forces de Torre. Selo le commissaire de police ul a répondu que les manfestants étaient libres dar ot ver 2 ainsi invté los « meres veilouses » & sori de Tencagment, co qui a permis a une ‘uinzaine centre elles de s'extrper avant que le commissalre ne redise aux CRS de les Dloquer de nouveau, 1 ressort des aiférentes déclaralions que les marifestantes qui exprimaient le désir do duller « encagemant » devaient le fare de facan deéfritve st notamment 6ter tout signe revendicatf distinc, en Tespéce des autocoliants a effige de La Manif pour Tous. Matte A. a déctaré qui nly @ pas eu do la part des forces de Fordre cinitation ta lspersion clans ia mesure od la stualionrestait logue, dans Faltente selon lui des ordres {ql dovaient are transimis‘au commiseaire da pakca, Les réclamantes exptquent qu'd un moment la cordon s'est reléché et quilles ont pur avancer. En réalte, le mouvement s'est en fat dpa, iy a eu des courses-poursutes tenire les « meres velleuses » el les CRS et ces demiers ont reformé un cardon, avec des bartiéres ele Saint Dominique, Les forces do ordre ont ensuite accopté que Tune des marifestants se rende au minstére pour remetre la letre, c@ qui a permis de détendre ta situation et de melt fin a la manifestation ‘A Tissue de événement, fe commissaie de police ©. rendait compte des événements et Indlqualt qu avat été mébliss avec deux sections de CRS pour relever des effects d'une ‘autre unite qui avaient procédé a Tencagement dune soixataine de femmes dans la rue ‘Saint Domingue, & hautew dela rue de la Cométe. I expliue que leur revendication était do so rendro au ministre ao a Famille au 5 rue Saint Dominique afin de déposer une etre sous pl. Rolayant les infermations auprés de sa salle de commandemen, le commissaire Indiquait aux manifestantes que leur manifestation en cotége jusqu'a minstére avait pas ete décaree, 1 indique que vero 1500, certaines manéestantes sont passées a travers le barrage et ‘quietfetivement certains tnctonnaires ont couru aprés ces manifestantes qui cheminaient ‘en cretion des Invalides ecu minstere délégué chargé de fa famille ‘A 18n25, le commissaire do police indique que sur instruction, le barrage a été levé, pus i ‘est rendu rue Saint Doninigue ain dassurer fa protection inmédate du minstére, Les Personnes présentes ont 8 évacues jusqu'a fangle de a tue de Constantine eu aprds 15h30, instruction a 66 donnéo de laissor part les marifestantes souhaitat aller chercher lous enfants & Teco, Toutes ont exprimé ce soubat et aucun manifestant ria 68 cencage, ‘A 18h0D, toujours selon ie instructions via sa station diectrice, a accompagné Tne ‘enire eles qu a déposé un pli faltention du ministre. Les personnes présantes se sont ensuite ftalement disperséas & teh08, Les réclamanies se plaigrent ‘avoir ainsi été ttalementbloquées durant trois heures, alors aque leur action @ 618 cient déclarée en prefecture et quiales ne troublaient pas Forde pubic. Sura déclaration dela manifestation Lors de ta négociation entre tavocat des réclamantes qui s'étalt rendu sur place et te ‘commissaire de police ar charge du diaposi, co derior a rétorgué quo la manifestation riavait pas 616 déclarée conformément aux formes et deals requis, Maitre A. tila alors montié Fema du 3 décembre qui avait été envoyé a M.B., de la DOPC, ainsi qu'un sms ‘adressé par M,Z, le matn de la manifestation, toujours & Mt, Lo sms indiquait: «la larante do: ‘avoir aucun relour do votre part. Cest bien ok de vot été», En réponee Serva: «oul, est bien eis en compte pas de sous...» marche des méres veilouses (ce jour 8 12h) n'a dit M4. B. Le commissaie ul aurait alors épondu que cette déclaration ntalt pas valabe et quil vail attendre les intructons de sa hiérarchie Intorrogé par le Deéfonseur des droits, M_B. s'est expliqué sur la déctaration de catte manifestation et cet échange desma, CeliielIndiaue tout dabord quil nya. aucune ompétence pour autorise ou ne pas autorser un événement sur la vole publique, mais qui Se contente de recevoir les déclarations et den avser ses supérieure, le directeur de Forde pubic et de la ccuaton, son adjoint, ansi que les services du cabinet du pret de pole pour instructions ‘Concemant cot événement, i ame n’avoir jamais eu connaissance de déctaration do "manifestation de la part de fame Y. via 8a messagere professionnel. I indique cependant ‘voir eu connaissance de révénement ot quo son service a pu y raver sur base dun ‘communiqué qui annongat un rassemblement au Mur dela pa de 1200 & 14h00, le 9 ‘sécombre 2013, et non pas un cortege jusqyras minstoro de la Famille, C'est également sur Ia base de oe communiqué quil a repondu au sms de M. Z. Il expique également que le courtier @letrongue augue fait rlerence M. Z.ne lui est parvenu que le 9 décembre ‘Ant7 et que cest [a raison pour laquelle it n'a pu. conlacler préalablement ou Fassemblement Mme Y, pour Iu indiquer que sa declaration rétait pas conforme aux ‘dsposiions du code de B sécurié inférieure'. En Tespéco, ot selon fa préfectre, cele ‘declaration n'a pas été adessée dans les délais imparts, ne composat aucun tinérare et na pas été signée par au moins tos signataices. “ge atts L, 211-1 et 21-2 du coded a stcut nseur egissent Fobigaton da cécaration pralabl 8 futo manfestaien sur la voi pubique« A Pai a decaraton ost fate a preecte So poco. (..) La clraton fat connai los nor, prénoms ol domicios ds organisatours ot ost ‘Signee par ols enze ex fasanteacten de donc das fo department ese Feue le bu de ‘mangestation, eu, a date Mure dy faesembimment des grouperents ates) prendre pa {2s y a feu, Mindraie prjeté. autre qu reot ia declaration en deve imméciatement un reogpisse = La Cour européenne des scoits de homme (CEDH) reconnaft que toute manifestation dans tun lieu puble ast eusceplble de causer un certain désordee Pour le déroulement dela vie {quoiicionne, y compris une perturbation de la circulation, ef qu'en absence dacies de violence dela part des manifestans, est important que les pouvoir publics fassent preuve ‘June ceriaine folérance pour los rassemblements paciques, afin que la lberté de reunion he soll pas eépourue de touk contenu. Si une manifestation n'a pas fal fobjet dune décaration préalable formelle comme cela est exgé par lo drot Intern, la Cour rappelle Toutefois quiune toll sition ne justife pas en so une alteinte la bert de union’ En Fespéce, quand bien méme la manifestaion n'avat pas fal fobet dune décaration en bonne et du forme, elle avait 66 annoncée t intention de cheminer vers i minstae de a Famile aval pas ét6 dssimule. Le jour du rassemblement, les manifestantes avaient ailleurs ausskot informe es forces de Forde de leur volonté do se rendre toutes en cortige Jusqu'auminstere, Un service ordre avalt été prews en consequence, composé Prine/paloment.do_deux sections dune CRS en tenue de maitien de ordre. Les ‘manfestans #alent ainsi en dott de voir eepecter leur Hberté de réunion, dans les limites juriquement admis. ‘Sur Pencagement des manifestantes et évaluation du trouble & Vordre public LLoxtait do la fouled tral radio indkque que ds lo début du rassomblement, &12H03, tos “¢méres velleuses » veulentallr au ministére de Ia Famila & parr de %4h00, Une deme eure plus tard, le ministére fait savor quil est prbt a revevolr une lettre, mals non Tensemble des maniestartes,contrarement au souhait da ces demiéces. Le rassomblement passe rapidement de 45 a 80 personnes, puis ies fat état de ce ave 10 personnes sont Eulorsées & faire mouversent vers '9 ministre. Comme les manfestartes relsent ce qu ‘et proposé et que tout i» groupe fat mawement, & 13M00, la décsion est priso de los fencager, plus lon dans ia rue Saint Dominiquo, au niveau de la tue de la Cométe, encagement sera ains efeci& pair de 13h16,jusgu's 15430, Une discussion a bon feu entre lo responsable du rassomblement, MZ, le commissale de police, sa station drecrice et fo mipistre d8legus &la fame, sur information préalable du Cottage et sur issue des évéremonts. Faco & lou détormination de se rondre au ministre, les forces de Vordre ont indiqué quielles ont été obigées de bloquer fermement certaines ‘manfestanis qui tentaien’ de passer en force. ‘A 1500, a été décidé de mainteni Tencagement pour Eviter que les personnes ne se Tearoupent ailoure. Ila @té rappel & plusoure repriees quo lee to's fommes avec dos ‘enfanis en bas age et une femme enceinte ont &te aulorisees quite les eux. D'autres Tmanifestantes sont parvenues & sléchapper ef 2 reformer un aulte groupe deriére los agents, Selon un complerendu du captaine adjoint de la CRS n° 21, Tordee de Faulonlé ‘Shilo a ble donne Ge puso conten tous Tes mares el ce Tae Iara ou Coun ‘ouhaitant oe rendro at ministre. ‘Dans une précédente décision du 21 mal 2015%, le Défenseur des dots avait eu Foccasion do se pencher sur Ia tecinique de encagement utlisée par les feces de Forde el qui tenelate@ comer physiquement des manvestans de fagon a les ciconscrire dans une zone année et & contidier facade a celle zone comme ses issues, Fobject ant de proven los troubles Forde public oude présorver la sécurté publique "TGR, Smee 2008, S1604N, Boraco o France 2 CEbH Swi 20a. stn, Case ones Déclon MDS. 2016- 128 he doenursots aefleton dso aresticeonlecsonsndk faa a2 En fespdee, & aucun moment lee motile du rouble & Forde pubic want dt précieée pour justéir la mesure, si ce n'est la volonté que le groupe de manfestantes ne pulsse pas Aaceéder au ministre, Par aileurs, aucun dbordement ou risque de débordement riavalt 6té décelé ou constaté selon extrait dela foulle de traf radio ou sur les comptes rendus signalant le déroulement do 'événment erganisé rar oo collect Plus spéctiquement, la question de la propotionnalté de la contrainte imposée aux personnes présentes dol éire examinée sous Fangle de sa durée, puisuiau cas despéce ‘et encefciement s'est proiongé presque tls heures. En conséquence, si le Defenseur des droits pout comprendre fos impératis do sdreté qui doivent éie assurés aux ebords des minstres, i convient néanmains de rappeler que toute restiction aux ibertés, en particulier c'expression, de reunion, de manifestation ainsi que Galler et venir, doit éie stictement proportonnde au but poursull. Or, en Tospéco, i apparait quo la mesure Fligeuse salt marifestement daproporionnée, notamment. au regard de sa duréo ot du risque quas!inaxistant de trouble que les manifestants étaient ‘susceptbles de causer& fordre pubic, encadtées par presque autant de foncionnaies de police que de maniestant. I est évident que leur rassemblement, puis leur cortége entra bien dans la « simple géne ‘ccasionnée par toute menifesttion sur ia voia publique », quo les autortés so doivent do {older tel que le presert la Cour européenne des droits de Fhomme, En ralson de cette cispreportion et de Fattsnte portée aux libertés par une tele mesure cooratve, I eltere sa preeédente recommandation au ministe de intteur quiune rélexion soit ongagée sur la miso an couvre de cotta tachnique de maise des foul pour évitr tout recours abusif& cette praique qui pouralt donner lieu dune limitation abusive des ibertbs publaues. I recommande quiun cade demool déinissantstictement les contons eles modalités «du rocouts & cette mesure de Tencagement par les forces de Fordre salt labore et u'll ‘communique les sultes données & cello rocammandation dans les deux mols euvant la présente décision, Incidemment, concemant la demande qui a 6t6 fate aux manfestantes de retver leurs fautocollanis ‘si eles sovhaitaiont quiter le cortege, le Défenseur des droits partage Plinement les termes clune instucton de la prfecture de police du 5 octobre 2010, qui appellee principe de la Werle darborer tout signe revencicaf et que la demande de les retire lorsqu'un manifestant quite un corége, nest pas justiée. II recommande ainsi de ‘fuser cette instruction euprés de ensemble des fonciomnaires de police assuant une mmission de maintion de ore,