Vous êtes sur la page 1sur 4

T.D.

Séquentiel
Exercice n°1 Chargement, déplacement et déchargement d’un chariot.
On considère un chariot C qui peut se déplacer sur des rails de guidage dans 2 sens de marche, gauche (G) et droite (D), entre
2 positions a et b correspondant à des postes de travail. Le chariot étant au repos au poste a, on veut, lorsque la consigne lui en est
donnée (d), qu’il se charge en poudre (CGT). Lorsque ce chargement est terminé (fcg), il se déplace jusqu’à la position b où son
déchargement (DGT) est effectué dans un récipient R.

d

Le déchargement étant terminé (fdg), le chariot
revient en position initiale a où il s’arrête. D’autre

a

b

part, le récipient R est mis en place (MPR) pendant

C

que le chariot se déplace vers b. La fin de l’opération

Poste a

de mise en place du récipient est signalée par une

D

G

information (rp).

Poste b

R

Déterminer le GRAFCET correspondant à ce cahier des charges.

Exercice n°2 - Serrure électrique
L’ouverture d’une porte est conditionnée par un code numérique obtenu en appuyant successivement sur les touches d’un
clavier. Seule une combinaison de 4 chiffres, choisie à l’avance, saisie dans le bon ordre permet l’ouverture de la serrure.
Les 4 chiffres choisis ici sont 1, 7, 8, 9. Si la combinaison tapée sur le clavier n’est pas 1789, le système propose un nouvel
essai, après affichage pendant 3s du message « Erreur ». Si la troisième combinaison tapée sur le clavier est encore fausse, une alarme
se déclenche, le dispositif se bloque et ne peut alors être remis en service que par l’action manuelle d’un opérateur possédant une clé
de déverrouillage.
L’automatisme teste chaque chiffre successivement mais ne signale, bien sûr, une erreur qu’à la fin de la saisie des 4 chiffres.
Les réceptivités considérées seront, entre autres : [ chiffre lu = 1 ] , [ chiffre lu ≠ 1 ] , [ chiffre lu = 7 ] , [ chiffre lu ≠ 7 ] , …
chiffre lu, effacement manuel, fermeture serrure
Les actions considérées seront, entre autres :

Ouverture serrure, Afficher « Erreur », Alarme

Déterminer le GRAFCET correspondant à ce cahier des charges dans le cas du code 1789.

Exercice n°3 - Chaîne de remplissage de bidons d’huile.
Un tapis avance pas
à pas et transporte des bidons
vides qui seront d’abord
Remplissage

remplis et ensuite bouchés à
des

postes

de

Bouchage

travail

différents.
L’approvisionnement
en bidons n’est pas régulier
et certains bidons peuvent
manquer de temps à autre.

Tapis pas à pas

La distance entre les
bidons présents est fixée par
des taquets situés sur le tapis et distants d’un pas. Un dispositif permet à chacun des deux postes décrits de détecter la présence ou
l’absence d’un bidon.

O2 et V2. le fonctionnement est automatique suivant le chronogramme ci-dessous. Les actions sont continues et notées selon une logique évidente R1.Si ‘marche’ est à 0. Dans tous les cas où ‘marche’ est à 1.remplissage de bidon R . Le cycle du chronogramme sera décrit dans le GRAFCET en commençant impérativement par l’instant t = 31 secondes . le fonctionnement est un orange Voie 1 clignotant de période 1 seconde.bouchage de bidon B .Feux tricolores.bidon présent au remplissage br . vert 1 orange 1 rouge 1 vert 2 orange 2 rouge 2 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 t (secondes) 1 .Si ‘marche’ est à 1 et si ‘auto’ est à 0. Le feu 2 reste au vert pendant 10 secondes puis celui de la voie 1 repasse au vert pendant 25 secondes au moins conformément au chronogramme avant que l’éventuelle présence de véhicule détectée par d2 ne permette à nouveau à celui de la voie 2 de repasser au vert. . . R2. V1.conditions initiales correctes c .fin avance du tapis fa . O1.fin de remplissage fr .marche m . la durée d’allumage des feux oranges est de 4 secondes et le recouvrement des rouges est de 2 secondes.bidon présent au bouchage bb Déterminer le GRAFCET correspondant à ce cahier des charges Exercice n°4 . le feu de la voie 2 ne peut passer au vert que si la présence d’un véhicule est détectée sur cette voie par un détecteur d2. Trois modes de fonctionnement sont possibles selon la position des interrupteurs ‘marche’ et ‘auto’.avance d’un pas du tapis A . .Si ‘marche’ est à 1 et si ‘auto’ est aussi à 1. On considère le système de commande de feux tricolores placés à Voie 2 un carrefour entre 2 routes.fin de bouchage fb .Etablir le GRAFCET de fonctionnement de ce système de feux tricolores.Les actions considérées seront : Les réceptivités considérées seront : .

3 .2 . Exercice n°5 . La fin du cycle consiste à mélanger les produits dans le malaxeur (RM) pendant 25 secondes puis à vidanger par basculement du malaxeur (VM+ et VM-).Quel cas de trafic est mal optimisé par le cahier des charges de l’énoncé dans le troisième mode de fonctionnement. Ensuite l’ouverture de la vanne VB de la trémie contenant le produit B se VM- fait jusqu’à l’envoi d’un signal (b). La position normale du malaxeur est détectée par p1 et la position de vidange par p0.Etude d’un doseur malaxeur automatique. En cas d’absence totale de trafic. Le malaxeur reçoit des produits A et B pesés A B Briquettes par une bascule C et des briquettes solubles amenées une à une par un tapis. Un détecteur (d) permet de détecter la chute de chaque briquette.Tracer le GRAFCET correspondant au fonctionnement du malaxeur précédant dans le cas où trois briquettes sont nécessaires pour le mélange. . L’automatisme permet de VA VB réaliser un mélange comportant les trois produits. On pourra ajouter une seule nouvelle entrée. les feux cessent de changer régulièrement de couleurs. Un compteur CT permet de ne mettre que la quantité désirée de briquettes par cycle. Ensuite la bascule se vidange dans le malaxeur par ouverture de la vanne VC. d. a1 et a2 ) : p1 détecteur de présence de la cabine à l’étage 1 p2 détecteur de présence de la cabine à l’étage 2 f détecteur de portes fermées m bouton de montée situé dans la cabine d bouton de descente situé dans la cabine a1 bouton d’appel d’ascenseur au niveau 1 a2 bouton d’appel d’ascenseur au niveau 2 . Le dessin ci-contre représente un ensemble Doseur-Malaxeur automatique. le feu 1 reste au vert. p2 et f ) et de 4 boutons poussoirs ( m. La bascule vide envoie un signal (bv). Exercice n°6 : Ascenseur à deux niveaux.Proposer une nouvelle version du GRAFCET permettant de traiter ce cas. La rotation du malaxeur continue pendant le basculement de celui-ci pour vidange.L’ouverture de la vanne VA de la trémie contenant le produit A se fait jusqu’à l’envoi Malaxeur basculant par la bascule d’un signal (a). On considère un ascenseur permettant de relier 2 niveaux repérés 1 (niveau inférieur) et 2 (niveau supérieur). .La rotation du tapis (RT) permet la chute de briquettes dans le malaxeur. Les entrées sont constituées de 3 détecteurs tout ou rien ( p1. Tapis L’action sur le bouton poussoir départ cycle Bascule C (dcy) provoque le début de deux phases simultanées : d Détecteur de passage de briquettes VC .

il est nécessaire qu’un appel non suivi d’utilisation ne bloque pas la cabine à l’un des étages rendant impossible tout accès depuis l’autre étage. Pour éviter les dysfonctionnements. Un appui sur d lorsque l’ascenseur est en bas ou sur m lorsqu’il est en haut a pour effet d’ouvrir les portes. on puisse ouvrir les portes par appui sur l’un des boutons (a1 ou a2). On suppose également dans ce premier GRAFCET que l’utilisateur patiente toujours jusqu’à l’arrivée de l’ascenseur et l’emprunte normalement lorsque les portes de celui-ci s’ouvrent à lui.Etablir le GRAFCET décrivant le fonctionnement de cet ascenseur dans une version très simple où l’utilisateur est unique.Etablir le GRAFCET correspondant à cette version améliorée du fonctionnement de l’ascenseur. Il nécessite également que l’appui sur m ou sur d soit mémorisé s’il intervient avant la fermeture des portes. 2 . La fermeture des portes soit automatique après 10 secondes d’ouverture. En cas d’appuis simultanés sur a1 et a2. La recherche de sécurité nécessite que si un utilisateur entre dans la cabine et n’appuie pas sur l’un des boutons (m ou d). On désire bien évidemment améliorer le confort et la sécurité de cet ascenseur et éviter les dysfonctionnements. La recherche de confort nécessite par exemple que l’appel de l’ascenseur soit mémorisé si un deuxième utilisateur appuie sur a1 ou a2 et que l’ascenseur est occupé par un premier. 1 . c’est à dire que lorsqu’il appelle l’ascenseur.Les sorties sont constituées de 8 actions continues : D descente de la cabine M montée de la cabine O ouverture porte de la cabine O1 ouverture porte au niveau 1 O2 ouverture porte au niveau 2 F fermeture porte de la cabine F1 fermeture porte au niveau 1 F2 fermeture porte au niveau 2 On impose dans ce problème que : L’ouverture des portes soit automatique à l’arrivée à l’étage. en rentrant dans la cabine en moins de 10 secondes et en appuyant sur le bon bouton parmi les boutons m et d. l’ascenseur étant libre mais avec ses portes fermées. l’ouverture de celles ci se produit à l’étage où se trouve la cabine. . celui-ci est toujours libre et vient immédiatement à l’étage demandé s’il ne l’est pas déjà.