Vous êtes sur la page 1sur 24
INDEX Mondial de Persécution des Chrétiens 2016
INDEX
Mondial
de
Persécution
des
Chrétiens
2016
DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME (EXTRAITS) PERSÉCUTION EXTRÊME Article 18 1 Corée du Nord 45
DÉCLARATION UNIVERSELLE
DES DROITS DE L’HOMME
(EXTRAITS)
PERSÉCUTION EXTRÊME
Article 18
1
Corée du Nord
45
2
Irak
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit
3
Érythrée
32
5
implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de
4
Afghanistan
5
Syrie
2
manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en
6
Pakistan
privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.
7
Somalie
8
Soudan
27
10
9
Iran
37
24
Article 19
10
Libye
22
11
Yémen
14
Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le
12
Nigéria
13
Maldives
droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et
14
Arabie Saoudite
de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par
44
3
15
Ouzbékistan
49
8
16
Kenya
quelque moyen d’expression que ce soit.
17
Inde
28
18
Éthiopie
19
Turkménistan
Article 20
12
26
20
Vietnam
18
21
Qatar
22
Égypte
23
Myanmar
2. Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association.
24
Territoires Palestiniens
16
25
Brunei
26
Centrafrique
27
Jordanie
28
Djibouti
36
29
Laos
39
30
Malaisie
31
Tadjikistan
32
Tunisie
33
Chine
34
Azerbaïdjan
35
Bangladesh
36
Tanzanie
37
Algérie
38
Bhoutan
39
Comores
40
40
Mexique
41
Koweït
42
Kazakhstan
43
Indonésie
46
44
Mali
Amérique
45
Turquie
46
Colombie
47
Émirats Arabes Unis
48
Bahreïn
49
Niger
50
Oman
PERSÉCUTION FORTE
Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2016
Situation critique en dehors
de l’index
SOMMAIRE 42 34 15 1 19 31 33 9 4 41 38 6 21 47 20
SOMMAIRE
42
34
15
1
19
31
33
9
4
41
38
6
21
47
20
48
23
29
17
35
11
50
13
25
30
7
43
SOMMAIRE 42 34 15 1 19 31 33 9 4 41 38 6 21 47 20

Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2016

SOMMAIRE 42 34 15 1 19 31 33 9 4 41 38 6 21 47 20

TABLEAU DE CLASSEMENT PAR PAYS

1 er novembre 2014 - 31 octobre 2015 Classement et nombre de points de persécution obtenus au questionnaire par sphère de vie et violence (la somme de ces points détermine le rang des pays dans l’index). Plus le nombre de points obtenus dans chaque catégorie est grand, plus le degré de persécution concernant la catégorie concernée est élevé.

                 

2015

EVOLUTION

Rang

2016

Pays

Vie

privée

Vie

familiale

Vie

sociale

Vie

civile

Vie

ecclésiale

Violence

Total

2016

RANG /

POINTS

de la Persécution

2015/2016

  • 1 16,667

Corée du Nord

  • 2 14,868

Irak

  • 3 16,667

Érythrée

  • 4 16,477

Afghanistan

  • 5 14,394

Syrie

  • 6 14,583

Pakistan

  • 7 16,667

Somalie

  • 8 14,205

Soudan

  • 9 14,110

Iran

  • 10 14,489

Libye

  • 11 14,868

Yémen

  • 12 11,742

Nigéria

  • 13 15,152

Maldives

  • 14 14,773

Arabie Saoudite

  • 15 14,849

Ouzbékistan

  • 16 12,614

Kenya

  • 17 11,331

Inde

  • 18 13,144

Éthiopie

  • 19 14,356

Turkménistan

  • 20 11,885

Vietnam

  • 21 13,542

Qatar

  • 22 10,133

Égypte

  • 23 9,470

Myanmar

  • 24 11,932

Territoires Palestiniens

  • 25 14,110

Brunei

 

15,476

16,472

16,557

16,667

9,815

 

1/92

  • 92

 

14,732

15,039

14,803

15,147

15,556

 

3/86

  • 90

 

14,792

16,667

16,667

14,249

10,185

 
  • 89 9/79

14,792 16,667 16,667 14,249 10,185 89 9/79
 

16,295

15,300

13,432

15,885

10,741

 

5/81

  • 88

 

14,063

14,453

13,597

14,930

15,556

 

4/83

  • 87

 

13,988

14,063

14,748

12,674

16,667

 
  • 87 8/79

13,988 14,063 14,748 12,674 16,667 87 8/79
 

16,667

16,667

16,667

16,667

3,333

 

2/90

  • 87

 

13,691

13,867

13,651

14,844

13,519

 

6/80

  • 84

 

14,509

14,584

14,803

16,102

9,260

 

7/80

  • 83

 

13,393

13,086

13,542

14,627

9,630

 

13/76

  • 79

 

13,765

13,998

14,309

16,059

5,371

 

14/73

  • 78

 

11,682

13,086

12,390

12,457

16,667

 

10/78

  • 78

 

14,955

13,867

15,241

15,885

1,111

 

11/78

  • 76

 

13,691

13,998

14,364

16,276

2,593

 

12/77

  • 76

 

10,796

11,537

13,915

15,968

2,778

 

15/69

  • 70

 

13,817

12,695

10,707

11,332

7,222

 

19/63

  • 68

 

10,611

11,050

11,105

10,181

13,334

 

21/62

  • 68

 

11,362

12,175

10,652

12,600

7,037

 

22/61

  • 67

 

10,179

11,198

13,608

15,799

0,926

 

20/63

  • 66

 

7,158

10,697

13,931

13,529

8,704

 

16/68

  • 66

 

12,946

11,849

12,555

13,585

0,185

 

18/64

  • 65

 

10,566

11,068

9,594

8,203

14,445

 

23/61

  • 64

 

8,631

10,156

8,772

9,201

15,556

 

25/60

  • 62

 

12,500

11,524

10,965

12,804

1,852

 

26/58

  • 62

 

12,574

11,003

8,772

13,238

1,111

 

27/58

  • 61

  • Extrême persécution : entre 81 et 100 points
    Persécution très forte : entre 61 et 80 points
    Persécution forte : entre 53 et 60 points

                 

2015

EVOLUTION

Rang

2016

Pays

Vie

privée

Vie

familiale

Vie

sociale

Vie

civile

Vie

ecclésiale

Violence

Total

2016

RANG /

POINTS

de la Persécution

2015/2016

  • 26 9,849

Centrafrique

  • 27 12,784

Jordanie

  • 28 12,671

Djibouti

  • 29 11,515

Laos

  • 30 12,500

Malaisie

  • 31 12,481

Tadjikistan

  • 32 11,742

Tunisie

  • 33 10,909

Chine

  • 34 12,178

Azerbaïdjan

  • 35 11,638

Bangladesh

  • 36 10,133

Tanzanie

  • 37 12,974

Algérie

  • 38 10,511

Bhoutan

  • 39 11,364

Comores

  • 40 8,191

Mexique

  • 41 13,163

Koweït

  • 42 11,989

Kazakhstan

  • 43 9,754

Indonésie

  • 44 10,322

Mali

  • 45 11,553

Turquie

Colombie

  • 46 7,576

Émirats Arabes Unis

  • 47 13,921

Bahreïn

  • 48 12,405

Niger

  • 49 9,943

Oman

  • 50 12,689

 

7,441

9,375

7,621

9,809

15,371

 
  • 59 17/67

 

12,500

11,068

9,375

11,415

1,852

 
  • 59 30/56

 

12,723

10,742

9,995

11,450

0,741

 
  • 58 24/60

 

5,603

11,667

11,968

13,759

3,519

 
  • 58 28/58

 

12,426

9,766

10,691

10,243

2,037

 
  • 58 37/55

 

8,586

10,521

11,787

13,307

0,926

 
  • 58 45/50

8,586 10,521 11,787 13,307 0,926 58 45/50
 

12,649

10,547

8,553

10,937

3,148

 
  • 58 36/55

 

7,627

7,487

9,644

13,450

8,333

 
  • 57 29/57

 

8,318

10,547

11,360

14,062

0,556

 
  • 57 46/50

 

9,055

10,996

9,397

7,752

7,963

 
  • 57 43/51

 

9,449

10,677

9,211

10,417

6,667

 
  • 57 33/56

 

13,765

8,854

10,526

9,549

0,370

 
  • 56 34/55

 

10,863

10,807

11,184

11,675

0,926

 
  • 56 31/56

 

11,086

10,287

9,759

13,411

0

 
  • 56 32/56

 

5,759

10,540

7,385

9,405

14,444

 
  • 56 38/55

 

11,533

11,849

8,333

10,634

0

 
  • 56 50/49

 

8,170

9,570

11,415

13,021

1,296

 
  • 55 42/51

 

9,003

11,068

8,553

9,158

7,778

 
  • 55 47/50

 

11,458

9,115

6,853

9,375

8,148

 
  • 55 40/52

 

8,333

9,375

10,362

10,026

5,185

 
  • 55 41/52

 

7,329

9,304

8,427

9,167

12,963

 
  • 55 35/55

 

12,128

11,524

9,594

7,378

0

 
  • 55 49/49

 

10,714

10,612

9,430

10,937

0

 
  • 54 (nouveau)

 

9,896

9,570

6,469

7,726

9,815

 
  • 53 (nouveau)

 

10,938

10,938

7,566

11,285

0

 
  • 53 39/55

Évolution de la persécution par rapport au nombre de points :

Forte augmentation de la persécution

Forte augmentation de la persécution

Augmentation de la persécution

Persécution similaire Baisse de la persécution

LES CHIFFRES DE LA PERSÉCUTION

(du 1 er novembre 2014 au 31 octobre 2015)

Ces chiffres ne concernent que les assassinats de chrétiens prouvés de manière certaine. Ils sont donc en dessous de la réalité. Ils combinent les informations du terrain et celles publiées dans la presse et sur internet. En 2015, l’équipe de recherche de Portes Ouvertes a compté:

- Au moins 7 100 chrétiens tués pour des raisons liées à leur croyance, soit une augmentation de 63% par rapport à l’année dernière où on en comptait 4344. Chaque année ce nombre ne cesse d’augmenter, montrant une croissance de la persécution contre les chrétiens dans le monde (en 2013, ils étaient 2 123 et en 2012, 1 201).

- Au moins 2 406 églises ciblées 1 , soit plus du double par rapport à l’année dernière où on en comptait 1 062 (en 2013, elles étaient 1 111).

NOMBRE DE CHRÉTIENS TUÉS

Comme l’année précédente, le Nigéria est le pays où le plus grand nombre de chrétiens ont été tués pour des raisons liées à leur croyance en 2015. Ce nombre, 4028 a été presque multiplié par 2 par rapport à 2014 (2484), et multiplié par 6 par rapport à 2013 (612).

Les 10 pays où le plus de chrétiens ont été tués en 2015

39
39
58
58

Syrie

33
33

Myanmar

13

Nigeria

4 028

Pakistan

Libye

Nombre total de chrétiens tués en 2015 : 7 100
Nombre total
de chrétiens
tués en 2015 :
7 100

Cameroun *

114
114

Kenya

225
225
Congo (RDC) * 467 Tchad * 750
Congo (RDC) * 467
Tchad *
750
LES CHIFFRES DE LA PERSÉCUTION (du 1 novembre 2014 au 31 octobre 2015) Ces chiffres ne

Centrafrique

1 269
1 269

(*) Pays en dehors de l’index où la situation des chrétiens est critique.

1. Ce terme comprend les églises attaquées, endommagées, plastiquées, pillées, détruites, réduites en cendres, fermées

Dans certains pays, les chrétiens ont subi des violences physiques à grande échelle. Les chrétiens de pays situés en Afrique Subsaharienne, où des groupes terroristes islamiques comme Boko Haram, la Séléka, la rébellion de l’ADF Nalu et les Shebab sont actifs, subissent de fortes pertes humaines. C’est le cas du Nigéria, de la Centrafrique 2 , du Tchad, de la RDC, du Kenya et du Cameroun.

PAYS OÙ DES CHRÉTIENS ONT ÉTÉ TUÉS POUR LEUR FOI EN 2015 Plus de 1000 chrétiens
PAYS OÙ DES CHRÉTIENS
ONT ÉTÉ TUÉS
POUR LEUR FOI EN 2015
Plus de 1000 chrétiens tués
Entre 100 et 999 chrétiens tués
Entre 10 et 99 chrétiens tués
Entre 1 et 9 chrétiens tués
?
Amérique

DES CHIFFRES SOUS-ESTIMÉS

Nos estimations du nombre de chrétiens tués sont en dessous de la réalité. En effet, trois catégories d’assassinats n’ont pas pu être comptabilisées de manière exhaustive:

2. Pour la Centrafrique, les nombres de morts (1269) et d’églises attaquées (131) concernent uniquement la période qui va de janvier à avril 2015. On peut donc considérer qu’en réalité ces nombres sont plus élevés.

1.

Catégorie des oubliés: les chrétiens dont la mort n’est pas rapportée dans les médias,

soit parce que ces derniers sont contrôlés (comme en Corée du Nord), soit parce que

leur mort n’est pas considérée comme une information intéressante (comme en Inde).

  • 2. Catégorie des fragilisés: les chrétiens tués car devenus très vulnérables en raison

d’une guerre (comme en Syrie ou en Centrafrique). Du fait de leur neutralité et de leur refus de se rallier à un camp ou à un autre, ils deviennent une cible. Ils sont également très faciles à attaquer car ils ne sont pas protégés par une milice ou une armée.

  • 3. Catégorie des étouffés: les chrétiens qui décèdent en raison d’une discrimination à

long terme qui les prive des droits les plus élémentaires tels que l’accès à l’eau potable et aux soins médicaux (comme au Mexique ou au Nigéria du Nord). Ils ne sont pas tués de manière directe mais après des années de privations.

NOMBRE D’ÉGLISES CIBLÉES

C’est en Chine que l’on compte le plus grand nombre d’églises ciblées en 2015. Suivent trois pays africains, le Nigéria, la Centrafrique et le Niger qui ont aussi connu plus de 100 destructions et endommagements d’églises. Le graphique ci-dessous présente les 10 pays où on a constaté le plus grand nombre d’églises ciblées en 2015 :

Les 10 pays où le plus d’églises ont été ciblées en 2015

Syrie 24 Inde 23 Indonésie 20 Soudan 53 Sri Lanka * 63 Égypte 69 Niger 115
Syrie 24
Inde 23
Indonésie 20
Soudan 53
Sri Lanka * 63
Égypte 69
Niger 115
Nombre total
d’églises ciblées
en 2015 :
Centrafrique
131
Nigéria 198
2 406
Chine 1 500
(*) Pays en dehors de l’index où la
situation des chrétiens est critique.

Une attaque sur une église peut avoir un effet destructeur sur tous les chrétiens qui fréquentaient cette église et ce pour longtemps. Les chrétiens auront peur de retourner à l’église avec leur famille. Cette peur peut aussi se propager à d’autres communautés chrétiennes. Une église détruite et qui n’est jamais reconstruite reste un témoin de la vulnérabilité des chrétiens et de l’impunité des persécuteurs. Parfois, la destruction d’église peut entraîner un déplacement de population, qui facilite l’expulsion d’une population indésirable d’un territoire. Ce fut le cas en Indonésie en octobre 2015, où la seule annonce de destruction d’église dans la Province d’Aceh a entraîné la fuite de 8 000 chrétiens.

PAYS OÙ DES ÉGLISES ONT ÉTÉ CIBLÉES EN 2015 Plus de 1000 églises ciblées Entre 100
PAYS OÙ DES ÉGLISES
ONT ÉTÉ CIBLÉES
EN 2015
Plus de 1000 églises ciblées
Entre 100 et 999 églises ciblées
Entre 10 et 99 églises ciblées
Entre 1 et 9 églises ciblées
Une attaque sur une église peut avoir un effet destructeur sur tous les chrétiens qui fréquentaient

ANALYSE

TENDANCES DES PERSÉCUTIONS ANTICHRÉTIENNES EN 2016

  • 1 – Une progression constante de la persécution

Cette année, de nouveau, la persécution des chrétiens augmente. Le seuil d’entrée

dans l’index 2016 est de 53 points, soit 4 points de plus que l’année précédente et

  • 7 points de plus qu’en 2014. Cela montre que la persécution contre les chrétiens touche de plus en plus de pays.

La somme du total des points de persécution attribués à chaque pays de l’index est elle aussi en hausse, atteignant 3 297 points contre 3167 en 2015 et 3019 en 2014, soit une augmentation moyenne de 2,6 points entre cette année et l’année dernière.

La violence meurtrière et exterminatrice contre les chrétiens et leurs églises a aus- si augmenté, avec l’enregistrement de 7 100 cas de chrétiens tués en 2015 pour des raisons liées à leur foi, soit une augmentation de 63 % par rapport à l’année dernière où on en comptait 4 344. Plus de 2 406 églises ont été ciblées par des procédures de fermeture arbitraire, des attaques et des destructions en 2015, soit plus du double par rapport à 2014 (1 062).

  • 2 – L’extrémisme islamique : encore la 1 re source de persécution

partout dans le monde.

Dans 35 pays sur les 50 que compte l’index, l’extrémisme islamique est le principal mécanisme de persécution, que ce soit dans des pays du Moyen-Orient, d’Afrique Subsaharienne ou d’Asie (Centrale et du Sud-Est).

effet une radicalisation des sociétés musulmanes, même au Kurdistan irakien, abri précaire pour 120 000 réfugiés chrétiens. La conséquence est un rejet de plus en plus grand de toute présence chrétienne, pas seulement de la part des djihadistes mais de la part de la société toute entière qui se rallie à une vision fondamentaliste de l’islam.

des mesures de restriction générale opérant un contrôle strict sur toute forme d’ex- pression religieuse au-delà des seules manifestations de radicalisation. Les chrétiens en sont aussi victimes. C’est le cas en Ouzbékistan, ou au Myanmar.

3

– Un refus de coexister avec les chrétiens

cohabitation entre les communautés chrétiennes et musulmanes.

Au Moyen-Orient et en Afrique, le désir d’exterminer les églises sur certains terri- toires est sans précédent. Au Nigéria (Nord, Nord-Est et ceinture centrale), en Syrie, en Irak, au Soudan (monts Nouba), en Somalie, au Kenya (Nord-Est), la persécution a pour but de chasser les chrétiens de leurs terres ancestrales.

Jamais auparavant nous n’avions assisté à une telle migration de chrétiens. En Syrie, au Nigéria, au Kenya ou encore en rythrée, des villes et des régions entières se vident de leur population chrétienne. Même les chrétiens pakistanais fuient vers les pays d’Asie du Sud-Est, demandant l’asile pour cause de persécution.

Ce refus de vivre ensemble est aussi caractérisé par une persécution souvent invisible : la persécution de type étau, qui vise l’anéantissement des communautés chrétiennes par les discriminations et les brimades répétées sur la durée. Les 10 pays

où les chrétiens souffrent le plus de cette persécution sont : la Somalie, la Corée du

Yémen et la Syrie.

  • 4 – La persécution d’État, toujours d’actualité

Certains États instrumentalisent la religion pour des raisons nationalistes.

La Corée du Nord se situe en tête de liste pour la 14 e année consécutive. Le chris- tianisme y est considéré comme « ennemi d’ tat». Pourtant, on estime que 300 000 chrétiens y vivent, cachant leur foi. Si leur croyance est découverte, ils sont envoyés, ainsi que toute leur famille, sur plusieurs générations, en camp de travaux forcés.

En Erythrée, le gouvernement notamment, exerce une forte pression sur l’ glise et persécute les chrétiens dans leur vie privée, familiale, civile, sociale et ecclésiale. Cette répression est étroitement liée au caractère autoritaire du régime érythréen. Des chrétiens y sont enfermés dans des conteneurs en métal, dans le but de leur faire renier leur foi.

En Inde, l’arrivée au pouvoir des nationalistes hindous a exacerbé les tensions contre les chrétiens. Les exactions contre la minorité chrétienne ont augmenté, et ce, en toute

le 21 décembre 2021.

SYNTHÈSE

Cette année, la persécution est encore en hausse (2,6 points en moyenne) par rapport

à l’année dernière. La Corée du Nord arrive en tête de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens pour la 14 e

classement. L’extrémisme islamique constitue le principal mécanisme de persécution dans 35 des 50 pays de l’index. Autres mécanismes en nette augmentation : le natio- nalisme religieux et le totalitarisme.

Corée du Nord – 14 ans en tête de l’index

La Corée du Nord est en tête des pays où les chrétiens sont le plus persécutés pour la 14 e qui se passe dans le pays, on estime qu’au moins 50 000 chrétiens souffrent dans des camps de travaux forcés.

L’Érythrée (N°3) et le Pakistan (N°6) – Fortes progressions en haut

du classement

surnommée «la Corée du Nord de l’Afrique », elle se range parmi les

pires pays en termes de liberté de religion et de liberté de la presse. Les droits humains y sont gravement bafoués. Le régime totalitaire du président Afewerki constitue le principal mécanisme de persécution dans le pays. Tout chrétien qui ose s’exprimer et protester contre le traitement réservé aux chrétiens est emprisonné ou arrêté, quelle que soit sa position sociale. De nombreux chrétiens tentent de fuir le pays. Leur destination de prédilection : l’Italie où 22 % de tous les réfugiés qui arrivent par

Unies datant de novembre 2014).

la violence contre les chrétiens a atteint des records en 2015. Le pays se hisse au même niveau de violence soudaine que le Nigéria. On se souvient du meurtre d’un couple chrétien qui travaillait dans un four à briques le 4 novembre 2014 et de la double attaque à la bombe lancée contre deux églises à Lahore le 15 mars 2015, faisant 25 morts et des dizaines de blessés.

lesquelles sont enlevées, violées, forcées de se marier et de se convertir à l’islam. Aucun domaine de la vie courante du chrétien n’est épargné par la persécution.

3,8 millions de chrétiens pakistanais se sentent de plus en plus menacés.

La persécution marteau – C’est au Nigéria qu’on a tué le plus de

chrétiens en 2015

Les pays où la violence dirigée contre les chrétiens a atteint les plus hauts niveaux ont

Au Nigéria, Boko Haram est responsable de la plupart des violences commises contre

les chrétiens. Ainsi, plus de 4 000 chrétiens ont perdu la vie dans des attaques de Boko Haram en 2015. Les chrétiens, notamment les fermiers, subissent aussi des atrocités de la part des tribus peules (Hausa-Fulani), à majorité musulmane, dans les

ces attaques. Et au moins 30 000 chrétiens ont été chassés par les Peuls dans le seul

atrocités commises par les bergers peuls contre les fermiers chrétiens. Ces exactions sont passées sous silence mais elles ressemblent à un nettoyage ethnique sur la base d’une appartenance religieuse.

La persécution étau – 10 premiers pays en Afrique, Asie et Moyen-Orient

La persécution étau est une persécution au quotidien, celle dont on ne parle jamais, car peu visible. Il s’agit d’une persécution d’usure dont l’objectif poursuivi est le même que la persécution marteau : la disparition de la présence chrétienne. Un des buts de l’index est de mesurer cette persécution dans 5 domaines particuliers : la vie privée,

la vie familiale, la vie sociale, la vie civile et la vie ecclésiale. Les 10 premiers pays particulièrement concernés par ce type de persécution sont : La Somalie, la Corée

Yémen et la Syrie.

Le Niger (N°49) et Bahreïn (N°48) – Nouveaux entrants

Le Niger passe graduellement d’un islam modéré, caractéristique des pays d’Afrique

grandit et l’avancée de Boko Haram a généré une nette augmentation de la violence

contre les chrétiens.

Le Bahreïn a longtemps été considéré comme un des pays les plus tolérants de la Péninsule Arabique en matière de liberté religieuse. Mais depuis que l’émir a intro- duit progressivement la charia, la liberté d’expression des chrétiens, déjà limitée, a encore diminué.

Le Sri Lanka et la Mauritanie : Situation toujours critique

Présents dans l’index l’année dernière, le Sri Lanka et la Mauritanie sont sortis du classement cette année. Non pas que la persécution ait baissé dans ces pays, mais parce qu’elle a augmenté au Niger et à Bahreïn, les deux nouveaux pays entrants.

des églises sont encore attaquées par les communautés bouddhistes locales, malgré une nouvelle espérance de protection des minorités religieuses au travers du nouveau gouvernement récemment élu.

La Mauritanie

grandissant dans le pays. Toute activité chrétienne est toujours sous surveillance.

Les chrétiens – Victimes des califat s autoproclamés en Irak (N°2),

Syrie (N°5), Somalie (N°7) et Libye (N°10)

Ces califats autoproclamés sont responsables de la persécution antichrétienne dans 4 des 10 pays en tête de l’index (l’Irak, la Syrie, la Somalie et la Libye) et ils sont également très actifs dans un cinquième, l’Afghanistan.

Aujourd’hui, le groupe Etat Islamique (EI) contrôle une région aussi vaste que la Grande-Bretagne. Les chrétiens sont toujours plus nombreux à partir. La plupart d’entre eux fait le même constat: «On ne veut pas de nous ici, or nous devons assurer un avenir à nos enfants.»

D’autres groupes extrémistes, comme Boko Haram au Nord du Nigéria et les Shebab en Somalie ont prêté allégeance au groupe EI et travaillent à élargir leur champ d’ac- tion aux pays voisins dont le Niger, le Tchad et le Kenya. De fait, le Kenya a vécu son pire attentat depuis 15 ans, le 2 avril 2015, quand des extrémistes ont pris en otage 700 étudiants à l’Université de Garissa et qu’ils ont massacré 148 chrétiens après les avoir consciencieusement séparés des musulmans.

De nombreux autres mouvements extrémistes, présents jusqu’en République Démocratique du Congo, cherchent à faire partie des califats chapeautés par le groupe EI.

Les chrétiens dans les points névralgiques des conflits – Irak (N°2),

Yémen (N°11), Kenya (N°16)

- rement vulnérables.

Irak: Nul n’ignore les batailles et les bombardements concernant le groupe EI. Ce que l’on mesure moins, c’est l’ampleur de la radicalisation des populations, effectuée en coulisse et ce, même dans les pays où l’organisation n’a pas de présence appa- rente. Par exemple, la région kurde du Nord de l’Irak (l’Irak est monté de 4 points, en 2 e position) est pour le moment un havre de paix et une protection pour des milliers de réfugiés chrétiens venant de Mossoul et de la Plaine de Ninive. Mais, à cet endroit même, le gouvernement kurde incite à la discrimination à l’achat, en donnant l’ordre aux propriétaires de vendre leurs terres de préférence à des familles musulmanes dans plusieurs régions et villes essentiellement chrétiennes. Ce «processus de renversement démographique» en cours dans de nombreuses régions où les chrétiens sont majoritaires, force les chrétiens à vivre dans des conditions précaires et les pousse à l’exode.

Yémen: C’est le champ de bataille entre l’Arabie Saoudite et l’Iran. Presque tous les Occidentaux ont fui, laissant quelques milliers de chrétiens d’arrière-plan musulman

Dans le Nord et les régions côtières, la population musulmane est de plus en plus radicalisée. Les attaques des extrémistes Shebab ont tué 28 chrétiens dans un bus

de Mandera le 22 novembre 2014, 148 étudiants chrétiens de l’université de Garissa le 2 avril 2015 et 14 ouvriers chrétiens travaillant dans les carrières, à Mandera le 7 juillet 2015. La majeure partie de ces attaques furent des meurtres de «type exécution»: Les

Afrique – 16 pays sur 50, situés sur le continent africain

Cette année encore, les pays africains sont nombreux dans le classement de l’index :

16 sur 50, dont 7 dans les 20 premiers. Parmi les 15 pays qui se tiennent à la porte de l’index et qui risquent d’y entrer dans les prochaines années, on trouve 9 pays africains, principalement en Afrique Subsaharienne. Cette région constitue le premier foyer d’extrémisme islamique au monde après le Moyen-Orient.

Les 6 pays qui comptent le plus grand nombre de chrétiens assassinés pour leur foi en 2015 sont tous des pays d’Afrique Subsaharienne : le Nigéria, la Centrafrique, le Tchad*, la République Démocratique du Congo*, le Kenya et le Cameroun*.

Inde (N°17) – Les extrémistes hindous de nouveau au pouvoir

Pour la 1 re fois, l’Inde fait partie des 20 premiers pays de l’index en zone de persécution forte. En mai 2014, la plus grande démocratie du monde a élu Narendra Modi, nationa- liste hindou radical. Depuis son arrivée au pouvoir, les auteurs d’exactions contre les

silencieux devant les attaques contre les églises et les responsables de communautés qui se sont multipliées en 2015. La police ne se déplace plus et une saisine de la justice n’a guère de chance d’aboutir. Le gouvernement amnistie tous ceux qui s’en prennent aux chrétiens.

Libye – L’anarchie ouvre la voie à toutes les exactions

En 2015, alors que le monde semble avoir oublié la Libye, celle-ci fait pour la 1 re fois

divisé en trois régions distinctes et où les partisans du groupe EI gagnent rapidement du terrain. La petite communauté de chrétiens d’arrière-plan musulman doit se faire totalement invisible pour survivre et les migrants chrétiens, notamment en provenance

du Soudan et de l’Erythrée sont pris pour cible. Des dizaines d’entre eux ont été tués

Asie Centrale – Détérioration de la liberté religieuse

La crainte de la montée de l’extrémisme islamique est utilisée comme prétexte par

Toute la société est concernée, particulièrement les groupes religieux, dont les

(*) Pays en dehors de l’index où la situation des chrétiens est critique. Voir les Chiffres de la persécution p

les pays en forte hausse en 2015, montant respectivement de 14 et 12 places dans le

classement des 50 pays où les chrétiens souffrent le plus en raison de leur foi.

Amérique Latine – Les narcotrafiquants étendent leur champ d’action

Même sur le continent le plus christianisé du monde, la persécution antichrétienne augmente. Il s’agit de pays où le gouvernement a du mal à contrôler son territoire, ou y a renoncé totalement.

sur tout le continent, armés, prêts à tuer quiconque se met en travers de leur route.

Ils pratiquent également la corruption. Souvent, les seuls qui s’opposent à ce racket violent sont les responsables d’églises. Ces derniers peuvent s’attendre à être agressés, voire assassinés.

vous devez nous donner 10000 dollars par mois

...

Si vous payez, vous resterez en vie.»

MÉTHODOLOGIE

L’Index Mondial de Persécution des Chrétiens est l’outil utilisé par Portes Ouvertes pour mesurer l’évolution, l’étendue et l’in- tensité de la persécution des chrétiens dans le monde.

Le classement de l’index est le résultat d’un travail méticuleux. Nous rassemblons des informations provenant de sources très différentes, religieuses et laïques. Nous l’information en provenance du terrain, avec celle qui est diffusée par d’autres organismes (presse, instituts de recherche, autres ONG, etc.). Nous comparons de nombreux questionnaires que nous envoyons à des personnes internes et externes à l’ONG. Nous notons et classons les pays en fonction des informations recueillies et analysées.

UNE ANALYSE DES DIFFÉRENTES COMPOSANTES DE LA PERSÉCUTION

L’index fait une distinction claire entre deux formes principales de persécution: d’un côté, la violence physique et matérielle, de l’autre côté, la violence d’oppression au quotidien.

La première forme de persécution est plus facilement mesurable que la seconde car elle attire l’attention (nombre de tués, nombre d’églises brûlées, nombre de jeunes

Cependant c’est la seconde forme de persécution qui cause le plus de souffrance et lamine les communautés chrétiennes à plus ou moins long terme (atteinte aux droits élémentaires

Pour mesurer cette seconde forme de persécution qui passe souvent inaperçue, des

UNE ÉVALUATION DES ORIGINES DE LA PERSÉCUTION

Les sphères de la persécution :

quotidienne subies par les chrétiens :

ou le domaine du « forum internum ». Le persécuteur s’immisce-t-il jusque dans la conscience de l’individu ? où le persécuteur cherche à stopper la transmission de la foi.

qui revêt une grande importance dans les pays où les quartiers et villages sont de population homogène.

et la possibilité ou non pour un chrétien de prendre part à la vie publique. et les restrictions qui visent les chrétiens en tant que communauté. Les violences corporelles et matérielles subies par les chrétiens pendant une période d’un an qui s’achève le 31 octobre précédant la publication de l’index viennent complé- ter cette évaluation. Ces actes peuvent appartenir à une ou plusieurs des cinq sphères.

e e e e l l l i a a v é i i i c
e
e
e
e
l
l
l
i
a
a
v
é
i
i
i
c
Vie ecclésiale
l
c
i
o
v
e
s
m
i
i
e
V
a
r
i
f
V
p
e
i
V
e
i
V
VIOLENCE

Les sphères de la persécution

et la possibilité ou non pour un chrétien de prendre part à la vie publique.

UNE ÉTUDE DES PROCESSUS DE LA PERSÉCUTION

Les moteurs :

La persécution est un processus qui s’appuie sur trois types de moteurs : le tribalisme

exclusif, le laïcisme extrême et les pouvoirs abusifs. Ces moteurs alimentent huit différents mécanismes responsables de la persécution des chrétiens. Ces différents mécanismes sont eux-mêmes activés par onze genres d’instigateurs.

tend à former une société homogène. Les «autres» sont exclus

les plus amoraux sont permis contre eux.

veut étouffer tout individu qui n’adhère pas à l’idéologie profane relevant du scepticisme et de l’anticléricalisme. Les principaux mécanismes relevant

Les pouvoirs abusifs

groupe ou d’un individu, et utilisent des moyens tant légaux qu’illégaux pour arriver

systèmes de corruption et nécessitent la cooptation entre dirigeants politiques et chefs de clans. Cette situation a souvent pour conséquence la persécution des chrétiens, même si ce n’est pas forcément le but recherché au départ.

MOTEURS

MÉCANISME

BUT

Tribalisme exclusif

Extrémisme

Incorporer de gré ou de force le pays

islamique

dans la « Maison de l’islam ».

Nationalisme

Soumettre la nation entière à une religion :

religieux

hindouisme, bouddhisme, judaïsme orthodoxe ...

Rivalités

Conserver la prééminence de traditions

ethniques

et de coutumes ou religions ancestrales.

Supériorité

Faire d’une dénomination chrétienne

ecclésiastique

historique et majoritaire la seule expression chrétienne du pays.

Laïcisme extrême

Oppression

Faire du communisme l’idéologie nationale

communiste

unique.

Laïcisme

Éliminer toute référence religieuse

intolérant

du domaine public et de la pensée individuelle.

Pouvoirs abusifs

Totalitarisme

Conserver un pouvoir absolu, sans nécessaire- ment chercher à réaliser d’autres objectifs.

Systèmes

Créer un climat d’impunité, d’anarchie

de corruption

et de corruption propice à un enrichissement personnel.

Les mécanismes:

L’index catégorise huit différents mécanismes responsables de la persécution des

chrétiens. Très souvent, plus d’un mécanisme entre dans la persécution des chrétiens.

Les instigateurs :

Les instigateurs de la persécution sont des groupes ou des individus animés par les différents moteurs mentionnés plus haut.

L’index recense onze différents types d’instigateurs. Plusieurs peuvent se regrouper pour mettre en place un mécanisme :

  • 1. Autorités locales, régionales et nationales

  • 2. Dirigeants de groupes ou de clans

  • 3. Clergé de religions non-chrétiennes

  • 4. Clergé de religions chrétiennes

  • 5. Mouvements fanatiques

  • 6. Individus de la société civile, foules

  • 7. Famille (au sens large)

  • 8. Partis politiques, au niveau local et national

  • 9. Groupes révolutionnaires ou paramilitaires

    • 10. Cartels, clans et réseaux du crime organisé

    • 11. Organisations et sociétés secrètes

. Du fait de sa prévalence, l’extrémisme islamique est traité séparément.

UNE RECHERCHE SUR PLUSIEURS CRITÈRES :

LA GRILLE DE POINTS

Une pré-recherche est effectuée au moyen d’un outil appelé Rapid Appraisal Tool (instrument d’évaluation rapide) qui croise des recherches sur internet et différentes autres sources. Selon le résultat, des recherches complémentaires sont menées, desti- nées à déterminer la nécessité ou non d’une investigation approfondie. Si c’est le cas, des questionnaires de l’index sont adressés à des experts internes et externes mandatés pour évaluer le pays concerné.

Ces informations recueillies sont ensuite regroupées et recoupées pour arriver à un nombre de points qui décidera du rang du pays dans l’index. Les 50 pays où les chré- tiens sont le plus gravement persécutés sont ainsi classés les uns par rapport aux autres:

Dans ces pays, il n’est absolument pas possible de pratiquer sa foi. Les églises sont, soit interdites, soit tellement contrôlées qu’elles n’ont aucune liberté d’expression. Le simple fait d’être chrétien est synonyme de persécution.

Dans ces pays, il est tellement dan- gereux de pratiquer sa foi que la plupart des chrétiens ont peur de révéler leur appar- tenance au christianisme. Dans certains cas, seules certaines régions du pays sont touchées par la persécution. Dans ces régions, des campagnes violentes et de longue durée sont menées contre les chrétiens.

Dans ces pays, il existe une glise qui

peu trop visibles sont pris pour cible, les églises subissent des restrictions importantes et la culture du pays reste dans une large mesure hostile aux chrétiens. Ceux-ci sont notamment discriminés dans leur accès à l’éducation et à l’emploi. Dans certains pays la persécution est sévère mais elle se limite à certaines zones géographiques.

UN DOCUMENT HUMAIN

L’index n’est pas qu’une collecte de chiffres, il s’agit également d’un document « hu-

de Persécution des Chrétiens est de nous aider à déterminer dans quels pays nous

devons focaliser notre soutien aux chrétiens persécutés.

d’institutions à se pencher plus précisément sur ce que vivent les chrétiens persécutés et sur leurs besoins, et que de meilleures stratégies puissent être élaborées dans le but

de leur venir en aide.

Behnam Irani, condamné à 6 ans de prison en octobre 2014 après avoir déjà purgé 6

Behnam Irani, condamné à 6 ans de prison en octobre 2014 après avoir déjà purgé 6 ans.

Iran : des dizaines de chrétiens sont incarcérés en raison de leur foi. Beaucoup sont d’anciens musulmans convertis au christianisme (apostasie), ce qui est considéré comme un crime dans ce pays.

Amin Khaki, libéré le 3 avril 2015, en attente de jugement.
Amin Khaki,
libéré le 3 avril 2015,
en attente de jugement.
Behnam Irani, condamné à 6 ans de prison en octobre 2014 après avoir déjà purgé 6

Maryam Naghash Zargaran,

incarcérée à la prison Evin de Téhéran

depuis juillet 2013 (voir également profil pays Iran p. 52)

Inde : En raison de sa foi chrétienne, Mallick Purna a été accusé à tort d’être

Inde : En raison de sa foi chrétienne, Mallick Purna a été accusé à tort d’être responsable de deux décès dans son village situé dans l’État d’Odisha. Il a été tué par une foule dans la nuit du 6 au 7 juillet 2015. Ses 5 enfants ont été baignés dans de la bouse de vache comme rituel de retour à l’hindouisme. Sa femme a été avertie qu’elle subirait le même sort si elle allait voir la police. La famille Purna s’était tournée vers le christianisme depuis 5 ans et recevait depuis lors des menaces régulières.

Inde : En raison de sa foi chrétienne, Mallick Purna a été accusé à tort d’être
Inde : En raison de sa foi chrétienne, Mallick Purna a été accusé à tort d’être

Niger : Les 16 et 17 janvier 2015, principalement à Niamey, la capitale, et à Zinder, deuxième ville du pays, au moins dix personnes ont été tuées, dont trois chrétiens piégés dans leur église. Plus de 72 églises et 7 écoles chré- tiennes ont été détruites, ainsi que des commerces, des véhicules et des habitations appartenant à des chrétiens.

ONG « PORTES OUVERTES »

UN RÉSEAU INTERNATIONAL

Le réseau Open Doors International travaille partout dans le monde pour soutenir les chrétiens qui manquent de liberté religieuse, un droit fondamental exprimé dans

l’article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et qui subissent

spirituel, moral et humanitaire, les communautés chrétiennes ainsi fragilisées.

  • 60 PAYS D’INTERVENTION

Open Doors International fédère 25 bureaux à travers le monde et agit dans plus de

  • 60 pays. C’est une des plus grandes organisations de soutien aux chrétiens persécutés.

Les bases nationales informent et mobilisent, tandis que nos bases d’opération mettent en place et suivent nos projets sur le terrain. Nos équipes travaillent là où les chrétiens sont le plus menacés et là où leurs droits fondamentaux sont le moins respectés.

  • 60 ANS D’ACTION

Depuis plus de 60 ans, Portes Ouvertes s’engage pour les chrétiens persécutés et met en place des actions, même dans les régions les plus inaccessibles. Elle trouve ses origines aux Pays-Bas en 1955, après le voyage d’un jeune Néerlandais, Anne van der Bijl (alias Frère André). Parti derrière le Rideau de fer, il y découvre la dure réalité vécue par les chrétiens sous le régime communiste. À son retour, il décide de les aider. Une équipe se met en place autour de Frère André pour devenir, quelques années plus tard, une structure internationale.

PORTES OUVERTES FRANCE

Portes Ouvertes France existe depuis le 1 er juin 1976. Elle est constituée en association de droit local (Alsace-Moselle).

Portes Ouvertes est membre de :

ONG « PORTES OUVERTES » UN RÉSEAU INTERNATIONAL Le réseau Open Doors International travaille partout dans
ONG « PORTES OUVERTES » UN RÉSEAU INTERNATIONAL Le réseau Open Doors International travaille partout dans
Aujourd’hui dans le monde, des millions de chrétiens sont persécutés dans un déni de leurs droits
Aujourd’hui dans le monde, des millions
de chrétiens sont persécutés dans un déni
de leurs droits les plus fondamentaux, à
commencer par la liberté de religion. Leurs
souffrances sont souvent méconnues du
grand public.
L’Index Mondial de Persécution des Chrétiens
est un classement des 50 pays où les chrétiens
sont le plus persécutés en raison de leur
croyance. Élaboré chaque année depuis 1997,
il constitue un véritable outil d’analyse et de
mesure afin de refléter au plus près la réalité
du terrain.
Alors que la violence terroriste a franchi nos
portes, il est devenu urgent de se pencher sur
la situation des chrétiens persécutés qui font
face à cette menace au quotidien depuis bien
longtemps.
5€ TTC FRANCE
Dépôt légal : Janvier 2016
ISBN : 978-2-9513368-2-7
Portes Ouvertes France
BP 40139 - 67833 Tanneries Cedex (Strasbourg)
03 88 10 29 60 • contact@portesouvertes.fr
Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2016
www.portesouvertes.fr