Vous êtes sur la page 1sur 173

1.

1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Technique ancienne 1/4

Reliure Ordinaire.
Couvrure Demi- peau de chagrin et papier marbré .
Taille Courante.
Solidité Moyenne.
Type d’intervention Normale.

1 Grecquage

Le bloc du livre était grecqué


(3 entailles en général). On
ajoutait le plus souvent 2 gardes
blanches simples collées sur le
premier et dernier cahier, sans
grecquage.

Cette technique, qui permet de


coudre 2 ou 3 cahiers en un seul
2 Couture croisée passage, générait un gain de
temps considérable. Elle a été
utilisée très fréquemment.
Le premier cahier était cousu tout
du long.
Le deuxième cahier jusqu’à la
première ficelles.
Le troisième cahier était cousu
entre la première et la deuxième
ficelle.
On revenait au deuxième cahier,
et on le cousait entre la deuxième
et la troisième ficelle.
On revenait au premier cahier et
on le cousait jusqu’à la chaînette.
Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.1 Reliure dos brisé, ficelle passée

Technique ancienne 2/4

3 Préparation du corps d’ouvrage

On déroulait les brins de la


C ficelle (A).
On défaisait à l’aide d’un
poinçon les fibres, jusqu’à ce que
B cela ressemble à un pinceau (B).
On mettait un peu de colle
blanche ou chaude à la pointe et
on roulait entre le pouce et
l’index (C).
A On laissait sécher.

On encollait à la colle chaude (D).


On rognait devant (E).
On arrondissait (F).
On battait les mors (G).
D

E G

4 Fixation des cartons


On coupait 2 cartons, on les
trouait à l’aide d’un poinçon, (2
trous par ficelle).
On passait les ficelles, les coupait
et les collait sur le plat.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.1 Reliure dos brisé, ficelle passée

Technique ancienne 3/4

On rognait en tête et en pied.


On encollait le dos.
On renforçait avec un papier
journal.

5 Couvrure

On préparait un morceau de
peau (chagrin de deuxième voire
troisième choix), un peu plus haut
et large que le dos.
On parait (au plus simple).

On préparait le faux-dos (on


utilisait de la carte assez rigide,
env. 300gr.).

On encollait entièrement la peau.


On posait le faux-dos au centre.
On posait l’ensemble sur le dos du
livre.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.1 Reliure dos brisé, ficelle passée

Technique ancienne 4/4

On rembordait la peau.

On posait les coins de


parchemin ou de toile (au
plus simple).

On recouvrait les plats


d’un papier marbré.

6 Collage les gardes


On encollait les gardes.
On mettait en presse.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Technique ancienne: points faibles 1/1

Pour grecquer, de grosses entailles


sont faites dans le corps d’ouvrage
ce qui affaiblit considérablement le
papier au dos.

La couture croisée, faite sur deux


ou trois cahiers simultanément, est
très faible car chaque cahier n’est
cousu que sur une petite longueur.
Très souvent les cahiers ayant le
point de couture entre les deux
ficelles finissent par se détacher du
livre.

La qualité médiocre et la finesse du


papier utilisé fragilisent les gardes à
la charnière intérieure, qui finit par
céder. Et le plat se détache.
Le même problème se rencontre
pour les dos des volumes renforcés
avec du papier de mauvaise
qualité.

L’épaisseur et la rigidité de la
carte (carton mince) utilisée pour
le faux-dos provoquent une
tension à l’ouverture et à la
fermeture du livre. La peau perd
de sa souplesse avec le temps et
ne résiste plus à cette charge.

La peau très finement parée aux


charnières affaiblit ces endroits
délicats .

Le faux-dos ne tient que parce qu’il


est collé sur la peau.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Technique corrigée 1/4

Reliure À la française, ficelle passée.


Couvrure Demi-peau chagrin.
Taille Courante.
Solidité Moyenne.

1 Gardes

Pour les gardes blanches,


prendre du papier de première
qualité.
Former des cahiers de 4 ou 8
pages qui seront cousus.

2 Couture

Les ficelles doivent être de 6


brins au moins.

Si le volume a 2 grecques, il faut


rajouter une ficelle au centre
(voire deux ficelles suivant la
grandeur du livre), mais surtout
ne pas grecquer.
Effilocher la ficelle avant la
couture.
Préparer les trous de la couture à
l’aide d’un poinçon ou d’une
Si il y a 3 grecques, les réutiliser.
Chaque cahier est cousu tout du
long avec un fil mince (pas de
couture croisée.
Surtout, faire le point-arrière,
c’est-à-dire tourner autour de la
ficelle comme pour un nerf
véritable mais à l’intérieur du
grecquage, ce qui évite une
épaisseur au dos.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Technique corrigée 2/4

Dérouler les brins de la ficelle.


3 Préparation du corps d’ouvrage Défaire à l’aide d’un poinçon les
fibres, jusqu’a ce que cela
ressemble à un pinceau.
Mettre un peu de colle blanche
ou chaude à la pointe et rouler
entre le pouce et l’index, laisser
sécher.
Encoller le livre à la colle
chaude.
On ne rogne jamais un livre à
refaire.
Arrondir.
Battre les mors à 90°.

Couper 2 cartons.
Les trouer à l’aide d’un poinçon
(1 trou par ficelle).
Passer les ficelles.
Couper et coller les ficelles à
l’intérieur.

Encoller le dos à la colle


chaude.
Coller une toile ou une gaze et
un papier de bonne qualité pour
renforcer le corps d’ouvrage.

Coller des tranchefiles


mécaniques entre la gaze, à la
hauteur des chaînettes.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Technique corrigée 3/4

Coller un soufflet.

Ne pas oublier de couper une


entaille en tête et pied du soufflet
pour permettre de remborder la
peau.

Pour le faux-dos, prendre de la


carte (carton mince) de première
qualité, souple, de 200gr.
maximum.

Toujours couper en biseau les


bords sur toute la longueur.

4 Couvrure

Prendre de la peau de bonne


qualité et la parer.
Attention: ne pas parer trop.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Technique corrigée 4/4

Humidifier le faux-dos pour le


mettre en forme, puis le coller
sur le soufflet au dos du livre.
Mettre en peau.
Remborder et faire la coiffe.
Coller les coins et le papier.

5 Coller les gardes

Coller une charnière de peau ou


de toile (couleur ou écru).
Cette charnière intérieure est
importante: elle apporte
beaucoup de solidité. Il n’y a que
les livres de très petit format qui,
pour des raisons esthétiques,
supportent de ne point en avoir.

Couper et coller les gardes


volantes. Eviter le papier blanc
(le papier Ingres va bien, prendre
une couleur un peu plus claire
que la peau).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 1/6


Solution: claies et soufflet

Reliure Demi-peau ficelles passées.


Couvrure Basane.
Taille Courante lourd.
Solidité Très bonne.
Dégâts La peau s’effrite.
Éléments originaux A préserver.
Type d’intervention Maximal

Attention: il est important de


conserver les ficelles!

1 Préparation du corps d’ouvrage

Nettoyer le dos (papiers, toile


ou gaze, etc...).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 2/6


Solution: claies et soufflet

Enlever délicatement le carton du


faux-dos mais laisser les rembords
pour une raison d’esthétique.

2 Préparer les cartons

Enlever la garde volante et la


mettre de côté (nous la recollerons
à la fin de l’intervention).

Préparer le plat pour y coller une


claie et une charnière intérieure.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 3/6


Solution: claies et soufflet

Fendre le carton à l’aide d’un


instrument très tranchant et en
même temps assez solide pour
qu’il ne casse pas, juste à la
moitié de l’épaisseur du carton sur
toute la ligne, sur une profondeur
de 2cm env. (ne pas s’occuper des
ficelles).
2cm

Une fois la fente bien dégagée,


enlever le papier de la garde sur
le morceau de la tranche du bas.

Préparer une bande de toile,


parchemin ou peau, dont la
largeur équivaut aux 2/3 du
dos + 2cm.

Largeur

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 4/6


Solution: claies et soufflet
Couper cette bande
3 Couper et coller les claies en autant de
morceaux qu’il y a
d’entre-nerfs.

Coller les morceaux sur le plat


entre les ficelles.

Rabattre les morceaux entre


les ficelles et les coller sur le
dos.

Vu de dos

Préparer une charnière en peau.


Parer finement tout le tour et la
coller normalement.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 5/6


Solution: claies et soufflet

4 Coller les charnières

Poser la charnière.

Coller en même temps le


carton fendu.
Recoller la garde volante.

Après un temps de séchage d’une


heure environ, fermer le livre.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 6/6


Solution: claies et soufflet

Coller une feuille de papier


(120-150 gr.) à la place du
carton faux-dos, qui était souvent
trop épais.

Préparer un soufflet que l’on colle


au dos de l’ouvrage et coller le
dos de la couvrure sur celui-ci.

Prendre soin d’éviter les épaisseurs,


de façon à ce qu’il n’y ait pas trop
d’espace entre la charnière
extérieure et le dos.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 1/8


Solution: refaire la couture et réemboîter

Taille Indifférente.
Solidité Bonne.
Dégâts Le plat se détache du livre et la couture lâche.
Éléments originaux A conserver.
Type d’intervention Moyenne.

1 Collationner
Les livres anciens ont une pagination
très fantaisiste à laquelle il ne faut pas se fier.
Souvent les livres étaient reliés en recueil
(plusieurs ouvrages en un volume).
Pour cette raison, dès que l’on touche
au corps d’ouvrage pour le recoudre
ou réparer le papier, il faut collationner l’ensemble.

Noter chaque feuillet au crayon à papier


tendre en bas à gauche (côté dos).

2 Enlever la couverture

Enlever les gardes (qui peuvent


être récupérées selon la valeur
de l’ouvrage ou leur intérêt
propre).
Couper les ficelles; séparer le
bloc du livre de la couverture.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 2/8
Solution: refaire la couture et réemboîter

3 Préparer les onglets

Couper une toile style” batiste”


de 2,5 cm à 3,5 cm de large sur
toute la longueur du livre.
A l’aide d’une règle métallique,
Papi déchirer une bande de papier
er ja
pon japon (de 20 gr.), 2 mm plus
large que la toile).

Coller la toile à l’amidon et la


AMIDON
poser sur le papier japon en la
décalant de 2mm en dehors.

Plier l’onglet sur 4 mm en plaçant le


papier japon du côté intérieur.

Placer l’onglet autour du


premier et du dernier cahier.

Si il y a 3 grecques, les réutiliser.


Utiliser de la ficelle mince à 6 brins,
sans couture croisée. Chaque cahier
est cousu tout du long avec un fil
4 Couture mince. Faire le point arrière, c’est-à-
dire tourner autour de la ficelle
comme pour un nerf véritable, mais à
l’intérieur du grecquage, ce qui évite
une épaisseur au dos.

Si le volume a 2 grecques, il faut


rajouter une ficelle au centre (deux
ficelles suivant la grandeur du livre).
Ne jamais grecquer. Effilocher la
ficelle avant la couture. Préparer les
trous de la couture à l’aide d’un
poinçon ou d’une aiguille et coudre.
Faire le point arrière pour les
grecques et coudre normalement
pour les ficelles effilochées.
Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 3/8
Solution: refaire la couture et réemboîter

5 Encollage du dos

Dérouler les brins de la ficelle, les


effilocher à l’aide d’un poinçon.

Couper un morceau de
molletonnette, plus petit (4 à 6 mm
de hauteur en moins) et plus large
que le dos (ajouter 5 cm à la
largeur).

Encoller le dos à l’amidon; frotter


au plioir; laisser sécher une dizaine
de minutes.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 4/8
Solution: refaire la couture et réemboîter

Arrondir le livre.

Eventuellement marquer
légèrement les mors au plioir.

Encoller à la colle chaude et


poser la molletonnette. Laisser
sécher sous poids entre deux
planches.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 5/8
Solution: refaire la couture et réemboîter

Trouer la molletonnette à l’aide


d’un scapel à la hauteur des
ficelles.

Passer les ficelles à l’aide d’un


poinçon dans les trous de façon
qu’elles se trouvent à l’extérieur de
la molletonnette.
Laisser sécher sous poids entre deux
planches.

6 Préparation de la couverture

Relever les rembords et enlever


délicatement le carton du faux-dos.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 6/8
Solution: refaire la couture et réemboîter

Relever la peau pour libérer le


champ du carton à la charnière
intérieure.

Couper en biais le bord du carton


(les deux cartons) pour créer une
place aux nouvelles matières qu’on
va coller.

Le biais est plus au moins profond


et épais suivant la difficulté qu’il y a
à remboîter l’ouvrage.

Recoller un faux-dos,en carte


(200 gr. maximum) en ayant soin
de biaiser les 2 côtés.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 7/8
Solution: refaire la couture et réemboîter

Préparer un morceau de toile batiste


de la largeur du dos plus 4 cm, et
de la hauteur du volume. (On peut
aussi le faire avec un morceau de
peau finement paré).

L’encoller à l’amidon et le poser


sous les rembords; marquer les
charnières avec un plioir; recoller
les rembords.
AMIDON

7 Finir le corps d’ouvrage

Coller à l’amidon la molletonnette


sur l’onglet puis coller les ficelles
sur la molletonnette.

Préparer un soufflet.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 8/8
Solution: refaire la couture et réemboîter

Coller le soufflet sur le livre; bien


frotter; laisser sécher en forme.

Encoller le soufflet et fermer la


couverture; frotter et laisser sécher.

8 Coller les gardes

Coller l’onglet sur le plat puis


encoller la garde volante sur 5 mm
et la poser le plus près de la
charnière; la deuxième garde est
posée 1 mm en retrait de la
charnière intérieure.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 1/2


Solution: refaire la couture et réemboîter en conservant les gardes

Taille Indifférente.
Solidité Bonne.
Dégâts Le plat se détache du livre et la couture lâche.
Éléments originaux A conserver.
Type d’intervention Moyenne.

1 Enlever la couverture

Relever les rembords et enlever


délicatement le carton du faux-dos.

Décoller la partie de la garde collée sur la


charnière intérieure.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: un plat se détache et la couture lâche 2/2


Solution: refaire la couture et réemboîter en conservant les gardes

Fendre le carton, (la difficulté: fendre


sans déchirer le cuir du chant).

Amincir le carton à l’intérieur


de la fente, afin de créer de
l’espace pour les éléments
qu’on va ajouter.

2 Réemboîter

Introduire l’onglet dans la fente


puis coller le petit morceau de
garde ainsi que la garde volante.
Pour la suite voir 1.4.2

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.2.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: un plat se détache 1/1


Solution: réemboîter sans coudre

Taille Indifférente.
Solidité Bonne.
Dégâts Le plat se détache du livre et la couture lâche.
Éléments originaux A conserver.
Type d’intervention Moyenne.

1 Corps d’ouvrage

Une fois le dos nettoyé,


coller une toile de style
batiste ou shirting. Laisser
sécher une nuit.

Coudre au travers de la
toile les 3 premiers et les
3 derniers cahiers. Si on
ajoute une garde la coudre
également.

Continuer idem Recoudre


et réemboîter“, 1.4.2

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le dos se détache partiellement 1/2


Solution: soufflet avec languette

Reliure À la française ordinaire.


Couvrure Demi-peau de chagrin avec coins.
Taille Courante et petite.
Solidité Petite.
Dégâts Charnière extérieure usée.
Éléments originaux A préserver.
Type d’intervention Minimal.

1 Nettoyer le dos

Bien nettoyer le dos; enlever


toute l’ancienne colle.

2 Préparer les plats

Fendre le carton depuis


l’extérieur, sur toute la
longueur; la profondeur varie
de 1à 2 cm selon l’épaisseur
du volume.

Ghislaine Baehler©/BCU Dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le dos se détache partiellement 2/2


Solution: soufflet avec languette

3 Faire un soufflet

Faire un soufflet en prenant


soin d’ajouter 1 à 2 cm sur un
côté.

4 Finissure

Coller le soufflet sur le volume,


et la languette dans la fente; en
même temps, recoller le
carton.

Lorsque la colle a séché, coller


le dos de la couvrure.
Le papier du soufflet doit être
mince (le soufflet peut être fait
en toile fine pour plus de
solidité).

Ghislaine Baehler©/BCU Dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.4 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le dos et le plat se détachent 1/3


Solution: soufflet avec languette et couture

Reliure Ordinaire ficelle passé, dos brisé.


Couvrure Demi chagrin avec coins.
Taille Courante.
Solidité Moyenne.
Dégâts Le plat se détache complètement.
Éléments originaux A préserver.
Type d’intervention Minimale.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Bien nettoyer le dos (enlever


toute l’ancienne colle).

Fendre le carton sur toute


la longueur, sur une
profondeur de 1à 2 cm
selon l’épaisseur du
volume.

2 Faire le soufflet
Faire un soufflet en ajoutant
1 à 2 cm sur un côté.

Enlever la garde couleur.

Coller le soufflet sur le volume.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.4 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le dos et le plat se détachent 2/3


Solution: soufflet avec languette et couture

3 Couture

Coudre le premier cahier et la


languette du soufflet, pour faire
e
un point d’attache. Suivant les
titr cas on peut aussi coudre une
garde.

4 Fixer le s cartons

Coller la languette, l’introduire


dans la fente, coller la partie
supérieure du carton (de la fente)
bien frotter. Mettre sous poids
entre deux planches. Laisser
sécher.

5 Charnières

Après avoir décollé la garde.


Coller une petite charnière
intérieure de peau, toile ou
parchemin.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.4 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le dos et le plat se détachent 3/3


Solution: soufflet avec languette et couture

6 Gardes

Coller le carton à la colle blanche.


Laisser sécher.

Coller la garde volante tout au


bord du mors. Laisser sécher.

7 Fixer le dos

Lorsque la garde est sèche, coller


le dos de la couverture.
Le papier du soufflet doit être
mince (pour plus de solidité, le
soufflet peut être fait en toile).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.4.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le dos et le plat se détachent 1/1


Solution: soufflet avec languette et couture. Variante 1

Reliure Ordinaire ficelle passé, dos brisé.


Couvrure Demi chagrin avec coins.
Taille Courante.
Solidité Moyenne.
Dégâts Le plat se détache complètement.
Éléments originaux A préserver.
Type d’intervention Minimale.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Bien nettoyer le dos (enlever


toute l’ancienne colle).

Découdre le premier et le
dernier cahiers.

Préparer un onglet de
toile ou de parchemin.

Faire un rembord de 5 mm.

Coudre le cahier avec l’onglet,


en plus de la languette.

Continuer idem
”Soufflet avec languette et
couture“, 1.4.4
Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.5 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: le plat se détache 1/4
Solution: ajouter un soufflet et des ficelles
sous la couvrure

Reliure Pleine peau, demi-peau.


Couvrure Veau et de bonne qualité.
Taille Petit, léger.
Solidité Faible.
Dégâts Un plat se détache.
Éléments originaux A préserver.
Type d’intervention Minimale.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Nettoyer le dos (papier, toile ou


gaze, etc.), amincir ou enlever
le carton faux-dos. Recoller un
papier fort à La place.

2 Préparation des ficelles

Ajouter les ficelles.

Préparation idem
”Ajouter des ficelles sans
défaire le livre“ 1.4.6

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.5 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: le plat se détache 2/4
Solution: ajouter un soufflet et des ficelles
sous la couvrure

3 Préparation de la couverture

Décoller délicatement la peau,


juste à la hauteur des ficelles
sur 1 à 2 cm de largeur afin de
dégager le carton.

4 Encollage du corps d’ouvrage

Poser le plat sur le livre, et coller


les ficelles sur le carton.

Préparer un morceau de gaze


ou de toile (largeur et hauteur
du dos).
Encoller le dos du volume, poser
la gaze.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.5 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: le plat se détache 3/4
Solution: ajouter un soufflet et des ficelles
sous la couvrure

5 Soufflet

Prendre une feuille de papier


(80 gr.) de bonne qualité.
Prendre la hauteur du volume.
Calculer trois fois la largeur du
dos, plier en trois.

Coller le premier rabat, frotter au


plioir.

Encoller la partie simple du


soufflet, ainsi que le dos du
volume, poser le soufflet sur le
livre, bien frotter et laisser
sécher.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.5 Reliure dos brisé ou ficelle passée
Dégâts: le plat se détache 4/4
Solution: ajouter un soufflet et des ficelles
sous la couvrure

6 Finissure

Coller la peau de la couvrure.


Frotter délicatement en mettant
un morceau de peau entre le
plioir et la couverture.

Coller le dos, frotter le dos


idem.

Pour le séchage, prendre une


bande élastique (pour les
bandages de foulures par
exemple) et entourer l’ouvrage.
Laisser sécher une heure,
contrôler et remettre la bande.
Laisser sécher 24 h.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.6 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 1/4


Solution: ajouter des ficelles sans défaire le livre

Reliure Demi-peau ficelles passées.


Couvrure Basane.
Taille Courante, lourde.
Solidité Très bonne.
Dégâts Les plats se détachent.
Éléments originaux A préserver.
Type d’intervention Minimal.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Nettoyer le dos (papiers, toile


ou gaze, etc...).

2 Préparer les ficelles

Prendre un brin, d’un bout de


ficelle. Le dérouler, et l’enfiller
dans une aiguille.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.6 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 2/4


Solution: ajouter des ficelles sans défaire le livre

3 Technique 1
Il y a plusieurs façons de rajouter
des ficelles.
Nous montrons 2 façons simples,
qui prennent moins de temps que
la technique traditionnelle.

Ouvrir le volume à environ 1/3


de son épaisseur. Chercher le
centre du cahier.

Piquer depuis l’extérieur du cahier,


à 7mm à droite de la ficelle de
couture d’origine.

Piquer à 7mm à gauche de la


ficelle, de l’intérieur à l’extérieur.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.6 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 3/4


Solution: ajouter des ficelles sans défaire le livre

Répéter l’opération autour de


chaque ficelle,des deux côtés du
volume.

Coller la ficelle, avec de la colle


d’amidon, avant de coudre.

Coudre les premiers cahiers en


tournant autour de chaque brin
de ficellle.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.4.6 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le plat se détache 4/4


Solution: ajouter des ficelles sans défaire le livre

4 Technique 2

Ouvrir le livre au milieu.

Piquer de l’extérieur vers


l’intérieur.

Une seule ficelle est ajoutée;


mettre 2 brins (pour plus de
solidité).
Coller les ficelles et coudre, les
premiers et derniers cahiers.

Finir le volume en utilisant la


technique la plus appropriée.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats tiennent 1/4


Solution: fendre le carton

Cette technique permet de recoller un dos sur les ouvrages dont la peau
de couvrure est particulièrement délicate ainsi que les gardes.

Reliure Pleine peau, parchemin ou toile.


Couvrure Très délicate.
Taille Courante.
Solidité Moyenne.
Dégâts Le dos manque.
Éléments originaux Conserver les plats.
Type d’intervention Minimale.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Nettoyer le dos (papier, toile ou


gaze, etc.).

Coller une gaze et un soufflet.

Idem
”Ajouter un soufflet et
des ficelles “ 1.4.5

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats tiennent 2/4


Solution: fendre le carton

Fendre les cartons au milieu


sur toute la longueur et sur
une profondeur de 1à 2 cm.

2 Préparation de la couvrure

Préparer un morceau de peau,


(largeur du dos + la largeur de
la fente) le parer.
Coller un faux-dos élagué.

Coller les rembords en tête et en


pied.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats tiennent 3/4


Solution: fendre le carton

Plier les rembords.

Pousser légèrement en biais les


rembords qui dépassent de la
largeur du dos. Bien frotter au
plioir. Ne pas laisser sécher.

En biais

3 Montage de la couverture
Mettre un peu de colle à l’aide
du plioir dans la fente.

Coller le soufflet.

Arrondir et coller le dos et la


peau; mettre un peu de colle à
l’extérieur, sur la partie qui va
être logée dans la fente.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.1 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats tiennent 4/4


Solution: fendre le carton

Poser le dos sur le volume en


introduisant la peau dans la
fente de chaque côté. (Il est
possible de faire une coiffe).

Frotter au plioir en protégeant le


dos avec un morceau de peau.

Pour le séchage, prendre une


bande élastique (pour les
bandages de foulures par
exemple) et entourer l’ouvrage.
Laisser sécher une heure,
contrôler et remettre la bande.
Laisser sécher une nuit.
Remarque:
Le point le plus délicat de cette
technique consiste à réussir une
bonne jointure entre le plat et la
coiffe.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats se détachent 1/7


Solution: montage à la bradel

Cette technique est simple et peut être faite sur


les ouvrages courants.

Reliure Plein peau.


Couvrure Mauvaise qualité.
Taille Courante. Grand, léger.
Solidité Moyenne.
Dégâts Le dos manque.
Éléments originaux Conserver les plats.
Type d’intervention Moyenne.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Nettoyer le dos (papier, toile ou


gaze, etc.).

Préparer des nouvelles gardes de


8 pages. Ajouter des ficelles,
coudre les premiers et derniers
cahiers ainsi que les gardes. (Les
gardes peuvent être simples ou
doubles renforcées ou non etc...)

Voir
”Ajouter des ficelles “
1.4.6

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats se détachent 2/7


Solution: montage à la bradel

Pour renforcer le dos, utiliser un


morceau de peau (la chute d’une
peau précédemment parée
convient parfaitement).

Couper la peau (chute de la


parure) au format du dos du
livre.

Coller à l’amidon, poser et bien


frotter.
AMIDON

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats se détachent 3/7


Solution: montage à la bradel

2 Préparation des plats

Relever la peau pour libérer le


rembord du carton vers la
charnière intérieure.

Couper en biais le bord du carton


(les deux cartons) pour créer une
place aux nouvelles matières.

Le biais est plus au moins profond


et épais suivant la difficulté qu’il y a
à remboîter l’ouvrage.

Pour cette technique, couper le


biais du carton le plus en retrait
possible de façon que le cuir
dépasse.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats se détachent 4/7


Solution: montage à la bradel

3 Préparation du dos

Préparer un morceau de peau


(hauteur du dos + 4 cm.,
largeur du dos + 5 cm). Parer
normalement.
Préparer un faux-dos (hauteur des
plats, largeur du dos + 5 cm).
L’élaguer.

Coller les rembords en tête et en


pied .
Plier les rembords.

Pousser légèrement en biais les


rembords qui dépassent de la
largeur du dos. Bien frotter au
plioir. Ne pas laisser sécher.

En biais

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats se détachent 5/7


Solution: montage à la bradel

5 Pose du dos

Humidifier le dos.

Bien mouler et frotter


sur le dos, avec un
plioir et surtout bien
marquer les mors.

en retrait

Une fois le dos bien mis en forme,


coller les deux rabats et poser le
faux-dos sur le livre. Mettre en
presse (5 minutes).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats se détachent 6/7


Solution: montage à la bradel

Coller le plat à l’intérieur côté


mors sur 2 cm.

Mettre une maculature.


Coller le bord du rabat faux-dos
sur 1 cm.

Poser le plat contre le mors du


dos. Sans espace entre le plat et
le dos. Mettre en presse 1
minute. Laisser sécher entre deux
ais une nuit.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.2 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos, les plats se détachent 7/7


Solution: montage à la bradel

Une fois sec, coller les rembords


en tête et en pieds.

Coller la garde.

AMIDON

Mettre en place à l’intérieur du


mors avec les doigts, poser la
garde sur le plat et frotter avec un
plioir, avec un papier de
protection. Laisser sécher ouvert
une nuit.
Fermer le livre des deux côtés en
même temps. Laisser sous poids

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos 1/4


Solution: remettre une nouvelle peau (demi-peau)

Reliure Demi-peau.
Couvrure Chagrin ou basane.
Taille Tout format.
Solidité Très bonne.
Dégâts Le dos manque.
Éléments originaux A conserver.
Type d’intervention Moyenne.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Nettoyer le dos (papier, toile ou


gaze, etc...).

Encoller le dos à la colle


chaude.
Coller une toile ou une gaze et
un papier de bonne qualité pour
renforcer le corps d’ouvrage.

Coller des tranchefiles


mécaniques entre la gaze, à la
hauteur des chaînettes.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos 2/4


Solution: remettre une nouvelle peau (demi-peau)

Coller un soufflet.

Ne pas oublier de couper une


entaille en tête et en pied du soufflet
pour permettre de remborder la
peau.

Pour le faux-dos, prendre de la


carte (carton mince) de première
qualité, souple, de 200gr.
maximum.

Toujours couper en biseau les


bords sur toute la longueur.

Humidifier le faux-dos pour le


mettre en forme, puis le coller
sur le soufflet au dos du livre.
Mettre en peau.
Remborder et faire la coiffe.
Coller les coins et le papier.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos 3/4


Solution: remettre une nouvelle peau (demi-peau)

2 Préparation des plats

Fendre la peau juste au-dessus


du chant du carton.

Décoller la peau sur toute la


longueur; pour la profondeur
décoller 5 mm plus profond que
le papier de la couvrure.

Enlever le morceau de peau sur


le chant du carton.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


1.5.3 Reliure dos brisé ou ficelle passée

Dégâts: le livre n’a plus de dos 4/4


Solution: remettre une nouvelle peau (demi-peau)

Couper la peau en faisant


attention de ne pas arracher le
papier du plat; nettoyer le plus
possible l’intérieur du papier.

A l’intérieur, fendre la peau à la


hauteur de la garde et enlever le
morceau de peau du rembord.

4 Couvrure et finissure
La difficulté est de couper la
peau de façon qu’elle se loge
juste sous le papier.

Mise en peau idem


”Refaire à neuf“, 1.3

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.1 Reliure bradel (1800-1900)

Dégâts: le livre n’a plus de couverture 1/8


Solution: technique plein papier dans le goût
de l’époque
Technique de base

Taille Indifférente.
Solidité Très bonne.
Dégâts La reliure manque (ne peut être relié de manière courante).
Éléments originaux Préserver l’esthétique ou le caractère propre du livre.
Type d’intervention Moyenne.

Cette technique est la plus simple et peut être appliquée à


presque tous les ouvrages n’ayant plus de couverture.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Respecter les ”travers” du livre


ancien, qui sont fréquents.

Récupérer les ficelles, même


si il n’en reste que 3 ou 4 mm.

La garde (qu’elle soit simple, double


avec ou sans onglet) est toujours
coupée au format du livre, en
respectant les travers de celui-ci.

Pour les gardes, choisir du papier


fait main et couper 1cm de
plus que le volume.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.1 Reliure bradel (1800-1900)
Dégâts: le livre n’a plus de couverture 2/8
Solution: technique plein papier dans le goût
de l’époque

Bien égaliser le dos de


l’ouvrage.

Si les cahiers du milieu sont trop


en retrait, ajuster chaque cahier
l’un après l’autre, en mettant une
tige métallique au milieu et en le
tirant en arrière; fixer le cahier en
le mettant entre deux planches
sous un poids, et encoller le dos à
l’amidon; laisser sécher au
minimum 12 h.
Répéter l’opération pour chaque
cahier .

2 Couture des gardes

Pour coudre les gardes,


commencer par coudre
2 cahiers et, avec la même
aiguillée, coudre la garde.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.1 Reliure bradel (1800-1900)
Dégâts: le livre n’a plus de couverture 3/8
Solution: technique plein papier dans le goût
de l’époque

3 Encollage du corps d’ouvrage


Coller au dos, à la colle forte, une
toile (style batiste ou moletonnette)
entre chaque nerf; la toile doit
déborder de 2 cm sur le corps
d’ouvrage.

Eviter les presses et l’étau


(utiliser le moins de machines
possible).

En aucun cas on ne rogne un


livre d’avant 1800.

4 Coupe des gardes

Pour ajuster les gardes il y a deux


méthodes:
1.Couper les gardes aux ciseaux
en suivant bien le pourtour des
cahiers.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.1 Reliure bradel (1800-1900)
Dégâts: le livre n’a plus de couverture 4/8
Solution: technique plein papier dans le goût
de l’époque

2. Poncer les bords à l’aide de


papier de verre. (Cette
méthode s’emploie aussi pour
égaliser les feuillets du livre;
par exemple: lorsque les
feuillets cousus de manière
trop lâche ont tendance à
avancer et à s’effranger).

Prendre un carton (entre 300 gr. et


500 gr.)
Couper aux ciseaux, pour que la
coupe ne soit pas trop précise, une
bande de 3 à 4 cm sur la
longueur du livre plus 1cm.

Mettre le carton au même


niveau que le bloc du livre, et
passer la rape délicatement de
haut en bas.

Pour la construction d’une rape, il


suffit d’un morceau de carton fort
et de deux morceaux de papier de
verre (de grain différent: un très fin
et un fin); coller les papiers de
chaque côté du carton.
Rap
er
de
ha
ut

Poncer délicatement la
en
ba

garde ou les feuillets


s

jusqu’à ce qu’ils soient


coupés.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.1 Reliure bradel (1800-1900)
Dégâts: le livre n’a plus de couverture 5/8
Solution: technique plein papier dans le goût
de l’époque

Effilocher les ficelles, les coller


ainsi que les toiles.

5 Préparation de la couverture

Couper 2 cartons (1,5 à 2 mm


d’épaisseur) au format du livre
pour les plats; si le livre est de
travers, couper les cartons de
travers.

Le faux-dos est pris dans de la


carte 200-300 gr.
Pour la hauteur couper 2 cm plus
grand que le volume, et pour la
largeur prendre l’épaisseur du
dos plus 3 à 4 cm de chaque
côté.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.1 Reliure bradel (1800-1900)
Dégâts: le livre n’a plus de couverture 6/8
Solution: technique plein papier dans le goût
de l’époque

Couper en biseau les deux côtés


du faux-dos, et l’humidifier très
légèrement avec un vaporisateur.

Mouler le faux-dos au
creux de la main et le poser
à cheval sur le corps
d’ouvrage.

Bien mouler et frotter


sur le dos, avec un
plioir et surtout bien
marquer les mors.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.1 Reliure bradel (1800-1900)
Dégâts: le livre n’a plus de couverture 7/8
Solution: technique plein papier dans le goût
de l’époque

Une fois le dos bien mis en forme,


coller les deux rabats et poser le
faux-dos sur le livre. Mettre en
presse (5 minutes).

Coller les cartons en plein


et les poser en ménageant
m
2m une toute petite charnière
(2 mm tout au plus).

Pour les chasses en gouttière (de


devant), faire un trait au crayon et
couper au cutter sans règle en
suivant la ligne (cela donne de
petites irrégularités bienvenues).

Couper le faux-dos en tête et en


pied, avec les ciseaux, sans
marque ni trait de crayon.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.1 Reliure bradel (1800-1900)
Dégâts: le livre n’a plus de couverture 8/8
Solution: technique plein papier dans le goût
de l’époque

6 Couvrure

Faire une entaille de 1cm dans


la charnière intérieure en tête et
en pied (pour permettre de
remborder) avant de coller le
papier de couvrure.

Renforcer les coins avec de la toile


ou du parchemin.

1 2

3
Pour la couvrure, utiliser du papier
vergé ou du papier à la cuve de
couleur gris-vert ou gris-bleu, quel
que soit le siècle.
Coller et laisser sécher.
L’emboîtage se fait à la colle
d’amidon. Mettre sous un poids
(ne pas mettre en presse).

L’étiquette de papier est écrite


à la main de préférence ( 2,5
à 3 cm de haut, largeur du
dos ou débordant sur les plats
de 2 cm). Elle est collée à 5
mm du bord supérieur du
dos, à la colle d’amidon.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.2 Reliure bradel à l’ancienne (1500-1799)

Dégâts: le livre n’a plus de reliure 1/2


Solution: technique plein papier

Taille Indifférente.
Solidité Très bonne.
Dégâts La reliure manque. Ne peut-être relié de manière courante.
Type d’intervention Maximum.

Différences par rapport au bradel (2.1)

1 Gardes Pour la technique


de base
des bradels
voir fiche n° 2.1.

Prendre du papier de bonne


qualité; couper la même hauteur
que le volume et trois fois sa
largeur.
Plier en deux.
Replier de façon à faire un
onglet.

Coudre entre les feuilles et


l’onglet.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.2 Reliure bradel à l’ancienne (1500-1799)

Dégâts: le livre n’a plus de reliure 2/2


Solution: technique plein papier

2 Montage du plat

Encoller les cartons sur 3 cm env.


Encoller la languette du faux-dos
sur un 1cm.
Poser les cartons en ménageant
une toute petite charnière (2 mm
tout au plus).

m
2m

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.2.1 Reliure bradel de conservation (1500-1900)

Dégâts: le corps d’ouvrage (papier) a été restauré 1/3


Solution: petite reliure pour ne pas laisser
les cahiers volants

Taille Indifférente.
Solidité Très bonne.
Dégâts Le papier est restauré, faire une petite reliure.
Type d’intervention Maximum.

Pour la base la
technique de base
1 Garde des bradels
voir fiche n° 2.1.et 2.2

Prendre du papier de bonne


qualité; couper la même hauteur
que le volume et trois fois sa
largeur.
Plier en deux.
Replier de façon à faire un
onglet.

2 Couture

Coudre le volume et les gardes.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.2.1 Reliure bradel de conservation (1500-1900)

Dégâts: le corps d’ouvrage (papier) a été restauré 2/3


Solution: petite reliure pour ne pas laisser
les cahiers volants

Coller au dos, à la colle forte, une


toile (style batiste ou moletonnette)
entre chaque nerf; la toile doit
déborder de 2 cm sur le corps
d’ouvrage.

3 Préparation de la couverture

Couper 2 cartons ETERNO (1,5 à


2 mm d’épaisseur) au format du
livre pour les plats; si le livre est de
travers, couper les cartons de
travers.

Pour le faux-dos, utiliser de la


carte ATLANTIS 200-300 gr.
Pour la hauteur couper 2 cm plus
grand que le volume, et pour la
largeur prendre l’épaisseur du
dos plus 3 à 4 cm de chaque
côté.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.2.1 Reliure bradel de conservation (1500-1900)

Dégâts: le corps d’ouvrage (papier) a été restauré 3/3


Solution: petite reliure pour ne pas laisser
les cahiers volants
Faire attention à ce que le
faux-dos (sur la largeur) soit
plus court que l’onglet de
la carte

Bien mouler et frotter sur le dos


avec un plioir en marquant
bien les mors.

Encoller les cartons sur 3 cm


env. Encoller la languette du
faux-dos sur un 1cm.
Poser les cartons en ménageant
une toute petite charnière (2 mm
m
2m tout au plus).

Couper le faux-dos et les


chasses.

Le livre peut rester en l’état, sans


couvrure (intervention
économique).

On peut aussi recouvrir le volume


avec un papier fantaisie adapté.
Voir fiche 2.1

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.3 Reliure bradel moderne

Dégâts: livre moderne à relier de luxe 1/7


Solution: bradel moderne

Taille Indifférente.
Solidités Très bonne.
Éléments originaux Belle édition
Type d’intervention Moyenne.

1 Garde
Choisir la teinte du papier en
fonction de la couleur de la peau.
Par exemple, avec une peau verte
foncée, prendre un papier Ingres
de couleur vert pastel (très clair),
pour la première garde (appelée
garde blanche) et un papier de
même qualité, mais de couleur
plus soutenu, pour la seconde
garde (appelée garde couleur).
Plier et couper au format du livre.

Couper une toile de renfort, style


batiste, de la hauteur du volume et
de 2,5 cm de largeur.
Pour la fausse-garde prendre un
papier de la même couleur que le
volume et couper une feuille
simple, de la même hauteur que
4mm les gardes couleurs et 4 mm de
plus pour la largeur.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.3 Reliure bradel moderne

Dégâts: livre moderne à relier de luxe 2/7


Solution: bradel moderne

Encoller la toile sur 5mm et la


poser sur la garde vert clair.

Encoller la fausse-garde sur 4mm


et la poser sur la toile, légèrement
en retrait (1mm) .

Retourner et plier la garde de


sorte que l’onglet de toile se
trouve à l’intérieure.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.3 Reliure bradel moderne

Dégâts: livre moderne à relier de luxe 3/7


Solution: bradel moderne

2 Couture

Ne jamais grecquer.
Effilocher les ficelles avant de
coudre; les fixer sur le bord d’une
planche à l’aide de scotch.

Préparer les trous de la couture à


l’aide d’un poinçon ou d’une
aiguille .
Coudre au milieu de la garde
vert clair.

Enlever les scotchs, effilocher la


deuxième partie des ficelles,
encoller le dos à la colle
d’amidon.

AMIDON

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.3 Reliure bradel moderne

Dégâts: livre moderne à relier de luxe 4/7


Solution: bradel moderne
3 Corps d’ouvrage

Encoller la deuxième garde sur 4


à 5 mm et la poser sur la
première.

Rogner en tête, arrondir et battre les


mors à 90°.

Encoller le dos à la colle chaude.


Coller une toile ou une gaze et
un papier de bonne qualité pour
renforcer le corps d’ouvrage.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.3 Reliure bradel moderne

Dégâts: livre moderne à relier de luxe 5/7


Solution: bradel moderne

Préparer et coller un
soufflet.

Ne pas oublier de couper une


entaille en tête et en pied du
soufflet pour permettre de
remborder la peau.

Coller et appliquer les ficelles sur


la fausse-garde.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.3 Reliure bradel moderne

Dégâts: livre moderne à relier de luxe 6/7


Solution: bradel moderne
4 Préparation du faux-dos

Prendre de la carte 200 gr. ,


la couper, la largeur du dos et la
hauteur du livre + 2 cm.
Prendre un morceau de papier
blanc, le couper de la même
hauteur et la largeur du dos + 5
cm.
Coller la carte sur le papier au
centre de celui-ci.

Retourner le montage et bien


marquer le bord de la carte au
plioir.

Arrondir le faux-dos.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.3 Reliure bradel moderne

Dégâts: livre moderne à relier de luxe 7/7


Solution: bradel moderne
5 Montage de la couverture

Montage de la couverture
voir: 2.1.

6 Couvrure

Faire des petits coins cachés avec


de la toile ou du parchemin.

Pour la couvrure, utiliser de la


peau de belle qualité.
La peau sur le plat est très étroite
(1cm, pas plus). Papier fantaisie
moderne. Encollage normal.

L’emboîtage se fait à la colle


d’amidon. Mettre sous un poids
(ne pas mettre en presse).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.4 Reliure emboîtage bradel

Dégâts: le livre n’a plus de couverture 1/3


Solution: reliure très simple

Cette technique est la plus simple.

Taille Toute.
Solidité Bonne.
Type d’intervention Minimale.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Commencer idem
fiche : 2.1 ou 2.2 ou 2.2.1

2 Montage de la couverture

Couper 2 cartons (1,5 à 2 mm


d’épaisseur) au format du livre.

Le faux-dos est pris dans de la


carte 200-300 gr.
Pour la hauteur couper 2 cm plus
grand que le volume, et pour la
largeur prendre l’épaisseur du
dos plus 3 à 4 cm de chaque
côté.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.4 Reliure emboîtage bradel

Dégâts: le livre n’a plus de couverture 2/3


Solution: reliure très simple

Mouler le faux-dos sur le livre,


avec un plioir; bien marquer les
mors.

5mm

Encoller les cartons sur 3 cm


env. Encoller la languette du
faux-dos sur un 1cm.
Poser les cartons en ménageant
une charnière (5 mm env.).

Ajuster la hauteur du faux-dos.


Remettre le corps d’ouvrage dans
la couverture, marquer et couper
les chasses gouttières.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.4 Reliure emboîtage bradel

Dégâts: le livre n’a plus de couverture 3/3


Solution: reliure très simple

3 Couvrure
Retirer le corps d’ouvrage de la
couverture.
Choisir une matière de couvrure
(plein-toile, papier, parchemin,
peau ou demi-toile, papier,
parchemin, peau).

Par exemple, pour un plein-toile,


couper un morceau de toile aux
dimensions de la couverture plus
2 cm de chaque côté.

Encoller la toile et la poser sur la


couverture, couper les coins,
remborder la toile en marquant
bien les charnières.

4 Emboîtage

Mettre en place la couverture et


coller le soufflet ainsi que les
gardes. Laisser sécher une nuit,
sous poids.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.5 Emboîtage en trois parties

Technique de base 1/9

Cette technique est facile et rapide d’éxécution.


Pour des ouvrages minces constitués de gravures,
de photos ou des feuillets manuscrits.

Taille Grand, léger, mince.


Solidité Bonne.
Type d’intervention Minimale.

1 Garde

Prendre un papier de bonne


qualité et faire deux fois un 4
pages.

Encoller les gardes sur quelques


millimètres et les poser sur le
premier et sur le dernier cahier.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.5 Emboîtage en trois parties

Technique de base 2/9

Couper une toile de renfort, style


batiste de la hauteur du volume
et de 2,5 cm de largeur.
Encoller la toile sur 5 mm et la
poser sur le cahier.

Encoller l’autre partie de la toile


et la rabattre sur la garde.

2 Couture

Coudre sur ruban, en piquant au


milieu de celui-ci, une fois à
gauche et une fois à doite, pour
une couture beaucoup plus
solide.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.5 Emboîtage en trois parties

Technique de base 3/9

3 Corps d’ouvrage

Rogner en tête, arrondir et battre


les mors à 45°

45°

Encoller le dos à la colle chaude.


Coller une toile ou une gaze et
un soufflet.

Encoller et appliquer les rubans


sur la garde.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.5 Emboîtage en trois parties

Technique de base 4/9

4 Montage de la couverture

Prendre de la carte 200 gr. et à la


couper à la largeur du dos et à la
hauteur du livre + 2 cm.
Prendre un morceau de papier blanc
et le couper à la même hauteur et à
la largeur du dos + 5 cm.
Coller la carte sur le papier, au
centre de celui-ci.

Retourner le montage et bien


marquer le bord de la carte au
plioir.

Arrondir le faux-dos.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.5 Emboîtage en trois parties

Technique de base 5/9

Couper 2 cartons.

Encoller le papier du faux-dos


sur 2 cm de large et sur toute la
longueur.

Poser les cartons en faisant une


charnière de 6 à 8 mm.
Ajuster le faux-dos (1mm plus
petit en tête et en pied).

Les autres parties du carton et du


faux-dos ne seront pas collées
pour l’instant.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.5 Emboîtage en trois parties

Technique de base 6/9

5 Couvrure

Couper un morceau de peau,


de parchemin ou de toile, de
la largeur du faux-dos + 1 cm
de chaque côté (de façon à
pouvoir le loger sous le
carton), pour la hauteur,
hauteur de la couverture + 4
cm pour les rembords.

Pour de la peau, amincir toute


la surface et parer plus finement
pour les rembords.

Encoller la peau et la poser sur


la couverture que l’on tient
debout, ( de façon à dégager les
cartons pour y loger la peau).

AMIDON

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.5 Emboîtage en trois parties

Technique de base 7/9

Ouvrir la couverture et la poser


au bord de établi.

Frotter à l’aide du plioir, les


rembords sous le carton.

Mettre la couverture à plat, bien


marquer les charnières au plioir.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.5 Emboîtage en trois parties

Technique de base 8/9

Remborder la peau.

Insérer le corps d’ouvrage dans la


couverture et bien mouler celle-ci.
On peut faire une petite coiffe.
Laisser sécher une nuit sous un
poids.

Couper les chasses.

Couper un papier fantaisie ou de


la peau ou de la toile, à choix, au
format du carton + 2 cm des
quatre côtés pour les rembords.
(Les coins peuvent être renforcés).

Remborder le papier du côté du


dos uniquement.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.5 Emboîtage en trois parties

Technique de base 9/9

Coller la partie du carton que


l’on vient de remborder sur la
peau.

Coller les rembords


normalement.

Coller le soufflet, et encoller les


gardes.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.6 Reliure bradel plein papier

Dégâts: le dos manque 1/5


Solution: refaire le dos en conservant les plats

Reliure Bradel.
Couvrure Plein papier.
Taille Petite, courante et grande.
Solidité Très bonne.
Dégâts Dos abîmé ou perdu.
Éléments originaux Conserver les plats.
Type d’intervention Maximale.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Commencer idem
fiche : 2.1 ou 2.2 ou 2.2.1

2 Montage de la couverture

Préparer les plats pour pouvoir


les conserver.

Relever le papier pour libérer le


champ du carton à la charnière
intérieure.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.6 Reliure bradel plein papier

Dégâts: le dos manque 2/5


Solution: refaire le dos en conservant les plats

Le papier de couvrure, côté dos,


doit être rembordé.
S’il n’est pas assez large, il faut
couper au cutter une fine bande
du carton de la couverture, sans
couper le papier, de façon à
pouvoir remborder celui-ci.

Décoller légèrement le papier du


côté extérieur, sur 3 à 4 mm de
large (la largeur du morceau de
papier qu’il manque pour
remborder).

Mettre une plaque de zinc entre le


papier et le carton, et couper droit
au cutter en faisant attention de ne
pas couper le papier de couvrure
d’origine dans les coins du côté
de la charnière en tête et en pied.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.6 Reliure bradel plein papier

Dégâts: le dos manque 3/5


Solution: refaire le dos en conservant les plats

Coller et remborder le papier.

Préparer un faux-dos (hauteur


des plats, largeur du dos + 5
cm).
Couper un papier de couvrure
ressemblant au papier d’origine
(largeur du faux-dos, hauteur du
faux-dos + 4cm).

Coller les rembords en tête et en


pied .
Plier les rembords.

Pousser légèrement en biais les


rembords qui dépassent de la
largeur du dos. Bien frotter au
plioir. Ne pas laisser sécher.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.6 Reliure bradel plein papier

Dégâts: le dos manque 4/5


Solution: refaire le dos en conservant les plats

5 Pose du dos

Humidifier le dos.

Bien mouler et frotter


sur le dos avec un
plioir, et surtout bien
marquer les mors.

en retrait

Une fois le dos bien mis en forme,


coller les deux rabats et poser le
faux-dos sur le livre. Mettre en
presse (5 minutes).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


2.6 Reliure bradel plein papier

Dégâts: le dos manque 5/5


Solution: refaire le dos en conservant les plats

6 Pose des plats

Coller le plat à l’intérieur, côté


mors, sur 2 cm.

Mettre une maculature.


Encoller le bord du rabat du
faux-dos sur 1 cm.

Poser le plat contre le mors du


dos. Sans espace entre le plat et
le dos. Mettre en presse 1
minute. Laisser sécher entre deux
ais une nuit.

Coller les gardes.

AMIDON

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 1/10

Reliure Souple.
Couvrure Plein parchemin.
Taille Toutes tailles; ouvrages pas trop lourds.
Solidité Très bonne.
Type d’intervention Maximale.

1 Gardes

Prendre du papier de bonne


qualité; couper la même hauteur
que le volume et trois fois sa
largeur.
Plier en deux.
Replier de façon à faire un
onglet.

2 Couture

Pour confectionner les nerfs,


couper 5 petites bandes de
parchemin ou de cuir tanné à
l’alun; pour la longueur compter
10 cm + la largeur du dos et
pour la largeur 5 mm.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 2/10

Marquer le milieu de chaque


bande de parchemin sur la
longueur.

Délimiter au milieu de la bande


un espace correspondant à
l’épaisseur du volume.

Fendre au scalpel la partie


délimitée en suivant la ligne
centrale.

Fixer les bandes de parchemin


sur le bord d’une planche à
l’aide de scotch, de façon à ce
que la fente soit alignée sur
l’arrête supérieure de la planche.

Coudre la garde avec l’onglet


tourné du côté de la planche.
Piquer de l’intérieur vers
l’extérieur dans la fente.

Tourner autour du ruban. Tourner


dans le sens de la couture (quand
on coud de droite à gauche, on
tourne de gauche à droite; pour
le cahier suivant c’est l’inverse).
Puis repiquer au même endroit
dans la fente, de l’extérieur vers
l’intérieur, et ainsi de suite.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 3/10

Encoller le dos à l’amidon et


frotter au plioir.

Faire une entaille (au début et à


la fin de la couture) dans la
bande de parchemin juste en
dessus du fil, sur la moitié de la
largeur de la bande.

Pour la finition des nerfs, il existe


deux possibilités:
1 Couper la bande par la moitié
jusqu’à l’entaille transversale
faite précédemment.
2 Replier la bande sur elle-même
en la collant.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 4/10

3 Tranchefils Bâtonnet (deux possibilités):


1 Couper une bande de
parchemin, de la même longueur
que les bandes de couture, et de
2 petits mm de largeur.
2 Couper une bande de
parchemin, de la même longueur
que les bandes de couture, et de
6 mm de largeur; rouler la bande
sur elle-même en la collant.

Préparer deux aiguillées de fil


double, une beige, l’autre rouge
ou bleue.

Commencer le premier point


dans la garde en piquant sous le
noeud de chaînette.

Avec le fil double, faire une


boucle simple autour du
bâtonnet, piquer à l’intérieur tous
les 5 cahiers env.

Pour plus de détails, se reporter


aux instructions figurant dans les
ouvrages spécialisés.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 5/10

4 Corps d’ouvrage

Couper et coller des claies en


parchemin.

Voir
”Reliure à la française
à dos plein“, 5.1

5 Couverture
Couper un morceau de
4 cm parchemin, au format du livre
+ 8 cm en hauteur et 12 cm en
largeur.

6 cm

Mesurer la hauteur du volume,


de tranchefil à tranchefil et
ajouter 1-2 mm pour les chasses.
Marquer au plioir, plier les deux
côtés (rabats).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 6/10

!
Important :
Commencer par un seul côté!

Mesurer la largeur du dos, la


reporter au centre du morceau
de parchemin.
Marquer au plioir un côté et
plier.

Poser le livre sur la couverture de


façon à pouvoir marquer
l’emplacement des rubans de
parchemin (le mors contre le plis).
Marquer juste après le plis, sur le
plat.
Faire également une deuxième
marque à 6 mm, parallèle aux
marques des rubans.

Les trous pour les tranchefils


doivent être décalés de 2 mm du
côté du plat.
Dans un angle de 45° faire une
deuxième marque, à 6 mm de
distance de la première.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 7/10

Trouer à l’aide d’un


emporte-pièce de 2 mm de
largeur.

Passer toutes les lanières dans le


premier trou, en tirant bien au
fond, de façon à ce que le mors
soit le plus proche du pli de la
couverture.

Une fois la lanière bien en place,


revenir à l’intérieur par le
deuxième trou.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 8/10

Second côté:
Marquer le deuxième plis 2 mm
plus haut que le mors.
Tracer au plioir et refaire comme
pour le premier côté.

Reporter la largeur de la chasse


de tête sur le devant du volume,
marquer le plis au plioir.

Couper le rabat à l’intérieur de la


marque et sur la longueur
légèrement en biais (côté de
l’intérieur).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 9/10

Mesurer depuis le bord de la


chasse 2 fois 1 cm et marquer au
plioir (sur les deux plats).

Plier en deux sur la marque du


milieu et frotter au plioir pour
bien marquer le plis.

Replier une deuxième fois de


façon à mettre les deux marques
l’une sur l’autre.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.1 Reliure hollandaise

Description de la technique 10/10

Ouvrir la languette, coller dans


le plis ainsi que sur la partie qui
va être posée sur le rabat du
plat.

Pour le séchage (une nuit) mettre


deux planches épaisses de
chaque côté du nouveau rabat.
Une fois sec faire la même chose
pour l’autre plat.

Coller les claies sur 2 cm


(côté mors); coller la
garde sur 2 cm tout le
tour et laisser sécher sous
poids une nuit.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.2 Reliure hollandaise

Dégâts: le parchemin s’est rétracté 1/4


Solution: insérer un morceau de parchemin

Reliure Style hollandais, souple.


Couvrure Plein parchemin.
Taille Toute.
Solidité Bonne (protége bien le corps d’ouvrage).
Dégâts Manque de matière.
Éléments originaux A préserver.
Type d’intervention Minimum.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Décoller la garde et relever les


rembords. Si il y a un carton à l’intérieur
de la couverture, l’enlever.

Couper un morceau de carte (300 gr)


au format du plat définitif.
Marquer l’emplacement du parchemin
sur ce carton.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.2 Reliure hollandaise

Dégâts: le parchemin s’est rétracté 2/4


Solution: insérer un morceau de parchemin

Couper un morceau de
parchemin.
Pour la largeur, ajouter 5 cm (dont
2 pour le rabat et 2 pour le
rembord).
Pour la longueur ajouter 4 cm
(rembords).

Coller et poser le morceau de


parchemin sur la carte, en décalant le
parchemin de 1 cm vers l’intérieur par
rapport à la marque faite au crayon
sur la carte.

Tracer et couper les coins.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.2 Reliure hollandaise

Dégâts: le parchemin s’est rétracté 3/4


Solution: insérer un morceau de parchemin

Coller les rembords en tête et en pied.

Plier et coller le rabat.

Voir
”Reliure hollandaise“ 3.1

Parer le bord de l’ancien parchemin.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


3.2 Reliure hollandaise

Dégâts: le parchemin s’est rétracté 4/4


Solution: insérer un morceau de parchemin

Coller la carte et le bord de la


couverture.

Introduire la carte dans la couverture,


frotter et laisser sécher à plat en presse
une nuit.

Coller les rembords à l’intérieur.

Coller les gardes.

Voir
”Reliure hollandaise“ 3.1

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 1/10

Pour des ouvrages grands et très lourds (atlas)

Cette technique est très solide et a une très bonne ouverture


mais n’est pas très esthétique.

Reliure Demi-reliure, avec coins.


Couvrure Peau ou toile.
Taille Grande et lourde.
Solidité Très bonne.
Type d’intervention Maximale.

1 Gardes montées

Prendre du papier “registre” de


140 gr.
Couper 3 cahiers de 4 pages.

Renforcer deux gardes, avec de la


toile “batiste”.
Couper 1 bande de 1,2 cm de
large un peu plus haute que la
garde; la coller à l’intérieur de la
garde.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 2/10

Renforcer la troisième garde avec


une toile fine de couleur (choisir
une couleur en accord avec la
couvrure ). Couper une bande de
3 cm de largeur.
La coller à l’intérieur de la garde
légèrement décalée, 1cm d’un
côté et 2 cm le l’autre côté du
pli.

Choisir un papier fantaisie, le


couper au format de la garde, et
le coller en plein sur 5 mm sur la
toile.
Mettre entre deux cartons et
laisser sécher sous poids.

Ajuster les gardes au format du


corps d’ouvrage.
Encarter les deux gardes
blanches. La garde de couleur
aura la partie étroite de la toile
sur le volume.
Faire un deuxième jeu de gardes.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 3/10

2 Couture

Coudre sur ruban, en piquant au


milieu de celui-ci, une fois à
gauche et une fois à doite, pour
une couture beaucoup plus
solide.

Encoller le dos.

3 Ressort

Pour confectionner un ressort,


couper un morceau de carton
gris 300 gr. de la hauteur du
volume moins 2 cm et de 9 cm
de large. Plier légèrement décalé
(5 cm et 4 cm).
Coller le petit côté et poser sur la

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 4/10

On évite de rogner les livres


anciens. Si on décide de rogner,
rogner des trois côtés puis
arrondir (en demi-cercle).

Couper deux morceaux de


carton gris de 300 gr. Pour la
hauteur, prendre la hauteur de
l’ouvrage plus 1 cm, pour la
largeur, prendre la largeur du
livre plus 5 mm.
Faire une encoche de chaque
côté, de 1 cm de profondeur
(légèrement en biais) et de la
largeur du ressort.

Coller cette pièce sur le ressort.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 5/10

4 Corps d’ouvrage

Coller un tranchefil à cheval sur


le dos, assez long pour se
prolonger sur l’encoche
en biais vers l’intérieur.

Couper un morceau de molleton,


(prendre 3 fois la largeur du dos,
et la hauteur du volume moins
2 cm).
Coller le dos du volume et poser
le molleton, bien frotter et
recoller par dessus le molleton.
Laisser sécher une nuit.

Trouer le molleton à l’aide d’un


scapel à la hauteur des rubans.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 6/10

Passer les rubans à l’aide d’un


poinçon dans les trous de façon à
ce qu’ils se trouvent à l’extérieur du
molleton.

Coller le molleton sur le carton


ainsi que les rubans.

Laisser sécher.

5 Montage du dos
Pour préparer le faux-dos,
prendre la mesure du dos.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 7/10

Reporter la mesure sur une


bande de carton gris de 300 gr
préalablement coupée à la
hauteur du volume + les chasses
(c’est-à-dire à la même hauteur
que le carton mince déjà collé).

Couper cette première bande,


puis couper une deuxième bande
avec 2 mm de plus en largeur ,
puis une troisième avec encore 2
mm de plus, puis une quatrième
avec 2 mm de plus.
(Le faux-dos devra avoir la même
épaisseur que les plats, le
nombre des couches dépendra
de cette épaisseur).

Coller les bandes les unes par


dessus les autres et arrondir (côté
étroit à l’intérieur).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 8/10

Poser le faux-dos sur le dos


pour qu’il sèche en prenant la
forme exacte du livre.

Une fois le faux-dos sec,


couper une bande de toile
“batiste”, de 20 cm + la largeur
faux-dos, et de la hauteur de
celui-ci.
Encoller l’intérieur du faux-dos,
poser la toile, frotter et laisser
sécher.

Poser le faux-dos sur le corps


d’ouvrage.
Encoller le rabat de la toile côté
intérieur et la fixer sur le plat.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 9/10

6 Montage des plats

Couper deux cartons très épais


(si nécessaire coller deux cartons
l’un sur l’autre), au format du
carton déjà posé.

Coller le carton en plein et le


poser sur le carton mince, contre
le faux-dos (sans charnière).
Presser et laisser sécher sous
poids, une nuit.

Poncer les bords des cartons,


faire des coins ronds,
(normalement les coins ronds
sont très grands, mais ce n’est
pas obligatoire).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.1 Registre

Description de la technique de base 10/10

7 Couvrure

Couper pour une demi-reliure une


toile ou une peau (parée
normalement, sans coiffe) de la
largeur du dos + 1/4 du plat.
Coller et remborder.

Couper et coller des grands coins


tirés (ronds).

Couper et coller un papier


fantaisie.

Coller les gardes.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.2 Registre

1/3
Points particuliers utilisés dans diverses
réparations

Renforcer deux gardes, avec de la


toile “batiste”.
Couper 1 bande de 1,2 cm de
large un peu plus grand que la
garde, la coller à l’intérieur d’une
des garde.

Renforcer la troisième garde avec


une toile fine de couleur (choisir
une couleur en accord avec la
couvrure ). Couper une bande de
3 cm de largeur.
La coller à l’intérieure de la
garde légèrement décalée, 1cm
d’un côté et 2 cm le l’autre côté
du pli.

Choisir un papier fanfaisie, le


couper au format de la garde, et
le coller en plein sur 5 mm sur la
toile.
Mettre entre deux cartons et
laisser sécher sous poids.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.2 Registre

2/3
Points particuliers utilisés dans diverses
réparations

Coudre sur ruban, en piquant au


milieu de celui-ci, une fois à
gauche et une fois à doite, pour
une couture beaucoup plus
solide.

Couper un morceau de carton


gris de 300 gr. Pour la hauteur,
prendre la hauteur de l’ouvrage
plus deux chasses, pour la
largeur, prendre la largeur du
livre, plus une chasse.
Faire une encoche de chaque
côté, et coller sur le support
(claies, onglets, etc).

Trouer la molletonnette à l’aide


d’un scapel à la hauteur des
rubans. Les passer à l’aide d’un
poinçon dans les trous de façon à
ce qu’ils se trouvent à l’extérieur
du molleton.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


4.2 Registre

3/3
Points particuliers utilisés dans diverses
réparations

Couper une bande de toile


“batiste”, de 20 cm + la largeur
du faux-dos, et de la hauteur de
celui-ci.
Encoller l’intérieur du faux-dos,
poser la toile, frotter et laisser
sécher.

Poser le faux-dos sur le corps


d’ouvrage.
Encoller le rabat de la toile côté
intérieur et le fixer sur le plat.

Coller le carton en plein et le


poser sur le carton mince et
contre le faux-dos (sans
charnière). Presser et laisser
sécher sous poids une nuit.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 1/11

Reliure Plein peau.


Couvrure Chèvre ou veau.
Taille Petite, moyenne.
Solidité Très bonne.
Dégâts La peau se désagrège.
Éléments originaux Ne sont plus utilisable.
Type d’intervention Maximale.

1 Collationner

Chaque feuillet est numéroté au


crayon tendre en bas à gauche.

2 Débrocher

Pour débrocher un livre cousu


sur nerfs véritables, couper à
l’aide d’un cutter derrière les
nerfs les fils de couture, ensuite
débrocher normalement.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 2/11

3 Nettoyage du papier

Eliminer les taches de poussière

A
gomm
e
et autres avec une gomme tendre
(électrique ou manuelle); en
gommant, faire attention de ne
pas frotter sur le texte ou l’image,
tourner autour de l’encre
d’impression.
e m
gom

4 Réparation du papier
Si un coin manque, découper un
morceau de papier japon de la
même forme.
Encoller le bord des deux
morceau.

Poser le papier japon sur un à


AMIDON deux mm, puis bien frotter au
plioir dans le sens des fibres.

Couper au cutter l’excédant de


papier.

4 Gardes

Prendre un papier “fait main”


de haute qualité, plier et
couper au format du volume
2 cahiers de 8 pages.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 3/11

5 Préparer les onglets Deux possibilités: en toile avec


du papier japon ou en
parchemin.

Pour la toile couper une toile


style” batiste”
Papi de 2,5 cm à 3,5 cm de large sur
er toute la longueur du livre.
A l’aide d’une règle métallique,
déchirer une bande de papier
japon (de 20 gr.), 2 mm plus
large que la toile.
AMIDON

Encoller la toile à l’amidon et la


poser sur le papier japon en la
décalant de 2 mm en dehors.

Plier l’onglet sur 4 mm en plaçant


le papier japon du côté intérieur.

Placer l’onglet autour du


premier et du dernier cahier.

Pour le parchemin, couper une


bande de 2,5 cm de parchemin
“manuscrit” c’est-à-dire très fin,
faire un petit onglet de 4 mm, et
le placer autour du premier et du
dernier cahier.
6 Couture à chevron

Préparer un cousoir avec au


minimum 5 ficelles doubles.
Mettre 5 ais de façon à créer un
espace, pour avoir de longs brins
de ficelle pour la passure en
cartons.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 4/11

Coudre le premier cahier avec


l’onglet, piquer de l’intérieur vers
l’extérieur entre les deux ficelles.

Tourner autour des ficelles. Tourner


dans le sens de la couture (quand
on coud de droite à gauche, on
tourne de gauche à droite et pour
le cahier suivant c’est l’inverse).
Puis repiquer au même endroit,
entre les deux ficelles de l’extérieur
vers l’intérieur, ainsi de suite pour
les deux premiers cahiers.

Au troisième cahier, piquer entre


les ficelles, tourner autour de
celles-ci, en passant entre les
deux premiers cahiers et revenir
piquer au point de départ.

Voir décomposition du
mouvement à la page suivante.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 5/11

1- Piquer entre les ficelles.


2- Passer sous le cahier inférieur.
3- Sortir de l’autre côté de la ficelle.
2 4- Remonter au cahier en couture et
1
piquer entre les deux ficelles.

3 4

Finir de coudre le livre de cette


façon.

Couper les ficelles en gardant


une longueur de 10 cm au
minimum.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 6/11

Encoller le dos à l’amidon, et


frotter au plioir de sorte que la
colle rentre bien entre les cahiers
(jusqu’à écraser le fond des
cahiers).

AMIDON

Dérouler les brins de la ficelle,


les défaire à l’aide du poinçon
jusqu’à ce qu’ils ressemblent à
un pinceau.
Mettre un peu de colle chaude à
la pointe et rouler entre le pouce
et l’index.

Arrondir le volume, sans écraser


les ficelles.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 7/11

7 Tranchefils Pour les tanchefils, se


reporter aux instructions
figurant dans les ouvrages
spécialisés.

8 Claies
Couper une bande de parchemin
fin (style manuscrit), de la largeur
du dos du livre + 3 cm, longueur
indifférente, puis couper deux
petites bandes (pour chaque
entre-nerfs) de la largeur des
entre-nerfs.

Coller la première bande de


parchemin (seulement la partie
qui est en contact avec le dos) à
la colle chaude en la posant sur
la tranche d’un des deux mors et
en la faisant déborder sur l’autre
mors; frotter et laisser sécher.

La première claie
se pose sur ce
mors.

Puis recommencer l’opération


avec la deuxième bande en
intervertissant sur l’autre mors.

La deuxième
claie se pose sur
le mors opposé.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 8/11

9 Préparer les cartons

Prendre des cartons très épais (si


nécessaire coller deux cartons
l’un sur l’autre pour avoir une
bonne épaisseur).

1 cm

Couper un biais de 1cm sur le


long du carton, du côté du mors,
puis poncer de façon à avoir un
arrondi.

Le biais du carton doit épouser


exactement la forme du mors
(évasé à cause de la couture) et
finir en pointe pour se plaquer
sur l’arête du mors.

Faire un trou par nerf à environ


1,5 cm du bord du carton.
1,5 cm Ne pas faire d’entaille pour
loger la ficelle: celle-ci doit
former un bourrelet sur le plat.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 9/11

10 Fixation des cartons

Passer les ficelles, les couper et les


coller à l’intérieur du plat.

Mettre de la colle sous la ficelle


et ajuster les chasses.

11 Préparation de la peau

Couper un morceau de peau au


format du corps d’ouvrage
+ 2 cm de chaque côté.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 10/11

Parer la peau de façon simple:


parer légèrement les rembords,
et plus légèrement encore
l’emplacement des mors et des
nerfs (dépasser un peu sur le
plat).

Mettre le livre dans une presse à


main.
Encoller le dos de l’ouvrage à la
colle chaude.
Encoller à la colle d’amidon la
surface de la peau qui sera
appliquée sur le dos.

Poser la peau sur le dos de


l’ouvrage (enrouler les plats de
la peau en dessus de la presse à
main) et tendre une ficelle de
chaque côté des nerfs, ainsi
qu’au centre de chaque nerf,
pour marquer le double-nerf.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.1 Reliure à la française à dos plein

Description de la technique de base (simplifiée) 11/11

Pour les plats, humidifier


légèrement la peau, et coller le
carton à la colle chaude.
Laisser sécher sous poids une
nuit.

1 2
Coller les rembords à la colle
d’amidon.
Pour les coins:
1 Rabattre la peau sur le plat.
2 Couper de chaque côté du
3 morceau rabattu.
3 Coller le rabat à la colle chaude
Laisser sécher sous poids une nuit.

Coller l’onglet et le rabattre sur le


plat.

Couper et coller une garde


simple.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.2 Reliure à la française à dos plein

Points particuliers utilisés dans diverses 1/2


réparations

Placer un onglet ( de
parchemin) autour du premier
et du dernier cahier.

La couture à chevron.

Mettre des claies de parchemin.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.2 Reliure à la française à dos plein

Points particuliers utilisés dans diverses 2/2


réparations

1 cm

Couper en biais l’intérieur du


plat.

Encollage de la peau directement sur


le corps d’ouvrage.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.3 Claie visible et protège-nerfs

Dégâts: le dos manque 1/3

Solution: claie de parchemin visible et protège-nerfs en peau

Reliure À la française à dos plein.


Couvrure Plein parchemin.
Taille Grand, léger.
Solidité Très bonne.
Dégâts Le dos manque.
Éléments originaux Les plats sont à conserver.
Type d’intervention Moyenne.

1 Préparation du corps d’ouvrage

Fendre les cartons au milieu


sur toute la longueur et sur
une profondeur de 1à 2 cm.

Prendre un bout de cuir


tanné à l’alun
(pour chaque nerf);
le parer finement
et couper les coins.

L’encoller à l’amidon puis


l’introduire dans la fente et
bien mouler autour du nerf.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.3 Claie visible et protège-nerfs

Dégâts: le dos manque 2/3

Solution: claie de parchemin visible et protège-nerfs en peau

2 Préparer le parchemin

Prendre un morceau de
parchemin de la largeur du dos
plus 4 cm et de la hauteur du
livre plus 3 à 4 cm pour les
rembords.

Faire des découpes pour


les nerfs.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


5.3 Claie visible et protège-nerfs

Dégâts: le dos manque 3/3

Solution: claie de parchemin visible et protège-nerfs en peau

Plier les rembords et les


coller.
La
rge
ur
du
dos

Coller légèrement en
biais les rembords
dépassant la largeur du
dos. Bien frotter au
plioir. Ne pas laisser
sécher.

En biais

Encoller la pièce ainsi préparée


sur le volume, directement sur le
corps d’ouvrage (comme une
claie). Coller en même temps les
fentes du carton.

Laisser sécher sous poids.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


6.1 Reliure emboîtage d’édition

Dégâts: les cahiers se détachent 1/2

Solution: refaire une couture main et réemboîter

Reliure Pleine toile.


Couvrure Intacte.
Taille Indifférente.
Solidité Très bonne.
Dégâts La couture machine déchire les cahiers.
Éléments originaux Préserver l’esthétique ou le caractère propre du livre.
Type d’intervention Moyenne.

1 Enlever la couverture

Laisser la garde en une seule


pièce. Soulever la garde volante
délicatement et la décoller du
cahier.

Couper la gaze au bord du


cahier. Couper des deux côtés.
Séparer le bloc du livre de la
couverture.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


6.1 Reliure emboîtage d’édition

Dégâts: les cahiers se détachent 2/2

Solution: refaire une couture main et réemboîter

2 Corps d’ouvrage

Débrocher. Réparer et renforcer


le volume, préparer les onglets,
recoudre sur 4 chevillières
(piquer à travers celles-ci pour
plus de solidité). Pour la suite voir
1.4.2

3 Préparer la couverture

Décoller la garde avec la gaze


ou la toile (cela évite de la
déchirer).

Enlever la gaze (A)


et le faux-dos (B)
et en recoller un nouveau de
A 200 gr.

Réemboîter en collant le soufflet,


les chevillières et l’onglet puis la
garde.
Pour plus de détails voir
la fiche 1.4.2.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.1 Brochure de conservation: montage sans colle

Dégâts: la couverture et la couture sont détériorées 1/3


Solution: refaire une brochure, sans colle au dos de l’ouvrage

Cette technique est simple et peut être faite sur presque


tous les ouvrages n’ayant plus de couverture, mais uniquement
quand il s’agit de couvertures muettes (non imprimées).

Reliure Brochure.
Couvrure Papier.
Taille Petit, courant.
Solidité Bonne.
Dégâts Couverture manquante, très abîmée.
Type d’intervention Moyenne.

1 La garde

Une fois le volume débroché et


le papier réparé, préparer une
feuille de papier de bonne
qualité, de la même couleur que
l’ouvrage.
Sen

Pour la largeur: 2 fois la largeur


dus

de l’ouvrage + la largeur du
pa

dos.
pie
r

Pour la hauteur: identique à celle


de l’ouvrage; prendre le sens du
papier sur la hauteur, et tracer la
largeur du dos au plioir.

Prendre une règle métallique et,


à l’aide d’un scalpel, faire des
entailles pour les points de
couture (en général 6 au
minimum), sur la largeur du dos.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.1 Brochure de conservation: montage sans colle

Dégâts: la couverture et la couture sont détériorées 2/3


Solution: refaire une brochure, sans colle au dos de l’ouvrage

Marquer les plis du dos au plioir.

La feuille faisant office de garde


est prête pour la couture.

2 Couture

Piquer au travers de la feuille,


dans les entailles prévues à cet
effet.

Pour la chaînette: piquer au


travers de la feuille et faire la
boucle de chaînette par
dessus le papier.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.1 Brochure de conservation: montage sans colle

Dégâts: la couverture et la couture sont détériorées 3/3


Solution: refaire une brochure, sans colle au dos de l’ouvrage

Prendre un papier fort (200 à


300 gr.) de bonne qualité, de
couleur foncée.
Marquer la largeur du dos au
centre de la feuille, et à l’aide
d’un plioir, tracer et plier
l’emplacement du dos.

3 Emboîtage

Encoller le dos de l’ouvrage, et


poser la couverture.
Frotter le dos délicatement à
l’aide d’un plioir.

Coller les gardes à la colle


d’amidon.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.2 Brochure de conservation: montage sur onglet

Dégâts: feuillet volant ou cahier isolé à protéger 1/3


Solution: montage sur onglet
Cette technique s’applique aux petites brochures formées
d’un seul cahier (2, 4, 8 ou 12 p.) ou d’un feuillet isolé.

Reliure Onglet.
Taille Indifférente.
Solidité Bonne.
Type d’intervention Miminum.

1 Montage sur onglet (feuillet isolé)

Coller le feuillet sur 5mm avec


de la colle d’amidon.

Couper une bande de toile de


2,5 cm et poser dessus le bord
encollé du feuillet. Laisser sécher.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.2 Brochure de conservation: montage sur onglet

Dégâts: feuillet volant ou cahier isolé à protéger 2/3


Solution: montage sur onglet

Plier et couper l’onglet.

2 Couture (cahier simple)


Si c’est un cahier, couper et plier
l’onglet et le coudre avec le
cahier, en mettant la partie la
plus longue dessous.

Pour la couture, commencer


depuis le centre et à
l’intérieur du cahier.

1 9
3 5 7
4 2 6 8

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.2 Brochure de conservation: montage sur onglet

Dégâts: feuillet volant ou cahier isolé à protéger 3/3


Solution: montage sur onglet

3 Encarter
Prendre un morceau d’atlantis
(carte de bonne qualité, 300 gr.
environ) et le couper deux fois la
largeur du cahier + 4 cm et une
fois la hauteur + 2 cm.
Marquer au plioir le milieu de la
carte.

Encoller l’onglet à la colle


d’amidon.

Poser le cahier de façon à avoir


une petite marge de 1cm des
quatre côtés.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.3 Brochure de conservation: couture copte

Dégâts: la couverture et la couture sont détériorées 1/3


Solution: couture copte
C’est une couture très solide qui peut être employée
pour un livre relié que l’on doit reéemboîter.

Reliure Brochure.
Couvrure Papier.
Taille Grand, lourd.
Solidité Très bonne.
Dégâts Couverture manquante, ou très abîmée.
Type d’intervention Maximum.

Une fois le volume débroché et


le papier réparé, deux
possibilités se présentent. Avec
ou sans gardes.
Si l’ouvrage est ancien
(avant1850) en général nous
mettons une garde.
Pour les brochés plus récents
nous n’en mettons pas.

1 Gardes (facultif)

Prendre une feuille de papier de


bonne qualité, le plus proche du
papier utilisé pour le livre.
Couper au format du livre +
5mm env. pour faire un petit
onglet qui sera inséré autour du
premier et du dernier cahier.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.3 Brochure de conservation: couture copte

Dégâts: la couverture et la couture sont détériorées 2/3


Solution: couture copte

2 Couture
Le premier cahier est cousu en
mettant un arrêt provisoire
(épingle, trombone) dans
chaque boucle. Faire la
chaînette normalement.

Pour le deuxième cahier, enlever


le trombone passer dans la
boucle et repiquer dans le même
point.

Pour les cahiers suivants: piquer


dans le cahier, ressortir, passer
autour de la couture du cahier
inférieur puis revenir au cahier
et repiquer dans le même trou,
ainsi de suite.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.3 Brochure de conservation: couture copte

Dégâts: la couverture et la couture sont détériorées 3/3


Solution: couture copte

Avec cette couture il y a très peu


de mors.

3 Brochure

Pour une brochure qui n’a plus


de couverture, prendre un
papier fort (200 à 300 gr.) de
bonne qualité.
Marquer la largeur du dos au
centre de la feuille, et à l’aide
d’un plioir, tracer et plier
l’emplacement du dos.

Encoller le dos de l’ouvrage, et


poser la couverture.
Frotter le dos délicatement à
l’aide d’un plioir.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.4 Brochure de conservation: encartage

Dégâts: un ou peu de cahiers isolés à protéger 1/3


Solution: encartage
Cette technique s’applique aux petites brochures formées
d’un ou plusieurs cahiers (5 maximum).

Reliure Sans colle.


Taille Indifférente.
Solidité Bonne.
Type d’intervention Miminum.

1 Préparation couture

Prendre un morceau d’atlantis


(carte de bonne qualité, 300 gr.
environ) et le couper deux fois la
largeur du cahier + 4 cm et une
fois la hauteur + 2 cm.
Marquer au plioir le milieu de la
carte.
Prendre un deuxième morceau
d’atlantis, le couper, pour la
largeur idem, pour la hauteur
environ les 2/3 de la hauteur du
livre. Marquer au plioir le milieu
de la carte.

Si il y a un cahier, le coudre
comme une brochure.

Couture idem
”Brochure de
conservation“, 7.2

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.4 Brochure de conservation: encartage

Dégâts: un ou peu de cahiers isolés à protéger 2/3


Solution: encartage

Si il y a 2 ou 3 cahiers, coudre
en piquant au travers de la
carte.

Poser le bloc sur la grande partie


de la couverture, rabattre la
petite partie cousue de la
couverture.

Poser une règle (ou un morceau


de carton de 3 cm de large env.)
contre le cahier; à l’aide du
poinçon, marquer la largeur de
la petite couverture sur la grande
couverture.
Faire de même, au bord de la
gouttière de la couverture.
Faire de même de l’autre côté
de la couverture.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


7.4 Brochure de conservation: encartage

Dégâts: un ou peu de cahiers isolés à protéger 3/3


Solution: encartage

Faire une fente entre les deux


trous, dans le sens de la hauteur
de la brochure, des deux côtés
de la couverture.

Introduire la petite partie dans la


fente, et revenir à l’intérieur de
la couverture par l’autre fente.

Ajuster la couverture
(éventuellement coller la
languette).

Note:
La largeur de la bande intérieure
est indifférente, on peut aussi
mettre deux petites bandes.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


8.1 Cartable avec attaches, sans colle

Technique de base 1/5

Cartable pour la conservation de manuscrits,


gravures, photographies etc .

Prendre du carton de
conservation de très bonne
qualité.
Couper deux cartons, 4 cm plus
grand que la gravure en hauteur,
et 2 cm en largeur.

Pour une grande solidité,


couper une bande de carte,
genre “Atlantis”; pour la
hauteur prendre 2 cm de
plus que celle des cartons;
pour la largeur, prendre 10
cm plus l’épaisseur du
document (mais au
minimum 5 mm).

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


8.1 Cartable avec attaches, sans colle

Technique de base 2/5

Coller le bord des cartons


sur 3 cm.

Coller la carte sur 2 cm.

Poser les cartons.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


8.1 Cartable avec attaches, sans colle

Technique de base 3/5

Ajuster les bords de la carte.


A ce stade, on peut soit
laisser les matières brutes, soit
recouvrir de toile ou papier.

Faire les trous pour les


chevillières.

Couper des bandes de


chevillières de 20 à 25 cm.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


8.1 Cartable avec attaches, sans colle

Technique de base 4/5

Introduire la chevillière de 5 cm
env. depuis le côté intérieur vers
le côté extérieur.

Trouer la chevillière à ras le


carton, côté extérieur, dans le
sens de la longueur, sur 5 à 6
mm.

Introduire le grand morceau de


la chevillière dans le trou.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


8.1 Cartable avec attaches, sans colle

Technique de base 5/5

Tirer jusqu’a ce que le trou soit à


la hauteur du chant du carton.

Après avoir mis toutes les


chevillières, retourner le cartable.

Couper les chevillières à la


même grandeur que celles fixées
au carton; les coller l’une sur
l’autre et bien frotter.

Remarque:
Cette technique peut être
employée pour remplacer une
chevillière sur un vieux cartable,
sans avoir besoin de rajouter du
papier sur le cartable d’origine.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


8.2 Etui de conservation

Dégâts: petits ouvrages délicats 1/2


Solution: étui souple

Etui simple et léger, permettant la conservation


d’ouvrages petits, fragiles et délicats sans intervenir sur
le document.

Couper un morceau de carte


Atlantis:
3 fois la largeur de l’ouvrage
plus 2 fois son épaisseur, plus
quelques centimètres de marge;
3 fois sa longueur plus 2 fois son
épaisseur.

Poser l’ouvrage au centre de la


carte, tracer avec la règle et le
plioir les dimensions du livre sur
toute la longueur de la carte.

Reporter à l’aide du compas


l’épaisseur du volume et tracer
au plioir.

Couper au cutter les quatre


coins.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


8.2 Etui de conservation

Dégâts: petits ouvrages délicats 2/2


Solution: étui souple

Bien marquer les plis au plioir.

Placer le volume à l’intérieur et


plier l’étui.

Retourner l’étui et couper le


surplus des rabats.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


9 Papier

Collationnement, nettoyage de base, réparations simples 1/4

Avant de débrocher, chaque


feuillet est numéroté au crayon
tendre en bas à gauche.

Quand un feuillet se détache


6 4

complètement de l’autre , inscrire


5

entre parenthèse, le numéro du


7 3

feuillet auquel il se rattache.


2

1 1)
8(

Si il y a une feuille volante (un


hors-texte, gravure ou plan)
destinée à être montée sur
let) onglet, la numéroter comme un
ong
22 ( feuillet en précisant entre
parenthèse (onglet).
Ainsi si il y a eu un oubli de
numérotation de page, on ne
cherchera pas sa page
complémentaire.
Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


9 Papier

Collationnement, nettoyage de base, réparations simples 2/4

Prendre un petit pinceau et


nettoyer chaque fond de page.

Gommer les taches de poussière

A et autres avec une gomme tendre


e
gomm

(électrique ou manuelle); en
gommant, faire attention de ne
pas frotter sur le texte ou l’image,
tourner autour de l’encre
d’impression.
e m
gom

Les petites taches de chocolat,


confiture, bougie etc...s’enlèvent
à l’aide d’un scalpel, en frottant
délicatement pour enlever le
maximum de matière; il restera
cependant toujours une tache.
Pour les taches plus
conséquentes, voir un spécialiste.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


9 Papier

Collationnement, nettoyage de base, réparations simples 3/4

1 Préparation du papier de réparation

On utilise du papier japon mince


(de 4 gr. à 22 gr.) Il est
préférable de déchirer le papier
plutôt que de le couper, ainsi les
Papie fibres s’étalent sur le papier à
r réparer, ce qui donne une
meilleure adhérence.

2 Pour les fonds de cahier

point de rupture Avec une coupe franche du


papier japon il y a risque d’une
rupture mécanique à l’endroit
précis ou le papier de réparation
s’arrête.

Avec l’irrégularité du papier


déchiré, cette frontière est moins
précise et le risque de rupture du
papier réparé est moindre.

3 Pour les morceaux manquants

Si il manque un morceau de
papier sur l’original à réparer,
prendre un papier japon de
même épaisseur et tracer avec
une pointe la forme du contour
de la déchirure.

Déchirer exactement sur le tracé.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


9 Papier

Collationnement, nettoyage de base, réparations simples 4/4

Encoller le bord des deux pièces.

AMIDON

Poser le papier japon sur un à


deux mm, puis bien frotter au
plioir dans le sens des fibres.

Couper au cutter l’excédant de


papier.

4 Pour les déchirures

Toute déchirure susceptible


d’induire une perte de texte doit
être réparée.
Déchirer un morceau de papier
japon 8 gr.
Encoller à l’amidon le papier à
AMIDON
réparer.

Poser le papier japon sur la


déchirure; l’encoller à nouveau,
par dessus (pour bien l’imprégner);
frotter très légèrement avec le plioir
afin de le faire adhérer. Laisser
sécher à l’air libre.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 1/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

1 Débrocher

Pour débrocher un livre cousu


sur nerf véritable, couper à l’aide
d’un cutter derrière la ficelle les
fils de couture, ensuite débrocher
normalement.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 2/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

2 Réparation papier

On utilise du papier japon mince


( de 4 gr. à 22 gr.). Il est
préférable de déchirer le papier
plutôt que de le couper, ainsi les
fibres s’étalent sur le papier à
réparer, ce qui donne une
meilleure adhérence.

Poser le papier japon sur la


déchirure, et le recoller par
dessus (pour bien l’imprégner)
puis frotter très légèrement avec
le plioir afin de le faire adhérer.
Laisser sécher à l’air libre.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 3/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

3 Gardes

Coller une fausse garde permet


de fixer le plat pour certaines
réparations.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 4/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

4 Couture

Coutures sans chevillières ni


ficelles. Pour le départ mettre un
arrêt provisoire; un trombone
légèrement ouvert fait très bien
l’affaire.

Coudre sur ruban, en piquant


au milieu de celui-ci, une fois à
gauche et une fois à doite, pour
une couture beaucoup plus
solide.

Pour la couture: sur nerfs


véritables, bandes de parchemin
ou de cuir, ainsi que la couture
copte, tourner dans le sens de la
couture: quand on coud de droite
à gauche, on tourne autour du
support de gauche à droite; ainsi
le fil est bloqué par le support au
moment où on rentre dans le
cahier pour aller au prochain
support.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 5/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

4 Couture

Pour la couture d’un volume si


l’on ne possède pas de cousoir,
fixer sur le bord d’une planche à
l’aide de scotch, les brins de
ficelles ou les chevillières.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 6/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

5 Corps d’ouvrage

Bien égaliser le dos de


l’ouvrage.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 7/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

6 Soufflet

Prendre une feuille de papier


(80 gr.) de bonne qualité,
Largeur du dos calculer trois fois la largeur du
dos, plier en trois.

Coller le premier rabat, frotter au


plioir.

Encoller la partie simple, la poser


sur le livre, bien frotter et laisser
sécher.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 8/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

7 Encollage du dos avec chute de peau

Cette technique s’emploie, pour les livres de luxe, collé plein dos.
Très solide et donne une bonne liaison avec la peau de couvrure.

Pour renforcer le dos lorsqu’on


pare une peau, conserver le côté
chair pour renforcer le corps
d’ouvrage.

Couper la chute de peau au


format du dos du livre, et
l’encoller à l’amidon.

La poser et bien frotter.

AMIDON

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 9/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

6 Couverture

Toujours couper en biseau les


bords sur toute la longueur.

Couper en biais le bord du carton


afin de créer de l’espace pour les
nouvelles matières que l’on va
coller.

Le biais est plus ou moins profond


et épais suivant la difficulté qu’il y a
à remboîter l’ouvrage.

A
A-Enlever le carton faux-dos.
B-Recoller un papier fort à la
place.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 10/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

6 Couverture

Si l’on doit coller partiellement une feuille de carton, carte, ou papier sur un bord
d’une autre pièce, par exemple pour les bradels ou pour un montage sur onglet,
coller les deux bordures sur la moitié de la surface à encoller, ce qui évite une sur
épaisseur de colle et permet un encollage précis.

Coller le bord d’une pièce sur


quelques millimètres ou
centimètres.

Et coller l’autre pièce idem.

Exemple: le bradel.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


10 Les trucs et astuces

Pour les petits problèmes pratiques. 11/11


Utilisés dans les diverses fiches, les trucs et astuces sont
rassemblés dans ce chapitre pour en faciliter l’usage.

7 Couvrure

Pour le séchage, prendre une


bande élastique (bandages de
foulures par exemple) et entourer
l’ouvrage. Laisser sécher une
heure, contrôler et remettre la
bande; laisser sécher une nuit.

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


11 Reliure et restauration: ouvrages de référence

1/1

Auteur Bosquet, Emile


Titre La reliure
Lieu / Date Paris : Lahure impr., 1894

Auteur Cloonan, Michèle Valerie


Titre Early bindings in papier
Lieu / Date London : Mansell, 1991

Auteur Lenormand, Sébastien


Titre Nouveau manuel complet du relieur en tous genres
Lieu / Date Paris : Encyclopédie Roret, 1921

Auteur Middleton, Bernard C.


Titre The Restoration of Leather Bindings
Lieu / Date Chicago : American Library Association, 1972

Auteur Smith, Keith A.


Titre Non-Adhesiven Binding I-II-III
Lieu / Date New York : Keith A. Smith, 1995-98

Auteur Wolf-Lefranc et Vermuyse


Titre La reliure
Lieu / Date Paris : J.-B. Baillière et fils, 1957

Auteur Zeier, Franz


Titre Schachtel, Mappe, Bucheinband
Lieu / Date Stuttgart : Haupt, 1983

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne


12 Fournisseurs

En 2003 1/1

Entreprise BraunWarth et Lüthke


Rue Ickstaltstrasse 3
Ville 8000 München 5

Entreprise Thalo Papier


Rue
Ville 8134 Adliswil (CH)

Entreprise Ranseyer AG
Rue
Ville 3053 Gümligen (CH)

Entreprise Peyer AG
Rue Postfach
Ville 5426 Lengnau (CH)

Entreprise Glasser Anton


Rue Postfach 10.19.11
Ville D-70016 Stuttgart

Entreprise Kleindorfer Gabi


Rue Asterstrasse 9 Kapfing
Ville D-84186 Vilsheim

Entreprise Weissenberger
Rue Flussgrabenstrasse 2
Ville 9445 Rebstein (CH)

Entreprise Relma
Rue Poitevins 3
Ville 75006 Paris

Ghislaine Baehler © bcu/dorigny

© Ghislaine Baehler Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne