Vous êtes sur la page 1sur 10

LA MAIN

La prise en charge des urgences de la main

Le rôle de l’urgentiste
Docteur Sylvie Carmès
Centre de la Main
Clinique des Eaux Claires
Jarry- Baie Mahault
Guadeloupe
www.diuchirurgiemain.org

L’enjeu est majeur au niveau individuel
et de santé publique
Enjeu majeur en terme de 

- Fréquence des lésions

- Retentissement fonctionnel 

- Coût pour les patients / la collectivité

Patients pris en
charge aux urgences
non répertoriés
dans ce calcul

  1,6 million blessés de la main par an en France
= 2,5% de la population

 1ère cause d’arrêt de travail pour AT

= 1/3 des AT !

 1 traumatisme de la main / 10 entraîne une IPP
(= Incapacité Permanente Partielle)

1/3 de l’ensemble des IPP résulte des accidents de
la main

Le paradoxe
- Chirurgie peu coûteuse 

- Hospitalisations de courte durée 

- Le plus souvent chirurgie ambulatoire.

Beaucoup de « petites » lésions
Chirurgie de rattrapage 
résultats
fonctionnels toujours moins bons
Prise en charge initiale de mauvaise qualité
Coût supplémentaire = 1500 Euros /
blessé
Absence de parallélisme entre taille et/ou
type de plaie et importance des lésions sousjacentes

Notre rôle d’urgentiste
- Améliorer la prise en charge des urgences de la main

Car tous les blessés ne vont pas dans un centre spécialisé

Particulièrement lorsque il s’agit de « petites lésions » ...
- Comment ?

En augmentant nos compétences 

être capable de


Faire un diagnostic précis des lésions
Mettre en condition correctement
Traiter certaines lésions
Orienter de manière optimale
Donner les conseils utiles
Organiser le suivi …..


Ex clinique de la main
Exploration de plaie
Réparations
Panaris
Réduction de luxation
ALR

Rôle majeur du premier intervenant
dans la chaîne de soin

Ces lésions ne posent pas de problème
Le chirurgien est appelé, le patient est dirigé vers le bloc

Lésions peu impressionnantes et/ou de
petite taille le plus souvent négligées
C’est celles-là que vous devez savoir prendre en charge

Les « petites » lésions  sont les plus à risque
- Risque d’erreur diagnostique: risque principal, le plus souvent par
méconnaissance !

- Risque de traitement inadapté
Risque de complications et de séquelles

- Suivi souvent aléatoire au décours d’une prise en charge aux
urgences

Les questions qu’on se pose aux urgences
Comment examiner la main, le doigt ?


Faut-il toujours faire des radios ? Lesquelles ?


Quand doit-on appeler le chirurgien ? ... 

..... quand c’est chirurgical et quand

on ne sait pas !



Que peut-on réparer aux urgences ?

Est-ce qu’on a le droit ?



Comment faire l’anesthésie ? 


Quelles informations au patient ?


Quels risques, quels conseils, quelles conséquences, 

quelles séquelles prévisibles ?


Quel suivi : Dans combien de temps et par qui ?


Intérêt de former les urgentistes
Niveau de connaissance

Diagnostic correct ou bonne évaluation

Prise en charge initiale de qualité

Bonne orientation des patients

Niveau de compétence

Traitement certaines lésions
(Selon plateau technique et accessibilité au bloc)


Parler le même langage que le
chirurgien

Rigueur et précision +++ TOUJOURS

Bon courage pour cette session

En espérant vous apporter le maximum
d’informations utiles et pratiques.