Vous êtes sur la page 1sur 11

MDF -1- ECOULEMENT A

TREVERS UN ORIFICE

Université A-Mira de Bejaia

Faculté des sciences et sciences de l’ingénieur

Département L.M.D/ST

Option : Génie Mécanique

Module: M.D.F

FAIT PAR : BOUGUELLID HOCINE


AZEGAGH MOURAD
BELAID SOFIANE
Halftone braham

annèe 2006/2007

1
MDF -2- ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

Appareil d’étude de l’écoulement a travers un orifice

2
MDF -3- ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

Introduction :
L’écoulement d’un fluide incompressible est caractérise par deux types
d’écoulement. :
- Les écoulements laminaires où les particules de fluides se déplacent selon des
lignes droites parallèles disposés en couches ou en lamelles
- Les écoulements turbulents où les particules de fluides se déplacent dans
toutes les directions.
Pour cela on étudie ses écoulements en utilisant le banc d’essai hydraulique.

But de la manipulation :
C’est l’étude de la contractée de la réduction du débit et de la perte d’énergie
d’un écoulement à la traversée d’un orifice en mince paroi débitant à l’aire libre
C’est également de comparer la valeur théorique et pratique des coefficients Cc,
Cu et Cd ainsi que le temps de vidange d’un réservoir.
Manipulation :
Description de l’appareil :
Dans le réservoir du banc hydraulique se trouve une conduite vertical qui
se termine par un diffuseur pour maintenir les turbulences.
Un déversoir de trop plein permet de maintenir un niveau constant dans le
réservoir d’eau sort par un orifice à mince paroi de 13 mm de diamètre, le jet ainsi
laisse écouler le liquide(de l’eau) dans le réservoir de mesure du débit.
Une prise de hauteur de liquide dans le fond de réservoir relié à un tube
manométrique permet de mesurer le niveau de liquide dans celui-ci Hc ,soit Ho un
second tube manométrique brancher sur un tube de Pitot permet de mesurer la charge
total au un point du jet ,le tube du Pitot peut ce déplacer suivant un axe
perpendiculaire à l’écoulement à l’aide d’un système vis écrou de pas 1mm ,un tour de
l’écrou entraîne un déplacement latéral de 1mm du tube de ce mouvement transversal
permet ainsi la mesure de diamètre de la section contractée à l’aide du couteau fixe
sur le tube.
Voir (figure-01-)

Matériel nécessaire :
Le banc d’essai hydraulique.

Appareil de mesure se composent de :

-Deux tubes parallèles montés sur un châssis portant une échelle

Graduée, l’un des tubes est droit et l ‘autre est coudé à 90° à son

Extrémité inférieure de manière que son orifice soit orienté face

3
MDF -4- ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

Au courant.

-D’un réservoir comportant un orifice au fond d’où sera

Placé le tube de Pitot pour la mesure de la charge à la section contractée.

-une masse de 2 Kg.

Mode opératoire
Pour commencer on ouvre la vanne pour qu’on puissent remplir le réservoir
de l’appareil jusqu’à la limite de déversoir , puis en ferme légèrement la vanne et en
attend la stabilisation d’eau ,ensuite on mesure le débit sortant de l’orifice avec le
réservoir de mesure de banc. Après on lie la valeur de Ho et Hc sur les deux tubes
manométrique, puis on mesure le diamètre de la section contractée dc en utilisant la
lame fixe au tube de Pitot en tournant l’écrou qui entraîne un déplacement latéral de
tube de Pitot de 1mm jusqu’à ce que la lame soit tangente à la section contractée de
part et d’autre l’autre . Nous lisons la valeur de dc en comptant le nombre de tour qui
fait l’écrou multiplié par 1mm .
Apres avoir mesurer Ho , Hc et dc en ferme légèrement la vanne jusqu'à
ce que l’eau se stabilisent même chose que la première fois en calcul le débit ,le
diamètre de la section dc et Hc puis en refait cet essai 8 fois avec une fermeture
légère de la vanne à chaque fin d’un essai .
Étude expérimentale.
Détermination du débit Q :

∑M (F ) =0 Sachant que F=mg

(Meau.g/4)-(3.m.g/4)=0 Sachant

Meau= (12.m.g) / (4.g)=6 kg


meau m 6
ρeau = ⇒ Veau = eau = 3
Veau ρeau 10

Veau=6.10-3m3
V .m 3 6.10 −3
Qeau= t.s
=
t

6.10 −3
Et Q.10 -4
= t .10
−4

2eme méthode de détermination des débits :

Q=W/ ρ =W/103=W.10 -3 m/t (m3/s)

4
MDF -5- ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

W=Qte/t=d.m/t (kg/s)

W: Débit massique.

m : masse utilisée=2kg.

Q : Débit volumique.

Qte : quantité d’eau

d : bras de levier=3.

t : le temps.

Partie théorique

Définition :

En M.D.F un orifice est une ouverture dans le fond de réservoir (comme

pour ce cas) à travers de laquelle s’effectue l’écoulement. Cet orifice

étant situé en dessous de la surface libre.

Description de l’écoulement :

Au voisinage de l’orifice, tous les filets liquides convergent vers celui-ci et

demeurent convergents jusqu’à Cd de la section So. Ils deviennent ensuite

parallèles et conservent la section Sc.

En appliquant l’équation de Bernoulli entre le point A de surface libre

(perte de charge=0).
2 2
PA V
+ A + ZA =
PB V
+ B + ZB
ρg 2g ρg 2g

5
MDF -6- ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

Avec Pa=Pb=Patm et Vb=0 « le liquide s’écoule sans vitesse initiale »


A :un point pris dans la surface libre de liquide
B : un point pris dans l orfice
2

Nous aurons :
VA =zB-zA=H0
2g
D’où : Vc= 2 gHo : C’est la vitesse du jet (vitesse idéale)

Calcul de la vitesse de l’écoulement :

Concéderons le réservoir de mesure dont le fond dont son orifice

mince circulaire. Soit le filet liquide entre A et B ; le niveau du liquide

étant constant, et le régime permanent. En générale, on peut écrire que la

vitesse de l’écoulement à travers l’orifice Vc= 2 gHo C’est la formule de

TORRICELI qui dit que la vitesse du liquide est celle d’un corps qui

tomberait dans le vide sans la vitesse initiale, depuis la surface du liquide

au niveau du centre de l’orifice.

Coefficient de vitesse Cu :

La vitesse exprimée plus haut est une vitesse idéale, pour trouver la

vitesse réelle on applique un coefficient Cu, est le rapport de la vitesse

réelle Vc sur la vitesse idéal Vo tel que :

Cu =Vc (réelle)/Vo (idéal)

Dans notre cas Cu=0,98

6
MDF -7- ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

Coefficient de contraction Cc :

Le coefficient de contraction est le rapport de la section contractée Sc

sur la section de l’orifice So

Cc=Sc/So

COEFFICIEON DE DEBIT Cd :

C’est le rapport du débit réel au débit idéal.

Cd=Qc/Qo= (sc/so).(Vc/Vo)=Cc.Cu
La valeur du coefficient de débit Cd varie avec la charge H sur l’orifice et

la forme de l’orifice sa valeur moyenne est de 0,75

CALCULS :

1ere partie : Ho =constant;do =13mm

a) calcul du débit massique (w) :

Qte = 3.2=6 Kg

w =m / t ⇒ W= 6 / 35,6 = 0,168 kg/s


b)CALCUL DE DEBIT VOLUMIQUE Q :

Q = W/ρ =0,168/ 103 =0,168 .10-3 m/s

do =13 mm

Hc =34,1 mm

dc = 9,65mm

c) calcule la vitesse edial Vo :

Vo = 2 gHo ⇒ Vo= 2.10 .0,346 =2,63 m/s

Vo =2,63 m/s

7
MDF -8- ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

d) calcule la vitesse de contraction Vc :

Vc = 2 gHc ⇒ Vc= 2.10 .0,341 =2.61 m/s

Vc =2.61 m/s
E) calcule la section ideal So :

So = π .d20 /4 ⇒ So = 3,14.(13)2 /4 =132,66 mm2

So =132,66 mm2
F) calcule la section de contraction Sc :

Sc = π .dc²/4 ⇒ 3,14.(9,65)2/4 =73,1 mm2

Sc =73,1 mm2
g) calcule le débit idéal Qo :
Qo =So .Vo ⇒ Qo =2,63 0,000132 =0,00034 m3 /s

Qo = 0,00034 m3 /s

H) calcule le débit de contraction Qc :


Qc = Sc . Vc ⇒ Qc =2,61 .0,000073 =0,00019 m3 Qc =0,00019 m3

I) calcul Cu :

Cu =Vc/Vo = Hc / Ho ⇒ Cu = 341 / 346 =0,98

Cu =0,98
J) Calcul Cc :

Cc =dc / do ⇒ Cc =9,65 /13 =0,74

Cc =0,74
K) calcule Cd :

Cd =Cu. Cc ⇒ Cd =0,98 . 0,74 =0,72

Cd =0,72

8
MDF -9- ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

Calculs :
*Tableau-1- calcul des coefficients Cc,Cd et Cu pour Ho=const. :

Qte(kg) T(s) Q.10ˉ4(m3) Ho(mm) Ho1/2(mm1/2) Hc(mm) dc Cu Cc Cd


mm

6 35,6 1,68 346 18,6 341 9,65 0,98 0,74 0,72


CALCULS :

do: diamètre de l’orifice.

dc: diamètre de la section contractée.


Ho : charge constante.
Hc : charge à la section contractée.
b) Section des coefficients :
De vitesse : Cu = Hc / Ho = 0,98

De contraction : Cc=dc/do=0,74 De débit : Cd=Cu.Cc=0,72

c) Calcul des coefficients ci-dessus à des différents débits :


Après avoir effectuer tous les calculs pour six essais successifs on obtient le
tableau -2-
d)La courbe Q=f(Ho1/2) :
voir la feuille millimétrée
e) Coefficient de débit réel (voir le tableau précédent) :
Qc=Cd.So 2 gHo =Cd.Qo d’où Cd=Qc/Qo
N.B : Cette expression du débit est la même que celle exprimée dans la partie
théorique.

Avec So= π do²/4 et do =13mm =Cte implique que So=132 m m².

9
MDF - 10 - ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

Les résultats des coefficients de débit Cd des six mesures obtenues dans le
tableau -2- nous amènent à calculer leur moyenne pour pouvoir la comparer
aux résultats obtenus en « b »

Cd moy = ∑Cd / 6 =0,79

Cette valeur est très proche de Cd obtenue en « b » (0.79 ≈ 0.72) avec une
erreur d’ordre de 102‫־‬

2eme partie
Ho ≠ constant ; do =0,013m

*Calcul des coefficients Cc,Cd et Cu à des débits différentes :


tableau -2-
Qte(kg) T(s) Q.10-4
(m3/s)
Ho(mm) Ho1/2(mm1/2) Hc.(mm)
dc Cu Cc Cd

6 37,5 1,6 308 17,54 295 10,43 0,97 0,8 0,77


6 39,8 1,5 277 16,64 274 10,55 0,99 0,81 0,8
6 43,4 1,3 237 15,39 234 10,57 0,99 0,81 0,8
6 44,8 1,3 220 14,83 216 10,77 0,99 0,82 0,81
6 50.6 1.1 194 13.92 190 10.5 0.98 0.80 0.78
6 51.2 1.1 174 13.19 171 10.7 0.99 0.82 0.81

CONCLUSION :

10
MDF - 11 - ECOULEMENT A
TREVERS UN ORIFICE

D’après notre TP, nous avons remarqué que le temps chronométré pour

obtenir l’équilibre (après avoir placer la masse de 2 Kg ) augmente,et le

débit diminue, Car L’écoulement à travers l’orifice étant caractérisé par le

volume d’eau qui en sort par rapport au temps d’écoulement, alors si Q

augmente implique que le temps chronométré diminue.

L’équilibre est obtenu avec le volume d’eau rentrant Ve= volume d’eau

sortant Vs (veau=6.10-3m3= cste) donc seul le temps varie.

D’après la courbe, nous constatons que le débit Q diminue en fonction de la

charge Ho1/2 ; car d’après la formule Q=Vo*So avec Vo est la vitesse idéale au

niveau de l’orifice Vo= 2 gHo ; alors si le débit augmente, la charge va aussi

augmenter.

11