Vous êtes sur la page 1sur 4

STÉPHANE LEITENBERGER

STÉPHANE LEITENBERGER

CHRISTIAN GLORIA

P. F ORGET

IV

5 FÉVRIER 2016

COURS & MARCHÉS

Productions végétales

CÉRÉALES

Cours du 2 février

N : nominal ; C : camion ; TC : train complet ; P : péniche ; A : acheteur ; V : vendeur ; T : traité

BLE TENDRE

RECOLTE 2015

Rendu

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Rouen

76/220/11

févr.-mars

147,00 à 148,00

N

Fob

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Moselle

76/220/11

févr.-mars

138,00 à 139,00

N

fourrager

févr.-mars

137,00 à 138,00

N

Départ

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Eure/Eure-et-Loir

BPMF

févr.-juin

144,00 à 145,00

N

C

fourrager

févr.-mars

132,00 à 133,00

N

C

Marne

meunier

févr.-avr.

139,00

N

C

fourrager

févr.-avr.

131,00

N

C

amidonnier

inc.

C

Aisne

meunier

févr.-avr.

140,00

N

C

fourrager

févr.-avr.

132,00

N

C

BLE TENDRE

RECOLTE 2016

Rendu

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Eure/Eure-et-Loir

BPMF

n.p.

C

ORGE FOURRAGERE

 

RECOLTE 2015

Rendu

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Rouen

62-63 kg/hl

févr.-mars

140,00 à 141,00

N

Fob

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Moselle sans limit. d’orgettes 61/62 kg/hl

janv.-juin

131,00 à 133,00

Départ

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Eure/Eure-et-Loir

63 kg/hl mini

févr.-mars

128,00

N

C

Marne sans limit. d’orgettes 62-63 kg/hl

févr.-avr.

125,00

N

C

Aisne

sans limit. d’orgettes 62-63 kg/hl

févr.-avr.

126,00

N

C

MAIS

RECOLTE 2015

Rendu

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Bordeaux

janv.-mars

140,00 à 141,00

N

Fob

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Rhin

févr.-juin

158,00 à 159,00

N

Départ

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Eure/Eure-et-Loir

févr.-mars

140,00 à 141,00

N

C

Marne

C

Aisne/Ardennes

n.p.

C

Aube/Yonne

n.p. n.p.

C

OLÉO-PROTÉAGINEUX

 

COLZA

RECOLTE 2015

Rendu

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Rouen

janv.-mars

351,00

N

Fob

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Moselle

févr.-mars

364,00

N

Fob

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Moselle

janv.-mars

361,00

N

POIS

RECOLTE 2015

Rendu

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Rouen

Pois jaune

janv.-mars

247,00 à 257,00

T

fourrager

inc.

POIS

RECOLTE 2016

Rendu

Spécifications

Échéance

/t

Observations

Rouen

Pois jaune

août-sept.

264,00

T

fourrager

août-sept.

210,00

N

PRIX DU LIN TEILLÉ EN FRANCE

 

(source Cipalin)

 

Récolte 2015

Récolte 2014

mois de :

263,0

Mini : 216,4 Maxi : 308,3

252,0

Mini : nc Maxi : nc

Décembre 2015

(+8,8)

(+1,4)

Récolte complète

256,1

Mini : 200,0 Maxi : 309,0

244,9

Mini : nc Maxi : nc

(+3,9)

(+0,4)

 

Prix en Euros/100 kg de Fibres longues - base Comptabilités Matières Mini/maxi fibres longues classées - base Ventes hebdomadaires

ALIMENTATION ANIMALE

28 janvier

SONS ET ISSUES

/T

Sons fins - départ région parisienne

116-118

TOURTEAUX

Soja Lorient

321

Tournesol Saint Nazaire

162

Colza - Rouen

202

PULPES BETTERAVES

Aisne

Somme - Oise

-

Marne

165

LUZERNE DESHYDRATEE

Départ Marne

inc.

PSC

Manioc Lorient

-

Corn gluten feed - Lestrem

156

PAILLES ET FOURRAGES

28 janvier

PAILLES DE BLE

Centre Bassin Parisien :

A titre indicatif

4 Balle rectangulaire (sous abri)

300-400 kg :

55-60

/t

Nord-Est :

4 Grosses balles

rectangulaires de 300-400 kg

sous abri :

inc.

/t

SUCRE

(Londres)

26 janvier

TERME MARS 2016 : 453,74 /T

CHEZ NOS VOISINS

28 janvier

PAYS-BAS CAF Rotterdam Blé tendre (en euro/tonne) :

fév.-mars, 161,00

avril.-juin, 161,00

sept.-déc., 172,00

janv.-juin, 177,00.

Orge UE CAF Hollande (en /tonne) :

fév.-mars., 153,00

avr.-juin, 155,00

sept.-déc., 165,00

janv.-juin., 170,00

27 janvier

BELGIQUE En euro/tonne CAF Belgique

Blé meunier (220 Hagberg) : 166,00 Blé fourrager : 157,00 Orge (61-62 kg) : 152,00

MATIF COLZA - PARIS

MATIF BLÉ MEUNIER

1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne.

 

1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne.

 

Echéance

22/01/16

25/01/16

26/01/16

27/01/16

28/01/16

Echéance

22/01/16

25/01/16

26/01/16

27/01/16

28/01/16

Févr. 2016

359,75

360

362,75

362,5

360

Mars 2016

164,25

167

168,5

165,75

164,5

Mai 2016

364

363,5

364

364,75

363,25

Mai 2016

169,5

171,75

173,5

171,5

170

Août 2016

355

355

355

356

354,25

Sept. 2016

175,5

178

179,5

177,75

176

Nov. 2016

358,5

358,5

358,75

359,5

358

Déc. 2016

179,25

181,75

183

181,25

179,5

Févr. 2017

360,75

361

361,25

361,75

360,75

Mars 2017

182,25

184,25

185

183,25

181,75

Mai 2017

358

357,5

360

359,75

359,75

Mai 2017

183,75

185,75

186,5

185

183,75

Août 2017

352,5

352

350

348,5

342,75

Sept. 2017

182,75

184,5

184,5

184

183

Nov. 2017

341

341,25

343,75

343,5

344

Déc. 2017

185

187

187,5

185,25

184,5

Févr. 2018

341

341,25

343,75

343,5

341,75

Mars 2018

180,5

183,5

185,25

182,5

181

Mai 2018

341

341,25

343,75

343,5

341,75

Mai 2018

180,5

183,5

185,25

182,5

181

Volume

12250

11606

8327

8601

9159

Volume

42855

48685

41948

51892

39139

PO

71921

73283

72014

69981

67772

> Evolution du cours du blé
> Evolution du cours du blé
> Evolution du cours du soja et du colza
> Evolution du cours du soja et du colza
> Evolution du cours du maïs
> Evolution du cours du maïs
> Evolution du cours du sucre
> Evolution du cours du sucre

BLE TENDRE Les cours du blé tendre sur le marché physique français se sont repliés sur la semaine, dans le sillage des marchés à terme euro- péen et américain. Le refus de la cargaison hexagonale de 63 000 t de blé par l’Égypte pour présence d’ergot a quelque peu refroidi les opérateurs. Dans un tel contexte, les stocks de report au niveau français pourraient s’alourdir d’avantage. L'importance des volumes et l’absence d’une demande dyna- mique n’aident pas à une reprise des cours. Les acheteurs indus- triels, déjà bien couverts, parient sur des cours bas et ne se pres- sent pas aux achats. Par ailleurs, aucun changement tarifaire ne serait finalement prévu concernant les taxes à l’exportation russe.

Par ailleurs, aucun changement tarifaire ne serait finalement prévu concernant les taxes à l’exportation russe.

ORGE FOURRAGERE Les cours des orges fourragères sur le marché physique français ont quelque peu progressé sur la semaine, à la faveur d’une repri- se de la demande à l’exportation, notamment sur l’Espagne et l’Italie. En France, les fabricants d’aliments pour animaux procè- dent à quelques achats.

sur l’Espagne et l’Italie. En France, les fabricants d’aliments pour animaux procè- dent à quelques achats.

ORGE BRASSICOLE

Les cotations d’orges brassicoles sur le marché physique français

ont de nouveau reculés sur la semaine. Cette tendance baissière

a

été favorable aux achats de la part des malteurs. Des charge-

ments à destination de la Chine ont été répertoriés au départ du port de Rouen.

 

MAIS Les cours du maïs sur le marché physique français ont rebondi lundi après une semaine de quasi stabilité. Le renchérissement des marchandises argentines et ukrainiennes (en raison de l’ame- nuisement des disponibilités locales) fait la part belle à l’origine française, qui trouve preneur notamment sur l’Espagne et le nord de l’UE. Par ailleurs, la Russie a émis l’intention de mettre en place une taxe à l’exportation de maïs, pour faire face à la forte

la Russie a émis l’intention de mettre en place une taxe à l’exportation de maïs, pour

dévaluation du rouble entraînant une hausse des prix intérieurs.

PROTEAGINEUX Les cotations des pois n’ont pas évolué cette semaine, en raison d’un marché continuant à tourner au ralenti. Notons que l’activi- té se concentre en pois jaune, permettant une progression de la prime.

COLZA Les cours du colza sur le marché physique français se sont légè-

rement effrités sur la semaine, alors que le marché à terme euro- péen évolue à la hausse et que son homologue américain ne sait quelle direction prendre. Ce léger repli peut s’expliquer par la révision à la hausse de la production hexagonale de colza par FranceAgriMer, qui l’estime en janvier à 5,233 Mt (contre 5,160 Mt en septembre 2015). Dans ce contexte baissier, on enregistre

la reprise des affaires sur l’Est de la France.

TOURNESOL Cette semaine, les cotations de la graine de tournesol sur le mar- ché français sont stables. Notons que l’huile s’est raffermie sur le marché français et européen.

SOJA Les cotations de la graine de soja ont suivi un mouvement haus- sier pour finalement se stabiliser sur la bourse américaine. Le cli- mat sec qui a sévi en Argentine puis le retour des pluies qui ont atténué les craintes des opérateurs permettent de justifier l’évo- lution des cours. La forte concurrence entre l’offre en provenan- ce d’Amérique latine contre celle originaire des Etats-Unis per- dure. Par ailleurs, la reprise de l’or noire a maintenu les prix du soja. Quant aux tourteaux de soja, les prix se sont stabilisés en raison de l’absence des fabricants d’aliments sur le marché.

PAILLES ET FOURRAGES Les cotations de pailles et fourrages n’ont pas évolué d’une semai- ne sur l’autre en raison de la douceur du climat. Signalons que quelques petits réapprovisionnements sont enregistrés.

DESHYDRATES Cette semaine, une cotation en luzerne déshydratée a fait son apparition sur la Marne. Les cours des pulpes de betterave déshy- dratées sont de nouveau stationnaires. Le marché est peu dyna- mique pour ces deux produits.

COPRODUITS : PEU D’AFFAIRES Les cotations de la poudre de lait et du lactosérum sont recon- duites, sur fond de marché atone. En PSC, les cotations sont assez stables dans l’ensemble, que ce soit en citrus ou en corn gluten feed, faute d’activité. Notons une certaine fermeté des drêches de maïs. Les cours des pailles et fourrages sont station- naires. Les basses températures de la semaine passée ont permis de dynamiser quelque peu le marché. Mais cette semaine, la dou- ceur du climat n’incite pas aux affaires. De petits réapprovision- nements sont tout de même encore signalés.

SUCRE : NOUVEAU RECUL DES COURS Les cotations du sucre sur les places boursières new-yorkaise et londonienne ont confirmé leur tendance baissière, pour des rai- sons essentiellement techniques. Les investisseurs spéculatifs ont liquidé des contrats long terme arrivés à maturité. L'amélioration des conditions météorologiques au Brésil et l'existence d'un sur- plus non encore exporté en Inde n'ont fait qu'accentuer le mou- vement de recul des cours. Cependant les analystes restent opti- mistes quant à une reprise des cours à terme, dans la perspective d'importants déficits d'offre sur la campagne en cours voire la prochaine.

S. LEITENBERGER

S. LEITENBERGER

5 FÉVRIER 2016

V

COURS & MARCHÉS

Fruits et légumes

POMME DE TERRE : NETTE PROGRESSION DES COURS A DESTINATION DE L’INDUSTRIE Comme à chaque reprise d’activité du marché, l’offre se raréfie, dans l’espoir d’engranger des hausses significatives de prix. L’industrie était peu aux achats jusqu’à présent, sa présence sur le marché du libre, provoque immé- diatement des exigences de prix de la part des producteurs. Dans ces condi- tions, on enregistre de belles progressions de prix. Cependant les volumes achetés ne sont que normaux pour la saison et les volumes en stock sont encore importants. A cette époque de l’année, les différences de prix entre les lots sont de plus en plus influencées par leur hétérogénéité. Ces écarts de prix sont aussi très marqués pour les pommes de terre destinées à l’ex- portation sur le marché du frais. Par exemple, des lots de pommes de terre lavables, non lavées sont exportés en big bag au départ de la France jusqu’à 320 par tonne, alors que d’autres lots de moins bel aspect visuel, sont négociés à 180 par tonne pour la même variété, le même calibre et le même conditionnement. Toutefois, les lots exceptionnels représentent moins de 5% du marché expédié en big bag et concerne plutôt des zones où la production pomme de terre est relativement récente (terres vierge de pomme de terre dans la rotation). Les volumes exportés sont corrects en ce moment. Le marché de la pomme de terre brossée non lavée prend une place confor- table pendant cette période de crise où la ménagère gère au plus près son budget. Sur le marché français du frais, la raréfaction de la bonne qualité conduit à une légère augmentation des cours sur les produits haut de gamme conditionnés en carton de 12,5 kg ou en filet de 2,5 kg lavé. Par contre pour les produits banalisés, les intermédiaires ont de plus en plus de difficultés à ajuster les exigences des producteurs en concurrence avec les offres des industriels et des conditionneurs qui répercutent difficilement les prix à l’expédition vers la grande distribution.

Source : FranceAgriMer - Réseau des nouvelles des marché (RNM) centre de Lille

CAROTTE : BONNE TENUE Si la fin de mois et la douceur climatique ont été peu propices au commerce, les promotions en GMS ont toutefois permis de soutenir les ventes (3 410 t dans le Sud-Ouest). Les prix sont restés fermes. Le courant commercial pourrait se maintenir cette semaine -dernière semaine avant le démarrage des vacances de février-, susceptible d'assurer la tenue des niveaux de prix.

CHOU-FLEUR : LOURD Avec plus 3,2 millions de têtes commercialisées, l’offre bretonne s’est avérée plus soutenue en semaine 4, dans un contexte toujours très peu demandeur, se soldant par un recul sensible des cours. Si la douceur persiste, le marché risque de rester déséquilibré, avec une offre plus importante, face à une consom- mation insuffisante pour assurer l'absorption de ces disponibilités.

MACHE : PEU ANIME Le marché est resté peu actif en semaine 4. Les prix ont été au mieux recon- duits, voire revus à la baisse.

POIREAU : FAIBLE DEMANDE La moindre demande -avec la fin du mois et un climat davantage automnal qu'hivernal- et le regain de concurrence interrégional ont contribué au maintien de la pression baissière sur les prix. Les promotions cette semaine sont sus- ceptibles d'activer les ventes. Les prix resteront cependant difficiles à remonter, face à la forte disparité des calibres, conséquence de la douceur climatique.

RADIS : COMMERCE LIMITE L'offre et la demande demeurent réduites à cette période de l'année. Les prix se sont repliés.

SALADE : DECLIN Le flux de ventes est resté stable sur l’Hexagone mais plus lent à l'exportation. Pour autant, la plus faible pression de l’offre a favorisé la poursuite du mou- vement haussier des cours. L'offre va continuer de décliner (même si l'arrivée de nouvelles rotations, dans certaines zones, est susceptible de limiter le recul). Cela devrait favoriser le maintien de cours fermes. J.-L.C

Cela devrait favoriser le maintien de cours fermes. J.-L.C MIN DE RUNGIS 29 janvier - Prix

MIN DE RUNGIS

29 janvier - Prix au kg sauf précision

Moyen

Carottes cat. 1 (sac 10 kg)

0,50

Choux verts cat. 1 - colis 6

5,50

Choux-fleur cat. 1 - colis de 6

6,00

Champignons de Paris cat. 1 - plateau

1,90

Epinards

1,80

Laitue - Batavia cat. 1 - colis de 12

6,50

Navets violet rond

1,00

Pommes de terre bintje 40/70 non lavée

0,70

Charlotte cat. 1

0,70

Chérie cat. 1

0,80

Poireaux France cat. 1

0,90

Radis - la botte

0,75

Endives extra Nord-Picardie colis de 5 kg

1,00

Endives Nord-Picardie colis de 5 kg

0,85

Poire Conférence cat.1 70-75 mm plateau 1 rg

1,55

Pommes Golden cat.1 201-270 g plateau 1 rg

1,15

Kiwi Hayward France cat.1 95-105 g plateau 1 rg

1,80

MIN DE LOMME

2 février - Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

les prix sont en «Euro/kg» (sauf indications contraires)

Prix Prix Prix moyen mini maxi «Euro»

AIL blanc sec France en gousse cat. I 70-90mm : le kg

3,30

3,90

3,80

AIL violet sec France cat.I 70-90mm sac de 5 kg : le kg

3,80

4,40

4,20

CAROTTE France cat.I sac 10 kg : le kg

0,40

0,50

0,45

CAROTTE France extra colis 12kg : le kg

0,65

0,80

0,72

CAROTTE France sable cat.I : le kg

0,75

0,80

0,77

CELERI-RAVE Nord plateau : la

pièce

0,55 0,70

0,65

CHICOREE frisée France cat.I : la pièce

1,25

1,30

1,27

CHICOREE Scarole France cat.I : la pièce

1,25

1,30

1,27

CHOU Blanc Nord cat.I colis de 6 : la pièce

0,55

0,85

0,80

CHOU de BRUXELLES Nord cat.I : le kg

1,00 1,00

1,00

CHOU-FLEUR France cat.I gros : la pièce

1,40 1,60

1,50

CHOU Frisé vert France cat.I : la pièce

0,90 0,90

0,90

CHOU Rouge Nord cat. I colis de 6 : la pièce

0,55 0,85

0,80

COURGE Butternut France : le kg

1,00 1,10

1,05

COURGE Potimarron France : le kg

1,50 1,80

1,65

ECHALOTE demi-long France cat. I : le kg

0,95 1,15

1,10

ENDIVE France cat.I colis 5 kg : le kg

0,70 0,85

0,75

ENDIVE Nord-Picardie de couche extra colis 5kg : le kg

1,50 1,80

1,65

ENDIVE Nord-Picardie extra colis 5kg : le kg

0,90 1,00

0,95

EPINARD France cat.I : le kg

1,90 2,20

0,05

LAITUE Batavia blonde France cat.I colis de 12 : la

0,60 0,70

0,65

LAITUE Feuille de chêne blonde France cat.I colis de 12 : la pièce

0,60 0,65

0,63

LAITUE Feuille de chêne rouge France cat. I colis de 12 : la pièce

0,65

0,80

0,70

LAITUE pommée France cat.I colis de 12 : la pièce

0,55

0,80

0,70

LAITUE Rougette France cat.I : la pièce

0,60 0,70

0,65

MACHE Coquille France : le kg

3,00 4,00

3,60

NAVET rond violet France : le kg

0,70 0,80

0,75

OIGNON jaune nouveau France cat. I 60-80mm : le kg

0,30 0,45

0,40

PANAIS France : le kg

1,50 1,50

1,50

PERSIL frisé France : la botte

0,50 0,65

0,53

POIREAU France cat.I : le kg

0,70 0,90

0,80

POIREAU Nord-Picardie cat.I botte 1kg : le kg

0,80

0,90

0,85

POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte primeur France lavée cat.I +35mm carton 12,5 kg : le kg

0,70 0,90

0,80

POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte primeur France lavée cat.I grenaille carton 12,5 kg : le kg

1,10 1,10

1,10

POMME DE TERRE CHAIR FERME Ratte Bassin Nord lavée cat.I 35-50mm carton 12,5kg : le kg

1,80 2,10

1,95

POMME DE TERRE CHAIR NORMALE Agata France lavée cat.I 50-75mm carton 12,5 kg consommation : le kg

0,65 0,75

0,70

POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div. var. cons. de conservation Bassin Nord non lavée cat.II 50-75mm filet 25 kg consommation : le kg

0,32 0,38

0,34

POMME DE TERRE Pompadour France cat.I 35-50mm cagette 5kg : le kg

1,80 2,00

1,90

POTIRON Muscade France moyen : le kg

0,60

0,75

0,70

RADIS France botte : la botte

0,65 0,85

0,75

RADIS noir France : la pièce

0,70 0,80

0,75

RUTABAGA France : le kg

1,30 1,50

1,40

TOMATE ronde France grappe extra : le kg

1,25 1, 45

1,30

TOPINAMBOUR France plateau : le kg

1,50 1,50

1,50

n Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme de terre au stade

expédition ou industrie :

- sur le site internet :

www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abonnement directement sur ce site,

- Par fax ou mail en souscrivant un abonnement auprés du centre de Lille au 03

62 28 40 49.

n Vous pouvez également obtenir la cotation quotidienne de la pomme de terre

au stade expédition par un simple coup de téléphone sur audiotel au 08 92 68

67 82 (coût : 0,34la mn).

MARCHÉ À TERME DE LA POMME DE TERRE

29 janvier

Francfort industrie (25 t) 40 mm +

/ 100 kg avril 2016

17,00

juin 2016

18,30

nov. 2016

10,40

avril 2017

14,90

POMME DE TERRE DE CONSOMMATION

Source : FranceAgriMer - Réseau RNM

29 janvier

Cours hors taxe en euro

 

Bas

Haut

Moy.

Var.

BINTJE

 

Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 25 kg

170

180

175

=

Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 10 kg

180

190

185

=

Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg

170

190

185

=

Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg

180

200

195

=

Bassin Nord non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg

200

280

240

=

CHARLOTTE

 

France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg

500

700

640

=

France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

500

700

620

=

VARIETES DE CONSERVATION

 

France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg

600

760

660

=

France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

540

760

640

=

France lavée cat. I 40-75 mm filet

 

5

kg

270

320

290

=

France lavée cat. I 40-75 mm filet

 

10

kg

250

310

280

=

France lavée cat. I 50-75 mm filet

 

5

kg

290

330

300

=

France lavée cat. I 50-75 mm filet

 

10

kg

280

320

290

=

Bassin Nord non lavée cat. II

 

170

180

175

=

40-75 mm filet 25 kg Bassin Nord non lavée cat. II

 
 

180

190

185

=

40-75 mm filet 10 kg Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg

180

220

200

=

Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg Bassin Nord non lavée cat. II

190

230

210

=

60-75 mm filet 25 kg

200

280

240

=

AGATA

 

France lavée cat. I 50-75 mm carton 12,5 kg

530

580

560

=

France lavée cat.I 50-75 mm filet 2,5 kg

500

630

540

=

EPIDERME ROUGE

 

France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg

600

700

650

=

France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

480

700

640

=

POMME DE TERRE INDUSTRIE

29 janvier

Les prix constatés concernent une marchandise livrable au plus tard dans la quinzaine qui suit sa publication initiale. Vrac départ Hors Taxes.

ATTENTION : Les prix sont affichés en Euro/Tonne, pour toutes les cotations en pommes de terre.

 

Prix

Prix

Prix

Varia.

Les prix sont en EUROS

mini

maxi

moyen

moy.

BINTJE

Bassin Nord non lavée 360 g sous eau + 35mm Fritable : la tonne

100,00

120,00

110,00

+12,00

CHAIR NORMALE

div. var. cons. Bassin Nord non lavée 360 g sous eau industrie Tout venant 35 mm

 

et + Fritable : la tonne

120,00

130,00

125,00

+7,00

FONTANE

+ 35mm vrac Fritable : la tonne

120,00

130,00

125,00

+13,00

FLOCONABLE

la tonne

50,00

70,00

60,00

-

VOUS POUVEZ CONSULTER LES COTATIONS DE LA POMME DE TERRE INDUSTRIE AU 08 92 68 67 82

ENDIVES

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

NORD / PICARDIE Expédition Hebdo - Valeur moyenne quotidienne. Les prix sont en Euros.

Date

Cat.I 2 x 500 g :

Cat.I 6/9 fruits sachet 1 kg : le kg

Cat.I colis 5 kg : le kg

Cat.I sachet 1 kg : le kg

Extra colis 5 kg : le kg

Extra plateau 1 rg : le kg

le kg

25/01

1,15

1,00

0,82

0,83

0,98

1,20

26/01

1,14

0,95

0,79

0,81

0,95

1,19

27/01

1,14

0,90

0,76

0,78

0,93

1,17

28/01

1,14

0,85

0,73

0,74

0,88

1,14

29/01

1,14

0,85

0,60

0,60

0,75

1,10

Moyenne

1,14

0,91

0,74

0,75

0,90

1,16

n Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de l’endive Nord Picardie au stade expédition :

- sur le site internet :

www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abon- nement directement sur ce site,

- Par fax ou mail en souscrivant un abonnement au- prés du centre de Lille au 03 62 28 40 49.

n Vous pouvez également obtenir la cotation quoti- dienne de l’endive Nord Picardie au stade expédition par un simple coup de téléphone sur audiotel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34la mn).

Picardie au stade expédition par un simple coup de téléphone sur audiotel au 08 92 68

VI

5 FÉVRIER 2016

COURS & MARCHÉS

Productions animales

GROS BOVINS ENTREE-ABATTOIR

BASSIN NORD-EST

Semaine 4 du 25 au 31 janvier

GROS BOVINS VIFS COTATION EUROP

 

JEUNES BOVINS 12 A 24 MOIS

 

BŒUFS

 

VACHES

GENISSES

Au kg net :

Viande

Bl. Aqu.

Mixte

Lait

Viande

Mixte

Lait

Viande

Bl. Aqu.

Charolaise

Mixte

Lait

RETHEL 1 er février Bœufs R inc. (-) - Génisses U inc. (-) ; R inc. (-) - Vaches U inc. (-) ; R inc. (-) ; O inc. (-) - Jeunes bovins U inc. (-)

En /

hors

Parth.

 

hors

Viande

Viande

kg net

Bl/Parth.

Bl/Parth.

Parth.

mixte

- 10 ans + 350 kg

- 10 ans + 350 kg

- 10 ans + 350 kg

+ 350 kg

lait

   

ARRAS 28 janvier

E

-

-

-

-

- -

-

- -

-

-

-

- BœufsE5,10(=);U4,10(=);R3,70(=)-GénissesE5,50(=);U4,15(=); R 3,64 (=) - Vaches E 5,40 (=) ; U 4,05 (=) ; R 3,60 (=) - Jeunes bovins U 3,83 (=)

-

U+

3,98 (=)

4,23 (+0,07)

-

-

- -

-

- -

-

-

-

- SANCOINS 3 février

-

 

U=

3,91 (=)

4,17 (+0,06)

-

-

- -

-

- -

-

-

-

4,92 (-0,10)

-

Génisses U 3,90 (-0,02) ; R 3,70 (=) - Vaches R 3,40 (-0,03)

 

U-

3,87(=)

3,96 (=)

-

-

- -

-

4,03(-0,03)

4,96(-0,06)

3,86(-0,03)

-

-

4,55 (-0,05)

-

FORGES 28 janvier

     

Bœufs U 4,07 (=) ; R 3,69 (=) - Génisses U 4,38 (=) ; R 3,77 (=) ; O 2,81 (=) – Vaches U 4,15 (=) ; R 3,69 (-0,02) - Jeunes bovins U 3,81 (=) ; R 3,63 (=)

R+

3,83(=)

-

-

-

3,93(=)

-

-

3,82(-0,03)

-

3,78(-0,03)

-

-

4,02 (-0,05)

-

R=

3,72(-0,02)

-

-

-

3,68(-0,04)

-

-

3,72(-0,03)

-

3,71(-0,03)

-

-

3,81 (-0,07)

-

LE CATEAU 2 février Vaches R 3,45 (=) ; O 3,10 (=) - Génisses R 3,50 (=) - Bœufs R 3,50 (=)

R-

3,58(=)

-

3,46 (-0,02)

-

-

-

-

3,56(-0,01)

-

-

-

-

3,66

-

CHOLET 1 er février Bœufs U 4,10 (=) ; R 3,65 (=) - Génisses E 5,80 (=) ; U 4,45 (-0,03) ; R 3,79 (-0,03) -

-

-

3,44 (-0,02)

-

-

-

-

- -

-

3,14(-0,03)

-

-

-

Vaches O 3,23 (-0,02) - Jeunes bovins E 4,20 (=) ; U 3,80 (=) ; R 3,65 (=)

O+

O=

-

-

3,34

3,31(=)

-

3,17(+0,03)

2,77

- -

-

3,08(-0,04)

2,68(=)

-

-

Blondes d’Aquitaine : Génisses plus de 350 kg = U 4,36-5,22-4,84 (-0,04) ; R 3,75-

4,30-3,95 (-0,02)

-

-

-

3,27 (-0,01)

-

-

2,76(=)

- -

-

-

2,62(-0,01)

-

-

Vaches plus de 350 kg moins de 10 ans = E 4,92-5,22-5,00 (-0,03) ; U 4,40-4,85-

O-

     

4,65 (-0,05) ; R 3,70-4,30-3,93 (-0,02) - Jeunes bovins = E 4,12-4,57-4,20 (=) ; U 3,81-4,07-3,92 (=)

 

3,24 (-0,03)

 

2,74(+0,01)

 

2,62(=)

 

P+

-

-

-

-

-

- -

-

-

-

-

BROUTARDS

 

P=

-

-

-

-

-

-

2,72(+0,02)

- -

-

-

2,58(=)

-

-

MOULIN-ENGILBERT

P-

-

-

-

-

-

-

-

- -

-

-

2,39(-0,02)

-

-

2 février

 

250-300 kg :

E -

U 2,96-3,08

R 2,85-2,96 ; R 2,63-2,86 ; R 2,46-2,55 ; R 2,23-2,46 ; R 2,36-2,45.

Légende : Niveaux d’engraissements retenus pour les jeunes bovins, bœufs, génisses et vaches : conformations E et U : niveaux 2 et 3 ; conformations R, O et P : niveau 3

   

300-350 kg :

E -

U 2,73-2,90

Vaches limousines : l’insuffisance des effectifs ne permet pas d’effectuer des cotations selon les critères de France Agrimer

 

350-400 kg :

E -

U 2,53-2,79

400-450 kg :

E 2,73-2,73

U 2,42-2,68

 

L’ensemble des cotations nationales et régionales est disponible sur le site de France Agrimer à www.RNM.franceagrimer.fr

 

450-500 kg :

E 2,61-2,75

U 2,52-2,45

BOVINS MAIGRES

 

VEAUX DE BOUCHERIE

 

MOYENNE HEBDOMADAIRE FRANCEAGRIMER

 

MOYENNE HEBDOMADAIRE FRANCEAGRIMER

 
 

du 25 au 31 janvier

Prix moyen pondéré aux 100 kg net : 619 (+6,2)

 

du 25 au 31 janvier (/Kg/carcasse)

   

BLANC

ROSE TRES CLAIR

 

ROSE CLAIR

ROSE

ROUGE

Cotation de référence (/Kg/vif) Limousins mâle 6-12 mois (250 kg) Limousins mâle 6-12 mois (300 kg) Limousins mâle 6-12 mois (350 kg) Limousins femelle 6-12 mois (270 kg) Charolais mâle 6-12 mois (300 kg) Charolais mâle 6-12 mois (350 kg) Charolais mâle 6-12 mois (400 kg) Charolais mâle 12-24 mois (450 kg) Charolais mâle 12-24 mois (500 kg) Charolais femelle 6-12 mois (270 kg) Charolais femelle 12-24 mois (400 kg) Croisés mâle 6-12 mois (300 kg) Croisés mâle 6-12 mois (350 kg) Croisés mâle 6-12 mois (400 kg) Croisés femelle 6-12 mois (270 kg) Croisés femelle 12-24 mois (400 kg)

E 3

U 3

R 3

O 3

3,12

2,97

2,55

2,99

2,85

2,61

2,79

2,64

2,20

2,72

2,58

2,14

2,74

2,73

2,57

2,53

2,45

2,33

2,23

2,34

2,07

2,18

1,99

2,62

2,37

2,85

2,56

2,31

2,54

2,29

2,34

2,15

2,10

2,10

VEAUX DE 8 JOURS A 4 SEMAINES

MOYENNE HEBDOMADAIRE FRANCEAGRIMER

Prix moyen national constaté sur le Foirail

du 25 au 31 janvier

Moyennes nationales constatées sur le Foirail Mâle type viande : 192 (+17) ; Femelle type viande : 190 (=) Mâle type lait 40-45 kg : 36 (=) ; 45-50 kg : 65 (=) ; 50-60 kg : 91 (=) Femelle type lait 40-45 kg : — ; 45-50 kg : — ; 50-60 kg : 20 (=)

 

E

U

R

O

P

E

U

R

O

P

E

U

R

O

P

E

U

R

O

P

E

U

R

O

P

Nord

-

-

-

-

-

-

7,90 7,05 6,04 4,39

-

7,57 6,90

6,01 3,91

-

5,53 5,23 4,36 3,75

-

-

-

3,98

-

Sud

-

-

-

-

-

-

8,36 7,06 6,30 5,39

9,13 7,80 6,78

6,12 5,16

-

6,34 5,84 5,36 4,60

-

-

-

4,95

-

Cotation nationale -

9,37

-

-

-

9,48 8,28 7,05 6,22 5,08

9,09 7,70 6,86 6,05 4,53

-

6,13 5,56 4,86 4,36

-

5,03 4,92 4,38 4,05

LE CATEAU EN CAMBRESIS

Effectif total : 21 Cours reconduits.

CROISÉ MIXTE MIXTE/MIXTE MIXTE/VIANDE

2 février

Mâles Standard

50 à 60 kg 355-375-395 ;

45 à 50 kg 225-265-285 ;

40

à 45 kg NC

Femelles Standard

50 à 60 kg NC ;

45 à 50 kg NC ;

40

à 45 kg NC.

LAITIER

Mâles Standard

50 à 60 kg

60-80-70 ;

45 à 50 kg 50-60-55 ;

40

à 45 kg 40-40-40 ;

< 40 kg inc.

Femelles Standard

50 à 60 kg 30-60-50 ;

45 à 50 kg 10-30-20 ;

< 40 kg inc.

CROISÉ LAITIER LAIT/LAIT LAIT/VIANDE LAIT/MIXTE

Mâles Standard

> 60 kg

NC ;

50 à 60 kg NC ;

<

50kg

NC.

Femelles Standard

> 60 kg

NC ;

50 à 60 kg NC ;

<

50 kg

NC.

MARCHÉ AU CADRAN

Cotation des veaux de plus de 10 jours

VEAUX ENGRAISSEMENT

59 - AVESNES-SUR-HELPE - DESVRES

Amenés 133 à Haut Lieu.

A la pièce Veaux race Bleue et Croisés Gros veaux indemnes IBR Très bons veaux non indemnes Bons Moyens Petits

3 février

220-440

80-90

80-90

50-70

20-40

inv.

PORCS

/Tête

 

Mâles

 

Femelles

 

supérieurs

> 70 kg

< 60 kg

60-70 kg

supérieures

> 70 kg

< 60 kg

60-70 kg

Charolais Limousin Blond d’Aquitaine Rouge des Prés

463

413

279

358

435

383

253

333

463

442

290

378

448

402

258

342

475

425

325

375

450

405

305

355

 

supérieurs

< 60 kg

70-80 kg

60-70 kg

supérieures

< 50 kg

60-70 kg

50-60 kg

Croisé race à viande

475

325

425

375

450

305

405

355

supérieurs

50-65 kg

45-50 kg

40-45 kg

supérieures

50-65 kg

45-50 kg

40-45 kg

Mixte Montbéliard

201

158

99

39

— —

 

Mixte Normand

138

94

70

42

— —

20

supérieurs

< 40 kg

50-60 kg

45-50 kg 40-45 kg

supérieures < 40 kg

50-60 kg 45-50 kg 40-45 kg

Croisé mixte

464

352

232

200

342

240

152

150

Lait

110

10

91

65

36

20

supérieurs

> 60 kg

< 50 kg

50-60 kg

supérieures

> 60 kg

< 50 kg

50-60 kg

Croisé race laitière

397

306

113

208

328

256

83

162

PORCELETS

Région : Nord - Picardie Note de conjoncture Tendance

Les quantités sont exprimées en têtes.

Semaine 3 du 18 au 22 janvier

Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne des prix qui nous sont communiqués.

Les prix sont en «/kg», les quantités sont en «la pièce» (sauf indications contraires)

Apport

Prix

mini

Prix

maxi

Prix

moyen

Var.

moy.

PORCELET 25 KG Nord-Picardie : le kg

-

NC

NC

NC

-

PORCELET POST SEVRAGE 7 kg Nord-Picardie “pièce”

-

NC

NC

NC

-

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

La grande majorité des informations contenues dans ces pages sont réalisées avec le concours du quotidien «Les Marchés» et l’hebdomadaire «La Dépêche». Toutes reproductions et communications sont interdites

MOYENNE HEBDOMADAIRE FRANCEAGRIMER

du 22 au 28 janvier

/Kg/Carcasse

Classe E

Classe S

Bretagne

1,18

1,26

Centre, Haute et Basse-Normandie, Pays-de-Loire, Poitou-Charentes

1,22

1,32

Nord, Pas-de-Calais, Picardie, Ile-de-France, Lorraine, Alsace, Champagne, Ardennes

1,22

1,31

Cotations régionales du porc charcutier classe E - Entre parenthèses, évolution par rapport à la semaine précédente.

Classe E (nouvelle définition) : teneur en viande maigre (TMP) de 55% à moins de 60% (antérieurement : TMP de 55% et plus).

Classe S (introduite comme classe obligatoire par le réglement (UE) n°1308/2013) : teneur en viande maigre (TMP) supérieure ou égale à 60%.

COTATIONS RÉGIONALES PORC-DÉCOUPE NORD-PICARDIE

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille - Semaine 3 du 18 au 23 janvier

Prix net de ristourne, départ salle de découpe, hors taxes aux 100 kg. Pièces provenant de carcasses de porc dont le pourcentage de muscle oscille entre

49 et 60 pour cent. Quantités exprimées en tonnes.

Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne pondérée des prix relevés

Les prix sont en «euro/kg», les quantités sont en «tonne» (sauf indications contraires)

 

Apport

Prix

Prix

Prix

Variations

Mini

maxi

moyen

moyennes

Epaule :