Vous êtes sur la page 1sur 9

Cours Technique

Analyse fonctionnelle d’un système technique :

Modélisation d’un système technique

I. Modélisation :

Un système technique peut être représenté selon un modèle normalisé pour faciliter l’analyse de ses différentes caractéristiques

faciliter l’analyse de ses différentes caractéristiques II. Applications : Machine à poinçonner Fonctionnement :

II. Applications : Machine à poinçonner

Fonctionnement :

Une poinçonneuse est une machine qui permet de faire des ouvertures de formes quelconques dans une tôle. L’appui sur le bouton poussoir départ cycle (d.cy) provoque :

- Le serrage de la bande de tôle

- Le poinçonnage de la bande de tôle

- Le desserrage de la bande de tôle

2°Sciences

Travail demandé :

1. Identifier les éléments du modèle fonctionnel

Fonction globale

Matière d’œuvre entrante : …………………………………………

: …………………………………………

Données de contrôle

Matière d’œuvre sortie

: …………………………………………

: ……………………. /…………………….

/……………………. /…………………….

Sorties secondaires /…………………….

: ……………………. /…………………….

2. Compléter le modèle fonctionnel suivant :

: ……………………. /……………………. 2. Compléter le modèle fonctionnel suivant : Page 1 sur 9

Cours Technique

Analyse fonctionnelle d’un système technique :

Analyse descendante

I. Généralités :

L’analyse descendante permet de modéliser et de décrire graphiquement des systèmes notamment les flux de la matière d’œuvre allant du général au spécifique.

Description de la méthode SADT

Le système global est représenté par modèle général ou boite mère

(A.O.)

Décomposition de la boite mère A.O. :

o

Organes fonctionnels

o

Modéliser chaque organe

o

Relier les organes Cartogramme de plus haut niveau A.O.

II. Applications : Machine à poinçonner

Fonctionnement :

Une poinçonneuse est une machine qui permet de faire des ouvertures de formes quelconques dans une tôle. L’appui sur le bouton poussoir départ cycle (d.cy) provoque :

- Le serrage de la bande de tôle

- Le poinçonnage de la bande de tôle

- Le desserrage de la bande de tôle

2°Sciences

Travail demandé :

Compléter le diagramme A0 en ce réseau en se référant aux termes suivants :

Informations/ Wpneumatique/ Wénegitique/ gérer le système/ Vérin V2/ tôle/ tôle poinçonnée et serrée / Partie commande/ Serrer de desserrer/ Vérin V1/ poinçonner/ déchets/ tôle serrée/ ordres/ comptes rendu

commande/ Serrer de desserrer/ Vérin V1/ poinçonner/ déchets/ tôle serrée/ ordres/ comptes rendu Page 2 sur

Cours Technique

2°Sciences

Cours Technique 2°Sciences Page 3 sur 9

Cours Technique

Analyse fonctionnelle d’un système technique :

Grafcet d’un point de vue système

I. Généralités :

Définition :

C’est la première approche d’un système automatisé, c’est un graphe de coordination des tâches opératives et qui ne précise pas la technologie utilisée.

La grafcet est employé à différents niveaux de l’étude d’un système. Il existe donc plusieurs types de grafcet selon le positionnement de cette étude.

On distingue les points de vue :

- Système

- Partie opérative

- Partie commande

II. Exemple : Machine à poinçonner

Fonctionnement :

Une poinçonneuse est une machine qui permet de faire des ouvertures de formes quelconques dans une tôle. L’appui sur le bouton poussoir départ cycle (d.cy) provoque :

- Le serrage de la bande de tôle

- Le poinçonnage de la bande de tôle

Le desserrage de la bande de tôle

2°Sciences

Tâches

Cette tâche débute si

Cette tâche prend fin

si …

Repos

Barre desserrée et évacuée

Mise en marche

Amener la barre

Mise en marche

Barre amenée

Serrer la barre

Barre amenée

Barre serrée

Tronçonner la barre

Barre serrée

Barre tronçonnée

Desserrer et évacuer la barre

Barre tronçonnée

Barre desserrée et évacuée

tronçonnée Desserrer et évacuer la barre Barre tronçonnée Barre desserrée et évacuée Page 4 sur 9

Cours Technique

Analyse fonctionnelle d’un système technique :

Grafcet d’un point de vue Partie Opérative

I. Généralités

La GRAFCET d’un point de vue de la partie opérative PO décrit en terme clair ou par symbole les actions et les réceptivités en tenant compte de la technologie choisie pour les éléments de la partie opérative (Actionneurs et effecteurs).

II. Exemple : Machine à poinçonner

Fonctionnement :

Une poinçonneuse est une machine qui permet de faire des ouvertures de formes quelconques dans une tôle. L’appui sur le bouton poussoir départ cycle (d.cy) provoque :

- Le serrage de la bande de tôle par le vérin V1

- Le poinçonnage de la bande de tôle

- Le desserrage de la bande de tôle par le vérin V2

Remplissage du tableau suivant :

Description de

Action donnée par l’effet de l’actionneur

Cette tâche prend fin si …

d’ordre

la tâche

 

1 Attendre

 

Mise en marche

 

2 Serrer la tôle

Sortir la tige du vérin V1

Tôle serrée

3 tôle

Poinçonner la

Sortir la tige du vérin V1

Tôle poinçonnée

2°Sciences

   

Rentrer de la tige du vérin V1

 
 

Desserrer la

Rentrer de la tige du vérin V2

Tôle desserrée

4

tôle

Remplir les étapes de la GRAFCET du point de vue PO

tige du vérin V2 Tôle desserrée 4 tôle Remplir les étapes de la GRAFCET du point

Cours Technique

Analyse fonctionnelle d’un système technique :

Grafcet d’un point de vue Partie Commande

I. Généralités

Le GRAFCET de point de vue partie commande décrit les échanges de la partie commande avec la partie opérative et la dialogue avec l’opérateur en tenant compte des choix technologiques des dialogues des pré-actionneurs et des capteurs.

III. Exemple : Machine à poinçonner

Fonctionnement :

Une poinçonneuse est une machine qui permet de faire des ouvertures de formes quelconques dans une tôle. L’appui sur le bouton poussoir départ cycle (d.cy) provoque :

- Le serrage de la bande de tôle par le vérin V1

- Le poinçonnage de la bande de tôle

- Le desserrage de la bande de tôle par le vérin V2

Remplissage du tableau suivant :

     

Pré-

 

Capteur détectant la fin de la tâche

Action

Actionneur

actionneur

Attendre

     

Serrer la tôle

Vérin V2

14

M2

L

21

Poinçonner la tôle

Vérin V1

14

M1

L

11

Vérin V1 (RV1)

12

M1

L

10

Desserrer la tôle

Vérin V2 (RV2)

12

M2

L

20

Remplir les étapes de la GRAFCET du point de vue PC

2°Sciences

Vérin V2 (RV2) 12 M2 L 20 Remplir les étapes de la GRAFCET du point de

Cours Technique

La cotation fonctionnelle

1. Définition :

La cotation fonctionnelle permet de rechercher les différentes cotes pour assurer le fonctionnement correct d’un mécanisme. Les cotes obtenues sont appelées : cotes fonctionnelles

Une condition fonctionnelle peut être :

- Un jeu

- Un serrage

- Un dépassement

- Un retrait

2. Notion de tolérances dimensionnelles

On rappelle que :

- les lignes de d’attache et les lignes de cote sont tracées en trait continue fin et la flèche en continue fort.

- Les lignes d’attaches doivent dépasser légèrement la ligne de cote.

- Les lignes d’attaches doivent être tracées perpendiculairement à la ligne de cote.

3. Tolérances dimensionnelles

Il est pratiquement impossible de réaliser des cotes parfaitement exactes à causes de :

- L’imperfection des machines industrielles

- L’imperfection des instruments de mesures

- L’usure des outils

2°Sciences

Alors, le concepteur est obligé de fixer deux valeurs entre lesquelles devra être réalisée la cote. La distance entre ces limites est appelée :

« intervalle de tolérance »

On note :

- CT : Cote de tolérance

- CN : Cote nominale

- ES : Ecart Supérieure

- EI : Ecart inférieur

- C max : Cote maximale

- C min : Cote minimale

- IT : Intervalle de tolérance

m i n : Cote minimale - IT : Intervalle de tolérance = et = −

=

et =

avec =

=

On note :

Les écarts et les cote nominale ont la même unité (en mm)

Cours Technique

Si l’écart est nul, on ne mat pas le signe exemple 4

,

2°Sciences

Lorsque EI et ES sont égaux, on ne donne qu’un écart précédé par « ± », exemple 2 ± .

Cours Technique

Exemple 1 : Application Poulie – Chape – Axe

Technique Exemple 1 : Application Poulie – Chape – Axe La poulie et la chape constituent

La poulie et la chape constituent les éléments de la liaison pivot. Cette liaison exige pour être réaliser un jeu fonctionnel situé entre les deux surfaces. Ce jeu est l’une des conditions fonctionnelles. Dans ce cas, les conditions fonctionnelles sont :

- Un jeu : entre la poulie et la chape

- Un serrage : entre l’axe et la chape (côté gauche)

- Un dépassement : entre l’axe et la chape (côté droite)

- Un retrait : entre l’axe et la poulie

Exemple 2 : Coulisseau – Glissière

Pour que le coulisseau 2 se déplace librement dans la glissière 1, il faut avoir un jeu fonctionnel entre ces deux pièces.

- La cote condition est notée : Ja.

- La cote condition représentée par un vecteur à double trait orienté :

De gauche à droite si la condition est horizontale De bas vers le haut si la condition est verticale

Surface terminales

2°Sciences

Ce sont des surfaces perpendiculaires à la cote condition qui limitent celle-

ci.

-

-

T1 : Surface terminale de la pièce 1

T2 : Surface terminale de la pièce 2

Surface de liaison

Ce sont les surfaces de contact entre les pièces qui sont perpendiculaires à la direction de la cote condition.

Tracée d’une chaine de cote :

- Partir de l’origine de la cote condition, cette origine touche une pièce, coter cette jusqu’à la surface de liaison en contact avec une autre pièce

- Coter cette autre pièce jusqu’à l’extrémité de la dernière touche l’extrémité de la cote condition

- Repérer les cotes au fur et à mesure.

la cote condition - Repérer les cotes au fur et à mesure. Soit ; a 1

Soit ;

a 1 =

5 ,

et a 2 =20

.

a max = a 3max – a 2min – a 1min et a min = a 3min – a 2max – a 1max

!

" # = " # =

"

+ "

+

" # +

" +

"

"