Vous êtes sur la page 1sur 1

PLUS QUE SOIGNER : CRÉER LA SANTÉ

PAR DES POLITIQUES APPROPRIÉES


Conférence publique organisée par l’ACNU-Grand Montréal

Le jeudi 15 avril 2010 – à 19h – inscription à 18h30


ATTENTION CHANGEMENT DE SALLE
Pavillon Judith-Jasmin, salle des Boiseries, 2e étage, local J-2805
405, rue Sainte-Catherine Est, Montréal, Métro Berri-UQAM

L’honorable Monique Bégin


Mme Bégin est professeure émérite en Sciences de la santé de l’Université d’Ottawa, et
professeure invitée à l’École de gestion Telfer à Ottawa, où elle enseigne à la maîtrise en
administration de la santé. Elle fut ministre de la Santé nationale et du Bien-être social du
Canada, de 1977 à 1984.

Entrée libre sur inscription obligatoire avec la mention « réservation conférence 15 avril 2010 »
acnu@uqam.ca tel. 514-987-3000, poste 7621

La conférence sera en français. La conférencière répondra aux questions en anglais et en français.


La conférence sera enregistrée par le CCDMD et diffusée sur son site dédié aux conférences numériques.

« Pour améliorer la santé dans le monde, il faut s’attaquer d’urgence aux problèmes de la pauvreté, de la
malnutrition, du revenu, du logement et de l’éducation des filles». Selon Mme Monique Bégin, « le système de
santé est aujourd’hui centré sur l’aspect curatif. Ce n’est qu’un déterminant de la santé. Il est grand temps qu’on
élargisse le cadre de ce qui assure la santé. Le système médecins-hôpitaux ne crée pas la santé; au mieux, il la
restaure ». Mme Bégin reprend ainsi les conclusions de l’important rapport rédigé par la Commission
internationale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les déterminants sociaux de la santé, laquelle
Commission était présidée par Sir Michael Marmot, une autorité internationale en épidémiologie et en santé
publique, et auquel Mme Bégin a été étroitement associée. Elle affirme que dans ce rapport les liens entre la
pauvreté et/ou le chômage et la santé sont clairement établis. En conséquence, les gouvernements devraient
investir davantage dans l’emploi, la formation, le développement de la petite enfance ou/et dans le logement
social. À son avis, les régimes d’État-providence comme ceux des pays nordiques - réussites sociales et
économiques - sont des exemples à imiter.

www.acnugrandmontreal.org
Avec la collaboration de