Vous êtes sur la page 1sur 4

Cher amis et famille,

Lors de mon dernier email, nous avions atteint la somme de 1380 F suisse de
donation pour la fondation Uluru children’s Home. Juste après cet email,
d’autres dons sont arrivés et grâce à votre générosité collective, nous avons
atteint la somme de CHF 1470 F, (47000 Indian rupees) !

Nous sommes arrivés en Inde aux premières heures du 2 juillet et avons


passé les 4 premières nuits au bord de la mer dans le village de
Mahabalipuram.

Au matin du 7 juillet nous avons loué les services d’un taxi qui savait où se
trouvait Alamparai (le petit village au environ duquel est situé le Uluru
children’s Home). Une heure trente plus tard nous nous sommes retrouvés
devant la grille d’entrée verte d’un simple mais magnifique domaine peint en
jaune.

Nous avons été chaleureusement accueillis par plusieurs membre de l’équipe


locale travaillant au Uluru children's home (certains d’entre eux résident sur
place). Derrière l’équipe est apparue rapidement une femme australienne
souriante et dynamique appelée Megan.. Megan est l’administratrice du siège
australien et fait régulièrement des séjours prolongés en Inde au Uluru
Children’s Home.

Megan nous a accueillis avec beaucoup de cœur a commencé par nous faire
visiter le domaine et nous présenter à l’équipe. A notre visite se sont jointes 2
fillettes du centre, encore trop jeunes pour aller à l’école.

Le Uluru Children’s Home est un domaine constitué de petits bâtiments. IL se


compose ainsi : Un bureau administratif, une salle à manger avec une cuisine
attenante et un endroit pour faire la vaisselle (chaque enfant lave son assiette
après le repas). Il y aussi un bâtiment avec 2 grandes chambres à coucher
pour les filles les plus jeunes, et un autre bâtiment avec des chambres plus
petites et plus intimes qui sont partagées par les plus grandes. Une autre
bâtisse sert de librairie, et une autre encore loge les volontaires.

Actuellement un centre informatique est en construction. Il sera utilisé à la


fois par les enfants du centre et ouvert au villageois des environs.
Entre les 2 dortoirs des enfants se trouve une place de jeux avec toboggan ,
balançoires, jeux de bascule, etc….

Le domaine est simple, propre et bien tenu, avec de magnifiques plantes


grimpantes. Les enfants ont décoré certains murs avec des couleurs très
vives et lumineuses. Cet endroit est un véritable oasis au cœur d’une région
très pauvre et très bruyante.
Après nous avoir fait visiter tout le centre, Megan nous a emmenés à l’école
du village local où vont les autres enfants des villages voisins. Après l’ordre
et le calme du Uluru Children’s Home, le chaos et le manque de soin de cette
école a été pour nous un grand choc.

Nous n’ignorons pas la pauvreté et les difficultés vécues par une majeure
partie de la population en Inde ; mais voir cette misère au grand jour est
encore un autre choc. L’école du gouvernement qui accueille 32 enfants du
Uluru Children’s home, accueille aussi 102 autres enfants des villages
alentours. Il y a en tout , pour ces 134 enfants , seulement 6 enseignants.
Plusieurs de ses enseignants viennent de la Capitale Chennai, située à environ
100 km du village. Il y a un absentéisme de 50 % des professeurs, compte
tenu de la difficulté et de la longueur des déplacements. Le jour ou nous
sommes arrivés pour visiter l’école était ce qu’on appelle un jour très
« moyen ». Il y avait 3 professeurs pour 134 élèves répartis sur 6 classes.!

Le Uluru children’s Home a fait l’effort de contribuer à l’amélioration de


l’école quand il le peut ( des toilettes ont été construites-auparavant les
enfants faisaient leurs besoins au bord de la route-). Ils ont payé defois pour
obtenir des enseignants supplémentaires. Mais il s’agit d’une école du
gouvernement et il y a des limites posées à leur intervention.

Après notre visite de l’école nous avons rassemblé les enfants et avons pris à
pied le chemin du retour, soit environ 20 minutes. C’était un joyeux et
bruyant cortège de 30 filles, 2 garçons, une nurse, Megan et moi-même. Les 2
garçons m’ont montré leur notions d’anglais et m’ont donné une leçon de
Tamil : arbre, oiseau, eau, nez, yeux, ect…

Nous sommes arrivés au Centre et les enfants ont échangé leurs uniformes
contre leurs habits de jeux. Ils ont commencé à nous courir après, mon fils
Isac et moi., dans l’aire de jeux : « Auntie !! Auntie !! Pousse, pousse plus
fort !! Alors carillons de rire et des mains qui serraient les miennes et me
poussaient vers un autre jeu……

Après le temps de jeu les enfants en âge scolaire ont un moment pour faire
leurs devoirs. Il règne un incroyable enthousiasme pour apprendre au Uluru
Children’s home.. Les nurses et les volontaires les supervisent et les aident si
besoin, et les plus âgés aident les plus petits. Parmi les 134 enfants qui vont à
l’école, ceux du Centre sont les seuls à pouvoir faire régulièrement leurs
devoirs.

Pendant que les plus âgés terminaient leurs devoirs, j’ai pris les 2 plus petites
filles et mon fils Isac dans la librairie et leur ai lu des histoires. Apparemment
le temps de lecture est un vrai succès avec tous les enfants. Le centre
possède une collection de livres respectable et espère pouvoir
prochainement agrandir la librairie et pouvoir l’ouvrir à l’ensemble de la
communauté locale.

Ensuite ce fut l’heure du dîner. Un repas végétarien simple et complet fait de


riz, lentilles, légumes et yaourt. Les enfants se sont assis en rectangle sur le
sol et ont commencé le repas avec une prière remerciant les Dieux Hindous,
chrétiens et musulmans. Après le repas chaque enfant a lavé son assiette et
ce fut l’heure du coucher.

Notre visite au Uluru children’s home a été très instructive et pleine de


richesses. Notre don a été reçu avec une grande reconnaissance. En plus des
47'000 rupees, nous avons pu apporter un grand sac de vêtements et
chaussures, 80 brosses à dents et 100 tubes de dentifrices, ainsi que des
livres décrivant la vie traditionnelle des enfants suisses, ainsi que d’autres
livre pour enfants en bas âges.

Je voudrais sincèrement remercier chacun d’entre vous pour votre gentillesse


de cœur et votre générosité en faveur du Uluru Children’s home. Je peux
vous dire du fonds du cœur, après avoir vu leur travail sur place, que notre
don collectif ne pouvaient pas avoir trouvé meilleure place.

Au travers de ce don nous pu aider une organisation qui fait bien plus que
donner à manger et loger des enfants orphelins ou abandonnés.
Ensemble nous avons contribué à donner à ces enfants une existence plus
sécurisante et aimante, et qui par-dessus tout leur donne une opportunité
d’aller au- delà des contraintes que la misère impose.

Si vous êtes intéressés à suivre l’évolution de du Uluru Children’s home ou si


vous souhaitez continuer à les soutenir, je vous invite à visiter leur site pour
plus d’informations:

http://www.tewfi.org/patasala.html

Et pour finir, si vous souhaitez voir quelques photos de notre visite, aller sur
le site suivant :

http://www.kodakgallery.com/I.jsp?c=7envi1db.7t4sxoan&x=0&y=-sawmqb

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez aller plus avant dans la


discussion ou si vous avez des questions.

Toute bonne,

Debbi