Vous êtes sur la page 1sur 3
‘Renaagne Paseas Auwcerre le 3 mars 2016 Monsieur le Maire, Vous aviez informé, le I févier dernier, Mme Pariouche, inspectice ‘académie de votre intention de suspendre les cours relatifs aux enseignements de langue et tulure d'origine (ELCO) mis en exwre dans les oles Marcel Pagnol, Girard Philip et Paul Verlaine de la commune de Migennes. Par courrier du 8 ferir, cette dernitre vous demandaittoutefos de nn rien fare en vous rappelant que d'une part, ces enseignements font parte intégrante du cursus ‘édvcatif et sont sounis aan principes fondamentaux du service public de V'éducation» la Iiberté de Venseignement, lo gratuit, li lect et Vobligation scolire, En oute,cete mesure ine rléve pas de votre compitence. Comme vous avez publiquement le 15 fewier dernier (Yonne Républiaine) estiné que c'est pour des raisons de sécurité. j'ak da, dans Tes mémes formes préciser, (qexciper d'un conteste de menace sur la sécurié des établiscements publics et scolaires our décider en mars de frmer les doles de Migennes afin d'empécher la terue de ces enseignements ~ qui se dérsulent sans anicroches depuis la rentrée de septembre ~ relevait ‘dum contresens. Malgré ces ments, nous venonsd'apprendre que ces cours, qui auraient dt avoir leu hier, apres Vinerruption des vacances scolares, n'ont pu reprene car les écoles sont demeurées fermées ; i! ne me semble pas que mes services en charge di contréle de égalié aiem 68 saisis mi d'une dlibération du consell municipal ni d'un arété municipal fermant tes dcoles conmanates, aw moins au titre de ces enselgnements — délibération ow ‘rrété que dalleurs janrai transmis immédiatement aw tribunal administra. & fin Tonmudtion Monsieur Frangols BOUCHER Maire de Migennes Hotel de Ville 89400 Migenmes 2 En eff, nous vous rappelons girl s‘agit d'un enselgnement scolaire qui reléve directement de ta responsabilié de I'Biat. Ce sont les inspectors dacadémie, qui icident de Vowerture, de la reconduction ou de ta fermeture de ees cows. Ces enseignements sont alles inerés am projet d'éeole ef artcalés avec ler autres ensejgnements. Comme tou enseignement, is ont lew dans un fea! scolaire propre & étude, ‘mis & la dispostion par la collectivté conformément 2 se obligations légales et wilisen les moyens matériel adéquats Par conséquent, c'est au ttre de vos obligations de maire notamment en ‘matitre d'éeole (elles qu'eles résuliems des articles 14 et 15 de la tot historique du 30 octobre 1886 désormats codifiée dans le code de l'éducation) que nous vous enjoignons dasaver le libre accés & lécole pour que ces enselgnements pulssent ere & nowveat ‘ispencés jusqu’d la fin ae Vannée scolaire, dans les conditions siilaires @ celles qui prévalaient depuis le début ie Fannée scolaire 2015-2016. Cortes le maire est responsable de a sécurité dans sa commune, comme vous le rappetes dans votre courier du I” fsrier 2016, Tontefois, les représentants de Eat ue ‘nous sommes avons été for surpris des propos que vous aves femus sur Ta sécurité dans les Giablssements solaires Lt sécurisaion des établissements publies en général et scolaires en particulier, a fait Vobjet d'une réunion de tous les us de U'Yonme le 22 fanver oH a été Papel la nécesstédélever le niveau de sécurisation des établissements scolaire comme des basiments publics, Aucen de vor 230 colligues présents ~ maires et dus - partclpant cee Péanion n'a compris des éhanges et rfleions autour de Ta néeessitédélever le niveau de shewrité des éablissements scolaires, qu'il éait nécessire que les éablissements soiemt Jfermés et certains enseignenents suspends. Au rest, une telle mesure w aurait aucun sens. Votre cow passage & cette réunion — un quart d'heure ~ remargué par bon hombre de vos collegues, ts a conduit um contesens total et singulier dans la prise en ‘compte de mesures simples de séewrité,frappées au coin de bon sens: sécuriser les abords des Gablssements scolaire, éviter les atiroupements devant les établssements.. A aucvar ‘moment ine sst agit de proserre tel ou el enselgnemen, tlle ou elle activité scolaire ow ériseolaire sur Te fondement d'impératis de sécurité ~ pas plus dans 1'Yome que dans le reste du pays, dailies [Nous vous ecafrmons done gue vous devez, sans dela, reeréer les conditions ‘afin que ces enseignemens — suspends de fit par votre division sans fondements et discrininante-soiet& noweau dispensés. Cex cours doivent re organists dans le mémes ‘conditions gue premier mmesire de Vande scolaire 2015-2010. i lex écoles wetatent lus, curiewsement, disponibles, nous vous enjoignons de proposer des locaux éguivatents Dropres ice enselgnement,&ingpectrce aca. fn, nous pensons utile de vous rappeler qu'en votre qualité de mae, vous ‘tes responsable du bon ordre dans votre commune. ce tre, a concorde publique releve de votre responsabilié. Sur le fond, a décision singuliére que vous avez rendue publique dans un contexte éconamique e social oi 1a communauté nationale tend dst diviser ef se ragmenter sur fond dattente d'une action publique impartale& fa mesure des diffialés et inguidtudes de nos concitayens, est de nature &élargir les fracture et monter fa es groupes ‘sociaux que nos conetoyens les uns contre les andres Vous sackae! attaché i Vill républicain, naw on praptone pear sous ramet Vesprit les termes d'un des couplets de ta Marseillalse « La France que 'Burope adiire A recongus a liberté Ex chague ciayen respre Sous les lose égalte Un jour son mage chérie ‘'éiendra sur tou Pnvers ‘Peuples, vou briserez nos fors [Es vous ures we Pare » Ce rappel & Pyne républicain dott conduire tout élu dela République & en respecter les princpes et swtout les rigs. Bien évidemment, nous sommes & vare disposition pour étudier les solutions ‘que vous propose: afin de rétablir dans Tes meleursdelals fa femue de ces enselgnements suivis, cans votre commune, par prés dune centane d'lbves. Fe vous prie tagréer, Monsieur le maire, assurance de notre consideration distinguée Le Profs, Linspecticed'académie Directrice académigue des services de Education nationale de 1'Yorme aC: Jean-Christophe MORAUD Annie PARTOUCHE

Vous aimerez peut-être aussi