Vous êtes sur la page 1sur 1

Les critères de classification des groupes

Les critères de classification des groupes sont nombreux, celui de la taille semble le plus important, on
distingue alors

• le groupe primaire (ou restreint) qui selon CH Cooley comme


une association relativement permanente, et non spécialisée
d’un nombre restreint d’individu unis par des relations directes
et intimes, la famille en est le prototype
• le groupe intermédiaire contribue à former le tissu social :
collectivités locales (villages, quartiers urbains, relations de
voisinage), groupements économiques (collectivité de travail,
associations professionnelles), groupement volontaire
(syndicats, partis politiques )
• les groupes de grande envergure sont des groupements à
distance dans lesquels les relations sont indirectes,
médiatisées par des institutions: l’appellation groupes sociaux
leur est réservée, ils forment l’armature principale de la
structure sociale et sont le produit de la stratification sociale
(classes, castes, élites) ou de la différenciation
socioculturelle(groupe ethnique et religieux)

mais on peut aussi distinguer les groupes en fonction de leur degré de mobilisation, on
opposera alors :

• les groupes nominaux généralement de grande taille qui


correspondent à un agrégat d’individus présentant des
caractéristiques similaires mais sans véritable lien.
• les groupes mobilisés, réels ou organisés dont les membres
ont pris conscience de l’intérêt commun qui les lie (ex le
syndicat ou le groupe de pression).