Vous êtes sur la page 1sur 60

Rapport d’activité 2011

SNEP

Société Nationale d’Electrolyse et de Pétrochimie

SNEP Société Nationale d’Electrolyse et de Pétrochimie

SOMMAIRE

SOMMAIRE n Edito P.6 n A la découverte de SNEP P.8 n SNEP : Deux pôles

n

Edito

P.6

n

A la découverte de SNEP

P.8

n Edito P.6 n A la découverte de SNEP P.8 n SNEP : Deux pôles d’activité

n SNEP : Deux pôles d’activité

P.10

de SNEP P.8 n SNEP : Deux pôles d’activité P.10 CHIFFRE D’AFFAIRES 2011 891,7 MILLIONS DE
CHIFFRE D’AFFAIRES 2011 891,7 MILLIONS DE DH VARIATION +5%
CHIFFRE D’AFFAIRES 2011
891,7 MILLIONS DE DH
VARIATION
+5%

n

Nos valeurs

P.12

n

Des investissements soutenus

P.14

2011 : SNEP poursuit ses investissements de capacité
2011 :
SNEP poursuit ses
investissements de capacité
3
3

SNEP - Rapport Annuel 2011

SOMMAIRE

SOMMAIRE n Faits marquants 1973 2011 P.16 n 2011 en chiffres P.20 C.A EBITDA RÉSULTAT NET

n

Faits marquants 1973

n Faits marquants 1973 2011 P.16

2011

P.16

n

2011 en chiffres

P.20

C.A EBITDA RÉSULTAT NET 891,7 MDH 96,1 MDH 25,3 MDH
C.A
EBITDA
RÉSULTAT NET
891,7 MDH
96,1 MDH
25,3 MDH

n Marchés et stratégie

P.22

SNEP fait face à une concurrence déloyale marquée par des importations massives de PVC en
SNEP fait face à une concurrence déloyale marquée par des
importations massives de PVC en provenance des USA à des prix
dumping.
massives de PVC en provenance des USA à des prix dumping. n Activités 2011   P.26

n Activités 2011

 

P.26

PRODuItS vINyLIquES

PRODuItS D’ELEctROLySE

   

Produits vinyliques

   

Produits d'électrolyse

 

Chiffre d'Affaires

Chiffre d'Affaires

 
   

MDH

MDH

MDH

628 478 MDH

733 MDH

592 486 MDH

MDH

535 MDH

720

628 478 MDH 733 MDH 592 486 MDH MDH 535 MDH 720

70,6%

du C.A

MDH

259

256

256

223 MDH 230
223 MDH
230

29,1%

du C.A

 

2007

2008

2009

2010

2011

2007

2008

2009

2010

2011

 

n

Gouvernance & Organisation

 

P.30

n

Performance globale et responsabilité sociale

P.32

4
4

SNEP - Rapport Annuel 2011

SOMMAIRE

SOMMAIRE n Une politique RH qui encourage le travailler-ensemble P.36 n Protéger la santé des collaborateurs

n Une politique RH qui encourage le travailler-ensemble

P.36

Une politique RH qui encourage le travailler-ensemble P.36 n Protéger la santé des collaborateurs & des
Une politique RH qui encourage le travailler-ensemble P.36 n Protéger la santé des collaborateurs & des

n Protéger la santé des collaborateurs & des consommateurs P.40

la santé des collaborateurs & des consommateurs P.40 n La sécurité : une priorité P.42 n

n La sécurité : une priorité

P.42

consommateurs P.40 n La sécurité : une priorité P.42 n 2011 : une année riche en

n

2011 : une année riche en activités

P.44

n

Une démarche active de développement durable

P.46

n

Perspectives 2012

P.48

n

Indicateurs financiers

P.50

5
5

SNEP - Rapport Annuel 2011

EDITO M. Miloud CHÂABI Président Directeur Général Acteur incontournable dans l’industrie nationale, SNEP a toujours
EDITO M. Miloud CHÂABI Président Directeur Général Acteur incontournable dans l’industrie nationale, SNEP a toujours

EDITO

M. Miloud CHÂABI Président Directeur Général

EDITO M. Miloud CHÂABI Président Directeur Général Acteur incontournable dans l’industrie nationale, SNEP a toujours

Acteur incontournable dans l’industrie nationale, SNEP a toujours affirmé un posi- tionnement fort sur le marché des produits vinyliques et d’électrolyse, grâce à ses efforts d’investissements soutenus, à ses ressources humaines hautement quali- fiées et à ses orientations d’entreprise socialement responsable.

à ses orientations d’entreprise socialement responsable. Mais depuis la fin de l’année 2008, SNEP se trouve

Mais depuis la fin de l’année 2008, SNEP se trouve confrontée à un environnement complexe marqué par une récession économique mondiale et surtout par des pra- tiques commerciales contraires à l’esprit de concurrence. La baisse de la demande internationale dans un contexte de crise du BTP qui, à lui seul, représente 70% des débouchés du PVC à travers le monde, a poussé les entreprises américaines à vou- loir écouler leurs productions sur le marché extérieur à des prix dumping. Preuve en est une croissance exponentielle de plus de 415% des exportations du PVC en provenance des USA, dans le monde, entre 2008 et 2010.

Au Maroc, les importations de PVC Américains ont connu une expansion vertigi- neuse passant de 5 900 tonnes en 2008 à 27 000 tonnes en 2011. Cette augmentation phénoménale de 350% a permis aux Etats-Unis de se hisser au premier rang des fournisseurs pour notre pays : leur part a crû de 20% en 2008 à 67% en 2011. La concurrence déloyale des industries américaines, caractérisée par un dumping flagrant a contraint la SNEP à s’aligner sur leurs prix abusivement bas pour sauve- garder ses parts de marchés. Ce qui n’a pas manqué d’affecter ses résultats d’ex- ploitation qui ont subi une baisse accentuée entre 2009 et 2011.

Touchés de plein fouet par cette conjoncture de crise sans précédant, où le dumping prévaut sur les mécanismes de l’offre et de la demande, nous avons dû opérer des choix stratégiques importants. Face aux exportations massives de PVC à des prix dumping, ajoutées à une baisse drastique des droits d’importation du PVC (de 25% en 2008 à 2,5% en 2011) et à une forte volatilité des prix des matières premières (éthylène)…, nous avons privilé- gié en 2010 une intégration en aval sur la filière du PVC par l’augmentation de nos prises de participation à 34% dans le capital de la société Dimatit, afin de sécuriser les débouchés de nos produits et protéger du mieux que nous pouvions nos ventes de matières vinyliques (PVC et Compund PVC).

6
6

SNEP - Rapport Annuel 2011

Durant la période délicate de 2008- 2011, nous avons engagé 300 Millions de DH, sur les 650 Millions de DH pré- vus dans le cadre de notre projet de doublement de capacité. Déterminés à affronter une compéti- tion mondiale acharnée, nous avons consacré, en 2011, 60 millions de DH à l’acquisition d’un nouveau four de cracking DCE et d’un compresseur d’hydrogène à anneau liquide. Nous avons également opéré un investis- sements de 110 millions de DH dont 78 MDH ont été financés par un cré- dit acheteur de Deutsche Bank Italie pour l’acquisition d’une nouvelle unité d’électrolyse à membrane d’une ca- pacité de 70 000 tonnes de soude par an, et d’un nouveau réacteur d’oxy- chloration à lit fluidisé d’une capacité de 120 000 tonnes de DCE.

Mais malheureusement, étant donnée l’absence de reprise dans le secteur du BTP aux USA, le phénomène des exportations à des prix dumping per- dure toujours et devient avéré sur le plan international. Il a touché et lésé plusieurs pays et non des moindres, tels que la Turquie, l’Inde, le Brésil, la Chine ou l’Australie qui n’ont pas manqué d’appliquer des mesures de défense commerciale pour contre- carrer les préjudices causés par les importations de PVC à des prix dum- ping en provenance des Etats-Unis.

L’article VI du Gatt de 1994 et l’Accord sur la mise en œuvre de l’article VI du Gatt de 1994 (Accord antidum- ping de l’OMC) autorisent les Etats à appliquer des mesures antidumping pour défendre leurs producteurs na- tionaux. L’Organisation Mondiale du Com- merce, détermine, à travers l’«ac- cord antidumping », les conditions dans lesquelles un pays peut prendre des mesures contre le dumping. Et c’est bien ce que nous avons la volonté de faire.

Dans le respect des dispositions de l’OMC et des lois Marocaines en vi- gueur en la matière, nous comptons déposer une requête pour la mise en œuvre des mesures antidumping sur les importations du PVC en pro- venance des Etats-Unis.

Nonobstant ces mutations du sec- teur de la pétrochimie dans le monde, nous restons confiants en l’avenir. SNEP a la ferme volonté de capitaliser sur sa démarche d’amé- lioration continue pour achever son projet de mise à niveau et mettre en oeuvre une politique de différencia- tion basée sur la rationalisation de ses coûts de production, le déve- loppement de sa productivité et la qualité de ses services, en vue de l’obtention de positions fortes, géné- ratrices de flux financiers durables et rentables.

7
7

SNEP - Rapport Annuel 2011

de positions fortes, géné- ratrices de flux financiers durables et rentables. 7 SNEP - Rapport Annuel

A la découverte de SNEP

8
8

SNEP - Rapport Annuel 2011

Principal producteur des produits vinyliques et des produits issus de l’électrolyse, SNEP est le leader national dans le domaine de la pétrochimie.

Du BTP au textile, en passant par l’agro-alimentaire ou le traitement de l’eau, SNEP s’investit continuellement à moderniser ses installations pour répondre à la demande du marché avec une qualité de service maintenue au meilleur niveau.

Avec plus de 35 ans d’expérience et de savoir-faire, nos 600 collaborateurs s’impliquent au quotidien pour accompagner les secteurs industriels stratégiques du pays.

LEADERSHIP

Reponsabilité

Progrès continu

9
9

SNEP - Rapport Annuel 2011

SNEP 2011

2 pôles d’activités

Produits

vinyliques

Produits issus de l’électrolyse

L’expertise de SNEP et le savoir-faire de ses collaborateurs lui permettent de proposer des produits et solutions qui répondent aux normes les plus exigentes en matière de qualité, de santé et de sécurité.

10
10

SNEP - Rapport Annuel 2011

CHIFFRE D’AFFAIRES 2011

891,7 MILLIONS DE DH

VARIATION

+5%

 

DÉFINITION ISO 9001 : 2008

 

La finalité de l’approche processus est de renforcer l’efficacité et l’efficience d’un organisme à atteindre les objectifs qu’il a

Acteur incontournable dans l’industrie nationale, SNEP a toujours affirmé son rôle de vecteur de croissance industrielle dans le pays, grâce à ses efforts d’investissements soutenus et réguliers, à ses ressources humaines hautement qualifiées et à ses orientations d’entreprise socialement responsable. Depuis sa privatisation, SNEP s’est investi à augmenter ses capacités et à améliorer continuellement sa compétitivité en respectant les normes les plus strictes en matière de Qualité, de Santé, de Sécurité et d’Environnement. Son système QSE est certifié par AFAQ – AFNOR conformément

définis. Dans le cadre d’ISO 9001:2008, il s’agit d’accroître la satisfaction des clients par le respect de leurs exigences. Les avantages de l’approche processus sont les suivants :

Intégration et alignement des processus

permettant d’atteindre les résultats planifiés.

Mobilisation des efforts sur l’efficacité et l’efficience des processus.

Gage de confiance, pour la clientèle et

d’autres parties intéressées, quant à la

constance des performances de l’organisme.

Transparence des opérations au sein de

l’organisme.

Réduction des coûts et de la durée des

aux référentiels ISO 9001 V. 2008, ISO 14001 V. 2004 et OHSAS 18001 V.2007.

Aujourd’hui, les deux pôles d’activités de SNEP : Produits vinyliques et Produits issus de l’électrolyse constituent des filières industrielles intégrées et bénéficient d’un positionnement notoire sur le marché national et d’une reconnaissance consolidée d’année en année sur le plan international, en particulier, sur les marchés Européens et Africains.

cycles grâce à une utilisation efficace des ressources.

Amélioration, cohérence et prévisibilité des résultats.

Créer des possibilités d’action pour des

initiatives d’amélioration ciblées selon des priorités.

Encourager le personnel à s’engager et

à clarifier ses responsabilités

Source

:

Organisation Internationale de normalisation

11
11

SNEP - Rapport Annuel 2011

Nos valeurs

Des valeurs partagées par tous pour aller toujours plus loin

Qualité

Grâce à sa volonté permanente d’améliorer sa production et ses services; SNEP a forgé une image forte d’entreprise qui vise l’excellence dans la satisfaction de ses clients.

Transparence

Elle dicte la démarche de SNEP qui s’est toujours engagée à transmettre une information précise et fiable à ses clients, partenaires et actionnaires pour donner une vision complète et claire de l’entreprise et ses activités et faire prospérer continuellement le capital confiance dont elle jouit.

12
12

SNEP - Rapport Annuel 2011

cES vALEuRS NouS ANimENt Au quotidiEN. ELLES REPRéSENtENt PouR NouS uNE SouRcE d’iNSPiRAtioN Et uN fActEuR d’AméLioRAtioN coNtiNuE vERS L’ExcELLENcE.

Responsabilité sociale

Au delà d’opérations de mécénat, SNEP est engagée dans des actions sociales individuelles auprès de ses employés : Formation continue pour la valorisation des compétences, Aides au logement, Aides financières

Développement durable

SNEP a toujours adopté une démarche de développement durable respectueuse de l’environnement. Dans ce sens, elle s’est constamment investie à acquérrir des technologies propres qui garantissent une véritable efficacité énergétique et une réelle économie des ressources.

13
13

SNEP - Rapport Annuel 2011

Des investissements soutenus

2011

Afin d’améliorer sa compétitivité et doubler sa production, SNEP a renforcé ses équipements en 2011 par l’acquisition d’une nouvelle ligne de cracking dcE d’une capacité de 120.000 tonnes et d’un compresseur d’hydrogène à anneau liquide pour un montant de 60 millions de dH.

L’entreprise a également engagé des investissements de 110 millions de dH pour l’installation d’une nouvelle unité d’électrolyse à membrane d’une capacité de 70 000 tonnes de soude par an, et d’un nouveau réacteur d’oxychloration à lit fluidisé d’une capacité de 120 000 tonnes de dcE.

14
14

SNEP - Rapport Annuel 2011

SNEP poursuit ses investissements de capacité

L’unité d’oxychloration

L’ unité d’Oxychloration est basée sur le know how allemand de

L’unité d’Oxychloration acquise par SNEP

Vinnolit (ex HOECHST), reconnu

est basée sur le know how Allemand de

pour être la meilleure technologie

Vinnolit (ex-HOECHST), reconnu pour

disponible dans le domaine de

être la meilleure technologie disponible

la pétrochimie permettant de

dans le domaine de la pétrochimie. Elle

valoriser l’Acide Chlorhydrique

permet de valoriser l’Acide Chlorhydrique

(HCL) en DCE à travers sa combinaison

avec de l’oxygène et de l’éthylène. Ce

(HCL) en DCE à travers sa

combinaison avec de l’oxygène et

procédé est d’une grande importance

de l’éthylène. Ce procédé est d’une

économique car le HCL généré fatalement

grande importance économique

par thermocrakage du DCE pour la

car le HCL généré fatalement par

production du monomère de vinyle (VCM)

thermocrakage du DCE pour la

-qui engendre du PVC par polymérisation-,

est un produit de faible valeur commerciale

et sans marché potentiel au Maroc.

production du monomère de vinyle

(VCM) -qui engendre du PVC par

Ainsi, par le biais de l’unité d’Oxychlo- ration, SNEP améliore autant sa perfor-

mance économique qu’ environnementale car la technologie choisie est axée sur la durabilité, la qualité, le rendement éco- énergétique et la sécurité. Elle est notam- ment caractérisée par :

• Un meilleur rendement de transformation (plus de 99%) ; • Une meilleure efficacité énergétique à travers la récupération d’énergie sous forme de vapeur ; • Un total respect de l’environnement ne générant aucun rejet liquide ou gazeux nuisible ; • Une véritable sécurité, par l’utilisation des derniers systèmes de commande et de contrôle.

15
15

SNEP - Rapport Annuel 2011

Faits marquants

1973 : Création de la SNEP à l’initiative

de l’Etat Marocain pour subvenir aux besoins du pays en PVC, Soude caustique et en Eau de Javel.

1977 : Démarrage de la production orga-

nisée autour de deux activités: l’électrolyse et la pétrochimie. Les unités industrielles de SNEP offrent une capacité de production de 28.000 tonnes.

Augmentation

production du PVC à 36.000 tonnes.

1991:

des

capacités

de

1993 : Acquisition de SNEP par le Groupe Chaâbi (Ynna Holding) suite à l’ap-

pel d’offre lancé par l’Etat Marocain dans le cadre de la privatisation initiée en 1993.

n Adhésion à la Fédération de la Chimie et de

la Parachimie, en tant que membre actif.

1998 : Augmentation de la capacité de production du PVC à 50.000 tonnes.

n Installation de la première unité d’électro-

lyse à membrane.

n Signature de la charte Responsible Care.

à membrane. n Signature de la charte Responsible Care. 2002 : n Inspection de SNEP par

2002 :

n Inspection de SNEP par l’Organisation pour

l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) conformément aux dispositions de la conven- tion sur l’interdiction des armes chimiques.

n Obtention de la certification ISO 9001, ver-

sion 2000 délivrée par l’AFAQ.

ISO 9001, ver - sion 2000 délivrée par l’AFAQ. 2003 : Installation d’une deuxième élec- trolyse

2003 : Installation d’une deuxième élec-

trolyse à membrane (arrêt de l’électrolyse à Mercure).

n Augmentation de la production du PVC à

55.000 tonnes.

n Augmentation de la production du PVC à 55.000 tonnes. 2004 : Obtention du Premier Prix

2004: Obtention du Premier Prix de l’Envi- ronnement de Mohammedia.

2005: Augmentation des capacités de pro- duction de PVC à 60.000 t.

16
16

SNEP - Rapport Annuel 2011

1973

2006 : Mise en place d’une GMAO.

2007: Introduction de la SNEP en bourse par la cession de 35% de son capital.

2008

n Augmentation des capacités de production

de PVC à 75.000 tonnes.

n Pré-enregistrement des produits de SNEP

à la réglementation REACH. n Renouvellement de la certification ISO 2001 : 2000, délivrée par AFAQ.

n Obtention du Prix National de la Sécurité

au Travail Catégorie Grandes Entreprises In- dustrielles, édition 2008.

n Mise en place du Système de Management

Intégré (Qualité, Sécurité Environnement) selon les référentiels OHSAS 18 001 et ISO 14 001.

2009

n Signature de la Convention de Catégorisa-

tion en Douane (Classe A). n Pré-enregistrement des Produits PVC et soude caustique conformément à la régle- mentation Européenne REACH.

n Certification par AFAQ – AFNOR conformé-

ment aux normes ISO 9001 V. 2008, ISO 14001 V. 2004 et OHSAS 18001 V.2007.

n Signature de la charte pour l’engagement

social et le développement durable du groupe Ynna Holding.

social et le développement durable du groupe Ynna Holding. 2011 2010 n Inspection de SNEP par

2011

2010

n Inspection de SNEP par l’Organisation pour

l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) conformément aux dispositions de la conven-

tion sur l’interdiction des armes chimiques.

n Achèvement avec succès de l’enregistre-

ment des substances chimiques d’hydroxyde

de Sodium et de Mono chlorure de vinyle

auprès de l’Agence Européenne des Produits Chimiques «REACH».

n

Succès à l’audit des certifications QSE

n

Montée dans le capital de Dimatit à hau-

teur de 34%.

2011:

n Achat d’un nouveau four de cracking DCE et d’un compresseur d’hydrogène à anneau liquide.

n 110 millions de DH investis pour l’acquisition d’une nouvelle unité d’électrolyse à membrane d’une capa- cité de 70 000 tonnes de soude par an, et d’un nouveau réacteur d’oxychlora- tion à lit fluidisé d’une capacité de 120 000 tonnes de DCE/ an.

17
17

SNEP - Rapport Annuel 2011

SNEP

2011

18
18

SNEP - Rapport Annuel 2011

2011 EN CHIFFRES MARCHÉS ET STRATÉGIE ACTIVITÉS 2011 GOUVERNANCE ET ORGANISATION

P.20

P.22

P.26

P.30

C.A EBITDA RÉSULTAT NET 891,7 MDH 96,1 MDH 25,3 MDH
C.A
EBITDA
RÉSULTAT NET
891,7 MDH
96,1 MDH
25,3 MDH
P.20 P.22 P.26 P.30 C.A EBITDA RÉSULTAT NET 891,7 MDH 96,1 MDH 25,3 MDH 19 SNEP
P.20 P.22 P.26 P.30 C.A EBITDA RÉSULTAT NET 891,7 MDH 96,1 MDH 25,3 MDH 19 SNEP
P.20 P.22 P.26 P.30 C.A EBITDA RÉSULTAT NET 891,7 MDH 96,1 MDH 25,3 MDH 19 SNEP
19
19

SNEP - Rapport Annuel 2011

2011 En ChIFFRES

2011 En ChIFFRES SNEP MAINTIENT SES PARTS DE MARCHÉ DANS UN ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE DIFFICILE dans une

SNEP MAINTIENT SES PARTS DE MARCHÉ DANS UN ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE DIFFICILE

dans une conjoncture difficile, marquée par une recrudescence des importations de Pvc à des prix dumping et un renchérissement des coûts d’approvisionnement de l’éthylène auprès des fournisseurs Européens suite à la fermeture du complexe pétrochimique de Ras Lanouf en Lybie, SNEP a privilégié le maintien de ses parts de marché en s’alignant sur les prix bas des importations du Pvc.

Le chiffre d’affaires de l’année 2011 s’établit à 891,7 Millions de dirhams en progression de 5% soutenu principalement par une augmentation limitée des prix de vente du PVC consécutive au renchérissement de l’éthylène.

EVOLUTION DU C.A

891,7 MDH 848,4 MDH 792 MDH 2009 2010 2011
891,7 MDH
848,4 MDH
792 MDH
2009 2010
2011
20
20

SNEP - Rapport Annuel 2011

C.A

EBITDA

RÉSULTAT NET

891,7 MDH

96,1 MDH

25,3 MDH

C.A EBITDA RÉSULTAT NET 891,7 MDH 96,1 MDH 25,3 MDH L’EBITDA s’élève à 96,1 Millions de

L’EBITDA s’élève à 96,1 Millions de dirhams en net repli de 24% comparativement à

2010.

Ce résultat a été fortement impacté par les augmentations de l’éthylène qui n’ont été que partiellement répercutées sur les prix de vente.

Le résultat net, impacté par le retour à un taux normal de l’IS à 30% contre un taux de 22,5% l’année auparavant, se fixe à 25,3 Millions de dirhams contre 64,4 Millions de dirhams en 2010. Ce résultat intégre également 10,8 Millions de dirhams de dotations sur les titres SNEP détenus dans le cadre du programme de rachat et une provision pour dépréciation de la valeur des stocks de 6,5 Millions de dirhams.

EVOLUTION DE L’EBITDA

134,4 MDH 126,3 MDH 96,1 MDH 2009 2010 2011
134,4 MDH
126,3 MDH
96,1 MDH
2009
2010
2011

EVOLUTION DU RÉSULTAT NET

66,6 MDH 64,4 MDH 25,3 MDH 2009 2010 2011
66,6 MDH
64,4 MDH
25,3 MDH
2009 2010
2011
21
21

SNEP - Rapport Annuel 2011

MARChÉS & STRATÉGIE

MARChÉS & STRATÉGIE dans une conjoncture économique défavorable, SNEP a axé sa démarche en 2011 sur

dans une conjoncture économique défavorable, SNEP a axé sa démarche en 2011 sur l’amélioration continue de son rendement industriel à travers le renforcement de ses équipements, la consolidation de ses performances en matière de qualité, santé, sécurité et environnement et le développement des compétences de ses ressources humaines pour maintenir son positionnement dans un marché en forte mutation. face à une concurrence déloyale caractérisée par des prix dumping, l’entreprise a capitalisé sur son intégration verticale en aval pour garantir un meilleur contrôle et une meilleure sécurité de débouchés pour ses produits.

UNE CRISE SANS PRÉCÉDENT Grâce à son savoir-faire technique, à l’expertise de ses ressources humaines et à la solidité de ses indicateurs économiques, SNEP a tout de même pu démontrer une bonne résilience face à plusieurs facteurs agrégés, à savoir :

la recrudescence des importations du PVC à des prix dumping engendrée par la

22
22

SNEP - Rapport Annuel 2011

SNEP fait face à une concurrence déloyale marquée par des importations massives de Pvc en provenance des uSA à des prix dumping.

baisse de la demande internationale dans un contexte de crise du BTP qui, à lui seul, représente 70% des débouchés du PVC à travers le monde. Il est à souligner que les importations du Maroc en PVC ont enregistré une hausse de 350% entre

2008 et 2011, passant de 5 900 t à 27 000 t; le démantèlement tarifaire drastique des droits d’importations sur le PVC, passés de 25% en 2008 à 2,5% en 2011 ;

la hausse de la facture d’électricité de 17% en 2008 ;

prix de matières

premières (l’éthylène) ;

la forte volatilité des

Le renchérissement des coûts d’approvisionnement de l’éthylène en 2011 suite à la fermeture du complexe pétrochimique de Ras Lanouf en Lybie. Les limites du port de Mohammedia astreignent SNEP à acheter l’éthylène plus cher dans le bassin méditerranéen avec des bateaux à tonnage réduit de 2.200 T.

23
23

SNEP - Rapport Annuel 2011

plus cher dans le bassin méditerranéen avec des bateaux à tonnage réduit de 2.200 T. 23

MARChÉS & STRATÉGIE

MARChÉS & STRATÉGIE SNEP SÉCURISE SES VENTES Les marchés devenant fortement imparfaits et le prix n’étant

SNEP SÉCURISE SES VENTES Les marchés devenant fortement imparfaits et le prix n’étant plus déterminé par les mécanismes classiques de l’offre et de la demande, l’intégration verticale en aval de la filière du PVC, effectuée en 2010 par une montée de 34% dans le capital de Dimatit, a permis à SNEP de maintenir ses activités et de sécuriser ses ventes malgré le dumping exercé par les entreprises américaines, conjugué à la volatilité des prix de l’éthylène.

2011 : SNEP RENFORCE SES INVESTISSEMENTS Déterminée à affronter une compétition mondiale acharnée, SNEP a consacré 60 millions de DH à l’acquisition d’un nouveau four de cracking DCE et d’un compresseur d’hydrogène à anneau liquide. Elle a également engagé un investissements de 110 millions de DH dont 78 MDH ont été financés par un crédit acheteur de Deutsche Bank Italie pour l’achat d’une nouvelle unité d’électrolyse à membrane d’une capacité de

70 000 tonnes de soude par an, et d’un nouveau réacteur d’oxychloration à lit

fluidisé d’une capacité de 120 000 tonnes

de DCE.

Globalement, grâce à sa démarche de

veille concurrentielle continue, SNEP

a pu faire face aux bouleversements

conjoncturels rencontrés entre fin 2008 et 2011, tout en maintenant ses efforts pour moderniser ses installations et améliorer sa compétitivité : elle a engagé durant cette période délicate 300 millions de DH sur les 650 millions de DH prévus.

Dans un environnement économique complexe, et un cadre de plus en plus concurrentiel et en constante évolution, SNEP a démontré ses atouts d’entreprise réactive qui sait opérer des investissements sélectifs et sécuriser ses ventes en vue de l’obtention de positions fortes, génératrices de flux financiers durables et rentables.

Aujourd’hui, SNEP a la ferme volonté de capitaliser sur ses facteurs de succès et d’adopter une politique de différenciation basée sur la rationalisation de ses coûts de production, le développement de sa productivité et la qualité de ses services, à travers l’achèvement de son projet de mise à niveau.

24
24

SNEP - Rapport Annuel 2011

25 SNEP - Rapport Annuel 2011
25 SNEP - Rapport Annuel 2011
25
25

SNEP - Rapport Annuel 2011

ACTIVITÉS 2011

ACTIVITÉS 2011 La concurrence déloyale des entreprises américaines caractérisée par des pratiques de dumping, a

La concurrence déloyale des entreprises américaines caractérisée par des pratiques de dumping, a causé à la SNEP une baisse de parts de marché de 21%. Elles se situent à 57 % sur le segment des produits vinyliques au maroc.

Grâce à l’intégration en aval, effectuée par une montée de 34% dans le capital de dimAtit, le chiffre d’affaire du pôle «Produits vinyliques» a tout de même enregistré une augmentation de 5,7% atteignant 628 478 millions de dirhams, soit 70,6% des ventes globales de l’entreprise.

PRODuItSvINyLIquES

Produits vinyliques

Chiffre d'Affaires

2007 2008 2009 2010 2011 720 MDH 733 MDH 535 MDH 592 486 MDH 628
2007
2008
2009
2010
2011
720 MDH
733 MDH
535 MDH
592 486 MDH
628 478 MDH
26
26

SNEP - Rapport Annuel 2011

70,6%

du C.A

PRODUITS VINyLIQUES

PRODUITS VINyLIQUES Le pôle Produits vinyliques est organisé autour du Pvc et du com- pound Pvc,
PRODUITS VINyLIQUES Le pôle Produits vinyliques est organisé autour du Pvc et du com- pound Pvc,
PRODUITS VINyLIQUES Le pôle Produits vinyliques est organisé autour du Pvc et du com- pound Pvc,
PRODUITS VINyLIQUES Le pôle Produits vinyliques est organisé autour du Pvc et du com- pound Pvc,
PRODUITS VINyLIQUES Le pôle Produits vinyliques est organisé autour du Pvc et du com- pound Pvc,
PRODUITS VINyLIQUES Le pôle Produits vinyliques est organisé autour du Pvc et du com- pound Pvc,

Le pôle Produits vinyliques est organisé autour du Pvc et du com- pound Pvc, des produits indispensables à l’activité de plusieurs secteurs industriels :

wx Adduction d’eau potable et assainissement wx Bâtiment wx Auto-

Electronique wx Emballage wx

mobile et transport wx Loisirs et habillement

Plasturgie wx

27
27

SNEP - Rapport Annuel 2011

ACTIVITÉS 2011

ACTIVITÉS 2011 SNEP intervient en amont de toute l’industrie nationale et fournit plus de 400 clients

SNEP intervient en amont de toute l’industrie nationale et fournit plus de 400 clients parmi lesquels de grands groupes nationaux et internationaux tels que : oNA, ocP, oNE, oNEP, cELLuLoSE, SEttAvEx, dimAtit, fERRoPLASt, PRoctER & GAmBLE, NExANS, 6Po industrie,…

L’activité des produits d’électrolyse (Soude, chlore, Eau de javel et Acide chlorhydrique) reste stable. SNEP enregistre entre 90% et 100 % des parts du marché national.

En 2011, le chiffre d’affaire du pôle «Produits d’électrolyse» a enregistré une augmentation de 1,15% atteignant 259 millions de dirhams, soit 29,1% des ventes globales de l’entreprise.

PRODuItS D’ELEctROLySE

MDH

MDH

MDH

230 MDH

256
259

256

223 MDH

2007

Produits d'électrolyse Chiffre d'Affaires

2008

2009

2010

2011

28
28

SNEP - Rapport Annuel 2011

29,1%

du C.A

PRODUITS D’ÉLECTROLySE

PRODUITS D’ÉLECTROLySE Le pôle Produits issus de l’électrolyse regroupe principalement la Soude, le chlore et
PRODUITS D’ÉLECTROLySE Le pôle Produits issus de l’électrolyse regroupe principalement la Soude, le chlore et
PRODUITS D’ÉLECTROLySE Le pôle Produits issus de l’électrolyse regroupe principalement la Soude, le chlore et
PRODUITS D’ÉLECTROLySE Le pôle Produits issus de l’électrolyse regroupe principalement la Soude, le chlore et
PRODUITS D’ÉLECTROLySE Le pôle Produits issus de l’électrolyse regroupe principalement la Soude, le chlore et
PRODUITS D’ÉLECTROLySE Le pôle Produits issus de l’électrolyse regroupe principalement la Soude, le chlore et

Le pôle Produits issus de l’électrolyse regroupe principalement la Soude, le chlore et l’Eau de javel.

La Soude est nécessaire pour de nombreuses industries :

wx mines wx Agro-alimentaire wx industrie du phosphate wx Energie

wx textile wx Pâte à papier wx détergence wx Pétrole

Le chlore est indispensable dans le traitement bactériologique de l’eau potable.

L’eau de javel est destinée à l’hygiène domestique et industrielle.

29
29

SNEP - Rapport Annuel 2011

GOuVERnAnCE & ORGAnISATIOn

GOuVERnAnCE & ORGAnISATIOn CONSEIL D’ADMINISTRATION wx M.Miloud CHAABI Président du Conseil d’Administration wx

CONSEIL D’ADMINISTRATION

wx M.Miloud CHAABI Président du Conseil d’Administration

wx Ynna Holding représenté par M.Ahmed El GUERMAI

Administrateur

wx M.Mohammed IRAQUI Administrateur

wx M.Mohammed CHAABI

Administrateur

wx M.Omar CHAABI

Administrateur

wx M.Mohammed REGBA

Administrateur

30
30

SNEP - Rapport Annuel 2011

une gestion responsable et une éthique solide

MANAGEMENT

wx M.Mohammed REGBA

Directeur Général

wx M.Mohammed MAACHOU

Directeur Administratif & Financier

wx M.Mohamed RIFAI

Directeur de Production et de Recherche & Développement

wx M.Ali AIT ZAID

Directeur de la Maintenance

wx M.Aziz BADSSI

DRH et Directeur commercial

wx Mme Rachida EL HAJJAJI

Directeur Financier par intérim

Responsable des Systèmes d’Information et du Contrôle de Gestion

31
31

COMITÉ DE DIRECTION

Mission :

La revue de l’ensemble des processus de la SNEP:

wx Commercial

wxx Production ;

wx Maintenance ;

wx Achats ;

wx Ressources humaines.

COMITÉ DE SÉCURITÉ

Mission :

Le contrôle de l’ensemble du processus de sécurité du complexe industriel et la mise en place de dispositions pour maîtriser les risques et assurer la sécurité des moyens techniques et humains.

COMITÉ D’INVESTISSEMENT

Mission :

Statuer sur les principales mesures d’études et de réalisations des opérations d’investissement.

Le comité assure également le suivi des opérations.

SNEP - Rapport Annuel 2011

des opérations d’investissement. Le comité assure également le suivi des opérations. SNEP - Rapport Annuel 2011
PERfORMaNcE gLObaLE & RESPONSabILIté SOcIaLE Attachée à sa valeur d’entreprise socialement responsable, SNEP

PERfORMaNcE gLObaLE & RESPONSabILIté SOcIaLE

Attachée à sa valeur d’entreprise socialement responsable, SNEP nourrit ses perspectives de croissance par une vision de développement qui intègre la donne sociale et environnementale.

32
32

SNEP - Rapport Annuel 2011

RESSOURCES HUMAINES SANTÉ SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT

P.36

P.40

P.42

P.46

SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT P.36 P.40 P.42 P.46 En 2011, SNEP s’est concentrée sur l’amélioration de
SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT P.36 P.40 P.42 P.46 En 2011, SNEP s’est concentrée sur l’amélioration de
SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT P.36 P.40 P.42 P.46 En 2011, SNEP s’est concentrée sur l’amélioration de
SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT P.36 P.40 P.42 P.46 En 2011, SNEP s’est concentrée sur l’amélioration de
SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT P.36 P.40 P.42 P.46 En 2011, SNEP s’est concentrée sur l’amélioration de

En 2011, SNEP s’est concentrée sur l’amélioration de son rendement opérationnel à travers le renforcement de ses équipements, la consolidation de ses performances en matières de qualité, santé, sécurité et le développement de son capital humain.

fidèle à ses orientations d’entreprise socialement responsable, SNEP s’est investie à optimiser ses ressources énergétiques tout en assurant la rentabilité et la sécurité de ses projets industriels. intégrant la dimension environnementale dans ses investissements, SNEP a opté pour des technologies propres à faible impact sur l’environnement.

33
33

SNEP - Rapport Annuel 2011

un leitmotiv de performance globale: économique, humaine, sanitaire, sécuritaire et environnementale.

34
34

SNEP - Rapport Annuel 2011

Au delà de sa dimension économique et de sa position de leader sur le marché

Au delà de sa dimension économique et de sa position de leader sur le marché des produits vinyliques et des produits issus de l’électrolyse, SNEP se distingue par :

une expertise de ses collaborateurs régulièrement renforcée par des cycles de formation continue ;

un modèle de management basé sur l’écoute, le dialogue et la valorisation des ressources humaines ;

un modèle économique fondé sur un management intégré des systèmes de qualité, Santé, Sécurité et une politique de développement durable et rentable.

35
35

SNEP - Rapport Annuel 2011

de qualité, Santé, Sécurité et une politique de développement durable et rentable. 35 SNEP - Rapport

«Une politique RH qui encourage le travailler-ensemble»

«Une politique RH qui encourage le travailler-ensemble» 600 collaborateurs 2120 heures de formation 265

600 collaborateurs

2120 heures de formation

265 jours/personnes réalisés

149 bénéficiaires

517.000 DH de budget

36
36

SNEP - Rapport Annuel 2011

« Parce que la synergie des hommes et des technologies favorise l’innovation et la création de valeur».

favorise l’innovation et la création de valeur». L’HOMME AU COEUR DU PROjET DE DÉVELOPPEMENT DE SNEP

L’HOMME AU COEUR DU PROjET DE DÉVELOPPEMENT DE SNEP

SNEP place les femmes et les hommes au coeur de son projet de développement et met en synergie leur savoir-faire pour répondre efficacement aux besoins de ses clients et partenaires et leur proposer des solutions durables et optimisées. L’entreprise s’investit continuellement dans le renforcement de l’expertise de ses collaborateurs par l’acquisition de technologie et d’ingénierie de grands groupes internationaux. Résolue à consolider ses capacités à concevoir des produits qui respectent les normes les plus exigeantes en matière de qualité, de sécurité et d’environnement, SNEP déploie annuellement un véritable programme de formation continue. En 2011, pas moins de 265 jours / personnes de formation ont été réalisés au profit de 149 personnes.

Thèmes de formation 2011

Lecture des plans des machines tournantes ;

Onduleurs Eaton Power-ware ;

Formation sur le roulements FAG ;

Interventions sur les produits toxiques ;

Intervention sur les liquides ;

inflammables et installations de gaz;

Protection respiratoire et tenues spécifiques d’intervention ;

Obligation réglementaire

de l’entreprise en matière d’environnement et sécurité au

travail ;

Transport des matières

dangereuses et la loi 30-05 ;

Système général harmonisé de

classification et d’étiquetage de

produits chimiques ;

Formation de nouvelles équipes auxiliaires.

37
37

SNEP - Rapport Annuel 2011

Proximité, Responsabilité & Confiance

38
38
Proximité, Responsabilité & Confiance 38 SNEP - Rapport Annuel 2011

SNEP - Rapport Annuel 2011

Employés

24 Cadres

114 Agents de maîtrise

242 ouvriers

spécialisés et employés

de bureau

176 Manoeuvres

Promotion interne

Contre-maîtres : 1

Agents de maîtrise : 11

Recrutements

3 cadres

24 ouvriers spécialisés et employés de bureau

Stages

100 stages offerts

Visites d’écoles

6 établissements ont

visité l’usine de SNEP en

2011.

SNEP inscrit la relation avec ses collaborateurs dans une démarche de proximité, de responsabilité et de confiance.

En 2011, l’entreprise a compté 556 collaborateurs, dont 51 femmes et 24 cadres.

SNEP a mis en place une politique active de recrutement et de forma- tion pour le remplacement des dé- parts à la retraite. Le département RH s’évertue à rechercher des ta- lents toutes disciplines confondues et veille à la formation des nouvelles recrues afin de réussir leur intégra- tion et de leur assurer des emplois durables.

En 2011, 27 recrutements ont été ef- fectués dont 3 cadres et 24 ouvriers . En amont des recrutements, SNEP entretient des relations étroites avec les grandes écoles, à travers des actions régulières d’offres de stages ou de visites d’usines.

En 2011, 6 visites ont été effectuées par 4 écoles (190 étudiants), et une centaine de stages ont été offerts.

POLITIQUE SOCIALE

Dans le cadre de sa politique sociale, SNEP offre des avantages et des conditions favorables à l’ensemble du personnel salarié. A titre d’exemple, ce dernier bénéficie d’une large couverture médicale, d’une retraite complémentaire (CIMR), d’une Assurance Maladie jusqu’à 70 ans et de prêts pour l’accès au logement (prêts à taux d’intérêt nul), qui d’ailleurs ont permis à plus de 80% du personnel d’être propriétaires de leurs logements.

AVANTAGES SOCIAUx

Le personnel profite aussi de plusieurs aides sociales comme la prime de l’Aid, ou encore d’infrastructures mises à disposition par la société en période estivale (colonies de vacances pour les enfants et centres d’estivage situés dans plusieurs villes du Maroc )

39
39

SNEP - Rapport Annuel 2011

vacances pour les enfants et centres d’estivage situés dans plusieurs villes du Maroc ) 39 SNEP

Protéger la santé des collaborateurs et des consommateurs

Protéger la santé des collaborateurs et des consommateurs AMÉLIORER LE BIEN-êTRE Protéger la santé de ses

AMÉLIORER LE BIEN-êTRE

Protéger la santé de ses collaborateurs est une priorité pour SNEP. Dans ce sens, l’entreprise propose régulièrement des bilans de santé à ses employés et mène des campagnes de sensibilisation et de prévention aux problèmes de santé publique ou de risques sur le lieu de travail.

En 2011, la démarche de gestion de santé a été corroborée par plusieurs actions, notamment un test d’hépatite C au profit de 211 agents et des formations sur des thèmes comme la «protection respiratoire et les tenues spécifiques d’intervention», «l’anticipation du risque sur le lieu de travail», «l’intervention sur les produits toxiques»,

40
40

SNEP - Rapport Annuel 2011

VEILLER à LA CONFORMITÉ DE SES PRODUITS SNEP a enregistré ses produits (PVC et Soude

VEILLER à LA CONFORMITÉ DE SES PRODUITS

SNEP a enregistré ses produits (PVC et Soude Caustique) conformément à la réglementation Européenne REACH (Enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des produits chimiques) dans le but d’améliorer la protection de la santé humaine (travailleurs et consommateurs) et de l’environnement. Selon Geenpeace la réglementation REACH reste «probablement la réglementation la plus ambitieuse et la plus importante de ces 20 dernières années».

REACH

Le règlement Européen Reach relatif à l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des produits chimiques est entré en vigueur le 1 er juin 2007. Les principaux objectifs de Reach sont de mieux protéger la santé humaine et l’environnement contre les risques que peuvent présenter les produits chimiques. Le règlement prévoit que les industriels ont la responsabilité d’évaluer les risques posés par les produits chimiques qu’ils utilisent ou mettent sur le marché et de fournir à leurs utilisateurs les informations nécessaires. Cette nouvelle réglementation Européenne concerne potentiellement tous les industriels, l’industrie chimique mais aussi les utilisateurs de substance, préparations et mélanges, soit un certain nombre de filières industrielles exerçant en aval de la chimie (plasturgie, métallurgie, textile, etc L’enregistrement des substances est obligatoire auprès de l’Agence Européenne des produits chimiques. Les substances n’ayant pas été enregistrées ne pourront plus être mises sur le marché Européen.

DISPOSITIF DE SANTÉ

1 équipe médico-sociale ;

1 médecin de travail ;

1 programme de suivi et d’analyses médicales spécifiques pour l’ensemble du personnel ;

1 convention avec plusieurs centres hospitaliers

41
41

SNEP - Rapport Annuel 2011

pour l’ensemble du personnel ; • 1 convention avec plusieurs centres hospitaliers 41 SNEP - Rapport

La sécurité : une priorité

La sécurité : une priorité SÉCURISER LES CONDITIONS DE TRAVAIL SNEP veille à sécuriser les conditions,

SÉCURISER LES CONDITIONS DE TRAVAIL

SNEP veille à sécuriser les conditions, les procédés, les équipements et l’environnement de ses collaborateurs en se conformant aux règles les plus éxigentes en matière de sécurité. Elle a dans ce sens, mis en place des structures, des moyens organisationnels internes (Plan

d’Opération Interne, Manuel de Sécurité), des équipements logistiques et de secours ainsi que des procédures à suivre en cas d’urgence. Les opérations de production de SNEP se réfèrent au système de Management OHSAS 18001, qui a été audité et renouvelé en 2011.

CULTIVER L’ESPRIT DE PRÉVENTION

L’entreprise consent constamment des efforts pour cultiver l’esprit de prévention et de sécurité.

42
42

SNEP - Rapport Annuel 2011

En 2011, SNEP a acquis des tenues anti-feu et anti produits chimiques. Parallèlement, plusieurs actions de sensibilisation et de formation ont été effectuées comme chaque année pour lutter contre les risques au travail. Elles reposent sur des principes indéniables, notamment :

w

la prévention ;

w

l’intervention ;

w

l’hygiène et la santé ;

w

la collaboration et l’aide mutuelle ;

la formation et l’information en matière de sécurité des personnes étrangères et des nouvelles recrues.

w

En 2011, SNEP a initié plusieurs formations relevant de la sécurité, comme «les interventions sur les produits toxiques», les interventions sur les liquides inflammables et installations de gaz», «la protection respiratoire et les tenues spécifiques d’intervention», «les obligations réglementaires de l’entreprise en matière d’environnement et de sécurité au travail» ou encore « le transport des matières dangereuses et la loi 30-05» . Ce, en plus de la formation d’une nouvelle équipe auxiliaire.

Ces actions ont un impact palpable sur le plan du bilan annuel des A.T. Le nombre d’Accident de travail a décru de 9 en 2010 à 2 en 2011, avec un taux de fréquence allant 8,57% à 2,14%. Le taux de gravité a enregistré une baisse notoire, passant de 0,25% en 2010 à 0,05% en 2011.

DISPOSITIF DE SÉCURITÉ

53 Pompiers permanents et une

équipe de sécurité auxiliaire ;

2 camions incendies ;

1 ambulance ;

Réseau incendie maillé couvrant toute l’usine ;

Canons fixes et mobiles, extincteurs…

Norme Internationale :

OHSAS 18001

Orientée vers la sécurité des produits et services, SNEP a opté pour la norme OHSAS 18001 qui est davantage axée, dans sa récente version, sur la santé et la sécurité au travail. La spécification de la norme sur l’évaluation de la santé et de la sécurité au travail (OHSAS 18001) présente des exigences relatives aux systèmes de management de la santé et de la sécurité afin de permettre à un organisme de maîtriser les risques sur la santé et la sécurité et d’améliorer ses performances. OHSAS 18001 permet d’éliminer ou de réduire au maximum les risques pour le personnel. Elle peut également concerner les autres parties intéressées qui pourraient être exposées à des risques pour la santé et la sécurité au travail liés aux activités de l’organisme. Cette norme met en oeuvre, tient à jour et améliore de manière continue un système de management de la santé et de la sécurité au travail.

43
43

SNEP - Rapport Annuel 2011

de manière continue un système de management de la santé et de la sécurité au travail.
Ça S’ESt PaSSé 2011 : Une année riche en activités décembre 2011 : Participation de
Ça S’ESt PaSSé 2011 : Une année riche en activités décembre 2011 : Participation de
Ça S’ESt PaSSé 2011 : Une année riche en activités décembre 2011 : Participation de

Ça S’ESt

Ça S’ESt PaSSé 2011 : Une année riche en activités décembre 2011 : Participation de la

PaSSé

Ça S’ESt PaSSé 2011 : Une année riche en activités décembre 2011 : Participation de la

2011 : Une année riche en activités

Ça S’ESt PaSSé 2011 : Une année riche en activités décembre 2011 : Participation de la

décembre 2011 :

Participation de la SNEP aux travaux de la 7 ème édition de la Journée Sécurité organisée par la société SAmiR, sous le thème «Hygiène, Sécurité et Protection de l’Environnement dans l’industrie».

visite de la SNEP par des étudiants de la 3 ème année du département Environnement et Sécurité industrielle de l’Ecole Nationale de l’industrie minérale ( ENim ) de RABAt .

Participation de SNEP au Workshop organisé dans le cadre du projet Européen tEmPuS tenu à la faculté de droit de mohammedia, concernant la mise en place d’un master international. c’est un travail de consultation en amont et de sondage des attentes des entreprises avant de lancer l’accréditation du master.

visite de SNEP par des étudiants niveau mAÎtRiSE tEcHNiquE d’ANALYSE Et coNtRÔLE dE quALité à la faculté des Sciences et techniques de mohammedia

Participation de SNEP aux travaux de la commission HSE au siège de la fédération de la chimie et de la Parachimie f.c.P. avec à l’ordre du jour :

• Évaluation de la journée de formation du 16 novembre 2011 relative au transport par route de marchandises dangereuses (loi 30-05) • Évaluation de la demi-journée de formation du 24 novembre 2011 relative à la sensibilisation sur les exigences du Système

Général Harmonisé et de son implantation au maroc. • Avancement des actions clés HSE du plan

2011.

octobre 2011

Participation de SNEP aux travaux de la commission HSE au siège de la fédération de la chimie et de la Parachimie f.c.P. avec à l’ordre du jour :

1/ Examen des propositions du ministère de l’Environnement d’organiser 2 ateliers à casablanca sur le GHS. 2/ Poursuite des échanges sur le reliquat du programme de travail 2011 de la commission. 3/ Loi sur le transport des matières dangereuses.

Septembre 2011

Participation de SNEP aux travaux de la

commission HSE au siège de la fédération de la chimie et de la Parachimie f.c.P. avec à l’ordre du jour :

• Mise au point sur l’état d’avancement du

plan d’action de la commission, défini lors de l’Assemblée Générale ordinaire du 16 juin 2011.

• Planification des visites aux sites des

signataires Rc comme prévu lors de la réunion du 26 avril 2011. • Relance des actions de formation inter entreprises sur des sujets HSE.

• Relance de l’action relative à la veille

réglementaire (étude des deux propositions reçues : cabinet LoGiPRo et cabinet LifE’S SoLutioN).

44
44

SNEP - Rapport Annuel 2011

Juin 2011 : - Participation de SNEP aux travaux de l’Assemblée Générale ordinaire de la
Juin 2011 : - Participation de SNEP aux travaux de l’Assemblée Générale ordinaire de la
Juin 2011 : - Participation de SNEP aux travaux de l’Assemblée Générale ordinaire de la
Juin 2011 : - Participation de SNEP aux travaux de l’Assemblée Générale ordinaire de la
Juin 2011 : - Participation de SNEP aux travaux de l’Assemblée Générale ordinaire de la

Juin 2011 :

- Participation de SNEP aux travaux de

l’Assemblée Générale ordinaire de la fcP à l’Hôtel Golden tulip farah casablanca. SNEP a présenté le rapport d’activité de la

commission Hygiène Sécurité Environnement de la fcP relatif à 2010 et le plan d’action 2011.

- Participation de SNEP aux travaux de la

commission HSE au siège de la fédération de la chimie et de la Parachimie f.c.P. avec à l’ordre du jour :

• Évaluation du 11 ème Workshop Rc du 10 mai

2011.

• Réfléchir au contenu de la présentation de la

commission à la prochaine AGo de la fcP du 16 juin 2011.

• Comment faire avancer les actions clés du plan HSE 2011.

Participation de SNEP à la 11 ème édition du Workshop « Responsible care » sous le thème: « RiSquES PRofESSioNNELS Et RiSquES iNduStRiELS , SituAtioN ActuELLE Et PERSPEctivES d’AvENiR ».

Avril 2011 :

visite de SNEP par des étudiants de la

2 ème année du

industriels de l’Ecole Nationale de l’industrie

minérale (ENim ) de RABAt.

département des procédés

mars 2011 :

Participation de SNEP aux travaux de la commission HSE au siège de la fédération de la chimie et de la Parachimie avec à l’ordre du jour:

• Évaluation de la Formation du 23 Mars

2011 sur les obligations réglementaires de

l’entreprise en matière de Santé, de Sécurité et d’Environnement.

• Workshop R.C. : Etat d’avancement.

• Programme 2011 de la Commission.

février 2011 :

Participation de SNEP aux travaux de la

commission HSE au siège de la fédération de la chimie et de la Parachimie f.c.P. avec à l’ordre du jour :

• Veille Réglementaire

• Workshop RC - Etat d’avancement

• Mise en œuvre du programme de travail 2011

Janvier2011 :

visite de SNEP par des étudiants de la 1 ère année du master Physico-chimie et Analyse des matériaux de la faculté des Sciences et technique de mohammedia.

Participation de SNEP aux travaux de la commission HSE au siège de la fédération

de la chimie et de la Parachimie f.c.P. avec à l’ordre du jour :

• Etablir un programme de travail de la commission HSE pour l’année 2011.

• Examen de l’état d’avancement du programme du 11 ème Workshop

Participation de SNEP aux travaux de la com- mission HSE au siège de la fédération de la

chimie et de la Parachimie f.c.P. avec à l’ordre du jour :

• Organisation et mise en œuvre du 11 ème Works- hop « Responsible care».

45
45

SNEP - Rapport Annuel 2011

: • Organisation et mise en œuvre du 11 è m e Works- hop « Responsible
Une démarche active de développement durable La politique environnementale revêt une impor- tance capitale dans
Une démarche active de développement durable La politique environnementale revêt une impor- tance capitale dans

Une démarche active de développement durable

La politique environnementale revêt une impor- tance capitale dans la démarche globale Qualité - Sécurité - Environnement (QSE) de SNEP. Depuis toujours, l’entreprise s’est engagée à restreindre l’empreinte environnementale de son usine et à augmenter son efficacité énergé- tique. En parallèle, la commission Environnement de SNEP reste vigilente dans l’évaluation perma- nente et le suivi rigoureux des rejets et émis- sions de l’usine en supervisant leur conformité avec les normes du système de management ISO 14 001 mis en place. Dans ce sens, SNEP a continuellement opté pour des technologies propres et des actifs in- dustriels éco-énergétiques, à faible impact sur l’environnement.

performance economique et environnementale

En 2011, SNEP a poursuivi le pro- gramme de modernisation de ses équipements. Après l’achat d’une deu- xième ligne de cracking d’une capacité de 100.000 tonnes et d’un compresseur d’hydrogène à anneau liquide pour ré- cupérer l’hydrogène produit par l’usine et le consommer comme combustible à la place du propane, l’entreprise a acquis un réacteur d’oxychloration à lit fluidisé d’une capacité de 120.000 Tonnes de DCE (Dichloroéthane) par an. La nouvelle unité d’Oxychloration est basée sur le know how allemand de Vinnolit (ex HOECHST), reconnu pour être la meilleure technologie dis- ponible dans le domaine de la pétro-

chimie permettant de valoriser l’Acide Chlorhydrique (HCL) en DCE à travers sa combinaison avec de l’oxygène et de l’éthylène.

Ainsi, par le biais de l’unité d’Oxychlo- ration, SNEP améliore autant sa perfor- mance économique qu’environnemen- tale car la technologie choisie est axée sur la durabilité, la qualité, le rendement éco-énergétique et la sécurité. Elle est notamment caractérisée par un meilleur rendement de transformation (plus de 99%) ; une meilleure efficacité énergé- tique à travers la récupération d’énergie sous forme de vapeur ; un total respect de l’environnement ne générant aucun rejet liquide ou gazeux nuisible ; et une véritable sécurité, par l’utilisation des derniers systèmes de commande et de contrôle.

46
46

SNEP - Rapport Annuel 2011

Dates clés

2011 : Achat d’une nouvelle ligne de

cracking DCE d’une capacité de 100.000 tonnes.

Acquisition d’un compresseur d’hydrogène

à anneau liquide pour un montant de 60 millions de DH. Le but étant de récupérer

l’hydrogène produit par SNEP et de le

consommer comme combustible à la place du propane.

Achat d’une nouvelle unité d’électrolyse à membrane d’une capacité de 70000 tonnes de soude par an pour un investissement de 110 millions de DH.

Acquisition d’un nouveau réacteur

d’oxychloration à lit fluidisé d’une capacité de 120 000 tonnes de DCE.

2010

: Succès à l’audit des certifications

QSE.

Enregistrement des produits PVC

et Soude caustique conformément à la réglementation REACH.

2009 : Obtention des certifications ISO 14001

V. 2004, ISO 9001 V. 2008 et OHSAS 18001 V.

2007.

2008

: Prix National de la Sécurité au

Travail, Catégorie Grandes Entreprises Industrielles

Renouvellement de la certification ISO 2001 V. 2000, délivrée par AFAQ.

2004 : Obtention du 1 er Prix de

l’Environnement, de la ville de

Mohammedia.

2003 : Installation d’une deuxième

électrolyse à membrane (arrêt du procédé à Mercure).

2002 : Certification ISO 9001, version 2000

délivrée par AFAQ.

1998 : Installation d’une première unité

d’électrolyse à membrane.

Signature de la charte «Responsible Care».

membrane. • Signature de la charte «Responsible Care». Des Actions • Remplacement de l’électrolyse à mercure

Des Actions

Remplacement de l’électrolyse

à mercure par la technologie à membrane.

Régéneration de l’acide sulfurique par un procédé de vaporisation sous vide.

Incinération des rejets gaz-liquides.

Remplacement du fuel par l’Hydrogène.

Élimination des sulfates par nanofiltration.

Recyclage de l’eau.

Et des résultats

Baisse de la consommation spécifique d’électricité (KW/t): 27%

Baisse de la consommation spécifique d’eau (m3/t) : 42%

Baisse de la consommation spécifique

de Fuel (t/t) : 19%

Baisse de la consommation spécifique d’éthylène (t/t) : 8%

Norme ISO 14001

La norme iso 14 001 est la plus utilisée des normes de la série des normes ISO 14 000 qui concernent le management environnemental. Elle repose sur le principe d’amélioration continue de la performance environnementale par

la maîtrise des impacts liés à l’activité

de l’entreprise

propres à rassurer les consommateurs soucieux de l’environnement.

Ses caractères sont

47
47

SNEP - Rapport Annuel 2011

propres à rassurer les consommateurs soucieux de l’environnement. Ses caractères sont 47 SNEP - Rapport Annuel

Perspectives 2012

Perspectives 2012 Pour faire face à la concurrence déloyale exercée par les industries américaines et contrecarrer

Pour faire face à la concurrence déloyale exercée par les industries américaines et contrecarrer les préjudices causés par leurs exporations de Pvc à des prix dumping, SNEP a la ferme volonté de déposer en 2012, une requête anti-dumping, conformément aux dispositions de l’omc et aux lois marocaines en la matière.

mais parallèlement, elle compte mettre en service l’unité de cracking de dcE acquise en 2011 et l’installation de la nouvelle unité d’électrolyse dès la fin de l’année 2012.

malgré la conjoncture difficile qui affecte à la baisse ses résultats d’exploita- tion, SNEP est déterminée à ne tarir aucun effort pour améliorer sa compé- titivité et ce à travers la modernisation de ses installations, l’augmentation de ses capacités et la baisse de ses coûts de production.

48
48

SNEP - Rapport Annuel 2011

Indicateurs Financiers

COMMUNIQUÉ FINANCIER : RÉSULTAT AU 31.12.2011

P.50

BILAN ACTIF

P.51

BILAN PASSIF

P.52

COMPTES DE PRODUITS & CHARGES

P.53

ETAT DES SOLDES DE GESTION

P.55

TABLEAU DE FINANCEMENT

P.56

RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUx COMPTES

P.57

PROjETS DES RÉSOLUTIONS PROPOSÉES à L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

P.58

49
49

SNEP - Rapport Annuel 2011

• PROjETS DES RÉSOLUTIONS PROPOSÉES à L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE P.58 49 SNEP - Rapport Annuel 2011
50 SNEP - Rapport Annuel 2011
50 SNEP - Rapport Annuel 2011
50 SNEP - Rapport Annuel 2011

bILaN actIf

éLéMENtS fINaNcIERS

bILaN actIf éLéMENtS fINaNcIERS E xErcicE clos lE 31/12/2011   ACTIF   Exercice   Exercice

ExErcicE clos lE 31/12/2011

 

ACTIF

 

Exercice

 

Exercice précédent

 

Brut

Amorti et prov

 

Net

Net

 

IMMObILISatIONS EN NON vaLEuRS (a)

 

19

775

459,00

14

455 091,80

5 320 367,20

 

2 625 000,00

Frais préliminaires

       

Charges à repartir sur plusieurs exercices

 

19

775

459,00

14

455

091,80

5

320

367,20

2

625

000,00

Primes de remboursement des obligations

       

IMMObILISatIONS INcORPORELLES (b)

 

52

187

729,68

27

938 066,04

24

249

663,64

24

096

963,84

• Immobilisation en recherche et développement

       

• Brevets, marques, droits et valeurs similaires

 

30

178

215,74

27

938

066,04

2

240

149,70

24

096

963,84

• Fonds commercial

       

• Autres immobilisations incorporelles

22

009

513,94

 

22 009 513,94

 

IMMObILISatIONS cORPORELLES (c)

1 324 258 012,08

1 027 792 059,90

296

465

952,18

314

342

842,64

circulantTrésorerie Valeurs immobiliséesActif

• Terrains

 

4

937

808,20

   

4

937

808,20

 

4

937 808,20

• Constructions

61

269

448,97

46

914

665,64

 

14

354

783,33

 

15 935 856,06

• Installations techniques, matériel et outillage

1 176 862 909,87

952 706 173,63

 

224

156

736,24

 

243 557 750,99

Matériel transport

 

17

954

695,39

17

066

170,32

 

888

525,07

 

1 345 186,72

Mobilier, matériel de bureau et aménagements

 

12

241

643,81

10

966

677,09

 

1

274

966,72

 

1 637 696,21

Autres immobilisations corporelles

 

153

395,21

 

138

373,22

 

15

021,99

 

36

626,23

Immobilisations corporelles en cours

 

50

838

110,63

 

50

838

110,63

46

891

918,23

IMMObILISatIONS fINaNcIERES (D)

 

406

012

396,50

43

363 539,46

362 648

857,04

319

325

117,41

• Prêts immobilisés

 

1

698

287,48

 

447

000,00

1 251

287,48

1

194

634,41

• Autres créances financières

 

149

423

301,87

19

968

342,66

129

454

959,21

86

187

872,65

Titres de participation

 

254

890

807,15

22

948

196,80

231

942

610,35

231

942

610,35

Autres titres immobilisés

       

EcaRtS DE cONvERSION -actIf (E)

 

42 735,77

   

42 735,77

 

49 358,23

• Diminution des créances immobilisées

 

42

735,77

   

42

735,77

 

49

358,23

• Augmentation des dettes financières

       
 

TOTAL I (A+B+C+D+E)

1

802

276 333,03

1 113 548 757,20

688

727 575,83

660

439 282,12

StOcKS (f)

 

194

595

920,03

22

567 380,19

172

028

539,84

179

706

976,61

• Marchandises

 

315

491,20

   

315

491,20

 

90

373,20

• Matières et fournitures, consommables

 

97

459

626,53

17

886

380,19

79

573

246,34

87

324

546,18

• Produits en cours

 

394

070,87

   

394

070,87

 

393

335,81

• Produits intermédiaires et produits résiduels

 

22

821

033,51

1

553 000,00

21

268

033,51

8

948

335,13

• Produits finis

 

73

605

697,92

3

128 000,00

70

477

697,92

82

950

386,29

cREaNcES DE L’actIf cIRcuLaNt (g)

 

417

414

473,28

10

905 681,79

406

508

791,49

410

179

472,18

• Fournisseurs. débiteurs, avances et acomptes

 

419

500,10

   

419

500,10

 

447

012,30

• Clients et comptes rattachés

 

274

183

795,93

10

905

681,79

 

263

278

114,14

265

195

459,80

• Personnel

 

490

630,16

   

490

630,16

1

967

886,67

 

• Etat

 

56

438

858,20

   

56

438

858,20

49

912

664,12

• Comptes d’associés

       

• Autres débiteurs

 

83

705

800,00

   

83

705

800,00

89

626

117,26

• Comptes de régularisation-Actif

 

2

175 888,89

   

2

175

888,89

3

030

332,03

tItRES vaLEuRS DE PLacEMENt ( H)

 

95

999

844,61

60

527 181,40

35

472

663,21

36

310

364,93

EcaRtS DE cONvERSION-actIf ( I )

 

132

507,31

   

132

507,31

 

192

409,85

 

TOTAL II ( F+G+H+I )

 

708

142 745,23

94 000 243,38

614

142 501,85

626

389 223,57

tRESORERIE-actIf

       

• Chéques et valeurs à encaisser

 

4

475 606,82

 

4

475

606,82

2

070

434,97

• Banques,TG et CCP

 

1

675 218,18

 

1

675

218,18

 

639

124,30

• Caisse, Régie d’avances et accréditifs

 

70

000,00

   

70 000,00

 

70

000,00

 

TOTAL III

 

6 220 825,00

 

6 220 825,00

 

2 779 559,27

   

TOTAL GENERAL I+II+III

2

516

639 903,26

1 207 549 000,58

1 309 090 902,68

1 289 608 064,96

51
51

SNEP - Rapport Annuel 2011

ExErcicE clos lE 31/12/2011

bILaN PaSSIf

éLéMENtS fINaNcIERS

 

PASSIF

Exercice

Exercice Précédent

caPItauX PROPRES

   

Capital social ou personnel

240

000

000,00

240

000

000,00

Prime d’émission, de fusion, d’apport

   

Ecarts de réevaluation

   

Réserve légale

24

000

000,00

24

000

000,00

circulantTrésorerie Financement PermanenentPassif

Autres réserves

71

075

142,18

71

075

142,18

Report à nouveau

127

952

641,24

93

369

485,30

Résultat nets en instance d’affectation

   

Résultat net de l’exercice

25

315

379,24

64

346

421,94

 

TOTAL DES CAPITAUx PROPRES (A)

488

343 162,66

492

791 049,42

caPItauX PROPRES aSSIMILES (b)

84

265

976,91

98

624

269,51

Subvention d’investissement

   

Provisions réglementées

84

265

976,91

98

624

269,51

DEttES DE fINaNcEMENt (c)

52

164

946,47

37

869

061,96

Autres dettes de financement

52

164

946,47

37

869

061,96

PROvISIONS DuRabLES POuR PERtES Et cHaRgES (D)

1

852

925,47

1

942

240,93

Provisions pour risques

1

852

925,47

1

942

240,93

Provisions pour charges (impôts)

   

EcaRtS DE cONvERSION-PaSSIf (E)

2

436

098,60

2

432

122,00

Augmentation des créances immobilisées

2

436

098,60

2

432

122,00

Diminution des dettes de financement

   
 

Total I(A+B+C+D+E)

629

063 110,11

633

658 743,82

DEttES Du PaSSIf cIRcuLaNt (f)

224 975 088,70

205 505 521,76

Fournisseurs et comptes rattachés

145

404

254,01

145

277

040,24

Clients créditeurs, avances et acomptes

 

131

343,96

 

63 221,30

Personnel cred

5

039

278,55

 

639

408,53

Organisme sociaux cred

4

228

584,12

4

277

587,76

Etat cred

58

231

361,84

49

301

203,40

Comptes d’associés créditeurs

 

4 748,50

 

3 534,50

Autres créanciers

11

790

239,02

5

512

170,62

Comptes de régularisation passif

 

145

278,70

 

431

355,41

autRES PROvISIONS POuR RISquES Et cHaRgES (g)

 

132

507,31

 

192

409,85

EcaRtS DE cONvERSION-PaSSIf (Elements circulants) (H)

 

565

920,00

 

665

350,78

 

Total II (F+G+H)

225

673 516,01

206

363 282,39

tRESORERIE-PaSSIf

   

Crédits d’escompte

66

159

820,25

109

812

795,70

Crédits de trésorerie

92

493

832,00

268

394

133,83

Banques de régularisation

295

700

624,31

71

379

109,22

   

Total III

454

354 276,56

 

449 586 038,75

 

TOTAL GENERAL I+II+III

1 309 090 902,68

1 289 608 064,96

52
52

SNEP - Rapport Annuel 2011

cOMPtES DE PRODuItS & cHaRgES HORS taXES

éLéMENtS fINaNcIERS

DE PRODuItS & cHaRgES HORS taXES éLéMENtS fINaNcIERS E xErcicE du 01/01/2011 au 31/12/2010    

ExErcicE du 01/01/2011 au 31/12/2010

     

Opérations

   
 

Propres à

concernant

Totaux de

totaux de

l’exercice

les exercices

l’exercice

l’exercice

NatuRE

précédents

précédent

 

(1)

(2)

(3 = 2+1)

   

(4)

 

I

PRODuItS D’EXPLOItatION

       

Ventes de marchandises (en l’état)

1

266

275,00

   

1 266 275,00

 

678

987,50

Ventes de biens et services produits

890

402

289,30

 

890

402

289,30

847

670 041,09

Variation de stocks de produits (1)

4 528

745,07

 

4

528