Vous êtes sur la page 1sur 69

Toutes les clefs pour connaitre et comprendre l'reuvre dans son ensemble.

L'analyse des notions.

Des liens avec d'autres reuvres.

Le texte intégral et son commentaire.

Des outils : vocabulaire, index, sujets de dissertation.

~~~~.~

La philothfquf

Qu'est-ce que les Lumieres ?

MrCHEL FOUCAULT

A n a l yse e t pr é sent a ti o n pa r Oli v i e r Dekens

Agrégé de philosophie Docteur en philosophie

~r é al

@)

LI

PHOTOCOPILLAGE TUE LE LIVRE

Tous droits de troduction, d' odoptotion et de reproduction por tous procédés réser-

vés pour tous poys.

et 3 de I'orticle 41 d'une port, que les « copies ou reproductions strictement réser-

vées ó I'usoge privé du copiste et non destinées ó une utilisotion collective ", et

d' outre port, que les onolyses et les courtes citotions dons un but d' exemple et

d'iIIustrotion, « toute représentotion ou reproduction intégrole, ou portielle, foite

sons le consentement de I'outeur ou de ses oyonts droit ou oyonts

lo loi du 11 mors 1957 n'outorisont, oux termes des olinéos 2

cause, est illi-

cite" (olinéo 1" de I'orticle 40). Cette représentotion ou reproduction, por quelque procédé que ce soit, canstitueroit donc une contrefoçon sonctionnée por les orticles 425 et suivont5 du Code Pénol. les droit5

d'outeur d'usoge sont d'ores et déjó servés en notre comptobilité oux outeurs des reuvres publiées dons cet ouvroge, qui molgré nos efforts, n' ouroient pu être ioint5.

ÉD I T I ON:Fab i e nJ a m o i s

M I SE EN PAGE : GG Pu b li catio n

© Ga llim ar d 200! p o ur l e texte de Mich e l Foucau l t.

© BR ÉA L 2 004-

Tom e re pr o du c tion m ê m e p ar t ie lJ e int e rdi te .

ISB N 2 7 49 5 03809

---z

4 -

AVANT- PROPO S

F OUCAU L T es t sa n s d o ut e l ' un de s phil oso ph es fra a i s

l es

plu s

lu s,

c it és

e t c o mm e nt és

a uj o urd ' hui.

L'in flu e n ce d e sa p e n sée d é pa sse d 'a ill e ur s l a r ge m e nt I a

sphere d e I a p hil oso phi e,

e t s' éten d à d es d omaines a u ss i

dive r s qu e l ' hi s t oire, I a soc i o l og i e o u l es sc i e n ces poli- tiq u es. Ma l g r é so n imp or tanc e, qu e p erso nn e n e co nte s te , son ce u v r e d e m e ure p e u é tudiée e n Fran ce, e n p a rticuli e r

da n s l es l ycées e t l es uni v ersités. L 'a mbiti o n d e c e t o u v rage e s t d e re m é di e r à cette anom a lie en o ffr a nt aux é l ev es , au x é t u diant s e t a u x ense i gnants un te x t e s ignifica - ti f de Mich e l F o uc a ult , a ccompagn é d e tou s le s o utils n é c essair es à s a c ompr é hension. L' intérêt de Qu 'e st- ce qu e l e s Lumieres ? es t à I a foi s philo- so phique et p é d a gogiqu e. Philosophique e n ce qu'il pré- se nte, en peu de p a ges , une remarquabl e s y nthese des principaux concept s foucaldiens j pédago g ique par s a for me , é l ég ant e e t tr es acce s sible, d ' un e imp e cc a ble c larté. Plu s f o ndamental e ment encor e : Q u'est -c e q u e l e s

L u mi e r es? est un ritable manife s t e pour un e philo s o-

phi e concr e t e, e n pr o p os ant à cette di s ciplin e un e t â che

i ndissoci a bl e m e nt ur ge nt e e t poli tiqu e : diagnostiq u er

pr é sent , éva l uer l es po ss ibilit é s d ' un e a utr e p e n sée et

d ' une autr e soc i é t é , e nfin , se lon I a b e ll e ex pr ess i o n

Foucault lui-m ê m e, d o nn e r f o rm e e t forc e à l ' imp a ti e nc e

de I a libert é . Le s référenc es a u t ex t e d e s Dits e t écr it s se f o nt

l ' édition Qu a rto-Gallimard, en deu x v olum es , parue en 2 oo ! . Celle s p o rt a nt sur Q u'es t-ce que l es L um i ere s ?,

le

de

à p a rtir de

reproduit ici, sont accom p ag n ées d'un renvo i (.-).à Ia page correspondan t e. La r éférence aux a ut r es h vre . s de Foucault uti l isés dans nos int r odu c t ion et com m e n taire est donn é e en bibliograp h ie.

~ ; ;;; ~-~;: : : ,

SO M MAIRE

PR E MI E R E PARTI E

Pré s entation et analys e de Qu 'es t- ce qu e les Lumi ere s ?

a R EPERES

.

I . -

L a vie de Miche l Fo uc a u l t

.

2.

- L'itinéra i re phi losop hi q u e d e Mic h el Foucau l t

 

14

Qu ' est-ce qu e Ia phi l o s o ph i e?

 

14

Archéo l og i e du sav oir

 

1 6

H

istoi re d e Ia foli e

 

:

1 7

N

a issanc e d e I a c li nique

 

17

L

e s mo ts e t l es c h os e s

2 0

L

'arc h éo l o g i e du sa v o i r

23

~ A na l y tiqu e du p o u vo ir

24

 

S

ur v e ill el~ e t pu n i / '

25

L

a v o l onté de s a v oir

29

.

" " ""H er m é n e uti q u e

du s uj e t

 

30

3. -

Q

u est-ce q u e es urm eres

,

.,

1

L

~

32

~ Les Dit s e t é c rits

 

32

Q u ' est - ce que l es L u m ie r es? U n e nou ve l l e d é finiti o n

4. - R és u du t ex te

 

3 8

L ' itin é r a ir e

:

3 8

Int r oducti o n

4 0

K

a n t e t l e s Lumi ê r es

40

L a m o d e rnit é

 

4 0

U

n e n o u v el l e d é f i niti o n de Ia p hil os op hi e

43

Co nc l u s ion

 

4 5

111LA QUE S T IO N D ES L UM i l l R ES D ANS L' HI ST OlR E D E L A PHILOSOPHIE

4 7

I . - L a définiti o n d e s L umi e r e s a u xvme siêcle

4 7

L a fi gure du ph i l o sop h e

4 7

L'o ptimism e d es Lum i ê r es

4 8

Les L u m i eres,

majorit é d e I a rai s o n

4 8

L a r e li g ion a u - d es sus d e s Lum i e res

4 9

2. - Le d é b a t autour des Lumiêres au XX e si ê cle

5 0

Que r es te - t-i l d es Lumiere s?

La r a i so n e st - e ll e d i ctator i a l e ?

A us c h w it z e t l e s Lum i e res

Les L u mieres et l e 11 se pt emb r e

5 0

5 I

5 I

52

3 . - Les Lumieres dans les Dit s e t é crit s

54

Le ret o ur de I 'Au fkl iimn g

54

P hil oso phi e e t jour n a l isme

55

La f onc t ion cri t ique d e Ia r a iso n

56

Pe n ser l es Lumiere s:

un d e v o i r p o ur I a p hi l osop h ie

5 7

D E UXI E M E PARTI E

L ir e Q u'es t- ce q u e l e s L umiere s ?:

t ex t e e t co mm e nt a i re

111COMMENTAIRE

I. - Plan du te x te

 

2. - Explication linéaire

 

.

 

Int ro du c t io n:

U ás i st Au fkl iirung?

.

 

~

La r é p o n se kant i e nn e

 

.

 

Le

c ont ex t e de l ' i n ter ue n t io n kan t ie r me

 

.

L

a ph ilo sop h ie fa c e a u présent

 

.

Le s d i ffi c ult és d u t ex t e k a n t i e n

.

La mode rnit é

Lumlêre s et mode r ni t é

 

L

e mom e m m od en ze

 

•• •••••• •• •• •• •• ••• •• •• •• •• ••• ••• •• ••

0 . 0

 

L

' h éro i s ati on m o d er n e

 

R

a p port au prés e nt et ra p port à soi-m ê me

.

Q

u ' est - ce q u e I a p hil osop hi e ?

 

.

L

' A u fklarung : u ne n o uv e ll e d é fi n i ti o n

d e I a philos o phi e

.

Car a ctérisa t ion néga t i v e d e l ' ê th os p h i l osop h ique

.

Car ae téris a t io n p o s iti ve de l ' ê th os phi l o s ophiqu e

.

Con c lu s i on

L

e s Lumiêres comme conception d ' une vie phi l osophique

.

La p h ilosophi e e t l 'i mp a ti e n ce de I a l i be r t é

.

3 · - Commentair e thématique

.

< ~

L e s Lu mi eres:

r éa lit é d ' un e é p o qu e e t

prob l e m e p hil oso ph i qu e

 

.

L

g e d e I a cr it i q ue

.

L'autonomie de Ia raison

1 ° 7

Le

souei de soi des Lumieres

!O S

La

scifieité de l 'A ufkHirung

· · · ··

1 ! O

~ L a modernit é

I I 2

~ Qu ' est-ce qu e Ia philo s ophie?

114

La philosophie comme ontologie du temps présent

114

I 15

La fonction politique de Ia philosophie L'intellectuel spécifique

1 16

a LEXIQUE FOUCALDIEN

12 0

111INDEX DES NOTIONS

12 4

l1li SUJETS DE DISSERTATION

1 2 5

11 BIBLIOGRAPHIE

126

Présentation et analyse de Qu' est-ce que les Lumieres?

•• '"

REPERES

La vie de Foucault est d'abord une vie de travail . On

pourrait, au vu de ses tres nombreux voyages

multiples engagements politiques, croire que l'écriture n'était pas au fond l'activité principale de Foucault . Il n'en est rien. De Ia premiêre de ses publications, ~ en 1954-

et personnalité - à l' année de sa mort, 1988,

Maladie mentale

et de ses

Foucault n'a pas cessé d'écrire, d'intervenir dans nombre de revues et de journaux et de donner des conférences, offrant ainsi à sa pensée une visibilité et une influence qui

vont bien au-delà du seul milieu philosophique. Michel Foucault naÍt le 15 octobre 1926 à Poitiers. Enfance tranquille, scolarité sans histoire: Foucault ne quitte pas sa ville natale avant son entrée en khâgne, classe préparatoire à l'École normale supérieure, au lycée Remi-IV; à Paris. Reçu en 1946 dans cette école, il étudie Ia philosophie à Ia Sorbonne et passe, en 1951, l'agréga- tion de philosophie, à laquelle il avait échoué l'année pré- cédente. Son travail porte alors sur Ia psychologie clinique, qu'il enseigne à l'ENS et pratique à l'hôpital psychiatrique Sainte-Anne. Il s'intéresse aussi à Ia littéra- ture, à Ia musique, ainsi qu'à Ia poli tique, sans abandon- ner pour autant Ia philosophie, puisqu'il lit dans ses

a nné es les a u te ur s qui von t f éconde r son reuvre: Hege l , Marx, Freud, He id egger, e t sur t ou t Nie t zsc h e .

E n 1 95 4 paraí t Maladie mentale et personnalité. L'an n ée

suivan t e il q u itte Ia France p our I a Suede , ou il occupe l e p os te d e directeur de I a ma i son d e Fra n ce à Uppsa l a. Para ll e l emen t à ses fo nct io n s, i l ent ame les rec h e r c h es qui

co n d u iron t à Folie et déraison, so n gran d l ivre sur l ' h is t oi r e de Ia folie. En 1958, nouvea u dép l acement : Fo u cau l t est chargé d e rouvrir l e Ce n tre d e civ i lisat i on française de l ' u niversi t é de Varsov ie . Il te r mi n e enfin s on histoire de Ia fo l ie, qu ' il reme t à Georges Cang uil he m , s on dir e cteur de th ese . E n 1 96 0, i l q uitte I a Po l og ne p o u r Ha m bo u rg,

po ur ê tr e no m m é maí t re d e

ava nt de r e ntre r e n F r a nc e

co nf érences e n p sych ol og i e à l 'U ni ve r s ité d e C l ermo nt- Fe r rand . Il tra duit ce tte m ême a nn ée l'Anthropologie du

point de vue pragmatique d e Ka nt . Fo uc au lt pub l ie en 19 6 3 Naissance de Ia clinique. D es

1 9 6 4, i l t r a va ill e à I a b ibl i ot h e qu e na tiona l e à une hi s t oire d e s sci e n c e s hu m ain e s , e n p lu s d ' une i nt ense a ct iv i de

ac ti ve à I a vie

inte ll ectue lle et p ol i ti qu e f ra n ç ai se. Il r e nc on tr e D a n i el D efer t , qu i sera so n co m pag n o n ju s qu 'à sa mo r t et à qu i

de s Dits et écrits. L ' h om o s e x u a lité d e

Fo u ca ult ex pli q ue un e parti e de son e n g a g em e nt pol i - t iqu e, q uan d il s'agi t d e so ut eni r les dr o it s d es h o mo-

sex u e l s, ma i s o n n e p e u t p as co n s i dérer qu'elle a i t e u sur

c o nf é r e n ce s , d é b a ts, e t d 'u n e p art i cip a t io n

no us d ev o ns l 'édi t io n

Ia nature

d e son re u vre une in flu e n c e

s ignifi ca ti v e .

Fo u caul t p ubli e, en av r i l 1966, Les mots et les choses. Le

l ivre a u n s u c c es pu bli c i mméd i a t , su rprena n t

s a diffi cul t é; i l d éc l e nch e un e vas t e po lém i q u e a u to ur d e

l ' hum a ni sme. E n sept em bre, Foucau l t s ' in s t a ll e e n

T uni s ie , pou r ens e ig n er I a p hil oso p h ie

d e

eu é ga r d à

à l ' u n i versité

Tu nis . I l n e r evien t en Fr ance qu 'a pr es l es é v én em e nt s de

Ma i 1968 ; il co ntribu e e n r ev an c he de s in s titutions i s su es du m ouvem ent

d e Vi n c en n es , fa c ult é e xp ér im e ntale ou i l ense i gne Ia ph i - lo so ph i e t o ut e n termin a nt son o u v r age l e plu s th éo r i que ,

l'Archéologie du savoir.

L'ann é e 1 9 7 0 est m a rqu ée p ar l l e ction d e Fouc a ult à I a c h a ir e d'histoire d es sy st e m es de pe n sée du C olleg e d e Fra n ce . L e Co ll e g e, qui n e d é li vre p as d e di pl ô m es, p e r-

met à ses e n se ign a nt s d e pr ése nt e r à u n publ ic t r es d ive r s

l e ur s tr ava ux en cours; Foucault

h e bd o m ada ir e ju sq u' à sa m or t . Il c e par a ill e u rs le g rou pe d ' inf o rm a ti o n s ur l e s pri so n s, un e asso ci a ti o n des- tin é e à é tudie r I a situation pénit e ntiaire à p a rtir d e Ia

parole des prisonniers eu x -mêmes . Cet enga g ement p eu t être p e r ç u c o m m e le v olet ac ti f e t politiqu e d' un t rava il p l us i nt e lle c tuel, celui qu i va ab o utir à Surveiller et punir, - q u i pa r aít en 19 7 5 . A nn ées d 'un e g r a nde féc o ndit é et d'une tourbillonn a nt e a cti v it é p o litique et associa tive, il p a rti c ipe notamment , en septembr e 19 7 5 , à l'intervention de s int e llectuel s français en faveur d ' opposants a u régime de Fr a nco . Des 1976, son tra v ail s ' oriente v ers l e domaine de Ia se x u a lit é . ~ Vólonté de s[JJ,).Jliqur, i se présente comme une introduction à une histoire d e Ia s exu a lité, paraít en

décembre : le livre suscite é tonnem e

m ê me tem s l ! 1 ! !1j ntér êwQnre . nu . d€S - Jlli li e u x f é m it : li . s res .

à Ia c r éa t io n d ' un e d e M a i , l ' unive r sité

y donne r a un e le ç on

et déreptio n s, e n

% homo s . ex u e l s _ La fin des ann é es 1970 v oit I a création par Fouca u lt d'un groupe d ' intellectuel s, qu ' il appelle lui - même des reporters d ' idées e t qui vont p a rcourir l es pays à l' a ctu a lité politique I a plu s brúl a nt e pou r apporter un é c lairage d ' ordre p h ilosophique à ce qui s' y déroule . Foucault donne a insi à Ia presse fr a nçaise de nombreux

arti c les s u r I a révo lut io n iranienne. Ce mou v ement

e st

é troitement

l ié à I a définitio n

de I a p h ilosop h ie

q ue

Foucau l t propose da n s Qu ' est - ce que l e s Lumi e r es. z

E n 19 81 , Fouc a ult e st à nou vea u au c r eur de l 'actua l i t é poli tiqu e , pa r so n soutien aux Opposa n ts au régime de

J ~ ruz e lsk i , en Polo g ne . Il pour s uit son étude de Ia percep - tI o n de I a sexua l ité , principalement dans l ' A ntiquité. Se s

ma i s

F o ucault e s t de plus en p l u s fatigu é et affaibli par Ia ma I a - die. Il est h os p ita li I e 3 juin 198 4 . Il me u rt du sida le 25 juin.

engagements

s ont toujour s

aussi nombreu x ,

2. - L'itinéraire philosophique de Michel Foucault

c<::::Y Qu'est-ce que Ia phiIosophie?

L ' re u vre de Mic h el Foucau l t

a ceci de particulier

qu ' e ll e n e se prése n te pas comme une p h i l osophie, au

n u ll e p a rt

dans ses textes d'anal y ses s trictement conceptuel l e s de notions telles que Ia Iibert é , I a pensée, I a conscie n ce, le t emps ou I 'his t o ir e. Une I ecture de I a se uI e I ettre de s ou v rages de Foucault pourrait même l aisse r à pe n ser q u ' il est a u fo n d pl us hi s t or i en q ue p hi l osop h e. Abo nd ance des références h istoriq u es, pro l ifér a tion d e s note s en bas de

pages, so u ci d u détai l , q ua I ité de l'information : l es Mo t s et

l es c h oses ou Sur veil l e r sources d ' information

se n s tradition n e l

d u terme. On ne tro u vera

e t puni r s o n t d'inco n testable s

s u r

l es é poq u es

considérées .

Pou r tant, iI y a dans e t par cette dimensio n h isto r i qu e u n projet d'ordre philosop h ique , ou p l utôt un travai l sp é ci- fique d'anaIyse de n o t re p r opre c uI t u re qu i revie nt se l on Foucau l t à I a discipline phi l osophique . Co n s id érer

F oucau l t comme phi l osop h e e x i ge donc une prése n tation d e ce que lu i-même m e t d ans ce terme u sé.

Q u'es t-ce q u e les L u mie r e s? peut être lu comme un

m a n i f es te pour une philo s ophie

D

conc te .

M a is l es

its e t écrits e n l e u r t ota l it é so nt ric h es d ' ense ~ gneme~ t r I a défi n i t io n q ue Fouca ul t p r opose de I a p hll oso ph le .

Cet W r e dl fi n i t l on

cune des grandes reuv r es de Fouca ul t pe u t êt r e lu e comme u n ouvrage de ph i losop h ie san s J ãffi a l s r é senter

P O u rquO l c a -

. h

p e rm e t

e co m p r en dr e

~ - ; -

~ e v i sage h aD ~

' i í~ texte ghi 10so p h i . gu e' Le

a pp roc h e e t re c ' es é -b QJe

une et hn o l og i e d e pf }p r e - c ul tur-& , - c' ~ "t - à -d ire ana-

tr a va i l d e Fo u ca ult p eu t en u n e premlere carac t é ri sé ai n s i : J a i J: e d e I a J )h i l osop hi e,

A

~ r

J es co n d iti ons

f o rrr: e lles

qui ent ~F~ s id,é ~ ia

C Q U tru c tion d e n l tre

présen t er

ana l ys e s ré t rospe cti ves (D i t s e t écrits I, p . 10S I) . La philo-

s ophie

a ct u el de notre mod e de pens e r s on histoire, po u r éventuellement,

f onder sur une telle compréhen s ion une autre pen-

s ée, et partant

l ' état

. 00 Aut r em ent

d l t: I I s agl t de

u ne cri t iq u e d e notre temps , fo n dée sur . des

a ainsi pour

t â che

de di a gnostiquer

à partir de l ' étude nous le verrons ,

de

u ne a u tre action .

. L'r eu v r e d e Fouca ult es t en même t emps un e h ls t Olr ~

.

de 1

se m b l e d es c h ose s vra l es~ m ai s 1 e n se.mb l e des reg l e.s, p ro ~

duit es p a r d e c o mpl exes Je u x de saVO lr s e t de p O u . vO l~ S,q U I ~ po s e nt l e p ar ta ge e ntr e l e v rai e t l e f aux. C ett e hl s t O l r e d u

ra pp o rt

p lu s i e ur s itin é r aires. Fo u ca u: t lui- ~ ême

va il co mm e un

é t a p es m a j e ur es, qui so nt a ut a nt d e m a ni eres com pl é m e n- t a ir es d ' a, epré h e nd e r l e f o n d s il e nc ieux ~ e ~ o t re . propre

rit é . Il n e fa~ t p as ~ nt ,endre par ce t :rme

l 'en - ~ : :$ .

rése n :e so n tr ~ - r

ar qu e p a r t rO ls

e n tre n o tr e p e n sée e t I a véri t é pe ut e mp r unt e r

o ur

s

f iI l so hl u

e ul' " ,

P w ni he étaW', u n e « on t n ! Dg > c

on u e de

'

p

J

. ~

):

\

f ~

:r

) r

r

~ .

n o u s - mêmes d a n s n os ra pp o rt s â _ I a vé . , > ( D its et écrits

11 , p. 14 3 7 ) , q u i v ise à é UI die r l es moda lit és

ti on du savo i n : :: ]2e u xi e m e é tap e , u ne « o nt o l o

ri ue d e no u s- m ê m es

da n s nos ra

p o u vo ir » (ibid.), qui int eg r e