Vous êtes sur la page 1sur 6
(CONSEIL DE PRUD'HOMMES ‘DE PARIS. 27 Rue Louis Blane ‘75484 PARIS CEDEX IC "Tal: 01.40.38.52.00 SECTION ‘Commerce chambre 4 RGN®F 14/14901 NOTIFICATION par ER/AR dv Minute N° C4B1800476 Daivrée ‘au demandeur le audéfendeurte Corie ExCCUTOIRE dives 8 Ie RECOURS 2° fait pac paLR ans. REPUBLIQUE FRANCAISE, AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS JUGEMENT CContradictoire en promier resort | Prononeé par mise disposition au greffe le 16 décembre 2015, "Enprésence de Madame Carole DESGEORGES-HEUGUET, Grefiére DDébats audience du: 23 septembre 2015 ‘composition da bureau de jugement lors des ddbats et du délibéxé ‘Monsieur Michel BOILEAU, Président Conseiller Employeur ‘Monsieur Come CROCE-SPINELLL Conseiller Fmpioyeut | Montsieut Joel BANNIN, Conseller Salar Monsiett Ferhat GHOUL, Conseller Salarié Assesseurs ‘Assistés lors des débats de ‘Madame Catole DESGEORGES-HEUGUET, Greffiére ENTRE Monsieur Néle Partie domanderesse, Assstéede Mace 1 Avocal a batreau de NIMES LE DEFENSEUR DES DROITS ‘TRUE SAINT FLORENTIN, 75409 PARIS CEDEX 08, | Paste intervenante volontare, Représentée par Madame “agent (Ament mandatée) Er. URL N°DESIRET: | . / Partie dfenderesse, Représentéepar Maire Matte ‘i cabinet barreau de PARIS RGF 14/14501 CoBURL, PROCEDURE, + Saisie du Conseil le 20 novembre 2014 = Convocation de I parte dfenderesse, par lettres simple et recommandéereguc le 22 novembre 2014, & Tandience de conciliation da 16 décembre 2014. ~ Renvoi a Faudience de jugement du 23 septembre 2015 - Les consis ds parties ont déposé des conclusions. + A issue des débats, a date et les modalités de mise & disposition dea déeision ont 6 Indiquées aux partes Dernler éat de ia demande principale + ‘Dire et juger la notification de rupture de période d'esai notiiée le # octobre 2014 onan ule pai nrvean su des as dosing, *Dommages et intérts ist une notification de rupture nll 12.000,00€ {Pegjudie moral i au earacterepatiulrement odie ot venstlre de ia prowédre en CMS escrrortceeaneigese 15 000,00 € = Ordonner ia pbliction jie i nerve dans es Journ lcaux Dire pe Gu pour prods dst a0 ote Me ‘réalisé 28,5 heures supplemestaies, soit un rappel de salire ‘Fn montant brat de < asa4e Congés paves atfereis a BIsze sjnferml ora oval sido plication des ispostions de 'arile1-8223-1 du code du raval 9.000,00€ Grdonne aan du jg Mons ie roca de République + Astrti enter jugement de execution peovisoite sous astreinte de 30 euros par jour 4e retard compte da hutiéme jour dele notifieation dela déision * Se déclarer competent pour liquider Pastreinte 1 Bir tout at de cause Amite 100 du Code de Procure Civile ao 2.000,00€ = Dépens DDLES FAIS; Monsieur 618 engage qualité de coiffear par un contrat durée Indeeminge a temps pein & campler da TY seqemive 2014 par TEU Monsiene est vu notifier la rupture de sa période desssi par courier du 8 ‘octbro 2014 1) LES MOVENS DES PARTIES: 1) Les moyens de Monsieur Son contat de travail prévoyait une pétiode dessa de 2 mois. 126 olobs,eslré evn st spice hidratchique qu'il eps ps re piset Sontav dat que mind qi dase oe thor sok mde, ‘seca absent également 7 octobre qu est son jour de repos. ‘Dans la journée du 7 i requ un SMS, émanant de sa manager qui manifestement ne Ii Guat pas destinget qui indiquait « Jene garde pas ie epréviens demain on fera ‘aye des iinérants en atendant, je ne le sens pas ce mec est un PD, ils font fous des ‘Soups de putes» Momict, setts ledmsn ron ude baal a reper Monet nine Sangeet ah 2 ad RF 14/14901 — C/EURL, Saltire de rupture de péiede desi lui a 616 remisemmédistement,signée par Madame Le salarigestime qu'il at vitime une discrimination lige son orientation sexuelle et. snetionné pour 9onabseee d'une journée pour madi, Monsioue se dtr até paychologguement parle choc qui én 1 assis le Défenseur des Droits “Le salar décdare quia ests ds heures suplémentire et demande le paiement 2) Intervention du Défenseur des Droits: ‘Le Défenseur de Droits inervent I suite de suisine par Monsicur I fait valoir ses observations et estime quil y 2 ex discrimination envers Monsicur ‘de fait de so orientation sexuelle ef de son dat de santé. 13) Les moyens de PEURL, La société déelare que tris rapidement, ello acu des doutes sur la capacité de Monsieur ‘Aoccuper ses fonctions +i he possedat pas les gualitsfeetniquesattendues cet avait des ditoutds 8 intégrait &PEquipe. Lremployeur rappelle que chague parte au contrat de travail dispose d'un doi disericonnaize de mete fin la période dessa; I soigté fit qu'utiliser son dro [pour mete fn au contat de raval de Monsieur Lasosiété déclare qu'un employeur n'a ps a motiver sa décision derompre, chaque partic spose dun droit de rsition unital. La socité fit emanyuerque Ia clientéle du salon estune cliente exigeante et pressée qui exige un service de haute galt Sr. Mosier ‘tavaliaitentementcequipossit problemeaveccetanes entes, = que Monsieur avait des dffcutés dintégraton avec les autres saris, glint exter cernes thes mis pred aesseapidenet tun pose manager _Lremployeur contest avoir fit prouve de discrimination en raison de "état de santé et de orientation sexuelle dusalaig, pour rompre sa période d'esai sevonnatt Je carers cl tenor inapproprige du SMS que Monsieur sree Feroen u igh f e etigules, co pops m8 wane pa Ue icrmination envers le salaié. ‘Lremployeurdéclarequeletermede« PD utliséparMme nest qu'unsimplesbus ‘Ge langage ot que ce tame est ené dans le langnge courant et qu'il n'a aucun se ‘loratif ow homophobe dans Pespit dela manager. {La soci signe qu'il convient de epacer cote fire dans son content ca a scité Sleds dea cote ssoo an fequl a common hhomosenuoll at tts opsentee La société té amenée a ecruter et & employer des salariés aux orientations seruelles diverscs et varges sans ue cela pose la moindredifieulté aux managers ou aux autres employs, B 3 3 RGF 14/4901 CUEURL - ‘Lemployeu fit emargur que, dans ua premier temps Monsieur nesestpas snd ste Fat espe de Madame awe de Penvedu SMS eae it fut fic commentaire Tors son ave au salon fe oct Iai envoyé fe jour méme un SMS tes courtois pour si demander de préparet es simon en contests contr ate Monae ‘ Fide “Sowoechoe™t"afect ti personel ef poychologgueconmeillesuteat das se pe Lasociéiéestimequete hitque Madame’ aitutlis6leternede* PD “ne constitue pis une discrimination mais peut dee quali injure, MIDMOTIFS DELA DECISION; {LeConsi aps en voiribéréconfomémeat lao aprononé, par mised disposition age le 16 décembre 2015, ejgement solv mee 1) Sur Palégation de dkerimination : ‘Late 11321 du code du Trail dispose Aucune personne ne peur carte dune rocédire de recruemest ou de Paces um stage on & ame période de formation cn frepis, aucun salar ne put dive sanction. Heencé ou fire Fobjet Pe mesure docrinta rece cuir le gue die ric fr dela 20898 27 mai 208 portant verses dspasitons adaptation au doi communautaire dans ledomaine deta hte coe les discriminations, ntanmenten mate de remuneration, ausens de Price L. 322-3, demenuesdinteressoment ou de distribution actions, de Formation, derecassemes, dafetaton dequaljcation, de claseication, deprometion ‘professionnel, de mutaton ow de renouveloment de contrat enrasondeson orig de Son see, deses mows, ce son orientation ou ienit sess do song, tesa tion defanile ou desagrassese de se caratiritiquesgentignes, de son appartenaner ot ‘esa non appartenane, wai ou suppose, ne ci, se nion owe ace, de Ses ‘pinion poliques de ver acts mtcaes on mates dese onctons ‘eligieses, de son apparence physique. devon nom de fail deson he de rsidnce ou ‘enrason deson at de santé ode son handicop, En application de Matic 1132-4 de ce méme code, toue disposition ow fou ete 4 Regard dn salarié en néconnatssance des dispositions du present chapitre es na Liaticle L. 1134-1 du cae du travail dispose orsque survent wn itge en raison dene ‘méconnaissance des dispositions du chaptire I, le candidat oun emple, dun stage ou & tine période de formationen entreprise om le safaris présente des élements de ait elsant Supposer existence de discrimination direct ov indirect tlle que defini dVartcle der de la loi n° 2008-496 du 27 mai 2008 portam diverse dispositions adaptation «droit communitare dans fe domaine de alte contre les discriminations ‘Au ude ces éléments! ncombe aa parte déenderesse de promer que sa décision est Insite por des diments objects inangors tout discrimination, “Le juge forme sa convieton apres avoir ordonné, en eat de besoin, lowes les mesures instruction quit extine wile. a Pespice, Monsieur {firme que la rupture de yon contrat de travail durant lapétiode dss est due au fit qu'il it etémalade une jounbo ct de son homosexual. 5 ‘se basesurle contenu di SMS qu ila resu, par ereur, pou allégur une discrimination; ‘L’employeurreconnat que les propos tanscrits dans le SMS sont rs citiguables mats ne caractérsent pas une distimination & Pencontee du salaié; I déssion de rompre Ia patios ese esp ie 8 son jour absence poor mali, apt une Sle foincidence de dae ; Les. atestation produites par Pemployeur sont toutes sont unanimes pour souligner les ‘manguements professiontels et les difficultésd'intégaton, dane Péquipe di sion, de cng ie RGF M4901 CrRURL, ‘Le Conseil constate qu'au moment de Ia rupture Monsicur avait dg. une "NoaGeanet environ un nis dans’enfepnise et que emplayeur avait dj cua facolté de juger de ses aptitudes; . "age plan dane cnt uml ale Cnn srg ae emg {ED pl emma ne el Ee econ nono honepbs cee ‘econ que les salons de eaffure enploentréguliérement des personnes omosoxuelles, ottrment dans les slons de coiffure féminins, sans que cela ne pose de probleme; ‘Le Conseil estime que oe s'est pas stew de souteir qu'un employeut va rompre le ‘Shot do aval d'un solané parce qu'il été absent un jour pour maladie ce fait ne peut pas ve elena comme élément earacfrsant une diseimination 5 En conséquence, le Conse estime ave employeur n'a ps fat preuve de discrimination A encontte de Monsieur ‘als que se sont des propos injurieux qui ont prononeés A sn és, 2) Sur Ia rupture en péviade d'essal ot sur les dommages et intérts liés & cette rupture Lattice L. 1221-20 du code da travail dispose que " (a période dessa permet a employes d'aiuer les competences d salarté dans son travail, notamment au reg Ue son experience et au slant d tapécte ils fonctions aceupées tu convienment' La rupture doit re motige par des raisons professionnelle et ne passe fonder sur un soli inhézent Ta personne | {a con de empl de ope a ine sa wn ce Gaesonae Fangloyeur te pans moe su dsson drome chagus parti dispose d'un doit do empl nae anne taleper dem Monsieur conse que son contrat de travail n'a été rompu que par Ie fait ‘Fine discrimination dae son homosexualité et son état do santé; “Aprdés examen des ltsttions produites par employeur, le Conseil constate que toutes {et names par slp Tes rupquats atone tes ets ‘integration, dans 'équpe du salon, de Monsicur : Bn conséquence, Je Conseil estine gue Ia société n'a fait qu ' uliser son droit ‘iscetionnaize pout motte fin la paiode d ‘essai de Monsieur “pour des ‘isons professionnelle, Tea éslte que la demande de dommages ot interés est nfondée et fe Conseil la eet, 3) Sur la demande relative au préjuice moral: ‘Le Conseil estime que, mémesi aucun fit de discrimination n’s été rete &'enconte de ‘Monsieur “Te fut qu'il ait é talté_ de" PD " consfitue, dans Te cadre de Prafsire une injure qi la oeeasionne un prejudice moral t qui juste le versement de dommages ites, En conséquence, le Cons aceorde une some de $.000 euros a titre de ee préjudice moral 44) Sur In demande de palement dheures supplémentaires et des congés payés afferents: “Lene epg ela comenon allen nam tse 42 peta mien “cere rea hie a pmsl on ote Ut Neubauer Saeco See ind decom sae suse ge ee bya gs iet seshecrs omens CO. RGF 4/4901 CRURL, En Pesce, le Conseil cnsfte que Monscor set pas compte de te "maui es hots por ramet piement heures sopptentaes gui ne Fert po clement robent pour juste so donande ‘L’employeut produit un relevé dactivtéfsant appartire qu le salarié a effeat 3,5, heures supplémentates til econnalt avoir omis de ut ler montat de 43,27 euros, Togs de 'ablisement ee slde de tut comp En conséquence, le Conseil donne le versement des somines de 43,27 euros au titre de ‘appel des heures supplémentates et de-4,2 euros au tte des eongé pays. $5) Sur la demande indemaité pour travail dissimulé: LeConsell etme gue ik demande infondee ‘6)Sur a demande de tansmission au Procureur de la République : cde travail dissimulé est pas earcttise etrejettectte ‘Le Conseil estime quil n'y «pas lieu de transmerte le présentjugement au Procurear de Ia République 7) Sur a demande de pablication du jugement dans la presse: ‘Le Conseil estime qui ny a pas Ten fire publier le préseat jgement dans Ia presse '8) Sur a demande relative 4 "article 700 du code de procédure ci ‘Le Conseil estime ay convient de condaranc a socité payer ‘Monsieur indernité destinge& couver les fais qui dd engager pour assure la défense de sos intrest qu'il fixe 750 eros, PARCES MOTIFS ‘Le Conseil aprésenavoi dtibéc,statuant publiqueren, pe jugement contradictote en remierressit par mise disposition au gee. ‘Déelare Le Défenseur des Droits recevabe en son intervention ; Condamne PEURL a payer & Monsieur” sommes suivanies 43,27 ears au fe des heures supplémenaies; ~4,32 euros au ite ds ong pays eéents 5.000 ene ire da damnnges tints pou price moral ~750 euros au tie des dispositions de Particle 700 du code de procédure cvile Déboute Monsieur du surplus dese demaries; Rappelle que "exéeution 1454.28 da code dt Condanne PERE. LA GREFE en inet ‘Carsie DESI wisoit est de doit en aplication des dispositions del'atile LE PRESIDENT, Michel BOILEAU

Vous aimerez peut-être aussi