Vous êtes sur la page 1sur 104
Mar cel Bitsch Protaseur au Const vat oval Sipéricne de Maniguue PRECIS ~DIHARMONIE TONAL Lo Ra ad Alphonse Leduc Editions Musicales, 175, Rue Saint-Longre Paris vast SA Re ae SSO pe ee Préface Je suis heureux de dire tei & Marcel Bitsch combien jadmire ce fin et remarquable Précis, LY expérience, le goiit ef la maitrise de son auéeur fond que pas un poral des délicutes dudes de Vharmonie nest laissd dans Pombre. Tout y est pesd et clarifvé de telle sorte que le adophyte n'a plus qu'& regarder, revenir ef obéir are lois fondamentales exposees duns ceé vuvrage, Seuls des musicteas tastruits de leur art peuvent se permelire des licences, of ces Meenses seroné d’autand les bienvenues que leur auteur a aura été soumis, au cours de ses études, aux dis plines qut font que Poewure la plus Librement derite reste ordonnée. Jean GALLON ) I } iv Avant - Propos ot ouvrage west pas wn Trailé eu sons habituet du terme ot no saurait ex tonir liev. ise borne a exposor do fagon succiacto ot dans un ordre rigourenx les régies élémen- tajroe de Vhormonte tonalo. Nous avons étudié ailleurs le mise on cnuvre des conalssantes Uoriques et indiqué,& partir do quelques textes, une métnede pratique de rénlisation (1), Ti gragit fel duo manuel gdbarrassé do tout oxercice, presque @un aide-mémoire. Los.notions préliminaires @'nconstique et do solfbge ont St supprimées (2). 0n a dga- Jomant Iaisad de cits Ia question de 1a formation dea necords, cotto question ayant 6té Gtudige de maniére définitive dans le ‘Traite da J.Chailley auguel nous renvoyons le leoteur (3). Et puisqu’il faut admettre que Jo sentiment de In consonance est variablo vinant leg Spoques et los Individs, nous avon ravonee purement ot implement dans vcnael i Vavolenno distinotion entre accord cousonout el nosord dissonant Trautve part, In Limite entre poto réelle Ch valour vertiente) ot pote strangére Chanlour hnvizontale) stant souvent eiffioile & tracer dans les aeconds de sopliéme-et de neovidine, il pars plus expédient a'étendre 1a notion d’nocord classé & fons tes repords de A et sans formés pak étagement do tiorces sur chacrme des notes de Ie ramme majeure et mineure (4). bitin, poor plas de elaets, on a fait duns ce manuel ype place & part anx régiss Ugg ue wiiudiquos A cété des rages propremont hormoniques, Ine faat-J- nada. négliger Jorequ’en ensoigne barmouie Jes autres diaonsions du ayeng musien) imnix nu poutraire attiror attention ‘Ag Délave, dis Ion promiers exeroiess, sur PTRIAE Avpondance dos phéuoménos rythmigues, mélodigues ot barmoniques.En hormonie 61é- ineplaire pourtant, rest lo souci de accord, le point de vue vertical qui V emporte. I! ae faudva dong pas 5?Stonner si les eonsidérations rytimiques ot inélodiqnes wont ick Urés sommaires. Deduiles os oeuvres musienles, les régles propromtont barmoniques ont ws caractére incantestablement objectif, 1 convient eependunt a? npporter donx correctifs & cette affirmation: 12 Los rigles ont une valeur générale, at non particuliére, W/harmonie vonsidére te Iameage tonal dans son ensemile et non le langage parLiculfer de tel ‘compositeur, cf gai est Paffaire des ouvrames de critique historique. Les trnilés @harmonie wont pasivensei- gnor, moins encore & juger un style déterming, IIs no permettent @requérir que Je vooa- Dulniro de base, Jasyntaxe ordinnire dun langage collectif. LY be Prablime dfarmonte (Leduc. 68) lente Phinwin dete Mucique de J.Chailley ot HL Chalten (a) 4, Challey,Traitd historique danadyse é (2) om ier troweers dans Pexe (4) Cerise depos aroris ane ate Eadie pone In peemibrefole dan Te Gours @FHermome ke Mare) rape (sien DI Le astiniton den aovords por in auperpeettton dee theecen até concen sé il wns comet aeectugtanetot netnriquement fre,crdiedatlatiion area rarlite pas motes te fagnn fevppaats le matériel Yarinunique toot 22 Lew roglus ent une valeur rulative of non absoluo, Elles tismuent compte de I*kabi- twel et non de Vexceptionnel. On peut affirmer que dans neuf ees wer dix tel onolainement sera disposé de Uelle fagon, mais rien de plus; Ia régte w’a qu’une valour statistique. Orest dire que claque regle devrait étro préeddea dune restriction de ca genre : on principe... on géndrat.,., & moins d/intentions partiouliares... On a fait ici éoonomic Us ces mentions, Crest dire aussi qu'il faut s*atlendra & rencontrer de nombreuses «exoepLions ». Soules les plus cowrantes seront siguuléea dang ee manuel. Appliquées aux exercices d’ harmonic, los réyles ont surtout wo wtilité pédagogique. Les limitations qu’on apporte provisoiremont 4 la ddmarehe du dobutaut wat analogies ax restrictions de Jesorjme ; ellos ont pour but Waugmenter ’efficacité de ses mou- vements. Bu outro les régles, par I’attontion soutenue qu’eties ox igent de I"éldve, sout un instrument précfewx pour Péducation de la suasibilité harmonique. La régle en efl- inGuie importe moins alors que te controle vertical ot hovizoatal qu'elle impose, Gest vourquot I slive, diiment averti do Vutitile pédagogique des rigles, duit les tenir pour impérati es ef les aeveptar come uau dissiptiau salutaire. Qw'il vache cependant quo, dv ce point de vue, lu réyle wa qwune valeur purement transitoire Commo est tranaitoire, W’aileurs, le réle des exereives Whuruouie, Ge serait une erreur do les cousidérer comme ung fin alors qu’ils ne sont que le moyen @aovédur & Une connaissance plus profonde vt plus sire deja musique. Les remarques préodientos five qu’om peut altendre da permotiont Wapprécier & sa juste valour le ba Crest @abord de faire yendtver & Véléve Le mévanisme Interne du sys exerciues: re bomal el par consdquent de toutes les eeuyres auciennes ou contemporaines qui s'y rattackont, la sitnple analyse, pour indispensable qu’elte soit, demeurant insufCisunte & ect dgacd, Crest ensuite et surtout de former Poreills du jeune usuvicien, de développer son anditivn intdrivure ob fe Lai donner une conscience claire des constructions souores; et cock, notons-tv, déborde singullérement te eadve du systéme toual Iui-mémo, Lorsque cette double dduention est Achevés, Penseignement de Vharmonie a rempli va ticho. Alors, mais alors seulement, les régles perdont lour sons et leuk util Je ne saurais assez dive ce que vet ouvrage doit & Veuseignement précieux de ines maitres Jean et Not! Gallon eins! qu“aux pertineuts conseils é Heurt Challan, Qu’ils trou Vont joi expression de mon atfeclueuse ruconamissuuce, , HB, PRECIS D’ HARMONIE TONALE MarceL BITSOH INTRODUCTION CHAPITRE FE DEBINITIONS — CONVENTIONS DEFINITIONS : 41. HARMONIE L’hurmonie est le science des accords et de leurs euehafnements. Bile considére 1a mus sique sous son uspoot vertiot. ‘Le contrepelst, sctuace den lignes mitodiques et de leurs euperyositlons, conaidére wu oonteuire 1a musinie soos son aspect Lorlzontal. | 2 MARMONIE TONALE. TV’ harmonio tonale étudie le languge musical tonul. reotrelat Waccords soumls outre cnx & un eystime dy ratattons ben Hebjet propre de Pharuonie, Ltharmanty fonts wtllisa 1 pomb; éfieles. Ores U rude de ces secords a? du Joure relations gui eonstitve 3. MoDBs. Le langage musical tonal repose sur Vemploi de deux gumimes diatoniques, ou modes: Gumme miaeure: i 3 t 11 waglt fol de ta gama minsure Lermouighy, La game mineure méodique Aeaxiéme partie do cet ouvrege (0b.1X). Gumme majeur: Gude au debut de Ie 4%. DEGRES. Ou distingue parml les sept notes, ou degrés, de fa gamme majeure 0% miacure: 11V_¥ 1-1 V1 3 degeds principaux 8 degrés secondaires : 4 dogré altruobif ; VIL Lhe discours muetea! revlent at e'arréte volontiers suy tx toulgue, Ia sova-dominaste et te dominucts, Joi istlaetion gut grdcéde. Lea degrees sont toujours indiquda lee eli Ctres ronisins. 5. ACCORDS CLASSES. Chague degré pent reeovoir un accord de 9, 4 ou 5 notes empruntées & Iu mde gamune vb plncdes & intervalles de % Heroes: Ou dit que te do est 1a fondamentale doa trois nevords prévddents 2 sunt 165 asoords clagsés. © 1950 wy ALPHONSE LEDUC « ole hetero et esapinton astone Manton 176, Rue Saint Honors, Parts su staat ‘sae pro a 8 6. NOTES REELLES BT NOTES RTRANGERES. or notes qui eonstitnent un accord classé sont appelées notes réolles. Tes notes plus spéelaiement. mélodiques qui gravitent autour des notes réolles sont appe- Mea notes étrangéres &hnrmonie. + - oy von notes atles ont plus eimportancebarmonigun Tes nes STANESTC pve dbnaportanoe milodique. tI serait plus Jeate dapper lee promliren note valeur vertions: Neconden: notes & valeur horizontale eee erat purtieda cot ouvrage ont conenerée & 1rctade fen accords gl Ge" Lx seconde partie es constr i rétede de : CONVENTIONS GENERALES J.IDENTITE DES ACCORDS. On considére comme relativement identiques deux seconds composés des mémes notes, quel que seit Vordre de superposition de ees notes. On aire de mone). exemple noivant gull peceonte eng verstons atferetes dx mine accord (on de Ia méme bar a e to tet es moditicatlons dans ta Linposition dor woten d'un seserd ont PAS eonstblen si In basne ont Is méme D'ei la élatinetion suivante: 8. POSITIONS. (on nppello, @une fagon générale, changement de position une modification quolvonqie de In disposition des notes d’un accord. 9. brats. Un changement de position qui intéresse plus particulidrement Ja basse de Vaceord est nppeld cliangoment aétat “40. ETAT FONDAMENTAL dn ait que Paoeord est dans son stat primitif, ou état fondamental, lorsque Ia fonda mentale est & Ia basse, (Bx. a, 2, ¢ ci-dessus)- 41. RENVERSEMENTS, Torsq’une autre note que Ia fondamentale ost A In basse, on dit que Paccord ost a Vetat do renvorsomont. (Bx. d, ¢ ei-dessus) vratee de ce prin qu'un accord de Gens « deux renversements tn ses06) 08 4 000 a trots ote daipcomer renversement ext celui qui a pour heese Is Uerce de Iaecord 16% ond ent col qu » pour baste a quinte ete 12. DESIGNATION DBS NOTES DE L’AGCORD. Ghagune dos notes de Vaacord regoit. um nom qui Tui reste attaché au cours des ehan- ements de position ou délal. Cex noms sont, fournis par Pintervalle simple qui sépare chaque note dele fondamentate a 1'état fondamental sa 2toet 1a foudamaninle dtaut fa, le or sere toujours Ie Dans Jeu renvecvements, to vom de Ti agie Re, ‘etleteca de (accord, La do Ie eguiate », quiets que correguond ylus du tout 2 Matervsile qui le separa oleal Te position ev Pétat de V'aceard, ste Tu basse: - —— guinte Por contre, le chitfeuge et le nom du accord cuppellent tes iutervalles rely entre la busca low batres Hotes (en adghigeunt Jee redoubleisents ). LES EXERCICES D’ HARMONIE ¢ 13. HoRITURE vocaLE. Les exercices @ burmonie seat éerits pour chow mixty A quatre yoix, Les quatre voia on partivs, doivent se tenir le plus souvent dans une tessiture moyenne et ne jamais dépas- sor [es limites suivantes: Basse Tenor Gontealio Sopraso 4 = Hest bow dé gertre les execeteus sar quatre partes on ytliliant les elfs propres i ebeyue partie. Dans eo! auvenge, pour réduiee La eaetuce Ginprim, Yee exemples soi dennds sur deay portées,en elds deat te suh 14. TEXTES D’ HARMONTE, On propose A 1'éléve soit des basses domides (chiffrges ou non), soit des ehaats doundy Dats fa dasse donnée, 1a partie inférleare yeule est connue. {1 stagit ve recomposes tes parties supdrtenres Das le ebeot doand, iu partie supérieure susle est couaue, IL s/agit de recumposce tes partivs vatdrieures 15. BASSE CHINFREB. La basse ebiffrde indique Ia nature dus accords & employer; ele n'indique pas,en g ral, lour disposition, Voir jpoudunt Ja rogle tngortaute da § 25 (cedre des chittres) 16. RESPECT DU ‘TRXTE. LL ne faut apporter aucene modification au texte donne. 1. Gant reapecter seruputeuscment Les ehl(Crages. Si lm partly Uonade commence pas une siestre incom lee autres partion av dolvert pus commencar avant le prewler signe du texte YT. REALISATION DU TEXTE. Test indispensable de réuliser Les luxtes @harmonte sens le weeours dun instrument, Cette diaclpline peut seule aévetopyer Pandition vert de contréle apres coup. ign dy aeons dispensable au musicien, Lex 18. BXERCICES PRATIQUBS. Par contre, les exereices pratiques au cluvier sont fort ntiles pour se familiariser avec Jey tournures usuelies de la phrase musicals. Les touraures, en musique, xe Rompent cadences, stadia tio poser ves formles, ° ~ lacetes. Lf faut wexercer a jouer et i traay 40 CHIFFRAGE DES ACCORDS 49. PRINCIPE . On utilise pour In roprésentation dos accords une stdnographie particutiére basde sor Vemplot dos chitires, des aitérations, ot de quelaes signes annexes. 76% ‘Coe aignogranmes wont placée avcdeanas de Te note de basse orsqu’anau sent dp quatre portdes, war deases deta note de banze Tarequron se nert de den portdes 20. CHIFFRES. Ye cbiffre figure un intervalle ow son redoublement- emples: 2 = seconte ow nenetbine, = wopttéine ow quaterziéme el0- eveajoura eompréseo sapnbaat & partir be 18 mate Je UAtEhe Les Interyalles Uechiffre représente une note, compte tena do l’armure: ‘ vopréserte SESREEA] ou =| ow eS Le 2éro indique absence dharmonte. Tanita que Trabsence de chiffee tndigque wx record d© 3 i état fondamontal. Voir £236 QL. ALTERATIONS. . Uno allération placse devant un chiffre | inaique | affeate Ja note roprésentés par ca chiffre. ao BESS Les nitirations accidentelles sont pbligatoirement représoutées do cette Fagon dans 105 chiffrages Trae apuan importante cote rgle ooh: VIE (optioned Gonsanne 22. oMIFFRAGES ABREGES CONVBNTIONNELS, “A quatre parties, un accord devrait étre sopréscnté par trois cbiffres. Bo pratiquo, ob dans, sin but de sitaplifiontion, los accords usuols ne sent repre tes que par wi au deux chilTres- Gog chiffres mindiquent plus : lore seulemont lee intervalles ‘ . ee rials Paecord tout entier (sans & = renseigner, en général, sur 5% gait jndique ou = disposition) — i ~ ron ehieages sont chelsix av fagen kGviter Ine confuniors, Vere et potnctpates ennveatlone de stmpliienstan $2B_ CONVENTIONS DE SIMPLIFICATION. 7 ‘A-Om supprimag le gins souvent poscible Te obiftre | . Ses mmdina lorsqu' il est affects dune altération- B_Une altération isolée @ un double sens: 4y Accord parfait. etsy (ie eter affectiéo de cette altération, = SES} + GLa suppression totale du chiffirage indiqus ve awoord de 9 sons h Pélat fondamental, comple ten de Varmure. 24. SIGNES ANNUXES. > “Ua La. potite burre transvarsale indique toujours inter. ESI valle diminud. (1) nn Male Istateevalle Almbond mest pes obTlest joeaat fe obtitve anf parfots & Minlaser oat yoyréfonté ie enti fagen. Warman aseéeat lon piaate Ti i sapedsente dour I eptliwe titans, de won In ane se yet epbieae majene eb marae Ac ater u + +6 La petite cervix placde devant chilfve, ella moutre gue Ja ti tiga de fou dos. 4 obiffre indique Ja sensibly; placdy un-dessous dun ta sensible. ba potile eraix tient souvent 0 3S) - Gette vonveation est appliqués seulettent dass tex acuurds de veptiewe at Jo eanviéme de daminente. acm urtadique Ja yrdsenew de [a sousible dany Jes accurds de saptiewe of de nexvlime d'especes 3— La barre horizontate pI indiyue [a prolongation de la aprés un ehiftee jt “veprésentée par ou =| Lu obiffre plucd sur un silence ut suivi Wane barre horizoutale indique une attaque anti- cipée de Paccord, sans interdirs les changestents de position, ~ = lye ou (5 Le chiffre pededdé Wune burre burizontale semploie pour te ekiffrage des retards de la basis. 25. 0RDRE DES CHIFYRES. Les chiftves sont, on géndral, ptuvds en ordre décroissaut do laut em bus, Cot ordre n/jadique pas une disposition purticuliéry dag uotes do Vascord. Par votre, ebadty fois que ordre normal dea ehiffres est aindilig, Cust pour indiquer one disposition spéeiale jue Pon a toujours intérdt & adopter, = + indique (BESS windique pus la positio CONVENTIONS PARTICULIERES A CE MANUEL Les exemples musieaux sont donnds ea Ut majoun et en La inineur, Un exeimple maj piineur ne st valable quien minewr. Dany les iodulations, les oxemples commencentjen prineipy,en Ub majeur et en La miner Pour abrdger, les tons majeure s 2 iadigués en majuseules, les tons miguurs eu mi uasenios ’ Bxemples: SOL = Sot majeur, Mis Mi mineur, i ~ 4 F rest valuble aussi en mineur,sauf indication contraire. It eseinple_ 42 PREMIERE PARTIE- ACCORDS CLASSES CHAPITRE I * REGLES GENERALES DE REALISATION ‘ ' oa rigles du présent cknpitre-sont valables pour ensemble do Vouvrage, 11 faut tow complétor, dans 1a secondo partie, par les régles de réalisation prapres atx notes étrangores (Ch.X). Plan dece chapiire : Reglen rythmiqnes Reglen mélediques, Régleg harmonique fag ition de Paccord. AI Bnchainement dea accords, REGLES RYTHMIQUES shee enetddrattons eythaques ront rdiniten ax win dene Jer études gthusmanin, AT fast ‘ebsorr, c87e8> dant, quelquen ragien géndentes 26. VALBURS DES NOTES. . Ti ue fhutt pas employer do valeurs plas bréves que cellos qul figurent dans te texte donns. ten blagches et en nelrer- Hee faut pus employer de erocies, par exemple, dans le réeTiaation dun text QY_RVTIME DES HARMONIES. he rylinne habituel est @un nocord par temps. 4.11 aul éviter de conserver le méme accord pendant plus d’une mesiin: Los sinngements @harinonie doivent eoineider aver les tomps foris pour éviter Ia syn- cope @ ecgr ie tempo ent Feat, ios ls (réqaenen des harmootes (nombre dincenrds par meSere pu yar temps] yout Aire wrrante 28. SYNCOPE, 1} taut dvitor do Tier uno note A yne pote do valour supsrieure. ‘on évlin fuctlement cette ay neope pottease en ruppriioant Is Halgen 08 eo répétnat In nate Tide £ 4). GHEE 29. HARMONISATION DES NOTES SYNOOPRES. Pour agouser Je, temps fort, ts ole syneopée doit Stro harmonisée, ntant que possible, ee H en soptiame’ on en neuvidmne reat ponale terequ, te nate synoonde daacend conjoimiomants SV ob . £ 30. SYNCOPE STMULTANE® DBS PARTIES EXTREMES. TI faut dvitor ta syncope simultande anx partics extrémes. salute tha prolongation etmateanre dee nutes axtrémn prive To temps fort dy poids nécossnive. reception & celte ragles Le savant renvorsement dos necords de 4.gons ntiénue le man vais affot do cette dovile syncope, On Padmot lorsque Je temps fort est marand DAF UD ae ces aceards. Voir § 114 anton 1s 81. SYNCOPE D’ACCORD. 1 Duappolle syncope d’aceord fa prolongation (ou 1a rdpélition) sur fe temps fork Pun acuord attaqué sur Je temps faible. foidle yd Lo chasgement sardine waiténae scuba In ayncoue a dracoord. Ui faut dviter Ia sysoope @asoord: 3 iu ception ix cette rogla ba soeond venversement de Vacsord purtalt de toniguy suced- dant & état fondamental atténue le mauvais off syncope Paccord. On Fadmot lorsque lo temps fork est marqué par cet accord Csixto 32_ SILENCHS. Les silences sont, en général, absants dos exercioes élémentalres. {ls peavent étre employes avue dlaccétlox pour wsrer lus lignes mélodiquen ly sont fort ltles avaut une Pmitatloa pour dégager Ventrée du ttme. Voir § 198 2 33. HARMONISATION DES SILENCES. yA Toute noto suivie Wun silence semble so prolonger. OPest pourqual mi silence plaed sur lo temps {uible ou la partfo fuiblo du temps doit étrg harmoniaé comsne Ie serait, sa place, la note précédente, ~ a 2 |s B. Placé sur Lo temps fort ou la partie forte du sumps,un silence doit Etre harmonisé somme le serait &'sa place la note suiyante. Toutefois, te phénoméno de persistance signalé shdessus oblige a tenir compte dgaleiment dans 1’ kermonte de la note précsitant le sence. _ Remargreus: Eee vdgles soat valubles uss) biga pour la basse que pour Io ebnot dosed i lve silences plucby entre deux aceocda uy auppriment pas (ea fneorrvetions de Te réaltoatton REGLES MELODIQUES Les eonsidérations méiodiques joueut un rélu finportunt dans les exoreiees d’ Lar- monic. usenet verticals Ruslgue gua vdetlgd 24 Bp contreyol 3 Ba harmonte, Put 34. MOUVEMENT GUNJOLNT. Lideriture vooaly Impose Ie recherche du mouvement conjoint, ‘veueat dex pastley (lutarvattes mctosiguos ) fon obtigce, nutes @ mauve Elle justifte tow restrictions appartées au Diaatres réyies mélodnues Oat une origine harmonique (goles & priyarat + ment oblige). uu & BB. INTERVALLES MiLODIQUES. Ragles ooneernant dou. notes suceessiVes- Bweoptions ic cette rele: = ‘te La gagonde engmontde ect adimice lorsqarelte aboutit & Ja-genatbjo et gua opfle-ci monte ensaiie In Lonique. . 1h faut dviter cet Intervabie an FO7FRR oo . 22 ha Horce, in. quarta ot Ia quinte timinudes sont admines Loraqvelles sant salvies 7 ‘conjoint de direction coutralre. | ’ = ’ @un mouvement conjoint Ce . = za iy go Les intervallos: diminués o@ augmentés sont tolérés dans les mar ches: Voir $108. eS B. jes intercalles dgpaasant In sixte mineure (sauf Poo x css tavo) sont inberdits. Cen fe Ts 4 Excoption & cette regia : UR ‘sixte majoure est ndmisg en- tro lo 18 ot to vitme dogré di mode majent. % ©. Tous los autros interyalles sont permis. XM 86. INTERVALLES MELODIQUES. Régtes concernant plus de deux notes suecessives, ‘AL, Vintorentie chromntique dott étre, aubnnt que possible, suivi stun intorvaile conjoint de méme dizection = ae Sa) B. Liintervalle de quarte augmontie fennel = notes dott tre proleveé Dart mouvernent conjoint de méme direction: 3 ” (. Winterralie de sepbidane Francbi en trols notes doit comporter un mouvement conjoint. D. Lrintervalle doctnve doit ébre, mutant ae possible, suivi Won court inte : rection contrairs. = | oS ow SES 97. NOTES A PREPARATION OBLIGEE. (iano cts La sepbidmo ot Je nouriémo des ‘nceords doivent étre proper’ 1 Glast-A-dire qwelles doivent tre entendites, & 1m anéme plane ot Alt | méme voix, dans Vascord prdeddent. Ses io = rar cearghtone serostsiaitées Ines de 1'tode dee acer He A et Bisons, 8B. NOTRS A MOUVEMENT OBL Tat. “A_ La sensible doit snonter # ta tonique Jorsqurelle fait partic Pam de dominante, Oreck sa vésohition F Teeiiliere. sow mouvemont eat He vow Torsquresie Fail partie avg neoned an LATHE BE avé . Si Vaccord eutvant 1 £00 porte pas ta tonigae, Je nenelble fet éeiilemment déberde de tht blgetton. Exceptions a celle vole Cugsotutions ivrdyulidvos de Ju sensible): "| * . 1 Ln sensible peut doseoniey quajehiement dany Peacha § du mode majeur si La Lonique esten- y partaite si ia toniq périeure. olution est (euditioonelie dung le Choral. 8° La sensible west pas tenue de montur *~ BL La septidme et In nenviéme das accords doive: conde covjointement. Gest leur résolution régull Lea tdsaiutious ieaégulléres serout signaldes lors de l'étude des accords de 4 et B sons. Jes Remarques: Ta sunsibly, te septidore uf fa nowyidme pevent, tant que dave Puseord do purele ¢ 7 It Poucher provisoirement ano on plu= 22 Se diriger défintlivement vers sivurg ngtes de Paveord ayant, lution cond, avecuu sans dehinge. REGLES HARMONIQUES . I. DISPOSITION DE L? ACCORD % 89. SUPERPOSITION DES NOTES. Les notes de Paccord peuvent at dre quelcongue. au Vale les exceptions a celle regle nu § 148 (aeurséines) a au $104 Cie tere majenrs) 4 40. DISTANCE ENTRE LES PARTIES La distance a obsorver entre les parties ost trés variable selon les eas. Em géncral, i vaut_av a 41. CROISEMENTS esp Les evaisements sont & proserive des études éldmeutaires. 9 a Dine Les amet que dans PinLdedt dos Figues mdlodiguer 16 Doublures et suppressions. $A qantre parties, Shy aura Covina tte “agns $05 accords de 5 ATs de H cone incomplete 8 sense et aupprerttons soat peu seseltles repies eutsantez 4 k 1 % 42. DOUBLURES. ‘AL U faut doubler les degrés pring) pai aux degrés sooondnires. TH rétulte ae cette réeie anit ageords dee 11eme, 111ee ot VEPES deEnte ‘ va atler dana es accords du [67 et Eu IVE Voir §.68 J te ieaceord du VEBE come’. F at vile ‘ee necords eat * Tine faut jamais doubler te terse ( B. La doubhn Bruntssoa ni 08h ‘cence sur tes temps Fatbles. d * 6. Es | ne faut pions & cathe rig 4) La sensible peut étre doublée Tors Cette ae ey re duno note doit se faire & penale ae at pas doubler sgl 3 2 Ln sensible peut dtre double dans Tes 82 La sopliame pent bre doubl so oublor une note qui va tre altérée, TI faut oy Di fant é nobe qui vient @tre aligrée. (Gea cigles goncocneat Les ioedulal viter 4B _ SUPPRESSIONS. A, On peut 4” Dans tou {22 Dans “Dang te secon! ye Boon pout second reve ese sr anest i suppeiner ta. quinte doubinre dans lor aggords de 3 game et Uo! ax de préférence ut mieux doubler la Heree anne Tes sa ta fin des pérloden ou} en cours de PRFAES FONT qvvolie fait partic @an accord Ar mi os une suppression Exemtent A la foie tne doublure ot use SUDPFEAON sur ler temps eppltquentprUeTpavaasT HaR TERS TGR (ow nv partie forton dee Lomps2- Tarbes (ou Les partles aibhes des temps) spe gogrd, Cepenannt ta doublure de 8 tever de Voctave ow & son redoublement. ane courte durée, te pri oles & mouvement oblige marches. Voir § 106. go das certains eas. Voir § 142. iter de doubler une Sons, Hives ennt exposées av § 86. % a les accords & l'état fondamentas. Mer te 1 yenversement, fa guint suqrimer Ta fonda 4 do neuvidnie de dominante. Gelio supprerston frva Veabjat Hone ee gen egntie He H sone (i quatre partes): ve dans tee accords de @ sont sans ndeeee Tee renversements des accords de 4 ot 5 cons cea Ay buage ne peut javonls étre supe7im és.) sade apfointe. On gnpr7! 316 méledique- noutale dans log renversoments des accords de soptitins hement Ia senting dos TF Je sxegyttomnel 7 44. BOMANGE DE NOTES. ii est bon do procéder & l’échunge des notes en yale! Jougias pow rver Pucoord complet & chaque temps. | 1H faut éviter, aw ooilrato;V'debunge inutile ot lourd dea valeurs Drives ~ 45. INTERVALLES HARMONIQUBS A DECOUVERT. ‘Au cours des dchauges de notes, il fant éviter de faire entondre A déeonvort ; = les quartos et les quintes justes. = les secondes, les septiémes et les newvibmes. les erces, lox situs €1 fea octaves sunt excullentes & ddvouvert ainsi que les guurtes ot lus quintes d- minuges ou augmeniies, REGLES HARMONIQUES — II. ENCHAINEMENT DES ACCORDS | 4G. MOUVEMENTS HARMONIQUES. Deux parties dvolnant casomble peuvent proeéder: = par mouvement cont = par mouvement ebliqua, ; t t ! A. Mouvement contraire eb mouvenient obligue. Ces mouvements sunt exeellents et peuvent Glre erployes sans reserves. t B. Mouvement direct. Ce mouvement est géndraloment défectuenx, 11 ost soumis aux restrictions qui soul exposdes ci-dessous, INTERVALLES CONSECUTISS 47. QUINTES BT OCTAVES CONSECUTIVES. Régle générale. Ul est interdit @’éerire doux quintes ou deux octaves conséeutives. 2 eyes he Wuppiqesdesne goat eb octaves | dare de wlan eosedsa fon oneh Sapa 4 ute vrs + Bxeeption & cette rege: Lorsqu’ ua clunt donad se ter- ta dominaote ot La onique,tes octuves consdeutives Sout Ingvitabies entr eb le soprano, On les admet soulement par mouvement eontraire. 18 yu ‘48. QUINTES BT OCTAVES CONSHCUTIVES. Régis particuliéres aux changements de position. ‘A. Un-changoment do position no corrige pas les fautes de quintes ou doctaves consé- outive ” Je tntroduction d'une xepliome (inant gamle pose donner UP mpreanion ea accord Tntermédiatre) ne détrult pen non plus les faulos de quintes ou dioctaves conséeatives. er des fautes nouvelles do quintes oud” octaves t B. Us changement de position peut amen consgoutives. + ‘Le mouvement contraire ies rend également tolérables st In seconde atest pas plnede aur Ln temps Teri prestble AQ. QUINTES DIMINUBES OU AUGMENTEES CONSECUTIVES. Los riglea prévddentes concornest uniquement Ler qulater justes. Th est par aguintes dIioinwder oa augmentéos couséextly se imeaatone aaule dee deux qulstes est Aiminuée ov auzment On pout enchniner une quiuto juste & wne quinte Failement admis @tderire dows jel in rele & obsorvers : im innée ou augmentée. corsvet ( fngorrect Litaverse, ereat-iiedire Vancharnement ature = qainte diatoude ou augmentée Ruse quinte Juste, 4 pas pormia. par Haceord de triton, ollement Lee doux guintes sutvantes edperdes (ete oh : a Gopendent, on atimel exeoy a 5O_INTERVALLES CONSEGUTIFS AUTRES QUE LBS QUINTES BT LES OOTAVES ‘A. Les Liorces, tes quartes et les sixtes sont excellentes. (1) Ayant Lonjours préfseable an spew (A) Mais il ne fut par abuuer de ces tnservailes, Ze, meuveneat Ge tment dleset a B. Les sevondes, lus septlémes ut les uouvidwes somt défectueuses. On yout admelire lee septtiues et Les new ylamen consdeotives sl alley ne sont pes eatondues imeorrect A ddeouvert. t ues senondes comsdeutivee ay soul jamals veriieos, poate ‘ INTBRYALLES DIRECTS # 51. uNIsson, QUINTE BT OCTAVE DIRECTS. Rigle générale. fH faut éviter dtorriver & un 4 ung quinte ov & ne ootave par mouvement direct. Haake Peet u dette vegle admet on pratique den ‘elérances sombreusea qui seet exposes ct-dessous, ¥ 52. UNISSON DIRECT. L/unisson difect est permis entre la basse et le ténor sur In tonique dans Ja endence partaile, + 53. QUINTE DIRECTE. 1 faut dlstinguer: A. ba quinte pleads eutre parties extrémes (tolérance restrelate). Bl ta quiate placée suire parties autcus que les vax axtrémes, etual-i.dire unlre partigx intersiediaccee ou outro une partio tatermédiatze et une partic extréme (lotérance large). _ A. Quinte dizccte entre parties extrémes, ‘ ” Cette quinte est permise : 12 Sur les degrés principaux, sila 22 Sur Jus autres degrés, sila partie partie supérieure procéde par mouvement supéricure procéde pur demi-ton. canjoint: NK tie 1 . 6 = el « 2 4 ie 4 Ste T Tor. B. Quinte directo entre parties autves que les deux extrémes, w Cette quinte ost permise sur tous les dogrds: - 42 Si Fune dos deux parties procede par mouvement conjoint ‘ia particulier Toes poe? arise provide pur tecondo mare ot — i bantre par domi-ton ehramstique. § ' | sei, méine wine note commune, fs ulate le yeeimler vanvorsemunt de aceon ls. = , ‘le dominate, i 20 : 54. OCTAVE DIRM! Tt faut distiugwer: 5 ‘A. Moctare placée entre pati ' B.ipoelave placée_nntce pel entre une gartle Interinitalre of wne 7 u 2 A. Oolave directe entro partios extrémes. gue Tes dew og intormédiaires ov oe ibaace reel ws bos asupeotave eet pervaise aur les-degrés prineinnux st Ie yartie supérioure procéde, par Aa - Tee : jacorract maugomentconjolab. Sur Tos autres dexrés, cette ootave dlrecle eab wen porvale. B. Octave directo entre parties autres gue Yes deux oxtréimes. Colle ootuve ost permise sur tous les degrés: - | ge §) une dos deux parties proctde 20 Mame par mouvement disjoint si is. par mouvement, conjoint. dew: 4 Dane cedernier eae, it aut sySter dnvsiver i Foctave dienele en deseenter Kemnay, Lorsqiven double Lo résatutinn dune segtlme ov € @ ‘news tema, par movement diveet, Voie §§ 117 et 192. crear courereant tee quintes ct les octaves director snl fonder Ane6 ¢ inbleaw ci-dessens tne feat pas arriver & Pactose TABLEAU 1 Quintes et octaves directes pormises. A. Batre parties extremes Quinte directe , Chepivieure ar | Dare supérienre 78° 42 Sur tos doggeds principan| gearemet ein sonocrent tenon ge gue toe mutes doyrés | arapengueneners rnerosst J. Entre parties autres que to —+ | les doux extrdmes ~ Farle apisire ov [Pate topicnre 02 9 Sar tous loa d spigtie steno | ant inase par OWE 2 Sor tous tes degr’s PED conta tent canola “javsnwasinguinte | benate de Hoctave 20 Snr tous les ders cngemten ee | cqmnie aux eeu Stent Soe. | BB _UNISSON, QUIN'TH EP OCTAVE DIRECTS. Régles partioulidros aux changements de position. Aheorreet carmel) gl A. Un changement de position peut corr iger ane ieute dunisson, de qitinte ou @octave diverts. rent Plnserse dv § 48. n ne eonsklére tok aue Ta postin qul précede imméiintomne! Ie changement aaccers BB. Gn changement do position peut amener des fautes non velles Punisson, de quinte ou Woetuve directs Rigie analogue & eetie dw} 4B Hae een quem gente pecan! outénnes par anne cousigevalion ryekimiga" Remarque Les quinttes et octaves direetes qui peuvent se produire au cours Wun ehaat- gument de position ne sont pas fautives. Cependant de telles boause de leur manque d'élégance.. einterdit mame ay ter 56. ARRIVBE PAR MOUVEMENT DIRECT A UNB QUINTE DIMINUBE OU AUGMENTER. 1) Lea regles pedosdentes concernent uniquement 1s quinte just F ver par mouvement direct & une quate diminude ou augment vermont copjolnt, Ia basse restant immolil ane Prexempie précédent, Te me ol Io do peuvent Fro anlynéa comme dex broderies aupértouree, \ _. @B_ EMPLOI NON CLASSIQUE DB L7AGCORD f. + Laceord de sixto ot gpartd est employé parfois sur Je temps fort on. dehors des cadences. ° A He ha dy pout vole dans eet exomple une révoloton exeentiomelie do In state ot gunrts it endonce. ENCHALNEMENT DES ACCORDS DE 8 SONS ‘A DINTERTEUR DUNE MBME TONALITE rt wvagit Sane quention complexe que neuie Is pratlge povt.senare Famitiére, 09 2 Aoneera ial que Tex viene, générales. Me SeneEtlet yqese ebtffee, lo counataenny de rex chen ext thaepenenble nex le réitiantion de te fe et iu cbnnt donne, 69_ PRINCIPE. T1 faut observer dabord quo deux nocords s/onchaluant bien & Pétat fondamental s’er- chainont dgalemont bien & état de renversoment. vvciton ent nleble surtact pour le presen renversement det egsords, Doar Im fesows VSN. nent Caters de nisin et quarie} elfe est exncte fas To Untle dos one pravak av § 07 a ok ete = owe DEF « Ze =A Mais, prreontre, lexenchatnements 22 et SRSESSESF] com adtectuows. ~ Parlant de cette observation, on.est.conduit-h. no.cousidérer que Lenchainemont dos fon- damontaion. Gest & elles sowles que srappliquent les réglos Gnoneées of-dessous se peat re placnr lesion potnts do te Sgabemsentwites pour adler Venshalaemsns de ontamenieles, Nous neue borneroas A wxamiacrs A. [rioterenlfe qut adpare dgux fondamental A TUES We die Tondamemtalee wneceenl¥en, X 70. CLASSIFIGATION DES ENCHAINEMENTS, A. Diaprés Vintervalle. ‘de ont exectlents Jes enchainemonts par terce, quarto et quinte descendantes, ou leurs __renversements. - r yh aden i == am 27 22 Sont généralement moing bons les enchainements par seeoude, deseoudantes, ou leurs renversements. ixte el septidme B. D’apras les degrés. k * 4 Sont excollents les enchatuements entre degrés principaux ou gubre degrés socondalres. a “A = } | Brception b cette rite ( Pausso relation de triton): % #2? Wenchainement du Vem? au vim degré & état fondamental est toujours aéfectuoux A cause de Ia fausse relation d@ triton qui se produit ingvitablement entre la basse et aie partie supérieure. vw a it x te mouvais effet de oot enchateewens eft altéand Je deb idme scvord arive supa tmp fsibie ots va seutbte ent pasde dane uae, partie Internddiaines y posse — vow vy 22 Sout moius bons les enchainements dy seas ocondaivo 6, degré cipal et moins encore fes enchafuem dy degré principal a degré secondaire (sant te VIER). Les euehainenente du deyed principal & deged secondaire sont acceplables eayendant lorsque le deg! * vluire se trouve pl poms fal tut fozdumental provoque Le méme feuese relation de t2t- aw IVE!" doped. Os lus apporte Les mde rwinddes. possible Lreachainomest du IVE au INO" duped a ton que Peccbatnement di Ve tS fe 28 CHAPITRE IV CADENCES TA. DEFINITION. ‘(On donne Ie nom de endences acing enghainemonts-types dont raudition provoque pus ou moins Ia sensation de chute, de rupture ow ‘Pacrét dans Is. continuité du éiscours: iratton; tes cadences ont, on marian Pegnialent \ heaves pani v8, exact de la ponctuation. Se ane oe formules est cata poor tn réasonsion dre U4c%, YZ. CLASSIFICATION. On distingue : 1a endence, parfai cadence eb la endence plagale. snendence imparfaile, 1m oadense romps, Ix demi- 78. CADENCE PARFAITE. a ‘reat Vonchatnement. de Pageord do dominante & Vaccord do to-_ nique, les deux accords €l fat fondamentals Remargues sur ta cadence parfaite: te La eudence parfaite ast Ja cudencerfinale par exceltence- Avoune autre cadence me fonne mienx Pimpression do conolusion, “22 L'impreasion de conelusion est 82 Lorsqu’un chant donné se termine aneore venforede Toreque 1a tonique est par_In dominante ot {e. toniquestes octaves plnege 4 in partic pupérioure. Dans oe «xs, vonadeutives sont indvitables entre la basse ia senaible peut descendre disjointement wii Te soprano, Ou les admet seulement, PAE ( Chorals}. mouvernont contraire. peri YA. ACCORDS PREPARATOIRES. Dans ies cadences (parfaite, Impar faite, rozn} fe ost normalement préparé par un a anoun de eos novords ne comporie Ie ceusibte, Crstune fate grave 0 Fries centendeo In sensible avant Heeenrd * de dominaate ‘toma sou ae tn dominance ent frdgvont nvaat tee endencer, Voir EBs Drantre part, l'accord de dominante est précéaé souvent dans es endonces par Faecord dg site ot quart 67) ee La combinaizon de ces denx éléments donne Hew, pour ja cadence parfaite, # une série Ge formules dont Ja plus courante est celle et fon prot ayptiqnee eet formule i In 29 75. SIXTE NAPOLITAINE. + Eu minour, la formule préeédente comporte parfois une altération d Vaceord de sixte © degiS. V/accord de sixte ainsi modifié ust eonnu sous le nom de sixte napolitaine (1) © + r site & sate napolltsine Remarques sur l'accord de sixte napolitaine: 12 Le Il?#* degré altéré, sort ible supérieure, ne doit jamais étre doublé, T1descend plus rarement, & la veritable sensible par un intervalle ristique de tierce diminuge ta fausse relation ost perfaltement ad ‘2° Dans les doux exemples prévédeats, la présence du sib n’indique pas une modulation. Ii s'agit simplement @une altération, au sens harmonique, du 1¢"° degré de 1a gamme,sans conséquence tonale. Voir § 249. 3° L’accord de sixte napolitaine est empl: sen majeur, On le considere rye ann Je duns cot exemple. 76. CADENCE IMPARFAITE t Penchainement de Vaccord de dominante & Paccord de tonique, !’un des deux accords étant Lvemploi du premier renversemeat aflaibl at de renve TT. CADENCE ROMPUE. Crest Penehainement de Les cadences rompues ne se liaitent pas aux deux exemples donnés ei-dessus {Dans te premier exemple, la sensible descend conjointement. Elle yout le Faire, em majeur seulement ersuie \lasonigue ast entonduc d la partie voisine supérieure (§ 38). Dans le second exemple (cadence rompue modalante), ln seasatlon de ruplure est plus accusée 78. DEMI-CADENCE. Crest un repos sur Duns Le deuxigme exemple, plutdt que repos, lly a passage k La domlygeate suivi dane respiration, (2) Got accord doit son nom aux compesiteurs de I'écale aapolitaine (ABE ».) qul ont beancoup employs 20 29. CADBNOR PLAGALE. Crest Penchainement de Peocord do sous-dominante & accord Je tonique. Cette en- donoy eat omployée généraloment i Ta Tin dos Torceavx apres Te fa cadence parfaite. { Remabques sur la cadence plagale 42 La tieres de Paccord do sous-dominanto est parfot e6dé, nulloment Limits é*aillears 4 Ja endonce plngale, 2 dogré au mode mineur. s abaissée @un domi-ton. Ce pro- /demprunt du ¥I'e" Fait remarquable,cot emprunt ne modifie pas le caractére majcur du passage. ® L'qccord de sixto peu! remplacer I’accordparfalt de sous-dominante dans Ia cadenc plagaie (aveo ou sans empruat au mode,mineur)- = Le plus souvont, la fon A damontate de oot accord peut tre analysée comme une note ile passage: fon troveesn aaatres indications sur les exdoncen: van § 196 (Cadences avec les accords de 4 sons) Th § 475 (Cadences avec Hea necords de 6 r0¥8) evan § 24% (Cadencen avec Tex notes étrangiret) CHAPITRE V MODULATIONS 80. DEFINITION. a Moduler, e’est passer suns interrompre le discours musien! «un mode ou d'un ton dans un autre. alitén sont néparées yar des silences IL que modulation. BL. CLASSIFICATION. “A. Sclon leur durée, on classe les modulations en: 40 Modulation importaate. 29 Modulation passagére (quelques aeoords). 3° Bmprunt (nn seul accord ). One déje sigoalé Vemprvot av mode miner ($70). 4 Lemprant an.ton de [a donisante vest fréquent avant les culence®: caer orn -L porereice Wharmonia ne lemine tonjours dans le ton ob tx aéouté. 05 pew termin ‘penduit jainais aa B. Suivant la «distance » qui sépare deux tons,c'est-aedire suivant le yombre das notes commungg aux deux guminvs,on.oldSse les modulations en: “fe Modulations aux tons voisins (beaucoup de notes communes). 2¢ Modulations aux tons éloiguts (peu de notes communes) ‘quelle que sort la dard ‘spare les deux tons, [allel péside deans fe pessage Wane omit ‘eonouatrer PutLention de Péleve. fe lu modutation, quelle que sols Ya die 82. MODULATION DIATONIQUE EY MODULATION CHROMATIQUE. 5. Codooce Foie A. Modulution diatonique. Dans Pexemplo a, le passage @ UT & SOL (1) steffectue saus mouvement chromatique & axtiv: o'est uno modulation dintonique. ‘ies deux aqeorde de [x seconde mesure, encore eo UT, pourraient ep ce seat deg accords aixtes, par Heree minenso asoondante et doseondante. Cos enebalnements sont posstbles, quotgue raremeat emplty Dant lea modulations ebromatiquns, {I fut oberver Aueleues vee des nocorle p miveurs pide de réalisatl fer Hedin 85_RBOLES DE REALISATION PARTIGUSIERES AUX MODULATIONS CHROMATIQUES . Fausse relation chromatique. On remarquora dans Peveriple suivant Voftet aéplatsant produit par te hourl du de ature! et ay do # (ou du of naturet at du fh) placés & deux parties dittérentes, [A dicinyce de deml-toa, In faussr Felation,quotque moiae conatble an piane,est lost aussi Wéfeetmensr entre se vpix der Gotte fausse relation pent se produire.si on wy prend pas garde, dans les modulations chromatiques. Pour Wéviter eu pour on diminucr le mauvais offet, i] fart observer les régles suivantes : A Tout changement ebromatique doit dtre confié & In meme parti’ ret correct Lu feaase retntion est admisrtble entre. 2a basse et _agnalble. pessible tpt « Rig Teintervaile chromatiqae doit dtre, autant ot Les mélotion du 430 # hee méodion Bn f3 ae rnitoatque: Ba B_U faut éviter, autant i va ize alterée. hf 2 possible, de du aghe au troorraet correct a Lorsque cette doublure es table, il faut quitter Voctave par mouvement cuntoaire J 4. Seat day C. 11 faut éviter, wutact que possible, de doubler une note qui vient @étre altérée.4 Cope incorrect correct Ms tle sla a B Lorsque cette doublure est Indvitable, 1 faut arsiver & Voetave par mouvement contraire, aki ~ , Le mouvement contraire eltdauy lu feusae relation sass Ja suppriine pas . MODULATIONS AUX TONS VOISINS 86. DEFINITIONS On econsidére comme voisines deux tonalités dont les grmures sont semblabies ou be different que d’une seule alteration. ~ —— Farm few cing gainer. ‘ype gamae Jonas, eertalnes prdcentent ane aligeatios de dfPéronce, a wateus ov ow méme trois altérutiony de difference avee bx gamime donde Leg tons voisins principaux sont coux dont lew gammes n’ont qu’une ailération de dillé- rence avec Ia gamumo donnée, ‘ue ton relatif fal partie aur eg Ustlaitfens aout eéetimden dina Je tabtenu cl-dessous TABLEAU 5 ‘Tons voisins WUT et de La @ = ton priscipal. Deux altcations de dihéreney ayus le to» : prineipat | Tues tamiques majeares son derites cnrontes, ' tea tomiques muneures en naires Remargus sur le tablean précédent > 1] apparait dans ce tableau que chaque Lon majeur a ois tong volsins pringipau ob deux tous voisins seeondaires; chaque ton mineura wa Lon voisin principal et quatre tons voisins secancl BA 87. NOTE CARACTERISTIQUE. Pour moduler Aun ton voisir, il fant Introduire dans }a gamme. initinlemne. deux ou trois: votes altgrées (ow notes nenvolles). Qinel que neil Io nombre des notes nouvelles, ane,geule Mente alles suffi délormiuer te tion : crest Je. périslique du nouvenn ton. aL ' La note carnotérietique est souvent tx sensible de auveay {on & » 98. DEGRE CARACTERISTIQUE- Be =p On appollo caractéristique wn dogré dont Hacgord com » note enractéristiqns. aaceeeeinsenn ta qedation BUT AOL, annie covnetéitzne ont Le. ee eee lane eeUlesZeze (ae ie 2). SS Le vere earactérinQlaue est presque tonjoure Te Vi" ys ne 89. DEGRE PREPARATOIRE. « ‘on appolle préparatoivo un degré dont Pacsord comporte une note nouvella, mais non caractéristique, du nouvean ton. svar otompie, tae In wodaltlon QUT AMI, ta nete caracténttiqne ent 18 128-3 Le sot vrelle non garsctdrlotigna. Le degré préparntolre sers le bse, Me = illo Tenders properatotres dane! soaond 7 eH ert as mere gnde ardqnnieltes dane on modulations eax fons volaina secondaire: MODULATIONS AUX TONS VOISINS PRINCITAUS ty a quatre ons & éludier, Dans tous les ens, Te nouveun ton comporte une seule note nonvelle (note caractéristiqne). 1 90. MODULATION PAR LA NOTRE CARACTERISTIQUE. re dons Je mouvenn tow par un dearé enractéristique, plusieurs degrés cayactéristiques, il faut choisir Le degré principal de préférence wu dogré secondaire. - eae aannsatiek tn saedom inant (2°27 eas) outs aire SestTéemmont par te TER 0016 ten der TABLEAU 6 > Modulations aux tons voisins principaux. Note Degré tac Modulation —caractéristique caragteristiqae vraso. | fet v aime ah mew W aive sot # y afer sot ¥ eed pod tae tet Remaryices sur te tablenn précidant: Roto caraotéristiqus. Grost fa sensible (12 et 3h cas), In sous-dominante (ate eas) ou la dominante (48" ens) ax nouveau ton. . Degré caructéristique. Grest Je VER" dogré, sant dans lo 2B" ens seatest ans vansteton * P Rigte. y_ horsqionjmedule & un ton voisin prineips!, il faut enteer dass le gonvean ton par aesord de dominaneel Soule ta modulation & Ja sous-dominante demande Tent a _dominante (ow par Vaccord du(lIP2* degr}, Aw man. yar Pnocord de sous Bolt False? ta wavalaijen UT & SO, Hh Taal raisonace ainat: ote carnetéristigus, fa. Le aypuntan Deprds caratévintigaen, iléte ot Vene] Ge Ver" (togeé principal) eet préférae pour anlrer ek SOL (een te Se ctor de send enter BP ifivence par un aecord mite (coromen xox deux tonalite). ‘ies awillenss exemples de modulations wux tons vorssee princtpusa ant td réunts ci-dessous Esemples de modulations ax tons yoistns principaux (0: os, sit [bir sou ou 18 cas UT i OL, BET Mie sel dha YOY ae on ai cus UT a cas ur A La ae cas ta = a “abe cas, On pourrait se dispenser complitument de faire entendre In wuly exraeterls gue. = == gb oe coy wy Ty MODULATIONS AUX TONS BLOTGNES 94. DEFINITION. On considére comme éloig aligration, ‘arm Tes togalités ditex élotgndes, hen ont de fort graches gar 1a constitu je cauenpartisalive, poor les tons homanyanes, La gamne d'Ut, par exemple, aed deux tugrds modan (LE ot VINE). néos deus tonalités dont les armures difforent de plas Pune jon de leurs gammes, Tel ast de celle AUT guy jar les 95. REALISATION DES MODULATIONS AUX TONS BLOLGNES. Il faut se conformer wux indications des § § 83 et suivants. A. Dans la plupart des ens, on se sort de In modulation diatonique avec aueords miixtes. B. Ona quelquefois recours a la modulation ehromatique. vr tab or ba 96. vRockDss DE MODULATION AUX TONS BLO(GNES. ‘A. On peut toujours arriver & un ton dloigué ax moyen do plusicurs modulations sucess sires Ades tons yoisins. stb si Pou dvite Tes cadences B. La thodulution peut dire sensibtement abridge ta sb be. stunt, los lites entre cheque tonalihd intersedieatre ne vent yas netterent sruates; les tors Te wros8id des aceords mixtee Dons Poxentple 9 se chevanchens, nas toujours duns ordre comiiou des bémuls, Crest,en game, fds plus rapides dont tes principaux svn GC. Owatiline aussi des pros 42 Le changement de mode. 2¢ L’enharmenie, 3° La modulation par Vaccord de sixte nupolitaine, Suivaat le cas, on a intéris & employee Yaa on Pautre de ves procéads, Oy yeut usvoever eos procdiéa tune wodeiatios 18x fons vOIIND. ou Hane do Tours combinations, 40 97. MODULATION PAR CHANGEMENT DB MODE. ‘A. Mi tant éviter fe changement de mode par altération de Ia Lieroe dans Paccord ae tonigu’. ¥, oy par lncoord de dominante ' ae a wn autre sapere Facilement B. Le passage d'un moi Caccord commun aux deux modes). un, vt vt a al a ¥ . \ é “Remargue «foes ntrr an miner (8:4) ane yon deine enlendze (ox bien mens ftv etentto 081045 98. APPLICATIONS DU CHANGEMENT DE MODE. .¥ wie necks aux bons voisi 0, por exemple avec I i arndord le dah. Pour entror en majeut du ton homonyiae. che dem tons voishas rut. A. Lo ebangement de mode dant lode mint en commenicatton Ye Con vr, oH Tue chamgranent dem stants jodalation rapide wux Lows komen LA dé permet éentement iam wymies des Lone B. Gn pro ey voising minenrs. ‘a modulation naz tone tomnaymen den tons cabs aajenes O=. pedvae el-dessi (AD 99. MODULATION PAR ENARMONIF. Lo changoment entiermonique permet de passer rapidement d'un ton ebergé de diésos yeémols ot vice versa » Re st sen cam Fatation J on de FA avec In résic don tons ealinn 2 Lab nde nEavee In aério des tons vetsine de St exemple a exemple & met an cnmmunice tian Le $0 400. MODULATION PAR L’ACCORD DB SIXTH NAPOLITAINE. LWemploi de aucord de sixte nupotitaine (§ 7G) purmet Ia modulativn rapide eu co dernier exemple eb en comsiunieation ly ton @*UT aves tu eivie des aus volsins de ST. 101. COMBINAISON DES DIFFERENTS PROCEDES DB MODULATION AUX TONS HLOIGNES. Ges différents procédés peuvent ire employés successivemest pour moduler A ne lo- nalitd Jointaine. Yoiei quelques uxemples de ces com) ajgons : A. Modulation par enharimoniy et changement de mode tab 31 ed B_ Modulation par changement de mode et sixte uapolitaine, Re wa & vot OY ©. Modulation yar sixte napoliteine et enbarmonie. Fad Fe MEE oy | hy w D. Modutution par celarmonie, changement de mods et vixte napolilwine. 1 sed sou Les madulations aux tons cleignés som fusilutdas par Femplot de le aeptidine de dominate (vaty § 17) ou de la septiéme dlmioude (vote § 177) CHAPITRE Vi MARCHES 102. DEFINITION. On appolte marone W hurmonie snr série denchainements Hentiqnes era nd Hoproduetion Reprodurtion —T Rade ee ae oaele Feproductian — ReprotetTon 408. MODBLE ET REPRODUCTIONS. Venchninement-type est nppolé modale. Les enchatnements suivants sont is ropro> ayetion du modéle. sor engin peut eomparuer dene, trols ATER META oe nme tas 104. CLASSIFICATION. f ba marche peat Aure ascendantc ou descendante F jy'ya des marehes unitonstes et des marehes modulante 10%. DISPAs! TION ji raut apporter an soin particulies & 1s disposition dus parties. exirdmes reve ws sopagne our temper cterearenes 1 BEANE eantralte + gigposition correct . 1 fawn dvster de doubler Ia note Voie estTaMe’ a aigere, néatoere MARCHES ENITONALES 1G. REALISATION. ‘dn oxige une realisation corrects au imoddlo et di roprodnietion. Quelques ficenoes, nudeossaines & fa reproduction symetrique du edt seemadmises deat la suite de 1 marene fe gon onchatnenent & Tn promibre le, A. Livencos melodiques fps intervalies diminnés ov nugmentés sont tolérs + fa sensible mest pas tenue de Aja tonigne. eenives Larmoniques sngible peut étre do dlés Faseord du VII E doges pout GLre uuiitisé comme am aceard de 8 sos ordinaire. porte 43 107. MALCUES NINBURES. En mincur, usage des accords du 1) et du Vileme duzrg asl pas possible, Les mur ches mineures «unilonaies » moduleut en rénlitd de fagan passagére auton relatif iajeur picabeissoment deJasensible, he ve ta Molle Exempies de marches unitonates: ac roe . Mageaes KODULATES 108. réatisavion. wane Les licences propres aux marches unitonales mont plus cours ici. Pur contre, l’enchui- uement dc modéle a la premiérs reproduction dott Gre confurme aux indications des § § 85 Ut suivants (réyles de réalisation partieubives aux modulations). Exeinples de marches modaiuntes: Ah 409. REALISATION NON SYMETRIQUE DE CERTAINBS MARGHES MODULANTES. La réalisntion syméteique, cvot-i-dire In disposition samblable des accords dans toutes Jos reproductions, ntext pas toujours, possible. Dans onrtajaes mnrehes, jt feat rononeer & cette symétrie pour obtenir une réalisation oorrecte. Marche modnlante 4 réatisation non symstrique: ! asiad = = Ow tranvers Wantres ladientions sur tes marches = hn § 141 (Marches aves tes accords de A tons) au § BK (Marches avec Jew accords de 6 nens) eau § 224 (Maseten avee Jus noten étrangéren) CHAPITRE VII ACCORDS DE % SONS 110. CLASSIFICATION. Ty n sept espices d'accords do 4 sons. Ging d’entre elles sont classiques Los deux devaiéres sont @assimitation réeente. TABLEAU 8 Acoords de 4 sons Espices Ut majenr La mineur Strecture Nom de accord i seo on ‘Accord partail mnjewe ptiéoas dee dominant vy “+ septlime mineure Septibine de dominant ame ‘vccord parfaft mineur eptitme mineurr Rin “+ septibine miveure Ser ty _——— ae : aime ‘Avene de qutate dbminde Bepllime minenre : ° A weptibnee minora eaytinte ehasin H i Accord parfait majeur ‘ | abe vs oplitme majeure ? aeplame sajenre Bent i Accord de qutate diminiée hime dibonée “F aeptidine dbminude Septicme diminnss ene Accord parfait mtnenr Seplléme mafeure oe et parfait incor re | Accord de guinte augiventée Sepliéme majeure ° == “+ sepllume majeure ‘et auinte mugmentée Remarques sur Io tableav des accords de 4 sons Chaque degré do In, gamme mineure comporte un accord différent. Les iroin premidves espaces corvespondont aux trois premiéres espices d’ucoorde de Sons Tinerord de 1 expéce est piaed sur le V8" degrd majeur et mineur (septiamede domi nante}. fest Ir sen! qui soit eommun, aux denx modes. Les accords places sur la seusible des deux modes (entre eruchuls) sont gundratonmeut considérés comme des accords de neuvidme de dominanty sans fondamentale. Ces accords feront Pobjet Pune stude spéciale au chapitre VIL. On ne retiendra dans le présent cha- pitre que accord de 3¢8* espace placd sur le [1 degré du mode mineur. ‘Les accords de 6°86 ot 7é"tespdces (duns un cercle) ont acquis récemment 1a persouna- lité harmonique. L’analyse classique de ves acvords fait appel aux notes strange ront étudiés dans la deuxidmo partiv de cet ouvrage. Voir au § 240 (ultérations) et aux §f 268 et 279 (coterds). Seuls seront done étudiés au cours du présent chapitre les accords qui figurent eu F rondes dans le tableau, Plan de ce chapitre : Négles communes t tous les uecordy de 4 s0Hs Septiome de domiauate ( 4°£ espace) avec fondamentale. times de Rem, Béme ot AE Cadences avec lus accords de 4 son: Modulutions par Iss accords de Marches avec ley secords de 4 sons. REGLES COMMUNES A TOUS LES LL. RYTHME: A. Pour ac quelle dese ACCORDS DE 4 SONS ser le temps fort, la note syncopde doit étre harmonisée en septidine lors. it conjointement. a it ) agen’ Ly Ciel A moins qutelte ne suit neuviiime o@ retard i Hemarqice : Geite eagle est valable aussi Dien gour La basse que pour te chant dooad B. La syncope simultande des parties extrémes est admise lorsque le temps fort est marys par lo se iecord do 4 sons. 112. DOUBLURES. A. Ine faut pas doubler la septigme. Cependant cette doublure est admissible lorsque la foudamentale de l’acvord procede coujointement. by tsa-dire lorsqulie a le caructéve d'une note de passage (ex. 1) ou d’une broderie (ex. 0) jeption :On peut doubler la septidme daax I'accurd do sixte seusible sais fondaneutale B_ I vaut mieux double degrés prineipaux eptions Be wut jamals doubler La tleree (seusible) daay Puccurd de septiéme do dominance 22 On doable la quinte dans I'accord de septigme de Jomiuante suas fondumeatale. Me wenew wux Ja fondamentule ou la tieree en accordant 1a pr 46 113_ SUPPRESSIONS. On supprime souvent 1a quinte de l'accord. ‘ Ia teguression de In fondameniaie dane la septime de dominante fat objet d'une Gude spéclale ; 114. PREPARATION DE LA SEPTIBME. Crest indire qu'elle doit Btre entendue, it 1a anéme place La septidine doit Gtre prépa ot A la méme voix, dans Parcord précédent. Voir les exemples vi-dessus. pose Exeuptions A! La septiame de Inccord ke dominante 22 Ln sepliéme dex accords du 118" derr ta pas b étre préparée. peut étre dispensée de préparation 445. ECHANGE DE LA SEPTIEME. a septiéine, soumise A In préparation, ne peut pas Gtre échangée mutre une autre cord yn Un septiome Ge 1 note de I Except accord de dominante peut étre échangée. 116. RESOLUTION DB LA SEPTIEME. La résolution de In septiéme coincide av on irréguliare. oe le changement @accord. Elle est réeu- hia UT. RESOLUTION REGULIBRE La septiéme descend conjointement. w du § 38, Tn ceptiéne pout ee driger disjointement vers une autre note de Conformenieat aux cemarg) aceon tant que dure eet 12a résolution rejeutitre : Lorsqu’on double Ia Voctave par mouvement direct Incorrect correct Remarque 6 i ne faut jamais arriver = 1m chifteée, quest imposelble te placer | | | Ii résute de In régle peéeédente, et cvcl ext important pour In bass léette note se déplace enulté pur sieree descendante correct tun accord de sepliéme sur une note tr bi Incorrect Dans ce eas, $1 faut renoncer & Ja septiéme et se contenter d'un necord parfait. 118. RESOLUTIONS 1RREGULIERES, La septitime reste en place,ou monte conjointement, Le changement enbarmorique dyuivant a Phinmobil Les niésolutions ierdguliéres disjolntes sont tres raven. Remarque sur les resolutions irveguliaves: Liintervalle de septiéme ne doit pas se trans- former en intervalle d'octave par mouvement oblique . oe] Ar Cette traustormation west adaissitle que si le fundamentals provéde par woeyenent caujoint. 7 = Dass ce oun, La sep Hbme yeut étie doubles sans teeonsuleit ( § 112). rs eh SHPTIEME DE DOMINANTE AVEC FONDAMENTALE ‘TABLEAU 9 . Etat fundamental 14° Reavorsomont 26s Reaversement BOM Renversemen a —_ ——— —_ Accord et ey résolution * soriale. | hye = te 7 Ghittrasge z 8 +6 cas Accord de eyittna ) Accord de sixte | Aesued da aise cent de tester Nom usuel ate daminaate et quinte diminade: sensible Aenea Remurques cur te chiffrage de ews wecords: (A \wA yo. se\be Contrairement a la régle générale, cos chiffeagos nb vomportent jamais Palterations, quelle que soit Parmure. 1s sont, en effet, sulfisamment expliites pur eax-miémes. i es! dene adevssaire @ayoir la structure de chactn des renversements prifsente ila mémoire torequ’on dalise une basse chittrde, ~ ~~ La ervix disigne la note sensible dans les accords de veptiéme et de neuviemo de dominagte. ABGLES PARTIQULLERES A ’AQCORD DE SEPTIEME DE DOMINANT 119. DOUBLURES. {1 no fant pas doubler 1a tievee. En etfet, a theteu de accord do supttime de dam/aanto ext La sensible du ton. 91 doable deus tu fusgamentate, 120. PREPARATION DE LA SEPIEME. La septiéme dv l'aevord de dominante n'a pas & Gtre préporse; toatefois il esp prefs rable qu'elle reste en place lorsqu'elle fait partis de accord préesdent. 121. SCHANGE DE LA SEPTIEME. On peut pratiquer dchanye de la suptibane centre ume nutes note de Paccord de domiiante, La suptitme s'dehuage We prétd: Elle peut race an descendant (8.18) anger eastre le quuviéme es montant (8x) }- U faut éviter thickunge septiime coates Losdameutale ( Hagen iy . 424, REMARQUES SUR LA RESOLUTION NORMALE DB 1’ AGCORD DB SEPTIBNE DE 48 422. SECONDS, SEPTIBME BT NEOVIEME DIRECTES, on admot Peorivée par mouveront.dixect a qos intervailes dans T’neeard ae dominante: "t? Si Pune des deux parties procéde par mouvement conjoint. do septiéme Bp partientier lorsqrane deux parties provide par ile majece ot autre par ston ehromatinne dem los notes de I'intervalle est commune aux 2¢ Méme par mouvement disjoint, si Vune d deux necords. 2" Reception: La xenonte Uinecte ent interdite per ‘mouvement élzjotat, 123. RESOLUTION NORMALB DE VACCORD DE SEPTIBME DE DOMINANTE. Définition. @ost Ponchainement de accord de sopti¢me de njquo,gnel quo soit état des doux ateords. - Natos & mouvement obligé. Dang la résolution normale de la septi¢me do dominante: la sensible doit monter & la tonique. = In septidme dolt dosoendre conjointement. ats Fore oe ate eng pee tatrate test, ESE suite atwnction ‘euractérice ia résolution sarmale de {accord Voir Ins exemplen ax iableay ® (pare 47)- - “Baception i cette rigle « Dana Vaccord do sixte sensihie (+6), 1a,soptSeme peut monter conjointoment lorsque Ia, basso. mo dominante & Paccord parfait de to- njointement. 4 Incorrect 2 aondstton tutefots que la nepténe angott yas placce & distance se seconde ¥ Ge la fondamaatal’os que ce siedreatent * Bb fievoqie pave quialesconeéoutives = DOMINANTE. 48 {Lest impossible @enchainer sans ineorrection Tes deux accords complets a Pétat fondamental. a 5 e Ex. a, deux quintes conadevtives: Bx.) réerlution Incorreste de La eepbizme. Bu_ey résolution dneorreote de In rensiDle. “teocendve diajointecient (orsque Ta tongue ext plaede i ta partie rupérteurs - Copendant, In senstble pet (Ghorate) (F38) Geile disttentte atesiste pre evoe leo renversesoe Pour que la réalisnbion soit correcte, il faut que "sn des deux accords soit incomplet.* Voie ne rigle uiejpue a § 126 earnest 29 Leet impossible @unehainer saus ineverection état fouduinental do Paccord de septiéme aveu le promi er sement de l'accord do tonique (octave directe defectueuse, 5 ganz). = Cot enchainement est possible avee Héchange de In septiéme, 4 ——————possitie ————— On admet exceptlon- C)oskectmtr: (Ue f 7 He + 125. RESOLUTIONS BXCEPTIONNELLES DB L’/ACCORD DE-SEPTIEME DE DOMINANTE Definition. ‘Toutes les fois que Paccord de septiéme de dominante s’enchaiue Aun aceord différent Je Paceord parfait de toniquezon considére sa résolution comme exceptioniolle € bs Lenchaizement aveo I'accord de nou 7 dgdomincae ne pest pes re eonstddre Goma 27 all, spams cdsolitton. ces anetranafermasionde tae: ! ‘card de Gomiansie. by = Dans les rdsetutlons excuptionnelles, 1a senatble et In aepiléme peuvest avaie uae réaplation edgeiiare (ets le us daus lea exenmples ci-dessus) ow irrégudiéve. ‘La résolution exceptiongulle ext quelyvefacs unitoncle (ex.a), plus souvent modutanty (ox. 6) Notes & monvernont obligs. Dans lus résolutions exceplionnelies : 5° = la sensible pent roster en plage ou descondre conjolutement. ‘elle peut auasi moster dun tou entler. ™ = la septidme peut rester on place ou monter conjointement. Les edsolutions ireigutiéres disjeintes de in sept ‘Guy pousibilitda yout exploteder aéparémect ex sient sombinaisons éwent, ce qui donae Jie & un grand oombre be 126. REMARQUES SUR LES RESOLUTIONS BXCEPTIONNELLES BE L7ACCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTE. On peut enohuiner un accord dg septidme de dominante A chacun des 4 autres agcords. dv méme espéee (tat foudamental ow venversement) Cortuins do eos onchainensents appoltont les rewargues suivantes: 12 Enckainemeat Lest impossible denchainer saas izcorrection cas deux accords complets a1’ état fondamental. 4 4 Ex, a, dewx quiates eanaécutlves. Ex. b, résolution iacorructe de La septtéme. 1 Ceive diffisuté wrexiste pas aves les seaversemenis, | Pour que la réalisntion soit edrreete, tut ue Yun des deux a (Tagle analogue a celle du § 124). presidntinatereeteascsnatalia er Ainetcntre asain omen 50 24 ae 2¢ Buebainoments apis L’enchatnersont par demieton ascendant est _poscible & condition & donbjer la ticree du eu. Leenehatnerent pa dusi-ton descendant est possible & condition de _doublorla Ueree dy pre coord. ‘ge accords siderivent, an Raemow io classique, nvee Uorthonraph pour fuanlyse den accords de sixte mngmenide,vair § 248 Bxcmples de résolutions exceptionnelies: Voir drsren exemplos 4 réentnttons exeeneanetion au FAS: os SEPTLEME Di DOMENANTE SANS PONDAMENTALE ¢ fondamentaln. .st_couramment employé sab: Aiminuse) dent optitime de dominante & cpnahbte den dens maces (agcerd de qeente Biseeart de s Ow getrouve fei Paccerd def sens place sot f etude wipit cté négligeée ae olzpites TL Car neverd ext eonsid@rd ogmnne 1p pueaer srhsStF TABLEA 10 somant de Pacconde stiff dominstir syns fonuaee ata Hor YLewwersement give Tuenversement TT Renerrsoment Accord et réralution normale chirteage £ § | | | | - Sou oun sense | Aes itn | | | ecard de quinte Nom wsurl dimieute sane famdmmental® shes fondaaentaie j_fane fendamently oisibme renwensement : sur le chiffenge du dencibme cf du t fonfondre ves chiffrages avec ceux de I te de moins dans Paccoré. Remargues HLimporte de ne pA vera qurun ebiffre de pis indiqne uae no JtgraLions acoidentelles ne sont pas o} aenord coimpiet, On abser jnligatolrement indiquées dens ers ehisfragses bn Disposition, résointion. (Ue ! st : Mt los mimes quls pour I'necard ave fondamentale: Los régles 27 NOURLURES. su dh cone, votu-escomponteobignsirement an dnathy & AH" PHI ts eta ne thy On aout iabibnaisement 1a @tinbe, 6+ 2 4 cou , tf Fvaasonte (1g), on peut dobdler « Gomme font weer Dany Pacord de sixte sensible sou Heiment In sapLiime oly an 428 Wes b ton ennceyeat Ins vim qu'* Dibentiont Tee no tes avntout dans Yaccnrd avec fandeunnatate sega F28_ RESOLUTION NORMALE. Exception a la rigie du § 129 (Notes & mouvement obbigh): Dans Paecord de sixte seysidle sans fondamentale (+2), 1a septiéme peut monter eoujeintement quel que soit te mouvement de ly basse, Lorsqae in sepiiéine est doublds une des Meus motes descend cwajetntement et Ventre meaty cenjornte meat (2x5) ” 129. RESOLUTIONS EXCEPTIONNELLES. Bxemples de résolution excuptionaeltes : 24 SEPTIRMES DE 2, 3 ET 4 ESPECES TABLEAU 11 Etat fondamental 12 Renyersement Retversemont BEM Renversement Accord ut == = = = = Pésolition e normale a= s fos chitteage 7 8 4 nod evord da euplaiine eard deviate | Aeeord do tlewwe Nom usaet | ete semurnmen) |S catqanter | at quarts Aeaurd te weconde Remargues sur ta bableas précident s+ Lraceord qui figure dans co tablens est un accord de #* espéce, Rieu que leur structure avoids des trois espdees ont.des.chiffragey ct des noms identiques- L'stat foudamental seul porte un nom différent dane chaque esptee ; septiéme mineure (gine espice), suptiéme minoure ot quinte diaminuéo (359° espace), septitme majoure (4 espdee) : Romarques sur le chiffrage de ces accords * Les chiffrages sont commans aux trois espbees. Conformément & la reéyte générale, cos chiffrages coumportent toujours, tes etérations ndeessnires & la réelisution eorreste des ai Par exeuiple, Vaccord se chitfrora Eh Le troisiéme renversemont se citttro { lorsque In quarte on la sixte sont affectées d'une altération. Une f s “chit ree 4, ce chiflraze dlaut réseevd & au relwrd. Voir § 264, La eroix gui désigne la, seusibly. dans les accords da doninauly utapparail janiais Disposition. Ll faut se conformer aux régies vommunes. ne 180. POUBLURES. La tinrce de ens accorils n'étant pas Ia note ser doublurs est exeelionte torsque da tieres est une des (Brest ensven majeur, par Ten reeves da 2° cep oten mdsent Rr cayéoes 1341. SUPPRESSIONS La quinte de accord peut soule étre supprimée. tun styproneton de ta fondamentalo Leaneformeratt H'necord de aeptiéme on an accord ie 3 anne d4gh Stodhé + » pout toujours étre doubléo. Cathe notes principales du fo. jes ascorda de Sime mi bar 182_ PREPARATION DE LA SBPTIEME. Il faut respecter Ia régle de préparation de 1a soptiéme. +: La septiime des accords da fLHE* gognd (lontaae du ton) peat Sire dispenser se préparation, suntan sl tie 2 Gig enlentve daas Laceord pricident ~ June tes cxerclens de style classique, Is, préparation eb! de pleweuy pour tous sew de style classique, In, préparation ob de rheweur # 138. RESOLUTION NORMALB DES ACCORDS DE SEPTIEME b’BSPECES. coords de soptreme Définition. (est |enchatnement do Paccord do septigmy & un aecord dowmBme tonalite dout Ia elquo soit i7étal des a Fondamentale se-trowe hla quinioinférieare, 4) les exemplrs au tableau 4 page BA. ‘Far anaonte avec Jn septiéme de daminnate, en coasidéen habitueliement comme normale ie réselutlon eer un accord de 8 sons, fl semble que Ia résolntion sar un ecard de 4 sons sobt out nussl normale, #1795 pH Role & mouvement oblige. ? i Dans 1a résolution normale, In septidme doit deseendre conjointement La Lievce wiftant jamala fa eonsihle (eomme er6lalt le cas dans Haceard ai dominaate) pent Fsoluer beemeat. 134. RESOLUTIONS EXCEPTIONNELLES DES ACCORDS DE SEPTIEME D'S Definition Toutes les edsolutions com couformes & ia déCinition du § [kd sont enasidérées rome exeoplionnelles: Uns tee rest) Llomnatton, Ta sept lor evennplee ri-iessas) ou ted gull Lavezetation exoepttonnetiv est quelquetnis waitenaie (px. 2), plo rauvent modulante (ex. 6? peut avnie ane ricalation nigultire Golost Ir ens due Note & mouveinont obligé. Dans les résolutions exceptionnelles, 1a septidme peul rester en place ov monter | joinkument. CADENCES AVEC LES ACCORDS DE 4 SONS EMPLOI DB LACCORD DE SEPTIEME DE DOMINAN'TE. L’accord de septiéme de dominante peut étre employé dans 1a cadence pa faite, ou rompue faite, impar- Ce 46) Remargues | Cadence impartaite. tne faut pasoublierque cet enehuinement est iacorrect (§ 117): 3 6 V | Lacadence impartuite s'éerira done: Demi-cadenee. Ovest eccord parfait qui convient Le mieux d la demi-cadence. Toutefois laseptléme yous Gtee Introduite duns accord de dominant ‘Accords préparatolces 1a ante ne doit Jamais servir d'uccord prépar compurte ta senalbte (5.74) ‘s Safcierruedibersdiss — Chittrage Incorrect @ +6 prisqu’elle 136. EMPLOI DES ACCORDS DE SEPTIBME D’ESPECES. A. Vraccord de septiame du 11!*degré est souvent employé pour préparer Ia cadence par. faite, imparfaite ow rompue et la demi-cadence. [vce tel soprano, It Eeut renoncera lu veptidme et a¢contenter d'uh accord do aixte sur le IVE#*degrd i 1 in mu cupjan peat emprosuer Jo Vie Hemarqass Latliiation de cet seeord pour preparer les cadences ent hmpossible suas ineorresisn aves le silt % G42) Ex. 4,18 septitme doviontaetave.. — ao tS wm Ex. b, In septis monte disjointement. { t » ( 4 |__| ¢ B. Laccord de septiome du 14 degre pout remplacer Vaccord parfait de sous-doni- nante dans Te eudonce plagule (avec ou sans emprunt au mode mineur). Je comme une note de passage: MODULATIONS PAR LES ACCORDS DEA SONS 13°7. MODULATIONS PAR 1/ACGCORD DE SEPTIEME DE DOMINANTS. Tia aoptitine de dominante, emplogée epmine ecard de aortic ow com! trdo, ost un moyen puissant de modulation ea a tle ce coinate ant prague cazess ehmalen 1) cunt deme Fo8 pect tn hplesgursientterer 9008 oantjieas (88) ecard ten 198. GA SEPTIENE DE DOYINARTE COMMP ACCORD DB SORTIB. Les réselntions exeeptionuellos imodulantes donnent acces soit mux tons vaisins, s0ih aux tons éoignés. Vote lex exemples di § 126 189. LA SEPTIBME DE DOMINANTE GONNE AgCORD D'ENTREE. Ou pont enchainer un aecord parfait majear ox minenr 4 chacun des 42 accords dr septiéme de domi te (état fondarmental ou onversement }- Tash eux amg lor dens aceents campectent rage, Copendant, te manent covjein! FATAL ees onehainement ‘ans note commune. . Bxomples de ces modulations = Je Suebainements avec note commune. { (eee 20 Buchainements sans note eomamune. = J[ On peut onehaiver un wecore do septizme de dominnntr & chacun des 14 three 8 feords de mame esndee Cehat Tondamental ou renversement). “ ‘ais Tea cmaarques a § $20 Txemples de cos modulations + 1 Buehainements avee nobe eommiln 140. MODULATIONS PAR LES ACCORDS IDE SB Ss. f A. bes accavds de septiime Wespiecs papvent Siirtouh A HUOMMWTa AVN kows yoisin par confusion de degrés. er Exemples de cos modulntians : . pane Hepat a, Yaecard de VIER Avgr# MITT cat gets cw aval NE Se sgt dngré de $8. 18 B.Certaties resolutions exvepbiouneltes permettunt de wuduler ik des tows dloigues vos tea exemples ds § 104, MARCHES AVEC LES ACCORDS DE 4 SONS 144. SEPTIEME DB DOMINANT La résolution normale et les dy marches tres usnelies Iutions exceptionnelies dosent tiga Aum grad sombre eee Bxemples de eos marches: A. Resolution normale, ade Gette, marche pout se pratiques en sens Inverse A partir du dernier uecord jusqu’ st premier s+ 4 tl premier ayy ety G hi a ; , etre hey gay 56 JAD SEPTIEMES NM RSPECES Ties necoris de septi¢me dospécer sout couramment wtitisés dans Tes snarches- Bxemples de ces marches : A. Résolulion normale, tr B_ Résotntions exceptionnelles. ke ve 143. MARCHES DB SEPTIBMES, be da néserve ve nom axtx mnarches dont to modale est coustitné pas deux ow plusieurs §7 necords de sepliéme. On peut distinguer doux types: A. Marche non modulante. Les accords du modéle appartionnent A des espéees différentes. B. Marches modulnntes Las noeords du modée pouvent apprstenir & Se mame expice- (Septidmes de dominante) (Septiames de 2M ospbce) accord sur deux eoit fneomplet (§ 126), ous que ta efeligntion de eee marches rolt correct, st fant qnta 444. DISPOSITION DES ACCORDS DE SEPTIEMB DANS LES MARCHES i tnt placer In Heros on 1a sepliaie A In partie supsrioure de préférenre aus SUNOS notes de Marcord : CHAPITRE VUL ACCORDS DE 5 SONS 145. CLASSIFICATION. U ya dix espéces @aveords de 5 sons Six dontre elles sont classiques. Les quatre deenidves sont Waysimilution réeente, TABLEAU 12 Accords dv 8 sons Spices Ut majeur La mineur Structure Nom de accord Renviene we Reurtime | sowie aajesre Aecord de sepuiime de doninuate zine Newvteme | euyiéme miacare gine Rewvidme mageure % ot beptleme mavens Aecurd de septiome meare 0 Meuyléme | ewesime oneure “ iniaeure, | erseptlene miaeuce Accord eseetiome euytime | Neavlenu miseure seme Sinvuro et quiate & | Kee ee cara st 18 miner role tminace sine Maljewe’ | ctseptfme maleate Accord ae septibme , ) ™ " ‘ * majeure no a8 Sawwene ) Sesnéae augmeniee ime ‘Aecord dusephidme | Seaviéme | Newvigme miners 8 Gimisute esace” | et septteme damian Hecorddvpléme owvame | Neuvigie mayes gee hajeure st jartac y Zenuidae majeae deter maser | Stal neue ee Regie wntime wewndne | Sowime mayere rote tmaina’et uins ¢ "ctjnre | etigunte sures Remanques sur te tableau des accords de 5 sons ; Chague degré de In game mincure comporte un uecord different. Les deux premiaras espeoes correspondent a la premiére espeee daccords de 4 sons, les deux suivantes & la deuxiéme espoce Waccords de 4 sons ete. Seuls $es accords de dominante (1 at 26%* espdces) sont habitueliement ludlés sous Ie nom @acoords de neuvidme. Pourtant, les accords des quatre espéces suivantes pouvent étre sonsidérgs comme classiques,an mme titre que les accords de septi¢me de 26, shee et 4ime especes Les accords placés sur Ja sensible des deux modes (entre crochets} ne se vencon- trent que pendant une pédale supéricure de tonique, Ils serant ctudids an chapitre XIV On ue reliendra dans te, préseat chupitre que Vaccord du 57¢ espbce placd sur le LIFES degré du mode minute) Les accords de 72m, 99M ot 10%" espees (dans un cervle) ont acquis régomment be prrsonnalité harmonique. Lanalyse classique de ces aceords fait appel aux nutes éteuuséres, Us seront dtudigs dans 1a deuxidme partie de cet ouvrage. Yoir au § 240 (altérattons) et sux § 26H 6 273 (recards) r re jon accords qui figurent on Souls xeront done sludiés a cours du présent chap rondes dans ir tableaa Plan deer chapitre : Rages comments & (ous tex necarda de 6 sons Negeidoie de demmtnaith majeure (1° expéce) avne fontamentale spe bapten) move foadamental. Heusiden &e dambuante toinetre ( Heavlines de 372", 624, BEB" ef OEE eephcen cadences ave Ink noeords de 5 2008 fadilations par Jes accords 4 6 sont. Marches avec Ids ascords de 6 207 REGLES CONMUNES A TOUS LES ACCORDS DE 6 SONS 146. RYTHME. Pour accuser Ie temps fort, In note syneopée doit tre hnrmonisée en descend conjointement. a newvidine Lorsqrelle A motne quiellg ne s0tl septlime ow retard. Remargne: Celle rigle est valable ancsi blen pour in duane que pour Te chant doand, (AY. SUPPRESSIONS., “Aqqintre parties, Paceord est foregnsent incomphet. On supprime de préférence In quinte a ee a pans ty second renvevsement, in qutate lagt 4 fa. busse,us sepptime exceptinnneliement Je srptibrir de Puc~ enn (ance) (esd reaston de tx fondamentafe dane Ta neavidane de dumiannte fai( objet d'une etude apdein le 148. PLAGE DE LA NBUVTENE La neavidine doit Loujoure étre placde au vidme aw moins aoe y -dessus de In fondamentale, A distance de wei so trouver placges b distance te seannde Cex.) su-deasous de ia fordamentale (ax. 6 clo). Be sate aevaatte rogle, le quatrime rosversement des sceards tvec fondamentala est Imprat cable fe dot de plus, Gtro place ug de Jn constbic fia neurléme majeure és a 149. PREPARATION DE LA NBUVIBME. Ln neuviéme doit aire préparée, G’est-f-dire qu pinge ct A Ja mame voix, dans Paccard précéient. rouvieme des accords de orotate nin pas A étre préparée Romargua.sur ia preparation dete aewoitme: {i ne fut pas préparor |'interyalle ae cavidme par Minbervalle doclace ai Von vent éviter Tes daux octaves conséeutives. Incorrect {eisdire que cen deox notes ne dotvont pas Cn mucus can Ie neavibme ac peul étre place Yelle doit chre ontendue, A la, mene (severe: cvrenet ay aban aD Cette préparation par Hoclave est poayible Horagne 14 fanlamertate se daplace at munent de 14 reselutive de $a nenviaine 150. ECHANGE DE LA NEUYIEME. La neuvidme, soumise & lw préparation, ne peut tre debangée contre uno autre wule de Paevord. a ryan Brecption : ta newvigme des wscords fe domusaate peut sre eebeageey> (poadihte st 2 ee . . satu 154. RESOLUTION DB LA NEUVIBME. ve yy) La résolution de la qeuvi ou irréguliére. me eoineide aveu lo changement Waccord. Elle esl niguliére 152 RESOLUTION REGULIERE. La neuviime descend conjaintement. Conformément aux reinarques da § 38, 1a neuvidne poul ae diriger disjointement vers une eutry note de accord tant que duce celai-cl. lou aeuvigate a wouvent une résulution séyuliéve anticipés. tly uésatae de cette fayon, la ueuviéme pout airy uualysée comme va retard (si elle est prépacte) ot une spns. wintese Coa mouvemonts ne doivent pas Bire eontandus uvee Lue rétebstions serdguliéres Remaryue sur la résolution relguliére: Lorsqu’oa double ia résolution de la aeitvizue, 1] faut eviter Warriver & Postuve par mouvement direet. - Geltu uctare dircete vet toldrée deny 1a résalution de 14 seurtaina de dom inate sang fomlameniate if {ae 4153_ RESOLUTIONS IRREGULIBRES. ee La uewvigine reste en pluce ow monte eonjointe Lee chasgeuot entrarmonigae deuivant A Plmmes!ttd fas ecaolations 1:ieguligres fisjotstes sont 474 raves Remangue sur tes résohetions irrigtlibres Lintervalte de neuvidine peut se tyanstorns en intervalle Pouéave yar oowvement ablique. Prdyaration et réuotetion de la sept La sapltdue reste souimise anx eagles de prdparation et de Husson valables pour les aceuriis te 4 0s k 60 ‘ NEUVIEME DE DOMINANTE MAJEURE AVEC FONDAMENTALE | i TABLEAU 13 Stat fondameatad TE TY yo" Remverseiment 4H" Ben ecard ob : feselution i rornale : 3 3 ; 3 \ Chifteago 7 e +6 +4 : i a a 2 ‘ Record de peuwine Nomnsvel 44g neu i Remargues sur le tablean précédent: i Les renversements sont rarement employés, aussi wont-ils pas regu de noms par tiewlin bs Le quatriéme renversement est impraticable paroe que Ia nouvibme ’y trouverait _aadessous de Ya TendaenTale Romargues ster le chiffrage de ces decor Gantornément & ta rogle gEndraie, cos ebiffrages comportent toujours ies altérations — ff néenssnires 4 in réalisalion correcte des necords. ar bh Létat fondamental se chiffre aussi(Y Piet tna Pordre spéeial Jes ebiffres dans le deuxiéme ot fe troisieme yenversemont. tue in plage obligatoire de In nouvidme majeure aurdessus Oe Ja sonsible Get ordre ind REGLES PARTIGUDTERES A LtAOCORD DE NBUVIEME DE DOSINANTE MAIGURE 454. PLAGH DR LA NEUVIEME. ua nenvidme majeure doit étre pincde au-dessus de ta sonsible. of 7 i Ss : mys cits dot tive éentenent placée nvedeneas de Ua fondamentate (5 448) te Smwstsons eek FA (-- eception t actle ragte: ta disposition iaveree (nowritme at-dessous de Ja sensible) est admise lorsque In neuviéme est préparde, - aw. PH hk Daas Vexenple prdetients to nenvtbate peut dire analyage comag un felaTs 4B Fane eeee teat eetce alspnsition lersqur Ts aensible caf yrdperde SS © = & Suns) wl 455. PREPARATION DE LA NGUVIENE. deeceename den nocordls de daminante n'a pas 4 dbre prepara; Loulerais iL ost prehes fn place lorsquietle fait partic du Vaccord préoédent : sable quolle vest a 156. On peut pratiquer Péchange de la uenvidme contre une autre note de Vaecord de dominante. 6 Cua neavidme s'zchange de prétérencocn dexeentaat. 9° Lréchange neavicme couive septiéme peut se pratiquer directement ou pe Minterméiatre de lu fonds mentale (ox.8) 157. NEUVIEME DIRECTE. A. On admot Varrivée par mouvement direet nante, A état fondamental Seulement: the o> 19 Si Pune des deux parties procéde 22 Méme par mouvement disjoint, si la par mouvement conjoint. nouvidme est commune aux deux accords, cet intervalle dans Paccord de domi- B_L’inturvalle de newvigme we doit jamais étre attaqué par mouvement direct dans les renversements, pp On ae Les utilise que ——— neuviéme peut dtre a a par mouversen} oblique 158. RESOLUTION NORMALE DE L'ACCORD DE NEUVIEME DE DOMINANTE Définition Crest Venchainement de accord de neuviéme de duminante & Vaceord petit de bo nique, quel que soit I’état des deux accords Vorr les exemples au tableau 13 page 60. Notes & mouvement obligé Dans la résolution normale de la neuvi ~ lasensible doit monter & la tonique ~ la septiéme doit descendre coujointeinent ~ la neuviéme doit descendre conjointement. La résolution de la seuvidme est souvent anticipee (J 482), Llaconmd so transforme alurs en sepsldie de Aomanante (ex.a et 8) ow en accord parfait (ex.c} a ‘oe ¢ dy dominante hes deux newviémes conségutives de exemple wout admiees parceyue la dewatdme n'est pas entemiue & decouvert 159. RESOLUTIONS EXCEPTIONNELLES DE [ACCORD DE NEUVIEME DE DOMINANTE. Définition. i ‘Toutes les fois que Paccord de neuvidme de dominante senchaine &un accord diffrent de Vaccord parfait de ton ique, on éonsidife sa résolution comme excuptionuelle. Dans tes edsolutinas exceptioanelle sensible, la sepiiamaet Le new bow pave ava ue isin egal [est eo 186s Peneb Brute) ov iredguliire. i résolution except onaclle est quelquefols watonate (ex. }. plus sourent modulante (ex 0) 62 Notes & mouvement obligé Dans les résolution’ = In sensible pout rester on place om Fite pent aussl manter #3 peut rester en place on mont mo peut rester en place ou nion = Ia neny Let fésobutions tredguliéres dlsjo ‘Genrporehbilités eont explotiées ¥ conmpbina isons: Pole NEUVIEME DE DOMINANTE MAJEU! Laceord de nou retrouve joi l'accord de ont 1stude avalt été négligde (Cet accord est ennsidéré «o mentale. Ae Renversement owes | (6 résolution normale Ghitfrage Taecord de septiame de seneite Nom uel Remarques sur te Bxemples de résolutions exec} 5 exceptionnelles » lon eatter. Inte de 1s neuviéme son ptionnelles Flt ei a jeme majeure ost couramme apne placé ate In sensible dv mode majesr ‘on chapitre VIE vine ie promice renverse eparément on nimultanément, ce aut dome ment de Waccord ae re! doscendre conjointement ter conjeintemont nter conjointement. (tre raves rat |r Je ie & an grand nombre de UB SANS FONDAMENTALE" nt employs TABLEAU 14 gime Renversement 97" Renversey mont 4 ns fondamentale. (acoord de septiome de sensitle) +h +2 ‘Accord de quinte ft stxte sepeible tableau précédent : Tous los renversements sont uswels. Le quatriéme renversemen renversement, Ia neavidme se trouve \+ Remarques sur te chiffrage de ces accords des chiffres dans } go obligatoire de In neuvitme majeure 2 Disposition, résolution Los ragles son Doublures, suppressions. ‘A quatre parties, cet Lorilre spécial In pla (Toa mémes que pour 1 accord ne comporte AGO. PLACE DB LA NBUVUBME. Comme dnssus de 1a 5 ible. dans Pacoord aves fondamentale, est pratienble puisque excoptionnellement je deuxidme et Le troisi¢me us de Ia sensible ‘Accord de triton et tleree majeure de Record de seconde sensible ‘accord aver fondamentale. uviame majeure sans fonda © Renversainent In fondamentale est nbsente. Dans ce { ati-dessous de la sensible, Voir § 160 enversement indique jamais de doublure ni de suppression. Ja neuvidme majeure doit tre pla gu. 63 bsas le quateiéme ronversement (uctond 4b) le vonvieme gies esos da fa sensible, Cole opus tion arta 5 cuotieva ue am A. bavse, ay trouve obligate tremeat us ryieine sont prdparee (5 104) Attention! Les ovtes conserveut ley noma yvelles swalent dans [cord uvee Fontanentate, 161. RESOLUTION NORMALE. Exceptions a fa rigle du§ 158 (Notes i mouvement obligé A. Daus le second reaversement (nceord 48), la septitme peut monter conjolutement. y B_ Dans le quatrime renversement (accord 4$), la septiime peut mouter conjoin- tement ea eas de résolution unticipée de la neuvieme (ex. d ci-dessous )- Remargue sur éa revolution normate de Vaccord 44: La neuvibine & géndraieiment une résolution anticipée dans cv renversoment. L’aevord de sevonde seupible se transfurue alors en septi@me de dominante (ox.a) ou en accord parfait (ex,5). ~ @ 5 162. RESOLUTIONS EXCEPTIONNELLES. Bxemplos de résolutious exceptionseltes : ~ NEUVIEME DE DOMINANTE MJNEURE AVEC FONDAMENTALE TABLEAU 45 Etat fontamental IY Renversement 2° Renyerscwent O68" Renverseineat 4° Henyareeniel Accord at résolution LaeosstoLe $e = +e +4 Ghiltrage 2 a + 3 + & 3 8 ‘Aecerd da now lbae Nom usuel ‘mineuse Remargue sur le chiffrage de ces accords: Dans les chiffrayes da dou. jome eb du troisiéme renversement, les chif?res sont un ordre nustual, Cust que ke newvizme miuenre peub Glre puede an-lessous de Ia sensible, Disposition, résolution, Les gles sont les mdmos que your accord de acuviéme majunre, Lu soute dittd- rence concerne [a pluve de Ia neavidme. 84 463. PLACH DR LA NEUVIEME. Tie newsiéme mincuve peut étre plaede indiffdremment an-dessus on an-dessons de 16 sensible, aves on sans préparation. an-densns de In fondamentale (§ £48), Ciost poe Exemples de sésolutions exceptionnsiles : i | 4G4_naSOLUTIONS BXCEPTIONNSLLES. ‘ NEUVIEME DE DOMINANTE MINEURE SANS FONDAMENTALE a : Cote e Vinegord de nouvidme mincura sans fondamentaie est dun usago extrémement fréquent. ‘on sovrouve ict Paccard de 4 cons placé sur lx sensible du mode mincur Cacrord de geptiime diiminaéel dont Hetude avalt €t€ négligée an chapitze VA. Meeeee ee creneiténd came le promley rraversemeat de Iaccord am neuviéme mineure sane font movtale TABLEAU 16 Arr Reaverseiment 200" Renversemont BB Renversement 4P2" Renversement Aovard eb reésehubion normale : Obiffrage Not ne Aerord de saptiéme [Accord desiztercnsibte| Accord de tri Accord de seeonde oes nse Himtauée TH quinte dimiatie | el tierce mincare aegmentéc Remarque sux le chiffrage de ces accords : Duns tos chiffrages du douxibme 6 ie troisitmo renversement, les chiffres sont ot ordre normas. Crest que la neayitme mineure pent alre placge au-dessous de $a sensible. Je Cot necord est formé d?une superposition de tierees mineures. See votes aivineot ins 12 demi-tons de Vortave en quatre parties éyalee. 8 demi tans séparent ohagse 1 nate de ao voisine. [ 4G65_REMARQUDS SUR LA STRUCTURE DE L/ACOORD DE SBeTIME DIMINUEE. 2° Tous ses renversements ont ume sonorité analogue. Hn Affet, 1a anconde augments est eemablable pour Loreille & one teres minoure : 2 @o-e G=- oe i Ty nen PESINE, que tents penta de sep 65, sunne eoouine uh renverseuant da premier Je etnquléme conme uy conver wate semeot du send of aiust de suite. Doublures, suppressions. |A quatre parties, cet accord ne comporte jamuis de doublure ui de suppression. i LL 166_ PLACE DE LA NEUVIEME. Comme dans Paccord avec fondamentale, la neuvieme mineure pout Stre placée indifté- roimment au-dessus ou au-dessous do Ia sensible, aveo ou sana préparation. La fondementate taut atscnte, la place de le nea Sime est eatigvament ire dana ort aceved. ‘Atlention) Les cotes conservent les nome qu’elier valent dana Vaceord avec fondamentate, 167. ECHANGE. — L’échange neuviéine contre septiome se pratique souvent aveo fondamentate intex midiaire. a-s! 168. RESOLUTION NORMALE. Exceptions ila rbgte du § 158 (notes & mouvement obligd); A. Dans le second renversement (accord +8), Ia septidwe peut monter conjuinteuont, C B_ Dans le quatriéme renversement (novord +2), la soptitme peut meuter ouajoin- | tement en cas de résointion auticipée do la neuviéme (ex. 8 ci-dessous). ! Remarque sur ta resolution normate de Vaccord +2; La neuviéme @ souvent une resu- lution anticipée dans ce renversement. L’accord de seeonde augmentée se transforms alors enseptiéme de dominante Cex.) ow ex accord parfait (ex. 6), a é | 169. REMARQUES SUR LA RESOLUTION NORMALE DB ACCORD DE SBPTIEME DIMINUEE BY DB SES RENVERSENENTS. A. L’aceord de aepti¢me diminnde se résout normafement sur un accord parfait mineur. ‘Toutefois, on considéce comme normale Ia résohution (tras fréquente) sur ua accord parfait majeur. Cotte résolution peut avoir liew sur un accord de (onique. \ —! Dans ce eas, Vaccurl Fast enprusté au mode mizour . Bile peut aussi avoir How su a accord de dominate, t 66 : B. Suivant fe nom quron donne & cliaewae de sos wobes, 1° mame accord sp résout de p quatre maniéren différentes. On peut dive ave le mame accord de soptieme diminude : tppartiont & qunbro tonaTilés différentes. 3. 4 Fe sa egntution on majent est également possible (AD. Go vgitgue cet necarl eA son-véelinbl opal te veg srvine les reasourens qa'it offre pau mealer, Your 17 Ae re nadokdent os fonanimeptalee des nevard ie résekation sant Aisposden. eller ames te tienen mince (22, fh, 76H, do). } 170. RESOLUTIONS BXCEPT(ONNELLES. “routes ies notes de Paceord pouvent rester en plnco moter ai descendre eonjointement dee mouvement éicjoints seat F208 Remargue sur Les resolutions exceptionnelics 02 peut onchniner an accord de septiéme diminede atx deux autres eocords de méme espéce- Te fe carvefoar de Jun sopttime diminude ; fait complétemont dispm | ghee rattre in fausse relation cehrometiqae (ex. 6) Bxemples de rssolutions excoptionnelies : NEUVIEMES DE 3’, 4605, Fee ET gine ESPECES TABLEAU 17 saat tondametal 17 Renverrement 2°" Renvorsrmeat Sete Renversement 9°°0 nenversement ~ 7 8 & coattrnge 3 i i al Remarques sur le lobtean precedent : Leaccond qpi figure dans ce tableau est un accord de 3 Ene espace. Bien gite Jes S176: have colt diftéeente, es accords dos quatre espbees ont des ehiftrages itentiques. {. Liétat fondamantal porte wn nom different dans chaque espéee ¢ cneuvieme mazonre ct it septidme minowse (gine ospare), nowviéme mineure et septiéme minewre (47° expiee }y nouvidme mineure rt quinte diminnée (aéme epee), nenvidne majeure eh sepliéme ma- jours (OMB nanan). nanan 8 Les renversements sont rarement employés, wusai ntont-ils pas regi de mums: pote tiowliers. Le quatriéme renversenient est impratieable parce que la nouviéme s'y trouverwil ” au-dessous de 1a foudamentale. Remarques sur te chiffrage de ces ecords : Les chiffrages soul comimuns aux quatre espiees. Conformément a la régle gdndrale, ces ebiffrages eomportent toujours les alte ndgeasaires a Iu réalisation correcte des nocords Disposition. Il faut se conformer aux rigles communes: Préparation de la neuvidmo. La régle de préparation ne souffru aucune exception dans ces accords. Du mots dans tes exeretecs do style classique, JTL RESOLUTION NORMALE DES ACCORDS DE NBUVIEMS D’ESPECES. Definition. Crest Penchainement dv I'aceord do nouridine A wn accord de mene tonalite dont ta fondamontale se trouve a la quinte inférivure, quel que soit I'élat des deux wecords - Voir les exemples au tableau 17 page 66. 1 sembie que La révolueien sou tout as! normale sur un Secord de sons que 61r en accord de 3 sons Notes @ mouvement obiige. Dans ta résojution normale: =a septiéme doit descendre conjointement. ~ la neuvitme doit descendye venjointement La uorce a'éiaot jamars la sensible (Comite c'dtait Te gay dans accord de dow innte) peut Eeotuer beenees. 172. RESOLUTIONS EXCEPTIONNELLES DES ACCORDS DE NEUVIEME D'ESPEC Definition. Toutes les résolutions non conformes 4 14 definition du § 171 sout cousidérdes comune exceptionselles. “ a) 4 ‘Dans les eésolutions exceptionaeles, le septiéme et 1a uauviéme peuvent avateune edsulusiun regu (vest ecas dans Vexenple b ondensts) ox lerdgulléte, ‘Le resolution oxceptloanelle est quelyucfolsuaitonale (2x.a), plus vowvent modusante (« Notes d mouvement obligé. Dans leg resolutions exceptionnelles + la sepbieme peut rester én place ou monter conjointement, = lu neuviéme pout rester en place ou cou possible bb outer coujointement. \exploitios sparment ou stmeltandineal Bxemples de résolutions exceptionnelies : aim espece aise espace aL 2 én espeue BiH expuce 6a CADENGES AVEC LES ACCORDS DE 5 SONS 173. ENPLOT DE L'ACCORD DE NEUVIEME DB DOMINANTB. Lincoord do nouvidme de domisante majeure of mineurs peut Pre ubitisé ¢ endonee parfaite, imparfaite ou romp fon Vomploterarewent delle ts cadencPparfatte, i mains gor Le nesvtdne ne se porte & la sensible a Crant accord parfait qui soavient Je miews Ata Jemb-eadence. Tevtetoss 1a newriéme pout dire tstre: dwite dams Paccord de dominate ~ P7K RMPLOI DE L'ACCORD DE TRITON ET TIERCE MINEURB. Lacoord de (viton ot tierce mineure peut remplacer l'accord parfait de sous-domi- nante dans In ondence plagale. . Dans-eet exemple, | Dune certains o#5, paceovdde tritenest | In sensibie peut &bre rmprunlé ou miede | analysée comme wae ninour rodent, : } Le i (75. ANPLOL DES ACCORDS DE NBUVIENE D'ESPECES. Kusouril de nauvieme dy U8 does peut préparer la cadence parfaile, imparfaite om rompue e& In derai -nadence. i MODULATIONS PAR LES ACCORDS DE 5 SONS VIG. MODULATIONS PAR L'ACCORD DR NBUVIENE DB DOMINANTE. Lor régolitions eveptionnclles modulantos donnent acca soit aux tons voisins, soil aux tons soignés. Voir Ios exempler du § 189 (asuvidme aiajeure avee fonéamentate) tia § E62 Cueoesbme ninjeute rains fondarmenta ie} entales etn § 164 (xeeteme minewre avec Gos accorée pouvent tvn aillisé prot eatrer dans le sauveau ton Makcovrat Pnccord de neptidme éininuse qui often ke plus Ge ressources powr modeler. 277. MODULATIONS PAR L'ACCORD DE SEPTURME DIMINUER. in. seytine diminaée, minglayée samme necord de sortie on comine accord deabréc, est un moyen facile de modulation, en raison de su structure (§ 165). 6 178. LA SEPTIEME DIMINUBE COMME ACCORD DE SORTIB. A-Résolution normale Le méme accord, par simple changement enharmonique de Pune de ses notes, peut ‘une résolution normale dans quatre tons mineurs et dans quatre tous mnajeurs 3 (§ 169). Crest done vers sept tonalites diftérentes que Von peut moduler de eette fagon Bxemples de ces modulations { i} B. Résolutions exceptionnelles. Voir les exemplos du § 170. £ 179. LA SEPTIEME DIMINUEE COMME ACCORD D’ENTREB. On peut enchainer un accord parfait majour ou mineur &chacun des 3 accords de septiéme diminuée. a = -——~ Exemples do cvs modulations ca On peut enchainer un accord de septiéme de dominante i chaoun des 8 accords de septiéme diminuée. Exemples de ces modulations : On peut enchainer un accord de septiéme diminuer aux deux autres uecords de mOme espece ($170). Exeimples de ces modulations : } od 180. MODULATIONS PAR LES ACCORDS DE NEUVIEME D’ESPECES. ‘A. Les accords de neuviéme d’espéces par confusion de degre Exemples de ces modulations : peuvent servir & moduler aux tons voisins, Dans Mexemple a, accord du VIER degre d’ UT eat yris en quali de 1106 deg le SOL ote. B.Certaines résolutions exceptivanelles permettent de moduler i des tons éloigués. Voir les exemples du § 72. 20 MARCHES AVEC LES ACCORDS DE 5 SONS 481. NEUVIEME DE DOMINANTE. La résolution normale et les résolutions exceptionneiles de Taccord avec ou sans fondamentale donnent iew & un grand nombre de marches. Exemples de ces marches + Neuvidme mineure Neuvidme majeure A. Résolution normale. A. Résolution normale. vs ie eis B_ Résolu AS2_ NEUVIBMES D’ESPBCES. Los accords de nouvidme d’espéces peuvent étre utilisés dans les marches, Bxomples de ces marches: i a op GET TET LN LT ey B. Résolutions exceptionnelles- 183. MARCHES DE NEUVIEMES. On réserve ce nom aux marches dout le moddleest constitué par deux ow plusiours aceords de neuvidine. On peut distinguer deux types + A. Marche non modulante. Les accords du modéle appartiennent & des espéces ditférentes, B. Marches modulantes. Les accords du modéle peuvent appartonir a 1a méme espéce, (Neuvidme de dominante) (Neuviame do BEM espace) b, by ow arches oso yosiies uk Sing parton, 184. DISPOSITION DES ACCORDS DE NEUVIEME DANS LES MARCHES. I faut placer la nouviéme dla partie supérieure de préférence aux autres notes de Paecord. ‘TABLEAUX SYNOPTIQUES TABLEAU 18 Chiffrage des accords de 8/4 et 5 sons d’espece queleonque. { ? ‘pial fondamental 1° Renversemedt 22° Re Renversement 4°0" Renversement Accor 8 ao ons uy : 4 8 Acootd 6 ‘ ae sons 2 5 3 ae ‘Accord 7 6 4 ae sans ; 6 5 3 purossIBLE 5 4 a esse TABLEAU 19 Chitfeage des accords de 4 ct & sons ayant 1a dominante pour fondamentale. irint fondamental 4 Renversement 242" Renversement 348" RonverseMent abet Renvorsement Fria onl +4 senate ea é faut Tosdumle = 3 +A Keaviine 9 7 5 3 ae deninaate 1 ‘ +6 “a tross tLe maleate : + 4 2 Newvitme 7 ae dentaaste 2 5 3 4 snajeure ~ “ + 8 saan fonda? Neuvieme bo ae +6 +4 dedonteante 2 % 6 i nposstnLE minecre i & a 2 “Neuvitme ~| aelomtarate 5 +6 im z mineare a * 5 2 sans fontam's Passe Ate R ONT é DEUXIEBMB PARTIE. NOTES ETRANGERES CHAPITRE 1X GENERALITES GAME MINEGRE MBLODIQUE— IMITATION GENERALITE 185. DEFINITION. Dans exemple suivant, la ligne mdlodique du soprano comporte plusieurs notes de Pharmonie (20, mi, sof}. Ce sont tes notes rdelies. Les natres notes de la mélodie (fad, la, s#, réj sont étrangéres a Pharmonio. trangétes (entourdes dun cercle dens ttexempl UW acrive ausor qu'elles grayitent autour aisaus au § 908 -eysa) gravitent wutoar les antes 1s vole ctrangiire Ou trouver dus estimpies de ers cumdt- 186. CLASSIFICATION. Toutes los notes dtrangéres ont une valeur horizontale. Certuines, par leur place dans la mesure, onk en méme temps ane valeur verldeale ; etles tundent a s?intégrer dius Paccord (notes mélodiques-barmoniques). Diautres owt seutemont uno valeur horigoulale (notes purement outlodiyues). Cependaat,if [aut toujours serveitter te rewitat vertion! dame note dteasyrére, méme potement melonigns Cette distinction permet de classer les notes étrangéras on deux groupes: 2" groupe. Notes niglodiques-hurmoniques. Altsration — Retard — Pudalo — Appoggiature. Ces notes su placent normalement sur lo temps fort cu la partie forte dutomps, aw inoment du changement Waccord. Elles rempiteent ta note réelle ou s*ajoulunt a elle. Liapposgintare, arnonoat mélodique au premier glof, azqalurt par sa place sur tu Leaps [art ane valeur harmontque vereniau. zim groupe. Notes purenent mélodiques. Note de passage — Broderie . Autieipation. Ces notes sv plavent normalement ser 1o tomps falbie ou In partie faible du temps, pen dant In durée dun mame accord. Biles ornent tn uote réelle. Cette division, sxacte dans Vousemble, west pay adsolue iI aveiye que 14 ote Le Aerie soit employe sur fa temps fort, au moment du elasgement Waceard, Inversement, Vappnggiatuse peat ‘tee placde sur le vemos faible nemniast Me durée d'va mime accord. Ete pard alors sen earnec bre harmonique, 187. TERMINOLOGIE. A. La note dtrangére peut étre ~diatonique. On Pemprante soit Ala gamme majeure, soit & la gamme mineure mélodique. Voir § 189. —chrometique, On Pemprunte i la gamme chromatique B. La note strangérg peut tro: i | | -duseondante 3 ~aseendante | | 24 _ La note etrangére pout dtre _ssupéricure, c'est-A- dire plus aig ~inférioure, e'est-i-dive plus grave que 1a note de résolution (cl aon pas far- que fa note de résolution ‘et mon pas for- criment plaede & aos partic eupérienre). cximent plagde fino partie fnfsrionre), pa 4188. CHIFFRAGE. 447 groupe. Noles mélodiques-harmoniques. On chiffre Ins altérations et les retards. On pent chiffrer les appoggintures. tes péiales donnent lieu A quelques conventions parLionlibres, gine groupe. Notes purement mélodiques. ‘On ne Ment pas compte des notes puremont mélodiqnes (note de passage, broderie, antiotpation ). Lorsque ces notes sont plaeées & In basse, on use de 1a barr de projongation. GAMME MINEURE MELODIQUE 189. NINDUR MARMONIQUS ET MINBUR MELODIQUE. La gamine mincnre harmonique ($8) n'a axeune réalité horizontale, Elle ne com- 77 prond que des notes & valeur vertionte. hcnat drahorder Pétude des notes étrangéres, i} est nécessnire de faire conntlssnnes avec in veritable gamme isineure mébodique. 4190..A GAMME MINEURE MELODIQUE. La véritndie gamme mineure se présente sous deux aspects différents suivant Ia. diveotion de In ligne mélodique- =p. Forme ascondants eye — Forme descondante 3 SSS 1 itévences gont locallséea, on Jo volt, dam Tn parble aupértewre, Remarguos suv ta gamme mineure mélodigwe : cae even desites on rondes ont h In fois une valeur verticale ot une valewr horizentole, Files or! éé rassembises artificiellement dens th game banimonttHe Le fed (on noire) n'a qu'une valour mélodique ascendante; it sublt Vattraction du sod4 (Iulndime attiré par le Za) sane naturel fen aoine) n'a qurane valeur mélodique deseendante; iT subiL Jak traction da fa naturel. ‘Cos dou notes sont ehunlanent dépervucr de valour harmorigae. Elles sont ersenttellement melodies te Fa fant to gol matacel ne yeaveat fie notes réellee Gan gecord de La mineur, Ces dere goten soni 6 ployéen narmalewont comme aeles drangdtes & vadeur mélodigue, oar harmonisation de ces émaxe nates, voir 688. Pee ceanneemndante bv ta enmne méindique minoger ae doit pas Glee contandyr sees te mide ke Ln anata 75 AOL. EMPLOI DE LAGAMME MINSURE MELODIQUL. Appoggiatures, broderies. On utilise ta note mélodique Ia plus proche dv tn. note réelle, eust-d-dire : —Ia forme aseendante pour Vappoggin- |) ~in forme desceadante pour Faypogg la tury et la broderio inférienres. ture et 1a broderie supérieures “hie Br. ann. — Be SI oe € =e SSS Notes de passage. On utilise; ~la forme ascendunte en montant = Ia forme desvendante en descendant. Retands, aatteipations lun Vides degre eecendast e¢ te VIItE* degeé descendant no peuvent pas Gere employes comme tetards at comma Lalicipatlons, puiaque ees sotes dtrangérey sent en méme ten notes rieites de Pkecard précédent ou de Vaccord culvant, Suceptious voir § $98 (harmonisation du mineur mlodique). Sixte ujoutse. . Enceptionnelicment, fe VIE dogrd uspendaal peut acqudrie use valeur harmestgue lorsqu’ tl wot ajeaté Vinceord parfust mineur de tonique. Your § 337. aa ee [ 192. RENCONTRE DES DEUX FORMERS DU MINEUR MELODIQUE. Fausses relations cheomatiques entre les deux farmes du VIET dard Cou da VILE? degré). Ces fausses relations sont parfaitement adinises par Voreille & la faveur dy mouvement eonjoint. —~. 3 Audition simultunde des denx formes du Vie degré (ou du VITem" degre) On pest appliquer 4 ces reacontres les observations du § 206, A. La renvontre des doux formes du VIE" degrd est A dviter. Liintervaile ehrometajue (0% son redoubleswent) est dur Lorsaue fa néte etrangére ext puede we dessus de la note eéelle. ee —4 # SF Liectave dlminée obtenue par ruaversomant des exumplus pevedtunts ext dgalemant ture. ur B_La rencontre des deux formes du VIL'@? deyrd est possible. Liinvervaite chromatique (au son redoublument) ext excellent lorsque to note dirungie eat plucee oudessons de 1a sote réelte. octave diminude vbtenue pur sonversement tea exemples pydcedents est dalement exoullente t TP | intorvaile ehvomelique ag yout jumats tre stinqud pur mouvenwent direct. Vetr § 243. 76 Rencontre du VI" degre ascendant et du VIe™* degré descendant, Cotte rencontre est impossible. tre == a roncontre da VI'G" degré descendant et du VITED degré ascendant (notes harmontques} est oxeeilente. ‘Bile we prodult daze tous lep accords de newyitme mincure, Z 198. HARMONISATION DU MINEUR MBLODIQUE. Les notes essentiellement mélodiquos, on valeurs braves, peuvent étre ascompagnées do notes de passage et de brodories simaltanées. Volei quolquos exemples do ces réalisations: A. Forme ascendante. B. Forme doscendante. 2 aa 24 Gs 5 Les notes essenticllement mélodiques, en valeurs longues, peuvent étre harmonis es au moyen @necords arapraatés & des Lona voisins. Voioi quelques exemples de ces réalisations + A. Harmonisation da VIE"? degré ascendant par un accord emprunte 42 Au ton de In dominante 22 Au ton relalif de In dominate. 4 ees Dane tos donx cas Io VIE" doped aacendast yout btre antfespntton on retard (ex.0). B. Harmonisation du Vile degré descondant par un accord emprunte : ae Au ton ralatif. a 4 22 Au ton do Ia sous-dominante Dune Ine douse ont Ye VITB*dagrd descentaat you! Blre antlelpaiton on retard (ex,2). Laat on IMITATION Ledinde de imitation eépasse te eadre dy Mhucmonie Sbémentutey ob yeléve bi comtreparat. Sole) pow teat guelgnes Indications sovamatces 194. DEFINITION. « reproduction dun dessin mélodique & des vois différentes porbs Le sons imitation, 195. CLASSIFICATION. Un thbme douné (7A) peut Sere LmiLé par meuvenwent direct Ce}, contain (2) etre grade dirgot (c) ou rétrograde coutruive Cd). ERMINOLOGL A. Les notes de Pimitation peuvent wvoir des valeurs ~ égales & celles du théme. (Bx, ei-dessus). ~ yhus longues que vellos du théme (imitation par augmentation) (¢) = plus brives que celies du thame (imitation par diminution) (/)- = petteeee eet . B. Limitation pout dtre ~ réyulitre. Les intervalles correspondent & ceux du théme, Crest te ey das Vexeaaple el-dessus - ~ irvéguliere. Les intervailes ne correspopdent pas & ceux du time. nus los oxeretecs #? hurmoule éldneataize,on w'atiblae que Pimitation par aouveneut dicey en valeurs Sipalus a celles ue théme : ‘On rouvere quelquos exemplon dy cos lultations dana las marchev retards. Wair§ 204. 107. INTERVALLES. . Le théme peut étre reproduit en imitation & n’importe quel intervaile. ou exumpes a, b, 2 cepeodulvont Io (hin a Ie quinio supsrleurs, bes examples ev f repeodaisent te hime’ loctare infebieura 198. SILENCES. Avant une imitation, les silences sont fort utiles pour dégager !entrée du theme. Groivements Lice eroitements sout yurTats inevitables lorsy'on a recours ai prucddd de (Ler tatton. Canua. Lo canou est une Lmitalion continue entce deux ow pl av umporte quel interval Lucy voix. La premiére vous peut etre reprowuste & Ganon & 2 vole A Vopiave ete Fugue 8 CHAPITRE X REGLES DH REALISATION Lorsqwon aborde étude des notes <ékranedres, it faut compiler les rigles générales din edatiention (CheIT) par Jos indisadions dit pedsent chnpitre. Plan de en chapitre : Reglea métodiqnes. ‘ 1. Diggnsitian de Taecord aging harmontane® +} yy” yrchstnement do Reseed 1 f sh ary pac de raples eythatquos vadnDoe poor Uentembie Aes 6058" Gtrangeres, On trouve “aos autfergmun'ehapttven der tndbeations rythmtques pasticsllires: REGLES MELODIQUES 499. CONDUITE MELODIQUE DES VOIX Négligé ax début des études é’harmenic, [6 sousi des lignes mélodiques prend une importance groissnnte aveo W'intervention des notes étrangores. 200. INTERVALLES MBLODIQUES- ‘Tous Jes intervalles diminuds ou augyentés sont admis lorsqu"ils aboutissent & une appogginture. QOL. NOTE A PREPARATION OBLIGEE. canine’ est In soule note ébrangéve & préparation beso. 2OB_NOTHS A MOUVEMENT oBLiGh. “Ac Tin plupart don notes élrangéres sont astrelsbes Mi mouvement conjoint: a rnondant Caltératian of note de passage ascenantesy elard, brodorio et appog pelature inférionrs) ~ descendant (nitération et note de pas ginture supérieurs ruge descondantes, raturd, braderie et appr ihelte et, dy mote, lear résototion tealtien, Tes résatatlont inrdgalléven seront dtuiiées goar ehacnne fe ces nnter en partirvtier “remargue tae reenedy et Tes atporgintares peuvent {WHehes provigoivenneat tne ow planteurs rater at tracesrt avant leur réselution. Voir §§ 2E8 et BO B. Dans In gnmmo mineuro méladique + a ooiitae degeré ascendant éolt mentor covjointement "Te vitae dogré dozeendant doit doseendre eonjolntemont. C. La sensible peut : w jasoondre conjointement lorsquielle ost note Gtrangere. Dane le monde majeat aentement _ anncendre disjoimtement dans In endonee parfaite Lonsque tatonique est retardée ov appopgsinturée au sopraso,en majenr et on nner: Voir § 214. ovens REGLES HARMONIQUES — 1. DISPOSITION DE L’AGGURD SUPERPOSITION DES NOTES. ‘Les notes Gtranghves peuvent tre pluedes indifféremsment au-dassats ou au-dessous Has nutes réeltes. ‘on veeva plus lola que la pute dieangére ne peut ys somjours try entenduy x Exceptions i cette riggle: Lrultseation aseendante dv 1a quinte doi tre pinede, aatant que possible, da-dessus de la septitme. Voir § 238- ‘Lraltdpation descendante do In quiate doit Gtre placde, antant que possible, au-dessous de lu sensible. Voir § 243. ve temps guess aula de rfslattua 204. CROISEMENTS Les croisgments sout admis dans (iatérét des lignes melediques. {te sont purfois indvitables larsquion x recours au procédé de ianitatian, Vole les nuavehes & retards du § 264. 205. INTERVALLE NANMONIQUE ENTRR UNG NOTE STRANGEULE LT ENE NOTE REBLLE, “A. La note gtrangere prend tout son relief lorsqu’ ella ust an rapport de seconde, septidme ou neuvidme avee une note reile, HT faut done reehereher ces Inteevalles care note ctrangére et wule rvelle they ntorvalles angmentsa ou dieoinuds dounent aussi du ceiter & be mote éleamgere B. La seconde mineure est plus expressive que Ia seconde majeure. La septiéme majeure est plas expressive que ia septidme mineure- La newvizme mineare est plus exp: ssive que la noaviéme majeure Lasesonde saineare ne doit jamate tte eitaqudy par mouvement direct, Yur § 24:1, Leesqun emplele eet totcpeaite (aon cedgublement ow son resvarvement), il [aut ceatr compte des observativas suivautes 2OG. INTRRVALLE HARNONIQUB DE SECONDE MINEURE. ‘A. L’iutervalle de seconde niiueure Cou son redoublement) est dur lorsque le aele elvangdre est placde au-dessus de Ia note réelle. tur. wa S| La septidae umjewre obteave pur renvorsement des exemples of-d ment dure. es Tea rr E = assits est dgnle- = E el pro? opr eT Veusat apris betave, tn eenyitme tineuse et Ju sayiedie majeure sont eyutenvent escelbeaten eh oe ces de yoeeage B. Liintervyalle de sevonde mineure (ow sou redoublement) est, ast cuutrnire, exuellont Joraque [a note étrangére est plivdo au-dessous de La note réelie. ret aye or Ee La sepligme majeure obtenuo par renversement des exemples i-dessus est égatoment excellent i ve A = 80 Pourtunt, inaceonde miacure place en role de prasape nvaat I'enissen ext aéLectucuse, reer yeur Dostava, tn newvieme mizeuce et ta septitmn majeure sont éealement afectaeusts en nel? ae pntenge roesiletpaton &atstunee dr eocvour mincure na de nenstéree mieuce ext dare, mame: pleede se feanoo Pe eaeenann tne contre, ranttetpation t distance le seyiiéme majeure est ndimine ek-dessus de 1x note della. Voir § 992 t S07. RENOONTRE D'UNE NOTE REBLLE AVEC LA MEME NOT ACCIDENTER (Note 4 Strangdre). aoe ere ies daux formes 60 VTEE" ol du VIBE" depré de Ie game miveure mstodique # 48jk Se outs ($492). ‘pans los autres eas, cctte reneontre est possible par mouvement oblique. tet ayn. np. br, Leintervatte chromatique we peut Jainats Siro attagué par monvenient dircet. Vets § 248 tine teat jennie feive eotendre 12 quiaie ée Inccord en méma Lonps que sen altération, Vole 80 sane sent avae avte-pédelg avec la mimo nate accidentde ae produll frdquemment, Voir § 260. RECLES HARMONIQUES _ II. ENCHAINEMENT DES AGCORDS INTERVALLES CONSECUTIFS 208. QUINTHS BY OCTAVES CONSHOUTIVES. ‘A.0n peat enchainer doux quiates si In deuxidme comporte une note Girangore queleondue. ‘bos quintes sont posstbion, eu perticulleryst 1a dawxldme comporte woe apporetusurs. est pas permis B_ Ox pout enohninor deux octaves sf In douxigme ost produite pur une brodéric 81 crust In premiére notave qul est proaite par ane broderie, Pens chainement atest pes permis, 209. REMARQUES. ‘A. V’adjonction de notes étrangéres ne corrige pas Sen fautes de quintes et doclaves conséeutives. ss eteny x1 Auceptions a cette réghe 1! Dans la résviution normabe de Puccurd de sinte augmeutee, on adel tes deux quintes conséeutives entre Ia basse ot te Wénor, Voir § 245. possi le Ea valeurs tongues do préfirence, Urattératton descendaate de fa quiate as a rendu possible dex ge over biterdates. cen valeurs louguen &e 9 et pas entre partive ex+ reimus. Tes octaves volariiat we cont yas advo B_L’adjonction de notes étrange Woetaves conséeutives. ‘us peut amener dos fwutes nouvelles de quintes eb poe: 210. SECONDES, SEPTIEMES BT NEUVIEMES CONSEGUTIVES. On pent enebainer deux septibumus ou deux neuvidnies si lu deieine eomporte une noble styangére queloongue. Les wwooates conse eulives ay sont Jammie perm INTERVALLES DIRECTS QL QUINTE DIKBOTE On peut arriver par mouvement diveet & une quinte compurtant une uote dtyangtre 1 ost pestésable gutege dex GSS deve pertin prose gat wees aoael conjettisnurtont tates vane euisthes 212. OCTAVE DINECTE Lorsqwoa doublo In résolution d’un retard, duno appogginture ou dune beoderio, it we faut jamais arri- vor & [octave par mouvement direct. 213. SECONDS, SHPTIENE BT NEUVIEMB DIRECTES. On peut arriver par mouvement dirvut & une seconde, une sopHiéme ou une wenvidme comyortant une note slrangers: 2 1s eat yretaphtie qu'une das deux parties procide par movement coujoiai, surtout entre verx extrénies, Exception & cette rogte + Warrivée par mouvement Wirvet & 1a seconde mineure (ov & Pintervalle chromatiqued est intordite, méme si cet inlervalle comporte une note angére, CUAPITRE XT CADENGES — MODULATIONS — MARCHES CADENCES ' ' Les eadeners peuvent tre accompagnées de notes étrangdres de touto espéee. 24 CADENCE PARFAIPE. Ln sixte et quarte de ondence peut aire analysée comme une Ia double appoggiature supérieure. Voir § 309. a La sensible peut destendre disjointoment lorsque Ie tonique est retardée ox appeg: a 3 - ginturde an soprano, 215. DEMI-CADENCE. Lomplot des notes de passage ot des broderies dans 12 demi-eadence conduit avs for. mules suivantes 4 e bem fd SSS Spe = =: = —t = hes deux rxemplen ele peuvent &lre condensic ex ane xouvelte foemale. i on reeonnait dans e0 dermier enchatneseat une tarinantsation possible deta qumme méledinne snceadiaie 216. CADENCE PLAGALE Los formules précédentes (demi-cadenes) pew donees plagates, en majeur ct en sninenr. Aegré appartient alors A une Sehelln minds]. L toutes étr¢ employées comme ea be vit MODULATLONS, 217. NOTH ETRANCERE ACCIDENTEE Une pote étrangére aceidentée provogue, en général, une modulation ids mode mineur mnélndique pe doivent pas étre conrtaérés ‘ives de Ih game, Les viime of VIIEE" drgrts ancen comme den notes accidentéen, Go somt des motes consti Bsceqpbions & cette rigle Peuvent ftre aceidentes sans provoquer de modulations: = Validration ascendante = Vappoggiature of la. broderie inférienres & distance de demi-ton de in note réelle = los notes de passage chromatiques. 218. MONULATION PAR UNE NOTE BTRANGERE. Tr faut eviter @ontrer dans Te nouveau fon par was note étrangire Teast fonjavee prslésable dhatznduire a gate nowvelle camonn note réetie dun aces Mi Cependant,on pout quelquufois moduler de fagon beurvusy tux tous voisins A. -par Paltération descondante de la quiate, Volr§ 247. Liacvord dy sate wagmentse (formes bet o,valr§ 246) offeo un yosstbilité Ju modulation vuluraoelque a Uaitération uscendante de In quinto eat ouay tafluvnee sur te tosalteg (§ 217). B. -par Vappoggiature ou ta brodoriv. pp. t us, Lhappoggiaiare ot Iu brodorin Inférigures & Gintanee Je domi.ton da In cote réalle vont sane (ufiuence sar la tonalitd (§ 2171 par une note de passage. Les notes de prosege chromatiques quot sung Lat luence sar tu tovalitd (5 247), 219. NOTH NOUVELLE BT NOTE BTRANGERE, Da peut retarder, anticiper, ormur une note nouvelle, et ant 20. EMPLOI DES NOTES BTRANGERES AU MOMENT DB LA MODULATION. La note étrangére pout coineider avec ene modulation, alt : fet ays BA MARCHES 227. ALTERATIONS. ‘ine nlugrations donnent View Aun grand nombre de marches, Ga irouvera quriquen exemples de ens marches mux §§ 24101 245 222. RETARDS. Les marches 4 retards sont nom souvuat reeoura dans ces marcher au proeééé da Wimitation (§ 104). A207 ot BTA, brouces ot particuligrement intéressantes. On & ‘On troveera quelques exempies do marches A reterda aux §§ 20 223. NOTRS KTRANGENES DIVERSES. On utilise sonvent Jes marches pendant une pédale. Tuutos tow marches pouvent Stro ornées @appoggiatures, ‘de poles de passage, de proderios et anticipations Vote an exemple de warche sar pédnte av § 262. - CHAPITRE XII ALTERAQIONS: 224_ PRPINITION. Dans Pexempis suiv le sol est Vallération aseendante i neeord alters. ant, le ol $ replace définitivement le sof naburci-On dit que ‘de fa quinte. Lacoord de la douxiéme mesure est wm inv a1sgvation au sens Marmentnte, remplace défiartivement 1 sete elle. 1 ce riant at Dappapmiaiure rempiacent provizoscement In pote t¥eltb- : 225.01. Late SSIFTGATION. tion pout Sire: ascondante - ou descenitante 2VG. CLASSIFICATION DES ACOORDS ALTERES. : Thy a deo ene & conatdérer + A. Daltération produit um accord nouvent crust de can Te plus Introssant Lultérrtion acendante et dereendante de In quite des 6c maveng tent sur cos neeorils nue ae concnate, ea fait Heads des a1tErations- fords 4 (ieree majeure produit toujours av Record B. Lraitération produit un accord dgja conn. Bite ext moins Intérosrante dna co 68s ae eee Uigur eariepiee de-cen accords an 6 240 Chtegenttonn disrnses): 22°7. CHIFFRAGE DES AGCORDS ALTERES: Ou place Paceident néeessaire devant 10 0 dos accords de sixte nugsionter, Volz § 246 Niencered witeré, Poir§ 237. hittre qui correspond tt 1a note alters ba erofx est suprrimés dane Ye chiftrap Coordin den ehiftees fndlque pastois tno TTaposition paztten Aa. otom ! 228. RYTHME. Aitération et note de passage elromatique, M1 importe de ne pas coufondre Iaitération vt 1a note de pussaye ehvomatique A. Lultération remplacu Ja note réelte. Sa pluce normale est sur le tounps fort ou la partie forte du temps. B . B_La note de passage chromatique succéde a In note réelle, Su place normale est sur le temps faible ou ta partie faible du temps. Voir § 446. La broderie se dhutingue de Hallérutton your Les a6: _{" 229. INTBERVALLES MELODIQUES. A ‘Tous les iutervalles diminués ou auginentés sont admis lorsqu’ils aboutissont & une \\. attcrntion 230. DISPOSITION. 11 ng faut fasiuis fai la note altérée cutendve in uote rgolle en maine temps que 231. DOUBLURE. Il ne faut jamais doubler la note altérée. 232. RESOLUTION REGULIERE. L’attération ascendante monte conjointement. Lialtsration descendante deseend conjoiutement. : Vols tes exemples du § 226. 233. RESOLUTIONS IRREGULIZRES. Lattdration aseundante peut rester en place ot descendro coujoiatement. Ke a Lraltération descendante peat rester en place on monter eo: h = by L Les misolutions irrdgullires disjolotes sont raves 234. MODULATIONS. Lialtération ascendante wentraine pas le modulation, Lraltération duscendante peut umoner une giodulation, Voir § 247, De tonte fagon, Hl Laut apgliquer a 14 routisution dev aevords altdrda les egies partieuliéros aux mod Latens elrometlguer ¢5 8%) 86 ALTERATION ASCENDANTE DE LA QUINTE ecard parinit majeur, dans 1a soptibme ot I Qu rencontre cette altération dans 1” me aspace eb 1a neuvidine de OF" espece- nouvieme de domiaante, duns 1a soptibme de 4° ‘Crostehedire dane tous Tos arcords & Lieree majenre f 23H AGCORD PARFAIT MAJEUR AVEO ALTERATION ASOBNDANTR OE LA QU INTE. ‘TABLEAU 20 hat fondamental 38 Renversement 2886 Renversement Agoord ot résolution normale chiftrage 236. REMARQUBS SUR LA STRUCTURE DE L'ACCORD DE QUINTS AUGMENTEE. ane superposition do tlerees majeures. te Geb accord est formé @” octave en trols partie: éraies, 4 demt-tons sépatent cl Sor yotes dirisoat Irs 12 dem note ar ga voisine one J anne 9 Tous ees renversements ont ane sonorité @nasoHNe, i effet, la guarte diminude est sewblata pour GS - eS an quatre agoords de quinte anmmentée 3 une tierce mageure Se) al Ea rere ANTE AVEC ALTERATION eit Th pty a, en rénti uingue Je etnguibwr | senne comme un remeetarment #3 Prats? z eamme we souverement du rcond el wlan! fe eulte 237. accORDS DE SEPTIEME ET TE NEUVIBMB DE DOMIN. ASCENDANTS DE LA QUINTE TABLEAU 24 Nouvidme de Weuviame de dominante mineure dominante majeure Accor’ et resolution normale chitfrare B Accords sans oniamentate. Agcord ot résolution normale Ghiffrage Kemarques sur le tableau precedent La septiéme de dominante sans fondumentale nest utilisée qu’é trois parti La neuviéme de dominante av ments sont ri qu’a cing parties. Ses fondamentale west utili ent employes. résolution normale a Lew sur un accord parfait majeur. ordre des chiffres indique la place obligatoire de la quinte altérée au-dessus de | ja septiéme. 238. PLACE DE LA QUINTE ALTERBE DANS LES ACCORDS DB SEPTIBME BT DE NEC- VI8ME DE DOMINANTE. 7 La quinte altérée doit se trouver, autant que possible, au-dessus de la septiéme de Vaccord. Les deux notes forment alors un intervalle de sixte augmentée Remarques 14 Ea note de passage chromatioye, la quiate altéede pout se trouver au-dessous de lu septiéme 3 dis tance de dintdme diminude 22 11 ne faut jamais placer la quinte altérée ausdessous de la septiéme, & distance de tieree diminude, mdme en note de passaye ehromatique 239. ACCORDS DE SEPTIEME DE 4*™" ESPECE ET DE NEUVIEME DE Gre ESPHE AVEC ALTERATION ASCENDANTE DE LA QUINTE TABLEAU 22. Septiéme de 4% espdce Neuviéme de 6" espace Accord ot resolution normale Chitteage i ; #5 Remarque sur le tableau précédent > Waceord de ueuviéme west utilisé qua eing parties. Ses renversements sont ra: ment employés 240. ALTERATION ASCENDANTE ET ACCORDS CLASSES Laceord de 3 sons de 4°? espiee 5 =] vaceurd de 4 sons de 7m espeen == Vavourd di te rome esicn re i=l we des accords alte et Paceord de 5 sous de 108 espace peuvent 6tre considérés com On'tetrowve tet (rots accords dont étude avait Std neyligée duny Ia premiére partie de eet ouvrage. 88 2AA. MARCHES. TExumples de marches avee J'allération ascendante de la quinte “F 1 ALTERATION DESCENDANTE DE LA QUINTE Gotte altiration ntest pratiquemont asitée que dans les accords fe septibme et ae nowvidme du dominante. ee 242. AOCORDS bY SRPTIEME ET DE NEUVIEMS DE DOMINANTE AVEC ALTERATION DESCENDANTE DE LA QUINTE. TABLEAU 23 Seqtidine de Reuviame de Neavieme de ‘feminante, dominagte majeure deminaute mineure A. Accardis complet: Acard eb = résetation, . bo i normale at a 7 o bo Chiftrage bs bs bs + 4 + B. Accords sans fondamentale. : Aconrd et résolubion normale ehistrarer Remargues sur te tablean precedent : La nerettime de dominante avec fondamentate nrest wtilisée qed cing parties, Ses corsements sont rarement employés. La résolution normaie x Yen sur un accord parfait majeur. pa tna 49 243. PLACE DB LA QUINTE ALTERER DANS LES ACCORVS DE SEPTLEME BL DE NEU VIBME DB DOMINANT. sus A. La quinto altérde dolt se trouver, autant quo possible, au-dussous do 1a sensible. » duux notes ferment alors ua intervaile de sixte augmentée, - bo Bemargues 19 a sole de passage ehromatiqus te quiate ullérde peut se trouver au-dessus de Ja sensibic 3 distance te dixieine made, cf i wee de te 20 Une faut gua placor Laquinte altérée an-dstus de la sensible & dist Aiwinugs, veut us te ons suavant (B- B. Dans Vaccord de septi¢me diminudo, on admet la quinte altéréo placée au-dessus de la sensible a dighauce de dixibine diminuds ow méme de tievee dimiaude. a + eet ea raison de Menulogia que prévente cet aeceed aver un cenvursument de 1 aeptiéme de dom iauate, vorr 265 24%. ACCORDS DE SIXTS AUGMENTES. Dn utilise les accords préeéients surtout & 1’ état de second renversemen! Wentre eax, vounus sous Le non Maceords de sixto augmentée, sont usuets, Trois TABLEAU 24 Accord ot résolution normale 8 outrage | 245. REMARQUES SUR LES ACCORDS DB SIXTE AUGMENTES. Sonorité, Waceord bet Paccord e sont analogues, pour Voreillu, a un aveord da septiéme de dominante. Cette unalogie pout étre exploités pour moduler. chittrage. ' Le uhiffrage 46 préterait & confusion. On supyrime dowels aroix dans te chiffraye de ces accords et on Ja reniplace, lorsque west nécugsaire, par un aovident. i 1 | { Resolution. Les deux quintes conséeutives sout (mévitables dans 1a résolution normale de lac- cord c, On tes admnet untre Ia basso et Je Géuor, eu vateurs sutlisaimment lougues. La résolution normase se [wil presque Coujours sur un acovrd de dominante, La rés0- lution sur uu aceord parfait mineur est trés exceptionnelle. —T \ 90 246. ANALYSE DES ACCORDS DE SIXTE AUGMENTER. hast eammode, pour anifier In théorie des altérations, do considsror 1a basse de ces accords comme ane alteration descondacte, Pouriant eotle analyse re correspond pas tov jours & tn réalité, IT st plus oxact, dans certains ens, de considérer 1a note a fe avee Ja basse comme une alteration ascondante. ba forme Dang cet exemple, 18 fat de $a basse peut dtre analysé comme wie altgration doscendante, On pourrait Tui substituer un fu # (note réelle). Dans ect exemple, le fa naturel de la basse ne pout pas Btre anniysé comme une altération descendante car il est impossible de lui substituer un fag, bavéritable altcration est tei le réy mis & In piace du ré naturel. Ti faut youstent en wéftor: Vaeeliont seat pas toujours Ta prauve de 'shsratton nu sane harmeni ane, 2H. TONALITS DES ACCORDS DE SIXTH AUGNENTEE hes ascorit: de sixto augmentée se présentent le plus souvent dens en contexte non: Jogue & colui du deraier exemple. Dans cet ‘axemple, Paccord altéré appartient sans aucun doute ala tonalilé de La minour. Deas Le prenior evenple, Mccerdaltéré xmenail a conaTité de La winows. On prat dons dle 186 Dane tons los accords de sixte angmentée, c'est 1a basse qui indique Lx verite tonalite. Liniiration descondante de Ja quinte améne inévitablemont Is moautation ax ton de Ja sous slominante. 248. MARCIUES. Bxemplos de marehes avee Palidration descendants dele quinte: 10 ALTERATIONS DIVERSES: Gertains dogrés seconil Nis sont, pourzait-on dim yes aubissent Cattraction des degrés principaux de In amine. sonsebitise's 249. ALTERATION DU HT2* DEGRE Taecard eonnu snus le nom dn sixte napolitaine (§ 75) utilise une veritable attéra tion descendante du lf" degre da mode inna. 250_ ALTERATION Du iv*te DEGRE ‘Les accords de sixte augmontée (§ 246) comportent par- fois une véritable altération ascendante du fVéRe degré du mode mineur, 251 ALTERATION DU Vibe DEGRE, Lrompruat du V8" degré au mode minour ($79) peut tre cousiddrd comme une altévation descendaste de oo méme degrs. Altération et eppoKeiatsra, ducteiven appereistures oat L'apparence de Malbératlon & Hamporte de ue pos confondze une aves Vautte, CUAPITRE XIE RETARDS 252. DEFINITION. Dang Pexemple suivant, Varvivés du asst retardée ae soprano, On dilquele fe de La deuxidme mesure est le retard du mi. Le fa du Ja premiére mosure est tn préparation du retard. Le my (uote révile) ost ln résolution du retard. TH ary a pas de reterd sane préparation, 253. CLASSIFICATION. Le retard pent dtre: supérieur ¥)? tt on infériewr Hy a des returds simples et des retards simaltanés. Si Von supprine ty Hiaisou dans fos @xemplys chdessus, Le retard duviemt aypoeygistare 254. CHIFFRAGE. On indique, eu génsral, toutes les notes de Wace aus jtervalles. ds chsteages dex ectonda aupésveuc dass ea aseard de sons compertent qacigtes ahrdviations: yy eet et 2a9. Lorsque le retard est a tn basse, un procédé plus simple et plus frappant consiste & chiftrer Paccord réel sus Im note de résolution en fisant préedder 1e vbiffry d'une barre horizontate. = d par les ehiffres evrrespondants voir & orsyue Paccord 4 ceturd est undlague & us accord deja etudidjon se oert des ehiffeages ebrdacs conte 92 255. RYTHNE- A. Place du retard. Ty rotend se place ormalement sur Te temps fork ou tn partie forte du temps. Bxeoptionneblement, dans Tes tetnps. mesures h trois temps, M1 peut dtre plaed at second 1 B_ Durée de La préparation. La préparation doit avoir ene durée au moins Ggale & celle du retard. G. Harmonisation den notes synoopees. \ la note syneopse doit Btre harmonisée on retar Alorequielle descend conjointement =< st A-moiss quteite oe sot snptléme ou nous Teme de Vaecort spemarque t Geats rogie ost valable ssi biey pons tx base ane pour le chant donns. 256. DOUBLURES. ca doblure n-est possible qwentre deux roterds sinvaltandés. n SS name becemplo ef-donsus, ae aat itn fol te rotardruperiene da oF 66 Is retard intérieur du re. 257. INTERVALLE HARMONIQSE BNTRE UN RETARD BY UNE NOTE REBLLE. Toe faut jamais supprimer la quinte d'un ageard de sons dont in tieron est retardée five conpeet (retard supérieur) Maluon peat retarderd In fols In tlerce ef Ix qainte doe accord Je 9 998 (rotards eupértonre). \ us deta note réelte. Voir § 268 i taut éviter Im necondo minowre lorague fe retard eet plaeé euctee 259. uBTARD BT NOTE RBTARDE! U1 ne faut pas faire entendre Je retard en meme temps Tie In note retardée. rressowe de te pote retards : janis, #432 66 e4S, La roggte est absolne inrsqne es douse notes ne peuvent Btze entenines # 1 e eee tia pais eal mise absolut fornque 20 retard cat plaeg ausdnnes Ge 18 195° etardée, Copendant te cotand cupdvisus Unie tive 3 Aislamce a netaye tu aston te Is ooke weenie bate 28 81 03 daceptions is outte rigle ‘A. Op peut Loujours faire eutoudre le retard en meme temps que In kote returdic tors evtle note est a la basse. 4 \ : peooin Lis note de basse pout dtre Eedaneatale, tierge ou guiste de Si ae faut pan pudpaver Vlatervalle de avuviéme (retard supdricur) par V/intervulle d/aotave +4 ton veut gviler Jee deux oetures coasécutives (5149). Le vetard aupériear & distance de secouée de le note retar . * wassu desevad copjolatenent avant Ia résolation du retard. Le sf ést une vote de ynssage, west adm thie que dans Mexemple soivaat Dang cet exemple, Remanyue yur te retard de ba foudanentate: Duns lscaisace yarfuite it aut misux [aare descend Jn sousible (ex.d) que doubler Ja fondamentale retardde (ex.0) don otal yy v B_ On peut faire ontendre queldiefvis le retard en mie temps que la ote retardée Jorsque cette note se trouve dans une partie intermédiaire Reterddg te yuintes Le retard aupériearet le retacd [nférieer soot couramment employss dans Ges conditions. toh i ¥ 20 etard de la tierce. Le revasd wupérieur gout étee emptoyé & dletanee Se oouyléme majeure, surtout ai Lanete returdde v9t tune dey nates principales du ton,en yarticulter bx touigue éu save maneue poo San Bittegac ee AP WeLure de 1a foudemestale. ‘ Le retard de La furdamentale est i prevesize eunplatement, sa) vement eonteaize et coajorat wo si lea doux partiga provédent par mow 4 259. RESOLUTION RECULIBRE DES RETARDS. a eésolution régutire est conjointe, Elle se produit pendant In duede de Traccord Le retari supérieur descend & In note réelle Le retard infériour monte & la note récllo, + cophonstwene i tu cemaraae dv § 202, te retard pent teacher provizeiromenl HR CS plusteurn notes de inactord avant sa réseitlon- a tw / homargues sur in résolution réguetizre das retards: Loraqu’on double 12 résolution du rotard, it ne fant jamais arriver & Vootave par monverent direct. ineorenet correct Los quintes consdeutives retarddes sdmt ndmises. im eeloure tongues de préféronce, ct pas ant fo [be octivs retarddes ne sont pas a€misay 260. BETARDS IRREGULIERS ‘Tous jes retards dont Ia résolution nest pas eouforme AGS indications du § 259 sont inrégutiers. TI faut distinguer deux ens : A. Résolution disjointe pendant fa aurge de Paccora-| a8 a ca note de récototion elgallire peut Eire entendue dene ante partie (ex.a) ov digparaitre comple Lement (ex. 0) 2 4 _ Changoment @aceord au moment de ta résolution. Dans ov eas, la résolution du retard est généraleront eonjointe (ox.2). Ti arrive ponrtant que le retard reste iatobile (ex-P) ese déplace aisjointoment (ox. ¢). a 4 # } i i i tone jx nerorie ie eeptinee ot 46 ges Tinie Cenpices govent Bier emalzsee comme dee ncenrds i retards 1 rrdgtiers te ln entégorie B \ | | RETANDS SUPERIEURS 261. ACCORDS DE 3 SONS. TABLEAU 25 Etat fondamental 4° Renversement 2#®¢ Renversement Retard de Ia fondamentale Chiftrage Retard de la tierce chittrage Retard de ta quinte Chittrage Retard de Poetave de Ia basse Chittrage Remarques sur le tablean précedent : Le retard de Ia quinte ne prend toute sa valeur que dans accord de dominaute du mode mineur, ¢ @ confusion. Le? suivi d'un 6 sur la méme note de basse indique Jun retard ot non un aveord de septiome. a ntre, le chitfrage 4 ne peut pas indiquer Vaceord de seconde (qui se chiffre 2 ou 3 justement pour éviter 1a confusion), si Vaccord deseeonde sensible (qui se chiftre »)- On pent toujours chiffrer les retards de 1a basse sur la note d Le chiffrage 7 pr ng Par ef 96 262. ACCORDS DE 4 SONS. Le retard de 1a septiéme est dépouryn d'inte tarde fréquemment les autres notes de accord, a bi) ye rét; on Pemploie peu. Par eontre, on re- 4 q fondamentate dex abcords de 4 sons Jiyaé eomme une note réelle 4’un autre accord de Remargues sur le retard de te. Go retard peut toujours 6tre anni sons (eX. @) Le retard de Uoctave de In fondamentale peut tre anal; Paeoord (ox.d). On atibine pour Le chiffeg 263. ACCORDS DE 5 SONS. On ne retards jamais la fondamentale de ces necords. aq neUTISMe Minewre pont etre retardees ysé comme le neuviéme de fe de cen necords lee abodeintions connues (0,2). 264. MARCHES. Exomples de marches avec les retards supériews + i i ateasomt 97 Los retards infériewrs & distance de ton eutier sont plus rayement employss f Tr tr 265. INTERVALLE HARMONIQUE ENTRE LE RETARD INFERIEUR BT UNE NOTE REELLS. Soconde mineure. Ainsi qwon W’a fait observer au § 204, 1a seconde mineure (ou soa redoublement) est dure torsque fe retard est placé au-dessua de In. note réelie, . ue > —X{[IL \_ La soptidme majoure provoquce par le renvorsement dos exuimples préeddents eat i également dure.’ aur — | Remarque; Le double retard permet d’évitor facilemertt evs istervalles. 1 2. H — Pe Intervaile chromatique | Li intervalle chromatique et son redoublement sont possibles, posstb, —_——— —a p 266. RETARD INFERIEUR ET ACCORDS CLASSES. Liaccord de 3 sons de 42" espice Bae Vaccord de 4 sons de Gime espéce = et Paceord de 5 sous de 7ém¢ espace d= 1 peuvent Btre considérés comme des ave : : us d retard irrégulier 2S Oa vetrouve tel trots accords dont 1"étty avast cle négilge sams ta yrembéce partte de cut ouvraige. 98 267. MARCIE pxomples de marches avee Ios retards infériours : RETARDS SIMULTANES 2GK_ CLASSIFICATION, Los retards simultangs penvent dre doubles, triples o quadruples. Tis sont supérieurs, inférieurs, ou supsrieurs ot Iaférionrs A la fois. Cost deas en dernier cas sealemen! que Je relard peut etre éounte (§ 266) 269. CHIFPRAGE, Pour les relards doubles,on indique généralement toutes los notes de !’accord Thy a pouetant dewe abréviatinns weariles Leuseord 9 peat Alre rensidéeé comic on aceaiii de nruviéme genpéce. Le ettlnage est Ment igue Pour les ratards triples et quadruples, ia. meilicure solution constste & proloager le chilfrage de Paccord précédent par des harres horizontates audessous de Ta nouvelle note” fe basse, 270. RYTIME. H ne faut pas ret 271. RESOLUTION Tes retards simullands peavent avoir tes résolutions simaltancrs an successives ot 99 27Z_ ACCORDS DE Leys ot eB TONIQUE. Los notes de ucuord de septi¢me ou de nouvieme de doming gies eur Ia tonique. Ces accords a retards simultands sont ounnus sous le nom dy ub ABER Lonique. nite gout souvent protox- Be 5 5 —— te procédé tndigud pour los retards teiptos et quadcaptes (§ 2697. Oa pest ausot Voir le tabldau 29 page 102. coniftruge. On ebiffreces woeords selon tes chiffrer comme des accords sur psi Rythiea. Comme tous 162 accord Pédales. Appoggiature: (On étudiora plas compldtement vos accords, cyl pédalos (voir § 280). tarde, cewx-ol ue plecent normelenent eur le temps fort owls partie forie du temys joyds avsst comme apponiatures (vo: § 820), & Ifeccasion dex 273_ RETARDS SIMULTANES BT ACCORDS CLASSES ee = — Vaveord de 6 sons de 9898 aspece weir et Paecord de 6 sons de JOR espace HERESY cousidérés comme des accords & retards simultands irrdgutiors. peuvent dire ‘ou revrouve ies trots accords dunt 1'étude avast dtd nugligee dans la premlere partie de eet ouytay 274_ MARCHES. Exemples de marches avec les vetargs simultanés: ooo roi TP 104 B. Youant apris Punisson, Mintervalle de seconde mnie On pout quitter unison de ovtte maniére, ( ( ‘Venant apras Yovtuvo, ln neuviiso miaenee ot Ik suytléme majeure sont dguionent exceltentos, Intervalle chromatique. Ge qui précéde s’applique & Visteryalle ehromatique. wre est au coutraire excellent. 281. REALISATION DE LA PRDALE La pédale fait obligatofvement partie du premier et du dornivr aceord de la série. Les autres accords steschatnont eptro exz autvant lee riqles couse les pédales infdeioucve,coest In kdnar yol aert do basaa & P harswonie Uae ude Pehl eisseeepst conmencer paren aerort de hteon ‘Bewe toasque tauia ne peut pas stachever wae Leais eoupte date pédaie, Dans 292. MODULATIONS. ‘Qa peut moduler pendant ta durée dtuno pédate. ea On a'éeuete pew, on principe, du ton prlnelpal. PEDALE [NRERSEURD ACCORDS DE 182° BT 1389 TONIQUE 283_ ACOORDS DE DOMINANTE SUR PRDALE INFER(SURE DE TONIQUE. La septiéme (ou 1a neuvibme) de domivunte revient souvent au cours dune pédule inférieuve de tonique. Ona fini par considdrer Mensomble (accord et yédate) comme un nouvel accord. Unecart parfalt de dominaste superze Ta tongue a's pus woqats le persuanulitd harmouique, 284. ACCORD DE ite TONIQUE. La superposition de la septiéme de dominante & In tonigue a rogu to nem do 11°8° tonique. tua onziéme eat Iintervaita qul eépare tes dese uelus oxtrémes de (accord dang [a dispasition Lracsord de 410 tonique eat commun aux deux mod 285. ACCORD DE 13" TON|QUE La superposition do tq nouviéme de dominante &la tonigue u regu te nom de a3%% tonique, be troietame est Miatervptie qui sépare ley deux aves extedues de Itaccerd denu La Uisyosliton Sulveut lu wods, on distingwe ta 19° tongue majeure vt in 1 souvent employé en mayen, ME lonlyue mineure, Maveard miner eat 108 PEDALE SUPERIEURE 289. PEDALZ SUPERIZURE BT ACCORDS CLASSES. L’accord de 5 sons de 5° espdca (en majeur) Bey oF ot accord de 5 sons de 8*2° espace peuvent se rencoutror pendant une pédalo supérioure de tonique. is On retrouve lel danx accords dont étude avalt até nigligde dans Ie premiére partiv de set oavsage. Ces accords de dominunte uous tonique gaat ben molas employés que Los eocards dv doxalaante sur tongue {accords 49 11940 6¢ 19°3* tontque). CHAPITRE XV * APPOGGIATURES frie 8 Ft 290. DEFINITION. 7 Daas Vexemple suivant, le mi du soprano est préeéad uno note étrangére fortement appuyde, On dit que le fa est Pappoggiature (4) da me. Lo mé (note réeila) est 1a résolution do sappoggiature, es 291. CLASSIFICATION. L’appoggiature peut dtre: supérieure \ n do la note appogglaturde |__f distanee do.ton au de domi-ton do | sppoggiaturde, I1y & des appogiatures simples of des eppoggiatifes simaltandes. ‘Tous lea retards gouvent deveulr apporgiatares par suppress ton do ls Matson. Ou dU alors quo Pappogtte ture eat prep Le prdparation nteat pas exe obligation pour Vappegieture 292. APPOGGIATURE A DISTANCE DE TON. Supérieure ou inferieuro, batts appogeiature dait appantinii & la sonalite) Avcideaise, Pappogglatere &distaace Ue lon estrutne Ia modulation (3212). Mincur méloaiqne. Data te node loon ulflae comme appogytalure [4 woe méedique La ples procheds La uote rélte (D De WMtalton appegariate = apjuys. 105 299. APPOGGIATURE ET NOTE APPOGGIATURSE. Une faut pas faire entendre Vappoggiature en méme temps que In note eppoggiaturde, gle out atuolue lorsque Paypogetatare oot placce at-descons de le note appogelacerce: jamais, dans oe ‘pesvant dare extends stoultaudment, acorrast secs dh Bel atlas abso lonagte WV aprgate x paso dessun dela nots appogrlaturde, Geyendan Fuppagg ature aupttleute ttt toujours dive 4 distance de rotvlbmo wa moins deta note appoggietirss. Gn seconde eat iaterdite Bxceptions & cette rigle : A. On peut toujours faire entendre Vappoggiature en méme temps que la note ayyou- giaturés lorsque cette note est @ fn basse. z j 5 La nate de baste peut ére fondamentale, Lerce eu quinte de Hzecard. Une faut pus préparer Istervalle de meuvidme (appogsiature supécieure) par atervalledectave at on veut dviter les deux vetaves cuaséeutives (5 149). Remarque sur Vappoggiatire de ta fondamentale Dans a eatence parfults, 1! vaus mleax false deveendre 14 sensible (0-4) gae doubler In uadamentale appaggiaturée (ex. 0) a bon — $b, pélloera B.On peut faire entendre quelquefois appoggiature en mame temps que le nole ap- poggiaturde lorsque cette note se trouve dans une partie interimsdiuire. AY Apuoggtasare de Iu quate. Waypogeleiure supérieure ot Vappoggiature iatisgeare sont couigummunt employdae dase oes canton a! iat Fi ba HY f 9 29 Ayelet a tesco 2 Appneatce de a fosdueste raqporgerenpseoer ox Ge onpleyce rapropeater toi nasocatlesst bees zanuuceleceuetime aefeurereront te nals | errocongidtnensnt aes tentsetessersn ‘Appoggiatarde est une des notes principales du ton, yas freppdes simultuadwent, faabinve ons Meet euler Ia tonigve de od Maile ene AMG et a Romargue: La double appoggiature pormet W’éviter factlement audition simultane de Pappoggiature et do la note appoggiatarde. —p—1— PS v \ Ww7 B03_accORDS DE 4 SONS. Liappoggiature de ta septiame est dépouryue d’intérét; on Vemploio pea. L'appogeie- ture des autres notes de Paccord est (réitemment employéa, a Romarque sur 0 appoggiature dela fondamentale duns Vaccord de septivme de dominante ; Cotte appoggieture peut étre aualysée comme 1s newyidine de accord. 804. ACCORDS DE 5 SONS. On wemploie jamais Vappoggizture de la fondamentale do ees accords. I Tappoggiature de Ja neuviemo mineure, empruntée & 1a gumme iné- lodique descondante, est souvent exuplayée. APPOGGIATURES INFERIEURES a Les appoggiatures inférieures sont employées surtout & distance de demicton de lanute appoggiaturde. ‘Les appoggiatures inférieures a distance de ton entier sout r plus rarement emyloyées. = 805. INTERYALLE HARMONIQUE ENTRE L’APPOGGIATURE INFERIZURE BT UNE NOTE REELLE Seconds mineure: ‘Ainsi qwon V’a fait observer uu § 206, ta soconde snineure (ou son redoublemest) est duro lorsque Pappogginture est placée au-dessua Ue In uote réelle. ee ee aur LA septiéme majeure pro- voquée par le renversement dos qa Jf | exemples préesdents est égate- rn ment dure. Romarque : Liaitération de Pappoggiature ou In double appoggiature permettont a viter facilement ces futervalies. 5 intervalle chromatique. Liintervalle eromatique ef son redoublement sont possibles par mourement obfique. & 5 = antes ¥ 109 Mineur malodique. Duna te mode minvur,an wlitise la forme aacundeste en mont egondante en desovadaat. B14. NOTES DB PASSAGE CHROMATIQUES. Ges notes de passage sont empruntévs & le gamme chromatique. Lea motes de passuge chromatigues sont sane Jafluence sur 18 to Yolr§ BAA, 0.4. 3415. RYTHME. / Les notes do passuge ont, en général, une valour brove. (f Biles se placent normalement sur le temps faible ou In partie faible du temps. ‘Os reucontze exceptiennelisneot Ix note de passage 2a te - 11 faut pedtiver te rytbie fess i estat-at rosin babitue, Mala on wse souvent du eytbme ayacops 285 > 316. SN TERVALLE HARMONIQUE ENTRE UNE NOTE DE PASSAGE BT NB NOTE REELLE Seconde mineure ‘A. Préeédaat Vunisvon, Pintervalle de seconde mineure est défectuevx. Tl ne faut pas avriver de cette maditve & Punisgon. = Soe ——tneoereet ———, == SSI . oe . Lacpewrléne_migeure et la septiéme majeure voat admises pratt Loctave,en valaure brbves 7 i . ” ert ro i “BL Venant aprés Punisson, PIntervalle de seconde minevre est au coutraire exuellunt. On peut quitter Punisson de cette manitre, ‘Yeaunt agréa Voctave, a neuviime wineore ot fa sepitime majeuce sont dgatenent uxceltealer, a interac chose. r Ge qui prévede «applique a Vinturvalle chromatique. . SLT. INTBRVALLE HARMONIQUE EN'TRE DRUX NOTES DE PASSAGE SIMULTANEES, + &. Mouvement coutraire. ‘Toutes log rencontres sont admises on yalours breves catro notes aypartenant & !a m ean F a aus be mode mines At feat tonte compte dee ebservattons du § 102, ( Rexeontre sneledigue). . - B. Mouvement direct. ' __ bes notes do passazre sont employées sous forme de tierees, quartes ou sites paraliater ny taun éviter tea quastes jostes B ddeauvert. 1g dgex formes du minent Remargue: Vultération de la broderiv ow la double broderie permettent d’éviter facile- mont ces intervalles. Intervalle ehromatique. = > Lintervalle chromatique, son redoublement et son renversement sont possibles. 4 D a $24. BRODERIE BY NOTE BRODEE. On peut faire entendre la broderie on méme temps que la note brodés (broderie de Yuctaye), correet Incorrect 325. REMARQUES SUR LA BRODERIE DE L’OCTAVE. La broderie & distance de ton est toujours bonnes La broderie & distance de demi-ton est moins bonne & cause des intervalles de septitme majeure et de neuviéme mineure qu’elle provoque, ar Cer, wot 326. INTERVALLE HARMONIQUE ENTRE DEUX BRODERIES SIMULTANEES. A. Mouvement contraire. ‘Toutes les rencontres sont admises en valeurs bréves entre notes appartouant &la meme samme. J ———torstbte____, : % 0m ads copntaat cog interven — nroerto pt glacke a0 Ute? “de In note réelle Dans le mode mineur, A faut teair compte des odsurvations du§ 192. (Mencontre des dows for- mes du mineur mélodique. B. Mouvement direet. ; Les broderies sont employées sous forme de tierces, quartes ou sixtes paralléles 1 faut dviter Les quartes Just 327. BRODERIE REGULIERE. La broderie est réguliére lorsqu’elle rovient normalement a son point de départ. , Remargues 4 On pout enchainer deux quintes ou deux octaves consdeutives si la deuxibme est pro- nonsdeutles GLUasabee se duite par une broderi Lorsqu’on double la rés0- lution de labroderie, il ne faut pas arriver a Voctave £ par mouvement direct, =| é. La broderie est alors irrégullére. 328. BRODERIE [RREGULIBRE. Harrive que le retour an point de départ soit suppri == ere La broderie irréguliére (ou trouqude) repoit aussl fe aon Exemples de bro- na NOTES ETRANGERES DIVERSES 835_ ECHAPPEE. On donne quelquefois ee nom a la brodevio irrdgulitre ($828) eb & Vanticipation it guliave (9 934). 33G_NOTH DB REMPLACEMENT. ‘On donne quefguefvis ce uom aux aypoggiatures con résolues (§ 804). 837. NOTE AIOUTEE. On adjoint parfols une ou plusieurs notes supplémentaires & Pacvord parfait do tonique. tan gate agente oy A. Sixte ajoutés. Cost Vappoggiuture non résolue da tu quinto, tre chose quhuae appoggtotureuntendaven mémetemga que ta gate réelvet non résol se, Ee minguc, on ajouto & accord de tuntgue Je Vitus dogrd de Ia guame mslodique wsncadaate Gui prend excuptiounelioment, fans eb eas, une valeur laemon sq emarque : Waceora de sixte ajoutée no doit pas Gtre confondu aves l'accord 8, prom venversement dave seplidme despbec. B_Nouvidme ajoutie. Gest Pappoggiauure non résolue de Poctave de la foudumentale. COMBINATSONS DE NOTES ETRANGERES 338. COMBINAISONS DE NOTES BTRANGBRES. [ha plupart des notes Gtrangbres se protent & des eombinaisons suecesaives ef sitwullandss, Yoiei quelques exemples de ces combinwisons: A. Combinai sons suecussives.. 6 A} Appogeiuture de Ia Drodexte, 5) Aypoigglaturs de Haltdentton. fe) Uraderie de note de passage: 4) Beoderie du eral. B. Combinnisons simaltandes. eo 2 2 SH RUE Rage estes Anoka FM FT Rall Sac ona