Vous êtes sur la page 1sur 1

Les cibles à viser: commissariats, stations-services, banques, grosses voitures (4x4, BM,

mercedes...).
Essaie d'être fringué-e de façon à être le moins indentifiable possible, pour ne pas être reconnu-e
et fiché-e (sinon pour les manifs à l'étranger tu risques d'être systématiquement refoulé-e à la
frontière). Porte des fringues sombres, un blouson, une écharpe-cagoule, une capuche et des
chaussures qui te permettent de courir. Ne te laisse jamais filmer ou photographier... Le tout est
de rester ANONYME et INVISIBLE, avec des personnes que l'on connait et dont il ne faut pas se
séparer.

Pour casser: fondez vous dans le cortège par groupe de 5 à 10 personnes sûres, sortez en
groupe quand une cible apparait et regagnez rapidement la foule. Premiers objectifs: caméras,
journalistes, flics en civil.
Reperer le trajet du cortège à l'avance de manière à ne jamais pouvoir être pris au piège au
moment du cassage de la manif et trouver une voie de secours. Il ne faut jamais être isolé.
Lorsque la manif est cassée, ne surtout pas se séparer de son groupe, c'est le moment privilégié
pour les arrestations musclées.
Toujours rester vigilant et se méfier des arrestations éclair: des flics déguisés en manifestant
entourent discrètement le supect, le ceinturent et l'entrainent à l'écart sans que ses potes ne
s'aperçoivent de rien. D'ou l'importance de toujours connaitre les personnes avec qui l'on se
trouve et dont il ne faut JAMAIS se séparer, sous peine d'être arrêté-e lorsqu'on s'y attend le
moins.
Même après la manif, reste sur tes gardes tu n'es pas à l'abri d'une procédure de flagrant délit si
t'as cagoule, batte de fer ou matos volé sur toi...

Pour les sittings et toutes les formes de "résistance pacifique". Ne fais pas de mouvements, le
but est que ton évacuation traine la plus possible, donc laisse toi trainer comme une masse. Pour
les manifs à l'étranger, prévois en plus des grosses fringues, plusieurs paires de jeans, etc en cas
d'utilisation par les flics de chiens. (là encore mieux ne vaut pas être isolé et au contraire dans ce
cas la présence des journalistes n'est pas inutile, loin s'en faut).