Vous êtes sur la page 1sur 2
Groupe de I'Alliance progressiste des Socialistes & Démocrates au Parlement Européen Délégation socialiste francaise Manuel Valls Premier Ministre Hotel Matignon 57 Rue de Varenne 75007 Paris Strasbourg, jeudi 14 avril 2016 Cby Nerul, Au Iendemain de ton déplacement au Parlement européen a Strasbourg, je souhaite partager avec toi quelques impressions de la journée. Ta visite, quelques mois aprés celle de Francois Hollande et aprés le sommet des sociaux- démocrates a I'Elysée du 12 mars dernier, était importante pour l'influence francaise, pour celle des Socialistes frangais. Beaucoup de nos collégues nous interrogent sur ce que la France veut. Nous avons eu l'occasion dévoquer cette situation avec toi dés notre échange, le matin méme. Dans ce contexte, je comprends mal la fagon dont tu as conclu ton intervention lors de la réunion du groupe S&D, alors qu’aucun d’entre nous ne pouvait rebondir sur tes paroles. Aprés avoir répondu a certaines questions des parlementaires venus en nombre débattre avec toi, tu as jugé approprié de faire une mise au point sur les divergences qui existent au sein de notre parti, en faisant référence a ton interview a paraftre le lendemain dans Libération. Tes propos - «il y a des gens dans mon parti politique, y compris qui siégent dans vos rangs, qui expliquent que je ne méne pas une politique de gauche, que nous ne sommes pas un gouvernement de gauche » - ont choqué les membres de la délégation, et bien au-dela. Je considére pour ma part que cette prise de parole fut inutile et contre-productive. Inutile, car elle met I'accent sur un débat interne bien éloigné des questions, par ailleurs trés précises, qui t’étaient posées. Je crois bon de signaler que nos camarades et collégues européens auraient préféré entendre la position de la France sur extension de 'espace Schengen a la Roumanie et la Bulgarie - pour ne prendre que cet exemple - plutét que d'assister 4 un réglement de compte en bonne et due forme sur une controverse qui leur échappe totalement. Délégation Socialiste Francaise au Parlement européen: = 47-53, rue Wiertz m ASP14G358 = B.1047 Bruxelles m tél +32.2.284,47.09 m fax +32.2.284.69.80 = Allée du Printempsa WIC-MO5074m F.67000 Strasbourgm tél +33.3.88.17.36.20m fax +33.3.68.17.94.82 = 288 boulevard St Germain = F.75007 Paris m tél +33.1.47.05.26.63 m fax +33.1.47.53.05.17 Email : s-d.delegation{r@europarl.europa.eu Contre-productive, ensuite, Car tu as montré l'image d'un parti divisé, otage d'une bataille rangée. Tuas mis le doigt sur des divisions nationales quand nous nous efforcons, avec succés, de prendre des positions communes sur l'ensemble des sujets et de nos votes au Parlement européen. Comme présidente de la Délégation socialiste francaise, j'ai veillé a ce que cette visite nous soit mutuellement bénéfique. Dans ma responsabilité depuis presque deux ans, a la suite d'une élection au Parlement européen qui a tant nui par son résultat & notre capacité de peser, j'ai construit jour aprés jour avec l'ensemble des collégues notre unité pour compter au sein du groupe S&D, bien au-dela de notre poids numérique. C'est cet esprit que tu as pu observer lors de Véchange que nous avions soigneusement préparé, pour éviter les dissensions stériles au profit du travail commun entre les parlementaires que nous sommes et I'exécutif que tu diriges. Aucune question de politique intérieure n'a été abordée et chaque membre de la DSF a cherché a valoriser Ja contribution, qu’en tant que Socialiste frangais, il apporte & la réorientation européenne. Le méme état d'esprit a prévalu dans les propos qui ont été tenus a la presse par les uns et les autres. Nous sommes totalement convaincus que, face aux risques de dislocation de 'Europe que tu as évoqués, non seulement nous ne pouvons pas nous diviser, mais que nous devons aussi tout faire Pour contribuer au succes de la Commission présidée par Jean-Claude Juncker. Cette journée de visite, qui aurait da étre un temps fort pour influence frangaise au sein de "institution, mais aussi dans le groupe parlementaire qui élabore les positions communes sur lesquelles nous votons, s’est donc terminée sur un incident qui aurait pu étre évité. Cela ne nous empéchera pas de continuer a défendre inlassablement une vision socialiste frangaise. Sois certain que ce regrettable épisode n’entame pas notre détermination 8 agir en tant qu’élus socialistes responsables, alors que les nétres sont aux responsabi Are bs rel SB, Pervenche Berés Présidente