Vous êtes sur la page 1sur 4

http://www.mathovore.

fr

Repérage et vecteurs du plan.

I. Egalité de vecteurs :
1) Détermination d'un vecteur :
Un vecteur non nul est déterminé par :
- sa direction
- son sens
- sa longueur ou sa norme

Exemple :
uuur uuur
AB et CD n'ont pas la même direction : ils ne
peuvent donc pas avoir le même sens.
uuur uuur
AB et FE ont la même direction mais pas le
même sens.
uuur uuur
AB et GH ont la même direction et le même
sens.
uuur
A est l'origine et B est l'extrémité du vecteur AB .

2) Vecteurs égaux :
Propriété 1 :
uuur uuur
Si AB = CD alors le quadrilatère ABDC est un parallélogramme.

Propriété 2 :
Si le quadrilatère ABCD est un
parallélogramme alors
uuur uuur uuur uuur
CD = DC ; BA = CD
uuur uuur uuur uuur
AD = BC ; DA = CB

3) Notation :
uuur uuur
Si AB = CD
On pose alors :
r uuur uuur uuur
u = AB = CD = EF
uuur uuur uuur r
AB , CD , EF sont représentants du vecteur u .

Notation :
r uur
la norme du vecteur u est notée u
uuur r uur uuuur
Si AB est un représentant du vecteur u , alors u = AB = AB
II. Somme et différence de vecteurs :
1) Relation de Chasles :
Quels que soient les
points A, B et c, on a :
uuur uuur uuur
AB + BC = AC
2) Règle du parallélogramme :
Les points A, B et C étant
uuur uuur uuur
donnés, AB + AC = AD

ABDC est un
parallélogramme.
3) Propriété :
r r r r r r
Pour tous vecteurs u et v , on a : u + v = v + u (addition des vecteurs st symétrique)

4) Vecteur nul :
Tout vecteur ayant son extrémité confondue avec son origine est appelé vecteur nul.
r
Il est noté : 0

Propriétés :
• Sa norme est nulle, sa direction et son sens ne sont pas définis.
uuur uuur uuuur r
• AA = BB = MM = 0 , quels que soient les points A, B et M.

5) Opposé d'un vecteur :


uuur uuur uuur r r uuur
D'après la relation de Chasles, AB + BA = AA = 0 ; posons u = AB
uuur uuur r
On écrit que : BA = - AB = - u
uuur uuur
On dit que : le vecteur BA est l'opposé du vecteur AB .
r r
le vecteur – u est l'opposé du vecteur u .
Propriétés :
Deux vecteurs opposés ( non nuls ) ont la même direction, la même norme et sont de sens
contraire.

III. Multiplication d’un vecteur par un réel :

1) Définition :
r
u un vecteur non nul et k un réel non nul.
r r
Le produit du vecteur u par le réel k, est le vecteur noté k u
r
- de même direction que u
r
- de même sens que u si k > 0 et de sens contraire si k < 0.
r
- De longueur égale à k fois celle de u .
r r r r r r
Si u = 0 ou k = 0, on convient que k u = 0 et 0 u = 0
2) Règles de calcul :
r r
Pour tous vecteurs u et v , et pour tous réel k et k’, on a :
r r
1 u = u
r r
(-1) u =- u
r r r r
k (u + v ) = k u + k v
r r r
(k + k’ ) u = k u + k’ u
r r
k ( k’ u ) = (kk’) u
r r r r
k u = 0 équivaut à k = 0 ou u = 0 .

3) Vecteurs colinéaires :
r r
Dire que deux vecteurs u et v non nuls sont colinéaires signifie qu’il existe un réel k non nul,
r r
tel que u = k v .

Remarques :
- deux vecteurs colinéaires ont la même direction.
- par convention, le vecteur nul est colinéaire à tout vecteur.

4) Parallélisme et alignement :
uuur uuur
- Dire que les points A, B et C sont alignés équivaut à dire que les vecteurs AB et AC
sont colinéaires.
uuur
- Dire que les droites (AB) et (CD) sont parallèles équivaut à dire que les vecteurs AB et
uuur
CD sont colinéaires.

IV. Repère et coordonnées :


1) Repère :
Un repère du plan est un triplet ( O, I, J ) de points non alignés.

On dit que :
- O est l’origine du repère
- La droite graduée de repère ( O, I ) est l’axe des abscisses.
- La droite graduée de repère ( O, J ) es l’axe des ordonnées.

Lorsque les axes sont perpendiculaires en O, le repère est dit orthogonal.


Lorsque le repère (O, I, J ) est orthogonal et que OI = OJ, le repère est dit orthonormé, ou
orthonormal.
r uur r uuur rr
On pose i = OI et j = OJ , on définit ainsi un repère (O, i, j ) .

2) Repérage :
rr
Dire que le point M a pour coordonnées (x ; y) dans le repère (O, i, j )
uuuur r r
équivaut à dire que OM = xi + y j .
On note : M ( x ; y), x est l’abscisse, y est l’ordonnée.
3) Vecteurs :
rr
Dire que le vecteur Å
u a pour coordonnées ( x ; y) dans le repère (O, i, j )
r r r
signifie que u = xi + y j .
r x
On note : u  
y

Vecteurs égaux :
r x r  x'
Dire que les vecteurs u   et v   sont égaux équivaut à dire que leurs coordonnées sont
y  y'
r r x = x'
égales. u = v ⇔ 
y = y'

4) Règles de calcul sur les coordonnées :


rr
Soit (O, i, j ) un repère du plan.
r x r  x'
u   et v   deux vecteurs, et k un réel quelconque.
y  y'
r r  x + x'
Somme : Le vecteur u + v a pour coordonnées  

 y + y' 
r  kx 
Multiplication par un réel : Le vecteur k u a pour coordonnées  
 ky 
uuur
Calcul des coordonnées de AB
uuur  xB − xA 
A ( xA ; yA ) et B ( xB ; yB ) ; le vecteur AB a pour coordonnées  
 yB − y A 
r x r  x'
Colinéarité : Dire que deux vecteurs non nuls u   et v   sont colinéaires équivaut à
y  y'
dire que xy’ – x’y = 0.

Milieu du segment [AB] :


A ( xA ; yA ) et B ( xB ; yB ) , alors le point I milieu de [AB] a pour coordonnées :
xA+xB yA+yB
( ; )
2 2

5) Distance entre deux points :


rr
A ( xA ; yA ) et B ( xB ; yB ) sont deux points dans un repère orthonormal (O, i, j ) .
La distance de A à B est donnée par :
AB = (xB-xA)²+(yB-yA)²

Vous aimerez peut-être aussi