Vous êtes sur la page 1sur 7
Crt 01 e) tsi N=) LUkraine, ou le réveil de la république des confins * Alain Guillemoles «jouralte auquctiien La Cro. la eta correspondant en Ukraine pour lapressefangase de 1994 31996, Hestlauteur dun ve surla revolution tktaniene Mame ta neige stat orange (esFetis Mars, 2005). publ Sues ‘races du Vesting Les Petits Maths, 2010), une sti de reporiages sur ce quires des communavtes ures en Europa centile Alain Guillemoles * Los élections législatives ukrainionnes du 28 octobre 2012 ont donné une courte victoire au Parti des régions, qui représente les intéréts des grands oligarques de I'est industriel du pays. Mais elles ont également montré que les clivages traditionnels tendent a s'exacerber entre le nord-ouest et le sud-est du pays. Les Ukrainiens s'opposent sur des sujets fondamentaux, leur identité, leur langue et la lecture de Jeur propre histoire. Malgré tout, la vie politique locale reste marquée par le pluralisme et la vitalité démocratiques. Elle s'y développe selon des processus autonomes qui font que cet Etat n’est plus, depuis longtemps, un satellite de la Russie. Les élections législatives ukrainiennes du 28 octobre 2012 ont démontré que le jeu politique reste, dans ce pays, plus ouvert qu’en Russie owen Biglorussie voisines. Certes, le Parti des régions, formation au pouvoirdirigée par lactuel président Viktor Ianoukoviteh, ’'a emporté au prix de quelques entorses aux pratiques démocra- fiques et des fraudes nombreuses ont entaché le serutin, La campagne électorale a en outre &té marquée par le fait que Toulia Timochenko et Jouri Loutsenko, deux candidats importants de opposition, n'ont pas pu se présenter, se trouvant tous deux en prison & Pissue de procg- lures plus apparentées a des rglements de compte politiques qu’a de véritables proces, Malgré ces entraves manifestes, le résultat "a pas éé conforme & celui qui semblait écrit «avance : d’abord, opposition a obtenu une place significative au sein du nouveau Parlement, Ensuite, les Ukrainiens se sont mobilisés de fagon re inattendue pour limiter impact des fraudes. Enfin, une socité civile et des médias indépen- dants subsistent et ont montré leur vitaité & cette occasion, si bien qu'une altemance politique par la voie des ures est envisageable & occasion de la prochaine ¢lection présidentielle, prévue en 2015. Un changement de donne politique Comptant pros de 46 millions ¢*habitants, indépendante depuis désormais vingt et un ans, V'Ukraine se développe dorénavant selon des processus autonomes. Elle entretient avec la Russie des relations complexes mais qui ne sont plus, depuis longtemps, celles dun pays vassal, Region des confins, "Ukraine a toujours &é une zone grise sur laquelle trois grandes puissances —musse, polonaise et turque — ont tenté de mettre ais aucune d’entre elles it pleinement et durablement le contréle. L Union sovistique a su « assimiler » Ukraine ten faire l'une de ses bases industrielles les plus importantes mais elle n'a jamais pu soumettre totalement Ukraine de l'Ouest, intégrée défini- tivement en 1945 et dans laquelle l'Eglise gréco- catholique est restée un bastion de Un scrutin significatif La chambre unique du Parlement ukrainien compte 450 sigges. A la suite d’une modification de la loi éleetorale, attribuée en 2012 au serutin proportionnel par liste, au niveau national, avee un seuil minimum de 5%. Lautre moitié a été attribuse au scrutin ‘majoritaire par circonseription, & un tour. Au vote proportionnel, seuls cing partis, ‘ont franchi la barre des 5 %, Le Parti des régions. a obtenu 30 %. Batkivehtehyna (Pattie), qui rassemblait les principales composantes de opposition dont le bloc Toulia Timochenko, a obtenu 25,5 %. Oudar (Alliance démocratique ukrainienne pour les réformes, dont lacronyme signific « coup »), formation du champion de boxe Vitaly Klitchko', a emporté 13,96 %. Le Parti communiste peut se targuer de 13,18 % et le parti nationaliste Svoboda (Liberté) de 10,44 %. En tenant compte des députés élus rutin majoritaire, le Parlement devrait compler 185 élus du Parti des régions, 101 de Batkivchichyna, 40 d’Oudar, 37 de Svoboda et noilié des sidges a &té Pemeee Cre cee ied Vote roportionnel Parti des régions 30% 185 Batkiventeyna (Patio) 25,5 % 101 ‘Oud (Alliance démo- cratique ukrainienne 13,96 % 0 out les réformes) Parti communiste 13.18% 2 Svoboda (Liberté) 10.44% 37 * LeParlement compte 450 siges. On ne retent ici que les elus des cing parts arevés en tee, Source: Oukrainska Pravda (www oravda.com. ual ‘arcles2012/10/2316975859/ Pattempt=2). ee er our protester Sot ea aa par des manifestat en pare Le prix des promesses non tenues Ces résultats témoignent d'une forte érosion de la popularité du Parti des régions, qui a perdu deux millions de voix par rapport au préeédent scrutin de 2007, dont un tiers dans ses bastions traditionnels de Donetsk, Lougansk et Kharkiv. Depuis son retour au pouvoir en 2010, dans la foulge de lection présid fielle remportée par Viktor lanoukoviteh, le Parti 1a pu tenir ses promesses de retour & la stabi- * Sdhastion Gober, « Ukraine. D'une artnet de Vitali Klitschko continue », P@ges Europe. (Gewnwladocumentationfancasefilpageseuropeld0QOS38- kruine-e-une-arene-aL-ante Te combat de-vtali-lischko- aa ‘questions Intemational To aCe Questions EUROPEENNES Ukrains quelques données statistiques ‘Superficie ; 603 500 kn? Population : 45,6 milions (2012) Densité de la population ; 75,6 hablants/km? (2012) Appartenance ethnique : Unralniens (77,8 %), Russes (17,3), Blouses (0,6), Moldaves (05 %),Tatares de (Crméo (0.5%), Bulgaes (0,4°%) (tecensment 2001) Langue officielle: ukralnien (mals usage du usse ainsi que autres langues minortalrs est autorisé au niveau régional) Monnaie : a givna (1 euro = 10,4 grimas, novembre 2012) Taucde natalité: 11 % (2011) ‘Tawc de mortalité : 14% (2011) Taux C’accrolssement naturel; ~ 3,5 % (2011) Espérance de vie a la nalssance : 71 ans (2011) ‘Crolssance du PIB : 3,2 % (2012) PIB par habitant (en parité de pouvoir d’achat) : £6000 eur (2012) PIB par habitant (en % de 1a moyenne UE-27) : 24 % (2012) Tau de chémage : 7,9 % (2012) Indice de développement humain : 0,729 (76* rang ‘mondial en 2011) Coefficient de Gin: 26,4 (77* rang ronda, 2009) ‘Soureas: Ofte natonal dastatstquos (waa ket gow) ;Wlener Instiut fr intematonale Wtscrafsvergeene (WI) jullet 2012; PNUD ; Banque moncih lité politique et & la croissance, et de lutte contre a corruption, Cette formation s'est au contraire heurtée de front & une partie de la population, me du Code fiscal qui a pousss dans Ia rue les petits commergants, ou avec la suppression des avantages néservé combattants d Afghanistan et aux liquidateurs de ‘Tehernobyl, décision qui a également provoqué tune série de manifestations, ix anciens Avec son retour aux affaires en 2010, le Parti des régions espeérait clore détinitivement une parenthése ouverte au moment de la Revolution ‘orange de 2004. II n'y est pas parvenu et a échous a rassembler les Ukrainiens. Au contraire, les tensions se sont exacerbées, alors que la majorité a choisi de passer en force sur de nombreux dossiers, comme la loi sur la langue, Celle-ci visait renforver la place du russe a c6té de Pukrainien et, en dépit des heurts qui ont accom pagné les manifestations de opposition au centre de Kiey, elle est entrée en vigueur en juillet 2012, usage des langues minoritaires est done désor- ‘mais autorisé dans les régions od la minorité correspondante est trés représentée, Localement, cette langue obtient un statut équivalent a celui de la langue officielle et peut done étre utilisée dans les échanges avee administration, L’oppos tenté d'empécher 'adoption de cette loi, craignant qu'elle ne fragilise la position de uk Pest du pays et accusant le parti au pouvoir de vouloir,& terme, imposer le russe comme langue nationale. Cotte bataille sur fa langue a crista es mécontenterments. En matiére de politique étrangere, Viktor Tanoukovitch n’a pas obtenu de Ia Russi rabais qu’il espérait sur le prix du gar et isolé de I’Europe. L'Union européenne a en effet vivement reproché au nouveau pouvoir de faire un usage politique des tribunaux afin de ‘mettre en prison des responsables de oppo: tion, parmi lesquels I'ex-Premier ministre loulia ‘Timochenko et l'ex-ministre de PIntérieur louri Loutsenko. Ces incareérations ont notamment fait échouer la signature d'un accord dassocia- tion Jonguement négocié par Kiev avec l'Union européenne, Au moment du championnat 'Burope de football, en juin 2012, le gouver- nement ukrainien est apparu bien isolé. Aucun chef d’Ftat ou de gouvernement de l'Union européenne n’a fait le déplacement en Ukraine pour assister& un match du premier tour. Ce tableau ne serait pas complet sans Evoquer une situation économique désormais difficile, lige & la chute récente des commandes, européennes d'acier. Ainsi, trimestre 2012, I’ Ukraine est entrée en récession du PIB négative (~ 1.3 %), de se remettre du au troisi alors qu'elle choe subi en 2008, La Bangue centrale peine soutenir le cours de la grivna, tandis que le deficit budgétaire se creuse, L’Ukraine subit la pression du Fonds mon¢taire intemational (FMI qui lui demande de relever le prix du gaz et les Luk Elections législatives de 2012 en Ukraine stLomussiE > Part politique en tate par région (on % cas voexprimées) was aking (ate) art des rtons Soure: Oukransa raves, Svoboda bert) = weraprardacomua Rsaton:Atter de catonoaie de Scns Po © i, Pi, 2012 ss de logement aux particuliers. Ine fait wucun doute que le Parti des sanctionné, lors de ce serutin, pour ses pitres performances, tant politiques qu’ économiques. C’est le Parti communiste qui a le plus profité de ce recul du parti au pouvoir. Alors qu'il n’avait rassemblé que 5 % des voix lors des. tions de 2007 et 3,5 % a la demniere lection présidentielle, il a réalisé cette fois ses meilleurs, scores dans les bastions traditionnels du Parti des régions. Il devrait s’allier avec lui afin de créer tune coalition qui pourrait étre majoritaire, grace appoint de dgputés élus sous Iétiquette pendants et parfois stipendiés par le Parti des régions. Cette pratique d’achats de déput largement décrite par la presse ukrainienne, qui a ‘méme publi¢ une grille des tarifs en vigueur. Is oscillent entre un et quatre millions d’euros selon qu'il s‘agit d’ obtenir un changement de groupe parlementaire ou un soutien permanent, De telles. méthodes semblent s‘étre beaucoup dévelop- pées ces demifres années, au point de devenir un ent a part entidre de la vie politique du pays. Un pays toujours scindé Les résultats des élections confirment également le fait que Ukraine reste aujourt hui fortement polarisée. Deux grands blocs 19, ou Ie révell de S‘opposent, chacun ayant des racines régionales fortes. Cette ligne de fracture épouse & peu de choses pres celle de la frontidre orientale histo- rique de la Rzeczpospolita, I’ Etat polono-litua- on qui a perduré de 1569 8 1795. Le tervitoire est politiquement coupé en deux, selon une ligne diagonale : au nord-ouest de cette ligne, se trouvent la Galicie et le Centre, avec la capitale, Kiev ; le Sud-Est, lu, est oceupé par le Donbass Ie grand bassin charbonnier ~ ainsi que par la Crimge et le delta du Dniepr. Le Nord-Ouest est fortement doming par les partis indgpendantistes pro-européens, tanclis, ‘que le Sud-Est donne ka majorité aux forces que on peut décrire comme russophiles post-sovie- tiques. Le Parti des régions est expression presque unique de cette seconde tendance, Il est fortement soutenu par les grands oigarques du secteur du charbon et de l'acier, dont les usines est du pays, au point qu’ il apparait Sits loulia Timochenko, emblém« du recul de la démocrati: Légére dela Révolution orange de 2004, Premier ministre de janvier & septembre 2005 puis de décembre 2007 mars 2010, estavoutfhul une figure essen de Fopposi- ‘ton. Son Bloc laula mochenka (BlouT),crééen 2001, s'est autres formations dans la coalition Batkvchichya occasion du scrutnd'octobre 2012, mals elle-méme n'a as été autorsée 8 se présente. En oft, le 11 octobre 2011, elle a 6té condamnéo & sept ans demprisomnement pour abus de pour dans le cadre de conrats gales slgnés en 2009 avec la Russie. Ele est également jugse pour raude fiscal et gure en qual de ‘témotn dans une affare de mourr. En raison de son casior Judlciatre, fa Commission électorae centrale a done reusé