Vous êtes sur la page 1sur 9
La construction européenne : le guide et le baton Dominique Riviere * * Dominique Riviee exposure gogaohe univers Par-Ddsc Ses Kéthapeutartaigsr | Bion qu’étant l'un des quatre grands pays de 'Union les rapors ene cortcion européenne, I'italie se voit marginalisée aujourd hui urcnéere, ples par la crise de la dette souveraine. Celle-ci sinscrit aminageren tata dans une tendance plus ancienne, qui alimente dans Ja Péninsule une hantise du décrochage a l’égard des partenaires européens. Pourtant, I'Italie est profondément européenne dans le sens oit les questions communautaires et les questions intéricures s'y interpénétrent Jargement. L'intégration européenne, qui demeure relativement consensuelle, souligne & certains égards le clivage Nord-Sud, en méme temps qu’elle joue aussi un réle de ciment national. ‘question regione Fle est mere el unte mite oe recherche «< Geographies» Lalic est Pun des quatre grands deTUnion Ses rapports avec Union européenne sont européenne. Elle représente quelque 12 % de sa population et de sa richesse. Mais, depuis Fauiomne 2009, plombée par une dette souverai de 1 900 milliards d'euros (120 % de son produit, intérieur brut, elle est souvent considénse comme stardu reste de Europe du Sud, voire un danger pour la zone euro, C'est sous la pression des agences de notation et du Conseil européen que le gouvernement Berlusconi a cédé Ia place, & Pautomne 2011, au gouvernement ‘Monti. La note du pays a dté a nouveau déclassse par Standard & Poors en janvier 2012 — elle passe alors BBB+ — et, en mai 2012, cétait au tour de celles de ses hanques. ‘un maillon faible, La situation de Italie dans Union saurait cependant se résumer A cette image de géant aux pieds d’argile. complexes, et, pour Gtre plus diserets que le fameux couple franco-allemand, ils ven sont pas moins importants car faits d'interpénétrations multiples entre Het curopéen.En {smoigne, par exemple, le duo formé par Mario ‘Monti, & Rome, et Mario Draghi, & Franefort : peu d’Etats ont poussé aussi loin la porosité des niveaux curopéen et national en ce qui concerne leurs personnels politiques et techniques, qui circulent aisément de un a autre ~ du gouver- nement Dini des années 1990 au gouvernement Monti, sans parler de Romano Prodi, Premier ministre de 1996 a 1998 puis de 2006 a 2008, et président de a Commission européenne centre 1999 et 2004. Cotte imbri et échelle européenne iveau natior ion entre l’échelle nationale se retrouve dans bien eee DOSSIER uitalie Re eet eta des caractéristiques de la Péninsule, des grandes, orientations de son développement — le miracle alien contemporain du traité de Rome —jusqu’a P organisation de son tertitoire. En effet, comme PAllemagne, I'Italie connait de grandes dispa- ris négionales de richesses, opposant ici Nord et Sud —Pécart va de un A deux entre la Campanie cet la Lombardie pour le PIB par habitant —, qui en font un résumé des clivages de développe- ment présents entre les pays européens. De e fait, alors que pour la France les querell ociations budgs curopéennes renvoient souvent a la politique agricole commune (PAC), pour "Italie ~ qui fournit 13 % du budget communautaire et est. celle aussi, contributrice nette - elles renvoient dava la politique curopéenne de cohésion', du fait du classement de quatre régions du Sud parmi les zones priori- taires de cette politique. rrentes sur les comme en Allemay L'Europe, un ancrage pour I'Italie A instar de Allemagne, 'adhésion au projet européen, portée par Alcide De Gasperi, fondateur de la Démoeratie chrétienne — et 'un des peres de I" Europe avee Robert Schuman, Jean ‘Monnet, Konrad Adenauer... -, été pour IItalie Pun des outils de la rupture avec le faseisme. Initialement, elle a été a la fois l'un des facteurs de son intégration au camp occidental — adhésion au pacte Atlantique dés 1949 — et un utile contre- point de cette demnire, car elle lui a aussi permis de peser davantage sur la scene européenne, Un gradient Nord-Sud souligné par l'intégration européenne Alors que la réconciliation portée par la construction européenne a été pour I’ Allemagne occasion de retrouver sa puissance, pourl'Italie elle a constitué le cadre méme de accession au développement économique. Elle a donc eu une influence directe sur ses modalités, qu'il " La politique régionale de l'Union européenne, également appelee politigue de cohésion, vise & développer la colSsion ‘Sconomigue et sociale de som terioire et aténuer ke inégalis ‘de développement accentuces ayec les lagissements ernie isse de l'adhésion au libres choix, a priori étonnant pour un pays peu doté en mati@res premiéres, d'adhérer 8 la Communauté conomique du charbon et de lacier (CECA), corollaire de lessor, & la méme époque, de la sidérurgie intégrée littorale® Si I'on prend pour indicateur les échanges commerciau, Italie apparait désormais, comme ses voisins, marquée par une forte européenne, qui reste évidente méme si elle Satténue du fait de Ia mondialisation des écono- mies. Union européenne représente 54,1 % des importations et 55,1 % des exportations italiennes®, L’ Allemagne (respectivement 15,3 ef 13,1 %) et la France (8,6 % et 11,4 %) sont ses principaux partenaires. Par comparaison, la Chine ne représente que 2,3 % des exportations*, Ltalie ‘aussi investi les marches russe et bresilien — qui ne représentent que 5 “é de ses importations. soit l'équivalent de la Libye et de I’Aleérie, ses premiers partenaires sur la rive sud-mediterra- néenne. Signe de I'érosion de sa compétitivité, Miealie ne réalise que 7,6 % des exportations intra-européennes et 10,7 % des exportations de Union européenne vers le reste du monde’ hange ou du La Péninsule, qui sous Mussolini se cherchait encore un destin « méditerranéen », est done devenue beaucoup plus européenne que méditerranéenne, Cette orientation entre- tient en retour le tropisme septentrional de sa propre géographie économique. Les régions du Nord-Ouest, base de l'industrialisation ds la fin du xix° sitcle, totalisent encore 40 % des expor= tations du pays (la Lombardie plus duu quart) et celles du Nord-Est, herceau des « districts industriels » de Vaprés-guerre (Vénétie, Emil Romagne...) en réalisent 31,4 %. Le Centre et le Sud (2,6 % pour Naples) sont 3 a traine. On retrouve ce déséquilibre Nord-Sud dans dautres 2 Coot vaut aie de prodire encore ajar i pls d'acior ‘ve la Franco, respectivement 1544 et 25,8 millions de tonnes 2010) > Source OCDE, Statistiques mensuelles du commerce intern ona, vo. 2012,n° 7, ale, OBCD Lita, wov.ce ber. ‘orpisde, donndes mars 2012 Le poids de Ia Chine dans les exportationsallemandes est de 62 &. sot 'équivaleat du poids des Etats-Unis dams les expor (sions aleoaes. * Souee: Ita, Rapport anual. La stuacione de paese, 2012 wo iti PIB par habitant dans les régions européennes et aide des fonds structurels européens PIB par habitant, 2009, ‘en standards de pouvoir achat Base 100 = moyenne de UE (27) emo senque: Iroyermesembees Ste Utes pati ‘je eaopsenres oa Fonds structures, période 2007-2013, Otistsneatstaassnpoe Gans ies regions tesa develop pees (2) aéaimetrastoire digresit Bruise 223 Luxembourg 266 ‘Hastadge) 148 - Campane 7 Sources: Eurostat hip op curestt ec curopscu; Commision européenne htpec europa. 24 Filaton alr cco de Senoe Po, © Dis Bei, 2012 7 i Dipres Ms Ouran, Tarr P Cop, & Mart PkttrangO.lacab ot, ‘Aas de mandation, dese spa Etat Un, Bess do Sconces Po, Pak, 2013. indicafeurs comme les investissements extérieurs, Pour les transports aériens, Rome s’affirme, en revanche, &1’égard de Milan, En somme, dans le cas de I'Italie plus que dans celui de Allemagne —V'ex-RDA est bien située vis-B-vis des marchés européens -, lintégration européenne, sans étre la ‘cause initiale du dualisme entre régions riches et pauvres du pays, le surligne, Veurophil italienne écornée Sur un autre plan, celui de Ja construc~ tion identitaire et politique, 'interdépendance entre organisation inteme de I'Italie et linté- gration curopéenne est aussi flagrante. Certes, la vie publique releve, comme ailleurs, avant tout de logiques nationales, Mais de nombreux auteurs ‘ont mentionné effet de mizoir qui s’était eréé centre,” une part, ladivision de I Europe de Yalta jusqu’a la chute du mur de Berlin en 1989 — et, ‘autre part, la vie politique de la Péninsule, avec Je couple durable Démocratie chrétienne-Parti communiste’. A inverse, la chute du Mur, sur fond d opération anticorruption Mains propres, Jjous un role déterminant dans Peffondrement de 1h « parttocratie » italienne ef dans la restructura- tion de la vie politique qui s ensuivit. la question européenne est partie ionales, les prenante des grandes évolutions opinion montrent qu'elle reste une affaire moins passionnelle qu’au Royaume-Uni © aves plus duties des voi en 1976, le Part communist italien fut longtemps le plus fort past communise d'Europe de POuest. rea Peres