Vous êtes sur la page 1sur 1

Bonin Hubert

Institut dtudes politiques, Bordeaux

Les banques et lAlgrie: mise en valeur


impriale ou exploitation imprialiste?
Session thmatique Le soubassement conomique

Nos tudes sur le dploiement de la Compagnie algrienne, du Crdit


foncier dAlgrie&de Tunisie, de la Socit gnrale, du Crdit lyonnais et du Comptoir national descompte de Paris en Afrique du Nord,
qui ont prolong les analyses effectues sur diverses maisons au Maroc
Guillen ou en Tunisie Gharbi, permettent dsormais de mieux
comprendre les stratgies, les mthodes, lorganisation, les activits
de ces tablissements outre-mer. Ils ont contribu la modernisation de cet outre-mer maghrbin en y diffusant des outils modernes
de crdit, en largissant sensiblement les dbouchs des productions
agricoles, en contribuant lessaimage dun systme de production
semi-industriel. En revanche, leurs clientles ont t constitues sensiblement parmi les entreprises venues dEurope, lappareil dtat, les
populations et producteurs issus des migrations europennes; leur
engagement dans le dveloppement des producteurs et des commerants autochtones a t limit en direct mme si lon peut prtendre que, indirectement, leur action a permis de multiplier lemploi
rural ou citadin.
Cest donc la logique de croissance de ces banques quil faut
reconstituer afin de dterminer si elles contribuent aggraver le rapport ingal ou si elles ont t vritablement des leviers de modernisation et de dveloppement.

19

Colloque 20 21 22 juin 2006

Mardi 20 juin 2006, matin (9h45-11h45), salle F05