Vous êtes sur la page 1sur 93
ele UCT £%9/ BLUM a7 LUA) Pies Jean-Luc Penfornis | CREDITS PHOTOGRAPHIQUES p. 12m: PF. SatlewREA ; p. 12d: Deni/Rea;p. 12g: M NascimentoRea ; p25 :SIPA PRESS jp. 34 © Stlenfea:p. 40: FR Oamoret; p41: P Allard/REA: p42 SNCF; p. 44:1. PelaonCORBIS ; p. SO C. Moschett/REA : p. 52: Magliawe/GAMMA : p55 - Droits Résenés : p, 58 bas: A. DamorevREA; p. 58 ht: XM AureVREA | p. 60: STUMPFSIPA PRESS ; p. 63. Droits Risers > p. 64: P. Broze! REPORTERSREA ; p. 66: Droits Réservés ; p. 73: DenivREA ; p. 74: T, Hoepkerimagnum ; p. 76: G. RolleREA ; p. 78: L. LefkowitxACORBIS ; p, 80: A Devouard/REA ; p. 52> M. FourmyREA ; p. a4: D. Maillac/REA ; p. £6: Rh. Damoret/REA ; p. BB: C. PariwREA; p. 96° J. LeyneREA ; 9. 99: Droits Réservés ; p. 104: D. Madlac/REA ; p. 112: C. MoschettvREA ; p. 124: P. SittlevREA, p. 130 HalewSIPA PRESS, p. 132: PitchalCORBIS; p. 133: Soc BC |p. 14050. HondrowGAMMA ; p. 142: LWaA-Dann TardifiC ORBIS ; p. 146 : Pitchal‘CORBIS, Direction éditoriale : MichAle Grandmangin Edition : Bernard Delcord 3 Maquette et couverture : CGI Mise en page: CGI OCLESEJER 2004, La phorocopie nen autonsde ast un adit INTRODUCTION B A quis'adresse ce livre ? ; Le Vocabulaire progressif du francais des affaires s'adresse & des étu- diants ou 4 des professionnels de niveaux intermédiaire et avancé désireux d'apprendre le francais dans un objectif professionnel. Uouvrage vous aidera 4 développer non seulement votre vocabulaire des affaires, mais aussi un certain nombre de savoir-faire professionnels. Vous Pourrez ainsi communiquer plus aisément dans les situations les plus courantes du monde des affaires. Ce livre peut étre utilisé aussi bien en classe qu’en auto-apprentissage, les corrigés des exercices se trouvant dans un livret séparé, @ Comment ce livre est-il organisé ? Uouvrage contient 70 lecons. Chaque lecon tient sur deux pages. Les 15 premiéres lecons portent sur le vocabulaire lié 4 des savoir-faire professionnels communs a tous les domaines des affaires, tels que téléepho- ner, assister 4 une réunion, parler en public, négocier, etc. Les 55 lecons suivantes parcourent le monde des affaires. Elles couvrent des domaines aussi variés que la culture d'entreprise, les ressources humaines, |’éthique dans les affaires, |a production, le marketing, la compta- bilité, la finance, etc. Chaque lecon traite un théme différent et peut constituer le sujet d'un cours. La présentation du vocabulaire respecte une progression dans le choix des thémes. Au fil des lecons, en effet, les themes abordés deviennent de plus en plus techniques. L'ouvrage commence ainsi par l'étude de savoir-faire trois * 3 courants (ex. ; téléphoner), qui ne requiérent pas |'emploi d'un lexique tech- nique, et il se termine par des themes plus spécialisés, telles la finance ou la comptabilité. Néanmoins, chaque lecon est autonome, ce qui permet de parcourir librement le livre, a votre rythme et selon vos propres intéréts. Vous pouvez donc tras bien commencer par étudier un theme technique, comme les actions a dividende prioritaire (lecon 64), et continuer par un exercice por- . tant sur des savoir-faire généraux, comme par exemple, I'aménagement d'une salle de réunion (lecon 2). Selon le principe en usage dans cette collection, chaque lecon est consti- tuée, sur la page de gauche, d'une présentation, sur la page de droite d'exercices. Ces deux pages peuvent aisément étre exploitées et dévelop- pées en classe, par exemple pour des débats ou des activités de groupe. a la page de gauche Les mots ne sont jamais présentés dans une liste séche de vocabulaire : ils sont mis en contexte dans des phrases, des histoires, des dialogues, des témoignages. Souvent, ils sont prononcés par des hommes et des femmes aires, experts dans le domaine étudié. Ces personnages expliquent, Févidentes raisons matérielles et pedagogiques, le vocabulaire des affaires. | est impossible d’ensei- vous permettront de mettre en pratique, de vous approprier et d’assimiler les notions abordées a la page de gauche. t variés : questions a choix multiples, vrai ou faux, exercices ‘association, d'identification, petits cas, etc. développé vous permettra de vous orienter a travers les -diverses occurrences des mots ou expressions. (© CLE/SEJER 2004. La photocopie non autovisée est un dit SAVOIR-FAIRE BD Réunion 1: TvPEs DE REUNIONS A. Types de réunions B. Réunions a distance BD Réunion 2: oRGanisation A. Préparation B. Salle de réunion C. Autour de la réunion B® Réunion 3: animation, A.Annoncer lordre du jour B. Mettre de l'ordre C.Demander des explications D.Conclure REUNION 4 : PARTICIPATION A. Exprimer son point de vue B. Garder la parole C. Comment était la réunion? B® ttérrone 1: pREPARATIES, A. Autour du téléphone . B. Numéros C. Messages téléphoniques ® sévéprione 2 : PRISE DE CONTACT. A Entrée en communication B. Absent ou indisponible BD TéLéPHONE 3: COMPLICATIONS. A.J comme Jacques B, Mauvais numéro C. Incidents techniques D.Pour conclure ‘TELEPHONE 4: RENDEZ-VOUS. “A Prendre rendez-vous B. Déplacer un rendez-vous 10 20 . 2 24 B. Titre de civilité C.Contenu WD écrrr2: courrier fEcrROMQUE. 28 A. E-mail, courrier électronique, courriel? B. Eerire C. Envoyer DD Panter enpusuicr 30 A. Types de discours B. Préparatifs C. Introduction BD Panter en PUBLIC? 32 A. Contenu B, Voix, gestes, regards 1 C. Face aux perturbateurs B vécoctation 1: struations...... 34 i A. Types de négociations B. Avancée de la négociation C. Conditions de réussite BD sécociarion 2: STRATEGIES. A. Compétition B. Coopération C. Choisir sa stratégie NEGOCIATION 3 : ENTRE CULTURES... 38 A Situation interculturelle B, Objectifs C. Communication D. Prise de décision QD WPES D ENTREPRISES 1... A. Autour de lentreprise B. Taille des entreprises i Or EnrnePmses [ [ DD Tres D ENTREPRISES 2... 2 A Activités des entreprises _ | B.Aquiappartiennent les entreprises? 44 ‘A Activité principale | R B® secteurs pacrvire. B Primaire, secondaire, tertiaire —< Seecpallabiegen | A Lacalture d'entreprise, qu'est-ce que c'est? B. Gestion du temps fi BD cuLTure DENTREPRISE 2... 48 "A Distance hiérarchique __ B.Symboles -C.Langage BD CROISSANCE DE L’ENTREPRISE.... A Croissance interne Reese De eran — 52 A. Déclaration de failite ‘que vous faites dans la vie? tes quoi exactement? B® emprot er cOmace A. Population active B, Résultats et tendances BD RECHERCHE D'EMPLOL A. Méthodes de recherche B. CVet lettre de motivation C.Entretien d’embauche BD conrrat DE TRAVAIL A. Lettre d'engagement B. Travail temporaire €.Fin du contrat B&D RémunéRaTiON DU TRAVAIL A Salaire de cadre B. Pourboires et congés payés C. Rémunération du vendeur D. Primes ED) PERSONNEL ET ENCADREMENT A. Types de salariés B. Types de cadres C. Direction générale CONFLITS DU TRAVAIL A.Syndicalisme B. Droit de gréve C. Types de graves D. Jours de gréve PRODUCTION BD Biens ve propuction. ‘A.Capital technique B. Capital fixe C. Capital circulant &D propure. A. Objectifs de la production B. Etapes de production 'C. Modes de production 62 64 66 | 68 72 m4 © CLE/SEJER 2004. La photacopio non autoisée ost un dit. B rrooucriviré, 73 A, Productivité et rentabilité B. Facteurs de productivité C.Coiits de production D. Gains de productivité ED RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT. 40 A. De la recherche au développement B. Veille technologique PROPRIETE INTELLECTUELLE 82 A. Dépot de brevet B. Dessins, modéles, marques C. Propriété littéraire et artistique &D sous-rrarrance, 84 A. La sous-traitance, qu’est-ce que c'est? B. Est-ce la meilleure solution? ® estion ve stocks 86 A. Inventaire B. Juste & temps @® risques npustRIELs. 7 88 A.Hygiéne B. Sécurité c wironnement INDICATEURS ECONOMIQUES. . 90 A. Mesures de la production B, Cycles économiques C. Mondialisation MARKETING BD cents bu marcué somunmen 92 A. Qu'est-ce qu'un marché? B. Concurrents C.Distributeurs D.Du cété des consommateurs D free ve marcui...... A. Segmentation B. Cycle de vie 4 @ wextiner ve propurr 6 A.Gamme B. Positionnement C. Marque D.Conditionnement D rverce prix 98 A. Prix et coats B. Courbe de la demande C. Types de prix D. Niveau des prix © communication comMERCIALE1. 190 A. Publicité par les médias COMMUNICATION COMMERCIALE 2. 102 A. Promotion des ventes B. Parrainage C. Relations publiques ® Maniresrations COMMERCIALES...104 A Foires, salons, expositions B. Comment participer C. Trouver son chemin ‘COMMERCES. sone 106 A. Grandes surfaces et centres commerciaux B. Petits commerces et petits commergants C. Commerce franchisé @D eNTReTIEN DE VENTE 1... 108 A. Accueillir B, Questionner C. Argumenter ENTRETIEN DE VENTE 2........ 110 A. Traiter les objections B. Conclure 112 BD COMMERCE ELECTRONIQUE...... A. Internet B. Intranet C. B2B et BAC PRATIQUES ANTICONCURRENTIELLES....... ‘A. Abus de position dominante B. Ententes C. Aides d’Etat ARGENT, FINANCE ww 130 @ seRvices Bancaires.... A.Compte courant B, Distributeurs automatiques C. Autres services ® crévrrsancane.. A Pret et emprunt B. Garanties C.Taux d'intérat APPORT DE CAPITAL. A. Capital social B. Sociétés commerciales C. Augmentation de capital DROITS DE L’ACTIONNAIRE. A.Laction, titre de propriété B. Types d’actions C. Types d’actionnaires PLACEMENTS FINANCIERS. A Portefeuille de valeurs mobiliéres B. Placement en actions C.Placemient en obligations FLUCTUATIONS BOURSIERES... A.Cours de la bourse (© CLESEJER 2004, La photocopia non autor est un df ® assurances A. Mécanisme de lassurance B. Types d'assurances: C, Contrat d'assurance D. Déclaration de sinistre ® Faire res compres. A, Plan comptable B. Compte de résultat 144 146 D rae te pian A Actit : . B. Passif P INDEX neuf+ 9 BD x00 1: TYPES DE REUNIONS A. TYPES DE REUNIONS | Ilya toutes sortes de réunions, des grandes et des petites, avec des objectifs différents. Voici quelques exemples de réunions : | | Reunion Dans la société Ixtel, une réunion de service se tient tous les Jundis matins de service Je chef de service fait le point avec ses collaborateurs sur les projets en cours, | est une séance de travail obligatoire pour tous Réunion “Au cours d'une réunion d'information, le directeur explique la nouvelle | d'information organisation de 'entreprise. ‘Séance de _Ledirecteur d'une agence de publicité organise des séances de brainstorming brainstorming ce sont des réunions de créativité et de recherche d'id od chaque participant & la réunion fait des suggestions. Colloque ‘Chaque année, a Madrid, un colloque réunit une centaine de spécialistes venus débattre (discuter) sur des questions économiques. Un colloque réunit moins de participants qu'un congrés. ‘Assemblée Une fois par an, l’ Assemblée générale des actionnaires de Ixtel est convoquée pour prendre des décisions importantes. Cette année, Intel a tenu son assemblée annuelle le 3 mars. Les membres de l'assemblée ont délibéré (discuté) longuement avant de voter. Réception _Louverture officielle des nouveaux bureaux de Ixtel a été inaugurée le 3 mars. La direction avait organisé une grande réception. Tout le personnel était invité Aun cocktail od était servi un grand buffet (table garnie de plats froids | | et de boissons). | WB. REUNIONS A DISTANCE Avec la téléréunion (- la téléconférence), plusieurs personnes se trouvant dans des endroits séparés sont reliées entre elles par des moyens de télécommunications (Internet, satellite, etc.). existe deux types de téléréunion : — la réunion par téléphone : elle réunit * plusieurs personnes au téléphone. On peut aussi 'appeler « réunion téléphonique » ‘ou « audioconférence » ou « conférence téléphonique »; = Ia visioconférence (= Ia vidéoconférence) : elle permet aux participants de se voir grace a des caméras et & des écrans. © CLESEJER 2001. La photacopie non autorisée ast un délit REUNION 1: TYPES DE REUNIONS MEEXERCICE S| Page 10 pouvez-vous le plus probablement entendre reaenrse @®D dans quel type de réunions cité en A de la les déclarations suivantes ? @®_ _completez les mentions manquantes. Réunion nocturne chez Ixtel Cette année, I'Assemblée générale des actionnaires de Ixtel était ¢ pour le 3 mars. Elle s’est t & la date prévue dans la grande salle des conférences. Le président a présenté la situation, puis les m de I'assemblée ont d jusqu’a une heure du matin, La direction avait prévu ensuite une r autour d'un b . Mais comme il était tard, tout le monde est parti bien vite. @D__ De quel type de réunion s‘agit-il? Comme les participants n‘ont pas besoin de se déplacer, elle permet de gagner du temps. Mais elle a des limites, Celui qui parle persoit mal comment son message est percu par les autres. L'animateur ne peut pas observer les réactions du groupe, et sa tache est donc plus difficile. Is‘agit de la a RES IIE ECE IEEE onze «11 REUNION 2: ORGANISATION A, PREPARATION Marius Guillard, consultant, est spécialisé dans organisation des réunions. Il donne ‘quelques conseils & un groupe dhommes et de femmes d'affaires. m= Programmez la réunion bien a 'avance : lieu, date, durée, etc. m Précisez ordre du jour (- la liste des sujets a traiter). m Faites une liste des participants. Invitez uniquement les personnes dont la présence & la réunion est nécessaire. mull ne faut pas négliger les conditions matérielles = réservez une salle de réunion confortable, éclairée, spacieuse (grande) ; = retenez le matériel dont vous aurez besoin :stylos feutres, bloc-notes, etc. — préparez les dossiers et documents qui seront distribués ; = pensez aux bouteilles d'eau et aux verres. B. SALLE DE REUNION Marius Guillard conseille de bien réfléchir a la disposition de la salle. Laforme circulaire (encercle) favorise (aide) Je contact en faceface. Vanimateur aune place identique a celle des autres. Disposer les tables en U faciite la communication ‘et permet de concentrer attention sur "animatear. C. AUTOUR DE LA REUNION ares ___ Les déclarations suivantes ont été entendues dans les couloirs d'un bi mill prévoit de faire une réunion la semaine prochaine. od _ mt Laréunion du 8 mars a été reportée au 16 mars. ere end 2a rencéeau 3 mar ement, il n'y a pas de réunion! La réunion a été annulée. = Je ne peux pas assister Ala réunion, j'ai om aan ee Yalu empéchement (an probléms). © CLESEJER 2004. La photocopie non autorisée ost un dé. ener GEG GD Woici extrait d'une fiche d’évatuation. Complétez les mentions manquantes. i EVALUATION DE LA-REUNION. 1 Donnez-nous Votre avis sur le déroulement de la réunion en répondant aux questions suivantes, ad mm) la réunion a-telle été p= suffisamment lavance? Asad Sy Sse ‘a:til été communiqué a avance 7 il une réunion? += traité justfia non) 1. 2. 3. 4; a la'réunidn ontils eté bien choisis? était-elle nécessaire 2 on! faient-elles satisfaisantes? tion, des tables facilitaitelle la commu de la réunion‘convenait-il? vase} en), @®D_ A elle disposition de la salle de réunion correspondent les caractéristiques suivantes? 1. L'animateur fait partie du groupe San a. Salle de classe 2, La communication est a sens unique : animateur parle, les autres écoutent. So b. Tables en U 3. La communication dans le groupe est possible, mais 'animateur garde une place centrale. © = c. Tables en cercle E©D _completez les déclarations suivantes. ee ee ee) 1. Laréunion d'hier a été r a demain. 2. Ifaudrait f 3. Ine peut jamais a 4, La réunion de demain est inutile, je propose qu‘on I'a 5. Comme il faut prendre une décision trés vite, la réunion a été a beaucoup de réunions. une nouvelle date de réunion. cnwgh aux réunions, ila toujours un e d'une semaine. a 6. Dans cette entreprise, on f treize e 13 © REUNION 3 : ANIMATION jum A. ANNONCER L’ORDRE DU JOUR Jacques Tissot, directeur général de la société Ixtel, anime une réunion, Comme les participants ne se connaissent pas, il propose de faire un tour de table : chacun se présente successivement. Jacques Tissot annonce le théme de la réunion : mz Nous sommes ici aujourd'hui pour parler de... Ensuite, Jacques Tissot précise Pordre du jour : m Si vous le voulez bien, je commencerai par présenter... Ensuite, nous examinerons... Puis il entre dans le vif du sujet Le secrétaire de séance a déja commencé a prendre des notes. AT'aide de ces notes, il rédigera le compte rendu écrit de la réunion. — B. METTRE DE L’ORDRE Jacques Tissot doit gérer les temps de parole des participants. Pour cela, il peut dire : mm Madame Bernard, c’est a vous de parler. m Désolé, madame Bernard, mais monsieur Bouquet a demandé la parole. mAttendez, nous ne pouvons pas tous parler a la fois, Si quelqu’un s'écarte de ordre du jour, Jacques Tissot peut dire : ss Revenons a notre sujet, s'il vous plait — C. DEMANDER DES EXPLICATIONS Jacques Tissot doit stimuler et clarifier les échanges entre les participants. Pour cela, ilreformule certaines positions en disant : mSije comprends bien, vous nous dites que... Au‘cours de la réunion, Jacques Tissot demande des précisions : = Qu'entendez-vous par budget important ? = Pouvez-vous nous donner un exemple de... ? Yous nous dites que c'est la meilleure solution. Mais pour quelle raison ? fmm D. CONCLURE Pour résumer ce qui a été dit, Jacques Tissot peut dire : En résumé, on peut dire que... m= Done, si nous résumons ce qui a été dit, m= En conclusion, nous pouvons dire que. «Je crois que nous avons fait le tour de la question. », dt finalement Jacques Tissot. (© CLESEJER 2004. La photocopie non autorisée est un dé ane eel REUNION 3: ANIMATION — ce a TE @®D_ eeconstituer les phrases que l'animateur a Prononcées pendant la réur Que voulez-vous dire 1. =e €. pour que nous parlions du projet Cerise. 2. Pouvez-vous nous donner => b. ce point dans le compte rendu? 3. I faudrait absolument =>... © par la, Jean-Jacques? 4, Jai organisé cette réunion = 4. nous passions au point 3 de l'ordre du jour. 5, Je crois que Jean-Jacques = e. terminer avant 17 heures. 6. Est-ce que vous avez a {, une solution & proposer? 7. Pouvez-vous noter >. 4g. un exemple, Jean-Jacques? 8, Je suggére que = h. a demande la parole. @D_ A quel moment de la réunion l'animateur a-til prononcé les phrases suivantes? AU DEBUT AU MILIEU ALA FIN Julien Boulard m’a demandé d'excuser son absence. Ine faudrait pas que nous parlions tous a la fois. Vous croyez que ce sera difficile, cest bien ca? I. Je crois que nous nous écartons de notre sujet. . Il reste a fixer la date de la prochaine réunion, opoo0o00 ooo0o000 oo0o0000 oe Pe Ne . Je vous rappelle l'ordre du jour. @®D_ Woicile temoignage d'un participant a une réunion. Complétez les mentions manquantes. « La réunion a commencé & 9 heures précises. Comme on ne se connaissait pas, on n’a commencé par faire un. de ____. Ensuite, 'animatrice a pris la pour présenter du Elle m’a demandé de tenir le le de de —___. J'ai donc da des notes pendant toute la réunion et maintenant, je dois rédiger le —___— > quinze + 15 dire: «A mon sens... », «A mon avis... Voici quelques expressions utiles pour expri REUNION 4 : PARTICIPATION ‘A. EXPRIMER SON POINT DE VUE ‘Au cours d'une réunion, vous pouvez exprimer votre point de vue en commengant par «Je trouve que. «Je pense que... imer votre accord ou votre désaccord : ‘Vous n’étes pas d'accord Si quelqu’un vous coupe la parole (vous interrompt), vous pouvez dire : sm Laissez-moi continuer, s'il vous plait. as Vous permettez que je termine. mSi vous n'y voyez pas d’inconvénient, je voudrais terminer. Je disais donc que... mJe tiens a préciser que... sm Je voudrais ajouter un point qui me parait ‘important. Sivous voulez apporter une explication, dites : Deux collegues de travail parlent d'une réunion a laquelle ils viennent d'assister. __Atseues A mon avis, c'tait une perte de temps absolue, le genre de réunion interminable, qui ne Vous étes d’accord Je suis tout 4 fait d’accord. Je ne suis pas de votre avis. Je suis de votre avis. Je ne partage pas votre point de vue. Yous avez (absolument) raison. Ce n'est pas vrai de dire que... Excellente idée : nous pourrons ainsi... B. GARDER LA PAROLE débouche sur rien. Cétait terriblement ennuyeux. ene suis pas d'accord, j'ai trouve cette ré union tres utile, et trés productive, ? La seule décision qu'on alt prise, c'est de fixer la date de la prochaine réunion. ‘tout, on a échangé nos points de vue, tout le monde a donné son avis. + jours, monopolise la parole les trois quarts du temps, et tout nt Je trouve que Bougon est trop mou. Il devrait étre plus directif et limiter Parole de chacun. On n'a pas traité la moitié des poi r ae ae les points inscrits a ordre (© CLESEJER 2004, La photocopie non autoisée est un déit. aaa @ 1, Cette reunion est inutile. Choisissez la signification correcte. CElle ne sert a rien. CO Cest trés intéressant. 2, 1I monopolise la parole. Cll garde fa parole. COnne rentend pas. 3. Il est trop directif. Dillest trop mou. - Ollest autoritaire. 4, Elle ne m’a pas passé la parole une seule fois. (Je nai pas pu dire un mot. (sai parlé une seule fois. @® Associez les deux parties de la phrase, 1. Permettez-moi au moinsde => , 2. Cen’est pas vrai de dire que =. 3. Il n’a jamais été questionde =>... 4, Je ne pense pas que Bae 5. Je souhaiterais ajouter Poe a REUNION 4: PARTICIPATION MEX ERCICE s| 5. Clest une perte de temps Ci Ga ne débouche sur rien. CO Cest une réunion productive. 6. Cette question était inscrite & Fordre du jour, Ti Cette question était prévue. Ci cette question était hors sujet. 7. lla dépassé son temps de parole. Ditlatrop parle, Cillne parle pas assez. 8. C’était une réunion interminable. CiElle était trop longue. C1 On est allé trop vite. a. un demier point. b. nous ne faisons rien de la journée. terminer ma phrase. d, renoncer a ce projet. e, ce soit la meilleure solution. @®D_ Voici des extraits d’un échange entre deux participants & une réunion. Les répliques sont dans le désordre, Mettez dans l'ordre les répliques de l'extrait 1, puis celles de extrait 2. m Extrait 1 Cilnsister? Mais pourquoi voulez-vous... ? CA mon sens, il faudrait insister et... DLaissez-moi terminer, s'il vous plait. Je disais qu'il faudrait insister et je suis sOr qu'on y arrivera, ms Extrait 2 [Jon ferait mieux de laisser tomber. (Je veux dire quil faut étre réaliste, on a perdu trop de temps sur cette affaire. Ci Que voutez-vous dire par la? dix-sept + 17 TELEPHONE 1 A. AUTOUR DU TELEPHONE Ilya plusieurs facons de dire qu'on téléphone : on peut téléphoner & quelqu’un, appeler quelqu’un, passer un coup de fil (an coup de téléphone) a quelqu’un. Le coiit (prix) de la communication téléphonique dépend de Vheure de votre appel. Sivous entendez la sonnerie de votre téléphone, c'est que vous recevez un appel Aujourd’hui, en Europe, presque tout le monde a le téléphone. A la maison, les gens ont un téléphone fixe. Is sortent avec leur téléphone portable (= téléphone mobile) Dans la rue, vous trouvez des téléphones publics. Pour utiliser ce type de téléphone, une cabine téléphonique et vous insérez une carte téléphonique vous cherchez un numéro de téléphone, consultez lannuaire, B. NUMEROS Vous voulez téléphoner quelqu’un, a Paris. Vous décrochez le téléphone. Vous entendez une tonalité et vous composez le numéro. Accés a Indicatit Indicatit Vinternational: | du pays: dela ville 00 3 1 2ér0 2610 trente trois | un | Numéro du correspondant 41427591 quarante et un, quarante-deux, soixante quinze, quatre-vingtonze C. MESSAGES TELEPHONIQUES Vous appelez Jonathan a son domicile. Vous tombez sur le répondeur. Vous entendez, m «Vous étes bien chez Jonathan Pujol, au 01 41 42 75 91. Vous pouvez laisser un message aprés le bip sonore.» Vous racerochez, sans laisser de message. Vous appelez le standard téléphonique de la société Ixtel, of travaille Jonathan. Mais le (la) standardiste ne répond pas et vous entendez ce message : m « Bienvenue chez Ixtel. Veuillez ne pas raccrocher. Vous souhaitez aceéder au menu. Appuyez sur la touche étoile (*) de votre téléphone. Votre appel concerne le service technique, faites le 1. Votre appel concerne le service commercial, faites le 2 Vous souhaitez étre mis en relation avec un conseiller, faites le 3. » ‘Vous composez le numéro direct de Jonathan, a son bureau. Jonathan est absent et vous entendez : Votre appel a été transféré a une messagerie vocale. Jonathan Pujol n'est pas disponible. Au signal, veuillez dicter votre Message. » Apts que vous avez enregistré votre message, vous entendez : «Une fois votre message terminé, pressez le 1. Pour entendre votre message, pressez le 2. Pour effacer et enregistrer de nouveau, pressez le 3, » ices acess “LE/SEJER 2004. La photocopie non autorsée ast un ait ° TELEPHONE 1: PREPARATIFS EXER CICEs| didphoner] ta sociere teléphoner] a la société txtel, mais vous ne connaissez pas le numéro, 2 RAO ATM CALPE EER Re er 1. Vous voulez [appeler] 2. Vous{ consultez [dictez] rannuaire téléphonique sur internet. Vous herchei 3. Gay est! Vous avez trouvé le numéro. Vous | décrochez| raccrochez| votre appareil. Vous entendez nnerie | Vous [comp _ 2 | transférez) le numéro. sonner [recevoir un appel] 120 pel} Entourez la bonne réponse 165567) le numéro. une[tonali 5. La standardiste [ dé faccroche | « Société Ixtel, bonjour >, dit-elle. Maintenant, Cest & vous de parler. QD icrivertes chi Ex, : 34122115 : trente-quatre - douze - vingt et un - quinze 72913114: 67 480996 17825499 res en lettres, comme dans exemple. . @QD svaiovtax? ‘ VRAL FAUX 1. Pour appeler I’étranger, faites d’abord le 00. o 69 2. Un télephone sans fil = un telephone portable. Oo o 3. Dans tous les cas, si vous tombez sur un répondeur télephonique, vous pouvez laisser un message. Oo o QLD es opérations suivantes sont dans le désordre. Mettez-les dans l'ordre. (Jai laissé un message. TJEn appelant Ixtel, je suis tombé sur un répondeur. Ois'ai raccroché. Gi sai entendu un message d'accueil GQ Pierre Dupont a enregistré le message suivant sur son répondeur téléphonique. Supprimez six mots qui vous paraissent inutiles. sutec (ais Zleemo ree TELEPHONE 2 PRISE DE CONTACT — A. ENTREE EN COMMUNICATION Vous téléphonez a quelqu'un. Plusieurs situations peuvent se présenter : — Letéléphone sonne, mais personne ne répond : votre correspondant est absent = Lalligne est occupée : votre correspondant est en ligne. = Votre correspondant répond :« All6 !», dit La conversation peuit commencer. dela part de qui Qui dois-je annoncer >| Ne quittez pas, je vous le pas Un instant, je vous prie, Jevous mets en ligne. jo madam Cest & quel sujet? me, que puis ire Pour vous? (© CLESEJER 2004 La photécopie non autorisée est un dt ira naeBi 2 oe . Ne quittez pas, je vous la passe. @®D choisissez la bonne réponse. 1, Pourrais-je parler madame Cartier ? 5. Che Cest lui-méme. » « Cest note, merci. » Ol Merci bien. » (1) « Cest de la part de qui? » 2. Allo! Jonathan, c'est toi? 6. Voulez-vous patienter? C1 «Je vais voir sil est la, » Ci « Est-ce que je peur laisser un message? » CO «Je ne crois pas. » C1 « Non, je préfére patienter. » 3. Je suis bien dans 'entreprise Ixtel? 7. Aquel moment est-ce que je peux la joindre? O«Cest bien ¢a. » (J « Pouvez-vous rappeler dans une heure? » Cle txtel a Vappareil. » CO c Est-ce qu’elle a votre numéro? » 4, Clest 8 quel sujet? 8. Je regrette, elle est en déplacement pour la journée. Cl cJfaurais besoin d'une information. » («Je patiente encore un peu. » C« Pouvez-vous lui dire que j'ai appelé ? » C1 « Dans ce cas, je rappellerai demain. » @__ ites-te plus poliment. Clest qui a l'appareil? : Clest pourquoi? Rappelez plus tard. Vous attendez ? yr wen Elle est pas la aujourd'hui, @©D_ _complétez tes mentions manquantes. 1. Le téléphone s , mais personne ne répond : le correspondant est 3 ou alors il ne veut pas répondre. 2. Lal__esto : le correspondant est en | ou il a oublié de raccrocher son téléphone. 3. Je n’arrive pas aj monsieur Pujol. A chaque fois que j'a on me dit quil est end ouenr —__. Je —_— unm lui demandant de me 1 _—___.. Mais il ne mer jamais. Je crois qu'il ne veut pas me parler. parano 2ES AARSLIEE LBSAE TET: ELISE EET OLY LIS OTR BELL BPR ELBE vingt et un « 21 TELEPHONE 2: PRISE DE. CONTACT i t i i = To a = } se } A. J COMME JACQUES [Ma a-k votrenom,§ Si vous voulez épeler un nom, vous pouvez dire, par exermple, « J comme Jacques + ou « G comme Georges >. Les mots ou expressions suivants peuvent vous étre utiles mA = Amajuscule 2 =petitaouaminuscule me wll = deux L cédille B. MAUVAIS NUMERO Monsieur Tissot? z mé -Eaccent aigu ma" apostrophe accent grave m. = point ent circontlexe —m/_= slash tiret arrobas > {Je suis désol6(©), n’ya personne de ce /nom i [Je crois que vous avez fait le mauvais numéro / que vous faites erreur. | Eles-vous sir davoir fait le bon numéro ? vous lai? Heme suis pasau 038601222 >{Non, ici, Cest le 01 21. SEJER 2004 La photocopie nan sutorisée est un délit ESE ecu 8 RS AAR TE aI @®D choisissez la bonne réponse, 1, Pourriez-vous parler un peu plus fort, sil vous plait? (Je Bien sir, est-ce que vous m'entendez mieux maintenant? » («Ce n'est pas grave. » 2. Dites-lui simplement que j'ai appelé. C1« Vous pouvez compter sur moi. » (11 Je crois que nous avons &té coupés. » ‘TELEPHONE 3: COMPLICATIONS MEXERCICE sl 3. J'ai dO faire une erreur, excusez-moi Cade vous en prie. » Date n'y manquerai pas. » 4. Je crois que vous avez fait un mauvais numéro, (Ci«Je ne suis pas chez Manuela? » O « Désole, j'ai raccroché par erreur. » @®D voici des extraits de quatre entretiens téléphoniques. Les répliques sont dans le désordre. Mettez-les dans l'ordre. m Entretien 1 (1 Crest de la part de qui? Ci Bien sir, 0-G-E-R. C1 Excusez-moi, pouvez-vous épeler votre nom, sil vous plait? (Pierre Oger. m Entretien 2 ONon, ici, c'est le 73 38. (Je vous en prie. . C1 Excusez-moi. Oe ne suis pas au 042272 38? E©D _complétez tes mentions manquantes. 1. Jeomme ~ ou G comme 2. Ahbon?Jene — pas 3, la _____ nest pas trés bonne, j'ai du 4, Said tromper m Entretien 3 C1 Pouvez-vous lui dire que la réunion de jeudi est annulé? Ci Pourriez-vous lui transmettre un message? Oi Vous pouvez compter sur moi CO Bien sir. m= Entretien 4 Non, vous &tes au Ministare des transports Ce crois que vous faites erreur. Alle, Jonathan? (Je ne suis pas chez Jonathan? 2 : _— Ixtel? ‘ _. a vous entendre, numéro, excusez-moi. PAS TR RELI LEST TD ELITIST ODEO INE ELLE LE vingt-trois * 23 TELEPHONE 4: RENDEZ-VOUS | i i _ os 1 PRS PEL SDT Rc MEXERCICEs| qT ays PHONE 4: RENDEZ-VOUS © Voici extrait un entretien télephonique. Les répliques sont dans le désordre, Metteztes | dans l'ordre. jam «A. PRENDRE RENDEZ-VOUS Onne prend pas rendez-vous de la méme manigre selon qu'ls‘agit d'un rendez-vous professionnel ou d'un rendez-vous entre amis. sm Rendezvous professionnel m Entre amis i = Quel jour vous conviendrait ? = On pourrait se voir — Lundi prochain, ¢a m'arrangerait, Vers - Oui, si tu veux. Quand ga? 11 heures, si possible. = Demain soir, Ves libre ? = Jeregrette, mais ene suls pas disponible - Ca ne m'arrange pas vraiment. Mardi, tu Acetteheurela.Quediexvous delundl_| pourals?, aprésmidi? Je peux vous proposer 14H 00. - Aquelle heure ? a ih peuplos tard, cent posele? ~ Adix heures, ga te va? = Este que 16 heures vous irait ? ~ Je préférerais 9 heures. = Cest parfait. = D’accord, ca marche. ~ On dit « mardi, 9 heures », alors. B. DEPLACER UN RENDEZ-VOUS ‘Yous changez 'heure ou la date de votre rendez-vous si vous avez un empéchement = un contretemps (quelque chose qui vous empéche d’étre présent au rendez-vous). Par exemple, vous étes pris(@) = occupé(e). Vous étes méme débordé(e) = tres occupé(e). ‘Yous pouvez aussi étre en déplacement (en voyage), en réunton, etc. = Comment avancer eure = Sai un rendez-vous 4 11 heures avec ‘monsieur Pujol. Seraitl possible de le déplacer ? = Voulez-vous avancer ou reporter lerendez-vous ? ~ Je voudrals 'avancer d'une heure. = Voulez-vous fixer le rendez-vous 410 heures, alors? = Cest ca, 10 heures, ~ Pas de probléme, madame, c’est noté. ~ Formidable, merci bien. 1 Comment reporter un rendez-vous ~ Est-ce quion pourrait reporter Je rendez-vous au lendemain ? ¢ a Pee eles Plait, je consulte son agenda.... Malheureusement, ca ne va pas ; Monsieur Pujol est pris toute la journée. nt annuler un rendez-vous ee, Bien en déplacement toute la semaine. aprends ‘souhaitez annuler votre rendez-vous. Voul ee lez-vous. Voulez-vous prendre a Je n’al pas mon agenda sur moi. Je rappellerai la semaine prochaine, © CLESELER 2004, La photocopia non autoisda ast un dt (1 Quel jour vous arrangerait? CD Le mieux, pour moi, serait mercredi a la méme heure. = (1 Cest entendu, monsieur Bertin, mercredi 12, 10 heures, (Je voudrais reporter le rendez-vous. @ choisissez deux réponses possibles. 1, Pourrait-on reporter le rendez-vous a la semaine prochaine? (1 «Je vous rappellerai le mois prochain. » («Je regrette, ca ne va pas étre possible. » C1 « Malheureusement, je serai en déplacement toute la semaine. » 2. Demain, tes libre? O«A quelle heure? » Cl«P comme Pierre. » (1 « Ga dépend pourquoi. » E©D_ _completez les mentions manquantes de cet ~ Quel jour vous ¢ monsieur? ~ Jen‘ai pas mona sur moi. Est-ce que je peux vousr __? ~ Oui, bien sr, nos bureaux sont ouverts jusqu’a 18heures. = Jevousr diici une heure. ~ Tras bien, monsieur, a tout a I’heure, alors. 3. Que diriez-vous de jeudi 8 14 heures? O«Cest parfait. » O«J'aimerais autant 14 heures, » Ci «Gane marrange pas du tout. » 4, Je souhaiterais avancer un peu I’heure. Est-ce que est possible? («A 10 heures, vous seriez disponible? » («Un instant, je consulte son agenda. » D«Cest noté. » , entretien téléphonique. vingt-cing + 25 ECRIT 1 : LETTRE D’AFFAIRES = RESENTATION ae “ Uae Société RENAUDIN Nathalie Lefranc travaille dans la société tort 7 eae Fare | Ixtel. Elle explique comment on rédige une | XUSRIN lettre daffaires en France: ihe: le 16 mats 2010 «Pour écrire une lettre, c’est facile. Helena 20 ~ Vous prenez une feuille blanche de | format Ad (21 x 29,7cm). En en-téte se trouve le nom de l’expéditeur. Il y a d'autres informations concernant Vexpéditeur tout en bas de la page. ~ Ecrivez le nom et l'adresse du destinataire en haut, & droite. = L’objet indique briévement le motif dela lettre. Ecrivez le nom sans article. ~ Pensezaa faire des marges sur les cdtés, Faites beaucoup de paragraphes, ~ Bien sir, n’oubliez pas de signer. » Objet? Projet Omega Madame, Monsieur, [Nous avons bien regu ce jour votre Jerre du 3 mars concernant Nous vous prions de bien vouloir.. [Nous yous remercions par avance. Veuillez reevoir, Madame, Monsieur, nos salutations Aistinguées. Hit Nathalie LEFRANC Chef de projet B. TITRE DE CIVILITE Dans le titre de civilité, n'indiquez pas le nom de famille du correspondant. Ecrivez simplement « Madame » ou « Monsieur ». Si vous envoyez votre lettre a une société, et pas a quelqu’un en particulier, écrivez « Madame, Monsieur, », ‘Vous devez reprendre le titre de civilité a la fin de la lettre, dans la formule de politesse.” C. CONTENU {se compose d'une introduction, d'un développement, d'une conclusion, d'une formule de salutations. Vous pouvez. employer le «je » ou le « nous », mais pas « je» et « nous » dans la méme lettre. Dans introduction, commencez par faire rélérence a ce qui s'est passé. Par exemple : 1m Je fais suite & notre entretien téléphonique du 3 mars. sm Nous vous remercions de votre lettre du 3 mars, Dans le développement, on transmet une information et / ol on formule une demande. Voici des expressions extraites de dilférentes lettres : __ = Nous vous prions de blen vouloir nous adresser... - Nous vous demandons de... __-# Nous sommes heureux de vous informer... = Nous avons le plaisir d ___ m Nous avons le regret de ne pas pouvoir... = Nous regrettons de... La formule de salutations est souvent précédée d'une conclusion (une attente, un espoir, stersesiats, tc.), Par exemple :« Dans Vattente de votre réponse, je vous prie © CLESEJER 2004. La photocepie non autonisée ast un dat ECRIT 1: LETTRE D’AFFAIRES @D_ egarder rextrait de lettre ci-contre. ly a trois erreurs. Quelles sont ces erreurs? MOBILIA Location de mobilier om Sarah GIBERT * = 72 rue Beaulieu 3. | 14000 CAEN | Le7 juin 2010, Caen Objet : La table de ping pong @®D Woicides phrases extraites de différentes lettres d'affaires. Les mots sont dans le désordre. Mettez-les dans ordre, en ajoutant la ponctuation. Madame Gibert, 1, Nous avons bien recu//sur /la nouvelle collection / votre documentation /ce jour 2, Avec mes remerciements / Monsieur /. distinguées / recevoir / je vous prie de / Madame / mes salutations 3. Nous regrettons de / que nous ne pouvons / répondre favorablement / vous informer / malheureusement pas/& votre demande ED Woici des phrases extraites de différentes lettres. Compléter les mentions manquantes. . 2 REEL IPDS I EDR. ET AE SRE ELEC vingt-sept » 27 ECRIT 2 : COURRIER ELECTRONIQUE wm A. E-MAIL, COURRIER ELECTRONIQUE, COURRIEL ? Leterme « email » ou « mail »désigne a la fois le message électronique (un e-mail), Je moyen de communication (par e-mail) et 'adresse elleméme (« Passe moi ton email) (On dit aussi « courrier électronique », Les Québécois parlent de « courriel » B. ECRIRE FCRIT 2: COURRIER ELECTRONIQUE @®_ sur quel bouton cliquez-vous dans les situations suivantes? t 1. Vous étes devant Iécran de votre ordinateur. Vous venez d'ouvrir votre messagerie électronique ' Vous voulez savoir si vous avez regu du courrier. Vous cliquez sur = 2. Vous venez de recevoir un message. Vous souhaitez répondre tout de suite. Vous dliquez sur T 3. Vous avez écrit un message et vous étes prét a lenvoyer. Vous cliquez sur oe 4. Vous avez besoin d'une copie papier de votre message. Vous cliquez sur =< r 5: Vous devez éctire un second message, et vous avez oublié adresse e-mail de votre cortespondant i Vous cliquez sur Les paragraphes du message suivant sont dans le désordre. Mettez-les dans ordre Bonjour, Je vous envoie cl-joint le compte rendu de la réunion du 3 mars. Merci de bien vouloir me transmettre vos remarques et suggestions. Meilleures salutations Alexis Pour demander, vous pouver écrire : m= Merci de (bien vouloir) m’envoyer. m Pourriezvous / Pouvez-vous m'envoyer...? Pour saluer, vous pouvez écrire, du plus formel au moins form: = Meilleures salutations 1m Cordiales salutations / Cordialement m Bien a vous / Bien a toi C. ENVOYER Pour envoyer un courrier électronique, c'est facile : ~ dans la zone A, tapez I'adresse du destinataire du message ; ~ = dans la zone Ce (Copie conforme), tapez l'adresse du destinataire de la copie du message; ~ dans la zone Objet, expliquez trés briévement pourquoi vous envoyez ce message. Vous pouvez insérer un document sous forme d'une pice jointe. Pour cela, ouvrez Taliste « Insertion » et faites un double clic sur I’o} mm « Insérer comme pice jointe ». Pour envoyer le message, cliquez sur le bouton ‘ (© CLESEJER 2008. La photocopie non autoriséo ast un délt @ A: (Gam Gana ve Ge Objet Gero - (1 I propose les destinations suivantes : Italie, "Espagne, la Gréce, Allemagne. O Cordiales salutations. C Pouvez-vous faire une petite enquéte dans votre service et nous indiquer quelle est la destination favorite du personnel ? (4) Bonjour, Le comité d'entreprise souhaite organiser un voyage a la fin de année. Cl Merci de nous répondre avant la fin de la semaine. 22a | il raison? Avil tort? ED vous voulez envoyer un e-mail. Un ami vous donne des conseils. A- ILARAISON ILA TORT 1, Dans la zone A, tu écris I'adresse du destinataire. Qo a 2. Dans la zone Cc, tu indiques en quelques mots l'objet du message. o a 3. Pour joindre un document, tu ouvres la liste « Fichier » et tu cliques sur « Insérer comme piéce jointe. » oO o 4, Finalement, pour envoyer ton message, c'est trés simple, 7 3g il suffit de cliquer sur « Envoyer ». Tera eR TSAR PRA PRISCA AT PLD ELODIE LIT vingt-neut « 29 =) lUS)lU aT) = 2 PARLER EN PUBLIC 1 Sm A. TYPES DE DISCOURS Faire un discours ou prononcer un discours, c'est prendre la parole devant un groupe de personnes. Un discours peut durer de quelques minutes a plusieurs heures, Voici des exemples de différents types de discours. m Une présentation : un directeur de marketing présente un nouveau prod aux responsables des ventes. m Un exposé : un étudiant fait un exposé devant la classe. | = Une conférence : le conférencier, profi ur 4 la Sorbonne, fait une conférence qui | porte sur les nouvelles technologies de l'information. | m Une conférence de presse : le président d'une grande entreprise fait une conférence de presse devant des journalistes. m Un toast : au cours d'un cocktail, le directeur d'une entreprise porte un toast a la réussite d'un nouveau projet ; il fait un petit discours et propose de boire. B, PREPARATIFS Charlotte Sénéchal, consultante en entreprise, a 'habitude de parler en public. Elle explique comment elle prépare ses interventions «Je réfléchis beaucoup au plan de mes exposés. Mes présentations ont trois parties une introduction, un développement et une conclusion. Le développement, en particulier, est trés structuré, avec deux ou trois parties bien distinctes. Jarrive toujours 15 minutes & 'avance. Je m’habitue a la salle et au matériel. Je place le tableau, Vécran, le rétroprojecteur, ordinateur a l'endroit qui me convient. Je teste le micro.» C. INTRODUCTION Charlotte Sénéchal explique a un groupe d’hommes et de femmes d'affaires comment devenir un intervenant efficace. Voici comment elle commence son expdsé. 1. Elle indique le sujet de son intervention. Pour présenter une succession de faits ou d’idées, Charlotte Sénéchal utilise de nombreux mots ou expressions. Par exemple : ~ pour commencer : (tout) d'abord, en premier lieu, dans un premier temps ~ pour continuer : puis, ensuite, en second lieu, dans un second temps, par la suite ; ~ pour terminer enfin, en dernier lieu, finalement, pour termine. 30 « trente © CLESSEJER 2004. La photocopie non autorséa ast un dit PARLER EN PUBLIC 1 — " aa @D Associex chaque déclaration a la situation correspondan | Déclarations ee | Situations | ! a . a. Lors d'un colloque, un conférencier commence | undiseours 1. « Comme vous le voyez sur ce tableau, les ventes eint progressé de 6 %. » =» 2. «Je voudrais lever mon verre & la réussite b. Le directeur d'une entreprise présente les résultats de l'année, 3. «Il ne m‘est pas facile de prendre la parole aprés | ¢, Au cours d'un cocktail, un chef de projet fait Un petit discours. la brillante intervention du professeur Lavigne. » = de madame Blandin et de toute son équipe. » => | | 1. Avantdep —______lap_____enp Complétez les mentions manquantes. -. Migux vaut connaitre quelques. techniques de présentation. 2. Sila salle est grande, ne prenez pas le risque de casser votre voix, utilisez un m —_ 3. Pour intéresser le public, commencez par lui dire combien votre s est important, 4. Pour guider votre public, faites un exposé s , en distinguant bien I' led ____lac , et annoncez tout de suite les principales p dup 5. Bien sir, vous pouvez utiliser des supports visuels : le mieux est de connecter un r avotre ai t 6. Parlez toujours face au public : pendant que vous écrivez aut , arrétez de parler. Voici introduction d'une conférence sur l'avenir de I'Union européenne. Les phrases sont dans le désordre. Mettez-les dans l'ordre. (Ensuite, j‘examinerai les difficultés que nous rencontrons en ce moment. Oi Cest un sujet qui est d’actualité et qui souléve beaucoup de passions. (Comme vous le savez, mon intervention porte aujourd'hui sur I’avenir de l'Union européenne. Ci Pour terminer, j'essaierai de décrire quelques scénarios possibles pour l'avenir. (Tout d’abord, je ferai un bref rappel historique de la construction européenne depuis ses débuts, en 1957, aE ET ET LT A, trente et un « 31 PARLER EN PUBLIC2 Ft ees o PARLER EN PUBLIC 2 | BD comics netons momen aan ) 29 a marae Julia Lepage est une bonne oratrice. 4, On comprend facilement oi elle veut aller, sono est clair. a jus A. CONTENU 8 | 2.dec_—____ est adapté aus —— annoncé et répond aux attentes de 'a 5 3. Elle ne cherche pas a trop dire, elle respecte le temps Voici quelques recommandations de Charlotte Sénéchal pour parler en public. i. Elle rocontedexs nas elleneitaitbecded ‘ b ——, fai — C sm Ayez un objectif clair, traitez le sujet annoncé, barge ~ inutile, = m Ne faites pas de digressions (ne vous écartez pas du sujet), allez a l'essentiel, ™ ne dépassez pas le temps imparti (donné), ‘mm Adaptez votre langage 4 I'auditoire (- au public) , _ sm Racontez des anecdotes (petites histoires), ayez un peu d'humour. QD Associer. c Voici des mots ou expressions qu'un orateur utilise pour Arthur Le Breton n’est pas un bon orateur, bi introduire y le, je vous di I P ~ introduire un exemple : par exemple, je vous donne un exemple ; ; 4 ‘i ; ~ ajouter : de plus, en outre, aussi, également ; 1. I n'est pas a l'aise, il semble nerveux, on dirait, a. I parle trop vite _ ~ rectifier en fait, en réalité, en vérité ; qu'il a peur. => b b, Maletrac, = ~ conclure en conclusion, pour conclure, en définitive, finalement. 2. Les auditéurs n’ont pas le temps de prendre © Ilnvarticule pas. Voici ce qu'll peut dire a la fin de son exposé : - Seven 4. tine bouge « Je répondrai maintenant volontiers a vos questions. » Snore a + line bouge pas. - 3. I parle toujours sur le méme ton, il finit par . Son discours est monotone. 5 en B. VOIX, GESTES, REGARD { endormir le public. = ... f. Ine fait pas de pause. ” ] 4. Ine respire pas. Du début a la fin, il parle sans g. II ne parle pas assez fort. pa Parlez fort (@ voix haute), et au bon rythme. Respirez, parlez distinctement, ar-ti-cu-ez. varréte h. Il ne regarde pas le public. y Ne soyez pas monotone, mettez de I'intonation dans votre voix, sarréter. =... 7 ” bli mFaltes des pauses, des silences. Pour mobiliser attention, arrétez-vous de parler 5. I est assis, immobile, les bras croisés sur la table, Pendant quelques secondes. Un petit silence peut réveiller ceux qui dorment. | onl = Ouvrez vos bras en direction de l'auditoire, { 4 a ‘ : , 5 pee Tauditoire. Posez votre regard sur chaque personne. 6. Ses yeux fixent quelque chose au plafond. =>... 1 mSoyez détendu (pas n | i (pas nerveux) et gardez le contact avec le public. 7. Les gens assis au fond de la salle n’arrivent pas { Al'entendre. =... 5 C. FACE AUX PERTURBATEURS 4 8. Il avale ses mots, et ce qu'il dit est difficilement Avant de prendre la parole en public, beaucoup compréhensible. =... de personnes ont le trac. Elles ont peur \pr des réactions 4 be For tea a 5 ec a a © _complétez les mentions manquantes avec en outre, en fait, par exemple, pourcondre froraneg Us C© Paver jusqu’ace quits Solent ee A 1, Elle devat prendre longuement la parole pendant laréunion. —___,ellen'apas dit un mat. A sm Les bavards : demandez-leur s'ls ont S nye , H 2. Iconnait bien son sujet. ____, est un excellent orateur. : vont q oe ccm f 3. Lasalle de conférence est en maui tat - denombrew ior am 5 attention et sérieux, et réponder leur ; 2 ; | 2 4, —_____ je dirais que pour bien parler en public, mieux vaut connaltr A j'ai parlé au cours de cet exposé. _ Fonsi: son nombre mnoler (dormir), vous d i ee levez trouver NEGOCIATION 1 : SITUATION A. TYPES DE NEGOCIATIONS La négociation est une suite d’entretiens (discussions), d’échanges de points de vue (opinions), de demandes. Le but de la négociation est de parvenir (arriver) A un accord, de conclure une affaire. Une personne qui méne une négociation est un négociateur ou une négociatrice. Ilya denombreux types de négociation. Exemples : une négociation commerciale entre un vendeur et un acheteur, une négociation diplomatique entre plusieurs Etats, une négociation salariale entre la direction d'une entreprise et un syndicat, ete. Une négociation internationale B. AVANCEE DE LA NEGOCIATION AYouverture de (= au début de) la négociation, les négociateurs font connaissance. Ils cherchent & engager = entamer = débuter la négociation dans un climat de confiance. Ensuite, la négociation progresse = elle est en bonne voie. Bientot, elle est sur le point d'aboutir = de réussir. Certaines négociations sont longues et dilficiles. Les rapports (les relations) sont conflictuels = les négociateurs sont en conflit. A tout moment, une négociation peut capoter = échouer (= ne pas réussir). Quand personne ne veut céder = faire des concessions (abandonner un point de la discussion), la négociation ne peut plus avancer. lly a un blocage. On dit que la négociation est dans Vimpasse. Dans certains cas, on est obligé de rompre la négociation = la négociation est rompue. On parle alors d’échec de la négociation, C'est dommage, car il est toujours préférable de régler un conflit par la vole de la négociation. C. CONDITIONS DE REUSSITE Nolwen Lepage est agent immobilier. C'est une négociatrice avertie (expérimentée) Voici ses conseils pour mener une bonne négociation: «Diabord, vous devez bien vous préparer : pensez a vos objectifs, analysez les enjeux (Ce que vous voulez gagner ou perdre), évaluez vos forces et vos faiblesses, prenez des informations (sur le produit, sur votre interlocuteur, etc.). ~ Faites le point des problémes a résoudre. ~ Mettez-vous d'accord avec votre interlocuteur sur la fagon de traiter les problémes. ~ Questionnezle sur sa vision du probléme. Ecouteze. ~ Sinécessaire, faites un peu de chantage («Si vous ne faites pas ceci, vous n'obtiendrez pas cela»), mals n’essayez pas de le tromper. » SODAS NEGOCIATION 1 : SITUATIONS EAA SSI © es situations suivantes POURRAIENT-ELLES étre des situations de négociation? OUl NON Vous achetez une voiture. Vous vendez votre voiture. Vous voulez obtenir une augmentation de salaire. . Vous discutez avec un collégue de travail. . Vous étes au téléphone avec votre cousine. opoooa0d0 0 Oo oO a Q Q . Vous étes seul au bureau en train de lire votre journal. @® complétez tes mentions manquantes. 4. Lanégociation ad 8 9 heures précises. 2, Deux heures plus tard, 4 11 heures, Félix Cointre, l'un des n , déclare que la négociation estenb ev et que les entretiens se poursuivent normalement. 3. A 15 heures, coup de théatre : Félix Cointre explique que les r sont devenus extrémement ¢ —_____.. «'ai peur que nous soyons dans une i __ précise-t-il, personne ne veut ¢ quoi que ce soit, nous aurons beaucoup de mal & p aun accord », 4, A17 heures 20, Félix Cointre annonce que la négociation est définitivement r @_ sraiou faux? ; S RAI FAUX 4. Au travail, nous avons souvent l'occasion de négocier. 2. Il faut réfléchir 8 ses objectifs avant de négocier. 3. On perd du temps a analyser les enjeux........ 4. Au début, il est important d'établir un climat de confiance. 5. Mieux vaut contester des le départ ce que dit l'autre, 6. 7. 8. 9. o ooooagoooo00 . II ne suffit pas de questioner, il faut aussi écouter les réponses. . Il ne faut jamais faire le moindre chantage . Il est utile de faire le point de temps en temps sur les progrés de la négociation. . Un bon négociateur ne fait jamais de concession. 10. Au cours d’une négociation, il vaut mieux montrer ses forces et dissimuler (cacher) ses faiblesses. oO ooo08b00000 en TR RO IES SEEDED, trente-cing ¢ 35 A. COMPETITION Mmm B. COOPERATION : = C. CHOISIR SA STRATEGIE NEGOCIATION 2 : STRATEGIES Selon Nolwen Lepage, une experte de la négociation, les négociateurs peuvent adopter une stratégie compétitive ou une stratégie coopérative. Nolwen Lepage : « Quand les négociateurs jouent la compétition, ils acceptent de s'asseoir a la table de négociation, mais ils ne se font pas conflance. Ils cherchent A maximiser leurs gains, c’estdire a augmenter au maximum ce quiils gagnent. Leur relation est basée sur un rapport de force : Ie plus fort gagne. Aprés la négociation, la partie perdante cherche, sielle le peut, a remettre cen cause (= & ne pas appliquer) accord. » Stratégie compétitive ‘Nolwen Lepage : « Siles négociateurs décident de coopérer, ils vont essayer de réaliser un projet en commun. Ils se font mutuellement confiance. Ils souhaitent instaurer une relation a long terme, et non pas @ court terme. Ils font des concessions pour arriver 4 un compromis (un arrangement). IIs ne cherchent pas a imposer (faire accepter par la force) leurs solutions. Finalement, lnya pas de perdant. Tout le monde gagne quelque chose. Cest une stratégie gagnant- ‘gagnant» Nolwen Lepage parle de son expérience : «Je cherche d'abord & connaitre la position de l'autre. Au cours de la négociation, Jenbhésite pas a changer de stratégie selon les circonstances. Une stratégie n'est pas statique : elle peut évoluer. Dans la derniére négoctation que j'ai menée, mon interlocuteur et moiméme sommes Suite tombés d’accord pour coopérer. Tout au long de la négociation, nous avons entente (une position commune). Nous avons réussi a passer contrat) avantageuse pour les deux parties. » t360 est un dal e I : fd : 2 Compétition ou coopération? COMPETITION [ Les parties sont adversaires. On cherche un terrain d’entente . On essaye de trouver un accord, ooec . On veut se montrer le plus fort. . On fait confiance. . On fait des concessions. o ‘On menace. On fait son possible pour éviter les tensions. Pen anawne oo0a On souhaite entretenir des relations & long terme. QD complstezies mentions manquantes avec les mots suivants : compromis - gains - intéréts - partie - projet ~ relation ~ stratégie - transaction 1. Ils réalisent ensemble un grand Elle cherche a maximiser ses lis ont passé une lls onttrouvé un — durable. Elle a brusquement changé de Elle représente la 2. 3 4. 5. Ils veulent instaurer une 6 2 _— adverse. 8. Nous essayons de respecter les de tout le monde. €D _ kemplacez les mots barrés par les mots qui conviennent. 1. Ils se sont assis 8 la chaise 2. Ii cherche a refaire 3. Ils n‘ont pas réussi a se porter 4, Elle est tétue : elle ne revient jamais sur son-avis de négociation. en cause l'accord qui a été passé. daccord. 5. Avant toute négociation, il faut soigneusement analyser le tout de force. 6. Ala fin d'une négociation, il y a souvent un gagnant et un gagnant 7. Ils ne saccordent 8. Ils ont finalement trouvé wnetere pas confiance. d'entente. trente-sept « 37) ee tie ee eh COOPERATION, = =y = Ni i fj | a cern NEGOCIATION 3: ENTRE CULTURES mms =A. SITUATION INTERCULTURELLE Tony Fritsch, consultant, parle de la culture :« La culture, c'est la mani@re dont un groupe fait les choses. Le groupe peut étre familial, professionnel, religieux, social, national, etc, Ainsi, par exemple, chaque famille, chaque métier, chaque religion a sa propre culture. Quand des personnes appartenant & des cultures différentes se rencontrent, elles se | retrouvent dans une situation interculturelle. La communication est parfois difficile parce que chacun a des habitudes, des valeurs (ce qui est vrai, beau, bien, etc.), des régles, des comportements (attitudes) différents. Ces dlifférences peuvent étre a Vorigine de malentendus ~ ‘on croyait se comprendre, mais on ne s'est pas compris ~ ou meme de conflits» B. OBJECTIFS Imaginons trois négociateurs, Jennifer, Yoshi et Félix, chacun étant le stéréotype d'une culture différente, avec ses propres priorités dans la négociation. ms Jennifer : elle veut &tre performante, c’est-a-dire obtenir des résultats. « Je suis 1A pour faire des affaires, pour gagner de largent. », ditelle trés franchement. m8 Yoshi : il voudrait aboutir (arriver) a un consensus (= un accord mutuel), il fait son possible pour mettre tout le monde d’accord. m Félix il veut que les autres remarquent combien il est intelligent. C. COMMUNICATION Dans une négociation, chacun a une maniére différente de se comporter, de s'exprimer, de saluer, de s'habiller, etc. = Jennifer : elle est pragmatique et directe. Elle veut rapidement entrer dans le vif du sujet (parler du point essentiel). Elle pose a Yoshi des tas de questions indiscrétes. Elle est habillée (de fagon) décontractée (relax). Yoshi: il est réservé et courtois (poli). II sourit beaucoup. Il réfléchit longtemps avant de parler. Quand il dit «Nous étudierons votre proposition », cela signifie « Votre proposition ne nous intéresse pas», : 1m Félix: En arrivant a la réunion, il serre la main des participants. Quand il parle, il est logique, abstrait, souvent passionné. Il apprécie les déjeuners d'affaires au restaurant. Mmmm =D. PRISE DE DECISION Chaque négociateur a sa maniére de prendre une décision. ‘ = Jennifer : c’est une fonceuse (elle agit et décide vite) et une battante (elle aime se battre... pour gagner). m Yoshi a a besoin de collecter ‘beaucoup d'informations avant de prendre une décision. m Félix: il hésite, il n’alme pas prendre de risques, il se méfie des autres (- il n'a pas confiance dans les autres). 38 © trente-huit non autonsee est un Galt "@CLESEIER 2008 La protocope teacaecenenenegeeceemmetneeane NEGOCIATION 3: ENTRE CULTURES “GEG @®D A quate culture se référe chacune des situations suivantes? anne arauoarcuan eis LiL, SLM I, 1. (Chez les Dupont, on mange en regardant la télévision. 3 ¢ a. National - Nationalité 2, Comme tous les Francais, il est arrivé en retard a la réunion =» b.Profe Profession 3. Avant d'ouvrir la négociation, ils ont fait une pridre, <> Famill a . Famille Les deux négociateurs, deux grands et riches bourgeois, s‘entendent trés bien, = d. Religion 4. 5. Un colloque scientifique international se tient en ce moment Bruxelles, <» ©. Entreprise 6. . Dans cette banque, tous les hommes portent un costume noir, => f. Milieu social @®D Assorier. 1. Enter 5... ala main 2, Serer =... bb. des résultats 3. Prendre =>... c un consensus 4, Faire => 5. Obtenir =... 6. Aboutir =>... d. dans le vif du sujet @. des affaires f. une décision © _Trowez le mot manquant a la page ci-contre, 1, =Je le trouve un peu hypocrite, pas toi? ~ Ah bon? Moi, au contraire, je le trouve toujours franc et 2, ~Elle voit toujours le cété pratique des choses. ~Tuas raison, c'est quelqu'un de 3. - C'est un intellectuel, il n’a pas I'esprit trés concret. ~ Cest vrai, tout ce qu’ll dit est ~ Est-ce quil se laisse décourager facilement ? font pas peur, cest un ~ Absolument pas, les obstacles ne = Ilse contredit sans arrét, un jour il dit « blanc », un autre jour ~ Je suis d'accord avec toi, il n’est pas tres ~Cest un grossier personage, il manque totalement d’éducation. ~ Avec moi, au contraire, il s'est toujours montré poli et = II fait les choses trop vite, il devrait réfléchir un peu avant d'agir. ~ On ne le changera pas, cest un DR SEAR EPL ELE ERIE IED RL LOTTE, trente-neuf + 39