Vous êtes sur la page 1sur 29
ASSOCIATION INTERPROFESSIONNELLE DU COTOX DU BURKINA MEMORANDUMSUR LA PRODUCTION ET LA COMMERCIALISATION DU COTON GENETIQUEMENT ‘MODIFIE AU BURKINA FASO Mai201s Table des matiéres PREAMBULE..... - | RAPPEL DES PROBLEMATIQUES ET INGAGIMENTS INTTIAUX 4 11. Potdnasigus. pou . 12, aggemens nina. ‘ 12. BILANDE LA VULGARISATION DE LA CULTURE DU CGM... 21, Sure plan Aaron g enn = ees 2.14 Anabye des campagne: egrcles de pron. coe) 212 Gaton de Zanes Rf ons 8 22 Sure plan insti nen ennnene nnn cold 2.3, Sue plan ol qualité dae oe “ 2.1, Anaboede it del Recherche sonnel 2.2 Ana de ton dl gua del re 45 ‘3. EVAUJATION DES PERTES FINANCIERES ET IMPACTS SUBIES PAR LA FILIERE COTON. a sa sea 5.1, Rappel dex compensations de campagns 2008/10 201011... alt 5.2, Pres Gnancies bie parle soe consis de 2011/12 4201418 421, Params et mhodoope de cle nen 122, Peres fancier det schist 3.3. pact srl principe actu de Bn 2 5 Inpact ol performance fname det toc tami BB 3.42, Impocs ure even des producers de coon. 2 siaanie 3.3.3. Imps ur eonomie nto 4 COD TECHNIQUES DES ACTEURS DELLA FILIERE ET PERSPECTIVES POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CULTURE DU CGM... 2 41, Choi techniques doa ire aoe BB 42 Pempectves eee au 5 ANNEXES: “Ti rn as Pon ws moa COI TSF PREAMBULE, [La production da présent mémorandm émare des conclusion de a rencontre enue le 17 fever 2015 entre la Fre MONSANTO et lite coton burkinabé. Elle vise & dure dans wn document unique es informations refétant le résultats atin das le ‘adre du partenariat lant MONSANTO 4 Ia filére colon burkinabé. pour le ‘dycloppement dela culture du Coton Génésquement Modifié (CGM), ax regard de objet et engagement ft, des insfisances dificult renontées ans que leurs cansiquences ‘Le mémorandum set églement de suport cna 1a vision, es postions et les choix stridgiques des acteurs de a filibre con en vas des négociaions avec MONSANTO sur les perspectives du développement du CGM au Burkina eso. En rapel, c'est la fveur dela cision de vlgarsation de In culture du COM qu'un ‘contrat 6 sign en jin 2008 entre Ia Firme MONSANTO et a Partie Nationale ‘epee par SOFTTEX oTTNERA. Paints, u deuce ona ab fate ce dex partes en janvier 2013 pou la poursuite du developpement de du CGM au Burkina Faso. Pendant Iexdeution de ces contr, das concrtations ont permis aux partes prenantes e disete dea problématiquessurvenuss dans le cade dela vlgrisation du COM et adopter des mesures idoines et de preadre des engagements pour Maite des las escomptts, ‘Au regard des dffictésrurvenues mu cours des campagnes 2008/10 et 2010/1, es ‘deux parts avaint conven gue MONSANTO compense ls pers financiressubies ‘parle sciels cotonnires. Ces pres sient ides la baise dela ongueur de In oie du rendement dgrenage dele varius CGM comparativement & la vardé conventonneledoot ell ext dvds ‘Aussi, concernant Ja aise de la longueur de I sie COM, la Firoe MONSANTO 8 ris des engagements en avril2011 pour coger cts insufsance dans un déa de tis (05) campagne cotonnies. ‘Pour a pciode allan del campagne 2011/12 celle da 2014/15, des concetatonsdoot la demir date du 17 fei 2015, ont permis examines le dial, d'anlyer ls sults des actions de carection en cous et de définic les postions ot chobe stratégiques pour le développement du CGM en lien avec la Vision commune desputes ronan $y \b |. RAPPEL DES PROBLEMATIQUES ET ENGAGEMENTS INITIAUX, 14, Problématiques {Le Gouvernement a auorst depuis 2003 explrinentation du eotonpéntiquement ‘modifié communément appeé coton bx Cette option ad ainsiopéée dans le sour} «Pamelor: a protection phylosenitie dv colnet 12, Engagements initiaux ‘Les macilits techniques et finncires de mise en cultured coton dines dae le cate des ndgocatons peuvent re résumées comme ut 1 De le propre intellectulle des verde de semences burkinah’ contenant le ‘sen bt de MONSANTO ‘Les négocistions ont permis de s'acoorder sur lo principe que let vars locales de Semences de coton contenant le« gine bt» de MONSANTO dont I'sppelletion ext « gine BG Il», constituent une S-propde le a patie burknabe et de MONSANTO. En eff, il dé reconmu que ~ Ua partic buiknabe (constinuée par FINERA «ta SOFITEX) a des drvits exelifs sures varidls locales de semences FK37, FK2%0 et certains droit ut 4a STAM 59A qui est une vardté mise as point par Msttvt Topoais de ‘Recherche Agronomique (TTRA) en partenariat avec les cherceurs du Centre Intemational de Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) et ‘ia et introite m Burk Faso. Des dispositions ont pes parla pare ‘burenabé pour I protection de ces varidésauprs de 'Ongasantion Afiesine dels ProprideInelleculle(OAPD. ~ MONSANTO ext propitire de Ia technologie BG IL. Cai Lapa burkinabé et MONSANTO ont de concert, rises dispositions relatives Ala protection des vars locales de coton FI 290, FK 37 et STAM SPA dans cs ont dé insosuites, le gine BG TL Ces vartts sont désormais en coproprtieau niveau de "OAPI, sus lee apelitionsrespectves| de FK 94 BG U, FR 95 BG Ue FE 96 BG UL prs des ‘& Del production des semences de coton BG IT ‘es sds de coton BO Ml qui seroatdésormaisutlinges dans le basin cotcaier ational sront pdt x Burkina aso, conformément ta réglementaton en vigueut en la até, sous Ia responsabilité des socéts cotoonres et sous la supervision 3e TINERA et de MONSANTO. Ceti postion qui a 4 dfendun pa la pari burknabe # acceptée par les représentans de ln frme MONSANTO, a fide ‘otoanitre dy Burkina de ne pas dépendre enidrement de ence qui ‘sonceme la production des semences de cotcn BG IL En eff il ext prévu que la firme MONSANTO metra& Ia disposition de I partie burknaba, 275 tonnes de semences de pré base de coton BG I, produits aux Ease TRB re Pda as er ato CSI 6 ky \b Unis. Au plan juridique, Vimporation de ces semences, qui reve un carte ‘excepionnel et son reconductible, devrait re autonaée par Arrté ds Ministre charpé de "Environnement. Ces semences en provenance des Bas-Unis seront multiplies par les produteur semencers burke. ‘La production des semences par les producteursserenciesburkinabé se fer tous les ‘ans aps quo 'INERA ait mis la disposition ds sods cotonnire, es amences de rb bse, pr ele mises au point Le conte dela qualité de la semence de coton BG sera rigouresement effect our s'assurer de leur conformité ae ores de qualité retenue dont notanment la Préeooe du gine bt dans au moins 98% des semences, avec un taux de confance statistique dau moin 95%. 1 apparat done esirement que a fiir coton du Burkina Faso ne sea pas dépendae {de MONSANTO en ce qui concems les smences de coton BG I, qu seront miss en culture sr le terior national. A instar des semences de eoton sonvectionael, let semences de coton BG I seront mises Is dspostion des producteur pr les socités ‘cotonidres Elles ne seroot diaponibles dant aucun dal de vente © De la gestion de a résictance dela technologie BG I Des dispositions sernt prises en wus d'esurer une gestion de la rsstanoe de le technologie aux insets, waver notamment le suiv de effesig du ge le ui de I senmbiltédes ravageurs aux txines produits par le cotnaior péndiquement ‘modifié nisi que lareloaton det travectde recherche, pour identifier les plates ote, appécies par les ravageurs du commer genesquemen modié. Ces wcivies seroot_asurées par ITNERA en collaboration avec les soda cotornires et MONSANTO, © De a déermination ot deta répartion dele Valeur Ajoutée placid parla {ecknologie BG HT "convient de rapper que ls expérimentatons conduits par la Recherche sienifique ‘de 2003 & 2008, ont révelé que le ooton BGI pte pour les producteus ~ Une économie de quire (4) tatement insecticides & Vhectare (eur lee 6 ‘mitment insecticides recommandéa pou lecoto convertion); + agitation au rndamant A TReatare eu moins SOR par rapport au ‘rendement du coton conventions ‘a a retenu dan le cade des négocistions qu "économie des quatre (4 raitements isocticides et augmentation du rendement hectare hater de 30% contivent la Valeur Ajouté géndée par a technologie BG T. Le séttrentiel du rendement moyen du coton conveniontel (1 025 kg/ha) ot Ie frente du rendement uiliaks dae le acu devront tre réévals parla uate aa de porter d'éveullescorecion du prix dela semence CGM, Enrésumd, Pagrégaton des diferentes pars reve que TSE a Pdaon os a Be CCMA MT TSF & by\t ‘aide a Vator Ajouter hectare event la patie burknab; + 28% del Valeur Ajoute par hectare reviet la partie MONSANTO. 1 aiou de sigaer qu'un changement dans le mode de fcturation et itervenu en ‘Ant 2011" Bn ew et place dela facarain on dovaha, une facturation serie fr let Supeficies emblavées at retnue et la royale de MONSANTO a i fixer forfsitsiremeat i 26 eurouha (17 05488 FCF A/a}. Ce mode de facturton, qui n'est a sans poser de pobldene sur le teri, a Gt esondt dans le contrat de licence de Janvier 2013 > Du mode de factertion de a technologie BG Il eux productears Les semences de colon BG I seront consiécées comme ds intrants mis ok, la. Aispostion des producteus parle seit Ctonires et lure econ factrs st la ‘bas des quai effectvement semécs,conformiment nix pratique en vigpeu das left coon. Des dispositions pariculiées de furrntion ont t aménagées pou prendre en compte les cas de r-semis ou de reprises totale ds aris les pertes totals ou parelles de rhcoles ta qualité intrinabque des semences, La rbcopértion du cit elatif aux semences 3G I, s'lfoctuer par les socittés ‘cotomitres, &'eccsion du paiement du cota gine sx producteur,conformement ‘x pratiques en viguowr dans a fie. 1 parsit important de signaler quelques difficult encontrées su cour des négosiatons tuo eet apes brah corti dev cero Hg rine © De identtt de parties contactenes ede la durée du contrat ‘Le cont de lioece qui devrait re intalement conc etre MONSANTO, le ois () scils cotonnitese"INERA, lo sraddaorsais etre MONSANTO, la SOFTTEX. SR TINERA. La SOCOMA et FASO COTON interenant en qulié« d’Agents 2, Cet owwelle configastion du contrat est conséaive a Vexigence formulée par MONSANTO, #'obumnir de In SOCOMA wt de FASO COTON, Ia prienation det ‘ett la tei ue fae evi epee ery a Sersint dus, aa titre de la vente des semences sx Groupements de Products| Coton (GPO) ‘Ami, dans le sei de ne pas bloqurIaboutissement du doaser, Ia SOFTTEX qui n'a as dt saneinte & In production d'une tele grant, u déidé de s'engager evec |MONSANTO en atendant que la question de a garantie &fourir par In SOCOMA et FASO COTON sot solitionnée, Par silo, il a 6 reten dans un svci de prodence, que la durde du conta de cence ‘sar de tos (3) campagnes,commeagant en 2008-2009, Test preva que le Président de 'UNPCB appose I visn des producteurs su le contrat, ST aT EE a & ky\e 1 Der modalide Vindemoistion des terse de la sciidcotonnlre en cas ‘de dommagescansés par la technologie de MONSANTO Les ndgcitions aves MONSANTO oat achoppé au nveau de 'article 103 rlatif ane ‘modals dindersstion des tiers et de ln secidé cotonmiére, pour les dommages ‘caus parla technologie de MONSANTO. a patton defend pa Ia partie burnabé est que MONSANTO deveaindemaiser dune pan, les Ties et d'aave part indemnise, céfendre et preserve la Socdté ‘Coton, ainsi que son personae! ses administatrs, mandates et agets, pour {utes revendications, pres, dommags, pénalii, débours ov dépenses lis & la technologie BG IL Cotta position n'a pas td ascopte par MONSANTO au motif qu'elle ne serait pat conform nx dispesitios e In Loi n°S-2006/AN du 17 rears 2006 portant rime de ‘teurité en matire de bitecbaoogie au Burkina esa, En eff, les articles 51 et 52 de cette loi indiquent que la responsabilité du préjudice consécutf 4 utilisation ou A ln dssémination accdenelle des organises énétiquement modifié et assumée par « utlisaten » mis en cause L'il 3 de Loin" 5-2006/AN du 17 mars 200, prciée dint « Patten» comme ant «tute ersoane physique ou morale, prockdant & la mise au poit, Iexpérimenaton la production, In commercialisation, ct la distribution 4 orgarismes_glnéiquement ‘modifiés ou des produits drives &exsusion des conommateurs directs» ‘Le compromis trouvé sur eet article a de reteni I formulation suivante + Ba cas de reventicatons, actions ow d indemmiation dm Tere y compris lex ‘Productears résulamt des consiquences ch gone BG Il et de la technologie de MONSANTO sur environnement, la santé humaine et animale, il sera fait application dds csposiions lgales et rglemeniaires en viguewr cu Burkina Faso en maton de ‘osdounté ainsi que des conventions intemationale: en vigueur en la matte. Les ‘Parties coopéreron en ou home fot afin de traver une slo ces stations». utilisation des semences de cotan BG I! au Burkina Faso, conatiue un enjeu important pour I lige coton. Les résultats des travaux de recherche mens depuis 2103 avec la firme MONSANTO ‘sur le colon BG Unt rele = Au plan éeocomiqua, dos perspectives Je gains apprécibles pour les Droducteurs (leonomie de ‘walement isecticide et amdliortion des ‘Fendements& Votre) ~ Au niveay de impact environnement, une absence d'effet de le technologie sur les autres insects (insects piqueus suceun) Vsitaat les parelles de cloner BG I; + ‘Sur les caracristiquesbiochimiques dela prune, une équivalenes des taux Tua des gaines de conn convention et de celle de méme varieés tnmanen Ia echnaloge BO I; TiS en a Pa TE TEE TE 5 ~ § yt + En ce qui conceme la toxicitt de la technologie sur la santé animale, absence de oxic sigue (par référence aux normes de OMS) de Ibule es oareaux aur es ae de labora Les négncistions mendes entre le Comité Interministriel et a frre MONSANTO ont ‘permis de defn les modalés techniques et commerciales de mise en culture des ‘ards locales de semences de coton, contenant Ia echnologie BG IL 2. BILAN DE LA VULGARISATION DE LA CULTURE DU CGM Les expérmentatons de a technologie toot menées par es srucures de recherche ‘burkinabé (CNRST), en partenariat avec les ctu del ieee a firme arising MONSANTO, les se sox drs onde pane ~ Laprenitre phase relative defficcié du ge ba 4 conduite de 2003 & 2005 sur les varétés smércaines “de semences de colon. Cos ‘xpérinentations ont tf mises en place dans les stations de recherche de INERA en conditions confinées et oot pemis la mise en evidence de ‘elfcacit biologique du gine bt das la hute come es principaux ravages 6 cotonier. C'est au rgard de oes sults probans qu'il a i envied 2%. Cette augmectation des prides ext de au fut que la taxi produ pa le ge be pou ter contre leg inwaces et aus’ une prttine + Quant a toxicid du gine sur Ia sath animale, étude rbalide dans les lnborsbires de institut de Recherche en Sciences dela Santé (IRSS) de Bobo- Dioulaso consist & analyser selon les rodtholes internationalementreconnues, la toxiit de Phu et des touren sss es aes de ooton trangéniques sar Nya labora, Ls i eet niu produ situ dans la clase I ela classification de Organisation Mondale {Guanycoqulcsmeapeat ee rots pos dais Cass cs doops ‘ld de tonicitéaigut de hulle et des touteaux au regard des normes de Toms: + Sur les aspects économiques du coton be, étude a consist &comparer le coton ‘wanspéniqu qui est até deux (2) fis cone les insects piqueussuceurs, la ‘ardté conventionoelle qui est trite sic (6 fos, suivant le programme de ‘ritemeat vulgaris au Burkina Fas, Les risus de cate Gude ont vl une emomie de quatre (4) taitements ineecides et une augmentation de ‘endement a Vhectare de ordre de 4% & 48% selon les zones climatques et TVimportance du parmitsme. L'économie de tritemeat et Iaugmentaon du ‘edementindusent dex gine fort appriiables pour let producteurs qui sont ‘valrists en faction du prix d'schat do coloegrtine et prix de casion det insecticides de la campagne conde. 2.4,Sure plan Agronomique 2.14. Analyse des campagnes agricoles de production (24.1 Tests de démonstretion en lex poycn _Lesexpérimentations sur le Coto Bt ext conduts do 2003 & 2008 pr INERA en slew coer ur les stations Fak (Bobo) en région Ouest ets (nu) en egon ay 1 Hid eg a tn ess ‘ferme SOFTTEX de Boni. Comme tout intrant agricole, le schéma de vulgrisation ‘revolt conduie de tess de démonsration ou de pré-vulgistion en alien paysan. (est dance cadre que des tts de déeonstration ont 8 mends en 2007 a iva des zones de roduction des tos société ectonnides avec les object uivans + ermeire aux producteus ¢'évalucrIfficacité du gine Bt dans ls protection phyoamitsire du eotonnier, Py. = Sensibiie es producteurs& travers le dspositif de formation en cascades de socidtscotonires a culture du eoton wanseeigue Recueil ls mis des producteurs sur les modalits demise en grande ule dx ofontranspéicue ‘Au total, vingt (20) ter de démonstration oot implant en mili peysan, dont 10 ‘en zoe SOFITEX, 06 en zone SOCOMA et 04 en zone FASO COTON. ‘Les résultats ont mont que . ~ Le pine Br intregrese dane nos variétés locals de cton le escent es poputions de chevilles des capsules Veleoverpa armigera, Eavat s., Diparopes waters); = La présence du géne Bt permet un denkGle Ges” populations” de" ehenles tombe verbo i cali = Tas plnce du hae B36 i snl ds popu gua arama pcs Ups gop es cco Mechs loesité de rae Ie traitement aphicidsfaleurdicides en finde ose des. cotomnier et pubis en début de eyle; = La iio aR Goatees inseticides : en moyenne, Sask ‘mntemens rfalise sur parcells de coton Bt conte six sur parellescoton convetionnel ; ~ Les rendemests obtemss sur les prclles de coton Bt sont arithmetiquement ‘pineal ceux des prclles de coton conventionnd. | testes lids en milieu paysan ont convaincu les productur ecard ooton ‘Beet soa intr pour 'accrossement de a preducivité du coton, Cela set triult par lear appréiations postives de oe coton lors des séances devises comments » pendant es forums de saibilistion. 2.1.12. Dérooement des compognesoorslet © Dela production dela semence ‘Dara Jo cadce de extension de I culture du COM dant let zones cotonniees ‘Burkina Faso, le contrat d'intoduction de la technologie Bt prévoysit la mise & position par MONSANTO de 11 000 sacs de 25 kg de semeace CGM de la ‘multiplication G2 Ck), soit 275 tonnes réparties en 100T pour Ia FK9S BG Ue 175T pur la FKS6 BG ILA Ia réception des semences (es 21 t 22 juin 2008 en présence um buisir de justice), 10880 sce de semence de 25 ka repréentant 272 toanes de ston Bollgard Il ont &¢ dénombrés. Cene quant se rparussit en 2 865 sacs sf 71,6257 pour la FK9S BG Il et 8 O15 sae sot 200,375 T pour la FK96 BG TL #4 EE As on pt done ear dana x quan miss dpostion dla flit caton 4 Bstne Fao par MONSANTO, awe pun ensnoe de meloplinios Sentosa en ecord eve ete fe, «pera wel pape FK56BG Ila la FK9S BG fk Eo effi quai Ge somes use en ple pat [MONSANTO fata conor a pan de loplicaion ‘La campagne 2008/2009 at consaodeexclusverent a multiplication de semence ‘Tableau N41 : Superficies emblavées en CGM et nombre de producteurs— ‘campagne 200809 Suparficles | wombrede FK9S | Sup. FK96 coe [sees] bres | Bs somes — |g oe ee eos ee a i oS a ee ari site, analyses de pure su foils et su rane) ont permis imines pis ‘667258 ba de COM soit 46,15 ha de FK9S BG I 266,43 ba de FK9S BG I (Ce niveau de raion en desous des objects de dpa, justife pare retard dans |e mise ex place dela semence CGM aupris des prodacteurs qui avert presque to Si de dalsr ler pans de campagne pour le exton, ‘Ce sont finlement un peu plus de 8 500 tones do coton gine qui oat été produits et ended les usines des tos socduscotannives, Ce nivet de rlalisation cored Aum rendement mayen de pis d'une tome pour le CGM conre 955 kg hectare pour 'e conventional ‘ara site, beaucoup efforts conjugus dela fiir et de MONSANTO cnt fours our la production de semesce de quit, notamment + La sleaton et formation des producturs semencies, ~ La iinsturation det prime semenciée, ~ Lepmsage du controle de quali dol bndelete au tet ELISA, + La mise en réseau des productos semencin. Malgré cela, i production, le transport et I'éreaage constinent des sourees de ‘mélange induisant des taux de ret levés de la semence non pure des deux types de eaten © Des résultats de production "ebleas ci-dessous indique que les ident COM ont cai ie sapiaition soyemné de 199% par apport e20k dicot comeatonne, sur I piiode de 2009 2018, Cate augmentation est vanabe d'une soe cotonnére A une sue, mas este a a tw legen ise hee GE30% poe en compen ec dpi de senece Ces résultats sont proches de ceux relatifs ax érudes menées par VINERA et qui indiquent que le CGM a penis d'amore le rendement moyen du coton de 17,2 Ye ‘ar rppor as colon convestonoel durant es cing deritres années, Cette amelioration vie do 148% & 19,7% entre 2009 et 2013. ‘Tableau.N°2: Evolution de diféreniel de rendement du CCM et du Conventions = en | Ste = [aS l= == eel fame | fet usm | are [wren |ocoe| ow | mo | ws | peas [amr] roa [sen [mee [as | wore || om | me | me Fxau [owen] wen [som [oor | mse] coms [veo ws | um |e furs | Soa ae [om [trae rae | rere [Tne ome | mw | feminen|imliaamsomsaralioedmalim| a | | car + L’augmeataton admis de 30% du rendement au champ due Ia ecrologi qu 1 at jusqu't ia campagne 2011/12, un élément de call du cott de la technologie, nest pas avénde su le lercim. = Le mcanisme de Guation des prix de ln semence est peu adapté as contexte scl de Ia flit: apres plusiews campagnes cotoniies, fore est de ‘connate qu les éléments entrant das a zation du prix de la semence que sont le colt ds 4 watemens insecticides éeonomists, In valeur cu gxin de ‘edement de 30% par rapport au coton convetionel ee cot du diniage ont (46 puis suretizns ou vourestimss. + Le rendement moyen national au champ de 1025 kyfha en coton comvectonad (gi et le rendement de rférenco permenant bauer le gain de productive {dit parle Bt et plu éalise, Sur les sx derieeseampagnes, wt de 915 ‘aga en soya. En considera le rférectiel de readement de 1025 Kala, le dféreatel de rendement entre les deux (2) types de colon sera: mins de {har come om me pnt snl pln as eal cb Dele protection phyccanitare ‘La presion parasiuse a dté mattrade au cours des six demiéres campagnes de ‘vlgwraeion du COM. Wir a rai ¢ we Sur ls cotonniersconventonnes, le facts parasite est rest diversifé tconsiue par les rvageur habitual que sot les chenlles carpophages (Helicoverpa, Baris, Diparopsis), ls chenllesphylophage (Sylepe, Spodoptera, Anomis) et les piqueurs swceurs Bemisia tabaci a mouzse Blanche, pcerons, Dyers, jade) Sur les crooner transgéniques, es piqueussuceur ont édominants avec souvent es pica de puilulation constatés das certanes zones, Les mouches blanches, les Puceros, ls jade, les Myriapodes (ilps), Dyaderens, Syagrss, Mabrs et ‘etains Hééroptéres ont entrant des dégis qui vont de ln mort des plants tla chite organes fructifrs, 4 Ia tramission de muladice vials (viresence ferle ou pyle). ‘Les prodcteurs ont réalisé en moyenne cing (05) titements insecticides sur le coton ‘comentionnel et 15 twaitemnt sur le colon trampéniqus, mais apparition ionnele de cerns ravages a conduit es producteurs&realisrparfois pus de sur le eotn tranginiqu,rédusant du mime coup "économie "admis des quae (4) tritements 2.1.2, Gestion dee Zones refuges ‘Le mats le sorgo, le nid, le same ot etournesl ont isd dans le cadre de Ia recherobe des zones refuges eulvéescondute parle Programme coton de NERA. es observations de rvageus sur ces explces vegas en milieu paysan ont montré ‘ue bonne atativit du mais et du toumesol pour lex Lépidopteres carpophages Helicoverpa ammigera, Diparopss waersi et die une moindre mesure arias sp. Aus ‘iven des phyllophages, on aretouvt les larves de Spodoptera tora, noms flaxa st Spllepte derogata nur era le sorgho ee tourneao. En sation de recherche, le ‘touresol et Je mals ont montré une rts bonne aractvté pout les populations de H. crmigera. En observations de cultures non etenues dans la zone deP8, on aretrouvé H.armigera, . waters, S. derogata tA. laa sal ide tandis que srl ater, on 4 observe WA. fla. Ces résultats montect que la plpart des Lépidopeirs ravages des ‘ofganes du cotonner se retrouvect sur lex cultures assocides 8 cete plants inutile (Ces planes sssoiées au cotonierpourieatdoge dre ulisdes comme zones refuges calles. ‘avait demandé& 'TNERA dese pencherséieusement sur a prise en compte des ures cafes et ds planes nates dans In gosion dela rsstanoe au Burkina Fes, ‘La technique du «refige dan le sac » avait ele parle actours del lire, ar es ingueséveninels de pollution dela semence eta baa signiistive des rendement ‘gricoles pouraient se poser dan sa mise en eve au ven des producteu. 2.2, Surle plan industriel Sure plan industiel, il a dt condats que le rendement drenage de FK 96 BG I dit lus faible que celui de STAM 59A avec une pre au moins 2%, Ce qu a conduit & ‘son retraite la production aaa Pra a Be COMETH TS 7 tv lt Cote dificult avit 4 contatie au cour dela campagne 2008/2009 lrs dela tmutplicton des semences en me SOFTTEX (wbleaux N'3). ‘Tablean N°3: Synthiee dot données industrielles sur les varittés CGM (campagne 20a} ‘Au cous Ge la campagne 2009/2010, ce meme consiat eval 1 fi & parr des tes 6 égrenage rials sur ces deux varidls dans les régions cotomidres de Dédougou et Houndé en janvier 2010 en présence de reprisenants de la SOFITEX, de INERAProgsamme Coto et de "équpe technique locale de MONSANTO conduite ar M, Ben REYNOLDS, Seed Production Superisr. Les résultats dtailésconsignds dans le tableau N°4, ont mont que = APasine de Dédougo, ls moyennes pondéres des rendementségrenage étaient 4 38,54% pour la FK96 BG Ml t de 41,69% pour la STAM 59A, sot ua ‘iferentiel de 2,75% en faeur dela STAM 539A, variéé de coton conveationel + A.usine de Houndé 2, es rendemenségrenage pour les deux vari FK 95 BOM et FK 37 exert deriqus (42,124). ‘Tablean N°4: Résultats des rendement égrenage (campagne 2009/10) Fao | Palrcan oat] varus | rane | tecaee |, Beene Ka)__}__ {en Kg) _ ean BET Be Seka Parsi —isee ttn te 7 Texsene | — aaa} — rer — Pa ESSAl2 1STAMS9A. 10700 4371 40,85 means ese tes] tre | — soe Stason {sa | sass —| — fovea {sia —|—si—1 a eas [PK 37 8330 3530. 42,12 2.3, Surle plan de la qualité dea bre 2.3.2, Analyse des résultats dela Recherche ‘Les acters del filiéenotet une insusance de paramdtrestechnologiques exsatels es varidla CGM par rapport sux variélsconventionnelles dnt elles décivent Les fibres des vardés FK9S BG II et de FK96 BG Ml mien respectivement une longer infrieure & celles des vardls FK37 et STAM 594, dont elles somt derives, (Cosi anit fit l'objet d'une let adresaée parla SOFITEX & MONSANTO, le 10 (Ces estas avaient ee mis en fvidetoe dans ls expérimentations de ITNERA en 2006 42008) Ex effet, en 2006, les rsulats de Ia premare expécimeniatin des vans locales sur es sites de Farako-Bé et Kouaré avaietrévléundiferetil de = O88 mar entre FKS7 ot FK95 BG Il et de 1,1 mm entre STAM 59A et FK96 BG IL En 2008, sur la station de Farako-BA, ls résultats de aes implants avec ln ermence de 2008 ert montré un raccourciserent dea longueur dea fibre dela PK9S BG (- 2,41 men) de a FKS6 BG I 1,36 mm) respeccvement pa rapport &FK37 et STAM SDA dont les soat isu. Ge probe de technologie touche également Ia toni: lex exprientations de [VINERA ex 2005 on fit ressoir une faible téscité de FK9S BG I (- 305 gi) & Farako-BA & de FK96 BG Il (1,5 hex) & Kou. Ces tendanes ont observes en 2008 srl tation de Farako-Bd avec une prt de 3,8 hex pour FK9S BG I et de 2,1 ‘hex pour KOS BO IL. ‘Tous ce nsuffisances enranet des mangues& gager pour ls socidts cotoasitres dana le cadre de I commecilstion de a ibe. es isinces avant reste res &lnconnassance de MONSANTO gu svat promis des comeeions dans le cae ‘dele mukiplcation det semences au Burkina au cous de a campagne 2008/9, 2.3.2. Analyse de Iévolution de la quali de la fibre ‘La production commerciale du OGM a débuté en 2008/09 avec une faible proportion de ‘bre de 171 % quia ateint de nos jours 77% environ Use enalyse compare des deux période (avant et apr itroduction du CGM) permet 1/8 qu se rerouve en sie courte cause ds cot gindiquement mode (© Déeote sur les diffrent de prix dea soieecourtes par rapport Ia soe 1.1/8 @OFCFA pour la 13/32 & 50 FCFA pour 11/16); © La prime quiitt de 20 FCFA/kg de fibre perde, sit 2 cenaiire, imégrée au mcanisme de fixation du prix achat du coton au producteut IB, Portes fanchires dex socttts cotonnieres. eat des quant de Gre par type de sie. {La quanti cae de soies longus = 1.18) perdu au profit des sos courts ext de ‘527680 tonnes us cous de la plciode concernée sit 125 348 tonnes de 1.332 et 402 308 tonnes de 14/16, art de ‘bre sole ‘bla situation, “TableuL 2 Heart de tonnage Sr par type de sole par rapport rs Les pertes financier ‘Les pertes financires sont alcaldes parla valorstion des quantits de ire & ses onguesperdus ds fit du diveloppement du CGM au diffrent du prix du fait de a ‘Production du CGM, plus la prime quai pede par kg de fibre perdve dy fait ds CGM. ‘Tablean NP10: Synthése de Pévaluation des pertes fnanciives "TW ican le Prodecton laren lan iy COMETS wt sanrer | reovseaty | vance | stain | arererean| aimee | amaiaren oat roneenae | sirsvves | 7um.06194| aes | so naens | amar Tanege” [ewe [vmrare | erean | camara | carer sccom | rimpwee | cma [era | mam | ona | aeameoe Teta rowawines [saurami |saaere [sawn | aresmet | amon asocoren| — Renpwen | ronwne | inves | ariwoe | carmen | srmrm ‘em por wnnes| mere aaa” [omar [smamm| some! » ema | emer [senior wt [svar] a0 oto] camaro | Tot Pomme [ras | |e ea | a ra] NB Le dined compe 20415 mt kt. ‘Les plus importantes pertes ont été enregisttes au cours de la campagne 2014/2015 qui sereie un zed de production de oxen ube genaquemen madi. ‘Aum, oberon des dondes ds bles ces nique que a peo oacire varie seo ia ampagne ctmnte et dure socidé otic A une sure Fopertonnellemet a quate re de sotn phdtqnment moaie prose 1a pe total du fit de a oie CCM et envio 22622 mila de PCPA ura ‘lode 2011/2012 4201472015 pou les a sci ctor Sul me pide, a pene four tale la rie quai perdu et tine ‘evion 16581 milla de PCPA. a ‘Ae ape minimale cule pour a ree chi 4.9,203 miliards de PCFA. 3.3 Impacts sur les principaux acteurs de lafltere ‘Les acteurs pris en come dans le cadre de cet analyse sont les producers, lt sides comuniees et Ea ‘39:1. impacts sur ta performance flnancidre des soctétéscotonnitres ‘Les impacts des soies courts, ur es soci cotcanitres, dont la proportion pnd de ‘importance da fit du développement du CGM, sont entre autres ¥ La pere de chill affairs; ¥ Ta pene de crite et de répuation visA-vis des cients. Méme lt lots ‘uniques de vente mis en place & adresse des négociants, ne permet plus 'écouer Ie Gibre courte : Trois (03) appels offs sur cing (05) sont infrucweux °¥ Liaugmentation du nombre des réclamations srl soi ¥, influence négaive su ereapest des comets de vente; ¥ Lappinder eat (marches; La ple in serve Darko Fn js pyt pour abo ut deinfice; Lappicaiteatique aux maliny do dix (10) Francs CFA par lalogramme de fe vend par apport ux peys cotonniers dela sous-rigion; Au regard de ce qui prctde et en deride ansyse, cert Ia pert du aba du coton ‘urkinabe que la fire cotn sbi avec une grande diffiulté de placement de le fibre -oxigine Burkina sur le marché intermsionl 332, Impacts sur le revenu des productaurs de coton Jusqu' une piode récent, les pets subies par las seit cotoontresn'impactaient es iectment le reve du prodocter. Mais actuellemant, le Mécanisme du Fonds de image a dt Qe révisé pour fnlement en compte de In pert du borus de 2 et (oviron 20 Francs CFA par lilogramme). Ain, le probléme de la longue do fit. "est done plus exalusivement prt par les soiddsconeniees mai Ggaement pat lee Producteun qui payent cher cet situation Ce qi améne les products se joinre ‘x socités cotonnires pour revendiquer ne réponse ugente et idoine aux ‘précceupations deverues communes, ‘a déco dela qualité do a ire burknabé lige exsentellement 4 longue de ln Gre ‘agro & partir de I campagne 2015/16 un impact nega su le prix achat ws producer [importance des pres fnancirescumulées del lide n'est pas sane conséquence sur eonemie naonale, 3.3.3. Impacts sur économie nationale ‘Les sonsdquences des pres sbies par It lite cotoniere burkinabe sur économie rationale ne sont pas adglgeablen. La aise des rece fcales verses par Is socidéscotonites "Etat; ~ La rédution ds recetas€ exporation, La boise de le cortnbtion ds secteur coon ay PID; + Bie. 4. CHOIX TECHNIQUES DES ACTEURS DE LA FILIERE ET PERSPECTIVES POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CULTURE DUCGM 44, Chobe techniques de la libre ‘Au regard des dificult sus-dvoquées, les atau de la lite coton ont dfn lure choix techniques et sratégiques comme suit (Le dddomisagiasear do ln Gidre coton poor lex pertes Snanciéres caregitris et canstes par le raccourcissemeat dela fre du CGM sar ‘es campagaes 2011/2012 4 2014715 (comme ce fut eailers le eas eo 2ovanonty. [Le montant cxigt parla Partie Nationale ext de 29:208 lavas de [FCFA (CE détals contenu dans le tableaa N°10)- (i) La réduetion graduelle et significative des superficie emblavées ex (CGM au profit dx Convestionne a attendant la mise Adiaposition de semences CGM répondant aux caracérstiques commerciales sonbaitées parla idee. La grille de ridection relenue par les acteors tla sutvante : 1% 50% de réduction des saperficies CGM pour a campagne 201816; ‘70% de réductio des superficies CGM pour a campagne pore © 100% de réduction det superficies CGM partir de In campagne 201718, (Gi) La mize & ta disposition de In Mitre coton par MONSANTO, au ples ‘tard an sortir de Ia campagne 2015/6, des semeaces BG Il ayant dee ‘aractiriatiques technologiques ideatiques A cales des varitéa conventioaselles barkinabé et restanrast le label burklaabe. A défoat, a flidre coton burkinaba exigers de MONSANTO, des compensations Sinanciéres A la haatear des pertes earegstrés A compter de Ia "AAC rent la Produc os ements COMA a0 ‘ w\t iu) La révisiGilbaine pour Is campague 201816 du montant de 1a Seyalie yds & MONSANTO. La Partie Nationale propose une Texceio de ordre de sep (07 eros des 27 core, Cette duction surait pu avoir un effet réiresclf compte ions des réamations Insstates en producters ct des prtes rabséqnents (0) La dxisiol diode efactoratione I ryalie de MONSANTO eo preaant ex compte In doef parti de a campagne 2015/6, (i) La poursuite des andliorations nécessires'oteation de la semence de bonne quali ote quanti asserant un rendement au champ des ‘aracdritquestechnologiques dela fibre su mols equivalents & cou ela vardté mire. (i) La edéniton du cadre de partenariat etre lesacteus del fire Ia Recherche cotoanitre et MONSANTO sur Is mise eo quvre du programme de développement da CGM ot des programmes connexes fe Borkina, (ci)La résootion de te probitmatique des zones refoges 4 travers In ‘recherche prioritaire sur tes its alteraati que constituent les altares ea rotation vec le cotos, mais également let plantcs ‘aturellementpréseates dana environnement. 42, Perspectives ‘Bite sone de consider I parent ebirelfvr cotonbiskinabé La ‘MOMMIES ter entate oe eomome Snr uso bos sro Sate consenaullement, 4 Tefft de trouver un accord devant permet de tlutionner ‘fnitivement ep diffe renoonré par ln Glee eoton burkinabe depie le process de vulgrisaion du CGM eaters en 20082009, ‘Le Burkina Faso dant un moddle en Afrique dans le développement ty CGM proms [ar MONSANTO et qui suscite beaucoup dint t 3 eppir pour bon nombre de pays, ‘otamment ceux d'Afique de Ouest et du Centre, il demeureinpériex qu'un scord |, svauageux tat pour in ide coton burkinabé que pour la Fime MONSANTO sot " Les implications techaiques et finamcires qu'imposent les choi techniques et _nrtigigues de i flitrecoton, doivent re dfinie et exéutées selon un proces eal aver dex échéancss convenue et les garaiesrequises dare un protocle eccord ou evenant. ‘Les acteurs do la Site e a firme MONSANTO dewaient également examiner les fchlencts de mise en cuvre d'un éveauel accord qui seri eonlu pir apport ex Etialis soulevées. = Fait Ouagadougou le 22m 2015 "Tien rs Prato naan te COM aS ANNEXE 1: CONCERTATION ENTRE LES ACTEURS DE LA FILIERE COTON BURKINABE ET LES REPRESENTANTS DE LA FIRME MONSANTO LISTE DES PARTICIPANTS ‘OUAGADOUGOU, LE 17 FEVRIER 2015 1 [pean (Sree Fea oy Gi | vasoco wae | wareunecn | swenrePeomet [anata a [reno tees [0 a 03 | DAKUODIww ‘SOnTTEX ie OS | aa data toe mae @ [eottees [FD GaTON reed [aetna | Aces Ome Yee Sete Deseret ol al ey @ | reanim —[oece S0 nina [aan [imo ee [so coTON GSH [ower pn | mam 99 | OUATTARA Zangs_ UNPCR-AICE oe ears Pou Daa | UeCBAS | Ctr asm a 1 [RotRATeam | awcnice [vere nto 7 [owcacome ONS | Seeaincesnt [aroma @ [reaaTem [RCAC [Viet [alsin en 15 farang [erro xeon [eal 16 | eA as | cee Creer [ase 7 em a = eset CG Porn 9 | AOE Nee [ue mare maamaninanle 3 | ee a EC ae Ae [a Ame ae 1 Gat egemi [eine ke how [rer [exvtiam | oman * 1 | Name Prinome = Facto Aree cree 24 | TRAORE Dear MONSANTO | Cape Sai aaeama 235 | EAENYA Fie | WORGANTO |For 26 | TRAC Kam Cc od amaasdommani 7 | vom Nae a ate a 2 [Wate Ca “Tamra Proton @ Wenn e COM WTS ANNEXE: ‘CONCERTATION ENTRE LES ACTEURS DE LA FILIERE COTON ‘BURKINABE ET LES REPRESENTANTS DE LA FIRME MONSANTO. LISTE DES PARTICIPANTS ‘OUAGADOUGOU, LE Mal20is [seer [en r = or | Ymesoowaes |srananace [exer temocr (smile _[Ramnonens [seen ice [ome eat at [Yanna oere [ae cee a) ou [DaxoDem [sere Se [aide [Reta [0caTON [Dew Rp sees os [anor ae |FAOCOTONACD [Dream | racial fe [OMTrRA ng WRCEACH [aman cemnnccin | moneda i [rotmmaa Dasa [UsCHAcS | Cminnnie ‘asi [RRA ame [Rema [Vopr ‘nia we [onacuae —[inecoace [semana ny ForaaTen —[ieemace | rVarhae seni ae ee er ey nape | Soe [eats amet | asain Ce Cod Dimers | aan 15 | on ndm | sore CHEERS Tea ois [ee — ional 7 [eovbountoms [some ees Gaal Tasman Faaons home | owcnaice RST Swen emer > |e faecoauce | eer Ot maa 2 [cmmomree [ware onetime 7 7 [wom [ware ceo finan waiindai Tran ae Pr a cm oumsapeieumg| — ONVSNOH mievonvmere| olan seaman me — —