Vous êtes sur la page 1sur 1

La Bhagavad-Gt, ou Chant du Bienheureux

37

29 Il voit lAme rsidant en tous les tres vivants, et dans lAme


tous ces tres, lorsque son me lui-mme est Unie de lUnion divine
et quil voit de toutes parts lidentit.
30 Celui qui me voit partout et qui voit tout en moi ne peut plus me
perdre ni tre perdu pour moi.
31 Celui qui adore mon essence rsidant en tous les tres vivants et
qui demeure ferme dans le spectacle de lUnit, en quelque situation
quil se trouve, est toujours avec moi.
32 Celui, Arjuna, qui, instruit par sa propre identit, voit lIdentit
partout, heureux ou malheureux, est un Yg excellent.
Arjuna.
33 Cette Union mystique que tu places dans lIdentit, meurtrier
de Madhu, je ne vois pas que linconstance de lesprit lui laisse une
assiette solide.
34 Car lesprit est inconstant, Krishna, il est mobile, puissant et
violent ; il me semble aussi difficile soumettre que le vent.
Le Bienheureux.
35 Sans doute, hros, lesprit est mobile et difficile saisir ;
mais, par lexercice et par lexpulsion des passions, fils de Kunt, on
le saisit.
36 Pour celui qui ne sest pas dompt lui-mme, lUnion est difficile atteindre, selon moi ; mais, pour lhomme qui sest matris, il
est des moyens dy parvenir.
Arjuna.
37 Lhomme insoumis, mais croyant, dont lesprit sest loign de
lUnion divine et na pu en atteindre la perfection, dans quelle voie
entre-t-il, Krishna ?