Vous êtes sur la page 1sur 111
EQUIPEMENTS LE PUITS SUPPORT DE FORMATION Cours EXP-PR-EQ010 Révision 0.1

EQUIPEMENTS

LE PUITS

SUPPORT DE FORMATION Cours EXP-PR-EQ010 Révision 0.1

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

EQUIPEMENTS

LE PUITS

SOMMAIRE

1. OBJECTIFS

5

2. LES FONCTIONS DES PUITS

6

2.1. INTRODUCTION 6

2.2. L’EFFLUENT 9

9

2.2.2. Enveloppe de phase 10

2.2.3. Éléments indésirables 11

2.2.1. Description compositionnelle

2.3.

EXERCICES

11

3. FONCTIONNEMENT DES PUITS

12

3.1. FONCTIONNEMENT PUITS PRODUCTEUR 12

3.2. FONCTIONNEMENT PUITS INJECTEUR 15

16

4.1. LES DIFFERENTS TYPES DE PUITS 16

18

4.2.1. Puits éruptif 18

4.2.2. Puits activé par Gas Lift ; 18

4.2.3. Puits activé par pompage centrifuge avec dégazage annulaire 19

19

4.3.1. Casings (cuvelages) et colonnes de casing 19

4.3.2. Autres équipements du trou de forage 20

4.3.3. Consolidation de la liaison couche trou (LCT)

4.3.4. Complétions 23

4.3.4.1. La complétion simple

4.3.4.2. La complétion sélective 24

4.3.4.3. La complétion double

4.3.4.4. Exemples de différentes complétions 25

24

23

22

4.3. LES ÉQUIPEMENTS DE FOND

4.2. LES NORMES TOTAL

4. LES EQUIPEMENTS DES DIFFERENTS TYPES DE PUITS

4.3.5. SCSSV (Surface Controlled Subsurface Safety Valve)

4.3.6. Les bouchons annulaires (packers) 31

29

4.4.

LES EQUIPEMENTS DE SURFACE

32

4.4.1.

La tête de puits (Wellhead)

33

4.4.1.1. Tête de casing (Casing Head) 33

34

4.4.1.3. Espaces annulaires 34

4.4.1.4. Capteur de pression du casing 35

4.4.2. L’arbre de Noël (Christmas Tree – Xmas Tree) 35

4.4.1.2. Tête de tubing

4.4.2.1.

Vanne maîtresse inférieure (Lower Master Valve)

36

4.4.2.2.

Vanne maîtresse supérieure (Upper Master Valve - Surface Safety Valve –

SSV)

36

4.4.2.3.

Vanne de curage (Swab Valve – Crown Valve)

36

4.4.2.4.

Vanne latérale (Wing Valve) 36

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

37

4.4.3. Têtes de puits sous-marines 37

4.4.2.5. Duse (Choke Valve)

4.5.

LES DIFFERENTS TYPES D’ACTIVATION

38

4.5.1. Le pompage aux tiges

39

4.5.2. Le pompage centrifuge immergé (PCI) 40

4.5.2.1. Description du matériel

40

4.5.2.2. La pompe

40

4.5.3. Le pompage à cavité progressive (type Moineau)

42

4.5.4. Le

Gas-Lift

44

4.5.4.1. Le gas lift en circuit fermé

44

4.5.4.2. L’équipement gas lift de surface 45

46

4.5.4.4. Principe de fonctionnement : 46

4.6. AVANTAGES ET INCONVENIENTS DES DIFFERENTS TYPES 48

4.5.4.3. L’équipement gas lift de fond

4.6.1. Choix d’une méthode d’activation

48

4.6.2. Le

gas-lift

51

4.6.3. Le pompage centrifuge immergé

52

4.6.4. Le pompage à cavité progressive

53

4.6.5. Le pompage aux tiges

54

4.7.

EXERCICES

55

5. REPRESENTATION ET DONNEES DES PUITS 59

60

5.2. REPRESENTATION SUR PFD (PROCESS FLOW DIAGRAM) 63

5.1. FICHE DE RECEPTION PUITS

5.3. EXERCICES

68

6. LE PUITS ET LE PROCESS

69

6.1.

LOCALISATION ET CRITICITE

69

7. LES AUXILIAIRES 70

70

7.1. WELLHEAD CONTROL PANEL (WHCP)

7.2. SPECIFICATION GENERALE GROUPE 71

7.3. EXERCICES

72

8. PARAMETRES DE FONCTIONNEMENT

73

8.1. NORMAL OPERATING 73

8.1.1.

Mesures et enregistrements

73

8.1.1.1. Définitions

73

8.1.1.2. Localisation

74

8.1.1.3. La tête de puits 74

8.1.1.4. Le séparateur de test

75

8.1.1.5. Évacuation

75

8.1.2. Procédures

76

8.1.3. Quelles utilisations? 76

8.1.4. Quels types d’enregistrement ?

76

8.2.

SECU OPERATING

79

8.2.1. Introduction 79

8.2.2. Rappel sur les barrières actives de sécurité d’un puits 79

8.2.3. Systèmes de contrôle

80

8.2.4. Pilotes 81

8.2.5. Emergency Shutdown (ESD) Systems

82

8.3. CAPACITES MAXI / MINI 88

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

8.4.

EXERCICES

94

9. CONDUITE DES PUITS

95

9.1. OUVRIR UN PUITS 95

96

9.1.2. Mise en service suite à ESD0 / ESD1 97

9.1.1. Première mise en service

9.1.3. Mise en service suite à SD2 / SD3

98

9.1.4. Manipulations des vannes

99

9.1.4.1. Upper Master Valve

99

9.1.4.2. Choke valves 99

9.2. FERMER UN PUITS

100

9.3. MISE À DISPOSITION D’UN PUITS

101

9.4. MAINTENANCE 1 er DEGRE

102

9.5. EXERCICES

103

10. TROUBLESHOOTING 105

105

10.2. RETOUR D’EXPERIENCE 107

10.1. SI, POURQUOI ? ALORS !

11. GLOSSAIRE

108

12. SOMMAIRE DES

FIGURES

109

13. SOMMAIRE DES

TABLES

111

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

1. OBJECTIFS

Le but de ce cours est de permettre une meilleure compréhension du puits, élément primordial du système de production, et principalement de son équipement, afin de répondre mieux aux contraintes imposées par la production et ce dans des conditions optimales.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

2. LES FONCTIONS DES PUITS

2.1. INTRODUCTION

Un puits sert à mettre en liaison le fond à la surface. Il permet, principalement, de ramener l’effluent (mélange d’hydrocarbures et d’eau) du gisement aux installations de surface dans lesquelles il sera traité ultérieurement pour répondre aux spécifications commerciales.

Cependant, le puits peut avoir d’autres fonctions tel que l’injection.

En effet, lors de l’extraction des hydrocarbures, le gisement va se dépléter (chuter en pression) ; il faudra alors réinjecter un autre effluent (eau, gaz) pour pouvoir conserver la pression de gisement (P gis ) ou, du moins, ralentir sa chute, afin de pouvoir récupérer un maximum d’hydrocarbures. Pour ce faire nous utiliserons des puits injecteurs.

Il existe aussi les puits « témoins ».

Ces puits sont implantés en périphérie de certains réservoirs (ex : stockage de gaz souterrain) et servent à contrôler le niveau de pression du réservoir ainsi que son niveau aquifère. Leur technologie est sensiblement la même qu’un puits producteur ou injecteur.

sensiblement la même qu’un puits producteur ou injecteur. Un puits se décompose en deux sous-ensembles

Un puits se décompose en deux sous-ensembles élémentaires qui sont :

les équipements FOND (cuvelages (casings), complétion) (casings), complétion)

les équipements SURFACE (wellhead, christmas tree) christmas tree)

Nous les décrirons ultérieurement.

Figure 1: Composition d'un puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Toutefois, un puits est un ensemble plus conséquent comprenant de

Toutefois, un puits est un ensemble plus conséquent comprenant de nombreux autres domaines. Il s’étend depuis le gisement jusqu’au manifold de production en passant par des domaines tels que la liaison couche trou ( L.C.T. ), la duse de production.

Figure 2: Les différentes domaines d'un puits

On rencontre du brut piégé dans des formations souterraines, le gisement.

Un gisement peut aussi contenir de l’eau salée et / ou du gaz.

La pression des fluides dans le gisement va dépendre de plusieurs facteurs, entre autres :

La profondeur du gisementva dépendre de plusieurs fact eurs, entre autres : La manière dont le gisement a été

La manière dont le gisement a été forméefact eurs, entre autres : La profondeur du gisement Le type de formations en dessus et

Le type de formations en dessus et autour du gisement du gisement

Figure 3: Exemple type d'une coupe gisement

du gisement Figure 3: Exemple type d'une coupe gisement Cette pression et température du gisement ainsi
du gisement Figure 3: Exemple type d'une coupe gisement Cette pression et température du gisement ainsi

Cette pression et température du gisement ainsi que la nature du fluide va conditionner le type de puits (activé ou non) et son dimensionnement.

Un puits foré va créer une ouverture du réservoir vers la surface de la terre. Dans beaucoup de cas, les fluides montent vers la surface à l’ouverture du puits.

Un puits éruptif est un puits ou les fluides montent

uniquement

avec

la

pression

existante

dans

le

gisement.

Figure 4: Mise en production d'un gisement

Support de Formation: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision: 25/05/2007

Page 7 de 111

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Dans le cas où on doit utiliser des pompes ou

Dans le cas où on doit utiliser des pompes ou d’autres moyens d’activation pour amener le fluide vers la surface, on parle d’un puits activé.

Nous développerons aussi ces différents moyens d’activations (gaz lift, pompage aux tiges, pompage centrifuge, pompage à cavité progressive) et plus particulièrement les équipements dédiés à ces procédés dans les chapitres suivants.

Figure 5: Schéma d'une installation de gas-lift continu

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

2.2. L’EFFLUENT

Que ce soit de l’huile, du gaz, de l’eau ou un mélange des trois, l’effluent se décompose

en éléments carbonés simples (éthane, méthane, etc (N2, CO2, H2O, etc

ainsi qu’en éléments spécifiques

)

Chaque élément possède ses caractéristiques propres (pression critique, température

critique, masse molaire etc

de sa quantité présente dans l’effluent

Il est défini dans la composition globale par le pourcentage

).

Toutes ces variables sont déterminées en laboratoire et servent de base dans tous les

calculs effectués par la suite (process, pertes de charges, etc dimensionnement des équipements du puits

pour le

).

Notamment

Cette composition est inexploitable si on ne donne pas les conditions P et T nécessaires pour définir l’enveloppe de phase. Cependant, l’effluent, composé d'un mélange d’hydrocarbures, est souvent accompagné d'eau et d’autres éléments indésirables qui seront aussi acteurs dans le dimensionnement.

2.2.1. Description compositionnelle

L’hydrocarbure est décrit par des propriétés caractéristiques (masse volumique huile/gaz, viscosité) de même que par une enveloppe de phase résultant d'une analyse de ses constituants (C1, C2, etc., jusqu'à un mélange lourd décrit par ses propriétés et nommé

C11+).

mélange lourd décrit par ses propriétés et nommé C11+). Figure 6: Exemple d'une composition d'effluent

Figure 6: Exemple d'une composition d'effluent

Support de Formation: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision: 25/05/2007

Page 9 de 111

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Cette description complète est utilisée surtout pour les gaz et les fluides légers. On notera que chaque élément possède ses caractéristiques propres (pression critique, température critique, masse molaire, etc.)

2.2.2. Enveloppe de phase

Cette enveloppe de phase spécifie l’état (liquide/gaz) dans lequel est l’hydrocarbure en fonction de la pression et de la température du milieu où il se trouve (réservoir, fond du puits, surface).

où il se trouve (réservoir, fond du puits, surface). Figure 7: Enveloppe de phase Au-dessus et

Figure 7: Enveloppe de phase

Au-dessus et à gauche du point critique, l'effluent est monophasique liquide, à droite il n’y a que du gaz.

Dans la surface sous la courbe, il y a un mélange di-phasique de liquide et de gaz.

Le cricondentherme est le point de température maximum de l'enveloppe diphasique. cricondentherme est le point de température maximum de l'enveloppe diphasique.

Le cricondenbar est le point de pression maximum de l'enveloppe diphasique. cricondenbar est le point de pression maximum de l'enveloppe diphasique.

Courbe de bulle : c’est la partie de la courbe enveloppe de phase pour laquelle T<TC. Elle représente : c’est la partie de la courbe enveloppe de phase pour laquelle T<TC. Elle représente les conditions dans lesquelles la première bulle de gaz apparaît dans la phase liquide.

Support de Formation: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision: 25/05/2007

Page 10 de 111

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Courbe de rosée : c’est la partie de la courbe enveloppe de phase pour laquelle T > TC. : c’est la partie de la courbe enveloppe de phase pour laquelle T > TC. Elle représente les conditions dans lesquelles la première goutte d’huile apparaît dans la phase gaz.

L'origine de la description précise du fluide effluent est l'analyse PVT (Pression Volume Température) fournie par le laboratoire d'après un échantillon pris au fond du puits.

2.2.3. Éléments indésirables

Les éléments indésirables liés à l’effluent proprement dit tel que l’eau, l’H2S, le CO2, le sable, le mercure dans le gaz proprement dit tel que l’eau, l’H2S, le CO2, le sable, le mercure dans le gaz doivent être pris en compte dans le dimensionnement des puits et des installations de surface

La combinaison de certains d’entres eux sous certaines conditions de pression et de température ont des effets indésirables et dommageables pour ous certaines conditions de pression et de température ont des effets indésirables et dommageables pour les installations pétrolières, notamment pour le puits (formation de dépôts, d’hydrates). Nous développerons ce sujet ultérieurement dans le cours.

2.3. EXERCICES

1. Citer les 2 sous ensembles élémentaires qui composent un puits.

2. Qu’est-ce qu’une enveloppe de phase ?

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

3. FONCTIONNEMENT DES PUITS

Le fonctionnement d’un puits diffère selon son type (producteur ou injecteur) et selon son mode d’activation s’il est non éruptif.

Le fonctionnement de chaque puits sera détaillé dans les cours « process » puits en gas- lift et puits pompés.

3.1. FONCTIONNEMENT PUITS PRODUCTEUR

Un gisement est un volume de roche, dont les pores contiennent des fluides. Généralement, dans un gisement à huile, celle-ci se trouve entre une couche d’eau et une couche de gaz.

La pression de l’eau et du gaz pousse l’huile dans le puits.

Quand un trou de forage est complété, une zone avec une pression basse est crée, et le puits peut produire. Pour un gisement à gaz, le principe est le même sauf que l’on ne rencontre principalement que 2 phases (gaz et eau).

ne rencontre principalement que 2 phases (gaz et eau). Figure 8: L'écoulement du fluide d'un réservoir
ne rencontre principalement que 2 phases (gaz et eau). Figure 8: L'écoulement du fluide d'un réservoir

Figure 8: L'écoulement du fluide d'un réservoir

Un puits n’est pas éruptif si :

La pression en surface est égale à la pression du réservoir du réservoir

La pression du réservoir et la pression au fond de trou sont égales. de trou sont égales.

Un puits est éruptif s’il existe une différence de pression entre le réservoir et le trou de forage.

Quand la différence de pression augmente, le débit augmente.

Figure 9: Réservoir et trou de forage

Support de Formation: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision: 25/05/2007

Page 12 de 111

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Quand le puits produit, les fluides quittent le réservoir et entrent dans le trou de forage.

La pression dans le réservoir autour du trou de forage diminue graduellement et les fluides des endroits du réservoir où il y a une pression plus grande s’écoulent vers le trou de forage ou la pression est plus basse.

Quand on ferme un puits, la pression va s’égaliser graduellement, jusqu’au moment ou il n’y a plus de différences de pression et l’écoulement vers le trou de forage s’arrête.

Figure 10: Pressions dans le réservoir

La pression du fluide dans le fond d’un puits est une combinaison de trois paramètres :

d’un puits est une combinaison de trois paramètres : La pression hydrostatique dans le puits Les

La pression hydrostatique dans le puitsd’un puits est une combinaison de trois paramètres : Les pertes de charges dans le puits

Les pertes de charges dans le puitstrois paramètres : La pression hydrostatique dans le puits La pression en tête de puits Avec

La pression en tête de puitsdans le puits Les pertes de charges dans le puits Avec les variations de pression, la

Avec les variations de pression, la composition du fluide change. La pression hydrostatique en un point dépend de la hauteur de colonne de fluide qui est au dessus du point de mesure. Quand le fluide monte dans le tubing, la pression hydrostatique diminue.

Dans le réservoir, la proportion de gaz dépend de la pression du réservoir. Si la pression du réservoir est grande, une grande partie du gaz est dissous dans l’effluent.

Il existe deux types principaux de régimes d’écoulement :

Un écoulement monophasique (gaz ou liquide) ique (gaz ou liquide)

Un écoulement à bulles: Un écoulement monophas ique (gaz ou liquide) Avec un écoulement monophasique, tous les gaz sont

Avec un écoulement monophasique, tous les gaz sont dissous dans le fluide. Ceci arrive quand la pression du fluide est plus élevée que le point de bulle. Donc si la pression dans le tubing jusqu'à la surface est plus élevée que le point de bulle, le fluide aura un écoulement monophasique dans le puits.

Figure 11: Changement d'un régime d'écoulement

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

On aura un écoulement à bulles à partir du point où la pression descend en dessous du point de bulle. Quand le fluide monte dans le tubing, la pression hydrostatique diminue et

le régime d’écoulement peut changer d’un écoulement monophasique vers un écoulement

à bulles.

En montant, la pression diminuera de plus en plus, donc de plus en plus de bulles de gaz seront séparées du fluide.

Le débit des fluides dépendra de la différence entre la pression du gisement et la contre pression en fond de puits. Pour qu’un puits soit éruptif, la pression du réservoir doit être plus grande que la pression en tête et la pression hydrostatique.

A l’aide de la duse, on peut augmenter la

pression en tête de puits et en conséquence

Diminuer le débit du fluide.augmenter la pression en tête de puits et en conséquence Éviter la séparation des fluides dans

Éviter la séparation des fluides dans le trou de forage trou de forage

Figure 12: Les différentes pression d'un puits

forage Figure 12: Les différentes pression d'un puits Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:
Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

3.2. FONCTIONNEMENT PUITS INJECTEUR

Un puits injecteur est un puits dans lequel on injecte des fluides au lieu d’en produire. L’objectif qui est d’injecter des fluides, est normalement le maintien de la pression sur le réservoir et/ou son balayage.

Deux types d’injection sont communs :

gaz et eau.

Il est possible d’utiliser du gaz qui provient de la séparation.

L’injection de gaz se fait généralement dans la section supérieure du réservoir.

L’injection d’eau se fait généralement dans la partie inférieure du réservoir.

Figure 13: Puits d'injection

inférieure du réservoir. Figure 13: Puits d'injection Le principe de fonctionnement pour un puits injecteur gaz

Le principe de fonctionnement pour un puits injecteur gaz ou eau reste quasiment identique dans sa philosophie et quasiment dans sa conception.

Schéma fonctionnement INJECTION Gaz / Eau

Traitement EAU d’injection
Traitement
EAU d’injection

Puits Injecteur GAZ / EAU

Pompage HP
Pompage HP
Réseau Distribution Compression HP
Réseau
Distribution
Compression HP
Traitement GAZ d’injection
Traitement
GAZ d’injection

Figure 14: Schéma typique de fonctionnement d'un puits injecteur

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4. LES EQUIPEMENTS DES DIFFERENTS TYPES DE PUITS

4.1. LES DIFFERENTS TYPES DE PUITS

Il existe différents types de puits :

Les puits producteurs : ils véhiculent l’effluent du fond à la surface : ils véhiculent l’effluent du fond à la surface

Les puits injecteurs : ils véhiculent l’effluent de la surface vers le fond : ils véhiculent l’effluent de la surface vers le fond

Les puits témoins : ils permettent le contrôle de certains paramètres du réservoir : ils permettent le contrôle de certains paramètres du réservoir

Les services Gisement/Forage, après s’être concertés sur la meilleure façon de produire un gisement, décident de la géométrie d’un puits.

Une grande majorité de puits sont forés verticalement, mais certaines contraintes

(ex : réservoirs minces, fracturés, etc

) imposent des profils différents .

La majorité d’entre eux sont présentés ci-dessous.

. La majorité d’entre eux sont présentés ci-dessous . Figure 15: Différents profils d'un puits Support

Figure 15: Différents profils d'un puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Une fois la géométrie de profil du puits décidée, des études seront faites pour définir le type d’équipements que l’on implantera dans le puits.

Le puits est composé de l’équipement de subsurface et d’une tête de puits. Dans les pages suivantes, nous allons voir comment ces deux parties sont composées.

nous allons voir comm ent ces deux parties sont composées. Figure 16: Équipement d'un puits Support

Figure 16: Équipement d'un puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.2. LES NORMES TOTAL

Les normes TOTAL préconisent des équipements minimum à installer sur un puits selon qu’il soit éruptif ou pas, et selon son mode d’activation. Nous détaillerons ci-après les différents cas de figure avant de décrire ce matériel plus tard.

4.2.1. Puits éruptif

de décri re ce matériel plus tard. 4.2.1. Puits éruptif Un cuvelage cimenté (casing) Une tête

Un cuvelage cimenté (casing)de décri re ce matériel plus tard. 4.2.1. Puits éruptif Une tête de puits avec la

Une tête de puits avec la colonne équipée de 2 vannes, la seconde étant motorisée : SSV ‘Surface Safety Valve’ vannes, la seconde étant motorisée : SSV ‘Surface Safety Valve’

2 sorties annulaires équipée de vanneseconde étant motorisée : SSV ‘Surface Safety Valve’ Un bouchon annulaire (‘Packer’) Une vanne de sécurité

Un bouchon annulaire (‘Packer’)Safety Valve’ 2 sorties annulaires équipée de vanne Une vanne de sécurité de fond faisant fonction

Une vanne de sécurité de fond faisant fonction d’ESDV (SCSSV ‘Surface Controlled Subsurface Safety Valve’) d’ESDV (SCSSV ‘Surface Controlled Subsurface Safety Valve’)

Une colonne de production (tubing)(SCSSV ‘Surface Controlled Subsurface Safety Valve’) Figure 17: Équipements puits éruptif 4.2.2. Puits activé

Figure 17: Équipements puits éruptif

4.2.2. Puits activé par Gas Lift ;

Équipements d’un puits éruptif plus:

Un clapet anti-retour amont vanne d’isolation gaz HP d’isolation gaz HP

Vanne(s) Gas Lift équipée(s) de clapet anti-retour anti-retour

Vanne de sécurité de subsurface annulairegaz HP Vanne(s) Gas Lift équipée(s) de clapet anti-retour Figure 18: Équipements puits gaz-lift Support de

Figure 18: Équipements puits gaz-lift

subsurface annulaire Figure 18: Équipements puits gaz-lift Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:
Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.2.3. Puits activé par pompage centrifuge avec dégazage annulaire

Équipements d’un puits éruptif plus:

zage annulaire Équipements d’un puits éruptif plus: Une vanne motorisée aval vanne d’isolation dégazage

Une vanne motorisée aval vanne d’isolation dégazage annulaire vanne d’isolation dégazage annulaire

Un bouchon annulaire de subsurfacemotorisée aval vanne d’isolation dégazage annulaire Une vanne d’isolation du bypass du bouchon annulaire

Une vanne d’isolation du bypass du bouchon annulaire bypass du bouchon annulaire

Figure 19: Équipements puits pompé

4.3. LES ÉQUIPEMENTS DE FOND

4.3.1. Casings (cuvelages) et colonnes de casing

Au fur et à mesure de l'avancement du forage on descend un certain nombre de cuvelages (casings) pour :

Protéger la nappe phréatique ou la meron descend un certain nombre de cuvelages (casings) pour : Prévenir l’instabilité du trou foré Contenir

Prévenir l’instabilité du trou foré(casings) pour : Protéger la nappe phréatique ou la mer Contenir la pression de forma tion

Contenir la pression de formation par la densité de la boue tion par la densité de la boue

Permettre l’installation de la colonne de production (tubing string) dans le dernier casing/liner (cuvelage/colonne perdue) production (tubing string) dans le dernier casing/liner (cuvelage/colonne perdue)

Pour assurer une protection vraiment étanche, le cuvelage est complété par une cimentation qui consiste à injecter du ciment liquide sous pression, par la base du cuvelage, pour remplir l'espace entre les cuvelages et le trou.

Le casing est un tuyau d’acier d’un diamètre extérieur de moins de 4½jusqu'à plus de

20.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Les tuyaux de casing assemblés a l’aide des connections étanches sont appelé « colonne de casing » Les colonnes de casing sont utilisées pour protéger le trou de forage durant celui-ci.

Quand les travaux de forage sont terminés, la colonne de casing continue à protéger le trou de forage contre l’effondrement et les fuites.

Il est généralement nécessaire de placer plusieurs colonnes de casing dans un trou de forage au courant des travaux de forage, mais le premier casing posé aura toujours le plus grand diamètre.

Les travaux de forage continueront à l’intérieur de chaque casing qui est posé.

Retenez les faits suivants concernant les colonnes de casing :

La première colonne de casing qui est posé est la colonne de surface et elle est tenue en place avec du ciment. est la colonne de surface et elle est tenue en place avec du ciment.

La colonne de surface a le plus grand diamètrede surface et elle est tenue en place avec du ciment. La colonne de casing qui

La colonne de casing qui complète le trou de forage est la colonne de productiondu ciment. La colonne de surface a le plus grand diamètre La colonne de production a

La colonne de production a le plus petit diamètre de toutes les colonnes de casing dans un trou de foragequi complète le trou de forage est la colonne de production Si dans un trou de

Si dans un trou de forage, il n’y a qu’une seule colonne de casing, cette colonne est appelé la colonne de production et elle sera seule colonne de casing, cette colonne est appelé la colonne de production et elle sera cimenté jusqu’au réservoir.

La première colonne de casing installée est toujours la colonne la plus courte dans le trou de foragede production et elle sera cimenté jusqu’au réservoir. De temps en temps, une colonne de guidage

De temps en temps, une colonne de guidage est posée avant la colonne de surface surface

4.3.2. Autres équipements du trou de forage

Tubing de production : La plupart des puits sont mis en production à travers un tubing de production : La plupart des puits sont mis en production à travers un tubing de production qui se trouve a l’intérieur de la colonne de production

Espace annulaire : Espace entre la paroi intérieure d'un puits ou de son tubage et la paroi : Espace entre la paroi intérieure d'un puits ou de son tubage et la paroi extérieure des tiges de forage ou de la colonne de production. Quand le fluide du réservoir entre dans le trou de forage, une partie peut monter dans l’espace annulaire.

Bouchon annulaire (packer): Garniture d’étanchéi té pour éviter que le fluide monte dans l’espace annulaire (packer): Garniture d’étanchéité pour éviter que le fluide monte dans l’espace annulaire

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 20: Exemple de coupe techniqu e de puits (Casings

Figure 20: Exemple de coupe technique de puits (Casings vs Géologie)

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.3.3. Consolidation de la liaison couche trou (LCT)

Une fois le cuvelage du puits réalisé, on consolidera la liaison couche trou si les formations géologiques ainsi que le type de réservoir rencontré le nécessitent.

Cette liaison assure le passage de l’effluent entre la couche réservoir et le trou foré.

Afin de prévenir de nombreux problèmes lors de la mise en production d'un puits, on peut intervenir sur la liaison couche trou.

Ainsi, suivant le type de roche réservoir, différents systèmes peuvent être mis en place.

différents systèmes peuvent être mis en place. Figure 21: Différents liaisons couche trou On notera que
différents systèmes peuvent être mis en place. Figure 21: Différents liaisons couche trou On notera que

Figure 21: Différents liaisons couche trou

On notera que dans tous les cas de figure, une attention particulière sera portée par le producteur lors desémarrages afin d'éviter de fortes variations de pression pouvant générer à terme une dégradation prématurée de la liaison couche trou.

Figure 22: Différents liaisons couche trou avec perforations

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.3.4. Complétions

Une complétion a pour but d’assurer :

La liaison de production entre le réservoir et la surface. réservoir et la surface.

La production optimale par des équipements spécifiques (activation). ents spécifiques (activation).

La sécurité en cas d’incident dans le puits ou en surface.optimale par des équipem ents spécifiques (activation). Elle permet en outre de produire sélectivement plusieurs

Elle permet en outre de produire sélectivement plusieurs couches de réservoir, d’isoler des couches produisant de l’eau ou du gaz en excès et de contrôler les venues de sable dans les formations non consolidées.

Une fois le puits foré et cuvelé (casings posés et cimentés) et la LCT consolidée ou pas,l’équipement nécessaire à la production est mise en place, c'est la complétion. Là aussi, suivant les caractéristiques du puits il en existe plusieurs sortes.

4.3.4.1. La complétion simple

en existe plusieurs sortes. 4.3.4.1. La complétion simple Figure 23: La complétion simple Support de Formatio

Figure 23: La complétion simple

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

La complétion simple correspond à la mise en production d'un ou plusieurs niveaux dans le même tube et est composée principalement d'un tubing central et d'un packer d’isolation de l’annulaire.

4.3.4.2. La complétion sélective

Que ce soit en complétion sélective ou en complétion double, le rendement financier vis-à-vis de l'architecture puits est plus favorable que pour une complétion simple.

Ceci est d'autant plus vrai que l'on s'oriente de plus en plus vers des forages en mer profonde et donc que l'on cherche à réduire le nombre de puits.

La complétion sélective se différentie de la complétion double par un mélange dans le tubing des effluents provenant de deux zones de production différentes.

provenant de deux zones de production différentes. Figure 24: La complétion sélective 4 . 3 .

Figure 24: La complétion sélective

différentes. Figure 24: La complétion sélective 4 . 3 . 4 . 3 . La complétion

4.3.4.3. La complétion double

Dans ce type de complétion, le mélange des deux effluents est rendu impossible (incompatibilité compositionnelle), et c'est pourquoi ils sont produits séparément.

La contrainte majeure de ce type de complétion est l'encombrement important des deux tubings (eux- mêmes de diamètres réduits), au sein du casing rendant alors difficile toute intervention ou activation en gas lift.

Figure 25: La complétion double

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.3.4.4. Exemples de différentes complétions

Le Puits 4.3.4.4. Exemples de différentes complétions Figure 26: Exemple de complétion d'un puits à gaz

Figure 26: Exemple de complétion d'un puits à gaz éruptif

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 27: Exemple de complétion d' un puits en pompage

Figure 27: Exemple de complétion d'un puits en pompage centrifuge immergé

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 28: Exemple de complétion d'un puits en gaz-lift Support

Figure 28: Exemple de complétion d'un puits en gaz-lift

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 29: Exemple de complétion d'un puits injecteur d'eau

Figure 29: Exemple de complétion d'un puits injecteur d'eau

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.3.5. SCSSV (Surface Controlled Subsurface Safety Valve)

Les SCSSV font partie de nos barrières de sécurité sur un puits.

font partie de nos barrières de sécurité sur un puits. Figure 30: Extrait du "Company Rule

Figure 30: Extrait du "Company Rule CR EP FPP 135 - Barriers on Completed Wells"

Rule CR EP FPP 135 - Barriers on Completed Wells" Figure 31: Surface Controlled Subsurface Safety

Figure 31: Surface Controlled Subsurface Safety Valve

Elles sont généralement opérées depuis la surface par fluide hydraulique. En augmentant la pression de la ligne de contrôle, on va déplacer vers le bas une chemise à l’intérieur de la SCSSV.

La pression hydraulique normale d’alimentation est d’environ 4000 psi.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

La chemise va ouvrir d’abord un clapet d’égalisation pour égaliser les pressions amont aval du
La chemise va ouvrir d’abord
un clapet d’égalisation pour
égaliser les pressions amont
aval du clapet de la SCSSV.
A la surface, les vannes de
tête de puits doivent être
fermées pour permettre cette
égalisation de pression.
Figure 32: Fonctionnement
SCSSV
A l’approche de l’égalisation des pressions, la chemise peut
terminer d’ouvrir l’obturateur (qui est maintenu fermé par un
petit ressort).
La SCSSV est « fail closed »: cela signifie qu’en cas de
problème sur l’alimentation en fluide hydraulique, la chemise
remontera sous l’action d’un ressort (comprimé lors de
l’ouverture de la chemise) et que la vanne fermera.

Figure 33: Obturateur d'une SCSSV

En conséquence, l’obturateur (un clapet ou une vanne boisseau) fermera et restera fermée avec l’augmentation de pression sous l’obturateur.

La seule fonction de la Surface Controlled Subsurface Safety Valve (SCSSV) est de fermer le puits en dessous de la surface d’une manière automatique et fiable en cas d’urgence

d’une manière automatique et fiable en cas d’urgence Figure 34: Coupe d'une SCSSV Support de Formatio

Figure 34: Coupe d'une SCSSV

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Selon le type, la SCSSV peut être retirée du puits à l’aide d’une opération wireline ou bien, elle peut faire partie de la colonne de production

4.3.6. Les bouchons annulaires (packers)

Les packers sont utilisés pour isoler les différents réservoirs perforés ou pour constituer (du coté de l’annulaire) la barrière de sécurité de fond de puits. Ils sont ancrés sur la paroi du casing soit mécaniquement soit hydrauliquement et comprennent des garnitures pour assurer l’étanchéité avec le casing. L’étanchéité avec le tubing peut être assurée par un locator ou par vissage avec le tubing supérieur.

Les packers ont des avantages importants :

Un packer peut transférer une partie du poids du tubing vers la colonne de production du tubing vers la colonne de production

Un packer peut aider à éviter d’endommager le cuvelage. le cuvelage.

Un packer aide à prolonger la vie d’un puitsUn packer peut aider à éviter d’endommager le cuvelage. Figure 35: Les bouchons annulaires (packer) Support

Figure 35: Les bouchons annulaires (packer)

vie d’un puits Figure 35: Les bouchons annulaires (packer) Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:
Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.4. LES EQUIPEMENTS DE SURFACE

Équipements Le Puits 4.4. LES EQUIPEMENTS DE SURFACE Figure 36: Tête de puits et arbre de

Figure 36: Tête de puits et arbre de Noël

Les équipements de surface au dessus de la vanne maîtresse sont appelés arbre de Noël (Christmas Tree – Xmas Tree) et les équipements en dessous de la vanne maîtresse font partie de la tête de puits (Well Head). Le fluide passe de la tête de puits à travers la vanne maîtresse dans la T de l’arbre de Noël. La il est dirigé a travers une vanne latérale et une vanne réglable vers un reseau de collecte. Sur la partie supérieure de l’arbre, on retrouve un manomètre qui indique la pression dans le tubing.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.4.1. La tête de puits (Wellhead)

La tête de puits est composée de :

Deux têtes (ou plus) de casingde puits (Wellhead) La tête de puits est composée de : Une tête de tubing La

Une tête de tubingde puits est composée de : Deux têtes (ou plus) de casing La tête de casing

La tête de casing inférieure repose sur la colonne de surface et soutient le casing technique.

La tête de casing supérieure soutient la colonne de production et assure l’étanchéité entre les deux colonnes. Le fluide qui entre dans l’espace entre la colonne de production et la colonne technique peut être retiré à l’aide de la vanne qui se trouve sur la tête de casing supérieure.

La tête du tubing soutient la colonne de tubing et assure l’étanchéité de l’espace annulaire tubing – casing.

4.4.1.1. Tête de casing (Casing Head)

Une tête de casing est utilisée pour soutenir la colonne de production à partir de la surface. La tête du casing à une olive de suspension qui tient le support du casing.

Le support de casing soutient la colonne de production.

La tête du casing est visée ou soudé sur l’embout du casing de surface.

Des têtes de casing sont aussi utilisées pour soutenir des colonnes intermédiaires. Certains forages sont par exemple équipés de trois colonnes de casing :

Figure 37: Olive de suspension et support casing

de casing : Figure 37: Olive de suspension et support casing Une colonne intermédiaire ou colonne

Une colonne intermédiaire ou colonne technique posée a l’intérieur de la colonne de surface. de surface.

La colonne de production, qui est posée a l’intérieur de la colonne techniquetechnique posée a l’intérieur de la colonne de surface. Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits La colonne technique est plus longue que la colonne de

La colonne technique est plus longue que la colonne de surface, mais plus court que la colonne de production et elle est utilisée dans les cas ou la pression du réservoir et la profondeur du trou de forage le demande.

Pour soutenir la colonne de production, une deuxième tête de casing est utilisée.

4.4.1.2. Tête de tubing

A

la surface du forage, une tête de tubing soutient

la

colonne de tubing. La tête de tubing est attachée

à

la tête supérieure du casing.

Une olive de suspension dans la tête de tubing contient un support pour le tubing. Les fuites sont évitées à l’aide d’un jeu de joints.

Figure 38: Tête de tubing

4.4.1.3. Espaces annulaires

Figure 38: Tête de tubing 4.4.1.3. Espaces annulaires Chaque espace entre deux colonnes est appel ée

Chaque espace entre deux colonnes est appelée un espace annulaire. Un puits qui a un tubing a aussi une espace entre le tubing et la colonne de production. Cette espace est un espace annulaire.

L’espace annulaire a des sorties sur les cotés de la tête du tubing. Il y a aussi des sorties sur les cotés des têtes de casing. Ceux-ci sont les sorties pour les espaces annulaires entre les colonnes de casing.

Si un puits contient trois colonnes de casing, la sortie sur la tête de casing inférieure est la sortie de l’espace annulaire entre le casing de la colonne de surface et le casing de la colonne technique.

Les sorties dans la tête de tubing sont équipées de manomètres qui mesurent la pression qui existe dans l’espace annulaire entre le tubing et le casing de production.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.4.1.4. Capteur de pression du casing

Malgré le fait que les têtes de casing ont des capteurs de pression, celui de la tête du tubing est généralement appelé le capteur de pression du casing. Le terme pression du casing fait référence a la pression de l’espace annulaire entre le tubing et le casing de production

4.4.2. L’arbre de Noël (Christmas Tree – Xmas Tree)

L’équipement d’un puits qui est utilise pour contrôler le débit de l’effluent est appelé « Arbre de Noël » (Christmas Tree – Xmas Tree)

L’arbre de Noël se trouve au dessus de la tête de puits.

Un arbre de Noël est au moins composé des éléments suivants:

Vanne maîtresse inférieure inférieure

Vanne maîtresse supérieure supérieure

Vanne de curageVanne maîtresse inférieure Vanne maîtresse supérieure Vanne latérale Duse Figure 39: Arbre de Noël - Christmas

Vanne latéraleinférieure Vanne maîtresse supérieure Vanne de curage Duse Figure 39: Arbre de Noël - Christmas Tree

Dusemaîtresse supérieure Vanne de curage Vanne latérale Figure 39: Arbre de Noël - Christmas Tree Support

Figure 39: Arbre de Noël - Christmas Tree

latérale Duse Figure 39: Arbre de Noël - Christmas Tree Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière
Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.4.2.1. Vanne maîtresse inférieure (Lower Master Valve)

En exploitation, cette vanne est normalement ouverte. Elle sert comme « backup » pour les vannes plus haut dans l’arbre de Noël. La vanne maîtresse inférieure peut être fermé quand il y d’autres vannes qui doivent être entretenues ou enlevées.

La manœuvre de cette vanne est soumise à autorisation (voir consignes d’exploitation site).

4.4.2.2. Vanne maîtresse supérieure (Upper Master Valve - Surface Safety

Valve – SSV)

Cette valve est utilisée pour fermer et ouvrir le puits. Cette vanne peut être une vanne manuelle ou opéré a l’aide d’un mécanisme de commande hydraulique ou pneumatique.

Quand elle est équipée d’un mécanisme de commande, on peut aussi l’appeler « Surface Safety Valve – SSV). En l’absence de pression hydraulique ou pneumatique, la vanne sera fermée.

4.4.2.3. Vanne de curage (Swab Valve – Crown Valve)

Cette vanne se trouve en haut de l’arbre de Noël et permet un accès vertical à l’intérieur du puits. En exploitation, cette vanne est normalement fermée

4.4.2.4. Vanne latérale (Wing Valve)

Il peut y avoir une ou deux vannes latérales. La vanne latérale est utilisée pour ouvrir ou fermer l’écoulement de l’effluent du puits vers la production. Elle peut être opéré manuellement ou être équipe d’un mécanisme de commande. Ce mécanisme fonctionne de la même manière que celui du SSV

Pour éviter l’usure de la vanne maîtresse, l’écoulement du fluide est souvent arrêté en fermant la vanne latérale.

Figure 40: Vanne latérale

en fermant la vanne latérale. Figure 40: Vanne latérale Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:
Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits 4.4.2.5. Duse (Choke Valve) La plupart des arbres de Noël

4.4.2.5. Duse (Choke Valve)

La plupart des arbres de Noël ont aussi une duse qui permet de régler le débit du puits.

Avec cette duse, on peut contrôler le débit et donc augmenter la pression en amont de la vanne.

Si la duse n’est pas réglable, l’écoulement du fluide doit être arrêté pour pouvoir remplacer la duse.

Figure 41: Choke Valve

4.4.3. Têtes de puits sous-marines

Figure 41: Choke Valve 4.4.3. Têtes de puits sous-marines Le développement grandissant de l’exploitation des

Le développement grandissant de l’exploitation des grands fonds a mis au jour de nouvelles technologies, notamment sous-marines.

Les représentations suivantes montrent les réseaux sous-marins et plus particulièrement les « Wellhead » et « Christams Tree ».

Figure 42: Réseau sous-marin

Le détail de ces technologies ne sera pas développé dans ce cours et sera l’objet d’un cours spécifique.

Figure 43: Manifold, Well Head et Christmas Tree sous-marin

Figure 43: Manifold, Well Head et Christmas Tree sous-marin Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:
Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.5. LES DIFFERENTS TYPES D’ACTIVATION

Après avoir considéré les différents types de géométrie, les différents équipements existants sur un puits, il est nécessaire de prendre en compte les différents types d’activation lorsque celle-ci est nécessaire.

En effet, un puits peut être activé pour produire plus mais surtout lorsque l'effluent n'a plus suffisamment d'énergie pour accéder à la surface dans les conditions fixées par le procédé.

Les causes sont multiples mais on retiendra principalement la baisse de la pression statique du réservoir ou l'augmentation du BSW (pourcentage d’eau dans l’effluent) de manière importante par venue d'eau de formation ou d'eau d'injection.

Les principaux moyens d'activation sont présentés ci-après :

moyens d'activation sont présentés ci-après : Figure 44: Les différents moyens d'activation Support

Figure 44: Les différents moyens d'activation

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits 4.5.1. Le pompage aux tiges Nous rappelons qu'il s'agit

4.5.1. Le pompage aux tiges

Nous rappelons qu'il s'agit d'une pompe à piston intercalée dans le tubing, dont le piston est mû depuis la surface par un système à balancier, par l'intermédiaire d'un train de tiges.

En ce qui concerne la pompe à piston, elle est constituée d'un clapet de non retour fixe (standing valve) et d'un piston avec passage central du fluide, ce passage étant muni d'un clapet de non retour (travelling valve).

muni d'un clapet de non retour (travelling valve). Figure 45: Mouvement desc endant d’une pompe à

Figure 45: Mouvement descendant d’une pompe à piston

Ce piston se déplace donc alternativement verticalement dans un cylindre (barrel). Ce cylindre est soit intégré dans le train de tubings, soit ancré à l'intérieur du train de tubings.

Dans le mouvement ascendant du piston, la travelling valve est fermée sous l'effet du poids du fluide au-dessus du piston.

Ce fluide se trouve donc poussé vers le haut tandis que le volume compris entre les clapets qui est en augmentation se remplit de fluide en provenance de la couche, la standing valve autorisant la circulation dans ce sens.

Figure 46: Mouvement ascendant d'une pompe à piston

Figure 46: Mouvement ascendant d'une pompe à piston Figure 47: Schéma d'une unité de pompage

Figure 47: Schéma d'une unité de pompage conventionnelle

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.5.2. Le pompage centrifuge immergé (PCI)

4.5.2.1. Description du matériel

Les principaux éléments qui constituent le groupe de pompage centrifuge sont de bas en haut :

Le moteur électriquele groupe de pompage centrifuge sont de bas en haut : Le protecteur La pompe centrifuge.

Le protecteurcentrifuge sont de bas en haut : Le moteur électrique La pompe centrifuge. Ce groupe est

La pompe centrifuge.sont de bas en haut : Le moteur électrique Le protecteur Ce groupe est alimenté en

Ce groupe est alimenté en énergie électrique par un câble électrique qui est accolé au tubing et qui sort de la tête de puits par un système de presse étoupe.

Une armoire de contrôle et un poste de transformation constituent avec les divers conducteurs l'installation électrique de surface.

4.5.2.2. La pompe

Ce sont des pompes centrifuges multi étages, comme le montre le schéma ci-après.

Les étages sont regroupés en modules (housing) de 20, 30 ou 40 étages.

Ces modules sont accouplés entre eux par des systèmes à brides en ce qui concerne le stator et par des manchons et arbres cannelés en ce qui concerne la partie tournante.

Chaque étage est composé d'une roue mobile ou aube qui imprime au fluide un mouvement centrifuge et d'un diffuseur fixe qui provoque un ralentissement du liquide et de ce fait une augmentation de sa pression.

du liquide et de ce fait une augmentation de sa pression. Figure 48: Premier élément d'une

Figure 48: Premier élément d'une pompe en tandem avec aspiration standard

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Les aubes peuvent être fixes ou flottantes. Les aubes fixes sont immobilisées sur l'arbre moteur. Les efforts axiaux des différentes aubes sont donc transmis à l'arbre et neutralisés par une butée tournante située dans le protecteur. Ce mode de construction n'est valable que si la hauteur de refoulement demandée à la pompe n'est pas trop élevée. La règle est donc de ne pas utiliser ce système pour des profondeurs supérieures à 6 000 pieds. Les aubes flottantes ne sont pas immobilisées en translation sur l'arbre. Les efforts axiaux sont neutralisés par des coussinets situés entre le diffuseur et la roue.

Ces efforts axiaux sont minimums pour le débit de la pompe correspondant au rendement maximum. Ils croissent au fur et à mesure que l'on s'éloigne de ce débit (dans un sens ou dans l'autre), d'où l'intérêt de ne pas trop s'écarter du rendement optimum pour la longévité du matériel.

du rendement optimum pour la longévité du matériel. Figure 49: Schéma générale d'installation d' une

Figure 49: Schéma générale d'installation d'une pompe centrifuge électrique immergée

Support de Formation: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision: 25/05/2007

Page 41 de 111

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.5.3. Le pompage à cavité progressive (type Moineau)

Ces pompes, qui sont utilisées dans l'industrie chimique pour véhiculer des fluides très visqueux se composent :

d'un stator en élastomèrepour véhiculer des fluides très visqueux se composent : d'un rotor en acier. Figure 50: Stator

d'un rotor en acier.visqueux se composent : d'un stator en élastomère Figure 50: Stator pompe Moineau On voit que

: d'un stator en élastomère d'un rotor en acier. Figure 50: Stator pompe Moineau On voit

Figure 50: Stator pompe Moineau

d'un rotor en acier. Figure 50: Stator pompe Moineau On voit que du fait de la

On voit que du fait de la rotation du rotor dans le stator, des volumes de liquide se trouvent piégés dans des alvéoles et sont propulsés de l'aspiration vers le refoulement.

Figure 51: Rotor Pompe Moineau

Il s'agit donc d'une pompe à caractéristiques volumétriques.

Le groupe de pompage a la même configuration que dans le cas d'une pompe centrifuge

Une variante des pompes type Moineau commence à voir le jour ; il s'agit d'une pompe Moineau entraînée depuis la surface par un train de tiges analogue à celui utilisé dans le pompage aux tiges. L'installation de fond est dans ce cas extrêmement simple.

Le stator de la pompe est vissé à l'extrémité inférieure du tubing. Le rotor est descendu à l'extrémité des tiges de pompage, (le stator étant déjà en place) et enfilé dans le stator. Un butoir placé à l'extrémité inférieure du stator permet de contrôler le bon positionnement du rotor dans le stator.

En surface, on trouve une sortie étanche pour la tige polie et un système d'entraînement en rotation de cette dernière (poulies et moteur électrique).

Sur l'épure ci-dessous, le stator est représenté en coupe, il est fixe. Le rotor (pas à droite), représenté en coupe tourne à droite.

Nous voyons qu'il se forme entre les deux engrenages des alvéoles qui, lorsque le rotor tourne, s'ouvrent à l'extrémité gauche, grandissent, sont isolées et viennent déboucher à l'autre extrémité en diminuant progressivement pour enfin s'annuler.

Ainsi le liquide se déplace de gauche à droite. Le refoulement et l'aspiration sont toujours isolés l'un de l'autre par une ligne d'étanchéité de longueur constante.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Si le rotor tourne en sens inverse, les alvéoles se déplacent de la droite vers la gauche suivant le même principe. Nous avons donc une pompe qui est bien réversible.

Nous avons donc une pompe qui est bien réversible. Figure 52: Epure de principe d'une pompe

Figure 52: Epure de principe d'une pompe Moineau

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.5.4. Le Gas-Lift

Allégement du poids de colonne par Gas Lift.

Le but est ici de modifier le gradient de pression de l'effluent en allégeant le poids de colonne par injection de gaz à débit contrôlé et continu le plus au fond du puits.

On réduit ainsi la pression hydrostatique.

4.5.4.1. Le gas lift en circuit fermé

Dans un circuit fermé, le gaz qui a servi au gas lift des puits, ainsi que le gaz naturel des puits sont récupérés en quasi-totalité à la sortie des séparateurs de production, recomprimés et réinjectés à nouveau dans le puits. Il y a quelques pertes en gaz dues à la régulation de la pression du réseau aspiration compresseurs. Ces pertes peuvent être importantes et perturber le fonctionnement des compresseurs en cas de production instable des puits (heading,…).

en cas de production instable des puits (heading,…). Figure 53: Schéma de gas lift en circuit

Figure 53: Schéma de gas lift en circuit fermé

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Le gas lift en circuit fermé constitue un système comprenant :

le réservoirlift en circuit fermé constitue un système comprenant : les puits les équipements de fond (vannes

les puitsfermé constitue un système comprenant : le réservoir les équipements de fond (vannes gas lift, )

les équipements de fond (vannes gas lift, )constitue un système comprenant : le réservoir les puits les collectes les lignes d’alimentat ion en

les collectesles puits les équipements de fond (vannes gas lift, ) les lignes d’alimentat ion en gaz

les lignes d’alimentation en gaz d’injection ion en gaz d’injection

les séparateurscollectes les lignes d’alimentat ion en gaz d’injection les installations de traitement (éventuelles) la

les installations de traitement (éventuelles)d’alimentat ion en gaz d’injection les séparateurs la compression les équipements de surface (tr ansmetteurs,

la compressionséparateurs les installations de traitement (éventuelles) les équipements de surface (tr ansmetteurs, comptages,

les équipements de surface (transmetteurs, comptages, duses,…) ansmetteurs, comptages, duses,…)

L’équilibre du système est global : la production d’un puits à fort GOR servira à activer un puits à faible GOR

D’une manière générale, une production maximale, une utilisation efficace du gaz, un coût minimum de l’ensemble investissements initiaux / frais d’exploitation cumulés, résulteront d’un dimensionnement correct du système. Sauf pour les cas où des contraintes existent, lors du dimensionnement d’une installation de compression de gaz lift, la pression de refoulement pourra être sélectionnée pour obtenir :

une optimisation de la puissance de compressionde ref oulement pourra être sélectionnée pour obtenir : une limitation plus ou moins avancée du

une limitation plus ou moins avancée du matériel gas lift à mettre en place dans les puits (mandrins gas lift) riel gas lift à mettre en place dans les puits (mandrins gas lift)

4.5.4.2. L’équipement gas lift de surface

Il est constitué des divers capteurs et instruments de contrôle ainsi que de la vanne de réglage gas lift.

Cette vanne peut être une simple duse fixe ou une duse réglable.

Différents paramètres permettent de surveiller le comportement du puits, entre autres la température et la pression en tête tubing de production, la pression du casing, le débit de gaz injecté dans le casing.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.5.4.3. L’équipement gas lift de fond

Des mandrins gas lift vont être installés dans la complétion d’un puits candidat au gas lift. Leur côte aura été déterminée par le service Méthodes / puits en fonction des données réservoir transmises par le service Gisement.

Des vannes gas lift vont être installées dans ces mandrins. Leur rôle est de décharger progressivement le puits à l’aide de la pression d’injection de gaz disponible pour atteindre la profondeur d’injection requise, soit le point d’injection finale.

La vanne située au point d’injection final, généralement un orifice dont le diamètre aura été choisi pour injecter un débit de gaz optimisé, permettra de produire le puits au débit liquide désiré.

Il existe deux types de vannes gas lift :

les vannes « casing operated » operated »

les vannes « tubing operated » operated »

Les vannes « tubing operated » sont surtout utilisées pour les complétions doubles et rarement pour des complétions simples.

Figure 54: Principe de fonctionnement vanne gas lift de décharge "casing operated"

vanne gas lift de décharge "casing operated" 4.5.4.4. Principe de fonctionnement : Les vannes « casing

4.5.4.4. Principe de fonctionnement :

Les vannes « casing operated » sont dites vannes de décharge car elles permettent d’atteindre l’orifice final d’injection. Chaque vanne est installée au wire line dans le logement d’un mandrin.

L’étanchéité de la vanne avec le logement se fait par des garnitures supérieures et inférieures, la communication de la vanne avec le casing se faisant entre les garnitures.

Les internes de la vanne sont constitués d’un soufflet sous pression solidaire d’un clapet qui vient faire étanchéité sur un siège orifice lors de la baisse de pression casing.

Support de Formation: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision: 25/05/2007

Page 46 de 111

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Le diamètre du siège orifice peut être choisi en fonction du débit de gas lift requis. Un clapet situé en aval du siège orifice empêche tout retour du tubing vers le casing.

Le soufflet communique, suivant les fabricants, avec une chambre supérieure (parfois par un orifice pour éviter les ouvertures / fermetures violentes du soufflet qui est dans ce cas rempli de silicone).

L’ensemble chambre – soufflet est pressurisé en atelier à l’azote.

Les seuils de fermeture sont décalés d’une vanne de décharge à l’autre pour permettre le transfert de l’injection de gaz vers la vanne inférieure.

transfert de l’injection de gaz vers la vanne inférieure. Figure 55: Principe de fonctionnement du gas

Figure 55: Principe de fonctionnement du gas lift

Support de Formation: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision: 25/05/2007

Page 47 de 111

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.6. AVANTAGES ET INCONVENIENTS DES DIFFERENTS TYPES

4.6.1. Choix d’une méthode d’activation

Deux critères permettent de faire une présélection du type d’activation :

productivité du puits (débit)de faire une présélection du type d’activation : profondeur. Productivité du puits (débit) GL ESP

profondeur.du type d’activation : productivité du puits (débit) Productivité du puits (débit) GL ESP RP PCP

Productivité du puits (débit)

GL

ESP

RP

PCP

< 6000 m³/j

¤
¤

¤

   

500-2300 m³/j

¤

¤

   

32-500 m³/j

¤

¤

¤ ¤

 

<

32 m³/j

¤

 

¤ ¤

 

Profondeur du Puits

       

> 3600 m

¤

     

3000 - 3600 m

¤

(Pb T°)

   

<

2400 m

¤

¤

¤ ¤

 

Table 1: Critères de sélection du type d'activation

Dénomination utilisée :

GL

Gas lift

ESP

Pompage centrifuge immergé

PCP

Pompage à cavité progressive

RP

Pompage aux tiges

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Cette présélection sera à confirmer en fonction des problèmes rencontrés sur le puits et des différents facteurs suivants :

nombre de puits et espacements têtes de puitssur le puits et des différents facteurs suivants : taille casings, types de complétions profil du

taille casings, types de complétionssuivants : nombre de puits et espacements têtes de puits profil du puits type d’activation existante,

profil du puitstêtes de puits taille casings, types de complétions type d’activation existante, expérience problèmes

type d’activation existante, expériencepuits taille casings, types de complétions profil du puits problèmes d’opération (dépôts, paraffines,

problèmes d’opération (dépôts, paraffines, corrosion,…)profil du puits type d’activation existante, expérience disponibilités locales (éner gie, servicing, pièces,…)

disponibilités locales (énergie, servicing, pièces,…) gie, servicing, pièces,…)

degré d’automatisationdisponibilités locales (éner gie, servicing, pièces,…) investissement et coûts opératoires performances en temps

investissement et coûts opératoiresgie, servicing, pièces,…) degré d’automatisation performances en temps de marche situation géographi que

performances en temps de marched’automatisation investissement et coûts opératoires situation géographi que (environnement) possibilités de

situation géographique (environnement) que (environnement)

possibilités de work overen temps de marche situation géographi que (environnement) Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

 

Méthode d’ACTIVATION

 

Problèmes

GL

ESP

RP

PCP

Sable

Bon

Mauvais

Mauvais

Bon

GOR élevé

Excellent

Bon (si rotary gas separator)

Médiocre

Passable

Puits dévié

Bon

Bon

Passable

Moyen

Débit élevé

Excellent

Excellent

Passable

Moyen

Profondeur

Bon

Moyen

Moyen

Médiocre

Simplicité de conception

Oui

Moyen

Oui

Oui

Souplesse pour les débits

Bon

Bon (si variateur de fréquence)

Moyen

Bon

Présence de dépôts

Moyen

Moyen

Médiocre

Bon

Présence de gaz libre

Excellent

Moyen (si rotary gas separator)

Mauvais

Mauvais

   

Possible (si viscosité < 200 cp)

Oui

 

Effluent visqueux

Possible

(peu utilise)

(le plus

utilisé)

Oui

Table 2: Problèmes en fonction du méthode d'activation

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.6.2. Le gas-lift

Avantages :

flexibilitéÉquipements Le Puits 4.6.2. Le gas-lift Avantages : investissement faible pour l’équipement du puits

investissement faible pour l’équipement du puits pour l’équipement du puits

adaptation sur puits déviésinvestissement faible pour l’équipement du puits possibilité de présence de sable matériel réduit sur le

possibilité de présence de sablepour l’équipement du puits adaptation sur puits déviés matériel réduit sur le puits en surface interventions

matériel réduit sur le puits en surfacesur puits déviés possibilité de présence de sable interventions légères sur les puits possibilité de

interventions légères sur les puitsprésence de sable matériel réduit sur le puits en surface possibilité de traitement utilisation possible du

possibilité de traitementle puits en surface interventions légères sur les puits utilisation possible du gaz produit sur place

utilisation possible du gaz produit sur placelégères sur les puits possibilité de traitement Inconvénients : nécessité d’une source de gaz

Inconvénients :

nécessité d’une source de gazpossible du gaz produit sur place Inconvénients : problèmes de redémarrage (régimes transitoires)

problèmes de redémarrage (régimes transitoires)sur place Inconvénients : nécessité d’une source de gaz importance des installations de surface (compresseurs GL)

importance des installations de surface (compresseurs GL)de gaz problèmes de redémarrage (régimes transitoires) sensibilité du procédé à la pression en tête de

sensibilité du procédé à la pression en tête de puitsimportance des installations de surface (compresseurs GL) délai de mise en place limites d’activation par

délai de mise en placesensibilité du procédé à la pression en tête de puits limites d’activation par déplétion importante gaz

limites d’activation par déplétion importante par déplétion importante

gaz de formations corrosivesen place limites d’activation par déplétion importante problèmes d’hydrates adaptation du casing au gaz lift

problèmes d’hydratespar déplétion importante gaz de formations corrosives adaptation du casing au gaz lift installation haute pression

adaptation du casing au gaz liftgaz de formations corrosives problèmes d’hydrates installation haute pression rendement faible (10 à 30%)

installation haute pressionproblèmes d’hydrates adaptation du casing au gaz lift rendement faible (10 à 30%) Support de Formatio

rendement faible (10 à 30%)adaptation du casing au gaz lift installation haute pression Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.6.3. Le pompage centrifuge immergé

Avantages :

Débits importantsLe Puits 4.6.3. Le pompage centrifuge immergé Avantages : Simplicité de conception Peu encombrant Bon rendement

Simplicité de conceptionpompage centrifuge immergé Avantages : Débits importants Peu encombrant Bon rendement (35 à 60%) Pas de

Peu encombrantAvantages : Débits importants Simplicité de conception Bon rendement (35 à 60%) Pas de nuisances Facile

Bon rendement (35 à 60%)Débits importants Simplicité de conception Peu encombrant Pas de nuisances Facile à opérer Possibilité

Pas de nuisancesde conception Peu encombrant Bon rendement (35 à 60%) Facile à opérer Possibilité d’installer des capt

Facile à opérerPeu encombrant Bon rendement (35 à 60%) Pas de nuisances Possibilité d’installer des capt eurs pour

Possibilité d’installer des capteurs pour mesurer la pression de fond eurs pour mesurer la pression de fond

Peut être installée dans un puits dévié à condition d’être dans une partie rectiligned’installer des capt eurs pour mesurer la pression de fond Coût faible pour de gros débits

Coût faible pour de gros débitsdévié à condition d’être dans une partie rectiligne Inconvénients : pas ou peu flexible (sans variateur)

Inconvénients :

pas ou peu flexible (sans variateur)Coût faible pour de gros débits Inconvénients : présence de gaz gênante (15% maximum accepté avec

présence de gaz gênante (15% maximum accepté avec un gas separator)Inconvénients : pas ou peu flexible (sans variateur) intervention sur le puits avec matériel lourd durée

intervention sur le puits avec matériel lourdde gaz gênante (15% maximum accepté avec un gas separator) durée de vie faible si température

durée de vie faible si température puits élevée (1 an en moyenne)separator) intervention sur le puits avec matériel lourd énergie électrique requise doit être stable pas

énergie électrique requise doit être stablevie faible si température puits élevée (1 an en moyenne) pas utilisable pour les faibles débits

pas utilisable pour les faibles débits (30 m 3 /J mini pour refroidissement moteur) 3 /J mini pour refroidissement moteur)

création d’émulsionsdébits (30 m 3 /J mini pour refroidissement moteur) profondeur limitée par la chute de tens

profondeur limitée par la chute de tension dans le câble (maximum 2400 m) ion dans le câble (maximum 2400 m)

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.6.4. Le pompage à cavité progressive

Avantages :

faible coût d’investissementPuits 4.6.4. Le pompage à cavité progressive Avantages : faible encombrement en surface bon rendement (40

faible encombrement en surfaceprogressive Avantages : faible coût d’investissement bon rendement (40 à 70%) simplicité d’installation

bon rendement (40 à 70%)coût d’investissement faible encombrement en surface simplicité d’installation utilisable sur une large gamme

simplicité d’installationfaible encombrement en surface bon rendement (40 à 70%) utilisable sur une large gamme de densité

utilisable sur une large gamme de densité d’huilebon rendement (40 à 70%) simplicité d’installation Faibles coûts de maintenance Utilisable en puits déviés

Faibles coûts de maintenanceutilisable sur une large gamme de densité d’huile Utilisable en puits déviés et horizontaux Accepte de

Utilisable en puits déviés et horizontauxgamme de densité d’huile Faibles coûts de maintenance Accepte de grandes quantités de sable Inconvénients :

Accepte de grandes quantités de sablede maintenance Utilisable en puits déviés et horizontaux Inconvénients : usure du tubing et des tiges

Inconvénients :

usure du tubing et des tigesAccepte de grandes quantités de sable Inconvénients : limité en température d’ utilisation (122°C maxi)

limité en température d’utilisation (122°C maxi) utilisation (122°C maxi)

sensible à la présence d’H 2 S, de CO 2 et d’aromatiques 2 S, de CO 2 et d’aromatiques

n’accepte pas de gaz librela présence d’H 2 S, de CO 2 et d’aromatiques Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.6.5. Le pompage aux tiges

Avantages :

simplicité de conceptionLe Puits 4.6.5. Le pompage aux tiges Avantages : déplétion du puits possible souplesse de réglage

déplétion du puits possibleLe pompage aux tiges Avantages : simplicité de conception souplesse de réglage en surface pompage de

souplesse de réglage en surface: simplicité de conception déplétion du puits possible pompage de fluides visqueux coûts faibles (achat et

pompage de fluides visqueuxdu puits possible souplesse de réglage en surface coûts faibles (achat et maintenance) automatisation facile

coûts faibles (achat et maintenance)souplesse de réglage en surface pompage de fluides visqueux automatisation facile bon rendement (45 à 60%)

automatisation facilede fluides visqueux coûts faibles (achat et maintenance) bon rendement (45 à 60%) pas de problème

bon rendement (45 à 60%)coûts faibles (achat et maintenance) automatisation facile pas de problème de température Inconvénients :

pas de problème de températuremaintenance) automatisation facile bon rendement (45 à 60%) Inconvénients : frottements si puits dévié rendement

Inconvénients :

frottements si puits déviéà 60%) pas de problème de température Inconvénients : rendement faible si présence de gaz profondeur

rendement faible si présence de gaztempérature Inconvénients : frottements si puits dévié profondeur limitée unité de surface encombrante solides

profondeur limitéesi puits dévié rendement faible si présence de gaz unité de surface encombrante solides gênants problèmes

unité de surface encombranterendement faible si présence de gaz profondeur limitée solides gênants problèmes avec paraffine débits faibles

solides gênantsde gaz profondeur limitée unité de surface encombrante problèmes avec paraffine débits faibles Support de

problèmes avec paraffinelimitée unité de surface encombrante solides gênants débits faibles Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR

débits faiblesencombrante solides gênants problèmes avec paraffine Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

4.7. EXERCICES

3. Citer les différents types de puits.

4. Citer les 3 types de casings rencontrés classiquement dans un puits.

5. Qu’est-ce qu’une SCSSV ? Quelle est sa fonction ?

6. Quelles sont les 4 vannes essentielles d’une Christmas Tree ?

7. Citer les principaux types d’activation

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

8. Citer les 6 éléments majeurs d’une installation PCI

8. Citer les 6 éléments ma jeurs d’une installation PCI 9. Expliquer le principe de fonctionnement

9. Expliquer le principe de fonctionnement du gas-lift à l’aide des schémas.

de fonctionnement du gas-lift à l’aide des schémas. Support de Formatio n: EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:
Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits 10. Un puits qui demande une pompe ou un autre

10. Un puits qui demande une pompe ou un autre moyen activation s’appelle un puits éruptif

Vrai

Faux

11. Pourquoi ?

12. Si un fluide avec la même densité remplit chaque trou de forage, a quel point est-ce qu’on aura la plus grande pression hydrostatique ?

Au fond du trou de forage A

Au fond du trou de forage B

13. Pourquoi ?

trou de forage A Au fond du trou de forage B 13. Pourquoi ? 14. Si

14. Si la pression d’écoulement est de 5000 PSIG et la pression hydrostatique est de 2000 PSIG, est-ce que le puits produira sans activation ?

Oui, ce puits est un puits éruptif

Non, on aura besoin d’un moyen d’activation

15. Pourquoi ?

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

16. Quel type de casing protège le trou de forage et évite le contact des fluides de forage avec des couches d’eau fraîche ?

La colonne de perforation

La colonne de production

La colonne de surface

La colonne technique

17. Un packer fait que les fluides ne peuvent pas entrer dans une espace annulaire.

Vrai

Faux

18. Où se trouve la tête de puits ?

Au-dessus de la vanne maîtresse

En dessous de la vanne maîtresse

19. La pression hydrostatique au fond du puits est plus grande quand l’effluent contient plus de

Gaz

Huile

20. En augmentant la contre-pression en tête, on diminue le débit d’un puits.

Vrai

Faux

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

5. REPRESENTATION ET DONNEES DES PUITS

Nous décrirons dans ce chapitre comment est représenté un puits sur les principaux documents mis à la disposition de l’exploitant.

Fiche réception de puits : ce document édité par le département Forage identifie le puits de par ses équipements : ce document édité par le département Forage identifie le puits de par ses équipements de subsurface et de surface ainsi que des différents paramètres qui le définissent. Cette fiche de réception de puits est signée conjointement par le département Forage et le Département Exploitation qui donne son accord pour prendre sous sa responsabilité l’exploitation du puits.

Plan de circulation des Fluides (PCF / PFD) : ce document édité lors de la phase projet, présente sous format simplifié, les principales lignes ce document édité lors de la phase projet, présente sous format simplifié, les principales lignes et capacités process ainsi que leurs paramètres de fonctionnement principaux.

Piping & Instrumentation Diagram (P&ID) : ce document édité lors de la phase projet, présente sous format on Diagram (P&ID) : ce document édité lors de la phase projet, présente sous format beaucoup plus complexe que le PCF, toutes les lignes et capacités process ainsi que tous leurs paramètres de fonctionnement.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

5.1. FICHE DE RECEPTION PUITS

Équipements Le Puits 5.1. FICHE DE RECEPTION PUITS Figure 56: Fiche réception puits (1) Support de

Figure 56: Fiche réception puits (1)

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 57: Fiche réception puits (2) Support de Formatio n:

Figure 57: Fiche réception puits (2)

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 58: Fiche réception puits (3) Support de Formatio n:

Figure 58: Fiche réception puits (3)

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

5.2. REPRESENTATION SUR PFD (PROCESS FLOW DIAGRAM)

Plan de circulation des Fluides (PCF/PFD) : ce document édité lors de la phase projet, présente sous format simplifié, les principales lignes et capacités process ainsi que leurs paramètres de fonctionnement principaux.

Les exemples de PFD(Process Flow Diagram) ci-dessous montrent un puits producteur offshore, non éruptif en gas-lift.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 59: PFD d'un puits producteur Support de Formatio n

Figure 59: PFD d'un puits producteur

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 60: Schéma d'implantation d' un puits sur plateforme

Figure 60: Schéma d'implantation d'un puits sur plateforme offshore

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 61: P&ID de puits producteur en gas-lift Support de

Figure 61: P&ID de puits producteur en gas-lift

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 62: P&ID de puit s non éruptif en PCI

Figure 62: P&ID de puits non éruptif en PCI

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

5.3. EXERCICES

21. Dans quels types de documents principaux un exploitant peut-il retrouver la représentation d’un puits ?

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

6. LE PUITS ET LE PROCESS

6.1. LOCALISATION ET CRITICITE

Toutes les fonctions sont essentielles pour la production si l’on considère qu’elles sont nécessaires pour réaliser les spécifications requises du produit en sortie.

Dans la chaîne d’exploitation des hydrocarbures, le puits est l’équipement de départ. Et de ce fait, l’intégrité de la fonction est critique pour la production.

En revanche la quantité de puits sur une même plateforme tempère le degré de criticité de l’ensemble (sauf pour certains puits « dédiés » à une fonction spécifique – ex : puits à gaz alimentant une turbine -).

Fonction

Equipements

Criticité

Production

Etat*

Secours

Bypass

Production

Puits

Moyen

Arrêt

Non

Non

Puits dédié

Haute

Arrêt

Non

Non

* en cas de perte de la fonction

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

7. LES AUXILIAIRES

Ce chapitre décrit le principal équipement auxiliaire nécessaire au fonctionnement du puits. : Le wellhead control panel.

Les autres équipements auxiliaires spécifiques aux puits activés seront traités dans les chapitres « process » Puits en Gas Lift et Puits Pompés

7.1. WELLHEAD CONTROL PANEL (WHCP)

Les vannes de sécurité d’une tête de puits sont normalement des vannes a passage direct, avec un actionneur pneumatique ou hydraulique. On aura donc besoin d’une pression hydraulique ou pneumatique pour ouvrir la vanne.

Une coupure ou perte de la pression hydraulique ou pneumatique vont fermer les vannes de sécurité à l’aide d’un ressort qui se trouve dans l’actionneur.

Toutes les vannes de sécurité faisant partie du système de sécurité d’un puits sont des vannes « fail closed ». « Fail closed » veut dire que, des qu’il y a un problème avec l’alimentation de la vanne, elle va se fermer. L’alimentation de la vanne peut être électrique, pneumatique ou hydraulique.

Le “wellhead control panel” fourni cette alimentation en énergie. Ce WHCP est constitué d’un :

Hydraulic Power Unit (HPU) qui alimente les vannes des têtes de puits Unit (HPU) qui alimente les vannes des têtes de puits

Cabinet Front Panel (CFP) qui contient tous les équipements de contrôle et de suivi Panel (CFP) qui contient tous les équipements de contrôle et de suivi

Figure 63: Wellhead Control Panel

de contrôle et de suivi Figure 63: Wellhead Control Panel Support de Formatio n EXP-PR-EQ010-FR Dernière
Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

7.2. SPECIFICATION GENERALE GROUPE

Extrait de la Spécification Générale Groupe (GS EP SAF 226 / GS EP INS 147) détaillant certaines recommandations concernant le fonctionnement du wellhead control panel :

concernant le fonctionnement du wellhead control panel : Figure 64: Extrait de la Spécificat ion Générale

Figure 64: Extrait de la Spécification Générale Groupe GS EP INS 147

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 65: Extrait de la Spécification Générale Groupe GS EP

Figure 65: Extrait de la Spécification Générale Groupe GS EP SAF 226

7.3. EXERCICES

22. Qu’est-ce qu’un wellhead control panel?

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

8. PARAMETRES DE FONCTIONNEMENT

8.1. NORMAL OPERATING

8.1.1. Mesures et enregistrements

Le but de ce chapitre est de définir l'intérêt et l'utilité des mesures sur les puits.

8.1.1.1. Définitions

Les mesures sur un puits peuvent être de deux sortes et le choix de l'une ou de l'autre dépendra alors de l'utilisation voulue du paramètre pris en compte.

Les simples mesures qui sont en fait des indications et permettent la détection d'une anomalie.

Les enregistrements qui déterminent une tendance ou une évolution afin de permettre une analyse. Dans ce cas, on notera les enregistrements occasionnels utilisés lors de la recherche de solution suite à une anomalie.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

8.1.1.2. Localisation

Les paramètres principaux de fonctionnement d’un puits sont schématisés ci après et diffèrent peu, que ce soit un puits producteur ou injecteur. Des paramètres spécifiques supplémentaires sont à prendre en compte s’il s’agit de puits activés et seront détaillés dans le cours « process » puits gas lift et puits pompés .

Mesures – Paramètres de fonctionnement

Tête de Puits TT - PT FCV % open SSV Réseau PT EA PT EA1
Tête de Puits
TT - PT
FCV
% open
SSV
Réseau
PT
EA
PT EA1
PT EA2
SCSSV
PT EA3
PT Hyd

Puits

PRODUCTEUR

ROV ROV PRO PRO PRO TEST TEST TEST ROV ROV
ROV
ROV
PRO
PRO
PRO
TEST
TEST
TEST
ROV
ROV
ROV ROV PRO PRO PRO TEST TEST TEST ROV ROV Puits INJECTEUR ROV PRO Figure 66:

Puits

INJECTEUR

ROV

PRO PRO TEST TEST TEST ROV ROV Puits INJECTEUR ROV PRO Figure 66: Localisation des points
PRO
PRO
PRO TEST TEST TEST ROV ROV Puits INJECTEUR ROV PRO Figure 66: Localisation des points de

Figure 66: Localisation des points de mesure

8.1.1.3. La tête de puits

Les paramètres nécessaires au suivi et à l'analyse sont :

Pression hydraulique du liner de commande SCSSV.paramètres nécessaires au suivi et à l'analyse sont : Niveau d’huile armoire hydraulique commande SCSSV Pression

Niveau d’huile armoire hydraulique commande SCSSVsont : Pression hydraulique du liner de commande SCSSV. Pression des espaces annulaires EA1, EA2, EA3.

Pression des espaces annulaires EA1, EA2, EA3.SCSSV. Niveau d’huile armoire hydraulique commande SCSSV Pression tête de puits. Température tête de puits.

Pression tête de puits.SCSSV Pression des espaces annulaires EA1, EA2, EA3. Température tête de puits. Ouverture de la duse.

Température tête de puits.espaces annulaires EA1, EA2, EA3. Pression tête de puits. Ouverture de la duse. Support de Formatio

Ouverture de la duse.EA3. Pression tête de puits. Température tête de puits. Support de Formatio n EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision:

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

On notera que pour la pression en tête de puits, il y aura de préférence un capteur transmetteur doublé d'un indicateur (manomètre). La raison principale de cette double mesure est de pouvoir évaluer rapidement la valeur de la pression lors d'une intervention sur le puits sans avoir à interpréter celle-ci sur un enregistreur ou à demander par radio à la salle de contrôle.

En cas de complétion double, chaque string aura ses propres paramètres et l'on cherchera à définir l'interaction de l'un par rapport à l'autre en fonction de différents débits de production.

8.1.1.4. Le séparateur de test

Il est utilisé comme son nom l'indique lors de tests. Que ce soit pour un suivi de la production de chaque puits ou pour une analyse suite à une anomalie, les mesures effectuées sur le séparateur de test sont importantes. Le but lors d'une telle intervention est de déterminer le bilan matière, c'est à dire de quantifier chaque phase de l'effluent (gaz, huile et eau) pour chaque puits.

Pour cela, on effectuera les mesures suivantes :

Débit huile (ou liquide).puits. Pour cela, on effectuera les mesures suivantes : Débit gaz. Prise d'échantillons afin de mesure

Débit gaz.les mesures suivantes : Débit huile (ou liquide). Prise d'échantillons afin de mesure r le BSW

Prise d'échantillons afin de mesurer le BSW (% d’eau dans l’effluent). r le BSW (% d’eau dans l’effluent).

Pression du séparateur, elle permet d'établir les débits mesurés et ce en condition standard. les débits mesurés et ce en condition standard.

On notera que les mesures effectuées sur le séparateur de test ne sont utilisables que si le puits est stable durant le test.

8.1.1.5. Évacuation

Quel que soit le type de production, l'évacuation est le terme utilisé pour définir la contre pression du réseau situé en aval de la tête de puits. Seule la pression (PT Réseau) sera dans ce cas enregistrée.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

8.1.2. Procédures

Il faut différencier les mesures de tous les jours des mesures occasionnelles.

Dans le premier cas, on se contente de mesures de contrôle permettant de vérifier que le puits se comporte normalement (pas d'anomalie), tandis que dans le second cas, les mesures permettent un diagnostic.

Les objectifs sont donc bien différents, mais on se souviendra que dans les deux cas les mesures sont importantes, même si parfois cela semble la même chose que la veille.

Dans le cas de mesures occasionnelles, il faut respecter la procédure préalablement définie et en cas de problème conserver les mesures (elles pourront toujours être utiles) et renouveler l'opération.

Enfin, on notera que pour les mesures de fond (qui permettent de quantifier les pertes de charge dans la formation), il est impératif qu'elles soient effectuées en simultané avec un passage sur le séparateur de test. Sinon, elles ne servent à rien alors que leur coût est important.

8.1.3. Quelles utilisations?

Le relevé de toutes ces mesures ne trouve pas son utilité dans le fait de stocker des données. Bien au contraire, et c'est en regardant les différentes utilisations que l'on prend conscience de l'importance de celles-ci.

Il conviendra donc d'être rigoureux dans ces relevés de mesures.

Vérification du bon fonctionnement du puits.donc d'être rigoureux dans ces relevés de mesures. Optimisation de la producti on (et / ou

Optimisation de la production (et / ou de l'activation). on (et / ou de l'activation).

Compte rendu au management et aux associés.de la producti on (et / ou de l'activation). Prévision d'un rééquipement adapté. 8.1.4. Quels

Prévision d'un rééquipement adapté.Compte rendu au management et aux associés. 8.1.4. Quels types d’enregistrement ? On trouve des

8.1.4. Quels types d’enregistrement ?

On trouve des enregistreurs locaux soit de type cellule Barton (enregistreur à plume utilisé pour la pression, la température et les débits) soit de type autonome avec batterie (agréé pour utilisation en zone classée).

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Ils permettent d'enregistrer généralement des valeurs pour des durées 24 heures. Il est impératif d'enregistrer les mesures en tête de puits pendant les tests, particulièrement pour les puits activés. Une simple lecture ne suffit pas. Seules les courbes (trends) permettent d'apprécier les problèmes de stabilité, de démarrage, de mauvais fonctionnement en général.

Aujourd’hui, on trouve de plus en plus de possibilités d’enregistrement déporté (câblé ou télétransmission) des mesures échantillonnées sur site.

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits Figure 67: Exemple Instrumentation puits pour mesures Support de

Figure 67: Exemple Instrumentation puits pour mesures

Support de Formation EXP-PR-EQ010-FR Dernière Révision: 25/05/2007

Page 78 de 111

Exploration & Production Équipements Le Puits

Exploration & Production Équipements Le Puits

8.2. SECU OPERATING

8.2.1. Introduction

Des systèmes de sécurité sont mise en place pour fermer le puits en cas de situations d’urgences.

Une situation d’urgence pourrait être un feu ou des variations de pression anormales causes par une rupture des conduites, le mauvais fonctionnement d’un équipement de surface, une tête de puits endommagé ou une autre situation à risques.

La philosophie sécurité d’un puits implique de définir trois niveaux :

Le confinement des hydrocarburesd’un puits im plique de définir trois niveaux : o Équiper les puits avec des moyens

o

Équiper les puits avec des moyens d’activation des barrières de sécurité

o

Équiper les conduites de production et d’injection d’une isolation adéquate et des dispositifs de sécurité

Éviter l’inflammation des hydrocarburesis olation adéquate et des dispositifs de sécurité o Prévoir des dispositifs de détection de gaz

o

Prévoir des dispositifs de détection de gaz

o

Définition des zones dangereuses autour d’un puits

Réduire les impacts d’une situation d’urgence d’une situation d’urgence

o

Prévoir des dispositifs de détection de feux

o

Minimiser les impacts d’un feu

o

Prévoir les moyens de lutte incendie

8.2.2. Rappel sur les barrières actives de sécurité d’un puits

Surface controlled subsurface safety valve (SCSSV)sur les barrièr es actives de sécurité d’un puits o Contrôle hydraulique de la surface o

o

Contrôle hydraulique de la surface

o

Position de