Vous êtes sur la page 1sur 1

La Bhagavad-Gt, ou Chant du Bienheureux

45

17 Ceux qui savent que le jour de Brahm finit aprs mille ges et
que sa nuit comprend aussi mille ges, connaissent le jour et la nuit.
18 Toutes les choses visibles sortent de lInvisible lapproche du
jour ; et quand la nuit approche, elles se rsolvent dans ce mme Invisible.
19 Ainsi tout cet ensemble dtres vit et revit tour tour, se dissipe
lapproche de la nuit, et renat larrive du jour.
20 Mais, outre cette nature visible, il en existe une autre, invisible,
ternelle : quand tous les tres prissent, elle ne prit pas.
21 On lappelle lInvisible et lIndivisible ; cest elle qui est la voie
suprme ; quand on la atteinte, on ne revient plus ; cest l ma demeure suprme.
22 On peut, fils de Prith, par une adoration exclusive, atteindre
ce premier principe masculin, en qui reposent tous les tres, par qui a
t dvelopp cet Univers.
23 En quel moment ceux qui pratiquent lUnion partent-ils pour ne
plus revenir ou pour revenir encore? cest aussi ce que je vais
tapprendre, fils de Bhrata.
24 Le feu, la lumire, le jour, la Lune croissante, les six mois o le
Soleil est au nord, voil le temps o les hommes qui connaissent Dieu
se rendent Dieu.
25 La fume, la nuit, le dclin de la Lune, les six mois du sud, sont
le temps o un Yg se rend dans lorbe de la Lune, pour en revenir
plus tard.
26 Voil lternelle double route, claire ou tnbreuse, objet de foi
ici-bas, conduisant, dune part, l do lon ne revient plus, et de
lautre, l do lon doit revenir.