Vous êtes sur la page 1sur 1

La Bhagavad-Gt, ou Chant du Bienheureux

60

35 Quand il eut entendu ces paroles du Dieu chevelu, le guerrier


qui porte la tiare joignit les mains et, en tremblant, adora ; puis, rempli
de terreur, il sincline et dit, en balbutiant, Krishna :
Arjuna.
36 Oui ! ton nom, Dieu chevelu, le monde se rjouit et suit ta
Loi, les Raxas effrays fuient de toute part, les troupes des Siddhas
sont en adoration.
37 Et pourquoi donc, magnanime, ne tadorerait-on pas, toi plus vnrable que Brahm, toi le Premier Crateur, lInfini, le Seigneur des
dieux, la Demeure du monde, la Source indivisible de ltre et du nontre ?
38 Tu es la Divinit premire, lantique Principe masculin, le Trsor
souverain de cet Univers. Tu es le Savant et lObjet de la Science, et
la Demeure Suprme. Par toi sest dploy cet Univers, toi dont la
forme est infinie !
39 Tu es Vyu, Yama, Agni, Varuna, et la Lune, et le Prajpati et le
grand Aeul. Gloire, gloire toi mille fois ! et derechef encore gloire,
gloire toi !
40 Gloire en ta prsence et derrire toi, en tous lieux, Universel !
Dou dune force infinie, dune puissance infinie, tu embrasses
lUnivers, et ainsi tu es Universel.
41 Si, te croyant mon ami, je tai appel vivement en ces termes :
Viens, Krishna ; ici, fils de Yadu ; allons, mon ami ; si jai mconnu ta Majest, soit par ma tmrit, soit par mon zle ;
42 Si je tai offens au jeu, ou la promenade, ou couch, ou assis,
ou la table, soit seul, soit devant ces guerriers : Dieu auguste et infini
pardonne-le-moi.
43 Tu es le Pre des choses mobiles et immobiles ; tu es plus vnrable quun matre spirituel. Nul nest gal toi ; qui donc, dans les