Vous êtes sur la page 1sur 4

Sujet

I On considère la série statistique double suivante :

x 2 3 5 8 11
y 5,6 7,2 9,6 15,1 20

1° Calculer les sommes ∑ x, ∑ y, ∑ x 2 , ∑ y 2 et ∑ xy .


2° Représenter le nuage de points.
3° Déterminer les coordonnées du point moyen du nuage de points.
4° Calculer (en justifiant vos résultats à partir de la question 1°) V(x), V(y), cov(x, y).
5° Déterminer (en justifiant les résultats à partir de la question 4°) l’équation de la droite Dy/x
de régression de y en x.
Représenter cette droite.
6° Calculer, à partir de la question 4°, le coefficient de corrélation linéaire. Interpréter le
résultat.

II Le mur d’une habitation est constituée par une couche de béton et une couche de
polystyrène d’épaisseur variable x (en cm). On a mesuré la résistance thermique R de ce mur
pour différentes valeurs de x et l’on a obtenu les résultats suivants :
x 3 5 7 9 11 13 16 21
R 2,04 2,69 3,06 3,90 4,09 4,72 6,16 6,69

1° Représenter graphiquement cette série (x en abscisses et R en ordonnées). Peut-on


envisager un ajustement affine ?
2° Calculer le coefficient de corrélation linéaire entre x et R. Conclure.
3° Déterminer par la méthode des moindres carrés, une équation de la droite de régression de
R en x. Représenter cette droite (en justifiant sa construction).
4° Quelle résistance thermique peut-on espérer obtenir avec une couche de polystyrène de
23 cm ?

On pourra utiliser le document-réponse de la page suivante.


Nom :

II.
Corrigé de l’exercice I

1° On obtient ∑ x = 29 ; ∑ y = 57,5 ; ∑ x 2 = 223 ; ∑ y 2 = 803,37 ; ∑ xy = 421,6 .


2° Voir le graphe.
29 57,5
3° Le point moyen M du nuage a pour coordonnées x = = 5,8 et y = = 11,5 .
5 5
223 803,37 421,6
4° V( x) = − 5,8 2 ; V( y ) = − 11,5 2 ; cov( x, y ) = − 5,8 × 11,5 d’où
5 5 5
V(x)= 10,96 ; V(y)= 28,424 et cov(x, y) = 17,62 .

17,62 17,62
5° Dy/x a pour équation y=ax+ b où a= ≈ 1,608 et b= 11,5 – ×5,8 ≈ 2,1755
10,96 10,96
puisque cette droite passe par M.
Dy/x passe aussi par le pont de coordonnées 10 et 10a+ b≈18,25 d’où sa construction.

17,62
6° Le coefficient de corrélation linéaire r est donné par r= ≈0,998.
10,96 × 28,424
L’ajustement linéaire par la méthode des moindres carrés est excellent, le nuage de ponts est
très proche de Dy/x.

Représentation graphique du problème

Dy/x
Corrigé de l’exercice II

DR/x

La représentation graphique de la question 1° et 3°

1° Après avoir placé tous les points, on remarque qu’on peut tracer une droite qui est très
proche de chaque point. On peut donc envisager un ajustement affine.

2° Avec la calculette, on remarque que le coefficient r de corrélation linéaire entre x et R est


donné par r≈ 0,988. Par la méthode des moindres carrés, l’ajustement linéaire est excellent.

3° La droite DR/x a pour équation y=ax+b.


Avec la calculette, on obtient : a≈ 0,271 et b ≈ 1,291

Cette droite passe par le point de coordonnées 2 et 2a+b≈ 1,83 et par le point de coordonnées
20 et 20a+b ≈ 6,71, d’où sa construction.

4° Le nuage de points étant très proche de DR/x, on considère qu’approximativement y=ax+b .


Pour x=23 et 23a+b donne la valeur espérée de R, on prend ici R= 7,52 ( un nombre à 10-2
près comme dans le tableau de l’énoncé).

Vous aimerez peut-être aussi