Vous êtes sur la page 1sur 44

DROLERIES

IVOIRIENNES.
Le maître demande à Digbeu : « 2 – 1 =
combien ? ».
Digbeu répond : « 2 ».
Très furieux et curieux, le maître pose la
question autrement : « ta mère te garde
2 foutous ; Séry, ton petit frère, mange 1
foutou. Il reste combien de foutou ? »
Digbeu répond toujours : « 2 ».
Le maître lui demande pourquoi ?
Digbeu dit : « Séry n’a pas coeur de manger
mon foutou ».
Le maître demande à son élève, le
temps auquel sont conjugués les
verbes de la phrase qui suit :
« ils ne voulurent pas avoir d’enfant
mais il en eurent deux ».
L’élève répond : « c’est au préservatif
imparfait ».
Le maître demande aux élèves de citer un
excitant.
Eric : « l’alcool ».
Le maître : « bien ».
Joël : « la drogue ».
Le maître : « très bien ».
Petit Digbeu : « une femme nue ».
Le maître : « dehors ».
Mais, entre nous, est-ce que petit Digbeu a
menti ?
Il y a cinq ans que j’ai lu dans la presse
que l’alcool tue ; j’ai arrêté de boire.
Il y a un an que j’ai lu dans un journal
que le tabac tue ; j’ai arrêté de fumer.
Cette année, je lis que faire l’amour
tue… ; là que faire ?
Ah moi, j’ai arrêté de lire journal dèh ;
c’est mieux.
Un gars se réveille avec des douleurs à
l’anus ; inquiet, il court demander à son
ami :
« mon gars, donc dans cette histoire de
mari de nuit là, il y a son pédé aussi?».
Dans une école primaire d’Abobo. Petit Koffi,
dernier de sa classe et toujours
battu par le maître. Mais le jour du chemin de
croix du vendredi saint, le maître
décide de jouer le rôle de Jésus. Petit Koffi
coupe une branche d’arbre et décide
d’être un soldat. Devinez le calvaire du
maître…
Mais, le lundi matin en classe, le maître dit à
petit Koffi : « tu m’as tué à
Golgotha mais trois jours après je suis
ressuscité à Abobo ; récite ta table de
multiplication de 1 à 9 ».Devinez la suite.
Télégramme d’un élève Guéré depuis
Odienné à ses parents : « envoyez
sac de gari sinon cadavre ».
Réponse des parents : « famine ici à
Ziombly, prêts à recevoir cadavre
pour manger ».
Un prête catholique en visitant la jungle s’est
perdu et s’est retrouvé nez à nez
avec un lion. Effrayé, il dit : « bon Dieu !
Faites que ce lion devienne chrétien ».
Et le miracle s’accomplit. Le lion s’agenouille
et dit : « Seigneur bénit ce
repas… ».Imagine la suite.
Emission de génies en herbe 2008 à Bruxelles :
Belgique – Burkina Faso.
Donnez un mot de 7 lettres commençant par ‘‘W’’.
Zoungrana est le plus rapide : « woiseau ».
Donnez un mot commençant par ‘‘A’’.
Zoungrana : « aradio ».
Donnez le nom d’un pays commençant par ‘‘Z’’.
Encore Zoungrana : « zapon ».
C’est le comble, mais le présentateur donne une
dernière chance au Burkina Faso.
Donnez un mot contenant 2 ‘‘J’’.
De nouveau Zoungrana : « jig-jag ».C’est la cerise
sur le gâteau.
Un fou passait dans une rue et entendu un
pasteur qui délivrait un fidèle en ces
termes : « satan sort de ce corps ; vas-t-en !
Quitte cette demeure vite ! ».
A l’instant, le fou se dit : « hiééé ! Allons
secourir satan vite ».
Le fou entra dans l’église et se mit à crier :
« noooon ! Noooon ! satan ne sort pas c’est
un piège ; maison coûte trop chère à Abidjan.
Moi-même, je dors dehors. Si tu es malin
mon frère reste dans ce corps sinon tu es
perdu ».
Un petit garçon rentre chez lui avec un
préservatif déjà utilisé qu’il a ramassé
dans la rue. Il demande à sa mère ce
que c’est. Embarrassée, elle répond :
« un emballage pour gâteau
L’enfant reprend pour dire : « alors j’ai
bien fais de laper la crème qui était à
l’intérieur ».
Jésus est RDR. Tous les chrétiens savent
qu’il est RDR et les pasteurs le disent tous
les jours dans les églises. Toi-même tu sais
qu’il a toujours été RDR. En tout cas, même
si tu n’es pas d’accord parce que tu es PDCI
ou FPI ou que sais-je encore, moi je suis
convaincu que Jésus est et demeure le Roi
Des Rois (RDR).
Prière du couché conduite par un
loubard : « Ké Djah te gué un gbonhi
de
douahou, kil te soutra dans tous tes
gbangbans et kil fasse béhou tous les
esprits soihé de ta life. Boho, fait un
bon crôli et de kpata rêves ».
Concours de traduction en Nouchi.
L’oiseau se cache pour mourir.
Celui d’Adjamé : « l’oiseau se gbré pour
dja ».
Celui de Treichville : « le kono se krou
pour douf »
Celui d’Abobo : « le hohoho se hohoho
pour hohoho »
Prière des soulards : « notre bière qui
est au frais ; que la SOLIBRA soit
agrandie ; que ton prix diminue ;
pardonne-nous nos dahico comme nous
pardonnons aussi à ceux qui boivent la
sucrerie et ne nous soumet pas aux
migraines mais délivres-nous du gbêlê
car c’est à cause de toi qu’il y aura
maquis, bars et cabarets pour des
siècles et des siècles ».
Le maître demande à la classe de citer des verbes du
1er groupe.
Amani se lève et dit : « manger – parler ».
Le maître : « bien. Au suivant».
Tito : « virer – dribler ».
Le maître : « bien. Au suivant».
Autour de Papou : « monsieur, pour moi est beaucoup
dèh »
Le maître : « vas-y »
Papou : « rencontrer – brèker – accepter – inviter –
entrer – déshabiller – bécoter »
Le maître, tout furieux, le coupe net : « si tu l’as fait
coucher, tu sors de la classe ».
C’est l’histoire d’un gars qui se rend à la mairie pour
l’établissement d’un acte de naissance.
A l’état civil, il est reçu par une dame. Elle lui
demande le nom de son père.
Le gars répond : KONAN Kan. Quelques temps
après, il lui indique que son père est mort.
La dame s’énerve : « il fallait me le dire plutôt pour
que je marque ‘‘Feu’’. Ne me fais pas perdre le
temps ! ».
Après rectification, elle lui demande le nom de sa
mère.
Le gars répond : « mettez ‘‘Flamme’’ KONAN Amoin
parce qu’elle est morte aussi ».
Pendant le cours de Géographie, le
professeur demande à Digbeu :
«quel est le sommet le plus du monde?».
Digbeu répond : « héé monsieur, tu vas
me faire pleurer encore. C’est Doug
saga, le sommet des sommets ».
Dans un hôpital psychiatrique, le
médecin traitant demande au fou :
« alors pour qui te prends-tu
aujourd’hui ? ».
Le fou répond : « Dieu m’a dit que je
suis le pape ».
Un autre fou qui passe à côté rétorque
« Faux !! Je ne lui ai jamais rien dit ».
Enfin.
Une femme descend du boulot et dit à
son mari : « dans le parking un voyou
m’a fait deux propositions : je te tue ou
je te viole ».
Le mari lui demande :« qu’as-tu fait ? ».
Elle répond : « imbécile, tu ne me vois
pas ou bien? ».
Trois amis ont des noms bizarres. Le premier
s’appelle ‘‘Fou’’, le second se nomme ‘‘Rien’’
et le troisième ‘‘Personne’’.
Un jour, ‘‘Personne’’ tombe à l’eau. ‘‘Rien’’
qui le vit dit à ‘‘Fou’’ d’appeler les secours.
‘‘Fou’’ appelle les pompiers et dit : « allo, je
suis ‘‘Fou’’, j’appelle pour ‘‘Rien’’ ; ‘‘Personne’’
est tombé à l’eau, venez vite ».
Imagine la suite.
Un fou tombe de son lit pendant qu’il
dormait. Surpris, il se lève et se couche
À nouveau. 30 mn plus tard, il tombe
encore à la même place. Heureux, il dit:
« tchiééé !! Donc si je ne m’étais pas
levé tout à l’heure, j’allais tomber sur
moi-même ».
Un vieux bété palabreur tabasse un petit
chinois qui a fait pipi sur son mûr. Le
chinois réplique et commence à vraiment
cogner le vieux. Les riverains courent à
son secours, mais le chinois saute avec lui
de l’autre côté du mûr. Quand la foule
fait le tour, il saute de l’autre côté. Les coups
pleuvent.
Le vieux s’écrit désespérément : « aïe ! Aïe !
Vous n’a qu’a fait deux groupes ».
Le cortège présidentiel renverse
brutalement un individu sur l’autoroute ;
tout le monde le croit mort, tellement
l’accident est grave. Un passant se
dépêche et s’étend près de lui, mais le
blessé ouvre un œil et lui dit : « oh mon
frère, pardon! quitte dans mon
accident, va chercher pour toi ailleurs ».
Une femme baoulé dit à une femme dioula :
« vous êtes partout, à Man, Gagnoa, Bouaké,
…, vous êtes partout, vous emmerdez le
monde ; espèce de MTN, every where you go».
La femme dioula lui répond : « et vous les
baoulé, vous ne triez pas garçon, blanc,
mauritanien, mossi, bêla, …, vous prenez tout ;
espèce de MOOV, no limit ».
Un peu de maths : Homme fatigué +
femme motivée = frustration
Homme motivé + femme fatiguée = viol ;
Homme fatigué + femme fatiguée =
insomnie de la femme à cause des
ronflements de l’homme.
Homme motivé + femme motivée =
insomnie des voisins …
Un benguiste rencontre un vieux bété
et
se présente à lui : « je suis Henri
DUBOIS, avocat à Lyon ».
Le vieux bété qui pense que c’est une
moquerie se présente à son tour :
« bonzou ma peti, ze sui DIGBEU
Dufeu, ananas à panthère ».
Yao dit à son père : « le plus jeune bachelier
de France à 7 ans ».
Et son père répond : « ah bon ! Mais mon fils,
je te dis que hier, les mêmes Français ont
repêché une moto tombée dans un lac en
1948 et les phares de la moto étaient
toujours allumé ».
Yao s’écrit : « papaaa !! Toi aussi ».
Le père réplique : « comment ça moi aussi !!
Si tu augmentes l’âge de l’enfant, j’éteins les
phares de la moto ».
Un jeune passant au bas-fond avec la peur
au ventre y trouve un compagnon et lui dit :
« ah ! Heureusement, je vous ai trouvé sur
mon chemin ; j’ai toujours eu peur de passer
seul par ce bas-fond à une heure tardive ».
Et son compagnon répond : « moi aussi
j’avais peur de passer seul ici de mon vivant ».
Un professeur demande à ses élèves :
«pour quelqu’un qui voyage à 6h et
arrive à 6h, combien de temps a duré le
voyage ? ».
Les élèves répondent : « c’est un
piège,
le voyage n’a pas eu lieu ».
Un blanc achète un perroquet qui refuse de
parler. Il retourne voir le vendeur qui lui donne
le mode d’emploi : « si tu lèves la patte
gauche, il parle en français ; si tu lèves la patte
droite, il parle en anglais ».
Le blanc demande : « et si je lève les deux
pattes ? ».
Le perroquet réplique : « tu veux voir quoi et
puis tu vas lever mes deux pattes ?
Vous les blancs là, vous n’avez pas dit que
vous êtes gâtés !! ».
Un villageois étudie avec son maître de
maison. Celui-ci lui demande :
« L +A ». L’écolier répond : « LA ».
Le maître : « L + O ». Il répond : « LO ».
Le maître : « L + I ». Le villageois ne connaît
pas. Sa sœur, assise à côté, très fâchée, lui
dit ceci : « ce que tu dors dessus là, tu ne
connais pas ? ».
Après une très longue réflexion, le villageois
répond : « hann hann ; natte ».
Un homme regarde depuis quatre
heures de temps son certificat de
mariage. Sa femme intriguée lui
demande : « mais chéri pourquoi tu
regardes le certificat de mariage depuis
là comme ça ? Qu’est-ce tu cherches?»
Le mari répond : « je cherche la date
de
péremption du mariage ».
Digbeu et Séry se balade dans la forêt. En
urinant contre un arbre, Digbeu se fait
mordre par une vipère au bout du pénis.
Affolé, Séry prend son téléphone et appelle
le docteur : « allo docteur ! Mon ami
a été mordu par une vipère, qu’est-ce que je
dois faire ? ».
Le docteur répond : « il faut sucer au plus tôt
la partie mordue afin d’empêcher la montée
du venin ».Digbeu demande : « alors ; que dit
le docteur ? ».
Séry répond : « y’a rien à faire, il dit que tu
vas mourir !! ».
Un vieux anango envoyait son fils volé à tout
moment. Mais un jour, il a été pris.
Ça criait de partout : « voleur, voleur, frappez
le !! ».
Tout le monde accourait y compris le vieux
anango. Quand les regards du vieux
et du petit se sont croisés, il a senti que le
petit voulait parler ; il dit : « tapez sur
sa bouche sinon il va mentir sur quelqu’un ».
Un homme dit à sa femme :
« désormais, on fera l’amour que les
jours qui contiennent la lettre ‘‘‘A’’
comme mardi, samedi et dimanche ».
Un jeudi, monsieur étendu dans son lit
et tout excité demande à sa femme
« heuuu bébé aujourd’hui c’est ‘‘jadi’’
non ?? ».
Un couple décide d’aller à la plage, mais la femme a un
empêchement et le mari y va seul. En voulant envoyer un sms
à sa femme, il l’adresse par erreur à une veuve à peine rentrée
des funérailles de son mari. La veuve après avoir lu le sms
s’évanouie. Son fils venu la trouver lit sur l’écran : « à mon
épouse bien aimée. Je suis bien arrivé ; tu seras certainement
surprise d’avoir de mes nouvelles maintenant et de cette
manière. Ici, ils ont des ordinateurs et tu peux envoyer des
messages à ceux que tu aimes. Je viens d’arrivée et j’ai vérifié
que tout était prêt pour ton arrivée demain vendredi. J’ai hâte
de te revoir. J’espère que ton voyage se passera aussi bien
que
le mien. C’est pas nécessaire d’apporter beaucoup de
vêtements avec toi ; il fait une chaleur d’enfer ici ».
Deux baoulé (Aka et Atta) sont dans un
bus superposé à Londres.
Aka dit : « Atta, il n’y a plus de place en
bas, vas voir en haut ! ».
Atta va et revient et dit à Aka :
« yassoua, en bas est mieux dèh ! En
haut là, y’a pas chauffeur ooh ! ».
Trois amis causent.
Le premier dit : « ma femme a lu
l’histoire des deux mousquetaires, elle
a fait des jumeaux ».
Le second : « la mienne a lu un livre
sur
la trinité, elle fait des triplés ».
Le troisième se met à pleurer car sa
femme est enceinte et elle est en train
de lire ‘‘Alibaba et les 40 voleurs’’.
Une dame arrive toute furieuse à la
pharmacie et dit au pharmacien : « je veux
tuer mon mari ». Le pharmacien refuse de lui
donner le produit.
Elle soupire et dit au pharmacien : « attendez
monsieur » et elle met sa main dans son sac
d’où elle sort une photo où figurent son mari
dans un lit avec la femme du pharmacien.
Surpris, le pharmacien dit : « hann madame,
il fallait me dire que tu as une
ordonnance !! ».
Deux élèves de CP 1 passent au CP 2.
Ils ont un nouveau maître.
Surpris, l’un deux dit à l’autre : « hééé
Dieu !! Notre maître de CP 1 fait pitié
dèh ; il a doublé CP 1 ».
Et l’autre répond : « pourtant, il croyait
qu’il était plus fort que nous ».
A Adjouffou, des fidèles pleurent leur
église qui brûle ; un fou leur dit : « haïï !
Je crois que toujours toujours quand
vous priez là, vous dite que le feu du
Saint Esprit n’a qu’à venir descendre
sur vous non ? C’est ça qui est là !! ».
JUSTE POUR RIRE.
FAUT PAS FACHE, NOUS
SAMISER