Vous êtes sur la page 1sur 1

Mon parcours

Socialiste, libre et engage


1990 Elle protexte au PS contre le manque de rformes et conteste les premires concessions
faites aux libraux (livre blanc des retraites).

1991 Elle participe la Gauche Socialiste , courant qui conteste les drives librales et dfend
lunion de la gauche.
Elue dpute de lEssonne depuis 1989, Marie-Nolle Lienemann vote contre lengagement de la
France dans la premire guerre du Golfe. Elle expliquera sa position dans La
Fracture (Flammarion) : pas de mandat de lONU, risque de dstabilisation de la rgion sans solutions
politiques. Ils ne sont pas nombreux au PS manifester leur libert de vote. Mais pour elle, lorsquil
sagit denjeux majeurs pour lavenir de la France, il faut faire prvaloir ses convictions.

1992 Elle devient ministre dlgue au Logement


et au cadre de vie dans le gouvernement de Pierre
Brgovoy, sous la prsidence de Franois Mitterrand.
Au-del de son action pour le droit au logement, elle
se manifestera dans la lutte contre la corruption et pour
des modifications institutionnelles majeures vers
une VIme Rpublique.
Aprs son dpart du gouvernement en 1993, elle
crira un pamphlet contre la technocratisation du
pouvoir et les drives de la Vme Rpublique, Les cannibales de ltat (Ramsay).

1995 Franois Mitterrand choisit de faire son dernier voyage officiel de prsident de la Rpublique
dans la Ville dAthis-Mons dont Marie-Nolle Lienemann est maire. Il lui rappelle, ce quil avait dj dit
lors du dernier conseil des ministres en mars 1993 : la gauche reviendra plus vite quon ne le croit au
pouvoir et quil attend que la jeune gnration sy prpare, en tenant bon sur lUnion de la gauche.

1997 Marie-Nolle Lienemann retrouve le Parlement Europen et en devient viceprsidente; elle sy oppose au trait dAmsterdam qui instaurera des politiques anti-croissance,
tandis quaucune avance vers lEurope sociale et pour lemploi nest envisage.
Elle prend position contre la ratification propose par Lionel Jospin de ce trait alors que, lors de la
campagne, il stait engag mettre des conditions contraires aux dogmes de ce trait avant tout
passage lEuro.