Vous êtes sur la page 1sur 3
a wi Pt Ww z z < j : 3 : 3 & i 5 3 wd Annexe L - 1/2 SPECIFICATION CO 4 CORROSION INTERGRANULAIRE DES ACIERS INOXYDABLES AUSTENITIQUES Objet La présente spécification définit les modalités d’exécution des essais de corrosion: intergranulaire et les critdres d'acceptation correspondants. Ces modalités et crittres sont d'application, compte tenu des précisions ‘ou modifications apportées, le cas échéant, par la Spécification Générale ‘etla(es) Spécification(s) Particulitre(s) applicables. Toute dérogation a ces spécifications de controle et d'équipements doit avoir regu approbation préalable et écrite du Maitre de !Ouvrage ou de TEE. Cette spécification est d'application pour les pices coulées, les soudures, les revétements et les agréations de réparation. Pour les matériaux forgés, extrudés, étirés et laminés, la spécification ASTM A262 Practice A est utilisée (Ghantillons prélevés au quart épaisseur). Réalisation Liessai est réalisé conformément & la detnitre édition de la spécification ASTM 4-262, practice E, complétée et modifiée ainsi que mentionné ci-dessous. Les éprouvettes de corrosion intergranulaire sont identifiées, prélevées et usinées par les soins du Contractant Elles subissent le traitement éventuel de sensibilisation et l'attaque chimique dans un laboratoire et selon un mode opératoire agréé par TEE. Le Contractant rédige un certificat précisant lorigine des éprouvettes, leurs repéres et leurs dimensions, ainsi que les modalités de leur traitement thermique et attestant qu’elles ont subi une attaque chimique conforme la spécification ASTM A-262, practice E. Ce certificat est remis & TEE avant lessai de pliage effectué en sa présence. Eprouvettes Les éprouvettes sont prélevées de manitre qu'une de leur face corresponde la peau du produit fini soumise corrosion; si les deux peaux sont soumises A corrosion, une éprouvette est prise sur chaque peau, Dans le cas ot des traitements thermiques résultent d'opérations de soudage, le prélévement des éprouvettes est soumis a TEE, Dans le cas particulier des revétements par soudage, une éprouvette est prise dans Je sens longitudinal des cordons et une autre dans le sens transversal Dans le cas des soudures, les éprouvettes sont prélevées dans fe sens longitudinal et dans le matériau déposé. Dans le eas de revétement déposé par soudage, de maniére que lessai n'intéresse ‘que Ta partie du matériau voisine a la peau, l'épaisseur de 'éprouvette peut etre ramenée a3 mm, ‘ONTovapGvess/01 Ed. 941017 ‘Annexe L - 2/2 4 Traitement thermique Les aciers austénitiques subissent un traitement thermique dont les modalités sont déterminées de manigre qu'il soit représentatif des traitements subis par Je matériau en cours de fabrication. Dans le cas ott ces traitements ne résultent que des opérations de soudage, les modalités du traitement thermique avant essai de corrosion sont soumises aYapprobation de TEE. 5. Pliage Les éprouvettes son pliées dans les conditions prévues par la spécification ASTM ‘A-262 practice E. Elles ne peuvent présenter ni crique, ni fissure sous ‘un grossissement de surface de 5 A 20. En cas de mauvais résultats, essai est complété par un examen métallographique de I’échantillon en dehors de la zone pliée : une micrographie au grossissement linéaire de 250 environ est prise apres attaque électrolytique de I'échantillon dans une solution d'acide oxalique, comme décrit dans A-262 practice A, le résultat de l'essai de corrosion intergranulaire est, dans ce cas, apprécié par TEE en fonction du degré de précipitation des carbures aux joints des grains. 6. Piéces coulées et revétements déposés par soudage ‘Deux éprouvettes de pliage n’ayant pas été soumises a lessai de corrosion, i subissent un pliage avec un mandrin de diamétre égal a I'épaisseur de léprouvette afin de déterminer l'angle de pliage maximum ne provoquant pas de fissures dans l'état non corrodé. Cet angle est langle d'essai des éprouvettes de corrosion qui sont alors pliges avec le méme mandrin. Les pliages sont réalisés sur toutes ces éprouvettes de sorte que la surface de la pidce soit a Fextérieur du pliage Les autres examens sont ceux prévus par cette spécification. Pour les revétements déposés par soudage, le résultat sur coupon d'agréation est considéré comme acceptable, quel que soit le degré de précipitation rémanent, sous réserve que la totalité des frontidres intergranulaires ne soit pas affectée de fagon continue (grains entidrement isolés les uns des autres) ‘eNnToap@vessio1 Ed, 941017