Vous êtes sur la page 1sur 40
PLAIDOYER POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE UN TABACOLOGUE VANTE SES MÉRITES S POUR AIDER LES FUMEURS
PLAIDOYER POUR LA CIGARETTE
ÉLECTRONIQUE
UN TABACOLOGUE VANTE SES MÉRITES S
POUR AIDER LES FUMEURS À ARRÊTER
R
PAGE 04
PAGE 04
MONTRÉAL
MONTRÉAL
Mercredi 15 janvier 2014
Mercredi 15 janvier 2014
journalmetro.com | twitter.com/metromontreal | facebook.com/journalmetro | instagram.com/journalmetro
ok.com/journalmetro | iinnsnststssttaagaagrgggrrraamaam
comcomom/j/jooooouuurrrrnnnnalmalmalmalmmmeeetetetretretretro

Vers la fin de la gratuité des chambres au CHUM et au CUSM

Santé. Québec envi- sage de mettre fin à la gratuité des chambres des nouveaux hôpitaux du CHUM et du CUSM en faisant payer les patients en fonction de leurs revenus.

C’est ce qu’a révélé hier Radio- Canada. Michel Fontaine, sous- ministre au ministère de la Santé au moment de l’entrevue avec la société d’État et au- jourd’hui directeur général par intérim du CHUM, a avoué être en train d’explorer différentes avenues. «On va probablement s’en aller vers une formule comme celle-là, plus en fonc- tion des revenus des gens.»

Mise au point

Mise au point

«Le maintien de l’accessibilité des soins est et restera la plus grande priorité, et il y aura toujours une offre de chambres gratuites dans les hôpitaux.»

Le ministère de la Santé et des Services sociaux, hier dans un communiqué

Depuis sa création, le ré- gime de l’assurance maladie garantit la gratuité de l’hospita-

lisation, mais actuellement, les hôpitaux du Québec récoltent 60 M$ grâce à l’offre de

chambres individuelles et semi- privées tarifées. Or, ce sont des chambres privées que le CHUM et le CUSM, à Montréal, offriront. Les salles, le seul lieu offert sans frais aux patients, n’existeront plus, soutient Radio-Canada. Le ministère affirme dans un communiqué qu’il travaille présentement à la formation d’un comité qui se penchera sur la question de la facturation des

Drainville prêt à faire de LA CHARTE un enjeu électoral PAGE 03
Drainville prêt à faire de
LA CHARTE
un enjeu électoral
PAGE 03

Le ministre des Institutions démocratiques Bernard Drainville (à droite) a soutenu hier que son projet de charte des valeurs pourrait être au cœur de la prochaine campagne électorale. / JACQUES BOISSINOT|LA PRESSE CANADIENNE

chambres en milieu hospitalier. Le député libéral Yves Bol- duc a vivement critiqué cette possibilité envisagée par le gouvernement péquiste. «C’est strictement inaccep- table, dit-il. C’est une attaque contre l’universalité.» Québec solidaire a aussi dé- sapprouvé cette «porte ouverte à la privatisation des services d’assurance maladie». MÉTRO

des services d’assurance maladie». M É T R O La Chaudière contaminée en clichés Une exposition

La Chaudière contaminée en clichés

Une exposition montréalaise témoigne des effets de la catastrophe de Lac-Mégantic sur la rivière. PAGE 07

de Lac-Mégantic sur la rivière. P A G E 0 7 Le retour de Fort Boyard

Le retour de Fort Boyard PAGE 16

P A G E 0 7 Le retour de Fort Boyard PAGE 16 Changer de cap

Changer de cap

CAHIER SPÉCIAL ÉDUCATION 10 PAGES MAX : 0° MIN : -7°
CAHIER SPÉCIAL ÉDUCATION 10 PAGES
MAX : 0°
MIN : -7°
POUR TOUS LES INVESTISSEURS. 1 Pour en savoir plus, rendez-vous à rbc.com/20gratuites
POUR TOUS LES
INVESTISSEURS. 1
Pour en savoir plus, rendez-vous à
rbc.com/20gratuites

1 Tous les clients de RBC Placements en Direct paient 9,95$ CAN ou US par opération sur actions sans exigence de solde de compte minimal ni volume d’opérations minimal. Tarif fixe de 6,95 $ CAN ou US par opération sur actions lorsque vous effectuez 150 opérations ou plus par trimestre. Cette tarification s’applique uniquement aux opérations effectuées au moyen d’un service automatisé, notamment du site de placement en ligne et de l’application mobile. D’autres modalités s’appliquent. Visitez le site www.rbcplacementsendirect.com/faiblescommissions ou composez le 1 800 769-2560 pour obtenir des renseignements complets. RBC Placements en Direct Inc.* et la Banque Royale du Canada sont des entités juridiques distinctes et affiliées. RBC Placements en Direct Inc. ne fournit pas de conseils en placement et ne fait pas de recommandations concernant l’achat ou la vente de titres. Les investisseurs sont responsables de leurs décisions de placement. RBC Placements en Direct est un nom commercial utilisé par RBC Placements en Direct Inc. *Membre–Fonds canadien de protection des épargnants. ® / MC Marque(s) de commerce de la Banque Royale du Canada. RBC et Banque Royale sont des marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisation sous licence. © Banque Royale du Canada 2014. Tous droits réservés.

Une nouvelle façon de partir plus vite en voyage est arrivée. Bonjour Bon Voyage! Obtenez
Une nouvelle façon de partir
plus vite en voyage est arrivée.
Bonjour
Bon Voyage!
Obtenez une prime de
bienvenue 1 de 15 000 milles
Aéroplan.
Voici la nouvelle
carte Visa Infinite * TD MD Aéroplan MD
Avec notre nouvelle carte de crédit de voyage,
vous obtenez 1,5 mille par dollar d’achat d’essence,
d’épicerie et de produits ou services de pharmacie 2 .
De plus, utilisez moins de milles pour partir en voyage
encore plus tôt grâce aux primes aériennes au Tarif
du marché. Allez-y, envolez-vous grâce à ces avantages
Aéroplan et à bien d’autres 3 !
Pour en savoir plus, rendez-vous en
succursale ou visitez td.com/tdaeroplan
1 Les milles-bonis Aéroplan de bienvenue (« milles-bonis de bienvenue ») seront attribués au compte de membre Aéroplan associé au compte de carte de crédit TD Aéroplan (« compte ») une fois que le premier achat aura été porté à ce dernier. Si vous avez ouvert votre compte
au cours des six derniers mois, vous n’êtes pas admissible à cette offre. Nous nous réservons le droit de limiter le nombre de comptes pouvant être ouverts par une même personne, ainsi que le nombre de milles-bonis de bienvenue attribués à une même personne. Une fois votre
premier achat inscrit à votre compte, prévoyez de deux à trois semaines avant que les milles-bonis de bienvenue soient crédités à votre compte de membre Aéroplan. Cette offre peut être modifiée, prolongée ou retirée à tout moment, et ne peut être jumelée à aucune autre offre.
2 Pour obtenir plus de détails sur le nombre de milles Aéroplan que vous pouvez accumuler sur les achats que vous effectuez au moyen de votre carte de crédit TD Aéroplan, veuillez consulter la section relative aux modalités d’utilisation du programme Aéroplan pour les cartes
TD Aéroplan de votre Contrat du titulaire de carte. Vous pouvez consulter les Contrats du titulaire pour les cartes TD Aéroplan à l’adresse td.com/tdaeroplan. 3 Tous les avantages Aéroplan vous sont fournis par Aimia Canada Inc. et sont susceptibles d’être modifiés en tout temps. Pour
en savoir plus sur ces avantages, consultez les modalités du programme Aéroplan. La Banque Toronto-Dominion et ses sociétés affiliées ne sont pas responsables du programme Aéroplan ni de ces avantages. MD Aéroplan est une marque déposée d’Aimia Canada Inc. MD Le logo TD
et les autres marques de commerce sont la propriété de La Banque Toronto-Dominion.
Le ministre des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, a lancé hier la consultation publique portant sur

Le ministre des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, a lancé hier la consultation publique portant sur le projet de charte de laïcité. / JACQUES BOISSINOT/LA PRESSE CANADIENNE

La charte, un enjeu électoral possible

Laïcité. Le gouvernement Marois écarte tout compromis sur la question épineuse des signes religieux et il est prêt, s’il le faut, à faire de son projet de charte des valeurs un enjeu électoral.

Mais si ce scénario se confirme, ce sera la faute des partis d’op- position, a fait valoir hier le ministre des Institutions démo- cratiques, Bernard Drainville, en marge du lancement de la consultation publique portant sur le projet de loi 60, qui défi-

Élections

Élections

«La CAQ et les libéraux ont essentiellement dit qu’ils allaient voter contre le budget, ce qui provoquerait des élections. Cela voudrait dire qu’ils décideraient d’eux-mêmes de faire de la charte un enjeu des prochaines élections.»

Bernard Drainville, ministre des Institutions démocratiques du Québec

nit les règles de la charte des valeurs de laïcité. En effet, si les partis d’op- position votent contre le bud- get ce printemps, au moment où le débat sur la charte battra son plein, le Québec se retrou- vera en élections. L’enjeu de la charte sera donc forcément au cœur de la prochaine cam- pagne, a soulevé M. Drainville. Ce scénario d’élections

hâtives n’incitera pas pour autant le gouvernement à mettre de l’eau dans son vin. D’entrée de jeu, le ministre a indiqué qu’il n’était pas ques- tion que le gouvernement re- cule sur son projet d’interdire aux employés de l’État de por- ter des signes religieux. Cette interdiction consti- tue un volet «essentiel et incontournable du projet de

loi», a soutenu M. Drainville, ajoutant que la neutralité religieuse de l’État doit être «visible, apparente, concrète». À Montréal, la première ministre Pauline Marois a renchéri pour affirmer que le gouvernement ne céderait pas sur les signes religieux. L’interdiction des «signes religieux ostentatoires, nous y tenons, c’est clair, nous y tenons», a-t-elle dit. Le ministre Drainville a voulu se faire rassurant pour les croyants en rappelant que le projet de loi ne visait pas à em- pêcher qui que ce soit de prati- quer sa religion. Le défi pour le Québec consiste à «conjuguer identité et diversité», alors que 12 % des Québécois sont nés à

l’étranger. LA PRESSE CANADIENNE

03

 

Commission d’étude

 

Lestravaux

 

commencent

Commission d’étude   Lestravaux   commencent Samira Laouni a témoigné hier. / JACQUES BOISSINOT/LA

Samira Laouni a témoigné hier.

/ JACQUES BOISSINOT/LA PRESSE CANADIENNE

Le premier témoin entendu

hier était un leader syndi- cal, l’ancien président de la CSQ, Réjean Parent, venu à titre personnel. M. Parent appuie l’interdiction des symboles religieux chez les employés de l’État, même

si

cela implique le congé-

diement des contrevenants. «Il appartiendra aux employés de l’État de voir comment ils naviguent

avec ces règles-là. S’ils ne veulent pas les suivre, jusqu’à un certain point, ce sont eux qui se congédie- ront ou qui s’excluront», a-t-il dit. Un autre appui enthou- siaste au projet de loi 60 est venu de la Société d’histoire de Charlevoix, venue dire que «les mouve- ments religieux cherchant

 

à

empêcher la mise en

œuvre du projet de loi font un mouvement à l’envers du cheminement histo- rique et culturel du Québec contemporain et il ne faut pas permettre cela». Coiffée d’un hidjab, la présidente du C.O.R. (Com- munication, ouverture et rapprochement inter- culturel), Samira Laouni,

a

exprimé un point de

vue bien différent sur les signes religieux. En marge de son témoignage devant les députés, elle a confié :

«Je ne peux rejeter mon is- lam le temps d’un travail.» Elle juge donc «odieux» de voir qu’un gouvernement s’autorise à demander à ses citoyens de choisir entre leur religion et leur

emploi. LA PRESSE CANADIENNE

PRENEZ LE LARGE AVEC SUNWING À BORD DU ÉCONOMIES INSTANTANÉES DE INCLUANT LE VOL ALLERRETOUR
PRENEZ LE LARGE AVEC SUNWING À BORD DU
ÉCONOMIES
INSTANTANÉES DE
INCLUANT LE VOL ALLERRETOUR
DE MONTRÉAL VERS FORT LAUDERDALE
ET LES TRANSFERTS VERS MIAMI
NorwegianEpic
200 $ par
CARAÏBES DE L'OUEST
couple
VISITEZ : MIAMI, OCHO RIOS,
COSTA MAYA, COZUMEL
RÉSERVEZ D'ICI LE 17 JANVIER 2014
POUR DES DÉPARTS DU 2 FÉV.
AU 16 MARS 2014
DÉP: 26 FÉVRIER 7 NUITS
CABINE INTÉRIEURE
1215 $
TOUS LES VOLS DE SUNWING AIRLINES
OFFRENT LE SERVICE PRIMÉ
Tous les passagers vivent l’expérience du service Élite:
Sandwich chaud ·
enfants · Service courtois et amical
LE CRÉDIT À BORD EST APPLICABLE SUR TOUS
LES FORFAITS CROISIÈRES NCL AU DÉPART DE
MONTREAL ET QUÉBEC
Départs de Montréal. Les économies instantanées 200$ par couple est applicable sur des nouvelles réservations d'ici le 17 janvier 2014. Les prix sont par personne en occupation double pour un séjour de 7 nuits et incluent le tarif aérien, les transferts à destination et l’hébergement
en croisière. Les taxes et frais relatifs au transport sont inclus dans les prix. Les transferts de/vers l’aéroport de Fort Lauderdale vers le port de Miami est d’approximativement 45 minutes à 1 heure. D’autres dates de départ et catégories de cabines sont disponibles à prix variés. Le pays
d’enregistrement des navires de NCL: Bahamas. Information sujette à changement en tout temps sans préavis et la capacité est contrôlée. Les prix n'incluent pas les pourboires et les dépenses à bord. Les prix n’incluent pas la contribution des clients au Fonds d’indemnisation des clients
des agents de voyages de 2,00$ par tranche de 1 000$ deservices achetés. Pour connaître les conditions générales, consultez le www.sunwing.ca. Titulaire d’un permis du Québec. | 14012014
journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014 04 Plaidoyer pour la e-cigarette Entrevue. La cigarette électronique est

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014

04

Plaidoyer pour la e-cigarette

Entrevue. La cigarette électronique est un outil révolutionnaire, qui va permettre à des millions de fumeurs d’en finir avec le tabac sans souffrir. C’est du moins ce qu’avance le tabacologue français Philippe Presles dans son nouveau livre, La cigarette électronique, qui fait l’éloge de la e-cigarette.

électronique , qui fait l’éloge de la e-cigarette. DAPHNÉE HACKER-B. daphnee.hacker@journalmetro.com

DAPHNÉE HACKER-B.

daphnee.hacker@journalmetro.com

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre? La e-cigarette est encore mécon- nue, tant des fumeurs que des

politiciens, qui se montrent souvent réticents. Et pourtant… Le taux de réussite avec cet outil est du jamais vu! Avant, parmi les 80 % de fumeurs qui vou- laient arrêter, seulement 5 % y parvenaient à l’aide de substituts nicotiniques. Depuis un an, je suggère la e-cigarette à mes pa- tients; pas moins des deux tiers ont arrêté de fumer en moins d’un mois, tandis que l’autre tiers a diminué sa consomma- tion de façon radicale.

Vous répétez dans le livre

La cigarette électronique qui contient de la nicotine n’est pas autorisée au Canada. / ARCHIVES

La cigarette électronique qui contient de la nicotine n’est pas autorisée au Canada. / ARCHIVES MÉTRO

que la cigarette électro- nique est inoffensive; comment en être sûr? Ce qui est dangereux, c’est la combustion du tabac. Le fait de brûler le tabac fabrique du goudron, du monoxyde de carbone et des particules fines qui causent les mala- dies mortelles. Dans les e-cigarettes, il n’y a aucune

combustion, c’est de la vapeur d’eau. Certes, elles peuvent contenir un liquide

à base de nicotine. Mais la

nicotine comme telle n’est pas nocive pour la santé, elle crée une dépendance.

Y a-t-il des études qui appuient ces constats?

Il en faudrait plus, mais

il y en a. En France, les

experts ont fait un rapport de 300 pages pour l’Office

français de prévention du tabagisme, qui conclut que la e-cigarette est infiniment moins dangereuse que la cigarette. Il reste quelques in- connues, comme les risques liés aux arômes, mais ça, à

côté de la certitude de cancer

Victimes du tabac

«Un chiffre m’effare toujours : au XX e siècle, le tabac a tué 100 millions de personnes. Qu’est-ce qu’on attend pour promouvoir e siècle, le tabac a tué 100 millions de personnes. Qu’est-ce qu’on attend pour promouvoir le substitut le plus efficace?»

Le D r Philippe Presles, qui affirme que la cigarette électronique est le moyen le plus sûr pour arrêter de fumer.

ou d’infarctus avec le tabac, ça ne fait pas le poids…

Donc, selon vous, il faut légaliser la e-cigarette? Oui, et au plus vite. Plus vite elle sera réglementée et répandue, plus vite on fera disparaître le tabac. Si cela se fait partout dans le monde, je prévois que, d’ici 10 ans, il y aura autant de gens qui vont «vapoter» que de gens qui vont fumer.

de gens qui vont «vapoter» que de gens qui vont fumer. En librairie La cigarette élec-

En librairie

La cigarette élec- tronique. Enfin la

méthode pour arrêter de fumer facilement.

Éditions de l’Homme

La guerre annuelle contre le tabac lancée

Mario Bujold, directeur général de la CQTS / YVES PROVENCHER/MÉTRO
Mario Bujold, directeur général de
la CQTS / YVES PROVENCHER/MÉTRO

La lutte pour convaincre les 1,6 million de fumeurs qué- bécois d’arrêter se poursuit encore cette année, avec la 38 e édition de la Semaine pour un Québec sans tabac, qui se tient du 19 au 25 janvier. Même si le taux de fumeurs est passé de 35 % en 1994 à 24 % en 2007, les organismes engagés dans la lutte au taba- gisme ne sont pas satisfaits. «On a fait des progrès, certes, mais le taux de fumeurs

Bilan quotidien

28

Chaque année, 10 400 Québécois meurent de complications liées au tabac, ce qui représente 28 victimes par jour.

stagne, et nous voulons chan-

ger la donne», a déclaré hier le

D r Horacio Arruda, directeur

national de la santé publique.

Le D r Arruda, qui accompa-

gnait le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS), a

aussi rappelé que les complica- tions liées au tabac coûtent au Québec près de 1 G$ annuelle- ment en soins de santé. «Chaque année, nous trou- vons de nouvelles données pour alimenter notre mission»,

a ajouté Mario Bujold, directeur

général du CQTS. Cette année,

une statistique tirée d’une nou- velle étude américaine, selon laquelle «le tabac diminue l’es-

pérance de vie de 10 ans», sera au cœur des publicités et des activités de l’organisme. «Nous voulons lancer un message montrant tout le drame que peut causer le tabac, mais aussi tout l’espoir qui accompagne le geste d’arrêter», a-t-il précisé. Il faut rester optimiste, croit

le D r Arruda, puisque les statis- tiques révèlent que 6 Québécois sur 10 se disent prêts à arrêter de fumer au cours des 6 pro-

chains mois. DAPHNÉE HACKER-B.

INVITATION aux élèves de 5e secondaire et conseillers d’orientation EXPLORERLES Tout savoir sur Arts, lettres
INVITATION aux élèves de 5e secondaire et conseillers d’orientation
EXPLORERLES
Tout savoir sur Arts, lettres et communication - profil médias sociaux
MÉDIAS
SOCIAUX
DEC au Collège Ellis
Campus Longueuil en #médiassociaux
L’IMAGE ET LE WEB :
150, Place Charles-Lemoyne bureau 2060,
Atelier d’Iphotographie
avec l’artiste et photographe mobile*
#MissPixel (http://www.misspixels.com)
iPads fournis
à Longueuil. Dans l’édifice de l’Université de Sherbrooke
à Longueuil (métro Longueuil)
Réservez pour participer à l’atelier
Courriel : egamachebelisle@ellis.qc.ca
ANIMATEUR DE COMMUNAUTÉS :
UN MÉTIER D’AVENIR
Accès à l’université dans une multitude de programmes
Demande d’admission en ligne : WWW.ELLIS.QC.CA
Le 28 janvier plus vous textez plus vous aidez
Le 28 janvier
plus
vous
textez
plus
vous
aidez

Le 28 janvier, pour chaque texto et appel interurbain effectué par un abonné * , Bell remettra 5 ¢ de plus à des organismes qui viennent en aide aux millions de Canadiens qui sont touchés par la maladie mentale.

bell.ca/cause

#BellCause

*Les frais courants d’interurbain et de messages texte s’appliquent.

par la maladie mentale. bell.ca/cause #BellCause *Les frais courants d’interurbain et de messages texte s’appliquent.
par la maladie mentale. bell.ca/cause #BellCause *Les frais courants d’interurbain et de messages texte s’appliquent.
journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014 06 Budget. Plusd’argentpour luttercontrel’itinérance Denis Coderre promet

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014

06

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014 06 Budget. Plusd’argentpour luttercontrel’itinérance Denis Coderre promet

Budget.Plusd’argentpour

luttercontrel’itinérance

Denis Coderre promet plus de fonds pour contrer l’itinérance dans son prochain budget, qui sera déposé à la fin du mois. Le maire a fait cette annonce hier à la sortie d’une réunion avec le Réseau d’aide aux per- sonnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM). «Il y a des gestes administratifs, politiques et budgétaires qui seront faits», a-t-il déclaré sans dévoiler de montants. M. Coderre a aussi promis de frapper à la porte de Québec pour demander que soit accéléré l’établissement d’une politique en itinérance. Il a aussi promis de deman- der à Ottawa de ne pas unique- ment se concentrer sur la phi- losophie du «Housing First», qui consiste à offrir un logement

Contribution

5 %

La Ville fournit environ 5 % des 25 M$ ver- sés annuellement à la cinquantaine d’orga- nismes venant en aide aux itinérants.

aux itinérants. Cette stratégie pourrait mettre en difficulté plusieurs organismes montréa- lais subventionnés par Ottawa. Le coordonnateur du RAP- SIM s’est déclaré «content de voir l’importance que le maire accorde au dossier». Il a rappe- lé l’importance de continuer à développer le logement social et à limiter la judiciarisation excessive des itinérants.

MATHIAS MARCHAL

Disparition au Mexique

 

La famille de Marc Ménard espère toujours

 

voiture espèrent toujours le retrouver vivant. Mais les proches de Marc Ménard affirment avoir besoin d’aide supplémentaire sur le terrain s’ils veulent un jour savoir ce qui est arrivé à l’homme de 45 ans après qu’il se fut volatilisé près de la fron-

Les proches d’un Québécois qui

Les proches d’un Québécois qui

a

mystérieuse-

tière américaine en mars 2013. Marc Ménard a quitté le

ment disparu il

y

a 10 mois alors

Canada en décembre 2012.

qu’il revenait du Mexique en

LA PRESSE CANADIENNE

Jean Lavallée faisait figure de «dieu» à la FTQ

L’ex-PDG de la SOLIM, Guy Gionet / WWW.CEIC.GOUV.QC.CA

L’ex-PDG de la SOLIM, Guy Gionet / WWW.CEIC.GOUV.QC.CA

Commission Charbonneau. Guy Gionet a cherché hier à se délester de ses responsabilités de PDG de la SOLIM en montrant du doigt le président du conseil d’administration de la Fédération des travailleurs du Québec, (FTQ), Jean Lavallée.

Proposition d’Accurso

«Il faut absolument, pour que ça fonctionne, que je sois propriétaire person- nel du terrain à 100 % pour un laps de temps. Après ça, on se réorgani- sera autrement.»

Tony Accurso, entrepreneur, qui propose à M. Gionet, dans un extrait d’écoute électro- nique datant de 2009, de participer

à un tax scheme, une pratique assimilée

à de l’évitement fiscal.

«Monsieur Lavallée, juste pour vous mettre dans le contexte, c’est quand même un dieu. Le terme est un peu fort, [mais c’est] un dieu à la FTQ et au Fonds. C’est quelqu’un de très, très, très puissant. Il est là depuis le début, la création du Fonds; c’est son bébé», a illustré M. Gionet. Le témoin a aussi raconté qu’à au moins deux reprises il avait demandé à Jean Lavallée s’il n’y aurait pas lieu de pousser plus loin les vérifications auprès des partenaires d’affaires de la SOLIM. Mais M. Lavallée s’y était refusé, affirmant que le bilan

social des entreprises ne rele- vait pas de lui, que le Fonds s’en occupait déjà. M. Gionet affirme avoir alors senti qu’il ne pouvait influen- cer M. Lavallée, que sa décision était prise de ne pas renforcer

les

vérifications des partenaires

de

la SOLIM. La commission d’enquête

a

ensuite entendu plusieurs

minutes d’écoute électronique

portant sur la stratégie de sortie

de

crise au Fonds de solidarité et

à la SOLIM, après que plusieurs transactions eurent fait l’objet

de

reportages dans les médias.

LA PRESSE CANADIENNE

La référence en enseignement de l’ostéopathie traditionnelle depuis 1981 Collège d’Études Ostéopathiques
La référence en enseignement de
l’ostéopathie traditionnelle
depuis 1981
Collège d’Études Ostéopathiques
(CEO)
L’ostéopathie est une médecine naturelle qui
a pour objectif de rétablir les fonctions
de l’organisme en traitant les causes des
douleurs et des troubles fonctionnels.
Le premier cycle comprend des cours d’anatomie, pathologie, physiologie, etc.,
et les cours d’ostéopathie. (2130 heures de cours + 1000 heures d’expérience
«clinique)
Le premier cycle est composé de 6 séminaires de 5 jours par année, pendant 5 ans.
Reconnaissance : diplôme d’ostéopathe (DO Qc) permettant d’être admis à
Ostéopathie Québec (fusion de l’Association des Ostéopathes du Québec
« ADOQ » et du Registre des Ostéopathes du Québec « ROQ »)
e
SOIRÉE D’INFORMATION : à 19h
mercredi 19 février et mardi 18 mars 2014
Pour information 514-342-2816 poste 229
info@ceo.qc.com | www.ceo.qc.com
514-342-2816 poste 229 info@ceo.qc.com | www.ceo.qc.com Les jeunes Français «kiffent» le Québec MATHIAS MARCHAL

Les jeunes Français «kiffent» le Québec

www.ceo.qc.com Les jeunes Français «kiffent» le Québec MATHIAS MARCHAL mathias.marchal@journalmetro.com Signe que

MATHIAS MARCHAL

mathias.marchal@journalmetro.com

Signe que le Canada fait de plus en plus rêver les jeunes Français, les visas de travail temporaires pour les 18-35 ans pourraient s’envoler en quelques heures. Les permis liés au Pro- gramme vacances travail (PVT) de 2012 pour le Canada s’étaient écoulés en 12 jours. Et les 6 750 PVT de 2013 l’ont été en 50 heures, note le webmestre du site internet PVTistes.net Canada. Près de 30 000 dossiers de candida- ture avaient été reçus. La cuvée 2014 pourrait être encore plus promet- teuse. Selon le quotidien Le Parisien, les quotas pour- raient être atteints en moins d’une heure. De l’autre côté de l’Atlan- tique, les médias français commencent à s’interroger sur ces envies d’ailleurs des jeunes Français. Interrogé sur les ondes de Radio-France international, l’auteur de l’ouvrage Barrez-vous!, Félix Marquardt, clame que l’inac- tion des politiciens quant au taux de chômage des jeunes (26 % des moins de 27 ans) est la raison principale de cet exode des cerveaux.

Le taux de chômage des jeunes en France explique en partie l’intérêt pour le Programme
Le taux de chômage des jeunes en
France explique en partie l’intérêt
pour le Programme vacances travail
(PVT) au Québec. / ARCHIVES MÉTRO

Ainsi, 150 000 jeunes au- raient quitté la France depuis 5 ans. Le vis-à-vis de M. Mar- quardt lors du débat, Philippe Jamet, président de la Confé- rence des grandes écoles, réfute le concept de fuite des cerveaux, préférant parler de flux de compétences : «On parle de ceux qui partent, parlons aussi de ceux qui viennent», rétorque-t-il. Selon les statistiques fran- çaises, moins de 15 % des di- plômés qui quittent la France vont s’installer en Amérique du Nord. Même modérée, la

Les Français au Québec

En 2012, près de 26 000 Fran- çais ont débarqué au Québec pour étudier ou travailler :

avec un visa de travail temporaire

admis de façon permanente

pour étudier

viennent aussi en tant que touristes.

tendance est à l’augmenta-

tion. Pour mieux faire face à

la demande, l’ambassade du

Canada à Paris a exception- nellement repoussé de deux mois les mises en candidature pour les PVT de 2014 et revu ses méthodes de communica- tion. Par exemple, elle n’en- verra finalement pas d’alerte

courriel pour indiquer la date d’ouverture des dépôts de candidatures. Sur le site de l’ambas- sade, on précise que les 6 750 permis offerts en 2014 seront attribués en trois va- gues. Cette formule permet aux jeunes de travailler pour différents employeurs tout

en visitant le pays.

Contamination en images

Une photo prise sur les berges de la rivière Chaudière dans les mois qui ont
Une photo prise sur les berges de la rivière Chaudière dans les mois qui
ont suivi le déversement d’hydrocarbures à Lac-Mégantic. / MICHEL HUNEAULT

Environnement. La contamination de la rivière Chaudière, dans les mois qui ont suivi la tragédie de Lac-Mégantic, est l’objet d’une exposition photographique présentée jusqu’au 5 février à la Maison du développement durable.

5 février à la Maison du développement durable. ROXANE LÉOUZON roxane.leouzon@journalmetro.com Le

ROXANE LÉOUZON

roxane.leouzon@journalmetro.com

Le photographe Michel Hu- neault a eu un accès privilé- gié aux berges contaminées de la rivière, dès les premiers jours après la catastrophe et lors d’une dizaine de visites étalées sur cinq mois. «Pour avoir une autorisa- tion, ça m’a pris deux jours de négociations officielles», a raconté M. Huneault, hier, à son vernissage. Il est un des seuls, sinon le seul, à avoir documenté en images la progression du déversement dans la rivière Chaudière de façon aussi as-

Accès privilégié

«J’ai eu la chance de suivre la même équipe de décontamination pendant sept semaines.»

Michel Huneault, photographe

sidue et régulière. Il voulait ainsi faire le portrait de cette pollution, une partie de la tra- gédie pratiquement invisible aux yeux du public. «Les photos à dominante de rouge, c’est lors des trois premières semaines, les domi- nantes de blanc-beige, c’est pendant les travaux de décon- tamination, et les dominantes de bleu, c’est surtout au mois de novembre et de décembre», a rapporté l’artiste. Intitulée Contamination + Addiction, l’exposition se veut aussi une réflexion sur notre dépendance au pétrole. Cette exposition inau- gure la programmation hiver printemps de la Maison du développement durable, qui abordera les enjeux des changements climatiques, de l’énergie, des innovations so- ciales et de l’action citoyenne par une dizaine d’expositions, des conférences et des débats.

Northern Gateway

Une étude révèle les propriétés du bitume

Le bitume dilué des sables bitumineux, qui pourrait être transporté dans l’oléo- duc Northern Gateway si le projet devait se réaliser, a la propriété de couler au fond de la mer lorsqu’il est mêlé à des sédiments et battu par les vagues, conclut une étude du gouvernement fédéral. Mais si le brut n’est pas mêlé à des sédiments, cette «mélasse» flottera à la surface

de l’eau de mer, même après évaporation des liquides ou exposition au soleil. Ces recherches sur le com- portement du pétrole dans un environnement marin font partie des 209 conditions énoncées par la commission fédérale d’examen conjoint lorsqu’elle a annoncé, en décembre, qu’elle accordait son feu vert à la réalisation du projet Northern Gateway. S’il est approuvé par le fédéral, l’oléoduc transporte- ra du bitume dilué des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’à un terminal maritime de la Colombie-Britannique.

LA PRESSE CANADIENNE

07 Cégep du Vieux-Montréal 10 M$ pour la Maison Théâtre La première ministre Pauline Marois
07
Cégep du Vieux-Montréal
10 M$ pour
la Maison Théâtre
La première ministre
Pauline Marois était de
passage à la Maison Théâtre
de Montréal, hier, afin
d’annoncer un investis-
sement de près de 10 M$
pour la construction d’une
deuxième salle de spectacle
attenante au cégep du
Vieux-Montréal. La nouvelle
salle de 250 places servira
tant au cégep qu’à la Maison
Théâtre. LA PRESSE CANADIENNE
CE SOIR | 19 H
Rediffusion jeudi 22h

DES ÉCOLES PAS COMME LES AUTRES LES BONNES MANIÈRES

Centre de formation et de perfectionnement HIVER 2014 Inscrivez-vous sans tarder Inscription en ligne disponible
Centre de formation
et de perfectionnement
HIVER 2014
Inscrivez-vous sans tarder
Inscription en ligne disponible
ANGLAIS, FRANÇAIS
Cours réguliers et intensifs; soirs ou samedis
40 heures : 255$
ESPAGNOL, CHINOIS, JAPONAIS,
ITALIEN ET ALLEMAND
Cours de soir
30 heures : 215$
SVP, contactez-nous ou visitez notre site web
pour plus de détails ou pour une liste complète de nos cours en :
Photographie, Web Design, Multimédia et Applications bureautiques, Arts visuels, etc. …
4001, boul. de Maisonneuve Ouest, Bur. 2G.1,
Tous nos cours sont offerts en anglais.
Lundi au vendredi de 8h30 à 16h30
Montréal (Québec), H3Z 3G4
Atwater
www.dawsoncollege.qc.ca/ctd
514 933-0047
(Québec), H3Z 3G4 Atwater www.dawsoncollege.qc.ca/ctd 514 933-0047 Oui, on peut apprendre des choses à la télé.

Oui, on peut apprendre des choses à la télé.

(Québec), H3Z 3G4 Atwater www.dawsoncollege.qc.ca/ctd 514 933-0047 Oui, on peut apprendre des choses à la télé.
(Québec), H3Z 3G4 Atwater www.dawsoncollege.qc.ca/ctd 514 933-0047 Oui, on peut apprendre des choses à la télé.
S&P/TSX 13 692,38 TSX Croiss. 964,71 Nasdaq 4 183,01 S&P 500 1 838,88 +0,07 %

S&P/TSX

13 692,38

TSX Croiss.

964,71

Nasdaq

4 183,01

S&P 500

1 838,88

+0,07 %

+0,07 % Stable +1,68 % +1,04 %

Stable

+1,68 %

+0,07 % Stable +1,68 % +1,04 %

+1,04 %

+0,07 % Stable +1,68 % +1,04 %
1 838,88 +0,07 % Stable +1,68 % +1,04 % UN DOLLAR CANADIEN 0,9134 $US 0,6678 €

UN DOLLAR

CANADIEN

0,9134 $US

0,6678 €

+1,04 % UN DOLLAR CANADIEN 0,9134 $US 0,6678 € 08 UNE ONCE D’OR 1 244,40 $US

08

UNE ONCE

D’OR

1 244,40 $US

UNE ONCE D’OR 1 244,40 $US LE BARIL DE PÉTROLE 92,57 $US
UNE ONCE D’OR 1 244,40 $US LE BARIL DE PÉTROLE 92,57 $US
UNE ONCE D’OR 1 244,40 $US LE BARIL DE PÉTROLE 92,57 $US

LE BARIL

DE PÉTROLE

92,57 $US

Préparez-vous à la disparition de Sears Canada

le blogue de

BERNARD MOONEY

la disparition de Sears Canada le blogue de BERNARD MOONEY lesaffaires.com/blogues/bernard-mooney La semaine dernière,

lesaffaires.com/blogues/bernard-mooney

La semaine dernière, Sears Hol- dings a annoncé que ses résul- tats financiers pour la période de Noël avaient été inférieurs aux prévisions. En fait, les résultats sont affreux et très inquiétants. La société comprend les acti- vités de Sears et celles de K-Mart aux États-Unis, en plus de la filiale canadienne Sears Canada. La stratégie d’Edward Lam- pert, le cerveau derrière Sears Holdings, est de réaliser la valeur des actifs immobiliers tout en exploitant le mieux possible les établissements commerciaux. Selon bien des financiers, M. Lampert pouvait ainsi réaliser une fortune pour ses actionnaires. Cela semblait génial il y a quelques années. Plus main- tenant. Selon l’analyste financier Gary Balter, de Credit Suisse, un vété- ran de l’industrie, les activi-

tés de Sears perdront environ 1,2 G$US en 2013. Pour colmater cette brèche, en se fiant à ce que M. Lampert a fait par le passé, on doit s’attendre à ce que Sears réduise ses stocks et vende d’autres actifs. Mais ce petit jeu a ses limites, surtout quand on sait que les sites les plus valables ont déjà été ven- dus et que ceux qui restent sont de moins en moins attrayants. Au Canada, la direction suit les ordres de M. Lampert et donc le même modèle. Or, même sans la vente des meilleurs sites, Sears Canada est incapable d’affronter la concurrence féroce. Quand vous recevez l’ordre d’envoyer le plus d’argent possible au siège social américain, vous vendez des locaux, vous réduisez au maximum vos dépenses et, surtout, vous êtes incapable de développer vos activités face aux concurrents. Non seulement vous n’avan-

Immobilier : les prix restent déprimés dans les grands marchés du Québec

Les prix de l’immobilier de- meurent déprimés dans les trois principales villes du Québec, si on se fie aux résultats de l’in- dice Maison Teranet-Banque Nationale de décembre. Entre novembre et décembre, les prix des propriétés ont reculé de 0,6 % à Montréal, de 0,4 % à Québec et de 0,3 % dans la région Ottawa-Gatineau, selon l’Indice composite national de prix de Maison Teranet-Banque Nationale. À Montréal et à Québec, il n’y a pas eu de progression mensuelle des prix depuis six mois et cinq mois respectivement. Dans le cas d’Ottawa-Gatineau, il s’agit d’une quatrième baisse men- suelle consécutive. Sur une base annuelle, les prix ont augmenté de 0,4 % à Mont-

réal, de 1 % à Ottawa-Gatineau et de 1,5 % à Québec.

Toronto de retour au sommet La tendance est plus positive dans certains autres marchés clés du pays. Les villes d’Ed- monton et de Vancouver ont enregistré des gains de 0,6 % en décembre, tandis que les prix ont augmenté de 0,4 % à Toronto. Dans la Ville Reine, les prix sont pratiquement revenus à leur sommet d’août dernier. Marc Pinsonneault, écono- miste à la Banque Nationale, n’entrevoit pas d’amélioration des prix cette année dans les villes où ils ont reculé, soit Montréal, Québec et Ottawa- Gatineau.

LES AFFAIRES

cez pas, mais à long terme, vous creusez votre tombe. Sears ne fera pas faillite demain matin. Toutefois, elle glisse lentement et sûrement vers la banqueroute. Un de ces jours, le holding décidera de réaliser ce qui reste de la valeur de sa filiale canadienne. Cela pourra se faire par la vente complète des sites à l’unité à des investisseurs immobiliers, ou encore globale- ment, en vendant par exemple Sears Canada à une société américaine qui veut entrer ici (un peu comme Target avec Zellers). Je ne peux pas vous dire quand, mais je crois que c’est inévitable. Dans quelques an- nées, votre Sears Canada ne sera plus qu’un souvenir! Si on tient compte du fait que le titre a per- du la moitié de sa valeur depuis 2010, on constate bien que des investisseurs ont commencé à voter avec leur portefeuille. P.S. : Gary Balter déclare que Sears Canada semble avoir per- du la volonté de rivaliser après les ventes des sites de Yorkdale et du Eaton Centre.

Le chiffre du jour

30 %

Près du tiers des Canadiens à la retraite sont retournés au travail parce qu’ils avaient mal évalué ce que la dolce vita leur coûterait, indiquent deux sondages menés pour le compte d’ING Direct.

deux sondages menés pour le compte d’ING Direct. Sears ne fera pas faillite demain matin. Toutefois,

Sears ne fera pas faillite demain matin. Toutefois, elle glisse lentement et sûrement vers la banqueroute, écrit Bernard Mooney. PHOTO : ARCHIVES MÉTRO

L’EXPRESS ÉCONOMIQUE

Meilleures ventes que prévu en décembre aux États-Unis

Les ventes au détail aux États-Unis ont augmenté davantage que prévu en décembre, selon les chiffres publiés hier par le départe- ment du Commerce. L’indice des ventes des détaillants et restaurants établi par le ministère a pro- gressé de 0,2 % par rapport à novembre en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrés, alors que la prévision médiane des analystes tablait sur des ventes stables.

Les banques entrevoient une baisse des emprunts

Les plus grandes banques canadiennes affirment que les consommateurs sont en train d’atteindre la limite de ce qu’ils peuvent se permettre d’emprunter et elles croient probable que cela ralentira la croissance des prêts cette année. Le président et chef de la direction de la Banque Royale, Gordon Nixon, a dit s’attendre, hier, à ce que les ménages canadiens com- mencent à faire preuve d’un peu plus de retenue.

Air Canada Rouge embauche des agents de bord

Le transporteur à bas prix Air Canada Rouge embauche des centaines d’agents de bord en prévi- sion du lancement de ses vols au départ de Calgary et de Vancouver, prévu pour ce printemps. La filiale d’Air Canada, qui a entamé ses activités l’an dernier, prévoit augmenter de près du double son effectif et le porter à 650 agents de bord d’ici la fin de 2014, tandis que sa flotte d’avions devrait grimper à 33.

29 JANV.
29
JANV.

conférence

Santé psychologique et mieux-être au travail - 6 e édition

événements

conférence Santé psychologique et mieux-être au travail - 6 e édition événements lesaffaires.com/evenements

lesaffaires.com/evenements

09

Les chercheurs Francis Fortier et Bertrand Schepper ont fait valoir que les plus riches reçoivent
Les chercheurs Francis Fortier et Bertrand Schepper ont fait valoir que les plus riches
reçoivent plus en déductions fiscales que les moins riches./ YVES PROVENCHER/MÉTRO

Inégalités

960 M$

L’IRIS croit que les iniquités fiscales du système d’imposition québécois font perdre jusqu’à 960 M$ par année au gouverne- ment. L’IEDM pense de son côté que le système d’imposition n’est pas injuste.

salaire de moins de 70 000 $ obtiennent en moyenne 173 $ grâce à cette déduction alors que ceux dont les revenus dé- passent 250 000 $ réussissent à déduire en général 4 974 $. L’économiste de l’Ins- titut économique de Mon- tréal (IEDM) Yourri Chassin a toutefois fait valoir que les contribuables qui ont des revenus annuels de plus de 70 000 $ payent près de la moi- tié (51,2 %) de l’impôt des par- ticuliers. «C’est notre régime

fiscal progressiste, a-t-il insisté. Ils sont plus riches. Ils font plus d’argent. Donc, on les impose plus. C’est logique qu’ils pro- fitent de déductions fiscales.» Les stratégies fiscales quali- fiées d’«audacieuses» ont aussi été montrées du doigt par les deux chercheurs puisqu’elles permettent à des ménages d’obtenir plus de déductions et de crédits d’impôt «de façon abusive» selon eux. M. Schep- per a évoqué la stratégie du prêt conjoint, qui permet à une personne ayant des reve- nus élevés de remettre une partie de ses gains à sa douce moitié pour qu’elle obtienne plus de crédits d’impôt. Métro a contacté le cabi- net du ministre des Finances Nicolas Marceau pour obtenir son avis sur l’étude de l’IRIS, mais personne n’a donné suite à la demande.

Formations en gestion des finances personnelles Le placement Comment gérer votre portefeuille de valeurs mobilières
Formations en gestion des finances personnelles
Le placement
Comment gérer votre
portefeuille de valeurs
mobilières ?
Fiscalité du particulier
Comment produire
votre déclaration
de revenus?

Cours offerts les soirs ou les fins de semaine dans cinq cégeps du Grand Montréal

Dès le 1 er février 2014

ances d’information

Mercredi 20 janvier, à 19 h

Cette formation, une initiative du Collège de Rosemont, est rendue

possible grâce au soutien de l'Autorité des marchés financiers.

www.iclf.ca 514 376-1620, poste 7342

Les mieux nantis seraient avantagés

Impôts. Les Québécois qui gagnent plus de 70 000 $ par année et qui ont plusieurs sources de revenus sont les plus avantagés par le système d’imposition.

sont les plus avantagés par le système d’imposition. MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com C’est la

MARIE-EVE SHAFFER

me.shaffer@journalmetro.com

C’est la conclusion à laquelle sont arrivés deux chercheurs de l’Institut de recherche et d’in- formations socio-économiques (IRIS), Francis Fortier et Ber- trand Schepper. À la demande de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), ils se sont pen- chés sur la complexité du sys- tème d’imposition québécois. C’est que les contribuables mieux nantis ont accès à da- vantage de déductions fiscales et de crédits d’impôt non rem- boursables puisque la propor- tion de leurs revenus d’emploi est plus basse que la moyenne et que leurs sources de reve- nus sont plus diversifiées. «On va parler de dividendes, de capitaux, de revenus de pla- cements et de revenus de pro- fession, qui sont pratiquement inexistants dans les catégories de revenus de moins de 70 000 $», a expliqué Francis Fortier. L’IRIS a notamment donné comme exemple la déduction pour frais financiers et frais d’intérêts. Pas moins de 70 % des montants prévus pour cette dé- duction sont remis aux contri- buables qui gagnent plus de 70 000 $ par année qui repré- sentent à peine 11,1 % de la population. Ceux qui ont un

 

Cartes non conformes

 

Deuxième

remboursement

Le président du Conseil du Trésor, Tony Clement,

a

utilisé sa propre carte de

crédit la semaine dernière pour rembourser une deuxième commande de cartes professionnelles do- rées, qui contreviennent aux règles du gouverne- ment fédéral en matière d’approvisionnement. Ses deux lots de cartes de visite arborent les armoiries du Canada et sont ornées d’une feuille

d’érable dorée. Or, selon les règlements adoptés en 1994 sous le gouvernement libéral de Jean Chrétien, la seule couleur autorisée est

le

rouge du petit drapeau

canadien figurant au-dessus

des armoiries du pays, et

 

le

tout doit être imprimé à

l’endos de la carte de visite.

LA PRESSE CANADIENNE

 
LES LAURÉATS DES PRIX EXCELLENCE 2013 DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Les Prix
LES LAURÉATS DES
PRIX EXCELLENCE 2013
DE LA CHAMBRE DE
LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE
Les Prix Excellence soulignent l’excellence professionnelle
valorisée par la Chambre de la sécurité financière.
PRIX D’EXCELLENCE
M me Sophie Babeux, MBA, est une figure de proue de la
discipline des plans de bourses d’études au Québec. Elle a
été sélectionnée par le jury pour sa persévérance, son
audace et la qualité de son leadership dans cette discipline.
M me Babeux est directrice d’agence pour Gestion
Universitas, un cabinet spécialisé dans la distribution
de régimes épargne-études, et elle est porte-parole
pour les Fonds Universitas.
PRIX CARRIÈRE
M. Jacques Chabot, A.V.A., PI. Fin., compte plus de 50 ans
de pratique durant lesquels il a occupé plusieurs postes au
sein de divers cabinets où il a su se démarquer et faire
avancer la profession. Par la suite, il y a plus de douze
ans, il a fondé les Services financiers Chabot inc.
PRIX DE LA RELÈVE
M. Guillaume Parent, B.A.A., est le président et fondateur
de Finandicap, un cabinet de services financiers
entièrement destiné aux personnes handicapées et à leurs
proches. Ce cabinet est reconnu comme la référence
indépendante en matière de régimes enregistrés
d’épargne-invalidité (REEI) au Québec.
JURY
PRÉSIDENT DU JURY
Robert Frances, président et chef de la direction du Groupe financier Peak.
MEMBRES DU JURY
Dana Ades-Landy, présidente du conseil d’administration de l’Association des
femmes en finance du Québec et vice-présidente régionale, Québec et Est de
l’Ontario, services aux entreprises, Banque Scotia;
Marie-Claude Beaulieu, directeur du département de finance, assurance et
immobilier et titulaire de la Chaire RBC en innovations financières de l’Université
Laval;
Claude Béland, ancien président du Mouvement Desjardins et président du Groupe
international de recherche en éthique financière et fiduciaire;
Serge Therrien, président et éditeur du Journal de l’assurance;
Dany Bergeron, président du conseil d’administration de la Chambre de la sécurité
financière et président de Financière Radisson inc.;
Luc Labelle, président et chef de la direction de la Chambre
de la sécurité financière.
de la direction de la Chambre de la sécurité financière. Pour plus d’information sur les lauréats,
de la direction de la Chambre de la sécurité financière. Pour plus d’information sur les lauréats,

Pour plus d’information sur les lauréats, veuillez consulter notre site Internet.

chambreSF.com

sécurité financière. Pour plus d’information sur les lauréats, veuillez consulter notre site Internet. chambreSF.com

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014

10

L’Égypte vote sa constitution sous

Le référendum sur la constitution est la sixième élection nationale en Égypte depuis le renversement

Le référendum sur la constitution est la sixième élection nationale en Égypte depuis le renversement du raïs Hosni Moubarak, survenu en 2011. / AP

Le Caire. Un gigantesque déploiement militaire assurait la sécurité partout en Égypte, hier, alors que les citoyens étaient appelés aux urnes pour se prononcer sur la nouvelle constitution du pays.

Des affrontements entre la police et des manifestants fidèles à l’ex-président Mo- hammed Morsi ont fait au moins 11 morts au premier jour du référendum, censé représenter un tournant dans le plan de transition mis en place par le gouvernement militaire après le renverse- ment de M. Morsi en juillet, ont indiqué des responsables de la sécurité. Les heurts sont survenus

Présence des autorités

360 000

Plus de 200 000 policiers et quelque 160 000 soldats ont été déployés hier dans les rues d’Égypte, un pays qui compte 90 millions d’habitants.

d’Égypte, un pays qui compte 90 millions d’habitants. Le Nigeria traque et torture ses homosexuels Le

Le Nigeria traque et torture ses homosexuels

Le directeur de l’Initiative pour l’égalité, Olumide Makanjua, a dénoncé hier les abus dont est
Le directeur de l’Initiative pour l’égalité, Olumide Makanjua, a dénoncé
hier les abus dont est victime la communauté homosexuelle du Nigéria. / AP

La police du Nigeria a fait du profilage contre les hommes gais et les a torturés afin qu’ils en identifient des dizaines d’autres qui sont désormais tra- qués, ont soutenu hier des mili- tants des droits humains, aver- tissant qu’une telle répression prendra de l’ampleur en vertu d’une nouvelle loi au pays. Le crime allégué de ces hommes est de faire partie d’une organisation gaie. La sanction qui en découle peut aller jusqu’à 10 ans de prison selon la nouvelle loi sur l’in- terdiction du mariage entre personnes de même sexe, qui

Personnes arrêtées

38

La police a arrêté à ce jour 38 homosexuels et en recherche 168 autres, selon la directrice d’une organisation sur les droits sexuels.

a été largement condamnée à l’international. Les actions policières agres- sives montrent que ce pays – le plus populeux d’Afrique – tente d’implanter des mesures antigais qui deviennent de plus en plus courantes dans le continent. Un agent prétendant être un

homme gai a joint un groupe recevant des conseils pour lut- ter contre le sida, a soutenu Dorothy Aken’Ova, directrice générale du Centre internatio- nal de santé de la reproduction et des droits sexuels. M me Aken’Ova a affirmé que la police avait détenu quatre hommes gais durant les Fêtes, avant de les torturer jusqu’à obtenir les noms de soi-disant membres d’une organisation gaie. Un conseiller en santé contre le sida a soutenu que les quatre hommes avaient été agressés brutalement jusqu’à ce qu’ils livrent ces noms. AP

le sida a soutenu que les quatre hommes avaient été agressés brutalement jusqu’à ce qu’ils livrent

11

haute escorte

Encouragement médiatique

Encouragement médiatique

«Aujourd’hui est le jour du jugement.»

La «une» du journal progouvernemental Dostour La presse égyptienne appelait largement à voter en faveur du projet de constitution proposé par le régime militaire, hier. La majorité des médias affiliés aux Frères musulmans ont disparu à la suite du coup d’État du 3 juillet dernier.

au Caire, dans la province voisine de Gizeh et dans deux provinces au sud de la capitale, Beni Suef et Sohag, selon le ministère de la Santé. Au moins 28 personnes ont été blessées. Dans les jours ayant pré- cédé le référendum, l’Égypte semblait davantage se prépa- rer à la guerre qu’à aller voter dans le cadre d’une transition vers la démocratie. Les voi- tures ne pouvaient se garer ni même circuler devant les bu- reaux de vote, tandis que les femmes étaient fouillées par des policières. Des hélicop- tères militaires survolaient Le Caire et les autres grandes villes du pays. Le gouverne- ment et les médias, largement favorables aux militaires, ont présenté le vote comme une étape cruciale pour la sécurité et la stabilité du pays. Des centaines de milliers de prospectus, d’affiches et de bannières appelaient les Égyptiens à voter «oui». Des affiches et des campagnes fai-

sant la promotion du «non» ont mené à des arrestations. La nouvelle constitution, élaborée par une commission libérale nommée par le gou- vernement militaire, interdi- rait les partis politiques fon- dés sur la religion, donnerait des droits égaux aux femmes et protégerait le statut de la minorité chrétienne. Le référendum, qui doit durer deux jours, pourrait ouvrir la voie à la candida- ture présidentielle du plus haut responsable militaire du pays, le général Abdel- Fattah Al-Sissi, qui a renversé Mohammed Morsi. L’actuel gouvernement intérimaire espère une large majorité de «oui» au référendum et un taux de participation élevé pour obtenir une légitimité incontestable, voire un man- dat populaire pour le géné- ral Al-Sissi. Celui-ci n’a pas encore dit s’il comptait se présenter à la présidence, mais sa candidature semble de plus en plus probable. AP

Les naufragés de la guerre Plus de 200 personnes fuyant la guerre civile qui fait

Les naufragés de la guerre

Plus de 200 personnes fuyant la guerre civile qui fait rage au Soudan du Sud sont mortes quand le bateau qui les transportait sur le Nil a coulé. Un porte- parole militaire, le colonel Philip Aguer, a précisé hier que l’embarcation transportait principalement des femmes et des enfants. / ASSOCIATED PRESS

Russie

 
Russie  

«Gandalf»dénonce

laloihomophobe

L’acteur Ian McKellen et 27 lauréats d’un prix Nobel ont signé une lettre ouverte pour exhorter le président de la Russie, Vla- dimir Poutine, à abroger la loi antigaie adoptée par les

Ian McKellen, interprète de Gandalf dans Le Seigneur des Anneaux / GETTY

parlementaires russes. AP

Ménage à trois Mexique «Chacun, dans sa vie personnelle, peut tra- verser des épreuves. C’est
Ménage à trois
Mexique
«Chacun,
dans sa vie
personnelle,
peut tra-
verser des
épreuves.
C’est notre cas.»
L’armée ouvre
le feu sur
des miliciens
Le gouvernement mexi-
François Hollande, président de la
République française, qui a promis de
faire le point sur sa liaison présumée
avec l’actrice Julie Gayet avant le
11 février, lors d’une conférence de
presse tenue hier à l’Élysée
Nigéria
Un attentat fait au
moins 17 victimes
Un véhicule piégé a explosé
hier près d’un poste mili-
taire situé dans une zone
commerciale de Maiduguri,
dans le nord-est du Nigéria,
causant la panique géné-
rale et des collisions en
série alors que des passants
ensanglantés s’enfuyaient
en courant. Au moins
17 personnes ont été tuées,
selon la police.
Un kamikaze est soup-
çonné d’être à l’origine de
cet attentat dans la ville
qui a vu naître Boko Ha-
ram, la secte islamiste qui
terrorise le nord-est du
Nigéria depuis quelques
cain a voulu endiguer les
violences entre les milices
et les cartels de la drogue
dans l’État de Michoacan,
mais la campagne s’est
avérée meurtrière, hier,
lorsqu’un affrontement
armé entre soldats et
civils a éclaté.
Le bureau du procu-
reur général a dit ne pas
pouvoir confirmer le
nombre de morts.
L’analyste en sécu-
rité Alejandro Hope, qui
œuvrait précédemment
pour pour les les services services de de
renseignement renseignement
du du pays, pays, a a
affirmé affirmé que que
la la stratégie stratégie du du
gouvernement gouvernement
dans dans l’État l’État de de
Michoacan Michoacan
était était un un «dé- «dé-
sastre». sastre».
AP
AP
années. ASSOCIATED PRESS
Une cinquième saison enlevante qui mettra une fois de plus les employés de l’Hôpital Saint-Arsène
Une cinquième saison enlevante
qui mettra une fois de plus les employés
de l’Hôpital Saint-Arsène à l’épreuve.
Trauma
début ce soir 21h
RÉALISATION : FRANÇOIS GINGRAS
employés de l’Hôpital Saint-Arsène à l’épreuve. Trauma début ce soir 21h RÉALISATION : FRANÇOIS GINGRAS
journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014 12 Chine Chine Tu cherches un emploi d’été? Vendeusedebébés

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014

12

Chine Chine Tu cherches un emploi d’été? Vendeusedebébés condamnéeàmort Incendie mortel dans une usine
Chine
Chine
Tu cherches un emploi d’été?
Vendeusedebébés
condamnéeàmort
Incendie mortel
dans une usine
DEVIENS
C’EST GRATUIT
SURVEILLANT(E) DE PATAUGEOIRE
Projet réalisé dans le cadre de Valorisation Jeunesse – Place à la relève.
Grâce à la participation financière de
Un tribunal chinois a
condamné une femme mé-
decin à la peine de mort
avec un sursis de deux ans,
hier, après que celle-ci eut
admis avoir volé des bébés
dans l’hôpital où elle tra-
vaillait et les avoir vendus
à des trafiquants.
Zhang Shuxia disait
aux nouveaux parents
que leur bébé avait des
problèmes congénitaux et
les persuadait de donner
leur enfant aux autorités,
selon la Cour intermé-
diaire populaire de Wei-
:
nan, dans la province du
Shaanxi. ASSOCIATED PRESS
Un incendie survenu dans
une usine de chaussures de
l’est de la Chine a fait au
moins 16 morts hier, ont
annoncé les médias officiels.
L’incendie, dont la source
demeure inconnue, s’est
déclaré à l’usine Dadong de
la ville de Wenling, dans la
province de Zhejiang, selon
la télévision publique CCTV.
Les pompiers ont réussi à
maîtriser les flammes envi-
ron trois heures plus tard.
De telles usines entre-
posent de grandes quanti-
tés d’adhésifs et d’autres
produits chimiques haute-
ment inflammables. AP
un beau matiN annOnce un
bel aprÈs-Midi.
Grâce au REÇU GÂTERIE de Starbucks,
vous obtenez toute boisson faite à la main
de format grande à 2 $ SEULEMENT en
présentant votre reçu du matin après 14 h.
jUsQu’au 19 jAnVier
de 14 h À la fErMeTure
NOUVEAU latte
flan au caramel
Conservez le reçu de votre achat effectué le matin (avant 13 h 59) dans un établissement Starbucks, rapportez-le le même jour après 14 h 00 et obtenez une boisson maison format Grande (473 ml) pour
2,00 $. Offre valide du 7/01/14 au 19/01/14 dans les établissements Starbucks participants. Ne peut être jumelée à aucune autre offre ni rabais. Le reçu ne peut pas être transféré, copié ni reproduit.
©2014 Starbucks Coffee Company. Tous droits réservés.

La Thaïlande

Bangkok. La première ministre de la Thaïlande a martelé qu’elle ne démissionnerait pas, hier, alors que les manifestants qui réclament son départ bloquaient des artères stratégiques du cœur de Bangkok pour la deuxième journée consécutive.

Les manifestants ont promis de «paralyser» cette ville de 12 millions d’habitants, mais dans la majeure partie de la vaste métropole, la vie suivait son cours habituel. Les classes ont repris, les gens se sont rendus au travail et la plupart des commerces demeuraient ouverts hier. La plus récente crise poli- tique en Thaïlande a commen- cé l’an dernier. La première ministre, Yingluck Shinawa- tra, a tenté de l’apaiser en dissolvant le parlement et en convoquant de nouvelles élections le 2 février. Mais les observateurs

de nouvelles élections le 2 février. Mais les observateurs Les opposants de la première ministre ont

Les opposants de la première ministre ont installé des c

doutent de plus en plus que le vote ait lieu comme prévu, les manifestants et le princi- pal parti d’opposition, le Parti démocrate, ayant lancé une campagne de boycottage. Devant les journalistes, la première ministre a affirmé

Devant les journalistes, la première ministre a affirmé Centrafrique. Un nouveau présidentattenducette semaine au

Centrafrique. Un nouveau présidentattenducette semaine au milieu du chaos

Les responsables de la Répu- blique centrafricaine ont enta- mé hier le processus visant à choisir un nouveau président in- térimaire, qui aura pour lourde tâche de sortir le pays du chaos. Les 135 membres du Conseil national de transition doivent choisir un nouveau président d’ici la fin de la semaine. La réunion survient après la démission, vendredi, du rebelle devenu président Michel Djoto- dia, après 10 mois au pouvoir. Son premier ministre a égale- ment démissionné. M. Djotodia faisait face à des critiques croissantes de la communauté internationale. Son pays s’est progressive- ment enfoncé dans l’anarchie

Un chrétien intimide un musulman dans un point de contrôle de Bangui. / AP
Un chrétien intimide un musulman
dans un point de contrôle de Bangui. / AP

sous sa présidence, les chré- tiens et les musulmans s’atta- quant mutuellement avec des machettes dans les rues. AP

États-Unis

 

Irak

 

Un élève de 12 ans ouvrelefeuàl’école

Série d’attentats dans tout le pays

Une fusillade survenue hier dans une école du Nouveau- Mexique, aux États-Unis, a blessé 2 adolescents âgés de 12 et 13 ans, ont annoncé les autorités. Un suspect de 12 ans a été arrêté, selon le réseau américain ABC News. Une des victimes aurait reçu une décharge de fusil de chasse au visage, selon le personnel médical. AP/MÉTRO

Des attentats à la bombe et des fusillades ont fait au moins 19 morts hier dans la région de Bagdad, ont annoncé les autorités irakiennes. Des hommes armés circulant à bord d’un véhicule ont notamment abattu un juge, en plus de tuer son chauffeur, a indiqué la police. AP

13

s’enfonce dans l’impasse

13 s’enfonce dans l’impasse mps sur les principales artères de Bangkok, réclamant la mise en place

mps sur les principales artères de Bangkok, réclamant la mise en place d’un gouvernement intérimaire non élu chargé de «réformer» la société. / GETTY

hier qu’elle avait le devoir d’agir après la dissolution du parlement. Elle a assuré qu’elle ne tentait pas de s’ac- crocher au pouvoir, mais a affirmé qu’elle devait mainte- nir la stabilité du pays. M me Yingluck a proposé

d’organiser une rencontre aujourd’hui avec plusieurs groupes – dont ses opposants – afin de discuter d’une proposi- tion de la commission électorale en vue de reporter les élections de février. Mais le leader des ma- nifestants Suthep Thaugsuban,

le Parti démocrate et même la commission électorale ont refu-

sé de participer à la rencontre. Les manifestants accusent le

gouvernement de M me Yingluck

de corruption et de mauvaise gestion, en plus de reprocher à

la première ministre d’être la

Crise sociale

à la première ministre d’être la Crise sociale «Le pays souffre et le peuple souffre.» Yingluck

«Le pays

souffre et

le peuple

souffre.»

Yingluck Shinawatra, première ministre de la Thaïlande, qui a appelé tous les partis du pays à discuter des réformes nécessaires pour mettre un terme à la crise.

marionnette de son frère aîné, l’ancien premier ministre Thak- sin Shinawatra. Il a été renversé par l’armée lors d’un coup d’État pacifique en 2006 et est volontai- rement parti en exil pour éviter la prison après avoir été recon- nu coupable de corruption. Cependant, la majorité pauvre des régions rurales de Thaïlande soutient ferme- ment M. Thaksin et sa famille pour les politiques populistes qu’ils ont mises en place, notamment les soins de santé presque gratuits. Depuis le renversement de M. Thaksin, les deux camps s’affrontent pour le pouvoir, parfois violemment. Au moins huit personnes ont été tuées et des centaines d’autres ont été blessées depuis que les nouveaux troubles ont com- mencé, l’an dernier. AP

Aucune nostalgie pour Ben Ali Des milliers de personnes ont marché sur la principale avenue

Aucune nostalgie pour Ben Ali

Des milliers de personnes ont marché sur la principale avenue du centre-ville de Tunis, hier, pour souligner le troisième anniversaire du renversement du dictateur Zine El Abidine Ben Ali, survenu en 2011, qui a donné le coup d’envoi aux soulèvements du Printemps arabe dans plusieurs pays de la région. Elles en ont profité pour dénoncer les problèmes sociaux et économiques qui affligent encore le pays. / AP

sociaux et économiques qui affligent encore le pays. / AP M D Marque de commerce déposée

MD Marque de commerce déposée de la Banque de Montréal.

Gagnez du temps, en tout temps.

Avec l’outil de prise de rendez-vous en ligne en temps réel de BMO, c’est facile et rapide.

Chez BMO, c’est facile de rencontrer un de nos experts financiers au sujet d’un compte d’épargne d’un CELI. Prenez rendez-vous en temps réel en ligne ou avec votre mobile en utilisant notre outil de prise de rendez-vous en ligne.

Prenez rendez-vous dès aujourd’hui et découvrez notre offre de taux spécial du compte d’épargne d’un CELI à bmo.com/rdv

aujourd’hui et découvrez notre offre de taux spécial du compte d’épargne d’un CELI à bmo.com/rdv /BMOcommunaute

/BMOcommunaute

aujourd’hui et découvrez notre offre de taux spécial du compte d’épargne d’un CELI à bmo.com/rdv /BMOcommunaute
Tribune HASSAN SERRAJI CHRONIQUEUR ET BLOGUEUR journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014 MÉDIAS, PRÉJUGÉS ET
Tribune HASSAN SERRAJI CHRONIQUEUR ET BLOGUEUR
Tribune
HASSAN
SERRAJI
CHRONIQUEUR ET BLOGUEUR

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014

MÉDIAS, PRÉJUGÉS

ET YENNAYER

Au milieu des années 2000, avec le populisme galopant de nos politiciens, la bataille de la diversité culturelle a embrasé la sphère médiatique. En plus de bûcher dans les tranchées de l’intégration professionnelle des immi- grants comme conseiller en emploi, j’ai entamé, à temps partiel, mon certificat en journalisme à l’Université de Montréal. Je me préparais à ouvrir un autre front sur la place publique. Quelle ne fut pas ma sur- prise! Même dans le milieu universitaire, les préjugés avaient la peau dure. Un exemple parmi d’autres :

lors d’un cours, on discutait de l’importance de l’intérêt public versus l’intérêt du public dans le traitement de l’information. Incon- sciemment, notre professeur talentueux nous a confié le fond de sa pensée. Pour cet homme de grande expérience, les médias de l’Occident basent leur travail sur les faits. Leurs

Des faits?

Des faits?

Pour cet homme de grande expérience, les médias de l’Occident basent leur travail sur les faits. Leurs nouvelles sont factuelles, contrairement à celles des pays non démocratiques, qui sont manipulées par les dictatures en place.

nouvelles sont factuelles, contrairement à celle des pays non démocratiques, qui sont manipulées par les dictatures en place. J’ai poliment demandé au professeur de modérer ses propos. Pour étayer mon opinion, j’ai cité l’exemple d’une recherche de l’Uni- versité de Detroit qui venait d’être publiée aux États-Unis. Cette étude a démontré que 80 % des Américains qui suivaient exclusivement les nouvelles sur FOX News étaient sûrs et certains que l’Amérique avait bel et bien découvert des armes de destruction massive chez le dictateur irakien Saddam

Hussein. Ce qui a accouché d’une des plus grandes manipulations politiques des temps modernes. D’ailleurs, de grands quotidiens améri- cains, comme le Washington Post, ont présenté des excuses écrites à leur lectorat pour avoir failli à leur rôle de gardiens du temple en cautionnant la thèse de George W. Bush. L’éminent professeur m’a pris à partie : «Je refuse d’entendre quelqu’un de ma classe affirmer que les médias d’une grande démo- cratie comme les États-Unis manipulent leur public. Ne me dites pas qu’Al Jazeera est plus transparente que

Fox News!» Mon professeur aurait pu citer comme exemple la télé d’État de la Corée du Nord ou de tout autre pays qui croupit sous le joug d’une dictature, mais il a fait allusion à la chaîne arabe en information continue pour me clouer le bec. Autrement dit, moi, l’Arabe, qui étais-je pour donner la leçon ou critiquer une démocratie occidentale? Je n’ai pas eu à piper mot. Une étudiante a pris ma défense. Elle s’est indi- gnée contre l’insinuation malicieuse et humiliante du professeur, dans un cours de journalisme de surcroît! En passant, je ne suis pas arabe. Je suis d’origine berbère. En ce premier jour du calendrier agraire utilisé depuis l’Antiquité par mes aïeux, joyeux Yennayer!

Les opinions exprimées dans cette tribune ne sont pas nécessairement celles de Métro.

14

Exclusif sur le web Liberté 55, mon œil! Vous rêvez de dire «bye- bye boss»?
Exclusif sur le web
Liberté 55,
mon œil!
Vous rêvez de dire «bye-
bye boss»? Eh bien, ce pro-
jet risque d’être retardé
de plusieurs années si on
en croit un récent son-
dage d’ING Direct, qui dit
qu’un répondant retraité
sur trois a souligné être
retourné au travail faute
de revenus suffisants.
LA CHRONIQUE CONSOMMATION
PAR CLAIRE HARVEY
Saisir ce code pour obtenir l’article!
Buzkashi Des cavaliers afghans jouent une partie amicale de buzkashi , aux alentours de Kaboul,

Buzkashi

Des cavaliers afghans jouent une partie amicale de buzkashi, aux alentours de Kaboul, en Afghanistan. Ce jeu est le sport national du pays. Les joueurs tentent de mettre une carcasse de chèvre dans un

but circulaire. / ASSOCIATED PRESS

Courrier des lecteurs

 

Rosemont,

Les Québécois en général étant peureux, nous ne pen- sons pas qu’il est possible de riposter. Personne ne descen- dra dans la rue pour défendre les chats. Les humains qui les ont abandonnés ne sont même pas capables de leur faire des abris et de les nourrir par grand froid, et les autres sont collés à leur écran d’ordi et clique «J’aime» en pensant que ça peut les sauver. Cherchez l’erreur!

JANINE LAROSE,

autobus de la STM. Je comprends votre point de vue, mais il y a des poussettes qui sont presque aussi grosses qu’une petite voiture Smart. J’ai déjà vu une dame qui avait de la diffi- culté à passer entre les deux blocs qui cachent les roues, à l’intérieur de l’autobus. Sa poussette avait tout, tout ce qui se fait de mieux dans le domaine, sauf une chose : elle n’était pas fonctionnelle et, en plus, ça pesait une tonne! Ça prenait au sol, ça prend la place de six personnes debout pour un bébé de huit livres. Ne vous méprenez pas, je suis une grand-mère, j’adore les enfants et je suis la première à les défendre mais, dans des cas comme ça, j’irais plus loin que la STM, j’obligerais les gens à utiliser des poussettes para- pluie ou des porte-bébés. Peut-être que cette dame, sachant qu’elle allait prendre le transport en commun, aurait dû magasiner une

poussette qui, au moins, aurait passé dans la porte de l’auto- bus, plutôt qu’une Cadillac. Il existe des poussettes pour jumeaux où ceux-ci sont assis un derrière l’autre et qui sont beaucoup moins larges. Les services publics n’ont pas à s’adapter à la mode ou aux goûts, que ce soit en matière de poussettes ou d’autre chose. Tous, nous avons incontestablement droit à une place dans le métro ou l’autobus. Y entrer, à l’heure de pointe, quand l’autobus est plein à craquer, avec une poussette assez grosse pour déplacer trois ou quatre personnes et en faire lever deux autres, je n’appelle pas ça du savoir-vivre. Notre liberté finit où celle de l’autre commence.

LINE LEBLANC, MONTRÉAL

antichats

Après avoir reçu dans la figure un règlement inter- disant de nourrir les chats errants, on pensait qu’avec l’arrivée d’une nouvelle équipe municipale un peu de compassion serait de mise. Hélas, on apprenait lundi dans le journal Métro qu’un changement de zonage mettrait en péril les refuges pour chats dans Rosemont. Avez-vous idée de ce que ça implique de trouver un nouveau local pour loger les petits? Les refuges pour chiens ont déjà disparu au Québec parce que personne n’en veut. Qu’en sera-t-il des chats? Avec les interventions du MAPAQ et son règlement P-42 contre les refuges, nous avons lieu de penser que les autorités provinciales et municipales ont dans l’idée d’exterminer les chats de la province.

OPÉRATION FÉLIX, LAVAL

Lespoussettes dans le métro et le bus

Cette lettre réagit à un texte inti- tulé «Accès refusé à une poussette double», publié dans Métro lundi.

Écrivez-nous!

Je viens de lire votre article concernant une femme qui s’est fait refuser l’accès à un

opinions@

journalmetro.com

Volume : 13 Numéro : 216 À Montréal, Métro est publié par Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100, boul. René-Lévesque Ouest, 24 À Montréal, Métro est publié par Médias Transcontinental S.E.N.C. 1100, boul. René-Lévesque Ouest, 24

Imprimé par Transmag Distribué par Messageries de presse Benjamin Éditeur : Nicolas Faucher Éditeur adjoint : Yves Bédard Contrôleuse : Josée Comeau Rédacteur en chef : Eric Aussant Directrices de l’information : Jennifer Guthrie (jour), Rachelle McDuff (soir) Directrice du marketing : Laure Barnouin Directrice des ventes locales : Carole Dallaire Directrice des publications spécialisées et créativité média : Martine Ménard Directeur des ventes nationales et interactives : Gino Iannuzzi Directrice de la distribution : Danielle Tessier Chef de pupitre : Baptiste Barbe Équipe de rédaction Actualité en : Danielle Tessier Chef de pupitre : Baptiste Barbe soirée : Maxime Huard, Jeff Yates, Josie soirée : Maxime Huard, Jeff Yates, Josie Desmarais Journaliste-pupitreur Monde : Sébastien Tanguay Vous avez une opinion à nous faire parvenir? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages? publicite@journalmetro.com. Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir? info@journalmetro.com

e étage, Montréal H3B 4X9 Tél. : 514 286-1066 Téléc. : 514 286-9310

e étage, Montréal H3B 4X9 Tél. : 514 286-1066 Téléc. : 514 286-9310 SERVICE GRATUIT CLINIQUE

SERVICE GRATUIT

SERVICE GRATUIT CLINIQUE MÉDICALE
SERVICE GRATUIT CLINIQUE MÉDICALE
SERVICE GRATUIT CLINIQUE MÉDICALE
SERVICE GRATUIT CLINIQUE MÉDICALE
CLINIQUE MÉDICALE
CLINIQUE MÉDICALE
SERVICE GRATUIT CLINIQUE MÉDICALE

Dans le calepin de Ben

15

Comme ce garçon II

«J’espère que ça ne vous dérange pas, je vous ai dessiné.» Le panda couché sur l’étui de son iPhone m’a rassuré. «C’est génial! Non, ça ne me dérange pas du tout. Attendez…» Il s’est mis à fouiller dans son sac. «C’est drôle, moi aussi je dessine.» Il m’a montré son calepin. «Un jour, j’aimerais étudier en mode.» Quelques mois plus tard «Ben, je suis accepté à l’école de mode de Milan!» Oui, les rêves peuvent se réaliser!

À mercredi prochain!

BEN LIU | BENLIUBENDA.COM | FACEBOOK.COM/BENDABENLIU

MÉGA VENTE ÉÉÉÉÉÉCCCCOOONNNOOOMMMMMMIIIISSSSEEEEEZZZZZ JJJUUUUSSSSSSQQQQQQUUUU’ÀÀÀ
MÉGA VENTE
ÉÉÉÉÉÉCCCCOOONNNOOOMMMMMMIIIISSSSEEEEEZZZZZ JJJUUUUSSSSSSQQQQQQUUUU’ÀÀÀ

50%

99880000,, bboouull SSaaiinntt--LLaauuurreenntt, MMtttll, HH33LL 22NNN3333 5511444 333888999--2200033222 ||
99880000,, bboouull SSaaiinntt--LLaauuurreenntt, MMtttll, HH33LL 22NNN3333
5511444 333888999--2200033222 || pppaaarrraaaddiissddduummmaaaaiiilllllooott cccooommm
Sur présentation de ce coupon, recevez un
cadeau GRATUIT avec tout achat de maillot.
Va li de j us q u’au 14 f é vri er 20 1 4

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014

16

Félindra, tête de tigre!

Télé. Les tarentules qui rampent, les plafonds qui

descendent, les serpents porteurs d’indices, la salle au trésor et les pièces dorées qui tombent dans

la cage

énigme, et si la question était : «De quoi parle-t- on?», la réponse serait si facile : de Fort Boyard, voyons, et de son retour sur les ondes de TVA.

Si c’était une

et de son retour sur les ondes de TVA. Si c’était une NATALIA WYSOCKA natalia.wysocka@journalmetro.com Il

NATALIA WYSOCKA

natalia.wysocka@journalmetro.com

Il y avait de la fébrilité dans l’air hier matin dans l’antre de l’Auberge Saint-Gabriel, où avait lieu la présentation médiatique des deux premiers épisodes de la nouvelle mouture de Fort Boyard. Une fébrilité palpable tout au long de la présenta- tion des épisodes en question, mais surtout lorsque, coup de théâtre, le Père Fouras, le vrai, est apparu sans prévenir, avec sa barbe, sa toge et sa voix ca- verneuse de fin du monde. Accueilli comme une rockstar (il fallait voir toutes les demoiselles se précipi- ter pour se faire prendre en photo avec lui), l’homme aux mille énigmes s’est vanté de n’avoir mis qu’une journée pour arriver au Québec, ponc- tuant cette déclaration d’un «In your face, Mylène Paquette!» Il s’est aussi moqué des nouveaux animateurs de l’émission, Guil- laume Lemay-Thivierge et Dave Morissette. Coquin, le sage du Fort a notamment confié que

Qui est-il?

Qui est-il?
Coquin, le sage du Fort a notamment confié que Qui est-il? «Il est enfermé dans une

«Il est enfermé dans une cage, mais il n’est pas sauvage. Il peut rendre quelqu’un phobique, mais le paresseux le trouve pratique.»

L’énigme que Père Fouras lance à Édith Cochrane et que vous prendrez sûrement plaisir à résoudre ce matin. La réponse en ondes, mercredi prochain.

Lemay-Thivierge, connu pour sa grande motivation, ne tenait pas en place durant le tournage des 10 épisodes, voulant «ouvrir toutes les portes des cellules et tester toutes les épreuves» à son insu. Pour ce qui est de Moris- sette, il lui a ramené les panta- lons de hockey que l’ex-joueur du Canadien «avait oublié dans la cellule de Félindra» Présentée au Québec entre 1993 et 2001, animée d’abord par Guy Richer et France Beau- doin, puis par Guy Mongrain et la regrettée Marie-Soleil Tou- gas, à laquelle a succédé Sylvie Bernier, Fort Boyard est porteuse d’une montagne de souve- nirs. Rassurez-vous, fidèles :

malgré le temps qui a passé, et les quelques petits change- ments qui ont été apportés, la populaire émission d’aventure n’a pas oublié ses classiques. Les règles du jeu se déploient «comme dans une saison de hockey». Les deux animateurs ont chacun trois équipes. Chaque équipe est composée de deux figures connues et de deux personnes «du public». Chaque épisode est dédié à une formation, et la formation la plus forte de chaque «coach» affrontera l’autre en finale. Dans le premier épisode, c’est la «Team Guillaume», la première, qui se mesure aux épreuves du Fort. Édith Co-

chrane et Jean-Michel Anctil, jumelés aux sympathiques (et en forme) Marie-Pier Nadeau et Jean-Philippe Jolin, proprié- taires d’une ferme caprine de 1 000 chèvres, y vivent de drôles de trucs. Par exemple, Édith Cochrane et sa coéqui- pière sont forcées de faire les hamsters dans une machine à laver géante. Jean-Michel Anc- til l’a un peu plus facile avec le jeu de précision De la terre à la lune, qui consiste à pousser une p’tite fusée roulant sur des rails vers une clé accrochée au pla- fond. Mais il faut dire, comme il le dit si bien, que son «chest! Bras!» est très développé. Notons aussi que, puisque les «coachs» peuvent embê- ter les membres des équipes adverses, Lemay-Thivierge ne se gêne pas pour mettre des bâtons dans les roues de ses adversaires. Eh oui, Guillaume, homme pour qui le Fort semble avoir été bâti, dévoile dans cette émission son côté «un peu baveux», dixit Morissette. Sinon, dans le second ex- trait, c’est l’équipe de Dave, à savoir les cousines Mari-Lou Hamel et Audrey Lawlor, ainsi que Rémi-Pierre Paquin et Pierre-François Legendre, qui doivent récupérer le plus de clés possible. «En forme, les gars?» leur demandent les ani- mateurs en début d’émission.

Animée par Guillaume Lemay-Thivierge et Dave Morissette, Fort Boyard sera présentée à TVA le mercredi
Animée par Guillaume Lemay-Thivierge et Dave Morissette, Fort Boyard sera
présentée à TVA le mercredi à 20 h dès le 22 janvier. / YVES PROVENCHER/MÉTRO

«En forme, ouais en forme en forme de poire!» répondent les comparses acteurs. Pierre-François enchaîne en se vantant notamment de son entrainement d’olympien («Tsé, moi, j’ai une piscine»), de ses

exercices de poids et haltères («Je me suis pratiqué à rouler le boyau d’arrosage ben, ben vite») et de son alimentation digne d’un sportif («J’ai mangé ben des

œufs

bénédictines»). Plus loin,

on découvre que Rémi-Pierre souffre d’ophiophobie lorsqu’il est invité à entrer dans une chambre infestée de reptiles. «Ish! Ça sent le serpent là-de- dans!» s’exclame l’ex-Invincible. En somme, on s’amuse beau- coup durant cette course aux clés et au trésor. Pour reprendre l’expression d’Édith Cochrane à la vue du Père Fouras : «Il a bien vieilli, j’trouve!» L’émission aussi, l’émission aussi

J’aime les filles Après le succès de son premier long métrage, Sarah préfère la course

J’aime les filles

Après le succès de son premier long métrage, Sarah préfère la course, c’est maintenant sur le web qu’on pourra voir le travail de Chloé Robichaud, avec la websérie Féminin/Féminin, sorte de The L Word québécois dont le premier épisode – le seul tourné jusqu’à présent – a été présenté hier aux médias. «Le but est de tourner les sept prochains épisodes dans les semaines à venir pour pouvoir présenter le produit complet en juin», espère la réalisatrice. Féminin/Féminin met en vedette Noémie Yelle, Ève Duranceau, Éliane Gagnon, Kimberly Laferrière, Alexa-Jeanne Dubé et Carla Turcotte, en plus d’invités surprises. Le pilote, qui présente principalement le personnage de Noémie Yelle, une jeune femme en maladroite quête d’amour, est entrecoupé d’«entrevues» pour comparer la vie des lesbiennes et des hétéros, de moments de vie quotidienne de la bande d’amies (qui n’échappent pas à certains clichés qui sont visiblement le lot de la vie des homosexuelles, comme ces deux jeunes hommes qui leur

demandent de s’embrasser devant eux

temps de connaître toutefois. À suivre, donc. Produit par Florence Gagnon, le premier épisode est désormais offert sur le site lezspreadtheword.com. JESSICA ÉMOND-FERRAT / YVES PROVENCHER/MÉTRO

).

Le ton est léger, accessible, et les comédiennes ne devraient pas avoir trop de mal à rendre attachants leurs personnages, qu’on n’a pas encore eu beaucoup le

17

17 Entrevue complète sur journalmetro.com En rafale. Mathieu Fortin Mathieu Fortin a été profes- seur puis
17 Entrevue complète sur journalmetro.com En rafale. Mathieu Fortin Mathieu Fortin a été profes- seur puis
17 Entrevue complète sur journalmetro.com En rafale. Mathieu Fortin Mathieu Fortin a été profes- seur puis

Entrevue complète sur journalmetro.com

En rafale. Mathieu Fortin

complète sur journalmetro.com En rafale. Mathieu Fortin Mathieu Fortin a été profes- seur puis a travaillé

Mathieu Fortin a été profes- seur puis a travaillé dans le domaine de l’édition. Ce pas- sionné du fantastique a fondé le fanzine Brins d’éternité et a été en nomination au Prix Aurora 2010 de l’Association canadienne de la science- fiction et du fantastique.

En une phrase, de quoi traite votre dernier livre? Au moment où un jeune homme suit un traitement expérimental contre le cancer, la police enquête sur la mort suspecte de son oncologue.

Que lisez-vous présentement? Le sabbat des éphémères, un recueil de nouvelles fantas- tiques d’Ariane Gélinas.

Quels sont vos trois auteurs incontournables? Guy Gavriel Kay, Stephen King et Daniel Sernine.

Qu’est-ce qui vous a amené à l’écriture? L’envie de raconter aux autres les histoires que je me racontais à moi-même!

En tant qu’auteur, quelle est votre plus grande peur? Ne plus pouvoir écrire.

Quel livre auriez-vous aimé écrire? La Bible. Écrire les textes fon- dateurs d’une doctrine est sûrement un exercice de méga- lomanie incroyablement puis- sant. Sinon, Cent ans de solitude, de Garcia Marquez, pour la force du réalisme magique et la langueur des terres du sud.

PROPOS RECUEILLIS PAR RACHELLE MCDUFF

Roman

Cancer

Coups de tête

Roman Cancer Coups de tête

Livres – Choix de la rédaction

Roman

Roman Zoya Auteure : Danielle Steel Maison d’éd. : Presses de la Cité L’histoire : Forcée

Zoya

Auteure : Danielle Steel Maison d’éd. : Presses de la Cité

L’histoire : Forcée de fuir la Russie après la révolution d’Octobre, la jeune nièce du tsar, Zoya, quitte un conflit pour en trouver un autre en France, où c’est la guerre. Contrainte de travailler, Zoya est d’abord engagée comme modiste, puis comme balle- rine. Après le décès de son aïeule, elle quitte la France pour les États-Unis. Elle y vivra les années folles et la Grande Dépression.

À propos de l’auteure : Avec plus de 600 millions d’exem- plaires vendus dans 69 pays et des livres traduits en 43 langues, Danielle Steel est considérée comme l’auteure la plus populaire au monde.

Polar

comme l’auteure la plus populaire au monde. Polar 13 Auteur : Pieter Aspe Maison d’édition :

13

Auteur : Pieter Aspe Maison d’édition : Albin Michel

L’histoire : Consummatum est, tout est consommé. Deux mots en latin tracés au feutre sur le cadavre d’un homme dans une chambre d’hôtel, une carte de crédit et des cartes de visite au nom de Wim Raes pour seuls indices. Règlement de comptes? Crime sado-maso? Vengeance d’une maîtresse éconduite? Le commissaire Van In se retrouve au cœur d’un macabre jeu de pistes.

À propos de l’auteur : Pieter Aspe est l’auteur de la série best-seller en pays flamand des enquêtes du commis- saire Van In, qui compte plus de 25 volumes. 13 est le 13 e volume de la série.

Roman

Roman Coups de foudre Auteure : Mélanie Rose Maison d’édition : L’Archipel L’histoire : Alors qu’elle

Coups de foudre

Auteure : Mélanie Rose Maison d’édition : L’Archipel

L’histoire : Alors qu’elle promène son chien, une jeune célibataire est frappée par la foudre. Elle survit miraculeusement mais, quand elle se réveille, il sem- ble qu’elle ait changé d’iden- tité. Tout le monde la prend pour une certaine Lauren Richardson, épouse de Grant et mère de quatre enfants. Qui est-elle vraiment?

À propos de l’auteure :

Ancienne infirmière en pédiatrie, Mélanie Rose n’a jamais cessé d’écrire depuis l’adolescence. Elle vit dans le Surrey avec son mari et leurs quatre fils. Son premier roman, La mémoire d’une autre, a été traduit dans six pays.

ERIC AUSSANT

Roman

autre , a été traduit dans six pays. ERIC AUSSANT Roman Le premier vrai mensonge Auteure

Le premier vrai mensonge

Auteure : Marina Mander Maison d’éd.: Presses de la cité

L’histoire : Âgé d’une dizaine d’an- nées, Luca vit avec sa mère et son chat Blu. Son père s’est «dissipé dans le brouillard» juste après sa naissance. Un matin, sa mère ne se réveille pas. Affolé à l’idée d’être envoyé dans un orphelinat, le garçon décide de taire sa mort et de continuer à mener une vie en apparence normale.

À propos de l’auteure : Née en 1962, l’Italienne Marina Mander vit à Milan. Auteure de nouvelles, d’une pièce de théâtre, d’un essai, elle écrit aussi pour des magazines. Le premier vrai mensonge est son deuxième roman traduit en français.

MERCREDI 15 JANVIER, 2014

C centre & est

O ouest

B Bell TV

Films

 

Sports

 

Téléroman

 
 

C

O

B

19h00

19h30

20h00

20h30

21h00

21h30

22h00

22h30

23h00

23h30

Global # #

-

ET Canada

Ent

Bomb Girls “Fifth Column”

Real Stories

(:01) Chicago PD

 

News Final

ET Canada

SRC

$ $ 112

30 vies

L’épicerie

Les enfants de la télé

Trauma

TJ

Nouvelles

(:05) Entrée principale

 

V

% % 114

Taxi payant

Rire et délire

Explosion solaire Une tempête solaire.

 

L’amour est dans le pré

De zero

 

Instant

TVA

115

Poule-oeufs

Bloopers

Le retour de nos idoles

Martin Matte: condamné

Nouvelles

(:35) Denis Lévesque

 

(:35) Signé M

T-Qué

( ( 138

Cuisine futée

Appendice

Voir

Les francs-tireurs

Les gars des

The Bridge “Calaca”

 

Ça vaut

MAtv

) )

-

Terre

Voir grand.tv

Mise à jour

Code rgnl

100 prb

LeZarts

100 prb

 

À la page

 

CTV

+ + 205

TheTomorrow People

Arrow“Blast Radius”

Criminal Minds

CSI: Crime Scene

 

News-Lisa

CTV News

CBC

` ` 206

George S

Coronat’n St.

Dragons’ Den

Republic of Doyle

The National

 

CBC News

George S

TV5

/ / 145

Écoles pas comme-autres

Envoyé spécial

Peuples

Pas que des cobayes

 

TV5 Jrnl

 

Qui sera le

VRAK

0 0 140

Big Bang

Le Trouble

Une Grenade

VRAK la vie

Vie de

Vie de

Big Bang

MDR

Fan Club

La vie

NBC

2 7 280

Jeopardy!

Wheel

Revolution

Law & Order: SVU

(:01) Chicago PD

 

News 5

 

Jay Leno

RDI

3 3 126

24/60

Grands reportages

Le Téléjournal

RDI en direct

Charbonneau

Le National

Économie

Canal D 4 4 129

Guerre

Guerre

Guerre des

Guerre des

Au pays des Cajuns

Comédie Club

 

Rescousse animale

 

Savoir 6 6

-

Moteur

Code Chast

Conf. inter.du CORIM

Planète

Images

Mini-Health Sciences

 

Consenting Sexualities

ABC

6 6 281

News

Inside Ed.

The Middle

Suburgatory

Mod Fam

Super Fun

Nashville

 

News

J. Kimmel

Évasion 7 S 134

Vu du ciel

Pékin Express : le coffre maudit “Un prince à Cuba”

Défis du bout

 

Rallye autour du monde 11

Séries+ 8 T 132

Rizzoli & Isles

King “Scout Winter”

Zoe Hart

Hawaii 5-0

 

CSI: Miami “Game Over”

Historia 9 U 133

Les as de l’aviation

Forteresses

NCIS “Mort-vivant”

Odysseus “Le duel”

 

Atelier-rest

Pawn Stars

Ztélé

: V 131

Jobs de bras

C’est fait

Arrow

Grimm

L’entrepôt 13

 

Les stupéfiants

 

TSN

< < 400

Hockey

NHL Hockey Buffalo Sabres at Toronto Maple Leafs.

 

2014 Australian OpenTennis Second Round.

 

MPlus > > 141

Buzz

M.Net

Haut

Kardashian

Snooki

Simmons

Cliptoman

Modèle de beauté

 

ARTV

? ? 143

Design

Magie

Festival Western

Lumière sur

Musee Eden

 

(10:59) Les revenants

 

MMax

@ P 142

Musimax ill

L’index

Les Années

Génération 2000

Légendes

Une chanson

Albums classiques

 

RDS

A A 123

Hockey 360

30 Images

LNH Hockey Washington Capitals à Pittsburgh Penguins.

 

L’Antichambre

 

Sports 30

TéléToonB M 139

Dragons

JohnnyTest

La retenue

Têtes

Les Simpson

Family Guy

Amer. Dad

South Park

Les Simpson

Canyon

VIE

C L 135

Quatre mariages pour

Je marie mes parents

Mamans, gérantes

Mon garage

Sauvez

 

Maigrir ou mourir “Ashley”

FOX

D N 283

Big Bang

Big Bang

American Idol Hopefuls audition for the judges.

Fox 44 News

Fox 44 News

Simpsons

Family Guy

DISC

E E 520

Daily Planet

Dude,You’re Screwed

Salvage Hunters

Close

Close

 

How/Made

How/Made

SNE

F F

-

Quest for the Cup

Sportsnet Connected

CHL:Top Prospects

 

TLC

G ; 521

Extreme

Extreme

Extreme Cheapskates

Sex Sent Me to the E.R.

My Addiction

My Addiction

Sex Sent Me to the E.R.

YTV

H 2 551

Boys

Assembly

Funniest HomeVideos

Babysitting

Splatalot

Splatalot

Zoink’d!

Mr.Young

Boys

DTOUR

-

H 616

Money

Money

Collectors

Collectors

Extreme Houseboats

ExtremeYachts

 

Extreme Resorts

 

Zeste

O O

-

1 ing

Chef à la res

Cauchemar en cuisine

Guerres et banquets

Mission restauration

 

1 ing

Jamie Oliver

CBS

U U 282

CBS News

Ent

Two Men

The Millers

Criminal Minds

CSI: Crime Scene

 

Channel 3

Letterman

Bravo! μ B 620

Flashpoint “Priority of Life”

Blue Bloods

To Be Fat Like Me (’07) Kaley Cuoco, Caroline Rhea.

 

The Listener “Iris”

 

Addik

Õ Õ 136

Haven “Fourrures”

Les pouvoirs de Toby

Continuum

Touch: les liens invisibles

Etre Humain

 

TFO

ΠΠ137

Son altesse

Son altesse

360

(:03) Oslo, 31 août (’11, Drame) Petter Width Kristiansen.

BRBR

Arrière

Prise2 œ œ 153

Radio enfer

Radio enfer

››› Balance maman hors du train (’87) Billy Crystal

TheTwilight Zone

 

KM/h

Histoires

CASA

154

Escrocs du marteau

Inspection Holmes

Prête à vendre

Masterchef Australie

 

Ma maison bien aimée

 

TT Rétro

-

Tom et Jerry

Pierrafeu

Goldorak

Lucky Luke

Cleo, Chico

John Bravo

Gadget

Gadget

 

Calinours

P’tit Monstre

PDisney (159) (159) 549

Henry

Doc McSt.

Mermaid

JustinTime

Manny

Bucket-Dino

TicketyToc

Little

WowWow

Out-Box

Planète (171) (171)

-

Planète Bac

Faits divers le mag

Faites entrer l’accusé

 

Enquêtes

Le festin de Noël

 

(201) (201) 180

(:10) ›› Les hommes en noir 3 (’12, Action) Will Smith.

The Food Guide to Love (’13)

 

(:35) Arrêtez-moi (’13, Policier) Miou-Miou.

SÉ2

-

-

181

6:15›› Les Lionnes

Une vie pour une vie (’11) Molly Parker.

››› Bienvenue au Marigold Hotel (’11) Judi Dench.

 

Comme nous

SÉ3

-

-

182

6:25Goon: dur à cuire

Boardwalk Empire

›› Les sacrifiés 2 (’12) Jason Statham

(:45) Case Départ (’11) Fabrice Eboué.

 

SÉ4

-

-

183

(6:30) Columbarium(’12)

Les mains libres (’10) Ronit Elkabetz.

(:45) Un plan parfait (’12) Diane Kruger, Dany Boon.

 

Le tueur

Cinépop(205) (205)185

(:15) ››› Le Déclin de l’empire américain (’86)

›› Le Capitaine Avenger (’80)

 

:45›››› Les Hommes du président

 

TLN

(250) (250)700

Being Erica

Magnifica

Magnifica

CSI: Miami

CSI: Miami

 

Raymond

Raymond

Boostez votre confiance et exprimez-vous ! En vente partout où l’on vend des livres et
Boostez votre confiance
et exprimez-vous !
En vente partout où l’on vend des livres et au
www.tcmedialivres.com
journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014 Deux Beatles sur scène aux Grammys 1 Les Beatles seront

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014

Deux Beatles sur scène

aux Grammys

1

Les Beatles seront au centre

sur scène aux Grammys 1 Les Beatles seront au centre artistes interpréteront des succès des Beatles.

artistes interpréteront des succès des Beatles.

ASSOCIATED PRESS

du week-end des Grammys

à

la fin du mois.

La Recording Academy

annoncé mardi que Paul

McCartney et Ringo Starr se produiront au cours du

gala du 26 janvier, à Los Angeles. Un hommage aura été rendu aux Beatles

la veille, au cours du gala

Special Merits Awards, aussi

organisé par l’Academy. Le lendemain du gala des Grammys, le groupe sera encore une fois honoré pendant une soirée où les Eurythmics et d’autres

a

Johnny Depp pourrait devenir Dr. Strange

Johnny Depp serait dans la mire des studios Marvel pour incarner le sorcier Dr. Strange. Depp, 50 ans, aurait rencontré les représentants de la firme au sujet d’une éventuelle participation à Dr. Strange. Les deux parties seraient enclines à collabo- rer, même si la perspective

seraient enclines à collabo- rer, même si la perspective d’une signature ferme reste encore lointaine. Créé

d’une signature ferme reste encore lointaine. Créé par les bédéistes Stan Lee et Steve Ditko en 1963, Dr. Strange est un

ancien 2 chirurgien talen-

tueux et cynique passé à

la sorcellerie après avoir

perdu l’usage de ses mains.

Marvel travaille depuis plu-

sieurs années à ce projet, au-

quel ont été reliés les acteurs

Patrick Dempsey, Benedict

Cumberbatch, Adrien Brody

et Joseph Gordon-Levitt.

Dr. Strange devrait arriver

sur les écrans entre 2016 et

2018, au cours de la phase

3 de l’univers cinématique

Marvel. Ce cycle commen- cera en juillet 2015 avec la sortie de Ant-Man, d’Edgar Wright, où Michael Douglas et Paul Rudd joueront les premiers rôles. BUM

Le Festival de Cannes a un nouveau président

3 C’est Pierre Lescure qui

succédera à Gilles Jacob

à

titre de président du

Festival de Cannes.

M. Lescure a été choisi à

l’issue d’une rencontre du

conseil d’administration, hier.

Il entrera en poste à compter du mois de juillet.

Âgé de 83 ans, Gilles Jacob quitte ses fonctions après plus de 30 ans avec le festival, dont 13 à titre de

président. ASSOCIATED PRESS

VIE DE STARS

En vedette

En vedette

En vedette

Angelina Jolie et Brad Pitt ne se sont pas encore mariés, mais ce n’est pas ce détail qui empêche le couple de souhaiter agrandir la famille. Une source proche des deux acteurs a affirmé ce qui suit au magazine britannique Grazia : «Angelina et Brad ont passé le plus clair de leur temps, lors de la période de festivités, à discuter à propos de l’agran- dissement de la famille. Ils en ont même parlé avec les enfants et sont excités à l’idée d’accueillir un autre petit.» Trois des six enfants du couple sont adoptés :

Maddox, 12 ans, Pax, 10 ans, et Zahara, 9 ans. BUM

: Maddox, 12 ans, Pax, 10 ans, et Zahara, 9 ans. BUM Tweet de star «Ça

Tweet de star

12 ans, Pax, 10 ans, et Zahara, 9 ans. BUM Tweet de star «Ça fait cinq

«Ça fait cinq ans aujourd’hui que j’ai eu, pour la première fois, une chanson n o 1 au pal- marès avec Just Dance. Je ne peux toujours pas croire que je suis ici, à faire de la musique à laquelle je crois. Dans mes gros souliers. Main là-dedans!»

Lady Gaga

18

Berlinale

Waltz et Gondry seront du jury

Le producteur de Broke- back Mountain, James Schamus, présidera le jury du Festival interna- tional du film de Berlin en février. Schamus sera entouré de Christoph Waltz, de l’actrice et cinéaste amé- ricaine Greta Gerwig, du réalisateur français Michel Gondry. Le jury inclura également la productrice de James Bond Barbara Broccoli, la cinéaste originaire d’Iran Mitra Farahani, l’acteur Tony Leung et l’actrice Trine Dyrholm. La Berlinale se tien- dra du 6 au 16 février.

ASSOCIATED PRESS

Kanye West sous enquête

Les autorités de Beverly Hills mènent une enquête à la suite d’une plainte qu’un homme a déposée lundi

cool.» Ce à quoi l’homme aurait répondu en hurlant des

4 blasphèmes. «À ce moment, Kim a eu peur pour sa sécurité. Kanye s’est approché. L’homme s’en

contre Kanye West.

«Le suspect a été identifié

par la victime et plusieurs

témoins. Il s’agit de Kanye

West. West avait quitté les

lieux de l’altercation à l’arri-

vée des policiers. Les détec-

tives de BHPD poursuivent

leur enquête.»

Selon People, l’incident

impliquant Kanye West et

la présumée victime est

survenu lorsqu’un homme

de race blanche a menacé

est alors pris verbalement à West, et c’est là que celui-ci l’a frappé.» Kanye West n’en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. En 2008, il avait été arrêté à Los Angeles pour s’en être pris à un photographe. Il avait alors dû assister à

des des rencontres, rencontres, imposées imposées par par la la cour, cour, pour pour apprendre
des des rencontres, rencontres, imposées imposées
par par la la cour, cour, pour pour
apprendre apprendre à à
contenir contenir sa sa
colère. colère. En En juil- juil-
Une Une source source témoin témoin de de
let let dernier, dernier,
le le chanteur chanteur
avait avait aussi aussi
eu eu maille maille à à
it
suivie d’une meute de
partir partir avec avec
un un autre autre
photo- photo-
rs
commencé à
graphe. graphe.
r
des propos
BUM
BUM

la fiancée iancée du du chanteur, chanteur, Kim Kim

Kardashian. dashian.

l’incident cident explique explique : : «Kim «Kim

marchait rchait en en direction direction d’un d’un

magasin gasin de de meubles. meubles. Elle Elle

était suivie d’une meute de

paparazzis. arazzis. Kanye Kanye la la pré- pré-

cédait.» ait.» La La victime victime aurait aurait

alors commencé à

crier des propos

racistes. istes. Kim Kim

Kardashian dashian

aurait ait

répliqué liqué : :

«Ce n’est n’est pas

à crier des propos racistes. istes. Kim Kim Kardashian dashian aurait ait répliqué liqué : :
ÉDUCATION FORMATION CONTINUE Mercredi 15 janvier 2014 journalmetro.com

ÉDUCATION

FORMATION CONTINUE

Mercredi 15 janvier 2014 journalmetro.com

AUSSI DANS CE CAHIER

Nouveaux

horizons

Les bancs des cégeps et des universités n’accueillent pas que de jeunes adultes. Les professionnels en réorientation de carrière sont aussi nombreux à user les bancs d’école.

Quand changer de cap? / Page 20

Changement de carrière : mode d’emploi / Page 21
Changement de carrière :
mode d’emploi / Page 21
Étudiez le soir à votre rythme ! et DEC PLUS DE INSCRIPTION SUR PLACE (sans
Étudiez le
soir à votre
rythme !
et DEC
PLUS DE
INSCRIPTION SUR PLACE (sans rendez-vous)
120
COURS
OFFERTS !
Mercredi
9155, rue Saint-Hubert, Montréal
Crémazie
www.collegeahuntsic.qc.ca/adulte
514 389.5921, poste 2228
15 janvier
16 janvier
Jeudi
Présentez-vous
au local C.1140
CAHIER SPÉCIAL ÉDUCATION

CAHIER SPÉCIAL ÉDUCATION

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014

20

Quand changer de cap?

Formation. Changer de trajectoire professionnelle est de plus en plus commun, mais avant de faire le saut, il faut savoir quand on en a assez. Comment s’y retrouver avant de divorcer?

on en a assez. Comment s’y retrouver avant de divorcer? SARAH CHAMPAGNE 37 e Avenue Monique

SARAH CHAMPAGNE

37 e Avenue

Monique St-Amand, conseil- lère en orientation pour le club de recherche d’emploi CREMCV, énumère certaines raisons qui poussent les gens à la consulter : anxié- té, situations de conflits au travail, épuisement, frustra- tions, conditions difficiles. À l’origine de la volonté de changer d’emploi : «des ma- laises qui varient beaucoup». «Des réflexions, comme “il me semble que je pour- rais être plus heureux ou plus efficace dans un autre contexte”» sont tout de même des indices concrets que le niveau de malaise est élevé, selon M me St-Amand. Mais avant d’entreprendre une démarche de réorienta- tion de carrière, elle précise qu’il faut aussi avoir espoir que la situation s’améliorera ailleurs. Une fois le mécontente- ment identifié, deux grandes questions s’imposent avant de déclarer officiellement le ras-le-bol. Est-ce vos désirs ou votre environnement qui ont changé ? Puis, de quelle nature sont les changements qui s’imposent ? Une analyse de sa situa- tion professionnelle per- met d’abord de préciser les causes du désir de change- ment. Deux options pos- sibles : regarder à l’intérieur de soi ou autour de soi (dans

le milieu professionnel).

M me St-Amand se fait

rassurante sur la première possibilité, les changements intérieurs : «Il est normal

que les raisons d’un choix de carrière remontant au début de la vie adulte ne soient plus les mêmes après 10 ou 20 ans.» Se souvenir des élé- ments qui procuraient un sentiment d’accomplisse- ment est utile pour évaluer

si ces sources de stimulation

sont toujours présentes. C’est ce qui permet de com- prendre comment l’insatis- faction s’est installée et de «s’assurer que l’on a tiré le

maximum de profit d’un en- droit», affirme la spécialiste en transition de carrière.

Si c’est plutôt le contexte

de travail qui a changé, que

ce soit à cause de conflits ou de bouleversements dans l’organisation, le travail d’observation permet aussi de comprendre les zones de mécontentement. Très sou- vent, des ajustements sont possibles. Le point de non-retour est donc différent pour chaque travailleur. Mais «avant de claquer la porte,

il vaut la peine d’aller voir

[la direction] pour discuter

un peu», conseille Monique St-Amand.

Il est possible de propo-

ser des changements à son patron ou de prendre un nouveau rôle à l’intérieur de notre champ de compé-

tences, par exemple. «Si l’on

a fait un travail d’exécutant pendant un certain temps,

on peut avoir le goût de for- mer ou d’entraîner de nou- veaux employés», suggère

M me St-Amand. Les compé-

tences fines développées au fil des années peuvent servir à convaincre ou à aiguiller notre patron. C’est

la solution de la thérapie de

couple!

On peut aussi en venir à la conclusion que c’est le type

On peut aussi en venir à la conclusion que c’est le type Faire table rase peut

Faire table rase peut vouloir dire retourner à l’école ou lancer son entreprise. / MÉTRO

Questionnements

Questionnements

«Il est normal que les raisons d’un choix de carrière remontant au début de la vie adulte ne soient plus les mêmes après 10 ou 20 ans.»

Monique St-Amand, conseillère en orientation

d’emploi qui ne convient plus et qu’il faut carrément

changer de profession. Pas aussi facile dans ce cas-ci de

refaçonner son travail. Les implications du tra- vail de réorientation sont alors plus vastes : en avoir assez est une chose, recom- mencer à zéro en est une autre ! Faire table rase peut vouloir dire retourner à l’école ou lancer son entre- prise, c’est-à-dire prendre davantage de risques. L’important est donc

d’avoir un portrait clair de sa situation avant de quit- ter son emploi. «Il faut se méfier de ceux que j’appelle les “beaux-frères” c’est- à-dire tous ceux qui nous donnent des solutions en 30 secondes, sans mauvaise volonté mais sans véritable compréhension de notre situation», conclut Monique St-Amand.

de notre situation», conclut Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège
de notre situation», conclut Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège
de notre situation», conclut Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège

Téléphone : 1 800 663-8105

poste 521

Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège Laflèche à Montréal GESTION
Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège Laflèche à Montréal GESTION
Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège Laflèche à Montréal GESTION
Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège Laflèche à Montréal GESTION
Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège Laflèche à Montréal GESTION
Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège Laflèche à Montréal GESTION
Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège Laflèche à Montréal GESTION
Monique St-Amand. Téléphone : 1 800 663-8105 poste 521 NOUVEAU Le Collège Laflèche à Montréal GESTION
NOUVEAU Le Collège Laflèche à Montréal GESTION DES ACHATS LOCAUX ET INTERNATIONAUX ATTESTATION D’ÉTUDES
NOUVEAU
Le Collège Laflèche à Montréal
GESTION DES ACHATS LOCAUX ET INTERNATIONAUX
ATTESTATION D’ÉTUDES COLLÉGIALES
DEVIENS ACHETEUR!
> Perspectives d’emploi favorables partout au Québec
> Durée : 675 heures, 3 sessions, 3 soirs/semaine
DÉBUT DES COURS : 24 FÉVRIER 2014

Soirées d’information : lundi 20 janvier à 18 h ou mercredi 5 février à 18 h | Inscription obligatoire

21

Changement de carrière :

mode d’emploi

Entrevue. Le choix de carrière que vous avez fait à 18 ans ne vous convient plus?

que vous avez fait à 18 ans ne vous convient plus? ANNABELLE MOREAU 37 e Avenue

ANNABELLE MOREAU

37 e Avenue

Vous avez toujours rêvé d’élever des chèvres en mon- tagnes, mais n’avez jamais osé? Mathieu Guénette, directeur des services profes- sionnels, conseiller et coach chez Brisson Legris, offre ses conseils pour y voir plus clair.

Quelles questions doit-on se poser avant d’amorcer un changement de carrière? Dans un premier temps, il est primordial d’identifier ses objectifs. Avec quoi aimeriez- vous ressortir, quelle fina- lité envisagez-vous? Bref, où voulez-vous vous retrouver à la fin du processus? La personne qui amorce un changement de carrière doit se poser plusieurs questions afin de faire un état complet de sa situation et d’arriver à un diagnostic à propos de sa situation actuelle. Comment en suis-je arrivé là? Pourquoi est-ce que je veux changer de carrière? De plus, il faut iden- tifier les sources de satisfac- tion (et d’insatisfaction) dans notre emploi actuel. Quels tâches ai-je aimées, détestées, et surtout pourquoi? J’essaie souvent d’identifier les zones de confort des personnes avec qui je travaille et de plancher là-dessus pour la suite.

Quels sont les écueils lorsque l’on veut changer de carrière? Il y en a plusieurs, mais l’un des principaux est le fait que les acquis de la personne devront être délaissés dans sa nouvelle carrière. Par

Une bonne démarche de transition de carrière commence toujours par l’analyse des besoins. / MÉTRO
Une bonne démarche de transition de carrière commence toujours
par l’analyse des besoins. / MÉTRO

exemple, si cela fait 15 ans que vous travaillez dans l’informatique et que vous voulez devenir cuisinier dans un restaurant, vos années d’expérience ou vos avantages ne seront pas pris en compte. Cela peut être difficile à gérer. C’est pourquoi le fait d’identi- fier sa zone de confort – mais aussi la zone à developper – est primordial. Il faut aussi établir une liste de critères de son emploi futur et établir une cible et les options possibles en ce sens, afin d’éviter le plus possible les écueils et les difficultés. De plus, dans le diagnostic sur notre situation, il faut séparer ce qui nous appartient et que l’on peut gérer, de ce qui est propre à l’environnement, sur lequel nous avons moins de contrôle.

Quelles sont les étapes à considérer lors d’un changement de carrière? Une bonne démarche de transition de carrière débute toujours par l’analyse de

ses besoins. Deuxième étape : identifier l’objectif à atteindre. Il faut qu’il soit réaliste et qu’il prenne en compte tous les éléments de l’équation. Cet objectif doit aussi prendre en considéra- tion le marché. La personne doit se demander : «Est-ce que mon profil correspond aux besoins, à ce qui est recher- ché?» Cette deuxième étape est également le moment de recueillir des informa- tions sur le secteur visé ou le nouveau poste envisagé. Est-ce que je devrai retourner à l’école ou puis-je transiter d’un secteur à l’autre? Troisièmement, le candidat au changement de carrière doit se demander comment faire la transition. Certains restent à temps plein dans leur emploi, d’autres accepteront un em- ploi temporaire ou de transi- tion, feront du bénévolat ou travailleront à temps partiel dans le nouveau domaine, le temps de bien évaluer la meilleure manière de faire. Il

Il a dit

«Je le répète souvent : il n’est jamais trop tard pour effec- tuer un changement de carrière. À souvent : il n’est jamais trop tard pour effec- tuer un changement de carrière. À 22 ans ou à 55 ans, c’est possible.»

Mathieu Guénette, conseiller et coach

faut imaginer ce que pourrait être cette période de transi- tion pour qu’elle s’adapte le mieux à notre changement de carrière. Quatrième étape : lorsque la cible est identifiée, il faut refaire son CV. Je conseille de faire un CV par compétences (aptitudes relationnelles, travail d’équipe, etc.) afin que le transfert de compétences soit visible pour le nouvel em- ployeur. Ensuite, il faut bien se préparer à d’éventuelles entrevues et démarrer un processus de réseautage dans le secteur visé, car seulement 20 % des offres d’emplois sont publiées. Enfin, mettre sur pied une stratégie de re- cherche d’emploi et plonger.

Y a-t-il un meilleur moment pour changer de carrière? Je le répète souvent : il n’est jamais trop tard pour effectuer un changement de carrière. À 22 ans ou à 55 ans, c’est possible. De plus, il ne faut pas se fier au passé pour envisager l’avenir. Si certaines choses vous déplaisaient dans votre secteur, cela ne veut pas dire que la réalité sera la même dans vos nouvelles fonctions. Il est parfois difficile de se voir, de s’analyser soi-même, mais c’est primordial lors d’un changement de carrière.

ARTS NUMÉRIQUES BEAUTÉ DESIGN D’INTÉRIEUR Tous les cours sont offerts en français ou en anglais.
ARTS NUMÉRIQUES
BEAUTÉ
DESIGN D’INTÉRIEUR
Tous les cours sont offerts en français ou en anglais.
Certains programmes sont offerts
uniquement au campus de Montréal.
DERNIÈRE CHANCE DE VOUS INSCRIRE À LA SESSION D’HIVER
Campus de Montréal
Campus de Laval
2000, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal (Québec) H3H 2T2
1595, boulevard Daniel-Johnson, Laval (Québec) H7V 4C2
514 939-4444, poste 4281
514 939-4444, poste 4917
Atwater
Montmorency
collegeinterdec.com
Membre du réseau LaSalle International
FAITES PARTIE D’UNE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS DÉVOUÉS, PRÊTS À ASSURER LA SANTÉ DANS LES MILIEUX
FAITES PARTIE D’UNE ÉQUIPE
DE PROFESSIONNELS DÉVOUÉS,
PRÊTS À ASSURER LA SANTÉ
DANS LES MILIEUX HOSPITALIERS!
DEVENEZ PRÉPOSÉ EN
HYGIÈNE ET
SALUBRITÉ
phil
est un chasseur de
microbes
Seulement
20 places disponibles
DÉBUTE LE 13 JANVIER 2014
FORMATION EN ANGLAIS
Saviez-vous que
Cette formation de 6 mois vous permettra
d’apprendre les techniques nécessaires pour
éviter ou contrôler la propagation de maladies
infectieuses en milieux hospitaliers.
La formation est offerte en anglaisnglais parpar dedes
spécialistes dudu CentreCentre uniuniversitaire de santé
McGillcGill (C(CUSM).
Les préposés en hygiène et salubrité sont au
cœur des opérations d’assainissement spécialisé.
Nos diplômés travailleront avec les équipes de
contrôle des infections.
Un seul centre hospitalier embauche, par année,
entre 25 et 30 préposés en Hygiène et Salubrité
pour assurer la santé de ses patients.
brillant comme vous l’êtes
Centre de formation professionnelle
et d’éducation aux adultes
access.rsb.qc.ca
450 676-1843,
poste 5044
CAHIER SPÉCIAL ÉDUCATION

CAHIER SPÉCIAL ÉDUCATION

journalmetro.com mercredi 15 janvier 2014