Vous êtes sur la page 1sur 1
Des lois et des c Créances familiales Tour d'horizon des droits et obligations d'entraide Leur portée n'est pas toujours pergue a sa juste mesure. es obligations de soutien - a.ses descendants (enfants, et de secours d'origine _ petits-enfants).ow a ses beaux” familiale sont destinées parents, gendres ou belles-filles & imposer en droit -8 jusqu'au divorce du conjoint défaut d'un volontariat de fait- ‘qui créait alliance ou jusqu’a une solidarité trans-généra- son décés. Ce cas concerne tionnelle mais également par- principalement les personnes tenariale. Outre les classiques gées qui ne parviennent plus obligations des époux...oudes A'régler les frais de la maison ex-époux(pension alimentaire, de la retraite les accueillant, cerecetliealietcnfaats) lies La pension du conjoint sur- Iuent : vivant et des ascendants Initialement institué par la loi incluen ordinaires du 15 novembre 1998, le sta obligations alimentaires re tut juridique du Pacs s'est Les oblig Parallélement, la _créance’ {rouve profondement remanie, Celie ci ressortent des tees alimentaire au comjlat sure: Yougproeondement ema, suivants antactéremplacéedanslaloi estimé” qui vagissait_ dune lu 3 décembre 2001 parune yéritable mutation vers”. un ~article 205 du Code civil: "les fension de parla succession youtable_muta enfants doivent des aliments @ Evrepnjoint successible dans le leurs pere et mere ou autres jhesoin, dans les conditions de De fait, le Pacs met a la charge ascendants qui sont dans le Geisi et de prise en charge des partenaires des devoirs besoin”: denuigues, 2" ceues ‘devia reeiproques, Alors quils Sen 4 tus howelle tréance Walimente sageaient simplemen - article 206 du Code civil “les TT er cette lol au aide mutuelle et matétielle, genres ef belles files doivent ro dS: glondants ordinal, soDtdésormais tons "ae vie également, et dans les mémes P¥° Commune ainsi qua une aide circonstances, des aliments a matériel et une assistance rect feir beautgete'e Sellemére te délal pour réclamer cee, "matt wats cee cbigatoncecse be, lal pour réclamer eet. prague lorsque celui des époux quipro- Recs ee css dindivicon ee 14s. devoirs de secours et de lores caer toe Taikre, das; en cas dindivision, oe 16s, devles ds seeour st de Cee ee ace Tatts Peg PIQIONEE, JIGS or eee pons sont deeesea transposes aun parionaires Plus généralement, une p Cette pension est due par te d'un Pacs. ae 7 sonne dans le besoin, et qui Sheie dimmiauée ou susceptible Il ressort de ces différentes Agnéss Proton nest pas en mesure dassurer lténieurement dans le cas on lspositions que “Talliance sa subsistance, peut saisir le Je créancier benéficierait de {amiliale - au sens large et juge aux affaires familiales ressources nouvelles, contemporain du terme - d'une demande de versement gendre divers droits et obliga- de pension alimentaire par lun Les obligations réciproques _fions alimentaires dont la por- des membres de sa famille pro- entre partenaires liés par un — tée n'est pas toujours percue a ‘che acte civil de solidarité (Pacs) sa juste mesure par les intéres- = A ses ascendants (parents, Laloidu 23 jnin 2006entréeen Agnés Proton grands-parents.... Tel peut vigueur fe ler janvier 2007, Avocat au Barres de Grasee Gre le cas dune personne portant réforme des succes: adultgcubitement aychomage, sons, apporte éealement (cone dt tated quin‘arriverait plus faire face d'importantes modifications — $¢ 2hlgatons sont rites aut urmes Rises dépenses ct dont les aux régles du Pacs, énoncées ‘*sreles 2074211 dy Code Cl ascendantsseraient plus fortu- aux termes des articles 515-1. Qa ccaeclp vos par nés ; a 515-7 du Code Civil. ‘pension des sscendents ordinaives,