Vous êtes sur la page 1sur 62

Vingt Mille Lieues sous les mers (1866-1869) | Jules VERNE (1825-1905) | 118 illustrations d'Alphonse de Neuville et Édouard

Riou

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45

46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60

61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75

76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90

91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105

106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118
Tous droits réservés © 2008 | RenePaul.net | ISBN 978-2-923610-03-0 | v2008.06.03
2

1
3. Otto Lidenbrock était un homme grand, maigre.

4. Il demeurait dans sa petite maison de Königstrasse.


5. Graüben était une charmante jeune fille blonde. 6. La vieille servante retourna dans sa cuisine en gémissant.
7. Je me croisai les bras et j’attendis. 8. Je me penchai sur la carte.
9. Je gagnai donc les bords de l’Elbe. 10. Je trouvai mon oncle criant et s’agitant.
11. Marthe et la jeune fille nous adressèrent un dernier adieu. 12. Le clocher de Frelsers-Kirk.
13. Vue de Reykjawik. 14. Une rue de Reykjawik.
15. Hans, personnage grave, flegmatique et silencieux. 16. Mon oncle ressemblait à un Centaure à six pieds.
17. Sa monture vint flairer la dernière ondulation des vagues. 18. « Un lépreux », répétait mon oncle.
19. Le fjörd de Stapi encaissé dans une muraille basaltique. 20. Je voyais ça et là des fumerolles monter dans les airs.
21. Nous nous prêtions un mutuel secours à l’aide de nos bâtons. 22. Bientôt la trombe s’abattit sur la montagne.
23. « Regarde ! » me dit le professeur. 24. La descente commença.
25. Les lampes furent accrochées à une saillie de lave. 26. Parfois une succession d’arceaux se déroulait devant
nous.
28. Et relevant sa gourde, il la vida tout entière entre mes
27. « Une mine de charbon ! » m’écriai-je. lèvres.
29. Je m’imaginais voyager à travers un diamant.
30. Un jet d’eau s’élança de la muraille. 31. Nous descendions une sorte de vis tournante.
32. Descente verticale. 33. Je songeai aux secours du Ciel.
34. « Axel ! Axel ! est-ce toi ? »
35. Ma couchette se trouvait installée dans une grotte. 36. Une vaste nappe d’eau s’étendait devant mes yeux.
37. « Ce n’est qu’une forêt de champignons », dit-il. 38. J’allai me plonger dans les eaux de cette Méditerranée.
39. Des algues immenses vinrent onduler à la surface des flots. 40. Le rêve d’Axel.
41. Le radeau a été soulevé hors des flots. 42. Ces animaux s’attaquent avec fureur.
43. Le geyser s’élève majestueusement. 44. Les cheveux de Hans sont hérissés d’aigrettes lumineuses.
45. La boule de feu se promena lentement. 46. Une plaine d’ossements apparut à nos regards.
48. C’était la végétation de l’époque tertiaire dans toute sa
magnificence.
47. C’était un corps humain absolument reconnaissable.
49. Un Protée de ces contrées souterraines.
50. Au bout de six pas, notre marche fut interrompue.
51. « Croulez, montagnes de granit ! » 52. La torche jeta assez de clarté pour éclairer toute la scène.
53. Peu à peu, nous avions dû quitter nos vêtements. 54. Le radeau ondula sur des flots de laves.
56. Mon oncle, demi-nu et dressant ses lunettes sur son nez.
55. Du sommet du Stromboli.
57 58
59 60
61 62
63 64
65 66
67 68
69 70
71
72 73
74 75
76 77
78 79
80 81
82 83
84 85
86 87
89
88
91
90
92 93
95
94
96 97
98 99
100 101
102 103
105
104
106 107
108 109
110
111
112
113
114 115
116
117
Numérisation
Équipe des collaborateurs

Illustration(s) couleur(s)
Bernhard Krauth

Légende(s)
René Paul | Jacques Chauvette | Jacques Bloch

Traitement et mise en forme


René Paul

Sites références
http://www.RenePaul.net
http://jv.gilead.org.il/rpaul
http://www.fredericviron.com/verne/galerie
http://www.jules-verne-club.de/Kaleidoskop/Chromotypo_01.html

118

Centres d'intérêt liés