Vous êtes sur la page 1sur 40
#15 LE GRATUIT DU RUNNING MAI-JUIN 2010 RESPIRATION AIR RECUPERATION NATURE RUNNER RYTHME MARATHON HYDRATATION
#15
LE GRATUIT DU RUNNING
MAI-JUIN 2010
RESPIRATION
AIR
RECUPERATION
NATURE
RUNNER
RYTHME
MARATHON
HYDRATATION
CŒUR
NUTRITION
COURSE
FRACTIONNÉ
TRAIL
MARCHE
ENTRAINEMENT
LIBERTE
ACCELERATION
BIEN-ETRE
DOSSIER SPECIAL TRAIL
DE LA TÊTE AUX PIEDS, LES BONNES PISTES
POUR VOUS PRÉPARER À COURIR NATURE
Photo : JMK Consult
DOSSIER SPECIAL TRAIL DE LA TÊTE AUX PIEDS, LES BONNES PISTES POUR VOUS PRÉPARER À COURIR
Wave Fortis 3 Pour coureur universel tous poids. Une légèreté et un amorti d’exception pour
Wave Fortis 3 Pour coureur universel tous poids. Une légèreté et un amorti d’exception pour

Wave Fortis 3

Pour coureur universel

tous poids. Une légèreté et un amorti d’exception pour un confort absolu.
tous poids.
Une légèreté et un
amorti d’exception
pour un confort absolu.

www.mizuno.fr

Ressentez la différence

h l ncept unique, ace de l’onde équilibre idéal et STABILITÉ.
h
l
ncept unique,
ace de l’onde
équilibre idéal
et
STABILITÉ.
absolu. www.mizuno.fr Ressente z la diff érence h l ncept unique, ace de l’onde équilibre idéal
absolu. www.mizuno.fr Ressente z la diff érence h l ncept unique, ace de l’onde équilibre idéal
EDITO Somm’ R N°15 C’EST DANS L’R L’actualité du running 4/10 INTERVIEW Marinette Pichon 12

EDITO

EDITO Somm’ R N°15 C’EST DANS L’R L’actualité du running 4/10 INTERVIEW Marinette Pichon 12

Somm’ R

N°15

C’EST DANS L’R

L’actualité du running

4/10

INTERVIEW

Marinette Pichon

12

DOSSIER LES TRAILS

SPÉCIAL TRAIL

14

Les Crêtes d’Espelette

21

La Transbaie

22

Raid du golfe du Morbihan

23

Sologne Classique

24

Maraisthon

24

SHOPPING

La panoplie pour le trail

26

LES COURSES

Les Courants de la Liberté

30

Semi du pays d’Aix

32

PSG La Course

33

Route du Louvre

35

R Magazine, LE GRATUIT DU RUNNING

est édité par Sports & Médias + SAS au capital de 1000 euros Siret 497583492

Président - fondateur : Patrice NAOUR Directeur Général : Frédéric MARTIN

Siège social 8, rue Balzac – 37000 TOURS

Rédaction 57-61, rue Dulong – 75017 PARIS Tél : 01 46 22 68 90 Fax : 01 46 22 66 04 E-mail : r.lemag@orange.fr

ADMINISTRATION Directeur de la publication :

Patrice NAOUR Directeur du développement :

Frédéric MARTIN

REDACTION Rédacteur en Chef :

Patrice NAOUR Secrétaire de rédaction :

Christelle DESTOMBES Ont collaboré à ce numéro :

Franck ALVEROLA, Romain DONNEUX, Fabienne et Laurent FARRI-HORVAIS, Christophe GEOFFROY, Kevin LEPAPE, Alexandre MILON, Jean-Marie ROUAULT

MAI-JUIN

2010

PUBLICITE Au support : 01 46 22 68 90

MAQUETTE Didier « des signes » Sordon des.signes@wanadoo.fr

CONCEPTION GRAPHIQUE Christophe Beluin Agence Ouest Publi Conseil - Rennes

Christophe Beluin Agence Ouest Publi Conseil - Rennes IMPRESSION Roularta Printing, 8800 ROESELARE Dépôt légal

IMPRESSION Roularta Printing, 8800 ROESELARE

Dépôt légal à parution ISSN : 1957 - 6781

Raison garder

Chères coureuses, Chers coureurs, Chers organisateurs, Profitons de ce numéro consacré aux trails et à la course nature pour faire un point sécurité. En effet, devant l’afflux de nouveaux coureurs pas toujours (af)fûtés et l’explosion de nouvelles courses – ce dont on ne peut que se réjouir – il convient tout de même de se souvenir que, si la course à pied n’est pas un sport à risque, courir mal préparé peut quand même déboucher sur des états, pas d’Amérique, mais pathétiques… Le running se démocratise et tout le monde veut participer, c’est super. Mais si c’est pour se ramasser à la petite cuillère… Sur un semi, ça passe encore, on peut toujours retrouver le chemin de la maison. Mais sur un trail, ça devient parfois compliqué. Le jour n’est pas si éloigné où l’on verra quelque coureur plus inconscient que courageux mettre en péril une organisation à vouloir courir au-delà de la raison. La passion ne justifie pas tout, et surtout pas l’inconscience. Faisons donc passer le message: une course, ce n’est que du bonheur si l’on est un minimum préparé et équipé. C’est aussi l’un des grands enseignements tirés du trail qui, comme toute activité de montagne, nous a enseigné l’humilité… Patrice Naour

OÙ TROUVER R Magazine ?

R Magazine, le gratuit du running, est

disponible sur les courses et dans le réseau des magasins Endurance Shop dont

vous trouverez la liste en page 25 ainsi que sur www.enduranceshop.com.

Il est aussi téléchargeable sur

www.sport-up.fr.

Il vous est possible de commander les

différents numéros. Pour connaître les conditions d’expédition, veuillez prendre

contact par mail à l’adresse suivante :

r.lemag@orange.fr

C’EST DANS L’R » COURSES PARTEN’R >CALENDRIER – MAI 16 mai Trail la Cercottoise (Cercottes
C’EST DANS L’R » COURSES PARTEN’R >CALENDRIER – MAI 16 mai Trail la Cercottoise (Cercottes

C’EST DANS L’R »

COURSES PARTEN’R

>CALENDRIER – MAI

16 mai

Trail la Cercottoise (Cercottes - 45) Course du Donjon (Cucugnan - 11) Trail du Bessin (Le Fresne-Camilly - 14) La Mosnacotoise (Mosnac - St-Simeux - 16) Semi-marathon de Troyes (10)

22 mai

Elle & Lui (Nantes - 44)

22-23 mai

Trail de Guerlédan (Saint-Gelven - 22)

23 mai

Trail de la Vallée aux Diables (Nouzilly - 37) Trail de la Chaîne des Côtes (Lambesc - 13) Foulée du rail (Toulouse - 31) Les 10 km Cora Opéra Ikea (Pace - 35) Foulées nogentaises (Nogent/Seine - 10)

29 mai

L’Amiénoise (Amiens - 80) La Pastourelle (Salers – 15) Trail Roscoff to Roscoff (29)

30mai

Paris-Saint-Germain La course (Paris – 75) Le Semi-marathon du Pays d’Aix (13) Le Gué des Buis (La Celle Dunoise – 23) La Montpellier-Reine (Montpellier – 34)

>JUIN

4 juin

Courir à Clermont (Clermont-Ferrand – 63)

5 juin

Les 10 bornes de la Saint-Médard

(Brunoy – 91)

Trail des Mouflons (Champerboux – 48)

6 juin

Monta Cala de Peillon (06) Foulée Verte (Marolles-en-Brie – 94) Les Foulées vertes de Cande (Monts – 37) Course des 3 villages (Aix-les-Thermes – 09) Galopade du Crieu (Ségura – 09) Trail du Roc de la Lune (Saint-Jean-du- Bruel – 12) Bol d’air Barbenais (La Barben – 13)

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Retrouvez toutes ces courses sur

Retrouvez toutes ces courses sur www.sport-up.fr le site de l’inscription en ligne

www.sport-up.fr le site de l’inscription en ligne

On les connaissait, on les suivait, on en parlait… Et puis cette année, c’est fait : elles deviennent partenaires de notre magazine. Vous pouvez les cocher sur vos tablettes.

LES 20 KM DE LA COTE DE GRANIT ROSE (22) / 25 juillet 2010

Cote d’amour !
Cote d’amour !
COTE DE GRANIT ROSE (22) / 25 juillet 2010 Cote d’amour ! D epuis sa création

D epuis sa création en 1980, cette manifes- tation n’a cessé de croître. Avec plus de 1 800 coureurs l’an passé, les 20 km de la Côte

de Granit Rose ont encore fait parler d’eux. Beaucoup de cadors français de la course sur route se sont illustrés sur cette classique qui fête cette année sa 31 e édition. Aujourd’hui, on retrouve de nombreux coureurs originaires d’Afrique et de toute l’Europe sur la liste des engagés. Pour tous les participants, c’est l’occasion de se retrouver sur la ligne de départ avec des athlètes hors normes. Et découvrir les charmes cachés de la côte nord de la Bretagne, entre côte escarpée et îlots rocheux.

De Trébeurden à Perros-Guirrec, sur la plage de Testraou, le parcours, réputé rapide, vous donne des ailes. Et si Eole, le dieu du vent est avec vous, vous

aurez encore plus de souffle et cela sera un pur plaisir, sinon… Pour ceux qui n’ont pas 20 km dans les jambes, les organisateurs proposent aussi un 10 km, entre Landrellec et Pleumeur-Bodou, tout à fait adapté au public féminin. Si on y ajoute le 3 km pour les enfants, toute la famille est servie ! Sans oublier les trois randonnées pédestres de 20, 12 et 7 km qui permettront au plus grand nombre de découvrir cette

R. D.

côte si typique.

www.20kmcotegranitrose.com

MARATHON DE VANNES (56) / 16-17 octobre 2010

MARATHON DE VANNES (56) / 16-17 octobre 2010 Jour de fête V annes, cité de caractère

Jour de fête

V annes, cité de caractère aime la course et les

coureurs. Nichée au fond du golfe du Morbihan

– qui est le théâtre de nombreuses épreuves –

elle est le cœur d’un marathon qui a du caractère. De belles couleurs, une belle saveur, tout est réuni pour vous faire passer 42,195 km sans vous lasser. Ici, ils passent très vite. Après un départ le long des remparts, la course se dirige vers le golfe et ses sentiers côtiers. Suivent un petit tour dans la ville historique et sur l’île de Conleau, avant d’arriver sur le stade de Kercado. Des sentiers côtiers, des chemins, des ponts, des rues piétonnes, etc. la richesse du parcours est remarquable. Pour ceux qui n’ont pas le marathon dans la peau, pas de problème : le Duo de l’Hermine, (le marathon effectué à deux en relais) ou la Foulée du Golfe (un 13 km au bord de la mer) vous permettent de participer à la fête. Tout est prévu pour les accompagnants qui peuvent participer à la Marche des Vénètes. Le tout au son des bombardes et cornemuses du « fest deiz » (la fête de jour en breton) qui anime toute l’après-midi de la course !

R. D.

www.marathon-vannes.com

4

R magazine mai / juin 2010

*Un esprit sain dans un corps sain

*Un esprit sain dans un corps sain * *

*

*Un esprit sain dans un corps sain * *

*

C’EST DANS L’R » ACTUS >CALENDRIER – suite Trail des Ebihens (St-Jacus-de-la-Mer – 22) Les
C’EST DANS L’R » ACTUS >CALENDRIER – suite Trail des Ebihens (St-Jacus-de-la-Mer – 22) Les

C’EST DANS L’R »

ACTUS

>CALENDRIER – suite

Trail des Ebihens (St-Jacus-de-la-Mer – 22) Les Drayes du Vercors (La-Chapelle-en- Vercors – 26)

12 juin

La Salomon Bandol Classic (83)

Trail Puy de la Tuile (Chaudes-Aigues – 15)

13 juin

Trail des Lavoirs (Chevreuse – 78) Les 6 heures de Missillac (44) Ronde des Bois (Veyras – 07) Trail de la Croix de Fer (Nogent/Seine – 10) Trail du Pays de Sault (Balcaire – 11) La Crocofolie (Fontaine-les-Dijons – 21) Traversée de la baie de Saint-Brieuc (22) Le Saint-Vi’trail (Saint-Vit – 25) Les Courants de la Liberté (Caen – 14)

19 juin

Maraisthon (Coulon – 79) Trail des crêtes (St-Paul-de-Jarrat – 09) Foulées des vieilles pierres (Boussac – 23) Trail du Rouvergue (Chamaret – 26) Foulées de Poulx (30) Trail du confluent (Pinsaguel – 31)

20 juin

Trail des Bosses (Champagnole – 39) Trail en Haut-Forez (Les Salles – 42) La Francilienne (Paris – 75) Les Foulées des Laveuses (Le Coudray- Montceaux – 91) Foulée verte en Durance (Pontecoulant – 04) Trail des Châteaux (Salles-sur-Mer – 17) La Randonnetulle-Sédières (Tulle – 19) Défi du Myon (Messange – 21) Les Foulées Arcueillaises (Arcueil – 94) Semi-marathon de La Croix Verte (Montsoult – 95)

25 juin

Tonight Trail by Titan (Couzon-au-Mont- d’Or – 69)

26 juin

Le Tour du Canigou (La Bastide – 66) Trail du Raid Normand en nocturne (Duclair – 76)

Vendée Ultra Trail (Mervent – 85) Corrida de Langueux (22)

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Retrouvez toutes ces courses sur

Retrouvez toutes ces courses sur www.sport-up.fr le site de l’inscription en ligne

www.sport-up.fr le site de l’inscription en ligne

MARATHON DU MANS (72) / 3 octobre 2010

MARATHON DU MANS (72) / 3 octobre 2010 Tous en piste ! A u Mans, l’endurance,

Tous en piste !

A u Mans, l’endurance, on connaît ! Mais, pour la première fois, une course pédestre aura lieu sur le circuit mythique des

24 heures du Mans réservé habituellement aux bolides de course à deux, quatre ou six roues. Vous ne partirez pas pour 24 heures, mais pour parcourir 42,195 km sur un tracé en boucle dessiné en aller-retour, avec un passage sur le circuit Bugatti et son revêtement exceptionnel qui autorisera de bonnes performances. Au rayon des nouveautés, découvrez le PI Marathon, une course en relais de trois coureurs, chacun effectuant une boucle de 14 km. Plusieurs groupes de musique, répartis tout au long du circuit, rendront l’ambiance festive. Sur les terres de Dominique Chauvelier, le marathonien le plus connu de France, et de l’ex-pilote de F1 Sébastien Bourdais, qui a annoncé sa participation au marathon relais, ça va chauffer ! www.marathondumans.com

Marathon de Montpellier (34) / 17 octobre 2010

Le marathon joue à la Comédie

D ès sa première édition, le marathon de Montpellier affiche l’objec- tif d’être parmi les dix plus importants marathons français dans les années à venir. Pour cela, le Montpellier Athletic Méditerranée

(MAM), soutenu par la mairie, a opté pour une manifestation très animée.

La célèbre place de la Comédie, cœur de la manifestation et point de départ et d’arrivée, sera transformée en village du sport et de la course à pied. A la course seront associées des démonstrations de roller, de trampoline, de saut

à la perche

héraultaise sur un parcours à la fois urbain et péri-urbain. Ce rendez-vous sera également placé sous le signe de la santé et de la pré- vention contre la sédentarité et l’obésité, avec la participation de personnes atteintes de ces troubles à un relais sur 42 km. Des conférences sur les bien- faits du sport se tiendront en partenariat avec le centre hospitalier de Montpellier. www.premiermarathondemontpellier.fr

alors que les coureurs découvriront le territoire de la cité

que les coureurs découvriront le territoire de la cité Run in Lyon (69) / 3 octobre

Run in Lyon (69) / 3 octobre 2010

Photo Ville de Lyon / Muriel CHAULET
Photo Ville de Lyon / Muriel CHAULET

Pour tous les goûts

O n avait déjà le semi et le 10 km de Lyon à cette époque, et à l’initiative de la ville de Lyon, on a greffé sur l’événement l’ancien

marathon de Lyon. Le temps d’un week-end l’an- cienne capitale des Gaules sera le théâtre d’une grande fête de la course à pied avec au pro- gramme, un 10 km, un semi-marathon, un marathon et un 10 km handisport. Les départs simultanés seront donnés à partir de la célèbre place Bellecour ! Le marathon fait donc son grand retour après un an d’absence. Sur un parcours très roulant, il permettra de découvrir les plus beaux sites de la ville : le parc de la Tête d’Or, les berges du Rhône, le Vieux Lyon. Cerise sur le gâteau, la course traverse le stade Gerland bien connu des amateurs de football. www.runinlyon.com

6

R magazine mai / juin 2010

Retrouvez SOJASUN en 2010 sur les villages des courses ou autres épreuves sportives.

C’EST DANS L’R » COURSES NATURE LA GRIMPÉE DU RUISSEAU / SALLANCHES (74) / 30

C’EST DANS L’R »

COURSES NATURE

LA GRIMPÉE DU RUISSEAU / SALLANCHES (74) / 30 mai 2010

LA GRIMPÉE DU RUISSEAU / SALLANCHES (74) / 30 mai 2010 Grimpette et tartiflette C ourir

Grimpette et tartiflette

C ourir au cœur du pays du Mont-Blanc sans grimper à

plus de 4 000 m, c’est possible ! L’organisateur de la

Grimpée du Ruisseau, le jeune Clément Vaillant, a reçu

le soutien de la marque Watt pour cette 5 e édition afin de muscler encore son événement. Trois épreuves seront proposée, un 15 km et deux marches de 6 et 12 km. Au départ de Sallanches, le parcours vous permettra d’admirer la beauté des paysages entre Cluze et Chamonix, et bien sûr, vous aurez une vue imprenable sur le Mont Blanc. Évidemment, ce trail est organisé avec un total respect de la montagne et de l’environnement. Après la course, tous les participants seront conviés à un repas savoyard. Comme le dit le proverbe, qui convient parfaitement à la course à pied : « Après l’effort, le réconfort ! » www.grimpeeruisseau.com

ENTRE LOIRE ET COTEAUX / ANCENIS (44) / 6 juin 2010

Au cœur des vignes

L a course à pied est avant tout un plaisir, les organisa- teurs de la course nature d’Ancenis l’ont bien compris. Une bouteille de Muscadet sera offerte à tous les participants

des deux courses de 9,8 et 19,8 km organisées à travers les coteaux qui bordent la Loire. Courez le long du plus grand fleuve français et découvrez des paysages plein de surprises. Le parcours se déroule essentiellement dans les paysages de vignes. Des groupes musicaux vous accompagnent tout au long de la course. Une marche du cœur est également organisée au profit des Pupilles des Pompiers. Pour ceux qui veulent profi- ter pleinement de leur week-end, des mobil homes sont en

location au camping d’Ancenis. Deux distances, du vin, une ambiance chaleureuse, que demander de plus ? evacourse.over-blog.com

chaleureuse, que demander de plus ? evacourse.over-blog.com LE MAXI TRAIL-ORIENTATION DES KARELLIS (73) / 10-11 juillet

LE MAXI TRAIL-ORIENTATION DES KARELLIS (73) / 10-11 juillet 2010

TRAIL-ORIENTATION DES KARELLIS (73) / 10-11 juillet 2010 À deux, c’est mieux 80 km, 3 550

À deux, c’est mieux

80 km, 3 550 m de D +, deux jours d’effort, le trail des Karellis a des allures de sommet de la course. À pied et d’orientation ! Car cette épreuve est avant tout une course

d’orientation à travers les montagnes alpines. Les cartes IGN ne seront distribuées que la veille de la course. Entouré des cols du Galibier et des Alpes, le tracé devrait conduire les participants dans les villages alpestres d’Albanne et d’Albiez avec l’ascension des Aiguilles d’Arves. Vous voulez une bonne nouvelle ? Vous ne partez pas seul à l ‘assaut des alpages. L’épreuve se déroule en duo. Trouvez vite un partenaire et rendez-vous dans la station des Karellis, située à 1 600 m d’altitude en pleine vallée de la Maurienne. En plus du trail, deux manifestations auront lieu en même temps : la semaine du cerf-volant et le triathlon des Arts. www.karellis.com

du cerf-volant et le triathlon des Arts. www.karellis.com >CALENDRIER – suite 27 juin Marathon du Finistère

>CALENDRIER – suite

27 juin

Marathon du Finistère (Saint-Vougay – Guisseny – 29) Trail des Naufrageurs (Kerlouan – 29) Sur les chemins de Cabalor (Breville- les-Monts – 14) Course nature des Craquelins (Plumaudan – 22) Trailhounet des Filhols (Villemur-sur- Tarn – 31) Elan de la Table Ronde Française (Sceaux – 92)

>JUILLET

3 juillet

La Ronde des Alpes Mancelles (Saint- Léonard-des-Bois – 72) Trail du Cousson (Dignes-les-Bains – 04) Corrida Crédit Agricole (Toulouse – 31)

4 juillet La Marche du Géant (Buis-les-Baronnies 26) Course nature des Sources de la Somme (Morcourt – 02) Ultrachampsaur (Orcières – 05) Course Nature des Découvertes (Decazeville – 12) La Sologne Classic (Neuvy-sur- Barageon – 18) Trail de l’Aigoual (L’Espérou – 30) La Barberousse (Gruissan – 11)

10 juillet

Foulées Contoises (Contes – 06) Entre Lot et Garonne – Le défi

d’Aliènor (Prayssas – 47)

11 juillet

Entre Monts et Merveilles (Cluny - Charnay – 71)

Trail du Bout du Monde (Plouzane – 29)

14 juillet

10 km de Saint-Herblain (44) Trail des Monts d’Azur (Séranon – 06) Rond du Bauzon (Usclades-et-Rieutord – 07) Trail (Landudal – 29)

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Retrouvez toutes ces courses sur

Retrouvez toutes ces courses sur www.sport-up.fr le site de l’inscription en ligne

www.sport-up.fr le site de l’inscription en ligne

8

R magazine mai / juin 2010

FOR ERUNNER

FORERUNNER ® 110

110

®

DON NEZ UN SENS À VOS PERFOR MANCES

DONNEZ UN SENS À VOS PERFORMANCES

SENS À VOS PERFOR MANCES DONNEZ UN SENS À VOS PERFORMANCES ® RCS Nanterre 349 096
SENS À VOS PERFOR MANCES DONNEZ UN SENS À VOS PERFORMANCES ® RCS Nanterre 349 096

®

RCS Nanterre 349 096 384

NOUV EAUTE 2010 :

NOUVEAUTE 2010 :

à fond de vos entrainements et restez concentré sur vos objectifs , le

Gardez votre motivation au beau fixe, profitez à fond de vos entrainements et restez concentré sur vos objectifs, le

Gardez votre

Forerunner ® 110 s’occupe du reste. Appuyez simplement sur « Start » et sa technologie GPS indique avec précision votre

Forerunner

1 10 s’occupe du reste. Appuyez s implement sur « Start » et sa tec hnologie GPS indique avec préci sion votre

motivation au beau fixe, profitez

®

vitesse, dista nce, fréquence cardiaque et dépe nse calorique. Très simple d’utilis ation, le Forerunner

vitesse, distance, fréquence cardiaque et dépense calorique. Très simple d’utilisation, le

tous tous les les coureurs cour eurs et et bénéficie bénéficie d’une d’une prise prise en en main m ain quasi quasi immédiate. immédiate.

110 est à l a portée de

Forerunner ® 110 est à la portée de

- -

- -

- -

- Ceinture cardiofréquencemètre intégrée selon version

e se o n vers on

- C

Montre Montre GPS GPS très très simple simple d‘utilisation d‘utilisation

Disponible Disponible en e n trois trois coloris coloris différents différents

t

e n ure

i

ca r

di

f é

o r quencem

èt

re

i

n

é

gr

Compatible avec le site communautaire Gar min Connect

Compatible avec le site communautaire Garmin

pour le suivi et l’an alyse de vos performances

Connect pour le suivi et l’analyse de vos performances

l

i

Prix Prix public public conseillé co nseillé à à partir partir de de 179,00€ 179,00€ TTC TTC

conseillé co nseillé à à partir partir de de 179,00€ 179,00€ TTC TTC www.garmin.com /fr www.garmin.com/fr

www.garmin.com /fr

www.garmin.com/fr

C’EST DANS L’R » RENDEZ-VOUS SUR LA TOILE La pause des runners Voici un nouveau
C’EST DANS L’R » RENDEZ-VOUS SUR LA TOILE La pause des runners Voici un nouveau

C’EST DANS L’R »

RENDEZ-VOUS

C’EST DANS L’R » RENDEZ-VOUS SUR LA TOILE La pause des runners Voici un nouveau rendez-vous
SUR LA TOILE La pause des runners Voici un nouveau rendez-vous sur la toile pour
SUR LA TOILE
La pause
des runners
Voici un nouveau rendez-vous sur la
toile pour les amateurs de course à
pied. Runningcafé est un blog créé
par les amis d’Endurance Shop, pour
répondre à la forte demande des run-
ners en matière d’informations sur la
course à pied.
Des conseils, des plans d’entraîne-
ments, des parcours, des interviews et
des portraits de coureurs, des tests de
running, une rubrique dédiée aux
femmes, des conseils diététiques et
shopping, le blog Runningcafé, est com-
plet et très convivial, avec de
nombreuses vidéos et photos des évé-
nements running.
www.runningcafe.fr
GÉNÉREUX
La Course
des héros
6juin 2010
La Course des héros qui se déroulera le
6juin sur l’île de Monsieur, près du pont
de Sèvres (Hauts-de-Seine), constitue
un double défi : sportif, parce qu’il faut
courir 6 km le 6 juin 2010 ; et solidaire,
parce qu’il faut auparavant avoir réuni
au moins 300 € de dons pour l'asso-
ciation de son choix via le site.
Tous les héros qui seront au départ le
6 juin auront relevé ce défi et c’est pour
cela que cette course sera différente
des autres.
Organisée en partenariat avec le
Conseil général des Hauts-de-Seine, elle
sera aussi un moment de fête et d’ami-
tié avec les nombreuses animations du
village des associations (pique-nique,
groupes de musique, etc.).

JOURNÉES DÉCOUVERTE MARCHE NORDIQUE / 26-27 juin 2010

Ne ratez pas la marche !

L a Fédération Française d’Athlétisme organise

les 2 es Journées Découverte de marche nordique

les 26 et 27 juin 2010 dans le parc de Bercy à

Paris. Cette activité, venue de Finlande, est en train de conquérir la France grâce à son accessibilité.Le principe de la marche nordique est simple : il suffit de marcher en accentuant le mouvement naturel des bras pendant la marche et de propulser le corps vers l’avant à l’aide de deux bâtons. Les avantages liés à cette pratique par rapport à la marche traditionnelle sont importants. Vous dépensez plus de calories et vous

êtes moins fatigués. Cette discipline est vraiment accessible à tous, et en particulier, à tous ceux qui, sédentaires, veulent débuter une activité physique. Pendant ces journées découverte, outre la marche, la FFA proposera de nombreuses autres activités en rapport avec la forme et la santé avec des cours de condition physique, des séances de remise en forme, des tests de VMA (Vitesse Maximale Aérobie) pour les coureurs, etc. Les bâtons seront fournis, il suffit de venir avec vos baskets ! www.marche-nordique.org

suffit de venir avec vos baskets ! www.marche-nordique.org Photos Stéphane Kempinaire SUR INTERNET :
Photos Stéphane Kempinaire
Photos Stéphane Kempinaire

SUR INTERNET : Jesuisuncoureur.com

Partagez votre passion du running

A mis coureurs, du nouveau pour vous ! La

Fédération Française d’Athlétisme vient de

lancer un tout nouveau site Internet dédié à la

course à pied. Ce site communautaire, qui s’adresse à tous les coureurs quel que soit leur niveau, a un objectif très simple : rassembler un maximum de coureurs pour partager ensemble la passion du running avec l’aide et l’expertise des coachs et des athlètes de la FFA. Pour avoir accès aux informations et aux différents services, il suffit de vous inscrire et de créer votre profil. Puis de vous laisser guider. Des spécialistes comme Annette Sergent, ambassadrice du running, ou les coachs athlé-santé de la FFA vous prodiguent astuces et conseils sur

l’entraînement, la diététique, les équipements. Vous y trouvez également un calendrier des courses très complet ainsi qu’un service de covoiturage. Et, pour la partie communautaire, le forum est à votre

disposition pour échanger entre coureurs. Enfin, différentes applications vous permettent de mettre en ligne vos parcours d’entraînement. Vous êtes coureurs, ou vous souhaitez le devenir, rejoignez « jesuisuncoureur.com », ce site est fait pour vous.

www.jesuisuncoureur.com

10

R magazine mai / juin 2010

Photo D.R.

INTERVIEW » Marinette dans son bureau, sous le dossard de son premier marathon de Paris.
INTERVIEW »
Marinette dans son bureau, sous le dossard de son premier marathon de Paris.

12

Marinette Pichon

“J’ai été

L’ancienne capitaine de l’équipe de France féminine, qui a raccroché les crampons il y a trois ans, a mis un pied sur une course. Pour voir. Puis, séduite, elle s’est essayée au marathon. Et un à Sénart, et deux à Paris… En 4 heures, elle a démontré qu’elle en avait sous le pied !

R magazine Comment êtes-vous venue à la

course sur route ?

> J’ai beaucoup couru pendant ma carrière, après ou avec un ballon (rires). Et je détestais courir ! Les fractionnés, les footings, ce n’était pas pour moi. Je le vivais comme une contrainte. Et d’ailleurs, à la fin de ma carrière en 2007 après 14 ans au plus haut niveau, j’ai arrêté le sport complètement pendant un an. J’étais à saturation, j’avais besoin de souffler, de faire autre chose, de retrouver un peu de liberté. Au bout d’un an, ça m’a titillée à nouveau. Je travaille à la direction des sports du Conseil général de l’Essonne où on a la chance d’avoir des équipements de qualité et, petit à petit, j’y suis revenue naturellement. Une sortie, puis deux, le midi sur la pause déjeuner. Comme on se sent très vite bien et que cela devient agréable, eh bien j’ai continué. Rapidement, j’ai enchaîné avec une première course et ça m’a bien vraiment branchée…

R magazine Racontez-nous cette première

course…

> J’ai commencé en 2008 par un 7,5 km, les Foulées des Laveuses au Coudray-Montceaux. Un an plus tard, j’ai fait ma deuxième course, le marathon de Sénart. Mon premier marathon, je l’ai fini en 4 h 23' ! Et cette année, j’ai couru le marathon de Paris…

R magazine mai / juin 2010

ANCIENNE INTERNATIONALE DE FOOTBALL CHARGÉE DU PÔLE ÉVÉNEMENTIEL ET COMMUNICATION AU SERVICE DES SPORTS DU CONSEIL GÉNÉRAL DE L’ESSONNE

bluffée par l’ambiance…”

R magazine Dès la deuxième course, vous

passez au marathon, ce n’est pas courant !

> J’avais besoin de me fixer un objectif, mais je ne savais pas quoi. Notre directeur des Sports, Dominique Breton, avec qui je cours le midi et qui est un coureur chevronné m’a annoncé qu’il allait courir Sénart. Et je lui ai dis : « OK, je t’accompagne ». Je courais trois ou quatre fois par semaine, j’étais en forme, mais je n’avais pas suivi de préparation spécifique car il ne restait que huit semaines avant la course. Je me suis lancée ce défi, je me suis préparée à ma façon avec des sorties longues, un peu de fractionné, à ma sauce quoi, et je l’ai fait !

R magazine Comment s’est passé ce premier

marathon ?

> Sénart, c’est un marathon tranquille, c’est calme,

c’est vert, c’est très agréable. Il n’y avait pas la même tension qu’à Paris. J’ai bien fait de commencer là-bas.

À Paris, on est plus nerveux, il y a la foule, ça piétine,

l’excitation liée à l’événement, l’ambiance

exceptionnelle… J’aurais eu plus de mal à gérer si j’avais débuté à Paris.

À Sénart, je n’ai pas ressenti ce stress même si je

partais dans l’inconnu. Mais au 33 e km, j’ai pris un coup de bambou terrible, je ne pouvais plus avancer… Après, c’est la tête qui prend le relais pour aller au bout. J’étais super-contente à l’arrivée, je hurlais, je levais les bras, c’était très fort.

R magazine Et à Paris, pour la deuxième

expérience ?

> Sachant que j’avais eu ce coup de mou à Sénart, j’ai mieux géré les ravitaillements. J’avais suivi une préparation plus longue et plus adaptée, donc ça

s’est très bien passé ! Je visais les 4 h 15' et j’ai fait

4

h 4'. J’ai terminé dans l’euphorie avec le groupe des

4

heures, une ambiance extraordinaire…

mai / juin 2010 R magazine

R magazine Comparable à celle que vous avez

connue dans le football ?

> Rien à voir. Ça me change complètement du foot. Ce qui m’a le plus impressionnée dans la course à pied, c’est cette ambiance, cette communion. Les gens ne se prennent pas au sérieux mais s’amusent, rigolent, s’entraident, s’encouragent. C’est le sport dans la joie et le plaisir d’être ensemble, c’est ce qui m’a le plus branchée.

R magazine Quel est votre prochain objectif ?

> En juin, je cours à nouveau Les Foulées des Laveuses et les 10 Bornes de la Saint-Médard à Brunoy, dont je suis la marraine. Dans le futur, je veux découvrir d’autres marathons, en France d’abord avant de penser à aller à l’étranger. Je ne veux pas non plus sacrifier ma vie personnelle au plaisir de la course. Psychologiquement et physiquement, je me sens super bien, on ressent un bien-être indéniable. Et très vite, cela devient un besoin. Mais je ne veux pas m’imposer de contraintes, j’en ai trop connu dans ma carrière de footballeuse, cela doit rester un plaisir.

R magazine Nous sommes en période de

Coupe du Monde de football, vous êtes aussi consultante pour RTL. Quel est votre avis sur l’équipe de France ?

> Sur le papier, on devrait passer le 1 er tour. Si on n’y arrive pas, c’est que le malaise est profond et qu’il y a un vrai problème d’équipe, de jeu, de mentalité. La remise en question sera totale. La phase de préparation sera cruciale pour retrouver un minimum de confiance. Ensuite, il faudra trouver une unité dans cette équipe si l’on veut qu’elle réussisse. Il y a trop d’individualités et de fortes personnalités, cela manque de cohésion et de sens collectif. Il faudra que le coach arrive à faire jouer tout le monde ensemble. Et si tous les talents tirent dans le même sens, il peut y avoir une surprise…

  Photo Gilles BUSTO > Marinette PICHON Née le 26 novembre à Bar-sur-Aube (10) 112
 

Photo Gilles BUSTO

> Marinette PICHON

Née le 26 novembre à Bar-sur-Aube (10)

112

sélections en équipe de France

81

buts en sélection

> CARRIERE

1992-2002

Saint-Memmie Olympique (Marne)

2002-2003

Philadelphia Chargers (USA)

2003-2004

New Jersey Wildcats (USA)

2004-2007

FC Juvisy (91)

> PALMARES

2006

Championne de France avec Juvisy

2005

Vainqueur du Challenge de France (Coupe de France féminine)

2003

Meilleure joueuse de la Ligue américaine

2001, 2002, 2005 et 2006

Meilleure buteuse du championnat de France

> COURSES

2008

1 re course : les Foulées des Laveuses

2009

1 er marathon à Sénart (4 h 23’)

2010

Marathon de Paris (4 h 04’)

Propos recueillis par

Patrice NAOUR

13

Photo SALOMON

Photo SALOMON DOSSIER » DOSSIER » Se préparer à la course Le trail connaît un développement
Photo SALOMON DOSSIER » DOSSIER » Se préparer à la course Le trail connaît un développement

DOSSIER »

DOSSIER »

Se préparer à la course

Le trail connaît un développement aussi vertigineux que les ascensions proposées par les plus grandes courses. On ne peut que se féliciter de cet engouement, mais attention tout de même : les habitués de la course sur route doivent savoir qu’ils pénètrent sur un territoire nouveau pour lequel il faut se préparer spécifiquement.

I l y a trail et trail. La distance, le relief pro- posé, la nature du terrain et des sols sont autant de paramètres dont il faut tenir compte pour bien se préparer. Il faut distinguer une course nature de 20 km en sous-bois ou en forêt pouvant être courue par tout coureur régulier et un trail long de plus de 40 km sur un tracé montagneux qui nécessite une préparation spécifique. Bien entendu, les ultra-trails, de 50 à 100 km (voire plus dans le cas de l’Utra-Trail du Mont- Blanc) se classent dans une catégorie à part et impliquent une autre démarche.

Dans le cadre d’une préparation au trail, l’entraî-

nement est une donnée fondamentale mais pas suffisante. Une bonne préparation à un effort longue durée sur des terrains escarpés ne peut pas se limiter à une simple prépara- tion physique. Cela passe aussi par une adaptation au terrain rencontré, une prépara- tion mentale, une gestion de son alimentation et de son ravitaillement, de son effort sur la durée, et l’utilisation d’un équipement adapté. Là où un marathon est d’abord une bonne préparation physique et la gestion chronomé- trique sur un parcours bien déterminé, le trail fait intervenir davantage de facteurs dont beaucoup sont inconnus : terrain, météo, durée, etc. Sur un marathon, on sait quand on part et – à peu près – quand on va arriver. Sur un trail, on part dans l’inconnu car tout peut arriver. Et ça, il faut s’y préparer…

au goût nature

SPECIAL TRAIL

par Christophe Geoffroy

Kiné du sport Attaché à la FFF Enseignant universitaire

Kiné du sport Attaché à la FFF Enseignant universitaire Les différences de pathologies entre la route

Les différences de pathologies entre la route et le trail

Course sur route et course nature enclenchent les mêmes mécanismes physiologiques et déclenchent les mêmes sensations de plaisir et de bien-être. Mais pour votre organisme, elles n’ont en commun que leur nom. Pour le reste – les pathologies en particulier – elles sont vraiment différentes.

On met souvent en avant les différences de méthodes d’entraînement entre le trail et la course sur route, mais analysons un peu plus ce qui caractérise réellement ces deux disciplines.

CARACTÉRISTIQUES

Course sur route

Course en nature ''trail''

Revêtement dur

Nature du terrain très variée

Route bombée sur les extrémités

Terrain accidenté (pierres, dévers, gras)

Toujours mêmes foulées

Variation du dénivelé

Priorité à la vitesse

Priorité à la vigilance puis la vitesse

Toujours les mêmes sollicitations musculo-tendineuses

Sollicitations musculo-tendineuses et articulaires importantes et changeantes

Pathologies musculo-tendineuses

Pathologies variées

La course sur route se caractérise

par une répétition de foulées semblables, sur un revêtement bitumé, donc très dur. Les réso- nances (sous la forme d’ondes de choc) sont importantes et se propagent constamment et toujours de la même façon, favorisant ainsi les pathologies tant redoutées du coureur que sont, les aponévrosites plantaires ou périostites. Autre aspect souvent négligé : la configuration des routes. Elles sont le plus souvent bombées sur les côtés et comme par habitude le coureur évolue face aux voitures, son pied gauche est toujours en varus (appuie plus sur la partie externe) et le pied droit plutôt en valgus (appuie plus sur la partie interne). Mais le hic est que ces déséquilibres se répercutent aux étages supé- rieurs, favorisant l’apparition de douleurs de chevilles ou autre syndrome du fascia lata plus connu sous le nom du syndrome de « l’essuie- glace ». Ce type de déséquilibre postural se manifestera tôt ou tard par l’apparition de douleurs tendi- neuses ou musculaires. Cette répétition de foulées semblables fera ressortir inévitablement tout déséquilibre !

maI / juin 2010 R magazine

tout déséquilibre ! maI / juin 2010 R magazine La course en nature ou le trail.

La course en nature

ou le trail. Les effets de la course en nature sur l’organisme sont tout à fait différents. La nature n’est pas encore « aseptisée », donc les coureurs vont évoluer sur plusieurs types de terrains ! Cela demande de grandes facultés d’adaptation aux plans articulaires, tendineux et musculaire. Voilà pourquoi les pathologies ren- contrées sont certes spécifiques, mais surtout beaucoup plus variées ! La variété des terrains rencontrés déstabilise nos

articulations et tendons, touchant principale- ment les stabilisateurs latéraux des chevilles et genoux ainsi que les tendons du tibia péroné. Le dénivelé, tout particulièrement, a des consé- quences dans le tableau des pathologies. Dans les descentes, le tibia est le premier touché, suivi de près par le tendon rotulien. Le travail freina- teur imposé par les descentes est très coûteux en sollicitations tendineuses et musculaires. Les crampes sont fréquentes et les courbatures sur les quadriceps sont la règle après un trail. Les montées obligent à des foulées différentes et donc des sollicitations variées des muscles de la hanche. Les mollets ne sont pas épargnés ainsi que les muscles de la colonne lombaire. Au final, le trail demande, en plus de la connais- sance de soi-même, une forme de préparation corporelle plus spécifique et plus complète que la route, surtout au niveau articulaire et tendino- musculaire. S’il veut ménager sa monture, le trailer devra ajouter à ces sorties natures des exercices de gainage, de travail en excentrique de ces cuisses, d’assouplissement de ses ischio- jambiers, de proprioception (ou équilibre) de ses chevilles et genoux… Sans oublier la préparation cutanée plantaire qui est présentée page sui- vante. On le voit, le trail est une véritable aventure en terrain nouveau. Pour vous, mais aussi pour votre organisme !

Recevez gratuitement les fiches conseils en vous inscrivant sur www.editiongeoffroy.fr

aussi pour votre organisme ! Recevez gratuitement les fiches conseils en vous inscrivant sur www.editiongeoffroy.fr 15

15

DOSSIER » par Fabienne et Laurent Farri-Horvais, podologues du sport, membres de l’association Médi-Xtrem >
DOSSIER »
par Fabienne
et Laurent Farri-Horvais,
podologues du sport,
membres de l’association
Médi-Xtrem
> LE PRODUIT
TANO,
lotion tannante pour les pieds
Chacun avait sa recette
pour se tanner les
pieds avant une
épreuve longue: citron,
acide picrique à 2%,
voire même crèmes de
tannage pour les
animaux. Mais depuis
deux ans, plus besoin
de jouer les apprentis
pharmaciens en faisant
ses petits mélanges
soi-même ! Il existe un
produit spécialement
conçu pour les
coureurs au long cours.
Sports Akiléïne, la
marque des Laboratoires Asepta a mis sa longue
expérience, accumulée sur les courses où ses
kinés et podologues soignent les coureurs, au
service de ceux-ci pour mettre au point Tano, une
lotion tannante spécifiquement conçue pour la
préparation des pieds. Grâce à ses principes actifs
aux propriétés astringentes, le sulfate de zinc et
l’acide tartrique issu du raisin, elle accélère le
processus naturel du tannage. Associée à la crème
Nok, Tano est le partenaire idéal de vos longues
chevauchées.
Les pieds doivent être bien enduits de crème.
Les pieds doivent être bien enduits de crème. LA PRÉPARATION DES PIEDS Ne piétinez pas votre

LA PRÉPARATION DES PIEDS

Ne piétinez pas votre préparation

L’investissement pour préparer un trail et, a fortiori, un ultra, est tel qu’il serait trop bête de gâcher la belle aventure à cause d’un problème au pied. Il faut donc, non seulement se préparer sur les plans physique, mental et diététique, mais également « podologique ». Suivez le guide…

L e saviez-vous ? 50 % des abandons sur une épreuve de trail ou d’ultra sont dus à un problème de pieds !

En vue d’un trail voire d’un ultra, ils doivent donc

bénéficier d’une attention toute particulière. Un trailer éclairé évitera les ampoules, pathologie « ultra-fréquente », ce qui nécessite de préparer ses pieds un mois avant l’épreuve.

Etape 1 : le tannage

(4 semaines avant la course) Il s’agit de préparer votre peau à l’effort en la dur- cissant et en renforçant votre capiton plantaire. Ceci vous permettra de limiter l’effet des frotte- ments sur vos pieds et donc les échauffements responsables de l’apparition des ampoules. Il existe pour cela plusieurs méthodes :

> Appliquer le jus d’un demi citron tous les jours sur toute la plante des pieds. > Enduire le pied d’une préparation d’acide picrique à 2%. > Appliquez de la même façon la solution de Benjoin. > La solution idéale est la nouvelle lotion Tano en vaporisateur de Sports Akiléïne. Elaborée en laboratoire, elle a été testée par de nombreux coureurs et correspond parfaitement aux nécessités de la préparation des pieds.

Ces différentes solutions s’appliquent le soir pour que le produit pénètre parfaitement et sèche pendant la nuit.

Etape 2 : l’hydratation

(3 semaines avant la course) Appliquez chaque matin une crème anti-frotte- ments telle que la NOK de Sports Akiléïne. Cela permettra d’hydrater votre capiton plantaire et de réduire les risques d’échauffement à ce niveau lors d’une course longue durée. Les étapes 1 et 2 doivent être renouvelées tous les jours jusqu’à la veille du départ.

Etape 3 : J – 1 semaine

Si vous sentez des callosités sur les pieds, consultez votre podologue pour les éliminer. Évi- tez l’utilisation de lames de rasoirs et autres râpes ! Cette « automédication » n’est guère conseillée. Faites appel à un professionnel pour éliminer ces formations de corne dues a l’épais- sissement de la surface de l’épiderme en raison de frottements répétés. Les callosités favorisent l’apparition d’ampoules ou de crevasses qui peu- vent déboucher sur des plaies.

Etape 4 : le jour J

Avant le départ, badigeonnez tout le pied de crème anti-frottement NOK. Appliquez-la en couche épaisse sans la faire pénétrer, puis enfi- lez vos chaussettes et chaussures. Vous pouvez aussi appliquer la crème sur toute la semelle à l’intérieur des chaussures. Evitez les pansements double peau et autres sparadraps anti ampoules. Mal positionnés, ils peuvent rouler sur le pied et devenir source de frottement (et donc d’ampoule ), un comble ! Si vous partez pour une épreuve longue, n’hési- tez pas à emporter un tube de crème.

La taille des ongles

Une fois par semaine, coupez-les au carré, ni trop courts ni trop longs. Coupez l’ongle proprement sur le devant et limez les bords afin d’éviter toute blessure ou résidus dans les coins. Un ongle incarné est douloureux en temps normal, alors, sur un trail, imaginez

Enfin, faites attention à l’excès de transpiration qui favorise la macération responsable des diffé- rentes pathologies du pied en fragilisant la peau. De nombreuses substances (telle que l’acide borique) entrent dans la composition des pro- duits anti transpirants en pharmacie. Ils existent sous forme de solution à pulvériser ou de poudre qu’il faut privilégier car elle absorbera davantage l’humidité.

16

R magazine mai / juin 2010

LA PRÉPARATION PHYSIQUE

SPECIAL TRAIL

Un bon plan, mais pas que…

Marathonien (en 2 h 28’), 17 e du Marathon des Sables 2008, 5 e de la CCC en 2006 et finisher de l’UTMB, Jean-Marie Rouault a un beau palmarès et une grande expérience de la route comme du trail. Egalement entraîneur dans son club de Pithiviers, il nous fait partager son expérience de coureur tout terrain.

L a principale caractéristique d’un trail ou d’un ultra, c’est qu’il n’y a pas de repère chronométrique.

Quand vous vous préparez pour un mara- thon, vous définissez une allure, des temps de passage, et, en suivant votre tableau de marche, vous arrivez au bout en 3 h 30 ou 4 heures Sur un trail, vous savez quand vous partez, vous ne savez pas quand vous arriverez ! Donc, vous ne visez pas un temps ou une place au clas- sement mais votre objectif est – et c’est déjà formidable – d’aller au bout dans les meilleures conditions.

Bien se connaître. Pour

cela, il faut bien se connaître, gérer son effort et les aléas de la course car les conditions changent tout le temps si vous partez pour une journée ou plus. La météo, la nuit, l’équipement, le ravitail- lement, il faut se préparer à affronter des tas d’éléments auxquels on n’est pas for- cément habitués. Surtout au début lors de ses premiers trails. L’expérience compte beaucoup…

Bien se préparer. Sur le

plan physique, donc pour l’entraînement, la principale caractéristique est évidem- ment le relief. En schématisant, je dirais qu’une préparation au trail pourrait être un bon plan pour marathon auquel on intégrerait des séances de travail en côtes. C’est ce plan que vous retrouverez sur le site MediX-Trem. Il doit vous permettre d’aborder un trail de 40-50 km dans de bonnes conditions. Il faut de toute façon avoir une très bonne condition physique pour se lancer sur un trail. Quatre ou cinq séances par semaine, sur huit à douze semaines sont une bonne base de départ. Quand, comme moi, on vit à Montargis où le relief est rare, on se trouve toujours une zone

où le relief est rare, on se trouve toujours une zone Jean-Marie Rouault, lors du marathon
où le relief est rare, on se trouve toujours une zone Jean-Marie Rouault, lors du marathon

Jean-Marie Rouault, lors du marathon des Sables, en 2008.

Jean-Marie Rouault, lors du marathon des Sables, en 2008. « La différence se fait sur la

« La différence se fait sur la gestion de la course, pas sur ses capacités de coureur »

maI / juin 2010 R magazine

plus escarpée dans laquelle on peut tra- vailler les foulées en côtes, les ascensions et, surtout, les… descentes, bien plus éprouvantes sur le plan muscu- laire que les montées ! Il faut préparer les quadriceps et les ischios aux efforts qui les attendent. Et on essaie aussi d’aller faire un séjour en montagne, à la décou- verte d’un vrai terrain de trail. On s’entraîne aussi la nuit pour s’habituer à courir à la frontale, etc. Il faut se rap- procher au maximum des conditions de course que l’on va rencontrer.

Bien gérer. L’important est d’être en forme et prêt à affronter les aléas extérieurs et propres à chacun avec les hauts et les bas que vous ne manquez pas de rencontrer. Sur une course, vous connaissez toujours des moments diffi- ciles, où vous vous sentez mal. Parfois, vous pensez même abandonner. Mais ce n’est pas un problème de prépa- ration physique, c’est mental. La tête ne doit pas lâcher. C’est dans ces moments qu’il faut savoir gérer, ralentir, s’alimen- ter, faire une pause si besoin. La différence entre trailers se fait sur cette gestion et non sur les capacités de coureur. Et donc, la préparation physique, aussi indispensable soit-elle, n’est que le point de départ de l’aventure…

J.-M.R.

n’est que le point de départ de l’aventure… J.-M.R. Retrouvez tous les plans d’entraînement pour le

Retrouvez tous les plans d’entraînement pour le trail sur le site de l’association :

www.medix-trem.com

J.-M.R. Retrouvez tous les plans d’entraînement pour le trail sur le site de l’association : www.medix-trem.com

17

DOSSIER » SPECIAL TRAIL DÉCOUVERTE Un autre monde Comme la course sur route, le trail,
DOSSIER » SPECIAL TRAIL DÉCOUVERTE Un autre monde Comme la course sur route, le trail,

DOSSIER »

SPECIAL TRAIL

DÉCOUVERTE

Un autre monde

Comme la course sur route, le trail, c’est de la course à pied… Mais il ne faut pas se fier au terme employé : tout change ou presque ! La durée, le terrain, les appuis, l’alimentation, le psychique, la préparation physique… Voici cinq clefs à ne pas négliger quand on veut se laisser « entrailer »…

1. Le défi :

engagez-vous raisonnablement

On en a trop vu souffrir, aller au bout de leurs forces et finalement abandonner et voir leur rêve briser pour ne pas commencer par ce préambule :

le trail, c’est du bonheur à l’état pur à condition de viser juste et de commencer modestement. « Chacun selon ses moyens » dit la maxime. Eh bien, il en va de même en course nature. Il faut commencer progressivement et se donner les moyens de bien se préparer si vous voulez relever ambitieux. Il faut donc bien déterminer votre objectif (en rapport avec votre niveau et vos capacités) et y consacrer suffisamment de temps pour l’aborder dans les meilleures conditions le jour J. L’aventure est encore plus belle quand elle est bien préparée, maîtrisée.

2. La durée :

gérez votre effort

Vous partez pour 40, 80 ou 120 km, à la diffé- rence d’un marathon où vous vous élancez pour 3, 4 ou 5 heures. Vous ne pouvez donc pas vous caler sur des temps de passage ou autres repères kilométriques car, par définition, vous ne savez pas à quelle vitesse vous allez évoluer. Vous ne courez plus après le chrono. Votre seul objectif est d’aller au bout. Vous vous préparez pour une distance et un dénivelé, donc une longue durée et pas pour faire un temps. Vous aurez des plages de repos, n’hésitez pas à faire une pause si cela vous permet de repartir de plus belle. Dans cette gestion de l’effort, l’expérience est un capital confiance important.

3. Le ravitaillement :

maîtrisez votre alimentation

Que ce soit le ravitaillement que vous emportez ou celui mis à disposition par l’organisation, il faut le maîtriser. Vous devez avoir testé vos boissons, barres et gels énergétiques à l’entraî- nement pour bien valider que votre organisme les supporte. Ensuite, en course, c’est à vous de

trouver votre rythme d’alimentation en fonction de la durée de l’épreuve et de vos goûts. Beau- coup de coureurs conseillent d’alterner le sucré et le salé pour ne pas se lasser. Sur des épreuves très longues, des repas chauds avec soupes ou froids avec buffet sont même prévus pour vous remonter le moral. Pour l’hydratation, c’est aussi une question d’équilibre entre les différents types de boissons et les quantités absorbées. Ni trop ni trop peu pour ne pas être gêné !

4. Le dénivelé :

renforcez vos jambes

Plus vous aimez le trail, plus vous cherchez la difficulté. Vous allez grimper sur des épreuves aux dénivelés marqués. Cela implique un équi- pement adapté à chaque épreuve en fonction de la saison, de la météo et du terrain. Ne négligez pas votre équipement. Certaines courses néces- sitent des bâtons. Y avez-vous pensé ? Mais ne négligez pas non plus votre entraîne- ment aux dénivelés ! Pour cela, il vous faut des jambes de fer. Cela passe par un renforcement musculaire des cuisses (ischios et quadriceps) et des mollets. Soit en situation de course, sur un terrain escarpé ; soit à l’aide d’exercices répétés (montées d’escaliers, squats, exercice de la chaise dos au mur, etc.) présentés ci-contre.

5. La nuit :

préparez-vous à l’inédit

Le trail, quand on y a goûté, on ne peut plus s’en passer. Commencez par une épreuve de 30- 40 km pour ne pas vous mettre en difficulté. Très vite vous voudrez passer à des distances supé- rieures ; certaines courses se déroulent sur une journée, d’autres comme la CCC ou la Saintélyon vous embarquent aussi de nuit. Et ça, c’est une vraie nouveauté ! Il faut donc s’entraîner spéci- fiquement à courir avec une lampe frontale. Cela ne change pas seulement votre vision mais éga- lement vos sensations !

> RENFORCEMENT MUSCULAIRE :

Escaliers, squats ou dos au mur ?

Ceux qui courent en montagne ont la chance d’avoir sous les pieds le terrain qui va leur permettre de travailler les appuis en situation de course. Les autres doivent trouver un terrain escarpé ou une bonne côte près de chez eux pour faire ce travail de renforcement des cuisses et des mollets, afin de les préparer aux ascensions aussi bien qu’aux descentes, encore plus éprouvantes sur le plan musculaire. Il est aussi possible, pour ceux qui le souhaitent, de réaliser des exercices très simples. Les traditionnelles montées d’escaliers que tous les sportifs ont connues en club: on monte et on descend pendant 30 secondes à 1 minute à chaque fois, en faisant cinq séries de cinq allers-retours. C’est excellent. On peut aussi profiter de s’entraîner à courir avec des bâtons pour réaliser des squats avec bâtons en fléchissant les jambes, le bâton ramené derrière la tête sur les épaules, une main à chaque extrémité. Enfin, l’exercice dit de «la chaise» est aussi très utile dans cet objectif. Dos collé au mur, vous descendez en position assise sans décoller le dos du mur, jambes fléchies. Tenir la position 15-20 secondes et vous remontez. Recommencez cinq séries de cinq mouvements.

18

R magazine mai / juin 2010

Communiqué

INTERVIEW »

OBJECTIF TRAIL AVEC KILIAN JORNET

Double vainqueur de l’UTMB

A seulement 22 ans, Kilian JORNET est déjà un sportif d’exception. Double vainqueur de l’UTMB* 2008 et 2009, détenteur du record de

la traversée du GR 20 en corse en 32 h 54 mn ou encore vainqueur

de la coupe du monde de ski alpinisme, Kilian est de tous les défis. Nous avons interrogé le meilleur spécialiste de la discipline qui nous

a donné quelques conseils pour réussir un Trail.

avons interrogé le meilleur spécialiste de la discipline qui nous a donné quelques conseils pour réussir

nous a donné quelques conseils pour réussir un Trail. LE PACK TRAIL COMPREND : MALTO ANTIOXYDANT

LE PACK TRAIL COMPREND :

MALTO ANTIOXYDANT Pour augmenter vos réserves énergétiques Pour augmenter vos réserves énergétiques

HYDRIXIR La boisson énergétique à hautes performances La boisson énergétique à hautes performances

GATOSPORT-équilibral Concentré d’énergie avant l’effort Concentré d’énergie avant l’effort

SELECTION PERFORMANCE 10 GELS Les gels énergétiques les plus réputés pour une efficacité maximale durant l’effortSELECTION PERFORMANCE

CEINTURE PORTE-BIDON + 1 BIDON 60clréputés pour une efficacité maximale durant l’effort Tu as gagné l’UTMB. Que représente cette épreuve pour

Tu as gagné l’UTMB. Que représente cette épreuve pour toi ?

>Petit j’entendais des informations sur la course, son mythe, sa difficulté et ça me faisait rêver d’y participer et de la terminer un jour. Gagner l’UTMB a été la réalisation d’un rêve : c’est la Mecque de l’alpinisme !

En ultra, le mental est-il plus important que le physique ?

>A mon avis c’est la combinaison des deux. Premièrement il faut avoir un physique pour supporter le rythme et la distance, c’est-à-dire un bon moteur. Ensuite il faut consacrer beaucoup d’heures à l’entraînement, et pour s’entraîner il faut de la motivation. Puis il faut avoir le mental pour exploiter ce moteur, pour lui extraire du jus même quand cela fait mal. Je pense qu’il est nécessaire d’avoir un équilibre entre mental et physique pour pouvoir réussir la pratique d’un sport d’endurance.

Pourquoi utilises-tu les produits énergétiques OVERSTIM.s ?

>OVERSTIM.s a la gamme la plus complète du marché : des gels adaptés à chaque type d’effort, des boissons digestes et très énergétiques comme HYDRIXIR, et des aliments solides très haut de gamme. En plus, il y a un large choix de saveurs sucrées et salées. C’est parfait pour la longue distance car ça permet de varier les arômes, d’éviter l’écœurement et de garantir un apport énergétique constant.

Quelle est ta préparation énergétique le jour d’une épreuve ?

>Le jour de l’épreuve je prends du GATOSPORT au petit déjeûner. Pendant la course, si elle est courte (2 – 5 heures), j’utilise la boisson HYDRIXIR et les gels (ENERGIX, COUP DE FOUET et un RED TONIC à la fin). Si la course est plus longue, j’emmène du solide (barres énergétiques et des morceaux de GATOSPORT) et je m’hydrate avec HYDRIXIR + MALTO.

Quels produits emportes-tu pour un Ultra Trail ?

>De tout, pour tant d’heures ! J’emporte du GATOSPORT et du CAKE SALÉ, ainsi que des gels pour différents moments d’efforts (GEL ANTIOXYDANT, ENERGIX, COUP DE FOUET), et je prends aussi de l’HYDRIXIR de différentes saveurs.

As-tu des conseils à donner aux traileurs ?

>Je leur conseille de ne pas s’épuiser lors des entraînements et de bien profiter de la course. D’autre part, il est essentiel de bien préparer son équipement (sac à dos, chaussures, chaussettes…). Pour l’alimentation c’est la même chose, car le choix de produits énergétiques adaptés est déterminant pour la réussite de l’épreuve. Ensuite il faut se préparer un programme pour savoir quel produit prendre à quel moment !

OÙ TROUVER LES PRODUITS OVERSTIM.s ?

1200 POINTS DE VENTE EN FRANCE :

Liste disponible sur WWW.OVERSTIMS.COM

Boutique en ligne : WWW.OVERSTIMS.COM

Commande par téléphone : 02.97.63.82.61 du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30.

TRAIL » LES CRETES DU PAYS BASQUE / ESPELETTE (64) / 2-3 juillet Un cocktail
TRAIL »
LES CRETES DU PAYS BASQUE / ESPELETTE (64) / 2-3 juillet
Un cocktail
détonnant !
Malgré ses 35 éditions, cet
événement ne manque pas
de souffle pour séduire
coureurs, marcheurs et
« fêteurs ». Ou comment
concilier la fête et les
jambes !
20 km. Nous, on commence la préparation vers avril-
mai selon les années et la météo. Mais dès que les jours
rallongent, on part là-haut. À raison de trois ou quatre
séances par semaine, il faut compter deux mois pour se
préparer et, surtout, faire de la côte. C’est vrai que pour
nous, c’est à disposition… »
Attention, « bien préparé » ne signifie pas « trop pré-
paré » : beaucoup de coureurs, en voulant trop bien faire,
arrivent fatigués le jour J. Comme pour un marathon, il
faut se reposer la semaine précédant la course…
>LE PROGRAMME
DU WEEK END
Vendredi 2 juillet :
9
h : Retrait des dossards.
22
h : 1 re édition de la course nocturne
(7 km jusqu’au sommet du Mondarrain -
limité à 150 coureurs).
Samedi 3 juillet :
13
h : Départ des randos pédestres
(13 ou 15 km)
Nouvelle course en nocturne.
15
h 30 : Départ du 26 km.
15
h 45 : Départ du 14 km.
16
h : Départ du 20 km.
Un paysage magnifique. Se lancer
16
h 15 : Départ du 7 km.
sur la piste des Crêtes d’Espelette, c’est d’abord, pour
les concurrents du 27 km, s’attaquer d’emblée à une
belle ascension de 4 km avec de vrais pourcentages
jusqu’au sommet du Mondarrain qui culmine à 800 m
d’altitude. Ce sommet, à 6,5 km du départ, est la
grande difficulté. Mais arrivé là-haut, vous avez déjà
gagné le droit d’admirer le Pays basque. Le panorama
est superbe et vous permet de voir vers l’ouest la côte
atlantique.
La suite du parcours longe les crêtes sur des sentiers et
pistes d’altitude avant de replonger sur Espelette. C’est
donc un exercice particulier, une course en altitude où
l’aptitude à gambader dans les alpages est une donnée
de base.
Si l’ascension du Mondarrain est le sommet du week-
end, c’est aussi la cerise sur un gâteau qui ne cesse de
grossir et dont la recette a été concoctée par Gabi Etxart
il y a 35 ans, à base de fête et de bonne humeur. Avec
en point d’orgue le repas de gala qui rassemble
3 400 convives le samedi soir.
Cette année, cette soirée du samedi ne sera pas la seule
animée puisque le programme des Crêtes s’enrichit
d’une nouvelle course : un 7 km en nocturne jusqu’au
Mondarrain. Cette première édition sera renouvelée dans
le futur si l’expérience s’avère concluante.
Gabi n’entend pas en rester là : il veut proposer en 2011
un carnaval (le carnaval du « riau », prononcez « riaou »,
qui est un cri de fête en basque) avec un défilé nocturne
dans les rues d’Espelette le samedi soir pour que la
population puisse fêter dignement les coureurs.
Kevin Lepape
16
h 20 : Départ de la course nordique.
21
h : Repas basque.
> CONTACT
La course des Crêtes
ASC NAPURRAK
64250 ESPELETTE
Tél. : 05 59 93 86 92
ou 05 59 93 86 78
infos@napurrak.org
www.force-basque.org
Une course à la hauteur. Une
bonne préparation physique est indispensable pour
ceux qui veulent vivre une course et pas une simple
randonnée…
Jean-Marie Iputcha a couru les dix-sept dernières édi-
tions des Crêtes. Il a fini 20 e pour sa première
participation à l’âge de 30 ans et finit toujours dans les
100 premiers. Un vrai cabri donc, qui annonce la cou-
leur : « Si vous voulez jouer le classement, il faut bien se
préparer, car c’est une course difficile, explique celui qui
connaît le terrain puisqu’il est receveur de La Poste
d’Espelette. Si vous donnez tout dans l’ascension du
Mondarrain, après, vous serez distancé. Il faut donc bien
passer la montée et pouvoir continuer car il reste près de

mai / juin 2010 R magazine

21

TRAIL » LA TRANSBAIE / SAINT-VALERY-SUR-SOMME (80) / 6 juin 2010 Plus qu’une course, la
TRAIL » LA TRANSBAIE / SAINT-VALERY-SUR-SOMME (80) / 6 juin 2010 Plus qu’une course, la

TRAIL »

LA

TRANSBAIE / SAINT-VALERY-SUR-SOMME (80) / 6 juin 2010

LA TRANSBAIE / SAINT-VALERY-SUR-SOMME (80) / 6 juin 2010 Plus qu’une course, la Transbaie est une
Plus qu’une course, la Transbaie est une traversée agitée.
Plus qu’une course, la Transbaie est une traversée agitée.

et au Crotoy qui nous fait oublier les douleurs, et le fait de devoir courir dans l’eau. Lors de ma première parti- cipation j’ai été tellement surpris de la hauteur de l’eau que je suis tombé. J’en avais jusqu’aux abdominaux ! On rentre chez soi très, très sale, mais quel bonheur de participer à ce truc de fou ! »

« Une ambiance géniale »

Philippe Rotelli 54 ans – Compiègne 3 participations « Je participe avant tout à la Transbaie pour son côté festif. On part à plusieurs avec des amis pour passer un week- end sympa. Évidemment, la course est importante, mais l’aventure humaine l’est tout autant. Chaque année, je me dis que c’est dur mais que je reviendrais tellement l’ambiance est géniale. Des centaines de personnes courent déguisées. Tout le monde a le sourire malgré la difficulté du parcours. J’ai d’ailleurs perdu une chaussure lors d’une édition. Mais le plus grand plaisir arrive une fois la ligne d’arrivée franchie. On se douche, puis direction le restaurant pour déguster les fameuses moules-frites. On reparle de la course, des images qui nous remontent, et on se donne rendez-vous l’année prochaine. Là est toute la saveur de cette course si spéciale ».

Là est toute la saveur de cette course si spéciale ». Baie… lle de Somme Vous

Baie… lle de Somme

Vous la connaissez de nom ou de réputation. Vous avez forcément entendu parler de sa vase et de ses trous d’eau. Mais vous ne l’avez pas encore courue. Plongez au cœur de la Baie grâce aux témoignages de deux fidèles.

C omme la marée a son amplitude, la Transbaie a aussi la sienne. D’une

>TOURISME Une Somme d’idées Participer à la Transbaie c’est aussi l’occasion de passer un week-end
>TOURISME
Une Somme d’idées
Participer à la Transbaie c’est aussi
l’occasion de passer un week-end dans
l’une des zones les plus sauvages du
littoral français. Entre la pointe du
Hourdel, au sud, et celle de Saint-
Quentin-en-Tourmont, au nord,
l’estuaire de la Somme s’étend sur
70km. Ce sanctuaire pour la faune et
la flore sauvages offre un panel
d’activités sportives et culturelles très
large.
À vélo, à pied ou en char à voile,
découvrez toutes les facettes de cette
terre sauvage. Vous pouvez marcher
le long des plages sur les plus grands
chemins de planches d’Europe ou
partir pour des randonnées semi-
nocturnes en compagnie de guides. Le
parc du Marquenterre avec son
observatoire pour oiseaux migrateurs,
les jardins de Valloires, la cité
médiévale de Saint-Valéry-sur-Somme
sont autant de lieux qu’il ne faut pas
manquer. Plus reposant mais tout
aussi intéressant, le train à vapeur du
réseau des Bains de Mer permet une
visite tout en douceur de la baie. Et si
vous n’en avez pas assez de l’eau
après la course, vous pouvez aussi
profiter d’un bain de mer sur les
plages de sable fin du Crotoy !
www.somme-tourisme.com

> CONTACT

Sport et Tourisme en baie de Somme 80230 Saint-Valéry-sur-Somme contact@transbaie.com www.transbaie.com

année sur l’autre, sa date change. En 2009, elle s’est courue le 19 avril. On la retrouve cette année le 6 juin, date anniversaire du Débarquement de 1944 ! C’est évidemment dû à la marée, car il faut une grande plage horaire pour permettre à 6 000 coureurs de par- tir à l’assaut de la baie de Somme. Cela explique aussi pourquoi la nature du parcours est si changeante d’une année sur l’autre, même si le tracé resté inchangé : un aller-retour de 15 km entre Saint-Valéry et Le Crotoy. En fonction des conditions climatiques, des vents, des courants ou des marées, la baie change beaucoup et c’est ce qui donne à cette épreuve une saveur si parti- culière. Des sensations pures en milieu naturel avec un fort goût de sel…

« Un truc de fou »

Arnaud Michel 22 ans – Abbeville 8 e en 2009. « J’ai été spectateur avant d’être coureur de la Transbaie. Cette course m’a toujours fasciné. Mais j’ai dû attendre avant de pouvoir la cou- rir, en partie à cause de à mon jeune âge et de la programmation de mes compé- titions. J’ai donc plongé dans le grand bain en 2007. La Transbaie est une course pas comme les autres. Je n’ai jamais eu les mêmes conditions de course lors de mes trois participations. Le parcours est tellement chan- geant, c’est incroyable. Deux choses m’ont particulièrement impressionné : la foule à Saint-Valéry

incroyable. Deux choses m’ont particulièrement impressionné : la foule à Saint-Valéry 22 R magazine mai /

22

R magazine mai / juin 2010

 

TRAIL »

 

RAID DU GOLFE DU MORBIHAN (56) / 25-27 juin 2010

Le grand pied (marin) !

Le grand pied (marin) !

Le golfe du Morbihan a tous les atouts pour donner naissance à une grande épreuve.
Le golfe du Morbihan a tous les atouts pour donner naissance à une grande épreuve.
Le golfe du Morbihan a tous les atouts pour donner naissance à une grande épreuve.
Le golfe du Morbihan a tous les atouts pour donner naissance à une grande épreuve.

Le golfe du Morbihan a tous les atouts pour donner naissance à une grande épreuve.

>IL L’A COURU Jean-Jacques Micoud

 

Vannes 248 e du Raid 2009 en 12 h 50

«L’une des difficultés est de bien appréhender le terrain. Comme on n’est pas en montagne ou sur du relief, mais au niveau de la mer, on pourrait croire que c’est facile. C’est effectivement relativement plat et certains partent très vite, donc trop vite. Car le parcours est relativement casse-pattes, avec des petites bosses, des escaliers, des rochers, du sable, des racines. Il faut tout le temps faire attention pour éviter ces pièges, surtout quand la fatigue se fait sentir. Sans parler de la nuit qui est éprouvante. Il ne faut donc pas partir trop vite et gérer sur la durée. Bien se connaître aide à bien appréhender son effort. Pour le reste, il faut se préparer en amont et profiter sur la course du paysage qui change sans cesse en fonction de l’heure, de la lumière et de la marée. Rien n’est figé, c’est un régal pour les yeux. Le matin, quand le soleil pointe, malgré la nuit éprouvante, on se prend à penser que cela va finir trop vite. On voudrait que cela continue pour en profiter encore. Au petit matin, on est heureux et il faut profiter pleinement de ces dernières heures. C’est une immense satisfaction d’aller au bout.»

 

Trois courses sur trois distances, pour voir et parcourir tous les paysages que le golfe du Morbihan peut offrir. Avec pour le Grand raid une odyssée de 177 km qui vous embarquera, même en bateau cette année !

Un grand raid de 177 km. Embar-

Une petite traversée de 10 minutes pendant laquelle le chrono sera arrêté.

Un raid de 87 km. Pour ceux qui ont le mal de mer et qui ne souhaitent pas prendre le bateau

– et surtout avaler les 177 km du Grand raid ! – le raid de 87 km est une excellente alternative. Entre Locmaria-

quer et Vannes, il emprunte la deuxième moitié du parcours du Grand raid sur la rive ouest du golfe. Même itinéraire,

même aventure et mêmes sensations sur une distance plus abordable mais déjà respectable, avec une seule nuit en course (lire ci-contre).

quez-vous pour 42 heures de course et de marche ! Eh oui, le Grand raid est la plus longue course de France avec sa grosse dizaine de km de plus que l’UTMB. Au

départ de Vannes, ça ne rigolera pas forcément. Se lan- cer dans une telle odyssée, même au niveau de la mer, représente une part d’inconnu. Le parcours

est habité dans sa globalité, mais les marées, les sentiers côtiers, les plages et les rochers, de jour comme de nuit (pour les moins rapides) sont autant d’ingré- dients qu’il faut surmonter. Nouveauté cette année : le Grand Raid de

177 km part de Vannes pour y revenir après une boucle autour du golfe. Ce qui signifie qu’il faut passer en bateau d’une pointe à l’autre de l’em- bouchure de la « Petite Mer », Morbihan-en-Breton, entre Port-Navalo et Locmariaquer. Une nouveauté qui comble Bernard Landrein, ce randonneur au long cours dont on disait qu’il marchait sur la tête quand il a émis l’idée il y a plus de quatre ans. « C’est un nouveau défi, explique-t-il. Car il faut toute une logistique pour faire passer 700 coureurs en canots pneumatiques sur une plage horaire de plusieurs heures. La SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) et les commandos de marine assurent la sécurité pour ce qui sera une grande

première. »

« Faire passer 700 coureurs en canots

»

pneumatiques

Un trail de 56 km. Enfin, la dernière course proposée par l’organisation est la plus aborda- ble. Un trail tout simplement. Entre Noyalo et Vannes, donc sur la partie est du golfe, il est vraiment complé- mentaire des autres courses. Inscrit cette année au calendrier du Trail Tour National FFA, le championnat de France de trail, il devrait tenir toutes ses promesses sur le plan sportif, puisqu’il rassemblera les meilleurs spécialistes français en quête du titre national. Une véritable bataille du golfe en quelque sorte ! P.N.

> CONTACT

Raid Golfe du Morbihan

39 bis, rue Albert 1er 56000 Vannes Tél. : 02 97 68 24 49

administration@raid56.org

mai / juin 2010 R magazine

23

TRAIL » LE MARAISTHON (COULON - 79) / 19 juin 2010 Vert de plaisir !
TRAIL »
LE MARAISTHON (COULON - 79) / 19 juin 2010
Vert
de plaisir !
C’est au cœur du Marais Poitevin
que Gérard Sautour et Jean-Marc
Giraud ont eu l’idée de créer le
Maraisthon, le premier marathon
de France 100 % nature et
découverte.
Pour ceux qui veulent découvrir le Marais Poitevin plus
doucement, une marche découverte de 12 km est
organisée qui vous permettra d’admirer les ragondins
>AU SPRINT
Le Maraisthon –
1 re édition
Composé de deux boucles de 20 km avec une boucle
de 2,195 km à mi-parcours, le Maraisthon vous trans-
porte dans des espaces naturels préservés. Le départ
est donné à Coulon, classé parmi les plus beaux vil-
lages de France et « capitale » du Marais.
Quelques hectomètres de bitume pour sortir de la ville, et
le parcours n’est plus que chemins et sentiers. Plat
comme l’eau avoisinante, le tracé demande tout de même
pas mal de relances entre les arbres et les plans d’eau.
et les hérons. Mais aussi une autre espèce vivant en
liberté : les coureurs du marathon ! Car le tracé permet
d’accéder au parcours du Maraisthon pour les encou-
rager !
R.D.
> CONTACT
Programme :
> Marathon nature de 42,195 km
sur sentiers et chemins
Si le marathon est trop long, reportez-vous sur le 8 km
« P’tit Déj Bio », vous n’y perdrez pas au change. Comme
son nom l’indique, un petit-déjeuner bio est servi à l’ar-
> Un 8 km
rivée à tous les participants.
Association Maraisthon - CSCM
3, place de la Coutume - 79510 Coulon
inscription@maraisthon.fr
www.maraisthon.fr
> Une marche de 12 km
LA SOLOGNE CLASSIC (NEUVY-SUR-BARANGEON - 18) / 4 juillet 2010
Belle allure
Cadre superbe, ambiance familiale,
animations pour les enfants, deux courses
et trois randonnées : tous les ingrédients
sont réunis pour faire de ce rendez-vous un
classique de la course nature !
>AU SPRINT
Sologne Classic –
5 e édition
Course nature en forêt
Programme :
Les coureurs chevronnés trouvent dans le 22 km une course à leur
mesure. Sur des chemins en sous-bois, ils peuvent envoyer ! Autour du
village de Neuvy-sur-Barangeon, le parcours est vallonné jusqu’au
15 e km, puis un faux plat descendant vous amène jusqu’à l’arrivée. Pour
> 2 courses : 22 et 5 km
corser la chose, deux passages de gué – facultatifs car il y a aussi des
> 2 courses enfants
passerelles – sont à négocier aux 10 e et 14 e km. La variété du terrain
> 3 randonnées (7, 12 et 20 km)
> CONTACT
Trail Running Neuvy
Le Tertre de Beauvoir
18330 Neuvy-sur-Barangeon
Tél. : 02 48 51 60 30
www.lasologneclassic.com
donne l’impression de changer d’effort plusieurs fois dans la course.
Les accompagnants trouveront sur le 5 km de quoi se défouler au milieu
de la forêt. Et les adeptes de la marche trouveront également chaus-
sures à leur pied grâce aux trois randonnées de 7, 12 et 20 km. Et si
vous ajoutez les deux courses pour enfants, vous avez là un rendez-
vous familial et bon enfant pour combler toute la famille. Ses géniteurs,
Emmanuel Fabre et Pascal Labrousse peuvent être fiers de leur bébé.
Pour sa 5 e édition, la Sologne Classic a belle allure ! R.D.

24

R magazine mai / juin 2010

The North Face UTMB (73) / 24-27 août 2010

The North Face UTMB (73) / 24-27 août 2010   Photo UTMB Engagez-vous ! C’est la
 

Photo UTMB

Engagez-vous !

C’est la plus prestigieuse des courses nature. Celle que beaucoup de coureurs rêvent de courir. Mais avant de s’y attaquer, il faut s’y inscrire. Et ce n’est pas gagné car, pour être admis, il faut prouver son aptitude. Suivez le guide.

Participer à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc est votre rêve ? Bel objectif. Mais, il faut s’y prendre tôt, très tôt, pour pouvoir avoir une chance de disputer cette course mythique. Vous devez savoir que l’on ne peut pas participer à cette compétition sans avoir déjà pris part à des trails de bons niveaux. L’UTMB étant un sommet de la course à pied, ceux qui veulent en être doivent auparavant prouver leur aptitude à ce type d’effort en participant à des épreuves en qualificatives. Selon leur degré de difficulté, ces trails permettent aux coureurs qui les terminent d’obtenir de 1 à 5 points selon le barème fixé par les organisateurs de l’UTMB. Pour avoir le droit de vous inscrire à l’UTMB, il faut que vous ayez accu- mulé 5 points en deux courses maximum, lors des deux dernières saisons. Une fois ces conditions remplies, la course continue… Car vous devez vous préinscrire sur Internet entre la fin décembre et la mi-janvier. Contre un chèque de 50 €, votre préinscription est validée, et vous avez dix jours pour la compléter. En cas d’un trop grand nombre de pré-inscrits, un tirage au sort est effectué pour désigner les heureux élus. Fini de rêver,

à vous de jouer ! www.ultratrailmb.com

P.N.

>LE PROGRAMME 2010

 

UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc) : 166 km – 9 400 m D+

CCC

(Courmayeur-Champex-Chamonix) : 98 km – 5 600 m D+

TDS

(Sur les Traces des Ducs de Savoie) : 111 km – 7 000 m D+

PTL

(La Petite Trotte à Léon) : 240 km – 18 000 m D+

mai / juin 2010 R magazine

: 111 km – 7 000 m D+ PTL (La Petite Trotte à Léon) : 240
SHOPPING » Les « entraileuses» THE NORTH FACE / Single Track Fonceuse 109,00 € Voici
SHOPPING » Les « entraileuses» THE NORTH FACE / Single Track Fonceuse 109,00 € Voici

SHOPPING »

Les « entraileuses»

THE NORTH FACE / Single Track Fonceuse

109,00 €

Voici une sélection de chaussures de trail dernière génération. Look, confort, amorti ou accroche de la semelle, elles progressent sur tous les terrains d’une saison sur l’autre. Et vous permettent aussi de progresser en nature quel que soit votre niveau de pratique. Alors, n’hésitez plus, laissez- vous « entrailer » par ces belles accrocheuses !

BROOKS / Cascadia 5 Eco-performante

125,00 €

Dynamique, stable, amortissante, accrocheuse, elle sera le partenaire idéal de vos sorties nature. La semelle en bio Mogo est plus amortissante et plus durable que les semelles en EVA. Un système pivot anti entorse absorbe les imperfections du terrain et garde le pied dans l’axe pour un maximum de sécurité. Le plus écolo: elle se dégrade en vingt ans au lieu de mille !

www.brooksrunning.fr
www.brooksrunning.fr

ASICS / Trail Attack 100,00 € Fonceuse

Vous recherchez un modèle pour des trails courts, cette chaussure est faite pour vous. C’est une véritable bête de course. Ses crampons bidirectionnels assurent une meilleure accroche au sol. Son look sobre et agressif en fait une petite bombe des chemins. Avec elle aux pieds, vous n’aurez qu’une envie:

foncer ! www.asics.fr
foncer !
www.asics.fr
pieds, vous n’aurez qu’une envie: foncer ! www.asics.fr SALOMON / XT Wings 2 New generation Le
pieds, vous n’aurez qu’une envie: foncer ! www.asics.fr SALOMON / XT Wings 2 New generation Le

SALOMON / XT Wings 2 New generation

Le mot d’ordre qui a guidé sa conception est «confort». La technologie Snake Plate donne un déroulé de pied souple tout en gardant un bon maintien et une bonne protection. Sa légèreté et sa flexibilité la rendent très agréable au pied. Elle est équipée d’une guêtre pour empêcher sable et graviers de rentrer dans la chaussure. Sa semelle en caoutchouc offre une bonne adhérence sur les sentiers escarpés.

www.thenorthface.com

130,00 €

100,00 €

MIZUNO / Wave Ascend 4 Allumeuse

130,00 € 100,00 € MIZUNO / Wave Ascend 4 Allumeuse 100,00 € Son look «flashy» en

100,00 €

Son look «flashy» en fait l’une des vedettes les plus en vue sur les sentiers. Les crampons, de deux densités différentes placés sous la semelle, sont en caoutchouc très adhérents, ce qui offre une accroche optimale sur tous les terrains. Une doublure intérieure assure confort et propreté. Et pour l’amorti, la plaque Wave de la marque japonaise en fait une belle bête de course !

www.mizuno.eu

LAFUMA / Sky Race Racée

Sa spécificité est due à la décomposition de sa semelle en trois parties: une partie confort, une autre de stabilisation et une dernière de protection. Grâce au système STABIFLEX, l’amorti est de bonne qualité. Cette chaussure de trail est destinée aux coureurs légers, à la foulée universelle ou pronatrice, qui recherchent de l’accroche et de la souplesse. Existe en version hiver avec une guêtre en lycra.

100,00 €

www.lafuma.fr
www.lafuma.fr

Avec son système de languette à collier, on la reconnaît au premier coup d’œil. La nouvelle version de la XT Wings frappe un grand coup avec un amorti plus performant. La stabilité est vraiment agréable et l’accroche de la semelle est destinée à des monotraces techniques comme des crêtes rocheuses. Pare-pierres, grip sur la semelle, séchage rapide, tout y est pour se sentir en sécurité sur tous les types de chemins.

www.salomon.com

NEW BALANCE / 749 Poids plume

289g, voilà l’une des chaussures de trail les plus légères du marché. Convenant aussi bien aux coureurs universels, qu’aux pronateurs, elle est destinée aux athlètes légers (– de 80kg). Le fameux système de laçage N-Lock est évidemment incorporé ainsi que le Stability Web qui permet de stabiliser le pied. Légèreté et dynamisme sont les maîtres mots de cette spécialiste de trail.

www.newbalance.fr

et dynamisme sont les maîtres mots de cette spécialiste de trail. www.newbalance.fr 26 R magazine mai

26

R magazine mai / juin 2010

SHOPPING »

Au goût de l’effort !

Ce sont les carburants indispensables à une épreuve d’endurance. Avant, pendant ou après la course, ils vous en font voir de toutes les saveurs. Et comme ils ne cessent d’évoluer, ces produits sont de plus en plus savoureux et toujours aussi indispensables pour aller… au bout de l’effort !

OVERSTIM-S / Gel Coup de fouet bio

26,55 € la boîte de 10 tubes

/ Gel Coup de fouet bio 26,55 € la boîte de 10 tubes Boostez ! Grâce

Boostez !

Grâce à un mélange de gaz cryogènes propulsé par une buse directionnelle haute précision, ce spray génère un froid intense très ciblé. Cette nouveauté de la gamme Sports Akiléïne est une solution réfrigérante idéale pour limiter la douleur consécutive à un coup ou un choc en limitant la formation des hématomes. Disponible en pharmacies, espaces santé et magasins spécialisés sport.

www.overstims.com

SOJADE / Spécialité au soja

2,60 € le pot Savourez !
2,60 € le pot
Savourez !

Sojade, la gamme de produits bio de Sojasun, a créé de nouveaux desserts idéaux pour votre alimentation pré ou post-compétition. Ces desserts sont des spécialités végétales, naturellement sans lactose, sans cholestérol et sans gluten. En pot de 400g ou en pot individuel (4 x 100 g), Sojade propose de nombreuses saveurs comme pomme-grenade, abricot, cassis-cranberry, fruits rouges.

www.sojade.fr

MX3 Extreme / Long time Energy Gel 1,90 € Repartez !

Voici le tout dernier gel Long Time Energy saveur Cola. Grâce à ses performances longue durée, il vous apportera l’apport glucidique qu'il vous faut tout au long de votre effort. Il n’est pas acide pour l’estomac et ne vous laisse pas un goût trop sucré dans la bouche.

www.mx3.fr

laisse pas un goût trop sucré dans la bouche. www.mx3.fr OVERSTIM-S / Gel Antioxydant bio 24
laisse pas un goût trop sucré dans la bouche. www.mx3.fr OVERSTIM-S / Gel Antioxydant bio 24
laisse pas un goût trop sucré dans la bouche. www.mx3.fr OVERSTIM-S / Gel Antioxydant bio 24

OVERSTIM-S / Gel Antioxydant bio

24 € la boîte de 10 tubes

Musclez !

L’action conjuguée des vitamines et des minéraux permet de protéger votre corps contre le développement des radicaux libres qui viennent perturber le fonctionnement musculaire. Issu de l’agriculture biologique.

www.overstims.com

ISOSTAR / Extrême Résistance 8,99 € Prolongez !

Cette boisson est destinée aux coureurs qui s’apprêtent à partir pour une épreuve longue distance. L’association unique de glucides et protéines permet la régénération optimale du corps. Double effet: un apport énergétique qui augmente l’endurance et une récupération optimale. Isotonique, elle est d’une assimilation rapide. Boîte de 6 sticks à diluer dans l’eau. Goût orange.

www.overstims.com

PLATINIUM NUTRITION / INTENSE Drink / xx

24 € la boîte de 10 tubes

NUTRITION / INTENSE Drink / xx 24 € la boîte de 10 tubes Sucrez ! Sa

Sucrez !

Sa forte teneur en dextrose et sirop de glucose permet à cette boisson d’agir rapidement et de façon diffuse sur votre organisme. Elle garantit une stabilité glycémique optimale pour les efforts longs et intenses. Son goût menthe-pamplemousse est agréable et facile à digérer.

www.platinium-nutrition.com

NUTRATHLETIC / NUTRARECUP goût légumes

NUTRATHLETIC / NUTRARECUP goût légumes 4,50 € le stick / 36,50 € la boîte de 10

4,50 € le stick / 36,50 € la boîte de 10

Variez !

Vous en avez assez des boissons sucrées lors de vos compétitions ? Cette préparation salée au goût légumes est à utiliser soit en récupération d’un effort, soit pendant une épreuve de longue durée comme un ultra-trail au bout de trois heures de courses. L’alternance sucré-salé permet de casser la monotonie du ravitaillement. Cette boisson favorise la recharge glucidique, la reconstruction des protéines musculaires et la compensation des pertes en minéraux.

www.nutrathletic.com

maI / juin 2010 R magazine

27

www.saucony.com
www.saucony.com

SHOPPING »

La panoplie parfaite

GARMIN / Forerunner 110 Simple et efficace

Avec cette montre, vous pouvez courir l’esprit léger, elle fait tout pour vous. Le temps, la vitesse, la distance, toutes ces données s’enregistrent dans cet accessoire… indispensable. Une simple pression sur le bouton « start » et vous voilà guidé par ce petit ordinateur de poignet. Une fois l’entraînement terminé, toutes les données peuvent être transmises sur votre ordinateur, via le logiciel Garmin Connect. Vous pouvez analyser vos parcours et vos entraînements afin d’optimiser vos performances. Il est vraiment d’une utilisation simple et efficace.

La course nature passe par de bonnes chaussures, une bonne alimentation mais aussi par un bon équipement. De l’ordi de poignet au sac à dos équipé, en passant par les lunettes de soleil, tout est fait pour que vous puissiez courir en toute sérénité !

179,00 € www.garmin.com www.garminconnect.com
179,00 €
www.garmin.com
www.garminconnect.com

SUUNTO / t6d Prenez de la hauteur

Adeptes de la technologie, vous allez être servis. Cet ordinateur de poignet offre une analyse complète de votre entraînement. La consommation d’énergie, la consommation d’oxygène, la fréquence cardiaque, l’altimètre, sont certains des paramètres sur lesquels vous allez pouvoir vous appuyer, pour préparer au mieux vos prochaines compétitions.

www.suunto.fr

400,00 €

mieux vos prochaines compétitions. www.suunto.fr 400,00 € 79,00 € SALOMON / XT Wings Lab Protection rapprochée

79,00 €

prochaines compétitions. www.suunto.fr 400,00 € 79,00 € SALOMON / XT Wings Lab Protection rapprochée 110,00 €

SALOMON / XT Wings Lab Protection rapprochée 110,00 €

COMPEED / plante du pied Eteignez les ampoules

Ce sac va devenir votre meilleur ami. Muni d’un compartiment poche à eau, il est très utile pour les efforts au long cours. Le système Airvent Agility permet un bon maintien au dos, sans affecter les mouvements. Les matières utilisées sont souples et protectrices pour favoriser l’aération et réduire les frottements au niveau des épaules et du cou. Un sifflet, indispensable dans de nombreux trails, est même incorporé.

indispensable dans de nombreux trails, est même incorporé. 7,50 € la boîte de 5 pansements Les

7,50 € la boîte de 5 pansements

Les ampoules sont l’ennemi numéro 1 des coureurs. Les cailloux, les chemins, les descentes, tous ces changements d’appuis entraînent des frottements qui peuvent déboucher par des blessures cutanées. Ce pansement, grâce à son film en polyuréthane et son mélange hydro colloïde, permet d’agir comme une seconde peau. Il prévient ou soigne vos petits maux de pied.

peau. Il prévient ou soigne vos petits maux de pied. www.compeed.fr RAIDLIGHT / Waterpack Raid Runner

www.compeed.fr

RAIDLIGHT / Waterpack Raid Runner Sac à… eau

Ce sac est l’accessoire indispensable pour éviter la déshydratation sur des courses longues distances grâce à son réservoir d’eau de 2,5 litres. L’élastique de compression permet au sac de se faire oublier au moment de la course. La poche zip et les portes accessoires permettent d’emporter tout le nécessaire utile en course ou à l’entraînement. www.suunto.fr

JULBO / Trail Zebra Soft Vision extra large

130,00 €

C’est la nouveauté Julbo conçue pour les spécialistes de trail. Ses branches taillées et profilées, ainsi que son nez ergonomique, assurent une excellente tenue sur le visage même en cas de foulées et de sauts répétés dans les endroits escarpés. La technologie Zebra permet au verre de foncer ou de s’éclaircir en fonction de l’intensité lumineuse.

www.julbo.com

verre de foncer ou de s’éclaircir en fonction de l’intensité lumineuse. www.julbo.com 28 R magazine mai

28

R magazine mai / juin 2010

COMPRESSPORT / UR2 et Q for Quad

45 et 65 €

Récupération maximale

Sentir ses mollets gainés en courant. Ne pas ressentir cette sensation de «jambes lourdes», après l’effort. Tout cela, est possible avec les produits Compressport. Nouveautés 2010, les manchons pour mollets UR2 (Ultra Race et Recovery) et les cuissards Q for Quad pour les quadriceps appliquant le principe de la compression: le textile compresse le muscle et libère progressivement des huiles essentielles encapsulées pour le bien-être de vos jambes. À l’effort, votre muscle est maintenu, ce qui repousse l’acide lactique et participe à prévenir les blessures. Au repos, votre récupération est améliorée grâce à un meilleur retour veineux.

est améliorée grâce à un meilleur retour veineux. 44,95 € www.compressport.com ZAMST / A1 Soutien latéral

44,95 €

www.compressport.com

ZAMST / A1 Soutien latéral

En course nature, une entorse est vite arrivée. Les variations de terrain sollicitent énormément les articulations comme celle de la cheville. La chevillière A1, avec ses renforts latéraux semi-rigides, est conçue pour assurer la stabilité latérale de la cheville tout en permettant un travail proprioceptif bien guidé. Souple, fin, confortable, cet accessoire vous protège en n’ayant aucune incidence sur votre mobilité articulaire.

www.zamst.com

incidence sur votre mobilité articulaire. www.zamst.com maI / juin 2010 R magazine running ath lé trail
incidence sur votre mobilité articulaire. www.zamst.com maI / juin 2010 R magazine running ath lé trail

maI / juin 2010 R magazine

running ath lé trail raid triath lon rando

running athlé trail raid triathlon rando

LA BOUTIQUE LA BOUTIQ UE enduranceshop.com enduran ces hop.com 24/24 24/24h h
LA BOUTIQUE
LA BOUTIQ UE
enduranceshop.com
enduran ces hop.com
24/24
24/24h h

vos achats running

en en ligne ligne 24/24h 24/2 4h

vos a chats run ning

en en ligne ligne 24/24h 24/2 4h vos a chats run ning www.enduranceshop.com a n c
en en ligne ligne 24/24h 24/2 4h vos a chats run ning www.enduranceshop.com a n c
en en ligne ligne 24/24h 24/2 4h vos a chats run ning www.enduranceshop.com a n c

www.enduranceshop.com

a n c e s h o p.comp . c o m

wwwww w.en. e n duranceshod u

24/24h 24/2 4h vos a chats run ning www.enduranceshop.com a n c e s h o
r
r
24/24h 24/2 4h vos a chats run ning www.enduranceshop.com a n c e s h o
24/24h 24/2 4h vos a chats run ning www.enduranceshop.com a n c e s h o
COURSE » Des cœurs à la mode de Caen ! La Rochambelle, le 5 km

COURSE »

COURSE » Des cœurs à la mode de Caen ! La Rochambelle, le 5 km exclusivement

Des cœurs à la mode de Caen !

COURSE » Des cœurs à la mode de Caen ! La Rochambelle, le 5 km exclusivement

La Rochambelle, le 5 km exclusivement féminin des Courants rassemble à elle seule, avec 10 000 participantes attendues, autant de concurrentes que toutes les autres courses réunies ! Un véritable phénomène qui en fait la deuxième épreuve féminine de France !

Un festival, six courses. Avant de

laisser la place aux dames, rappelons que le premier Courant de la Liberté a débarqué en 1988. Ce mara- thon plat et roulant, avec un joli parcours le long des plages du débarquement, de Courseulles-sur-Mer au Mémorial de Caen, attire chaque année 2000 mara- thoniens en quête d’un chrono. Il fut ensuite rejoint par la Pégasus, course à l’origine de 17,4 km entre le pont de Pégasus – le premier pont dressé par les Alliés sur l’Orne pour aller délivrer la France – et le Mémorial. Puis la course est devenue en 2005 un semi-marathon en bonne et due forme. La même année naissait une première course féminine, suivie en 2006 d’un 10 km entre Mathieu et le Mémo- rial. Si l’on y ajoute les Foulées des enfants des écoles de la ville le vendredi après-midi et la rando des rollers le samedi, on ne s’étonne plus que les « Courants » soient devenus le festival de courses à pieds que nous connaissons, ouvert à tous, sur toutes les distances, dans un esprit de fête autour des thèmes forts du sport et de l’effort.

La Rochambelle est devenue l’épreuve la plus importante en nombre des Courants de la Liberté.
La Rochambelle est devenue l’épreuve la plus importante en nombre des Courants de la Liberté.

30

R magazine mai / juin 2010

 

LES COURANTS DE LA LIBERTE / CAEN (14) / 11-13 juin 2010

 
 

Photos Yves Mainguy

Photos Yves Mainguy

>LE PROGRAMME DU WEEK-END

 

Vendredi 11 juin :

 

14

h : Départ des Foulées de la Liberté

 

(courses des scolaires).

14

h - 19 h : Ouverture du Village Expo

sur l’Esplanade du Mémorial.

Samedi 12 juin :

 

9 h : Ouverture du Village Expo.

 

10 h 30 : Départ des Rollers de la

Liberté.

 

19

h : Départ de La Rochambelle.

 

Dimanche 13 juin :

 
 

6

h 30 – 7 h 45 : Rotations des

 

Un succès de la générosité.

Une cause départementale.

navettes vers les différents sites de départ.

8

h 30 : Ouverture du Village Expo.

Ne restait plus qu’à renforcer la dimension féminine de l’événement. Depuis 2005, la Rochambelle n’a cessé de grandir, rassemblant de plus en plus de femmes – coureuses et marcheuses – pour devenir le deuxième événement féminin de France ! Il faut dire que les coureuses ont du cœur

Une autre clé du succès de La Rochambelle vient du département dirigé par Anne d’Ornano. Présidente de l’association Mathilde pour la prévention du cancer du sein, elle a su mobiliser les équipes du Conseil général

autour de la course. Près de 800 participantes sont aussi des agents du CG 14, ou leurs amies, chaque agent

h 30 : Départ du 10 km de la Liberté (Mathieu).

8

h 50 : Départ du semi marathon Pegasus (Bénouville).

8

9

h : Départ du marathon de la

et que si elles se mobilisent en si grand nombre, c’est d’abord parce que La Rochambelle se court au bénéfice de deux associations locales, Mathilde et Étincelle, qui participent à la lutte contre le cancer du sein. « Nous reversons 60 % des droits d’inscription aux associations partenaires,

     

Liberté (Courseulles-sur-Mer).

   

«Nous sommes toutes solidaires grâce à cette course. »

femme pouvant venir avec une accompagnante. On court aussi en famille dans le cadre de duos mère- fille ou de trios avec la

16 h : Remise des récompenses.

17 h 30 : Fermeture du Village Expo.

des récompenses. 17 h 30 : Fermeture du Village Expo.     grand-mère. La course peut
   

grand-mère. La course peut donc compter sur un partenaire actif qui s’engage à fond dans la course. « Le cancer du sein est de moins en moins tabou, explique Isabelle Langevin, chargée de communication au Conseil général. Cela aide les femmes concernées à mieux vivre leur maladie. Elles ne sont plus seules car elles savent que nous sommes toutes solidaires grâce à cette course. » Sans oublier que les sommes recueillies pour aider les associations sont aussi un élément important et concret pour aider la recherche et les femmes touchées par la maladie. Du côté de Caen, si tous les coureurs ont du souffle, les filles de la Rochambelle démontrent en plus qu’elles ont un cœur gros comme ça ! Julien SAUVADET

explique Paul-Vincent Marchand, le coor- dinateur des « Courants ». Les femmes sont très sensibles à cet engagement de solidarité, ce qui explique un tel succès, qui n’est pas dû à la dimension « course », puisqu’une majorité des participantes boucle le parcours de 5 km en marchant. » Ce qui n’empêche pas que sur un plan purement spor- tif, la Rochambelle a aussi des atouts. Son parcours qui s’élance du Mémorial pour rejoindre le stade Helitas, en centre-ville, a de quoi séduire. Majoritairement en descente, parcourant les rues piétonnes du vieux Caen, il permet à toutes celles qui ont un minimum de condi- tion physique de faire une belle balade en footing au milieu de l’animation du samedi après-midi.

> CONTACT

 

UN BON PLAN POUR ALLER AU BOUT DES 5 KM

 

Mesdames, le magasin SCORE, partenaire des Courants de la Liberté, vous a concocté ce plan d’entraînement pour débutantes. Il est conçu pour vous permettre de boucler les 5 km en courant sans souffrir si vous le suivez fidèlement. Appliqué à la lettre, il ne demande qu’un minimum d’investissement avec 3 séances hebdomadaires 2 mois avant la course. Reposant sur l’alternance course-marche (notés “C” ou “M” dans le tableau ci-dessous), il est tout à fait accessible à toutes celles qui veulent le suivre, quel que soit leur niveau d’activité physique. Alors, n’hésitez pas : conservez-le et mettez-le en application l’an prochain et la Rochambelle sera encore plus belle !

 

Semaine

1

2

 

3

4

5

6

7

8

9

 

Durée : 20’ Alt. : 30” C - 1’ M

Durée : 30’ Alt. : 1’ C - 1’ M

 

Durée : 35’ Alt. : 2’ C - 1’ M

 

Durée : 35’ Alt. : 3’ C - 2’ M

Durée : 35’ Alt. : 3’ C - 2’ M 2 x 5’ C - 2’ M

Durée : 40’

Durée : 50’ Alt. : 2 x 2’ C - 1’ M 2x10’ C - 3’ M

Durée : 50’ Alt. : 2 x 2’ C - 1’ M 2 x 12’ C - 3’ M

Faire 2 séances de 35’ de footing (mardi et jeudi). Bien se reposer le vendredi (course le samedi). Ne pas hésiter à adapter ces séances selon l’état de fatigue du moment en rédui- sant l’intensité de la séance.

Séance 1

Alt. : 2 x 2’ C

2 x 5’ C - 2’M

3 x 5’ C

- 1’ M - 2’ M

Séance 2

Durée : 20’ Alt. : 30” C - 30” M

Durée : 30’ Alt. : 1’ C - 30” M

 

Durée : 35’ Alt. : 3’ C -1’ 30” M

Durée : 35’ Alt. : 4’ C - 1’30” M

Durée : 40’ Alt. : 6’ C - 1’ 30” M

Durée : 45’ Alt. : 8’ C - 1’ 30” M

Durée : 50’ Alt. : 10’ C - 2’ M

Durée : 50’ Alt. : 4 x 12’ C - 2’ M (4 fois)

Séance 3

Durée : 30’ Alt. : 30” C - 30” M

Durée : 30’ Alt. : 2’ C - 1’30 M

Durée : 35’ 20‘ alt. : 3’ C - 1’ 30” M + 5’ C lente

Durée : 35’ Alt. : 5’ C - 1’ 30” M

Durée : 40’ Alt. : 7’ C - 1’ 30” M

Durée : 45’ Alt. : 8’ C - 1’30 M

Durée : 50’ 10’ footing + Alt. :

Durée : 50’ Alt. : 4’ C - 1’ M + 2x4’ C rapide - 4’ M

5 x 5’ C rapide - 1’ M

Commentaires

Ne pas hésiter à faire une pause de 3’ toutes les 10’

Bien étaler sur la semaine les 3 séances afin de bien récupérer (ex : mardi/jeudi/ dimanche). C = course : l’allure de course est votre allure de jogging, très légère, sans s’essouffler. - M = marche Alt. : alternance

Ne pas s’épuiser lors des courses rapides

Les Courants de la Liberté Esplanade Dwight Eisenhower 14050 Caen Cedex 4 Tél. : 02 31 95 17 23 www.lescourantsdelaliberte.com

mai / juin 2010 R magazine

31

COURSE » SEMI MARATHON DU PAYS D’AIX et L’AIXOISE (13) / 30 mai 2010 >SUR
COURSE » SEMI MARATHON DU PAYS D’AIX et L’AIXOISE (13) / 30 mai 2010 >SUR

COURSE »

SEMI MARATHON DU PAYS D’AIX et L’AIXOISE (13) / 30 mai 2010

>SUR VOS TABLETTES Le Marathon du Lubéron

1 er -3 octobre 2010

Si vous aimez Aix, vous adorerez le marathon du Lubéron qui fêtera sa 14 e édition cet automne. Depuis 1997, chaque premier week-end d’octobre, Philippe Page et son équipe vous attendent au cœur d’une des plus belles régions de France, à Perthuis, pour un marathon des plus festifs. Dans l’esprit du Médoc, le rendez-vous du Lubéron propose aux coureurs de concilier le défi sportif et la découverte d’un terroir, d’un pays ainsi que d’une ambiance et de paysages uniques. Ainsi, conjointement à cette 14 e édition du marathon, seront célébrées la 12 e Fête du terroir et la 9 e Rencontre autour des vins. La course à pied, le monde du vin, de l'agriculture et de l'artisanat s’associent pour faire du Lubéron un lieu privilégié où sueur et saveurs se conjuguent pour donner un beau week-end de fête et de plaisir de courir, quel que soit son niveau de pratique. Car, en plus du marathon, le rendez-vous du Lubéron propose trois autres courses : un 10 km, un semi et un marathon en duo. Avec ravitos et stands dégustation tous les 3 km !

>Le programme du semi

Samedi 29 mai, 9 h–20 h : retrait des dossards - Parc Jourdan. Dimanche 30 mai, 7 h–8 h 30 : retrait des dossards - Parc Jourdan. 8 h 30 :

départ de l’Aixoise. 8 h 45 : départ du semi. 11 h : remise des récompenses de l’Aixoise. 12 h : remise des récompenses du semi.

> CONTACT

Semi marathon du Pays d’Aix

Le Mas de Notre-Dame-des-Anges Route de Villelaure 84120 Pertuis

Cours, Mirabeau !

Il a été lancé l’an passé au son du chant des cigales et au milieu des senteurs de la campagne provençale. Il revient cette année avec un parcours relooké et un départ sur la célèbre artère aixoise. La classe !

et un départ sur la célèbre artère aixoise. La classe ! Le semi du pays d’Aix,
et un départ sur la célèbre artère aixoise. La classe ! Le semi du pays d’Aix,
et un départ sur la célèbre artère aixoise. La classe ! Le semi du pays d’Aix,
et un départ sur la célèbre artère aixoise. La classe ! Le semi du pays d’Aix,
et un départ sur la célèbre artère aixoise. La classe ! Le semi du pays d’Aix,

Le semi du pays d’Aix, après une première édition réussie, repart pour de nouvelles aventures sur le cours Mirabeau.

R ien de neuf sous le soleil ? Bien au contraire ! Le semi-marathon du Pays d’Aix a tiré profit de sa première édition pour s’offrir un parcours new-

L’occasion était belle, grâce à la course à pied, de faire découvrir le cours Mirabeau. Tout le monde connaît cette fameuse artère, mais elle n’a jamais été arpentée par des coureurs. L’an passé nous avions organisé le vil- lage de la course au théâtre, autre lieu symbolique ;

cette année, il est installé au parc Jourdan, un lieu pres- tigieux de la ville où sera également jugée l’arrivée. » En 2009, nous étions présents sur l’événement avec la

look avec, comme principales nouveautés, les sites de départ et d’arrivée.

Un nouveau départ. La ville d’Aix, en

s’associant avec la communauté de communes du Pays

d’Aix a fait les choses en grand et ouvre le cœur de la cité aux coureurs, le célèbre cours Mira-

beau, les « Champs-Élysées » provençaux, avec ses platanes et ses terrasses. Les par- ticipants le fouleront à deux reprises : au départ, puis après une boucle en ville, au 6 e km. Ils s’élanceront ensuite sur les

routes ombragées de la campagne aixoise, au pied de la montagne Sainte-Victoire immortalisée par Cézanne. C’est là que vous pouvez découvrir le petit village du Tholonet qui marque le retour vers la ville que l’on regagne après une boucle champêtre de 8 km.

R

Académie, l’équipe féminine de

R

Magazine. Franck, le coach de

« Faire appel aussi à sa tête ! »

l’équipe, en garde un excellent souvenir : « J’ai adoré le parcours. La course a été rendue difficile par

la chaleur, mais ce sont aussi ces imprévus qui font la beauté d’une épreuve. L’un des intérêts de ce parcours est de permet- tre de travailler à des allures variées, et de constituer une excellente préparation pour des objectifs à venir. C’est le type de courses où il faut aussi faire appel à sa tête et pas seulement à ses jambes. C’est une course nerveuse, variée, qui demande une vraie gestion de son effort et, évidemment, une bonne préparation. Ceux qui n’aiment pas la monotonie seront servis. De plus, le public est là pour vous porter. En clair, tous les ingré- dients sont réunis pour réussir une belle course. » Et, pour les belles, il y a aussi l’Aixoise, un 7 km en ville uniquement réservé aux femmes. P.N.

Une belle arrivée. L’autre grande nou- veauté 2010 est l’arrivée dans le parc Jourdan, écrin de verdure également situé au cœur de la ville. « Nous avons voulu profiter de la course pour mettre en avant quelques-uns des plus beaux sites de la ville, explique Philippe Page, l’organisateur, également maître d’œuvre du fameux marathon du Lubéron.

Tél. 04 90 09 99 03

semi.aix@gmail.com

www.semi-aix.com

R magazine mai / juin 2010

32

 

COURSE »

PARIS-SAINT-GERMAIN LA COURSE (78) / 30 mai 2010

>CONSEILS DE COACH Jean-Marie Rouault

>CONSEILS DE COACH Jean-Marie Rouault

Un ticket gagnant

Entre le bois de Boulogne et le château de Saint-Germain-en-Laye, les passages dans la verdure
Entre le bois de Boulogne et le château de Saint-Germain-en-Laye, les passages dans la verdure
Entre le bois de Boulogne et le château de Saint-Germain-en-Laye, les passages dans la verdure
Entre le bois de Boulogne et le château de Saint-Germain-en-Laye, les passages dans la verdure

Entre le bois de Boulogne et le château de Saint-Germain-en-Laye, les passages dans la verdure ne manquent pas.

 

4 e de la course en 2009 en 1 h4’17” (2 e V1) 2 h28’ sur marathon Consultant pour Sports Akiléïne

>Une bonne gestion de son effort

«C’est une course qui se prépare comme un semi-marathon classique en mettant l’accent sur le travail en côte car il y a tout de même deux montées. Il faut donc se préparer sérieusement et ne pas tout donner dans la première côte, sinon la fin de parcours avec l’ascension finale risque d’être délicate. C’est une course qui tombe très bien dans la saison. Fin mai, on a déjà plusieurs mois de préparation derrière soi, on a eu le temps de suivre une bonne préparation foncière. Donc, on est normalement en condition et si on ajoute un travail spécifique en côte le dernier mois à une préparation au semi, ça se passera bien. À condition de bien gérer son effort et ne pas tout donner dans la première moitié. Je conseille aussi de se préparer à la chaleur. La course part tôt cette année mais on est fin mai et le soleil peut commencer à cogner. Les derniers arrivants notamment peuvent connaître la chaleur. Donc, il faut bien s’alimenter et s’hydrater. De ce côté-là, pas de soucis, les ravitaillements sont nombreux et très bien fournis. Et les rives de Seine sont ombragées, cela permet de se rafraîchir et de profiter pleinement du paysage !»

 

Grande nouveauté de l’an passé avec 2 000 participants, elle revient ce printemps, légèrement rallongée, en conservant sa grande originalité :

un parcours 50 % urbain-50 % nature sur les berges de Seine.

P armi les mille et une façons de rejoindre Saint-

Germain-en-Laye au départ de Paris, vous

l’arrivée. Juste ce qu’il faut pour pimenter la course et lui donner un profil de classique. Il faut tenir compte de ce profil pour se préparer en conséquence.

plus deux kilomètres. Par rapport

à la première édition, la principale nouveauté réside dans l’allongement du parcours, qui passe de 18 à 20 km afin de donner le départ au niveau du Jardin d’Acclimatation, plus près de Neuilly-sur-Seine et de Paris, ce qui a pour avantage de faciliter l’accès en transports en commun. Un petit footing d’échauffe- ment de la porte Maillot ou de la

station de métro Neuilly-Les Sablons et vous arriverez fin prêts pour attaquer les 20 km du

bon pied ! Quant au retour, un ticket de RER vous est offert par l’organisation. « Dans notre souhait d’inscrire notre course comme éco-course, il est important de limiter les déplacements individuels en voiture, explique Bruno Boukobza, le directeur de l’évé- nement. Grâce à nos partenaires, nous pourrons offrir à tous le ticket retour en RER. » Une bien jolie idée en effet que ce ticket gagnant associant Paris à Saint- Germain, la ville et la nature des berges de Seine pour donner naissance à une course pas comme les autres ! Alexandre MILON

pouvez le faire une fois l’an en courant ! Il suffit

pour cela de vous inscrire à la course Paris-Saint- Germain qui relie le bois de Boulogne à la terrasse du château de Saint-Germain-en-Laye. Les coureurs de l’ouest de Paris et de la région parisienne connaissent

bien les spots de départ et d’arrivée qu’ils fréquentent déjà assidûment. Entre les deux, et c’est sa grande originalité, Paris- Saint-Germain la course propose un itinéraire mi-urbain – qui sillonne les Hauts-de-

Seine à travers Suresnes, Nanterre, Rueil-Malmaison – et mi-nature, en empruntant les berges de la Seine entre le pont de Chatou et Saint-Germain-en-

Laye, via Croissy, Le Pecq et Le Vésinet. Ce parcours verdoyant et ombragé à ses extrémités se ter-

Le ticket retour en RER est offert !

mine sur la terrasse du château, avec un point de vue unique sur l’ouest parisien.

Deux côtes Mais entre le départ et l’arri- vée – et c’est sa difficulté et son grand intérêt – Paris-Saint-Germain propose aussi deux ascensions :

celle du Mont-Valérien, sur la commune de Suresnes quelques kilomètres après le départ, et celle de la côte du château à Saint-Germain-en-Laye pour gagner

 
     
     
 

> CONTACT

Paris-Saint-Germain la Course

Kevin Benito - Chef de projet Tél. : 01 46 89 44 81 kevin.benito@imgworld.com www.parissaintgermainlacourse.com

 

mai / juin 2010 R magazine

33

COURSES » CORRIDA DE LANGUEUX (22) / 26 juin 2010 Reçu vingt sur vingt Ce
COURSES » CORRIDA DE LANGUEUX (22) / 26 juin 2010 Reçu vingt sur vingt Ce

COURSES »

CORRIDA DE LANGUEUX (22) / 26 juin 2010

COURSES » CORRIDA DE LANGUEUX (22) / 26 juin 2010 Reçu vingt sur vingt Ce petit

Reçu vingt sur vingt

Ce petit bourg breton est le théâtre chaque été d’une belle chevauchée sur un circuit en 8 qui permet au public de voir les coureurs passer à portée de main. Show devant !

>AU SPRINT Corrida de Langueux – 20 e édition

Circuit en ville de 5 km Au programme

- La randonnée pédestre de 20 km

- La Corrida des jeunes

- La Corrida des adultes

Michel Aubault, l’organisateur en chef de la Corrida de Langueux qui fête sa 20 e édition cette année a tout prévu. « C’est la Coupe du Monde de football, et comme on ne peut pas faire l’impasse sur un tel événement, nous allons installer un écran géant pour que le public puisse regarder le match des 8 es de finale que devrait

jouer la France si elle se qualifie… »

800 convives au repas. Parce qu’ici

la course est avant tout une grande fête populaire. Outre cette retransmission, l’animation de la journée sera assurée par le groupe très célèbre en Bretagne A bout de Souffle (pour une course, il fallait y penser !). Et le traditionnel repas en soirée sera préparé cette

année par les jeunes agriculteurs de la région, qui feront découvrir leurs produits aux 800 convives. Effectivement, tout ça ne manque pas de souffle ! Côté course, le label international obtenu par l’épreuve garantit un plateau de haut niveau et toujours autant d’amateurs pour participer à un 10 km endiablé sous les encouragements d’un public surchauffé. Comme depuis vingt éditions…

> CONTACT

CORRIDA DE LANGUEUX BP 26 - 22360 Langueux - Tél. : 02 96 52 60 60 infos@corrida-langueux.com - www.corrida-langueux.com

60 60 infos@corrida-langueux.com - www.corrida-langueux.com MARATHON DE POITIERS-FUTUROSCOPE (86) / 30 mai 2010 Une

MARATHON DE POITIERS-FUTUROSCOPE (86) / 30 mai 2010

Une belle attraction

Pour sa 6 e édition, la manifestation trouve son allure de croisière et insère son marathon dans une grande fête de la course à pied au cœur de la cité du Poitou.

>AU SPRINT Marathon de Poitiers- Futuroscope – 6 e édition

Depuis l’an passé, la ville de Poitiers s’est associée à l’ancien marathon du Futuroscope pour organiser une grande fête de la course à pied durant tout le week- end. Au marathon s’est donc s’ajoutée une deuxième course de 18 km, «Les Foulées de Poitiers » pour ceux

qui ne peuvent grimper sur la distance reine. Également proposés la veille, un 5 km et un 10 km gratuits pour que la population de la ville puisse participer à la fête.

4 courses au programme

> Le samedi : « Tout Poitiers Court », un circuit en ville de 5 km et un 10 km (gratuits).

> Le dimanche : « les Foulées de Poitiers », 18 km entre la ville et le Futuroscope. Le marathon : départ dans la ville – arrivée au Futuroscope.

Arrivée au Futuroscope. Le mara-

thon est en passe de trouver son rythme de croisière et son parcours est à la mesure de ses ambitions. Le départ est désormais donné au cœur de la ville, et après un aller-retour le long de la vallée du Clain sur un tracé roulant, l’arrivée est jugée au cœur du parc du Futuro- scope. Une belle récompense pour les finishers qui se double d’un joli cadeau de la part des organisateurs,

se double d’un joli cadeau de la part des organisateurs, tout coureur inscrit sur le marathon

tout coureur inscrit sur le marathon se voyant offrir deux places gratuites s’il vient accompagné, ou quatre entrées à demi-tarif s’il veut en profiter en famille. Des places valables jusqu’au 15 juillet… Le dernier week-end de mai, toute la ville de Poitiers battra au rythme de la course à pied ! P.N.

> CONTACT

battra au rythme de la course à pied ! P.N. > CONTACT Association du Marathon Poitiers-Futuroscope

Association du Marathon Poitiers-Futuroscope Parc du Futuroscope BP 2000 86130 Jaunay-Clan Tél. : 05 49 49 30 80 contact@marathon-poitiers-futuroscope.com www.marathon-poitiers-futuroscope.com

34

R magazine mai / juin 2010

COURSE »

 

LA ROUTE DU LOUVRE / LENS-LILLE (59) / 16 mai 2010

Le sens de la fête

Le sens de la fête

Pour sa 5 e édition, l’épreuve de la région Nord- Pas-de-Calais tourne le dos à ses habitudes et s’élance de Lens pour arriver à Lille. Une belle occasion de courir une autre course sur le même parcours !

>LE PROGRAMME Deux courses, douze randos !

En plus des deux courses, marathon et 10km, la Route du Louvre propose douze randonnées pour que toute la population puisse participer à la fête, que ce soit en courant ou en marchant !

Dimanche 16 mai :

- 10h: départ du marathon depuis Lens

- 10 h 30: départ 10km depuis Emmerin

Les randonnées:

Elles partent de différentes villes de la région et de la communauté urbaine lilloise pour rejoindre le site d’arrivée du marathon.

randonnées sur l’axe du marathon:

5

7

8

8

h 30: départ Houplin-Ancoisne (15 km – 3 h 30)

9

h: départ Carvin (35 km - 8 h)

h 15: départ Meurchin (29 km - 7 h)

h 30: départ Annoeullin (25 km – 6 h)

10

h 30: départ Haubourdin (8 km – 2 h).

En quatre éditions, le Nord Pas-de-Calais a gagné son marathon. monde se présente. Lors des
En quatre éditions, le Nord Pas-de-Calais a gagné son marathon. monde se présente. Lors des
En quatre éditions, le Nord Pas-de-Calais a gagné son marathon. monde se présente. Lors des

En quatre éditions, le Nord Pas-de-Calais a gagné son marathon.

monde se présente. Lors des éditions précédentes, ils partaient de Loos-en-Gohelle pour rejoindre Lens en sillonnant l’Artois. Ils s’élancent cette année d’Emmerin, dans l’ag-

glomération lilloise, pour finir, comme le marathon, sur le site du Champ-de-Mars près de la Cita- delle à Lille. Ce cadre urbain donne donc naissance à une course com-

plètement différente. C’est aussi ce qui fait le charme de la réciprocité, cela met du piquant et de la nouveauté dans la course ! Y.K.

Quelle belle idée ! Beaucoup de coureurs et d’organisateurs en ont rêvé, de refaire la course en sens inverse. Eh bien, nos amis nordistes l’ont fait ! L’impossibilité d’arriver à Lens, sur le site du futur musée du Louvre dont le chantier a débuté, a obligé les organisateurs à changer leur fusil d’épaule. Résultat, on ne part plus de Lille pour arriver à Lens, on s’élance du bassin minier artésien dans le Pas-de-Calais pour arriver dans la grande métropole du Nord. On ne s’en plaindra pas, car ce changement de pers-

pective va – a priori – réjouir les coureurs. En effet,

tous ceux qui ont déjà couru l’épreuve dans un sens

peuvent revenir cette année et retrouver la course qu’ils ont appréciée, mais inversée ! D’autant que, si l’on en croit les organisateurs, l’alter- nance pourrait devenir la règle dans le futur. Bernard Coetmeur, le chef de projet Route du Louvre au sein de la Ligue Nord-Pas-de-Calais d’athlétisme qui coorga- nise la manifestation avec la Région, le souhaite.

« C’est la première année que nous la faisons dans ce

sens, donc ça nécessite beaucoup d’aménagements,

notamment sur le plan logistique, explique-t-il. Le plus

gros du travail est à faire la première année, mais je

pense qu’à l’avenir, on mettra en place l’alternance. » Cette année, Lille, départ des quatre éditions précé-

dentes, se transforme en ville d’accueil avec

ce que cela implique comme infrastructures

pour accueillir les 15 000 participants et les accompagnants, soit 50 000 personnes au

minimum. Du côté de Lens, où on est rôdé

question arrivée, on n’aura en charge « que » le départ cette année, qui sera donné aux abords du stade Félix Bollaert.

« L’alternance

pourrait devenir

la règle

»

Et pour les coureurs, me direz-vous,

qu’est-ce que cela change ? Pas la distance : le mara-

thon mesure toujours 42,195 km. Et le parcours reste

randonnées dans le Val de Deûle:

2

9

(14 km – 3 h 30)

11

h 15) + une initiation à la marche nordique à Wambrechies.

2

h 30: départ Quesnoy-sur-Deûle

h: départ Wambrechies (9 km –

randonnées convergeant sur le Grand Boulevard lillois:

3

9

3

h: départ de Tourcoing (15 km –

h 30)

10

h: départ de Roubaix (12 km – 3 h)

exactement le même mais en sens inverse. Consé-

> CONTACT

 

h : départ Marcq-en-Baroeul (7 km –

11

h 45) + 1 rando roller au départ de Roubaix et 1 randonnée HandiLouvre au départ de Tourcoing.

1

quence de taille : la côte de Loos-en-Gohelle, qui se

situait à quelques kilomètres de l’arrivée, s’attaquera en début de parcours, alors que les organismes sont moins éprouvés. Elle sera donc plus facile à passer ! En revanche, pour les concurrents du 10 km, un autre

Route du Louvre – 5 e édition Ligue Nord - Pas-de-Calais d’Athlétisme BP 63 – 62590 Oignies Tél. : 03 21 08 62 21 contact@laroutedulouvre.fr - www.laroutedulouvre.fr

mai / juin 2010 R magazine

35

COURSES » FOULEES DES LAVEUSES / COUDRAY (91) / 19-20 juin 2010 Tous en Seine
COURSES » FOULEES DES LAVEUSES / COUDRAY (91) / 19-20 juin 2010 Tous en Seine

COURSES »

FOULEES DES LAVEUSES / COUDRAY (91) / 19-20 juin 2010

Tous en Seine !

Les rives de Seine sont propices à la course à pied. Au Coudray-Montceaux, à 35 km au sud de Paris, elles sont le théâtre d’une belle épreuve mise en scène depuis neuf ans par Gilles Busto.

C’est une belle course dans un cadre champêtre, mais aussi un esprit de fête avec animations musicales et déguisements obligatoires, les Foulées des Laveuses se déroulant autour de la Fête de la Musique. Ce qui a ins- piré les organisateurs pour insuffler aux « Laveuses » cette ambiance si particulière. La course, dans tout ça, n’est pas oubliée ! Sur un cir-

cuit de 7,5 km à parcourir une ou deux fois selon la

distance choisie, vous pourrez découvrir le charme des berges de Seine dans cette partie de l’Essonne. Assurance d’un parcours calme et plat, la majeure par-

tie du parcours longeant le fleuve. Il faut juste compter

avec un escalier pour remonter des berges vers la ville

et le stade, où est fixée l’arrivée. Donc, une seule petite difficulté au menu, histoire de pimenter un peu la fin du parcours. Mais le public et les nombreux groupes musi- caux vous feront oublier cette petite difficulté. Pour le reste, ce n’est que musique et sourires ! Avec un repas de fête pour clôturer le week-end, servi le dimanche

P.N.

midi sur réservation.

> CONTACT

servi le dimanche P.N. midi sur réservation. > CONTACT 3, rue de l’Eglise - 91830 Le

3, rue de l’Eglise - 91830 Le Coudray-Montceaux Tél. : 01 64 93 98 10 / 06 77 50 62 37 http://laveuses.free.fr

>AU SPRINT Les Foulées des Laveuses – 10 e édition

Circuit de 7,5 km – berges de Seine et ville Samedi :

- Galopades des enfants

- Jogging et conférence avec Bruno Heubi Dimanche :

- Rando-balade

- Courses de 7,5 km et 15 km

LES 10 BORNES DE LA SAINT-MEDARD / BRUNOY (91) / 5 juin 2010

LES 10 BORNES DE LA SAINT-MEDARD / BRUNOY (91) / 5 juin 2010 >AU SPRINT Les

>AU SPRINT Les 10 Bornes de la Saint-Médard – 12 e édition

Circuit de 5 km en ville 4 courses au programme :

- 1 km enfants

- 2 km enfants

- 5 km

- 10 km

Inscriptions via Internet et sur

place.

> CONTACT

Christian Thiriot Tél. : 06 84 16 49 99 christian.thiriot@ca-paris.fr

www.sport-up.fr/saintmedard/2010

Un esprit de corrida !

C’est la p’tite course qui monte en Ile-de-France ! Pour leur 12 e édition, les 10 Bornes de la Saint-Médard, qui proposent aussi un 5 km et deux courses pour les enfants, continuent de grandir.

La formule qui a fait le succès de l’épreuve est connue : une organisa-

tion bien rodée autour de Christian Thiriot qui fait la part belle à l’esprit festif et un circuit rapide et nerveux qui permet une belle chevauchée au départ du stade municipal. C’est là que bat le cœur de l’épreuve. Tout

y est : le village, les animations, le départ (aux abords du stade) et les

arrivées, à l’intérieur même de l’enceinte. Ce qui permet au public de

venir nombreux encourager les coureurs.

Le circuit de 5 km – à parcourir deux fois pour le 10 km

– tracé dans le quartier des Pyramides de cette petite cité de l’Essonne, située à 22 km de Paris, est très roulant, sans bosse ni faux plat. Et même s’il faut composer avec des virages et donc quelques relances,

« les 10 Bornes » sont l’occasion de réaliser un joli chrono dans une

ambiance sympa. Avec prime au record chez les femmes comme chez les hommes ! Et une marraine et parrain de renom, puisque Marinette Pichon, ancienne footballeuse internationale et Dominique Chauvelier, que l’on ne présente plus, seront présents ! P.N.

et Dominique Chauvelier, que l’on ne présente plus, seront présents ! P.N. 36 R magazine mai

36

R magazine mai / juin 2010

COURSES »

TOUR DU LAC D’AIGUEBELETTE (73) / 6 juin 2010

Tour de magie !

Si depuis vingt-cinq ans, cette épreuve se protège dans son écrin de verdure, c’est pour mieux accueillir le millier de privilégiés qui savourent chaque année le plaisir de courir dans un site unique.

> CONTACT
> CONTACT

Sport 2000 450, avenue de Chambéry - 73230 Saint-Alban Leysse Tél. : 04 79 33 51 06 www.lac-aiguebelette.com

« chaleur » signifient. Tout le monde – quel que soit son niveau de course à pied – est donc invité à parti- ciper à la fête. D’autant que le cadre naturel est superbe avec ce lac aux eaux cristallines niché dans son écrin verdoyant. Autre bonne nouvelle : ses eaux ne sont pas seulement pures et poissonneuses, mais également à température tout à fait acceptable pour l’espèce humaine. Vous

pourrez donc y goûter, en plus du reste, à l’issue de la

course !

A.M.

>AU SPRINT Tour du Lac d’Aiguebelette – 26 e édition

Base d’aviron du lac Une boucle de 17,3 km sur route bitumée

La meilleure façon d’aller s’oxygéner en ce début d’été, c’est un joli parcours de 17,3 km autour d’un lac aux eaux émeraude. Eh bien, voilà ce que font depuis vingt-cinq ans maintenant les coureurs de la région Rhône-Alpes en quête d’un bon bol d’air. Joseph Morat, « Monsieur Sport 2000 » à Chambéry, perpétue la tra- dition depuis le lancement de l’épreuve.

Le but du jeu est bien sûr de courir autour du lac sur un parcours très roulant. Mais il est aussi de se retrouver en famille autour d’un bon buffet aux saveurs locales une fois la course terminée. Car ici, on est à la montagne et on sait ce que les mots « accueil » et

LA MONTÉE DU POUPET / SALINS-LES-BAINS (39) / 5 juin 2010

LA MONTÉE DU POUPET / SALINS-LES-BAINS (39) / 5 juin 2010 De quoi déguster ! Mais

De quoi déguster ! Mais heureusement, vous pouvez aussi savourer les paysages superbes du Jura printa- nier ! La Montée, c’est comme le comté, il faut y goûter pour l’apprécier, car elle est unique et atypique ! P.N.

> CONTACT

Paul Jeandot Les Roussets - 39110 Salins-les-Bains paul.jeandot@wanadoo.fr www.montee-poupet.eu Office de Tourisme Tél. : 03 84 73 01 34 www.salins-les-bains.com

de Tourisme Tél. : 03 84 73 01 34 www.salins-les-bains.com La montagne magique Il était une
La montagne magique Il était une fois, au cœur du Jura, une course atypique qui,
La montagne magique
Il était une fois, au cœur du Jura, une course atypique
qui, chaque année, envoyait les coureurs à l’assaut
d’un sommet. C’était la mythique montée du Poupet !
>AU SPRINT
Montée Internationale
du Poupet –
26 e édition
Trois temps, un firmament !
Ainsi pourrait-on résumer cette fameuse Montée du
Poupet, classique jurassienne. Trois temps comme les
trois difficultés qui rythment cette course, entre le
départ à Salins-les-Bains jusqu’au Poupet, le gros
> Départ : Salins-les-Bains
> Arrivée : sommet de la côte
Guillaume
rocher qui toise les courageux partant à l’assaut chaque
année de cette montagne magique.
> Distance : 17,3 km, route bitumée
D+ : 649 m ; D– : 244 m
On part à 340 m d’altitude pour une première ascension
jusqu’au village de Thiébault, à 585 m. Descente
jusqu’au deuxième village traversé, Ivrey (437 m) à
10 km du départ. Puis remontée jusqu’au deuxième
sommet, le Crêt de feu (565 m) avant de plonger vers
la vallée du Gour de Conche. Enfin, l’ultime difficulté, la
côte Guillaume au sommet de laquelle est jugée l’arri-
vée après 17,3 km. Mais avant d’y parvenir, il faut
encore avaler ses 2,8 km de long et ses passages à 14 %
par endroits.

37

R’ACADEMIE » SAISON 3 Sur un nuage ! Le nuage islandais a perturbé le deuxième
R’ACADEMIE »
SAISON 3
Sur un nuage !
Le nuage islandais a perturbé le deuxième
rassemblement de la R Académie au semi
marathon international de Nice le 18 avril
dernier. Mais les cinq filles présentes ont réalisé
une belle course.
Ce semi-marathon de la saison clôt un premier
cycle de préparation de trois mois. Rendez-vous
le 30 mai sur Paris-Saint-Germain, la course…
Un effet collatéral du fameux nuage : Franck, le coach, entouré d’une équipe réduite.
>RÉSULTATS
du semi-marathon de Nice
Christine MORFIN (Nice, 06)
H eureusement que les filles de la R Académie ont
couru comme des… avions ! Car, dans le ciel niçois
1
h 31’ 53”
(et dans toute l’Europe), il n’y en avait pas ! Résultat :
Gisèle IANNOLO (La Crau, 83)
1
h 47’ 13”
Laurence DEGOT
(Guilherand Granges, 07) 1 h 52’ 56”
Danielle PONCHEL (Toulon, 83)
2
h 10’41
Laurence HOLSTEIN
(Pernes-les-Fontaines, 84) 2 h 15’ 55”
trois des huit membres de la R Académie sont restées
clouées au sol du côté de Paris, de la Normandie et du
Jura. Estelle, d’Issy-les-Moulineaux, Florence du Havre
et Nadia-Sandrine de Vernantois dans le Jura n’ont pu
rejoindre le groupe.
Cela n’a pas empêché les autres filles de réaliser le pre-
mier semi de la saison dans les meilleures conditions.
Au cœur d’une événement qui a rassemblé plus de
8000 participants sur les autres courses proposés, les
R Académiciennes se sont distinguées en faisant hon-
neur aux couleurs de notre team.
Franck, le coach – qui a pris un peu de retard dans sa
préparation à cause d’un emploi du temps profession-
nel surchargé – a été épaté par cette nouvelle promo
qui a réalisé d’excellents chronos pour les meilleures
et démontré un bel état d’esprit en général.
On s’attend à vivre des moments sympa, de sport mais
aussi d’amitié cette année encore.
Rendez-vous le 30 mai pour le troisième rassem-
blement de la saison, entre Paris et
Saint-Germain-en-Laye. Ça promet !
>LE PROGRAMME DE
LA R’ACADEMIE 2010
11
janvier : Prom’Classic de Nice
18
avril : Semi-marathon de Nice
30
mai : Paris-Saint-Germain La Course
3
octobre : Semi-marathon du Luberon
14
novembre : Marathon Nice-Cannes
SENEGAZELLE 2010
Belles de coeur
E ntre les différents séjours de février et
d’avril, la Sénégazelle, la course humanitaire
100 % féminine est allée cette année à la ren-
contre de plus de 6 000 élèves au Sénégal. Et
ce sont plus de 10 000 enfants au total qui ont
été dotés à Foundiougne et à Simal, sans
compter les petits Népalais rencontrés en
novembre. Chacun a reçu un trousseau scolaire
complet en mains propres grâce à l’investisse-
ment des gazelles dans leur récolte de matériel
(plus de 15 tonnes) et leur investissement dans
la préparation de leur aventure.
Les courses ont été intenses et il faut noter la
seconde victoire finale d’Edith Doyan lors de la
première semaine et le premier podium pour
Dorothée Huart lors de la seconde. Deux
grandes championnes qui font honneur à la
Sénégazelle.
Mais ce sont toutes les participantes qui sont
à féliciter, de la première à la dernière, elles
sont les plus belles ambassadrices de la
Sénégazelle… 2011 est déjà sur les rails, avec
des nouveautés en préparation.
www.senegazelle.fr.
Photo D.R.

38

R magazine mai / juin 2010

Vous n’oublierez plus jamais la liste des courses ! Inscrivez-vous gratuitement sur jesuisuncoureur.com, le portail
Vous n’oublierez plus jamais
la liste des courses !
Inscrivez-vous gratuitement sur jesuisuncoureur.com,
le portail communautaire de tous les coureurs à pied.
Sur ce site, vous pourrez échanger avec vos amis, partager
vos photos, trouver des conseils. Vous pourrez aussi consulter
le calendrier des courses, voir tous les résultats, les vôtres
et ceux de vos amis, tracer vos parcours, ou découvrir
ceux de vos amis, être accompagné dans votre entraînement
par des spécialistes, mémoriser toutes vos séances
En un mot vous retrouverez surtout des milliers d’autres pratiquants
proches de chez vous avec qui partager votre passion du running.