Vous êtes sur la page 1sur 1

Fonction publique

Le 16 juin 2010
COMMUNIQU

Imposons le retrait du projet de loi !

Le gouvernement vient de dvoiler son projet de loi sur les retraites.


Dans le public comme dans le priv, avec le report de lage lgal la retraite et la
confirmation de lallongement de la dure de cotisations, cest la baisse des pensions qui
est programme.
Le gouvernement porte 62 ans lage lgal de dpart la retraite pour les personnes nes
aprs le 1er janvier 1956. Mais ds lanne prochaine, lage lgal sera report de 4 mois pour
les personnes nes aprs le 1er juillet 1951.

Surtout, en repoussant 62 ans le droit de partir en retraite, le gouvernement reporte de fait


toutes les autres limites dge. Ainsi lage dannulation de la dcote, aujourdhui fix 65
ans sera report 66 ans en 2019 et 67 ans en 2023.

De mme, lage lgal pour les fonctionnaires en catgorie active sera dcal de deux ans
passant de 50 52 ans ou de 55 57 ans, lage dannulation de la dcote tant repouss
dautant.

Si les chances peuvent paratre lointaines, cest un rythme rapide qua choisi dadopter le
gouvernement et les personnels seront affects ds lanne prochaine.

Ceux et celles qui peroivent les plus basses pensions seront galement touchs par les
restrictions annonces pour laccs au minimum garanti.

Il faut rajouter ces mesures la mise en extinction du dispositif de dpart avant 60 ans des
parents de trois enfants.

En matire de pnibilit, le gouvernement endosse la conception de lindividualisation du


MEDEF et il est vident qu terme, il utilisera cette mthode pour remettre en cause les
catgories actives.

La hausse du taux de cotisation des fonctionnaires, mme tale sur dix ans reprsente
une baisse du salaire et se conclura terme par la perte dune journe de salaire par mois.
Cette mesure est mettre en corrlation avec les pertes de pouvoir dachat enregistres
depuis 2000, lannonce dune ngociation salariale le 25 juin qui sannonce plus que
tendue et le gel de la participation de ltat au financement des pensions des
fonctionnaires.
Ce projet porte lidologie de la rigueur librale et fait payer la crise tous les salaris.

Le 24 juin est une tape indispensable de mobilisation par la grve et les manifestations
pour montrer au gouvernement que son projet est largement rejet. Au-del il faut se
prparer un affrontement majeur ds la rentre.