Vous êtes sur la page 1sur 2

Propos du Mufti d'Arabie Saloulite, Abdel 'Ouzza Âl

Cheikh, qui prononce le Takfîr sur les auteurs des


attentats d'Algérie et du Maroc.
Propos du Mufti d'Arabie Saloulite, Abdel 'Ouzza Âl Cheikh, qui prononce le Takfîr sur les
auteurs des attentats d'Algérie et du Maroc.

‫بسم ال الرحمن الرحيم‬

‫و به نستعين و ل حول و ل قّوة إل بال العلي العظيم‬

Le Moufti d'Arabie Saoudite, 'Abdel'Azîz Âl Cheykh, a dit :

Je dis : ce qu'il s'est passé en Algérie et au Maroc n'est pas un Jihâd : c'est une injustice et une
oppression, et un crime ! Celui qui appel ça un Jihâd est dans l'erreur ! Qu'est ce que le Jihâd ?
Le Jihâd a sa valeur, or l'assassina d'innocents, d'enfants etc... Est-ce ça un Jihâd ? Ceci est un
mal et une épreuve ! Et ce grand attenta qui est arrivé en Algérie a eu pour résulta la mort de
33 personnes, et plus de 200 blessés, ainsi que l'attenta du Maroc : ceux qui se sont explosé
pour faire cette attenta ne doivent pas être nommés « Moujahidin » mais ils doivent être
nommé « Corrupteur, criminels et pécheurs.. » Nous ne pouvons pas nommer cela « Jihâd »,
nous ne pouvons changer la réalité et donner à ces gens la récompense des Moujahidin ! Le
Moujahid est celui qui s'efforce de sa langue à inviter à la vérité et à Allah, et s'efforce
physiquement et financièrement dans le sentier d'Allah et invite à Allah, et s'efforce
physiquement à inviter à Allah et à réconcilier les erreurs, et à faire prendre conscience à la
Oumma de l'actualité avec douceur et sagesse. Par contre, le meurtre et les effusions de sang,
les attentats, tout ceci, mes frères, est un crime. Il faut que le monde islamique prenne
conscience que ces attentats ne sont autres qu'un crime que commettent des gens qui n'ont pas
peur d'Allah dans leur cœur, et qui n'ont aucune foi. Qui est ce qui permet de faire couler le
sang des musulmans ? C'est un mécréant ! Celui qui pense que le sang des musulmans est
licite et permet l'effusion du sang des innocents, et considère ceci licite, il n'a fait que
permettre ce qu'Allah a interdit et ceci est une mécréance, qu'Allah nous protège...

Vendredi 15, 04, 2007. Source http://alathary.net/vb2/showthread.php?threadid=11674

Notez bien :

- Aucune Iqâmat Al Houjja n'a été nécessaire pour prononcer le verdict de mécréance sur
les auteurs des attentats, alors qu'il est possible qu'il s'agissait de jeunes ignorants, voir de
nouveaux convertis, ou encore qu'ils étaient victime d'une confusion à savoir : peut-on tuer
des musulmans si la situation est tel qu'on ne peut atteindre les mécréants sans que des
musulmans ne soient tué, comme cela arrivait dans certaines batailles.
- Les auteurs des attentats ont été accusé d'avoir rendu licite le sang des musulmans, bien
qu'ils n'aient jamais dit ou écrit que le sang de ceux qu'ils ont tués parmi les innocents et les
enfants est licite, mais leur seul acte a été suffisant.

Par contre, les Tawâghît qui gouvernent par la démocratie, qui rendent licite l'illicite d'Allah
et illicite le licite d'Allah, de tel manière qu'il n'y a peut être pas assez de doigts sur la terre
entière pour les compter, et qui combattent par les armes ceux qui s'opposent à cette
mécréance manifestes, et envoient leurs gendarmes pour violer les femmes et les enfants des
musulmans, et qui tolère l'adoration des tombeaux et protèges ces monuments adorés en
dehors d'Allah, eh bien même après plus de 30 ans on ne peut toujours pas prononcer sur eux
le verdict de mécréance.

- Il est aussi bon de souligner que d'après cette déduction du Mouftî, les compagnons sont des
mécréants vu qu'ils se sont battut et entretué lors du conflit entre Mou'âwiya et 'Alî Ibn Abî
Tâlib, n'ont ils pas eux aussi rendu "licite" le sang des musulmans? Pourquoi ne pas dire cela?

Nous espérons une réponse cohérente de la part des alliés de ces gouvernements.