Vous êtes sur la page 1sur 3

c 

 
 9  



Je commence par le nom de Allah le très-miséricordieux, le
miséricordieux

louanges à Allah l'unique, celui qui n'a besoin de rien, celui qui
n'est pas engendré, qui n'engendre pas et qui n'a nul
équivalent. Je loue Allah ta3ala, et je l'implore de me guider sur
le chemin de la droiture, je recherche son pardon et je me
repens à lui. Je recherche la préservation de Allah du mal de
nos âmes et de nos mauvais actes. Celui que Allah guide c'est
lui le bien guidé et celui qu'il égare, nul ne peut le guider.

On raconte que par le passé un homme qui s'appelait Malik


ibnou Dinar désobéissait à Allah ta3ala, il buvait de l'alcool,
c'était un homme couvert de péchés.
Malik avait une fille qui, lorsqu'il voulait boire, venait et lui
renversait son verre. Malik aimait et chérissait énormément sa
petite fille.

Lorsqu'elle eu atteint l'âge de deux ans, elle décéda. Malik en


fut profondément affligé. Il se mit alors à boire et à boire au
point de s'endormir ivre d'alcool.

Il fit alors un rêve surprenant : c'était comme si le jour du
jugement avait commencé, comme si les gens étaient sortis de
leur tombes et qu'ils étaient tous rassemblés et lui était la ,
parmi eux. Alors que Malik était avec eux, il entendit un bruit
derrière lui, il se retourna et aperçut un immense serpent
ouvrant grand la gueule et se dirigeant vers lui.

Malik s'enfuit à toute allure, terrorisé, dans sa fuite, il passa


devant un vieil homme, tout de blanc vêtu, duquel émanait une
odeur agréable. Malik lui passa le Salam. Il lui demanda aussi
de l'aider et de le délivrer de ce monstre féroce.
9ais le vieil homme ne put rien faire pour venir en aide à ce
pauvre Malik. Il lui conseilla de courir plus vite, puisse t'il ainsi,
échapper au serpent. Malik redoubla de vitesse jusqu'a parvenir
à un endroit d'où il apercevait le feu. Il faillit y tomber
tellement sa peur et sa terreur étaient grandes. Il entendit
soudain une voix qui cria en sa direction :ΠRevient, tu ne fait
pas partie de ces gens. »Il s'apaisa alors et revint sur ses pas.

9ais le serpent le suivait toujours à la trace et le poursuivait. Il


revint auprès du vieil homme et lui demanda de le protéger. Le
vieil homme se mit à pleurer et dit : Œ hélas je suis faible. »Le
vieil homme lui conseilla d'aller vers une montagne où se
trouvaient les enfants des musulmans décédés en bas âges. Il
lui dit :Œ si tu y as quelqu'un, il pourra t'aider. »Malikleva le
regard en direction de la montagne et aperçut un paysage
d'une beauté sans pareille. Il courut en sa direction tandis que
le serpent était toujours à sa poursuite.

Lorsqu¶il s'approcha de la montagne, un ange s'écria: Œ levez


les voiles, ouvrez grandes les portes, montrez vous. Puisse ce
pauvre miséreux trouver un enfant qu'il a perdu et qui le
protège de son ennemi. »Les voiles se levèrent et les portes
s'ouvrirent. De jeunes enfants beaux comme des lunes vinrent
a lui.

Ils crièrent lorsque le serpent se rapprocha de lui :Œ venez vers


lui ».Ils s'avancèrent les uns après les autres. Sa fille qui était
morte enfant, se trouvait avec eux. Lorsqu¶elle l'aperçut, elle
pleura et dit :Œ c'est mon père, je le jure par Allah ».t elle se
jeta dans ses bras.

lle lui prit la main droite avec sa main gauche. lle leva
ensuite sa main droite en direction du serpent qui s¶enfuit. lle
fit s'asseoir sont père et lui dit :Œ père, n'est-il pas venu le
temps pour ceux qui sont croyants, d'avoir leurs coeurs emplis
d'humilité et de crainte pour évoquer Allah ? ».L¶homme se mit
à pleurer.

Après cela, l'homme demanda à sa fille :Œ est ce que vous


autres qui êtes ici, connaissez le Dour'an ? ».lle lui répondit :
Œ nous le connaissons plus que vous ».Il lui demanda de lui
expliquer ce que représentait le serpent. lle lui dit :Œ ce sont
les conséquences des mauvaises actions que tu a multipliées,
c'est-à-dire tes péchés et l'alcool que tu buvais. Tes actes ont
failli te jeter dans le feu de l'enfer. »Il l'interrogea ensuite au
sujet du vieil homme. lle lui dit :Πce sont les bonnes actions
que tu as affaiblies au point de ne pouvoir te venir en aide pour
surmonter tes mauvaises actions ».


L¶homme se réveilla terrorisé. Il prit la décision ferme de se
repentir. Il devint ainsi parmi les grands vertueux.


Malik ibn Dinarétait un Salaf, il est décédé dans les environ de
130 de l¶hégire, et fût reconnu après son repentir pour sa piété,
sa vaste science, son ascétisme, son abstinence et son
renoncement au bas-monde.
- - -

Prenez le pour exemple, que Allah vous fasse miséricorde.


Amin !


9usulmans honorés, il se peut que Allah ta3ala manifeste à
l'homme des leçons de morale, des annonces de bonne
nouvelle, des avertissements qui soient une cause pour son
repentir .
Les moralités sont nombreuses mais les gens qui tirent des
leçons de ces moralités le sont moins.

Alors à nous de nous repentir avant que ne vienne un jour où le


regret ne sera pas utile.

Faisons en sorte qu'il y ai un repentir, une obéissance et un


approvisionnement pour l'au-delà et à nous d'apprendre ce que
Allah ta3ala nous a ordonné d'apprendre car rechercher la
science de la religion est meilleur que tout ce pour quoi nous
consacrons du temps.