Vous êtes sur la page 1sur 1

LePasDeCoˆte´

05-10 POUR PDF:Mise en page 1 26/05/10 7:09 Page 1

n° 13
Mai 2010
pratiques.sociales@wanadoo.fr
www.pratiques-sociales.org

Des mots-valises, L‘horloge déréglée de Pôle emploi


BENOÎT GENUINI ne sera pas resté longtemps à son poste de médiateur de Pôle emploi.
des valises à ouvrir… A peine plus d’un an après sa prise de fonction, le 15 avril, il a jeté l’éponge.
« Je n’ai ni les moyens, ni le soutien nécessaire pour faire mon travail », a-t-il déclaré. Dans son -
rapport d’activité, il expliquait que bon nombre d’erreurs auraient pu être évitées si l’on avait pris
plus de temps pour examiner les situations particulières et appliquer avec « bon sens et humanité les
De tous temps, des mots sont esquivés, obviés, mis de côté. textes ». Le problème justement est que le temps manque à chaque conseiller qui a en charge
Plus qu’une interdiction formelle, il s’agit plutôt d’une fréquemment 200 demandeurs d’emploi au lieu des 60 initialement prévus. Sans oublier que
convenance voulue par des bien-pensants, ces gens qui beaucoup, recrutés en contrats précaires, ont été formés au lance-pierres.
pensent-qu’ils-pensent au bien des autres. Menée à marche forcée, la fusion ANPE-Assedic s’est faite sans tenir compte de cet élément
A la place de ces mots innommables, sortes de non-mots, essentiel à tout accompagnement : la durée. Mais le pire est sans doute que réclamer «du temps»,
d’autres mots – autorisés, légitimés, encouragés – assurent une ce qui permet tout simplement de respirer et de se supporter soi et les autres, est devenu si
suppléance nullement désintéressée. inconvenant dans bon nombre d’entreprises et d’établissements, qui n‘ont plus en tête que l’horloge
Austérité et rigueur font partie des mots aujourd’hui innommables. des objectifs chiffrés. Le peu de réactions qu’a entraîné la démission de BENOÎT GENUINI est à cet
Ils désignent ce qui est censé ne pas être progressivement mis en égard révélateur : simple manque de temps ?
place, en France et ailleurs… On dit « modernisation des services
d’utilité collective » plutôt que démantèlement accéléré des services
publics. On a entendu la phrase « il faut faire payer même les riches » :
Pourquoi nous obéissons…
même eux, cette fois-ci au moins, exceptionnellement. Même les Tel fut le thème des Journées Européennes de Logos 66 en partenariat avec PRATIQUES SOCIALES,
riches parce que les non-riches ne peuvent que payer, lourdement, entre autres [Perpignan, 6 et 7 mai 2010]. Thème passionnant, carrefour de moult interrogations
idéologiques, à la fois conscientes et inconscientes, mise en branle de perspectives politiques et
implacablement. Comme d’hab.
économiques aujourd’hui déterminantes. Des exposés et des échanges aussi vifs que diversifiés,
Aucun problème, cependant, avec le mot « crise ». Il en est question pas toujours convergents (comme il se doit !) ont permis de bien baliser cette thématique…,
tous les jours. Mot omniprésent, capable de tout expliquer et surtout évidemment pas épuisée du tout. Une publication devrait recueillir l’ensemble des interventions :
de tout justifier. Mais son usage n’est nullement capricieux. nous vous en informerons (septembre 2010).
Sa présence tous azimuts implique deux conditions www.logos66.com
Première condition : on appelle crise un lamentable accident, une
anomalie dans le fonctionnement normal et nécessaire des sociétés www.pratiques-sociales.org
à dominante néolibérale. Exception qui confirme la règle, nullement
paramètre structurel de ces sociétés. Sortir de la crise consiste alors
à revenir à la situation précédente, - celle, précisément dont découle
Nouvelles de la maison
la crise ! Les administrateurs et des adhérents de PRATIQUES SOCIALES se sont réunis en séminaire les 14 et 15
Deuxième condition : tout le monde est concerné par la crise, ceci mai. Il s’agissait de travailler les orientations et stratégies associatives en rapport avec la mise en
est vrai ; tout le monde en pâtit, ceci est faux. Nombreux sont ceux qui place d’un RÉSEAU. Ont été interrogés les capacités d’ouverture et d’initiative de l’association,
en tirent de substantiels bénéfices, pas seulement financiers. La crise l’engagement des administrateurs et des membres actifs, les positionnements idéologiques et leurs
déclinaisons pratiques. Si les Journées d’Etude restent l’activité publique la plus importante de
ne fait pas que des malheureux. C’est pourquoi des restrictions
l’ASSOCIATION, d’autres manifestations doivent être mises sur pied.
sociales côtoient des restructurations et des fusions industrielles, sur
La fête-barbecue organisée à Arcueil le samedi 5 juin à partir de 19 heures permettra de faire un pas
fond de réagencements politiques et idéologiques et de profits
supplémentaire vers l’opérationnalisation du RÉSEAU, avant la rencontre des partenaires du samedi
mirobolants des banques et grosses entreprises.
29 janvier 2011 à Brest, organisée par le GIRFAS et PRATIQUES SOCIALES.
Autant d’exemples du caractère décisif des appellations, nominations
et désignations : les mots ont la capacité de révéler les maux, ou bien
de les occulter, ou encore de les sublimer. Déchiffrer les mots revient Diversité contre égalité ?
à prendre part et partie dans la conservation ou, au contraire, dans la Une société dont les classes dirigeantes prônent la diversité culturelle
transformation du monde tel qu’il va. Le réel est directement en au nom de l’égalité progresse-t-elle sur le chemin de la justice sociale ?
cause. C’est cette question qui travaille Walter Benn Micahels,
professeur de littérature anglaise à l’université de Chicago.
Pendant que l’on se préoccupe de problèmes de diversité, de discrimination positive, on oublie
l’essentiel, les classes sociales et leurs différences. « Une France où un plus grand nombre de Noirs
> FORMATION PERMANENTE seraient riches, écrit-il, ne serait pas économiquement plus égalitaire, ce serait juste une France où le
fossé entre les Noirs pauvres et les Noirs riches serait plus large. »
A travers ses Journées d’Étude mais aussi à partir de multiples activités « On n’a délaissé la race comme entité biologique que pour la réinventer comme entité sociale ou
PRATIQUES SOCIALES a acquis une longue expérience dans la formation culturelle. Et la notion même d’identité […] découle précisément de cette réinvention. Or, si les races
permanente. n’existent pas et si, comme nous le montrerons par la suite, les cultures par lesquelles nous avons
liant travail théorique et pratiques professsionnelles, nous proposons tenté de les remplacer n’existent pas vraiment non plus, pourquoi nous accrochons-nous avec tant
d'accompagner les projet de formation avec une démarche transdisciplinaire de détermination à la conviction qu’elles existent ? Parce que nous préférons l’idée d’égalité culturelle
pour décloisonner les disciplines". à celle d’égalité économique. Et que nous préférons de beaucoup l’idée de « guerre des cultures » à
N’hésitez pas à prendre contact pour nous faire part de vos attentes et celle de « luttes de classes ». Promotion de la diversité et célébration des identités culturelles
besoins de formation : permettent-elles de gérer les inégalités tout en perpétuant la domination des riches sur les pauvres ?
Thèse à explorer, sans doute.
pratiques.sociales@wanadoo.fr W. Benn Micahels, La diversité contre l’égalité (Paris, Editions Raison d’agir, 2009).

• Conseil d’administration et fête-barbecue les 5 et 6 juin 2010 à Arcueil.


• Conseil d’administration les 23 et 24 octobre 2010 à Arcueil.
VOTRE AGENDA PRATIQUES SOCIALES
>
• Journées
A VOS PLUMES

d’Etude des 15-16-17 novembre 2010 au CIEP (92310 Sèvres)

• Conseil d’administration les 11 et 12 décembre 2010 à Arcueil.


PRATIQUES SOCIALES : un RÉSEAU qui ne demande qu’à partager vos
témoignages, observations, analyses, points de vue. Vos propositions

• Rencontre R le 29 janvier 2011 à Brest (thème à déterminer).


rédactionnelles seront les bienvenues et après étude, seront soit insérées «Eduquer, accompagner, soigner … pourquoi et comment aujourd’hui ?»

• Journées
dans notre PasDeCôté (texte court), soit directement sur notre site.
Vos propositions sont à envoyer à l’adresse :

d’Etude des 14-15-16 novembre 2011 au CIEP (92310 Sèvres)


ÉSEAU
pratiques.sociales@wanadoo.fr
«Quelle(s) clinique(s) pour l’intervention sociale et médico-sociale aujourd’hui ?»

Menbres du Conseil d’administration de Pratiques Sociales


Saül Karsz, président (tél. : 06 85 10 23 36) - Claudine Hourcadet, secrétaire (tél : 06 45 90 67 61) - Jean- Michel Courtois, trésorier (tél : 06 25 56 37 52) - Joël Pouliquen trésorier adjoint - Gilles Allières, Bertrand Martinelli, membres.