Vous êtes sur la page 1sur 1

Compte-rendu CFTC de la CMP du 13 juillet 2010

Lors de cette dernière CMP avant les vacances, un tour de table a permis à chaque
organisation syndicale, employeurs et salariés, d’exprimer son avis sur les négociations de
cette année.

* une déclaration commune de la CGC, CFTC, CGT et FO acte des avancées en vue de
l’amélioration de notre CCN66 :
* une classification basée sur les qualifications ;
* un engagement des employeurs de qualifier le personnel sans qualification ;
* une définition des « groupements de métiers », ainsi que leurs clarifications ;
* une intégration des nouveaux métiers ;

L’intersyndicale souhaite poursuivre la négociation sur les rémunérations, négociation qui


doit être découplée de la problématique du temps de travail qui devra constituer une étape
ultérieure, et demande qu’un nouveau calendrier soit établi.

Le SGEIH-CFTC fait remarquer aux employeurs qu’ils n’ont pas annoncé leur projet de
grilles de rémunération, malgré nos demandes répétées et leurs engagements à nous les
fournir.

Les syndicats employeurs nous informent qu’ils vont proposer un nouveau texte
conventionnel sur les rémunérations, l’ancienneté, le temps de travail et la pénibilité avec
propositions chiffrées. Pour eux, cela forme un tout et est indissociable, et non négociable!
Ils rappellent leur volonté de faire aboutir les négociations en tenant compte des points
abordés faisant consensus. Ce texte sera proposé en octobre, mais ils feront une notification
de révision de la convention telle que prévu à l’article 3 de la CCN66. (Pour rappel l’article 3
prévoit que les négociations sont engagées dans un délai de 3 mois après dénonciation d’une
des parties, et qu’une conclusion devra intervenir dans un délai de 3 mois après le début des
négociations). Nos employeurs nous ont également informés qu’en cas d’échecs aux
négociations, il restera 2 possibilités : laisser la CCN66 en l’état, ou la dénoncer.

A l’issue d’une interruption de séance, l’unanimité des syndicats de salariés a estimé qu’il
n’était plus nécessaire de continuer la CMP, l’ordre du jour devenant obsolète suite à la
déclaration des employeurs.

Le SGEIH-CFTC regrette ce « coup de force » des employeurs qui veulent faire endosser
l’éventuel échec des négociations aux syndicats de salariés, alors que depuis plusieurs mois,
ce sont eux qui ne respectent pas leurs engagements.

Le SGEIH-CFTC restera vigilant et présent à la suite des négociations, et n’hésitera pas à


mobiliser les salariés si nos employeurs essaient de passer en force un projet que l’ensemble
des salariés a rejeté lors de manifestations de janvier 2009 !