P. 1
Sahel dimanche 30. 07. 2010

Sahel dimanche 30. 07. 2010

|Views: 566|Likes:
Publié parHilfsaktion Noma

More info:

Published by: Hilfsaktion Noma on Aug 09, 2010
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/25/2012

pdf

text

original

SOCIETE DE PATRIMOINE DES MINES DU NIGER

Société Anonyme d'Etat au Capital de 1.000.000.000 de F CFA RCCM-NI-NIA-2007-B-1694 NIF : 12441/R

N°1397 Sahel Dimanche du 30 juillet 2010 — Prix : 250 francs

OFFICE NATIONAL D’EDITION ET DE PRESSE Place du Petit Marché Tél : 20 73 34 86/87 Télécopieur : 20 73 30 90 BP : 13 182 Niamey Niger 23ème ANNÉE

at N

n io

Au Conseil des ministres

L

e Conseil des ministres s’est réuni, hier, jeudi 29 juillet 2010, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, le Général de Corps d’Armée Djibo Salou, Président du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie, Chef de l’Etat, Président du Conseil des ministres. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

Adoption de plusieurs projets de décrets et mesures nominatives
II. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE LA PROMOTION DES JEUNES ENTREPRENEURS. Le conseil des ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après : 2.1. Projet de décret accordant le bénéfice des dispositions spéciales du Code des Investissements à la Société «LARABOU TRANSPORT SARL». La société «LARABOU TRANSPORT SARL», société à responsabilité limitée au capital de cinq millions (5.000.000) de francs CFA a pour objet le transport des marchandises. Le bénéfice des dispositions spéciales du Code des Investissements que lui accorde le présent projet de décret lui permettra l’acquisition de 23 camions (tracteurs et semi remorques), d’une capacité de 70 tonnes chacun, en vue d’effectuer le transport inter Etats et intérieur des marchandises. Elle compte investir 1.403.869.410 F CFA dans son projet. 2.2. Projet de décret accordant le bénéfice des dispositions spéciales du Code des Investissements à la Société «AZIMA SA Transport». La société «AZIMA SA Transport», société anonyme au capital de cent millions (100.000.000) de francs CFA a pour objet principal le transport routier de marchandises.

Le bénéfice des dispositions spéciales du Code des Investissements que lui accorde le présent projet de décret lui permettra d’investir la somme de 8. 219. 708. 656 F CFA sur trois ans pour notamment l’acquisition de 100 camions neufs. Elle compte créer 246 emplois permanents et générer une valeur ajoutée de plus de 22 milliards de francs CFA sur les cinq premières années d’exploitation. 2.3. Projet de décret accordant le bénéfice des dispositions spéciales du Code des Investissements à la Société « AGADEM TRANSPORT». La société «AGADEM TRANSPORT» est une société à responsabilité limitée Unipersonnelle (SARLU) au capital de dix millions (10.000.000) de francs CFA. Son objet est le transport des marchandises. Le présent projet de décret lui accorde le bénéfice des dispositions spéciales du code des investissements afin de lui permettre d’effectuer le transport inter Etats et intérieur des marchandises. Elle compte investir deux milliards cinquante millions quatre cent cinq mille quatre cent trente (2. 050. 405. 430) francs CFA dans son projet. La réalisation de ce programme d’investissement aura entre autres effets : la création de 67 emplois nouveaux permanents ; la génération d’une valeur ajoutée estimée à 12.983.356.191 F CFA sur les cinq (5) premières années d’exploitation.

I. AU TITRE DU MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE, SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. Le conseil des ministres a examiné et adopté le Projet de décret portant organisation de la Direction Générale et des directions nationales du Ministère des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique et fixant les attributions de leurs responsables. L’organisation de la Direction générale des enseignements et des directions nationales, ainsi que les attributions de leurs responsables, sont actuellement régies par des arrêtés disparates ; ce qui occasionne des chevauchements et des conflits de compétence. Cette situation préjudiciable au bon fonctionnement des services a rendu nécessaire l’élaboration du présent projet de décret afin non seulement de rendre plus opérationnelles les directions du Ministère mais aussi de fluidifier les relations qui existent entre elles.

(Suite en page 3)

Elh Zakari A. Gado/ONEP

Nation Audiences du Premier ministre

Le Premier ministre reçoit le Directeur général du Fonds de Solidarité Africain et le ministre togolais de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle

L

Elh Idrissa Hamani/ONEP

... et avec une délégation du FSA, hier.
togolais de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle, M. Bouraïma Diabacté. En fin de mission de travail de 3 jours dans notre pays, le ministre togolais est venu dire aurevoir et merci au Premier ministre. L’audience s’est déroulée en présence du ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Laouali Dan Dah. Le ministre togolais a précisé que durant sa mission, il a travaillé avec son homologue nigérien sur la situation de l’EAMAU, l’école régionale qui forme les architectes et urbanistes africains et qu’abrite le Togo. La séance de travail entre les deux ministres a notamment porté sur le Conseil d’administration de l’Ecole, le payement des arriérés et le projet de l’agrandissement de l’Ecole.

ministre, car il quitte le Fonds de Solidarité Africain qui a son siège à Niamey. Il a profité de l’occasion pour présenter ses remerciements au gouvernement du Niger pour le soutien qui lui a été apporté durant ses 10 années de mission à la tête de cette institution régionale. Il s’est vivement réjoui de l’appui et du geste inestimable à l’égard de l’institution qui est

Le Premuier ministre avec le ministre togolais de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle (2ème à droite)...

Deuxièmes journées du chargeur nigérien

Effort de professionnalisation du métier de chargeur
e Conseil Nigérien des Utilisateurs de ser périodiquement des ateliers de formation en Transport (CNUT) a organisé les 27 et 28 langues nationales. Conscients des méfaits de juillet derniers, les deuxièmes journées du certaines pratiques anormales en cours dans chargeur nigérien au Palais des congrès de certains ports, les participants ont recommandé au Niamey sous le thème : ‘’rôle et responsabilité des CNUT d’approcher les autorités portuaires pour intervenants dans la chaîne des transports face prendre les dispositions nécessaires et adéquates aux chargeurs’’. pour mettre fin à ces pratiques. La professionnalisation du chargeur a été au Le directeur général du CNUT, M. Hassane Garba centre des débats et échanges au cours de ces Barkiré, quant à lui, s’est réjoui de la qualité des assises qui ont enregistré la participation des travaux abattus par les participants, de leurs capastructures des chargeurs nigériens et de la sous cités à relever les défis et du succès auquel ils région, mais aussi celle du représentant du allaient aboutir. Il leur a demandé d’être les mesSecrétaire général de l’Union des conseils du sagers du CNUT auprès de leurs structures et chargeur africains UCCA basé au Cameroun. institutions respectives pour leur transmettre les Après deux jours d’intenses travaux et débats sur félicitations du conseil quant à leur participation la vie et le métier du chargeur, les participants aux effective. Il a adressé une mention spéciale à deuxièmes journées du chargeur nigérien ont clôl’UCCA pour ses efforts pour faire de l’amélioration turé les travaux avec plusieurs recommandations et motions de remerciement. C’est ainsi qu’ils ont formulé des recommandations demandant au CNUT d’intensifier la formation des transporteurs en vue de les professionnaliser davantage, d’intensifier la formation et la sensibilisation des utilisateurs des transports publics sur le choix des termes du commerce international approprié. En outre, les participants aux deuxièmes journées du La table de séance à la clôture des deuxièmes journées chargeur nigérien ont recommandé au CNUT la création d’un cadre de des conditions de desserte des différents pays une concertation périodique entre les chargeurs et les réalité tangible. Il les assurés que les conclusions transitaires pour apporter des solutions aux diffide ces deuxièmes journées feront l’objet d’une cultés rencontrés dans l’exercice de leur fonction, sollicitude et d’une attention particulières et soutetout comme ils lui recommandent d’instituer la nues de la part du CNUT et du Ministère en tenue des journées du chargeur nigérien tous les charge des Transports. ‘’Le Niger est fier de vous deux ans à Niamey. Pour permettre une plus granpour la qualité de ces travaux des journées du de accessibilité et renforcer les capacités de comchargeur nigérien qui ne se sont plus tenues préhension et de négociations des utilisateurs depuis plus de dix ans’’, a-t-il dit. En procédant à des transports publics, les participants aux la clôture des travaux, le représentant du ministre deuxièmes journées ont recommandé au Conseil des Transports, du Tourisme et de l’Artisanat, M. Nigérien des Utilisateurs des Transports d’organiAlguima Abdoulaye, a remercié et félicité les

L

Office National d’Edition et de Presse
Place du Petit Marché B.P : 13182 Niamey Niger Tél 20 73 34 86 /87 Télécopieur : 20 73 30 90 E-mail : onep@intnet.ne Site web : www.lesahel.ne

participants pour leurs contributions précieuses, et le directeur général du CNUT pour l’initiative qui a suscité un engouement réel de tous les acteurs. Il a aussi salué la présence de l’UCCA. Parlant des résultats des travaux, le représentant du ministre a souligné qu’ils sont conformes aux objectifs assignés à la deuxième édition de la journée du chargeur nigérien. Il les rassurés que son ministère veillera à ce que les conclusions fassent l’objet d’un traitement spécial par le Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports.

Zabeirou Moussa

Directeur Directeur de la Rédaction Technique Assane Soumana Issa Madougou 20 73 99 86 20 73 99 87 Réd en chef Réd en chef Tchirgni Maïmouna M.S. Abandé Moctar Réd en chef/Adj Réd en chef adjt Mahaman Bako Inoussa Oumarou
Directeur commercial Morou Hamadou 20 73 22 43 Chef Service Communiqué et Pub. Alassane Assilila Secrétaire de Rédaction Wata N. Fassouma Moustapha

Kader Amadou/ONEP

Directeur de Publication Saïdou Daoura

national
Auprès du Grand Niger Puissant Qui rend la nature plus belle Soyons fiers et reconnaissants De notre liberté nouvelle Evitons les vaines querelles Afin d'épargner notre sang Et que les glorieux accents De notre race sans tutelle S'élèvent dans un même élan Jusqu'à ce ciel éblouissant Où veille son âme éternelle Qui fera le pays plus grand Debout Niger, debout ! Que notre oeuvre féconde Rajeunisse le cœur de ce vieux continent Et que ce chant s'entende aux quatre coins du monde Comme le cri d'un peuple équitable et vaillant Debout Niger, debout ! Sur le sol et sur l'onde Au son des tam-tams dans leur rythme grandissant Restons unis toujours, et que chacun réponde A ce noble avenir qui nous dit En avant...

Hymne

Direction Administrative et financière (DAF) Directrice: Mme Saïdou Rahamou Tél: 20 73 99 85 Chef service Recouvrement: Mme Ado Haoua Hachimou

Composition : ONEP Tirage ONEP 5000 exemplaires

Page 2

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Elh Idrissa Hamani/ONEP

e Premier ministre, SEM. Mahamadou Danda, a accordé, hier dans l’après midi, deux audiences. C’est ainsi qu’il a reçu une délégation du Fonds de Solidarité Africain, conduite par le Directeur général sortant de cette institution, M. Nyirimihigo Jean-Marie Vianney, en compagnie du DG entrant, M. Pierre Yaovi SEDJRO. A leur sortie d’audience, M. Nyirimihigo a indiqué avoir fait ses adieux au Premier

la libération, par notre pays, de 300 millions de francs CFA qui représente la quote-part du Niger. Ce geste du Niger, a-t-il dit, qui vient à un moment difficile, renforcera le capital de l’institution. Le Directeur général sortant a affirmé également avoir présenté son successeur à la tête du Fonds Africain de Solidarité au Premier ministre. La deuxième audience, le Premier ministre l’a accordée au ministre

Nation
(Suite de la page 1)
III. MINISTERE DE LA COMMUNICATION, DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA CULTURE. Le conseil des ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après : 3.1. Projet d’ordonnance relative à l’Industrie cinématographique et vidéographique. Le présent projet d’ordonnance vise à créer les conditions de mobilisation de la puissance des industries culturelles que sont les productions cinématographiques et vidéographiques au profit, non seulement du développement culturel du Niger mais aussi de son développement économique par les effets qu’elles peuvent avoir sur la croissance économique. Ce faisant, il apporte des réponses aux préoccupations actuelles en apportant des correctifs aux textes datant de la période post indépendance qui régissent jusqu’alors le domaine et qui ne couvrent pas l’ensemble du champ des activités cinématographiques. Il fixe les conditions de production et d’exploitation des œuvres cinématographiques et vidéographiques. 3.2. Projet de décret portant approbation des statuts de l’Agence de Promotion des Entreprises et Industries Culturelles du Niger. Le présent projet de décret intervient pour approuver les statuts de l’Agence de Promotion des Entreprises Industrielles et Culturelles créée par l’ordonnance n° 200924 du 3 novembre 2009 portant loi d’orientation relative à la culture. L’Agence de Promotion des Entreprises et Industries Culturelles du Niger, il faut le rappeler, est un établissement public à caractère professionnel qui assure la promotion des entreprises et industries culturelles au Niger. Ce texte s’inscrit pleinement dans l’atteinte des objectifs définis par la déclaration de politique culturelle nationale ainsi que ceux de la stratégie de développement accéléré de la réduction de la pauvreté, notamment la création de richesses et la création d’emplois. 3.3. Projet de décret portant statuts du Centre National de la Cinématographie du Niger (CNCN). Le présent projet de décret porte approbation des statuts du Centre National de la Cinématographie du Niger créé par la loi n° 2008-23 du 23 juin 2008. Ce centre, il faut le rappeler a, entre autres missions, la représentation des intérêts de la profession cinématographique et vidéographique, le contrôle général sur les activités cinématographique et vidéographique et le développement de l’industrie cinématographique et vidéographique nigérienne. 3.4. Projet de décret portant organisation des Directions Générales et des Directions Nationales du Ministère de la Communication, des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Culture et fixant les attributions de leurs responsables. L’article 12 du décret n°2010-120/PCSRD/ MCNTI/C du 1er avril 2010 portant organisation du Ministère de la Communication, des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Culture dispose que : «l’organisation des Directions Nationales, ainsi que les attributions de leurs responsables sont fixées par décret pris en Conseil des ministres». C’est pour s’inscrire dans le respect de cette disposition qu’intervient le présent projet de décret. IV. MESURES NOMINATIVES Le conseil des ministres a examiné et adopté les mesures individuelles suivantes: IV.1. AU TITRE DU CABINET DU PREMIER MINISTRE 1. Monsieur AMADOU MASSAOUDOU SOULEY, Ingénieur des Eaux et Forêts, est nommé Secrétaire Exécutif du CNEDD. 2. Monsieur AMADOU SALEY OUMAROU, Ingénieur en Organisation, est nommé Haut Commissaire à la Modernisation de l’Etat. IV.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE 1.Mme MAÏGUIZO RAKIATOU ZADA, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 30656/W, est nommée Secrétaire Générale du Ministère. 2. Monsieur AZIZOU ADAMA, Titulaire d’un Master 2 Professionnel en planification, gestion des projets et politiques éducatives, Mle 43797/D, est nommé Secrétaire général adjoint du Ministère. 3. Madame SIDDO RAMATOU, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 56493/E, est nommée Conseillère Technique de la ministre. 4. Madame BOUBACAR IDRISSA MAÏGA SADATOU, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 53502/M, est nommée Conseillère Technique de la ministre. 5.Monsieur BOUBACAR OUSSEINI, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 59072/H, est nommé Conseiller Technique de la ministre. 6. Monsieur BAOUA MAHAMAN, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 58316/D, est nommé Inspecteur Général des Services. 7. Madame HASSAN AMSATOU DOUDOU, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 60875/K, est nommée Inspectrice des Services. 8. Monsieur BOUBACAR DIALLO ABDOUL AZIZ, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 56231/F, est nommé Inspecteur des Services. 9.Madame IBRAHIM ALIMI, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 60099/J, est nommée Inspectrice des Services. 10. Monsieur BADIE SOUMAILA, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 56265/S, est nommé Inspecteur des Services. 11. Monsieur ABASSE ABDOUL AZIZ, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 34301/B, est nommé Inspecteur des Services. 12. Monsieur CHAIBOU RABIOU, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 53482/A, est nommé Inspecteur des Services. 13. Monsieur ELHADJI BOUBE MAMANE, Professeur d’Enseignement Secondaire de classe exceptionnelle, Mle 53907/K, est nommé Directeur Général de l’Enseignement de Base. 14. Monsieur OUMAROU MAHAMAN RABIOU, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 49919/Z, est nommé Directeur de l’Enseignement du Cycle de Base 1. 15. Madame AMADOU AÏCHATOU BARKO, titulaire d’un Master 2 Professionnel en Planification, gestion des projets et politiques éducatives, est nommée Directrice de la Formation Initiale et Continue. 16. Monsieur HASSANE IRO, Titulaire d’un Master Academic en Elaboration des Curricula, Mle 67070/F, est nommé Directeur des Curricula et des Innovations Pédagogiques. 17. Madame AMADOU BINTA ZEIBADA, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 56326/N, est nommée Directrice de l’Education Préscolaire. 18. Madame MAMOUDOU KAZA AMINA, Professeur d’Enseignement Secondaire, est nommée Directrice pour la Promotion de la Scolarisation des Filles. 19. Monsieur ZAKARI OUSMANE, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 51703/E, est nommé Directeur de l’Evaluation, des Examens et Concours. 20. Monsieur NABOKO MAAZOU, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 67239/R, est nommé Directeur de l’Enseignement Franco Arabe. 21. Monsieur ALIO DAOUDA, Inspecteur Central du Trésor, Mle 68621/F, est nommé Directeur des Ressources Financières et Matérielles. 22. Monsieur ELHADJI KOLLO MOUSTAPHA, titulaire d’un DESS en gestion des ressources humaines, Mle 67238/P, est nommé Directeur des Ressources Humaines. 23. Monsieur DARI MAMANE, Ingénieur des Travaux Publics, est nommé Directeur des Infrastructures et Equipements Scolaires. 24. Monsieur ALIOU IBRAHIM, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 44921/Z, est nommé Directeur des Etudes et de la Programmation. 25. Monsieur ALI IDRISSA, Ingénieur Statisticien Planificateur, est nommé Directeur des Statistiques et de l’Informatique. 26. Monsieur HALILOU ABDOULAYE ANDILLO, Docteur en Droit, est nommé Directeur de la Législation et du Contentieux. 27. Madame SAIDOU FATI ISSOUFOU, titulaire d’un diplôme supérieur en Sciences de l’Information Documentaire, est nommée Directrice des Archives, de l’Information, de la Documentation et des Relations Publiques. 28. Madame IBRAHIM RABI BOZARI, Professeur d’Enseignement Secondaire, Mle 41227/Z, est nommée Directrice Générale de l’Institut National de Documentation, de Recherche et d’Animation Pédagogique (INDRAP). 29. Monsieur BOULAMA BOUKAR MALAM ARI, est nommé Président du Conseil d’Administration de l’Institut National de Documentation, de Recherche et d’Animation Pédagogique (INDRAP). IV.3. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE LA PROMOTION DES JEUNES ENTREPRENEURS. 1. Monsieur SOULEY ABDOU, Directeur Administratif de classe exceptionnelle, Mle 30398/U, Economiste-Planificateur, est nommé Secrétaire Général du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Jeunes Entrepreneurs. 2. Monsieur MARAFA TOURE KHALID, Inspecteur Principal du Trésor de classe principale, 3ème échelon, Mle 30231/U, est nommé Directeur de la Métrologie. IV.4. AU TITRE DU MINISTERE DE LA POPULATION, DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE LA PROTECTION DE L’ENFANT 1. Madame OUSMANE FATIMA ALIDOU, Directeur Administratif de classe exceptionnelle, Mle 40071/L, est nommée Conseillère Technique de la Ministre. 2. Monsieur MOUSSA ADAMOU, Inspecteur Principal du Trésor, Mle 53775/P, est nommé Directeur des Ressources Financières et du Matériel. L’ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie, Chef de l’Etat, a levé la séance.

ne délégation du parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), séjourne depuis hier dans notre pays. Cette délégation, conduite par S.E Ike Ekweremadu, vice-président du Sénat nigérian, également 1er vice-président du parlement de la CEDEAO et président du Comité ad hoc sur le dossier du Niger et de la Guinée, est arrivée dans la soirée. Elle a été accueillie à l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey, par SEM. Mahamane Ousmane, président du parlement communautaire, M. Marou Amadou, président du Conseil consultatif national et des membres de son cabinet. La délégation est venue s’enquérir de l’avancement du processus de transition en cours dans notre pays. Le Comité ad hoc sur le dossier du Niger et de la Guinée est composé de députés au parlement communautaire. Il s’agit en plus du président, des honorables Saran Sereme Sere (Burkina Faso), Ibrah Diouf (Sénégal), Ibrahim Sorie (Sierra Leone), Francisco Benante (Guinée Bissau), sénateur Adeleke Mamora Olurinnimbe (Nigeria), Nohn Rebecca Kidau (Liberia), Stephen Kwaku Balado Manu (Ghana) et Momadou Sellu Ba (Gambie). Dans une déclaration qu’il a faite au Salon d’honneur de l’Aéroport, S.E Ike Ekweremadu, a confié

U

Arrivée, hier à Niamey, d’une délégation du parlement de la CEDEAO
qu’ils sont venus dans notre pays pour s’imprégner de l’évolution de la situation pour mieux accompagner le processus de transition en cours. Car, a-t-il ajouté, ‘’en tant que représentant légal des populations, le parlement communautaire a le devoir de suivre toute situation intéressant la communauté et tout processus à mesure de contribuer au renforcement de la démocratie dans notre espace’’. C’est à ce titre que la délégation entend rencontrer les autorités au plus haut niveau, les organes de la transition, mais aussi les différents acteurs qui oeuvrent pour la mise en place d’un système démocratique au Niger’’. Evoquant le retour du Niger au sein de l’institution communautaire, le président du comité ad hoc sur le Niger et la Guinée a indiqué que ce retour se fera dans le respect des textes de la CEDEAO. ‘’Je pense que pour le cas du Niger, nous sommes sur une très bonne voie dans la restauration de la démocratie. La vision des autorités est évidente. Elles travaillent à restaurer la démocratie’’, a-t-il déclaré. SE Ike Ekweremadu a souhaité que ce processus puisse se faire dans les plus brefs délais et notamment dans le respect du calendrier arrêté. ‘’C’est pourquoi nous sommes là pour que le Niger retrouve sa place au sein de la CEDEAO’’. Le président du Comité sur cette question, SEM. Mamane Ousmane, président

S’enquérir de l’évolution de la transition en cours dans notre pays

du parlement de la CEDEAO a renchérit en disant que la réunion des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a pris la décision de permettre que le ministre des Affaires Etrangères du Niger participe désormais aux instances de l’institution, une démarche qui vise en fait à ne pas couper définitivement avec notre pays. S’exprimant sur la question de la plainte déposée à la Cours de la CEDEAO, le président du Comité a indiqué que si tel est le cas, ‘’c’est que la plainte suivra son cours. Mais ajoute-t-il, il semble que cette plainte n’est même pas reconnue par l’intéressé lui-même’’. ‘’Pour le moment, précise-t-il, nous accompagnons les acteurs. Nous souhaitons que Tandja soit dans des bonnes conditions qui siéent à sa personne. Nous ne pouvons que suivre ce qui se passe, et veiller à ce que les droits de tout Nigérien soit respectés,’’ a indiqué le président du Comité ad hoc. ‘’Notre espoir le plus ardent, est que la mise en place des institutions démocratiques se passe réellement dans la paix et le calme’’, a conclu SE Ike Ekweremadu.

Siradji Sanda

Page 3

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Invité M. Moustapha Kadi, membre du Comité Ad hoc national de supervision et de coordination des appuis et activités du Plan de soutien 2010.

« Je pense sincèrement qu’avec l’engagement de nos nombreux partenaires, la crise alimentaire et nutritionnelle peut très vite être maîtrisée»
Réalisée par Oumarou Moussa
Monsieur Moustapha Kadi, vous avez récemment conduit une mission du Comité Ad hoc national de supervision et de coordination des appuis et activités du Plan de soutien 2010 dans plusieurs régions du pays. Pouvez-vous nous situer ici l’objectif de cette mission ? Notre mission a pour objectif principal de nous enquérir de la situation née du déficit vivrier et fourrager enregistré au cours de la campagne d’hivernage 2009-2010. Elle s’est déroulée du 28 juin au 12 juillet 2010 dans les régions de Maradi, Zinder et Diffa. S’agissant des autres régions, deux autres missions ont parcouru l’axe Niamey-Tillabéry-Dosso et l’axe TahouaAgadez. Il s’agit pour nous de faire l’état de la mise en œuvre des distributions des vivres pour nous rendre compte de l’appréciation de l'opération par les populations. Compte tenu de l'ampleur de la crise alimentaire qui affecte notre pays, d’établir un état de la mise en œuvre du plan de soutien à travers les actions de vente des céréales à prix modérés, l’opération de distribution gratuite ciblée, l’appui en semences d’urgence, les travaux cash for work, le renforcement des banques céréalières, la vente à prix modéré des intrants zootechniques et l’opération blanket feeding destinée aux enfants de 6 à 23 mois. Il s’agit également de faire le point sur les différentes interventions des ONGs et des aides enregistrées localement. C'est d’ailleurs le sens de notre mission conformément aux dispositions de l’arrêté N°089/PM du 13 avril 2010 et aux instructions données par le CSRD. Du fait de l’insuffisance relative des secours d’urgence dans des délais raisonnables, les populations nous ont parues en détresse. Fort de cette confrontation à la réalité du terrain, cette mission nous a été très utile, car elle nous a permis de relever les urgences et donc d’établir un diagnostique réel de la situation afin de trouver des solutions efficaces et rapides. En allant à la rencontre des populations affectées, nous avons touché du doigt les réalités de ce pays. Cette tournée vous a permis de palper de plus près la réalité de la crise alimentaire, telle qu’elle se présente sur le terrain. Comment se présente le tableau au niveau des régions visitées ? La situation est plus contrastée qu'on ne le croit malgré les interventions multiples, diversifiées et de grande envergure exécutées sur le terrain pour répondre effectivement aux besoins des populations dans les 211 zones vulnérables. Dans ce cadre, 60.000 tonnes de céréales ont été injectées dans la vente à prix modéré. Le 15 mai 2010, une première opération de distribution gratuite ciblée a été lancée conjointement avec le PAM avec 23.000 tonnes. Une 2ème opération est en cours avec 30.000 tonnes. Pour prendre en compte les contributions des partenaires qui ne sont pas membres du dispositif national de prévention et de gestion des crises alimentaires, un Comité Ad hoc National a été créé le 13 avril 2010. Nous retenons de nos déplacements l’image de régions quasi désertiques. La rigidité des paysages nous révèle la sévérité des aléas climatiques qui ont frappé notre pays, à tel point que nous nous sommes souvent demandé quelle sera la viabilité de certaines zones pour l’agriculture et l’élevage dans un avenir proche, puisqu’il n’existe parfois aucune possibilité de réalisation de points d’eau pour palier à la raréfaction des pluies. Nous sommes confortés dans cette conviction par une mortalité très élevée d’animaux domestiques par manque de matières sèches. Autant de bétails qui font la raison d’être des producteurs ruraux dans ces zones pastorales déjà très austères en période dite normale. Dans ces zones, il faut craindre un risque de contamination des cadavres charriés par les eaux de pluies dans les mares. C’est pourquoi, nous avons demandé avec insistance aux autorités déconcentrées d’effectuer le ramassage des cadavres d’animaux pour les incinérer, mais aussi de traiter les mares concernées. Notre parcours dans les terroirs du nord Maradi, dans les départements de Dakoro et Mayahi, dans le nord Zinder dans le département de Tanout et le nord-est Diffa, dans les départements de N’Guigmi et Mainé Soroa, nous a permis de faire le constat de la gravité de la crise alimentaire qui risque de s’empirer d’ici les prochaines récoltes, si celles-ci ne s’annoncent pas prometteuses. Aussi, toute reprise des activités pastorales et champêtres peut être aléatoire en l’absence de prévisions permettant à nos laborieux paysans de s’adonner à leurs occupations habituelles. Cette situation est caractérisée par un approvisionnement irrégulier des marchés, une réduction du nombre des repas des personnes vulnérables, une consommation d’aliments de pénurie, une présentation massive de bétails à un coût très bas, une vente des biens personnels et une migration de ménages entiers dans plusieurs villages. On note la présence de plusieurs partenaires et ONGs qui interviennent dans les actions d’atténuation et nous avons remarqué une bonne coordination des activités tant au niveau régional que départemental. S'agissant des vivres envoyés dans le cadre du plan de distribution, ils sont acheminés à bon port et distribués correctement malgré les contraintes du terrain. Néanmoins quelques difficultés de mise en œuvre apparaissent dans certains départements comme N’Guigmi compte tenu de l’Etat des routes impraticables pour certains types de véhicules. Le taux de mortalité infantile est en hausse dans toutes ces régions et dépasse 19%. Dans certaines localités comme Aguié et Guidan Roumdji, 80% des mères qui accompagnent leurs enfants dans les centres d’accueil sont malnutries. A Magaria, 60% des enfants admis dans les CRENI viennent du Nigeria. Nous avons également constaté que la Fao a appuyé les paysans en semences améliorées et en intrants zootechniques. Plus nous progressons, plus nous constatons des départs précoces des transhumants, le surpâturage et le manque d’eau sur certains parcours pastoraux, le nombre important de troupeaux piégés dans les enclaves pastorales, la dégradation rapide de la situation sanitaire et nutritionnelle des animaux, leur faiblesse, et aussi des conflits liés au partage des ressources pastorales. Cependant, partout, le dynamisme de l’Etat et de ses partenaires saute aux yeux. Il ne nous reste qu’à organiser des opérations de déstockage des animaux pour aider les éleveurs en difficulté. Au niveau de l’OPVN, aucun problème significatif n’a été relevé ; mais franchement, il manque suffisamment de vivres pour tout le monde. Pour répondre à cette crise qui est bien réelle, il faut doubler l’aide en direction des populations les plus touchées. C’est d’ailleurs ça la gestion d’une crise. La situation peut changer avec l’appui massif des partenaires. Les zones que nous avons visitées sont soumises aux aléas climatiques, notamment la sécheresse dont la récurrence est désormais connue de tous. La survenue de cette crise alimentaire périodique ne doit pas non plus être considérée comme un phénomène exceptionnel, malgré l’acuité des affres. Cependant, il appartient aux futurs gouvernants de développer des stratégies appropriées pour faire face aux conséquences des sécheresses et autres invasions acridiennes à plus ou moins long rités de transition et des partenaires du Niger en vue de la résorption de cette crise alimentaire et nutritionnelle ? La crise alimentaire est une menace pour les droits de l’Homme, à savoir le droit d’être libéré de la faim et de la malnutrition, reconnu dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et dans la Déclaration universelle pour l’élimination définitive de la faim et de la malnutrition. Le 28 février 2010, le CSRD, en affirmant sa volonté de faire face à la crise alimentaire, a reconnu son existence et a lancé un appel à la communauté nationale et internationale. Le 10 mars 2010, le Premier ministre a réitéré, avec insistance, cet appel pour qu’une assistance soit apportée aux victimes de cette situation. Eu égard à ces prises de position courageuses et au dynamisme permanent des autorités, on peut affirmer qu’une claire priorité a été donnée à l’aide d’urgence aux populations sinistrées et à la résorption du déficit alimentaire et fourrager. Mais, compte tenu des réalités économiques et financières du Niger, à défaut de faire la politique voulue d’aides massives aux populations affectées, les autorités en place ne peuvent que faire la politique de leurs moyens. Pour y faire face véritablement, une Haute Autorité à la sécurité alimentaire a été créée et je pense sincèrement qu’avec l’engagement sans réserve de nos nombreux partenaires, cette crise alimentaire et nutritionnelle peut très vite être maîtrisée. Mais les engagements des autorités, aussi divers et exigeants soient-ils, ne doivent pas masquer la réalité. Le Niger a amorcé une transition depuis le 18 février dernier. Quel regard portez-vous sur le déroulement de la transition et les réformes institutionnelles opérées dans le cadre de la restauration de la démocratie dans notre pays ? La transition actuelle a démarré il y a exactement cinq mois, et les nouvelles autorités se sont donné comme objectif principal la restauration de la démocratie, ce qui implique de doter le pays de textes fondamentaux nouveaux, de mettre en place des institutions républicaines, de procéder à des élections transparentes et démocratiques, d’installer les autorités légitimes issues des urnes, tout ceci dans une période seulement de douze mois. Je pense que c’est le chemin qui a été pris pendant cette brève échéance de cinq mois conformément à l’engagement pris par le CSRD et au niveau de l’agenda du Conseil Consultatif National (CCN) et du chronogramme de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Il faut maintenir le cap afin que dans les sept mois à venir, le pays revienne effectivement à la démocratie pluraliste avec l’investiture du futur président élu le 11 mars 2011. Je constate que tout a évolué selon les prévisions approuvées par toutes les forces vives du pays. Il faut faire en sorte que les moyens financiers qui constituent le nerf de tout soient disponibles au bon moment. Sur ce plan, la contribution effective de nos partenaires au développement reste un facteur décisif. Il y a une réalité politique et budgétaire. Nous avons tous reconnu que la démocratie a un coût que nous devons accepter d’assumer, et dans ce cadre, le budget élaboré par la CENI me semble refléter la réalité, car il s’agit d’organiser ces scrutins pour doter notre pays de tous les attributs indispensables à un régime démocratique. Aussi, j'ai bon espoir sur la question de remise du pouvoir aux civils à la date avancée.

M. Moustapha Kadi
terme afin de nous éviter d’être chaque fois pris au dépourvu. N’a-t-on pas l’habitude de dire que gouverner c’est prévoir ! L’improvisation et l’appel sans cesse à l’aide extérieure ne peuvent être érigés en système de gestion de crises. Les organisations tels que le CILSS, le Club des amis du Sahel sont des organisations qui ont été créées pour aider les pays membres à mobiliser la solidarité internationale et à promouvoir des systèmes de production animales et végétales adaptées aux aléas climatiques. Il faut donc de plus en plus réactiver ces structures, car aucun de nos pays pris isolément ne peut lutter contre la sécheresse, promouvoir l’autosuffisance alimentaire dans le Sahel et mettre définitivement fin à une culture à l’assistance alimentaire. Quelle est votre appréciation sur les opérations de distribution et de vente à prix modérés des vivres telles qu’elles se déroulent au niveau des régions ? Face au dénuement quasi complet des populations vulnérables et à la faiblesse des stocks des vivres disponibles pour la vente à prix modéré et la distribution gratuite ciblée ou généralisée, j’abonderai tout d’abord dans le sens de l’appel à l’aide en direction de la communauté internationale afin que des moyens additionnels conséquents soient mobilisés sans délai pour faire face au drame humain qui se profile à l’horizon. Bien que les efforts consentis par le gouvernement de transition et ses partenaires nous semblent louables, ils ne sont pas à la hauteur des attentes des populations nécessiteuses du fait de l’insuffisance quantitative des vivres, ainsi que de moyens de transport adéquats pour atteindre tous ceux qui nécessitent d’être secourus. D’ailleurs, eu égard à cette situation préoccupante, consécutive à cette pénurie alimentaire, il faut, à tous les niveaux, que les autorités nigériennes et nos partenaires extérieurs intensifient la mobilisation. Toutefois, jusqu’à présent, le pire a été évité grâce aux opérations de distribution et de vente à prix modérés qui se déroulent à la satisfaction générale. C’est un vrai succès, compte tenu de la motivation du Premier ministre et au sens de responsabilité qui anime les gouverneurs des régions. Mais, ces opérations de secours qui se poursuivent tant bien que mal courent le risque d’être profondément perturbées du fait de l’accroissement de la demande si le flux des aides attendues ne s’accroît pas dans les meilleurs délais. Que pensez-vous de la réponse des auto-

Page 4

30 juillet 2010

Archives/ONEP

Sahel Dimanche

Société Enlèvements et séquestrations à Niamey : le mystère reste entier

L’air du temps

C

es derniers temps, la méfiance règne dans la rue à Niamey. Raison ? Tous ces bruits qui courent sur les mystérieuses disparitions d’enfants et de femmes au sein de la ville. En plus du fait que ces histoires au relent rocambolesque abreuvent presque toutes les conversations des Niaméens, les médias de la place y ont trouvé de la matière. Ainsi chaque jour, ils relaient des témoignages de personnes qui affirment avoir été victimes d’une séquestration de la part de personnes mystérieuses qui usent de moyens surnaturels (peut-être des produits hallucinogènes) pour capturer leurs victimes. Mais force est de constater qu’en dépit de toutes ces révélations, aujourd’hui, on n’est pas encore clairement fixé sur la véracité des faits. D’ailleurs, dans certains cas, les témoignages sont tellement décousus et invraisemblables qu’on a l’impression qu’ils en rajoutent plutôt à la confusion. Même les sept (7) cas de plaintes enregistrés au niveau de la police judiciaire ne nous éclairent pas suffisamment sur la question. En effet, comme l’ont noté, à leur corps défendant, les agents mobilisés dans l’enquête diligentée par la PJ, les seuls éléments qui ressortent des auditions des témoins et des victimes font certes état d’enlèvements à bord des taxis et autres véhicules particuliers. Cependant, aucune des victimes n’est arrivée à expliquer de façon précise les circonstances et les conditions de sa libération. D’ailleurs, certaines victimes affirment avoir été enlevées puis libérées il y a de cela plus d'un mois sans songer à saisir les services de Police avant que ne se déclenche le tapage médiatique sur le phénomène. Pire, ont pu constater les services de la police, la plupart des déclarations faites relativement à cette histoire sont encore incohérentes et imprécises en ce sens qu’elles n’ont pas permis de tracer des pistes crédibles pouvant conduire à l’arrestation des malfaiteurs. Le seul objet de soulagement, c’est que pour ces sept cas enregistrés par la police, seule une personne n'a toujours pas réapparu, à la date d’hier. Et aujourd’hui encore, le mystère reste entier. La question qui revient sur toutes les lèvres reste de savoir si oui ou non, ces histoires sont fondées. En attendant d’y voir clair, la méfiance reste de rigueur. Désormais, les enfants et les femmes demeurent blottis à la maison. Et les rares usagers qui pointent le nez dehors restent constamment sur leurs gardes en empruntant un taxi, étant entendu que les témoignages mettent en cause certains taximen soupçonnés d’être de mèche avec les ‘’coupeurs de tête’’. Nous voulons bien croire que tout ceci n’est, une fois de plus, que le produit de l’imagination fertile de certains Niaméens animateurs d’histoires chargées de sensations. Rappelez-vous de la clameur suscitée par les rumeurs faisant état de l’apparition, il y a quelques années, aux environs d’Ayorou, d’un mystérieux animal grand comme un dinosaure qui ne faisait des hippopotames qu’une seule bouchée. Et qu’en est-il de l’histoire de la fabuleuse ‘’pluie’’ de viande grillée qui se serait abattue sur un village sis aux environs d’Inatès en rétorsion à l’injustice d’une ‘’sorcière’’ de marâtre contre un pauvre petit orphelin ? Ou encore celle-là qui raconte qu’une femme se serait transformée en serpent après avoir exigé et obtenu de son mari, un marabout, la vente du Saint Coran pour lui acheter des chaussures !...

C’est aux Etats-Unis que cela s’est passé. Une femme d’environ cinquante ans a été identifiée par les caméras de vidéosurveillance. Vêtue d’un t-shirt noir et d’un jean, elle se serait enroulée des sous-vêtements masculins autour de la tête, les faisant tenir à l’aide de trombones. Elle s’est ensuite approchée du drive-in, à pied, et a profité d’une courte absence des employés pour voler l’intégralité de la caisse. Le chef de la police locale n’en revenait pas : «c’est une des choses les plus étranges que j’ai jamais vue». La voleuse, toujours en liberté, va au moins pouvoir s’acheter un vrai masque pour une éventuelle prochaine fois.
La saison des pluies s’est installée, et avec elle, l’incivisme de certains citoyens refait surface. En effet, il n’est pas rare de voir des gens creuser de vastes rigoles dans les rues, même pavées, sous prétexte de drainer les eaux stagnantes de la devanture de leurs concessions, au grand dam des autres usagers. Entre nous, la meilleure solution serait que les riverains de chaque ruelle confrontée à ce problème cotisent pour remblayer leurs ‘’mares’’. Si chacun ‘’balayait devant sa porte’’, le monde s’en trouverait beaucoup amélioré !

C’est-arrivé

Entre nous

plate-forme. BeautifulPeople a lancé en juin dernier Fertility Forum. Ce dernier recense des donneurs de sperme et d'ovules dont les critères physiques ont été appréciés, et cela afin de permettre aux "moches" et couples en difficulté de concevoir de beaux enfants. Ainsi, le directeur général du site explique à l'AFP : "Les couples et les célibataires qui ne peuvent pas concevoir ont accès au forum Fertility qu'ils soient beaux ou moches. Les donneurs de sperme et d'ovules sont membres du site, donc ce sont des "gens beaux" qui ont réussi les tests de sélection du site [...] Au début on a hésité à ouvrir l'offre aux personnes laides [...] Mais tout le monde, même les moches, veulent mettre au monde des enfants mignons et nous ne pouvions pas être égoïstes."

Un chien passe sa première communion

Belgique : 31 serpents Un site internet propose aux retrouvés dans une maison moches d’avoir de beaux enfants
Au total, ce sont trente-et-un serpents, quatre-vingt-sept souris et cent-soixante-six rats qui ont été trouvés et saisis par les forces de l'ordre, explique la police locale en association avec la police judiciaire fédérale de Bruxelles. La saisie a d'ailleurs été menée sur ordre du bourgmestre Marcel Mondelaers, après que des voisins se sont plaints des mauvaises odeurs qui émanaient de la maison où étaient les animaux. Et l'agence Belga de mettre également en exergue les problèmes de sécurité et de santé qu'entraîne la possession de ce type d'animaux, d'autant plus que plusieurs serpents s'étaient déjà échappés. Parmi les reptiles trouvés, des dragons barbus, des pythons, des serpents des blés et des boas dont l'un mesurait près de trois mètres de long. Un site internet propose des donneurs de spermes et d'ovules sélectionnés sur des critères de beauté physique, et cela afin de, entre autres, permettre aux personnes dites "moches" d'avoir de beaux bébés. Le site internet BeautifulPeople.com a été créé au Danemark en 2002. Il a de spécial que les internautes ne peuvent figurer sur la plate-forme que s'ils sont considérés comme "beaux". Et l'AFP d'ajouter qu'il y a quelques semaines, 5.000 membres ont été virés du site par les internautes, considérés comme trop moches. Le site compte 600.000 personnes issues de 190 pays différents. Chaque aspirant membre doit ainsi envoyer une photo de lui, qui est soumise à l'avis des membres afin de savoir s'il peut intégrer la

Faits divers

La première communion, acte catholique important dans la vie d'un croyant, a été accordée à un chien, ce qui a déclenché la polémique auprès des autorités religieuses. Ainsi, le Toronto Star explique que la décision a été prise par la prêtresse par intérim de l'église St Peter's. Afin de bien accueillir un croyant, Donald Keith, elle a choisi de lui accorder la première communion, ainsi qu'à son chien. Un véritable acte de blasphème pour certains croyants dont certains ont décidé de ne plus se rendre dans cette église, qu'ils considèrent comme bafouée. L'argument principal donné est : "La communion est un rappel du sacrifice de Jésus pour nos péchés. "Nos", qui veut dire "Nous", rappelle les Humains. Un chien ne peut donc pas cadrer à cette définition - le sacrifice de Jésus n'était PAS pour les péchés d'un chien." Quant à la porte-parole de l'église, elle défend la prêtresse : "Je crois qu'il s'agissait d'une réaction naturelle : il y avait ce chien, et il ne faisait que regarder tout droit, et elle donnait des hosties aux gens et elle n'a fait que lui en donner un. N'importe qui aurait pu agir ainsi. Ce n'est pas comme si elle tentait de mener une révolution." On ne sait pas si l'animal a aujourd'hui été excommunié.

Assane Soumana

Moussa Mounkaila, promoteur d’un atelier de réparation d’appareils électroniques
L’atelier de réparation de Moussa Mounkaila est situé au quartier Harobanda, sur la route de Say. C’est depuis son jeune âge que Moussa Mounkaila a commencé à apprendre la réparation des ventilateurs et des postes radios. ‘’J’ai commencé à apprendre ce métier pendant que j’étais encore à l’école. Il m’arrivait même de ‘’sécher’’ des cours au profit de l’apprentissage’’, ce qui, regrette-t-il, ‘’a contribué à mon exclusion de l’école’’. Mais, comme dit l’adage, ‘’à quelque chose malheur est bon’’, car

Le génie de l’électronique
aujourd’hui, l’atelier de M o u s s a prospère bien. Il emploie 4 apprentis qui sont rémunérés de façon hebdomadaire, selon la rentabilité des activités. Marié et M. père de 4 e n f a n t s , Moussa avait ouvert son premier atelier en 1990 à Bangabana, avec un collaborateur. Puis il quitta Niamey pour s’installer à Say. C’est en 1994 qu’il décida de revenir à

Initiatives

Japon : une voiture générant de la vitamine C
Le constructeur automobile Nissan a équipé certains véhicules de modèles de climatiseurs à la Vitamine C ainsi que de sièges antistress et cela afin de contrer les détracteurs qui expliquent que la voiture nuit à la santé. Ainsi, un ingénieur Nissan explique à l'AFP : "Nous voulons que les conducteurs sentent qu'il est plus sain d'être dans la voiture qu'en dehors." Ainsi, le constructeur souhaite équiper certains modèles de voiture de climatisation générant de l'air chargé de Vitamine C sensé hydrater la peau ainsi qu'un système de purification de l'air intérieure. Des sièges antistress pourraient également être installés. Ces derniers pourraient inclure des technologies développées par la Nasa et seraient sensés améliorer la circulation sanguine ainsi que la position de la colonne vertébrale. Un ordinateur de bord pourra également être installé afin de rappeler quelques évènements importants à son conducteur comme les dates d'anniversaire.

Moussa Mounkaila

Niamey pour ouvrir l’actuel atelier, à la devanture de son domicile. Comme tout bon citoyen, Moussa s’acquitte de ses impôts et taxes. Le seul regret de notre réparateur, c’est de

n’avoir pas bénéficié d’une formation formelle dans ce métier. Son souhait, c’est que l’Etat appuie les professionnels des petits métiers par des subventions ou des formations de perfectionnement dans leurs différents domaines. Moussa, qui a conscience que ‘’le monde évolue avec l’avènement des nouvelles technologies dans le domaine de l’électronique’’, garde encore l’espoir d’être formé un jour dans un centre spécialisé.

Kader Amadou/ONEP

Ramata Soumana

(Zigonet)

Page 5

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Nation
Ouverture de la 2ème session ordinaire du Conseil Consultatif National

Examen et adoption de l’avant-projet de Constitution, et des avant-projets d’ordonnance portant charte des partis politiques et statut de l’opposition à l’ordre du jour des travaux
a deuxième session ordinaire du Conseil Consultatif National a débuté ses travaux, hier matin dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, sous la présidence de M. Marou Amadou, président de ladite institution. L’on notait aussi la présence du Secrétaire permanent du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie (CSRD), du Premier ministre, des présidents des institutions de la transition, des membres du CSRD et du gouvernement, des représentants du corps diplomatique et organismes internationaux accrédités au Niger et de plusieurs autres personnalités. Trois (3) avant-projets de textes fondamentaux sont soumis à l’appréciation de cette session, à savoir l’avant-projet de Constitution, celui de l’ordonnance portant charte des partis politiques et celui portant statut de l’opposition. La séance d’hier était consacrée à la cérémonie d’ouverture et à l’adoption du projet de calendrier des travaux de la session. En ouvrant les travaux, le président du CCN a tout d’abord rendu un hommage à Dr Abdoulaye Souley Niandou, politologue, enseignant chercheur à l’Université de Niamey et président de la commission des affaires politiques et institutionnelles du CCN, décédé le 15 juillet dernier. Marou Amadou a notamment souligné la contribution inestimable de cet homme aux débats et analyses tant au plan national qu’au cours des travaux du CCN. Le président du CCN devait par la suite souligner toute l’importance de cette session. ‘’Cette session constitue un tournant décisif dans l’histoire politique de notre pays’’ a-t-il déclaré. M. Marou Amadou a aussi formulé l’espoir que cette session qui s’ouvre un 29 juillet, jour anniversaire de l’ouverture de la conférence nationale souveraine (29 juillet 1991), puisse avoir la même portée historique. En effet, la conférence nationale souveraine a été le tournant décisif pour l’avènement du processus démocratique dans notre pays. L’ouverture de cette session intervient aussi au moment où nos pays célèbrent le cinquante-

naire de leurs indépendances. Malheureusement, constate le président du CCN, nos pays, et le Niger avec, n’ont pas pu, en 50 ans de souveraineté internationale, réaliser des transformations sociales, économiques et même politiques qui puissent permettre aux populations de vivre dans des conditions minimales de dignité. ‘’Cette situation nous interpelle, pour qu’ensemble, nous donnions à notre pays le maximum de nos intelligences et de nos forces afin de changer radicalement cet état de fait pour nous-mêmes et pour les générations futures,’’ a affirmé M. Marou Amadou. Le contexte actuel offre à notre pays cette possibilité de changer les choses. Tout se passe, pour le président du CCN, comme si notre pays doit servir d’exemple, car a-t-il dit, ‘’le succès de la transition servira notre pays, mais il sera aussi un bel exemple de la capacité des peuples africains à imaginer, par leur propre génie, les moyens de sortie de crise et d’instaurer durablement la démocratie dans nos pays’’. C’est pourquoi M. Marou Amadou a interpellé les conseillers quant à leur responsabilité. En effet, a-t-il

Une vue des participants à l’ouverture de la session, hier

Don de sang au centre national de transfusion sanguine

e don de sang est un acte noble et volontaire de solidarité envers le prochain. Il est simple, ne dure pas plus d’un quart d’heure et peut sauver la vie des patients qui manquent de sang pour des raisons de maladies, d’hémorragie due aux accidents, aux accouchements. En cette période de pluies et de maladies qui en découlent, le besoin en sang se fait de plus en plus pressant. C’est pour répondre à cette préoccupation essentielle de santé publique que l’ensemble du personnel de l’ambassade Un geste qui sauve des Etats-Unis d’Amérique au Niger, conduit par le chargé d’affaires Eric Withaker, s’est mobilisé, hier, pour aller au centre national de transfusion sanguine afin de poser cet acte plein d’humanité. La salle de prélèvement était en effet pleine de donneurs volontaires, à la grande satisfaction de la directrice du centre, Dr Kabo Ramata, tout comme du chargé d’affaires Eric Withaker qui s’est réjoui de cette mobilisation. M. Eric Withaker a indiqué que ‘’pour donner du sang, il faut une sorte de volontariat et que le don de sang équivaut au don de la vie, car le don de sang est un acte volontaire et altruiste de personnes bien portantes, soucieuses de sauver celles qui, clouées dans un lit d’hôpital, sont dans le besoin de cette goutte précieuse. On donne son sang par amour pour les autres’’. Dr Kabo Ramata a, quant à elle, parlé d’un ‘’geste à saluer qui doit être imité par d’autres personnes physiques ou morales et les institutions, en vue de permettre au centre de disposer suffisamment de sang pour satisfaire la demande’’. ‘’Si vous faites comme M. le chargé d’affaires, je pense qu’on pourra satisfaire toutes les demandes de sang’’, a-t-elle ajouté

L

Le personnel de l’ambassade des USA apporte sa contribution

ajouté, les textes fondamentaux soumis à l’appréciation du Conseil ‘’constituent la charpente sur laquelle devrait être édifiée la prochaine République’’. Il les rassure au demeurant quant à la liberté et l’indépendance dans les débats. ‘’Il n’y aura aucun sujet tabou. Tout est ouvert à la discussion et aux échanges constructifs. Nos seuls repères doivent être l’intérêt suprême de notre pays et la charge morale qui pèse sur nous de faire mieux que ce qui a été fait jusqu’ici’’, a-t-il indiqué. Le président du Conseil consultatif national a par ailleurs insisté sur la responsabilité et le poids de la confiance placée au Conseil pour se prononcer sur l’armature institutionnelle de notre pays. Même si les textes et les institutions à eux seuls ne suffisent pas pour résoudre tous les problèmes auxquels est confronté notre pays, le président du CCN note que des institutions légitimes, fortes et crédibles, créent la confiance et la sérénité entre citoyens, et entre gouvernants et gouvernés. C’est pourquoi M. Marou Amadou a demandé, au-delà des conseillers, à tous les Nigériens de joindre leurs efforts pour aboutir à cet objectif. Car précise-t-il, ‘’l’avenir de notre pays dépend entièrement du consensus très fort auquel nous pourrions aboutir autour de la constitution’’. Le président du Conseil consultatif national a ensuite tenu à saluer les efforts de tous les autres organes de transition, en l’occurrence le CSRD et le gouvernement, pour avoir mis en place un comité d’experts (juristes, politologues, administrateurs, magistrats, avocats et notaires) et pour leur avoir permis de travailler en toute indépendance ; et le comité des textes fondamentaux pour avoir proposé à notre pays des avant-projets de textes neutres, ambitieux et novateurs. En somme, il s’agit d’un processus qui débouchera sur la modernisation de

Ado Youssouf/ONEP

L

nos institutions. Selon le président du CCN, les innovations majeures portent sur le renforcement du statut du chef de l’opposition, le financement public des partis politiques, l’indépendance de la magistrature et des médias publics, la constitutionnalisation du secteur minier, l’imprescriptibilité des crimes économiques et d’atteinte à la démocratie, la délimitation précises des différents domaines de compétences des pouvoirs et certaines questions de développement, etc. M. Marou Amadou devait par la suite esquisser quelques pistes de réflexion qui pourront accompagner les débats de cette session. Il s’agit d’abord, pour le Conseil, de contribuer à la construction d’un ‘’pacte sacré’’ entre Nigériens, ‘’un pacte qu’aucune partie de notre société ne remettra en cause pour quelque motif que ce soit’’. Ce qui permettra une stabilité institutionnelle, base de tous les progrès d’une nation. Le président du CCN donne l’exemple des Etats-Unis, du Ghana, du Botswana, du Mali ou du Bénin. Le deuxième axe est relatif à la modernisation de nos institutions. C’est pourquoi le président du CCN a félicité les membres du comité des textes fondamentaux qui ont proposé des avant-projets de textes ambitieux. Car estime M. Marou Amadou, ‘’les textes doivent être en phase avec la société, notre devoir n’est pas simplement de reproduire les conditions sociales existantes’’. Enfin, le 3ème axe est relatif à la nécessité d’instaurer une véritable séparation et un équilibre des pouvoirs, de revoir le fonctionnement des partis politiques, les rapports entre pouvoir et opposition, ainsi que la transparence dans la gestion des affaires publiques. Le président du CCN a insisté sur la nécessité d’établir un compromis entre les Nigériens, mais un compromis qui se nourrit de débats éclairés et contradictoires. Il a d’ailleurs souligné les débats de ces dernières semaines sur le type de régime. Ceci est le signe d’une évolution majeure vis-à-vis de la chose constitutionnelle qui, dans notre pays, est loin d’être un simple vernis destiné à lui conférer le label démocratique’’. Du reste, a-t-il souligné, aucune constitution n’est parfaite ainsi que le témoignent les différentes crises que nous avons connues depuis l’avènement de l’ère démocratique. L’essentiel à présent, selon le président du CCN, est de ‘’tirer les leçons de ces expériences et de relever un défi de taille : celui de doter notre pays d’institutions stables dans le cadre d’une démarche consensuelle’’. Au retour de la suspension de séance, les conseillers ont procédé à l’examen et l’adoption du calendrier des travaux de la session.

Le président du CCN reçoit un envoyé spécial de la Confédération suisse en Afrique de l’Ouest et du Centre
Le président du Conseil Consultatif national (CCN), M. Marou Amadou, a reçu en audience, hier matin, M. JeanDaniel Biéler, envoyé spécial de la Confédération suisse en Afrique occidentale et centrale. Le diplomate suisse était accompagné de Mme Carol Mottet, conseillère en M. Marou Amadou avec l’envoyé spécial de la Confédération suisse en Afrique de l’Ouest et du Centre matière de consolidation de la paix à l’ambassade de Suisse au Sénégal.

Siradji Sanda

DR

Zabeirou Moussa

Page 6

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Ibro Youka/ONEP

Annonces BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT

COMMUNIQUÉS DE PRESSE Signature d'accord de prêt BOAD/République du Niger
et le biturnage de la route NiameyOuallam, longue de 94 km située sur l'axe transfrontalier Niamey-Frontière du Mali (RN24) long de 300 km L'objectif global visé est de contribuer d'une part à l'amélioration des échanges entre les localités traversées, et d'autre part, à l'intensification des échanges sous-régionaux, entre le Niger et le Mali. Les objectifs spécifiques sont : • réduire la durée de parcours sur l'axe Niamey-Ouallam, «réduire les coûts d'exploitation des véhicules. Par ailleurs, ce projet s'insère dans le programme prioritaire d'intervention du Fonds d'Aide à I’Intégration

Le mercredi 28 juillet 2010 à Niamey, République du Niger, Monsieur Abdoulaye BIO-TCHANE, Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), a procédé à la signature d'un accord de prêt avec Monsieur Mamane Malam Annou, Ministre de l'Economie et des Finances de la République du Niger Aux termes des dispositions de cette convention, la BOAD consent à la République du Niger un prêt complémentaire d'un montant de 4 500 M FCFA pour l'aménagement et le bitumage de la route NiameyOuallam Le projet a pour objet l'aménagement

Régionale (PAIR) défini par la Commission de l'UEMOA et la BOAD afin de de favoriser le désenclavernent des zones les plus défavorisées dans chacun des Etats membres Ce prêt complémentaire de 4 500 M FCFA porte à 51 581 M FCFA le montant total des interventions de la Banque dans le domaine des infrastructures de transport au Niger et a 166 686 M FCFA le montant total de ses engagements cumulés au Niger, tous secteurs confondus. Fait à Niamey, le 28 juillet 2010

Signature d'accord de prêt BOAD/SONIBANK du Niger
Le mercredi 28 juillet 2010 à Niamey, République du Niger, Monsieur Abdoulaye BIO-TCHANE, Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), a procédé à la signature d'un accord de prêt avec Monsieur Illa KANE, Président du Conseil d'Administration de la Société Nigérienne de Banque (SONIBANK). Aux termes des dispositions de cette convention, la BOAD consent à SONIBANK, un prêt sous forme de ligne de refinancement d'un montant de 5 000 M FCFA. Le projet a pour objet la mise en place par la BOAD en faveur de SONIBANK, d’une ligne de refinancement comportant un volet «Accord cadre de refinancement (ACR)» d'un montant de 4 000 M FCFA et un volet «Avance globale spécialisée (AGS) » d'un montant de 1 000 M FCFA destiné à refinancer le renforcement des capacités de stockage et de distribution de gaz de la Société Nigérienne des Hydrocarbures (SONIHY). L'objectif global visé est de contribuer au renforcement des ressources stables des institutions financières nationales (IFN) ainsi qu'à la diversification des modes de financement en faveur des PME dans les pays de l'UEMOA.
Page 7 30 juillet 2010

Les objectifs spécifiques sont : • permettre le développement harmonieux des activités des IFN par le renforcement de leurs ressources stables en vue d'une meilleure adéquation des ressources aux emplois , • concourir à la promotion du secteur privé notamment des petites, moyennes et grandes entreprises relevant des secteurs éligibles au financement de la Banque, que ce soit en création, modernisation, extension ou rachat. Ce prêt de 5 000 M FCFA porte à 53 100 M FCFA le montant total des interventions de la Banque au titre du financement du secteur privé au Niger. Fait à Niamey, le 28 juillet 2010 Serge A-P. BOUAH Directeur de la Communication, du Marketing et de la Gestion du Savoir Pour plus d'informations : Direction de la Communication, du Marketing et de la Gestion du Savoir (DCMS) Tel : +2282232709 Fax : +228 223 24 38 Email : dcms@boad.org
Sahel Dimanche

Annonces
unissons-nous pour les enfants

AVIS DE RECRUTEMENT
soumis à l'atelier de validation, contiendra les éléments suivants : • Un recueil des bonnes pratiques en matière de prise en charge psychoaffectives • Un état des lieux de la situation actuelle en matière d'intervention psychoaffective au sein des CRENIS • Une analyse des forces et faiblesses des différents mécanismes actuels de prise en charge • Une proposition d'outils complémentaires et de standards claires pour une meilleure prise en charge des enfants et des femmes dans, les CRENIS • Une proposition de Guide méthodologique. 2. Rapport final : outre les points du rapport intermédiaire, ce rapport contiendra : • Les amendements apportés lors de l'atelier de validation ; • Le guide méthodologique contenant une préface à la signature des personnalités habilitées des deux Ministères en charge de la Protection et de la Santé et de l'UNICEF (un avant-propos à la signature de la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant) • Une feuille de route pour l'opérationnalisation et l'adoption du guide méthodologique • Une présentation power point du document final * Qualifications et expériences requises Le consultant/consultante devra avoir les qualifications suivantes : - Etre titulaire d'un diplôme de troisième cycle en sciences sociales ou autres diplômes reconnus équivalents et avoir au moins huit (8) ans d'expérience professionnelle ; - Disposer des solides expériences en matière d'élaboration de documents de politique, manuel de formation, outils méthodologiques et autres documents de référence, guide méthodologique ; - Avoir une capacité de rédaction et de synthèse ; - Avoir une bonne connaissance des approches psycho-sociales et de la protection de l'enfant ; - Apporter une preuve concrète de prestations antérieures satisfaisantes reconnues par l'UNICEF, toutes autres agences du système des Nations Unies ou autres partenaires au développement ; - Avoir la capacité de communication - transfert aisé de connaissances ; - Avoir l'expérience satisfaisante de collaboration avec les agences du système des Nations Unies ou les partenaires bilatéraux, multilatéraux ou ONG/AD ; - Bonne maîtrise de l'outil informatique. * Durée du contrat : La durée de la consultation sera de quarante cinq jours (45) jours * Rémunération: Le poste est classé au niveau NOC de la grille du personnel du système des Nations -Unies. * Dote et Dépôt de candidature Le dossier de candidature comprenant une lettre de motivation, un CV à jour doit être adressé à l'Administrateur des Opérations - Unicef, BP 12 481 Niamey - Niger, avec la mention « Consultation pour l'Elaboration d'un Guide méthodologique de prise en charge psycho- sociale au sein des CRENI » avec la mention « Confidentiel » au plus tard, le 10 août 2010 à 17h30 au bureau de l'UNICEF, Maison des Nations Unies. NB : Seuls(es) les candidats(es) sélectionnées seront contactées. Tout dossier transmis ne peut être retiré. Les candidatures féminines sont vivément couragées. L'UNICEF est un environnement non fumeur.

La Représentation de l'UNICEF à Niamey, République du Niger, cherche pour engagement à durée déterminée un(e) consultant(e) pour l'élaboration d'un guide méthodologique pour la prise en charge psycho-sociale et affective dans les CRENI en vue d'appuyer le Programme « Promotion des Droits & Protection de l'Enfant» dans sa réponse à la crise nutritionnelle que connait le pays. Le (la) consultant sera sous la supervision du Chef de section Protection de l'Enfant en collaboration étroite avec le spécialiste de la Nutrition de l'UNICEF et les deux Ministères concernés, (Santé Publique et Population, Promotion de la Femme et Protection de l'Enfant): * Tâches et Responsabilités : • Etablir un recueil de bonnes pratiques en matière de prise en charge psycho-sociales au Niger • Analyser les forces et faiblesses des pratiques actuelles de prise en charge; • Proposer de nouveaux outils méthodologiques et stratégies complémentaires à mettre en oeuvre pour une meilleure prise en charge psychoaffective au sein des CRENIS ; • Elaborer le projet de Guide méthodologique de prise en charge psychoaffective des mères et des enfants dans les CRENIS ; • Animer l'atelier de cadrage et l'atelier de validation ; • Finaliser le guide méthodologique à l'issus de l'atelier de validation • Proposer une feuille de route pour la mise en œuvre. * Résultats attendus : A l'issue de cette consultation, un Guide méthodologique de Prise en charge psycho-social est validé et disponible. Les documents suivants seront produits : 1. Rapport intermédiaire : ce 1er rapport qui sera

Appel à manifestation d'intérêt
1. Le Ministère de l'Eau, de l'Environnement et de Lutte Contre la Désertification (MEE/LCD) envisage de mettre en œuvre un programme d'appui aux communes du Niger pour l'élaboration de plans locaux d'eau et d'assainissement (PLEA). Chaque commune sera à terme dotée d'un PLEA qui constituera son outil de planification sectorielle. Ce programme est mené avec la collaboration des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) du secteur et notamment le Programme Eau et Assainissement de la Banque Mondiale (WSP). 2. L'appui aux communes sera mis en oeuvre d'une part, par les services techniques centraux et déconcentrés du MEE/LCD et d'autre part, par des prestataires privés dans le cadre de contrats de services avec le MEE/LCD ou les communes. A cet effet, le plan de déploiement des PLEA prévoit la réalisation d'un programme de formation et renforcement de capacités pour l'exécution de prestations d'appui à l'élaboration de PLEA communaux. Ce programme cible les prestataires privés qui seront amenés par la suite à intervenir auprès des communes pour l'élaboration de PLEA. 3. Le présent avis de manifestation d'intérêt a pour objectif d'identifier les prestataires privés nationaux (firmes, ONG, consultants individuels) intéressés à bénéficier de ce programme de formation et renforcement de capacités. 4. Pour être éligibles à ce programme formation et renforcement de capacité, prestataires candidats doivent justifier qualifications et références avérées dans domaines suivants: de les de les suivantes : tadamoumaiga@worldbank.org. Le dossier sera constitué : Pour les structures (BE, ONG) • d'une lettre de candidature au programme de formation, • des références de la structure dans le domaine de l'eau potable et de l'assainissement • du curriculum vitae de la personne proposée pour la formation accompagné des copies scannées des diplômes, avec toutes les informations permettant d'apprécier que les critères d'éligibilité figurant au point 4 sont remplis. Pour les consultants individuels • d'une lettre de candidature au programme de formation, • du curriculum vitae de la personne proposée pour la formation accompagné des copies scannées des diplômes, avec toutes les informations permettant d'apprécier que les critères d'éligibilité figurant au point 4 sont remplis. 8. La date limite de réception des dossiers est le lundi 30 Août 2010.
Les modalités de consultation seront, pour les demandes de propositions émanant du WSP, conformes aux règles de passation de marché de la Banque mondiale.
1

• Formation dans le domaine de l'eau et assainissement. • Etudes ou conduite de projets d'approvisionnement en eau potable et assainissement • Utilisation du GPS pour élaborer des plans et cartes • Utilisation de logiciel tableur (Excel) • Utilisation de logiciel de système d'information géographique (éventuellement) 5. Chaque structure (firme ou ONG) pourra présenter le(s) candidat(s) à former. 6. Le programme de formation sera sanctionné par un certificat. La production de ce certificat constituera ultérieurement un point d'éligibilité des firmes pour les sollicitations de manifestations d'intérêt ou les demandes de propositions émanant du WSP dans le cadre de son appui au MEE/LCD pour la réalisation des PLEA1. 7. Les prestataires intéressés sont invités à adresser un dossier de manifestation d'intérêt par courrier électronique aux adresses mail

Page 8

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Annonces

Avis de recrutement
POSTE : Technicien supérieur en santé Sous la responsabilité du Coordinateur de terrain assurera la mise en œuvre des activités du volet santé du projet. dans la zone d´intervention Description de Poste Le Technicien supérieur en santé sera chargé de : • Mise en œuvre des activités du volet santé sur le terrain en collaboration avec les partenaires du District Sanitaire et les autorités locales ainsi que le Coordinateur Médical terrain • Suivi du système de subvention du traitement médical des groupes cible sur le terrain • Appui aux agents de santé des CSI et des ASC des cases de santé dans la prescription et la gestion des médicaments. • Appui au DS et aux agents de santé dans l´amélioration de la qualité du traitement. • Formation, encadrement et supervision des agents de terrain et des agents. • Suivi des activités, des indicateurs et de résultats à atteindre. • Rapportage des activités du volet et compte rendu régulier au coordinateur terrain. Conditions à remplir par les postulants Qualification : • Technicien supérieur de santé Expériences requises Avoir au moins deux ans d’expérience professionnelle dans le domaine de : • Travail dans un CSI ou dans une ECD ou dans une DRSP • Travail dans un projet humanitaire ou du développement • La gestion d´équipes • L´encadrement des agents de santé ;. Compétences requises • Capacités d’organisation, grande aptitude à travailler en équipe, empathie et flexibilité ; • Bonne maîtrise des logiciels de traitement de texte et tableur ; • Accepter de travailler en milieu rural ; • Accepter de travailler sous pression ; • Bonne maîtrise de la moto DT 125 Durée du contrat • 08 mois, avec possibilité de renouvellement. Lieu d’affectation • Mayahi ou Téra Nota. Les candidatures féminines sont encouragées Les dossiers de candidatures, contenant les CV avec les contacts de deux personnes de référence, une lettre de motivation adressée au Coordonnateur national. (Les diplômes et certificats originaux seront présentés uniquement lors de l’entretien de sélection). doivent être déposés au plus tard le 10 août 2010 à 17h au bureau de l´ONG HELP à Niamey (Bvd Mali Béro, face PEV, Tel : 00227-20 75 25 81).

ETUDE DE MAITRE RAMATOU M. WANKOYE, NOTAIRE, Rue du Château Neuf B.P 10339 Tel/Fax : 20.74.01.50 Niamey-Niger AUGMENTATION DE CAPITAL SOCIAL INSCRIPTION MODIFICATIVE PORTEE AU REGISTRE DU COMMERCE ET DU CREDIT MOBILIER DU TRIBUNAL DE COMMERCE DE NIAMEY IMMATRICULATION N° NI- NIA- 2007- B 543

MULTI-M-NIGER SARL

Dénomination sociale : «MULTI-M- NIGER » Forme sociale : Société A Responsabilité Limitée Montant du capital social : 10.000.000 F CFA Siège Social : Niamey, quartier POUDRIERE, BP : 2321 RCCM: N° initial : 8497 RCCM, du 12 Mars 2002, N° après mise en conformité avec les dispositions de l'OHADA : NI- NIM- 2005- B 0428 du 13 Avril 2005. Journal avant fait paraître l'avis de constitution de la société ; SAHEL QUOTIDIEN N° 6310 du 14 Mars 2002 Du Procès -Verbal de la délibération de l'assemblée générale extraordinaire des associés en date du 26 Mai 2010, dont un original a été annexé à l'acte de déclaration de souscription et de versement dressé par Maître Ramatou M. WANKOYE Notaire à la résidence de Niamey le 11 Juin 2010, II résulte notamment ce qui suit : I- Le capital social qui s'élevait à 10.000.000 F CFA, divisé en 1.000 parts de 10.000 FCFA chacune, a été augmenté de 167.650.000 francs CFA et porté ainsi à 177.650.000 F CFA par la création de 16.765 parts nouvelles de dix mille (10.000) Francs CFA chacune, intégralement souscrites et libérées par compensation avec des créances liquides et exigibles de la société ZZ PHARMA sur la société MULTI-M et attribuées en totalité au souscripteur unique. II- Comme conséquence de cette augmentation de capital, les articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés. Deux (2) expéditions des actes modificatifs ont été déposées au Greffe du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey, et une inscription modificative a été réalisée au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier le 17 Juin 2010, sous le numéro RCCM-NI-NIA-2010-M 1591.
POUR AVIS : LE NOTAIRE

Avis est donné par l'Etude de Maître ABOUBACAR Amina, Notaire à la résidence de Niamey, 31, rue de la Libye, Boite Postale 675, Tel 20 73 43 87 (République du Niger). De la perte de l'original d'une autorisation de bâtir dans la ville de Niamey, quartier Indigène, Parcelle i/j, îlot 15 A, établi le 8 Juin 1946 par l'Administrateur, Commandant de Cercle, Monsieur COLOMBANI au nom de Monsieur Tiémogo Sidibé. Prière à toute personne qui l'aurait retrouvé de bien vouloir le déposer à l'étude ci-dessus indiquée ou au service des affaires domaniales et cadastrales de la Communauté Urbaine de Niamey.

AVIS DE PERTE

L’ICRISAT – Niamey annonce la vacance d’un poste, pour une durée d’un an, d’Assistant Administratif à la bande B de la grille salariale de l’Institut dont le paquet salarial comprend une base mensuelle à laquelle s’ajoutent les allocations et indemnités de logement, frais de scolarité des enfants, allocation de départ en congé annuel et une assurance maladie. Qualifications Etre titulaire d’un DTS en Administration ou tout autre diplôme équivalent ; Avoir une parfaite maîtrise du français et de l’anglais; Avoir une bonne connaissance de l’outil informatique (Word, Excel, Powerpoint, etc…) ; Avoir une expérience d’au moins 3 ans ; Etre capable de travailler en équipe dans un cadre multiculturel ; Etre capable de tenir un secrétariat. Description des tâches Assistance aux programmes de recherches dans les domaines suivants : Rédaction administrative des correspondances ; Classement, distribution, traitement des correspondances (classiques et électroniques) ; Traduction des documents en Français et en Anglais ; Assister aux réunions pour la rédaction des comptes rendus ; Liaison avec les autres services administratifs, les projets et programmes collaboratifs ; Participation à l’organisation et s’occuper des logistiques pour les ateliers et séminaires. Les candidats intéressés et remplissant les conditions sont priés de déposer au TVC (ICRISAT Rive Droite) au plus tard le 10 août 2010, leurs dossiers composés de : Une demande manuscrite, un curriculum vitae, copies légalisées des diplômes, un casier judiciaire et un certificat médical datant de moins de 3 mois, les pièces d’état civil adressés à l’attention de l’Administrateur Régional b.belemgoabga@cgiar.org avec la mention "Candidature au poste d’Assistant Administratif". Seuls les candidats remplissant ces conditions recevront une suite.

OFFRE D’EMPLOI

APPEL D'OFFRE
Une mission diplomatique de la place lance un appel d'offre pour l'achat d'une maison convenable pour résidence d'Ambassadeur située dans un quartier résidentiel (Plateau, Koira Kano). Les personnes intéressées par le présent appel d'offre peuvent passer à l'Ambassade de la République Arabe d'Egypte récupérer le formulaire comprenant les conditions techniques et financières de l'offre. Pour plus de renseignements, veuillez passez à l'Ambassade d'Egypte située au Rond Point Grand Hôtel ou contactez l'Ambassade au numéro suivant : Tél. : 20 73 33 55 Les soumissionnaires doivent déposer leur offre sous pli fermé comprenant deux enveloppes au niveau de l'Ambassade d'Egypte située au rond point Grand Hôtel : - une enveloppe contenant les renseignements techniques - une enveloppe contenant les renseignements financiers.
Sahel Dimanche

Page 9

30 juillet 2010

Une tradition valorisée
algré l’islamisation poussée dans notre pays, certaines valeurs traditionnelles animistes persistent encore dans certaines de nos contrées. C’est ainsi que le « boudin daji » ou « l’ouverture de la brousse, est organisée chaque année 4 mois après la dernière pluie à Tibiri (Gobir). Cette importante cérémonie a pour objectif de savoir si l’année sera bonne ou pas sur les plans agricole, sanitaire, sécuritaire, etc. En tout cas, d’après les oracles, la campagne agricole de cette année sera bonne et meilleure à celle de l’année passée ainsi que la santé et la sécurité. Comme nous l’explique l’honorable Chef de province du Gobir, Sa Majesté Abdourahmane Balla Marafa, le rituel du ‘’boudin daji’’, littéralement traduit ‘’ouverture de la brousse’’ est une pratique ancestrale pré islamique au Gobir, et qui se déroule chaque année au quatrième mois après la dernière pluie. Cette cérémonie, qui se déroule en trois (3) phases, commence toujours un dimanche et est présidée par le Sarkin Mazoum. Elle rassemble les géomanciens, les arnas, les adeptes du bori, etc. Ceci prouve, jusqu’à présent, que le Gobir est une province laïque, a dit en substance Sa Majesté Abdourahmane Balla Marafa. ‘’Cette pratique est très importante pour nous, parce que les gouvernants, la chefferie, l’administration et même les chefs de familles veulent savoir ce qui va se passer dans le futur immédiat; ce qui explique l’engouement des populations pour cette pratique’’. Au terme du ‘’ boudin daji’’, l’on obtient des résultats de toutes les sciences divinatoires consultées par ces ‘’arnas’’; tout ce qui va arriver dans l’année, de bon comme de mauvais, est prédit. Donc, dans ce dernier cas, des dispositions sont prises à savoir des prières, des sacrifices, des aumônes, pour prévenir par exemple les criquets, la sècheresse, les inondations, etc. Selon Sa Majesté Abdourahmane Balla Marafa, avant de commencer la cérémonie du ‘’boudin daji’’, il y a d’abord des préparatifs préliminaires. Le’’ sarkin arna’’, le ‘’sarkin mazoum’’ et le ‘’sarkin roua’’ se rendent au palais du chef de province du Gobir pour l’informer de la célébration de la cérémonie qui s’approche, et lui indiquent la date, car de son côté, lui aussi a un certain nombre de contributions à apporter. C’est ainsi qu’il envoie aux organisateurs du sel, de la cola et de l’argent, afin qu’ils puissent bien accueillir les invités. Le ‘’boudin daji’’ est une grande fête qui réunit chaque année des invités en provenance de plusieurs coins du Niger, mais aussi d’autres pays africains à savoir le Nigéria, le Tchad, le Cameroun, le Bénin, etc et qui partagent tous cette culture animiste. Il est à noter que cette cérémonie annuelle ‘’d’ouverture de la brousse’’ se pratique aussi à Massalata, dans le département de Konni, région de Tahoua. Il convient de préciser que les populations de ce village sont originaires du Gobir. En effet, Massalata a été créé par deux frères partis de Tibiri (Maradi) avec l’accord du roi du Gobir. La première phase de la cérémonie se passe à Koumboula qui est une mare où réside la famille du Sarkin roua ou chef

Un rituel appelé ‘’boudin daji’’
Les traditions populaires dans le Gobir ( Maradi)
Zeinabou Gaoh/ ONEP Maradi

Société

M

de l’eau. Cette première phase, qui débute les dimanches soirs à une heure avancée de la nuit, entre 23 heures et 1 heure du matin, se veut être une cérémonie bien organisée car tout le monde participe à la fête en apportant soit des tiges de mil pour alimenter le feu, soit en entretenant le feu, soit en apportant du sable avec lequel les géomanciens vont faire leurs prédications. Il y en a qui viennent pour interpreter certaines prédictions, et ainsi de suite jusqu’à l’obtention des résultats décisifs. La même séance se passe le lendemain (lundi) à Baramaka et le surlendemain (mardi). La troisième séance se passe à quelque deux ou trois kilomètres de Tibiri, et est appelée ‘’kaï ba houlla’’, c’est-à-dire ‘’ tête sans bonnet”. C’est la dernière phase, c'est-à-dire le grand rassemblement final où se retrouvent: charlatans et géomanciens, la population, les invités, ceux qui sont là en simples spectateurs, les malades venus chercher des médicaments, ceux qui étaient venus chercher des solutions à leurs problèmes, ceux qui avaient pris des engagements l’année précédente, ou ceux venus régler leurs dettes auprès des guérisseurs, etc. Au terme de la cérémonie, tout ce beau monde se disperse, mais les géomanciens, accompagnés du Sarkin Mazoum, se rendent eux à la devanture du palais de Sarkin Gobir qui les accueille. Leur porte- parole informe le chef de province de la fin de la cérémonie. Ce dernier les remercie pour le travail accompli, puis la délégation se rend chez la Inna, où elle reçoit le même accueil. Donc le lendemain matin, c’est-à-dire mercredi, vers 10 heures, un comité restreint mis en place rencontre le chef de province pour lui présenter l’intégralité des résultats de la divination, lui relatant les prédictions telles qu’elles se sont pré-

’histoire du Gobir a débuté depuis 5.000 ans avec 1100 ans de migration. D’après les explications données par le chef de service de l’Institut de Recherches en Sciences Humaines (IRSH) de Maradi, M. Sani Habou Magagi, si nous prenons l’origine orientale, les Gobiraouas seraient venus de Bagdad, c’est-à-dire de l’Irak, qui est leur premier site ou première capitale. Leur 2ème site ou 2ème capitale est Birnin Qoudous à Jérusalem ; la 3ème capitale est Birnin Goubour en Arabie Saoudite ; la 4ème est Birnin Karbala toujours en Arabie Saoudite ; la 5ème est Birnin Masr en Egypte (Afrique) ; la 6ème capitale est Birnin Surukan en Tunisie ; la 7ème est Birnin Tunasse toujours en Tunisie ; la 8ème capitale est Birnin Bagazane au Niger ; la 9ème est Birnin Aigadasse toujours au Niger ; la 10ème est Birnin Tinliguilit au Niger aussi ; la 11ème est Birnin Marandate au Niger ; la 12ème capitale est Birnin Toro au Niger ; la 13ème est Birnin Lallé au Niger ; la 14ème est Birnin Gororobé au Niger ; la 15ème est Birnin Alkalaoua au Nigéria ; la 16ème capitale est Birnin Dakuraoua au Niger ; la 17ème Capitale est Birnin Gaon Gazaou au Nigéria ; la 18ème capi-

L

Origines du Gobir ou l’histoire d’une migration
tale est Birnin Maradi au Niger ( où il y eut une cohabitation avec les Katsinaouas) et la 19ème et dernière capitale est Birnin Tibiri Gobir au Niger. Donc il y eut 19 capitales, de l’Irak au Niger, pendant 1100 ans de migration ; il faut noter que, avec ces multiples migrations, les premiers gobiraouas se sont métissés avec les populations autochtones trouvées sur place. D’après les explications données par le chef de service de l’IRSH, la capitale Tibiri (Gobir) a été créée au 19ème siècle, plus exactement en 1835 par Djibon Taouba ; donc de leur petit séjour dans la capitale de Katsina Maradi, les Gobiraouas ont fondé leur 19ème capitale à Birnin Tibiri en 1835 à la sortie de la bataille de Dakouraoua entre Mahamane Bello et deux (2) souverains : l’un de Katsina Maradi dénommé Raouda et l’autre de Tibiri appelé Ali. Selon Sani Habou Magagi, si nous prenons cette liste généalogique du premier souverain Lamido jusqu’au 380ème souverain El hadj Abdourahmane Balla Marafa, nous pouvons dire que l’apogée du Gobir s’est concrétisée sous le règne du Sarkin Gobir Bawa

sentées pour l’année à venir. Pour ce qui est des résultats du ‘’boudin daji’’ de l’année 2010, il a été prédit que les pluies seront précoces ; ceci s’est avéré juste parce que cette année, les pluies ont bel et bien été précoces ; les reprises des semis dues à une sècheresse pouvant s’étaler, selon les endroits, à près de 40 jours ont aussi été observées. Certains premiers semis ont réussi, tandis que d’autres se sont asséchés, et il a fallu reprendre 2, voire 3 fois les semis en certains endroits. Les géomanciens ont prédit les vents qui empêchent à la pluie de bien tomber et ce depuis ces quelques dernières années. Cependant, les prédicateurs ont affirmé que les récoltes seront bonnes, particulièrement, d’après ce qu’ils ont vu, dans la partie nord (Kornaka, La Inna, detentrice des pouvoirs sacrés Dakoro, Zinder, etc). Rappelons que le géomanciens en faisant les sacrifices, ‘’boudin dadji’’ précédent avait prédit la les aumônes de galettes, de boules, de descente des populations du nord vers le lait frais, de niébé cuit ; il faut aussi beausud, c'est-à-dire la crise alimentaire qui a coup prier pour combattre cette crise alifait se déplacer les populations et l’appel mentaire’’, a indiqué le chef de province à la solidarité. Les géomanciens ont du Gobir qui a ajouté que les géomanrecommandé des sacrifices et des ciens ont aussi fait des prédictions par aumônes. ‘’Tout le monde est concerné. rapport à la sécurité des personnes et de J’ai un pressent appel à lancer à toute la leurs biens, au problème d’insécurité qui population ; que ceux qui en ont les ne fait que s’aggraver davantage dans moyens respectent les résultats de ces nos villes et villages.

Jangorzo; sa renommée a atteint les quatre coins du monde ; pendant son règne, il n’y avait pas de méchanceté et il était le maître absolu du Gobir ; il avait un secret mystérieux grâce auquel sa puissance fut reconnue hors du Gobir. Le déclin des gros empires ou royaumes ouest africains s’est amorcé d’une part avec le « jihad » d’El Hadj Omar au Soudan occidental, celui de Ousmane Dan Fodio dans le Soudan central et le « Jihad » de Mahadi au Soudan oriental. Et c’est à la même période, courant 19ème siècle, qu’ont eu lieu ces trois (3) ‘’Jihads’’. Pour ce qui est du déclin du Gobir, il y a eu le ‘’jihad’’ d’Ousmane Dan Fodio qui visa la famille régnante avec la crise entre le souverain Younfa et ses frères ; il y a eu aussi des guerres tribales et intestines entre les différents Etats et au début du 20ème siècle, il y a eu la pénétration coloniale qui a effacé tous ces grands royaumes de la carte de l’Afrique occidentale.

Zeinabou Gaoh ONEP Maradi

Page 10

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

DR

Le cousinage entre les Gobiraouas et les Yorbaouas

ou fête des Arnas
L
es liens de parenté ou cousinage à plaisanteries existant entre les Gobiraouas et les Yorbaoua (ou Yoroubas) remontent environ à 1715, au temps du Sarkin Gobir Ouban Doro qui est le petit-fils de la reine Tawa, a expliqué le chef de service de l’Institut de Recherches en Sciences Humaines (IRSH). Le tombeau de la reine Tawa se trouve actuellement à Birnin Lallé qui fut la 13ème capitale des Gobiraouas. Emigration après émigration, les Gobiraouas émigrèrent cette fois-là à Kounia, à l’ouest de Guidan Roumji. C’est dans cette localité qu’un roi du Gobir donna en mariage sa fille à un prince du Zanfara. Si nous nous référons à l’ouvrage de Boubou Hama intitulé ‘’Histoire du Gobir et de Sokoto’’, il est dit qu’après cette alliance, les Gobiraouas s’installèrent à Mafâra où il y eut une vacance de la chefferie du Gobir ; finalement, à Mafâra, capitale, à cette époque du Zanfara, les Gobiraouas nommèrent un chef : OubanDoro, appelé par les Yoroubas, Baba. ‘’Ce dernier décida de conduire son peuple jus-

Société
qu’au pays des colas, mais les Gobiraouas avaient beaucoup souffert sur les route. C’est ainsi que sur la route du pays des colas, à une certaine étape, le roi s’arrêta sous un arbre pour se reposer. Pendant qu’il dormait, des Gobiraouas montèrent sur l’arbre, cueillirent des noix de colas à pleines mains et les laissèrent tomber par terre à côté du monarque. A son réveil, il vit les colas et il comprit que ses sujets étaient las d’aller toujours à l’aventure. Donc il décida de les faire retourner au Gobir, mais entre temps, le roi Ouban-Doro mourut’’. Le peuple fut alors conduit par le prince héritier, le Galadima Soba, à son berceau du Gobir. Toujours selon le récit de Boubou Hama, les Gobiraoua, sous la conduite de leur nouveau roi, sur le chemin du retour, se heurtèrent à l’obstacle d’un fleuve (peut être le Niger?). Le Sarkin roi, c’est-à-dire, ‘’le chef de l’eau’’, leur fit traverser le fleuve, mais une fois hors de danger, les Gobiraoua tuèrent le Sarkin roua. Quand les Gobiraouas, qui restèrent pour enterrer le roi du Gobir, revinrent au même endroit, le nouveau Sarkin roua refusa de les faire traverser. Ils demeurèrent dans le pays et ils devinrent des Yorbaoua ou Yoroubas. En effet, rapportait l’historien Boubou Hama, les Gobiraouas affirment qu’au cours de leurs migrations, ils avaient fait chemin ensemble avec les Yorbaoua. D’autre part, on nomme toujours un Sarkin Gobir à Ilorin (République Fédérale du Nigéria). Donc, c’est ainsi que Gobiraouas et Yorbaoua se considèrent comme parents, mais aussi et surtout comme cousins à plaisanteries.

DR

Le sens des scarifications des Gobiraouas
’origine des scarifications ou cicatrices raciales chez les Gobiraouas remonterait très loin dans l’histoire. Les Gobiraouas seraient porteurs des cicatrices qu’ils ont aux joues, depuis la nuit des temps. En tout cas, selon l’actuel Sarkin Gobir, les Gobiraouas les pratiquent sur tous les membres de leur communauté depuis le Moyen Orient qui est leur région d’origine et cela pour se distinguer des autres communautés qui leur sont proches géographiquement. Le Sarkin Gobir, Sa Majesté El Hadj Abdourahmane Balla Marafa, aime raconter l’histoire des Gobiraouas pour donner un sens à chaque acte ou trait culturel qui les caractérisent. Il aime aussi beaucoup évoquer les histoires de cousinage à plaisanteries et les blagues que les autres ethnies et sous groupes des haoussas racontent sur leurs cousins les Gobiraouas. Ainsi les Zabarmaoua (Djerma), les Katsinaoua, les Daouraoua, les Araoua, etc. , qui entretiennent le cousinage à plaisanterie avec les Gobiraouas, rapportent par exemple que le Bagobiri est un traître parce qu’il avait trahi le Prophète Mohamed (PSL), donc il peut trahir n’importe qui. C’est là une méchante blague mais qui a un fondement parce que les Gobiraouas sont originaires du Hedjaz, espace de l’actuelle Arabie Saoudite. Si on revient un peu en arrière, il ressort en effet que la 3ème capitale des Gobiraoua est Goubour (en Arabie Saoudite) et Goubour veut dire actuellement Gobir par déformation. Gobir vient des mots signifiant poussière, vent, tempête ; ces mots s’expliqueraient par la réputation guerrière des fondateurs de la principauté qui ravageaient tout sur leur passage comme un ouragan. Donc l’un des Sarkin Goubour ou Gobir qui a régné au temps du Prophète Mohamed (PSL) avait de grands guerriers réputés comme des mercenaires qu’on louait pour leur combativité. Un chef des païens ou mécréants a l’habitude de recruter ces mercenaires pour aller guerroyer à travers l’Arabie, faire des razzias et emporter des butins de guerre. Mais avec l’avènement du prophète Mohamed (PSL) et la naissance de

La cour au grand complet

Zeinabou Gaoh ONEP Maradi

L

la religion islamique, le Sarkin Gobir de cette époque a fini par se convertit à l’Islam. Un jour, le Prophète Mohamed (PSL) voulait aller en « jihad » ou guerre sainte pour combattre les infidèles, il envoya demander de l’aide au Sarkin Gobir. Ce dernier accepta. Mais un chef d’une tribu mécréante qui avait l’habitude de pactiser avec le Sarkin Gobir, demanda à son tour l’aide des guerriers du Gobir. Le Sarkin Gobir avait accepté les deux demandes sans savoir qu’il va alimenter avec ses guerriers la même guerre parce le prophète voulait combattre le chef mécréant qui ne s’est pas encore converti et vice versa. C’est ainsi que le Sarkin Gobir a donné doublement sa parole d’honneur sans savoir que le Prophète Mohamed (PSL) allait combattre les infidèles. Donc il divise son armée en deux pour satisfaire les deux antagonistes et c’est ainsi que le premier groupe de son armée est conduit par lui-même et va combattre les infidèles aux côtés du Prophète (PSL) tandis que le 2ème groupe qui est conduit par Dan Galadima va guerroyer contre le Prophète (PSL) aux côtés des mécréants. Ce n’est que la veille du combat que le Sarkin Gobir apprend contre qui il va combattre, c’est-à-dire contre les infidèles. Il fit venir Dan Galadima et lui tint ses propos : « demain si on se rencontre sur le champ de bataille, on va bel et bien se battre et ce sera sans pitié. » Ce qui fut fait car le Sarkin Gobir ne peut pas revenir sur la parole déjà donnée au camp des infidèles. Il y va de l’honneur des Gobiraouas. La guerre eut lieu et Dieu a fait que la bataille a été gagnée par les musulmans conduits par le Prophète Mohamed (PSL). Donc ce n’est que sur le champ de bataille que le Prophète (PSL) a su ce qui s’est réellement passé en découvrant la présence des Gobiraouas de part et d’autre des deux groupes en conflit. Il y eut beaucoup de morts des deux côtés et les martyrs furent enterrés. Et c’est ainsi qu’on découvre des Arabes avec cicatrices et d’autres sans cicatrices et qui s’avèrent être des guerriers du Prophète (PSL) et de l’autre côté aussi des infidèles sans cicatrices et d’autres avec. Les hommes du Prophète de

Dieu n’ayant rien compris informèrent celui-ci qui, à son tour, demanda des explications au Sarkin Gobir qui dévoila tout en ces termes : « quand tu m’as envoyé la lettre pour te donner un coup de main afin de combattre ton

du Prophète Mohamed (PSL) des scarifications raciales et ce, bien avant qu’ils ne rentrent en Afrique en traversant la mer rouge et gagner le Sahara. Donc ce n’est pas une fois sur le continent africain que les Gobiraouas

Sa Majesté El Hadj Abdourahmane Balla Marafa
ennemi, j’avais déjà reçu une autre lettre du chef des infidèles et je ne savais pas qui tu allais combattre et lui aussi je ne savais pas qu’il voulait guerroyer contre toi ; c’est ainsi que pour vous satisfaire tous les deux et tenir ma parole donnée, j’ai divisé mon armée en deux pour vous servir ». C’est comme cela qu’on peut facilement et aisément déduire que les Gobiraouas portaient depuis le temps ont commencé la pratique des cicatrices qu’ils portent sur les deux joues mais depuis le Moyen Orient où c’était leur marque de ‘’fabrique’’ pour faire la différence avec les autres communautés qui peuplaient le Hedjaz (actuelle Arabie Saoudite)

Zeinabou Gaoh ONEP Maradi

Page 11

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

DR

Annonces COMMISSION DE LA CEDEAO

AVIS DE VACANCE DE POSTE
Télécommunication - Référence: ECW-COMM/REC/INFRA-P003/2010 - Durée: 2 ans, renouvelables - Date de fermeture : 02-08-2010 Dans le cadre de l'Accord de coopération conclu avec la Banque africaine de développement en vue de la mise en œuvre du Projet routier Nigeria-Cameroun et la mise en œuvre du Programme régional en matière d'infrastructure routière, la Commission de la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest, recrute un Chargé de Programmes, Infrastructure & Sécurité routière et un Chargé de Programmes, Politiques et Facilitation des Transports afin de renforcer les capacités de la Division des transports au sein de la Direction des Transports et des Télécommunications. Tâches et responsabilités Le(a) titulaire sera chargé(e) de : • Elaborer des programmes à court, moyen et long termes ainsi que des plans pour la construction, la réhabilitation et l'entretien des infrastructures routières dans l'espace CEDEAO; • Elaborer un plan de mise en œuvre du programme de sécurité routière en collaboration avec les États membres; • Coordonner et suivre l'exécution du Projet routier NigeriaCameroun et des autres projets régionaux de développement des infrastructures dans l'espace CEDEAO; • Elaborer des dépliants et mener des campagnes de sensibilisation sur la sécurité routière; • Elaborer et coordonner des Termes de Référence pour des études sur les infrastructures routières ; • Organiser des réunions des donateurs dans le domaine du développement de l'infrastructure routière et assurer le suivi des résultats de ces réunions; • Exécuter toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être assignées par le Directeur des Transports et des Télécommunications et le Chargé de Programme Principal, Transport. Qualifications / Expériences • Une Licence en Génie civil avec au moins dix (10) années d'expérience professionnelle dans le domaine des infrastructures routières; • Une expérience à un poste de responsabilité y compris de supervision, de planification et de programmation au sein d'une Direction de la Voirie. Une expérience dans une organisation régionale ou internationale constitue un atout supplémentaire; • L'adhésion à des associations professionnelles constitue également un atout; • Une capacité à rédiger et à présenter des rapports bien structurés; • Une aptitude à travailler au sein d'une équipe multiculturelle; • Une aptitude à établir et à entretenir des relations efficaces avec les hauts fonctionnaires de l'Etat, les donateurs, les organisations internationales et les associations professionnelles dans le secteur du transport routier; • Une expérience solide en matière de planification, de préparation et de coordination des programmes de développement des infrastructures et de la sécurité routière; • Une bonne capacité à rédiger et une bonne maîtrise de l'outil informatique; • L'exécution de toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être assignées par le Directeur du Département des Transports et des Télécommunications et le Chargé de Programme Principal, Transport. Age Le candidat ne doit pas être âgé de cinquante (50) ans au plus au moment du recrutement et il doit être un ressortissant de l'un des États membres de la CEDEAO. Langues Les candidats doivent s'exprimer couramment dans l'une des langues officielles de la CEDEAO : Anglais, Français, et Portugais. Une connaissance pratique d'une autre langue constituerait un avantage.

La Commission de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), sis Abuja, Nigeria, dans le cadre de son mandat, doit concevoir et mettre en œuvre de nouveaux programmes et initiatives ayant pour but le renforcement de la coopération entre états membres et l'accélération du processus de l'intégration pour atteindre l'objectif principal de la CEDEAO : l'Union Economique et Monétaire. Dans le cadre de l'Accord de coopération conclu avec la Banque africaine de développement en vue de la mise en œuvre du Projet routier Nigeria-Cameroun et la mise en œuvre du Programme régional en matière d'infrastructure routière, la Commission de la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest, cherche à recruter : • Un (1) Chargé de Programmes, Infrastructure & Sécurité routière ; • Un (1) Chargé de Programmes, Politiques et Facilitation des Transports Pour plus d'informations en vue de postuler aux postes cités ci-dessus, les candidats ressortissants de la CEDEAO sont priés de visiter le Site web de la CEDEAO : www.ecowas.int En cohérence avec leur objectif d'accélérer et d'améliorer le processus du recrutement, la Commission de la CEDEAO n'acceptera que les soumissions effectuées via l'application électronique de gestion de candidatures. Chargé de Programme Infrastructure et Sécurité Routière (1 Position) - Département: Infrastructure - Direction: Transports et Télécommunications - Grade: P5 - Salaire: USD 80,335.83 - USD 89,325.91 -Superviseur: Directeur, Transports

et

COMMISSION DE LA CEDEAO

AVIS DE VACANCE DE POSTE
Dans le cadre de l'Accord de coopération conclu avec la Banque africaine de développement en vue de la mise en œuvre du Projet routier Nigeria-Cameroun et la mise en œuvre du Programme régional en matière d'infrastructure routière, la Commission de la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest, recrute un Chargé de Programmes, Infrastructure & Sécurité routière et un Chargé de Programmes, Politiques et Facilitation des Transports afin de renforcer les capacités de la Division des transports au sein de la Direction des Transports et des Télécommunications. Tâches et responsabilités Le(a) candidat(e) sera chargé(e) de: • Passer en revue les politiques en matière de transport en vue d'améliorer la facilitation des transports; • Planifier et suivre la mise en œuvre des décisions politiques prises par les Instances de décision de la CEDEAO sur les transports routiers ayant trait à la facilitation; • Surveiller la mise en œuvre de la composante régionale en matière de facilitation des transports dans les Etats membres de la CEDEAO; • Elaborer des plans d'actions afin d'étendre le programme de facilitation pour inclure de nouveaux tronçons régionaux; • Assurer le suivi des financements de toutes les composantes du programme auprès des donateurs; • Coordonner la mise en œuvre du Plan d'action relatif à la Stratégie de Facilitation des Transports en Afrique de l'Ouest; • Sensibiliser les États membres sur les besoins en matière de facilitation des transports; • Élaborer à court, moyen et long terme des plans en vue de la mise en œuvre durable des programmes de facilitation (élaboration et mise en œuvre de projets); • Maîtriser l'outil informatique; • Exécuter toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être assignées par le Directeur du Département des Transports et des Télécommunications et le Chargé de Programme Principal, Transport. Qualifications / Expériences • Une Licence ou un Diplôme supérieur en Economie, en Droit ou tout autre Licence en Sciences humaines ou équivalent avec une spécialisation en économie, en politique ou en planification des transports ; • Une expérience professionnelle d'au moins dix (10) années dans un domaine lié aux questions de transports; • Une expérience au niveau de l'analyse et de la formulation des politiques dans le secteur du transport routier; • Une expérience dans une organisation régionale ou internationale constitue un atout, ainsi que l'adhésion à des associations professionnelles; • Une capacité à rédiger et à présenter des rapports bien structurés; • Une aptitude à travailler au sein d'une équipe multiculturelle; • Une aptitude à élaborer les propositions de projets à soumettre aux donateurs; • Une capacité à élaborer des Termes de référence pour des études à entreprendre, et pour le recrutement de consultants en matière de politique des transports ; • Une expérience solide en matière de planification, de préparation et de coordination des programmes; • Une maîtrise de l'outil informatique; • Une familiarité avec les procédures d'approvisionnement des donateurs (BAD, UE, Banque mondiale) constitue un atout supplémentaire; • Une connaissance en matière de gestion des projets financés par les donateurs constitue un atout supplémentaire. Age Le candidat ne doit pas être âgé de cinquante (50) ans au plus au moment du recrutement et doit être un ressortissant de l'un des États membres de la CEDEAO. Langues Les candidats doivent s'exprimer couramment dans l'une des langues officielles de la CEDEAO : Anglais, Français, et Portugais. Une connaissance pratique d'une autre langue constituerait un avantage.

La Commission de la Communauté Économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), sis Abuja, Nigeria, dans le cadre de son mandat, doit concevoir et mettre en œuvre de nouveaux programmes et initiatives ayant pour but le renforcement de la coopération entre états membres et l'accélération du processus de l'intégration pour atteindre l'objectif principal de la CEDEAO : l'Union Economique et Monétaire, Dans le cadre de l'Accord de coopération conclu avec la Banque africaine de développement en vue de la mise en œuvre du Projet routier Nigeria-Cameroun et la mise en œuvre du Programme régional en matière d'infrastructure routière, la Commission de la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest, cherche à recruter : • Un (1) Chargé de Programmes, Infrastructure & Sécurité routière ; * Un (1) Chargé de Programmes, Politiques et Facilitation des Transports Pour plus d'informations en vue de postuler aux postes cités ci-dessus, les candidats ressortissants de la CEDEAO sont priés de visiter le Site web de la CEDEAO : www.ecowas.int En cohérence avec leur objectif d'accélérer et d'améliorer le processus du recrutement, la Commission de la CEOEAO n'acceptera que les soumissions effectuées via l'application électronique de gestion de candidatures. Chargé de Programme Politiques et Facilitation des Transports (1 Position) • Département: Infrastructure • Direction: Transports et Télécommunications • Grade: PS • Salaire: USD 80,335.83 - USD 89,325.91 • Superviseur: Directeur, Transports et Télécommunication • Référence: ECW-COMM/REC/INFRA-P004/2010 • Durée: 2 ans, renouvelables • Date de fermeture : 02-08-2010

Page 12

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Annonces COMMISSION DE LA CEDEAO

AVIS DE VACANCE DE POSTE
POSTE II: INTERPRETE (PORTUGAIS) GRADE- P5 TACHES ET RESPONSABILITES • Assure les services d'interprétation simultanée/consécutive vers le portugais au cours des audiences, réunions de la Cour; • Assiste les juges et les membres de la Cour en cas de besoin, et est capable de travailler en groupe avec des interprètes très expérimentés. QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE • Au moins un diplôme universitaire ou un certificat en interprétation; ou une formation complète dans une école d'interprétation et un minimum de huit (8) années d'expérience acquise après la formation dans le domaine de l'interprétation; • Des connaissances dans le domaine du droit constituerait un atout • La maitrise de l'informatique est indispensable;. . . Barème de Salaire P5 (UC 30.551,83-34.531,51) CONDITIONS COMMUNES DE RECEVABILITE DES CANDIDATURES Pour être recevables, les candidats doivent remplir les conditions supplémentaires suivantes: • Etre ressortissant d'un Etat membre de la CEDEAO; • Etre âge au maximum de cinquante (50) ans au moment du recrutement; • Parler couramment et avoir une bonne connaissance d'une des langues officielles de la Communauté (l'Anglais, le Français, ou le Portugais); •Avoir des connaissances dans une des autres langues officielles constituerait un atout. Les candidatures doivent parvenir à la Cour de Justice au plus tard le 30 Août 2010 CONTENU DES CANDIDATURES Les candidats qui remplissent les conditions pour l'un des postes doivent envoyer leur candidature accompagnée de photocopies certifiées conformes de leurs diplômes, et d'un Curriculum Vitae (CV) contenant les détails, et respectant l'ordre de présentation suivant: 1.Nom et Prénom 2.Date et lieu de naissance 3.Adresse permanente 4.Adresse de contact. 5.Pays d'origine. 6.Expérience professionnelle avec les dates, les noms des institutions et postes occupés. 7.Cursus scolaire 8.Diplômes et autres qualifications professionnelles avec dates à l'appui. 9.Noms et adresses de trois (3) personnes à contacter (références). 10. Langues couramment parlées et comprises. Les candidats prendront soin de mentionner dans l'angle supérieur de l'enveloppe à droite, le poste pour lequel ils font acte de candidature. Les candidatures seront adressées par voie postale à: PRESIDENTE DE LA COUR DE JUSTICE DE LA COMMMUNAUTE, CEDEAO NO. 10 DAR ES SALAAM CRESCENT, OFF AMINU KANO CRESCENT WUSE II, ABUJA- NIGERIA. NB: Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

Dans le cadre du renforcement de ses effectifs à travers le recrutement de personnel compétent, la Cour de Justice de la Communauté CEDEAO lance de nouveau les avis de vacance des postes de Réviseur Portugais P5 et d'Interprète Portugais P5. La publication de ces deux (2) vacances de postes intervient après le constat du faible nombre de candidatures recueillies auprès des Etats Membres de la CEDEAO suite à une première publication qui a pris fin le 23 Octobre 2009. POSTE 1: REVISEUR (PORTUGAIS) GRADE- P5 TACHES ET RESPONSABILITES • Rend compte directement au Directeur de l'Administration et des Finances; • Supervise, coordonne le travail des traducteurs lusophones et révise toutes les traductions vers le portugais; • Traduit également tout acte de procédure vers le portugais. QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE • Un diplôme universitaire en traduction ou une licence, plus un certificat en traduction vers le portugais avec au moins (6) ans d'expérience professionnelle acquise après la formation, ou huit (8) ans d'expérience confirmée en traduction auprès d'une organisation internationale tenant lieu de certificat en traduction; • Un diplôme supplémentaire de niveau licence ou maitrise en droit constituerait un atout; • La maitrise de l'outil informatique est indispensable; • Barème de salaire P5 (UC 30.551,83 - 34.554,51) BANQUE

CENTRALE DES ETATS DE L'OUEST L'AFRIQUE DE

EMISSION DE BONS DU TRESOR
Adjudication n°2/2010 du 05 août 2010

AVIS D’APPEL DOFFRES

LA BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST PORTE A LA CONNAISSANCE DU PUBLIC QU'ELLE ORGANISE POUR LE COMPTE DU TRESOR, A L'ATTENTION DES INTERVENANTS AUTORISES(1), AGISSANT POUR LEUR PROPRE COMPTE OU POUR CELUI DE LEUR CLIENTELE, UN APPEL D'OFFRES POUR CESSIONS DE BONS DU TRESOR AUX CARACTERISTIQUES SUIVANTES :
Emetteur Montant Maximum global Valeur nominale unitaire Date de valeur Date et heure limites de dépôt des soumissions : Togo : 15 000 millions de FCFA : 1 million de FCFA : 06 août 2010 : 05 août 2010 à 10 h 30 mn T U

CETTE OPÉRATION EST CONSTITUÉE D’UNE TRANCHE DÉCOMPOSÉE COMME SUIT : - Montant : 15 000 millions de F CFA - Durée : 91 jours - Echéance : 04 novembre 2010 - Taux d’intérêt : : multiples

LES TITRES EMIS SONT REMBOURSABLES LE PREMIER JOUR OUVRE SUIVANT LA DATE D'ECHEANCE. LES INTERETS SONT PAYABLES D’AVANCE.
Personnes à contacter : Sama MAMANE : Nafissa TANDJA : Tél. 20 72 24 91 Tél. 20 72 24 91 E.mail : smamane@bceao.int E.mail : ntandja@bceao.int

(1) Sont autorisés à soumissionner directement sur le marché primaire des bons du Trésor, les banques, les établissements financiers et les organismes
financiers régionaux disposant d’un compte courant ordinaire dans les livres de la BCEAO. Les autres investisseurs sont autorisés à soumissionner sur le marché primaire par l’intermédiaire de banques implantées sur le territoire de l’UEMOA. 30 juillet 2010

Page 13

Sahel Dimanche

Annonces
Marchés Publics

1°) La Caisse Nationale de Sécurité Sociale lance le présent appel d'offres en trois (03) lots pour l'acquisition du matériel roulant composé de: Lot n° 1 : deux (2) véhicules double cabine diesel (4x4) ; Lot n° 2 : trois (3) véhicules double cabine diesel (4x2) ; Lot n° 3 : un (1) véhicule simple cabine pick up diesel (4x2). 2°) Les fournisseurs intéressés d'offres auprès du Secrétariat Investissements (DBI) sis à rez-de-chaussée, Tel. : 20 73 43 15 heures. peuvent consulter le dossier d'appel de la Direction du Budget et des l'immeuble CNSS 10 étages au 54 du lundi au vendredi de 8 heures à

Avis d'appel d'offres n° 002/CNSS/2010

RAPPEL DERNIER DELAI DE PAIEMENT DES COTISATIONS SOCIALES DU 2ème TRIMESTRE 2010

COMMUNIQUE

La Directrice Générale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) a l'honneur de rappeler aux employeurs qu'ils doivent remplir et transmettre à la CNSS les déclarations et les relevés nominatifs du deuxième trimestre 2010 et s'acquitter des cotisations correspondantes au plus tard le 31 juillet 2010, délai au delà duquel commencent à courir les pénalités pour retard prévues par les textes en vigueur. Elle rappelle à tous ceux qui ne se sont pas acquittés des cotisations des trimestres antérieurs à le faire dans les meilleurs délais sous peine de poursuites prévues par les textes en vigueur. La Directrice Générale de la CNSS compte sur la compréhension de tous pour assurer une protection sociale à tous les travailleurs.

3°) Les candidats répondant aux critères de soumission précisés dans le présent appel d'offres et qui le souhaitent peuvent retirer le dossier auprès du Secrétariat précisé au point 2, moyennant le versement d'un montant non remboursable de cent mille (100.000) francs cfa. 4°) Les offres doivent être adressées à la Direction Générale de la CNSS sise au Rond Point Maourey au plus tard le mardi 31 Août 2010 à 9 heures. 5°) L'ouverture des plis aura lieu le même jour à 10 heures dans la salle de réunion du Conseil de la CNSS sise au 1er étage de l'immeuble CNSS en présence des soumissionnaires ou de leurs représentants qui souhaitent être présents.

Page 14

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Niger Agence conseil

Monsieur Alkassoum Aoudi Diallo, fonctionnaire à la Banque africaine de développement (Tunis) et Madame née Saadi Sanda Niandou, journaliste à Télé Sahel ont la joie de vous faire part de la naissance d’une fille dans leur foyer, le samedi 24 juillet 2010. La cérémonie du baptême à laquelle vous êtes cordialement invités, aura lieu incha Allah le samedi 31 juillet 2010 à leur domicile sis en face de la Clinique Noma à Bobiel.

Faire Part

Annnoces
Publié par l’étude de Maître Djibo Hamsa Garba Notaire, à la Résidence de Niamey (République du Niger), RUE LI 18, dans le Sahel du 10 Mai 2010. Au lieu de :au nom de Monsieur Yahaya Dan -Tanine ; Lire : au nom de Madame Haoua Ibrahim Le reste sans changement

Rectificatif à l'avis de perte

La Direction Générale de la Société Nestlé Niger SA a le profond regret d'annoncer le décès de Monsieur Responsable de Secteur. Doro Boureima Aboubacar, de son vivant Vendeur A cette douloureuse circonstance, le Directeur celui de tout le personnel présente

COMMUNIQUE DE DECES

Général de Nestlé Niger en son nom propre et à condoléances les plus attristées à : ses

GOOD YEAR, cette grande société de renommée internationale a ouvert récemment une antenne au Petit marché de Niamey, Produit d'une technologie de plus de cent (100) ans d'expérience, les pneus GOOD YEAR offrent aux usagers des niveaux de qualité supérieure de sécurité de longévité et de confort maximum. De surcroît, l'antenne du Petit marché vous propose les meilleurs prix en matière de pneus de première qualité pour voitures, 4x4, camionnettes et camions. Nous mettons également à votre disposition un service après vente dynamique et un atelier moderne équipé de machines à technologie très avancées pour de parfaits démontages, montages, équilibrages et réparations de vos pneus. ROULEZ EN SECURITE, ROULEZ GOOD YEAR Contactez- nous aux adresses suivantes : Tel: 20.73.89.00 cel : 90.04.44.54./ 98.05.11.11.Fax :(+227) 20.73.89.02 BP: 10445 Niamey-Niger. RCCM : NI-NIA-2009-B 945. NIF: 16813/R Web: www.ammargroup.com E-mail: e.sadek@ammargroup.com Ou venez nous voir au Petit marché de Niamey Rue Niamey Bas NB 25, côté Ouest avant d'arriver à la station de taxi Yantala.

SOCIETE PRO- COM SARL

- La Grande famille Doro au Niger et au Mali ;

QUE LA TERRE LUI SOIT LEGERE. AMEN
Minitère de l’Economie et des Finances Commissariat Chargé des Ressources Internes

Le Directeur Général des Impôts rappelle aux contribuables du Régime réel normal d'imposition que le paiement du premier acompte provisionnel de l'Impôt sur les Bénéfices (ISB ou IMF) doit s'effectuer au plus tard le 31 juillet 2010. Afin de permettre à toutes les Entreprises citoyennes d'accomplir ce devoir civique dans les délais impartis, les guichets de la Recette des Impôts des Grandes Entreprises resteront, exceptionnellement, ouverts le Samedi 31 juillet 2010 de 8 h à 13 h 30 mn.
Etude de Maître DODO DAN GADO Haoua 780, Avenue de la Mairie, (NB 10) BP 2222 Niamey - Niger Tél. : 20 73 90 90/20 73 90 91 Courriel : hddgado@yahoo.fr

COMMUNIQUE
DIRECTION GENERALE DES IMPOTS

Voyagez en toute assurance dans le confort, la sécurité et l’hospitalité . Avec Aïr Tansport, le transport a toujours été un plaisir et un réconfort. Tél : 20 74 36 50

Aïr Transport Les maîtres de l’hospitalité

ETUDE DE MAITRE RAMATOU M. WANKOYE, NOTAIRE, Rue du Château Neuf B.P 10339 Tel/Fax : 20.74.01.50 Niamey-Niger

CHANGEMENT D'ADMINISTRATEUR GENERAL
Avis est donné par Maître DODO DAN GADO Haoua, Notaire à Niamey, que conformément à la décision en date à Niamey du 22 mars 2010, l'Actionnaire Unique de la société « URANIUM EXPLORATION» Société Anonyme avec Administrateur Général au capital de cinq cent millions (500.000.000) de Francs CFA, ayant son siège social à 25, rue YN, Quartier Yantala, BP. 608 Niamey (République du Niger), immatriculée au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier de Niamey sous le numéro RCCM-NI-NIA-2007-B-2395, A décidé de nommer Monsieur QUICK John, en qualité d'Administrateur Général pour une durée indéterminée en remplacement de Monsieur Moctar ICHAH, démissionnaire. Une expédition contenant ladite décision a été déposée au Greffe du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey tenant lieu de Tribunal de Commerce, en annexe au Registre du Commerce de ladite société. L'inscription modificative a été faite sous le numéro RCCM-NI-NIA-2010-M1865.

INSCRIPTION MODIFICATIVE PORTEE AU REGISTRE DU COMMERCE ET DU CREDIT MOBILIER DU TRIBUNAL DE COMMERCE DE NIAMEY IMMATRICULATION N° NI- NIA- 2010- B 1304

Société « AZAWAK RESSOURCES »SARL CHANGEMENT DE DENOMINATION

Forme Sociale : Société Anonyme avec Administrateur Général Capital social : 10.000.000 F CFA Siège social : Niamey, quartier KOUARA KANO, Rue KK-49, Porte 191 RCCM : NI- NIA- 2010- B 1304 Modification : Par décision prise en Assemblée Générale Extraordinaire le 09 Juillet 2010, les associés de la société «AZAWAK RESSOURCES » ont procédé à un changement de dénomination de leur société, qui sera désorrmais dénommée « TIGUIDIT RESOURCES ». En conséquence de ce changement de dénomination, les statuts de la société se trouvent modifiés. Une inscription modificative a été réalisée au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier du Tribunal de Commerce de Niamey le 14 Juillet 2010, sous le numéro RCCM-NI-NIA-2010-M 1849. POUR AVIS : LE NOTAIRE

Page 15

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Message

Entrée en vigueur de la Convention sur les armes à sous-munitions : vers l'atténuation des souffrances des civils
national et travailleront en coopération à l’échelon international pour empêcher que les armes à sous-munitions n’infligent davantage de souffrances à la population civile, pour aider les pays qui sont actuellement touchés par ce fléau et pour offrir aux victimes les soins et la réadaptation physique dont elles ont besoin. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) qui a reçu mandat de la communauté internationale, de porter assistance et secours aux victimes des conflits armées et autres formes de violence et d'assurer la promotion du droit international humanitaire, accueille avec satisfaction l’entrée en vigueur imminente de cet instrument. En effet, depuis des décennies, le personnel du CICR est témoin des terribles ravages causés par les armes à sous-munitions parmi la population civile des pays en guerre. C’est la raison pour laquelle le CICR a publiquement fait état du problème que posent ces engins sur le plan humanitaire il y a dix ans, à la suite du conflit au Kosovo et a plaidé en faveur de l’adoption de ce traité, en jouant un rôle clé dans le processus de négociation. Le CICR salue les efforts du Niger qui est l'un des premiers pays à ratifier cette convention et qui a manifesté sa volonté d'adopter des mesures législatives nationales pour interdire l’emploi, la production, le stockage et le transfert des armes à sous-munitions au Niger. Le CICR sera toujours disponible pour accompagner le Niger sur toute question qui aura pour objectif de renforcer la protection des personnes qui ne participent pas ou plus aux hostilités ou qui visent à limiter les méthodes et moyens de combat.

Les armes à sous-munitions sont des engins qui libèrent une multitude de sous-munitions (ou petites bombes) explosives, lesquelles sont larguées par avion ou tirées au moyen de pièces d'artillerie, afin d'être dispersées sur un vaste territoire. Certains modèles peuvent contenir et libérer plus de 600 sous-munitions sur un territoire dont la surface peut dépasser 30'000 m2.

Elles sont conçues pour avoir un impact dévastateur lors des combats, en dispersant un grand nombre de sous-munitions explosives sur un vaste territoire. Elles détruisent ainsi un grand nombre de cibles militaires et frappent sans distinction des zones habitées par des civils faisant souvent de nombreuses victimes. Il faut aussi souligner qu'une grande partie des Bombe à sous-munitions non explosée. Elle contient plusieurs centaines de petites sous-munitions larguées ou tirées n'éclatent bombes qui peuvent contaminer de centaines de mètres carrés et causer des blessures pas comme prévu, contaminant ainsi des mortelles ou handicapantes, des années après un conflit. larges zones avec des engins explosifs meurtriers. Dans certains pays comme l'Afghanistan, le Tchad, le Soudan, le Vietnam, le Liban, le L'entrée en vigueur de cette Convention le 01er août 2010 est Cambodge …etc, des milliers de civils sont tués ou blessés une étape décisive. En effet, en dehors du fait qu'elle donne par ces engins et continuent à payer de lourds tributs. une force juridique contraignante à ce traité, elle est égaleC'est ainsi que, du fait de leur présence, Les bombes à sous ment une caution politique et morale pour les États dans la munitions entravent l'agriculture, la reconstruction et le mise en œuvre des programmes de dépollution des régions développement des zones contaminées, hypothéquant ainsi contaminées. Ce qui permettra de sauver des vies et de l'avenir des communautés longtemps après la cessation des réaffecter les terres à l'agriculture et à d'autres activités hostilités productives. Ainsi, les victimes pourront avoir une assistance diversifiée, notamment en matière de soins médicaux et de La Convention sur les armes à sous-munition, qui renforce les réadaptation. Plus important encore, la Convention permettra instruments du droit international humanitaire, apporte une de faire cesser des souffrances humaines effroyables, en solution globale à ce problème humanitaire en interdisant garantissant que des centaines de millions d'armes à l’emploi, la production, le stockage et le transfert des armes à sous-munitions ne seront jamais employées et qu’elles seront sous-munitions, et en faisant obligation aux États de détruites dépolluer les zones contaminées, de détruire les stocks existants et de prêter assistance aux victimes et à leurs Les États qui ont ratifié cette convention s'emploieront à communautés. mettre pleinement en œuvre ses dispositions au niveau

DR

’ong allemande Hilfsaktion qui lutte contre le Noma au Niger depuis 1996 a apporté le 8 juillet dernier sa contribution dans le combat que mène notre pays contre la crise alimentaire. En effet, elle reouvert le Centre de récupération nutritionnel sur demande de la population du village de Dingazi, une localité du département Lors de la cérémonie de distribution des vivres de Ouallam, située à quelque 160 kilomètres de la capitale. L’ong a offert, aux populations vulnérables de ce village, des sacs de céréales, dont du mil et du haricot, ainsi que du sucre, du plumpy/nut et de l’huile végétale. A l’occasion de la cérémonie de réception de ce don, qui s’est déroulée à Dingazi, les autorités administratives et coutumières présentes ont intervenu pour louer ce geste de solidarité de Hilfsaktion. Le Préfet du département de Ouallam, le Capitaine à la retraite, Hama Himaden, a , à cette occasion, insisté sur la nécessité de gérer rationnellement cette aide alimentaire. Quant au Coordinateur national de Hilfsaktion Noma, M. Mamoudou Amadou, il a de prime abord tenu à remercier la présidente de Hilfsaktion Mme Winkler Stumpf pour son appui constant, avant d’expliquer les sens et les bénéficiares de ces dons. Il devait rappeler que cette activité s’intègre dans les activités du Centre de Santé Intégré de Dingazi. Les personnes du 3ème âge ainsi que les tuberculeux bénéficieront également de ce don. Il faut dire que Hilfsaktion n’est pas à son premier geste. En 2005 déjà, cette ong faisait partie du peloton de tête des ongs qui sont venues au secours des enfants malnutris du Niger.

L

Contribution à la lutte contre la crise alimentaire

Mme yahaya Saadatou Chargée de programme, Comité international de la Croix-Rouge (CICR)

M. Souleymane Baré et Madame née Fadji Malam Wazir, ont la joie de vous faire part de la naissance d’un garçon dans leur foyer le vendredi 23 juillet 2010. La maman et le bébé se portent bien. Le baptême auquel vous êtes cordialement invité aura lieu Incha’Allah, le vendredi 30 juillet 2010 à partir de 7 H 15 mn à leur domicile sis à Niamey, Terminus non loin de l’Hôtel Sahel (Zone Elevage.

Faire-part

L’Administrateur délégué de la Commune Urbaine de Téra informe les opérateurs économiques qu’il sera mis en gérance libre un campement touristique situé dans la ville de Téra au bord des rives du Barrage comprenant : * huit (8) chambres climatisées dont - 04 de 12,39m2 avec salle d’eau et terrasse -04 de 19,31 m2 avec salle d’eau * quatre (04) chambres ventilées de 19,31 m2 avec salle d’eau * Une Terrasse de réception de 100 m2 avec cabine * Un bar restaurant Toute personne qui serait intéressée par le présent communiqué doit prendre attache avec la mairie de Téra Mamane Dandakoye

DR

COMMUNIQUE

Avis est donné par Maître OUMARA MAMADOU, Notaire à Niamey, B.P : 11.716 Tel : 20.73.27.56, Immeuble ALFATA OULD MOHAMED, Avenue de l'AREWA, de la perte de l'acte de cession d'immeuble non bâti objet de la parcelle n° F de îlot 6140 du lotissement Sary Koubou au nom de Monsieur DOUKIA KAKA. Toute personne qui l’aurait retrouvé ou qui le détiendrait pour une cause quelconque est priée de bien vouloir le déposer à l'Etude du Notaire ci-dessus indiqué ou au service des Affaires Domaniales de la Communauté Urbaine de Niamey

AVIS DE PERTE

Page 16

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Si la vraie gloire consistait en la possession de ces choses périssables, la terre sur laquelle vous marchez devrait alors se vanter de vous être supérieure, car c'est elle qui, par le décret du Tout-Puissant, vous fournit et vous accorde ces choses. Elle contient dans ses entrailles, selon ce que Dieu a ordonné, tout ce que vous possédez. D'elle, en signe de sa miséricorde, vous tirez toutes vos richesses. Considérez donc votre condition et la chose dont vous vous faites ainsi gloire! Et puissiez-vous en prendre conscience !

Ecrits Baha’i

Annonces
INSTITUT AFRICAIN D’INFORMATIQUE
Représentation au Niger

Le Représentant Résident de l’Institut Africain d’Informatique au Niger, a l’honneur d’informer les jeunes bacheliers de l’ouverture du concours d’entrée en 1ère année de l’Institut Africain d'Informatique, Représentation au Niger (IAI-Niger) pour 2010-2011. Peuvent faire acte de candidature les jeunes titulaires d’un baccalauréat de série scientifique (C, D, E, ou équivalent) obtenu en 2010, 2009 ou 2008. Les dossiers de candidatures doivent être déposés au plus tard le mardi 10 Août 2010 à la Représentation IAI-Niger (sise au CFPT en face de l’ENA) à Niamey; Ils doivent être accompagnés des pièces suivantes : • 1 demande manuscrite adressée au Représentant Résident IAI au Niger ; • 1 extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif ; • 1 certificat de nationalité ; • 1 copie légalisée du BAC ou de l’attestation du BAC ; • 1 casier judiciaire datant de moins de 3 mois ; • 1 certificat de visite et de contre visite médical datant de moins de 3 mois ; • 4 photos d’identité. Tout dossier incomplet sera rejeté. Le programme du concours est le suivant : Mathématiques durée 4h coefficient 6 Anglais durée 2h coefficient 3 Français durée 2h coefficient 2 Les épreuves se dérouleront le Samedi 14 Août 2010 dans le centre unique de Niamey à la Représentation IAI-Niger sise au CFPT (ex CNIPT) en face de l’ENA.

CONCOURS D’ENTRÉE EN 1ère ANNÉE

BP 12 078

Niamey Niger - Tel.(227) 20 72 56 72 Fax. (227)2072 56 73 www.iai-niger.org contact@iai-niger.org

(Bahá'u'lláh) Téléphone : 20 75 22 80 (permanence) B.P. 12858 Niamey, asnniger@intnet.ne

L'Administrateur Délégué de la Communauté Urbaine de correctif ci-après :

CORRECTIF A L'AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL N°01/2010/CUM/PDIL/IDA

REPUBLIQUE DU NIGER CONSEIL SUPREME POUR LA RESTAURATION DE LA DEMOCRATIE (CSRD) MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE ET DES AFFAIRES RELIGIEUSES REGION DE MARADI - COMMUNAUTE URBAINE DE MARADI

Marchés Publics

Maradi à l'honneur d'informer les soumissionnaires du Prix de vente de dossier cent mille (100.000) FCFA par lot. Le reste sans changement.

Les 11 états membres de l’IAI : Bénin - Burkina Faso – Cameroun – Congo - Côte d’Ivoire – Gabon Niger – RCA – Sénégal – Tchad - Togo

Page 17

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Annonces

A l'occasion de la célébration du Cinquantenaire de l'Indépendance, la Ministre de la Communication, des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Culture a, au nom du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie et du Gouvernement de la Transition» l'honneur de demander aux Oulémas et à la Communauté musulmane toute entière de prononcer des prières collectives au cours de la prière du Vendredi, à la mémoire de nos frères disparus sur le champ de l'honneur pour la conquête de l'indépendance de notre pays et la défense de la République afin que leur âme repose en paix. Aussi, elle demande à toutes les nigériennes et à tous les nigériens partout où ils se trouvent, d'avoir une pensée pour nos frères et sœurs victimes de la crise alimentaire à laquelle est confronté notre pays et de prier pour qu'Allah, le Tout Puissant, le Clément, le Mmiséricordieux nous gratifie d'un hivernage fécond.

Communiqué du Ministère de la Communication, des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Culture

Les Familles

Mariage

Dr Djibo Abdou Administrateur des Hôpitaux à Niamey, Ghana, USA Sous Lieutenant Mounkaïla Moumouni SMB Niamey M. Abdou Boubacar Protocole Assemblée Nationale M. Karimou Fonda, Mohamed Boubacar DGI, M. Souleymane Abdou Djibo à Niamey ; M. Alhassane Moussa Lieutenant des douanes à Niamey ; Les Familles Dr Ouendeba Botorou à Birni N’Gaouré, Niamey, Kollo, Gaya, Maduguri et Canada ;

Arimi Mamadou à N’Guigmi, Dewa et Niamey ; Sako Moumouni au Niger, Burkina Faso, Mali et Belgique ; Cheik Bello Garba à Niamey et Birni N’Gaouré ; Katiella Abdou, Lawan Kadre, Tchiroma Doumboulama à Maïné-Soroa, Diffa et Zinder ; Parents amis et connaissances, ont la joie de vous faire part du mariage de leurs enfants : M. Mohamed Abdou à Niamey avec Melle Rekia Ouendeba à Niamey Les cérémonies religieuses auront lieu Incha’Allah le Samedi 31 juillet 2010 à 7 heures 30 mn au domicile de Dr Ouendeba au quartier Kouara Kano

Monsieur Alkassoum Aoudi Diallo, fonctionnaire à la Banque africaine de développement (Tunis) et Madame née Saadi Sanda Niandou, journaliste à Télé Sahel ont la joie de vous faire part de la naissance d’une fille dans leur foyer, le samedi 24 juillet 2010. La cérémonie du baptême à laquelle vous êtes cordialement invités, aura lieu incha Allah le samedi 31 juillet 2010 à leur domicile sis en face de la Clinique Noma à Bobiel.

Faire Part

Feu Salifou Kotondi à Goudel Niamey, Gabagoura, Tébonsse, N’Dounga, Lomé, Accra, Ouaga, Maroc, France, Belgique Feu Abdoulaye Illou à Goudel, Niamey, Lomé et Accra Feu Daouda Amadou à Dambou, Sagafondo, Accra, Lomé Moussa Bargou à Niamey, Sourgourou Feu Tondi Douassou à Koulikoira, Niamey, Tchirozérine, Mantakarin Bénin, Togo, Ghana, Mali, Libyen Genève, Italy, USA, Belgique et Allemagne Feu Bessa, Alley, Sirfi et Ziwa Karssani à Koulikoira, Niamey et Ghana Feu Mahamane Cissé à Toumbouctou, Bamako, Gao et Nizmey

Mariage

Feu Wonloy Tafarma à Téra, Niamey et Accra Elhadji Bagué Daouda à Niamey et Matankarie Parent, amis et connaissances ont la joie de vous faire part du mariage de leurs enfants : Aboulaziz Issoufou Salifou, entreprise Issoufou Salifou et Mlle Fatoumata Amadou, étudiante à Niamey Les cérémonies religieuses auront lieu Incha Allah le dimanche 1er août 2010 à 8 heures à Niamey au domicile de feu Doula Tondis sis au quartier Nouveau marché. La semaine traditionnelle débutera le même jour chez le jeune marié.

La Direction Générale de la Société Nestlé Niger SA a le profond regret d'annoncer le décès de vivant Vendeur Responsable de Secteur. Monsieur Doro Boureima Aboubacar, de son A cette douloureuse circonstance, le Directeur celui de tout le personnel présente

COMMUNIQUE DE DECES

Nos pneus profitent d’une technologie de plus de cent (100) ans d’expérience ; ce qui leur confèrent des niveaux de qualité supérieure, de sécurité, de longévité et de confort maximum. De surcroît, nous vous proposons les meilleurs prix en matière de pneus de première qualité pour voitures, 4X4, camionnettes et camions. En plus de vendre des pneus de qualité supérieure sur le marché, nous avons un service après vente dynamique avec notre atelier moderne équipé de machines à technologie très avancées pour de parfaits démontages, montages, équilibrages et réparations de vos pneus.

SOCIETE PROM- COM SARL

Général de Nestlé Niger en son nom propre et à condoléances les plus attristées à : ses

Roulez en sécurité, roulez Good Year
Niamey Bas (NB) petit marché Rue NB 25. Tél : (+227) 20 73 89 00 ; Fax : (+227) 20 73 89 02 ; NIF : 16 813/R ; RCCM : NI-NIA-2009-B 945. BP: 10 455 Niamey-Niger. Web: www.ammargroup.com. E-mail: e.sadek@ammargroup.com.

- La Grande famille Doro au Niger et au Mali ;

QUE LA TERRE LUI SOIT LEGERE. AMEN

Page 18

30 juillet 2010

Sahel Dimanche

Loisirs

HOROSCOPE
Prévisions de vendredi-samedi-dimanche 1 Bélier (21 mars - 19 avril) VENDREDI: Un seul conseil, reposez-vous. ravages. SAMEDI: Côté séduction, vous allez faire des DIMANCHE: Prenez mieux soin de vous. Votre corps 2 Taureau (20 avril - 20 mai) VENDREDI: Vous serez au coeur d’une confidence qu’il faudra garder précieusement. SAMEDI: Prenez un maximum de repos, vous l’avez bien mérité. DIMANCHE: Il faudra attendre un peu pour les bains de soleil et de mer... 4 Cancer (22 juin - 22 juillet) VENDREDI: Les souvenirs que vous ramènerez de vacances seront gravés à jamais dans votre mémoire. SAMEDI: Envie de changer de vie, de carrière, de tout recommencer? Réfléchissez-y à deux fois. DIMANCHE: Votre ambition sera proche de cette d’un poisson rouge... Vous pouvez faire mieux! 6 Vierge (22 août - 21 sept.) VENDREDI: Ne laissez pas s’accumuler les papiers. Quel désordre! SAMEDI: Vous gagnrez en maturité dans le monde du travail. DIMANCHE: Vous serez prêt à déplacer des montagnes! On n’en demande pas tant... (24 oct. - 22 Nov.) 8 Scorpion VENDREDI: Les sports nautiques vous donneront votre dose d’adrénaline! de râler. SAMEDI: Montrez l’exemple. Ce sera plus utile que DIMANCHE: Un seul mot d’ordre: reposez-vous!

MOTS CROISES
1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2 3 4 5 6 7 8 9 10

a ses limites, soyez-en plus conscient. 3 Gémeaux (21 mai - 21 juin) VENDREDI: Vous aurez besoin de conseils. Le tout, c’est de s’adresser à la bonne personne. Evitez la famille, il faut un avis impartial. SAMEDI: Vos amis seront d’un grand réconfort et vous feront rire. DIMANCHE: Les amis passeront de bons moments ensemble. Préférez les activités en plein air.

(23 juillet - 21 août) 5 Lion VENDREDI: Un peu de stress et d’appréhension,

d u

numéro précédent
A I D G R O S S I R F R O D E U R S E U L O G I E S T E

SAMEDI: Vous aurez des envies de bout du monde. moments inoubliables. Profitez!

S o l u t i o n

c’est bien normal. Relax...

DIMANCHE: Les vacances offriront aux Lion des 7 Balance (22 sept.- 22 oct.) VENDREDI: Les reproches risquent de fuser. SAMEDI: En couple, le soutien du conjoint sera vraiment essentiel. DIMANCHE: Il faut plus partager avec votre conjoint. Rien ne sert d’être ensemble et de vivre séparément... 9 Sagittaire (22 nov. - 22 déc.) VENDREDI: Evitez les conflits, vous êtes trop à fleur de peau. SAMEDI: L’amour reste une valeur sûre pour les Sagittaire. DIMANCHE: La famille sera source de joie. Et elle est intarissable! 11 Verseau (20 janv. - 18 février) VENDREDI: Le budget vacances explose? Vous saurez gérer tout ça. SAMEDI: Prenez des nouvelles de vos proches. Ils pensent beaucoup à vous, vous savez? DIMANCHE: Vous verrez du pays en prenant la route.

E T I

U R O L N A T E

C H O C

U

R E I

E T

N T

S E M E N T O L D R A S E E S U E

R I

E R N E S O S

E A U

E R R

G I

HORIZONTALEMENT 1. Qui ne durent qu’un instant; 2. Se gondole - Pou; 3. Infinitif - Se promène sans savoir - Forme de pouvoir; 4. Native d’une colonie grecque; 5. Volcan d’Italie - Paru dans les kiosques 6. Cantiques - Coups imparables; 7. Qui contient de l’or; 8. Noble - Convient - Terme de mépris; 9. Acteur américain disparu prématurément - Patronyme; 10. Hirondelles de mer - Sigle européen. VERTICALEMENT 1. Attentionnés; 2. Massif du Niger - Remorqué; 3. Sur le calendrier - Courroie inversée Jeté pour jouer; 4. Revenir à la parité; 5. Coin du feu - Crédules et tout retournés; 6. Ile synonyme de point de non retour pour nos malheureux ancêtres - Prince troyen (inversé); 7. Drapeau ; 8. Demi poulet - Ville de Côte d’Azur; 9. Eclate - Aliéné; 10. Sous-évalué.

Renseignements:

Numéros utiles 12

Pharmacies de garde DU SAMEDI 24 AU SAMEDI 31 JUILLET 2010 La Patience (Ex Lacouroussou) Plateau Point D Nouveau Marché Complexe 2ème Forage Lako Route Tillabéry Terminus OUA Populaire Maourey Pop. Hôpital (sauf les dimanches) DU SAMEDI 31 JUILLET AU SAMEDI 7 AOUT 2010 As Salam Jangorzo Rond Point Kaocen Ecole Canada Maison Economique Kalley Est Banifandou Ecoles Diori Vogue Populaire Talladjé Pop. Hôpital (sauf les dimanches)

10 Capricorne (21 déc. - 19 janv.) VENDREDI: Les rapports de voisinage seront au beau fixe. SAMEDI: La nostalgie, ça ne sert que dans les chansons. Vivez au présent. DIMANCHE: L’ambiance sera tendue en famille. Un mot de travers et cela tournerait mal. Prudence donc! 12 Poissons (19 Fév. - 20 mars) VENDREDI: Vous serez partout à la fois. Quelle énergie débordante! SAMEDI: Attention aux tarifs de saison. Les prix grimpent vite. DIMANCHE: Vous saurez maîtriser votre budget des vacances. Il faudra être prudent jusqu’au bout cependant.

Sapeurs Pompiers: Réclamation : Police secours : Hôpital :

18 13 17 20 72 25 21 20 73 47 37

+

Médecins de nuit:

LA PRIERE DU TRAVAILLEUR
Notre Père qui est au bureau, Que le travail soit léger, Que les patrons partent en vacances Que notre volonté soit faite Au bureau comme à la maison Une semaine de récupération Et un mois de réflexion

Rions-en
Aux baisses de salaire, taires.

Avis est donné par Maître OUMARA MAMADOU, Notaire à Niamey, B.P : 11.716Tel : 20.73.27.56, Immeuble ALFATA OULD MOHAMED, Avenue de l'AREWA, de la perte de l'acte de cession d'immeuble non bâti objet de la parcelle n° A de îlot 3980 du lotissement Kirkissoye au nom de Monsieur MOSSI IBRAHIMA. Toute personne qui l’aurait retrouvé ou qui le détiendrait pour une cause quelconque est priée de bien vouloir le déposer à l'Etude du Notaire ci-dessus indiqué ou au service des Affaires Domaniales de la Comme 5 de Niamey

AVIS DE PERTE

A ceux qui nous font travailler.

Ne nous soumet pas aux observations, Aux embargos et aux heures supplémenMais délivre-nous de cet enfer.

Donne-nous aujourd'hui un jour de congé

Car c'est à toi qu'appartient le pouvoir congé,

D'augmenter notre salaire et nos jours de Tout en diminuant notre travail. Amen !

Pardonne-nous nos absences

Comme nous pardonnons aussi

Page 19

30 juillet 2010

Les familles Feu Colonel Adamou Arouna, à Niamey, Anzourou, Ouagadougou, France et USA Feu Cissé Ibrahim à Niamey, Dakar, Ouagadougou, France et USA Feu Diamballa Yansambou Maïga à Niamey et Namaro Feu Issa Yansambou Maïga à Niamey SE Ousmane Cissé, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Religieuses à Niamey et Namaro Les familles Feu Zakari Adamou à Dosso Feu Sarkin Noma Zakari à Dosso, Niamey et RCI Dr. Souley Boubacar, contrôleur Général de Police à Niamey, France et Dakar

MARIAGE

M. Abdoulaye Djibo, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Garde des Sceaux à Niamey M. Abdou Mahamadou dit Tarou à Niamey et Dosso Toutes ces familles, Parents, Amis et Connaissances ont la joue de vous faire part du mariage de leurs enfants : M. Lamine Cissé avec Mlle Zeïnabou Abdou Mahamadou Les cérémonies religieuses auxquelles vous êtes cordialement invités auront lieu Incha Allah le dimanche 1er août 2010 à 8 heures 30mn au domicile de M. Abdou Mahamadou dit YAROU sis au quartier CEG 8 avant la station « Kalarou.

Sahel Dimanche

Nation Installation officielle du comité national d’organisation de la conférence internationale sur la sécurité alimentaire

Doter notre pays d’un instrument adéquat de gestion et de suivi et évaluation de la sécurité alimentaire
Elh Idrissa Hamani/ONEP
e ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Malick Sadelher, a présidé, hier dans les locaux de son Ministère, la cérémonie consacrée à l’installation du Comité national d’organisation de la conférence internationale sur la sécurité alimentaire. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du président de la Haute Autorité pour la Sécurité Alimentaire, le Colonel Goukoye Abdoulkarim, des représentants de la FAO, du Système d’alerte précoce, de l’ambassadeur d’Espagne au Niger et de plusieurs invités.

L

Inauguration du guichet unique de la Commune 3 de Niamey
’Administrateur délégué de la Commune 3 de Niamey, M. Issaka Assane Karanta, et le chargé de mission de l’association internationale des maires francophones (AIMF), M. Philipe Talla, ont dévoilé, hier, à la commune 3, la plaque du guichet unique des services aux citoyens. Ce nouveau service a été réalisé grâce à l’appui de l’AIMF. La cérémonie s’est déroulée en présence du secrétaire général du Lors de l’inauguration du guiche unique, hier gouvernorat de Niamey, Idé Seyni. Le chargé de mission de l’associade l’administrateur délégué de la communauté tion internationale des maires francophones urbaine de Niamey, des administrateurs délé(AIMF), M. Philipe Talla, a pour sa part pris la gués des différentes communes de la Région parole pour expliquer à l’assistance les actions et de plusieurs invités. Plusieurs interventions menées au sein de nos municipalités par l’asont ponctué la cérémonie d’inauguration. Il sociation qu’il représente. C’est pourquoi, s’agit entre autres, de l’allocution d’ouverture après son intervention, le Secrétaire général du de l’administrateur délégué de la Commune 3 Gouvernorat de Niamey, M. Abdoulkarim de Niamey, M. Issaka Assane Karanta et de Zourkaleyni Maïga, a, au nom du Gouverneur, celle de l’administrateur délégué de la remercié l’association pour tous les efforts Communauté urbaine de Niamey, le Colonel

Dans l’allocution qu’il prononcée lors de la cérémonie d’installation, le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Malick Sadelher, a d’abord indiqué que le recensement général de l’agriculture et du cheptel (RGAC) qui a eu lieu de 2004 à 2007 constitue, rien que par son caractère intégré, une innovation majeure tant au niveau national que régional. En effet, a-t-il expliqué, cette vaste opération, conçue et réalisée suivant une méthodologie et des techniques statistiques éprouvées, est la deuxième du genre pour le sous-secteur agricole, et une première nationale pour le sous-secteur de l’élevage. Ainsi que l’a souligné le ministre, le recensement général de l’agriculture et du cheptel du Niger a atteint des résultats fort intéressants. A cet titre, M. Malick Sadelher a rappelé l’application d’une approche modulaire basée sur les modes de vie et/ou les systèmes de production, approche

que la FAO a retenue parmi les approches du recensement agricole mondial de 2015; l’intégration harmonisée des dispositifs de collecte, de traitement et d’analyse des données; l’amélioration technique et organisationnelle des enquêtes agropastorales; le renforcement des capacités nationales à travers plusieurs sessions de formations et l’amélioration des équipements en matériels informatiques et techniques, ainsi qu’en matériels logistiques etc. Le Niger dispose depuis ce recensement de données fiables et à jour, archivées, mises en bases de données interactives et diffusées aux normes internationales. Et depuis le changement politique intervenu le 18 février 2010, avec l’avènement du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie (CSRD), sous la conduite du Général de corps d’Armée Djibo Salou, Chef de l’Etat, la gestion de la crise alimentaire née de la mauvaise campagne agropastorale 2009 a été érigée en priorité d’Etat, a-t-il dit. C’est pourquoi, a poursuivi M. Malick Sadelher, la proposition d’axes de synergies et d’harmonisation des méthodes et techniques de statistiques rurales courantes, de recensements et des études sur la sécurité alimentaire, les changements de comportements et rôles des acteurs, le besoin de promouvoir le genre et d’améliorer les capacités des producteurs et de leurs organisations en matière de sécurité alimentaire; les mécanismes d’adoption et/ou de lutte face aux crises, les possibilités de

financements publics et privés en rapport avec les engagements de Maputo pour bouter à jamais la faim, la malnutrition et l’extrême pauvreté hors de nos frontières, s’avèrent nécessaires. Il a par ailleurs précisé que les objectifs de la conférence sont en parfaite cohérence avec la stratégie de développement rural et aussi avec l’objectif n°1 du Millénaire pour le développement qui est ‘’lutter contre l’extrême pauvreté et la faim’’. En s’adressant Une vue des participants lors de l’installation du comité aux membres du comité, il leur a dit que la tâche qui réitéré, ‘’au nom de Son Excellence le Général de les attend est ardue, mais elle est à la mesure de Corps d’Armée Djibo Salou, Chef de l’Etat, notre ambition de doter notre pays des meilleurs Président du CSRD, ainsi qu’au nom du gouverneoutils de caractérisation, de gestion et de suivi/évament et du peuple nigériens, toute notre reconnaisluation de la sécurité alimentaire. “Je vous exhorte sance à l’endroit des partenaires qui nous accomdonc à donner le meilleur de vous-mêmes, indivipagnent dans ce processus, et particulièrement à duellement et collectivement, afin de permettre à l’Espagne et la FAO pour le financement de la prénotre pays de disposer d’outils d’aide à la décision sente cérémonie et d’une partie des coûts de la pertinents, fiables et dont la comparabilité internaconférence elle-même’’. tionale ne souffre d’aucune ambiguïté’’, a-t-il dit. Daouda Hassane Enfin, le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a

Vers une amélioration de la qualité de l’accueil des administrés

L

louables qu’elle ne cesse d’apporter à nos communes afin de les rendre plus performantes. ‘’Le guichet unique que nous inaugurons ce matin, améliorera j’en suis sûr, la qualité de l’accueil des administrés et avec le bureau information des jeunes et des femmes, ouvrira des pistes de promotion sociale à cette frange de la population qui nous est très chère. Il reste simplement à demander aux agents affectés dans ces guichets d’être patients et assidus aux postes, vu le rôle régulateur qu’ils sont amenés à jouer au sein de la mairie’’, at-il précisé. Selon les explications du chef du service coopération décentralisée et des associations, M. Hamadou Abdou Djibo, le guichet unique est un service de la commune comprenant en son sein trois cellules. Il s’agit du service entreprenariat des femmes et des jeunes qui est chargé de coordonner les formations liées à l’entreprenariat des femmes et des jeunes ; le

service accueil, information et orientation qui permet d’accueillir, d’informer et d’orienter les citoyens sur toutes les questions liées à la vie de la commune ; et enfin, le service partenariat avec la société civile. Son rôle est de permettre la mise à jour du recensement exhaustif des organisations citoyennes (ONGs, associations, syndicats), sur le territoire de la Communauté urbaine de Niamey. Il a aussi été dévolu à ce service le soin de tenir régulièrement des réunions de proximité dans les foyers de jeunes ou pour tout public approprié, et de répertorier les attentes des citoyens, et leur feedback par rapport aux prestations fournies. Il s’agira aussi de développer et promouvoir les relations de partenariat avec la société civile. Cette cérémonie a été aussi l’occasion de présenter le projet d’appui à la bonne gouvernance à Niamey, à travers sa démarche, ses enjeux et les résultats attendus.

DR

M. S. Abandé Moctar

Feu Salifou Kotondi à Goudel Niamey, Gabagoura, Tébonsse, N’Dounga, Lomé, Accra, Ouaga, Maroc, France, Belgique Feu Abdoulaye Illou à Goudel, Niamey, Lomé et Accra Feu Daouda Amadou à Dambou, Sagafondo, Accra, Lomé Moussa Bargou à Niamey, Sourgourou Feu Tondi Douassou à Koulikoira, Niamey, Tchirozérine, Mantakarin Bénin, Togo, Ghana, Mali, Libyen Genève, Italy, USA, Belgique et Allemagne Feu Bessa, Alley, Sirfi et Ziwa Karssani à Koulikoira, Niamey et Ghana Feu Mahamane Cissé à Toumbouctou, Bamako, Gao et Nizmey

Mariage

Feu Wonloy Tafarma à Téra, Niamey et Accra Elhadji Bagué Daouda à Niamey et Matankarie

Parent, amis et connaissances ont la joie de vous faire part du mariage de leurs enfants : Aboulaziz Issoufou Salifou, entreprise Issoufou Salifou et Mlle Fatoumata Amadou, étudiante à Niamey Les cérémonies religieuses auront lieu Incha Allah le dimanche 1er août 2010 à 8 heures à Niamey au domicile de feu Doula Tondis sis au quartier Nouveau marché. La semaine traditionnelle débutera le même jour chez le jeune marié.

La femme est notre fille, notre sœur, notre femme et notre mère. Alors, associons-la aux débats pour une prise de décision conséquente.
Sahel Dimanche

Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant

Message

Page 20

30 juillet 2010

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->