Vous êtes sur la page 1sur 8

Les afficheurs LCD N.

NASRI

Les afficheurs LCD

Par N.NASRI

1 www.blogmatlab.blogspot.com/
Les afficheurs LCD N.NASRI

Introduction:

Les afficheurs à cristaux liquides, autrement appelés afficheurs LCD (Liquid


Crystal Display), sont des modules compacts intelligents et nécessitent peu de
composants externes pour un bon fonctionnement. Ils consomment relativement peu
(de 1 à 5 mA), sont relativement bons marchés et s'utilisent avec beaucoup de
facilité.

Plusieurs afficheurs sont disponibles sur le marché et diffèrent les uns des
autres, non seulement par leurs dimensions, (de 1 à 4 lignes de 6 à 80 caractères),
mais aussi par leurs caractéristiques techniques et leur tension de service. Certains
sont dotés d'un rétro éclairage de l'affichage. Cette fonction fait appel à des LED
montées derrière l'écran du module, cependant, cet éclairage est gourmand en
intensité (de 80 à 250 mA).

Définition:

Un cristal liquide est produit de la chimie organique, qui possède les propriétés
optiques des cristaux solides alors qu’il est lui-même liquide.

Ses molécules ont la forme de cigares susceptible de s’orienter très rapidement dans
le sens de tout champs électrique qu’on lui applique. En l’absence de ce dernier, les
molécules s’orientent aléatoirement dans toutes les directions.

Présentation :

L'afficheur LCD utilise la polarisation de la lumière, grâce à des filtres


polarisants, et à la biréfringence de certains cristaux liquides en phase nématique
(phase intermédiaire entre liquide et solide), dont on peut faire varier l'orientation en
fonction du champ électrique. Du point de vue optique, l'afficheur à cristaux liquides
est un dispositif passif (il n'émet pas de la lumière) dont la transparence varie ; il doit
donc être éclairé.

D'abord disponible en monochrome et en petite taille, il est utilisé dans les


calculatrices et les montres, du fait de sa faible consommation électrique. Il permet
actuellement d'afficher en couleurs dans des dimensions dépassant le mètre de
diagonale. Il a pu remplacer le tube cathodique dans la plupart des applications, sauf
en très haute définition, lorsque la palette de couleurs doit être précise et fidèle.

2 www.blogmatlab.blogspot.com/
Les afficheurs LCD N.NASRI

Principe de fonctionnement :

L’afficheur LCD est constitué de deux polariseurs dont les directions de


polarisation forment un angle de 90°, de chaque côté d'un sandwich formé de deux
plaques de verre enserrant des cristaux liquides. À chacune des interfaces avec les
cristaux liquides, une couche de polymère, généralement un polyimide, rainurée
assure l'ancrage des molécules au repos.

Afficheur 3 chiffres

1 & 5 : filtres polarisants (lames polarisantes)


2 : électrodes avant 3 : cristaux liquides
4 : électrode arrière 6 : miroir

Les deux faces internes des plaques de verres comportent une matrice
d'électrodes transparentes, une (noir et blanc) ou trois (couleur) par pixel. L'épaisseur
du dispositif et la nature des cristaux liquides sont choisis de manière à obtenir la
rotation désirée du plan de polarisation en l'absence de tension électrique. Dans les
afficheurs de grande dimension, on ajoute des éspaceurs (petites billes
transparentes) dans l'espace rempli de cristaux liquides, pour maintenir la très faible
épaisseur (20 µm) constante et précise.

L'application d'une différence de potentiel , plus ou moins élevée, entre les deux
électrodes d'un pixel entraîne un changement d'orientation des molécules, une
variation du plan de polarisation et donc une variation de la transparence de
l'ensemble du dispositif.

Cette variation de transparence est exploitée par un rétro éclairage, par réflexion de
la lumière incidente ou par projection.

Si aucune tension n’est appliquée entre les électrodes, le liquide fait tourner la
direction de polarisation de 90 degré. Ce qui permet à la lumière ambiante de s’y
réfléchir. Puis ressortir du système .L’afficheur est alors l’aspect d’un miroir clair
uniforme.

3 www.blogmatlab.blogspot.com/
Les afficheurs LCD N.NASRI

Remarque :

Il existe deux types d’affichage :

a- Par pixels
b- Par segments

Affichage par segments et par pixels

Les électrodes des pixels ne sont accessibles que par ligne ou colonne entières
et la commande d'allumage ou d'extinction doit se faire par un balayage régulier des
lignes de points. Les petits afficheurs LCD monochromes reposent sur le même
principe mais utilisent souvent des électrodes avant en forme de segments de
caractère de façon à simplifier l'électronique (commande directe en tout ou rien) tout
en obtenant une très bonne lisibilité (pas de balayage).

Constitution d'une cellule à cristal liquide :

Constitution d'un afficheur à cristaux liquides :

4 www.blogmatlab.blogspot.com/
Les afficheurs LCD N.NASRI

Les caractéristiques d'un afficheur LCD :

Il existe six caractéristiques :

Définition : Le nombre de points constituant l'image visible (en nombre de pixels).

Dimensions : Le plus souvent c'est la diagonale qui est indiquée en pouces


(1pouce=2,54cm).
Luminosité : équivalente à la luminance mesurée en cd/m² (candela/m2).
Contraste : Le rapport de luminosité entre un pixel blanc et un pixel noir.
Exemple : pour un écran informatique, la valeur recommandée est d'environ
100 cd/m².

Angle de vision : (horizontal et vertical) : Indique jusqu'à quel angle peut-on observer
l'image avec un contraste supérieur à 10. [On est à 178 degré]

Temps de réponse : Il est définit par le temps total de l'aller retour :


Blanc Noir Blanc

5 www.blogmatlab.blogspot.com/
Les afficheurs LCD N.NASRI

Les valeurs courantes en 2006 :

Moniteurs Téléviseurs Projecteurs


Définition en nombre de pixels 2560×1600 1920×1080 1920×1080
Diagonale (pouce) 30 (76 cm) 47 (1,20 m) 0,8 (2 cm)
Angle de vision 178° 178° -
Contraste 1000 600 3000
Luminosité ( cd/m²) 450 600 -
Temps de réponse (ms) 16 ms 8 ms -

Procède de Fabrication :

Le processus de fabrication des dalles LCD est très automatisé et utilise une
succession de machines de très haute précision en atmosphère contrôlée. Le point de
départ de chaque face est une dalle de verre de grande dimension (jusqu'à 1,9 m par
2,2 m pour la "génération 7") sur laquelle sont préparés plusieurs écrans
simultanément. Elles sont découpées après l'assemblage par collage des deux côtés.

Le verre utilisé doit pouvoir être produit en faible épaisseur (inférieure au millimètre)
et résister aux différents traitements chimiques et thermiques sans déformation
(température de transition vitreuse supérieure à 600° C) ni perte de transparence
(résistance aux dérivés fluorés). À cet effet, on utilise des verres à forte teneur en
silice, sans addition de baryum.

La vitre avant reçoit successivement les pigments du masque coloré, une couche de
protection, une couche d'ITO (électrode avant) puis de polyimide. Celle-ci est
légèrement rainurée par frottement avec un velours spécial. La vitre arrière suit un
processus plus complexe : dépôts de silicium, de métaux pour les électrodes, les
lignes de données et condensateur (Tantale, Aluminium), oxydation,
photolithographie, puis espaceurs et finalement le polyimide.

L'assemblage par collage doit être extrêmement précis (de l'ordre du micromètre)
pour assurer une parfaite correspondance entre le masque coloré et les sous-pixels.
Alors seulement l'ensemble est rempli avec la solution de cristaux liquides. La
dernière opération est l'application d'un film polarisant (acétate de polymère) de
chaque côté de l'assemblage.

6 www.blogmatlab.blogspot.com/
Les afficheurs LCD N.NASRI

Applications :

Les afficheurs LCD sont utilisés dans :

 Les montres
 Les calculettes
 Les écrans informatique
 Les écrans de TV

Remarque :(inconvenients du LCD)

Malgré tous ses avantages, le LCD a quelques inconvénients :

 Les pixels mort


 Illisible quand l’éclairage ambiant est faible.
 Une luminosité limitée (problématique en plein soleil).
 La consommation électrique de la source lumineuse.
 La durée de vie des lampes.

Conclusion :

Contrairement aux diodes électroluminescentes, les afficheurs LCD ne


produisent pas de lumière.

Les chiffres apparaissent en foncé sur fond clair, a condition de les observer sous
l’éclairage ambiant.

Le principale intérêt de ce type d’affichage est sa consommation pratiquement nulle


de courant.

7 www.blogmatlab.blogspot.com/
visiter le site :

blogmatlab.blogspot.com