Vous êtes sur la page 1sur 91

ffik

:ffi#.6#
o v.flde : n@
âÉle au Pr\F
;.ffi,ffi'ffi'

ffiffi,Ë ffi
ffi
:Rffiï#TTS."
ffiffi:sg;x
andrrnisiæ IGÛ"!
ffi
s#"Hffis
îËnfrii#'
-Wffi
a@ tG
n Ïu âs û ProbtitG

wmr'*" ffis##.Ë H!*:"".trs::;;'"'


âËffî:'sl,i*-'*
"#'#ffiffi- ffiffi*"iiil!*"
fu!-*
Scénarlos
- Safe sex, mon cul... . . PaEe02
- G o dS t o r y .........Pa9e t6
- k ê c h e r n ' e s tp a sj o u e r , . . .....pa9e32
- ElsassFrei ! . . . . . . ..page48
- Tous les ans, je voudrais que ça recommence . . . . . ' page 66
- ceux d'En Face " Page 82

Aldes de jeu
- lÆ matos à viander . . .page 28
- NeverrnLld nâde 6.)
- Caducée 2 .........pa9e92

Et aussl...
-M.I.B.. ...page64
- ClasséE

A*i;h

Musico6 : Matthieu Batay {orgue,), CFC ilead. back and side vocaisl, léo Henry Guimbârde),
k!2 (saxopholre. cithare). Alexandre Major (hârmonica) et Riva {castagnetles}.
Glest stâ. :'Ttromas Brionne {plalines Technics MK2, mélodical
PTfue ale son : I-eo Hetu_y
Photoé lntérieùres : Biskup. Ruda, Renatâ Wieclaw
Photo de couverture : Marek Welzel
Equslisation : Sândrlne et Sanuel Târâpacki
Ma.ke-|tp : Miss Dâisy
Masterlng et Jacquette : Riva
Coritact tournée : Croc
Site web : wÛ'lv.webzinemaker.com/instr.ldio ou www.siaoz.com
Les petites amonces de lâ page I sont extrâites de Morceaux exquis" par'Iyss. Avec
I aimable authorisation de I'auteur et de l'éditeur.
û- rzaz'tit: Mag'.2, Vai:taa pat u.t- t1"ôW Az |ût à .rt lpLdôLelôl.

_ t'

aat

De cetre incârcératioû r.hez 1essaiùtes obséclées.Catherine avaiL


moins gârdé le goûL pieu .lu diYin que lc goilt divir des picrl-\.
(Pierre Desproges, id Des Jenûes qui tombent)
Prenez un Démon. Ajoutez un curé. Mixez Mais ce n'est pas cette victime qui va faire
avec du sexe et saupoudtez de nouvelles ÉaElI: l€s forces du Bien. C'est le câdavre d'un
technoloEles... SLx heur€s â1 lour et c'est prêt pre*e qul va mettre la puce à I'oreille de 1â
Ce scénario est avant tout un sc€nalio hiéËrchie ângélique. Un curé décédé en pleine
d'enquête : c'est à-dire qu'il nécessitera d€ lâ âffaire, voiLi un joli petit scandale qùl leruit
F part de vos joueurs l'utilisation des quelques bien les afailes des forces du MaI. Et c'est
centimètres cubes de matrèr€ eirtse qui leur précisément ce que les personnages de vos
: joueuxs dewont empêcher.
reste elrke les oreilles après des rnois de lrft
Story et les derniers tubes de l'été. Il convient D'autant que nohe chère Ginette ne compte
pârfaitement à une équipe de trois à six pas s'areter en chenin et que les cada!'r_es
''investjgâteins' même si [a p-i-ésence d une vont conrmencer à plerx.ot si nos cher:s Anges
certâine force de lrappe peut sâvérer utile pou:r ne mettent pas un terme à ces agissem€nts. De
le linal apocalp+tque habituel. De toutes boîtes à forte vâleui âjoutée sur le cu} ell
façons, n'hésitez pâs à modérer la puissance sociétés d'informâtique. en passânt par le petit
des PNJS en fonction du nombre et de I'irxpé- monde de 1a nuit pârlsienne et sâns oublier la
rience des peFoÉnages. Une eonl-lâissance, ch€mante vlltr€ d'Aulnây-sous-Bois (que
même mlnime, d'Habeâs Corpus et de I'auteûr â génércùsement décidé de cdtiquer
I'Internet Angélique est plûs que souhâitable plus ou moins gratuitement dans ce scénario),
puisque le pot aux roses, s'il est rose, nen est I'ambiarrce vâ être chaude, chaude, chaude
pas moins in{ormatique. pour vos gertils joueurs-..
Etant un scénârio d'investigâtion. vos joueurc
ne manquerort pas de trouver des courts l'lôt, a* 4a la peaùaat
circùits improbables pour que la partie ne dure
que deux heures. l,a seule solution est de C'est par un beau dlmanche mâtin de tn
tricher et de se rappeler que ce t)æe de partie septembre, un peu après sept heures du
tire surtout sorl suc des PNJS câricaturaux mâtirr. que les Anges sont contâctés par Notr:e
qu'il propose et dr} milieu qu'il déerit... DâÉe. Les Forc€s du Bien, dairs lerlr constant
pedectionnement, ont encore invente
oa
9L, P,+ unemoult manières originales de leur falre
transiter leur Message Omciel : pivert qui le
(coûnnentaire d\rn joueur espa€frol constatânt déliwe en moÉe sur un bord de fenêhe, lnini
que ceci est be} et bien rme o.lension Old SchooD messâge qui fâit résonner leur mobile des
harnlonles de la Messe de Mozalt, iettre à la
Ginette, Démon d'Andiealphus de son étât, â con qui se nâtérialise àleu6 pieds aux tollet-
très bien reussi sâ demlère mission. tes, etc. Ordre leur est dorné de se rendre
Puisqu'elle travallle dans ûre start-up ddrs les plus tnefs délais (cest â-dire, somrrle
parisienne, elle a décldé d'y conpr:endre enlin tor-rte, âssez vite.*) dâns le treizième âirondis-
quelque chose et a choisi d'a€qllélil coûme scra€ût : une église pour être précis, Saint
récomltetrse le taient " bformatique " âu Raoul. lI3 derront y rencontrer un prêt e, le
dveau 6... Et de s'intéresser à Internet. C'est père Riboire. qui leur'exposem les faits
d'ailleurs là que cela devieni marrant puisque étranges dont il s'est inquiété auprès de la
pâr une grosse coincidence. pâs mal de hiérarchie. Ces troubles comporteni peut-être
châice el beaucoup de talenl. elle â reussi à un élément qui pourrait apporter le scandale
faire "baver" ses porrvofs sur le Réticr um et, sur rotre sainte mère I'Eglise. I-€s Ânges
par extension, sur l€ tet, de\,.ront étouffer l'affaire et décor*'rir si elle est
Plus préclsément, elle a découvelt un d'origine démoniaque Un prcmier rapporL
ûoyen d'utiliser son pouvoir d'orgasme âuprès de I'Ange Philibert, devrâ être fait après
mortel en ligne... lâ première phase de I'opération, le câmouflage
l,a prenière victime a èté rln pau\,Te coa€ierge des prelrves. I-€ur lluÈéro de rrrissior} est le
du cinquième ârrondissement de Pans : alors Oa36699779->oa<.
qu'il discutait tranquillemerrt, bien que d'une
selde main, avec une cllârrnaÈte Jeune fflle, il a *tuA Reo,l""+zz{À.u caL
été la victirrr€ maltreuretse d'un arrêt
vait cardiaque. Sa mort a fait l'objet de deux T'?ique de l'ârt romall, l'église de Saint
articles de journarrx, url dans lc Parlslen et Raoul dans le treizième ârrôndisqement, offre
eno l autr:e dâns le Calard Enchainé. un amusant contraste, plantée qu'elle est au
milieu des tourc. Outre sa beauté architectu contre. il sera incapable de leur er?liquer de .lr-
rale, l'église plaira dâvantage pâJ son câr:actere manière cohérente ce qu'il â découvert, leur Fù
ouYert : de nombrcuses associations lrârco prcposânt de sen rendrc compte pff eu-x b{r
chinoises y fleurissent: d'échanges de couls de mêmes en leur montrânt " Ie cor?s du pâuwe Cc-
lângues arlx clubs de kung fu en pâssant par pèIe Cannet, Dieu ait son Ane ". .lrF
les leçons de câlli$aphie, tous les habitants Le prêtre les guide alors vers la cellule de 1â É l
du quartier y bouvent leur bonheur. Lâ victime : c'est une pièce d'environ vingt rEtùI
pâroisse a aussi un site Interîet (w\,.w,sârnr mètres câI.rés, sobrement meublée - un lit,
raoul.net) intéressant où on retrouve queiques étagères couvertes de livres
notamment les heures des messes, rcligieux (Bernadette Soubircjux et rnoi. Marie
Thérèse. Nouveâû Catéchisme de I Eglise
Saint Raoul - 19 Aûente de ChoisA, 75013 Câlholique, etc.). un bureau. Sur celui-ci
Pdns. Messe Le dimo.ncl..e d onze heures dLL trône un ordirateur récent, écran IloD:. Â
û1atin. quète : erûiron 10 .[rancs. Prénom q u e l q u ê - m e l r e s d u b u r e a u . u n s i e g e
calligraphLé : eùL)iron I franc. renversé sur le sol. Entre les deux, le cadavre
Guide du Soudard, Parts, 1999. du père Cannet. Ie visage exalté dars un
rictus de douleur et d extase mêiés. sa vidlité
Le Chinâtown parisien, sa dalle de béton, encore tendue à lâ mâin (sa bite. quoil...
ses tours de hente étages. son tout nouveau l,e malheurelr-x pèrc Riboirc demande âlorc
McDo... Et là, perdu âu milieu de I asphalte au-\ Anges : " je dois appeler la poiice ? '.
qui semble Ia dévorer (ouâis!), une église qui
ouwe ses portes âu peuple de Dieu. aussi la Pà. U+,,^à
jaune et petit soit il. C'est beau, on se
crotait au bon vieux temps de la coloriale, Le prêtre leur raconte ce qui s'est passé : la
quand nos beaux soldats âidaient à la veille au soir, vers dix heures. les deux
conversion de ces demi sauvâges. hommes se sont sépârés. confomémenr a
Pour rFjoindre lê presblaerê. ou le père leurs habitudes, pour aller se coucher. Ce
Ribofe les attend. les personnages de vos matin, à sept heurcs moins le quârt, ne voyânt
joueurc dewont longer l'église par le côté droit. toujours pas son collègue, le Père Riboirc est
Une fois âi:.ivés. ils peuvent rcmârquer à venu taper à sa porte. Devânt une absence
haverc la porte vit.ée de l'accueil que celùi-ci totale de Éaclion, il a hésité quelques minutes
est visiblement choqué. ll passe nerveusement avant de pénétrer dâns ia chambre, pour. y
ses doiEits nouelr-x dans ses cheveux eûùnêlés. décou,"Tir le macâbre spectacle. Suand il s'est
Son visage ângulerlx se tord régulièrement en ressaisi, il a immédiatement téléphoûe â son
une grimace de désespoir et son costume est Evêque. L'église n'â pas les moyens de se payer
telemert fnpé qu'on à I'imprcssion que le tous les six mois un scaldale sexuel_
pau\te homme vient de passer quelques I-e cofps est étendu sur le sol. entre le bureau
heures dans une benne à ordures, et la chaise i vêtu d'ull pLarna de flanelle grise
Quand les jolreurs se présentent. il parait que lui avâit ollert sa mèrc. le bon père Cannet
soudain soulagé et se lorce même à leur est sans doute en hain de chanter des
sourire un peu. leur demandant avec hésita- cantiques en Enfer. vu la mù1iàe dont il est qùc b
tion s'ils sont bien " les envoyés de l'évêché ". morl en pleine mâsturbation frénétique et, ô dc bYtt
Le langage angélique lui fâit hausser les combien, blasphématoire. Le cor?s est encore
cûFl
sourcils et flasher son aurâ ne produit âucun tiède et si un des perconnâges des joueu$ est
ù. ld
sigre de recormâissance chez lùi. Et pour vâguement doué en médecine, il se rendra
cause : le pau\re prêtre nest qu'un curé de coûpte immédiatement que le pâ1rwe curé est Frrro
tralra a
base qui ne comait pâs l'existence des Forces mort d'une cfise cardiaque. Rien de
du Bien. Oua]ld il a découved le corps de son démoniaque a priori. Le corps est tiède, les FÉg
cl lolt
petit c&narade, 11â immédiatement appelé son lividités sdr le dos s ellacent sous la pression.
ÈC
èvêque et celui ci lui a promis qu'il allait Un bon jet permettra de tronver l'heure b
eLoyer des gens à lui pour: l aider à résoudie apprcximative de la rnort (vels minuitl et E-tt
le problème. Ce qu il a fait puisqu'il a contacté conffrmerâ que le corps est tombé de la chaise DÊ
Nobe Dame qui a envoyé les joueurs. Le père de bureau et qu'iln'a pas été déplacé. Sinon, le
ëq
Riboire est d'ailleurs âssez curieux de la jet de médecine sâns le talent. pour peu qu'on
d
situation des Anges, leur demandânt s,ils sont n'ait pas mis tous ses points de caracs en
-
des prêtres ou de simples civils consac.és. par Force, est lâi'gement faisabte. I1 n'y a rien
-I
. de d autre à découLTir: sur 1e corps et le plus gros qri double de volume, plaques brunes srjr la
leur problème qui se posera à vos Anges, c est que peâu, o.?losion de la par.oiabdominale... En tout
eux- la rigidité cadavérique s'est déjà iûstalée... câs. le corps commenc€dEà à sentir'
u!.Iae Cest donc au niv€au du nettoyâge que ça- A vos joueurs de se débrouiller pour
risque d'être un peu chaud : il faut généra.le- camoiiJler tout ea, sactrant que le paure curé
le la ment attendre trente six heures pour que la doit avoir une sépulture chlétlenne, si ce n'est
ingt rigidité quitte le corps et i1 est bien évident par son rung du moins pour respecter les
l lit,

|ane
91se
ù-ci

iège

un
ilité

ùors

leux
rtà
Ce
rant

utes
Lri y
s est

ayer

Fise
Imet
des
I est que les Anges ne peuvent pas se permettre bonnes mceurs. Impossible de se débarrâsser
et, ô de li\'.Ier au polnpier. ou pire à la police. le du corps n'irnporte comrn€nt : le père Camet
corps bândaût du curé mort. Et ce n'est que a\,.ait de la falnille et des amis et sa disparition
r est le lend€main à midi que les personnages feÉit trop de bruit au gorlt de la hi&archie.
ûdrâ pourront prendre les choses à deux Inains et Son collè€Ire souhaite d'ailleuÉ que les choses
i est faire en sorte que le câdâvre soit plus se fassent blen et dignement : les pères Fiboire
de présentâble. Autre problème : le père Cannet et Cannet étâient potes et la mort de l'âutre
les est censé dlie la messe de onze heures et, prêtre l'a beaucoup touché. ll ne pourra pas
même si son collègue peut le remplacer, son apprend:re grand-chose âux joueurs, son ami
ture absence ne manquera pas de susciter des n'avait pas d'ennemi, il ne lui connaissait pâs
let interrogations chez ses ouailles. ce gorlt pour la luxure et le quartier est assez
De plus. le corps !€ rnain tenanl cornmencer â se tranquille, Le père Camei aime bien ses
û, le décomposer : labdomen est dejà narqué d\me cblnois " conïne il les appelle, mêIne s'il les
u'ori câractéxisflque tâche verte et, quând la dgdité regârde un peu de haut, dans une belle
cornmsrerâ à dispaÉihe, s€ mettrott en biarile condescendarce blen catllo. À la limite, il
rierl tout ùn tâs de phénomènes amusants câdâwe porùTâ les orienter sur une fausse piste
{autânt que vos joueurs s'y.habituent parce attente. il sent effectivement une Drésence
que, des fâusses pistes, ils vont en bouffer) : 1è maléfique émaner de l'écran.., Vous trouverez
loyer de Jeurles tlavailleurs à ùne vin€itaine de I'explication du pourquoi du comment dans
mètres de l'église. " Le réseau des zéros ". en ânnexe.
Une fouille de la chambre n'apprendra rien de Bien entendu, à ce momeût de I'enquête, vous
plus â vos jou€urs- Ils trouveront Juste pouvez vous touver face à deux alternâtives
quelques magazines à earactère pornogra aussi gênântes I'urle que l'autre : ùIle totale
phiqrie entre le sommier et le lln rnatelas du incompétence en informatique de vos joueurs
curé mort. Rien que de bien habituel, sornme ou de leur personnage ou I'mverse.
toute : on a beau être prêke, on n'er est pas Heureusement, un cadre se cache quelque
moins hornme et le premier curé qrri n'a jamais part dalls ce scénario pou:r vous aider à
secoué sa nouille en pensant à une bonne résoudre le problème. cherchez donc, ça
s.I:ur me Jette la prenière pierre. s'âppelle " Gloups, je suis un poisson ! ".
Lordlnateur: est encore allumé mals l'écrân Si lesjoueurs ont lidee de dernanderâu përe
s'est mis err veille, ce qui sera faclle à comprer- Riboire les factures de téléphone, félicitations,
dre pour peu qu'on ne s'y preûne pas comme un ils ont ùn cer/eâu : ils trouveront assez facile
bour:rin {essây€r d'allurner I'ordinateui sârs Irr€nt le numéro du serveur pulsque une d€mi-
I'observer par exemple, ce qui l'éteindra). A douzaine d'appels durant enhe dix et vin€t
l'éclân, une petite fenêtre est ouvefte, d'envircn minutes lul sont passés chaque mois depuis
quiûze centimètres sur dlx : \,.isiblernent, c'est trois mois (la date d'âchat du PC). Deux cent
une application qui permettait de voir en direct francs lâ pogne b/es l. speciai dédicâce â nos
des strip td$es sur Internet. Dans la fenêtre . amls québécois), c'est cher... En se setvant
réseffé€ à la vidéo. on âpeirçoit d'ailleurs encore d'un quelconque annuaùe inversé, il sela facile
les cuisses entrouvertes d'une jeule femme, de retrouver la société qui ilropose ce beau
floues, cornrne une vidéo ûrlse sur pause alors service : Eros Communication. SARL au
que I'image bougeait. Ouelques centimètres au- câpllâl de quatre-vingl mille É-àhcs. srse dans
dessus du pubis de lâJeûne ferîlne, un tatouâge ùne ZAC de Bures-sur-Yvette. l,e pèrc Riboire
indiscemable : un scorc de Perception sû:nâtu ne s'est jamais rendu cimpte de rien, \'u les
rcl {c'est-à-dlre quahe ou plus) ou une bonne quantités ashonomiques d'appels qul sont
loupe permethont d'identifier ur1 pentacle... I-e passés dâns la joumée pour les nombreuses
nom du logici€l est écrit, hard soft, nais pas associâtlons hébergées par la pârolsse et son
cehri du serveur auquel le prehe était comecté. absence de gorlt pour la comptabilité (c'est le
l,e logiciel seruatt visiblement à dtscuter err père Canet qui s'en occupait).Une fois les petits
direct avec des strip teaseuses et une boîte de problèmes de cure mon rësolus. \os ioueurs
dlatogue est ouverte, portant les traces d'une n'onl plus quà faire leur râpport. En sortanl
discussion enûe une certâlne nommé " l,aura " de l'église, ils entendront soudâin des bruits de
ûa strip-teaseuse) et un " Moine Lubrique " 0e combat à I'arme blanche, venant d'une cour.
pèrc Canrlet) - discusslon qui qemblait d'aileurs Ce ne sont que les membres d'un club de
toucher à sa ffn. r,u la teneur pornogmphique karuté qut s'enhainent, mais 1e spectacle de
des propos et leur intfuêt certain pour tout ce trols bourrins sullissant les aimes à la main
qui lou''he à I'éjaculalion. peut être anusant. Au téléphone, l€ur contâct.
Retrouver l'éditeur du logiciel est faclle, 1l Philibert sem vraiment très syrnpa, faisânt de
s'âgit de Teknokom. une SSII basée à Mar:ne lâ son mieux pour les aider: €t leur conseillânt de
Vallée. Lordinâteur est plânté et il laudra te chercher cette fâmeuse l,aura et de découvrir
redémarrer pour exâlniner son contenu : outre si elle æu\,'re pour le Malin.
quelques lettres et facturcs, il contient pas mal
d'images pornos, un historique lnternet pleli Oa eo*.*t-t iza$o.*
de sites de cul et des logiciels de chat avec €n
Ûlémoire des noms de forums plutôt cochons... I n'y a rier de plus déprimantqu'uneZACde
Si les Anges rcdémarrent le logiciel de strip- grande badieue. D'entrepôts €n pÉfâbdqués,
tease o'lcône est sur le bureau), celui-ci se dautoroutes en parldngs, une chap€ gris€ de
connecterâ à un serveur, sâns donner le béton. Pour peu que le prcmeneur, égaré au
numéro de celui ci nrais en précisant que petit nratin, erTe par hasard dans ces décors
I'appel coûte 11 francs et 23 centimes pât: noirs clairs, il serâ, âu soil, tenté de pensû qu'il
mlnute. Petit détail : si un joueur â I'idée €st plus mort qu'hier et bien moins que demain.
d'utiliser Détection du Mâ1, conû:e Loure Eros commullicâtion, ce sont der:-'cblocs bleus
gris jumeatr-x. entourés d'un parkjng lui même de lâ feûlme, la nécessité de faire toujours plus
cemé de grilles. A I'enhée, ùne inévitabl€ guâite interactlf... Sur l,aura, il pourra leur apprendre
dans dans lâquelle revasse le vigil-eennuyé : derriere. deLD, ou trols choses utiles: son \,.rai nom,
ùrre fi:iche bordée d'arbres ûévreux. Ju]ie læroux. et son adresse dans Paris. I1 leur
k premier bâument est le centre administra- indiquera aussi sei deux meilleures amies
ûives tif de I'enheprise : bureau des dirigeants, dans la société : Antigone et Tatiana l,ove. Il
DtaIe comptabilité, services lnlbrmatiques, service leur racontera aussi que le Jour de la mort du
juridique, communication et mârketlllg. C'est père Canet, la jeune femme s'est rapidement
dans le second bâtiInert que se passe tes rhabillée âu-x alentours de lrlinuit puis qu'elle
tlque choses " sérieuses ". Décorc, dans le plus pur est pârliie sans prévenir- Elle n'a pas donné de
ler â style Irft Story, où sont fflmés les €ncrrlâ.les ûouvelles depuls et Jean-Marc a déjà écrit sa
i: 'u pays
plus ou moins consentres de jeunes fflles des
de l'est avec des messieurs tous nus et
Iettre de licenciement. 11donnera ses informa-
Uons au milieu dun nol de paroles oir se
père bodybuildés. l,ocâLrj( ou sonl enl-Ieposês mêlent considérations philosopblques person-
ions. canéras et autres âppâreils photos. Central nelles et plaintes sur le bon vieux témps qui â
rcile- téléphodque où sont répercutés les appels disparu. Dâns ce tombereau de plaintes,
lend pornogÉphiques d'élégarts numéros au glissez discrètement un commentâire sur les
vingt minutage coûteux. Etâge sépâré en box exigus, strip-teases en direct sur le web et des ordina
:puIs câblés d'objectifs bÉnchés sur le web et où teurs qui sont toujourc plantés.
omcient des étudiântes ffnarlçant leurc études Antigone est une grande rousse maigri-
en subissanL les perversions des misereux chonne. lrtellectuelle du porno, elle suit
s€xuels internautes. parallèlement des études de sociologie et se
hcile guand les Anges arrivent dans ce petrt enfer pique d'écrir€ sur son métler. Habitué des
beâu (du stupre, de l'ârgent. de I'h]?ocrisie. de plateaux télé où elle expose ses va€iues idées de
I'esclavage), il leur faudra garder leur calrne et petite bourgeoise rebelle, féministe et
dans surtout trouver un beau petrt mensonge pour vaeÈelrlent gauchiste, elle se veut pratiquante
boire pouvoir se renseigner. Le personnel n'est pas d'une porno$aphie militante où le corps de le
û les très métâr1t et les pipeâux habituels 0ourna- femme ne soit pas considéré coûme un objet et
sont liste, détective, flic, producteur de fflms x) où le préservatif soit obligatoire. Ses diatribes
fonctionneront pârfâitemenL Il leur sera âlors contre l'industrie porno, machiste et soi disant
hès facile de rencontrer le pâtron, JeâI1 Mârc " sâfe " (ben oui, la masturbation, outre qu'elle
Bt le Fetuccini, la quar.Lntaine, petit et brun, rende sourd, n'a jâmâls refilé de MST à
|etits costume itâIien et souiire en coin, Au moment personne. Mars, le pomo, pâr le modèle qu'il
où les personnages le rencontrent. ll est en prône où la capote est désespéÉment absente
ûant train de supelviser une scène d'un des ff]rns ne donne pas waiment le bon exemple)
ts de que produil Ia société : sur uJ| câJrapé, une seraient sâns doute Dlus efncaces si. sur des
,ur, jeune fflle bnrne sublt les assauts de deux plateaux télés où de pauwes ûlle-s de I'est pâile
bde professionnels qui sont en train de doublement proshtuûon, e e ne prenait lâ défense de ses
ede utiliser son pâul'ie corps qrd se tord, si fuâgl]e. camârades qui font du X pour choquer pèrc et
Darn sous leur coups de boutoirs Épétés. Jeal qui se prostituent " pour le plaEir ". Suoi qu'il
taca, Marc interrompt la scène et se Inet à insulter en soit. sa posture médiatique lui permet de
rt de la petite brune : il se plaint que son visage ne faire un peu ce qu'elle veut avec son cul et c'est
rt de rcspire pâs le bonheur de subir les derniers déjà ça de pris. læ soir du dépârt de Jùlie. elle
outrâges de la pârt de deux poilus musclés. " I'a vue partir, apparernment choquée, et hd a
l,e client veut du hârdcore, c'est pour ça qu'il demandé ce qrri lrri âI:rivait sans obtenir de
crache sa drune, alors tu te débroullles comme réponse. Elle leur dira que Julie étâit ùne 6lle
tu veux : tu fais semblant de prendre ton pied généreuse, ouverte mais souvent triste.
ou tu lul montres que ça fait mal, mais mets- Tatiarra est une EFande blonde siliconée. Son
C d e moi un peu de vie là-dedans ! ". corps est déformé par la chirurgie pour
Frés, Le patron est un hoûme volubile qui a son ressembler au fartasme macho du peffers
e d e frarc parler. La seule close qu'on ne peut pâs mâstuibatoire. Arrivée sans papiers de
:au lui reprocher est d'ailleurc I'h]Ttocrisie. Il Lltuanie, on lui avart promis qu'ele serait
exposera aux AnEi€s toutes les subtilltés de mannequin. Elle tourne maintenant pour
qu'tl I'industrie pornographique, la victoirc de la payer tâ drogue qui la fait loncÙonner lpeliL
|âin. vidéo amateur et du " réalisme " sur les test à fâire chez vous : passez tous les jours
leus producflons, I'exploitation machiste du corps quatre heues les jâmbes derrière la nuque
un concoû1bre dâns l'ânus et ven€z me Si les Anges houvent une borme excuse. elle
après de plaisir et de libre choix) mais se les laissera volontierc entrcr. mème si elle se
lour de mFme chanceuse par rappofl aLLx Inontue hès rnéffante au début nombreuses
s qui sont obligées de fâire Ie trottoir. Elle sont les tra\.'ailleuses du sexe qui se font violer
la seule à avoir \.'LrJulie depuis sorr départ par des mâles pensant ne faire là que quelque
celle-ci a relusë de lui dire ce qui lui éLail chose de tout à fait normal [' c'est des salopes ").
ivé. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'il était facile Par contre. il seru très difficile de lui faire
se rendre compte que lâ jeune femme étâit râconter ce qui s'est passé et, si les personna
tisée. Elle se demânde si Ju]ie ne s€nit ges de vos joueurs la bousculent un peu tuop,
|'as, malgré son statut non porno, pâssée par la jeune flfe craqu€É et se roulerâ en boule
le quotidien des actric€s de X : obligée de pour éclâter en sanglots inconkôlables. I1 leur
coucher avec le patlon, le producteur, le faudra donc un minimurn de psychologie pour
Éâlisateur, le frèrc du concierge (au choix. mettre Julie à I'aise et la faire parler - bref, un
lmire avec tous). Rectrlication : il y â plus wâl comportement angélique.
déprimant qulme ZAC de grande bânlleue. Si vos joueurs sont persuadés que c'est bel et
Venir nuitamment dans la société bien un Démon, noter qu'elle ne Éa€lira pas à
t!'apprendra pas grand chose aux Anges. Ils la détection du Mal même si cela ne prouve
pourrontjuste décou\''rir le nom de la société rien. Le pentacle tâtoué sur son pubis est l€
qui s'occupe de lâ maintenânce des logiciels souvenir d'une adolesceite tristounette dans
d'Eros Comûunicâtion, Computer Doctors, le nord de Lile tencore pire, donc) et d'une
ôils s'y intéressent. Ce qui ne de\.'rait pas période " gothique ", c€ qui prouve, s'il €n était
encore êtle le cas si vous avez su les noyer encore besoin, que ça peut rendre con de
dans les fausses pistes. suiwe une mode. DisDosable Teens.,.

ta"ia HailW
Julie habite une chanbre de borme dans le Si les Anges se rendent à Marne la Vallée
quinzième arrondissement de Paris, arrondis- pour se rensei€trrersur le logiciel leur zèle ne
sement de vieux s'il en est, jusqu'à élire sera pas récompensé, Fondée par trois
Edouard Balladur comme maire. Sa châmbre étrdlânts de l'école d'ingênieur locâle, âgés
est sous les toits d'un immeuble de six étâges rcspectivement de 21, 23 et 24 âns, elle
sâns âscenseur, protégé pâr ur charmant développe diveF logiciels multimédias.
digicode. Luc, le plus vieux des trois, est la tête
I-a jeune fille est enfermée chez elle, sous penszmte du groupe : c4ui qut porte un
câlmant, depuis la mort du Père Cânet : ce soir costùrne et fait les démarches col[rnerciales.
Ià, coûmre d'habitude. elle Ênânçait ses études Celui qui cherche des investisseurs et des
d'histoire en faisant un show sur Intemet banquiers pour payer le loyer, les ordlnateurs
quand elle a eu pour ctent le pretre. Après et le coca, C'est un jeune loup aux dents
quelques minutes de discussion passionnante longues qui compte blen porter sa soclété en
et d'efleulllage soigneusement retardé, le borrse avânt la ffn de l'ânnée et se faire des
Einistre du culte s'est \,aidéenîn. l,a corDmuni burnes en platine. Les deux autres sont les
cation a été ilnmédiatement interrompue- Rien développeurs des logiciels : deù-r. nerds
d€ tuès ditrérent de t'usag€ en apparence, boutonneux et aux cheveuxgras. l,e premier.
puisque nombre de télébÉnleurs raccrochent Rémy, énorme et suintant, le second, maigfe et
instarrtanément après leur minable jouissance. imbu de sa personne puisqu'il est déJà
SauJ que ce soir-là. Julie a senti une présence. ingénieûr à 2l âns.
Suelque chose de puissant qui l'a pârcourlre. De fait, ils rte pourmnt rien leui âpprendre sur
guelque chos€ conme une emprise. Suelque la mort du père Canet, tout juste pourront-ils
chose de maléfique. En effet, étant donnée glisser dans 1aconvensaton qu'ils ne s'occupent
l'étrânge manlère dont Ginette a utlllsé ses jânâis de la û1ai-ntenârrcedes logiclels qu'ils
pouvots (voire " le réseâ11 des zéros "), la concoi\,.er1t à câuse de leur oedt nombft
pâuwe Jeune file â été câpable, pendânt une
frâction de seconde, de sentir lâ présence du Urto?L Ha -4,
Démon. Autânt dire que I'expérience l'â plutôt
baumatisée, provoquant sa flrite du studio et Si vos joueurs sont intelligents, ou que vous
sâ Éclusion déprcssive depuis lorc. pratiquez trop souvent des jeux d'investigation
noû euclldlens avec des couleurs qui sortent €ec-set d'un accent portugais
du spectre de tout pârtout (ul1 des premiers tellem€oa ld-firfal que, quand vous I'imite-
s)rmptômes est une peau squtuneuse sous la rez pour yG lorreurs, ils s'lnterrogeront sur
lune glbbeuse et lâ présence de Celui Oui Bâtit vohe eùgagem€ût politique.
Des Châtear]x De Cârtes Sur l,e Seuil parmi ElIe n'aùra pas giând chose â apprendre aux
vos voisins), ils risqu€nt de se d€naIrder si le joueùrs même si elle a du nal au début, jésus
Père Canet est bien Ia prelnièrc victime. Ce marie joseph, à parler du caractàe scandaleux
sera une très bonne initiative puisqu'ils de la mort de son mari. Celui-ci étâit connecté
découwiront alors qu'un autre onâriste a fâlt à urr slte Internet à cârâctère pornographique
quelques liglres dans les Joumaux. qui montre des strip-teâses en direct. En
Larticle du Pa.risien. dâns son pur style fouillânt lâ mémoire de I'ordinâteur. il est facile
journalisme de caniveau, en fait ses gorges de retlouver le site sus cité : youngchicks.com.
châudes dans sa combier fâmeuse rubrique C'€st un site américain qui n'a pas de
des faits divers. La:rticle raconte qu'un certain représentant en France mais qui utilise les
" Manuel Perez. concierge dans [e cinqùème logiciels de Teknokom, ce qul poùrm éventuel
arrondissement à Pâris a tronvé la mort dâns lement renvoyer les joueurs sur cette fausse
des circonstânces compromettantes ". Après piste. Madame Perez pourra aussl leur dile que
dlverses ctcor ocutions, le " journaliste " l'ordinateur a été en parù1e réceûment et que
pârvient à dire sans le dire que sa femme I'a des gens sont venus le réparer.
retrouvé au petit matin, mort sur sa chaise de Mâlheurcusement. elle ne se souvient pas de
bu:reau. le saxe à la main. Rupture d'arré\,.rlsme, qui c'étâit et son défunt mari avait la mauvaise
ont dit les Inédecins. habitude de ne pas garder ses factures.
L'article du Canard Enchaîné est légèrement En fait, Ginette a fait sa première .\,.lctlme âvec
plus fin : I'article se nomme épectase.com et est Manuel et, se rendant compte de la relative
sultout ùn moyen de dire du mal des " techno- abseûce de sécurité du logiciel Hard So11' a
logies de la communication qui font que décidé d'utiliser le rnême logiciel pour sa
per.sorme ne communique plus a\,€nt " et de deuxième tentative, ce qui I'a conduit€ â Eros
rappeleÏ que le mot " épectâse " avait été Communication. Maintenant qu'eIe a conffmé
reûouvé il y a quelques ârmées par le Canard son aptitude à tuer à distance, elle se sent
pour désigner 1a façon dont ulr 6/êque italien sufûsaûrment forte pour pénétrer n'importe
avait fini ses Joù:rs en porlejaretelles et en quel lo€lclel.
compa€Frie d\ùe prcstituée.
Trouver son adresse est \Tralment facile, h.lrérAàLl'4^.1'.
puisqu'il est dans l'annuâire. l-€ boulevard
Saint-Germaln est un li€u de passage bordant Une nouvelle victime va d'âilleurs assez
le quartier lâtù1et, encore au septembre filleux. rapidement pointer le bout de son... nez. Dès
on peut apercevoir des touristes ennuyés d'êhe que vos joueurs auront épuisé toutes les
à Par:ts plutôt que darrs quelque île râre du j o l i e s f a u s s e s p l s l e s q u e n o u s v o u s
paciffque sud où le soleil chânte et où I'allrour proposons et que leur cerveau commence à
coule, alors que sous le pont Mtabeau c'est la macérer, âlors que leurs regards se font
Seine- L'immeuble est grând, vieux, beau, hatneux, semblant vous dir:e que vous les
abîmé par la pollution et la loge du concierge âvez en.ore lancês dâns un scenario
est au rez-de-càaussée, derrière une porte en impossible à comprehdre. glissez-leur
verre masquée d'ulr rideau qui prouve que l€ qu'une radio ou télévision proche les airise
mauvâls gott non plus ne fue pas. d'une mort suspecte dâns la mairie d'une
Quând on sonne à la porte, c'est une petite cornmune de Sehe Saint-Denis.
femme tordue par. des années d€ travail seryile Aulnay est une ville assez moche dont on
et vêtue de noir qui I'entrou\,'re, I'ceil soupçon peine à croire qu'elle fut bâptisée d'après les
neux et le Yorkshire en position de combat, aulnes qui la bordaient encore en des temps
bien que peÉonne n'ait Janais songé à lui biens lointains. Aujourd'hui qu'elle a été
tailler les oreill€s en pointe et de le gazer Lfbarùsée. industrialisée el ghelioisée. ce qui
méthodiquement dans une câve pour l'habi- tient lieu d'arbr€s, ce sont les poteaux
tuer aux lacrj.rnos et l'empoisonner de haine métâlllques de l'éclaiÉge murfcipâL l,a ville
inculquée. La veuve de Mâmrel Perez les est aussi connue pour ses responsables mous
laissera volonliers enLrer el les forcera à d'associations vaguement ântiracistes et ses
qu€lque café ou thé accompagné d'ignobles ârrêtés municipaux llberticides.
Bgais
l-. Rat4. l4 224D.

Pou. nos petits carnarades qui, honte sur eux. n'ont pâs âcheté Hab€âs Corpus. voici un petit
rÉsumé des principes qui Égissent l'Intemet angélique, le Rétlculum. Et bien. d'abord. sachez
lésus que ça mârche à peu près comme lnlernet {et 1àje ne vais pas vots e)'?liqlrer ce que c est, entrez
rleux dans Ie rouveau millénairc coûme des €lrands. achetez " Inter:net pour les Nuls ') sauf que, ta
ûecté gueule. c'est magique. On se branche sur les lignes d'énergie magique {de PP, quoil qrd parcotl-
ùque rent le monde. on hansmigrc les données en énergie ângélique, utilisânt les leJ lines comme
. E n âutânt d autoroutes de l'information et zou. à Créteil.
hcile Ce qui pe.met à l'Internet ângélique d'être un borl millier de fois plus râpide que le réseau
normâl. Ça ne sert pas à gmnd chose quand un Arrge veul interagir avec url site pour.i classique
r d e (ou " coûrrnent remplir un bâssln âvec une pipette "l rnais. ent e les Anges. çâ vett dire vidéo
e les grande clâsse en temps Éel, sites Internet super perfectionnés des Archanges. brieling à
tuel distance, mails cryptés, etc.
Ouant aûx Démons, ils prclitent pour f instant du réseâu ângélique de mânière totâlement
: que pirate et le plus discrètement possible. Sauf Ginette. . .
I que Ce1le ci a récenrment réussi à télécllarger'. en quelque sorte, ses pouvoùs dans des logicieis.
créant un virus pârticulièrement meurt-ier. Celâ tlent à ses compétences surlaturelles en
t s d e lnformatique, sa maîtdse d'Orgasme mortel, pas rnâl de chance et peut être au lait qu'elle est
une ancienne de chez Morâx et qu'il lui reste des relents du pouvoir pr-ivilégié de celuÈci- Elle a
donc cÉé un petit prcÉFâmme qui lui permet de se connecter par-dessus un utiùsateur normal,
en piratart le logiciel et le réseau qu'il .rtilise. Elie peut âlors éventuellernent laire usage de son
awe pouvoir d'Orgâsme mortel pour Ie double de son coût normal au moment où sa L'rctime jotit. Et
f t , â comme la petite Ginelte est affublée de la iimitation Tueur Psychopathe, elle vient de se trouvèr
un modus operandus de lou. D'où aussi la ftéquence des meurtres : elle est pour I'instânt trop
Eros exciréepour rénêchir el sarlelêr.
Èrmé Bier évidemment, Ginette est une exception à la règle : les pouvolrs sur le Réticulum ou sûr
sent Internet. ça ne marche pas. EnIirr. pas encore,

Ouand les Ang€s ârrivent sur les lieux, la La maile envisage de se.retourner contre
police est encore 1à. C'est une borne vieille l'entreprise de maint€nance ". Ouhe que.les
police murricipâle. violente, raciste et beâul. politiciens sont qmiques et menteurs, les
encadré par les BACS (brigades anti-criminalité joueurs pourront apprendre le nom de ladite
Dès ou Brimades des Alcoollques Cowboys) et il entreprise: Computer Doctors.
I les ne sera pas facile d'entrer dâns la mairie. Si A ce moûent du scénario, ils dewaient enlln
les joueurs trouvent une très bonne excuse et pouvoir additiomer deux plus eux et se rendre
ceà qu'ils par'viennent à voir le corps, lls compte que tous les gens qu'ils ont visités ont
font pourront constater que celui-ci est rnort dans eu leur matériel réceûrment réparé- Sinon,
I les les mêmes circonstances que le père Cannet reporlez-vous au [aJnFux câdre " Cloups, je
€rio et Manuel Perez. suis ur poisson ! ".
l€rrr La victime, ull employé administratif
Dommê Hervé Lasagne. élail conneclêe à un Ca+$'f.L Do.lat
site pornographique hollandâis et il n'a pas
pu se retenir alors qu'il était âu boulot... Sa I-e quartier de I'Opéra à Pans, outrc sort
ton petite branlelle innocenie a iourné âr! câiactère extrêmement touristlque accentuè
r les drame puisqu il est tombé sous le pouvoir encor€ par les grands magasiûs qui y sont
mps de GineLte. plantés depuis 4es lustres, est aussi le hâut
été Une conférence de presse est organisée lieu de l'irnplântâtion grandissante de
I qui quelques dizâines de minutes plus tard. Urle nombreuses entreprises japonaises. Dans ce
J€une femme en tailleur strict' vient mentir cadre plein de clients potentiels, il est normal
vilie éhontément, expllquant que Hervé l,asagne que lesjeunes pousses de lëconomie. qui ne
ast mort d'un ârrêt du cceur suite à un court se sont pas encore prls une branlée post
atrcuit de son ordinateur individuel. Celui ci éclatage de la bull€ ffnânclère, s'y soient
avait pourtant été répâré, ll y a deux jours. implaniees en masse.
C/a.++k...i.
Et voici un petit chapitre aquatique où, dans nous essayons d€
résoudrè les éventuels problèrnes que pourraient poser vo6

MesjolEtjîs sont des poulpes


Et ils remuent vaeiuement leurs pseudopodes dans tous les sens en ne comptenâût nen.
Notanment, aucun d'entre eux n'a le talent InJormatique etlou personne autour de la tabie ne
sait faire narcher url ordinateur. Dans cette derl-.dème situation, faites leur faire des jets et
o.pliquez leur ce qu'ils trouvent sâr1s leur demaJrder ce qùils cherchent, ça fera un peu artifi-
ciel mais bon, ça marche. Dans le premier: cas, par contre, saviez--vous qu'une Volonté de cinq
sur ta ligne Très difficile âvec les quatrc colonnes de malus pour I'absence de tâlent donne un
score linal de 33. Etonnant, non ? Et dans le pire des cas. lls peuvent toujours volû les urftés
centrâles et les envoyer au service informatique de Notre Dâme.

Mes joueurs sonl dès soles ftflrandps


Et ils nanalgtent comme des poissons dans les eâux troubles de I'informatique- Premier cas de
flgure : u11de vos joueurc est un pro de f informâtique rllais son personnage n'a pas le talent. Et
bien c'qst simple, refusez ses idées brlllattes e.rl lui dernandarrt de faire un jet, avec le malus et
toul el tout. nalgré ses compétences. Ça irri âpprcndra à ne pas jouer son personnage. Par
cortre, si ur1 Ange à six en Inlbrmâtique. le problèrne se pose autrement : il se rendrâ compte
lmmédiâtement que la peBonne qr.ri a trifouillé les logiciels est ûès douée et qu'elle a parfaite-
rnent camouflé son travail. Ça veut dire quil est imposslble de savoir d'où vient le problème
(selveùr. logiciel. réseâu, virus) sans pâsser quelques dizajnes d'heures à ne fatue rien d'autre
que de trâvâiller sur les ordùrateurs. Borrne ch:nce,

Mesjoueurs sont des rnoules


Et ils restent accrochés â leur roch€r. Et ils ne pensent mênle pas à chercher d'autres victimes.
Dans ce cas, leur cortâct. qui semble être un Novâlis super cool, 1es mettra sur la piste. n les
appelleru et leû: dirâ avoir trouvé un truc semblâble dâns les joumaux et les persomages seront
rcmis en selle. Et s'ils sont toujours âussi coincés, un autre meurtre âurâ lieu : un quinquâgé
naire SM qui mourra dans sâ combinaison de cuir digne d'un cN en plein strip sur le net. Sur
son bureau, il âura laissé Ia fâcture de Comouter Doctors-

CD est une de s€s €hrieuses start up quile s€ Computer DoctoÉ dispose de deu-x étages et
sont pas encore plantees. Ce n'€st pas qUe leur dlme grande cave dans le deudème arrondis-
activité de Developlng et Consulting en haute seilrlent. Le rez-de-chaussée sert à accueilllr les
technologie du futui d€ l'tuformation de la divers clients de l'entreprise : fauteuils en flrir,
conrmunlcâtlon mârche tellement blen. Non, papier peint chic et tâbles basses chaigées de
I'entreprlse vit entièrement sur le dos de s.'n magazines à Ia mode. l,e premier étâge contient
acdvite ânne),e : la mainlenance. les bureaùx et les ordinateurs de tout le monde
Ce qu'il faut a\,?nt tout compftndrc en infonna- et est le véritâble centre de I'enûeprise. Ouant
tique, c est qutm ordinateur ou rm logiciel ne sorrt à lâ cave, elle a été réaménagée en atelier de
à fortiori pa-Êconstruit pour bien fonctiomer ou réparation, entre matériel électronique et
durer, mais bel et bien I)our rapporter le phrs pièces détachées.
d'âI:gent possible. On chuchote mêIne dans les Nous âllons naintenant vous détâiller les cinq
milirux bien informes que les informaticiens font membres de cette entreprise, dâns le but bten
eÀ?Ès de cieer des huc.s pourris pouj pouvoir 6/ident de perdre encore un petit peu plus vos
\,rendre force patclls et autre.s mis€s à jour aux pâuvres joueùrs - ils ont des nolars, des desdip
pigeors, pardon, atrx clierrts. D'où la prcliféràtion tions. des caractères décrtts dars le scénai ?
de maill d'cervre dans la hot line et la mainte Mais c'est des PNJS importants alols ?
nance, qui sait fafte payerjusquâ trois rntlle û:âncs Roger Iæpic est le PDG de la boîte. 35 ans,
hols taxe le simple drângement d'un fusible. souriart, hlpocrite, il vit surtout de l'ùgent que
e, fuezla Dz+ott ?
Ouais, d'accôrd. ouais. Câ ne va pâs etre t:I:èslaclle mais, bon, dans notre grande généro
, voilà comment arranger un peu les choses. D'âbord. Ginette reste un Démon ce qui fâit
les Forces du Mal vont se tirer dans les pattes pendânt toqt le scénârio. Ce n'est pas une
ire de renégat mais quelque cb9se qui arriv€ tous les jours du côté obscur de ia force-
51- Démoûs ne bénéficiant pas d'une belle organisation fasciste conlme la Youyou, nombres
ne missions s eûhechoquent, se percutent. volre se mettent sur la gueule. Espérons que vos
et :urs comprendront âssez rapldement à qui ils ont affaire : un Démon normal, ûême pas
tgat, et qu'il ùe faut donc pas le zigouiller au moindre prétexte. Par contre. mêrne s'ils
nq t de leurs doutes â leuÉ supérieurs, ceux-ci leur demanderont d enquêter quand
Dour ûouver le resDonsable et lui fil€r une bonte limitatioû.
és Et hop, une nouvelle amie pour les persos...
Les personnages sont mis au courant des événements étranges en pleine nuit: un petit
n de Vale{or était entrâin de fâire un casse dâns le presbltère (seu1el'église a des
) quand il a (rouvé le cddavre du prèLre.
de Ordre est donné aux Démons de trouver ce qui c'est passé et de profiter'de lâ situation pour
Et arlx lorces du Blen et à fimage de la chrétienté par tous les moyens possibles :
LL\.tÉlé. etr.
Par contre, il y â le problème de la deuxième équipe.
'te Des Anges sont efeclivemerl envoyés pour résoudre le petit problème dans le Inêlne timing
celui proposé par le scénâiio or:iginel. Aux joueurs de se débrouiller pour s en débarras-
oe , mais sâchez qu'ils seront remplacés par une équipe plus expérimettée âu bout de deux
re Durs s'ils viement à disparaître.
Comme nous n'âvons Das lâ Dlâce de methe de nouveau des caracs de PNJ ici. débrouiltez
s. Vous pouvez, pâr exemple. reprerdre des PNJS ângéllques dautreg scénarios et 1es
pter. Enfin, moi je dis ça...

ot lul a donné pour fonder sa boite et des C'est lui qui s'occup€ d€s mâintenances de
ê que rapporle la rnaintenânce, tr est Eros Communication et de la rnairie d'Auhay.
au bure.au de 10 heuies du matin Cinetie Penne esl lâ mêchante de ce scënario,

à peu près 16 heureseLpasseses nuits sa description se houve ul1 peu plus loin. dans
les clubs entre mannequins et cocaine. I1 la sectron consacrée au PNJS. Résumons pour
de une petite masure (qu'il dit) à Neuiùy : que vos joueurs ne vous voient pas tourner les
mètres carres de lu-{e insupportâble âvec pages : moyennement jolie, elle porte des,
et à I entrée de l'knûreuble. Il est aussi facile lûnettes qui donne à son visage un arr peu
l'attraper le samedr, au temis, ou en soù€e. aimable. E e est visiblement accro au boulot.
5 Ledoux. 32 ans. est le meilleur ami Rachid Ænazhga vit dars la câve de Ia
r, son patron avec lequel il a été au lycèe. société, où il s'occupe de lâ nâint€nânce
le en tformâtlque, il voudÉit bien être matérielle. Si vous vous posiez la question d€
It classe quF son polc. mais il lâur diÎe que sâvoir pourquoi des boites embarqu€nt
pufl jâcquard n'a jarnais rendu personne systémâtlquement votre ordinateur, apprenez
!t . surtout ûrarié avec des éDaisses luûettcs. que c'est justement pour cacher leur jeune ou
E I'ex?ert en developpement de lâ sociétè leur arâbe. Rachid na pas de bol, il est les
x ne É:c.hjgne pas à fate de la maintenalce : deux puisqu'il a l9 âns et est d'origine
lui qui â Éparé lordinateùr des Perez. mar:ocâine. Titulaire d'un bac tecbnique, il est
q Lepuis est le vielL\ de ta borte. 52 arrs Iargement âssez compétent pour faire le travail
tl ùn diplôme d'électronique qui date d'un de son patron mais n'est payé qu'au SMIC et
E où le multimédia ne nous crlssait pas pour les heures supplementâjrc fâu! pâs rever
les couilles. Il est un peu argri de non plus. Il est petit, ffn. les c.heveux rasés et
? ler pour hult mille balles par mois mais Porte un bouc. i -
âge et \,.r l étât quelque peu poussiére; Exceptée Ginette, c€s brâves gens ne savent
ses eonnaissânces. il Êârde sa râlccur rien du tout et celle-ci essaiera d'envoyeir tes
lui, rnême s'il méprise Roger et Râ]'mond. personnâges de vos joueurs vers des fausses
f.i'.i

ftalce 3, lûndr soir à l8h4O

- Nous jouons à présent ave. Beflrani].. Beltrand esl un sltPâthique ieùne honrrne qui nous uenl de
.-
lHérâldi..- (lisùt sa iichel de Boùfeiler la-Btuqùe pour èlre précis'
qued
Tout à lait. Boultetier esi 1e premicr vilaÉe elr sortÙl de Saût_Châumain les Derllr CÔÛcoÙs'
\,.ous prenez lâ départementâ]e qui !a de Groigioû la Chouqlretre à Borson-lcs Canards- .'a.,
..!h'oui,jevojstrèsbien'oisânrsaliche)l]yaulef.oftbc1leéglisegot]riquc,àl'entréedeGlolgnon''' , ,i.j
Elpùis on I'mânge linoubliable, ei1h. {hsânt sa fichcl seNogniade de ghjslaiD I
, Àbsolumeni Jutien. c est une spécialiié déticielrse.ùre prépeation à base de grilisse .r oie bouiuic et...
- Vous etes ensetÊnani. c est ça ?
dÈtcr'
Norr 9r in. j ai été édùcâGur sPé.iilisé porÙ clesjeunes tdsomiques, nrajs sÙi|e à moù pmcès .l ài 'lû
tregàrdani ses lichesl oui. oui. fonnidable
MaiÙterlantjetr-a\,âilledarsûnepeulecomDurâutérebgieùsefèssvmPaihiqueOnfàitdelamécliiâ
L o . r - - . r , l h . o r e n q r i g l Êq r p l q . r eps r i r ' , r o e . ' l Pb r _ " a u ' P r f m r ' : ."'
jmporiant t éducatiol- Suel beaÙ nlétier I
trcear.lanr toujours ses l}chesl C esi
oùLe|pi1is]econtactaveclesjeùncsesttrèseûrichissâni.Nousàpprenonsnot's-memesDeaucoup.
ce sont des échanges lrès tmcrueux
(.egddæi la caûûal ArtenLion tseftrù.1, le jeû On se concenire Voùs âvez 'hoisi {risùrt sa nchcl
la ÉPutâ
S:riân au la(.ûe sièc1e ... Qùdânte secondes...ToP- Ouel musicien de blues noù âÛléricain a
iioù d avot pâssé ùn contrat alec le Diable ?
' Facile. Robefi Johnsol
tpltrkl
Daqn " ?
8ûe1célèbre satâniste alelais a rondé la secte .1e ta Golden
Aleister Cro\r'ley. Uù vieux Pote
(p1i1rkl
-suellechaGondes.Rollingstoùes'aétéàfongilredlùrûreurÛcsaiânistelorsdûcoÙ.ertd'A1tânont?
'' Un boû souvenir, ca aùssi
Synpathy lor lhe De!i1
{pxnk)
8ue1réalisateùrdorigiDepolonaiseavusafeDmeenceùlieassassinéeparChadesM'nsonqÙidisait
l.'
vouloir empêcher 1a naissæce de ]'Antéchnst ?

- Fele\.ant le nez des s€s fiches) Eûn. . \ous passez ?


r ' - 5 o d c ( l u L ê -V r s . r r
PùdoD ?... Eùh..- plus qûc dix secondes, Eertræd. '':
C est pas Charles Manson qui a âenhé cette sâlope !
L i , r m . . .q Ù c 5 i r o n s u i v â î t e : q u i ê . .
' C est Arzàchsx qui a fait la césânenne. Moi i étais 1à ie la iemis en posilioir' ^près on â lâit une partie
de toôl aYec le fLrtus a1.ùt de .
(diùe'doûCl
Et.-. cuh... cest terminé Befirand !

à la
Vous ayez réussi à marque. {scrutdt les scores) trois points I Cesi Ûès bieù l La réponse
dennère qresiion éJait {lisant sa licbel Romtn Poianski : L€ cé]èirre Roûiæ Polanski blen srlr'

Bien']llelciB.Y|rand'Nousalloisâp*SentjolleravecLâule]ine,ltneS}Ûpathjqucvideusedetruite'
Laureline orlginaire ale .. tlisæt sa tiche) Mo.i Albcrl sous la_Chaurnièrc. dans lc Garcr

Glabdùk softit de stltdio .l enregisirement le cæùr léger'


Il passa û]entâteme]lri plannû4 de ia seùâine Madi marin il enreSlsirâit un l00o/o
nrillions ' sur les
sPécid1illtéelisûe religieu. Mardi soir c'était un " gui '€tlt gagrler des
Olr;stions '
;cies. Ei mercredi jdi, si Personne ne l avait têÉ avæi, i1 serait en dire't au Jeu dcs mille liancs
guant à 1â seânce qu il venair de bouclcr ..
amoinsdetrouverunnouveaucandida|et.]etouirefajreenque]qùesheures.ilsn'aùnielrtpasd'autre
'Suestions pour ùn Champion '
choix que de dlfuser ce aictr de
''
Tant mieu , se diFi1. l,es retrâités aussi olli le droit de s .ÙÈser'
W- æzt<atia Lr Notçi,t,e Salz,l.iz Pôt à \4- çlôW /.ï',a;a à i4 t';4.tô'

tuq

C,f

" La haine profoncle est elle âussi une idéaliste : que nous fassions de
not.e âdversaire un dieu ou un diable, nous lui faisons de toutes
'
facons trop d honneur
- Fried.rtch Nietzsche
Vos Joueurs vont passer à la télé ! Enffn, ils faire des remous aus,sl blen du côté des Forces
vont surtout passer un sale quart d'heure. En du Mal que de lâ Youyou Power Force.
avânt pour le grand cirque médiatque, les C esr pourquoi lâ chârrnânle équipe composee
cùn&as, leÀ paillettes, la coke... de vos joueuÉ va êtle envoyée sur le terrain
Ce scénd:io \,.a confronter les personnâges de pour se renseiÉFer $n cette émissi9n et ce
vos joueurs ar]-\ bases du méfler de pémon : famelrx curé, pour décorr,'rir s'il s'agit d'un
recueillir des informations importântes et, Ange ou si les Forces du Bien sont quelque
ensuite, pelvertir tout ce qui peut l'êtle. l,es pârt là dessous. Et discrètement s'il vous plait.
joueurs vont êtle confrontés au véritable l,es DéÛlons se rendront compte plus ou moins
objectif du Grand Jeu, ce pour quoi Anges €t Épidelnent que le père Dominique (le nom,
Démons s'alhontent depuis des millénaires : c'est juste pour l€s fâire stresser) n'est qu'un
l'âme de l'hoûme. Lâ première partie est donc simple hrrrnain €t qu'il âgit de son propre gré.
plutôt simple Èuisqu' s'agta d'une enquête Leur hiémrchie leur dernânderâ âIors de fâfte
tout ce qu'il y a de phrs clâssique, même si la cesser ses aglssements de marfèrc discrèt€ et
tnesse et la discréûon seront indispensables. vicieuse : il s'aglt de tlouver les points faibles
La seconde pârtle, quant à elle, est un peu plus du cuÉ et de les er?loiter poui le perveriir de
compliquée à methe en plâce et demândera, de mâJrjère â. premièremen(. discrëditer à jarnais
la part du meneur dejeu, une c€rtaine capacité son émission, deùrdèmement, ternir I'image de
à imprcûser et, de 1a part des joueurs, une la chrétienté et, entn, de s'assurer qu'il aille
uliliùarion a.Uve de leurs mêninges. de directement en Enfer sâns pâsser pâr la câse
I'audace, de I'audace et toujours de I'audace. départ et sans toucher les deux cents sacs. Et
Cette aventurc convrent tout à fait à un pour cela, la méthode la plus infaillible, c'est
groupe de tiois à slx Joueurs expérimentés et de le pousser au suicide. On sâit, c'est gerbant,
des Démons mêIne débutânts ûâis connâis mâis e'est çâ- le travail des Démons.
sant bien les mécanismes et'le inonde d'In
Nomine Satânis. Enfoncez-vous dans votre l'rot a"^alô,b,t Telzâaa
fâuteuil, prenez la zâpette en main et laisser
vous lobotomiser pâr In Studio Télévision. C'est par une belle soirée de septembre que les
Démons sont convoqués par leur hiéÉrchie. læ
>lbrl rr4'lt" Message Ofûciel leur est ûansmis, progÈs
oblige. pâr un moyen de communiçation
Une petite chaîne qui monte, qui monte et qui moderne: radio. GIé. portâble. lnrernel. Er ça.
coûûrence à nous les briser menu a décidé de avec-la touche câractéristique qrri fait tout le
passer â la vitesse supérieû:e. Non cortents dharme des Forces du Mal - c'est-à-dirë aux
d'avor enfermé une bânde de crétins avec des doux accords du dernler âlbum de Crâdle of
caméras et des mauvars meubles d'ùJre ffrme Filtll {qrri est ûon ser ernent satardste lllâls er
suédoise que nous ne citeront pas pour ne pas plus une insulte au bon goût, voire âu goût tout
falre de pubûcité à des gens qui ffnancent court). Ils sont invités â se rendre. à \,'ingt et
certâins pârtis nauséabonds (et hop ! Trente- une heures le soir même. dans les locauL.d'une
hrrit lrlots de [lédisânce sâns citer une seule chaîne de télé crJætée, branchée et beauf, dans
marque), les producteurs ont décidé de fâtue Ie quinzième arondissement de Paris.
plus fort encore. Ils y seront reçus pâr ûrr certain Charles-
Da.ns leur escalade vers le pire pour concurren- Hubcfl qui leur e'(poserâ Ieur misclon.
cer la télé poubelle favorite des ménagères de Iæ quinzième ârrondissemeit âyant dqià eu
moins de cinquante ans, ils ont irnpodé des drcit à sa couclÉ de médisance dârls un auhe
Etâts Unis rùr concept d'émission novateur {plus scénario de cette ertension. nous nous contente-
ou rnoins) et qui raplmrte (plus que moins) : des rons de dire du mâl du siège social de ladite
câméras, rln plateau, un public, des mjropathes, chain€. C'est moche. Et c'est pleln de connards.
un curé - et vive le télévangetsme ! Des jeunes cadres dynamiques s'agitent
Et le pire. c'est que ce n'est même pâs 1m coup partout dans les locaux clinquants de la
des Forces du Bien rnais bel et blen une idée de contre-culfirre foot et pomo, au nilieu du
ces erfoiÉs d'hunains. Plus pieclsément d\-ln bruissemenl feulrë des animaleurs, deprimês
hurnain, ùrr missiomâire revenu d'Afiique, le pâr' la réduction des budgets de leurc
Père Dominique, bien décidé à poit€r sâ fôi e]rl émissions à une peâu de chagrin pour qu'un
access prime time et ce de manièrc pathétique repugnant et h]?ocrlte grand patron puisse
ment sincère. Autant dire que cela dsque de jouer à êtue un peu plus le maître du monde.
Les Démons sont rapidernent conduits
donr une sâlle d artenre lres ârl dêco ou, Lapzaz Do*;,t;a'a
après les avoir laisser poireauter dix
minutes, leur supédeur les âcctelllera. Né en t95O dans l'arrlère pays breton, le père
Cbârles-Hubert (" céhache " pour les Dominique, Dorl1inique Luvier de son rrâi nom,
intimes), bellâtre quadra dans un costume a voulu devenir Fêtre très tôt. Il ente en
et une chemise noirc qui jurent aifreuse sérrùlâire (Sainte Marie à lrrient) dès lâge de
menl avêc sâ cravâlejdune dun qrdnd " seize âns et en sort pÉtre cinq ans plus târd. A
créateur ". Ieur sellerâ tous la main avant cette époque, tout le monde s accorde pour dirc
de faire flasher ure aura respectâble et de que le curé est un holl)me s:'mpathique, zélé et
se présenter : " Prymhtâimm, Câpitâine des très crcyant. Son directeur I'apprécie beaucoup
Youyous aux ordres de Nybbâs, Prince des et a de grands prcjets poui lui. pensârt en faire
Médias " (un peu pompeux. non?1. un membre du hâut clergé asse.zrapideme .
Il leur offre ensuite à boire et les mène dans l,e .eul peril problème cê"1 quc Dominiquê.
une grânde sâlle de réunion svle techno pop comme tout baeton qui se respecte, a un goùt
art mal agencée.. certâin pour la boisson. l,es persoûnages
Il leur expose a:lors leur mission dans ces pourronr pal exemplc I apprendre en se rensei.
ter-nes : " nous uenons d'epprenrfre quune gnant aupÈs de son meilleur ami et camârâde
chaùÊ dÊ téléuEioft JraftçaEe o'll(].it laftcer uft de chanbrc de l'époque, le père Albert. qui
nouL)pou.on\cpt dêmission dans quctrfejours. exerce toujous à Lorient. Si les joueuÉ le
Les préparatds oftt été Jails dafts Ie plus grand retrouvent, celui ci ne se laisserâ pas fâcile
secrcf aiepurs plusreurs mols et Ie Jait que no].]s ment convaincre de lâctler cette irformation ; il
ne nous soyons aperçus de rienjusqu'à pÉsefLt a déjà résisté à " Voici ", alorc les Démons
nous JaX penser que Ia YouAou Pouer Force de\,Tont bouver un excellent prétexte pour
pounai! bien ètG Ià dessous. En eI[c!. la f interroger et, surtout, Ie faire parler.
cdmpagne de publicite que rous a9ez peli être Une autre personne qui pourra les renseigner
L)ue sur ceLte cll,.ù1e araiL poul sllJgan " Eles est le dùecteur spirituel [un peu comme chez les
Ltous prêt à cfoire ? " eL " ktJorce de lArnorlr ". psys : un autre prêtre qui le supervise) du curé,
In production aÙait laksé jkrer un certain Michel Meunier ofliciant au Coltège
allinnant que &?tte é.r:.rssior. était Lne adapta- Séminariste de Pdis. La borme nouvelle est que
tbrL du programrne anericain Ternptatiott le Co[ège n'est pas une église, Ies Démons
lslonrl dans lcqucl des eoupLcssonr sêporês pouront donc s'y rendre sans trop de prcblè-
snr deux iles où des céIibaTaires les aLlendeùL mes, l,â mauvaise nouvelle est que le IÈre
pour 11?sJaire lauter par toLLs les nûaens. Meunier rcfuserâ bien éùdenrment de di.e quoi
MalheureusenEnt, cette information était un que ce soit. I1 faudra donc Iy forcer d'une
carLuktr destirré d cecher kr Dértte puisqtJe Le manière ou d'une autre lcoups. menaces.
Drai concept de L'émbsiotr. est... Ie teleûonge pouvoirs. etc,).
li,smc, Lanirvllc"tr pst un tertaln pèrp Du côté fâmille. il n'y a pas €Fând-chose à
Domiùiqte eL, dès denail, cornmencerd uiE savoir, ses pâreits sont morts il y a une dizaine
compognp dp publicité massiDr pour prcporcr d'amées à six mois d'inteffalle et il a ulre sæur
sor. auâience Dendredi soir. yote mission est de qui ût toujous en Brctagne et qui déteste son
découDrir si Ie Père Dominique est urLAnge et ii frere. Elle s'emprcssera de répandre sur lui un
quel point Ùl YouAou est ireliquée. Votre a.tiaft bon ÉFosbol de ffel. Elle pârlerâ de l'alcoolisme
deura être kt plus alascrète possùùg et L'ous ne de son 1ière à quiconque saurâ la convaincre {er
(leDrez en aualn cns lot1s Jdire rcpérer pdr le ûonnaie sormarte et trébuchânte).
pfêîe. Toule odiorT ollënsilte esl shiclement Celui ci a conrmencé à boiie quand il avait
interdite sons autorisation préalable de ma treize arls, avec ses potes du collège. La
part, je Deux que ce soit absoLurænt ckLir : taLnt Bretâgne est tout de même une région bâJbare
que nous ne saùons pas assez de clôses eL que dâns laquelle or est saoul à dix heures du
je ne Lai pa:s décidé, on ne massacre pefsonne. matin mème si parfois, quand Ie vent se lève
Compris ? Voici une en)eluppe contenant dix sur Douârnenez. Ie pêcheu sobre peut lui
û1ille Jralfcs pout Dosftais. Si Do].rsaL)ez besoin aussi apercevoir les flèches de lâ cité d'Ys
de qrElque chose de spécifqLe et de raisor.r.a- engloutie sous les flots, tandis que les
ble, contaitez moi. Je LJeLLy un rappoft Dendredi embruns frappent son visage buriné et que
tûtilr à ka prcmièrc heva C est impératiJ et je l'océan, si beau, fouette sa barque. On dit âlors
n'aime p(rs les retards. Merci. ' qu'il est con comme un Breton.
Toujours est-il qu'à quinze ans, le petit Un appartement dans l'iûûeuble d'en face, à
Dominique étâlt un poi\.Tot, un vral, un des l'étage du dessus, est librc et les persomages
CôLes d Armor. Ouand il rentra âu sëminai-re. pourront le louer (cinq nille par mois et je
pour prouver à Dieu son arnour pour lui et peux voir vos ffches de paye s'll vous plait ?)
surtout pour de pas ûnir coû1me un vieux s'ils le désirent. aûn de surveiller le pere
mârin perpétuellement scotché au comptoir, il Doûirdque plus facllement. Il ûe sera pas
fft væu de cesser la boisson. Il eut du mal à difficile de plânquer des micros c}Iez lui ou
terdr cette promess€. A]ors, plutôt que-de fâire d'utrliser des capteurs paraboliques si vos
1a prestigieuse carrière qui lui étâit promise au Joueurs sont sufûsarnment tordus pour y
sein de la biérarchie cathollque, le père penser : de noûibreuses bouti4res de " sécuité "
Dorniniqu€ décidâ de se purrir : il partit en orlt pignon $n rue à Paris et peuvent fournir le
Afrique dès ses vingt-deux arrs. Avec l'espoir mâtériel adéquat.
que son dur labeur c-hezles sauvages le prêser-
verâtt du pêché. Et on peut dire que. jusqu'à Ç;çallrLoJ
présent, ça a relativement bien marché.
Dominique n'â bu qu'une fois depuis lorc, il y (" Enlève cette qÉe du monsieur 1.")
a ul1e vingtaine d'arlnées. quand ùrl erlfânt de I-es Forces du Bien ont décidé d'envo]€r une
tr€ize ans qui aidait â constmire un puits est équip€ se renseigner sù le Père Dominique.
mort écrasé sous I'infrastructùre métalliqu€. Malheureusement, les deux An€ies qui ont été
n y a chq âns, le père Dominique a renconûé cl-olsls ne sont pas sÉcialement habitués à faire
quelqu'rln qui alait ùalrger sa \,{e : un prètre url travail d'investigation puÈque ce sont deux
alJréTicain qui lui a *?liqué que lavenir de la brutes de combat à la subtilité hès limiGe.
cbretienté passâit par le prime tiûe. I€ Iiânçâis a Saiiet et Mariel, dont vous trouverez la
\,u çâ comme rm sr!Èæ de Dieu. cela vor ait tout descnpûon et les statrstiques en annexe, ont
simplemenl dire que Dieu iui â1,€ll pardonné ses un plan simple : s'introduire nuitanment dans
pêchés et qu'il derr'âit rctourner dans le monde l'appârtement du père Domûrique alln de
pour en$n devenjr Ia stâr de l'église qu'tl aurait lancer.une Détection du Mal. Et si l€ résultât
du êtrc ily a longt€rq)s. I faut dirc â sâ decharge n'est pas probant, ils se mettront à I'inteûoger
qu'il étâit très enthousiâste câr il venait de ffrlir à à leur narrière..,
aider de construire urr hôpitâI. Et qu'on venait de Le jeudi soir aux alentours de trois heures du
lui soigner une blessur€ qu'il s'était faite avec rm matin, les deux Anges pénètrent dans I'imm€u
produit local asw, bizarre et âux prcpdétes ble de Malakof en sonnant chez le concierge.
rclâtivement euphorisdrtes,,. Puis ils lui cassent la gueule pour lui piquer les
Il a passé les quâtre années suivântes à clefs de l'âppârtement. lls montent ensuite au
methe âu polnt sa futurc émission, rachetant quâtr:ième étage, ouwent la porte, se rendent
aux Américâins le concept clé en main pour le dâns la chanbre du curé et utilisent leur
falre exploiter pâr un producterù: en FrÉrnce. pouvoa. Blen entendu. çâ ne,rnarche pas et ils
Puis, l'amé€ dernlère, il s'est iûstâllé dans un sont alors obligés de passer au plair B. I-e Père
petit F2 à Malalol tout prêt du stade Iénlne. Dominique se réveille, aveuglé par la lumie.re
D'ailleurs, si les joueurs décident de visiter d'une ma€lite qu'on lui braque darls la €Èeule.
I'appârtement du père Dominique, ils Les deux AnEies l'attrupent et le collent sur une
découL'rtont un immeuble récent, pas chaise, attachent ses mains avec de.s menottes
spécialement beau, avec un interphone. l,€ et coûmencent à f interroger : " Alors. connâfd,
concierge possède le double des clels de tous pour qui tu tÉ1.ailles ? C'est qui ton Prince ? "
les occupants. L'âppartement du prêtre est Bien entendu, le cùré ne réagit pas puisqu'il
sobre, peu décoré à part les quelques ne comprend rien à ce qu'on lui demande. l,es
cruciffx et blbles de bon â1o1. deux Anges se mettent alors à cogner. Ils lui
Par conb€, le bâr en face de son appârtement est bourrent les côtes de gentrls petits coups de
le OC des myhiques HeUs Angels locaux meme pieds pendâlt une dizâine de minutes, sâns
si, en rrâ1. fls no.jstent plus ; on s'en iout c est obtenir ce qu'ils veulent, et finissent pa:r
un jeu, non ? Ils seront tl'es amusés d'apprcndie comprcndrc que le pau\,'re honlme n'est qu'ùn
qu un cureton habile jusle à colé de lerir mde simple hulrlain. Ils I'abandonnent donc dans
d'elecuûr, suitout ùn qui passe à 1a telé.-. Ils cet état et rentient faire letn rapport.
sercnt Iavis, pour peu qu'on les pousse, d€ rtplex I,e père Dornùdque appelle un médecin, se fait
un peu a\,€c le pÉtrc : Iat mort dâns sa boîte aùx soigner et décide de ne pas porter plainte
lettres, canettes lancées \,rrc sâ fenêtre, etc. ["pardonne-1eur, ils ne sâvent pas c€ qu'ils fontJ.
Il â une côte fêtée mais rien d€ LTailllent tlès Il pârle de Dleu, simplement. doucement, et le
Étrave,les deux Anges s'y erlendanl Fn ce qù public semble sous le charlne- Il Écite un
concerne le passage à tabac (ils ont du êhe épltrc aux Codnthiens : " Galiléens ".-. Il a I'air
flics dâns une autre viel. d€ dire que ce sont nous, les Galiléens,
Bien sûr, s'ils surveillent le père hommes de peu de foi : " Pourquoi regardez-
Domirdque, vos loueurs sont libres d'inter- vous verc le ciel ? " Etje comprends : le ciel qui
venir. Ils n'ont aucun moyen de savoir s'ouvre de!.ant nous en ee siècle de lâ mort de
jusqu'où les dell)r Anges vont aller. D'un l'art et de l'âme, c'est celui dela divtre lucârne
autre côté, attendre un peu est aussi un bon âu nom du pitch, du diamètre et du channel.
moyen de décou\.'rir €ux mêInes la natur€ Dieu n'est plus dans le ciel, il est avec nous.
du prêtre, salrs se faire g fler qui plus est. parmi nous. tout âutour de nous. Notre Dieu,
A eux de voir s'ils prennent le risque r'est Iâ télévision. Honni soit fhéréûque qui
refuse Di€u I Et lâ ménâgère de se prosterner
PaatÂzu a*iaaÂot" devant 1e veau d'or, disponible porll: tous,
démosatique, payable une fois par an au
Vendredi soir, vingt heures cinquante. Fin Inoment des impôts. l,e paradis gârântit. lâ
des pubs. Ça commence par une \,'ue pensée exclut.
plongeânte sur une crolx, dâns des couleuis C'est fait. Lexception culturelle a fait long
pastel étudiées pour ne pâs rebuter le public. feu. Ce n'étâit qu'une flammèche soufflée pâr
Des spots bâlayent un plateâu âlors que le vent de lâ mondlalisation. Lâ télé de papa est
retentit une ignoble version moderrre de chants morte, vive la télé poubelle. Les décervelés du
gFgonens un créaliI a stlremenr trouvé que I-o{t ont ouvert la voie : ils sont les prophètes
Éjouter un beat dance derrière ferait plus .le l'Àrê .â+Lt^.lin,re

moderne et plus énergique. Alors que les I' Vous êtes cathodique, vous ? " Je dois
dernières noies relentissenl, les caméras recomaihe que je suis protestânt...
cess€nt de vir€volter dars un public déjà I-€ spectacle s'enflalnme ensuite, natllrelle-
hystéÉsé poùr Se ffxer sur I'ouverture au menl, comme pré\,'r'. l,€ Père Dominique
centre du plateau, juste sous la croix bleu pâe appelle à faire des dons- Un numéro s'affiche à
de dix mètres de haul. d ou le père DominjqLre l'écrân. La pression monte d'un cran. I,a
est censé sortir, tension augmente. La foule est en délte. Rien
Les âpplaudlssements contimrent de d'âi1ormâI. Juste savoir où la prcduction a
résonner en écho dârrs le silence terrible de la trouvé tant de croyants feFents.
peûte lucarne, Ce n'est même pas aussi choquant qu'on
Le Doilà-.. pouvâlr s'y âttendre : pâs de guérison miracu.
Lhomme n'est pâs très grand. vetu en clergr leuse et de prestidigitâtion de bas étage, juste
man, à la mode âméricâine, forcément. Son quelque chose daIrs l'arr. Une messe de trols
visage est calme sous le maquillag€, il sourit. heures, coupée par les pubs - juste un specta
Une étrânge impression de paix se lit dans son cle, nawant, parce que c'est un spectacle.
rcgard. Il écarte les bras et élargit son sol-1rire. Justement.
lÆ public, exitatique, se déchaine. De nos jours. Mtune le concept du déff, dans sâ petitesse
on ne se déchaîne qu'enchâîné à sa chlâine. mesquine n'est pas choquant ; il a un alr de
" Au commencement étâit le verbe. €t le verbe Téléthon ou d'Intervifles : faire escalader 1â tour
était Dieu, et le verbe était avec Dieu- Je suis Eifel à un footballeur professiomel. Frissons
venu vous ânnoncer une Bonrle Nouvelle. " garuItis pour le cathodique praûquânt.
Fracas d' acclntnatùrns. Je crois.
Ir pùe Dorninique parle, sa voix est chaude. Oue J'irais pêcher Dimânche.
enjôleusç - les mots coulent raturcll€ment (Afticle sur God Story. poru dans un magozi!1p
pour combler le ûânque spirituel de ce début culrurel ûès caùû de gauche)
de rnillénaire (ffIr de siècle, c'est out). Le vingt
et unième siècle sera spirituel... Voire. L'éûission, se passe donc plutôt bien. Avec
Pendant quelques minuies, lâ voix se laisse url spectade pa,s si racoleur que çâ, le talrx
écouter. Les paroles résonnent, un peu ; d'audience dépasse tout de même les trente
souvenir d'enfance retrouvé, derrière les pour: cent, ce qui est €xcellent à cet bomlre et
autels quand le tissu blânc m'irritâit le cou et à ce moment de la semaine. Le père Doffirique
que lâ cloche tlntait. Faire le bon gest€. Se parvient à collecter près d\rn ûdlllon de francs
lever mâlntenant. et fait la " une " des Journaux du lerdemain.
La pæsse de cânir€au est ettbousiasmée. les gârdânt à l espnl que le blrt est de l envoyer en
intellectuels sont obligés d être orltrés. I-e Père Enlèr. Prochaln mpport après la prochaine
Dominique esl irvité sur d autres châites pour émission. Discrétion obligaloire.
parler de son érnission et passe son temps Le: lor,.r dr Bien. "lle- u--i, se
- n t r . r n r . n i p \ \ c .p l d l ' a L { r . l p s p r c o n f e r e ne' - demandent ce qui se passe \Taiment là-bas
de presse. Dès 1e lendeûrain, toutes 1esplaces mais commencett par enquêter dans leur
dans le public pour Ia semâjne suiï:rnte sont propre hjérarchie pour savoir si ce n est pâs
prises lil laul âppeler un numér'o à tuois trancs une nission officieile avant dc faire quoi que
la mimrle pour en obtenirl. ce soil. Si leurs premier's enq!èteurs ont
Dans un hebdornadâire chrétien. Ie ûombrc disparu. pâr contre. ils dépêchent immédiate
de personnes à se déclarer catholique ment Clâude (voir PNJS). Tenez en compte
augmentc soudain de cinq pour cent dans dans ]e déroulemett du scénario.
leur sondâge.
L-\ For.e- du 14âl pdniq rênl Ln p' u el F: 14 P4bl
personnages sont colrvoqués chez leur' contâct
lê lcr.'lc'nJi-r sorr. ll lê rr oITrFur budg'r L]e I-a prcduciion est rnstâllée à Aulnây sous Bois
100.000 ftancs et un numéro de téléphone (oui. ercorel, une ville s!'mpa où il est interdit de
priorilaire pour toute demande qu ils \endr, dp e\-êr'e âu prr'..n : les 'eure-
pourraient fâire [dans la limite du raisonnable pourraient s'en sen'ir porù tairc des cocktails
:pas de pode-avions ou d'assassinat par molotov, comme s ils ne savaient pas siphonner
cxemplel. lI leul demande de clécouvrir avant des résen'oirs... Enfin. âpr€s tout, cest juste
la prochaine émission sil y a des Anges pour fafe peur arx gens et leur vendre des flics,
quclque part et de commencer à s allâquer dcs caméËs de \ddéo sun'eillance, de 1â troùille
psychologiquetnent au père Dominique eû âu rabais et de I apolitisme politiciet.
l,es locaux, constrxits comme un chouette et se démène comme elle peut pour organiser
bunkêr. sonr he" prolégeq : €Fille\. camera!. rous le. rendF/ \ous du cLrê. Malgrê ses
gardes, la prerdèrc érnission de télé poubele nombreuses gaffes, celui ci I'apprécie et lâ
franco-française (quoiquel ayânt été âttâquée maintient à son poste.
par des imbéciles qui pensent que c'est
vraiment important mais qui ne bougemient Réalisateut: Gérard Bouvier. Un dusLe
par leur cul d un ceniimèLrê pour une .'.raie fr'ustré. La quarantaine, glas et chauve, il n'a
cause. Si les personndgc\ parvienneni à y pas encore réalisé le long métrage qu'il
p ê n é r r e rr o u r d e m e m e . c ê l â n e l e u r r e r v i r â âmbitionne de tourner depuis plus de vingt
de toute façon à pâs grand chose, sâuf s'ils âns. 11compte bien gagner suffisarnment de
trifouillent dans les comptes et qu'ils s'y tunes âvec l'émission, ou entrer- en contact
connaissent en comptabilité : dâns ce câs. âvec des gens pleins aux as, pour financer
ils s aperce\''ront qu'il manque de I'argent son projet. En attendânt, il a le nez plein de
dans les caisses. poudre et erl refile â un peu tout le morde
Les Joueurs vont sans doute s'intéresser sur le plateau de tournage. ll serâ p.êt à tout
aux responsables de lâ production et de la pour éviter le scandâle,
chaine. Ceux-ci n'ont rien à voir (pour le
momenrl avec les Force- du Bien. mcjs Resporsable juridique : David l,enguiller. i
nous allons voris décrire les personûages Un cinquantenaire, grand et massif avec un
I
clés du show poùr faire diversion âuprès de brushing impeccable. Un peu la fusion enhe
vos joueurs et pour re pâs âvoir à un âvocdr d.lffairc. er un cJlcheur, \i vouc tI
improviser quarante roms de PNJS quând voulez vous faire une idée. Il n'est là que pour
ils vous les demanderont. De plus, certains
d'entre eux cachent dans leurs placards,
prendre de la cailasse et est devenu très pote
avec Bouvier, qui partage son goùt pour la
t
qui un secaet. qui un squelette, et les blanche à récurer les naiines, Il trompe
Démons pouûont s'en servir pour faire reÉilrliFremFnt\â lèmmê â\êc rour .e quil
pression sur I'érnission et le prêtre. peut et pas mal de prostituées.

Productrice : Laurence Filipi est une Directeur du Marketing : Vâlentin


g r â n d e f ê m m ê d u n e q u a r a n L â i n ed a n n ê e s . Dugommier. Un grand homme d'une trentâile
élégânte dans son tailleur à la mode. Elle d ainêes, habillé branchê dvec Lrne ênonne
est extrêmement dynamique et ses dents loufie dF I he\êLL\blonds d-ressêsa\ec du gel.
rayent Ie parquet de fort belle manière. Elle I1 détourne de l argent pour financer son train
travaille quinze heures par jour et défendm de vie outrageusement o,lravagânt et dispen
son émission âvec rage sl celle ci venâil à dieux. et sera à la botte des perconnages si
être âttaquée. mâlgré sor âthéisme viscéral. cerlx ci le décourrent.
Il faut dire qu'elle adore un dieu bien plus
réâliste : le pognon. Chef de la Êécurité : Désiré l,eblanc. Antillais
bedonnant au crâne luisant, il dirige l'équipe
Responseble pour le chaine : Stanislâs de de vigiles d'une mâin de fer nonchalante. 11est
Perac est un trentenaire gmnd et maigre. Il homosexrel et tiert âbsolument à le dissimu-
poate avec orgueil une mèche blonde et des ler â tout le monde: dans le magnifique monde
petites lunettes rondes cerclées de fe.. où tout Ie monde s'aime (la télévision), il est
Catholique convâincu, il mise beaucoup sur permis d'afiicher ses préférences sexuelles à la
cette émission. Son passé est peu reluisant : seule condition d'être placé hâut slrr l échelle
dans sa folle jeunesse, i1 a milité au sein sociale. De lâ pârt d'un simple gârdien par
d'une organisation d'extrême droite qui exemple, celâ serait follement inconvenant.
iorme de respectables présidentiables. I1 tr.ès cher.
fera tout pour le cacher, tout sauf mettre le
show en péril il ne fait de mystères que Juste avant l'éûission suivânte. 1esperson-
pour ne pds iernir I imaee de celle-cj. silon nages seroût de touveau convoqués. On leur
il le clamerait fièrement. ordonnerà de mettre les bouchées doubles
pour pousser le Père Dominique à se faire
Assistante du Père Dominiqrre : G\rerdoline sâuter lâ calebasse, et de commencer.
Lutowski. Une petite jeune lille de 25 ans. discrètement, à perturber le bon déroule
brure et plutôtjolie. Elle a eu le job par piston ment de l'émission.
Leur contact a chângé : c'est un garde 3 aux les coups tordus que pourraient irnaginer vos
ordres de Nybbâs qui double leur budget et les jouettrs. Néannoùls, nous allons tenter de
motive en leur promettant la rétrogradation au vous donner un ûoyen de modéliser la
râhg de Familier en cas d'échec. déchéânce mentale de Dominique. Attention,
règle rnaison à usage unique 0eter âprès le
tz, Yory li'xo*llz scénario, ne pas dépasser la dose prescrite.
commencer de préfércnce avant la date écrite
Après Ia seconde émission, les choses se sur le cul de Iâ boîtel.
mettent soudain à changer : le directeur du Châque fois que les personnages vont tenter
marketing et le chef de la sécudté valsent et quelque chose et que le père DolTrillique n'auË
sont remplacés par un Marc et un Dddel {voir pas Ia volonté nécessaire pour prendrc sur lui,
carâctéristiques en annexe) alors qu'un il s'enfoncerâ un peu plus dans 1a dépression.
nouveall " responsable de la commurdcâtion , Néanmoins, il aura âussi la possibilité de
au service de Didier, est parachuté à lâ s'endurcir et de ne plus réâgir au-x traumatis
production. L'émission deviett alors encore mes mineurs. læsjoueurs derîont donc penser
plus gmndiloquente et les bénéffces âugmen- une gÉdatlon darls les attaques s'ils veulent
tent en flèche. Bientôt. les premières guérisons envoyer le pau\are horrme erl Enfer.
de chrcmosomatiques et de falr-x infirmes Chacune de leurc actions vâ leur rapporter
commencerlL l,e père Dominique est alr.x anges des points. Ouaid le père Dominlque aura
(poul pou8 et commence à penser que sa âtteint certains pallers, son comportement
mission porù le Seigneur est encore plus €n sera grandement aflecté et il lui sera de
importârlte. On lui colle alorc deux gardes du plus en plus difficile de résister. Le
corps un peu spéciâux puisque ce sont des psychisme du prêtre va être slanbolisé par
Ang€s de Jeân-Luc dont vous trouverez, encore deux scores contraires :
une fois, les câracténstiques rln peu plus loin. Le premier représente sa descente aux
l,a semaine srrivante, les Forces du Bien enters (DE). Pour pâsser d un niveâu â
proposent au prêtre de devenir: un Ange. Iaurre. il fâuL accuÀul"r dir. poinls. àe Ia
Contre toute attente. celui-ci refuse : il tâut mânière que nous indiquons plus loin.
dire que c'est un serwiteur de Dominique sur Chaque fois que le père Dominique atteint un
lequel lhurleur du pâtron a déteint qui Iui palier, la difliculté de ses Jets de dés
offre le Pâradis. La Youyou réiléchit pendant augmente et son comportement se détédore.
deux jours, puis l'Archange de la Justice l,e second score montre à quel point il
téléphone lui même à la Bourboule pour s'endrncit (EN). Une fois qu'il a appris à
demânder à Dieu d'en fâire un Saint... " Bien supporter un certain niveau de torture
sùr, bien str. mais vous pouvez m'âbonner â mentale, il ne peut plus êtrc âlïecté par
Pèlerin Magâzine ? " Le Père Dominique quelque chose qaussi ou de moins fort.
devient alors techniquement un bourrin, euh A chaque fois que vos joueurs mettent au
désolé, un Sairlt (comme expliqué dals le point un plân et l'a\écutent, le prêtre fait urrjet
I Liber Argelisl. Celâ lul donne quelques de Volonté. Lâ difficutté dépend du degré de
I pouvoirc et surtout le rcnd plus difficile à perversité et de préparation que les personna-
I traumâtiser, comme vous pourrez le voir en ges atteignent : une idée stupide non étudiée
I mat:mt ses câtacs, Iui ferâ faire un jet sur la ligne Facile âlors
I Dès le lendeûaln. une nouvelle émission est qu'une idée ingénieuse soigneusement réâ]isée
t diffusée où il guérit, en direct. pendânt une rendra le jet Très Difiicile. À vous de juger.
joumée de priàe, un jeune myopâthe (en Suand le plan réussit (c'est-à-dire quand le
même temps, des vieu-x myopathes...J. Dès le prêtre Éte son jet de Volonté). notez Ie RU :
I début du show, les Forces du Mal ordonnent c'est le nombre de points que gâgne le père
aux persomâges de foutre tout çâ en l'air le Dolninlque en DE. A I'invelse, quand il réusslt
t plus vite possible. par n'importe quel moyen, son jet de dés. il gagne le RU en EN. A chaque
I en restârt discrets. fois qu'un riveau de DE est atteint. les jets de
Volonté se font avec une coloine de malus de
plus. De nombreux pouvoAs mentâux peuvent
la bnu'* PTcfaLogA. Foa la at'L.
permeLLre de s'âmusera\ec le père Dominiquê.
C'est l'élément central de ce scénario qui va directement ou indirectement, âinsi quun tas
vous demander le plus de tlavail. Il est bien d'idées plus classiquês. A vos joueurc de faire
entendu ûnpossible que nous prévoyons tous prcuve d'imagination.
des-doll.x paciffstes (ni des
ArpaÉûce et codlrortemerût : tous les An€ps de Btrandine ne sont Pas
feriires. conirairemerrt à une obscure ti.adition peujeunesque insmeuvierme). Raoù] est UJrnettoyeu,
quelqu'un qui résout le.sPrcblèrlles dans 1esfeves des gens, et pas forcémeût de 1ânânierc la plus line'
Ër, ,* lo"rrl1 qui essâye d'éliminer ses adv€6alres à lâ moindre occasion et qui efiâce des
rxl peu à tort et â travers ll est assez petit, mâigrtchon les che\"eux longs et bruns âttâché
"ùi., ",..t
souvenùs
en queue de ctrelâl et porte des vêtenents trop amples d'r]n noa douteux

UatzO"ço*a fr+4ca. æ'r*'cck Ùoi&


FO VO PE PR AG AP PP
54315213
lalerts : Arale de poing (3J, Esquive (21, Conduite (21
Pouvoirs : Chafr en pierre (21, Passe Muraille, Armure corporelle, Onde de thoc {2}' Détection
du Mal. Skinheads. Interdit (sommeii)
Equipement : cravâte et costume noirs, lùnettes de soleil Oreillette. 357 Magnum
Aipa;ce et cmP('It€me[t : de taille mq/enne la t€ntaine. le che\"elrxlas et noir' Un vis€ge tendu en
6anence. cre'se pâr d'épais sillons sous les !€uLJ.Chârl€s est ur-t€)_ardcâ]me conscienciellx et prudenl
I-asdnechosequilint€resseestsl]nt!a\,Eildumomentetilestunpeumâniaqueàcesujet,prenântsurses
râfes helù€s de sonrlleil pour s'occuperde toul c'est d'autânt plus drrl. que sol1équip€ de sâr.ité est consti-
tuê par sa bâ1de de ski.is qui sdl| ærtes zelésmais peu futê (dejà qu'I les a obliges à poder des cosh]mes'
Iæt ies lailssers'âr ls€r In1 pet! not ?). En câs de rErxrortre avec les peGonnaÉiesde \'os joueurs' il t€r €rè
de1éliminer Ie plus gmnd nomttr€ â1,ecs€s sffviteurs et ttrnerà de firir s'il dsque de se lâire hrer'

qab/* â Bettoil" A+p a* 'uutizc I'z Jaa-h'z

FO VO PE PR AG AP PP
552341r3/r4
TâIerts : Esquive (4), AIme de Poing (9
Pouvoirs : Cànversion physique {1). Champ electrique (U. Armure corporelle {l), Conversion
(1)'
mentale {1). Détectton du Mtl {r}, Eclair (21. Déplacement temporel lll / RégénéEtion
Sacrifice ultime (2), Couleur des yeux / Interdit (nourriturel
Equipeûent : cÊv'at€s et costumes noirs, lunettes de soleil' Orelllette' pistolet 9 nrm
$peience et comportement : deux hommes dans la ffn de leur ûentaine, toujours srÙ le qui-vive'
Iæpremierestob|igéenpenrrânencedecâcherderrièredeslrrnettesàlaGilbertMontânierSesyeux
d'un muge magniffque {qui, de temps en temps. brillent tels cerl-{ de TenlrfiIâtor arr trâvers du vere
fiùné) tandis q;e ie second est vraiment ce que I'on peut app€ler 1nâ{9.e : visage tiré, joues crerls€es'
cotes apparenies... ce sont deù{ ûâis prcfessioûnels de la protection et ils risquent de donner du Âl
à rctordre aux personna{ies de vos joueurs si ceux-ci sont âmenés à s'y confrotter directement'

e^;L Ld*oh, hrg. ab aal*a k DUÀr/'

FO VO PE PR AG AP PP
3543322r
Tâlents : Sâvoir fair:e [2). Discusston (3), Marketing (2)
Pouvoirs : Détection du danger {1}, Téléportâtion [2], Détection du futur proche {1). Absorption
(l)'
de gentilesse (l), Dlato+remental i2), Multiplicâuon {l), TéIépathie{1).Eau bénite t2l' Rêve
MessageofÊciel, PeuI des câda\res
nquipement : costume sobre et sombre, attâché-case. téléphone mobile
Afpalence et comportement : p€tit et rondouitlar:d, 1€visâge rougeaud resp,trant la slanpathie''
Emile est quelqu'un à qui I'o11fart instantanément conffance. Il est Ià pour late en solte que
God Story i proffte au ûraximum arl-{ Forces du Bien et ne dérape pâs dans l'héÉsie Même s'il
n est pâ;âu seffice d'un intégnste coûrme Dom ique, il souharte que l'tunission reste dâns l€s
ùmit de h décence et s'oppose èn celâ à son petlt carnârade Serge En cas de conflit violent
avec des Démons, il essaiera de'se tenir au maximum à l'éctut, d autânt que la slmple \"ue du
sâns le ré!'ulse. Acculé. il combattra ou fuirâ selon ses possibilités'
W BôLA M,gea^ uaa.cc k l4aa,e.

FO VO PE PR AG AP PP
25432123
Talents: Sâr.oir faire (2), Séduction {41,Comptâbilité (l)
PouvoiÉ | Détection d! mensonge (21, Télépaihie (1). Rêxe (l). Augirtettâtion t€mpoËire de
Volonté (21,Charme (2). Volonté supranormaie {2). Câ]me {11,Lire les pensées (21,Contrat divin
f2l. Lu-\urc
Equipeûent : costume ciasse, oidtlaLerù pol1able. té1éphone mobile â\'ec kit rllains libres, cigaillos
Apparerce et coûportement : $and. mince. beau, bronzé, élégani. Serge est un enjôleur qui
conÇoit tous les râpports entre indiùdus coûnDe un jeu de séduction. Il est toujours calme et I
sounânt, capable d énoncer un mensonge éhonié avec le visage de I'innoceûce même. I1 est 1à
pour que lérllission marche. Et ç4, ça veut dire qu'elle doit Épporier des brouzouiÈ. de toutes
les manières possiirles i produits dérivés, sponsors. etc. l,e seul petit problème est sol1 câmârade
angélique au service de Didier qui rcluse de voa que la fin jùstifie les noyens. S il est confronté
directement arl-.. jouerrs. il ferâ tout pour s en sortir. letr pronettânt n irllpo e quoi et teûânt
ses oromesses s'il le lâut.

Nlveau I : rumeurs, artides de jouinaù-x tiifouiller dans ses souvenirs et essaie de


calomrieux. coups de téléphone anonFnes, limiter les dégâts causés par les joueurs.
hurrdliatlon publique, mlit sans dornir, caudæ- Comme il n'est pas très mâlin, le résultât est
mâI. mlneur. quelque peu erratique i jetez un dé à sLx faces,
Ie Ésultât donne le nombre de DE que perd le
Niveau 2 : victime d'une âgression, évérement prêtre. Si vous sortez un 1, il gagne. en plus du
sùlrlaturel mineur, critiques nouraies dans les point de DE perdu, deux points d'EN. St le
médias, révélatlon de son âlcoolisme. résultat est six, le couillon d'Ange a merdé et ce
sont trols points de gagnés, na I A noter que le
Nlve&u 3 : témoin d'un acte de torture, boire pretre ne pêul pas de".endre dun niveau
de I'alcool, plantâge de l'émission en direct. (passer de trente points à vingt-neuf par
trahison de la par:t d une de ses connaissances. exemple) de cetle rnarlière.
cauchemars horribles. Si le père Dominique gagne encorc un point
après le der:ûier niveau, il se suicide et Ênit en
Nlveau 4: prlvation de sommeil régulière, Enfer, l'érnissior est annulée et c'est " la
passage à tabac méthodique. agir conke ses complète, cÊùf, champlgnon. Èomage " (voir page
convietions, événement srmâturcl majeur, 41 de la troisième édition) pour les Démons. S'il
poursuites judiciaires, mort d'un proche, meut âvânt. d'une manière ou d'une autre, et
émission qui part glave en coui es. qu'il n'a pas commis de péché mâjeur {à vous de
voir ce qu'est lln péché majeur et sa responsabi-
Nlveau 5 : annulation du shorr. agir complè- lité momle dans ce câs pécis. en t'oubliant pas
tement cortle ses convictions chrétlennes, que les gens chargés de la pesée des âIlles ne
brutaliser quelqu'un sous l'eflèi de ]'âlcool ou sont pas tendresl, il \'.a au Paradis et. vlan, ulre
d'un pouvoir, comrnettre un péché câpitâI. linltâtlon dars la gueule I
.rssisrerà la mofl d un pro.he. prison. se voir
accomplir un acte r€}loble.

Règle slÉcide : étânt un ancien alcoolique.


si le pèrc Dominique est trâumatisé âIûrs qu'il
a bu (même une gorgée). doublez le nombre de
DE gâgnés. De plus, le prêtre ne peut pas
s endurcir sous l'elïet de l'alcool. Et oui, c'est
dll:I hr vie.

Drlcor€ une règle spéciale : l'Ange de


Blandine chargé de veiller sur le prêtre tente.
tous les tuois jours, de le " répaier ". Il va
Ê#e efusêæ
8^e
une aide de jeu qu'elle est blen !!!

Plutôt que de vous présenter des listes sâns organes, provoquant un choc traumâtlque qui
6n d'ârmes sur quarante pages, nous allons peut enhainer la morl Charmant. non ?
€ssayer de survoler I'ensemble de la questlon, Voilà pour le principe. Vous avez srirèment
depuis les principes de base de I'armement compris que pour rna\sâcrer vorre advergaire
personnel jusqu'à la façon de s'en procurer, en avec facilité, vous devez choisir le plus gros
passant pâI: la légalité duidit matos et quelques calibre et I'âI:rne qul tir:e le plus rap:idement
notions de bâIistique. possible. Seulem€nt. ce n'est pas aussi lâcile
Merci qui ? que ç4...

o,.2)OlU;,*?
).62 NflTO lâ loL
Une arme à feu ser{ à renvoyer voD-eadlrrsâire læ décret loi du l8 a\Til 1939 régule la
d'où tl vlent. Si un humain a de grandes possession d'armes à feu ell France. Il faut
cllances de rester srrr le câr:reâu apÈs que la d'abord savoir que les armes sont classées
prenièrc bastos lui ait fait rln nou\,€au hou dâns notre beau pays en sept catégories, du
draération, r]ne créatùre spirituele relati!"ement plus efffcace âu plus ârodin, I-es armes de
soûde pourra encarsser votre chargeur de 22 guerc. pour corrmencer. cou\'Teni les I rois
sâns trop de problèmes. Ce petit glride a pour nrêmièrPa.e1éd^riêc
but de conselller eftlcacement dans le choix de l,a première est celle des pistolets âutoma-
lelrl: aime ceux qul ne savent pâs se bâttre au tiques tirant du 7.65 ou supérieur, des
contact ou qui âdorent les joujoux que lâ râce pistolets âutomâtlques âyânt un canon long de
humaine a twenté pour s'entre-tuer. plus de 1r clÏl, des ârmes pouvant tirer des
Tout d'abord, sac-hez qu'il existe plusieurs mfales ou dont le chargeur peut contenir plus
qçes majeurs d'armes à feu : les armes coup de dix bâlles, des armes de poing pouvant llrer
par coup. les ârrnes â répétition (qui possèdent des bâIles utillsables par des armes de guerre.
un certain nombre de cartouches dans Ie ainsi que des canons, carcasses et barillets de
chargeu. enclenchées dâns le canon â l'âide ces mêmes ârmes. Il vâ de soi que renhent
d'un levier), les ames semi-automatrques (qui dans cette catégorie tous l€s pistolets et fusils
ne nécessitent que l'action du doigt pour tter mihailleurs, mitÉillettes, grenages, bombes.
après I'enclenchement du chargeur dans roquettes, mlssiles et leurs muniflons. âinsi
l'ârme) et les ames âutomâtiques (qui, pai une que tout projecteur d'ârmes cbimiques ou
pression continue, per:mettent de tirer inceltdiaùes et autres âr'mes lâser, lance
plusi€urs bales d'affilé€). flafllnes et ergins nucléaires... La seconde
L€ principe d'une ârme à feu est simple : la catégorie recou\,Te tous les véhicul€s porteurs
cartouche est coincée à l'arrière du canon 0a d'armes à feu.
châInbre) par 1a culasse. Les gaz de la poudre Lâ tlolsième, le matériel de protectlon contrc
propulsent la bale dâns le cânon, la forçant à les gaz d€ combat et les produits destinés à la
suivre les rainures à I'intédeur de celui-ci et lui guerre chimique ou incendiaire.
imp mant un mouvement de rotation du I-a quatrième catégorie : armes à lèu dites de
même coup. Pan ! Vous êtes mort. En fait, ce défense et éléments de ses armes et munitions.
qui fait le plus ma1, ce n'est pas târlt la C'est-à-dfe les a.rmes de poing et d'épâules
puissance de l'arme que le calibre de sa semi-automatlques ou à Épétition, âinsi que
cartouche. Et ce n'est pas ce petit trou qui fait les âlmes à un ou deux cânons lisses
des dégâts mals bien lâ lbrce cinétique de tuférieurs à 60 cm et tiiânt plus de trois coups,
I'lmpact, une onde qui va faire vibrer les et les canons rayés pouvânt tirer plus de dix
coups. Pour les arrnes d épaules. la longueur
du canon doit êtrc tféirieure à 45 cm, ou la Btzt/. I4lôa
longleur totale à 80 cm.
Lâ cinquième catégorie cou!îe les âimes de Pour commencer. sachez que l'âchat ou la
chasse, fusils ou carabines avec un ou possession d'ames de lèrc et 4èrne câtégorie
plusleuB canons lisses ou Éyés n'erfuant pas sâns autorlsation vous mènera direct€ment à
dans la quatrième catégorie. la câse prlson, de 1 à 3 âns, er passant par la
Entrent dans la sixième catégorie toutes les case ârnende. entre 360 et 8.OOOF. Iæ port
armes blarches, sauf les 1ânce-pler:res de illégal d'ung ar-Trreblanche vous fait risquer la
compétition, les projecteurs h]?oderûdques et même peine de prison et une âmende de 2.OOO
autres armes à grenâiiles présentânt un à 2O.OO0F. Ouand au port i égal d'ârme à feu,
danger pour la sécllrité publique. vous ne voulez pas le savoir-.. Si ? De 2 à 5 alls
l,a septrème catégorie est c€lle des armes de de tâule et 3.OOOà 2O.00OF de prune.
foire. de tir ou de salon et des pistolets Toujou:rs envie de sortir dans lâ rue avecvotre
d'alarme surtout. épée longue ou votre beretta t
Enfin. lâ hrritième catégorie contlent les Bien sûr, vous pouvez acheter vos armes au
armes historiques et de collection. marché noir. mais sâchez qu'en FÊnce, cela
Âcheter et détenir une arme de lère et de vous corltera srlrement plus cher (de deux à
4ème catégorie est autorisé pour les particu- fouyou fois le prix initial.
Iiers de plus de 2l ans, sur présentation El ne croyÊz pas qu€ faile une descente en
d'une autorlsatlon d'acqulsition et de bar{ieue pour acheter un Uzi à un gosse des
détertion déli\,Tée pâr le conmissaire de la cltés soit une possibilité : un, on n'est ni à la
Républiquen en personne. télé ût à L.A. et ils n'ont pas d'Uzi. Et deux. ils
La gendarmerie vous demandera r]ne pièce vous dépouilleraient plutôt de votre âigent s'ils
justiûcative de domicile et une fiche indivi- en avaient à vendre...
dueue d'éiâl cl\.il el de nadonalllê tsânçalse. Sl vous voulez lout de mème avoir quelque
Les étrângers de\,'ront fournlr en plus r]ne cârte chose de bien costaud sur vous, 1l existe des
de résid€nt et une cârte de séjour de ressortis réseaux parallèles qul lburnissent des
sant de la CEE. L'autorisation est accordée armes €n provenânce de l'ancien bloc de
pour un maxilnùln de cinq ans (trois ans pour l ouest et d'origine russe. polonaise
les permis sportifs et forains) et doit êûe tchèque mais 1à t'as intérêt d'avoir du
renouvelée suivant les mêmes conditlons. Pour contâct et pas mal de thunes.
acheter ûne alme à feu, le pelt1is ne doit pas Vous avez décidé de porter quând mêIne un
dater de plus de trois mois âu ûâximurn flingue dâns la rlre et vous allez dessouder
I-es autres armes sont en vente libre aux quelqu'un dont la tête ne vous reûent pas ?
majeurs et aùx mineurs de plus de 16 ans Toute arme à feu laisse des marques
ayânt une autorisaùon parentâle. Lldentlté et unlques sui lâ balle, ce qui peûnettra à
la résidence des acheteurs d'armes de sème et n'importe quel pro d'identlfier votre gun.
7ème câtégories sont relevés pâr le verlderrr Mêm€ chose pour la douille qui portera une
sur un registrc. empreinte tJTique du percuteur de votre
Le port d'arme est strictement interdit en arme... Suant à vous, votre avant-bras sera
Franee sauf dérogation {policiers, militaires, couvert de poudre et il ne vous restera plus
agents de sécurité, etc.) par le commissaire qu'à vous débarrasser de vos vêtements.
de la République. Le transport est " toléré " La seule âltemative conslste à utiliser notre
dans la mesure où un " motif légitime " peut arnl le fusll à pompe âvec de la chevrottre. Il ne
êtle invoqué. vous restera Dlus ou'à Éfrasser la cartouche
Acheter une ârrne n€ coirte pas tellement cher en plastique qui contenait les plombs. Certains
(de 9O0 francs le fusil à pompe de base chez fusils à pompes ga::dent même celle ci dâns la
Décâtblon Jusqu'à quand même dâns les trois chambre... Merci qui ?
milles bâlles pour un pistolet s€rai auto-.-)
mais signerâ vos forfaits assez facilement 12fâ;, fl'4 t; W flr',
prrisque vos coordomé€s s€ront conservèes.
Alors, trois solutions : ne tuer que d€s crÉahr Tout ce qui vous €st présenté ci-dessous est
res sltfiruelles âvec \,otrejoujou {çâ ne laisse pas bien entendu illégal et feru immédiatement
de preur"es), fâir€ djspal:aitrÊ lesdites prcuves ou entrer votre arme dans la premlère câtégorie.
encorc ne pâs eûe€lisfrer .|Iotre ame. Have fun !
Lzt ,tt t .aili,ot"t t La azcæi'tzt t

- læs balles explosives rajoutent I point à la Un viseur télescopique permet de doubler ou


puissance de l'ame mais doublent la valeur tripler. selor le modèle, la portée efiective
d'une éventuelle armure. Elles sont très d'une arrne à feu.
onéreuses et il est très difficile de s'en
proûrrer. d'autânt qu'elles sont interdites par - Un viseur infrarouge ânnule le mâlus dû à
la Convention de la Haye. un combal noclume e( peul ètre couplé à un
effet télescoplque.
- Les balles " Armor Piercing " dilninuellt la
puissance de l'arme de I pointmais divisent la Un viseur point rouge fait apparaitre un
valeur d'une éventuelle protectron par deux petit point rouge sur vohe cible par laser pour
(ârrondl à I'inférteùr). guider voûe tir et vous accorde une colonne de
bonus pour tout t r à moins de 10 mètres.
- Les balles à ailettes augmenteût la
puissance de I'arme de I point mais - L€s silencieùx permettent d'étoufler le son
râjoutent 2 colonnes de mâlus si 1â portée du tir et sont disponibles pou:r les pistolets,
de base est dépassé€. fusils et pistolets mitrarlleurc.

- L€s balles phosphorescentes montrent la


trajectoire des balles et permettent d annu
ler le malus drl à une cible mouvante dès l€
second tiî.

Q4l4'4. .th4

Pour ne pas décevoir les pius bouû1ns d'entre vous, voici quelques armes qui font bien-
I,es stâtistiques coûespondent a1l-x règles de la trolslème édition d'In Norrline Satanis/
Magna Veri(as.

Ar:me Puiss. Préc. Portée Coups CalibreAction Talent CâL Notes


Berctta M92 +l 15 15 gnrln senrl-auto Arme de poing 4
Glock f7 +l 15 17 9ûm semi-auto Arme de poing 4 a
Desert Eagle +2 -1 l5 7 .5O AE semi auto Arme de poing 4
Ruger RedharÀ/+2 I l5 6 .44 s€rni auto Arme de potng 4
Colt Cobra +0 - l0 6 .32 semi-auto Arflre de poing 4
Ml Micro Uzi +1(+3) - 40 20 gmm auto Arme de poing 1 b
SteF AUG +2(+4) - llo 5t)/42 5.56 a,dta Arme d'épaule ] c
FAMAS +2(+4j 1lO 25 5.56 âuto Ari-ne d'épaule I c
AK47 +2(+4J 1lO 30/42 7.62 ar:lto Arme d'épaule 1 c
I-rrigi Ffânchi +3 50 A 12 semi auto Arme d'épaule 5
Benelli Ml +3 50 A 12 semi âuto Arme d'épaule 5
D]'namite +3 -2 4 €)'dosif l,âncer 1 d
KâLâna +2 +l A. de contact 6
tonçonrruse {3 2 - A. contalourd 6
Voiture +6 2 I,a]1cer ? e

a : Arine en plastique et en céramique pouvant passer certains détecteurs de métâux


b : Peut attaquer 2 adversaires proches I'un de I'autre avec une puissânce de +3, ou 5 cibles
â lâ puissance de +1 en ûdant le chargeu dalrs le tour.
c : Peut âttâquer 5 cibles prcches l'une de I'autre avec ure puissa.nce de +2 €t uie paecÈion de 1.
d : Attâque toutes les clbles dans un râyon de tlois mètres.
e : Force de 6 rntrimum poui pouvoir la lancer.
h. a<zt.aÀo h. No,n;"+.eSàanAMagrz V<'v;Latpt:'a. /ê kôL à À4 *atta&La,
"z- trnry

Jésus plit l€ pain, le ronlpit, lc présenta à ses disciples et dit :


" VoLrs uolls lautez de ma gueule. j'.l.ro.is demandé LLtLjambon heLlrrc "
Ce scénario est prâticable tânt par des Anges Do$ler n'l : Pollcc Acâalêmy
que par des Dânons. ll ofÈirâ à vos Joueurs læ premier dossier conceme un problème situé
l'opportunité de passer du côté obscur des à Lille, dans le Nord. Il contient lrne cassette
Itmitations en jouant les Domi et autes Andro vidéo assortie d'un cout coûmentaire.
le temps d'une introduction.
L'lntrigue proprement dite les €mrnènerâ MV:
dans le sud de la Fmnce, pour casser lesjouets Lâ cassette est une vidéo de surveillânce d'un
d'un Démon de Scox mégalothéiste. cenhe commercial. Elle montre tout d'âbord
Les joueurc colnme le MJ doivent être des galeries vides. pids un homme qui marche
capables de Inener ùne enquête non-linéaire. tranquillement avânt de se faire blaster par ùn
En l'état, ilq sont confrontés à une opposltlon jet de flalnrnes. L'âuteur de I'attaque se
puissante mais peu nombrcuse, que vous précipite sur sa victime toutes gdffes dehors,
pourrez sans problème ajuster à lâ puissânce mâls l'Ange (Non, un hu[lain moyet ne résiste
de votre équipe. pas à ùn Jet de flammes dans lâ gueùle) en
sort couvert d'une armure de pierre et ârmé
l, l.allk.e4lal4 d'une épée longue. S'ensuit url combat très
I'lo ù+ .rol.'u al l^IarhÀ1;a; W;a,aL pFoteclrnique, clos par la décapitâtion du
Démon (Non. un humain moyen Ile crache pas
Le l|tlrdfu au solell,,, des jets de flâlnInesl. Deux gardes de nuit
l,€s PJs sont convoqués pâr leur contact arrnés de flingu€s âpparaissent alorc dans le
habituel, alorc qu'ils rentrent Just€ de leur champ de la caméra èt ordonnent à I'Ange de
dernière mission. D'habitude, on leur lalsse se rendre, puis se font déchiqueter par celui-
le temps de récupérer, ûâis, s'ils en font lâ ci (Non, les balles, ça stoppe pas ûrI Lâurent
remarque, on leur répondra qu'il ne s'agit en ârmure de pierre).
pas â proprement parler d'une mission, INS:
plutôt d'ùne opérâtion de routlne. Là, s'ils La cassette eat urre vidéo de surveillance d'un
ont un peu roulé leur bosse, lls del'lalent cenhe commercral, Elle montre des galerles
faire la Elueule, car " opération de routirle ", tout d'abord vides,.puis ùrr hornme qui marche
en novlangue angélique ou démoniaqu€, ça trânquillement avant de se faire blaster par un
veut Juste dlre autant de danger, mais pas de éclair. L auteur de I'attaque se pÉciprte sur sa
récompense bien méritée. victime âvec une hâche d'armes. mais le
L'opérâtion qlri nous concerne a pour raison Démon (Non, un huûrâin moyen ne résiste pas
d'être les nombreur. manquements au à un éclair dars la gueule) en sort couvert
deuxième principel, manquem€nts dont on n'â d'ufre ârmure de pierre et toutes €lrlfies dehors.
pâs trouvé les responsables : la plupart des S'ensuit urr combat très pyrotecbnique, clos
Anges et des Démons rechignent à aller par la carbonisation de l'Ange (Non, un
cherdrer une lùrftatiôn, surtout s'lls pensent humain moyen ne lalce pas des éclajrs). Deux
pouvoÈ y couper. gardes de nuit arnés de flingues appaiâlasent
Leur contact les enverra successivement âlors dâIrs le champ de la caméra et ordonnent
erquêter sur une demi-douzaine de ces incivi au Dérnon de se rendr:e, puis se font déchique-
lités relevées ces derniers temps. l,a mission ter par celui ci (Non, les balles, ça stoppe pas
des PJs est de rctrouver le responsable de un Bélial en armure de pierre).
chacun des problèmes relevés dans les
dossiers. C'est à eux de juger de la sulte de La note dome le tieu {Eurâlille) et expllque
leurs actions : ils peuvent l'éllmlner s'il s'agit que la bande a été Écupérée pâr l'un des lllcs
d'un membre de l'autre câmp ou d'un renégat, appelés par I'alarme, qui appârtie âu câInp
ou simplement s'il refuse de se plier. à leur des joueuis. Un mot du contact explique que,
décision. ns peuvent aussl le dénoncer ou le si les actes €n eux mêmes ne sont pas (trop)
raûrener à leurs supérieurs, qui décideront de répréhensibles, le fait de laisser de te.lleshâces
la punition appropnée.
Pour asseoir leur autonté, i1s disposent d'un
'' mandat ", url MessageOfiiciel qui prouve que MV :
les Joueurs sont habilités à juger et à fâirc Une courte enquête permettra de déterminer
détenir les Démons / Anges de leur choix, et que le Lâùrent n'était pas en miss-ion, et qu'il
que quiconque s'oppose à leur actron s'expose pâsse le temps en démantelant un Éseau de
à être déclâré renégat. dealerc qui offfcie dâns Euralile. Les PJg
pourront le trouver rien qu'en surueillant le Dosaler r'3 : Gettleûan Ca.mbrloleul
cenhe coûmercial, Il refusera de les écouter, l,e hoisième dossiei les emmène à Nantes. l,a
inême s'ils lûl montrent leur mandat. La seule source est le gardien du Musée des Beaux
façon de le câlmer sera de le tuer, ce qui ne sera Aris. qui a pris sur le Iait un voleur occupé à
\,.raiement pâs fâcile. décrcdrer le " Reniement de Saûrt Pierre " de
INS : ceorges de la Torn. Alors qu'il lui criait " Stop ! "
Une court€ eûquête permettrâ de détermi- ou une conrrerie dâns le getu'e, le voleur a
ner que le Bélial n'était pâs en mission. et laissé tomber la toile el s'esl rrânslorûé en Lrne
souilralt de la limitation Tueur psychopathe, boule de gâz avant de s'enfuir par une
qu'il âssouvissait dans l'enceint€ d'Eùralille. aérâtion- Le garde a appelé la police et a
l,es PJs pourront le trouver rien qu'en raconté son histoire. Pe6onne ne l'a cm, et on
surveillant le centre commercia.l, I1 refusera l â ênrrnré v^ir lrn nÊa/

de les écouter, même s'lls lul montrent leur


mandat. La seule fâçor de le calmer serâ de MV:
le tuer, ce qui ne sera pas fâcile s'ils n'utili Iæ psy était un Ange au sen'rce de Blandine,
sent pas de pouvoirs mentalrx. et elle a effâcé ces souvenirs âvânt de
transmettre son rapport à lâ hiéÉrchie avec
DoÊsler no2 : Grcrlllns II r]ne descrlptlon du suspect. ll suflira au-x PJs
Ce deuxième dossier est e).trêrnernent de denârrder les dossiers des Anges opérant
important puisqu'il perm€ttË à vos joueùs de sur Nant€s poul: reÉrer un Ange de Jânus. qui
(re)décou\,'rir le pouvoir privilégié de Scox. S'ils ne ress€mble pas du tout à la description. mais
n'y pensent pa,s, ils n'ont quasiment âucune qui a Po\morphi€. En le secouant ùn p€u, il
chânce de comprendre le scénar, alors veillez à avoue tout et raccompagne les PJs à Paris.
ce qu'lls sulvent lorsque vous leur en padersz. INS :
l,e psy était un Démor âux ordrcs dAbâIârn.
fuN: qui fft enferner le garde pour foli€ turieuse
Iæ contact des PJs est accompa€Fé d'une loque avalt de transmettre son npport à la hiérar-
humaine, qu'il leur présente comme 1m Démon chie avea une description du suspect. 11suilra
apaes pâssage par la câse Joseph. tr est mâinte aux PJs de demânder les dossiers des Démons
nânt tout à fait dispose à coopérer. Son rom est opérânt sur Nântes pour repérer ùn Démon de
Bruno. et iI s'est fait chopper en pleine rL€, alors Valefor, qui ne ressemble pâs du tout à la
qu il conve$ait en démoniaque sur son portable. description, mais qui a Pob.morphie. En le
INS j secouant un peu, il avoue tout et raccompagne
Iæ contact des PJs est accompagné d'une loque les PJs à Pârls.
hurnâine, qu'il leur pr€sente cornme Bruno,
Démon de Scox, Prince des AInes. Son état est Dossier n"4 : Ripoux cortre ripoux
dù à un .oup de sang de son supërieur,
prcvoqué par le Épport dudit Demon. MV:
Le quatrlème dossier est plus préoccupant.
Son cas est conlé au PJs câr. appar€mn€nt, En effet, ulre bonne douzaine d€ témoins ont
certâins de ses serviteurs sont éhangers à la 'Lrr une jeune felrlrne se prendrc littéralement la
notion mêIlle de discrétion. Aux PJs de tête dans un bistro de Clermont-Ferrand, puis
discuter avec Bruno pour comprendre la disparaitre d'un coup. ça sent le règlement de
nature de ces serviteurs, la manière dont ils comptes et, \,'u la manière, les PJs de\,Taie.nt
sont invoqués, etc. læs Démons mineurs qu'l] a s'intéresser de près aùx Anges d'Arg€ qui
invoqués sont au nombre de six, et ont lait de poirrrâiert trainer dâns le coin. I1s tlouveront
la Fnac Montptu:nasse leui terrain de jeu, alors le nom dAdrielle, lFade 3. C'est là que les
faisant une dizaine de victimes. l,es flics sont à choses se compliquçnt, car n'lmporte quel
I'enûée, mais ignorent tout des forces en grâde 3 leùr rirâ ai1 nez, mândat ou pas
présence, I-es PJs doivent donc trouver un Inandat. l-€s PJs ont alorc tuois options.
moyen pour entrer sans se fâjre repérer. pÙs kelnièrcment, enterrer 1€ dossier (il s'agissâtt
éliminer les Démons n]lneurs et les cadaLTes d'un renégat, que nous avons trouvé et
ûop voyants avânt que les flics ne donnent éIiminé). Deuxièmement, dénoncer Mrielle au
l'assaut. Une fois que ce p{oblème est réglé, ils premier Dominique venu. Là, ils vont se faire
peuvent éliminer Bnrno en toute bonne un ennemi, et un gros. Adrielle. qui â le
conscience quel que soit leur carnp. soutien d'Ange, parviendra à écârter les
soupçons - les joueurs n'ort pas de preuves - coupat{e, que cette trâ}dson fait de lui un
mais les relations resteront tendfes. La renégât et suggère aux Joueurs d'aller le
troisième option consiste â âller voir Adrie[e. blâster sans sommâtion. Il leur donne
Celle-ci jouera I'innocente et. si les PJs également son adresse et les lâlt accompagner
rentrent dars son jeu, elle leur domera le nom d\]n Démon à lui au cas où les choses tourne-
d\ù de ses serviteurs qu'elle suspecte depuis raient mâ]. quand les PJs arrivercnt, ce
longtemps. Elle leur garantit que c'est lrri le Démon essaiem de se placer en rctrait, mais
coupâble, que cette trallison fait de lui un interviendra vlolemment s'ils tentent de
renégât, €t suggère aux joireurs d'aller le ûouver une solution paciflque. Dâns le combat
blaster sarrs sorùnation. Elle .leur lournit qui s'ensuit, le Démon incrirnhé utillsera des
également son adresse et les fait accompagner pouvoirs issus du feu aussi biell que de lâ
par un Ange à ell€ au cas où les càoses tourne glâce. Après sa mort, Nydffj les rernerci€Ê
raient mal. quand les PJs arriveront, cet Ange d'âvolr contribué à l'élimination de ce
essaiera de se placer en retrait, mais intervien- dangereu. renégât et ne répondra à aucune
drâ violenment à coups dâttaque Mentale s'ils questron. Un Bélial présent dâr1s le groupe se
tentent de tuouver une solution pâciffque. Ala prendra alors une limitation, tandis qu'un
fin du combat qui s'ensuit, au moment de sa Crocell y gagnera un pouvolr.
mort, l'Ange incriminé en appellera au I : " Toules dps Sdnpes ! " {éSalpment connù
Jugement de Dieu... Autant dire que les sous le nom de " Pri cipe dE Disciétion ")
joueurs
-haut feraient blen ge ne pas se vanter trop
de leurs er?lolts. C"p"trartrt. edti. . L" 0 V?û;îa. b&rua A
rcmercierâ d'a\ oir contrlbué à I ellmination
d'un dargererx renégât et ne répondra à Dosaier n'5
auclme quesùon. Le dossier n'5 est url peu pâriticulier. En efiet,
INS : le coupable est déjà mort et les PJs vont devoir
l,e quâtrième dossier est prlncipalement enquèter sur son décès étrangement " visuel ".
constitué d\ln rapport de légiste, qui décrit le Lâutie pafticulârité est qu'il sert de base au
cas d\lne jeun€ feûme, rctrouvée intégrâle scénario. mâis vous n'êtes pâs obligés d€ 1€
ment congelée dans une charnbre d'hôtel à dire àvosjoueuF.
Clermont-Fermrrd, alors qu'elle avait été \,ue Ce dossier est composé de plusieurs coupures
en parfaite santé quelques minutes plus tôt. de jolrrnaux- et d'une note succincte de leur
Pour ajouler au charme de ce dossler. Ie corps conlâcr,
a dlspânl dès qt'tl a été décongelé. S'its orlt læs ârticles de journaux parlent tous du
une once d'intelligence, les PJs iront vérjier terrible accident qui s'est produit dimanche
quels Démons de Crocefl étaient en mission demier : une flèche de l'égllse St Epilre. â
darls les alentourc à la date indiquée. Ils Nancy, est tombée sur le pârvis peûdânt la
trouveront le nom de Nydfij, grade 3. C'est là messe. Par miracle. personne n'a été blessé,
que les c-hoses se compliquent, car n'importe mals à dix ûrinutes près... Si les journaux
quel grâde 3 leùi drâ âu nez. rnândat ou pas sérieùx s'en tiennent là, certains tabloids
mândat. l,es PJs ont alors trois options. citent des témoignages selon lesquels un
Premièrement. enterer le dossier (il s'agissait retaldataire aurait été repoussé hors de l'église
d'un renégat, que nous avons trouvé et par une force mystérieuse, avânt d'êtrc empalé
étùniné), Deuxièmement, dénoncer Nyd-ûJ au pâr la tèche, puis de dispâraihe
premier Andromalius venu. Là, ils vont se fafe L'ârticle conclut sur une version hard du
un enneni, ef un g;os. NydûJ, qul a le soutien " )O ème siècle sera spiritu€l ou. ne sem pas ",
de Crocell, pârviendru à écârter les soupçons mais, à ce stade, vos joueurs devraient déjâ
les joueus n'ont pas de prcuves - et il se avoir cessé de vous écoutet.
pourrait qu'ils aient un jour la visite de Crocell
pas \,'raiment alllicâux, Un Crocell présent MV:
dars le groupe se prendra de tout€ façon urre l-a note du contact précisè que le Clergé â été
ùmiiânon, tândls qu'un Bélial y gâgnera un interrogé par des Walter et qu'il leur â été
pouvoir. Lâ troisième option consiste à aler cor$rmé qu'il s'agissait blen d'un Démon qui
voir Nydlij. Celul cijouera au con et, si les PJs tenlail de se poinler dans l'êgllce coûme ça.
entrent dâns solr jeu, il leu:r donnera le nom tranquille. I-a réaction de l'Eglise, violerte mais
d'un de ses seruiteûs qu'il suspecte depuis pré\,'isible, fâtt de ce câs un Irla]lquement au)<
Iotgtemps. ll leur garalrtlt que c'est lùi le règles de discrétion relevant de la juridiction
PJs. Ils sont chargés de déterminer les occupé à mourir sur le parsis de soll église.
tions du Démon : les âutorités sauvagement alFessé parun groupe de voyous
iques craignent qu'il ne s'agisse d\m plân complètement défoncés. Ceux-ci I'entrainèrcnt
ré à permettre aux rougeauds d'entrer ensuite à I'intérieur, âÎn de disposer I'ensem
les églisessâns se faire repérer. ble dans une forme propre à ravir le cceur des
INS : paroissiens. L'envoyé cbârgé de réceptionner le
I,a note du contact explique aux PJs que Démon conclut un peu hâtivement que son
æuls les Démons sont détectés par les églises pauûe collègue était mort à I'incâr_nâtlon - irn
et que la hiérarchie infernâle âimeralt Démon, ça ne peut pas rentrer dans une église
@mprcndre comment d€s gens de chez eux - et retourna à sa siesie. Oui, c'était ùn Nog,
peuvent se montrer à la fois aussi stupides et potrquoi cette question ?
peu discrets. Pour le Scox incamé. pas tlès au fait de ce qui
h.ri ârrlvait. ça ne s'est pâs pâssé ainsi. Il
Àce stade,les PJs ont exactement une ophon: coûlmençâ par massacrer les voyous qui
se rensei€lner sur la victime. Et exactement un I'avaient " tué ", et c'est seulement en étudiânt
moyen : interroger les témoins. Gageons les effets d'un choc frontâl entre une tête etun
cependant qu'ils mettront une boine demi autel qu il se rendit compte qu'il se trouvait bel
heurc avant d'y penser, er bien a I'inGrieur d une e€9jse.Elonné. mais
A partir de 1à, tout s'enchaîte. 11sufût de suffisamment aguerri pour savoir oir se
poser trois questons à ui1 journallste. au trouL'ait son intâ€t, il résolut de garder un
pretre ou même à un paroissien lâmbda, poùr profil bas jusqu'à ce que ses supérieuiis le
obtenlr le nom de Huguette Rollâi1d. Il s'agit contactent, tout €n essayant d'éclaircir ce
d'ùne femme âgée, actuellement pourvue d'ujr curieux mystèrc. I1 se fft donc pâsser poqr le
énorme plâtre à lâJâmbe droite, et qui présent€ prêtre dé.édé, et ûnit par décou\.'ir que I'égiise
le double avantaEied'âvoir âssisté à la scène et en question, Saint Val,'J/, avait été un
de connaître la victime présumée. ll s'âgtt de important lieu de culte cathare, ce qui l'ayait
son neveu, Stéphane Rolland. dêcacralisée. La hiêrarchje démoniâque ayanl
Il âvait fâit le déplacement sur Nancy pour conclu à sa mort, il n€ reçut jâmâts de
s occuper d'elle. suite à un accident survenu la convocâtion. mais ne fut pas non plus classé
veille au soir (Iluguette est tombée en essayant renégat. Julien. le Scox, étant loin d'êtrë un
de changer une alnpoule). I1 est venu directe- intégiriste, il décida de ne pas se faire
ûent, dès qu'il a appris la nouvelle. Ce mâtin. remaiquer et de proffter de I'occaslon - célébrer
il I'a déposée à la messe, avant d'aler se la ûesse à f intérieur d'ùrre véritâble église
stationner. C'est quând il a voulu rentrer d€ms catlolique n'est pas donné.à tout le Û.ronde.
l'église St Ep\,.Ie qu'il a été repoussé, puis Il comnença pâr duiclr singulièrelDent le ton
empalé par celle-ci. Et juste après, son corps à des ses prêches, affn de fânâûser un maximum
dispâru. Huguette est encor€ sous le choc et de ses ouailles jusqu'à leur donner une
sous antidépresseurs, ce qrri risque de rendie ouverture d'esprit à faAe loucher un borgne,
I interrogâtofe un peu laborieu-x. Cependânt. cela ne I'amusa pas pendânt très
Iæs seuls renseignements que peut donner longtemps: kânsfomer des lreux catholiques
cette bmve fenûr€ sont I'adrcsse de son neveu, {pléonasme) €n vieux câtholiques fanatques,
qui habite Albi, et quelques rcnseignements c'est pas très dur et on lhdt par se lasser. Il
sur aa vie privée. Stéphane étâit céltbatâire. décida donc de corc un peu lejeu en faisant
sans enfant et bon chréti€n. Cependant. ça de certains de ses ffdèles des Démons Mneurs.
faisait un bout de temps qu'ils ne s'étâient pas Bien sûr, ceux-ci pensant être au sefl,.lce de la
vus. À pârt ça, pâs d'accident €lrave dont il se foi, il fâudrait leur inventer une blstoire
soit sorti par rniracle, ti de mâladie mortelle crédible, mais, âprès trois ans passés à
connaissant une inoiif)licable rémission. EnIjn, prêcher sans exploser de riie {entn une seule
tout cela est bien beau, mais ça ne prouve rien. fois, à Noèl, pèndant le passâge sur
I ne rcste plus ànos chers Joueurs qu'à fairc. I'lmmaculée Conception)! notre Démon se
leurs bagages, dir.ection Albl. sentait PI€t. Un certain soir, jl réunit cinq de
ses ffdèles et leur'avoua la vérité : il était un
IÂ yérité vrsle s|,1 ce qul se passe vraimêût A4ge, e.nvoyé pâr: le Seigneur pour raviver Ia foi
déclinante de cette ûn de siècle €t lutter cottre
Il y a quelques années, rrn Démon de Scox le Démon qui, au 1'o du marasme anbiant,
s'est incârné dans le corps d'un pÉtre d'Albi devait manquer d'adversaires à sa mesure.
Bien sûr, il a\,.ait besoin d'aliés et, après les preuves dlrectes de l'existence de Dieu ". I-€s "
avolr longuement observés, il âL'aii décidé Démons " font partle d'une petite secte dirigée
qu'lls seraient ceux qui partaÉierarent son par Lindâ, le Démon de Kobal.;et située slir le
glorieux fardeau. Les cinq, flattés d'avoir été campus de I'Ecole des Mines d'Albi. Darrs ûn
choisls par le Seigneur lui-même, signèrent souci d'équité. cinq des leum sont devenus des
des deux ûElns et devinrent des Démons Démons Mineurs. I1 faut noter qu'âucun d'eux
Mineurs, persuadés d'être devenus des Anges, n'a janars vu le prêtre, qui s'est fait passer
Mâintenânt qu't les avâit ûis â son service, il pour Satan himself quand il a ubÙse son
voulut savoir jusqu'où il pouvait les fairc aler pouvoir de Possession,
dans leur lutte pour le Bien. Mais url prcblème l,e prernier casus belll â été ûds en plâce : il
se posait : il est dificile de faire comlnetûe des s'agit de Ia découv€rte d'objets rituels de la
atrocités au nom de 1a foi s'iln'y a pas d'ennemi secte par les " Anges ". l,€s résultats ne vont
prêt à submerger le monde au moindre si€Fle de pas se faire attendrç.
fâlblesse. ll fallâit donc leur trouver des
âdversâlres à leùi mesure. en un mot des
Démons. De \,Tais Démons n'auraient pas été
trop diftciles à trouver, mais d\ne part, ils J-g aDs : Julien Vaneau meurt, et le Démon
n'auralent fait qu'une bouchée de simples de Scox en prend possesslon.
Démons Mneurs et. d'autre pâIt, ils âlllaient J-l s.rt: iJDIien s'eùuie, et comrnenceson
risqué de le dénonc€r â la hiéErchie. Et, bien projet de Petit Gmnd Jeu. n fait de cinq de ses
que riet de ce qu'il ait fait ne soit à ploprelnent paroissiens des Démons Mùreurs. Dans le
parler interdit les interdits, chez les Démons, même temps, il Éssemble Linda, Ezeerf et
ils se colnptffrt $n les doilits d'une seule main Elisabeth €t leur confie la mise en place de lâ
- tout cela Ilirtait trcp avec les règles du Grand
Jeu. poûr que Julien se sente en veine d€ J-l moiÊ i Tout est pÉt pour le début des
répondre âux questions de Démons festivités. Julien organise la découverte du
d'Andronalius bornés, apÈs deux ans sans pentacle par: les " Anges ".
donner signe de vie. A corrnnencer par I'inévitable J-l semahe : Huguette se casse la jarnbe.
" Pourquoi avez-vous démissionné ? ". Stéphâne part la soigner.
Reprenant à son compte I'adâge conlme quoi J- 5 joûrs : Stéphane se fait tuer par l'éghse
on n esl Jâmals rnlelrx seM que par soi méme. St Epwe. l,es auhes " Anges " capturent Pierre,
1l décidâ donc de revenir à ses anciennes I'amateur de hardcore. Ils le tortrùent pour
activités, en se cÉant une secte pour lui tout obtenir les norns des âutrcs satanistes, qu'il
seul. Ainsi. il arùait un vivier renouvelable est bien incapâble de dollller.
d'adeptes des deùx camps, ce qui lui permet- J- 2 jours : Bertrand Castânède voit Ezeerf
trâit de Jolrer â sâ version percormelle du boire le sang de Jeânne. Il se fait tuer le soir
Grând Jeu {le Petit Grand Jeu. avec lui-mème même pâr Elisâbetlr.
dâns le rôle de Dieu). J : Ai.ivée des PJs à Albi. I-€ corps de
Cependant, ne pouvart plus continuer seul, il Bertrând est découvert par sa femme de
décida de contacter deux vieilles cornassdr ménage. Pierre meurt entre les mâins des "
èes à lui, une Kobâl (qul ne mânquerait pas Anges ". k corps ne dispârait pas et ils s'en
d'être sédulte pâr I'idée d'hurnains démonisés débarrassent dans urle déchâ:ge publique.
persuadés d etre des Anges,. er une Beleth un J+l jour : Les " Anges " capturent Eric, le
peu jetée lqui pornllait envoyer des instruc- cultiste rcpéré par Stéphane. I-e corps torturé
tions oniriques à ses ad€ptes des deux camps). de Pierre est découvert.
Les derl-r répondirent présent, la Kobâl venânt
même accompâgnée d'un Crocell avec lequel AIbi, sa cathédrale, ses malsons aûclenres,
elle avait fait les pires cormeries, tous deux s€s Démons...
étâlrt en froid avec la hiérarchie démonlaque Albi est une ville du sud de lâ Frânce,
(hulnour : c'est un Crocell, et il est en froid superbe et chargée d'hlstoiie comrne on dit
avec la hiérarchie). dans les guides.
Aujourd'hui, tout les éléments sorrt en place : Superbe de par sa cathédrâle forteresse,
les " Anges " ont appris à se servir de leurs ses maisons anciennes en biiqu€s iouges et
nouvealx pouvoirs discrètement car d'une ses berges du Tâm. Elle esl composêe
part Julien n'est pas totâlement taré et surtout classlqriement d'une viei e vi[e aux ruelles
" la beauté de la foi réside dans I'absence de tortueuses et de quartiers plus modernes
ûais moins séduisants. Chârgé€ d'histoire collectron de l,a Crcix. l,e Épertofe content
car elle fut le cæur historique de I'hérésie les numéros de téléphone de Juli€n et des
cathâre ou albigeoise. autres " Anges ", mais rien ne permet a priori
Au niveau du Crand Jeu. cehe ville a eté de les disLinguerdes autres.
relâtivement épargnée depuis ces temps En fouillant la câve, ils trouveront lln pentacle
hémiques mêIne si, comme de juste, l'évêque en cul\,.re ensânglanté et des bougles nofes. Il
du coin est aware. s'âsit du matériel des cultistes. dont la
déc;uverle pâr les " Ar€es " â été soigneusemerrt
Reverors-el à nos moutons... euh... PJê prcgrammee par Julien et Linda. Dans un
Une lbls ârrivés sur plâce, et après avoir réglé prcnier temps, les joueurs n'ont pas de raison
les détails pratiques qui font la joie des de penser qu'il n'appartenait pas à Stéphane. læ
rôlistes, les joueurs d€\,.Iaient se mettre en sang $u. le pentacle prcvient de petits animâux
quête d'indices sur l'état de l'Ensemble Du sacriûés par les cultist€s. mais les " Anges " sont
Micmac Général. Le scénario se déroule alors persuadés qu'll s'aglt de sâng humâln.
en b-ois tempc.
D'âbord. ùne enquête à pâr:tir d€s rares - I:EcoIe des Mines d'Albt
éléments à la disposition des PJs leur permet- C'est 1à que travalllait Stéphane. n était le
tra de constater que ce dossier est plus responsable de la maison des élèves et veillâlt
complexe que les autres et, accessolrement, à ce que tout se passe bien : en bref, une
permettra à leurs adversaires de les repérer. sinécure. Suite aux âllrmations d'Huguette. le
Ensuite, lesdits adversaire vont tenter de fâire directeur a râpidemellt été interrogé par: les
diversion en sacriûant I'une de leirs équipes et policiers. Il leur a répondu que Stéphane étâit
commenceront à pourrlr la vie des PJs. Enffn, pârti en congé pour râisons fâûriliales, et qu'il
ceux-ci de\,.raient se rcndrc coûpte qu'ils sont n'a pas eu de nouvelles de lui depuis.
menés en bateau et clore le scénar pai ulle Si les PJs panaiennent à s'lntrodulre dâIIs le
bonne vieille bâsion des fâmtlles. bureâu de Stéphâne. ils y trouveront un gros
âgenda rccensânt tous les petits problèmes de
tenquête ce gerre de fieu pertes de clés, menus larcins,
UIIe fois à AIbi. le seul élément dont disposent occasionnellement saisie de produits illicites,
les PJs est te nom de Stéphane Rofland. Ils etc. Dans les demières entrées, peu avant le-s
derraient donc naturellement s'oecuper en vacances, il est fait état de la découverte dâns
priorité des lieux qui lui sont associés. Voici une cacàe de Ia mâison des élèves du pentacle
donc une llste non exhâustlve des endroits où et des bougies. L€ carnet comporte, en regard
lls pouraient âIler : de cette mention, une liste de hois noms
d'élèves. Ce sont celrx que soupçonne
- La n]nison de Stéphane RolLarvl Stéphâne d'âppartenir: à lâ secte. Le premier,
Il s'agit d'une petite villa située dar1s le Pierre Bishop, est sur lâ liste pârce qu\l écoute
vieux quartier. Elle ne fait pas vraïnert du hârdcore : le second, Albert Meunier, parce
I'objet d'ùne surveillance, personne n'ayânt qu'il pmtique le jeu de rôles ; le troisième, Eric
pris au sérieux les divagations d'Huguette. Scott, parce que Stéphane I'a \ r avec le chat
Cependant, les condés locaux ont été du directeur peu av,Lnt que celui-cl ne
prévenus, aussi les joueurs devront-ils se dispaiaisse. Eric falt effectivement paitle,de la
montrer un rninimum discrets. secte, 1l est même le premier à êfue devenu un
Une fois dans la place, ils poumont trouver Démon. Mâis c'est Pierre que les " Anges " ont
des articles de journaux découpés et clâssés. enlevé cinqjours âvârrt l'ârrlvée des PJs, et qui
montrant tous la décadence de la société : est mort depuis entre lerùs mâiIS. Ils sont
meûrtres, viols, mâis âuss mâliouilles politi- rraintenant en chasse pour houver Eric.
cardes, attaques contre I'Eglise, repentance du Ses collègues ont de Stéphane une opùdon
pape, projet d'extension de la loi Vell à doùze fâvorâble, quoique fâde : il n'a jânais rien fait
semaùres, etc. Siéphane y puisait lâ foi pour ou dit de particùlier et ne sjmpathisait pas
aglr lorsque les ordres de Julien lui selnblaient plus que nécessaAe avec les profs ou les
incompréhensibles. ûrais laissez ciroire âux élèves. En interrog€ant Isabelle Solet, respon-
jouelrrs qu'il s'aglt du sens de I'humour tordu sable de I'accueil des élèves la seul€ peEonne
d'un Demon. volre d'un dossler de presse de ùn peu proche de lui il aL.ait uJr peu changé
ses propres méfâits. Sinon. ils trcuveront tous depuis I'année dernière : il semblait plus
les accessoires du bôn chrétien : bible, cruciffx, confiant, plus heureux. Isabelle, qui avait des
visées sur lui, a cru qu'il avait trouvé I'AInour,
' ou quelque chose comme ça. a0bub a L' ia^La
Si les PJs hanchent les étudiants $lr le sujet,
ils pouJront apprendre deux ou hois mmellrs Je te tlens, tu me ti€ns...
sur la secie. la plupafl du temps assocjee au A moins que vos PJs ne soient d'une discré-
club de ieu de roles - qul n'â rien à voir avêc çâ. tion à toute épreuve, leuls pérégrinations vont
combien de fois faudra-t-il vous le repéter ? mettrc Ia puce à I'oreille de Julten & CO : ertre
LEcole des mines est égâlement le lieu où lls l'église et I'Ecole des Mines, ce s€rait bien le
pou,rront entFndre parler du câs de BerdaJ|d diablê (hl hij. sijs n'a\aienl pds posé une
Castanède, détaillé plus bas. Slls y vont apres le question à lâ ûâuvais€ personne,
prcmlerjorù. le corps de Pierre a été dêcouvert et Toul le monde \,.a se trouver prls dans un jeu
l'Ecole entièrc est sous le choc de la mort d'un déltcât. D'un côté, Julien et ses âInis souhai-
professeur et d'un élève en deuxjours renl éIiminer le5 PJs loul en veiliant à ne pâc
l€ur donner plus d'infos qu'ils n en ont âctuel
- UEgli.se SeintVoIùg lement. De leui côté, les PJs vont devoir
Iæ paysage religieux d'Albi est dominé par: la élimlner leuis adversaires, mals pas trop vite
superbe cathédrale Sâinre Ceciie. Cependanl. Dorn ne Das en oubller...
l'église Saint-Valw est la plus proche de la Outre c;s Joyeusetés, l€s PJs seront régulière-
résidence de SGphane et les joueuts auront ment attaqués par Elisabeth depuis lâ MRC
peut-être l'intuitton d'aller y faire ùn tou:r. (voir lâ section PPGMJA\B) et suivis par Ezeerf
Une petite précision tout d'âbord : s'ils dans la plupart de leurs déplâc€ments. Ce
s'anusent à pailer en angélique au pÉhe. ou dernier ne s'en prendra cependant à un PJs
s'ils font flasher leus aum, Jullen se contentera lsolé que s'il est certain de pouvoir l'élimtner.
de jouer les imbéciles, tous les prêfues n'étânt A vous donc de fâire altemer dans cette Dartie
pas censés être au corrlâlrt du Gmnd Jeu. les recherches des PJs et les offensives daleurs
Mâis, à partir de là, ils seront rcpérés €t se adversaires. Voici quelques suEillestions de
feront agresser pâr Elisabeth (remernber, elle est scènes d'actions et aukes événements erTânts.
dars le monde des Ér€s nult et jour). Cela
pourra se traduire soit pal des points de dégâts On les appellc pâfoi6 la carde du pâlais,
â\,.ec Cauchemar Mortel, soit par des colomes le Guet ou la Patrouille
de mâlus dues à Caucheûrai, ou encore Dar une Cette âttaque a pour but de détendre
pene de Votonlë Absorplion cle violence I'atmosphère et de fâiie comprendre aux
fonctionne dans la marche des Rêves. jou€u6 que le problème est légèrement plus
Cependant, il doit s'agir d une impresslon compliqué qu'1l ne semble.
difirse et arEioissante. Meme si ltm de vos Faites-le inteFenir dès que les bourr'ûs du
joueû:s a Volonté Supra normale, il ne sera pas groupe ewisa€ent de se foutue sur la gueule
en mesrne de déterDiner de qul \aient I'attâque, entue eux. Pensez-y également s'tls passent à
Ceci étant posé, \,'oyons ce que les PJs peuvent côté d'eléments ùnportants et qu'ils s\magi-
tlrer de la visite. Lâ prcmière question qui se nent avoir termjné l'enquête,
pose ici est de savoir si Stéphâne se rendatt à la Julien a rep&é les joueuÉ et il en a irnmédia-
messe ou pâs. I-a Fraie) réponse dépend en fait tement déduit que, d'l;me Ûlanière ou d'une
de vos joueurs : s'ils sont du modèle avec autre, leur présence est liée à ses âctivités. Il a
cerveau intégÉ et qu'ils posent la question tout donc décidé de donner le change pa:r I'intermé-
de suite, alors il y âIâit régulièrement jusqu'à diaire des Démors Mineurs opposés à la
I'an passé, et brusqu€ment, il a cessé. n voyait faction des PJs {" Anges " st ce sont des
JùIien tard le soir, pour lui fate son mpport. Démons, et cultistes si ce sont des Anges). tr a
D'ailleur:s les autres " Anges " continuent de le bien coTrscience qu'ils ne pourront pâs leur
faire, et les PJs polû:ront les voir s'ils ont occasionner des pertes sévères, rnais il espère
trouvé leurs noms. S'ils sont du tj4)e lourds, et que ses ennemis croiront avoir résolu le
quls ne posent pas la question avant un problème. Si ce plan échoue. il connaîtra tout
certain temps ou même un temps certâjn. de même l'identité de ses âdv€rsaires et aura
lâcIez-leur qte oui, il y allait tous les joû:s et r]rl aperçu de leur force de Éappe.
qu'il ne ratait pâs ulre messe. A vous d'organiser un petit combat dâns un
Si après ça, fls n€ comprerment toujou$ pâs, lieu discret Julien n'est pâ-s totalement fou et
faites-les Jouer à la troisième version de D&D, leur a recommandé de garder ùn proffl bâs
voir m&ne à NéDhilim. tânt quï faut.
MV: Sept lettres ! Paê mleux
Ici, pâs lâ peme d'insister sur le câtactere S'ils enquêtent sur les Dêmons qui l€s ont
démoniaque de leurs adversaires : Détection du a€Fessés, ils âuront l'occâslon de renconher
Mal Grifes et autr€s Jet d'acide devmiert I'auûe canp un peu plus târ:d dans la partie.
con\ aincre les plus récalcitrânts, surtout qu'ils
n'ont pas vrâiment de raison de dout€r. Mais, MV:
outre la faiblesse de leurs adve$âlres, c'est leur Eric a donné aux " Anges " les châmbres des
débilité qui d€wait mettre la puce à loreille des aufues crdtistes. Ils observent donc les lieu)q et
PJs. Comme dalrs tout bon nanar fantâstique prendrcnt les PJs pour les Démons. lls les
qui se respecte, l€s Démons ne peuvent eû effet sanh'ront donc, avant de les âttaquer dès que
s'empecher de conrmenter la moindre d€ leuits I'occasion s'en présente.
actions âvec force détails. Il est impémtif d'en -nrs i
gar:der âu molns un en vie. pour éviter le Erlc possédait le pouvot Form€ gazeuse dont
s,'ndrome " On a tué les méchânts. on veut nos il s'est servi pour s'échapper dès que les "
)aP ". En forfllânt 1esvêtements des défirrrts, ils Anges " lui ont larssé û instânt de répit. I1 â
pourront trouver des croix à l'€nvels, des prévenu les àutres cultrstes, qui se sont postés
pentacles, ainsi que le Necronoûdcon (que Linda en embuscâde près de la maison où étâit
à Édigé elle-même un soir de beuvede) darrs les déteru Eric. Organisez un second combat, en
poches du chef. Chaque Demon porte également vous inspirânt des commentalres ci-dessus.
un lTai pade démoniaque, Édigé Sln pâichemin Comlne les. deux fachons pensent se battre
et écrit dârs le sang des sieinataircs. On peut pour le Irlême camp, il existe tÏéoriqrement
aussi houver une description détaillée des PJs une possibilité de solutron paciffqu€. Encore
qui ont été rep&és, des caies d'acces à la ulre fois, des sùrvivarrts seront appréciés et
maison des élè!.es de l'F,cole des Mines et les donneront un peu de relief au combat ûnal.
defs de pluèieurs chambres. l,e poini lmportant est que vos Jouelrrs
INS i de\,.raient comprendre que les deux câmps les
Insistez bien sur le fait que 1es agresseurs se ont pns porn I'autre, et que ce n'est certaùre
prcnnent pour des Anges, à colrps de " Vade ment pas un hasârd. S'ils n'ont pas suivi cette
retro satanas I ". " Meur:s, suppôt de Satan " et piste, pour éviter de les laisser dans le
autres joyeusetés. N'ayez pas peûr d'en faire brouillard, on supposera que les deux groupes
ûop, les " Anges " sont totâlement dans leur se sont battus dans l'enceinte des Mnes. Il
tuip. au point de ne pas se rendre compte à quel leur a manque un chouia de discréùon. à en
point ils sont ridicules. Vu le potentiel de croire les hurlements de leur contact. Il leur
destmction des Démons Mlneurs, vos PJs ordonnera de É€iler le problème danè les plus
même intellos - ne denaiett pas âvoir de mal à brefs délâis, s'ils ne veulent pas se tâper une
s'en débarrasser. Essayez d'en garder 1llr ou Lirnit' pour incompétence.
deux en vie et en fuite, rnais ce nest pas
indispensâble. les joueurs aFJ|l éié envoyés Mob justtce : lR ; Mob Justice deâls I
pour enquêter sur des Démons. En fouillant les damage to tùget play€r for each creature
vêtements des déflùts. ils pourront trouver des you control
cxoù. des Bibles- de I'eau bénlt€ - ineftcace - Faites inteûenir cet événement à un moment
âlnsl qu'une description détâiùée des PJs qui où les PJs se tuouvent dans l'F,cole des Mines,
ont éte repéres. S'ils interrogent d'éventuels par exemple lorsqu'lls cherchent des infos sur
survivants, ceux-ci commerc€rcnt par lajouer Bertrand. Linda a proposé de dénoncer les PJs
" jê ne dlr:ai rien ", mars quelques pouvoùs ou comme boucs émissaires de tous les troubles
un brin de Torhrre - ah pardon, de torture. c'est sur lesquels ils ont enquêté, à coups de "
pas des Joseph quâid même - les rendront Ou'est ce qu'ils veulent ceux-là ? Vous ne
beaucoup plus loquaces. l-€s joueurs pourront trouvez pas çâ un peu ÉFos, vous ? ", Comme
ainsi apprendre les noms et adresses des les resL:ltats tard€nt à se faire sentf, elle â
fuyards, ainsi que le nom et la profession de lern décidé de précipiter les choses. Po!'morphée
supérieur Julien. Ils pourront aussi, en fouillant en I'un des PJs, elle a donc sauvagement violé
les Inaisons des défilnts. tomber sur la salle de la pau\,Te Isabelle Solet, avant d€ s'enfirir au \,'u
torture où ils ont tué Pierre. Il y a un compte et au su de tout le monde. Elle compte sur
rendu des dfuerses séances d'exorcisme, c€ qui Vitesse pour s'échapper si les autochtones se
denrait signafer aux PJs I'eldstence de tra secte montrcnt un'peu trop rapides pour son goût.
s'ils n'étaient Das encore âu courânl Elle a cependânt conmis ulle petite erreur de
, puisqu'elle va tomber sur les PJs au A partir de 1à, les plus malins coûmenceront
d'un couloir de I'Ecole des Mines- Pas à se douter du moyen employé et donc de la
démontée, elle invoquera un Concorde avec un nâture de I'auteur de ce crlme. Accessoirement.
Éacteur en leu qui leur fonce dessus puis ils pourront peut ètre comprendre pourquoi ils
tentera de prendre la fuite. Vu le nombre de n'arivent pâs à dormf depuis qu'ils sont
témoins, Ies deux câmps de\,Taient s'âbstenir arrivés à Albi. Dans tous les cas. ils de\,Taient
d'utiliser d€s pouvoirs trop voyânts et de âvoir furieusement envie de visiter 1e domicile
s'entretuer. Si les PJs parviennent à maitriser de feu le professeùr Castanède.
Lindâ. elle sera ernnienéê par les Ilics qlri I s'agit d'un appârtement de taille moyenne
auronr éle prévenus. el senfuÛa peu après situé au dernier étâge d'un tunmeuble qui
grâce à Passe Muruille. Sinon, ils arrêteront le domine le quartier. Une fois les scellés
PJ incrilniné. qui delTa déployer des tuésols de contour'nés. ils se trouveront dans un lieu
patience er de persuasion pour etre Liberé. il meublé avec goût et dont les murs sont
peut également décider de s'enfuir, auquel cas couverts de photos d'art. certaines de
il sera recherché pour tout le reste du scènar. ,. photographes célèbres mais la plupârt totale-
rnenl lnconnues les æu\,'res de Beftmnd et
" Celui qui mrnge ma chair et qûl bolt mon des élèves du club photo. Ouelques-unes sont
es[g dedeure en mol, et je aleûeûr€ €ttr lui " des nus, mais çâ reste de I'art. pas de la
- Jea[ 6 50 pomographie. TouI semble à peu près en
Cet événement se bâse sur la mort de ordre, à quelques détails près. Tout d'abord,
Bertrând Castanède. professetr à I'Ecole des un appareil photo professionnel avec téléobjec
Mines d'Albi et photogmphe amateur- Les tif, rângé dans son étui et posé à côté de la
joueuÉ auront l'occasion d'en entendre parler porte. Ensuite, dans l'é\rler de la cuisine, des
à I'Ecole des Mlnes lorsqu'il fetont leur cendres grasses, qui proviennent visiblement
enquête sur Stéphâne et le caractère de négatfs - ceux de sa dernière -séânce de
Eystérieux de ce décès devrait sufftre à les photos. Enfin, sur: lâ table basse du salon, une
inciter à s'y intéresser. Ils pourront facllement boutei[e de J&B vide, sans verre. tes photos
apprendre que Bertrand dirigeait le club photo des séânces précédentes sont câchées dârrs un
de IEcole. De plus. en ëcoulanl les commêra- double fond de l'armoire (jet de Trouver Objet
ges ou en allant observer les cliclés qui Caché difffcilel. elles n onl pas éié irouvées par
attendent dans les bacs. ils pourront constâ les policierc. l,es négatifs se trouvent âu club
ter qu'outre les heures passées à rechercher Dhoto. au mili€u de blen d'autres rnonhânt de
LA photo de I'e4)ression de la mouche à j"Un"s femmes des envi-rons en lenue légère :
l'agonie, il avâit une véritable pâssion pour le leu le professeur Caslanèdê él-âll Lrn voyeur à
noble art du mr. Tout ceci étant relativement ses (nombreuses) heures perdues.
maigre comme infos. les PJs souharteront Il s'agit de photos montmnt un homme. Julien
sûrement en apprendre un peu plus sur les si le.s joueuE I'onr dêjà ren.onb+. occupé à
conditions de la mort. Celle cl fait l'objet d'une jouer âvec une jeune et belle ferrne blonde au
enquête officielle, ce qui implique âutopsie, plus vieu-{ Jeu de rôle du monde et y faisant
scellés sur I'appâIt etc. Fiien qui soit de nâture preuve d'rln€ irnâgination débordânte. Un tel
à gêner des joueurs déterminés, mais il leur comportement de la part d'un prêtre est
faridm tout de Inêrlre déployer un minimrnn réDréhensible. mais nûllement crininel : vos
d'âstuce pour atteùrdrc le corps ou le rapport jo;eurs dewaient héslter à en faae ùI1 Démon
d autopsie. Bertrarld est mort dâns son lit, et puisqu'll passe une bonne par:tre de son ternps
les moindres connarssances er1 médecine leur dâns une église. En tout cas, s'ils veulent en
permettrcnt âlors de constater que : apprendie un peu plus, il leùr faut retrouver la
Bertrand semble etre mon par asplry'{ie, femme des photos. Un premier élément est que
- L€ cou ne porte de n-arque de stGngutration. les photos ont été prises depuis l'âppârternent
- Son visage est légèrement cyâlrosé. de Bertrând. Ils peuvent donc soit explorcr le
h conclusion in{ormulée - du rappoft est quartier, soit dlrectement observer les fenêtres
que, mis à part les poumons plein d'eau et le visibles- Là. selon leur deeÈéd'avâncement dans
corps gonflé, les câractéristrques sont c€lles l'enquête et voh€ propension au sâdisme, lâcilitez
d\rne noyade. S'ils s'int&essent au rapport (Iiens, L,ouslâ crolsezjusternerrt âu mâr:càé !) ou
d'eûquête en cours, la seule information compliquez [Y'a ùn flic qui passe dâns I'appar-
intéressânte qu'ils p€uvett en tirer est que tement pendant que les Joueurs y sont, avec lâ
Iappâiremenl éLair ferme de I inlêrieur. même idée ou'eux) cette recherche.
Finalemenl ils derraient tomber sui Jeanne. Lhde
Celle-ci est la mâitresse de Julien, qui a S'ils ont fait pârler les Démons, ils peuv€nt
souvent recours à ell€ pour assoufir son avorr trouvé le nom de Linda. Ils pourront
Besoln dActe S€xuel. Dernièrcment, elle a apprendre à I'F,cole qu'elle n'est là que depuis
aussl servi à Ezeerf, qui était ffi mânque de tm peu moins d'un ân. Ses élèves la trouvent
sang frais. C'est d'arlleurs pendant cette cool et personne n'a fait le lien entre sa
opératlon à base de cutter, Sommeil, et verre présence, le suicide d'un de ses élèves
€n cristâl. que les a surpris Bertmnd : il s'est homosexrel et les dépressions de d€ùx autres
convaincu qu'il ne risquait rlen, mais la éleves. Cenâins ont egâlemenl remarqué sa
détection du da4ger d'Ezeérf en a décldé liaison avec Eze€d " le gacler super sympa ".
autrement- n a pl€venu ElisâbetÏ qui s'est Suelqu'un qui a de la cultuie générale (plus
intmduite dans les Éves de Bertrând le soir que moi, en tout cas) ou un Ange de Didier /
même pour le tuer à coups de Cauchemâr Démon de Nybbas, pourra reconnaihe le nom
Mortel après avoir dûment constaté la de I'ânde de Monica Lewinsky.
présence de câuchemars relatifs aux
événements de lâ soirée. Ezcetf
Irrsque les PJs croiseront Jeame, il y a de lls s€ peut que lesloueurs identiûent Ezeed, soit
grândes chances qu'ils remarquent sa pâleur, qu'ils l'aient reÉÉ âu coûrs d\ne fflature plus
la lenteur de ses gestes, ainsi que le discret qu'une r.oiture de glacier, tu meurs I
pânsement au nlveau du polgnet, Polrr I'inter- soit qu'ils I'a.rent identiffé gnàce à Linda. ks
roger, il faudia la jouer flne : Jeanne n'a pas interactions possibles sont fuès lirrftées : s'ily a
I'habitude de discuter de sa vle privée âvec le des témoins, ils peuvent se falre ofùir ulre glace,
preûrier venu. et elle n'a pas conscience d'avoir slnon il combattrâ ou s'enfuira selon les
été vidée d'un bon litre de sang il y a quelques Épports de forces en pÉsence.
jourc. S'ils paNiennent à I'intimider, ou s'ils
usent de leur pouvofs. elle pourrâ décrlr:e Elisabeth
Jl ien et Ezeerf. Elle ne leùi dira pâs que Dâns lâ marche des feves et des câuchemars,
Juli€n est pÉtrc si elle peut ne pas le faire. Elisâbeth est encore plus inaccesslble. Toutefois,
un Blandine ou un Beleth peut âller la déter là
Jnliet bas. Le seul objectifd'Elisabeth s€ra alors l'élimi
læs PJs peuvent souhaiter en savoir plus sur le nation de l'intrus mais l€s PJs peuvent
prêtre, soit qu'ils âlent eu ses photos en gâlânte également utiliser des pouvoirs judicieux polrl:
compagnie, soit qu'ils aient eu son nom par détemriner I'endioit où elle se terre.
I inlermédiaire des " Anges ". Assister à une
messe, pour des Anges, ou discuter avec des Uéglise Saint-valvy
catholiques sur le paryis de l'église leur four:nira D'une manière ou d'une autre, les PJs
les éléments sùi€nts : Julien est plutôt bien dewaiert comprendre que cette église n'est pas
apprecié de ses ouailles, mâls quelques uns si lnnocente qu'elle le parâit. Un petit peu de
plutôt ouverts lui reprcchent son intégrisme, rccherd€s à I'office du tourisme leur appren-
notamnent lors du s€rmon. En fait. Julien dra qu'elle a longFemps été un lieu de culte
essaie de Loirjusqu'à quel point il peut déformer cathare, jusqu'à sa conquête dans le sa.lrg lors
les saintes écritures, ce qui fait que certafiIs de la vlolente campagne menée conhe les
fidèles ardvent en retard à la messe rien que hérétiques ali )<IVème siècle. Son câs est
pour I'evlter. Si lesJoueurs lAnges de preféren;e) pârticulièrement horÏible puisque tous les
se renselgnent auprès de Nohe Dârne pour en cathâres réfugiés dans l'église ont ensuite été
savoir un peu plus, les Ésultats se fercnt brulés pour tes sauvff du péché. Suite à ce
attendre à votre convenance. mais une fois joyeux épisode, les ley lines qri pâssalent par
arrlvés, ils montrent, sans ambiguité aucune, là se sont légèrement écâ:tees, empêchant
que le jeime Julien âvait eté €nvoyé dans cett€ déffnitiv€ment toute nouvell€ conscience de se
église paùne€ à causè de ses idées progrcssis- forûier. MalgÉ une petite coûrmunauté de
t€s, bien éloignees de ce qu'en connaissent les . cro]-ants toujours ûdèles, l'église est desacrâlisée
PJs. Ebffrr, s'ils s€ rcnseiEFrcnt sur le passé du depuis six cent ans.
Fêtr€. its pourront apprendre qu'il a mimculeu-
sernent sùrvécu à qn Èglement de comptes L€ ûnat
enhe jeunes loulrards dairs I'enceinte même de Une fols que les PJs âLronl déiermine qui
son éElise. sont leuls advelsâftes et I'erdroit où ils se
L€s PJs n'ont rien compds :
-S'ils aiËrnent qu'ils ont éliminé le responsable sans donner plus de précision : rien {c'était
une mission de routine)... mais, trois mois plus tard. JuLien va !,Taiment péter Ùn câble ei
l'enquète subsidiaire révélera que les PJs âuraient dû s'et rendre comPte. Don. limitâtion-
S'ils râpportent leur êchec : limitation

L€6 P.Js orrt compris ce qû'il se pas-'c :


-læs Démors Mineurs soni morts, mais Julien est en vie : I D6 sur la table des récompenses
-Julien est t1ort, les Démons âussi, n'tàis certains des autrcs sont toùjours en vie : lD6 +1
Tous 1es méchants sont morts : lD6+3
Ces résultats soût â noduler en fonction de l'efûcacité des PJs dans les âutres dossiers ainsi
que de leûr discrétion géné.ale.

spécial
MV: Si l'un des Démons Mineurs est passé du côté des PJs et qu''ils ont I'idée de le pÉsenter
à un grade 3 dAng€, celui qui a eu I'idée gagne le grade I d'Ange.
-IIVSi Sl I'un des Démons Mneurs est passé du côté des PJs et qu'ils n'ont pas la bêiise de le
dire â leurs supérieurc, çâ leùr falt un seFiteur ûn peu moins sendle mais recorùaissatt pour
la suile.

cachent, il ne vous restera plus qu'à organiser CenUefltancambrioleur


dans l'é€lliÊe un combat ffial dâns la plus pur€
tradition rôlistque. Ouelques éléments Jea[-HuEueÊ . Ange de JÊnus $âde 2, 21 PP
peuvent cependant en faire I'originalité. Tout / Démon de Vaffor grade 2, 21 PP (avec Forme
abord. Juiien et Linda. chacun de leur côté, gazeuse à la place d'Anaérobiose).
t allés chercher leuls séides, qui s aperce-
sur le champ de balaille, el se foutronl Ripoux corûre ripoux
t sur la guer e. Si les PJs ont
Éussi à retourner certains d'entle eux, ils Adrlelle - Ange d'Ange 8rrade3, 27 PP.
polirront leuI servir d'alliés dâns le combat,
sinon. les survivants se rangeront du côté de Gotrrâgue Ange de Dominique gade 1, 13 PP.
leur chef.
Nydûj - Démon de Crocef $ade 3, 27 PP.

SàÂ.oÀ.WQ|{'jfiW Frealo - Démon de Bélial grade 1, âppâI:te_


nant à la Gârde Carmine. 16 PP Uet de glace à
la place d'Aime de contact. Inrmunité au froid
L'lrtro â la place de Peur).

Police AcadenA Juûen vaneâu - scox gtade 2


F\O VO PD AG PR AP PP
Cjrlrrier - Ange de Laulent grade 1, 17 PP / 25232 525
Démon de Bélial grâde 1, 17 PP {avec Arlne de Taleûis : Célébrer la messe (3), I-atin de cuisine
contact mâudite à la plâce de Détectron du (1), ffiuction (3), Mobylette {â. Psychologie (3),
futur proche). Arûre de contact (2). Esquive (9.
Pouyolrs : Possession (4), Lire læ pensées (3),
Gîefiùins 2 Détection du bien {1), Non-détection.
AuEiri.rettâtlon permânente d'apparence.
Brulo - Démon de Scox gÉde 1, 14 PP. Sonrrneil (3). Arare de contact maudite'
Pour les Démons mineurs, utiliser les (Fl€uret). Volonté supranormale (2),
caractéristiques d'Eric. Jobn et compagnie Boomemng [3). Charnp de force (l). Lùnitation :
{voir ci dessous). Besoin d'acte sex-rel.
Julien, le prêtre dans lequel le Démon s'est elle se contente de telélonésie dès que personne
incal:né, étaltjeune - 27 ans - et plutôt avenant ne regarde. Sinon. elle cornmence pâl invoquer
dârrs le genre brun €nvoûtânt ar]x yeux v€rts. uIre Lada géante chutânt sur ses ermemis à son
I1 est le plus souvent vêtu de la soutane accelération maxitule de 9.81 rn.s 2. et chârge
'fait en ufllisant Jet de flânmes. Une fois au corrtact,
réglelnentatre, mais pas tout le temps .
chaud à Albi. II est toujoùrs callne, silr de lui, sa dague de sacriffc€ ffrlit le boulot.
compréhensif et donc horipilant conrme seuls
les prêtres sâvent l'être. Toutefois, il su4oue Ezeerf Retsim - Crocell gtade I
un peu, ce qui peut pâ:raître louche à FO VO ?E ATi PR ÂF PP
quelqu'un d'un peu attentif. Au combat Julien 53432216
est courageux, ce qui est sulprenant pour un TaleDts : Crier " Esquimaux €ilacéa ! " toute la
Scox. Il a tendance à foncer dâlls le tâs pour se journée (2), Faire des boules de glace creuse
faire une ldée de I'opposition : ceux qui ne qui débordent du cornet (1), Rompre la chaîne
fuient pâs sont des bourrins qu ils €ndort avec du fi.oid (1). Arme d'épaule (3), Esquive {6),
Sommeil, les âutres sont à la poÉée de son Conduite 0).
fleuret maudit. Ouânt à ceux qui ont la Pouyoirs: Froid (31. Immunité au froid,
désagréable habifude d utiliser des pouvoirs Couche de glace (2), Familier : voiture (can1ion
rn€ntaux. il rlt encore de I'expression blessée nette de glacier). Jet de glace {2), Affiure
bien qu'éphémère qu'avait eu un Ange d'Ange corporelle 0), Détection du danger (l). Langue
en décorr.rant les effets de Boomerang sur: barbelée (2), Lùnitations : Besoin de sang et
Attaque MentâIe... Notez cependant qu il lui Gentlllesse.
manque un certain nombre de PP du fait de ses Ezeerf à l'apparence d'unjeune et athlétique
Démons Mineurs qui trairent un peu partout ârabe, qui ne déparerait pas dâns les rângs de
(1/2 par Démon en viel. Khalid. Il était en fait un agent de choc de
Crocell. jusqu à ce que ses superieurs
Linde Trtpp - Kobal grade 2 découwent sa limitation. Depuis, il sert à des
FO VO PE AG PR âP PP âffectâtlons diverses, la dernière en dâte étânt
34324219 gârde du corps pour Linda Tripp, dont iI est
Taletts : Rédiger d€s li\,Tes ésoteriques antédi- devenu l'ârnânt. Les Joueurs auront d'aileurs
lu\,'iens (l), Sacriffer url poul€t sâns le gâcher I'occasion de voir sâ camionnette devant
poÙI'le dîner (2), Raconter des blagues sâns I'Ecole des Mfures, âvec ou sans Ezeerf. qui
discontinuer (1), Conduite (3), Esquive (2), Arme vend des glaces en oubliant systématique
de contact (3), Frânçais (3). rnent de les laire payer. Par contre, au
Pouvoirs : Gag absurde (4). Pob'morphe (2), combat, c'est une autre paire de manches.
Téléldnésie (2), Contact avec un Prince Démon Ezeerf a toujourc un fusil d'assaut et un fusil
[Kobal), Jet de llammes {3), Passe Mulaille (r), à pompe dans sa canionn€tte. Sa techrfque
Vitesse (1). Dague de sacnûce {Douleur et consiste à charger à bord de sa camionnette,
Eventration), Lhnitâtion : Tic (faire craquer une en se serwânt successivement de son FAMAS,
à une 52 de ses articlrlations. des chevilles son pouvoir de glace, son fusil à pompe et sa
iusqu'à la nuque). langue barbelée. Rares sont ceu-x qui
Linda Tdpp était I'agent de liaison de Monlca survivent à cette débauche de projectiles.
L., Démon de Malphas de grade 2 qui avait d'autant plus que son Farnilier utilise
réâltsé l'exploit de corrompre le leader d€ la égâlement Jet de glace. Son seul point faible -
nâtion la plus puritaine du monde. Pour Linda, €t les joueurs feraient bien de s'en rendre
cela mânquâlt de firn, si bien qu'un jour, elle compte assez \,aite - est sa relative faiblesse
enregistrâ le rapport de Monica sur une face âux attâques mentales.
cassette et le transrnit âux médiâs. Mâlphâs
râttrapa le coup tant bien que rral [voir sâ Etisabeth Le Roy - Bêleth grrdê I
nouvelle dâns le Llber Daemonis) et Kobal mort FO VO PE AG PR, âP PP
de rire offtit le grade 2 à Linda. Ouand Jliien 15522315
I'a contactée, €lle s'est empressée de répondre TalentÊ : Avoir I'air stoned [3), S'ouvrir les
à son appel et s'est même trouvée ûne couver- portes de la p€rception (2), Doûnir la lruit (21.
ture dals le rôle de répétttrtce d'anglais à Etre high le jou:r (2).
I'Ecole des Mines. Poûr les combats. Linda à Pouvoirs : Cauchemai mortel (4). Câuchenâr (21,
delrx métlrcdes : si le Iieu est hop proche Sommeil (2), Absorption de violence {r),
d'humains pour utiliser des pouvoirs voyânts. Anaérobiose, Linftaûon : Ailes.
Elisabeth à l'apparence d'une jeune fille de
bonne famille entlaillée dans l'univerc de la Lt Dat a'p l|;ta,at
drogue et qui ne va pas târder à en sortir les
pieds devant. C'est totalernent taux : elle en est
déjâ soltie les pieds devant, il y a près de dix FO VO PE AG PR AP Iæ
ans. A I'occasion de so\incarnâtion. le Démon 2 4 2 r 3 2 5
qui l'a possédée s'est rendue compte que les Tâlents : Mathématiques (21, Voiture {11.
effets des drcgues lui pemettaient de voyager Arme de poing (U.
dans la marche des rêves comme si elle Poûvoits : Liquéfaction(l).
dormait. Elle a donc continùé à en prcndre ar!-
même r!.*rme. et elle est effectivement capable Job.|l
de rester tout le temps ou presque d.rns la FÛ VO PE AC PR, âP PF
mar.he des rêves. Cependant, le contrecoup 3 2 + 2 2 1 3
est qu'elle ne faitjâmais d'efiorts, et qu'elle est Taledts : Chimle (21, Anne dépaule (l),
donc aussi arléInique que la moule prcverbiale. Lâncer ( ll.
En combat, Elisabeth... menrt ! Non. mais Pouvoirs : Crânehumâin. Jet de glace{11,Jel
vous avez \,'u ses caracs ? Elisabeth se cache d'acide(ll.
dans 1église, et pour:ra a€Fesserles PJs dans la
marche des rêves, mais si elle est impliquée KéYin
dâns un combat physique, elle n'a ni les FO VO PE .AC PR .qP PF
ûoyens de se défendre, ni ceûx de s'enfuir. 4224113
Tslerts : Course {2. Physique{U, Acrobate {lJ.
Pouvoils : Griffes (l).
la A,hg4
Mary Ann
Matthieu FO VO W AC PR ,6P PF
FO VO PE AG PR. AF PP 2231333
r43 2225 'Iâlents: Séduction (21,Arme de poing {11,
Taleris : Théologie {2), Voiture [1], AI:me de Crochetage(1).
poingtrj. Pouvoirs : Téléportâtion(1J.
Pouvoirs : Crcix, Télépâthie ( l), Volonté
suprâ normâle (l). Damier
FO VO FD AG PR AP PP
MÊrc 33r3224
FO VO PE AC PR âP PP Talents : Informatique (2), Corps à corps {2).
2232323 Pouvoirs : Tourbillon de leu (1).
lalents: BijouteÉe (2), AI:me d épaule (2).
Pouyoirs : Arme à distance mâudite (Fusilj

Luc
FO VO PE AG PR AP PF
41242r2
Talents: Arrne de cottact (6), Coulse (f).
Acrobatie (1), Natation (1), Pédâgogie (l).
Pouvoir : Talent de combât.

Jearr
FO VO FE âG PR, .6P PP
2332134
Talent3 : Rédaction (2), Photo$aphie (11,
Arme de poing (1).
PouvoirÊ : Liquétaction (lJ.
W- æ+".ua Mag^,. Vet'"|a2 pa".r aeltbi' à zfà^z La'bê â4o1.
".r, Sr"oW

T.

" Isch d Chrisinàcht k1or. kummt a gùets Johr


{" Nu't de Noèl étoilée promet une bonne année )
Ah, l'Alsace I Ses cigognes, ses petits vins Ce plâIr presque parfait n'aurâtt que peu de
sucrés, ses danses folkloriques et ses blscuits chance d'attlrer I'attention des Forces du Blen
all-x gfardes orcilles... avart son exécution sans l'ineflâble lâcteur
Ce scénario pour Magna Veritas vous invite à humain. Câr Minna est une feûlne plutôt
un petit séjour au cceur du Grând Est frânçais. agréable à rcgârder, ce qui n'est pas un défaut
Vous partlrez à la découverte des peuplades en soi, rnais lui vâut d'être pouEuivie des
âutochiones et de leurc mæurc étrânges assiduités de nâles en quête de chair€ fraiche
(revendications indépendantistes, arrtlù.opo plus souvent qu'à son tour, I-e demier en date
phagie, fête de la bière...). Et pas question d'en esl un ûaducleur hispano hnnols nommé
protter pour prendre du bon temps : les N{iguel Concalves, qui a poussé la persevé-
joueurs vont devoir mettrc le turbo âÎn d'éviter ÉIlce jusqu'à Ia suiwe en cachette dârs ses
que ne se produise une catâstrophe déplacements. Le Jour de son rendez vous avec
ftnÛinente, risquant de foutrc en l'âir une Kurt Bohrrnarn 0'extrémiste allernand), il I'a
bonne partie de la planète. \,'lre rentrer dâns l€s toilettes pour homme d'ùlr
Coûme d'hâbltude ? Ben oui, mars âvec bai et n'en jarnais ressortir. Suand il s'est
I'accent en plus. enffIl décidé à pénétrer darls les cldottes pour
Hopla gelss ! élucider le mystère. ll a découvert un alsacien
grisonnant qu'il n'avait pas !'t1 entrer... Mirma
polymorphée reconnut sâns peine son
Pailot'a p*., paaloa h;ea. harcelerr et pour ne pas courjr le risque d'être
démâsquée décida de l'élirniner au plus tôt.
Minnâ Poyobnen est ur1e députée européenne, l,e soir même, ses deux acolJrtes le coitcè-
finlandaise et chrétienne démocmte. C'est rent dâns une ruelle sombre et lui éclâtèrent
également un Démon de Malphas (en voie de la têt€ contre un lampadaire. Puis ils se
grade 2), qui â décidé de faire foircr la rendlrent à la wiçnstub " Chez Yvonne ", un
conshuction européenne. restaurânt local noyauté par un Démon
Voici son plan : pobmorphée en un r.ague d'Haagentl, pour se débarrasser du corps.
militant indéperdântiste alsâcien (Jacky L'Haagenti ne fit ni une ni deux devant cette
Hlllstel), elle a pds contact âvec les députés des aubarne : il découpâ, vida, sala le cadarrye
partis e:ilrél1listes ûançais et allemând. Elle leur: puis le transforma en déllcieuses saucisses
a fâit croire que leurs intéÉts rejoiEinaient ceux de Strasbourg. Celles ci, destnées unique-
du GAIA 0€ Groupe Armé pour l'Indépendance ment à un usage interne. se rehouvèrent
"
de I'Alsace). E e a hsisté sur la recomaissance malenconheùsement interverties avec le lot
des clrltures régionales " auFès du fr:ançâis et destrné à I'exportâtion.
év!+É un potentlel " rattachement de lAlsac€ Lâ charcutaille espâgnole atterit quarante-
I-orrain€ à I'Emplre Germanique " al€c t'alle huit heures plus tard sur les présentofs de
mand. Pendant que les deux fafs buvarent ses l'épicerie Fauchon à Pans.
paroles, urr complice (Démon de Baalberith)
prerlait d'iûrombrâbles photos de ces ertrel'ues
soi disânt secrètes. Ensuite. a\,€c I'aide d'lln ù. æoû la lo,p l* aL â o+ æ*â. æ Loalol
autre Démon (de Ouikka, celui cjl. e e a prepâré
url p€tit attentat à la bombe qui dewait avoir lieu 21 décembre. il pleut sur Ia capitâle. Les PJs
au cenhe ville de Strasbourg pendant la hès sont réveillés au petit matin pâr un coup de
touristique ptrode du ûrarché de Noë1. téléphone gârânû Officiel : une standârdiste. la
Il ne rcste plus âux Démons qu'à atomiser une bouche nâni{estement pleine d€ café €t de
centaine de visileurs gâves de vin chaud. pÙs à croissant. leur lntime I'ordre de se rendre au
envoyer rm trâct de rcr,endication signé GAIA plus vite à Notre Darlle. Ils sont attendus pour
Une fois l'attention atbrée $lr les indépendantis une mission urgent€ au lâborâtote 14 de lâ
tes, un petit mailing de photos comprometta.ntes section Hygiène et Restauratron.
ar.l Monde et au Stern suffiia à provoquer de Ladite section Hygiène et R€stauraton s€
violents remous ôplornatiqu€s ertre la FYânce et Lrouve dans ta partie de lâ cathédra.le rësewée
lAllemagne. On verra aloÉ si la séculâire anttlé à I'Archange Jean. Les Anges dewont enffler
errhe ces deux pa].s tiendra le choc et sl la des blouses de protection, des masques
câpitâle de I'Ellrope ne solnbrera pâs dans une filtrants et passeir à travers plusieurs portes
vdgue d'indépendantisme a\rugle et stupide coupe-feu munies d€ détecteùrs multicolores
a\'€nt de pouvoir parvenir jusqu'au labo. Une
demi douzâine de personnes en combùrâison Notre Dame s'ils en font la demande en
anti Édiation s'y âctivent, dans un dix ûètres trois exemplaires (et au bout de quinze
cârrés plein de grandes tâbles chârgées mois de traliement de dossier).
d'éprcuvettes, de bras mécâniques articulés et
de machines qui font ping. k,1,a"4â. à 9r4na"4t
Un homlne se retorrrne vers les nouveaùx
arri\,'ants €t s'adress€ à eux err langue angélique : Tout d'abord, quelqu€s précisions sur la toil€
" BienL€nue au labo 14. J'admte llotre courage. de fond de ce scénano, à I'usage des plus
Sui\,€z-moi, queje vous monte le c\orps du délit " casaûiers ou des plus cudeux d'entre vous,
puls les guide Jusqu'à ùn présentoir en Strasbourg est une grosse ville de pro\''ince,
plexiglas, sous lequel est épingtée urle gtosse sise sur le Fhin et donc la frontière francd-
saucisse de Sbasbourg à moitié disséquée. alemande. Indépendalrte pendant des siècles,
Sâns écouter l€ Irloindre de lerù cornmen- elle a ensuite été rattachée alternativement
taire, il les entraine ensuite vers un aux deux pays au fil dlr temps et des guerres
minuscule cagibi dont il r€ferme la pode, qui (la7o, 1914, 1939), ce qui â passâblement
ressemble étrangement à un sas de sous mârqué voiie trâumatisé Ia population
mârln. Un slfflement sonore se fait entendre locale. Un ûait apparent de cette cultul._e mlxte
rrn instânt, puis I'Ange enlève son casque est I'alsacien, l'un des pâtols les plus vivâces
intégral, révélant sa calvitie précoce et son de France (pârlé courâmment pâI: des ûrillierc
nez en franboise atomique. de gens. et pas seulement des vieùx), d'origine
''
Je suis P.rsc.rl Flornoger, d.e cf,ez Jean" indubitâbleûent geûrlâlrique.
reqlÆns.rble del'hggièfte aTtnTefttaIrecles Forces l,a ville jouit d'un climat hyper continental
du BietL Un de nos am'is dans Ù:Lpolice noLrs d de merde. Placé€ au beau milieu de la plaine
contoctés hier soir, suile àune purinte dÉposée d'Alsace, à mi-chemin entre le mâssif des
po.r Lm cuent de llrcélèbre épicerie Fo.Llchon.C,et Vosges et celui de lâ Forêt Note, on y
llanme a eu la nTatwaise sllrprise d.e découDrû étouffe en été et on s'y pèle la couenne en
Lm petit mofceatt dw et ùoft coûestible dtu1s hiver. Cette situation provoque également
sor lat lÊtElofludaire de saucisses d'ùnporta: d'intéressant pics de pollution pendant les
tlon. Littciderrtn'aîait pas prêté àconséquence mois les plus chauds.
si ce corps êtranger i'étail en Jail une dent Au niveau internationâ], Strâsboug est un
hlmlltine... Nous (]'ùons dÉcid.é d'analgser tl haut lleu d'effervesceice eu:rocratique. Elle
pièce de chnratlerie, et nolas @Donsclécouirert âccueille deux de ses plus grandes institutions
que ln Dia de qui a serui ù L.r -fcùriquer est politiques fle Parlement Européen et la Coùr
égateflent d'origine hl,JnniJl.e. Après une prise Européenne des Droits de l'Honrme) ainsi que
de rensegnÊmenl a près des seroices quelques institutions cultùrelles importântes
compétents. no s Denans d'opprendre que l€s (coûrme la châine Arte ou le Centre Européen -
so1lc[sses de StTostnurg tÊruJue par Fauchoft de lAudiovisuel) Les nombreuses visites de
pfoùiennent d:ul unisue traiteur alsa.ien i trd pontes éharrgers lui valett d'être e)<trêmement
ùiensirb (prononcer Dine chloube) " Claez fllqùêe, mais uniquement dâns les quarLiers
YDonne ". Votre mission consistera à uolrs fréquentés pâi ces ûessi€urs-darnes.
rendre sur pkrce. ù trou)er les respnsables de Pour ce qui est de I'dchitectrre, elle est glosso
cet acte .:nntre tu7ùre et à les renettre do'ns le modo de quâtre tjpes. Ir centre ville possèd€
droX dremùL S'iLs'dgX de DAnons, éliminez l,es. quelques bâtiments mdievaux et renaissance
Bon (nuîage. " assez slmrpas (maisons à colombages, Ancienne
Fromâger n'ayalrt pas eFand chose de plus à Douane, Ponts Couverts) et très touistiques à
leur apprendrc, l€s PJs de\,Taient quitter la cause de leur côté tJ,?ique-cbÉrmâJrt, Jouttant
cathédrule assez rapidement et corrrir préparer ce centre hlstorique se trouve un r,.aste espace
leur sac de voyage {un slip, une épée bâtârde, reconstnrit au toumant du siècle, baptisé
huit grenades, une paire de chaussettes...) Ouartier Allemând, avec 1lne ou deux e€lises
Le trajet Paris - Strasbourg dure cinq néogothiques et pâs nlal de jolis trucs un peu
heures en train ou en voiture, pour trois nrastocs (Opérâ. Jârdin Botanique). Puis vient
quarts d'heure en al.lon (inais I'aéroport finusable style ârmées 60 (les gros cubes de
d'Entzheim est assez loln du centre ville). vin€l étâges). pour les zones périphériques,
Les PJs dea.raient donc arriver sur place le I'Esplanade, le quù.tier des facs et pâs mâl
21 en fin de matinée. Leurs frais de d'âutres trucs. Restent enûn les bâtiments
mission pourront être remboursés pâr modernes voire ulûa modernes de ces dix
dernières années, corûme le Musée d'Art
Contemporaln ou les bâtiments des instihrtions Datota oaa<all+ vola-vor.a ?
européermes 0'hémicyde du Parlement a le liook
d'rln destrûyer de Stâr war â moitié enterr€J. I-e prernier endroit où les Joueurs vont âller
A part ça, tout ce que vous âvez pu entendre fourrer leru: gros nez est sans doute la
sur l'Alsace et Strasbourg est ûal : on y boit de wienstub " Chez Yvonne ". Il s'agit d'un petlt
la bière (la Kro. lâ Fischer et plusieurc autres y rcstâurant haditionnel au cceûr de la vielle
sont brusséesl, on y mange de la clDucroute, ville, à la très bonne réputation depuis qu'il a
on y soutlent une équipe de onze rrrlaopâthes été choisi comme cantine par plusieurs chefs
en short, on y vote FN et on Y brûle des d'état. Une photo de Chirac et Kohl €n trâln d'y
bagnoles à lâ St Sylvestle. chanter " [,4 grosse bite à GudùIe " est
Encore deux petites choses pour vous aider à d'ailleurs afrchée en vue âu-dessus du bâi.
cemer l'anbiance exotique et vous arder à " Chez Yvonne " est ouvert tous les iours de
dêpayser vos joueurs. Premièrement, rrh à lsh et de 19h à Ininuit. Cependant, la
Strâsbourg est une vllle au centre paisible, partie de l'établissement qui doûne sur la cour
presque entièrement piéton, et où lon se reste ouverte toute la journée. C'est là que se
déplace énorrûément à vélo. l,es cyclistes y trouvent les cuisines, où les employés
sont moins kârnlkazes qu'ailleurs, mais pÉpârent les commândes de plats â emporter
beaucoup plus pùrâilleùrs sur leurs droits : et la chârcuterie destinée à être vendue dâns
n'essaysz lamars de circuler sur urr€ piste des épiceries fines de toute la Frarlce.
cyc.lâble comme s'il s'agissâit d'un
trottoir. Deuxièmement. le centre
vifle est hânté hiver comme été par
des hordes de touristes à banânes
ventrâles et appâreils Photos,
venus de toutes les latitudes (maIS
essentiellement de Frânce de
I'Intérieur. d'Allemagne, d€s Etâts-
Unis et du Japon). Irurs visites se
font dans un périmètre réduit
{Petite Frunce, Câthédrale, etc.)
mais peuvent prendr:e des allures
de transhumance pendânt les
périodes critiques. A savoir le mois
d'août et surtout. surtout le mois
de décembre, quand a lleu I'indci
ble marché de Noël.

Vlq;itl^^,Lldûd4i'L

Le mârché d€ Noël est la princi


pale athaction de ce scénario.
Sans avoir de Épport direct avec
fintrigue, rest€ omniprésent
pendant I'enquête et l€s joueur:s ne
pourront fâire trois pas en vllle
sâns tomber dessus. Il peut vous
servir à râlentir leurs déplace-
ments, à introduire des fausses
pistes et surtout à mettre un petit
plus dans vos scènes d'action. Une
conû:ontatron au milleu d'une foule
compacte nsque de vite tourner à
la panique générâle, de même
qu'une slmple fflature y prend
soudâin une autre diûenslon...
I-a déco de la sâIe du restaurânt est Dlutôt
surchargée. dans le genie kitsch pâysan. Des Lz Lot lÀ,*ït*'r. vat l:a;,JlLaat
outils agair.es accrochés aux mrùs côtoient
des têtes de sarlgli€É empailees. le zinc est Trois méthodes semblent envisageables poùr
orné d'une série de grcsses tfeuses en faience enquêter à la wienstub.
et les tables sont recouvertes d'inusâbles La premiàe consiste à se faae passer porn
nappes en vichy rouge. des ûlembres de n'importe quelle institution
La carte est assez fournie, les tarifs plutôt officiele {police, seNices sârftaires, fédéÉtion
prohibttifs et les plats frânchement riches française de came de combat...). Dâns ce cas,
(pour ne pas dire bourratifs : mmh les les employés freinercnt des quatre fers pour
bonnes pommes de terre frites âu lârd età 1â empêcher les joueurs d'entrer dâns les
crèIne.l. l,e personnel, vêtu de tâbliers qui cuisines, et plus encore dans les caves : ils
semblent avot été tailés dans les nâppes, invoqueront tous les motifs qui leur viendront
est désa€Féable et lent à souhait. Ouant à la à I'esprit et se montreront extrêmement
clientèle, elle va du tounste fortuné à I'euro- désa$éables. Si les PJs se font pâsser pour
cadre en goguette, en passânt pâr quelques des flics, par exemple, ils exigeront une
authentiques alsaciens ayant fait fortune comrnission r:ogâtoire, menaceront d'appeler le
pendant la €Èerre. pÉfet pour vérjffer, demânderont plusieurs
Brei de I'exténeur, on dirait un endroit fois à voir leurs cart€s, etc. A Inoins qu'ils
parfaitement normal. C'est dans les sous-sols n'aient une. couverture €n béton ou qu'ils
cachés et occultes que se labriquent en douce n'utilisent des pouvolrs de persuasion, cette
les boudins d'esphrgouin... apprcche a peu de chances de fonctronner.
Depuis trois ans, un Démon d'Haagenti a en Une autre option consiste à se faire passer
e1ïet entrepris de hânsformer cet établisse pour de simples cllents et pârtlr fouiner dârrs
ment hautement respectable en un hot spot de le bâtiment discrèt€ment. Autant le dire tout
la gastronomie Osso Bucco. Pour ceux d'entre de suite, ça n'est pas ûès facile : il y â
vous qui ne possédemient ni le Liber Demonis toujours au moins trols personnes dans les
ni l'Encyclopediâ 2 (des extensions qui cuisines. dont une qui est placée stratégique-
réâlisent trois désirs à lâ fois), la Corrfiierie de ment devânt la porte qui rnène aux câves. I1
I'Osso Bucco est urr Éseau fondé par le kince est plus aisé de Inolrter aùx étages, mais les
de la Gourmândise affn de redonner aux bureaux ne contiennent rien de bien compro-
humains le goût de la chair humaine. mettânt (des comptes, des bons de liwâison
I1 se construit à I'aide d'un pouvolr spéclal et une Vierge en polnt de croix). Si les Anges
(Goût du Sâng). qut permet de rendre arriverlt tont de même à se faufiler dans les
quetqu'un dépendant à cette précieuse caves, ils ne seront pas déçus de la visite.
denrée pour peu qu'on lui en ait fait manger Deûière les tigos où sont stockées les
une fois au moins. denrées réglementaires. se houve la salle
" Chez Yvonne ", la consommaton de d'abâttage. De grands crocs sont accrochés
chaire humaine est réservée arl petit cercle âu plâfond, lâ table à découper est couverte
des habltués : I'ensemble du personnel et de sang croritifié et les divers ustensiles
une demi-douzaine de clients. La conversion (hachoirs, presse-terrines et consorts)
de tous les employés à ce nouveau régime trempent dans un bac à vâisselle d'eau
alimentaire est une stratégie qu'a développé rougie Ils pouront même trouver les effets
le Démon pour coul'rir ses arrières, âu cas perconnels de lâ dernière victime dans une
où des fuites s€ produiraient, bolte en cârtor : des sapes de marque, une
En effet, comme ils sont tous coupables paire de pompes à 4000 bales, des pâpiers
(lls pârticipent à lâ cuisine, à la quête de d'identité au nom de Miguel Gonçalves et une
victimes dodues et padois même à I'abat- centâine d'os encore paitiellement recouverts
tage), les seconds couteaux opposerort de matière orgarrique dans un tupperwaie...
suffisamment de résistarce à d'éventuels Enfin. la bonne vielle distdbutlon de
enquêteurs pour lui laisser le temps de se bafîes peut s'avérer efficace. S'ils s'y
mettre à couvert. prennent convenablement (c'est-â-dire
En plus de cela, le Démon n'a rien de tuès discrètement), les joueurs polrront
remaiquable. plrisqu'il est incarné dans lé malmener â leur guise le petlt personnel.
corps Liselotte. urre simpte serveuse un peu Ouelques coups bien placés ou I'uèage d'un
rondouillette sur les bords. Éouvolr !'isuel sufliront à calm€r les Dlus
TaLt"1:ac'az*z'tAt aLealo.aaa *ili.+ lpû-l
{ietez un D66 toutes les dix minutes}

11 - l3 Un colporterù black à bonnet de Père Noët clignoiânt agresse les joueurs dans
cinq langues différentes. I1 essâye par tous les moyens de leur r€foû:guer sa canelote (briquet
en form€ de feûme nue, chapeâu-parapluie aux couleurs de I'Europe.. J
14 - 16 Affluence à un stând de vin chaud. l,a queue barre le passâge et les efiluves qui
émanent du chaudrcn ne font que rendre ce contretemps plus pénible-
2l - 2S l,a sono dÏIuse à plein volume des cantiques interyrétés pâr " Irs petits
chanteurs à la gueule d€ bois ". Toute cor nunication normâle (sâns hurier) est lmpossible.
24 - 26 La rue où les PJs sont engagés déboule sur une plâcette. encombrée d'impo-
santes statues abstraites en Pie.re de taille prêtées par lâ ville de Bethiéem. Les
mouvements des badauds autour de ces (-u\JTes disposées anar:chiquement font perdre
torit sens de I'orientâtion.
3f - 33 Des Pères Noël de I'Armée du Sâlut agitent leùrs cloches devânt un grund
magasin. Si les Joueurs leur donnent quelques sous, ils se feront a€Fesser quelques mètres
plus loin par une autre équipe de Pères Noël, .lésireuse de leur pârler de Dleu Il s'agit de
mëliens en quête de fonds poùr constlrrfe une ambâssade extraterreshe.
34 - 36 Embrouille à un stând de beignets. Un client prend à pârti lâ foule pour une
bistolre de monnaie rnâl comptée. Certaines personnes, rendues nerveuses pâr l'âtrnosphère
alnbiânte, prenneni spontânément son parti.
4l - 49 Tlois jeunes chevelus avec dobermans, bières et ghetto blaster dili-rsani du
fuck metal, essayent de vend.e des caites postales qu'ils ont fabriqûées eux-mêmes. l,eul
technique de démârchâge est pour le moins directe {" lâche moi cent balles et ute seringue
propre. cinon je re refi]e mâ qclc ].
44 - 46 Une bande de gosses a grimpé sur le toit d'un garage etlette des pétards sur Iâ
foule. S'ils se lont repérer, ils se contentent de se plânquer derriàe une cheminée en gloussânt
comme des cons,
61 - 6îl Un groupe de dealers expulsé du centr€ pâr les festivités s'est reconverti dans
le vol à la tir€. Les Joueurs sont témoins d'une de leu:rs exactions.
54 - S L'afiluence à une voiturette de marrons gnllés la lâit basculer sur Ia chaussée.
l,e mélange de braises brûlântes. de cornets en cârton et de châtaignes provoque une gmncle
confusron, entre 1e marchand furibârd, les passants légèrement brûlés et ies petits malins qui
en prottent pour se bâfrer à l'ceil.
61 - 63 Un quadragénaire dont lâ voiture a été inc€ndiée lâ veille pète complètement les
plombs. Muni d'un bidon d'essence et d'une boite d'allumettes, il tente de forrlre le felr à un
cabânon de bois proposânt des échântilions d'ârtlsanat local mâde in Taiwan
64 - 66 Une dizaine de flics zélés Procèdenl à des contrôles d'iderrtité. l,es autochtones
comme les tourisles s'y prêtent d'assez mauvaise Eirâce. Il t'y a pas de iaison poLrr que cet
événement dégénùe, sauf bien sùr si vos joueurs sen mêlent {se promener avec une zrflne
peut êTre un excellent préterte à complications).

énervés d'entre leurs âdversaires, qui molns d'être le jouet de forces malé{iques.
finiront pâr âvouer leurs pratiques dévian Seu]e Yvonne, I'opulente propriétâir'e de la
tes, Ils parleront encore plus vite s'ils sont boite, sait que Liselotte est une sorte de
confrontés à des preuves flagrantes de leur diable, mais elle essayera de ne pas en parler
culpabilité (" regarde là dedans... tu tânt que les joueurs ne montrent pâs leur
reconnais le monsieur ? Dis bonjour au propre nature surnâturelle, Yvonne et
monsieur... chglonk-chglonh l ") Liselotte sont également les deux seules
persornes à savoir que le corps de Gonçalvès
t tat tfut'atô 44o <1.at-e qot" la;f ? a été râmené chez eux pai un ami coûrrrl rn.
un certâin Dldier Muckenshrrm...
Attentlon : les maigeurs de chair n'ont pâs Dans la confusion qui fsque de succéder à
conscience d'avoir été mânipulés, et encole llnten€ntion des Joueurs, les acteurs du peût
dmme \,'ont tâcher de se fairc la Inalle à la ne pârle que le castlllan. Pâr contre, elle est
première occasion. L€sAnges dewont faire preuve encore âssez vigolrreuse ei ne se séparejal]râis
de beâumup d'attertion et de pas mal d'orgirnisa- de sa cânne plombée qui lui se.rt d'anie et de
tion pour ne pas laiss€r filer les coupables : conffdente. Si les Anges entrcnt par effraction
râppelons qu'il y a douze employés à ga:rder càez le mort, ils la découL'riront en train de
â I'ceil, dont un Démon d'Haagentl pas plus pioncer daIls sa châise roulante et pourront se
bête que vous et moi. doire dans un mâuvais rcmake de " Psychose "
Pour les sanctions à appliquer. c'est aux PJs jusqu'à ce que la mamy se révellle en sllrsaut
de se débroulller coûrme ils le sentent. Les et se Jette sur eux en hurlânt des insanités. La
humains sont victimes d'un pouvoir brave Conchita est égâlern€nt partiellement
perrnanent. que seul " Guérison des folies " gâteuse et. si elle a réalisé que son lils n'est
peut permettre de lever. Ou'ils soient remis en pas rentré depuis une semaine {elle a dû
ltberté ou foutus en tôle ne changerâ rlen poui fouiller dans la poubelle pour se nouI:rli), elle
eu-x : ils continueront à essayer de bouffer de croit qu'il est juste parti âu pressing. Appeler
I'humain une fois par semaine. Vos joueurs la police ou les services sociaux pourrait être la
peuvent décider de tous les tuer, de les liwer à nouvelle B.A. de vos joueurs.
la police. de leur faire un long sermon ou de les Mis à part les objets pmpres à sa prcfession
passer à lâ casserole eux-mêmes. Aucune de (dico, bloc-note et CD de Bemard Minetl, on peut
ces issues ne prêtera réellement â trouver dans les âffâires du traducteur un hit de
conséquence pour leur cairière {Ûrais ce n est p€tit espion: une pairc dejumelles, unjoûnalà
pas forcément la peine de le leur signaler). hous, des huettes noires et une feuille sur
A un moment ou à un autre. ils ffrrircnt tout de laquèlle a été noté le numéro ûtnérâlogique
mùne par s€ demander pourquoi les cannibales d'une \'roiture ainsi qu'une sulte d'horâir€s. En
ont décidé de rnânger quelqu'un coûùne enquêtart un peu. ils découwiront que la plaque
Gonçâft.es. qui s€mblait plutôt dche et pas tÈs coûesF,oûd â un véhicr e de locationA\,'is et avec
corpulenL Ce à quoi Yvonne et Liselotte pourront encore un peu d'efiorts ils en rehouveront son
repondrc : " parc.e que Dldler nous I'a arnené dqjà locâtaire actuel : Minna Poyoinnen. l,e,s horuires
mort '. En secouant llme et I'autre, ils apprer con€spondent aux heures d'enhée et de sortle
ùont que Didier étâit un dient qui faisatt pârtie du Parlement de la belle. rnais il faudra a\,'oir
de leur cercle, et ils pourmnt même lel]I fair€ acces au plânning officiel pour pouvolr éventuel
crac-her ses coordormês. lement fâire le râpprocïement.
I est tort à fait possible que vos Ar€es, très fiers
de leur coup de fflet, estiment que leur mission est - Chez Didier Muctelst|'Îm
terminee. Tâchez dans ce câs de les Éorienter Verifiez loul d âbord sil esL chez lui ou Das.
rcrs Muckenstùm par l€ biais d'1rn PNJ pftls en vous reporianr â la chrcnologle géne.reuse-
bavard que les autres. S'ils ne veulent toujours ment fouûrie âvec cette avenfure. Didier habite
rien comprerrù€ àvos appels du pied, lâissez-les au sud d€ la ville, dars uî petit pavillon de lâ
rentrer à Pârjs polrl: rccevoir leur aecompens€ {rrne Metnâu. Il n'héberge auûrn mêmbre sénile de
poignée de rnain et deux f:âises bg"da), rcpltez sa famille, mais son laborâtoire secret est tout
vohe paravent et foutez les joueurs à la porte de de même protégé pâr: rm gardien sulprise : une
chez \,.ous. Surtout s'il pleut à \,'else. tortue de combât câlifornienne (Fârnilierl.
Uintérieur de son home, sweet horlc ne
présente pas beaucoup d'lntérêt, à moins que
ù+ Lia,a, u,t" ttzt aÂo vos jouerns ne soient des fans de Johnny et ne
rCvett de voler un poster dédicacé ou un bust€
- Chez Mlguel Gonçolyes en plâtre à son effl€Èe. IIs pourront égâlement
L'adresse de conçêlves à Strasbourg est décou\,'rt que le brave Muckensturm est
écrite sur sa cârte d'accès au pârking du photographe de professlon rcsponsable de
Parlement. Il s'agit d'un deux pièces dans un plusieurs dizaines de dichés touristiques fet
immeuble modeme. près du Pa:rc de humoristiques) imprirnés sur des cartes
I'Orâng€rie. Une petlte surprise attend les postales. Son chef d'æuwe est ur1 eiros plan de
Joueurs à son domicile : Ie gentil traductern fesses intitùlé " l,es ballons d'Alsâce ".
quadrâgénaire habite âvec sa mère, qu'il l,a salle de bâlns est aménagée po1rl:y dévelop-
emmère dafls chaclln de ses déplacements. per el tirer des photos et cesr là que vosjoueurc
Conchita Gonçalves â près de 80 âns, est pourront houver des choses un peu plus
pâralysée des jâmbes, sourde cofi]me un pot et intéressântes. Malheureuseûent. Dousser cette
'xnâIrl
lÛeJ è saâss 9]9 lIIo s un lsâ,e ,, leFnq âp ErâluâIror âs 11 'soloqd
',, ânr ÉI sû€p sno{P{ sel êrIeJ doJl sed âu P sâl â-r}Ûorrr InI uo Is urrE[Lrqog no râlum?qJ
lQr?]rq ]uo srd so ,, lrp ,, rnoJerrEc ànberlc 94uoJlrêr s[Elrref Io e,u eJêJn[ s,{€d uos âp
p er?ur€J ârn ,, llp Inb le rnoJêrrEc uog€r?qJl el ? sâÛttrtg xnàp ê4uê - râFrrâp âc
ànbprlD p €r?urEr èun ,, ]Ip ,, sâpesseqûrv 'luèplsgrd êI ce e
". lelsr-rH -qJ"I' âlqelg-â êI
sêp ràl]rEnÔ L, Ip InÔ sspEssÈclulv sep sno^ 7êpûâr lln resIlrËFro ârlttor red erlnod
rà-ruen6 âI suEp âssErrâ} uè xâldl4 âqrâdns âItg neêq lr,EJII rro spuâ-{âârr srl snol sèâso
un ]sâ €uultr l âp tuêulêueddE.,I rêutnoJ sâI srrep 1uâr4E4uê,s Inb 'Iâs so-6 p slsnJ
luorpuâr^ srnêno! so^ pu€nb êIIê zàqc ap s?ulrE luolllâ IlJâgê 'stnàsseqc suâpu€
lsê âllo ts lnol tue^e zêulrg^ : rùrnlsuerlcnN br4r âp âlnrsndnor8 un 'vTvt ûnsàpûelc
zâr1r .rnod ânb êlÛQlqord âru?fiI rr€âs9r nE âu!n! âp âJrrgo ]JeJ âIle,nb sed
râuûlo.dod ÈuEM zâqc - luâululâpl g E4p âu â4e19rtâs R1 âFuo-r89r
ecuêr-âJ9rd €I IrEuard slr€r] sênblânb
'qr,{rIrr9q,I srrEp slt p uâ srâprlod }ûanqg}qp 1â sêIor9 sêI sûPp a+oêtelp âp uooJ
êp àruàs9rd EI red gIodde dectpuet{ aI sâp luâuuop lnb 'sâIo 9rr9q slo.q êp à9sodEo.
Ér9F âp r4os âI âssJel sno âf: ., euuo À zâqC lse ,, sEneJd êceslv ,, srnonof sâp suonsânb
,, np er.rEJELIâp srol rnbllqnd rnpurr ?]? e rnâ} rnE âjpûodq .rnod xnêJur uos àp êllnsuê erâJ
cnp€.4 np UouI eI F sânprE snld lueuuâpy'9 spur sâue113 sâp IreurnJ âurureJ âssor8 àull
uêICL IIIOJêS SâqCrâqC$ Sâlged SeC SêlnOJ rrârJesle Ûa Utlu(l3p slllnqlE sâp
"'à-àûuE êIIe nou eI lue E â9lnd-àp râ]âIIInâ] ]uornod sâFrry sâl !1o 'ê]u41e,p âlles
q lErêsJeq û,nb sornê oool grred tle e ep âuos êun ]â xn€ârnq s}lo49 xnâp puerduoJ
'sànFQlloc sàs àp lm âIIg uondr|.Ilâ]r4 sûEs r{9I p qOI âp auo no
I] IenbâI Jè € lueà8oJlà]ûI
uâ luâurû€lorrsâ^leJuoc rns sâjlelrrâur 'ânêIFr€q ep suonPpossv sep uosJel I
lse
gldruor stuâuârËIâsuâr sârùpnb r.ruelqo,p âun,p âgssneqJ-op-zâr nE 'âJusrrEurlod B1
elqpêFeq uê êrtuoc rEd tsê II sânbnJlod t. €rneJd acsslv ,. eP xnscol sel sûBc -
srued srnel êp sârqureûr xne êu uruoc
EIO{r€æd âp èrrûoj eun,p lûergnos lJ-xneJ '(!'lVO no) ârEslv.t êp â epuâdgpull Jnod
9ulry
'snpûersâp
luos sâlsnr?4xo sâl sl49q qonb adnoro n€ eF8?I ern}Iâ noc ap lIeJ ue ]les sâI
suep ârpuârdde,p àlcllssoduq ânb$rd lsâ II euolFgr sùn{nJ sâp âsuojgp el rnod ûog€possE
'suorssrs sêI â]uârornr.r q]Jr '9rr.r rp zr E,I sno eululoc
]urrnp rnb sâu.rEtrlâs sânqânb
sâI ]rrEpuâd anb tûe^I ,{,u sêrlnp xnep ',. slunârd ârPsIV
., lueûrê^noru
sq 'Frnoqs?.qs ? àrIJ a)uâpls-âr ârrn âp?ssod np lueplsgrd ]ê rnalEpuoJ erqrrreur
èJ?I[rep e âJ âJnâs ErruIIN 1â rul]ur-rqoa 't4srnH -frlrBll : agurll? âslûrâq3 q
ç ]â
'râFrû?qC âp sa?^Ird sâ?rruoproor xnE suusg9tltr{ âqJEtsnou ?I E xnâl^ np trlou âI
s?rJE rsrruop rnâJ P âruns lueler,rep qeqp.ds quâlqo rnod ue,(oul ]uâIlecxe un Issn? lsà,C
suâ,tou âp âFEsn,I no uoBeclunultuoC " Ie)oI êlq[eujnof
Jp rurtsl un su€p éLrssnrJ rtrtrd Jun un Jed seâEuuosâd xnâp sêJ reU]luêpl r.Èl
.IIànccP,I selqluod$p SII '-e4{nJ â8rry UnJnE êldrrroJ âu
P luos IUOJJnOd
sJnânof sâI luesselâlr4 Inb slrâûrâuFlâsuêr âdFb9 ê-qo^ IS opolsoll âp sânrâqrÈq sq suep
sâp ]-.edntd eI 'Ûo5q â1r1o] âC xnâII sâp qulordlloc prrErrâIIE JEJ lIn) uuErurqog tjn}]
gllrnr?s q ? âru3rtÈurtâd ue ]IIEIIIâ^ stârf,stp 'ê.4n?,I rns
]ê (pns np oIII êun,p NJ à{eru}
sâIlFl^ sâp 'srllos âp ûlnurFr.rtE un àllssêc9u rêlIun€qC pjenopg â4lpuuocâr luormod
]uâûr$!q âI sÛEp râIncrlr lê rê49u9d snJe^p nêd un sJnênof sâp '?Illolu âun rns
ûe?dorng lûâuâIrBd nv - '(etspuepuâdgprq ûâ â?qdrouL{lod
€ur4l I) âIrFeduroJ ârJuoq sQ.rl uâ lû?iftos]rF
'sûIeltrnq
lueuIâlsul luos uollelJ âr!?uâ}ûenburJ ûn lû?luâsârd'sâr{rlrc
-oss?,I âp rnoln€ luelû€-f lnb suâF sâI sloJ âp eûr.Pluê-rt âun srole luorg no)gp sll
'spard sel sru srel[ef '(qeuuoFseJord sâp
tr,p ?,u It 40 sllorpue
sêp srrEp nôrâd€ Io €,I llp luo sltûe sinâIsnld ? .rêgûor sâ[ âp âldu{s snld luâulârpuE{ }sâ,)
'sâr4esres sânblenb srndâp 'ânb ersno^? 'EI sEJ rr srrep ']e
1enbgp€ ]rrals] eI sed tuo,u
'ârOJUê âlSISr{ ûO
II JS Sân^â4uâ sâS âp sfd sâI Is t E àgd EI âp ]sâ,r) se?E{q sânblànb
srol r4rod 9suâ1 ltEl9 ILnb sllqeq sêI lê^no43r rosItEgr uâ ]a soloqd sgp sJBEF?u$I Jns û.reul et
âp sed er}êuuâd âu ellâuûosled âqol-âp.rcF ?s â41âuI luoxnod qI 'âqrnol uâ â?Ioq âIogsêq el
ep uon€roldxâ âûn le sed luaû âr ILnb errrl sIoJ 3un nâJ nP €w?rr E ?-qlâru ês là tun.IJe r
-rguor ânbtq.dsd lo^nod ûn ,, I qFow ueât, uos âp sror{ €{puoq lnb 'agrruoBuârusns ân]lol
spd sJessIEurroa aû âf 1â :..n€l lln }sâ,c 'xn€J q 'lorue! oN êp àrQloc q e.Iênbo ord â}tod
Lintédeur de I'appartement €st immense, Cela veut dire que même si les Anges se sont
lumineux, aménagé de façon à la fois sobre et fart repérer, il y a peu de chânces pour que
." confortable. Tout est exbemement bien Éngé, leurs adversates prennent le temps de les
et les rares docûments compromettants sont poursulwe ou de les éliminer. Cela signiffe
très bien dissimulés. Il faudra plusieurs égâlement qu'il est prcsque impossible de
heur:es auxjoueurs porn mettre la mdn sur ur1 détourner les Démons de leur but final (l'atten-
plan du centre ville photocopié, sur lequel ont tâd. Même si certains des ses collaborateurs se
été ârmotés en rouge les principau-'. emplace font dessouder, Minna fera de son mleux pourl
menls du marché de Noë|. Une grosse croix a mener à bien son plan (quitte à âller poser la
également été tracée sur la Câthêdrale, et en bombe de ses blanches ûrains).
dessous f inscriplion '23.12 / r8h00'- Une A partf du moment où vos joueurs ont
poignée de tmcts brlcolés accompagnent la compris le pourquoi du cornmenL cest une
carte, portant un message revendicatif et le course conhe la montre qui va s'engager,
Iogo mal photocopié de GAIA. d'autâlt plus serrée qu'ils auront pris d€
On peut aussi houver les coordonnées de temps pour arriver à y voir clâli I
deux journalistes politiques, l\ù fiançais (Le Bien sùr, ll vous faudra bidouiller le plânning
Monde), l'auûe âllernând (Stçrn), mais ceu-x-ci en fonction des actions de vos joueurs. Au cas
ne savent rlen de I'affaire pour l'instânt. où I'un des trois Démons ûrânque â l'appel, les
Une carte de visite du snack tuic " Au Detit autres feront de leur mieux poÙr se répartir le
srambouliore 'esl .oliee sur le trigo. avic le travail. Idem s'11n'en rcste plus qu'un, sl ce
nùméro de portable de Mehmet recopié à la n'est qu'll risque d'êtrc tuès occupé.
main dessus.
Enlin. dârls une vieille valise au fond d'une
ârmoile, on peut trouver des habits masculins lL ei vc,a.lzlzn$ lzt .41lzlÀat4
correspondânt à lâ cârr.ure de Jacky Hùrstel,
parmi lesqùels une clæmise à carrcâu un peu gue ce soit en assemblant les pièces du
élimée qui ne manquera pas d'évoquer des plrzzle où en faisant parler l\rn des trois
souvenlrs aLrx plus attenlils de \,.osjoueurs. Démons. les PJs devraienl Ilnir par avoir une
idéF assez juste de lâ menace qui pèse sur
- " Arr petit staûbonliote " leurs têtes. Il sera alors temps de mettre en
C'est 1à qu'officte Mehmet Mùdùrlùglù, le place le Gmnd Flnâl qui va Bien.
dernier Démon de la bande. C'est ùn petit Ideâlemeni. Ies joueurs ne de\,'raieni arriver à
établissement placé stratégtquement près des comprendre qu'au tout dernier moment et
fâcs, où I'on deale des sândwichs trop gras l'âffrontement se d&ouler pendant la pose de
sous des néons faûgués. la bombe sui 1â Cathédrale. Si les vôtres sont
tr est ouvert presque jour et nuit, le service du geffe rapide. il est toujours possible
étant assuré alternativement pai le Démon lui- d'irnproviser une ffn pendant l'âch€Illinement
Inème et ses hois employés paifaitement du plastic à tlavels le centre ville (en plein
humâins et tfrocents. maiché de NoëI, donc) ou même pendant le
I,es ser s indices que les joueu$ pouront y passage de la frontière allemande (avec
trouver [ouûe le Démon s'il est Fésent, éviden intervention des douânes et batâille rangée à
merrtl, se trouvent dâns la caniorulette eaiee non $os budget). Pour tous les autres. le dénoue-
Ioin el nrarquee du logo du snack. ns yàecouwi ment va se pâsser entre ciel et terre, confue un
ront un dégutsement d'ouwier. llne sorte de Démon qui connait le terrâin, qui conûôle
passe-paftout, de gros rculeaux de chattefion... trente kilos d'e).?losifs et qui a Téléportation.
et peut-être plus s'ils sy Fennent ull peu tard Lâ CatliédÉle se dresse au nilieu de la Dlâce
du mème nom. encombree pour la saison de
gaûLL*P.$.ot4f petites cabanes en bois et d'une foule
4.L a,a.aazia adtÀad compacte de touristes. Elle est ouverte aux
visiteurc dans sa pâr:tie irrférieur€, c'est à dire
Lécoùlement du temps est très importânt du parvis jusqu'â la terrasse panorâlnique, à
dans ce scénario, et vous dewez y preter laquelle on accède pâr: un ascenseur poussif
particulièrement attention. En effet, l'équipe de ou par un escaller en colimaçon {tous deux
Démons dont les joueutrs doivent contrer les sont payantsl. Elle cuLnine à une soixantaine
malversations s'est llxé un planning strict de mèû:es, proposant une jolle vue d€ la ûeille
qu'ils feiront tout pour respecter. ville derrlère les ffl€ts anti-sl1icides. Sur I'r]n de
etuê]uor as u eqt?u EI suep âIqlssod snld âI le xnâpûells râ ? €?lârâg uos lêu.redgp ?^ !
'nsè Irr uos E râ]uotlI êp $r(essâ,p u-req ue ]uos
rârnt€ uâ.p à]uât tl '(êIdrrrxâ rEd r.neluârE 'ploqe.p lnoJ
s4o^nod êp uollBslll'ln) sàq.lnoJ sâ[ snâno! sâl anb âr?dâr Lr,nb s?p
râno! ! luâJuêurutot slnàno! so^ ls no â9s : à{e!€.1 DqJeL JP luE P sJ!Êrlerls
-!ûeBro uâtq do4 ]sâ â^lsuaJJo,l Is 'êlJnsug xnâp luêEâ ISSêCCnSle nold? E^ ]âmqây\l
'J]sold:€ Ûos lês,od Jnod ê9u rre '']ueluâcnop làF!âu p âJlrârrrrÔ'
'â-L/!næ,p psld P ]uê4lle srnânor sel puEnÔ
E ILnb uolssn âd P âsnâ êd EI râ e puoJgp Il
'
âs I.I 'z êseqd q p $ss€d rp sduDl el nâ Te ILnb Qrldsole4s ?l su€p râslndord âldulor Lr,nb
sues fcelûo) n€ ]uâ^gJe sê;Ûv sâI !s lg Jsl Ûos âsor s?s rp sâ4?ur slèIurâp 13Û.I sâI luos ec
rnod selllnoFreF sâp 'slâIr no sep êfueqr-â]uour rc ê1€16 rno] el
luaulelllnbn€4 lânu$Ûoî ]â
'gprEÛsJ rns luâurâlrârlp gluoÛ lsê E IrF.nO êp uour9c
âQllrep uâ^no) P ]u3ûrâIdu4s làûr âs I.I
êrpaÛ q êgsod
lse II,S ]td9r èp sqnû.nll sênblenb B ll.nb luas ê'-I (sâ4?ul oz) êIeuoÊolro
ll,nb sIoJ ânbeqr P sâJqgJ sâs êp âsod eI P ]uâtl âro3rrâ lsâ àIIânb€I rns (sâ4+Û o€) onblpgdld
ânbn9u9{ }âtûâr ès lI rrousc rrn â4eJ ap là}ûâ} -_el-âI[predla enblun Jnol el rssârp às s919r sês

'IOS zâIp aqUel unJer{J : ]jnÙlN


'{-r!o p n€âq e4? s€d €^ 'ÛIgu np
uod np â[âu]snpr4 sqJuJ âlln srrEp
EJ tâ) nprêd luo srnêno! s3'l sgssâIq 0oz êp â$ûoq q âp sâ8qqE:r sâl reloqrq 1Ûo^ relplc
snld lo suorr çz erq.uouqp uo'uolsnJÛoc 1â ]âûqâI l sJessê,p ]â lrE.p eu9ulr I-!n sÛep
êp ârnâq-Fuêp âun sQrdY sluâ^ ê4erlb ]<ne uêqoJ n{g: rrn rèIdur4uor €^ eur4lÆ : qra
'Etrqtr{ zâtlc
âIJ.IE]âp èrrêtd âp suoJlâoul sâp luPsrsdslp
's€q snld serlQrÛ ]3 lâIplc :q6f
o€I 3se.lc9.s slnd àIo^uâ,s ol9de,l âr,roq tuo ]aluqâIN ']êuqêIN âp lêuqp ne
âIerpgrl]€c EI ep ârIJ?g ê:lQd squroq PI
: sâ]lâsnur zsrruos?J 'sloqlnPq "'I zâuuos ; q8J êBâuuoJrrr€i) EI âr.t+rrEr Il trnoqsP4s P llre-r^â r
'âIr?]r3ds êI râIurplr tê 3sl€5rre{ ê-rQl}uo.lI €I 3ss€d FIpIO : qzl
.srr4rolsâ spuen4 ep âdr1{}f unie e 4}seld êp sol'.)t
tuolnod sll llop ôIqnâruul Ûn,p llo] el
'uIoI uou o€ epoFJ_u lè ârFlsFej{ P â rIlEjqplc :qel
rns I.IqE,l p êr]?ârÛ âs snol ]uo^ sll
'(eû8€trIâIrV) âqruqr"I Jnod
]ueualofà] â[ ]âIptc ]r euulw ]uErnoc uâ ]JEd lâ ]âurqêntr
âFrp9qlEJ €l âp puârs3p lèurqêw : ogql J âp â}}euuollrleJ eI â]urudÛlâ lâIpIO :qOJ
'êrlrrrElq êrn€s el p slelr-o.p sâp Èâs
{ ln€l ll âuuror rnr}€Ûol9p
'àlrâ]nullrl eI rêrÛtu?ltold 'sâlqEJ ]âurqel I luâurêlrEd ne âssoq ?uÛIW : q8J'q5'
eI rrl39r
sêI rârq 'supd sêl reqctors) Jlllsodsrp .tqt?r..p zz
êI lno] lrrslrrelJârtor lâlleJsul rnod sâ]nutju
'4ûrlop
bul)-â]u?rEnb rnEJ Inl ll ânbllltèI9 tuâ4r.âr lêûrqel t 1â la_lpKl: Inrqr{
slnd âqr?U 'rerpnoJ âs er'luâl ]â sâluer6els xn€â
âFelor,uq âl âcuêûruroJ
eI ]ûêuuàllnos lnb srâ$d ]!flq sâp sEq uê tûE g9p têIg n€ âqr?d q rns qlrÛuondecxâ
n€ s}ânbEd llnq sêl tnred?r ]âûrrlàI l : rtz J êr.rs}r€u.rqred uolssâs es êp uos Èu!.llt\l : qtz
'rnol €I suep ânbsn! t!]s?Id âp sl4?d '(àr{cag q âP âs€q q e-)equoq
sês rsrqurâqJe lnod 3Ëreqc-àlarou Ûp ues EI Ésod lro âribr39]€4s llolpltê.I l3 nort
âs slnd 'âpesslJ€d ?l su€p elrod ânn âl^no rnod sèrnêq srnblânb ]ueurrâld 1ê ]uâttrg9q
'lnolJed âssi?d np 3Pt? v slPrpgql?J êI suep â{npo4u!,s I er4âd sÛes luâ^pre
l1 I
el âp àcEId et P,nbsnf 3l]aÛuorrlllrr el sII âFE.Éd np 3rle] rnod âl€rpql{]eo €i
3u?r.ûr?'rêIrÀno Ûr gslnF?p lâdqây{ : liç J âp àrEId ]uopu ês 1âÛr-IâI{ 1ê râ!pl( : q6Z
'sàrpro srp erpuârd rnod sut4l l P ruoqdgl-r'l
]J.rqâw P s3FEIqgJ sel ârJxor rsrplc : o€utl
'Fugêlrq ràIurâp ât rnod {cInO - ènF?JioJ ûos êp lI,lâIIIâss{q€l?,I suep
ne JeFu?tI luo^ suou-r?d slorl sâ-I:qal €uQp un æFllelx ?Il? tsâ Inb - lâIpIC : qra
'ÛIrlèl nP 'ullntsurlrnml $JpIo âp glnuêp!,I lrrâÛI'3rdd€
]rod n€ âllelnului
EI âp uoltEclrq€l eI âulurlel -r3lp!c: riJI 1â stoe3rnoqs?4s âE?qdodolqlÛe rl€âs9j âl
'€rlllded ârn€s EI p srâuep sêp t:tâs leûrqet\l tuâlq1ûesr?p sâBtry sâI uâIq e^ lnol ls : rlos
'rluâmâFBd nP essoq ?uultrÀIssIIN : qeJ q8 '8:noqsulg
9 lua,rgre sâtûV sê-I : lplùl
ârqllea9p gz ârqutâc?P Ia

,4.!ry't'"td
pour ce fâire de grlmper I'un des huit 'escâliers DeÊcrlptlon : Liselotte est une jeune femrne
nâins'qui mènent au paratonnerre (142 s€rviable à I'appârence un peu effacée,
mètres, ça coûrmence à faire haut) tout en employée conrme serveuse de tripes " Chez
fâisant semblant de se défendre (quelques Yvonne ". Elle joue beaucoup de son air
coups de feu pour la gâlerie). Une lois que tout candide de brave provinciâIe, poussânt le \aice
te Irronde est ârrivé près de sa bombe, il se Jusqu'à porter un crucifL Si elle est
téléporte sur le toit d'un inrmeuble voisin et démasquée en tarrt que DéInorl. elle pourra
presse sur le détonateur. Espércns que les pourtânt se transformer en foudre de lluerre
joueuras ont vu clair dans sonjeu, sinon leurs (Dents, Grjlfes) ei n'hésitera pas à se fendre
aventures s'arrêtent vraisemblablement ici. d'une âttaque éclai: avant de s'enfuir.
Cela dit, Mehmet ne dewait pas poser trop
de diflicultés à une équipe d'Anges décidés. Mific Poyotnnen - Malphas grade I
Une fols son attentat empêché, il ne restera FO VO PE AG PR AP FP
plus âùx Jouerrs qu'à rathaper les Démons 25522319
survivânts et à les èlirniner. S'ils sont en Taleûts : Finnois (5), Sciences poûtiques (4),
manque d'action, vous pouvez touJours Arme de poing (41, Discrsston (3). Séductton (3),
organlser une dernière poursuite dans le Conduite (l), Savoir-faire {2).
mârché de NoêI, pendânt lâquelle Mlnrra Pouvoirs : Discorde (3), Lte les pensées (2),
terftera de se polymorpher pour s'enfuir {et Detection de la vérité (2), Pob'moipHe (4, Arrne
entârner une vaste cârrière de Méchânt à distânce rnâudite (Liiger-A[). Augmentation
perrnanente de la Pe.rceptior, Mégaloûrânie.
Descrlptlon : Miûiâ est un€ b€lle €t solide
iloëLI N& I {inlandaise aux c}reveux courts. Dé€luisée
en executive woman nonchalante, elle
Distribution de cadeaux à Notre Dâme : les cultive le genre femme libérée.jusque sur
Joueurs ont-ils été sages ? les terrasses des câiés branchés. Elle est
Si lâ Câthédrâle de Strâsbourg pète et qu'ils également victime de Mégalomanie, un
sen sorienl vivanls. c'esl ulre limilalion par défaut qui la pousse à croire que son destin
personne (Phobie : vertige) plus I'obligation est de devenir Maitresse du Monde dans les
d'assurer la sécurité au marché de Noêl trois mois qui viennent. Consciente de sa
jusqu'au 3l décembre inclus (et encore, c'est faible résistance, elle n'â pas honte de fuir
pas cher payé). devânt le danger, ni de revenir pour frapper
S'ils ai:rivent à empêcher I'att€ntat nais par surprise et par derrière.
laissent filer plus d'un Démon, c'est lD6 sur
la tâble des récompenses. S'ils ne lalssent Didler 'Dledes' MuckclsturE - Eealbertth
ffler qu'un seul Démon, c'est 1D6+1. Si grade I
aucun Démon ne s'en sort [même pâs FO VO PE âG PR AP PP
Liselottel, c'est lD6+2. 145242t2
Vous pouvez égâlement choisir de récoÛlp€n- Taletts : Photo (6), Conduite {2), Esquive {3).
ser vos joueurs en fonction de leurs bormes Baratin (2), 'Retiens la nuit' (4), Folksmusik (2).
âcùons.sluloul s'i]s sen sonLvanLesauprès Pouvolrs : Message ofrctel (1). Télépathie (2),
des services compétents- Ranener tous les Invisibilité (2, TâIent artisiique. Monomanie
possédés antbropophaÉiesaux services de cuy 6an de Jobj)ny).
peut, par exemple, leur valoir la reconnals Descrlption : Gros alsaci€n à moustache,
sance de certains dè leurs supérieurs. Diedes est habillé à la dernière mode de
chez lui [où le temps s'est miraculeuse
' Sarih P.ANWH- ment arrêté pendant la décennie 1950).
Non content d'être un Dénon de
Liselotte - Haâgerti gradc 1 Baalberith, il est également le seul vrai fân
FO VO PE AG PR AP FP de Johnny de toutes les cohortes
443232 malétques, ce qui lui vaut de porter un
Talents : Culslne eri?ériûentale nouvefle (3), litre de gomina dans les cheveux et des
Baratin (2), Trottinette (1). Corps à corps {3), boots de cow-boy. Il ne combat Jâmais, pas
Esquive (1), Un café et I'addition (4). parce qu'il est particulièrement lâche, mais
Pouvofus : Goût du sang {5), Gohfrerie (3), bien parce qu'une seule claque suffirait à
Dents (2), Grttres(1),Vitesse {l). lui aûacher la tête " ?).
'qsluêûr snbelle ârtn Jed à4]âÛrnos
eI âp ]uorâdessè Inb sr4teru qgêd sâI snol $!reÛr
'ellâ,nb (r:nârqlllou ses âp rârq âp eæluâ] II : âsru q sEd e}Ioddns
snld 1à) stllEsslnd snld luâulêtrsà:tFrerll sû}rq èu II 'uoulqC ênb lûe] ug dnt{clârl s}ÛâMlddns
Êâp ràssê.Ë€ p s?d âlls9q,u âIIê 'râftrEp np sâp Irà nos â{go 1â sâu$Lo}slr s'âp qojred I-eJ
's]uàlp sâs âp 'epr
olrJe,rrsrrocr4 luâurâtlEilrËd -.râIplo P 9no 9p tâ I-Irnb P ?IJ ddE zàss€ ]sâ Il
âtQpg epreF êp uâIqr rp Uâs aIIâ 'lûetsr4,I rnod qFIeW 'smb€ûr âl srrep torl{ ne eFe$nogeq?p
'âuuâlr€sle ân]Jol eI êp êrle] âs llo nod rnod un,p l$re nos uâ ê8es! aI lnol Jns
9FêqII uâ âsltrrâ-r â,r]?,p ê^?l tê sâIqFldme sâJer sê44€cIJ sâpÛotrû4,p êroqrE II lprure,p sdror
sê.rtnP sâp r.IlLIoJuâ,[ P àu.req êIq€]99 âun uos âp qlrureJ eI ep êpJe,I tâ € ,! 3]oJlloqÛIe]s
gddolê 9p € âIIâ 'slnæsuor sês sà]not âtrIIrIoC lned nV ,, râugp âl flelllrcsqp ]uâg lâulqâ l
'eunef àp eg]ârpE] âl-Iâ^ âuueFrro:lllEr ]€qruor 'âqcs]snoru âprnrl
P 4s'uorrâ]-xg : Ûol]dFcaec
: uolldlJcÊeq 'â-gelEg 'àJrod €I èp
âp ân}Iol êun ]sâ ]lotllexow
'(z) sâltruleu â]uâIrElruâd uonsluàÛËnv '{6) Ûoneuodgl
ep ]âa '(1) an8ûe.I '(I) puog : srIoÂnod (Z) coqc âp âpuo'(8) uongedsr.q : srlo^nod
'(U) àIlnq €I (t) €{.uded rargo '(7) àqcûelq
rêrrloJ '(Z) suosslod rnod âl:rloq q âp le8ûerB ean€s râIrçd '{I) àInpuoC {Z) ânbfto.r}JâI3
'{Z) âsinoC '(I) sdroc p sdroC : 'ltrâIBJ '(t) '(€) (ellerâg) Fr4od ap aur:y
nsoldxg
'(Z) (êsnêcrêd) p?ltor
9I€ az I f ep etllrv : slûâTBtr,
d.I d\t ltd ov ad oo{9I rz9za
urrnl€ue4cnl f dd dt/ ùd 5\t ad o (}{
ep €erPro xnB râllFûsJ - roEB:oI[ I âp"I' aï{lno - F.Énllnpn![ lâÛrlârll

rnod *snf €oN âp grlrrrernne èlnârrr9eun rânbo o-rd (z vlv11èp ."to*"* .ït Jrt"Ëyi:
Iolt es lâ8qred"r"-Jnod euulw râ^€
uê) u3ts âI legrol? rnod olQllered lEtuàtle un râ]I1orû '
reqlE s : uollEnlls ?l âp tued Jârn âp râ./iessà luorrnod slnâfiEloËellr ned Im sJnâno[sêp 'ugxg
'lnr-JqJJt Jp uo!l4nddr
aun rê[Ie1 es € ]sâ,u 3r ls uâg p â.4uor ]ed uâs eu eFIrre.EIq el Ë râIplo ]â ]âÛIq3I 'ellt{t\l
€rûou?O {i uoultûElÆ p€ûr] 4sod sI rEd âplnbll tâ âr.rmros âUoJ eûn ]uor ârâr ]â sâsuêdruorgl
s3p qqEt eI lns gpl ltrorêlll sli']ueuuêtÂr€d d ql,nb t3 uotsoldxs,I râqJ?duê,p ]uâsslsloqc sF,su

se,rpoo? ep sEd luor âcâr âu qt ârg?ugq dord uos Jnod ânb ?lrel|r€ e4 êu ?urlr.trt êlnânF el
e4ej rnâl op luênbsu uou(rleI I êp sêDtÀr3s sâI ]â r€lopolpâa sl€ru {uonExtuq êp s€d) ê-qtâ.uuror
âs 1e1ûê}}8,1lUâSSIEI SILS luêEràl3e4p S9s[er9d sEd ]uOrâS âtI SI 'SâSIrêdtUOtgr ep èUrIâl r.fl
i âpuotrl âl râ^n€s € sûour?c so^ ràuèûrP
rl.o nod ep 4ll9û âI ârr€ul ap lnol l? àItà 'àIqnlosrq ]â âlnrlpll â-.t!eied }nâd uoqenlls è]]er Is
'''sor8
?sJtlr € rneg?dns ârdord uos lânbâl.rns ûâ?dornè àrq{.rnb9 lrn r3FÛep uâ ârl+âûr âp ènbsu
'ârûIlal uos âp âIIâf, ânb
Inb noltr€ èun râuronnEr fnâd eu reiloporpâd rnb srpûe] 9I-ro]n? â4nE
âun e â4Jârunos ês èp âsnjâr (erLFJeâIuEuroJÈF9II âp 4ûIâl1e) €ur4y\i : sâl]€d sei sllep tu3rlt âs
srnb?llroru?p suotlr€J sêluàr9lF.p sêI +o ârrr8g âp s€] ::.nârqruoû soJ âp un,i p erP.JPIto^ snoN
'srnâloldûroJ sâp âdrnbg,l râ e rèÉoF9u àp le{l9p snld nad ûn ârlroJ æd Pras
II euQlqord
q râlFâr rnod Inl râ^r? ê-rQtclôLrn dpue.rd ràIJe,p tê uortrg0 âl ]se lnb rù9dù èp r?{$ns ll
: âICElsqo un luâurlel^ snld ân}tjsrroJ ârr ,, euuo^À 7êqJ ! ârPro Ju?IrI âl suep xnârl sâl lâ]rsl,'\.
sed êlnop sûEs }rro âu srtenol sâl ânb ]sr,u âr rs '?U I p,nb eIu?(I q sâid rud E ]sâ â]?nbua 'l
'1Q] SnId nE
lnl râ^€ ]J€IlrOJ aJpuâ]d
âp rrpro,l râuuop ml âp ]ê rnâtrnpÈ4 âI rns û.rPlû q â-ql3trr âp 'Ëlnoqse4s P ârpLlâr às âp
srneno!:rn€ âprrEruâp Il 'sâqeSto5 lânBil tr 9luûrou gJndrueru u.reûInq rln 'uâgdo]ng trl3rurlrEd
n€ uoldsâ rlos -râtcEluor E snld luà$red âû orpod ânb auleû€s èrrn lIeJ rO glfpadnC el
êp êJlr.Lrd np âtrlràl FuoI E s]âlord so-!8 snld sâp un,l 'oJna,l P âSess?d àI râstÆâdns
"Iâc âp tsâ ârêJ
rns êIQr ros II J np e]ûod un,p sdror 3l suep gûrerrr! uouflûel l àp g êp8.6 ûn ]sè rElopo-rpâd

(ogEu?rs np ènbeluourgp 4rrefre )


forn F wy> z71t'y?"om çfw6
" Hello, hello, hello, how low ? "

Sous ce titre incompréhensible discret croyants qui s'y rend€nt chaque joul. Elle a
hommage au romancier Neil Gâimarr sans su-rtout ëti construlle sur un ancien lleu sacré
lequel INS/MV ne serait pas ce qu'il est celte, plus précisément srn un artefact
aujourd'hui - se cache une aide dejeu sur l€s surpuissant de cette foi : le Chaudron du
dessous de la capitale. Dagdâ {voir Deus ex Machina pour plus de
Parkings souterrains, égouts, mètros, détansl. Enffn c'est un des rares endroits
catacombes... Autânt de lieu-\ de prédilection terrestres sur lequel la plupârt des Ar:chdrges
pour les deux factrons, autant de terrains de focâllsent quotidiennement leur attenuon...
jeux où lâcher ses pouvoirs visuels sars Cela sufÊt à lui octroyer une batterle de
craindre d'érâller le pdnclpe de discrétion. pouvoirs tout à fait inhabituels. Pâr e-\emple.
Chauss€z vos tlottes d'égoutieÉ, armez-vous Notre Dame peut décider de laisser entrer des
de lanpes frontales et suivez nous dâns les Démons en.son sein sans péter les plombs.
prcfondeurs. N'oubliez pas le guide. Elle peut également bidouillçr un peu la
ÉâIité, de manlère à ce que ses sous-sols
lzt zax,t l* VaÛiza'* parâissenJ beaucoup plus grands de l'intérieur
n,tê .lê l,e!+é;F,rr

Lile de lâ Cité abrtte la cathédrâle Notre cela ne sufût malheureusement pas à les
Dame. mondialemenr connue grace à un rendie invisibles. N'importe quel employé de
dessin arflaré arnéIicain €t la pelsévémrrce de cadâshe un peu awaie peut se rendre compte
miliers de photographes nippons. En dessous de l'anonalie avec quelques heures d€ tra!.ail.
de la partie visitable, à quelques mètres sous C'est pour cette rarson que tous les responsa-
les cr]?tes, se cache 1è quafiler général des bles terrestres de La cathédmle sont soit des
lbrces du Bien. Anges. soit des humains au courant. Tous ?
La partie souterraine de Nohe Darne s'étend Oui, tous. Les agents dù dlocèse, I'Evêque, les
sur une bonne vingtaine de sous-sols. Tout prêtres qui y oficient. bien siù, mais
en haut se trouve le €fand hall, là où arrivent également les responsables municipaux des
les conlèsslonnâlrx-ascenseurs qui sonl la bâtiments historiques de l'île de la Cité, les
porte d'accès la plus arnusânte du O.G. De agents du patrlmoine de I'LINESCO et une
cel accueil monutllental parienr les escaiiers. borm€ vingtâine d'âuties plâcés aux postes
les morte chârges, les couloirs et les stÉtégiques. Et pour en rajouter encore une
passerelles qui mènent aux différentes zones, couche, lorsque ùne fuite vient à se produire
correspondant à peu près aux Archanges malgre tout, urre batterie d'Anges de Blandine
dont el1es dépendent. On peut également entre dans la danse et claiiûe les souvenlrs des
trouver des salles d'entraînement, une quidams. Cela delnânde pâs mâl de fiais aux
batterle de salles de briefing (de moins en Forces du Bien, ûrais c'est pour elles le s€ul
moins utilisées, voil l'aide dejeu Caducée 21, moyen d'avoa la paix.
une câfétériâ restâurânt. etc. €tc. Au d€rnier Du côté démoniaque, il y a peu à crâindre.
sous-sol s'ou\,.re Irlêrne un puits rougeoyant Même si les Démons sont tous (ou presque) au
apparemment s€rns fond dont certaln préten- coumrt de son existence, Notre Dame est trop
'
dent (à raison) qu'il donne diiectement sur bi€n protégée pour qulils organisent une
I'Enfer... ComÛre vous vous en doutez, cette attaque de front. Et dévoiler aux hr.mains
ilrrll]ense infrastructure prend de la place : l'existence de ce O.G.i reviendrâit à trâhir
on ne construit pas un immeuble de vingt indtectement le principè de dlscrétion, donc
étages, rnême en sous-sol, sans que personne trlcher et s'en prendre plein la gueule à court
ne s'en rend€ compte. Il y a truc. Voici lequel. lerme, En bæf. les forces du Bien onl pensé a
Tout d'abord, Notre Dame est une église tout quand elles ont développé leû: O.G.
extrêmement puissante. du lâlt de sa réputâ Sauf é\,.ldelnûrent à un petit détail : les
tion internationale et de lâ quântité de égouts. Comme n'importe quel bâtiment
ep suourgc âp elllg,p àdno4 eI ^târc leog p e3e14 ap sulsseq sâp lns ]uâÛuop seulârll
o ,, np 1l3e,s II l3Fûoldêr âp ]uâÛtrref,q
", 9plr9p :nâ Inb 'xneu€c seaæl âP ç,nbsnf (âru
e êJItât €l èp r!'n3l âp êdnorF un IrE}Inod âuû 'âIqnâErrûI un) slâÛuos.rêd ).:ru-f,oq slnêd
'rJÈ puerF n€ sgluotuâr ]uos qI : Ûos1€l 'âJuerd
sêI slndâp sâ?sn xn€â sâI lrreuâ I
âÛn ]IEJ rrrop luos âs sênbg?IEtlr sgrqlq?q êp âIl,I qnol snos puâ}?,s u errul€^uo)
sûâIcue srp uednld e'I tIt.}?1 lâIlrPno uâ,s rnod nPâ IûeJ ânbeqJ suep sÈreFeu
âl snos â]snf âr.rpd rnâI luo IâItrecl p sàI?Pg -IuIrû sâl rlo p,nb € f,u II rrllncnred ]!r91ul
s?lsâr xnêc ]â r"sQqrEg 'âUQIID< âll! elteg) rn êprorJe -Â a11pr eI ]à gddola^gp lusur
âI€ltdec PI âP,, sànbluqlâ ,, srâlu?nb 3ur?jtxè ]sâ âlElld€c q âp 1no39,p neâs-el ê'I
u3 1â 'SlllEllâlnos 'lonb 'àrr,Eutolsu r,El^ Û{l lnruêqr rros lns
s3l snos rêIInJIued
âseq êp sdrÛ€r slnàlsnld ?Ilelsul ]uo ]ueJEûI?I Inb sânblrolsTq. lueûr!]Eq sal snol
'âl no1-êproJuoJ
èsnàrc ârIâJ eI ep sleplos sâ'I slnâ[Ile lnouEd luêr[ânblporllgrrl lÛEs€J u3
anbsêrd ]uâlsp{â sâtrry,p suollE4uâcûo) sâUoJ -âIIolg,I âp âreld âr.e puerF âI ?9lr ]uâurâJEFg
? llnbsFd 'âl^ es sÛEp sâUâurror sâp ânb ]J€J
âp sleul Go{eIeIN èp g}Qr np }uârr3llâI}uàssâ
sed p,u 'trEurssrr€H rrol€g nE êssâIqou
t3 rnâIFreq uâ lnot-Ins) sâ[Inbuer] ltâurà Inb
-IleleJ s91sâr luos n€âsgJ np sllojpuâ su.rEl-lâc âp sâfl]âI ses ltop èuuâIsg?d e!4o^ €'l
'r'Ioc êI srlep euoz uo pu€nb Iew np 49c np
34? uoq s€d lIeJ âu II rnofâr slndêC sâBelEd te*.vb @Yt7-t f, n
sâI sûep sdrûâl8uol s?4 ?u!€4 sed luo,u ârlâld
'â.4Sâ.Ilâ1 êqCrEtrI Èl Jâ E lCs]lror
q 3p sêFûV,p sùoIlrPJ xnap sâl ârlue s?rlrtor
s9 no4âr :luos âs Inb suotuâd sâ'l slnoFg uê â4uâj Ir rlo ]torpuê,I P,nb ânbls,(qd âcuâl
;.:rr€ â[re]eq àp du€qr eI Ërel9 ]Ûo sâqurorEFr -sËJ p e.u looqJs plo nrd urlq lrnlPu-rn< slmd
sêp sp?ârF{rls sâJ 'âsnâÀl ârrâJ eI à4rror âJ '(tnqr) slp€red nE âuqrn mb lârcâs jâIlersè,I
IâIu€C red â?que?ro ,, s4leq sènFuol sâp lmu âullllo:' :lnoJ sâq)Jel sâI sla €4 -E ]uessed
,, el srndà0 gFtreqr ? âuuop EI luerÛIuâJ9lI uê : qdûIls ]sâ Js{rodgJ €'I srqeûrnq sêp
| ânbod9,I P llErleû ês uo,nb âr r.nêf xnE n5lêdprll râssEd êsqnd ÉJ1I3,I rns
+sê,no sdErâ] ârlse i-nPdpJunûr s9,{oldruâ lûerrEop no4 ûn,nb âIqlssod lsê lI ]uâtlrlloc
'el ne eur?ur â'r}?-lned zJprrErrrêp sno^ sno râIssop
ezlâs râltoFoq âp sd.IIâ]
àp lnol lûâte e q1 sanbllgFrre sP€nbs sâp âr râûLrêJàJ âp lÛe € Crrq 19âd un âJocug
' 'sâ
red slotrl sânblenb âp lnocl n€ sgufur{?'Og À ê3ueqùv,l âp âuoz q slrBp soFrl sêp
sê9uue sâp lrernor eI sræp sourqF sro}l?Ellle xnâ râ E reqJJerp râllE rnod sâJ,reluolo s?Fod
sâp sglueldûq 1I-iâI3 E .{ €Fde^ zâq) êp srÈF âl1? ]IIâJerInod suotrrgc so uelq no eûrec
stnâd sâp 'e5 âp snld ug 1-nEâq snld sât enb JIoN rp,IJFJ el e rLrppuJrrs ur srrlnoFJ,p
'jlqdn,p
uâIl Jârq 'ue ?qs âp 'snqllel^ âP p€nbs un rns l3qtltol luelEirnod sâ31ry so
'sdltlâ} np ']uêtrâ[,rrEj
sè9]àIIâd sâp Issn€ ]lE^noll ,t uo 'ell$n€âo IrJ n€ luâsslprEquâ,s
ç àrÂl^ râll€ rnod rlelldec ÈI r3]llnb lqnld Juop luê[nc4r slt 1â snllt4 sâI tqrâr âu
]uo!e nod âu Irlb reqdâ^ zeqr âp )mec lâll âûrrosæd ' c o np êuI?I[ ulâs ne : qurâqr uocl
-ncnl€d uâ 'suourgQ xnelqurou Jp uo^e] âlnl 'Jn'I
IS lIê rê]?lle,S Sed lueldtuoJ èu sII spur
€Ë? I âp nâq âI1târE]9 stled âp slno89 sêl rIeâI' p ênlo 9p âuoz q ep apred 4nèd àlm,nb
'tûeûltuêJ9r s?r] p,nbsnf' 'TrÈlsr{,[ rnod xnqrtrâIrsuo)
IeII np sârrol sâI ?lFI lûo,u sII
llp srnolno] luos ês ânb âr ser lno] uâ 1sâ,3 sêlqpJ sâp âruruor uolssâr8ord JnâI âp â.rnsâur
'â[lureJ uâ puâ-r{ââ,{{ un râssEd 'qos snos
-€ lê Jru ru lmêJI sêt ]uelqderSc4jec
rnod lpgpt llorpuà I Jorg enblqlulldqEl sel srrEp ]ueûrulâprud ]uârIrE^E str 4!np9r ]sr
'4]ànoJ ?5 '(sâsnâreFÛep 'sprEt4âd
lsâ,r lâ êrqrros lse,c 91I I1)E,I ptlEnb llnu q â1uâr9j d âp
sâIIInbrrE4 'âlerpgrÛ€r €I sÛep suolsrnîr4
s?r} nEêd âp sâIpEIerÛ sâp lÛellêulsrlErl
'ràqcnol uâLr âÛ xnâIII sâp tuâurelQlln8 sll s}IrlEs sâp lu.res
lEl ep êssld €I truoJ
'€5 ê[ suep lâJ]uê P âr?ueÛr à]lêc ep Issn9l luo
]nE û) el€s ]sâ,r slno8g sàI lrEd v sâÛor
eue1pu1.p auap âF€rnr âp âInoq ârqql?r '{ clâ âsnâzp8 êtlllod 'uonJ€lgnbl'I 'uol]rnpQl)
eI êuruior 'sê.æqr€q slllrro,p âpIe,I P ]uâ^nos uon€urloJsu?,rl êp Jt,o nod ûn,p 1â uoncâlgp
'êxêIduor âsuâI[u4 ]â3 âp uèI]àIuâ,I âp -rroN àp sn rnod sno] sâ[up xÛâdof sâc
souuosrâd âp srâlllrtlr srnâlsnld 'i oldxê sâI âp sudâJ]uê E srêqnoFg suotlrg(t
luàdnrro,s
'slêur.qor sâ[ suep uEdâr e3 'noz lâ àfrrs]sâr âp âdlnbg âun 'nâd qndàp ]g seueJold stno8?
neâ,I slrEp Iê^Ec ep â[!âlnoq âun :]uêpl xne -âr)es nâ{ âl 1uêIIàJ Inb Ssgâlne,{n} sâp
xnârcuâIcsuoJ sânblJlluêIrs sâp'egllLJq ]â sqlnpuoc $p e ,{ ILnb ê4p ]nâ^ qâc sâgsn
srol€ lsê ,{ âpæûr eI êlnoJ suonPrndg,p xnEâ sâs Jàna,€ ?,p ÛIJe 'êJedlclunru âulo^
suoqels sâp E luârûêleuu ]uessllnoqE âp âur?}sÂs n? ê9IIâr lsâ sIIIec â4oN Û.rEllnq
Vephar à I'ongine de la plupart des projets Tout conrme les égouts, les couloirs de métro
"techniques " de leur kince (voir l'Encyclopedia nécessitent un entretien soigneux et de
Spiritis 2). Comme pas mal de leurs collègiues, nombreuses peBonnes y truvaillent, depuis les
ils ont commencé leur carièrc darrs I'eau gùichetiersjusqu'aûx conductelrrs, en passant
fangeuse des souterraLins. C'est là qu'ils ont par les électriciens, les contrôleurs ou les
développé leur:s premiem projets, là qu'ils ont agents de sécrnité. Une pâtie d'entre elles
conçu la Méduse Tachetée et donné vie à toutes bossent la nuit, quand les bouches d'âccès
sortes de monstmosités protoplasmlques. sont feûnées etque les rames ne passent plus-
Même s'ils ont rejoint le Inonde du dehors Certains de ces ters héros des sous-sols
quand leÙr heùre de gtoire est L€nu€, ils sont disent avoir âperçu ur train fântôme,
restés très attachés à leur racine. Et la irnrnatériel et trânslucide, roulânt silencieu
mainmise ar+iélique sur leur domaine ne leur sement entre deux stations de la fiEFe 6
plait pas des masses. Enl€rs et contre tout, ils (Glacière et Corvisart). l,es plus attentifs
ont donc instâllé lln petit laboratofe presque prétendent même avoir reconnu à I'intérieur,
sous I'Opém qul leur sert de bâse. A I'aide dln le nez collé contre la vitre, le visage de person-
hoÉ bord blindé, ils circulent depuis $n les nalités mortes G'Abbé Pierre, Dianâ, Sim...l
plus €fos cânaux, flinguant tous les msés qui Comme toute urban legend un peu funky,
tmînent. Ils sont également en tmln de prépar:er celle-ci s'est répândue à vitesse grând V et
un re\,rival de lâ Bête des Egouts, sous lâ forme s'est considérâblement éto1ïée en quelques
d'ùn anaconda géant {trente mètreslbleu pastel. selnaines. On parle désormâis de plusieurs
Si vos joueurs descendzrient dans tes égouts mrnes distinct€s, on l'âÙ:rait !'u tlaverser les
pour une râison quelconque, ils pourraient murc, rarnper au plafond ou s'ârrêter à
donc croiser toutes sortes de skins, une ou Nation pour que le chauffeur puisse aller
deux créatures indicibles et une bande de s'âcheter des clopes... Beaucoup de bruit
Démons qui font du ski nauflque en clrcmise pour pas grând chose ? CoÛlm€ toujours,
hâwaienne tout en essâir1âi1t des ererades... c€tte rumeùr recèle un fond d€ vérité.
Ouelle âmbiânce. Son inventeur est un Démon de Kobal de
grade l, incamé dans le corps de Octave
lz pi*çot"** lza Ulal Pinchu, âgent d'entretien RATP. Son métier
consiste à passer lâ serpi[ière sur ]es quais
Le métro de Paris est I'un des plus vieux au d'une dizâine de station de la Dgne 6, de nuit
monde, âvec ceux de Londres et du Caire : afin de ne pas gêner les usagers. Il le fâlt
ses premières Ugnes onl ëLé percëes au depuis près de quinze âns et commence à
tournant du siècle précédent (le vingtième, s'emmerder fèrme, d'âutânt qu'il sembl€ avoir
quoi). Aujourd'hui c'est une véritâble toile été oublié par I'admirfstlation démoniaque et
d'araignée qui s'étend dans les sous sols, qu'il ne part prcsque jarnais en mission. Il a
prolongée par les lignes de RER qui desser- donc monté un petit canular de toute pièce
vent les vllles périphériques ainsi que par les pour créer de I'action. I1 a commencé par fâire
lignes de tuain nationales. Cet agencement courir lâ rumeur (il est le preûier " témoin "
centralisé permet aux habitants de la de l'âppârition), puis a concrétisé la chose
capitale de croire que Marsellle est I'une de grâce à son pouvoir de Gag absurde. Pour
leurs nombreuses badHeues sud. I'instant, seul un journaliste du Parisien
Iæ rieseâu de tuânsport uibâin est de loin le lieu dépêché par son canard a réalisé qu'Octâve
le plus iiéquenté de I'ui1d€r$Drllld- La majonté était sur les lieux à chaque manifestation du
des gens, très norrnâux. ne font quy paÂser. Métro Fantôme.
Mais il existe une frange de population I1 n'est pâs imposslble que l'info remonte
marginale qui y vit, corirposée de SDF, de jusqu'aux joueurs. Un humain " qui en est
squatterc, de marchands de fi.uits et léliuÛIes, pourrait être victime du pouvolr du Démon et
de mandreurs plus ou moins actifs et de en rélérer à la hiérârchie. qui sera alors
pickpockets. Ajoutez à cela quelque bândes désireuse de comprendre .e PPI (phënomène
orgadsées de policriminels (deâl-prostltution pârânormal inexpliqué1. I,€ PPI s'avérera être
vol à ta tire) et vous avez le décor d'un grand un PAC (pièg€ à consl, puisque vos PJs leront
scénario INS/MV. Pas de bol pour moi, â dejà exactement ce que souhaite Octave : attirer
été écrit... Alors plutôt que de rabâcher des pions du Crand Jeu sur son lerrain poLrr
bêtement, nous allons aujourd'hui nous s'anuser à leurs dépends... S'ils s'en tirent à
pencher sur une nouveauté : le Métro Fantôme. trop bon compte, il n'est pas impossible qu'un
'âJ,elB âsle rr€ur 'sgsllreÊro uelq sQ.r]
]uos qI lnrlprnofnv
âp rêrgdooc p DpIJ?p âs rnod {âFûeLIcrv 'r3J âp âr4ldlJslp âûn ràrf9r â{rEJ 4p â,3r{JuÈ
no I àpi16) ?perâ tn€q un,p ârpro,l erpneJ rnâI uol}uqr4,I râ^€ (âsseûredluoN'à.qrEuquow
'âqeqcsl âr?d â sârQnâû4J sàI Irlsê^r4-âr
I,. le â4nE 4no1 rns â4slllogd âûruror s9uôIsse
lûos âs q!,nD uotssJlll q ]uâ&ptsuor slt uo$ luo tâ àFV uâ,{ol I rt elndâp nplâd. dnocneâq
-e,qsTrrlrûp€.I âp snuuocgur lqnld æ xnârquou 1Êâ,S Sl-IOrUSêI Jnod pâdsâr âl ânb lûâUrqsâ
nâd tuos dlu sêI'â]Qrcâs uolt€r.ross€ eun semrp r:nêdof sâc 'rârBIE \ no qdêsor 1Ûerne'I
l5uIIoJ sr€s sjnol sânbFnb smdêp àsIEqce_I zâqr âp 'srnd sQ.rt sà3rry sap ]uos dlu s{I
êrâ.d âI tuâ]ËE Inb sâlqno4 sâl rns Dl?nbuê 'dIU srt red srÈ
rê,{o uâ sq lnad èrrruc âj]oN 'sâFtry sep luos -gdncgr ?]9 ]uo sâ[â 'sâgarlre,p er4eluenbulc àrrn
qls sêdno4 sâs p âuorse,p r.r râs rnod souo.tx $ndêp sJeI^ sqqruoz âp uotpâIloJ rnel tsûIe
red s9,{o uê ê.4? tuâ nâd qI 'suoul?O sâp lÛos lel?Iduloc 1à sle4 snld sel sà^speJ xne luâur
qls e4ne,I âp êultuoc 9]9c un,p '{ruâ^lâ}ur 9 -âIpeJ l3pgrce rnod ]uâJstgord uâ Inb 'suo-glg
s?uârûe â4? luâIermod sJnênof so 'âJocuâ P-I âp suou]?a op Irrâru e[ P sloP4n€ luêIs]g
'â9rrrr€ uoslsoddo.l âprqglnb âp sâqrod sqned sec sèiqeqæeu âp
]læ âp s,roj srnâIsnld {41 Bp
luo 1â lêqcorddE sêI P s?llnJu:Ip âp dnorneâq ârqûrou pue.6 snld un r.ftI3}IroJ rnod sgssEluà
lrro (âJrralJsuo) êrpuâJdêr P JêpJe sel sgsrrêc xr?âqûol âp s4€rls sêp no sârrreJrêlnos sàI
qew lgluqq sâp 's3}d,{lJ sâp
sroûr?c sâÛ suolêdeqc rnêI'g[o Iâd€r{r }ûâruâIlênllqeq luos âJ
râlF.â^â,r âs lueulâlsnf 1ûâ Iop ]â snôu p,nbsnr 'sàJQgêu4c splres sel sno€ sâsnâlJ sr-qe.uâlnos
lJ^llrE lnod sàlJJls ,lnJp Jp çnld JsJJ^e-q xn€âsgr sq 4duloc uo 'Ir xnâr lrrrrEd âr":Ilns €I
'bûIr sâl jns (suotltâed ep sQrd do4 ânb ecrEd no Ët.LIgnF lel sûep ânbË
]uo r.r€ â-quâ.p xnep
€qI:I q strEp æIduror lsâ 9l[urâl?,I âp aruHd np --ê}eùs ær-êIq,p nàd àp ânb âr.rEd 'sqtrnbuE-q
srnâuuop sêl rns 9]!? EI âtnolJ s3qulo] srnâI sQ4 siânrenb sêp lûepuâdâr âlsJxà II
'râp:rsll€ sed âu
sur?p âIsdêls]sc uâ êrocuê luos xnâ à4uê,p bulc 4s }rc r'nâIr
'slnof sou op ']â soûo.4{ âp slu€.ûg xn€ ânbueld 's-êIrrê)uo1luêulêpâ{p s€d sât?,u sno IS suog
âp llâs er?s3ir4J xnâûrPJ âI ânb LrEqrm ]r-el È5 -e8ûolord 1ê senbFn{câ}or.,çd qàJê câ € 'sê[êqèr
rJ[nJILrEd uJ 1â sâl?pg â,r]ûa pqd c pêId 41nI m,p u.rElllâl
ecuFd rrrlp ârreJ? sâI sEd âFûelrE,u âsIErIæ-I el lruâ^âp luâ nâd xnefoq êp se4Qur sânblânb
àrQd nE sâ3uv,p àruâsgrd ?I ânb Jnes : sâsnuâFuEp ]uâulerQIFq$ed sânue âp ]uos
1uêrutûaredde'sênbg-àIer[ sê)JoJ sâI sefiâ 'sâr?.g sêI luâssEqE] ssrQ-gsâI lnb ]â ârrâtr
rnod leqo IIn lellâno] Ionb âp sEd lûâr[âno -ep rns nprràcsâp lsà âFueqclv,I ânb lûeu4uleni
âp 1â glpertgâ,p snld elnoqr un câ^e 'â+?ueld 'lâIred âp saFrry sêI rnod
?IS 'I^frd ârn}€ÉâIIIÀ
eI rns lno].IEd ]IEJ rqEurnq ârpro,p ârluâs âp nâII tln 9]? snofno] luo sâuuqslrEd s3q
Iênb àUodu4,u ênb âc so$ uâ tuol dftl se_l ruocPlec sêl lu uâJlLs ze €s âI sno êruuroc
'''èlop! rrrmjlp rrul .È^e nqof '(sqd uê â:nêIênbs
'doq
sâp leFs}led snua sqddltl-o?u èp sâdnorô {o[ un lê) ]ueulâ nlurJgp erprâd d,s p
sâp g qreq êI €llocl 1uâuêr{F!8u âllnb 'rdnlue € d,s âp anb âg ejdtp ossêunâf
llrâ^Iop
sll 1â slndâp 4!Be snld ]râurâllâu rt 3^âp q âp nâl pû€rt ûn lse.J 'sa nIII sêJrqrâ^no
]sê êrâ-I}âurp q : uolt€poss€ êtgêd PI P sEr sâp no râJ âp sâlrod sâplos âp â€Lllep sduFl
-requlê,p dnocnEêq gsnEc srnârue,p p J]ssârdgp np ]Jednld €I 1ule4sâr sQcc€ p ]sê àtsêr e.l
Jê{COj np uon?umqûI,'I uossllroN ujrf ep 'em ÈI Jed sê?sJueFJo sêgpln? sê]Isn ep sjol
êqûro] eI âp àJuasgrd eI ep lâ æuruloû es âp rdoldxe lned uo,[ enb el[eJ lsâ,c 1â sul€ûnr{
'â_rJE:Jednses ep lIeJ np 'esr€qJs1 âr?d âI snos s}ûârûâsso sâp rêsode4uâ 3- lrrâur3^gJâJJâ
e^no4 âs dlu ep ûoqe4uâruor eprrE-6 sqd sI _[srq]sâpuelr
uâs luâruâI1âs al}Ied 4nâd âun
''']meJol suoâFld sâl uo!reunqu!p xnr!l lnouns là srJ!lnJtLrEd
]uâur
-ûrËpuoqr? do4 ]r,esstlrnou âIIâ,nb âcred ]ûêIu qetaq,p sâgqo&p sâgros 'sêl?-r)es suoJtrn-êt
essluê^E,p êsIrF uâ sErq un Jàssec lIef lsâ,s 'àrràld ep uoncEq)Lê) sJe^Ip seF€sn sâp Jnod
êIlIè,r etl1êd êûn : quèûêproq?p sâp ! sJoged sâIJqrs sâp snoJ nE slIed snos sâ9snêiJ sârr.rEr
âlslsse ro âjq?l9r âuruoq un,p âqlllo] q lns lâlnos sâ[es 3p ]e sèr€I€F 3p âIqu€suê un,p
ssârnsnq rnâl ê4eJ snuâ srâNâd âp âIdnoc 'âIqe]uânbgg stlr.ortr âI p êrqQlgr snld
lˀ.s II
Lm no rol uoqEsuJs Jp tEDr uJ L0o? un eI âIJ! €I âp nEâs9r âI]uâlsâr sàqrnocP.tsr s{l
'ssrqtndgs âp mâ]€rrEJord ûn e-qn€ p sdulêl
âp ]uâsseqel L $rrrnltrou ]nouns er*t ttl æt'ab t l
tr sJllIE sJl tuJIIlJ^-ms su rJuJueuuJd ur
â]ls ânbEqr rns sluesgrd sêrqluàE slo4 st4ortr 'rnlrl el rp lnoq ènne.l € àJuà.rqùd Jp
ne srnolnot 40 e rnod sàpuor sep luEIlrI.æId 'â9pLI puârdâr âp êplr9p Ieqo)I uorrrgc â4ne
Ff.f"B.
L'art et la marière de se falre tailler un costard

Vos joueurs ont plus d'une fois Ûlanqué Ceux-ci sont pris en charge dès leur âIrivée pâi
slngulièrement de discÉtion. Ne mentez pas. un hoûlme en costârd noir, qui treur explique ce
ils le font tous. que I'on attend d'eux. lærù Inission sera de
Vous ne vous ètes jarnais dema-ndé ce que rrlethe la Inaln $lr des témoins d'événements
devenaient les témolns de ces exactions ? Non ? sùrnaturels qrri se sont enfuis ou qui n'ont pas
Et bien ce ndnl-scénar va quand même donner été identiffés. Un€ fois retrouvés, leur câs dewâ
à vos joueurs I'occâslon de le décourarlr ! êtrc Églé d'une rnâniàe ou d'llne âutre. Ils
Dans la plupart des cas, les témoins de peuvent être ramenés au Labo pour baitement,
phénomènes surnâturels sont aisément identi- mais de.s solutions imaglnafives sont également
ffés et conffés à u1l senice spéctâlisé. Mais appréciées. Lexécution des témoins nest pâs à
parfois. certains s'écàappent ou disparaissent exclur:e (même pas pour des Anges), mais il
dals la nâtur€. On fâit alors trtervenir des faudra velller dans ce cas à ce qu'elle ne soit pas
équipes en Inâl d'âffectâtions... contre-productlve. . .
El comme vous vous toutcz de ce qui arri\,e à Pendânt toute la durée de leur enquête, les
la troisième équipe de choc de Trifouilly sur PJs delTont lmpérâtivement se vêflr d'une
Vologne, on peut raisonnablèment supposer tenue sbicte noir€. Outrc que ce déguisement
que ça va a:river à vos Joueursi, apporte une harmonie esthétique indéniable à
leû: éqrdpe. il sera ûès utile pour limiter les
hLû.o1,'<1;.ot+ dégâts en cas d'échec. " Donc, vous dltes que
des Anges et des Déûons déâmbulent sous
Iæs PJs sont conr,.oqués à la Défense, dans forme hurnaine et que de.s hommes en noir
une grande tour de verre qui loue ses bureau"\ à essayent de vous emlÉcher de révéler la vérité ?
la société Dudopillo. Apaes qu'ils alent montré On vous rappell€ra. "
leûr: Message Omclel ou discrté en lângâge
approprié âvec le Éceptiomiste, on les dirige Caa nol
vers un ascenseur que persoûre n'utilise, CeluÈ Ce cas procède d'une stupide erreur de
ci les emmène sous terre, à gmnde vitesse, communication. En effet, un grade 2 du
Une fois tout en bas, ils se retrouvent dans camp des PJs a conté une mission a un
une sâlle iûlmense, où des dizâines de person humain normal au lieu du serviteur qu'il
nes en blouse blânche s'occupent d'âutânt de âttendait. Cela ne poserait pas de problème
gens profondément endormis. Un haut-parleur si Calherine Legendre. I humain en
dolne des consigines sans discontinuer. Ils se question, n'était un éc vain pseudo-célèbre
trouvent au cceur du l,aboÉtoire de Recyclage qui passe son temps sur les plateaux télés.
Mémoriel, le lieu où les souvenlrs des témoins Jusqu'à présent, elle a tenu sa lângue, mais
sont efacés par des Anges de Blandine et des elle commence à fâlre des allusions peu
Démons de Beleth. subtiles qui inquiètent les MIB.
" Mâls ", mê dlrez-vous, " les Beleth ne peu\,€nt
pas modiffer les souvents, c'est quoi encorc Câs ri'2
cette afteuse boulette ? " Hum... Pour toutvous Ce cas est un peu plus compliqué puisque les
avouer, les deux factions poussent le vice témoins ne sont pas collnus. Er {âit on ne sait
lusqu à cooperer âu seln du Labo. l-es souvenirs mêrne pas colnbien il y en a. Deux nuits
s'erpiûrânt sorr\,rent sous la fonne de cauc,he- aupara!'ant, un Démon et un Ange se sont
ûars réûrreits. les Dernons de Beletl sont plus joyeusemedt frittés derrière un motel.
qu'utiles porrl: accéder aux " zones interdites " Persuadés de se trouver à côté d'un mur
des pâtients, très handicâpantes poù. les Ar€es aveugle, ils ont usé et abusé de leurs pouvoirs.
de Blândine- Le vainqueur était dans le camp des Joueùis et
Bien entendu, percome n'ira avouer ce " petit ll est tombé dans les vâpes aprês le combat. Au
détail " aux PJs. maffn, 1l s'est rendu compte que la façade
'uâ!r st?ûref luoJn?s uâ,û srnânof
E sâI ênb ]û€ugldrns luerÛâ[â] 'JsolpÛeJ8
'trrJss ]uârIIêIIê] ]â!ord Ûn
df ]ûrlûâIlèt
rns ?quol lJe]? I]nb â Pd ârqprlElg un
rEd sgJ€gè 919 ]uâIE e sr,Iuè nos sâs ânb
êrpuârdde luoJlnod qt 'oclE I nP ûrou
uos lsâ,r - ,ùreg ârrEnc lûârrQureJ SILS
'à]ms q âp zâlnop sno sno ânb âsuâd
af "Iryue tse,s lr 'srndèc nef, prrerS
n€ s9II ]ueruâ{elr slerll 'srluâr?qorÛI
sodord sâp lluêt slul lse,s rnq€trâds
âI orgurn! np slo1 â-,{eqoJ âp J,Lrâs
rnod â]sld el rns rnâlEprds lln Iuâ^
'srnof sânblânb
lrEJ p rnâsltouddi{ (m
e d II ênb{r un,p }uâI^ ojrllt '!rI
gou sBc

'âr.rPJel âp
sgFIIqo sed tuêIos 3r. qf,nb ûâlq 'râl4urll9I
']uê^no4âr at sfd sâI IS coqc
'À, ]r€ nâd s[
âp âdlnb?,I rânbreqgp n € l,nbsrol rnâd
qrd € Inb 'drÛE. à4ne,l âp âr]? un,p lt8e,s
it' 'lIeJ ûg jà^no4ar âI tuâ top sfd sâ'l
lI
'uo] âmûuê sel 'gddnqr?
lnb rr ]sâ,s ).'nâ p
&a Ûn,l sIeIN gll J )m€ sqorug] sâl 9-{o^uè }â
'selq€{sgpul sâp gsse$eq9p È,I Inb roqr
çid
âp àdlnb9 orln ! alq]Ed9l9J red Iâdd€ TEI
cuop e IJ gsnuE luâuâtruè,{our p EIêJ ânb
si 'sfd sâp duIec np
â 3p€rF ûn I€19 sâ8Eto
6è, srp ûn,I 'xnê rnod ]uâluasnârnâqlel l
'sÛ_reumq sêlsqolrâl s4?q âP
red gnbo ord 'sâFelo,p èsud câ^e enbÛEq
'sn1d sed spur 'l.o,rnod àp âFenbErq ull E -{ II s?r rr âp âûr3r.ro,I V
àp no tuâIsl âp tr4od ûn â4?-lnâd €reprocre ?.u sac
rnâl rnêu9dns JnâI âIq€nbrEruâ-t ?ucecrllâ
ârn,p â^nârd tIeJ tuo sfd sâI Is 'lu€puâdèc 'sânbPJlodsêcuetqorrE
'âsuâdruorgr âp rlo^? I sEd ]IEr,!âp êt srnèI âp uonrûoJ u3 'srnâu9dns sluàr,è.lllp
'uolsstt,t a]Er âun,p sed tËe s au auruoJ srnèI € oFrLI €]uoulâr ârej âp erpuèuredde
II I
rnâl lI 'Ir norgp eI P trl3rruâr red sld sâl
!s tsr4our âp r.râIlj âsnêrc àrrêJ €l âp s]€plos
sêp €,,nbsn! ââuerll p,I Inb ê.I7-Eûogu âgâ]oil
'gtr sâp r.nâ-{ xn€
I }ædsns npûâr E,l èun rns tJElenbuâ {f,f4ed 'upJ ug rL\ e II,nb
'(ânbsu âJ luetrlâpld€l lmor uo sârloloar êl lâqrurlâl9p ]urrrrârrossâJJe là â.r,rel er.reI
Inb oJ
srorrsâ,p no ),.nâÉIIàl ep srllou sâp raqrgl âI luè Iop sÎd sâ'I âulslJ?l np ânbegourgp
! irueuru.ror uo puenb) t'nâp no qo; arm apnf ârnleu eI rns rârg]Elqgp p slÛr luêuIÛIe.il
'SâlSlC?Ilû€
?quol lsâ [ mI Jnod tuâulêsnêrneqletrr qretu 1Sâ,S Inb sluJrûâ^noÛ âp
'rr.i pr p .rinr n nh n?â.Tr.l <ôfi ,,n ô àsn I TRp s errrorrT:rsreunof 'et
'âltJUTp àp eqFuo,,l âssEd âs rnb rc èp â9pI àrpulotu
I uâu âp ]uErnoc ru tsâ,u uroJ ânbsfnd
.râ.9^e,s âp ânbs,rr EIêJ âJ.rs] êJ.[PJeI lâ sârrnos el sed tûo,u q1,nb 1se aurqlqo:d âl 'âdpuud
sâs €utrlr.rJt9p 1ûâ ,iop smânol sâ-l -âlI I}JE uâ âur?Ixnâp ne luâauênbueûr âI â4no rer
sluêFE,p sumu sâp jâûuop p,nbsnf êu€ul trrEIIe â-qn un,p snld e gû\l sêI êlnrrtrâ €ou s€r â'I
'snoû ûlr€d sg(rrcrr4 suowgc èp
1â sâFûv,p 8ou sB9
$â^e4 3 1â tiol P rêIred P s&u lueurûâr9r
'sfd sâI
lsâLs lnb â9lq9r er4eqr â!m'p âtqleFuE glg] 9^o^uâ ]uo
rln 'rnêqJqd âl troJ âp InIâr 1€rèser lâItrlâp e-l Inb
'snâfrgdns sâs glceluoc cuop e JI J-rou àI
9.û sEC sûEp sâIqls! uI srû.r€cnl sâp IeJ uà trsuoduror
Ll^ e<z,r.z.ti.ob. lkr.;aë utaa^^al Magc. Vet:lar lpôb,,ui- ga4ez le1zôt à r('a.h. I u..[./,.1^rtt

Yé yé les copains. c cst demâùr qu on se fait la mâi1e,yé yé les copains


c'est deûaiû qu on prend le train. . . I
uê luàruâsnârneH trnp lsâ,J nEe P sêquoq rnâ]ErûrÛE,p âI9r âI luorerunss? sll 'sd-ror
sâp )à € ,]€ur np sârnâq êr1enb P 9ltlâ -er êr]Q sà-rtnE,p srrEp saSEûuosrâd sel lârgJstrE4
'Ieqoy âp uoûr9p tln rnod êÛ?û êp uonsânb sl?d lsâ,u [I ârllluoc â]olqruê{
1â) aûretllâs
ârm âûr.êd P uâ IEto] Erâs Ieproq âI 'pualuâ,I eI êp êtqI.I ]I}âd np s?rd â9nlls sâcuPce^
lI âItrIIIo) luàruê]c€râ sâcrrEcE âp dIIl?J âp âtuoloc àun,p r4âs ne ?-€Ino€p âs ellg
ÉÊrj-Ip âI srnânof sàI IS $Iqlugd 'sâFEuuosrèd sâp âdnorF
{ tûâsslet
snld sêI sope sâI câ^e ]ues,{Ieu€qJ,{sd â1JIIJI rc âgnqlnlE lroJssJE €I ^w/sNI Ûoqlpejrl
te ê]sp!.el-râd,{q }sâ II : luâruêFoduroc uos 3IIIè! âurroq eI uolês erê]uesgrd l3{ltw
ep êlcelp âruânb?suoc sâIIruIp sâIe{FûeJ àrreld râsry âp lûâprud llelês ILnb àr.rgluàp
suolllpuor Jp sJLugJI sàp Jnb luos Ju Jc âlg.4uoc ]nèd un ?sodord Io e rnêI sgdv
's?c sêp âJr.d âI sûEp xnâd sâs p sluâ)oÛu!

snot luos slr 'slnâIlr-u,c ssprlolcl sâ1?1 'Ieqoy âp uonr9o un âIps? lrl
?
3p 'eul?ill âI â}sâr p€]uor np
selJred ser?qr sou It3 9,I P renqlqrror ]â luo sâ8euûosred sâI
suâs ûn Io e llop 9lI gc€ ânbEqC 'âF.ûIp II,nb uorr âI Is (snpuêluâ slrc sâL,9-6IeE,, 'Fosser
sêrûer€ âp sâJlrolor sêp ênbÉo3pp9d âg]lod ?I âû luâD€d unJrc 'sûorû?c sâI rnod ênb uâlq
âp ncqre uor luerugpuoJord lsâ II alr{ls-r€zr€.I zelou) Sues êp â9lnJ?trr ]uâruâFrel âsnolq êun
loor-eqPq {oo[ o/ sâguûe sâp ]urur3]rerlp âpQssod lâulqec uos slrep Jâ4uêJ P suorugp sêI
?4rre sduêt eI $rep rneFE{o un p €suâd â]l^ul !ûb âûûroq,1 sluenbg.g 1e serouos snld
luâruâtq€}I 9r4 lIeJ dûrer np rnàlcâ{p ê-l ]ueuellârr ârrlrgo,I âp l1rero^ojd sl'Ir sel lâ
6ue a8 'EFo-I-EBeIr àrqnFnl snld dnorrueq ]sâ ârûelqurl?.l 'ueles
àp sêcroJ sel Irr rrs sâFErruoslâd sâI ts
'uolieuIlue,p sâperPtue) '(JtsquJp rJn
tsrJ rurlrJrJrol)
srnsl IrIo^ âdlnbg,I Ap âlsâr âI Jo e âJues qdâsof âp rnâll^æs eIQpU 're{IIW errê.rd
sJeuuoc âL€J âp sduâ] rI stuEJuê sâI lue^e âp rior âl snos erâ}uâs d âs I le FseI Es lIeJ
rnof un cuop luâ^llle seFErruosred sê,I InI Inb ânblul[Ioc âp I âpe.6 IIn lsâ,C a p-IJâs
uos) àqrûplq ]uâtrlâIqEcrâdu4 âsnolq âûn,p
nlQ 'psluoJ JnêI rEd snÔêr uguê luos saFrry sel
"42d.4?rn 1â nsè.rnq np:uos luellEd un
'sâlnqlu ep âqg4p
'.rnolls np noq rc,nbsnt ârpuor âs erm,p
lûoq nv âcûelqule,l nâd ûn ]uâsslprnole
Jnod qûrnoJ âureff âp ]not ]uos II.rE-qâp s]âIF.q 's9gno]? snblonb 'â]lod el â4!lrâp âp lueus ord
sêC Jnà]câJ.rp np s$dn€ rnâ]PuIllre,p eJ.reles sur s3I â-quoJ æd 'sâFuv sâl lt Ér [ârlJr€,p
rnâl rns âJrre e ârrn lruâ]clo Jnod râ[morqgp ed[nb-ê,Iàlnol êp xneJltûe sâLrnos sâI trê gllu-êrgs
âs âp sâÊeûûosr3d xnE erâs âJ 'âqJod âp ern€ ecnop eun 'sec .râItllârd âI sued
êp lûâ;rE,p sed queJuâ sâp â?^!IrÈ,1 âp âIIIà^ '}no} ne
lnol np er gxlp ârrrelque,I
q olof, q âp nsrl 3I lns râ LLrE,p ?rleûFrofuâ 'suotrrgc 3p no sâ;uv,p ]u3ssËE,s slr,nb uolâs
sel êc!4esgrEFro uol}€tross?il 'elsDuêp âp â]uâ}}ELp
êp lueuelug ]âtllq?c un'p sâu.r7-eF€ur
uoneJo uoJ êrrn,nb Isqe àFerruosred ênbeqJ sâI r4âIIJneJ P qn! uc €l êp lm?ul n€âq
rnod (sàcuec€^ êp dEEc rm rêJpecuâ rnod un luà no4àr âs Ic xnêc ânb I lsê sJnofnol
âIol€8JIqo enbserd'rn4Euqrry,p uolFurrod 'sgnbo rroJ â4? nd
lûo sâBBrruosrâd sâI
et p ûonelsâtlvp 1â^ârg) vJVg np 9gIsIEJ luop uo5q ÉuËEurlp lltos q âssr-Elsno êf,
âIItqdlB un puârdlllor rrolsqtrl âp lâtrgtEru 3.I "1
'slqrssod 'rêurIEJ rr.rEJsB€s sêI u!€ sn grd
]uâ[Iâ]Qrcslp snld âI /
']ûeurrllspt g uâtq âr 'eqcnP8 âlIeI
]â râqââdrue uê,Ilue^Iop 919 luo sâpQrllrqtlt sânbpnb
sâB€lluoslâd s3I 'sEc sâI snot sûeCI uotssJnr -ncun€,I dorl ned un T€T[]I}:nâI êlclotu srneur
€s reqle?r rnod ?râql.qn II,nb uêdoul âl êul?rs xnep p àqcPq q Is 'uoÔ€J âtnol eo eruelor^
Iu'ràsspd er.re]llop Il,nb ê3essèur aI'e no4 es EI âp e8esn.I su€p euIeueJ uollBrgpour âun
II sdror lanb sûep lles àr âlrros.râd âtqrrErttq 1â âJrrâ$?d âp âsop ârltoq eun IrErç€ nEâ Iu
€s P lel]rcpg:Ilor râIssop rrn €ss?d â{reJ rnod ]not âp sûoûrg( âp no sâFuv,p êdJnb9 âun
rnolgs np Flgord €^ 'IreJ1rà un,p saûor êI sûep P âSsêrpe,s olIeugJs âc Jnp e.rl? lûâurâljeJ
'(sEr è[ uolâs rârplo q]uâqFes E Ei 'p[ ânb sno^
tuêruâIlenl)? / Iue^9rd lIrE]nE slEur
àp âJrôres ne) âJeJ uâ,p dureJ np }ûâF€ 'âlgrp uôIq s€d lsâ,û e5 luâ^nos sluâF€ ses
lm,nb â €d tuêuêIdruÉ lnoJ a llorpriâ lal € tgûor e ûeles / nêId anb uoFslur ssotprrE-d
un susp srnênol sêI Je,(o uê cuop Ionbmod EI Jâ e ]loddpJ âp sEd no nâd ânb ]uo,rr
'{snlrrnj srr€
9I mb sallâu?letll sâJuâFmuoJ sârlnbsâru âp æd
1â 8I â4uâ ânlls es stu€:Frê Êâp âFg,p âr{Jue4 ûrro,s âp râldârr?,p 1â uo$?Fquq€ âpIIE-6 êun
gI lâIlml âp $orr np seureurâs elo]r] lûernp spJred âFF€ IeW / uâIg np sârroJ sêI r.I11làS
bon stéÉotjæe qu'il est, Jeân-lnuis €st ouvert Anabelle, 18 alla
à toute discussion et pourra êhe mllié partiel- Jerme âIlimahice. elle est assez aDdeuse
lement à une gestion un peu plus " igoureuse " pour sa premiàe confrontation avec ùn groupe
des écarts des enfants. d'âdolescents. Elle passe la partie prâtique de
son BAFA au sein de cette colonie de vacances
\Is.Êessâ, 23 ans et a tendance à considérer tous les autres
Outr€ un prénom qui lui vaut encore ânimatenrs comme ses grânds frères / sceurs.
quelques quolibets {de Vanessa Pa:râdis De ce fait, el1e est très peu autonome et
jusqu'à la charrson du Doc c)meco), cette sollicite I'avis. voir€ l'approbation des âutres à
anilTraLricese caracterise par une propension loul boui de chajnp.
au shess assez impressionnânte. Elle panique Elle est étudiante en histolre, et n'a pas
pour tlès peu, et peut faire appel aux pompiers mânqué d'apporter ses bouquins avec elle
pour: un simple sai€Fement de nez. Guant tout pour réviser ses partiels de septembre lors de
se passe corTectement, elle se révèle être ure ses moments calmes. Pour le reste. elle
ânimatrice parfaitement compétente, tant dâns ressemble à n'lmporte quelle autle tlle de
I'animation proprement dite que dâns l'enca- son âge et d€ sa fac,
drement des âdos. Mais au moindre pépin
mettânt en darger la santé des effants, elle Voilà poll:r I'essentiel de l'équipe. Si vos
devient incontrôlable et dangereuse pâ:r ses joueuis sont au nolnbrc de quatre, cela dewait
excès. Cette phobie se trouve êtle 1â séquefle suffire. Si jârnais ils étaient moins nombreux.
du premier camp auquel elle a pù.tiôipé en rajoutez une âllirnahice, De la même façon, sl
tânt qu'animatrice : à la suite de l'inattention vous âvez plus de quatre Jôueu:rs, mjouter des
d'un de ses collègues, ùrt gamin dont elle avait animateurs (histoire que les ânges / démons
Ia charge s'est noyé. ne soient pas majorltaires au sein de l'équipe).
Bien qu'elle ne soit absolument pas responsa En plus du p€rsonnel d'animation, les
ble de l'accident {sâns quoi elle aurâit perdu persormâges côtoieront Mâicel, le cuisliiet
son BAFA), elle ne cess€ de culpabiliser et ses dont les talents culinaires témoi€Fent d'urr
nuits sont peuplées de cauchemars. Inirtile de passé aux foumeaux d'un centre de détention,
préciser que ce s€ra la derniàe à vouloir Odile er Elodle les animâLrices vie
accompaÉFer des sorties à lâ piscine ou au quotidienne " (dâns un frânçais moins
bord de la mer. h]?ocrite : les peÉonnes ayânt en charge le
ménage, les corées et le serrice des repâs). A
Cédrtc, 2l atrs molns qu€ vos joueuÉ ne cherehent délibéré-
Issu d'une barlleue modérément difficile, cet ment à entrer en contact avec er]x, ils rcslcro L
arfmateur, pâI ailleurs assistant sanitâire à lêcarl de la gestjon de la colo.
lcelui qui s'occupe des petits bobos), sâit
parfaitement être proche des ados. C'est sa Da+lztJila lo<ara
principale qualité et son plus gros défâuL Car
si les enfants communiquent fâcllement avec Le nombre de châmbres \,.arie selon le nombre
lui. il donne paifois l'impression d'être aussi d'enfants accueillis par la colorie de vacances
lûrmafure qu'eux. (qui dépend dir:ectement du nombre de vos
On va donc le retrouver à- faire les pires joueurs : compter dix enfants pour un
aineries avec eux. (enlânl de calrner le jeu animâteur, hors directeur). Par conséquent
après coup I désolëpour les bombeq à eau... vous n âurez pas de plân du lieu (mais rien ne
C'était Juste pour rire quoi ! "). Autre gro.s vous empêche d'en fâiie ùn, quoique je doute
problème, Cédric est un beau gosse et ne peut de sâ Éelle utilité). Voici néanmotrs ce qu'il est
pâs s empêcher d'er proffter. Ce qui est problé bon de savoir concernant ces locaux.
ûatique avec des adolescentes de l5 ans dals
les e ,trons. S'il ne sera pas dimc e de le Les chembres : elles peuvent accueiuir entrc
cahner sur ce plan-là (Éppelons qu'il s'agit de quatrc et huit pe.rsonnes dais des lits simples
détou:rn€ment de mineurs aggravé, I'adulte ou superposés {compter un ou deux lits
étânt dans une situation d'autorité sur simples par chùnbre, le reste en lits supe4m
I'enfânt), il ne seru pas non plus bien diffcile sésj. Evidemmeit, elles ne sort pas mixtes.
de le late cËquer. ce qui rle mânqueÉ pas de Les animateuÉ disposent de chambres de
se produAe si personne ne prête attention à ce deux personnes, qui s'int€rcalent enhe les
fâcheux trait de câ:râctère. chambres des enfants.
'âlQluâllr âlqI€J Es p âr $rns
êp â]uel llnû èp glloq â]urd run
's€q snld
IIPd rln suo+
-uât âl ,{ snorr sIeJ I âSIF9J }sâ,c
.'nFyI zâr{c,, uosgoq âp }tqgp np
lûâllncuoc Ines âI ]IeJ Ûa âIodouour
uos slrep 9c€uâur ?]9 sJeÛte[r.ro E,u
qqrllâs mb æq Fâs rm,nb olduror
êu q[ q '(âgâd?lr âûn luop) st]ûEr
-n€lser qo-q luepgssod ànblono
'sêIqEssFgdrrq s4uâ nos sêJ]ne
'Se[elSOd -
1â Sâ4QrUOJeqsâDrrE
srueJ êp srqseEPtrl srnêlsnld
cuop â^no4 -Â uo I4slo ssruEr?
èp durEJ êI 1uâr[ê.{essecgu
1â OIIISLmOI êI rns oIÛOUOJâ
uos 3p êruEd âun 9n]$srror
E êlolqrûâ-\l eI âp uol1?r_eulol?F?,.I

,.t ?yy/2"t4 rhrynl


'âlotqsrâ{ €I êp oFEIII âI € .{
I]
'rrrs uâtq slnd
13 sluârsâlop€ sâp
s?ll nr€ xlr? lgqgo,s (peld q uur
gI) âqcord âtnot ê3qd q tâ ]aroJ
â]çâd âÛn TeqlooJ êp u.rErrq un
]uêuâssJlqel9.I rp slnlrr sàp sroH
'srnel€Iulu? sâp ârûerrâ^uoJ
€l p êgâeugrEe â4? ]nâd
lnb oII€s êllnB êun lê êrrêId êp
oFE,I âp lûEl"p J d e4enb râ e
ênbl}eurro]rq,p âIIES eun '(?t9]
â9IlIâ âun râslueFro P u11cue ned
€res stno.l-ûeâr q€û! uolsl 9I9l
âp uoJEs / ânb?qloJlqtq eutàd âun
e Inb âc 'â4nE,I E gnltq€q ]sâ,s umel{r âldurcr êl]uêr eI 's9]t I]rE,p srlJes sâl rnod
'ârI rJs âp
tê erQIIrênF g}Jls]uârrl ârln nâ sleûef ]ûo,u lâuuo$âd
sêrnl€- r xnâp sà-l qll,{ q 'luaurnuêF zâss€ np sâlqurEqr sèI 1à tsop? x.rp rnoo sâlIEJ
']uâ]ndslp âs uoltr?c un 'êuoded 'sàlrlsmr
lê â8uv ûn tuos selqEl s3l sêlnoll er_rolrâJgr êI
sêI â no4 uo 'lr?d9s
uos ]â oIIFtrËJ rocl un [âJ âlqtfled IssnB 1Is]9 luârrrngq rm sûec
n4l êI Is 3ldu4s do4 1t€r3s lnol ln€uâlulel I 'uogElrr.ruP,I rns soFel^no,p ânbqw
-oJlqtq Ju.rul êrln ]â rnâpr4pro 14âd rn 'neârnq
',, gurn€d pâIq un Étâdde
,, un Jâ E 'rnàlJà{p np sâqr-El xnE r? râs èr?Id
luâ nàd srlncnE,p ânb âr suep slnof srûblânb âlrrâd âun â no4 es 9]qr p 3]snt eFeIII. np
reJseJ -E sêtrsFnol sêI lrressnod nlorll Ines upâp?tn r'n Ë IàddE :lIeJ uo 'sêurQlqord qel^ âp
àI ]sâ â^n?ulD<orddE sQ.rl 9]è.rdord et p eaeld sec ûg trmuqqûr p!I]s âI lûerre]uoJ âIc€ruJeqd
elsp q ânb âJtp ]u4nv âIQr âr lrâuuer?p E âJIOrItrE âIIn lâ âpqEul luEJuâ un €IosI no
rtldrûêr s€d lûe^nod eu âp?ts âur?Irx jâsodâr âs Jnod I[ un cê^E êuêuIIlI4 êIIn € -,{IJ
np lûelep ânb uàIq 'êSII89.I 'llorpuâ.I lâIeFg 'oqe^eJ àJdoJd
olquâs âû ânbpsrJno] ]uàtunuotu uncnv rnâI âp ]uâsodslp srnê]eur.nrE sêp sêrqurEr{c
'[, âm^ âpupl? €t suep) rnêI p snld nâd tln sq ânb l3lou V âIetlol ep flêr4qec êp tâ
,, llloF
sllorpue sâp rêIler rnod â4Qulolpl êp sârrtEzlp elgJ p â19r soqe EI âp êu9s êrln,p 'sêflênpl Jprr_r
sânblânb âr,reJ tuêrggrd r4oc np er{Jnop êp sâulq€J âp sâ?sodurcJ luos seIIâ
$rmâl sê-rer sâ-I ê8dILr np FuldtEec np la slqqq '(sârqruEqr slo-q .Inod ruâ,p â1les âun sQrd nâd
xnâp sâp sluednJJo sâp âgsoduroo luêûrenbFm -e)serqrEpr{c sâp s?rEd?s : srTaq âp ssll€s s*I
trânsfor:rné leur lutte en ùne espèce de jeu Pouvotrs : Possession. Arme distance
d'iilluence curieux. Le tenalcier du trêr {1e maudlte (tusil à pompel. Dre les pensées (2),
Démon) et le curé (l'Ange) du villaEie essaient Détection du bien
d'asseoir leur statut social en s'opposalt du Description : tenancier de bar grassoùlllet
mierD( qu'ils peuvent, sans toutefois en d'une cinquantaine d'années, ses blagues sont
arriv€r à une quelconque opposition réputées molns fines que iui. Ouoiqu'âss€z
physique. Ils vont même jusqu'à décourap;er agrcssif dans son comportement moy€n ar€c
Loule personne qui sonhâlterail y recourir les non habitues de son bar et les immtlrés
chez leurs ouarlles respectiv€s. (quelle que soit lern nationâllté d'âtleurs), il
Le dimarrche matin détient sans aucun tient à ce qu'aucune bagarre n'éclate chez lul.
doute la palme du Inoment l€ plus A cette fin, il lui arrive de Inenâcer les conhe-
savoureux de la sernaine : le bar se situânt veIlânts âvec un fusil à pompe sorii de sous le
sur la place de l'église [rnais à I'autre bout), bâr (évidenment il s'agit de son arme rnaudite,
la sortle de 1â messe permet de constater mais autânt faire croire qu'elle sort de quelque
I'opposition d'lnfluence ainsi que son part). ClidÉ quând tu nous tlens...
caractère éminemmenl ludique.
E\,'ldemment, cette tolérance passive de Fère Jûstln, ange de gfÀde I de Frâtcis
I adversâire ne peut èl-re considêrée que FO VO FD PR AG AP PP
cornme une trâ]fson aux yeux de n'importe 3532349
quel serviteur d'Andromâllus ou de lâI€rlts : Discussion (21,Baràtin (21,Th€ologie t2),
Domirrique. C'est pour:quot le père Justln (Ange Condulte (1), Esqui!'e (1).
de grade 1 âu seivice de F€ncis) et Monsieû Pouvoirs: Diplomatie (2, Passe mrnaille,
lrucien {Démon de meme grâde aux ôrdres de Détection du mal Contrôle des pensees (21.
Scox) se sont fait tout petits auprès de leurs DeÊcrlption : " jeune " cure djmâmique de 35
adalnistrations respectives, tentant autant ans, le père Jusbn se carâctaise pâr son gÉrrd
que possible de rester à l'écar:t du Grand Jeu
pour proffter plus facilement de leur petlte
partie d'éclecs â eux. Cela fait tout d€ même torganisation de camp de vâcânces est
dix ans qu'ils y parviennent, mêrne s'il y eut stuictement réglementée en France.
quelques sueurs 6.oides par le passé Notamlnent ta praiique.de toute âctivité
læurrapport auxjoueurs dépendra du compor- sportive doit être errradÉe par des p€rson-
tement de ceux-ci. D\-lne maniàe générâle, si les nÊi possedani les diplomes nicessaires.
?srsw)âges se pÉs€nteût âû iq]{ésætâirt de Mâis Lton. vous n'êtes pas Là pour prendre la
leiir câmp sitôt c€hii ci relÉré. le soui:ire de tête de vos joueurs avec tous les règlements
bienr,'enue s€râ quelque peu crisÉ (aucrùr des administratifs que le Ministère de La
deux na été paevenu de I'arrivée des joueurs) Jeunesse et des Sports a mis au point pour
mals leur collègiue restera chaleureux, Il tenterâ protéger nos chères petltes têtes blondes.
tout par ailleuF pour cacher son petit manège. . Par allleur:s, si nous devions, ne serait-ce
Si les personnâges venalenl à le decouwir. il que résumer succinctement I'ensemble de
€ssaiera de fairc comprendæ son point de vue. ces Èglements, I'e)dension entière y serait
S'ils deciderrt de ne pas tenir compte d€ I'incar- consacrée {et vous ne l'auriez probablement
tade de leur allié ou s'ils considèrent avec pas acquise d'ailleurs).
bienveillalce son opposition pacifique, ils A moins que vous ne soyez vous-mAne rm
pourront pleinement compter sur son âide dâns si?ert dans le domaine d'encâdrement
les limites édictees du petit jeu. En câs de d'enfânts (ou l\ln des ses ÀÂIs qul regrettent
Éâcflons moins amicâles, l'âgerrt du Bieû / Mâl que INS / MV ne coûpoite pâs de coûpétence
ignor€I"â les p€rsônnâges de son mieux et Inouvement en armnre de cuir, mouvement
prcndra la fuite si ceux-ci deviement trop en cotte de maites, etc.), et anlmé de sur:cloît
agressifs ou qrenaçânts. pâr une ewie âssgz intense de harasser: vos
joueurs avec cela, un petit conseil : oubliez
Luclcn, alémon de gfede I ale gco: tout ça. Restez souple sans être excessii Si
FO VO PE PR AG AP PP ulr $oupe d'Anges décide de faire une sortie
2442428 spéléologie, ou voile. laissezJes iaire {ou
Talents : Dlscussion (2), Esqui\,.e (f), Arme inventez-leur un moniteur e:1érieur pour
d'épaule {2), Psychologie de comptoir (2), encadrer l'actjvité), quitte à pimenter l'actlvité
Poliùque de comproû (3). de quelques désa€Iéments.
un lnod) ,, âllâ.nb sUoJ snld ,, s4sâ3 senblênb ]uorâqrrêqr srnâlIIâIÙ sâI luêurtllêplql (:]uâs
ârpuàrdrns srnod uo'(âlûârreu!âd Isenb 1â enbld-f,] [eq]ooJ) Jnrâ[or Fods êp IoumoJ -
êlgrslp âcIIeIIp rns âun) luâruâ^qÛâl]E luaul : srna]€rxllrE sârlne sâI Fsodord
-eI[?.rD.è lrle^Iêsqo,I uâ ts âu&uI âIIg ê4ne luoJ.rnod àrrb êc âp {,Jo }sâq,, ânb sIeSuB-g
ellânb a]lodu4,u êruûroc âIqtssod ânb ]u€]ne sntd lsâ.r) e8?Igou rln plo 'ââ-plp luâûrrerÂ
eJâIOdUtOC âS e[Ia Slre eTrolenb êp âflespûrâp ]uâIerânbûeûr sII lro ser nV rlo,r]ËIIÉ€ûII,p
âIJEUII?qJ êIIn,p SdrOC âI SIIep lSâ srnânol rnàl lûêurgrrrroug rêlntuns. âp uro$q sEd
'si
sêI }râqJEqJ ânb ellajn]erl-Ins âJnle-elJ E-IluoJn€,u srnânol so ]no] Jeur.rûe,p u$tr
a II ]sâ Inb : ruop lsâ âIrE lns uonsânb i (ânb{9proq âLp .rnod qno-I-ûÈâI' âIoldurâ,nb
€.I sâr,rEIlE srs ? râssâl-âluls inod uourgd euuâl êI tse,c) ,. epr ap u1a1d ,. sulureË
/ êAuV,I ep ârn]lâ nor et ,,}uqtlË! sILnIr erpn J âp lu€lne red sgproqgp luêulâIlr€J âr]?,p
II cuocJ llorpuê ]âr E ]u3urâp34p râq âqr 3I }uânbsg Inb se3eurosràd sêp Jnod e4tcâdsred
âp â9pLI luàI€ Il,nb âurQur no preseq red (c êI uê sluâruoûr sluErrûolssed âp ânO )]à'êro.rJ
lu ^noJ9p s.rnènof so ênb ]ueuuo]glleJês II ]uoJ JnI sâpEreurEr srs ânb âr }no} âqoB tnb
'sâgrruop sâp e Jeu êpûerF pI 'gnoprns ono[el âs lnb $4n€
lûâIIroJ [Lnb âlduroJ ârpuâJ âs
Jnod rnâ]€qprc un srIBp ùlrtpo4u.r,t rp tgns sêI ânb âunâf snld âI 'ue)?,I ^p sJnofnol -âlosl
II ({lnrd €{S êp âdno.6 un rer-âJgrd zê nod lnêd eJ'(âsuEp rro,I 40 saqtoe sâl }Ir?puêd
sno 'Jnê4BU el -p) ênbuoqânb {cor-opnâsd tno}rnsj rnæc êp sertolslq sâI sâqrnorej
rp Jdnor8 un.p rtrrnbnr,t rUod I orpne sâu.req sêI 'oueulêIergug3 t no g) su.redoc
cc op ûollJâIlor es sûep gnbûeld urorgp?r rm âp sâdnorâ flI]àd sàI ''sollê1r4,, snld sâl
rns â no4 es uoqsânb ue â?€sÊoIII {l aûr?ur 'looj ûn ârrej p q?rd srno[nol 's]I]cp sel e ,{
II
-tnl rêsodr€,s ep rnâra,I âlr€l s€d âu û plgc 'sjno! ûn
1è t8ûLÀ tuepuêd stûârsâIopE,p
p âFessâu" uos râss?d âdnorF rn,p uollEllqeqo. eI âuûop ênb
a Iursuuâ,I
rnod êr.reJ II ] ? êc?] ue,p lueFE,I tuâruEroC ec êupd ep do4 slles zârâur8Eu4 sno^ lâ 'elocg
'(srnèno! so êrllêu[rroJ s€d eun 9luânb-e4 '-eI-â89 lêc nâ €bp zâ E sno
luor èp âu
ânb Jn râ) râ{qno,I red 'trg enbsârd llerne uâ 'uoûIS sâper€ursJ so âp
_â]IlErruosled EI âp
uO râSessau e.rlou € 191nld no'suolnoû souâ?rnoq 4?1 e[ lûarûarELs zê^? sno^ 'sâJûerE
p ituâ âr âp sduâ1 puerF 1sâ lt ?sod ârper â.t 3p sâluolor sâp 4uânb9-S _zâ^esro^ IS sat?l
sâtroJ sâI ârlrrgp sno âE?ur Itr '(zâsodqp
'tqv.t2d2 sllo lûop srnânof âp gtguenb EI âp puêd9p
td ç7 *;,17 7c>.tito"-it ut 1o1o4 7t p êrqurou rnêI 'ârocuê €I ênb lnouns) qrreJxâ
sâl un J€d rm âI.rJ9p sno sed e^ âû uO
'aIo âp nâd un s€d
tonbjnod ]e 'sallg âp srâg un rnod suo5rEF sp srâu xnêp
âperfl,rÈq 'âFeld q lns )..nâfcâ p (srnofxnep sêI sQrd ned p êldruoc uo le sue szr.âs lê âZâ4
sno] êûn,p sm.ourrâsJueFrouâ,p êIlclglp près II ê4uâ luo sIrEFrâ sêI snoJ 'uEJ E lnol snld
pI lâ) rêul q êp proq n€ sâBros ]uêrûrrrèpl g - 'uog
IrâI uor rnel eu r4qtlreq ânb I€r lsê l!
.4ê .â[Fuo[
àp JâIIêF 'floq uê rnêûeld ep uouerFqed - -.f*yfN?rl
"lvwwtlP <
tê9uuouuâ[Isns e4E+P
âp ârald q nqt rlo e ?lJnod r1o)rnolls ep qJ 'êlqeuràs r€d sloJ r:nep suloû rc
Jp JlrqJJds Jl .rnod qJlJls rp uoneredrrd - ,,nln1 zêqJ,, etuenbg4 elresslumor âl 'âlop
(srorgp sel lâ irnod -Jeu€,l rnod elu?JnsJ? e4lered ?tl^IssEd
sâRl[ered sglt4tcp sep ratuoui lnâd uo s!€ûr rnâl 'â^erÊ âurQlqord êp s?J uâ Jrus ']ê
'edno-6
tllâd un rnod lqnld) er]-e9rl] âJI nrv - Énbltdu4,s tuâurâr?IlnqFed s?d ]uâtpqnos
(zâssr-EuuoJ sno^ € êu qt â]sâr âI rnod selsgnot sâI ]u€]9 slo
râJpu€qâ4uor - râ,nl€nop) sroq sâI srrEp xnâa sêp elqp q 'ste{cod{cld sâI lê olpe]olnr?,p
'snld
lsâ.u êJ Is Io êI lse IEdIrûIld Irnos ol lûop l€lres
r.Lep $4otll n€ luoJesrepgr uà sop€ sâ-I (qnû-l -suru.lor lnâd un,p lË?,s 1 esodurl.s eFe1pl.
-ûeer' uâIq ts ltp al oruûror, ,.sulnoqL' â?4os np âc{od EI ap sodo:d p lolu râIu.rep un
.(otlt.s?c ep suotêf
âp êsm8 ûâ sollmou sâp râ €) oqs€c ê-âr.os 'do.q dnocnEêq
tJeJ uà ILnb lueslrâd s'Inope4?p
(âruolor €I trlEpuâd sroJ sês 1rleulJsqc ]uêuràJQIImIUed lua no4 âI
flo4 sûr,orrj nE) qeqJE nnod 5III. uâ âpros slâUoddns ses {uâpn I âp rpdsâs?p puerF n€
uol8,âj el suep sâsrâ4p suoprncxg - êProI looJ àp êdmbg,I âp .uJslldEr 11rârûIglorr
'qâc râI
9 E Irê ure sJnâlsrrrFre lsâ II) ès_rololqlllâJ] â Ileposse or nl srrEp uol}
sâl ts Jrt€s 'odlnbg ârû?ur eI sûep â.4? p -sJlldltrl uos 1â sâIlrcno sas s:e,\rra ]uauaFeBua
Pa+ la M'gor :
Voilà donc les personna€€s parachutés Julie, d€mm de gra.le I f,E oddrÉ de Bodb€ritù
ânimateurs de carnps de vacances. 8ue1 FO VO PE PR AG AP PP
terrâin de rê\'.es porù: professer sa fol. qu'un 24225314
certre reÊFoupant sous un même toit quelques Taleûts : Baratin (6), Bsquive (2, Médecine (2),
dizâines de nos chères têtes blondes. Toutelbis Corrrse {1), Séduction (l}, Informatique (31.
les Anges / Démons ne doivent pâs oublier que Sourte innocemment (21,
leur action est assujettie à 1a plus grande Pouvoirs : Messâge oIâciel. Non déæcuon,
discrétion. Même ûne fois leur mission Cauchemar, Tâlent de communication,
accomplie, lls dewont garder leur statut Soûmeil (contâctl (2). Invisibilité.
d'animateur de caûps de vacances jusqu'à la
fin de ses vù€t et unjours. Poa Jza Da*.o*,'t:
Si des Anges feront certainemenL I'effor1
d être prudents. des Démons devront se Julie, aûge de grede I Àu service de Didier
montrer nettement rlloins 'actils" qu'à leur FO VO PE PR AIi AP PP
hâbitude, ou beaucoup plus subtiles et 34325314
discrets. Pas qu€stion de mettre la colonie lalents : Séduction (6). Esquive (2),
sens dessus dessous avec des histoires Médecine (21. Bâratin (21, Informatique (2),
sordides {que je ne détaillerai pâs ici de peur Sourlre innocernrnent {3).
qu€ la censure n'étende ses brâs jusque dâns Poul'oirs : les rnêInes que la version Démon
Ies pages d'un supplément de JdR dont la avec Rêve à Ia place de Cauchemat.
diffirsion à des millions d'exemplaires ne
manque de toute façon pas d'être subve$ivel. VokL lz ao*r,td la àâyeLala aûtolé
Dâns le cas, fort improbâble à n'en pas /. &'li. Pa.rhaaùtâa. L e.ù,
douter, où vos jouelrrs se révélemient un peu
trop voyanrs. n hebilez pâs â laire intervenir l,ors de la plenière semaine, eùe \,.a tout fate
leur camarade du vilâge {te cuÉ / bâ]:mân poû sj.mpathis$ avec une de s€s canarades (si
selon leur caûp). tl leur expliquera elle est tlrr Démon) ou séduirc ùrr de ses câmâr:â
calmement qu'il fâut qu'ils soient ui peu plus des (si c'est un Ange). Vous aurez certâinmlent
prudents si on ne veut pas râmeuter ie carnp rcmâr:qué que ce n est pas le c.omportement qu'on
d'en face, Si les jouelrt:s sont âu courant de sa attendiiait de chacrm des .âmFS, mais c'est
situation, il leur fera reûlâtquer que c'est tme volontairc de tra part de Jùlie qui espèrc brculller
raison de'plus. et qu'il ne faut pas fâire encore davantâge les pistes. Lorsque c'et âmitié /
paniquer le barmân / curé (celui d'en face) de amour de \,'âcances sera scelé (aplès la prernierc
peur qû'll n'envoie du monde, 'bolrm'J, elle demandeË
à sâ victime de lui
Si décidément les personnages ne eompren- rendre uI1 p€tit sûvice. A la softie €Ir ville
nent rien. envoyez{eur un squâd de bourrins sld!€nte, elle chargerâ son âme sceur de bien
leur éclater la tête à coup de hache à deux vouloir mettre le CD disûèt€ment dans l]ne boite
Inains... discrètement bien srlr. aux lettres. EIe préterdera que son but est de
fate une blâgue à son $ard iière postiff dârls le
vilâge, à qui appartient le CD. l,orcque cet
Ange des coups d€ main un peu trop alhuistes, événement se prcdufa, elle tent€ra d'attirer
poul' lrn DéInon r]ne tendanc€ à parfois en l'âttention des aJrilnateurs sur elle rnêIne poû.
rajouter un peu pour mieùx fouûè le souk). fâire diveEion (elle erl ferâ d'âilleùrs un peu trop,
Sinon le maitrc mot qui s'impose est " noûnâl ". ce qui peut âIerter l€s joueurs). Son mntact,
En fait, il s'agtt meme d'une première faille. A present pendant la scène, \,alendra fi.acfurer La
force, elle peut paraitre un peu trop normale. bolte aux lettres une deûri heure plus târd æ'ânt
Autre comportement suspect, elle ne donne de quitter le village âu plus vite.
quâsiment jamais son avis en premier et
âttend toujours la réaction des auhes pol]:r eA14 p.,.14 p+ata
calquer la sienne au nÏeux. Enffn, elle est peu
encline à participer à des activités sportives Avec tous ces éléments et un peu dimagina-
(Ûlais ce n'est pâs Ia ser,rle fille). câL eIe cnûlt tion. vous devriez sans pelne trouver 1eqoyen
que son agilité surnaturelle ne se remarque. d'embêter vos joueurs. Contrne r-ur scétrario
z+ ?jrsse êinuâ noJ - segplp âuos âlno] zârne sno ânb âl?dsâ,I!
'sâJrreJe ep dulec ep rn4Etrr.flrE rln
8- uoq?rJslp rp rnbuew i ]prp
I + trstuoJ nE â9nbpq 1â egILLrFqlnr - â1 lrlâ nOS € Iânbn€ -êlêSnêdof el]nE 'à nJêIOJ
z+ -âJgdnc-âJeF€sseN uofleqrrqseul âp sâJue?s sâ[ luârûtll?lou
I- lln,qgp e?EssâI [ - 1â âlsêr np 4sII EI r,elêrfrEdg sno^ âI!
'''luêluelq,u êuuosrâd
z- âglnurre â!ûoloc - Is
'clrpgJ
z rpou Jlnl . âfu--rdne puârd lesflel âs uqq llp,",Inod [
: 41us1!D4 ?t? sd D,u aÛDssau al!s E ]uEno â4Jered laesspl âpr4q1E uos ânb
JJ e tuJloJ 'Jre-quor Jlprluor q rnor np sed rnof
. lOnOIWn A9-D)ln p ru p rsnrrnourE rJqLUol tuelur-el^ rsr J[Jâ,nb tsJ
Ttauapalp zallD 'slnus1tDJi91an aÛossau a1ls âux{qord ê-l Iqæ ? r.rr4rop p.nbsnleulQur relle,p
'sÛP 'e]Fqdo -
1â4rp9J ,Jâqrrerq,, ep elâluel 9I
'elsâd ?l surumr e.€1!^?.[ qlnrsâIlsrnlelrlns
t 1îoz *dr,@/ë
sêIn]?9JC êp r..na,{ xn? âr{cnol slertl'fieuùou
'(}Jed9p êr p snld êp e .{ II,nb êJ lnol ]sà [I âcuspuàJse e}}âJ
luetolc
s[,nb rnod s4o^nod sep Jâ € srnâleû{ue sIIIûoq qelq 'rnâu?Iâs np slg erQd-prrErt rm B FJ
s3p ârlourgûr ?I ânberleur uo 13 râqJ 9]{!ÊE uâ t uo puenb IeûûoN Fods np âBpord
-râqrâr el âp âuItII 1ûo] sluâred sâl) âJeuuou " 'sûe 'uâgsBg
Ier rm â-q? a^nor] âs 8I
âssr,Ered s[uolor EI âp ,, lJEdgp ,. uos ênb rnod .nâd un
]uoJpuà]
tnEJ II,nb êc ]nol erêJ srnânor sêp uollE4 âs srnàlsurFr€ là suâFsr.oJed âJ}uâ suon€lâr sâ[
sIr4r[pE,I '0leredslp cuop 1ê) }lnâul â{nI' Is ânb â{p lûe}nv i enbBuaqtnE }sâ alopreuE â11âr
'IIBJ lr1â[ êp '4t^ do4 sed zâg âu
lse ]lour €I Is]n€s ûo$e]!ûIl lg âr?d â:.]oN np nâ{ n€
'âsuâdûroJgr
IIr Iu luo.rrle.u srnsnof sâI âIEuogEru4ul.l Iâllreqr rnod essâu Ël ]uepuâd
'?I-lu3uroul âr sJursuerl
? ?]9 âroruâ s€d €,u s9 âI ]uorâs âs sopP sq : âssârr EI sQrde
âF?ssâtII âI IS êâFuÛe âJuolor El ]â 'â]I snld rrBsnt| âQd âI 3â € uotssncqp âtûâd ârln € Iorp
nE âgqruelrgp llErâs âr{od ep elgnbuâ êrrn àI luorne qI 'sêFrry sêp ]uos sâtsuuosIed sâ[
'€ssêuP âp elqell grn âsnâ rârJ ûolss dgp IS f âsIF9 aûn sr-æp uoûr?C Im) râuAEdurorJe
EI s!ûuoq 'rgnorll p IJEÛâ^ qÛBJuâ sep un Is sâr àP ElrprlEurrP uo,r rnb sjnenof so âp IIn,r
P UJlq lsê,J J"quoJ JEd slrrerlfnq luJtrrJllelred
'êFrry lm
a,7@*n1 IIIoIOS s}Ire:Frâ Sêt ênb IIâIq luerl orp
suourgc âp âIIIoJo,I P ecnd eI âJllârû lonb âd sop
'rnâ]€rllrlre,p
ê[Qr JnàI luàruê I}Jâ:ge Jârnnsse -?-reureJ ses ep sun-senblânb ep 9rj8EdûIoJJE
p sâF€ûuoslâd sel ]Ûeâ3llqo uê sêrued âssâûr 3l P JâlIe elleqnos que:Fre sâp un -
srnêIsnld rns ollsugJs êJ àJprrelg,p âIIJeJ erâs 'âlnor EI rnod sâun-sonblênb plo
sno [I ']uêsqsles sno sânblpEs sâuûâ sâp uâ 'olreugJs rrn }râuller sEd ]sâ!rr xnâqcpJ
IS Sâ)IIeCe êp drûeJ eJ p r4nolei ? sânprcl sluâI[5rrg 9 sârlne 1â â]qd âssn?J srrEs
tr^Me
Micro-cnquêtes sauce béarnalsc

l,es micro enquêtes qui suivent portent sur mzrgeâit pâs de viande, elle allait fairc des
des Anges qui ne se sont pas rcndus aux coùrses ch€z le polssonnier. Et comme elle étart
convocations de Notre DâIne : les autorités nouvellem€nt incâI:née, elle ne contrôlait pas
veulent savoir s'ils sont morts. s'ils ont dispaiu bien I'ut isation de ses pouvolis. Coîncidence 1 :
ou s'ils sont passés renégâts. Si vous êtes le deâIer de maquercârx du kâder Price à côté
l'heureux possessern de Habeas Corpus (une de chez elle. Géruld Grinrn. était un Dérnot
e\tenslon disponible derrière les Halles apÈs d'Uphii. Coircidence 2 : Elodie déclencha
minuiU. vous êtes invttés à en fâire des inconsciemment son pouvoir au moment de
dosslers du Placard. Sinon vous pouv€z l€s Égler ses ûlets de sole et le type deriere le
introdulre de manière plus ûaditonnelle pour comptoir fft btp-blp. L'Ange ne compdt pas bien
combler un trou dans votre campagFe {avecun pourquoi mais sentit qu'il fâlâtt fatre gatre. I-e
brieffng et éventuellement des récompenses), Démon urr vieux de la vieille - voyânt sa cllente
voire en falre des petits scénarios autonomes changer bnËquement d'âttitude. se rendlt
âvec un peu d'efibrts de développement. compte que qu€lque chose n âllâit pâs.
Il vous est égâlernent perûds de déchter ces I-a jeune fille rentra chez elle a1,ecson poisson
pagespour construire des avions €n papier, ûrâis tândis que Cérâld se faisail remplacer à son
Je doute que çâ vous amuse très longlemps. poste poù la sui\,Te discÊtemeit. Ouând il Ia vit
ouwir la porte de chez elle salrs les clés
1. L.lLa'- /41 tDe (Ouverture), iln'eut plus de doute. læ lerdeûrain,
elle rcpassa à son stard et il lui vendit un beau
Dlodle Grubelier, 23 a.ûa, grad€ O ale Ja.ûus brochet de sâ réserve sp&riale, élevé au mercllre
Couv€rture : emploi jeune dans une crèche et aux e).hâits de plomb. Ele plépârâ la bête, la
Mission en cours : aucune (incarnée il y a Irlailgeâ et mouilrt dâns tra nult âprès avoir
10 Jourc) abondamment vomit sur sa descente de lit...
Etâts de services : âucun Tout çâ ne seruit pas arrivé avec un bon steâk
Photo : des cheveux âuburn mi longs taitare, c'est moi qùl vous le dls,
encadrant un visag€ fln aux pommettes
saillantes, des yeux rieurs derrière une paire Miam-mtâE, slûrp-alu4r, BEEUARK I
de lunettes étroites Elodie habitait dans rlne gmnde tour moderne,
qui fait à la fois Ésidence étudiante, HLM et
Poisson pourri qui pue le pourri (qui pue) maison de ûeux I-es loye6 sont bas et pemet-
Elodie ne s'esi pas rendue à Notre Dârne tent aux popùlâtions les moùÉ aisées de houver:
deDuis son incâinâtion. Pourtant- elle a un logement petit rnais propre et pas trop Inal
repondu présent au coup de ffl passé chez elle situé. Ouand je dis qu€ les logements sont
quelques minules après que son âme petits, c'est r]n euphérnisme : les studios sont
angélique ait été expédiée depuis le Paradis. en fait composés d'une seule pièce avec coin
L'administration lui a laissé une semaine pour salle de bain, la euisine étart partagê par deu-x
s'habituer à son corps humain et à la vie sur locâtâtes. Celle de I'Ange était donc aussl celle
Terre, mâis pâssé ce délai elle der.ait norlrlale d'un€ certaine Katia tuelard.
Inent contâcter ses supérieus. Elle ne l'a pas C'est elle qur ouvrira 1apôrte auxjoueurs quand
fait, et ce pour une raison très simple : trois ils viendr._ontpour leur enquête. Elle pétend être
jours après son araivée dans nohe monde. elle étrdiante en sodologie, nlâls c'est seulerlent rrlle
est retournéè au Paradis, empolsonnée par un mu!€rhlle : elle pâsse toute ses nuits dâns de.s
brochet estonien. boites ou des teuls techno ei ses jounees à
La petit€ GrLrbelier était végétarienne et I'Ange fecupéreir. Lâ ptece où elle vit est ôonst&ûnent
incârné dans son corps trou\,rait normâl de plongée dâns I'obscurité et sui la table de chevet
suii.re son regime. EIè possédâit de plus le s€ fouv€nt toutes sortes de tranquiflisarts,
pouvolr " Détect-lon du mâl ". Comlne e e ne d'€xcitants et autres pihrles plus ou moins licites.
l?l rlJ^noc9p âru?ru âp
sll 'sàFuV
]nol tuorrnod
xne râ8ueru E r!-gjo.p uo-rs
EJJO.I SEd EIII EI1EY TS
'âpnllueJ €I rlo ? Irâ Jnod
xn€]uâur sjlo nod sâp -râslllln
€Jpn€l I sleÛr 'âIrâJouÛr
'Zâ^€S âI SnO^
15â êIIe
{ âuIInoJ rêuuospduâ sq €
* Fqùâqr êp ]uâul3rÛs luoFs
t mr?,I s[ 'êqJnol ]s3 ]âqrorq
àI ânb Srnêno!
* llIâfIIeS
F sàI Is ]ururlllâpl g " {Llnoul
E uâ rEd Erlrrg lê uonEnlls
fl
i
rû?rII q su€p ?re nor]àr
ês êIIâ 'â8û?ru uê €ney ls
's1-€39p àp stqod gpI âuryd
*-. uâ luorpuêJd qrEltr ']uârue)
€rgâ lssn€ lnol ]uorâp! âs
sâ.qru s{l sêJnêq sjnolsnld
llrEpusd }Iro{rûo^ sJEur
se?Eûr[Iop âp sed ]uo4qns âu
suoslod xrre 1â sâIp?Fur xn€
s?sgnuru4 xnec sapEleur
s?lt tuo.Ês âgqcnoq êun,nb
ffi âJ-]JErâs âr
uê Inb srnano! sâI snol
lûorêFrrEur
d 1â âIlânllqeqûI rnâlnoJ ârrn
IE E ûosflod êI ênb €nbrEursr
6 âp lâûIlâd âIIcgJIp sa4
uoBdâ âd ep tâ! ull olg;uor
#!
Fi eI $rep âqe-rl Inb ]êqcorq
H
!4
âp âlsêJ àI luârÛtûâJorÛI lr.e]
'sed
P lnolerâ -InslnJêII3 âI
.:é rnod €}I ur sêI âp €râsodo.rd
a! èIIè rcFÛeur âp erneq,I
,1
lse II.nb ]â âIqp-ârr ârnl
-rà noc êun ]uo q!,nb '{âarr?4
[.,
J uâ,Iq 'ssê4s ou) sedu-{s
iÈ' }lrssslered lnl sl|d sàI rs
'rnêrlê âlln,p
q }rÉssej ûâ srnano! sa1 ânb s9r-Iûol? luorês ]Ée,s [,nb âsuêd àIIg
3 ']eqrorq 'êpI^
srnêpuâ^ sr-l rlp € no-q êp âlqssodtr4 }Jstg luâlEêuedd€,I âuod q !â^no e Jnêl
L
st: êupru âp ]nol lsa II sJeur 'euûâ1srred toË el}ey puEnb sJeur 'râlêqruc âm{ âulsl-râJ âtn
eI êp âcpJ:Ins epuerâ âun Jnod IunoJ uqq luâril red sêôuâEjn uâ gleddl? fl9 r.ro € ]ûâIEpuâ]qd
-ûreuuo]9 ]sâ â-uâultosslod uo,{er âT âsodu4,s srâJIlI4I4 svl râ{ed q rns uoqodguE â-guâr
oJI&l rêp€e_l æ 19{ â$ad eun 'êpsls âr Y np âdlnb9 eun € nojl rnod a €r êp ê9.4uêr lsâ
nt! spuâ!4t s,F.âoÛnâN â â {âÊrry,I êp uoru q âp êItâr lIeJ ûe) ê}ueppgrd
ti êu.rEurâs ÈI âp }lnu âûn,nb €4p qlâ 'sâFue-q?
'I èsslec 'B 'u1loc sèsoqc sep gssed sed
,o c 992 lsâ.s àu ILs âIdruexê
â}lod âBeIIPqIIIâ,I red rrr '1uê1sIsr4 srnânof sal
âp s1âII9, uo!]€rlpull ]â luepuelBap JnI IS
f elrâuuosstod 'Ieurrou '4uuop eI àssed
? -êlEr8E srnofnol lsâ lqlnld lsâLr ? ætrmof
F{ E[ âp àsslPr 3p ]â{rl1 â'1 uoslodgrrE eIIê âuruoJ sIeI[ âu.rEures atm.p sQJd smdâp
td p€nbs np â?]ro^e rJolluâ^râ]ull âp n^ sEd E,I àU àIIg r?ssed lsâ âutslo Es lro sed
âureûr rnof âl oFllJ n? lâqrorq er slrn lle^? lles âu eËs)I sllqEq sâs snol ârocÛâ lue no4
elpola,nb srol€ ?rpuâl^nos âs eulslo^ âs 40 lernut precqd â]sE rrn,p 1ê 11? nq un,p
€-I -AUlSln) eI SrrEp uoIlJI^UOJ êC?Id 'lfl un,p r?lqnrEl rsJ JJpol3 r[en! no rJrld st

demande : ça fait bien sù mois qu'ils nont pas Méûe pas peur
eu d'arrivages de ce délicieux poisson. Re.ste à Jo a toujours été un Ange loyâI, discipltué et
savoir d'où vient celd qui a été fatâl à Elodie, et efiicace. I1 faisait partie d'une équipe de \,Tâis
pour cela il faut retrouver G.G. 'durs, qui poussâient volontlers des petits Ave
lÆs responsables du centre commercial Mariâ avant de se Jeter dâns la mêlée, armes
polrtrront leur dormer deux noms qui correspon- bénltes âu polng.
dent à ces initiales : Gustave clade et cérald Il y a trois semâines, avec ses colègues de
Grlmm. læ premier tient le myon Fromage, est Michel ei de Daniel. il a participe à une
un honnête père de faûrille bientôt quadragé opémlion coup de poing contre un réseau
naire, a rne passion exclusive pour le rcquefort orgarfsé de Démons (Mammon et Nybbâs poùr
et n'a rien à voir avec l'enquete. l,e second les dirigeants, Baâl et Bifroûs pour la piétaile).
lravaillait aux ftLyons Boucherie et Poisson, Les Anges ont filé quelques claques aux
mais a posé un congé depuis quelques jours. Il humains. ont obteûu I'adresse de I'une de
faudra faire preuve de beaucoup de diplomatie leurs plânques, ont rcmpli une for]rgottnette
et de subtlllté {ou utiliser un pouvoir) pour d'ârrnes lourdes et d'explosifs et se sont rendus
obtenir son adresse privée. sur le chântier d'ùrl multiplex UGC avec la
læ Démon habite url loft âu Bourget, dans un claire intentior de tout nettoyer. Seulemert, il
ancien hângâ' de l'aércdrome. Une partie a été y â eu problème : dix Démons de combat
aménagée en un appartement de plusieurs att€ndaient les youyous de pied ferme et, en
centâines de mètres carrés aux pièces d€ux temps trois mouvements. Joachim a été
informelleÊ. le rcste d€ l'espace étant occupé le demier survivant. Il a alors fait la seule
par d lrnmenses aquariums eclaires auÀ néons. chose raisonnable dans ce câs 1à, il s'est bal:ré
I-es PJs vont se trouver face à une homête en courant loin. très loin du champ de batâille.
résistânce : Gérald partage son " laboratoire " Uadmlnistrâtion étant ce qu'elle est. I'inter
avec trois autres Démons, dont detx{ au moins vention tut qualifiée d'échec par la hiéÉrchie
seront présents quând les Anges se pointeront et le seul Ange rescâpé pâya pour I'audace de
lun Malthus, un V€phar et un Vâpulâ, tous tous les morts. Ouelqu€s jours après le uâsco,
avec une douzâine de PP). il se retrouva âlfublé de la limitation Lâeheté-
Linterveition \,.a donc très probablement On faii le bilan lcalmemenlJ : Joâchim a vu
touiner à la baston entæ les bocaurq qui contien- tuer sous ses yeux tous ses caÛlarades
nent qui rlne anguille geânte nourrie aux anabos. d'équipe, il n'en est sorti que de justesse, s en
qui rlne famile de tlmns ndioactifs, qui des est pris plein la gueule de la voix officielle, est
crevettes oplosives. Vous potwez même décider devenu peureux comÛle un leûuntng albinos et
d'ajouter âu tableau ulre petite Médus€ Tâchetée Ia É_anchemenr rnauvaise,.. On commence â
(décrite dans le Ijber Daemonis. rme extension comprendre pourquoi il ne se rcnd plus âux
disponible dans tous les gârâges I-ada) i médusa,' convocations de Nohe Dâme.
passe le f,rn autoui de toi !
Si Gérald est capturé et suffisamment You can run, bnt you car't hide
malmené, il expliquera pourquol ll a I,€ petit deu-K pièces où vivait Wâ€Èrcr se
empoisonné Elodie. Lesjoueurs pourront alols trouve au troisième étâge d'un immeuble
appeler une équip€ de nettoyage de Notre donnânt Sln les voies de la gâie Montpamasse.
Dame pour faire disparaître les poissons Tout es.t exhêmement bien ralrgé, le lit est fait
mutâÎts el rlasser le dossier. au carlé et il ny a pas une petite cuillère sale
qui traine dans l'e!.ier. La boite aux lethes n'a
Z Q"* .r u,tt '*o*'a"a 4a.olf.laL*+â. pas été vidée depriis quelquesjours et contient
ou " Odette habite guLEpe. (Fùistère) ', des rappels de convocations de la hiérarchie.
Trols jours avant I'intervention des PJs
Joacùim Wagû€r,æ ùs, lFade f de I.rùrût Joâchim est parti se plânquer chez la ûère de
Couveirture : opérateur machine de nuit à son corps d'emprunt, Odette Wagner qui réside
G€nerâl Motorc à guimper fFiûistère). Il y a plusieurs moyens
Mission en cours : en attente d'allecuuor de I'apprendre : en fouillant le carnet d'adr:es
dans une nouvelle équipe d'intervention ses et en appelant tous les numéros fastidteux
Etats de services : impeccables mais sûr), en explorant l'historique des pages
Photo : les cheveux noirs et longs {queue de web de son ordùEteru_ (il a coûrnandé le bilet
chev'al), de petits yeux foncés. un nez de de trâin par internet), en surveillânt les
rugbj'rnan et une ûr.âchoirede pitbùI mouv€Dlents de son compte en balque (il l'a
Uods ll]êd âr ]uâr,tlâlnês uou ânb 3r-red
'slnerr ?rII 'âr?Id EI sûep ?lâ-qIIâ sâ9uûe,p âu.rEzlilnb
-r.rotlrâIloc sâI rnod xnâljll ]rE] ]â 'ênbneld âun,p uofue8 ûn sQrd? s4nr4ru slo,ll
âl}âJ êp âsrrEssr-euÛoJ sed ?,u âqrlej?lq 'à4Erruros IIn rnod sâ8uv s.ûrâI âp
luaulâ8n{
Èl nâIl puerc srorl Juop 'êJrêJ lrrs âqJuIoJ ûn,l ]uorâqJgdgp Inb ânhqÛod ep sêrl râs
]sâ ènbeuolu9p âruE,I
']ln49p sed
lsê,u ]â[qo,l sal Erê[âddE ?per8 âI '4duror np ]noq nV
'e?p!,-t âluernor e! EI 'IrEt(llq lâJ rm
ânb tu4 ânb tsà,a
âp slrlqo sêp sûep ]uâslrroxe sllnb suorugfl rê^€ grpordd€ UEJ ârr Ûo,nb ârtrQurIrE e ?pqrgl
'do-q âp
sâI râurrâJrâ P luêsnrrrE,s lnb seISuIc ?s s-râguolo €'reno E lrl.rqJeoÎ ênbsJnd
'êJIrIol
sul tê s}ræsslnd sQrl râqlP 1 3p seFÛv Jnâu ê]rrEnbulJ âJnêq âun s.Inâ[Ie,p lsâ,c
's
sêp luos srnJuIIon)âIIoc sâI (sâujasel êp dl sâl rnod âdeqoc âp a4^lâs Il nàq xnep
seuuoq sâI sâ}nol suEp êIqlrodslp ltlâÛr Irepuêd z âp€.6 tm,p e $uâlæ ârtEll,Iàuns PI
-âlddns un) s{âFrry râqt1 âI s€d luàIErn€,u lnb snos 'uoçlslnbull âp â;u€lprv,I âp âpE-6 bu.IJ
o
sno e4uâ,p xnâî rnod ,, slnâuuoncelloc sâP ! ?IFroc eles Jnâtrâs9p â8try,'I suogalgdo s3p
âIllsproxS ,,{o nod n€ âr9-G '9rillâIrâ 'mo 'Jno â]Ins ?t p rêlqsse P sâ,]I 14 srnâlFe,p luos srnênof
z grûrâlug $ueFeeH,p uorugc un 9S LIos e4uor sê-I qdâsol 3p seq^Iâs sq red âAreqi) uê slld
'èIcsldêcgr IIn l?râs rârfe \'elerpgqlec BI P rnotâr ep qo] êllll
.-êullèJue 919 ? I3nbâl sÛep ]IeJ
ûâ 15ââpOiUUrOC êllpsl JngunE^Il r4S UA!€J âcllsrr[ lurlFûI
'â4dula âpoufluor âun rEd râJtoq
lleJ lsâ,s I
: ûnJ snld Ûelq ]sà.c 'âuEtlriq âp nÈrd âÛn rns ',lâd€t sEd lâdst sEd,
lûêût
?ssIF snld ûou sed e.u II ]â s]rlEnbrql?p sâunâ! -a1qp;1uessnu98 ua arugtu-Inl Jns €J[.r ânbolJâr
âp rEd iâssEqe] Itr 'secnd xn€ sâ{rEJ? sâp ârIE} es E,nbsnf q ]uêrnel âp êBuV,I sânbF,tqd
nuâ uoûrrretr{ âp uourgc rln rPd xnâ,{z â.qenb sâruêloF êp ]uâreuâIII â[ SII,S âurQlqord êp
ê4ûâ Ddoqr 1JEJsEd lsâ,s âu Il 'àrr.orc llEljnod .râsod slrEs êrrrE(I â4oN ç râuoÛrer €râssJel às ]ê
ûo,I ânb àc P tuâIllàr-âluoc uoÛr lse uollll êribot âler êrm lsê u{qcpof: 9i4rrûâ} rnbsârd
âposld? âû?8?,' 'enl Inb ePoûEoa €.I 'ên)u.re^ âcltElslsgr
luorne uâ srnânol sâl
es sroJ êull âpElEur 1s3 ., noqc èp lnoq
âIeS Ûlrcl âsser6ç âtln ]qâd ,, uos enb luEtrlEp uâ sn-rlul sâI lâ-do llâr
'à nPru âEnor rp €jâdessâ 'sIoJ sto4 âgrro Jp âr.reugFenblnnb
tâ ssIIIâro sep luessEdgp IIod np
zâu eI tâ sâ}}elutuod sâ[ 'âssorcl rrè èqJElsnolu âpJlos âun ' qIlI sI speld sq snos âtlolltnoq
êssr,pd? ârrn red gxeq pûor edesl^ âI : otoqd ârln ]â serq sâ[ sllep âsoJ s.Inorlnou rln ?d€rrEr
,{e{o : sâJldas âp s}€19 uos rns ?rpnoJ ârllûroq rnêI lroJêÀno.q sfd sê.J
'sqlîràd selFqc âp
-ârpreûr êI rns seqlll sanb{âl sqlânluâ ? 9IJ €l âp gt Jnol el ep ]neq
sâI €IeuFIs lâ rergdâr 1Jnocûw6JIC âp sârnd uâ ]nol lueurâuedd€ Ûn srlep 'âInâs lt âllâpo
sâp gllfnJ?s ?l _ÉjnssE : srnoc uè suolss[tr 1 ]pp âs I1 ârûuroc rne]râs-àp âI rêqdâqc ËIlE ]â
rn3lu€Jorq : âJnuâ noc (rr.o ps ê[ E zâruâûuoJ sno âruuroJ 'êrQfsJLrId]
cn l-uref âp z apBs 'suB 8t 'ur|ûElda.I uolTù JrdLûmO E rrpuJr Js rnod rJ^LtouI Js luirel èp
sjnânof sêI 'sdrûâ] sânblrnb âp lnoq nV
'urJrlr€or
r*û.rn "91n ryw\q* T! ? à9nqlq]€ uoB€]JIrr{ eI jns }ÛâurêII8
1*rç.a*oey wyZ>O .t lJsuà] âp s€d 'npuàtuê uêlq 'e 4û IJ âdInbg,I
ep sârqltrâul sârlne â4enb sâp sQ)-âp np ]e
'sed xnEJ 3p seJ ua puellE xâIdl}Inru np âpe{ol q âp ûolluâur âun râ no4
sel Inb êr âp snur qd luânrâtÈF9 luos 99 lnàd uo 'sâ 1qcrE sâl lr€fllnoJ uâ 'ârrrEc
ç 19 ed,$ ep uoçegg41 ârln tuo lnb ',:nâ â4u3,p âlloN V uoFsê.rd?p âp Tel*nos ?,{olduâ,t ânb
xnêJ ânblr4ruo( 1ê qdâsoÎ â.quâ uo!}Er âslrâd '-eForêtr4 tsê II,s 'rqcâpqur 3'I uotsslæp
-oqEIIoc eI êp àI[.reJsrrEs 9]Ic"crJâ,I rns râ]tp9ur Ès gsod € tI puenb (rno[ âp JEr lln TEsodord
p -râluq sel ]â â^I}IpgdYê êrpsn[ àp uoÔêI tnl uo) uo$elrèJle,p ??lrEqc e4e,p lulod
ep srnenof srl rnod ruâs ]!op âuQrs âllèC êI rns srnâIl.re,p ]le]9 II sa3ûr?,4? slronJ€gr
'rênbe Elarrlno]âr stnd 'std xne.nb sep p âIns edlnbg,p Jâr{r uos Æd Lre E4
tsr4€ qdesoc âp sâ8rry xne uleul q atBsuâ np ulJâp9ur aI zâqr sIoJ srnêIsnld _àdorrê 919
€râ!âs [ à9]ne8rE â9d9 âûn Jê^e êsIeq3 e l|,nb ]uorpûârdde sl! 'srolol/{ lpreuâO eulsn,l
es q 4o8rt slnotnol â8uv,l r.nâp uâ e.rêq)ue4 V râuâs?p E €uFert Dssnod nd tr-€Jne Inb
1â ,, âIeJ ltos âcnsn[ ânb ,, s]our sêI tuêru uosJâ eûn €rprâtlJ Issrc luâ nâd sâ8rry sr-l
-âlErrJrp?rrr l1tâJuouord'(,, slpeJed ne JàpJsl '{u,rE4 âI sûEp râ}rou.l n^ e,I 1â uâIq llEssreuuoJ
sues 9doÀrâ-r o.rl? Iop ûâIg np sorroJ sel Ilrgd àI êreB q âp âEqE] âp nEèrrtq np jâlrueûâl âll
ûâ ]ûel]âur 1rc19p rn,p glqnJe rnsuFlâs np ,âtlurFord âp èl?nbuâ âsnellnllt.tu âun IrEsIeJ
r4€qr â]11o] ,,) rnb{?FIIe uâ tot rp âIqt-Ie ûn uâ ]uâueldur.s no {ànâIq â]rEr €s râ 3 9}âqJ€
est dangereux et interdit, mais en plus la PJs vels différentes fausses plstes {merlâces de
mâjorité d'entre eux sont fi.appés et limités concurrents, embrouilles âvec ull grcupe d€
(Besoln de tuer) au dender degré possible. . . recelerlrs, etc.) Comme la vieille 4L est toujourc
l,eplantin avait un pote, un certain Willy gârée derrière la maison, les Mangin pensent
Berntrârdt, qui faisâit partie de ce gloupuscl e que Riton est rcsté srrr Paris.
de joyeux lurons. Celui-ci apprend qu'il est S'ils prennent le temps de mener une enquête
soupçonné de tla|ison par les forces du Bien ninutieuse, c'est Mikaël, le plus jeune fils des
et que les services de Domi ont lancé une Limba (8 ans) qui orientera 1es Anges vers la
enquête sui son compte. Cnignant qu'ils ne commode. Il faudrâ d'âbord obtenir la
l'accusent de tlahlson, il décide de planquer coûfiance de la famille. c'est à dire ne pas se
les preuves chez des ùnis diférents et de faire pâsser pour d€s keufs, sembler bien
mettre en sécurité sa collection, dont lâ almer le brocanteur et accepter de venir
dernière acquisition une commode Emplre mânger chez eux un plat d'épaule de mouton
contenant un Haagenti - finit par aboutlr: chez âu massalé. Mikaêl, qui recevâit un peu
Riton. l,e blave brocanteur accepte, démâÉge d'argent de Fjton pour faire la poussière de son
et installe I'objet parmi les meubles de son stock. dirâ â1oÉ aux PJs qu'une coûmode l'a "
fonds de coÛlùerce en promettânt d'en mordu ' un soir. Il a gardé des marques de
prendre soùl. Trois jourc après. âIors qu'il dents visibles $lr l'âvant bÉs. Depuis, sa
vériffe l'état des gonds depuis llntérieur, les mèrc lùi lnterdit de descendrc au garage et lui
portes se referment et le Démon pique une a fabriqué un collier màgique en os de poulet.
petite " Goùfrerie ". Exit Riton.
Dt si or restdt ?
.Iour de chire, jour de spleef l,â coûmode est toujours dâns le Inême corn,
La petite maison où vivâit l,eplantin se houve â côté d'une horloge comtoise et d'un bilârd
derrière un ter:rain vague encombré de ferraille francais. Posés devant se trouvent une
et de vieux liigos pourrissants, â une centaine bouteille d'océdar restée ouverte et ull chiffon
de mètrcs du rnarché aux puc€s. Le rez-de- sale. S'ils exaninent l'étlquette attachée au
chaussée est occupé par ùn $and garage dans pied du meuble, les PJs pourront lfe w'
lequel I'Ange gardait ses stocks et par un bâ:r Berrihardt - Ne pâs verdre'. l,a commode
PMU pourrave, I-e RoyâI. tenu par urr couple flashe à la Détectlon du Mal.
de vieux beaufs décatis. L€ brocanteur habitait Enquêter sur le Wâlther mène dâns une
à l'étage un tolrt petit derx<-pièces, et sous- impasse : Bernhardt a dlspâru depuls
loualt le reste 0'autre moitié de l'étage et le quelques temps. A Notre Darne, on leur
grenier) à une lamile d ÙÎùnigÉs dominicains âffirûrera qu'il est mort en missiofr. En fait, ce
en situation illégale. sont ses amis collectionneurs qul l'ont éliminé
Nous avons donc coûme témoins à interrogs : avant qu'd ne mette en danger lern petite
les époux Mângin (tenanciers du Royal). les confiérie. Ils ont cârnouflé le ineurke pour les
habiruês du bar (doni le Père lâfleur, semi- autorités. Si les joueurs trâinent trop. tls
clochard se nourrissant exclusivement de de\,.râiert d'ailleurs croiser deux dandlrs à
beaujolais et d€ salade verte), la famille Limbâ l'âccent allemand qrd rôdent autour du Royal
(Roseline, Saaphin et les cinq enfants). plus et de la maison de Riton, cherchant à rchouver
évideûment les collègues de havail et les les derniers réceptacl€s dispersés.
clients habitués. Ça fâit un Eiros pâln $rr la Ramener lâ commode à Notre Dalne suffit
planche des enquêteurs. à boucler I'affaire. Des spécialistes vont se
Dans I'appa.rtement. on peut trouver un pencher dessus et faire un rappoit
flingue d'âlarme auquel personne n'a touché chconstancié aux ser-vices de Dominique,
depuis des mois et un câi'net " client " très qui gardera Ie dossier sous le coude pour
épais contenant, entre auhe, les coordonnées plus tard, Les joueurs peuvent aussi avoir
de Wi y Bemhârdt. Riton n'avâlt pas I'habi- envie d'en savoir plus par eux-mêm€s et
tude de tenlr un emploi du temps, mats contimrer I'enquête en s'intéressânt aux
occupait ses journées entre ses achats d e u x t e u l o n s l c e u x c i p o u r r a l e n l m è m e
{essenûellement chez des paiticulieE vidant essayer de leur racheter la commode, ou
des greniers), la retape de meubles en mauvais de la braquer sl elle n'€st pas surveillée de
état et son stând pÈs du pont du périph. trop prèsl. Il est aussi possible de,
læs proches du disparu seront incapables de bêtement brtler le meuble pour se
dire où celrri ci est Darti. mâis orienteront les débarrasset du Démon.
Enûn, si quelqu'un a la mauvaise idée de l'âùaient vu fâjre plop ! et auraient lilé tout
rentrer dedans, un jet de Force (difftci]e) droit pleurer chez leur psy.
s'impose pour ne pas rester coincé à l'intérleur Mâ-\. salement abîmé (même pour un Ange de
et se farre bouffer tout cru. Dârliel), restâ dâns le cona plus de quarante-
huit heures. Oualrd il s€ Éveilla, il se rendit
4. Bal tor, pulo& g,& I compre quil élajl dans le squar poussiêreux
d'un vieux fou semi clochard qui l'avait
Ma.dme Fresnel, 25 8rs, grade I de Dêriel recueilli. I décida d'y rcster quelque temps,
Couvenure : videur au " Douce France hlsrolre de se remerre sLrl pieds.
Mission en corns : aucune
Etats de seffices : movens Pétlte, tou mé déchols bocoup
Photo : un visage joufflu, le cr:ane rasé à Depuis quelques Inois, Ma,x vivait dans un
blânc, un nez épaté, un menton proémturentet appârtement de fonction lFâcieusement alloué
un trou dans le haut de son souffe par Donadieu, juste au-dessus du Dôuce
FÉnce, non loin de Belle\.llle. Les PJs y houve-
Pas de basketa ront lâ pânoplie du parfait Ange de Darriel : le
Max est la caricature de l'Ange de Dârri€l : un fi'igo est rempli de kro, il y a un home trainer
skin apolitique, pas mal violent et un brin dans la salle de bains, ur1 poster de Parnela en
neuneu. En faisant le SO d'un concert de oï, il string dans les chiottes, une intégrale de Bruce
a rencontré M. Donadieu, ui1 petit caid de la Iæe à côté du magnéto et le lil're de Bigeard
région parisienne, dealer en gios, prêteur sur (Jusqu'au bout de la gloire) sur sa table de
gage et naquereau à ses heur.es. Celui-ci avu chevet. Pas de drapeau nazi cependailt, ûi
en Maxime ce qu'll est apparemment : 12O d'lndice laissânt penser qu'il apparttendiait à
kilos de muscles et de dignité. Il I'a donc, dàrs '
la mouvance " cnâne dur " de l'Archange de la
un premier t€mps, engagé comme videur de Pierre. Lesjoueurs seront sans doute aussi un
l\ln de ses bars, le Douce Fûnce. Fresnel n'a peu sut:pris de houver des sachets de coke et
pâs prévenu la hiémrchiLe : un job c'est un job, d'héro dâns ùn placard de tra cuisine (il s'agit
et celui ci avait le mérite de lui laisser ses en fait des li\,Taisons que Max devait faire dans
journées libres pour les missions de Notre lajournée de sa disparition); Mânifestement, le
Darne. En plus Donâdieu payait bien et étâit propriétaire des lieux n'est pas venu deputs
un patron s},'mpa... Oui, Max est complètement quelques joura - le potsson rcuge flotte slir le
con, mais non, ce n'est pas très surprenant. dos dats son bocal , mais il n'a pas l'âii d'être
Du métier offfciel de ','ideur où il faisait ûârtl
- Doui de bon:
merveille, il est passé progressivement à celut l,e douce France est uJI bâ:r de nuit sans
de livreur de caIne, d'encaisseur de dettes. de gmnd charme, âvec de la musique tlès forte et
garde du corps pour truands en dânger et des prix assez salés. Si vos Anges s'y rendent
âuûes Joyeusetés. Une semaine avânt qu€ la tardivement et de narrière dtscÈte, ils se
hiérarchie angéIique ne conlie le dossier de sa verront proposer (dans I'ordre) de la drogue,
disparition âux joueurs, il a été envoyé par des fflles, des mecs et des aiimarrx... S'ils
son eûployeur récupérer r]ne forte somme choisissent une démaiche plus fi:ontâle, ils
d'â:rgent laissée en dépôt chez des filles à lui. seront confrontés à deux Eiros bras de
Conscient de son bon droit et accompagné Donadieu - que quelqu€s claques remettront
d'une barre à mine,l'Ange s'est pointé comme en place - avânt de pouvoù rencontrer le
une fleur etatoqué à la porte. I1 s'est rehouvé patron. Donadieu cache, sous sa tête de
nez à nez avec quatre tjæes pas jouâsses fouine, un corps Éblé dans un Armarri trop
armés de crlcs qui n'ont pas hésité longtemps large. C'est LTaiment un farrlaron, nais il est
avânt de se jeter sur lui. ârmé (colt plthon) et comrne il a \,'u Scâ:rface
Une demi-douzaine de coups sur la caboche avant de choisir le dalrgereux méter qui est le
envoyèrent nohe hornme dans les pommes. sien, ll n'hésiteÉ pas à s'en ser1'ir.
ks truânds râinassèrerrt Ma)! le mirent dans Une fois mis en condition, il dira ce qu'il
une voltlrrc et allèrent le déposer dans une sait, Il n'a aucun cortact avec quelque
zone lndushielle désaffectée. Iâ, ils f installè- DéIrIon que ce sott, ne savait pas que Ma_x
rent conhe un tas de graviers et lui tirèrent êtâit un Ange (" Un quoi vous dites ? ,') et s,il
deux balles dâns le buffet avânt de se casser, â des comptes à rendte à quelqu'un, c'est plus
lalssânt le skin pour mort. Ce qu'il n'étatt pas, certainement à fa justice de son pâ],s qu'aux
bien entendu, sinon les gângsters d'opérette forces du Blen. Il p€ut par contre dire où se
un.p nèII[u n€ 9lLn1o] -ràl ur rll Lrrl rrls n1L
zaqr sêiiuv s:l .r:urlti Errnocl ]è 9lr3JÈstp
tururl]!q un.p slos-sr1os sâI è]]Enbs
sn1rilrrrPllv Inb âluBllp nâd un sr?uur?.p âulÈ]uErEnb
D o.rqrûap ?râslt '-rerrrtoJuDtlsr.s ", l1.nbendâp r rr'p -L! ur. r!- , -Jrn ' l -d r'l nI] r
: è6ra1Lq nn dorl nad n D lqûL:t ,, : xA rrloq n]r :rclsJâ-rj rlls u]€Lrr Ùl êillclÛ èp sl(I
'(uorugc un rnodl âtrry {nE Èr}râurrd 11â{ np sllr-âr uâ àLlrnoj âIrll
un ;râ ! sogssrlod sûol]€iêr sâD rto^v I 'illêr]tsnprrl ruoz el êp Ûrol uou 3nFÈ-\ uIcJ,IJl
etra.r^ èI rto^ un r s rgrruopulrqE :_rnd èlrlâpirll9rd ârnlIÛâs
1rl rp rûErlloir âl suEp rrlon 9r9 E âsslEl
., Ltq.tDDDv. EI rnb r-rpûèrdd€ E lEur rp dort rlo,\€ slrcl
'aosaI p 211Dq ont lsd,r : gIt\! luJEj-\rp JLr sI srrIrIIo.l xrrâtIru sâl sriPp
PllIt(l
uoul t31?tc[à] srd ^1têd au èl uoN ,, : xg - . , o , . o ' - r , L L r r| / r.r rnoj Inrd c|'r.ih
'olqruêstIâ èrlb êlnrirll,\ rrp uoqelnrrllErrlrrrlp ènb€ld
sâlqDJllddP luâ,(nos luos srtès xrlâp s3'l ul Jâ.\r 'lrour tuâLurùr^ sEd tIÈ19u Irnb tsâr
''tuâlo],\ âtuv Lrn p uonrèIrp9-rd âp ênuv z 'â.rnIO,\ ârrn sræp êrllârû âl sâclù sàp ù.\
lrro
'xnàr'ulslêclns Èrrl.iw tâ Eln'I rs Jnb rèlnop ês tûâl€r\âp sll
'XBl1irà.\no.r]èr âp
âtuv rrn rEd gst rn rûâLlaoq-olrod I tsâ }uÈprrrdêr Jrrrèfqo rnà'I
B'I 'spâId s3l Erâl rnrl eJ'rLrLlrrsuud è.riQd
IâIUBC E ellBq
r?l suÈp st.rIUr4 suornlc slt]âd srnbirnb èp
, a aromo sàqJrJqrèr srllêl râ]uârur.l 23,\nod snoj.'Jl.r,\
ts':rtl slrurtp4r?€r sàt zàLlr pDtuor uol, : xg êt]3r ,rrs lrrâi)rrPl rs slLS ?]IIElnrq âp l]rru :-!d
ûêrg np s3.)roj s3p snbrssElr tâ â?ssnod r]?rlbrrè êun ÈrâpuErûâp rnâl Inb
utl nur,làp ]sâ ,r,rEr\\v., sèFIàq sÈIgtErr{ 'èrr]àll?q ânFuol âp uoilDj?do êûn tsè J stûêp
sep l€ultruoÛE,l re,uos?rd jrtoci polrucf srnrt rqlnoq êrIEJ sâl rnod :-urFuÈ4 xnrr)
suorêllâddl] snou ânb lâtrorrl un rEd gJur?'I s3p âLlrrcrlro,r E -in.rncl râ âtrl?rr).èI âP
n3f pûElF np luEnor nV Z srârrrrsnl ràûof "l PI ês rûâ.\nâd srnânof sâ'l
'!Ol
t, i, ânDsnll IOIII lSâ,C e.I
eurlod uê ârc,r\È sè.] J àûrlo]r4 urlg {
ârer1Àv 'rJErgJe nb JPrclù rssnlr
]lèIpPuo(I P êrênF âP uol]ErEIrâP âLrn ]l€]9
: à p r r r r P LP s u o t l s J r ô , r 5 J t riÈlN rclll tâ 'iâuienb np êlQrtuol âl ê-rpuèrcler
]uâtElnox sora r ezÈt\L sâl | êrQlstrrrr âp sEd
e lu II ulot sntd rrss€IEcl9p ur s rnod âurnod
gZlI ârln sul?p sdror âI gnblÈqurâ ]uo slnd rtr:l
- . . u ' . L U r ' , I r I I I )p sdrlor P êu!-rr êl 9.ruol9p sroF tûo tn{ sll
oLllJl^ êunp lrrrdo]g '3]urod âs r'rJlpuuoc êp gioldrûê âr1bnprrêtlÈ
Int E ]uEnb a-EII I
'stJuItsIp ).nE3rrotrl s.Il]èrsnld luo ]à s)liLùbrnxt tuâuûàIt às sâIIê nb .n1od
ûr rrEld rns rèûuopu€cLlr,l luàursldurls s:r!8lèrLsâp âltor llro rrrl 's?rûrÈ strdrù âp s9u;
rlo âru€o crloN D nbsnl râû!Er] âl êllrnbur]rt }?dtrloJJ1r \-E r tu€rE sêrnêrl sJnbtênb snuê,\
?lFuIJ âl râsslûl lûêlnâ,\ sIs ,rrorr âp xnè luos r)têZ€II sârâ.rl sâ'I sr]ots]rlI :p uolsrê.\
v llnop unp srrd rr]? ruârErrnod srù3nol' lnrl srnât?r1buê r'1lP sgtlllJlJllp âp do4 sûl]s
sât sIlrrtr ès11êr:)ârr3J El râ-\È rrox E Lrâtr 1?,u lLlorJluoJEi sâllg Ir?.r9JJeJlrrêrûèsnârJIIop
i?j 9ssêrp tâ rprEr trorp sErq êt sânbnEr srrr âLru]rqr nrr lll?]'iErl ap norl Jp IssnP U3s
sâp s.râItuoto]\ :ssnod tâ rnur âl rns 3gtrIrûEF rnsl rnb rrrdord srrqrd-xnJp ]rlJd u llr3]rqpq
xro-rr êpûPrlr- êun rûIâcl È II rlJIrH ârualli - r l . r -J lJ rrrJ- | 'J rJ-r.rir.Jq, -J <frl-l
âl rns ?]Jod luJtuJrlJrru{ crro,\'JtllrJxJ rlèd surou srlêl rsloqr sEd ]uou l: ârlrlt jnâI êp
un ts3 tcs 3.1 z {rto,\r :}nâcl Èlâr 3nb suorl lJ]trnbJu s Jnod sir]Jûe.rJêp 7âssp âtsn[]uâ!Èd
p . , L d L L -r r . - d ' , o . - p J r - r . - - , . r - r u r - u j ':,\1rtsoFnori âurFuop ]uos currin 13 E,\n,l
âFrry rn1 tsâ I nb ltl]s ââqsâêrd tâ tuàIl}sûoJul sââriotdrûâsêtIp
'nê.t
trÈ]â Ir pûPnb 9t.redIlrtrr slrd lr riPl\t I : rêrssop sâp âssrrpÈ I {uà}qo p âtrrgJrp sÈd }sâ.û Ir
r l é r o l Jd p r u P \ P- d L U d L l o n - r ' ' d d ï . - 0 d L : ! r rln âroruâ pu€;Lrq èt tu€rlorâs ug uorjnrâr.ê
p.r1b snld .tsêr âu IJ sàrnssêI.L sâldltlnur ûos P gtslssE ]uo Ir sâIiêr ]â ssqrçoldrtri
sàs âp luâurâ.)nop è.rllèrtrâr ês âp un?rl \ , / p p -rnr d u . , \-L r- \r.! IP\-P l
uâ rel{ }ûorâ^nort sII'âieloJr,rq np }c uor} Inb srolE nlêzel\l sèrqrJ sèl -rt]d râdor{J ]rùJ
-ulJdrlcJr r?l ap êilrEll]q àp dûrr?qJ cLqûlrr,o^ lsc,s ll è.Lrâtsnos spêrd buIJ I larl?dsrpJI â,$1ol
Ut- æzr^z.tia 14-NorLL^e Sàa4.;À/ l'lagr"., V"4;1aalp..".t ,t- kLôW Âz 1û;"4 à 4LaL. {^"ô4^A42
,

il
t
L€ premier qui shoote la p'tite vieille qut passe a gag[é !
eF?F lnol luesnlêr 'srnof sênblênb lûepuâd 'rêII p,nbsnrrmop tr-elg lnoJ sêurep
,.?sodstput,,srneflI€.p €res FJrcJeJE âp uour9p sâIIIe$ ]r:nE ânur €,1 lâslâ Brl luelEsleJ
un 'qor â49 âr? e,s gnblûPd loqeu e.I : s^Il lnb slnocs sêp no lrâIess?d Inb xneârenbers
'pnetlJ lnol àl epec un lIrE âp sâp eldrlor êI rns ssslu 9l? tuo sàIIê
êu?-{q m,p rârsse[reJ ârrnoê â[ Je e 'âpætâr 'sânbggr.rgq
/ sànbgglEl[ suol}?r.tetng ÊânBE^
sel neârnq np ?19r âirlne,l âp âs'Isseâuep sJ sênblanb uâtq tnâ d II,s ]e 'Iâ]eq ûn,p euntor
',,9p9dslg uo] 'lnot 9,6tEuruâtclâlll.re.fânb 'âgope CO np nâd ûn lrù râs âs âpuoul âI ]noJ'âUod
ueureur sul q, t âg €-6 â]ou âm '(np^ uâlq Jrrod EI âp sed np lttâûrâlnâs sê4?tll sênblânb
â['s:Io sQ{ gd êp }â[: ]+ed ]no] uâ }IIJâ,)uog g lleqrFr durEr arln€,I âp ânbueld eun,nb
-BrlsqI!,I snos gqcecxËIur âI rnur âp rrd âI rns elduroc npuêJ slEul?f lsâ.s âu euûosrèd
gqJoDoe'ênb[9p9r{c,{sd qddrHânbBqrrlmJ[eH 'sdurel â[ sFdâp 'ânb 'rror snld âl
]sâ,1
âIfls 'âIIIg] êpue.6 êp ârn]m.âd àun 1g
'(s?lunsâJ sâI lefPd uâ,p
ltrg s?d sjnofnol
: àlûeprorlp {ou rtnés J{clrqq ùr.FqJ Jrm rr srnâIg€,p ?,û uo,nb lê sâ9uue sànblânb
'IssnE sâlp sârl'uelq sqq€Ioluoor4 sesreqcxnàp sFdâp ? llre lsâ âIeuglllrtr êI ênb àIlàdd€r
'nsrrnq rm,nb sno âf ,, pFp ,, Ino) sû" oI E ,t II tlet?,J
lueuâIror êu rrrelq F.oI 14d rm
s'tæp el[ec âqoN P êcroJâp sâ-ûârrrE 'êFes,{Ed nP uon
]Iros sll 4â
'n€âJnq np sâltâIl.olsâI suep âpldp.rBr4dd€upq anelsa: ep 3çcsfqo elqoû 'ledlqtmûr Jl.olodgp
un 'srnâno[sâp uo EJ rnoqurâJI,m4ne] èI strep uê grr.rno] cred uêILe un jns llelgo âllr.nb
â,lFcJor[.rBurm : luâûâl?-r.stp lsâ,J 'luâulêl JsIp âtqEuârdu4 ên q rnod ]â
'ânbqdE$o?F
.qp â[ puEnô âtqFsod ûon?.n6]p âpuer8 sqd luêulâ.eldruê uos red âp a9r61s9p e1no1 11Y19
EI suEp smânof sâl srole P.IanbouoJ 'o{srlqed r4nf [eqrgrel I np ênuâ 8,,I ]JeId sno I].s suolt
ïIrep€I,{ rp r.roû np qdêsof' âp 36rrv âûn -€JIââeU sâI câ E 'àr?]sPuoru Jer nc (s]àIlour
'rnerl?dns un IEIeq ur àrrruor llorp lueqùeû sâqrâdns sâI Je € sêJIào) FquroJ ep slnæs
te ]uàp.!\gr.rqed-âpun lu nordg 'srnof sènbpnb seuuoq ]â srâgg?q 'sâp!o-g sâqrûop .è^e
'qol) 's56 suoq ep uol]qlslsrq,I ê.qleullàd ês rnod
}ûepued ,, ?sods,rpr4., sËs 1â -êIrrûrousnuelr
âp âFuVûn 1?â,Iâ^E,s-anbltrEdpqeû 4 : /1,11 solro sâI suep luâ âI luêJe^e uêIg np sêlro]
sâl 'âulrorsû€d uo!39J eI sûep senSoJp âp JrJe4
'rFJq sûoJ rl rûod uâIq '066I
l,relre lnol enb s.rolE .ug
uo6 ]â rnoqqno?J âp sluEF 3p â{ed âun râ E '''sr-ÈI pled ç sâurE,p
qg râ âr6pdû€,I qnd ! âr.rEssârqu]uâ[IârlJ€ 1â nprâ ap rqâId tnot Ed un rns Te{go
uêrrrE r,p ,, sodod p âsorp ênblenb eJnulrnlu ellê,nb êIqeuêrdul aru e1 rnod ]ê 'enblqd
'erà.Frjgutl EIJeC Jed
Inb -êultuosse â4?,p ltre E -er3o93 tuêEâ)EIduIà uos red èp â_âu8!s?p
,.ii ss3ssssswvwc-âur,Êrom-j49d-e-ss-ârnr â}nol llel? ûlnr leqr?r€w np snrrr^€,-I
'puog sâuæI'
-sno^,[-rorll-râ1?d-e -?5-1â-âru-q âp 9l8r â4û2,I 'lleld sno^
ILs sJufFel^I sâl râ^e
âp â]sn[€Jq] r.â,p CO rer IIn CO rln El âplâur Ier nc sêIlâzrop s4lo[ æ rEq 'àr4)sld râ e
ârln ]uâtu.rEl^ Eé âpl3ul ârln pé ,, âqc€.Ic II 's{)6 suoq ep uoltqlelsr4,I ê41êrûrâd ês rnod
'suorEnod sq
]uâJel+rq InI êcuepq II"nb qoul sâI sâIlo sâI sû?p lue eI luâJe e FI^l np sâJrol
'r.rE,pââ.nnoq epuE6 àlm ua pln6 sàI 'âuuêrsu€d uoËgr eI sûep senSorp âp r!?4
Is âruuror ]â e
'gnbltred 'êuod âl rnod uâIq lIeI[" ]nol ânb sroJe '096I ug
1â gErnosse q enbsârd llIsiuoJgp
luemoo uâ â trrE (sâ}€c lllg râlrddEl sûEs sed .sr.rolnoJ sêc ep lIn,I
lsà
'êrIIErrEd âp eqdo-4lrE{ êneltueq 'xneêr4[nol I
Ire]9,û) Jpqr ârlltûorFroq lgâd rm,nb sâruouuE
ârl? lto^ slslFsir sâI 4o ]uârIIoIII n€ lsâ.c sêI r{ssl € 'û.rnr leqrgrel tr np enûâ^e,-t
lIoF àP àfleq àglI JâIUrâp âI gSSEd Jer{er} S€d âU Xnâltu
ârm,p {J€} q âp âpuos red ,, êllâtnEfrll ,, BI âp luâurlrêI^ lne I no sllorprrâ sâp lnoued nâd
ârrlroj ânp ]â ïruoq ue uogcedsr4J -€ê{elld€c âro rm elslLâ Il sl€w (op lFrnE no) ârlr el âp llr.oc
æd enForp gue êFslsld-àp np 'sqqlssod sâq 9s rc âllâq8eg-ûlsinog a4o,r :aqcraqc relp rnod
lê slsâl se[ snol €û6eu! zâ^nod sno^ ârrrâF anb ûâIr slnuuâ sêp gsn€c p[9p € sno â]râdsâ]
sle^rcÛr âp Js eg-3s ârm susp }Ie{p uo àunuo) âs Inb CW/W5/WC/r'W lnoJ xnârâFÛEp
'L'êlgrl'J âp uoq êp ueuler(â'I âp sQ-\l xnâiâ8uep '^w/sNI
! ]uæueuuollcuoJ lsâ lno] v
âlnêqll lsà,J sânbeFourgp no sânbqgÊrre 'sâJroJ
sêI s4nol àp glnopêJ lûerlrolll 'lânûûe uâIIe).âJ 'sqd uâ ']ueqcgur sld
trv)+.ra ]no]
lnod Iecol CO rnel È s9lâdd€ lûos sI,d 6JI tâ }rE{nuqq Ic InIâc Islloru }sê II t -JnIæ sed
'ueq qg âsnsJ â[ pnb âp zâ es sno 'II€IqIIIâS

tHHHbbbàt.àWV ' e?ryJ sed sê]Iel âu ..'Is Is tS sàlolpl serreJ ep 1â slour


d@PPU ^,tS âp ](Trêfâp IIIâId lnot )e e ',, eqeq ,, 3l9rp 'zâ ?s
sno sàIgrp luos ^I / sM,p solrerræs sq snoJ
qu'on \,oudr:âit lui oftir). I-€s Joueurs seront tous à garder la borme enterrte et le moÊl des filles.
droppés à lâ vitesse grând V. Et quand je dis vite, Ouelques confessiomaux au fond. autant poui le
c'est vite. Une Volkswagen qui pas-seà aokrn/h ruré de service que pour les enb?tiens pri!îs âvec
ai€c rln Âlet de pe.he, ou llne râzzia de punks les dorl7€1les. En bacfstage, u]l costullif€, d€s
complètemeût c c c cokés de\'nait fâire fâtrâfre. loges assez q)acieuses et r]II arsenal qui n a fien à
Tout ça pour se rctrouver dans url bain turc, à envier à Matrjx (vous savez, les rangées inlnies de
jouer à cache cache a\,.ec un Véphâr qui ne pétâI:ds qui ont fait baver tous les inlormaticiens
montreEr auclm intéÉt erwers les personnalies d€ la planèt€.) tr y a de ternps en temps des conbô-
témlnins, Par contre. les pemonnages masculins les menés par des Anges de Dominique. rnais
blen nxâles... (plenez La peine d'irwiter le pauvre ceux-ci fouvent I'endrcit carlément crade et à la
Job sl vous manquez de personnages masculins limite du rnauvais goût, donc ny mettent plosque
ou pâr pur sadisme). jarnais les pieds. Un étage plus haut, une salle de
C'est que les l{lérarchies respecûves sont tlès détente et de pdèrc pour les tÉ\'railleuses (non-
neweuse,s, et pour câuse : les nouvelles ont slmdiquees, dojs je û:âiment le préciser), et une
terrdance à voyage.r vite et c'€st maintenant ùne sale de contrôle audio vidéo communications
question de temps avant qu'rme lutte monumen- désuète avec rln ordinateur qui nabriterait un
tale n'erqtose sur l'avenue du MaÉdral Juin. Et Pac Mal qu'avec difficultes. l,a cuisine est
çâ, çâ rjsqueiait de très rnâl tourrrer. I€s deu-j( adjacente à la salle de dét€nte, tout conrme les
factions comptent depuÈ quelques anrrées Sln le quartiers du Pèrc Vair4ron.
fâit que peÉonne nait découvût ces QGs pour y Enclre à l'étage supérierù, les salles d'entraine-
envcyer des élements prornetteurs en enb?ine- ment. l-€s soldats de Dieu stationnés ici sont rm
ment. I€s force.s €n pÉs€nce ne sont donc pas peu déranges par la nature des lieu)<, mais sont
négligeâbles, et le Grand Jeu avec tout son mrGge tout de même assez coDsciencieux pour ne pas
de Ègles risquerait de prcndre une sâcriee clâque né€IEer poû autânt leur trâvâil. Iôs instructeus
si çâ se lattait allègrement- disponibles sont vraiment dtm cran supérieui et
eux ont choisi leur assignation avec soin. préféarrt
,Ia,rQÇq"al! lambiance décontractee âu rythme de vie d€ Nohe
Dame. I-e OG po-ssèdeaussi des installâtions de tir
lW: Le Oâtier Gtuerald'Issyles-Morilineârx
a et des dortoùs ailleuis dùs la ville. mais les
subi plusieus dÉilgetnents au tl du temps. Il est iirstlrfleurs plflerenr dê loin les .ours de corps à
situé âu deu-xiàne étage d'un rnagasin de châussu corps de Tatie Dufeu qlri ont lieu au QG.
res et s€ nonnne corwiviâlement ' l-a Sainte Au demier étage, l€s dortots. On y ætrou\,€ une
Nitouche ". I s'âgtt ni plus ni moins d'une boite de anbiance de colléglennes débridées, a\,.ec des
stdpteâseuses s1ld âméricaines et chretiennes. soutifs qui trâfuerf pâitout, des cartons de Elacesde
Létablissernent est tenu par 1m ancien moiûe toutes saverns €t l occasionnel combat d'ordlleis. l-a
cont€rnporain de Raspoutine, Ange de Wâlf}rcr de c]Ëmbre de Tatie Dufeu a \,'Lre$]r: le dortoir. et est
grade 2, le Perc Alain Vairzyorl Celui ci, d'une meublee de façon beâucoup plirs E)ârtiate.
dévotion sans faille pollr le Tout RrissâIÉ. a
accepté le degrâdant lôle de tenancier de ce haut I{S : C'est I'Hospice de la Très Miséricordieuse
lieu de rencontres enhe ÉFenoùlles de béniùeG I-oumge THTML) qui abÉte le OG Démonlaque
crordants et âccrccs au Viagra Lambianc€ du bar d'Issy les Moulineaur., dans un éditce très
est pdticulièxe, annoniee des l'entiee pâr ùe t€rdance " néo cube-de-béton ". Y sont pension-
pâncâ:te Nos associéos sont de bomes chretierr naircs toutes les peGonnes du 3ème et parfois
nes patiqlrarrtes : n'oubliez Jamâis que \,rotre màne du zlàne âge dont plus personne ne veut en
feûme vous attend pour dîner ". Des âgenouiloiE ville : les vier]x inconthents. les vieifles defectueu-
pour contempler le spectâcle, rm curé disponible ses, les Alztrdmer atrectueu:c Et pas qulls s'en
en tout temps pour rrlle confession-express, bref, ôlâifrFnf n^n nl',c
le pâr'adis de roul petil pervers de parolsse. À I ir é Lendroit est tenu par ùrI g:rade 2 de Shaltan
riern, une grarde salle, avec rlne âhnosphùe dénommé Téflon. I fâit très " monsieur très t]ier1 ",
détendue et plusieurs scènes spectacles- Tres peu et âdrninish.e I'hoqlice dans son enserDble. II est
de nationalités présentes. encore moins de âsslste dtÛI D&non d'Andrealphus, rm grand
commùnistes, et quelques fi€rcs a\,.ecdes baguet- gailard d'une vinEtaine d'années qui n'est pas
tes poù taper $r les doigts de c€ux qui oublient sâns râppeler le Renaud des jernes années, sans
la dÈtance enhe eux et les bomes chretiemes que le bârldana- De jour, tolrs les pensioûlât€s sont
sont les danseuses. Une videuse. taillée cornme un râssernblés dans une grânde sâlle de couture au
roc, nolnmê Tâtie Dufeu et Ange de Blandine âide sous sol, et s'achament sur des espadrilles Nike
rEd Iug B slrrlB sâp ce e J,tuos âp 9 +rJE
]sâ lnl I 1nb câ^€ ]â sernssneqJ âp ut,s€?eru
ne âtII€ €I Inb êIIg êqrrdûs EI - I{rIrN 'lle nod
Il âuÛror llslÈru q ll,nb sdÛâl âI smdâc
'lol sorF âl edgl es 'sJndno! sâp di[er np
sêrqulâul sâp ûn,l 'qor 'âIlet €I 'âJ?q q 1sâ,3
(OI- ùneq .t- rnof) lceluo3 eI sûBp 9IC B.I
3I ânbsnl 9I39r lsâ,s eu uêLr
ts sâlrQlqord sor3 lâ uols€g âpuÙc I rnof
'uo,{z{rÈ^ 'pplrN 'qof
re p qnoq ap sdnoo / à]ct E-â]c.r (r!os) 6 rnof
xne.r âp #ueur
'elrerodurâ] âsro[rnos âIrqeJJ€ êssn€d
lâ Z Jnof
(a Istlâgo âl?D sùuec
xnâp s-el red ,, s gaqsFr.nup? sâtlrreul?p ,,s-âlQr
xnâp sâp uoBEsIIe.âr/ rrolp€gr êp sdEeJ I rnof
oûâûlrer
'er!ûlslq eun) IEBITTI pEluoC
4eq O .ûrof

. : zàu âI ]uâllâur
,{ smânof so ânb 9llllqssod euoJ eI }ueqc).â
's+ûârrrârg sel
? luo$InoJ9p âs ]uarmuoc pp

.4rPtf-wL

" luênbelJ xnal


'rnoc-esseq EI laIo]]êu
,,p s4l[trllâ]9p te sgtâuâ sâI ânbsrol ârr8roru âp s'ed âsodsp eû llojpr-É,.I
suâIqc sàp luorâ no4 -{ s11 'dÛrec anbeqc 'âl?g€[I q uâ srnâssr-euuoJ sâp s?p?rdd€
êp SJ]}JâdSâJ SràpeâI SàI SJe IUO^ Srnànof tueurêrQJlncHEd tuos r.nEârqnoW sq dsslp
sâI _rs 'sqQDslp luoJês sàs€qd sâJQIuârd sêc qqt!(z s{ suourJc srqnE,p e :a1o-rgesal rnod
sânb4seurop xnEurlue sêp eultuoo sàIqEoz sâp
(r q O rnof) $te|I|I.J ceÀB M n€ r.lltâ^?t 'e1?1 ânenb SIleS oUâ8EU?uIârm
âs ,,â â-Lâ, rlo,nb Iu ?
snld q qquIâssà Inb âr srrÈp 'tos-sno6 nE ]sâ,C
'sJtpEF np uollEslrrr.Rrtrx 'uoJ snld np
IoI El ta qus{eqrq q ênb Iê} êp
: J]pefqo 'g ârIeIJe,I -€ s?lrâJJP ]ûos ûeIU glllolld ue sàlllân sqBed sqlofsqd sq lode]
?lllotkl
srd sâ1 êIqJJeJ,àIrI eI JFrâ -ârd rnod â4uâa es Jr.or\nod âp eft-Il4rd âult]IoJ Ja e 'e-âuuosrEûr
sorF snld ûn â-rpû!âll€ ? lFsngr 'lfguâ,s qof' el Jnod ., qlmræ âp âr.roJ ,, êp lrâs elr-e.gârEI p
'euod Jnel âp sÈd eI Jns gssed spûolor-\€,p âpueq eun 'c6 ât .t4gtduror llrârrr3t
}os âs e5
ânb s?^râu9 lrrâurâr?JlnJÊ-rpd luos 1à 'âpuour âr uolsryord p s4o}Iop sâp '{âItIrdsP,I êp ce e 4sn[
'êIls]srq,s sed te qtrleF uelq sQ€ 's?q) êp"ulleqd àlm '4eJ?J
]no] €FoI9p {oFo E }uaruâIrnûoc ql
uol'suel âp ]ê QnFJe €loueJed êp êtuelquJe êun êulâ-panêp n€ lârgê lâo P â9 rêsgr luâulâl
âÛn 'êrênB ep ]etg,I tsê,C squold sèI 1lr4?d -ÈIrgds ecqld eun suep neIIl.r rqlârqlqErl1ûo êFE
qt ]g sduràt àrueru uà uoU-êJ êp te uofz-Il€ âr[Qe np s]€q9 sIoJ sâr snoJ lnol sQrd? 1rrË.rlelll
âJ?d np xneêJnq sel Jns lIlJâ}}? iârssop Jl sed olrergJs Im }!E .r ânb snuâ qd qre ? sno
(z 9 o sernâq 'o rnof) âll!âÀ âp uleûepu'-I ê! qeur 'ê9lJo6se âqâFsLtnJ ftLmoJ p lrâqrrdruæ
Jnb stlrds3 so^ IsqrE €rrluo] âp glos-epluârqer
']rlerrâ]u.reul .luâruênbR-eu4
lnol Ireflpg{ sgoqàr}ue s?pq sdmo
zâ^es sno 'pI.Io 'CO nE lueûrcnsâ8 ue 4r4od âp lûeln€ n s.reulE! z! e,u sno^ : ùn[ sno âf
às uo luâurâplder ]uesseJ âs 1â 'sâsnJxâ 'âreld puùd
Inb 9*suâlq àEl arln,p aÉro êlm tsê,r
sep luâluâ 14 xnâp s{ Eded xnâ}Ec â4oN âp ']uâsrsr âs ârpno3 sâuFpEur sàI puenb 'JIos
P {
'eÔ
ulelu el iâxes êp ûre4 rra rllJnâJâuod âI stlep ]IretrIâIdû4s ]no] }uêrqre qr.,nb er.æd e II
oloqd âun â4rc,1 jnod 1â 'qqs] ?I Jns do4 âp luleld êS âU àrrUOSJâd
sÉ\r-{ ep Ioq un 'ûn.[ jnod Joqr { _uoi?J â}no} â4o lnod s?ruopp sâp êruEoc luâssocl lâ s--âsnc[e
âp ured-al[.Lr? ûos r ed rnod tln,nblânb ep 's-àl[e4
llrerugûec 1uo6 :nel^ sæ Ieûr luâlsl?
ûIosâq lJE € âllr slnd ]g _âIIâ zâqc êlI^uIiI âIIê q€uelsqed s'lBêd sâI enb zelsûâd sno^ Is âru q âp
13'agoF9ler âpuorâs âp onFErp €I êC ârproru 9]gc etneJ âp xud puer? Ë arpuo e4 roge,J enb
bordel de putain de Dieu de melde I ". Cerx ci I'accold des fâmilles outrées, on retrrera les
essaieront de les incruster à leurs plans, histoirc vieillards de l'hospice (ils se débattront
d'aider un peu, et se sewiront 6/iderrnerrt de d'ailleurs â\,'ec tgueurl,
leur grade conrne levier. On ne dira pas à vos faut prendie en compte qu'une certaine
joueurs quoi faire, mais se joindre à l'une des Éticence viendra de Ia pùt de la mâirie et du
deux folles équipées ne serait pas une si palais de justice au départ rnais. avec rln peu de
mauvarse idée, histoire d'avoir un bon point de rccherche, les joueuË peu\.€nt ffnir par tomber
vue, Sinon, il leur sufÛra de se posltlonner sur le ûraire au cours de I'une de ses nombreu-
shatégiquement (style " jumelles baquées $n l€ ses escapâdes. En falt, il de\,.râtt être dtfûcile de
bar de dânseuses ") et de profiter du spectacle. ne pâs tomber dessus, surtout sl un
My : l€s Démons s'attaquer:ont au cceur du Andreâlphus est dans le groupe. Nikki. du carnp
p.oblème sâns trop de délais. Téflon chargeÉ adverse. pourl€ eEe \,areplusiFurs fois par jour
André Agace d'enquelFr un peu sur les visas entrant et sortant du bureau du maire. " Normal,
d'inmi$ation des danseuses du cabaret d'En elle est secÉtaire ", dim-t-on. Jusqu'à ce qu'elle
Face. et il utilisera tout son charme infernâl soit \,'lle en train d'embrasser la \''râie secrétâir
sur la clble déJà factle du mâire porn en tirer en la croisant dans le corridor.
un cÀâJrtâge. Elles sont toutes originaires du Les joueurs auront sfirement vent des
Nicaragua, affrblées de mensurations avantâ- agissements du camp angéllque pâr Job (qrri
geuses, €t leurs visas sont tous invalldes. en aurâ entendu pârler pâr Nikki) ou une
aj.ant été contractés en même temps, non surveillânce étroite.
rcnouvelés en même temps et évidemment ll serâ âloÉ de lerù rcssort de faire patiner
expirés en même temps- I'enquête. de câcher le peu de preuves que les
LHôtel de Ville n'y peut pas grând chose, détectives trouveront, ou d'orgâniser
mais le maire de lâ ville (un certain Jean Petit- carrément l'overdose d'rm oflicier de lâ murlici
Beny) a quelques comptes avec le OG pallté (câ leur fera les pieds...).
a4gélique et sera certainement d'une bonne Téflon, s'il vieit â subir une telle agfession
aide pour les joueuF si cer]x-cl le tâInènent sur ses " loulouttes ", sortira de l'espèce de "
sur le droit chemin (voir sa descrlption sous Ia léthargie " où il tombe facilement et drcsserâ
rubrique NPCJ. les eFiffes avec la hargne d'une glâd mère
InuLiie de dire qu en cas d'a-ffairebien menée. nr TédêqnT cêa nêtiTe
l'Ofûce des Migmtions Internationales {OMI)
accompâgnera cordialement les donzelles Hache-tivlsme (Jour I â 2)
Jusqu au comrrfssariat, où elles ne setont Une fois Ia phase " observation - irtimida
libérées que beaucoup plus târd (c'est Jean- tion " passée, les choses sérieuses vont
Marie qui semit pas content). Su:r un chantage inévitablement commencer. l,es vieillards
efûcace à l'Hôtel de Ville. elles pourraient ne iront scânder des slogans scabreux devânt
plus remettre le pied sur le sol français. Le la boîte en face. et les jeunes filles feront
Père Vairzyon ne verra pas la chose d'ul bon sâvoir pâr voie postédeure visible qu'elles
æil du toùt. Er fait, dire qu'il va cârrément n'en ont rien à branler. On rapportera une
casser la baraque ne serait pas exdgérer. crise cardiaque.
fiS : l,es premiers mouvements du carnp Personne n'ayânt \'.râiment d'idée de ce qui se
ângéIique seront faits avec le courage passe et tout le monde ayant comme d'hab sâ
légendaire de I'ArInée du Seigneu : à coups de petlte tdée sur coûrment régler le conllit, la
mises en demeure et de pourcuites idiotes, jouinée qui sui\,Ta paraitra calme. saufpour le
Vairzyon ira avec toute la gomme de ses petit incident suivant :
avocâts et de ses contacts à l'Hôtel de Vile.
Oue ce soient des entorses au Inâuvais gorlt kr BeUe et Ie Clopo,le
pour l'architeéture, aux bonnes mceurs avec Dire que Job et Nikki sont de bons alnis serait
les activités lubriques s'il en a vent, ou le fait exagtué, rnais il s'est malgré tout cIéé deç liens
qLre l'édlllce ne respecte pas les normes de du temps où ils ne savaient pâs f identité réelle
fabricatlon en câs de tremblement de Èrc ùu de I'autre. Il est même âr:rivé que l'un ou I'autie
d'invasions d'opossurns, tout serâ bon pour: ait donné un coup de mâin décisif à la réussite I
I
marquer des points. l,e caractère un peu d'une mission de l'autre sans Inême le savolr.
I
spécial de la détertion des vieu< ne tatderâ pas Depuis, après âvoir cédé à I'impulsion du
à ressortir si l'enquête aboutit. l,a Société moment et crié que l'autre camp était à la I
Protectrice de la Vieillesse s'en ûêlera, €t avec porte. fls se ûordent les doigts de s'être pris la a
'r!o^es âs e-4q lu,rap dure3 e.qne,I Jns p€dÛrlJ àu€ur9p
€ lJEue^
lnol Is êurnqr uos rnod ârpÛâ-Id Ûâ P^ pF{!N uolsEq âun p ê9qc!{ }sâ (âqdsoq,t âp Ios-snos
'â]duor rnâl rns alenbuà âl sûep âFessârp uê srâ{IIIreJ sâI }â ânb{?ftP 56
/ qol' onp êI ]â
âun p slùnos e4Q,p ]uânbsg seÛr?trr np sâFe]? xne lûaûrer{e.4uâ uâ rLqC âp s}€plos
-xn3 s-rnâno! sâ-l sPJq sâI rns snllelrlorprjv seû sg]qc sâp unteqr êp .,coqc êp ., âpEnors5',]
/ ânblrllllioc ep âpueq âun râ E râ norlâr : su.roure11no1p :anbqdu4 Srap:,rap
âs ]uo^ 50 >mâp sàI 'rlolluâuI lt€j uâ sreltr 'uollgrc€Ip â4o^p nâd Ûn luêqulol lê ]uâslor
Uodd€r âI ts 1â sdru€î xnep sâ[ à4uê â]Iort9 âs sâsoqr sà[ 'gI 'prE âItoq û.rqd uâ àû€Eeq
do4 nâd un uonr?roq€Ilor ne e d û,S ê IssEur uâ âsorlr €I ærflLeagp âr.rq,3p 3prqqel el
' stno] zâ^È sno^ ïtduêIqe€l9rd slnânofsâp â]rc]
i srrJEur so^ â,4uâ zâuel sno^ ênb
uolsrrâlyê âIq€a{orrr4,l âp xlId ânblpoE âI Jnod lel rEd 'uqq dori tIP"IâuuoBcuoJ esrâ p€ CO oI
'sJeugcs srnlry âp rnod sê9p!,p snld eJoJuà JâlIpEJgp âp sâ^4sluâl sâp eun,I {ro sec êI suec
âuuop sno uo a olpnls q ? F]ûâF sed lsa,u
ûo 'â- oqelg 4ueluâ,I olc J âp râpàdsù luo inp euuoJgp eÔ lro sEJ àI sûep "
unreqr 1â snol enb nuEreF è4e,p r4ol 3]sâr I tHVTSar&Y*F\
sleru 'àldtrroJ uoq p rajn uâ,s luornod s]nânof
sâl '( clà 'ê.4n€.I âp eIoltlrs] âI rns s?d â-rlûâ,u 'uonuâllP rnêI Lo E rnod 'xnâr4ûml s.rJBlrg.p
]e gDloûr eI P lueul4cexe âJIt EI ârEd?s umr?qr 1â SâJUF âp slu€ssêrglu! sgqc{J sânblsnb
no 'eFEugurgp xnêp sep rrnLÙ sdurEc xrcp xrcûrnof sâI suep zêq)uJE 'stuêsgrd s€d
sal âlluâ ê-êJrêsànbJdlcgJ ê]uâluê nâ E ,{ Il,s luos âu srnânof sêI Is trêplr9p âp sno ?) uour
' 'êâes$ nP
lJslnEs rnel tno] ls ânb un luâûajqs Brn€ Â II uorls 'pt êp s]zuoâ sêp
xneur -ebp luàIeres sêsoqc sâI 'ro xnâp sâp r.ruos rnod âp€r'rlll uollnlos eI re^no4 srnênof
un,I ?lgJ ep luaûr Je) lusllêru uâ no 'repoF-eu so zâssIE-I sjlo nod sâs râs{qn rnod elêu?F
âp uoII?J 1â roa{zr.r" luEnbû.r€ uoJ uâ âIduâxâ ês êu àuuosrâd ânb acred 'cJlqnd uâ,nb $qâIIrE
red 'uoB€rqts EI râlrouresgp E ]rrâuIâIIâ?r n4l lIE l?qtrlor âl ânb srqor[ âI ]not p erpnEJ II
srnenol so^ ânb ]r,e4rrP II,S 'âr rnÊ e lnb
luêsqssngr Ieprocl
np sâIqEsuodsâr sruâ} ârJ? sed lualnâ^
sr4orll êuuouP) €Ô +o s€c êI suPp ' âû sII ]â ?rtoJ €rnE e I}?lur] rnâ'I uot]
-*ztatl tafz
"to T'tol n r*oq e resgrd olne,I rEd npueluê uetq s?^Iloru
'ânros êp seuod sâI srâ sprpF sânblenb
'âr_rBJ q 'srnânof so rnod râsslnbsâ EJxa sâl uo lê '€JâIo3uIJ89p
{ æ4liq lno} luo EI lâ
râororrrEs?p E âIIreJ sqd el lequor âp uo$€n]ts uolleûlls el ânb êrnsâur p 1â rnJ ne slâIJslp
q ]sê,C seIâd sâp trl3sqqns qls so grâdsâr snld uâ snld âp tuorâJ âs pFItN ]â qof
sesnec rnàI p srnêrryu seurQlqoJd sàp uqq '-eJFuos a.4uoc sloq Jns eJnldlncs €I âp êss€J
qerrr âJ.reslâ pe,[ p sJnefptll s']_e39pep æsne) âu lm,nblenb âp âl?t q ênb lûe e SuoI sed
sed }uâIer âp eu sâdno.q seJ 'JâIJe,p Ierour €res âu Eô le â1I erâdu+r8 uol el 'slnânof sop
un Jâ^e lnol â[ lÛesuodûoJ srEur 'sâJe4gâ âplJnl uogùâ^Jâlu!,p sr4orn 9 âroJrrê 3I sletrl
nâd sgJ sggt$ sârûed sep lâ râqJoll sâ&l '.râlred âs 's]râp
JeJsâI âp elqlssod erolsâ-r [I
a:ranB ap samlqad xne selaqourap setma! ep xne srour oI s.Ild âroJuâ e,u eÛuos:ed 19
snql4 sêp æ € ârrozEûrvJ p a1 selp; 'enbq93ue .elrcllTp
]uêIllelqlJlâl
'àrruâIs-àIrV,I àp êsoqc ênblenb EJàs ærqfec àl lâ '-enleug sQ.rl
flac n(I snlrq ânbq€I[otne
êuu?êIl nàJ lê oqured ê4uê sJê râd snld €râs (dnorneâq luàn II slenbxne) slnrâgâ srp
sâ[ s]uâtlIesloJJ sel zêu6eu{ è BeBIrr! erdoJd nplâd llred€ JâqJ el 's?rrns âp nâd un nuâtqo
Es ep ngr ènbeqc red ,âqæd?p opueuuroJ ûn - 1ûo ?19r ânbeqr âp sânbele sâlQlûlerd sq IS
'e nâû Ûn,p puoJ ne qûrold : 40^ ln"J tI 'EI âp r.qred V
êp sâllaluâs sâp Jâ^e }ûorâ^no.r}3r âs Jnb srnâno! 'suogesæFru s:1 nrd rm jepaa,ms
sq tuos âc ]â dnor un €rpuârd ûâ Inb nêf pueJ5 rnod Erâll uI sêI qol- 'srnênof sâI Ja^?
eI ]se,c 'sêJ,rsluêur9lg sq4 suotrneærd sàr sed JIlIsod pEluor rm {qE}9 E lls uroJ do4 sEd
'rtos âI prE] âêtrrnof euleltr ?I
Irâûuêrd âu ql.s sâFrmou sâleluâruâûrâ^noF 9Fr lnâd rn srrEp
ùn]lâ^no,p sùnâq sâp soqâp uâ ]â rlmf 'sJgrâds slnâflgdns slnâI cà e slêrcsJp sno
IEqr9reI{ ûp ânuâ^?il âp srorpp ua xnâd sel zâpuêi sep Irorpue.rd qI 'luog-âJ ]ê uor{zr.re l
1râ^â-rr ês sp-rnol-splod âp sâdlnbg sâr ânb 3r p syaqc spIIuB sâp uol}eugsqo,I su€p epls-ar
t?lâ-lq lnol luo qlnb snânof so^ E ârpu dltror âuplqord np pnæu âI ânb uêIq sà..Il luEqces
s4!ed âl!,1 sârrE,rr sâ[ ]â 'xnelur rnal êp uol€nlls eI reJ.rorrrBs9p
llel lûoDsoldxâ
]lnor do-q uqq €lâs âqnoF€qr9,I IrE € sdulâl âp luorêluel slr tonbrnod tsâ,J JlolnoJ n€âq
âI '9llutE{ord eI âp uosrEr uâ,nbqnd 'qqpâft@u un sllPp âpuoru êI lnol lus}}ettl 'eô âurrroJ â]Ql
Comptons que pour une telle dérogation. Tatiaîa Dufeu, Ange de Bla[dine de grade I
quelqu'un de plutôt bien placé pourralt leur F\O VO PE AG PR AF PP
donner un petit coup de pouce. quelqu'un qul 45242315
les connaît bien personnellement, pâr exemple. Talents : Corps à corps (6). Course (2),
Amusez-vous à le f:aire intervenlr. celui dont le Câmion (t), Esquive {3). Enseignement (5),
nom coûlmence par Jân,.. et ftrit par ,..for. Se raser f2l
Prenez toute la responsâbillté de ce geûe de Pouvolrs : Non Détection, Rêve Divin (3J,
retournement. pârce que nous, â Old School, Sommeil (l), Absorption d'amour (l), Tait de
on se fait passer à tabac pour moins que ça. lumière (1), Lire les pensées (1), Rêve (rl,
Détecnon du dânger (1), Talert de combat.
Déscdptlon r Gagrânte du concours Miss
NPC France Body Building 1l y â longt€mps, son
,..Non, pas les Punks Cokés... corps d'âccueil a un peu trop remercié Dieu
lors de la réception de son prlx. Résultat : un
Le Caûp Argélique Didier qui passait par là s'est mépris sur:
I'intenslté de sa ioi. I'a enr:ôlé un peu de
Père Valrzyot, Ange de Walther de gred€ 2 force, et depuis c'est l'Ange de Blandine qui
FIO I'O PE AG PR âP PP est en charge,
+5333224 Mélange hétérocute de sens mat€rnel envers
Tâletts : Arme de contact lourde {3}, Esquive les résidentes de I'avenue du Maréchal Juin
{31, Discussion (4), Médecine (2), Course (2), et de spectacle de muscles irnpressionnant,
Anne d'épaule (3), Littératur€ françâise (4), elle lâtt office de videuse du bar lorsqu'un "
Théologie {3), En profiter depuis qu'on n'est Âve Mâria " fait trop d'effet à un client et de
plus moine {3). conlidente / surveillante pour les jeUnes
Pouvolrs : Exorcisme (3), Volonté supraJror- demoiselles dansantes. qui ont parfois besoin
nâle (3), Jet d'eau bérlite (2), Déplacement de traduction pour les avances d'un mec
temporcl [2, Détection du Mal [2), Absorption local. Elle prendra très mal qu'on s'en ptenlr€
de volonté (2), Lire les pensées {1), Parab'sie (1), â ses petites protégées, qui ont fini par la
Eclair (l), Chârme {l), Augmentation surnommer " Tatie ". Elle compte pârmi les
temporaire de volonte {1). meilleurs instructeurs de corps à corps qu'il
Déscription : Inc€rné il y a très longtemps est possible de trouver dârrs lâ Hiérarchie des
dans la peâu d'un moine qui désirâlt voir Dieu Forces Angé1iques.
de près (et qui voulait redescendr:e d'En Haut 2
jourc après - lisez toujours les contrats à fond). Nhe, Rfte, Cùûelita, Johal'.Dlta, Maria... ,
Alain Vairzyon est un sJ.mpathique bon vivatrt Dânseuses ch!€tietrûes
de lacon gênêrale : bon vû. bonne chère. un FO VO PE AG PR AP
petit Papillon et son petit roupillon. Il a été tuès 111223
utile à la Hterachie pendant les 50 âns qu'ont Talents : Darse lâsci\,.e(3), Soltrire tchffnrânt (3),
dure son sêjour dans un monaslère. mais on a Esquive (1). l}ançais t0) rnais btentôt (1).
blen ffni par I'en sortir. " Dix âns de plus etje Déscrlptioû: Au nombre de B, soit lâ
Ioutâis le carnp ", confiera-t-il â Tatie Dufeu un quântité exacte pouvânt entrer dans un
p€u plus tard. Suelques missions d'infiltrâtion conteneur de fèves rouges sud-amérlcâin€s
réussies plus târd, on lui contait son gl._ade2 (pure coincidence). elles sont les meilleures
et la bonne gârde du 8c de Issy les- amies du monde depuis qu'elles sont
Moulineaux, en 1990. Son passé de moine y parvenues à ce pâys de liberté et de Sangria
aurait été pour quelque chose. mâis cest un Imporlée. Elles sont complètemenl dévouëes
peu sâdique de la pan de lâ fuérarchie, vous au Pèrc Vaùzyon. et port€nt une affection
trouvez pas ? À I'âInonce de la présence d'rln particulière à Tati€ Dufeu, qu'elles voient
OG de lAutre Côté juste en face de chez lui, il comme lâ Grând€ Sæur des grândes sceurs.
pète les plombs. Rien ne comptera plus pour
lui que de protéger ses " petltes fflles " et ce Soldetê de Dieu en entrâireûent {2
qu'il considère coûrlne chez lui. Si les choses sectlons lourdês)
tournent vraiment mal, il s'oli.ira mêrne pour Les Statistiques sont ldentiques à celles
aller latter le gonz€ d'En Face, porr lui appren- fourdes dans le liwe de bâse,
dre â se foutre de son boulevâ:rd pendant tout Taletts : tous leurc tâlerrts de combat sont
ce temps. majorés de 1 0usqu'âu Inadmum possible
selon les caractéristiques) pour refléter qu'ils André Agaçe, Démon d'Andréalphus de â
ne passent pas lern temps àjouer à la belote. grade I 9
Ces soldâts ont eu la chance d'êtue un peu FO VO PD AC PR AP PP
retirés du merdier que peuvent être les grândes 342 324 l3
viles pour êhe affectés à la vie trânquile Talent6 : Corps à corps (2), Esquive {1).
bar ieusarde. Ils savent pertineinrnent qu'ils Séduction (41, Baratin {3), Tennis (21
ont eu de la veine d'avoir certalns des meilleurs PouvoirÊ: Pob.morphie (1), Chârme (r),
entra_rnelrrs disponibles et bosseront comme Orgasme Mortel (3). Absorption d'énergie
des défoncés pour gârder leur place au sein de sexuele (1). CâI Girl. Lire les sentiments {1).
la hiérarcble di\'tne... Malédiction " stérilité " {11
Dcscrlptlon : Lun des plus beaux espolrs
L€ Câmp DémoDlaque pârmi les gades I d'AndÉalphus, c'est lui qui
a eu I'idée de garder les penslolmaires de
Téflon, Démon de Shaytaî de grade 2 l'llIML en leur donnant ùn petit bonbon à
FOVOPEA(iPRAPPP chaquesoir.El i1âlmeçâ en pius. ll a réussià
54342227 s'étâblir fiânchement en ville et la bârrlleue lui
Talents : Corps à co4)s (4), Arme de Contâct fait bien. Il est sur la liste des allrants réelrliers
I-ourde (3), Esquive (2), BureaucÉtie du maire. el controle plus ou moins d-irecle
[3),
Méd€cine (21, Savoir-Faire (1), " Relnercier Dieu ment les réseaux échar€istes de la ville. C'est
de m'âvoir donné La foi, et le crând Cornu de lui qul noul'rit les Zombis avec sa " recett€
me l'âvoir achetée à bon prtx' (3) se$ète ", et il en est très ffer.
Fouvoirs : Dffpitude (4), Arrnure corporelle
(3). Mâlédiction " vieillissement " (4, Malédicton Les Zombfu de la Maison. Fa.rdllerÊ
" laideur " (2). Douleur {4), Faiblesse {4), Ces Zombis sont d'une a$essivité pat:ticu
Absorpnon d'apparence {1), Dents {1). Lire les lière, et presque impossibles à contrôler. En
pensées (1), cnffes (l), Augmentation résùItat, ils infligeront 1 polnt de dommage
permânente de Force, Anaérobiose, Aûne de supplémentaire avec n'importe quelle attaque.
contact maudite [Canne-épe€]. Hurnilité On raconte que la façon d'arriver à de tels
Deacdptiol : Très " vieux monsieur bien résultats serait u]1e rccette à base de DHEA.
Inis ", Téflon est I'un des sen'lteu6 de
Shaj.tan qui auralt monté beaucoup plus vite Cspitahe R€x, Gérréûl Tex, Lleutenant
en glade s'll n'avait pas ce vilajn défaut de Max, Sergeant Jâx et Caporal Mex
rester humble sur les bons coups qu'il a FO VO PE AG PR AP
montés et par conséquent de ne presque 121211
jamais attirer I'attention de son Prince. Talents : Arme de contact pas trop lourde (2),
lncarne dans le corps d un peinte râié qui se Esquive (11. Corps à corps (oh, oui !2),
spéclalisait dals les expositions sur I'art Tactique {r}
culinaire (qu'il a piqué au nez et à la barbe Descrtptton : Ils ont tous eu des vies pour le
naissante de Morax), il a été mis en cha:rge moins très r€mplies, et ont servi dans diverses
du OG d'lssy-1es-Moulineâux dans l'espoir de ÉiuerTes, souvent du mauvais côté. Gmnds
pouvoir y développer un point d'attâque fans de tous les dictateuB de pacotille dont les
elficace pour la région parisienle. Ce qu'il a posters et les biogmphies teûplissent leurs
réussi à monter, pâr contre, tient plus du chambres. Ils sont les plus $ands supporteÉ
miracle que d'autre chose : une opération du régime proposé par Téflon, et ceu-x qui €n
rentable. quasi légale, dépravée à souhait et profftent le plus. Ne donneront jaûrais de
en pleine face des Angéliques. De plus, ses preuves retentissântes de courage une fois
Zombis ont été cotés pârmi les mellleurs par rendus sl-1lle terrain.
le BifronsMag l'ân passé. Si tout ça se savait,
il obtiendrait probablement son eFade 3 sur Da.ûÊlê câEp des Joueûrs :
le-champ Inais il se contenterait probable
ment de rougir et remercier " ses coéquipiers Job, AD{le de atariû.Ê/ DéEon dê Vslêfot de
sans lesquels ceci n'aurait pas été possible ". gtade I
Il s'est épris d'une a.fection toute particrùièrc FO VO IIE AG PR AP PP
polrr ses protégés {âutant zombis que 244332t2
vieilards), qu'il surnornme affectueusement Taleûts : Discrétion (2), Esquive [1),
ses loulouttes. IûfomÉtique {4), Corps à corps {l), Baratin (3),
sâI rânof ]IPJ € lnb roJèIe / snlrEr snos
'IooqJs
essErruoi) âlnâd ârln ]uâÙâlnês lsâ,r
plo q v rrl sed saEIN sruFeluolll sâp âr ?tl3
luepuâf,s? nqlrl!!ry âuIPuElg âlJn ârorÛâ no
'âq]I4lrlqq np no neêrng np 3.Iqurâru llerâs
oruod àclll†â}}âJ 'êlxàluoc â-qnÈ un su€c
']uâp eI snos ê413trr Js xnèlnf
!
uâIq neâcjorû uoq un l]e,rrurnoJ rnêI uoLnbslol
sêguûop.I€d lueFrâs sârnâÛIr[ sâp€lrecÛI
sel 3u€ t (Ioltr ']'IEd ânblânb eÔ npuêlÛâ
plgpl ,, stld s?d 'n-\ s?d , âdpulld âI rns tnê^
uo,nb sâUârruoJ sJI sâlno-l âJ,reJ]r-El-rnod uo,nb
'UOISS!rUq âp SQiJnS âI Cê^P l3l?Fâ]ul,nb

]r-EsIeJru âIerorû (âsJE^neÛ q no) àlruoq q ânb
sgdd€ e âllâ,nb sdruâtFuol E -{ û âIt4àlre[ €s
'puor s€d âÛlnol sûep ]âIotstd un sdûâ}lnol uâ eprEF ]â râunor
âû âsoqc ênblânb ânb âlduoJ plràr âs rêIII-lêp do4 âdnf êun râ^€ rnâIle] ua lue nos è[Iq€q s
3r Is ûo.{z{e êp âr6ts lâIltrerd n€ 8ûEl âI suep âTlg eJÈDrJâ luèrrrâIQrp sr-Etrr âls,r,\,r.Ile sQl]
Èlâ4ûoj sl€Ill ê9rlsâqrlo uâtcl luâIÙê I1Plêr êss€uuor âltlâd èun lse,c erâ-Ûr EI sr-Erpno^
âF€]u€qr âp â^netuâ] âtno] E rrpor €lnod I âf 'â]ûElrtr âllurEJ eI sÛpo : uoÉdlrcseû
'(ûnEur ec
9Jr IE,f €J aururor lnoued tseq-I) r.ro^J : srloÂnod
l3 €q ap z4erre) â€[nF?-r uoSE] âp no Irêur '(?l sâJressâc9Û suedoÛr sàI
ârQ{nFq âdld eun elllg] mI âII3 nbslnd 'qoa ruodrL4 nâd ]nâ âIla,nb âr rrûâtqo '(Zl Fr4od
't4{_rN : è-àuuoJ.rl ûelq 3p ârûv'(g) uoDcnpgs '(tl sdror
êp èuldoJ snbssrd {g) u.qErEg
"l
lsè uâ àuuosâd ârln ]g sdual âur9rû rrâ E5 p sdrcC {I) a lnbsg'(Z) uongJ)sl(I: slueJBJ
lnol sro] sâp sàIlêrù!€soruoq t3 sâllârlxèsorgl?q
'srlelgerll-l?4u
zr1z'aaz,
sâIstlrEûr €rD.r suonElrr sâP dd dt/ àd {w sÀ o^ o.{
ruop € II (i, ]Ierâ^Ud âs ûo Ionbrnod ]â) srurer I EPBJ' EP IOJâT€A
'srndop sâIlâ^nou êp nê spd 'BlFïqc
]sr .{,s I IIE^E,u II ep uou?(I / snuEf âp etuv IrytN
âu[uo3 sdulâI8ûol r?d II sàIIêN.ês sêpn]lq€rlp
âqolslq sIEs âun Iâ noJ Jro^E rnod ènbJlg8ue : âsrâÂpr dur€c âI aûEq
i)O ne dnorrcâq ]top uâ ârFur uos ânbIIgFIre
elg4no) snos -lsâ r'rlEâqlnow srl rtssl 'InI s€d €les 3u 3r
âp êlI âp Iâ]gH,I 'àIsluâulêrue noF uoç€s 'rm,nblânb rns âqurol àurplq âI Is enb 7-4druoC
uâ 'luâûûrâpl^g : uopdlrcsâo 'sêIlârnlûllns tsEnb sûosl€r sâp rnod snssâp
IrrEfuo,nb tÛ4
lzj r^eplon rr.3rr3 I rnej sEd ]uêEâIlânllq€q ]urqulo] FI âu uolsslul âp
'(U)qepûErs od â rops (8) uu€r€s : sluâIBJ rnJ ep suonlund tâ sâsB?q sâI ]3 s3rrle4uortrsr
{zl
zlzzul sâp uPdnld eI âtqEgÛrlâdurl ]sâ [
'âIqPredu4 ànbsêrd
dvudcvsdooJ 1â êIedlrulld
:neâû nolil rurle uos ]sâ luâJoûûr .4I? ûos (slroûelJot,âû
-sâI-trsslp ârF€w 'f,I.tâg-lllâd ûeâIl sep lâlu4 suloul ne -rnod lâlsâJ âp Ercûre uoJ
êt Inb pI{IN tsâ,J âssâr9}q snou Inb sùJ âI srrEp)
'[xrcIJuqr.s æ E q -€Itrlârd 3I s?p ]trEsdlpq,s ua râr.q
ag Flo]sld) âIpneui âJu€]gp ltUxoc êp ar$Is
âurry'ûosrs}?c ûoN '{r) ertllerlS (r) uo9t9ruec uâ,s âp snofnol €Jêlu4 le 'â4lre
InI Inb âc àp
'(iI
9t$qrsr q (z) lnâd (z) nur no â?fod ?l sEd tuâUlellên]lqeq tpfuâd àû Il IIe ?ll
(a)uolu?o q / al rnod uos .rnod â^?i âp }'loJprrâ rm 'âII'mbuP4 ]uêûr
uoIlcè19cI-uoN urEsltFs ânbuEld run â]ûâsqdJl )(:n€rqlnol
'(I ûog"rl]dqlnW '(tl proqâà '(t) âsnâz€O -sèI--[ssl s94têIII ollrlcê] sâp
) ]uêlnE-l
eruroJ '(z) âIl!€rnt{ âss€d (z} erntrr^no ! rnbg€ruroJu! Ioddns np lûess'rll'moJ uê ,,enbr8
a6uvl Jnod olouqrâ] rnâ es 9 ,, suorsslrr sâl suep âsIle]rgds
s4o^nod âs It ârpu.rEld es E sed ?,u [ slole âurgur puenb
ttssnrr ml Inor Jnb rEr,r 'JruJlqo.ld rt ., rd-(L
'''sloor'-{q€q'stooÈ,, ^nEd ,, r.ruggp ll€xnod qor| : uogdgcsâc
louânb9d'âr.r€lj€sE,l
mb -e spd sles nl ,, êp xnèIr9ls.{u r.re ûn rèIIoJ ts€qp4oJ:srlonod
rnl p zêlno sno Is sno -zâsnûry '8rl'rlrlÈrl t?J ,La ârû?ru âp lnot EÔtr,PJ
roq ûn ]lo^ârâr rnod suonelâr sèrJuoq Ie tnb rour sed tsê,c 'sdno ,, '(Il FlIIod âp eurry
Le retor.rr de Dom'

Si vous avez Iu La magnilique âlde de jeu sur flippers, des coins détente. du câfé et des
les petites a.ffaires de Domirdque daJls la non beignets, des consignes poru que l'adminis-
moins fabqleuse extenslon " Habeas Corpus ", tration soil s),mpâ - câ va ressembler à une
vous savez déjà que l'Archânge de la Justice nouvelle verslor de chez Régis ou de la
fabrique secrèlement de lausses Ttoisièmes cafétéria du Paradis.
Forces... Des Cathares aux Gnostiques en Je vous vois déjà en hain de récrlmlner : "
passant pâr les mlthes chinois, le but de n'importe quoi ! Dominique ferait jamais ça !
I'Archange est de discréditer à chaque fois C'est complètement fou ". Ce à quoi je
I'existence même de reûgions " parallèles " en répondiais : " tâ gueule, attends la sdte ". De
prouvant systématiquement, grâce à des plâns toutes façons, il est tout à fâit normal que la
machiâvéllques dignes des meilleùrs épisodes Cathédrale se translorme puisque les Anges ne
de Mission Impossible, que les Forces du Mal vont pratiquement plus y methe les pieds...
sont der:rière tout ça.
Pour détourner, conformément à lâ nouvelle
polltique de la Hiérarchie deplds que Dieu est Ul9taoL
en vâcânces, les Anges de contirrrer à s occu-
per de ce qui ne les regâide pas et les forcer à En effet, I'orgarlisation des Forces du Bien vâ
se concentrer dans la lutte contre Satan, des peu à peu rcssembl€r de nouveau à ce qu'elle
membres du l,ablrinthe fabriquent d€ toutes était à la ûn des années quâtre vingts.
pièces des sectes, s'arrangent pour que des Souven€z vous d'une époque où les bars
Râclures Ecarlates les inllltrent. font peur au étaienr enirmés et ou les contâcts des joueurs
populo en laissant des traces " démoniaques " n'hésitaient pas à lerr:r y offtir un demi.
et envoient une équipe d'investigation prouver Souvenez-vous d'un temps où de simples
que les Forces du Mal sont les véritables humains, souvent des curés en fait. trânsmet-
responsables du phénomène. Laienl âux Anges Ieur mission dâJ|s une arrière
EL le pife. c'esi que la lacbque de Dominique sâlle. Souvenez-vous d'une àe où la frânche
fonctionne bien. très bien même. Au point que câmaraderie régFait dâns les Forces du Bien.
I'Archâr€€ de la Justice en €st venu à mettre Eh bien, Dominique va recréer tout ça : les
au point une deuxième phâse à son plan. arrières safles. les contacts humairls, les bÉrrs
enfumés, la canaraderie, l'âmbiance sympa.
Et en plus. il va nornmer plein d'Anges de
LLt al,t.i,t;,û^a1^t', at,th+a Novâlis à des postes à responsabilités. En eff€t,
dès 2002, tresForces du Bien entreront officiel-
Depuis la tentative d'évicflon de I'Archange de lelnent dans une période de " simpl icâtion des
la Jusûce (dalrs " homotion Caropy ". pâru procédures adrninistratives ". Et cela pour 1me
dans CB, on \,rapas tout vous résumer à chaque bonne el sinrple raison qul sera erytiquee aU),
tois), lâ discipline dâns les locaux du quartier Anges pâi leurs supérieuts : grâce alrx eflorts
génér€l des Forces du Bien est devenue, porn le consentis ces demières âlmé€s et au retour à
moins, stricte : conbôle des Ai]ras et des \,Tais la lutte intensive conhe le Démon. Ies Forces
noms, discipline de fer, interdiction faite aux du Bien sont tout simplement en train de
pauwes Anges de Dardel de regarder l€s gagner le cmrld Jeu (enfin, la Guerre quou...
retransnissions des rtatchs du PSG bref. c'est C'est pour ça que Dominique a décidé de
pas la joie. Mais heureusement. grâce à relâcher la discipline, mêûie si certains
Dominique, tout çâ \,.a bientôt chânger. éléÛl€nts subversifs t€ntent de détrlrire les
Et oui, bientôt, Notre Dame vâ être réorga- Forces du Bien de I'intérieur et deviennent
rlsèe : un espace ouvert sans séparations presque plus dangereux que les Forces du MaL
entre les bureaùx et sans véritables marqua, tellement affalblies par la bonne gestion de
ges hiérarchiques, retour des magnéto Dominique ces cinq demières arlnées. Il est
scopes et achat de baby foots et auhes donc nolmâl que celui-ci remercie les Anges
âp $urqlqord sâp lâI1rslp P llus]! lI sno
lnb srneu?dns sal rê e suollElâl sêIlâ Ûolr svl
'ûon€I9p ?[ rêssnod êp ]e (,, âIs]JIeFg Ur^no
P
âJedsê,I L,suep n€â-rnq n?eq un elne Ûo snld
'gper8 erâs uo snld ino lâ) slllJuqslp $t6ls
âp 3q èr{car €l 9 âruâuEuÛed uâ âpuolll âI lnol
âTl!â^lns èprrou âI lno] rnb â. P ]nouns BlL râs
âItê âlclsl^ àIrlrr€r?Iq êp ârIIâsqP,I P ]Ûeno
'errûosËd Iuâ 9ld sues 'ârnop
uâ èû{dpstp q lê ârplo,I rFrê}qeul èp uâr{oul
uoq uû sorJlûr sêp ânb rsÛ.re 'gIIElstrJ â43 e
? âruÈllrèNnsogpl êp âurQls-lçsun lno] slânbsâI
Irepuâd xnE^?rl sêp lsllssâJ9u €^ âûl€c
'lâJJâ ug
ç êr'loN âp ,, âplnl] ârEdsà ,, Iê noÛ âI
a !ûb lclàIN Pftl
do4 plgp ?râs II sIè!]IJê]sIxê s u?lqold !!wd.â
srnâl êp rêI]ed rnêl rnod âûrEc àr]oN âp
âplnu âJedsâ,I su€p InI câ^E sdnoc sâp ârlocl
'âgcrolxâr snld ârocû3 ]rEJ âp uos ârrtldlrslp EI
E ]rrolâcuâErnor slt,nb 1â lr€]uoJ lnàI lâ^E 'soErlc
sâ]od lûorpuât âp srnènof so^ pu€nb srolv tuerEddr?,I snos ânb rnod gBÛEIJE ]sâ,s
'''sdrurlSuol rênûl}uoJ lnàd uo 'sqd âc
l! ]a xnêpl^ ?-lr€s un ]sâ ânblt{ulo(l
'uâqlllqd 'lrâqeplv uâqlv: '''Iooqrs plo uolsuâlxâ
]â uâqou ,l.leq
,, uâ ]tug Inb edrû,{s ûtougrd un râ od âp êûn lsâ,c ânbslnd IJI sed elslrEd uê sno^
lso unuuror lulod rnel lâ € sâpEl? sâp ârlo^ âu uo slEÛ sdIIIâl srâllllâp sâc uol]€]uèrr6nE
]uEsstnd z s3p€r3 sâp 3rrâ^nos luos ec 3]1âû uâ Uos ârroJ êur?lslo-\l eI âp 9lI^lp€LI
'râuÛoldsê ]no]lns lrjorrnod ânb ltelâIqurâs I! 'â-rtd ]uârurr3pl 9 uêlcl 's€c
qt !o 1â l! rês luollnod sII !1o Ei sâtÛttou êI âr]?,p r4ol tsâ,D 'âdrÙod êpÛP]F u3 ê9JÛoÛtrP
e sâI ]â 'sttà8Ûv râql1 âl suep 1!r9p âûltlroc Iehtr âI rns uetg np orlolcn EI E lu"no
'srêIssop srnâI glllnolEdt4 E tI ênblulruod -lâproq
llnour 3]nop
ep ssrpro xnP ]3 rFu€qr]v rnâI ep ûncne sûes lr.rorenbo ord $b qllrg suoddEr
âcI rês nE sgssBtc-Iq sep lt?J Ilâ luos sâFÛv srp uotFEdslp E[ 1à ûol]?slu?8ro èItê^nou
sâJ '9UI^âp ]uêÛrârlrs zê^€,1 sno^ 'rec €I 4o,d uâIg np sâcrod sàp uo$?sltl€Flo,I
'''Ino'IJIO^ enb sInJ-Xn€J srr?p 3r?tuslu €s P IâFoq rl êInoJ âp ?plr?p
sgrc€s sêo tuêtrlslFar èt rns slrrEpr€Fâl e 'suol]rE sâs JâlJnotuec rnod 'lâ sèlno] rnod
s?rt sed ]uos âu Inb ]3 âqruel El snssâp sroj âLruoq errn €ss?"!eqêp uâ,s 3p 9pIJ9p Juop
-red êû{dtrs!p El tê ârpro,l 'ârqJrPrgItI E rFûeqcrv,'I âslrl!?.rl Es âp sâ^nârd sâp ltrEl
Et tûetlpr] Inb sl'rè^no 's€duds sre8 sâc rurrrlrr? uâ ânbll4uroo râluo.guoc lÛâ]r,Er{nos
'sluEuodtrll sqol sâp 13 €uuoJâr âs nd tuo sâdnorF s']11êdsqrEuâJ
P rêp?rr€ ]uo^ snu?f
'Ipror'âqdotsgqJ 'lIr?IV sâP: eâ 'sâ4ru sâp sûn sêl s9loq tû3]sâr sILs êrnsnf
:l
"{nc
ânb ]1?19,uèr Is ]g s?]lltqesuodsâr sê]n€q P ÈI âp â8uer{rrv,l9 ârprolêr P Ig np €uÛop uèlq
sâ]sod s3p p slt?^oN srp 3rÙÛIou ênblulÛoc luâ}dûror te rânbtu ]IeJ luos ês sl] ]uop ÛoànJ
ànb ârrEztq sed tlesst€rEd sno^ àu €Ô ?l gu ddP ]uâtrq€.L{ s?d ltro,u n€ârng np
s3rqlxâul sâ-l uolsrâ4P rrl€J rnod ênbFr.rÛroc
è1 êp âIlnoFeIÙ âIIà norr âun àoJuâ lâ:gê uê 1sâ,c
"vr,-g 'uosJEr zâ e sno 'uâIq qg a zâ-{orJ d sno^

-- slIE^oN âp sâ3uv sâI


]uos ot
'srê,\rêd snld eYwS
âI sI€trI Èdurds loor uoll€sltreFro âûn suep
:l ûârr -? snld Er.r rss âu II : 91n€êq uâ 4]uâdâu
.È 'luêldep€,s sê3try $I rnb uâIq
rnâlsuotr{l rêslEcl ep }âuuèd EÔ 'snld uâ }g a uou
'sâsrurè8uep sâ9p! xne sâIqlslnu 'srolv rcâs9r uâ
:: lneJ II IJe^P4 sâItprEr9ltl
sù}ne tê sâ]?1 seIoJ sâl lê.r9dèr P ]nouns sâp uongEdsJp â^Ile!]rII!'èpJnll âDEdsâ: ]no]
q lUOJI râS IIoI}sâFOln€ OpnâSd eI 1ê sâ l]ÈIllu] s de êIrQIs aur?tun ]â tFuLÀ ne lsa uo qnd tg
'â!3J rns æuF9r
s4 luejedsrrE-q âl€dsâ Ûn srr€p àpuoru 3I ]no] ]uoj sllnb 4ed eI ep Issn€ xnâ
3It!â rns êpuou âI ]no] ânb âJ p uâs neês9r Û3 nâd ûn lètuord âp ]uEJlêr.ruâd rnâI uà te Uâ no
IIE E4 q eô P lrË^lês uslg np uonEqlreFro,I snld 1ûEl9 uê êp€slorJ Ès râûâtrr p gpre:luo,I Inb
.' =';,.
: ':-:]=::

' Ils sont insupporr.rLles,


à i.r lirliie inlolérables. -je dir.1is ûêûles it(l.rc.-ptabies i iis sotrt...
insulrpor.abkr-s ! Oh. ol1. olt. û rslllrpo,'rables..-

Il entra machinalerùenl dans Ie cafe l.s l.Lr\ pÊr.lus dans Ie \.àqlre. au rythrne du
coniretcnrps de la guiiare. 11choisir une tâble .t oir i] pouvait 1.oir lâ r!c, ârrachant
nen.erLsenrcnt les écoureurs cle ses orcilles. Une lnain qul gratte rln p,u lorl rrane
rasé. Un doigl qui passe dans 1c col du polo !-red Perrlr roLrqe, fcrnré jLrsillr en haur.
L-ù soùpir'.
jvlerde. nle faire qa à moi. l-cs enloirés I
C esi alors qne Timothv sc fel[iiL conpte d ol_rj] étâit. :Lpercevârllles clients brânchés du
coilr de i ûril 1esintellos ri1'egauche. 1eséc.i|irins à lâ nrocte.ies stai.lertesdc lâ.ullùre.
C éL:r.it]a meilleure. i] rcùâil de s instâll--r au câlè rle Iilore.
Ce sera quoi ?
Euh. un... cirti ? Répondit ii. hésitâût. lâisânr rapidement scs compLesdans sa rêre :
est ce qrle lâ monnale qu il Âretl dars les pochcs pouv:rit lui permetfre dc s ulLrrr ctrelque
chose dans ce g.rrrc d cnclroit '1
Le sen-eur séloiqra et'fimoihr \'Éri1l:r que ]a mallertc quil tr'anspol'rrir Étirii biei
restée à sa pl.rcc. prêt.ie sà.haisc. Oui. Cefte 1-ision lui tll rllorller le tèu aui,Jreiiles
et. pour tentcr de rallner- sn crise de fureur. il sc ploùgca dans I obscrvâtioù rle ses
voisins cle Iab1.r...

Niajs. cc cilreje \ erlx dire, c est que. tu \'ois. torr li\'re. ben. en I:rii. je I ai]ne ;rien.
Moij ai clérestéle tien.
tuTêie...
'fu
veun nrc siruter. c esr Ç!1?
Akrrs là. tu \.ois. Lu c:isse ]e trip i mol qlri comptâis ie draguer dans l'cspr.ii rles chelaticrs de
lancien temps... Tu sâis ctue.j. suls l1'a,:[iit e]r hollândais. au fair I
Un sorrrirc Visquerlx apparul sur ]a borrcibc .lu sérlu.reur dc pacLrLiilealors qliune lueur
d intérêr. à la lirnite .le I érotisùe. \-enâit dr s âlluner cians te rcgâr'.l cie son jnrertoculd.e.

Tiù lespira profonclémerl. Pourtant. il arait bieil cssâ\.é de leur Taifc comprenclr.-. Les
gars. je sujs un l{oralis qÙ !l lelrr â\ait .lrr, ie L.ns p.-is.e lc iLe Llc rruc. Inerde. Tas
qu a v aller toi Karin]. t es un Laur.ent oir quoi ? Ca n avait pas m:rr.hé. tout ça sous
prétexlc que Karim a\.âit une gueule d arâbe et que sl] promener dans pitris âvec ce gcûr.e
cle matos aYec un tlrpc nor nor:rnând I achement proùoncé ce n étâiT pas une irès boure
idée pâr'les temps qui courenr ( mais nloi je suis ùoir ' avait-il pour.Lantrisqué. C'est
p:rs pareil... Ah. ok ). Dûsuite. parce que Tin1 \'clrait de se faire inctrrner er qrr'er1temps
que grâde zéro i1 avail rlr1 clrojr iûprescriptible : relui d-- fernter sa gueule. Il dérailla scs
|oisins cles ycri-\.

11 a\:air ics cheveu). io.gs. les ye!ri clairs et un 1rtenLonproénrireni. E1l-- avait les
che\.eux courts. Ies ycux sombres cr 1es irairs aùguleu-.r.Tous deux étaient \.ètus .1e
manjère régligée. un peu rétro pour iui. un peu je men foutisre pour cile le tout
soigneusement calcrlé âvec un air de dire nlâis non. c est pâs Lllr Dolce ct cabbanâ,
j c cst du H&M . ils semblajent engagés dâns une joutc iâguenent amoureuse ou la
questlon étaii combicn de temps tLr me cir-agucsirvant que.je cède poul-taût. sur
les platcâux télé. ils avaient l hirbitnde cle sc détester er dc s insulrrr par crrucluc
littérâire interposée. lJizarre.
''
Et pour.llloj oû enl.oie pas Kevin ? avâiL il proposé, c est un Daltiel, i1 s en fout cle
tuer des innoccris, ]ui. On fâii pas d omclctles sans casser d æufs. toul çâ... I1s I a\.aient
rcgardé dun dr-ôied air'. dugelfe ouais, d'arcord. olrilis ei i1 sétait renclu compte lui
aussi que. non. çâ ne pouvaii pas marcher. En plrls. toi alrssi t'cs un skin .âvaii cllr
bon {i ajoulcr Ie chef en rigolânt. Un rucle bo,,,, mec. un l.Ldc bo!...
'''rùtllrnn-uè ârl€l ès
]t€I]l] l] Ei qY

['uoûr1lrs ruortr êpû€I^ ânâu]Flro


Jp sâurÈzr(l'1uJt|rJlrnr{ ur1 èurtuoJ's9rrriJ?o
rFqr rnۉrLur.l s?l!,rcl sinlu rns rtrl8 ;uPSl
; t llloll

'''rJrr,\r']Jrctsn:-
sror Jp 5^€r
ur snou'zJrrr?]uo',"
ss]]rrJt r339]orci sno,\ Lj snou zâprY ?rroluâ-r rrEirdri^r^ ûed ill""ttt"n"ll'.iIt,]i"nt1"i.'
rnbllddp dJVU l?.l
ànr nTrLrÈrl
rroBÈ]IûrtT€T rnod uoq rrr]9 lI ilos ûâ TInblono -uolssrur àl]âr rns ]ur'{orûê I Lre r]o^?s âI
t-rp tusr€rn€ sII sq]IrE.{lrf, sâs èp sror{ trl'tà rlira .t èrrEl nrod àLLràLusru:rouur srp rànl-
'nd sl?d tle.€ u
Ii pft8t]rl rn? un p r-rtuoru cs lll)ldruêtlloJ tuIJ o.rlgrr êl sûÈp prrï snld

d €r ts. J trorûnEs opJErIæ:r ÛIl

tUâssrpuojrù s ie lrrcluolllr.s srrqlr1o sâi ânb


]uJurrLC:LùJ,rlu
-rnod êrquos zossr?êtsitf - J:LucstrïdLxor'3:^nârâJnopltnu aun râqluor rp rtÈLrri srllrrlbsrl
ns s]trotûêlÈ sêni sâl sùep ùilrolllâ.s I ru] àp rr à)Lorap a1:111rdrp rulâld âllà.rnllilJ
punoii,rJptrl tpt-]lrt{roÈ,'q ÈL rp lErâuâii.rât}rEnb np ti}ros tâ trplEr turrûêIrJ1jtlp E-\àI ês
II JllnorlruÈ,rq rfiù-\rlJg.trp urdllod .;pst.\ àl tlls rrrôtJL\ Ei rp ]àl]rr àl tlÈIrltrlêtrroJurrJ
'''sùolr
È trrpurol rs êlla.nb rI? tnâil
'J,rnrrl
ln srrcp Irl ârldor rûn rloj ]ullrr.los.rp slop â! proqÈ.p
or.rrudrur un sJ{lo Lu rrt }g :rnrrlttlT zèssp sÈd t|llr'.l !f9p : lêtqql ! sBci srùu|yo
'èFlrsI,! ûos -rns àr1o1rrèun 1rr:loor1;È-\
lte:^slqrgLIJr èllg
' ' ' ' r l : tl | - r o - , r , 1 J, t | , d d , | , r J f
" .-rrûûoiêp
iis âp ânbstr âlinq E'l èûi.ràt .8ûcl p ]rrJurrssrlsrxut uoq n sr nt Is rlsnl èpuEû-r]p
nr âf uoN âIn-o;ÈLrltpÈl tè 9]{ùrJr}rrdns Èl rnoll âruoûord lrtoF un êtsltoi'-l ârpur,\
at âp Inlà:) ]rrd Ù ]rrrTÈ] rp sE.1 s:niuol sldâp i-èI : s.r nt êilb êJ ]ûIurtJù:: ]sâ,C
'''SâIFJsJp rrRrj Js riod
?r?lrorou Es 3p t-râsês lnb ?rojÛr trtrcl L t jnod râssEd sÈrâl êrtl nt t3 -

rLàrnrpur\srJ àrlrt lrrpq)ôr!l I or I slrÈp iâtl?d uâ srnofnot srt]i-rrlocl,>! cnb:erua: gog


.t rsrEit uo srotv
'trrènià-\noru uâ ê4]ê1rI às -rr1od;ûpssêJiru 3lirJLrr,l lr^itott âp
lâ âllnrâtJp
ês èp tuu,{Èssr Lrê p!o,g ?-+Èrâp â9t.roi êrûr tûrrÛrlt)Ujlp }t1nlÈ^9pIL rnot tsèJ ,uJ i)jrÈ} sÈrl
l.]rd Jf gsrul?lg]tlEluès âs lI r:;noq rp utl],\ ue È,\Èss: Ir û\9r,:I trorpuâ I € srtor ]l €sod?p tâ
JlnLrnu âp âulEzrp ârrn rJr{i}rlrrll .rc^rt rs rsurr rrEtg rFrrH i ênb tu€Ilàunpul J ]lr ) ]uEuè][rew
dno.t n lnol cJs
srr9trq {E,i E êIIà ;r^uârJ urrJ }rp as rèIlor râr.toi ol _rrsr,r}!ÈLu:)llâcld€ uo.nb êJ tsr L

; rlqEi rI ns uolsstrtl? ûorr su|:p lor ep râFEd Iûâ,\ êp llp rr ?J


sI!no
.rrod uù êtrotr uO sâtlalrol sâl srl?p êdit un Jlrârutrlâ l. .(rrns rJns
JI 3f rrns âl â0 tuêruêtqluH 3]!o;9p âûr II 9uè[rru3 rÈ t rf sâr]rllot sèi suerl .xn3^arlJ
sârtr sursp slFtop so-rii sag :uquura.1 âf, sJ:Ltrlto] sal suÈp âJns rl âl .sl?d âlnâlrl l{Eld âIlr
âu Inb êdit Ûn srtlelrot s3I sueQ 'crns Jl rl tg Jrns 3I è! t.] sàU.lro] sâl suEC âdit ûn
'èrns êl âl
tc sèl:]èl!o} s:l sû€p àr:r?rlrurrI rI' :juè; np 3ru1 n ]rl].i ut) sÈd srETdat èu rùb
tà rÈq rrrl surip ânFErp âr Inb à.lit û . J.r.rrlrrot àp rûèrs àû11èll.rdder àrrl È:l ...âtnrrv,
'srEno -
-,
2,rtou lllErllrrll lsâ r Ê,1i ûn sÛÈp ,is€Èâ.I :p spu::d el., 1uc9 rp I lf âLûLûoCô drû ûn xna,\
nJ r?J ruLLroJ rrar] un no ., rllnbuocl ,. râlâ.ldÈ.I s.rE.\àl-ènb s!o-r) cf .r,r-\r urErlJo.rd IIoIlr .sltrr.!qI
t=.
É."
tr:

Vous aimerez peut-être aussi