Vous êtes sur la page 1sur 1

Master_12-13:Master_CSH 08/07/09 14:35 Page13

KHMERS ROUGES
Les récits poignants de encore, aucune preuve à l’appui : ni photo,
rescapés n’ont pas toujours fait ni biographie, juste des souvenirs flous qui
remontent à plus de trente ans.
avancer les débats, dès lors que Le dernier rescapé appelé à la barre ap-
certains ne concernent pas porte sans doute le témoignage le plus trou-
blant. Phork Khan, 57 ans, se présente
directement la prison de S-21 comme un ancien soldat khmer rouge, sur-
et son ancien directeur. vivant de S-21 et de Chœung Ek. Il livre un
récit rocambolesque mais détaillé, des der-

A
près l’audition des trois survivants nières heures de sa vie de prisonnier. Mal-
« connus » de Tuol Sleng, l’ancien heureusement une fois encore, de nom-
mécanicien Chum Mey et les pein- breuses incohérences par rapport à sa
Benjamin Vokar

tres Van Nath et Bou Meng, d’autres moins déposition écrite du dossier de constitution
médiatiques sont venus témoigner devant le de partie civile, sèment le doute sur son
TKR. Les parties civiles ne pourraient que Audition de Phork Khan qui affirme être un rescapé de S-21 et de Chœung Ek . récit.
s’en féliciter si des incohérences dans leurs Ces cafouillages posent la question de la

Les témoignages
récits n’avaient pas semé la confusion au préparation des dossiers par les parties ci-
sein du procès. S’il est incontestable que viles qui produisent des documents parfois
ceux qui se sont présentés à la barre sont incomplets, ou des dépositions écrites que
tous des survivants du régime khmer rouge, le témoin ne confirme pas.

s’emmêlent
de sérieux doutes persistent quant à savoir Martine Jacquin, co-avocate des parties
s’ils ont jamais franchi le seuil de la prison civiles, se défend en invoquant la somme de
de Tuol Sleng. travail colossale imposée par la collecte de
Ainsi Ly Hor, le témoin entendu lundi 6 ces milliers de témoignages. « De plus, les

au procès de Duch
juin, prétend avoir réchappé à S-21. Pour- enquêteursquisontallésinterrogerlesvic-
tant son récit présente de nombreuses di- timesauxquatrecoinsdupayssontleplus
vergences par rapport au fonctionnement souvent des jeunes bénévoles motivés mais
de la prison décrit par les premiers témoins quinesontpasdesprofessionnels », a-t-elle
et par l’accusé. Par exemple le fait de ne pas expliqué devant la Cour.
avoir été photographié, ni avoir reçu de ma- centredesécurité ». probable la détention de la mère du témoin, Le risque majeur des incohérences dans
tricule. De même l’ancien prisonnier a pu Norng Chan Phal, venu témoigner jeudi il conteste toujours la présence d’enfants au ces témoignages est qu’en plus de faire le
garder ses vêtements avant de rejoindre sa 2 juillet, prétend quant à lui, être un enfant sein de S-21, rappelant que « touslesenfants jeu de la défense, cela risque surtout de dé-
cellule dont la description qu’il donne ne cor- survivant de S-21. En l’absence d’éléments yétaientsystématiquementécrasés. » crédibiliser l’ensemble des témoins et sur-
respond pas non plus à S-21. Duch s’est de preuve, il a affirmé devant la Cour s’être Les mêmes doutes ont persisté lors de vivants à qui ce procès est finalement des-
contenté d’une brève déclaration : « Jecom- reconnu sur une vidéo réalisée par les l’audition de Lay Chan, mardi 6 juin qui af- tiné.
patisauxdouleursquevousavezsubiesmais troupes vietnamiennes lors de leur arrivée firme avoir été détenu à S-21 jusqu’à son Ung Chansophea
jepensequevousavezdétenudansunautre à Tuol Sleng. Si l’accusé a finalement estimé transfert vers un camp de rééducation. Ici et Benjamin Vokar

Cambodge Soir Hebdo n˚ 90 – 2e année, 9 au 15 juillet 2009 13